Congrès annuel de l Association médicale du Québec INNOVER POUR TRANSFORMER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Congrès annuel de l Association médicale du Québec INNOVER POUR TRANSFORMER"

Transcription

1 Congrès annuel de l Association médicale du Québec INNOVER POUR TRANSFORMER Guillaume Hervé Président CAE Santé Le samedi 24 avril 2010

2 Innover pour transformer Essor de la simulation dans les soins de santé Une innovation majeure dans le domaine de la médecine est la formation fondée sur la simulation : Prédiplômé Postdiplômé, formation médicale/professionnelle continue Nombre de centres de simulation

3 Formation individuelle et en équipe Observer/Évaluer/Rétroagir Salles pour petits groupes Salle pour mannequins robotisés Salle pour formation interdisciplinaire et pour la sécurité des patients

4 Formation individuelle et en équipe

5 «L erreur est humaine : établir un système de soins de santé plus sécuritaire» Des événements indésirables causent chaque année le décès de quelque patients américains. Pire que le cancer du sein, les accidents de la route et le SIDA; Il s'agit de la 8 e cause de décès la plus importante aux États-Unis. La majorité des erreurs ne sont PAS insouciantes. Elles sont le résultat de lacunes fondamentales du système de soins de santé. «Les soins de santé ont au moins 10 ans de retard par rapport aux autres secteurs à haut risque où la sécurité est essentielle, notamment l'aviation et l'énergie nucléaire». Recommandation 8.1 «Les programmes de sécurité des patients doivent : [ ] élaborer des programmes de formation comme la simulation [ ]» Institute of Medicine, 1999

6 Étude canadienne sur les événements indésirables dossiers médicaux dans cinq provinces. Des événements indésirables se produisent dans 7,5 % des cas admis pour soins médicaux ou chirurgie. Décès; Invalidité; Séjour prolongé à l'hôpital. 36,9 % de ces événements indésirables auraient pu être évités. Des événements indésirables causent chaque année le décès de quelque Canadiens hospitalisés. Pire que le cancer du sein, les accidents de la route et le SIDA. BAKER, R. et P. NORTON, Journal de l'association médicale canadienne, mai 2004.

7 L'épidémie cachée Répercussions Équivaut à l'écrasement d'un jumbo jet 747 sans aucun survivant : chaque jour aux États-Unis. Une fois par semaine au Canada.

8 Une base de faits de plus en plus riche sur les bénéfices de la simulation en médecine

9

10

11 «La simulation ouvre une voie importante vers une plus grande sécurité des soins offerts aux patients et une meilleure prise en compte de leurs besoins dans les services de santé.»

12 Les compagnies d assurance s impliquent Assurances CRICO Fondation pour la gestion du risque des établissements médicaux de Harvard

13 Ordre du jour Introduction Un aperçu de CAE et de CAE Santé Rôle de la simulation pour la formation des pilotes Rôle de la simulation pour la formation des médecins Formation des étudiants prédiplômés - formation des résidents - formation médicale continue En quoi la formation par simulation va transformer la pratique médicale? Que nous réserve l avenir en formation fondée sur la simulation?

14 CAE : Un chef de file mondial Entreprise fondée à Montréal en 1947 Environ employés dans le monde Plus de au Canada Plus de aux États-Unis Plus de dans le reste du monde Activités et centres de formation dans 30 pays sur cinq continents L'un des plus importants investisseurs en R-D Environ 120 M$ par année Un expert dans la formation aux adultes formation à plus de personnes (pilotes, ingénieures, technicien, équipage, etc.) chaque année Un des meilleurs employeurs au Québec et au Canada

15 CAE : Un réseau mondial Un campus mondial : Plus de 25 centres de formation Des services de formation à plus de personnes 30 pays 75 établissements 27 centres de formation Plus de 400 éducateurs/formateurs Plus de 50 concepteurs de cours didactiques et créateurs de didacticiels Experts en formation fondée sur la simulation Experts en technologie de simulation 4

16 Outils de formation fondée sur la simulation Simulateur de vol Simulateurs de vol Simulateur fixe Dispositif intégré d entraînement aux procédures Dispositif de formation sur ordinateur de bureau/portatif Dispositifs de formation au vol Dispositifs de formation à la maintenance

17 CAE : de l aviation à la santé Santé Un chef de file mondial dans la fourniture de technologies de simulation et de modélisation ainsi que de services intégrés de formation, pour l aviation commerciale et d affaires et les forces de défense du monde entier. 17

