Centre de documentation DIRECTION DE LA COMMUNICATION REVUE DE PRESSE SPECIALE ASSURANCE DE PERSONNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de documentation DIRECTION DE LA COMMUNICATION REVUE DE PRESSE SPECIALE ASSURANCE DE PERSONNES"

Transcription

1 Centre de documentation DIRECTION DE LA COMMUNICATION REVUE DE PRESSE SPECIALE ASSURANCE DE PERSONNES Mars 2015

2 SOMMAIRE LIBERTE du ASSURANCES La CIAR de se distingue au SIAA AUTO UTILITAIRE.com du Salon automobile d Alger 2015 / Direct Mapfre Assistance présente de nouveaux services ELWATAN du Assurance de personnes : MacirVie diversifie ses produits EL WATAN du Sa croissance reste mitigée : L assurance des personnes peine à décoller EL WATAN du Kamel Zerrouki. Enseignant en sciences actuarielles «L assurance vie nécessite un mode de management différent» EL WATAN du Abdeladim Benallegue. ex-chef de Cabinet au Ministère des Transports «Le coût financier suit la tendance haussière des accidents» L ECONEWS Assurance de personnes Macir Vie lance «SMSing» et « ing» La société d'assurance de personnes Macir Vie, lance deux services, «SMSing» et « ing», qui permettent de notifier aux clients sur les dates d échéance de leurs contrats. 18 FIBLADI.com du Assurance de personnes : MacirVie diversifie ses produits EL FADJR du عين تموشنت الفالحون يطالبون بإعادة النظر في قرار الصندوق الجهوي لغير األجراء EL FADJR du أكدت أن عددا كبيرا منها مهمته االستيالء على أموالهم باستثناء 4 معتمدة سفارة كندا تحذر الجزائريين من تحايل مكاتب تأمين تأشيرة الهجرة LE TEMPS D ALGERIE du Journée d'information sur le football professionnel Les clubs jouent avec la protection sociale des joueurs APS du Vers une nouvelle organisation des mutuelles sociales... 23

3 APS du Assurance de personnes : un marché prometteur nécessitant davantage d efforts EL MOUDJAHID du Assurances de personnes : CAARAMA affiche un chiffre d affaires satisfaisant LE QUOTIDIEN d ORAN du CAARAMA Assurances : Près de 2 milliards de dinars de chiffre d'affaires L EXPRESSION du Par manque de culture citoyenne: Les Algériens rechignent à s'assurer Par Amar CHEKAR ENNAHAR du التأمين على الحياة إجباري لطالبي القروض من البنوك HORIZONS du Assurances de personnes : Les assureurs veulent stimuler la demande L ECONEWS Assurance de personne : Caarama Assurance affiche ses ambitions L EXPRESSION du Assurance de personnes : la demande toujours latente ELWATAN du Haut du formulaire Assurance des personnes : une branche peu diversifiée APS du Séminaire sur les assurances des personnes lundi à Alger (CAARAMA assurance) ECONOSTRUM.info du «Amana Assurances, filiale de la SAA et de la Macif, disposera de six bureaux en Algérie en 2014» EL WATAN du Assurance de personnes : Amana vient de naître EL MOUDJAHID du Assurances : Prochaine introduction en bourse de la filiale commune de la SAA et de la MACIF LE MAGHREB EMERGENT du Le nouvel assureur AMANA s intéresse au créneau "santé" du marché algérien HORIZONS du Prochaine introduction en Bourse de la filiale commune de la SAA et de la Macif ECHOUROUK du سابس " للتأمينات تتحول إلى "أمانة" وعروض مغرية للتأمين على الحياة " ألف مكتتب في التأمين الموجه لنقل جثامين المهاجرين 18 JEUNE AFRIQUE du

4 Avec Amana, la Macif prend le risque de réussir LIBERTE du Leader de l assurance des personnes en Algérie Macir Vie renforce son déploiement sur Alger EL WATAN du Assurance des personnes : une branche peu diversifiée LE QUOTIDIEN d ORAN du CAAR : L'assurance des personnes à la peine INFOSOIR du Sept compagnies spécialisées INFOSOIR du Rapatriement de corps APS du Les assurances de personnes n ont pas profité de l embellie du secteur (Latrous) EL WATAN du Secteur des assurances : les AP en recul EL MOUDJAHID du Selon le président de l UAR : Les assurances de personnes n'ont pas profité de l'embellie du secteur LA TRIBUNE En dépit de la croissance enregistrée par le secteur Les assurances de personnes ont connu un léger recul LE SOIR d ALGERIE Assurances de personnes Vers la création de nouvelles sociétés LE FINANCIER du Selon Lamara Latrous, président de l UAR : Les assurances de personnes ne profitent pas encore au secteur EL WATAN du Antoine Bourbon. Directeur commercial d AXA Assurance «Le produit d assurance IHP sera disponible à partir du 1er avril» TRANSACTION D ALGERIE du Salon International de la Santé «ALFARMA» : AXA Assurance Algérie propose ses produits EL KHABAR du ستتكفل بتسديد األعباء آكسا '' تعرض خدمة جديدة لعالج مرضى السرطان في الخارج '' LIBERTE du

5 Séminaire régional de la CNMA à Sétif L assurance des personnes au menu APS du Assurances de personnes : Baisse de 5% du chiffre d affaires en 2012 (CNA) L EXPRESSION du LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES A BAISSÉ DE 5% Les dommages des assurances-personnes EL MOUDJAHID du Assurances de personnes : Baisse de 5 % du chiffre d affaires en EL WATAN du Assurance des personnes Baisse de 5% du chiffre d affaires en LE JOUR d ALGERIE du Baisse de 5% du chiffre d'affaires en Les assurances en attente de jours meilleurs LE MAGHREB du Assurances de personnes: Baisse de 5% du chiffre d'affaires en TRANSACTION d ALGERIE du Assurances des personnes : «Un marché qui reste à développer», souligne le SG du CNA. 66 ECHOUROUK du بعد أن رفضها من نواب الجالية ومختلف الفعاليات بالمهجر السفارات تجند الجمعيات لتسويق صيغة نقل الجثامين الجزائريين من الخارج EL KHABAR du التأمينات االجتماعية تتكفل بالمستخدمين الجزائريين في اعتداء عين أمناس الشركات األجنبية أم نت عمالها لدى مجموعات دولية سمية يوسفي SAWTELAHRAR.net du جديد الصندوق الوطني للتوفير واالحتياط-بنك صحتي '' صيغة تأمين جديدة على األشخاص '' EL MOUDJAHID du Lancé par CNEP-Banque : «Sahti», un nouveau produit d assurance de personnes LE TEMPS d ALGERIE du "Sahti", un nouveau produit d assurance de personnes lancé par la CNEP-banque LE MAGHREB du Assurance de personnes: "Sahti", un nouveau produit lancé par la CNEP-banque L EXPRESSION du Assurance de personnes : CNEP-Banque lance "Sahti"... 71

