Conseil des Ministres du 1er octobre à 10,15 heures. N 85. Tous les 10.nlstres sont présents à 1*exception de MM.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil des Ministres du 1er octobre 1946. à 10,15 heures. N 85. Tous les 10.nlstres sont présents à 1*exception de MM."

Transcription

1 Cnseil des Ministres du 1er ctbre 1946 à 10,15 heures. N 85 Tus les 10.nlstres snt présents à 1*exceptin de MM. Eyskens, Delattre et Mens de Fernig. HOMMAGE A MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE. Aux applaudissements du Cnseil, M. le Ministre de la Justice exprime, au nm de ses Cllègues, la fierté, l'émtin et la jie des membres du Guvernement à la suite du succès remprté à la tribune de l'o.n.u. par M. le Premier Ministre. O 0 SITUATION INTERNATIONALE. M. le Premier Ministre, après avir remercié ses cllègues de la manifestatin de sympathie dnt i l vient d'être l'bjet, exprime sn êtnnement d'avir vu surgir autur de lui tant de manifestatins d'un cnsentement unanime.

2 43U i I l a été frappé également par le fait qu'à la suite de sn discurs la délégatin russe, ainsi que celle des Etats satellites, se snt truvées islées au sein de l'assemblée. 1 L'attitude adptée par le Premier Ministre belge a été appruvée nn seulement par les délégatins de l'eurpe Occidentale, mais encre par tutes les autres à la seule exceptin du blc riental cmpsé de l'u.r.s.s. et des Etats sumis à sn influence. 0 La questin qui tuche de plus près la Belgique dans tutes ^ celles qui agitent actuellement le mnde internatinal, est assurément celle de Berlin. M. le Premier Ministre estime, à la suite d'entretiens qu'il a eus avec M. Bevin, Ministre des Affaires Etrangères de Grande-Bretagne, que la situatin internatinale ne présente pas les dangers immédiats que l'pinin publique suppse. M. Bevin pense d'ailleurs que la psitin que prend l'angleter- ' re et qui est faite de fermeté calme est de nature à mdifier, dans le sens d'une mdératin accrue l'attitude russe. M. le Premier Ministre pense que la discussin uverte à prps du statut de Berlin n'a pas été, jusqu'à présent, bien cnduite, et que l e s Angl-saxns nt cmmis l'erreur de s'engager dans des négciatins sans s'être fixé à eux-mêmes les lignes générales d'un plan l de discussin. ; Le Cnseil de Sécurité est actuellement saisi de l'affaire et j cependant l'n ignre encre quelle attitude y prendrnt les déléga- j j tins britanniques et américaines. 1

3 m J mm La discussin devant le Cnseil de Sécurité risque d'être extrêmement difficile en raisn de ce que les parties nt chacune des arguments très sérieux,à faire valir dans la discussin préalable qui s'uvrira quant à la cmpétence de cet rgane en la matière. M. le Premier Ministre cmpte ccuper lui-même sn siège au Cnseil afin de prêter ses ffices en vue d'abutir à une slutin pacifique. M. le Premier Ministre pense que le prblème de Berlin est ~ insluble cmme tel et qu'il faut s'emplyer à prvquer une slutin du prblème allemand dans sn ensemble entre les vainqueurs. M. le Ministre de la Défense Natinale fait ensuite rapprt sur les entretiens qui nt eu lieu à Paris, le lundi 27 septembre, entre ses Cllègues des Guvernements parties au Pacte de Bruxelles. I l rappelle qu'au mis de mai dernier une première réunin eut lieu à Lndres en vue de mettre au pint la dispsitin du Facte de Bruxelles prévyant l'assistance mutuelle entre les Etats signataires. La situatin est dminée par le fait que la Russie n'a pratiquement pas désarmé depuis la guerre et que ses frces peuvent être évaluées à envirn 4 millins d'nrmes sus les armes; avant la guerre la Russie Les avait en temps de paix mbilisés. frces aériennes de la Russie s'élèvent certainement à appareils; certains évaluent même sa puissance à I5.C00. En utra, les Russes nt fait un très sérieux effrt en vue d'amélirer leur matériel en emplyant abndamment l'aide des ingénieurs et experts allemands.