18 Pression budgétaire croissante sur le système de santé Les défis des soins de santé = changement de paradigme Changements démographiques créant une pénurie de professionnels de la santé Appareils et procédures médicales plus sophistiqués Accès limité aux patients pour l enseignement médical durant la résidence Base de données factuelles croissante : le volume de connaissances double tous les 6 à 8 ans Le droit et les patients exigent plus de responsabilisation et des normes de sécurité plus élevées Changement de paradigme vers l utilisation de la simulation dans les soins de santé Les meilleures pratiques de l aviation peuvent être adaptées aux soins de santé 18 CAE Santé détient une position idéale pour assurer un leadership dans le domaine de la simulation

19 CAE Santé : Notre mission Mission Devenir le partenaire de confiance numéro un de la communauté de la santé en tirant parti de notre savoir-faire en simulation et en instruction, et en nous efforçant de fournir de façon continue des solutions innovatrices liées à l'éducation, aux technologies et aux services dans le but d'améliorer la sécurité et l'efficacité des soins de santé.

20 Des solutions pour les centres de simulation Services du centre de simulation de l Université de Montréal, à l Institut Michener Lancement d un système d apprentissage et de gestion de la formation de CAE 20

21 Programme d études fondé sur la simulation Des programmes d études fondés sur l utilisation de la simulation et conçus pour l ensemble de nos utilisateurs 21

22 Solutions de formation complètes pour l échographie Étudiant, participant FMC ou professionnel de la santé Simulateur/entraîneur virtuel Cours de simulation destinés à la formation à la demande Infrastructure, cadriciel de formation et SGA StatEcho Cours dirigés par un instructeur Professionnels de la santé qualifiés et chevronnés Simulateurs de tâches partielles 22

23 Solutions de formation complète pour la chirurgie Professionnel de la santé (prédiplômé, en FMC ou en formation professionnelle continue), fabricant Simulateur virtuel et cours personnalisés fondés sur la simulation Cours dirigés par un instructeur Cadre de formation Professionnels de la santé qualifiés et chevronnés Mesures des objectifs Centre de formation Simulateurs complets et de tâches partielles Page 23

24 Ordre du jour Introduction Un aperçu de CAE et de CAE Santé Rôle de la simulation pour la formation des pilotes Rôle de la simulation pour la formation des médecins Formation des étudiants prédiplômés - formation des résidents - formation médicale continue En quoi la formation par simulation va transformer la pratique médicale? Que nous réserve l avenir en formation par simulation?

25 Comment devenir pilote? PERMIS ÉLÈVE- PILOTE Programme de formation AB INITIO LICENCE DE PILOTE PRIVÉ QUALIFICATION DE VOL DE NUIT QUALIFICATION DE VOL AUX INSTRUMENTS MULTI - MOTEURS LICENCE DE PILOTE PROFESSIONNEL EMPLOI LICENCE DE PILOTE EN LIGNE EMBAUCHÉ COMPAGNIE FORMATION INITIALE À LA QUALIFICATION DE TYPE EXPÉRIENCE PRÉPARATOIRE EN VOL/ VÉRIFICATION DE COMPÉTENCE EN ROUTE FORMATION PÉRIODIQUE MISE À NIVEAU/ TRANSITION Principes normaux d'exploitation de la société Gestion des ressources en équipe/en cas de crises Planification des vols Faible visibilité RVSM

26 Comment rester pilote? FORMATION PÉRIODIQUE Formation périodique type Instructeurs pour la formation au sol et sur simulateur de vol 1-2 fois par an (obligatoire) École de formation au sol (~2 jours) Formation sur simulateur de vol (~8 heures)

27 Ce que nous faisons de mieux Prestation de formation et solutions de formation Étudiants débutants Entraîneur du système de gestion de vol, entraîneur virtuel à la maintenance Cours de simulation destinés à la formation à la demande Infrastructure intégrée et plateforme LMS Cours dirigés par un instructeur Pilotes qualifiés et techniciens chevronnés Centre de formation Simulateur de vol Dispositif intégré d'entraînement aux procédures/ftd

28 Ordre du jour Introduction Un aperçu de CAE et de CAE Santé Rôle de la simulation pour la formation des pilotes Rôle de la simulation pour la formation des médecins Formation des étudiants prédiplômés - formation des résidents - formation médicale continue En quoi la formation par simulation va transformer la pratique médicale? Que nous réserve l avenir en formation par simulation?