6 LA TRIBUNE du Finances / Bancassurance : "Sahti", un nouveau produit d assurance de personnes lancé par la CNEP-banque LE SOIR d ALGERIE du Des Koweïtiens pour l assurance DJAZAIR NEWS du أسعار تنافسية وتأمين في جميع دول العالم L EXPRESSION du Algériens décédés à l'étranger : Sahli présente l'assurance-rapatriement EL WATAN du Rapatriement des corps des personnes établies à l étranger: les associations appelées à coopérer LE TEMPS d ALGERIE du Présentée hier au siège du ministère des Affaires étrangères Une nouvelle assurance rapatriement de corps pour les Algériens à l'étranger MIDI LIBRE du Rapatriement des corps de ressortissants algériens: Une nouvelle police d assurance ALGERIE SOIR du La présentation d'"assurance rapatriement de corps" reportée à mardi ECHOUROUK du :اإلجراء يشمل "الحراڤة" أيضا.. بلقاسم ساحلي يكشف 77...دينار لنقل جثامين الجزائريين المغتربين إلى أرض الوطن 2500 APS du Assurances de personnes : TALA Assurances étoffe son réseau d agences dans la capitale.. 78 L EXPRESSION du Bâtiment, Travaux Publics Et Hydraulique Près de travailleurs non déclarés MAGHREB EMERGENT du L assurance des personnes frémit et fait des coups de pub LE QUOTIDIEN d ORAN du L'assurance des personnes frémit et fait des coups de pub EL WATAN du Narimane Makhloufi. Directrice générale d AXA Assurances Algérie Vie «Le potentiel de développement des assurances de personnes est important» LA TRIBUNE du En plus de la réforme de la branche automobile Les assureurs misent sur l innovation pour lancer l assurance-vie ALGERIE FOCUS du

7 Assurances de personnes : sept nouvelles companies et beaucoup d ambitions LE MIDI LIBREdu Selon un bilan de la CNA pour le 1er semestre Hausse de 5,8% du chiffre d affaires des assurances APS du بالمئة فقط من السكنات من أصل 3 ماليين سكن قابل للتأمين مؤمنة في الجزائر )اتحاد شركات التأمين و إعادة التأمين ) EL DJOUMHOURIA du ضرورة تكييف منتجات التأمينات وفقا لخصوصيات قطاع الصيد البحري SAOUT EL AHRAR du انتعاش في فرع السيارات وتراجع في تأمين األشخاص مليار دينار رقم أعمال قطاع التأمينات خالل 6 أشهر Radioalgerie.dz du Assurances : hausse de 5,8% du chiffre d'affaires APS du Sur trois millions de logements assurables, 6% seulement sont assurés (UAR) EL FADJR du رقم أعمال القطاع ارتفع بما يقارب 6 بالمائة خالل الجزائريون يرفضون التأمين عن حياتهم ويكتفون بتأمين سياراتهم! HORIZONS du Assurance des particuliers: Un potentiel de 5 milliards de dollars qui échappe aux 23 compagnies EL MOUDJAHID du Assurances de particuliers : Un volume en deçà du potentiel du marché HORIZONS du Assurance des particuliers: Un potentiel de 5 milliards de dollars qui échappe aux 23 compagnies MIDI LIBRE du Narbonne Une sépulture en Algérie : pas facile MIDI LIBRE du Narbonne Une sépulture en Algérie : pas facile LIBERTE du Le marché financier freine le développement de l assurance vie MAGHREB EMERGENT du Démarrage laborieux pour les nouvelles sociétés d assurances de personnes en Algérie MAGHREB EMERGENT du Algérie , une année heureuse pour la plupart des compagnies d assurance privées et publiques EL MOUDJJAHID du

8 HADJ ET OMRA, Macir Vie : Nouvelle offre d assurance LIBERTE du Les assurances de personnes en chute libre LE MAGHREB EMERGENT du Algérie - L assurance des personnes chute et plombe le bilan du secteur LE QUOTIDIEN d ORAN du L'assurance des personnes chute et plombe le bilan du secteur EL KHABAR du '' شركة التأمين على األشخاص ''مصير في عرض تأمينات خاصة بالحج والعمرة EL KHABAR du المدير العام لصندوق التعاون الفالحي من عنابة ''الفالحون مطالبون بالتأمين على حياتهم قبل عتادهم '' EL WATAN du Macir Vie Une assurance pour les pèlerinages TSA : Communiqué de presse du Macir Vie lance une assurance spécifique pour Hadj et Omra HORIZONS du Latrous Amara, président de l UAR «Le volume de primes collectées en assurance contre les effets des Cat-Nat est en augmentation» EL MASSA du بنك كناب'' يطلق تأمينا جديدا على الوفاة والعجز تخفيضات ب 33 بالمائة على تأمين القروض العقارية LE MAGHREB du La Cnep-Banque lance un nouveau produit : Une assurance sur les risques du décès et de l'invalidité LE FINANCIER du Nouveau produit d assurance chez Cnep-Banque Maghreb Emergent (et APS)du Algérie - Cnep-Banque: un nouveau produit d assurance relatif aux risques du décès et de l invalidité LE FINANCIER du Nouveau produit d assurance chez Cnep-Banque TRANSACTION d ALGERIE du L assureur compte s appuyer sur son réseau en place : La Chambre de commerce algérofrançaise à la rescousse d AXA L EXPRESSION du