4 i < i Âu mis de mai les Ministres de la Défense Natinale nt, décidé qu'il cnvenait d'établir un bilan de la situatin militaire des Etats en cause et de f i x e r les évaluatins des nécessités m i l i t a i r e s présentes. Ce snt ces bilans que les Ministres de la Défense Natinale nt examinés le 27 septembre. I l résulte de ce rapprt des Chefs d'etats-majrs que les puissances ccidentales snt très faibles dans le dmaine militaire et que le niveau actuel de leurs myens est à ce pint bas qu'il ne peut être questin d'espérer faire échec à une tentative quelcnque de la Russie. D'ailleurs, la Grande-Bretagne, la France et la Hllande se truvent cnfrntées dans leurs territires clniaux u assciées avec des A IT difficultés très sérieuses qui requièrent de leur part un effrt militaire particulièrement absrbant. En vue de dnner aux puissances ccidentales un ptentiel militaire capable d'appuyer une plitique internatinale faisant frnt à la plitique russe, les Ministres de la Défense Natinale nt estimé nécessaire de cnstituer les rganes d'une unificatin de leurs frces. Deux échelns snt prévus, l'un guvernemental, l'autre d'exécutin* Le premier, qui sera cnstitué des cinq Ministres de la Défense Natinale, appuyés par le Cmité des Chefs d'etats-majrs, aura pur \ missin de définir la plitique générale de défense et d'indiquer les ressurces nécessaires à sn exécutin. Le secnd, rgane d'exécutin, sera cnstitué d'un Cmmandant j suprême que l'n a désigné en la persnne du Maréchal Mntgmery, auquel sernt subrdnnés les tris Cmmandants en Chef:

5 - des armées de terre, le Général de Lattre de Tassigny; - de l'air, qui sera dirigé par le Maréchal de l'air britannique Sir James Rbb, actuellement Cmmandant de la chasse britannique; -navale, le Vice-Amiral Rbert Jaujard. Ce Cmmandement sera chargé d'établir les plans de mise en euvre des armées et éventuellement de les exécuter. L'étude de l'armement sera cnfiée à des "supply bards" terme britannique que l'n n'a pu traduire en français que par la frmule "cmités d'apprvisinnements militaires". Celui-ci sera cnstitué de hautes persnnalités civiles qui établirnt les vies et myens en vue de dter les armées des myens techniques qui leur snt nécessaires. Enfin, les prblèmes financiers que semblable effrt suppse sernt sumis aux cinq Ministres des Finances. On évalue à cinq ans le délai nécessaire en vue de recnsti tuer pur l'occident une frce militaire capable d'appuyer une plitique de résistance à la plitique d'intimidatin russe. Il semble, d'après les éléments aujurd'hui cnnus de la si tuatin internatinale, que ce délai puisse être atteint. Actuellement, l'effrt militaire furni dans le dmaine aérien par les Angl-Saxns en dévelppant le pnt aérien de Berlin est de nature à inspirer aux Russes une certaine crainte de la puissance aérienne ccidentale. 0

6 M. le Premier Ministre mntre que la plitique de rassemblement des frces ccidentales mène inévitablement à une alliance avec les Etats- Unis. Cette grande puissance snge à cnstituer l'alliance Atlantique qui gruperait, utre les Etats-Unis et le Canada, les Cinq du Pacte de Bruxelles, la Nrvège, le Danemark, l'irlande,l'islande et le Grenland. I l cnviendra d'étudier avec tut le sin désirable, après les électins présidentielles qui divent avir lieu aux Etats-Unis, certaines cnséquences qui se truvent dans la lgique de la plitique cnduite jusqu'à présent. Un Membre du Cnseil fait remarquer que l a rérganisatin de l'armée, cnfrmément aux nuvelles décisins de la Cnférence des Ministres de la Défense Natinale,nécessitera un grs effrt financier; i l demande que le Cn- ; i _ seil se mette d'accrd, dès à présent, pur répndre d'une façn unifrme aux i_ questins qui snt psées par les grupes plitiques. M. le Premier Ministre estime qu'il faut dire que le Pacte des LA NT Cinq Puissances prévyait une cllabratin militaire étrite sus un cmmandement unique et une standardisatin des armements et des frmatins militaires. Ce prgramme est en vie de réalisatin. La Li sur la milice ne subira d'ailleurs aucune mdificatin. Pur ce qui est de la rérganisatin de l'armée, le Guvernement s'appuiera sur le rapprt de la Cmmissin mixte auquel i l apprtera quelques mdificatins. Le Cnseil décide de cmmuniquer à la presse que M. le Ministre des Affaires Etrangères et M. le Ministre de la Défense Natinale nt mis. leurs cllègues au curant de la situatin telle qu'elle résulte des débats de l'q.n.u. et des cnversatins de la Cnférence des Ministres de la Défense Natinale. fc Sur la prpsitin de M. le Premier Ministre le Cnseil marque sn accrd sur la créatin d'un Etat-Majr cmmun aux puissances signataires du Pacte de Bruxelles. a