29 À l ère de l explosion de l information et des technologies émergentes, la simulation devient indispensable pour les soins de santé Information médicale Apprentissage permanent Formation professionnelle continue Études de spécialisation médicale École de médecine

30 Un modèle de compétence Authenticité professionnelle Fait Montre comment Sait comment Sait Miller GE. The assessment of clinical skills/competence/performance. Academic Medicine (Supplément) 1990; 65: S63-S7. Comportement Connaissances

31 Un modèle de compétence Authenticité professionnelle Fait Montre comment Sait comment Sait Miller GE. The assessment of clinical skills/competence/performance. Academic Medicine (Supplément) 1990; 65: S63-S7. Évaluation du rendement ou évaluation pratique Évaluation écrite, orale ou sur ordinateur

32 Gravir la pyramide Fait Montre Montre comment Évaluation du rendement in vitro : comment ECOS, examen sur PS Sait comment Évaluation du rendement in vivo : PS masqués, vidéos, vérifications (Clinique) Examens contextuels : QCM, essai, oral Sait Examens factuels : QCM, essai, oral

33 La formation professionnelle continue pour la compétence et la sécurité Résultats obtenus Décision Connaissance de la situation Les piliers de la connaissance SOI ÉQUIPE ÉQUIPEMENT ENVIRONNEMENT RISQUE MISSION Principes fondamentaux Compétence Habileté Discipline

34 Aperçu traditionnel de l enseignement médical continu Peu de répercussions sur le rendement et les résultats cliniques Problème ou besoin Intervention Résultat

35 Paramètres futurs du système de mesure pour CPI Compétence Améliorations Rendement Résultats relatifs à la santé OBJECTIF : Améliorer la pratique professionnelle

36 De observer, appliquer, enseigner à observer par simulation, observer en réalité, simuler de nombreuses fois, débriefer de nombreuses fois et appliquer

37 Ordre du jour Introduction Un aperçu de CAE et de CAE Santé Rôle de la simulation pour la formation des pilotes Rôle de la simulation pour la formation des médecins Formation des étudiants prédiplômés - formation des résidents - formation médicale continue En quoi la formation par simulation va transformer la pratique médicale? Que nous réserve l avenir en formation par simulation?

38 L'avenir Pour discuter de l avenir, regardons quelques meilleures pratiques au niveau mondial et essayons de les assembler dans une nouvelle réalité cohérente.

39 L'avenir Étudiants prédiplômés 1. La sélection pour les programmes de médecine sera basée à parts égales sur les réussites scolaires et les compétences générales en matière de communications, de travail équipe et d empathie. 1. McMaster Multiple Mini-Interviews (MMIs) : un circuit d évaluation sur 12 stations 2. La simulation sera intégrée dès la première année et l'accent sera mis sur les compétences techniques, les aptitudes en matière de sécurité des patients et la CRM. 1. Université de Montréal 3. Les programmes de médecine seront plus efficaces grâce à la simulation libérant du temps à être consacré à la formation interdisciplinaire, la communication, la gestion des crises et la sécurité des patients 1. University of Central Florida, College of Medicine 4. Les techniques de briefing/débriefing seront abordées dès le début en tant que meilleure pratique pour la prestation quotidienne des soins. 5. Une formation sur le signalement volontaire des erreurs sera proposée dans un environnement non punitif. 1. Les programmes de premier cycle seront régulièrement mis à jour à l'aide de l'analyse des données issues du système de signalement des erreurs de sorte qu'elles soient toujours en accord avec les vrais problèmes auxquels les professionnels de la santé sont confrontés en pratique.

40 L avenir Résidents 1. La plus grande partie des résidences sera effectuée au sein des centres de simulation. 1. Exemple : Dr. Ziv, MSR en Israël «Scénarios de cauchemar» 2. Des systèmes de gestion des cours permettant de s assurer que les documents ont bien été consultés en entier avant d'accéder aux laboratoires de simulation et de développement des compétences. 3. Le briefing/débriefing sera intégré au cycle de résidence complet et les résidents devront faire preuve de compétences claires en la matière. 4. Les résidences effectuées dans des régions plus reculées, loin des centres principaux, auront accès à la formation fondée sur la simulation par le biais de solutions déployables telles que le LMS, les centres de simulation mobiles, les systèmes de briefing/débriefing sans fil. 5. Examens pour l obtention des licences et l accréditation auront un volet important lié à la démonstration de compétences évaluées par la simulation 1. Les points attribués seront répartis de manière égale entre la formation interprofessionnelle et les compétences techniques.