9 Pour son développement économique Axa Assurances signe un partenariat avec Cciaf MAGHREB EMERGENT du AXA-Algérie s'appuie sur la chambre de commerce algéro-française pour développer son offer EL MOUDJAHID du Elle compte renforcer ses activités en Algérie : AXA Assurance s investit dans les PME EL KHABAR du غرفة التجارة الجزائرية الفرنسية و''أكسا'' للتأمينات التوقيع على اتفاقية لتأمين الممتلكات واألشخاص MAGHREB EMERGENT du Algérie - L épargne des ménages a atteint 27 milliards de dollars fin Econostrum.info du «Nous sommes obligés de vendre à perte dans la branche automobile» EL WATAN du Le chiffre de la branche en baisse La filialisation plombe l assurance des personnes EL MOUDJAHID du Assurances : Hausse de 7% du chiffre d'affaires en APS du Hausse de 7% du chiffre d affaires des assurances en 2011 (CNA) LIBERTE du Assurance transfert de corps Les limites d une démarche LIBERTE du Malgré une évolution de l ordre de 11% entre 2000 et Les assurances de personnes au Maghreb restent faibles TOUT SUR L Algérie du Entretien avec Amara Latrous, PDG de la SAA et président de l'uar "Il faudrait que l Etat soit moins généreux qu il ne l est actuellement" L EXPRESSION du Amara Latrous, Président De L'union Des Assureurs Et Réassureurs (Uar) «Les compagnies pratiquent des remises abusives» EL WATAN du Assurance des personnes:une source d argent et de problèmes! Par Ali Titouche ENNAHAR EL DJADID du تأمين فردي وجماعي لنقل جثامين الجزائريين من أوروبا مقابل ٥٥٠٠ دينار L AUTHENTIQUE du

10 Dotée d'un capital de 600 millions de DA La CNMA crée sa filiale d'assurance de personnes MIDI LIBRE du Assurance de personnes. La CNMA se dote d une filiale APS du La CNMA se dote d une filiale d assurance de personnes LE SOIR d ALGERIE du Assurances de personnes La filiale de la CNMA obtient son agrément LE FINANCIER du La CNMA se dote d une filiale d assurance de personnes

11 LIBERTE du ASSURANCES La CIAR de se distingue au SIAA L agent général de la CIAR et une agence annexe sise à Bir Mourad Raïs se sont distingués au 18e Salon international de l automobile d Alger (SIAA-2015). Pour cet évènement, les clients avaient autant d avantages pour souscrire une assurance tous risques pour leur véhicule tout en bénéficiant d importantes offres. Et en addition à l assurance automobile, les clients avaient cette possibilité d opter pour une assistance routière afin que leur trajet devienne synonyme de tranquillité. En effet, en collaboration avec Algérie Assistance (Mapfre Assistance), les clients avaient aussi l opportunité de choisir une formule parmi les trois proposées, à savoir Classique, Silver et Gold, selon leurs besoins. Du coup, cette participation a permis à cette agence dynamique de faire connaître cette agence, la CIAR 1471, d une part, et de renseigner les clients sur les prestations que la CIAR met à la disposition des clients. Il faut noter que la CIAR propose différents produits d assurance, dont incendie et éléments naturels, dommages aux biens, catastrophes naturelles, risques de construction, risques agricoles, corps de véhicules, corps maritimes, marchandises transportées par voie terrestre, maritime, ferroviaire, aérienne, responsabilité civile générale, perte pécuniaire diverses, crédit automobile et réassurance, et ce, à travers 225 agents couvrant l ensemble du territoire national et ses 300 experts privés agréés dans toutes les disciplines. F. B. AUTO UTILITAIRE.com du Salon automobile d Alger 2015 / Direct Mapfre Assistance présente de nouveaux services Afin de renforcer sa présence sur le marché algérien des assurances et services, Mapfre Assistance lance de nouveaux produits, présentés en marge du salon international de l automobile d Alger Mapfre Assistance, filiale de Mapfre Asistencia, société d assurance espagnole, lance en Algérie de nouveaux services et offres présentés lors d une conférence de presse animée en marge du salon international de l automobile d Alger. Il s agit de solutions destinées aux concessionnaires automobiles, à savoir l extension de garantie, l assistance routière, véhicule de remplacement et le centre d appel. Pour l extension de garantie, c est une assurance contractée lors de l achat de véhicules neufs, celle-ci prolongera la durée de la garantie du distributeur jusqu à 3 ans, elle permettra au client de profiter des mêmes avantages de la garantie du concessionnaire. Cette dernière peut être transférable à une tierce personne en cas de vente de véhicule. Ce service est proposé en 4 formules (des packages) selon les besoins du client. Le second service proposé par Mapfre, est l assistance routière, qui offre la possibilité au client d être remorqué jusqu au garage du concessionnaire officiel de la marque en cas de panne. Il est utile de signaler qu un numéro spécial et un texte d accueil personnalisé seront transmis au concessionnaire. «Le client est assisté par un centre d appel 24h/24 et 7j/7 ceci afin d offrir un 11

12 meilleur service et une bonne prise en charge», dira M, Tarik Hebboub, Responsable Commercial Automotive Mapfre assistance Algérie. En outre et parmi les solutions présentées par les responsables de Mapfre, on notera le service véhicule de remplacement, qui permet au client souscripteur, de bénéficier d un véhicule de remplacement suite à une panne dont la durée de réparation de véhicule dépasse les 24h, 48h ou 72h, selon une période prédéfinie par le concessionnaire. Pour bénéficier de cette solution, le client doit impérativement disposé d un véhicule sous garantie. Et pour gérer et assurer le bon déroulement de ces service et offres, Mapfre Assistance dispose d un centre d appel, qui permet de veiller sur la gestion des besoins de clients et les concessionnaires. Le centre recevra des appels concernant les réclamations, le service de renseignements ou bien l assistance technique. Une équipe des téléconseillers hautement qualifiés, formés sous les normes internationales de Mapfre Assistance, donnera conseils, soutient et aide à la fois aux clients et aux concessionnaires. «Tous ces services permettrons aux concessionnaires, d élargir leurs gammes de produits et ne pas se limiter au volume des ventes. Aussi, ces services offriront aux concessionnaires l aptitude d innover, en proposant à leurs clients des services répondant à leurs besoins», dira M, Mustapha Rezzoug Directeur Général de la filiale de Mapfre Assistance en Algérie. Il est utile de rappeler que Mapfre Assistance exerce en Algérie depuis 2007, elle est la filiale locale de Mapfre Asistencia, société d assurance espagnole. Société par action, Mapfre est le fruit d un actionnariat des assurances Ciar, Salam, Truct et Mapfre. Avec cette configuration, l entreprise déploie en Algérie son expertise en matière d Assistance Routière, Assistance Voyage, Assistance Car Glass, Extension de Garantie, Assistance Domiciliaire et Assistance Bancaire. ELWATAN du Assurance de personnes : MacirVie diversifie ses produits MacirVie compte mettre sur le marché deux nouveaux produits d assurance de personnes, à savoir «l assistance totale» offrant une couverture d assurance globale tant en Algérie qu à l étranger, et une nouvelle prestation dans le domaine de la santé, en collaboration avec la Compagnie centrale de réassurance (CCR). Après trois années d existence, la MacirVie, filiale d Assurance de personnes (AP) de la Compagnie internationale d assurance et réassurance (Ciar), prévoit de lancer très prochainement de nouveaux produits d assurances, notamment dans les domaines de la santé, nous a affirmé hier son président directeur général, Hakim Soufi. «Au cours de ces trois dernières années, nous a-t-il expliqué, nous avons choisi de nous consacrer d abord à la mise en place d une politique managériale et commerciale efficiente afin de pouvoir ensuite lancer de nouveaux services annexes, à même de répondre aux besoins spécifiques des assurables.» Ainsi, outre les couvertures classiques que sont les assurances «groupe», «voyage» et «crédit», qu elle commercialise depuis trois ans, MacirVie compte mettre sur le marché, d ici deux à trois mois, deux nouveaux produits d assurance de personnes, à savoir «l assistance totale» offrant une couverture d assurance globale tant en Algérie qu à l étranger, ainsi qu une nouvelle prestation dans le domaine de la santé, en collaboration avec la Compagnie centrale de réassurance (CCR). Cette nouvelle prestation de santé, nous précise Hakim Soufi, consistera dans un premier temps à couvrir les soins et les besoins médicaux des assurés auprès de cliniques privées et de laboratoires conventionnés, avant d être étendue par la suite aux réseaux de pharmacies. S agissant de la prime à payer pour l assuré, ajoute-t-il, «nous l avons calculée de sorte à ce qu elle soit accessible au plus grand nombre, soit sur la base d un salaire mensuel moyen de DA». «MacirVie, insiste en ce sens notre interlocuteur, œuvre avant tout à tenir un rôle prépondérant en tant qu acteur économique et social à part entière et non comme une simple compagnie offrant des prestations d assurances conventionnelles». 12