7 ù PROJET D'ARRETE DU REGENT PORTANT MODIFICATION DE L'ARRETE DU REGENT DU 21 MARS 1945,.CONCERNANT L'ORGANISATION DE L'ASSURANCE OBLIGATOIRE EN CAS DE MALADIE OU D'INVALIDITE, MODIFIE PAR LES ARRETES DU REGENT DES 11 JUIN 1945, 11 DECEMBRE I94S. 16 FEVRIER 1946 ET 28 MARS : M. le Ministre du Travail et de la Prévyance sciale fait tut d'abrd un expsé récapitulatif du prblème de la refnte du Fntis Natinal d'assurance maladie-invalidité. Un Cmité ministériel restreint et deux "Cmités de cntact" se snt ccupés de la questin. A la suite de ces examens successifs n peut dire que les Ministres snt d'accrd sur la plus grande partie du prjet qui est sumis au Cnseil. Quelques pints seulement, ù i l s'agit principalement de LA MIT principes, restent à trancher. Un Membre du Cnseil prpse de n'examiner que les pints l i t i - gieux. Une des causes principales du mauvais fnctinnement du Fnds Natinal d'assurance maladie-invalidité, réside dans le fait que lrsque les mutualités liquident indûment certaines smmes à leurs affiliés, i l est impssible de.récupérer celles-ci parce que aucune dispsitin légale S M" ne permet de le faire. L'article 3 de l'arrêté répnd à cette nécessité. Ni les Ministres, ni les "Cmités de cntact" n'nt cependant pu se mettre d'accrd sur les mdalités pratiques des sanctins à prendre cntre ces paiements abusifs. Un Cmité de techniciens mettra au pint un système de sanctins effectives. Celles-ci sernt reprises dans un arrêté ministériel que prendra ultérieurement M. le Ministre du Travail et de la Prévyance sciale. M. le Ministre des Travaux publics estime qu'il est inutile d'insérer l'article 2 dans l'arrêté puisqu'aussi bien i l se peut que le rt n

8 Cmité de techniciens s'arrête à d'autres sanctins que celles qui y snt prévues. Une discussin s'engage à ce sujet. as- Sur la prpsitin de M. le Premier Ministre s- il est décidé de maintenir l'article 3 qui intrduit dans l'arrêté du SX mars 1945 un article 26"bis nuveau en apprtant au texte dudit article ZQ^ia qui avait été prpsé par M. le Ministre du Travail les mdificatins suivantes: - ajuter,.initi, du 4e alinéa: "Sauf le cas de la preuve frmelle de la récupératin des prestatins indues..." - ajuter, in fine, du 4e alinéa: "Seln des critères établis par arrêté ryal" - dans le crps du même alinéa, remplacer l'ex pressin "ttal des recettes" par "du mntant des subsides et éventuellement des recettes ttales." E, LA SANT r- En utre, le Cnseil estime que l'arrâté dit être précédé d'un rapprt au Régent, dans lequel l a nécessité des mesures énumérées ci-dessus sera largement expsée. Un autre pint litigieux cncerne la présidence du Cnseil d'administratin du Fnds Natinal d'assurance maladie-invalidité. ICS m- a r M. le Ministre du Travail et de la Prévyance sciale estime que, étant respnsable devant le Parlement de la gestin du F.N.A.M.I., i l dit avir un drit de cntrôle sur les pératins de celui-ci. Pratiquement i l ne peut exercer ce drit que s'il est lui-même le Président de ce Cnseil d'administratin. Certains Membres du Cnseil fnt remarquer que le Ministre cmpétent est représenté au sein du Cnseil d'administratin par un Cmmissaire du Guvernement et que si ce dernier n'a pas la cmpétence requise pur exercer un drit de cntrôle, i l faut mdifier les statuts généraux de l'rganisme. r! i >rt! i I ;in i! Les.