41 L'avenir Formation professionnelle continue 1. Les programmes FMC/FPC seront harmonisés avec le transfert objectif des connaissances pertinentes et la validation des compétences par le biais de la simulation. 1. La formation interprofessionnelle constituera un des fondements des programmes FMC/FPC. 2. Des programmes d évaluation des compétences périodiques par les Collèges et les Associations 2. L'apprentissage au point d'intervention sera proposé grâce à : 1. des solutions de formation déployables, 2. le LMS, 3. un accès à distance aux KOL à des fins de briefing/débriefing, 4. des jeux «sérieux» de simulation. 3. Centres régionaux/distants liés aux centres principaux 1. Les KOL et les spécialistes surveillent la formation à distance. 4. Les compagnies d'assurance pourront proposer des réductions considérables des primes d'assurance aux individus qui attesteront d'une FMC fondée sur la simulation, ainsi qu'aux institutions disposant d'un programme de gestion des risques fondé sur la simulation. 5. Les diplômés internationaux en médecine (hors Canada et États-Unis) seront évalués au moyen d'une simulation complète, laquelle permettra d'évaluer leurs compétences, leur connaissance des procédures locales (du Québec), leur capacité à communiquer et à travailler en équipe.

42 Ce que nous réserve l avenir? Réseau de simulation/d évaluation accessible à travers la province Un réseau de centres de simulation/d évaluation et le système et les outils de gestion de la qualité à distance permettent d apporter des expériences de simulation pédagogiques partout en province = Centre de simulation C = Centre de simulation e mobile n t r = Utilisateur LMS/Web e distant d e S i m u l a ti o n M é

43 Ce que nous réserve l avenir? Un système qui partage les leçons de ses presqueerreurs Procédures des hôpitaux = collecte des renseignements SBHE de gestion des menaces et des erreurs Analyse des données et création de cours : prédiplômés, résidents, FMC BASE DE DONNÉES Anonymisation des données Réseau d éducation des centres de simulation PRESQUE ERREURS ERREURS Rapport non punitif à un organisme indépendant (équivalent au ASRS)

44 Conclusion Les systèmes de santé (mondiaux) ont atteint une tournure importante dans leur évolution La simulation dans le domaine de la santé est un incontournable à tous les niveaux : étudiants prédiplômés, résidents et formation continue La simulation jouera un rôle important dans la transformation de la pratique médicale non seulement en raison de la technologie, mais en raison des pressions à tous les niveaux qui exigeront un système plus sécuritaire et plus efficace Je prévois que d ici 10 à 15 ans, le domaine de la santé sera plus avancé que celui de l aviation dans l utilisation de la simulation Le Canada doit continuer de jouer un rôle important (p. ex., D r G. Chiniara, D r J-V Patenaude, D r P. Gamble, D r K. Qayumi, D r K. Lachapelle, D r S. Brien, D r V. Naik, D r R. Reznick) 44

45 Congrès annuel de l Association médicale du Québec INNOVER POUR TRANSFORMER MERCI Guillaume Hervé Président CAE Santé Le samedi 24 avril 2010

Un atelier avec trois C

Un atelier avec trois C Un atelier avec trois C Concepts de Base en docimologie. Concevoir une QCM type A. Comment évaluer nos pratiques docimologiques. 1 Concepts de base en docimologie Guedjati Mohamed Ridha 2 Que signifie

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Dr Franck Lagneau Service d anesthésie-réanimation CHU Henri MONDOR, Créteil Deux manières d aborder le sujet Apprentissage

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PREMIÈRE ORIENTATION Plan d aide à la réussite Mettre en œuvre un plan en six objectifs stratégiques en vue

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers CSSS Laval Présentation modélisation et simulation, cliniques externes Congrès OIIQ 2012 La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers Le cas du bloc d endoscopie du CSSS du

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College L occasion d innover Le Loyalist College, situé à Belleville, crée depuis 2006 des simulations pour l apprentissage en utilisant