13 «Aujourd hui, souligne-t-il, toutes les hésitations qui ont marqué le passage du marché, en 2012, à la séparation entre les assurances de personnes et les assurances-dommages, ne sont désormais plus de mise, car la branche AP offre un immense potentiel de croissance». Se classant en 4e position en termes de parts de marchés, la MacirVie, indique Hakim Soufi, enregistre une croissance à deux chiffres sur ces trois dernières années, alors même qu elle a dû renoncer au portefeuille d assurance «santé internationale», suite à une note ministérielle datant de novembre Quoi qu il en soit, indique le premier responsable de la filiale «vie» de la CIAR, notre chiffre d affaires a grimpé de 250 millions de dinars lors de notre première année d existence à quelque 1,1 milliard de dinars à la fin de l exercice écoulé. Interrogé, enfin, sur l absence de prestations d assurance de capitalisation dans le portefeuille de la MacirVie, Hakim Soufi souligne que le développement de ce genre de couvertures en Algérie nécessite d abord une amélioration des taux d intérêt en vigueur sur le marché, ainsi qu une dynamisation de la place boursière locale. EL WATAN du Sa croissance reste mitigée : L assurance des personnes peine à décoller Par Safia Berkouk Bien qu elle ait progressé en termes de chiffre d affaires ces dernières années, l assurance des personnes demeure une branche assez peu développée en Algérie. Elle représente aujourd hui à peine 7% de la production globale du secteur. Mais si sa croissance est allée plus vite que celles des autres branches (assurance dommage) en 2014 (11,9% et de 7,9% respectivement), elle est en revanche plus lente par rapport aux années précédentes. En effet, il y a cinq ans (2010), l assurance des personnes représentait 8,7% de la structure du marché et sa croissance par rapport à l année d avant était de plus de 25%. Des trois pays du Maghreb, c est en Algérie que cette branche est la moins développée (graphe 1). Entre 2000 et 2010, son chiffre d affaires cumulé en Tunisie, Maroc et Algérie a connu une évolution moyenne de l ordre de 11%, selon le Conseil national des assurances (CNA). Mais sur la décennie, sa 11

14 part moyenne dans la production globale du secteur était de 44% au Maroc, 26% en Tunisie et de seulement 6% en Algérie (graphe 1). En Algérie, la part de la branche dans la production du secteur a commencé à décliner à partir de 2011 avec une baisse du chiffre d affaires de la branche de 7%, tandis que celui du reste du marché était en augmentation. Potentiel Pour les observateurs du secteur, cette baisse était due à la nouvelle configuration du secteur, car depuis le 1er janvier 2011, les compagnies d assurance ont été contraintes de séparer les branches d assurance des personnes de celle des dommages. Elles ont, dès lors, dû créer des filiales spécialisées et commercialiser les produits de la branche via leurs propres réseaux. A la fin de l année 2012, 70% des produits de la branche étaient commercialisés par leurs agences propres et celles des sociétés dommages. Or, toutes les compagnies n ont pas encore filialisé et toutes celles qui ont opéré la filialisation n ont pas encore lancé leur produit. On compte, selon le CNA, 11 compagnies d assurance dommages, mais seulement 7 compagnies d assurance des personnes. «Pourtant, les opportunités du marché sont considérables et le potentiel assurable n a cessé d évoluer», note le Conseil national des assurances (CNA), citant comme facteurs favorables «l augmentation de la rémunération des salariés, le relèvement du salaire national minimum garanti (SNMG) qui est passé de 8000 DA à DA, la hausse de la consommation finale des ménages qui est passée de 1848 milliards de dinars en 2001 à 4553 milliards de dinars en 2011», ainsi que de l activité économique. Par ailleurs, l offre de produits d assurance de personnes est plutôt diversifiée, ciblant aussi bien les particuliers (accidents, maladie, voyages, vie, décès...) que les entreprises (assurance groupe). Certaines compagnies ont même lancé des produits adaptés aux pèlerins en période de Hadj et de Omra. Pour l heure, sur les 8,9 milliards de dinars de chiffres d affaires de la branche, l assurance de groupe et l assurance-vie et décès en représentent 60% avec des parts quasiment égales (graphe 2). Réticence Pour expliquer le faible engouement en Algérie pour les assurances de personnes comparé à d autres pays de la région, plusieurs raisons sont avancées. «Les citoyens ne savent pas exactement à quoi ça sert», nous explique la représentante d une entreprise publique d assurance des personnes. Outre les entreprises, les voyages et les accidents corporels, «on peut assurer une personne quand elle contracte un crédit bancaire. En cas de décès, c est la compagnie qui prend en charge le remboursement», précise-t-on. Pas sûr que cela suffise pourtant. Avec 55% de parts de marché, l assurance automobile accapare le plus gros du marché, toute autre dépense d assurance semble relever du facultatif. Pour les analystes du CNA, «le recours à la solidarité communautaire, l existence d un système de sécurité sociale relativement généreux, la faible culture d assurance conjuguée à l absence d offensive marketing de la part des assureurs», sont autant de raisons qui peuvent expliquer le recours timide à ce type d assurance. Résultat, la branche évolue lentement. Le montant des sinistres réglés par les sociétés d assurance de personnes en 2014 était de 1,4 milliard de dinars, alors que les dossiers à régler ont atteint 2,2 milliards de dinars. 11