9 Finalement, le Cnseil est d'accrd pur recnnaître que le Ministre, -u sn délégué- dit présider le Cnseil d'administratin et qu'il pssède un drit de cntrôle et d'investigatin au sein de l'rganisme en général* La seule divergence qui subsiste est celle de savir si le Président u sn délégué nt vix délibérative u cnsultative. PROJET DE DELIBERATION OCTROÏANT UNE AVANCE DE TRESORERIE RECUPERABLE DE 94 MILLIONS DE FRANCS. A LA FEDERATION DES ASSOCIATIONS CHARBONNIERES DE BELGIQUE, EN.VUE DU PAIEMENT DE..L'ARRIERE.DES RENTREES GARANTIES PAR L'ETAT EN VERTU DE LA CONVENTION DU 24 DECEMBRE 1947, INSTITUANT UN FONDS,DE SOLIDARITE ET ETABLISSANT UN SYSTEME DE COMPENSATION. ENTRE. CHARBONNAGES. Le Cnseil marque sn accrd sur ledit prjet de délibératin. PROJET DE DELIBERATION OCTROÏANT UNE AVANCE DE TRESORERIE DE FRANCS A LA FEDERATION DES.ASSOCIATIONS CHARBONNIERES DE BELGIQUE, A.TITRE D'INTERVEN TION FORFAITAIRE DESTINEE. A. LUI PERMSTTRE.DE COUVRIR LE DEFICIT,.POUR LE MOIS D'OCTOBRE 1948, DU FONDS DE SOLIDARITE. CREE PAR L'ACCORD DU. 24.DECEMBRE 1947 ENTRE L'ETAT. ET LA DITE FEDERATION...,. Le Cnseil marque sn accrd sur ledit prjet de délibératin. O 0 TARIFS POSTAUX. M. le Ministre des Cmmunicatins annnce que, dans un avenir rapprché les tarifs pstaux devrnt être majrés. C'est ainsi que le prt de la lettre rdinaire sera prté de 1,35 fr. à 1,75 fr. Cette majratin des tarifs pstaux apprtera 280 millins de francs de recettes nuvelles.

10 - IQ Le Ministre sumettra cette questin au Cnseil en temps utile. I l désire cependant btenir l'accrd de ses Cllègues pur que le prt des publicatins et des jurnaux ne sit pas majré. En effet, actuellement les jurnaux snt distribués myennant une rétributin de 5 centimes. Si celle-ci était majrée, i l faudrait la prter à 10 centimes, ce qui représente une majratin de 100$ qui interviendrait dans l'ensemble des recettes pur 24 millins de francs, mais, d'autre part, le tarif des abnnements aux jurnaux et aux publicatins devrait être majré en cnséquence. M. le Ministre des Cmmunicatins insiste pur qu'une décisin sit prise immédiatement étant dnné que les jurnaux divent être en mesure de publier éventuellement leurs nuveaux tarifs d'abnnement. Le Cnseil marque sn accrd pur que. le tarif pstal des jurnaux et publicatins ne sit pas majré. O 0 La séance est levée à 12,45 heures»

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation Tiers payant scial bligatire synthèse de la situatin Rétractes L article 53 de la li AMI a été mdifié à plusieurs reprises par Mme Onkelinx. Ces mdificatins cncernaient d une par le Tiers payant (art.53

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE)

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) Le 16 février 2010, les membres fndateurs de l Assciatin Suisse des Amis des Grandes Ecles (ASAGE) se snt réunis au restaurant la Mère

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

CONSEIL DE CABINET DU 5 SEPTEMBRE I95B. PROUES-VERBAL N 11. La séance est ouverte à 10 heures de H. Eyskens, Premier Ministre.

CONSEIL DE CABINET DU 5 SEPTEMBRE I95B. PROUES-VERBAL N 11. La séance est ouverte à 10 heures de H. Eyskens, Premier Ministre. CONSEIL DE CABINET DU 5 SEPTEMBRE I95B. PROUES-VERBAL N 11 La séance est uverte à 10 heures sus l a présidence de H. Eyskens, Premier Ministre. MM. suffrants, snt excusés. les Ministres Huben et Van den

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 Écle Paul-Hubert Rimuski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 PROCÈS-VERBAL de la deuxième réunin régulière du cnseil d établissement de l écle Paul-Hubert, tenue le cinquième jur de nvembre deux

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA

STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA (Brchure " Assciatins, régime général ", JO, n 1068) Article 1 - Titre Il est fndé, entre les adhérents aux présents statuts, une Assciatin régie par la li du 1 er juillet

Plus en détail

Conseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. sont présents, sauf MM. Vahderpoorten, Ministre

Conseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. sont présents, sauf MM. Vahderpoorten, Ministre Cnseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. Tus les Ministres snt présents, sauf MM. Vahderprten, Ministre de l'intérieur et Sudan, Ministre de l'instructin publique. LETTRE AU COMTE de BROQUEVILIE.