Plus en détail

Leçons tirées et orientation future

Leçons tirées et orientation future Leçons tirées et orientation future Le programme d apprentissage en ligne au sein de l O.P.P. Le système de gestion de l apprentissage (SGA) de l O.P.P. a été mis en place en 2007-2008 afin d assurer le

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC)

Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC) Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC) NORME C1 : STRUCTURE ADMINISTRATIVE Une structure administrative appropriée doit être mise en place pour chaque programme

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

La gestion de la migration de la œuvre au Canada

La gestion de la migration de la œuvre au Canada La gestion de la migration de la main-d œ œuvre au Canada Atelier d envergure internationale sur la mobilité de la main-d œuvre mondiale en tant que catalyseur du développement Les Linklater Octobre 2007

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final CollègeBoréal L AUDITDESMÉCANISMESD ASSURANCEDE LAQUALITÉDESPROGRAMMES SommaireduRapportfinal Juin2010 SOMMAIRE DU RAPPORT A. CONCLUSIONS Le processus d assurance de la qualité est en pleine évolution

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE D'APPROBATION : 22/02/ Il est recommandé que, en collaboration avec

Plus en détail

Demande de propositions

Demande de propositions PREMIERS SOINS EN SANTÉ MENTALE Demande de propositions Pour les membres de la collectivité des vétérans Évaluation de projets DATE DE PUBLICATION : 27 novembre 2015 DATE LIMITE PRÉSENTATION DES PROPOSITIONS

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

UN DÉFI POUR LE FUTUR ENTREPRENEUR

UN DÉFI POUR LE FUTUR ENTREPRENEUR Réseau Agriconseils RESSOURCES HUMAINES UN DÉFI POUR LE FUTUR ENTREPRENEUR LEADER en développement organisationnel LEADER EN DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL Page 1 OBJECTIFS DE LA CONFÉRENCE À la fin de

Plus en détail

La Liste de Vérification Chirurgicale

La Liste de Vérification Chirurgicale La Liste de Vérification Chirurgicale Dre Shannon Fraser Professeure Assistant, Université McGill Chef de la division de chirurgie générale M Bobby Paré Coordonnateur en Soins Infirmiers bloc opératoire

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH)

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) INFORMATION GÉNERAL POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) Département RH Effectif Décembre 2015 Position Permanent PRÉPARÉ PAR Propriétaire Date Département HR 305.1 Nov 2 nd, 2015 Ressource

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix Intégration de la solution VMware VIEW au CSSS de Charlevoix Mise en situation Comme beaucoup d établissements et d organismes du

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Normes des programmes d enseignement infirmier (2013)

Normes des programmes d enseignement infirmier (2013) Normes des programmes d enseignement infirmier (2013) Introduction Le College of Registered Nurses of Manitoba a le pouvoir légal d approuver les programmes d enseignement infirmier menant à l inscription

Plus en détail

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires D après le Règlement sur les instruments médicaux Direction des produits thérapeutiques Santé Canada Rédigé par

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Services. TI et santé

Services. TI et santé Services TI et santé 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Hypertec Systèmes offre une large gamme de services d entretien afin de maximiser l utilisation de votre infrastructure

Plus en détail

Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires. Christian Blanchette Luc Comeau

Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires. Christian Blanchette Luc Comeau Stratégies d accélération de l adoption de la formation à distance dans les systèmes universitaires Christian Blanchette Luc Comeau NOTRE RECHERCHE Objectifs: Identifier les modèles d initiatives d accélération

Plus en détail

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet Projet d appui au renforcement des capacités en gestion de la santé en Haïti PARC Unité de santé internationale Objectifs du projet Le PARC contribue à l amélioration de la gouvernance du système de santé

Plus en détail

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France Avant la CTI Écoles de l état Ponts et chaussées 1747 Libéralisation de l enseignement supérieur Loi Laboulaye

Plus en détail

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis Le Le Règlement sur les autorisations d enseigner en vigueur depuis le 29 juin 2006 comporte des mesures qui touchent aussi bien celles et ceux qui désirent enseigner à la formation générale des jeunes

Plus en détail

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ Accès en tout temps et en tous lieux à des fins de soins médicaux, d'éducation, de gestion sanitaire et de financement des soins de santé.