15 EL WATAN du Kamel Zerrouki. Enseignant en sciences actuarielles «L assurance vie nécessite un mode de management différent» Par Safia Berkouk _111.php Même si l assurance des personnes progresse en termes de chiffre d affaires, elle reste peu développée (seulement 7% du chiffre d affaires du secteur). Par quoi cela peut-il s expliquer? C est tant mieux pour la progression enregistrée. 7% du chiffre d affaires, est-ce un indicateur significatif? Il nous faut rappeler que les indicateurs reconnus comme tels qui permettent de mesurer l évolution dans la branche s identifient à la densité d assurance (primes par habitant) et le taux de pénétration (part des primes d assurance dans le PIB). En Algérie, le niveau de ces deux derniers reste relativement négligeable. Comme actuaire, il nous faut peut-être aussi nous intéresser à la composition du portefeuille de ces compagnies, car ce qu on appelle «assurance vie» ce sont les couvertures en capitaux différés, décès et mixtes se dénouant dans le long terme et remplissant ainsi leur double fonction d épargne et de protection contre le risque. Qu en est-il alors de la composition des portefeuilles de nos compagnies? Pourquoi ces insuffisances? Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette faiblesse. A la différence de l assurance automobile qui, elle, est obligatoire, l assurance vie est facultative est nécessite un mode de management différent (proximité, flexibilité, et maîtrise des produits proposés). Aujourd hui, nos compagnies sont restées dans un schéma classique de distribution des produits d assurance vie. L offre de produits vie doit faire l objet d études marketing très poussées (recherche/développement) pour cibler les besoins des consommateurs. L assurance vie est une opération financière et viagère, l étroitesse de notre marché financier n aide pas au développement des affaires. L élaboration des produits vie nécessite une maîtrise et une mise en œuvre d une ingénierie financière et actuarielle qui doit cadrer avec les aspirations du client. Aussi, les programmes de formation doivent intégrer les différents piliers qui concourent à l élaboration du produit, sa distribution et sa gestion. Y a-t-il réellement un marché pour l assurance des personnes en Algérie? C est une question qui revient souvent, le potentiel, le marché, Bien sûr, l ensemble des individus a besoin de sécurité et de couverture d assurance, c est une évidence.même avant l existence de techniques assurancielles modernes, les hommes et les femmes se sont organisés pour faire face aux aléas de l existence. Les économistes vous diront qu il y a une corrélation positive entre le revenu et le niveau de développement de l assurance ; oui, c est vrai, les études comparatives internationales le prouvent, les Etats-unis, le Japon, les pays de l UE... occupent les premières places. 15

16 Chez nous, le taux d épargne très élevé ne profite pas au développement de l activité d assurance. Posons-nous la question : pourquoi la branche vie ne capte pas une partie de cette épargne? En matière de politique de placement, la nouvelle orientation des pouvoirs publics en vue d encourager le recours au marché obligataire pour financer les grands projets suite à la baisse du prix du pétrole offre à nos compagnies une bonne opportunité pour valoriser les produits vie. En effet, l obligation constitue un support de placement moins risquée et d échéance longue, en totale adéquation avec les exigences techniques de la branche. C est aux intervenants sur ce segment d activité qu est l assurance vie de «penser» ce marché, de le mettre en place, de le développer et le dynamiser. Pour le reste, la demande en produits vie existe, car l Algérie à l instar du reste du monde est confrontée à la problématique de la longévité et son corollaire, le vieillissement, qui génère le risque de dépendance et des coûts élevés des soins de santé. A ceci s ajoutent toutes les couvertures en revenu de remplacement (compléments de retraite, accidents de travail, ). Mais bien sûr, l assurance vie, comme toutes les activités économiques, croît en diversifiant l offre de produits, en adoptant des politiques tarifaires compétitives et en veillant à assurer une bonne qualité de la prestation. Qu est-ce qui pourrait contribuer à son essor? Au cœur de l activité d assurance, il y a l assuré. Si la qualité de la prestation fournie à l assuré s améliore, bien sûr que la demande en produits d assurance vie évoluera en croissant. On peut aussi tenter de répondre à cette question en s inscrivant dans une démarche prospective. Je m explique. A l aide des données de l environnement économique projetées en horizon de moyen terme (taux d intérêt, niveau des revenus, supports d investissement, paramètres sociaux, démographiques) et des principaux enseignements tirés de l ensemble de l expérience des compagnies (offre de produits, tarification, sinistralité, chute des contrats.), nous pouvons identifier à l aide d un modèle les variables qui peuvent contribuer à l essor de l activité de l assurance vie. Enfin, ce qui peut être utile au redéploiement de la branche de l assurance vie, c est de mettre en place un schéma organisationnel de l assurance de personnes en privilégiant la proximité et l adaptation aux besoins de chaque population, vulgariser et promouvoir les avantages de ce type de produits, les diversifier en innovant, adapter la couverture aux niveaux des revenus, introduire les NTIC (téléphonie mobile, internet, multimédia ) en vue de rendre accessible et plus efficace la relation client assuré-compagnie, réformer le système des retraites par piliers, encourager les sociétés mutualistes, ou encore que l Etat prenne des actions incitatives pour promouvoir certains produits (complémentaires retraite) par la défiscalisation des primes. EL WATAN du Abdeladim Benallegue. ex-chef de Cabinet au Ministère des Transports «Le coût financier suit la tendance haussière des accidents» Dans cet entretien, Abdeladim Benallegue analyse le coût économique des accidents de la circulation. Tout en relevant l absence de données exhaustives à ce sujet, il indiquera que l hécatombe routière a engendré pour l année 2013 des pertes de l ordre de 120 milliards DA pour les accidents corporels, et de 10 milliards DA pour les accidents matériels. Un bilan dressé 11