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) 2015-06

MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) 2015-06 PRESTATION DE SERVICE EN INFORMATIQUE ADMINISTRATEUR SYSTEME REGIE EN TEMPS PARTAGE POUR L ECOLE DE CERAMIQUE INDUSTRIELLE (ENSCI) MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Article

Plus en détail

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d 1462 Yvnand, le 24 septembre 2013 Municipalité d Yvnand Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 E-mail : greffe@yvnand.ch Au Cnseil cmmunal 1462 Y v n a n d Préavis municipal N 2012/11 Cncerne : Arrêté d'impsitin

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

Appel d Offres ouvert sur offres de prix N 06/2009

Appel d Offres ouvert sur offres de prix N 06/2009 Appel d Offres uvert sur ffres de prix N 06/2009 REFONTE GRAPHIQUE ET FONCTIONNELLE DU SITE WEB INSTITUTIONNEL DU MINISTERE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS REGLEMENT DE LA CONSULTATION MMSP/DSI/DSII

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES 1 AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES VICTIMES DE FAUSSES COUCHES 1. JUSTIFICATION Tant

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63

CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63 CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63 SQMM&IBE. : 1) Augmentatin des tarifs des chemins de fer; S) Prjet de li prtant mdificatin de l'article 255 du. Cde électral; 3) Prjet de li

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016

MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 Mesure incitative Canada-Italie pur le cdévelppement de prjets dcumentaires La Mesure incitative

Plus en détail

RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE)

RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE) RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE) UNIVERSITÉ DE GENÈVE, UNIVERSITÉ DE LAUSANNE Par suci de lisibilité,

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES 1 / Définitins Dans le cadre des présentes Cnditins Générales, les Parties cnviennent de ce que chacun des termes et expressins figurant ci-dessus aura la significatin dnnée dans sa définitin, dès lrs

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

Produit 9 - Accord de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat)

Produit 9 - Accord de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat) Prduit 9 - Accrd de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat) Ce prjet a été financé avec le sutien de la Cmmissin eurpéenne. Cette publicatin n engage que sn auteur et la Cmmissin n est pas respnsable de l usage

Plus en détail

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France Règlement de la Burse SNPHPU-MSD 2015 rganisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France 1. Cntexte Le SNPHPU et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le dmaine

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association Statuts de l'assciatin I - CONSTITUTION, COMPOSITION ET OBJET DE L ASSOCIATION Article 1 - Cnstitutin Il est fndé entre les adhérents aux présents statuts une assciatin régie par la Li du 1er Juillet 1901

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A PROJETS 2014 Mdèles de tumeurs spntanées chez l animal pur la recherche translatinnelle en cancérlgie L'ITMO Cancer de l alliance natinale pur les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) en

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Appel aux projets - 2015-16

Appel aux projets - 2015-16 Appel aux prjets - 2015-16 LA MISSION DE L ESC RENNES «Préparer, par l enseignement et la recherche, des managers respnsables et innvants à agir efficacement dans un envirnnement glbalisé» La missin vise

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

L Association sans but lucratif, asbl

L Association sans but lucratif, asbl L Assciatin sans but lucratif, asbl 1. Intrductin Lrsque deux u plusieurs persnnes s'asscient pur mettre des activités u des biens en cmmun, cette cllabratin est qualifiée, du pint de vue juridique, de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Sessin 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Durée : 3 heures Cefficient 7 L'usage de la calculatrice

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Prgramme d actins pur amélirer la préventin des vilences faites aux femmes, des vilences intrafamiliales, et l aide aux victimes TÉLÉPHONE PORTABLE D ALERTE POUR FEMMES VICTIMES

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de cmpétitivité mndial Aérnautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de cmpétitivité Aerspace Valley Cahier des charges Définitin du FabSpace Innvatin Centre Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-265 AEROSPACE

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE 1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE FIDUCIAIRE SUISSE VA DE L AVANT - Organisatin clarifiée - Bases mdernes: frmatin et perfectinnement prfessinnel - Centres de cmpétences: instituts, OAR, Cmité central

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE RECOMMANDATION n 13 relative au cnseil syndical La présente recmmandatin cmprte, d'une part, des dispsitins générales et, d'autre part, des dispsitins particulières