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

La conduite automobile et le vieillissement

La conduite automobile et le vieillissement La conduite automobile et le vieillissement Présenté par Martin Lavallière, M.Sc. Étudiant au doctorat, Faculté de Médecine Document préparé par Martin Lavallière, Marie Eve Roussel et Philippe Voyer Bonjour,

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Assurance collective ProAvantages MD Offert par l Assurance collective Manuvie, le programme ProAvantages MD est constitué d un ensemble

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux

Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux ID de nexus est idéale pour les environnements cliniques où la qualité et la sécurité des patients sont essentielles. Les

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

INFORMATION DE BASE PILIER 1 DÉVELOPPER ET METTRE EN OEUVRE UN SYSTÈME DE GESTION DE LA SÉCURITÉ (SGS)

INFORMATION DE BASE PILIER 1 DÉVELOPPER ET METTRE EN OEUVRE UN SYSTÈME DE GESTION DE LA SÉCURITÉ (SGS) INFORMATION DE BASE PILIER 1 DÉVELOPPER ET METTRE EN OEUVRE UN SYSTÈME DE GESTION DE LA SÉCURITÉ (SGS) 1. QU ENTEND-T- ON PAR GESTION DE LA SECURITE ET SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE? La gestion de

Plus en détail

Programmes de Formation de Courte Durée Conçus et Dispensés Entièrement en Français

Programmes de Formation de Courte Durée Conçus et Dispensés Entièrement en Français Office of International Studies and Programs Management Development International MDI Présente Programmes de Formation de Courte Durée Conçus et Dispensés Entièrement en Français Du 06 au 28 Juillet 2012

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Thèmes du programme. 1. L archivage à l ère du numérique

Thèmes du programme. 1. L archivage à l ère du numérique Conférence quadriennale du Conseil international des Archives Séoul, Corée du Sud, 5-10 septembre 2016 Archives, Harmonie et Amitié : gages de sensibilisation culturelle, de justice et de collaboration

Plus en détail

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Société : Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec Date du profil : janvier 2011 Mandat de la

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS ANNONCE Le 15 janvier 2014 À l intention des chercheurs relevant d organismes de santé ou d universités

Plus en détail

Le Programme des étudiants étrangers

Le Programme des étudiants étrangers Le Programme des étudiants étrangers Colloque L école québécoise branchée sur le monde une nouvelle ère pour le recrutement et les échanges internationaux Le 24 octobre 2013 Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Plan de présentation 2 Vous avez dit simulation? La simulation est une technique d enseignement

Plus en détail

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Déclaration de conflits d intérêts! Aucun conflits d

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Le SPEQ : Système pour la Promotion et l Evaluation de la Qualité. Un modèle d évaluation en pleine santé

Le SPEQ : Système pour la Promotion et l Evaluation de la Qualité. Un modèle d évaluation en pleine santé Le SPEQ : Système pour la Promotion et l Evaluation de la Qualité Un modèle d évaluation en pleine santé Gilles Faure Directeur ProCert France Santé & Social 1 Concepteurs Agence pour la Promotion et l

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Attestation d études collégiales (AEC) INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Formation en classe virtuelle à temps plein de soir INSPECTION EN BÂTIMENT EEC.2W Type de sanction : Titre du programme : Attestation

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie MANDAT Stimuler la création de richesses au Canada

Plus en détail

Programme National pour la Sécurité des Patients

Programme National pour la Sécurité des Patients Programme National pour la Sécurité des Patients Isabelle Martin Marie-France Angelini Tibert Cellule de coordination des vigilances et des risques liés aux soins Nathalie Lugagne Delpon responsable pôle

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Répondre aux enjeux stratégiques de l entreprise Assurer l adéquation des compétences dans une logique d amélioration

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail

Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail Santé mentale: Prévenir, Gérer l absence et Favoriser le retour au travail Michèle Parent, MScA, CRHA Vice-présidente adjointe, Invalidité groupe, Québec et Est de l Ontario 1er décembre 2014 PRÉVENIR,

Plus en détail

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC 1. RECOMMANDATIONS pour l épreuve E4 en CCF II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC E4 : Négociation technico-commerciale (coef 4) SITUATION 1 SITUATION 2 Compétences C111

Plus en détail

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine La documentation A. Rivet Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine Plan Généralités et définitions La documentation qualité Exemples de documents

Plus en détail

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens Directives de l examen de certificat pour assistante / assistant en gestion du personnel Version 2010 Responsables des examens HR Swiss SEC Suisse Union patronale suisse Swissstaffing Association professionnelle

Plus en détail