17 sur la base des chiffres rendus publics par le Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPRS) sur le nombre d accidents et celui des victimes. Existe-t-il des études détaillées sur l évaluation du coût économique des accidents de la route? Le ministère des Transports a fait réaliser une étude d estimation du coût des accidents de la route, en , par le Bureau d étude des transports urbains BETUR (bureau du Métro d Alger). Cette étude était considérée comme la première approche de la problématique du coût de revient réel des accidents de la route, pour la collectivité nationale, en le distinguant du simple coût financier supporté par les assureurs. Cette démarche a concerné un échantillon de 500 accidents survenus au niveau des 4 wilayas du Centre. Les résultats obtenus ont été extrapolés aux accidents survenus au niveau national. Cette étude a permis d évaluer l ampleur de la catastrophe économique subie par la collectivité nationale. Elle devait être suivie par d autres études englobant toutes les régions et plus poussées pour appréhender les points dits «noirs» ayant enregistré plusieurs accidents. Depuis cette période, de nombreux paramètres de référence (SNMG, coûts des véhicules et de la pièce de rechange, médicaments ) ont évolué. Néanmoins, l étude a le mérite de constituer une base d actualisation au contexte actuel pour approcher le coût des accidents de la route à fin 2013 et de susciter l intérêt des autorités concernées par la problématique (Transports, Intérieur, Santé, Travaux publics, Environnement, Industrie, Finances, affaires religieuses, etc.), ainsi que la société civile pour inscrire le phénomène dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre ce fléau considéré même comme un «terrorisme routier». Quel est en moyenne le préjudice financier des accidents de la circulation? Il faut noter qu au cours des 40 dernières années (depuis 1970), la collectivité nationale a enregistré des statistiques effarantes dans ce domaine, avec pas moins de décès, constatés souvent sur les lieux mêmes de la survenance des accidents, blessés de degré d atteinte divers pouvant être aggravé par une prise en charge incorrecte lors de leur transfert. De nombreux blessés (environ 3000/an) finissent également dans les hôpitaux spécialisés pour de longues durées de rééducation fonctionnelle. «Ces statistiques» ont été provoquées par accidents survenus au cours de cette même période sur l ensemble du territoire national. Il faut ajouter à ces chiffres relatifs aux seuls accidents corporels (impliquant des victimes), un nombre d accidents matériels qui dépasse le million de déclarations de sinistres chaque année auprès des différentes compagnies d assurance. Ainsi, le préjudice financier des accidents de la circulation est estimé, pour 1999, à 35 milliards de DA. Selon une autre étude réalisée par l Université de Mostaganem au profit du CNPSR, vers la fin des années 2000 le montant serait encore plus important et avoisinerait les 65 milliards DA, concluant que «c est une véritable hécatombe». Le niveau des pertes économiques pour le pays engendrées par les accidents de la route pour l année de 2013, compte tenu du bilan des accidents publié par le Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), dépasserait les 120 milliards DA pour les accidents corporels (ceux ayant enregistré des victimes, décès et/ou blessés), auxquels s ajouteront plus de 10 milliards DA pour les accidents matériels (non sanctionnés par des procès-verbaux des autorités). Le préjudice financier global serait, ainsi, de plus de 130 milliards DA (environ 1,3 milliard d euros) pour Il est important de noter que les évaluations en question sont fondées sur la «Méthode 11

18 du Capital Humain compensé», qui tient compte des coûts marchands directs liés aux coûts (médicaux, sociaux, matériels et les frais généraux des diverses administrations) et les coûts marchands indirects (liés à la perte de production future des accidentés décédés et la perte de production temporaire des accidentés blessés). L approche des assureurs repose sur les coûts non marchands fondée sur l évaluation des préjudices causés aux victimes. Avec l augmentation des accidents de la circulation, comment font les compagnies d assurance pour compenser les pertes? En effet, le nombre d accidents est en hausse et le coût financier pour couvrir les indemnisations subit la même tendance, accentué par l inflation des éléments de référence. Toutefois, les compagnies d assurance n affichent pas de pertes au bilan. Dans le cadre du rapport 2014 du ministère des Finances relatif au secteur des assurances, les primes collectées au titre de la branche automobile s élèvent à plus de 61 milliards DA, comparées aux sinistres réglés de l ordre de 40,5 milliards DA. Il est bien possible que la garantie Responsabilité civile (RC) du fait que les tarifs y afférents n ont pas évolué depuis 2002, ne soit pas équilibrée mais les garanties dommages (assurances facultatives) compensent le différentiel. Qu en est-il des moyens mis en place pour assouplir l indemnisation les victimes, notamment en cas de dégâts corporels? La loi de février 2006 qui a modifié et complété l ordonnance de janvier 1995 relative aux assurances a prévu une disposition relative à l indemnisation constituée de pénalités de retard égales au taux de réescompte par journée de retard au-delà d un délai d un mois pour le traitement de la déclaration de sinistre. Cette disposition est mentionnée dans les conditions générales des contrats d assurance. Pensez-vous qu il y a lieu d aller vers l augmentation des tarifs de l assurance automobile? Cette question est liée à celle évoquée ci-dessus concernant l assurance pour responsabilité civile. En vue d examiner la recevabilité d une telle sollicitation formulée régulièrement par le secteur des assurances auprès du ministère des Finances, le dossier est actuellement soumis à l appréciation d un bureau d étude d experts en actuariat. Dans le cas où les résultats obtenus confirment la nécessité d actualiser le tarif pour préserver l équilibre de la branche, il sera soumis à l autorité compétente, dans le cas contraire, le tarif en vigueur sera maintenu. L ECONEWS Assurance de personnes Macir Vie lance «SMSing» et « ing» La société d'assurance de personnes Macir Vie, lance deux services, «SMSing» et « ing», qui permettent de notifier aux clients sur les dates d échéance de leurs contrats. Ayant pour ambition de faciliter au mieux le quotidien de ses clients et de se distinguer de ses concurrents, Macir Vie s allie à Kepler Technologies, leader dans le domaine de la conception des solutions interactives, afin de développer et mettre en place une plateforme en ligne. Celle-ci va permettre à l assureur de notifier via un SMS ou les dates d échéance des différents contrats d assurance émis pour ses clients en assurance de personnes, mais aussi l assurance automobile pour le compte de l entreprise mère CIAR sans surcoûts pour ses clients. 11