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

SECTEUR DE L'AIDE AUX SANS ABRI - CPAS: DES DROITS SOCIAUX FONDAMENTAUX PLUS ACCESSIBLES

SECTEUR DE L'AIDE AUX SANS ABRI - CPAS: DES DROITS SOCIAUX FONDAMENTAUX PLUS ACCESSIBLES SECTEUR DE L'AIDE AUX SANS ABRI - CPAS: DES DROITS SOCIAUX FONDAMENTAUX PLUS ACCESSIBLES Le prjet en quelques mts Le prjet SECTEUR DE L'AIDE AUX SANS ABRI- CPAS: Des drits sciaux fndamentaux plus accessibles

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun Dssier de Presse Cpératin interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Cnseils Généraux examinent le prjet du 3 e rapprt cmmun Lundi 17 septembre 2007 de 14 h 30 à 16 h salle de l Assemblée

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

Formulaire d offre / cahier spécial des charges n 6, «formation informatique : Trajets Cobol-Java 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE

Formulaire d offre / cahier spécial des charges n 6, «formation informatique : Trajets Cobol-Java 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE Frmulaire d ffre / cahier spécial des charges n 6, «frmatin infrmatique : Trajets CblJava 2»/ page 1/12 FORMULAIRE D OFFRE Puvir adjudicateur SPF Finances Services d encadrement ICT Staff Technique Nrth

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité d Activité Du 17 au 21 Nvembre 2014 Hôtel NOVOTEL Mhamed V - Tunis Page 1/6 Intrductin La frmatin certifiante ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR

STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR Mdifiés et appruvés par l Assemblée Générale Extrardinaire de la F.F.R. le 27 mars 2004 à Saint Denis SAISON 2014/15 3-5 Rue Jean de Mntaigu

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Ordinaire du 3 avril 2011

Procès-verbal de l Assemblée Générale Ordinaire du 3 avril 2011 - Assciatin li 1901. Echange, sutien et infrmatin autur de la naissance par césarienne. Prcès-verbal de l Assemblée Générale Ordinaire du 3 avril 2011 Auteur: Sphie EULACIA Date: 3 avril 2011 c/ Snia HEIMANN

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti.

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti. 1. Préambule Les Magasins Généraux nt été cnçus, à l rigine, avec la missin de cntribuer à désengrger le trafic du Prt de Djibuti. Une nuvelle étape, dans la ratinalisatin des prcédures de transprt, supprtée

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile ARTICLE 1 Sciété rganisatrice REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile UNILEVER FRANCE, Sciété par actins simplifiée au capital de 28 317 129, immatriculée au Registre du Cmmerce et des

Plus en détail

WEBSEMINAIRE. LOI NOTRe et Offices de Tourisme. Mercredi 29 juillet 2015

WEBSEMINAIRE. LOI NOTRe et Offices de Tourisme. Mercredi 29 juillet 2015 WEBSEMINAIRE LOI NOTRe et Offices de Turisme Mercredi 29 juillet 2015 Yannick BERTOLUCCI Chargé des Relatins institutinnelles Offices de Turisme de France Fédératin Natinale Li NOTRe Au prgramme La li

Plus en détail

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents Implémentatin de la nuvelle plitique de santé mentale pur enfants et adlescents Mdèle pur la descriptin du réseau 1. Intrductin Le 30 mars 2015, le Guide vers une nuvelle plitique de sins de santé mentale

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE

COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE Cmmunauté Hspitalière de Territire Le persnnel en danger Les représentants du persnnel nt enfin pu avir cnnaissance du cntenu de la cnventin de CHT entre Hyères, Brignles

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT

POLITIQUE D INVESTISSEMENT Centre lcal de dévelppement DE LA MRC DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE D INVESTISSEMENT PROGRAMME JEUNES PROMOTEURS (JP) ADOPTÉE : 26 mars 2014 MAJ : Mars 2014 Avril 2009 Février 2006 Mai 2003 Mars 2002 Mai

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application?

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application? La suite Li du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d applicatin? JORF n 0075 du 29 mars 2015 www.semaphres.fr Ils snt enfin parus! Les décrets, parus au jurnal

Plus en détail

CONSEIL DE CABINET DU 29 MARS 1952. Procès-verbal n 16. La séance est ouverte à 9 heures sous la présidence

CONSEIL DE CABINET DU 29 MARS 1952. Procès-verbal n 16. La séance est ouverte à 9 heures sous la présidence CONSEIL DE CABINET DU 29 MARS 1952. Prcès-verbal n 16 La séance est uverte à 9 heures sus la présidence de M. Van Hutte Premier Ministre. Tus les Ministres snt présents à l'exceptin de M. Janssen, Ministre

Plus en détail