19 «En effet, les clients sont souvent victimes de désagréments dus à un contrat d assurance arrivé à échéance à leur issu et nous jugeons qu il est de notre devoir en tant que prestataire de services, de contacter le client et de lui rappeler que son contrat prendra bientôt fin», explique le P-DG de Macir Vie dans un communiqué parvenu à notre rédaction. L omission des dates d échéance, est une situation récurrente dont l assureur s est inspiré pour proposer ce nouveau service novateur, précise la même source. Présente dans les 48 wilayas du pays avec un réseau de 140 points de vente, Macir Vie compte aujourd'hui près de 400 collaborateurs. La société s'est donnée pour mission principale de défendre avec célérité les intérêts de sa clientèle en cas de sinistre et œuvre chaque jour pour offrir une proximité et une qualité d'accompagnement au quotidien incarnées par le slogan : «Ensemble. Pour la vie». Nassima Benarab FIBLADI.com du Assurance de personnes : MacirVie diversifie ses produits MacirVie compte mettre sur le marché deux nouveaux produits d assurance de personnes, à savoir «l assistance totale» offrant une couverture d assurance globale tant en Algérie qu à l étranger, et une nouvelle prestation dans le domaine de la santé, en collaboration avec la Compagnie centrale de réassurance (CCR). Après trois années d existence, la MacirVie, filiale d Assurance de personnes (AP) de la Compagnie internationale d assurance et réassurance (Ciar), prévoit de lancer très prochainement de nouveaux produits d assurances, notamment dans les domaines de la santé, nous a affirmé hier son président directeur général, Hakim Soufi. «Au cours de ces trois dernières années, nous a-t-il expliqué, nous avons choisi de nous consacrer d abord à la mise en place d une politique managériale et commerciale efficiente afin de pouvoir ensuite lancer de nouveaux services annexes, à même de répondre aux besoins spécifiques des assurables.» Ainsi, outre les couvertures classiques que sont les assurances «groupe», «voyage» et «crédit», qu elle commercialise depuis trois ans, MacirVie compte mettre sur le marché, d ici deux à trois mois, deux nouveaux produits d assurance de personnes, à savoir «l assistance totale» offrant une couverture d assurance globale tant en Algérie qu à l étranger, ainsi qu une nouvelle prestation dans le domaine de la santé, en collaboration avec la Compagnie centrale de réassurance (CCR). Cette nouvelle prestation de santé, nous précise Hakim Soufi, consistera dans un premier temps à couvrir les soins et les besoins médicaux des assurés auprès de cliniques privées et de laboratoires conventionnés, avant d être étendue par la suite aux réseaux de pharmacies. S agissant de la prime à payer pour l assuré, ajoute-t-il, «nous l avons calculée de sorte à ce qu elle soit accessible au plus grand nombre, soit sur la base d un salaire mensuel moyen de DA». «MacirVie, insiste en ce sens notre interlocuteur, œuvre avant tout à tenir un rôle prépondérant en tant qu acteur économique et social à part entière et non comme une simple compagnie offrant des prestations d assurances conventionnelles». «Aujourd hui, souligne-t-il, toutes les hésitations qui ont marqué le passage du marché, en 2012, à la séparation entre les assurances de personnes et les assurancesdommages, ne sont désormais plus de mise, car la branche AP offre un immense potentiel de croissance». Se classant en 4e position en termes de parts de marchés, la MacirVie, indique Hakim Soufi, enregistre une croissance à deux chiffres sur ces trois dernières années, alors même qu elle a dû renoncer au portefeuille d assurance «santé internationale», suite à une note ministérielle datant de novembre Quoi qu il en soit, indique le premier responsable de la filiale «vie» de la CIAR, notre chiffre d affaires a grimpé de 250 millions de dinars lors de notre première année d existence à quelque 1,1 milliard de dinars à la fin de l exercice écoulé. Interrogé, enfin, sur l absence de prestations d assurance de capitalisation dans le portefeuille de la MacirVie, Hakim Soufi souligne que le développement de ce genre de couvertures en Algérie nécessite d abord une amélioration des taux d intérêt en vigueur sur le marché, ainsi qu une dynamisation de la place boursière locale. 11

20 EL FADJR du عين تموشنت الفالحون يطالبون بإعادة النظر في قرار الصندوق الجهوي لغير األجراء ندد فالحو الوالية بمقر اتحاد الفالحين لعاصمة الوالية عين تموشنت باإلعالن الصادر عن الصندوق الجهوي لغير األجراء والقاضي بضرورة التأمين منذ الحصول على بطاقة المنخرط بالغرفة الفالحية في فترة ال تقل عن 01 أيام ناهيك عن العقوبة المسلطة في حالة عدم التسديد تصل إلى 5 آالف دج شهريا معتبرين هذا القرار إجحافا في حقهم خصوصا أن منهم من تحصل على هذه البطاقة منذ عشر سنوات كما أن منهم من تعدى السن القانونية لإلحالة على التقاعد واليزال مطالبا بالتسديد. تفاجأ هؤالء من اإلعالن الصادر عن الصندوق الجهوي بأن الغرفة الفالحية شاركت في قرار االقتراب من هذا الصندوق لتسديد حقوق االشتراك والتي زاد منها غرامة مالية تصل ألى 5 آالف دج والقاضية منذ استخراج البطاقة بعد 01 أيام من االستفادة منها علما أن العديد منهم لم يدفع هذه الحقوق منذ عقد من الزمن وهو ما يكلفه أموال باهضة تفوق طاقته وهي عملية وصفوها بالحڤرة علما أن الفالح يتقاضى أقل من 01 آالف دج شهريا كمنحة التقاعد.. EL FADJR du أكدت أن عددا كبيرا منها مهمته االستيالء على أموالهم باستثناء 4 معتمدة سفارة كندا تحذر الجزائريين من تحايل مكاتب تأمين تأشيرة الهجرة حذرت سفارة كندا بالجزائر المواطنين من مغبة الوقوع في شباك مكاتب المحاماة الخاصة بدراسة ملفات طلبات التأشيرة الخاصة بالهجرة نحو كندا معتبرة أن عددا كبيرا من المحامين تحايلوا في الفترة األخيرة على الجزائريين وسلبوهم أمواال خيالية دون تسوية ملفاتهم بشكل قانوني. وأكدت أنه توجد أربعة مكاتب فقط معتمدة حاليا ثالثة منها بالعاصمة ومكتب بوالية سكيكدة. وأكد مصدر على صلة بالموضوع ل الفجر أن أربع وكاالت مهنية فقط معترف بها لدى السفارة الكندية بالجزائر األولى متواجدة بوالية سكيكدة وثال ث أخرى على مستوى العاصمة بكل من شوارع ديدوش مراد حسيبة بن بوعلي وسعيد حمدين مشيرا إلى أن هذه الوكاالت أو مكاتب المحاماة هي التي لم تتحايل يوما على طالبي الهجرة نحو كندا حيث قامت بدراسة مئات الملفات بطريقة قانونية وبعيدا عن ابتزاز ونهب أموال المواطنين. وذكر المصدر أن العديد من الوكاالت الخاصة بتأمين وثائق الهجرة نحو كندا هي في الحقيقة مكاتب محاماة تقوم بقبض أموال من المترشح للهجرة تصل أحيانا حتى 411 ألف دينار على مراحل متعددة مع تسلمها 011 ألف دينار كدفعة أولى وقال إن مواطنين اكتشفوا أنهم وقعوا ضحية تحايل هذه الوكاالت بعد تقدمهم إلى السفارة الكندية من أجل تسوية وضعياتهم والتي تنصحهم بالتوجه إلى مصالح القضاء وعادة - يقول المصدر - ما يقضون سنوات في أروقة المحاكم ألن أصحاب هذه المكاتب محتالون محترفون. و تابع مصدرنا أن أحد هؤالء المحتالين قام مؤخرا بسلب مبالغ طائلة من مواطنين مترشحين للهجرة نحو كندا قاموا بتوكيل محام السترداد أموالهم فر نحو التراب الكندي وواصل بأنه هناك دون متابعة أو عقاب ألن الشكوى ليست مقيدة على التراب الكندي كما أن الضحايا جزائريون وكل األحداث وقعت بالجزائر. وحذر ذات المصدر المواطنين المترشحين للهجرة من مغبة االنسياق وراء اإلشهار الكاذب المنشور في الصحف الوطنية ألن العديد منها تتخذ من تلك اإلعالنات جسرا لتحقيق أهدافها وسلب أموال خيالية من المواطن بسبب طول فترة الرد على الطلب وهو وقت كاف لجمع أموال ثم تغيير مكان المكتب واإلفالت من العقاب. وذكر مصدر الفجر أن سفارة كندا تعطي أولوية كبيرة للعنصر البشري الجزائري ألنه يمثل النخبة وزبدة المهاجرين ال سيما وأن عددهم اإلجمالي يقدر ب 011 ألف مهاجر وهذا دون احتساب الذين تجنسوا بالجنسية الكندية وأشار إلى أن العدد مرشح لالرتفاع أمام استمرار الطلبات. شريفة عابد 20

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société L assurance vie : une composante épargne et une composante risque, L impact des nouveaux produits

Plus en détail

Exposé en droit des assurances sous le thème :

Exposé en droit des assurances sous le thème : Université Cadi Ayyad Master : Droit des Affaires Faculté des Sciences Juridiques Semestre : 3 Economiques et Sociales. UFR Marrakech Exposé en droit des assurances sous le thème : De la classification

Plus en détail

Titre 1 : Les Règles générales de l assurance

Titre 1 : Les Règles générales de l assurance Introduction L assurance est une technique qui repose sur un contrat, le contrat d assurance, en vertu duquel un assureur s engage, en contrepartie du versement régulier d une prime, d indemniser les sinistres

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

1 er. trimestree 2014

1 er. trimestree 2014 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestree 214 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 214 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires 1 réalisé par le secteur durant le 1 er trimestre

Plus en détail

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Conférence Régionale sur l Assurance et la Réassurance des Risques liés aux Catastrophes Naturelles en Afrique Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Présenté par Mr Abdelkrim

Plus en détail

PACA FORMATION THANATOLOGY

PACA FORMATION THANATOLOGY PACA FORMATION THANATOLOGY Quelle est la définition d assurance? 2 Définition d assurance L'assuranceest l'activité qui consiste à protéger moyennant une cotisation (prime) un individu, une association

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance

Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance Master 2 professionnel Droit des Assurances Université Paris Assas Note obtenue 11,5/20 Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance Le contrat tel que défini par l article 1101 du Code Civil est

Plus en détail

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie Dossier de presse L assurance vie en Tunisie L assurance automobile en Tunisie Table Ronde 7 Avril 2009 (Réalités) Quel rôle pour les assurances dans l accompagnement du développement des économies en

Plus en détail

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Département Recherches Etude du secteur des assurances Analyse Sectorielle Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Les sociétés opérant dans le marché des assurances en Tunisie s élèvent à 22

Plus en détail

Assurance des risques divers

Assurance des risques divers L assurance du terrorisme en Tunisie : où en sommes-nous? Nabil Ben Azzouz D.U en Droit des assurances de l IAL Etudiant en Master 2 Droit des assurances à l IAL Assurance des risques divers Depuis quelques

Plus en détail

PROJET DE REVISION DES DISPOSITIONS DU CODE CIMA RELATIVES A LA REPARATION DU PREJUDICE CORPOREL: PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA FANAF

PROJET DE REVISION DES DISPOSITIONS DU CODE CIMA RELATIVES A LA REPARATION DU PREJUDICE CORPOREL: PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA FANAF 1 PROJET DE REVISION DES DISPOSITIONS DU CODE CIMA RELATIVES A LA REPARATION DU PREJUDICE CORPOREL: PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA FANAF Yaoundé, le 27 février 2013 0. Introduction 2 Le cas Janine

Plus en détail

Les perspectives de développement de l industrie des assurances en Algérie et les reformes nécessaire pour promouvoir ses capacités concurrentielles

Les perspectives de développement de l industrie des assurances en Algérie et les reformes nécessaire pour promouvoir ses capacités concurrentielles Les perspectives de développement de l industrie des assurances en Algérie et les reformes nécessaire pour promouvoir ses capacités concurrentielles Mr Mohamed Benarbia Chef de division Etude des risques

Plus en détail

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE Assurances pour entreprises UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE 30.00.005/00 10/14 ASSURANCES POUR ENTREPRISES Une protection optimale pour votre entreprise Entreprendre, c est accepter d assumer

Plus en détail

I -Assurance de dommage :

I -Assurance de dommage : I -Assurance de dommage : A- Définition : C est l assurance fondée sur le principe indemnitaire qui garantit l'assuré contre les conséquences d'un évènement pouvant causer un dommage à son patrimoine,

Plus en détail

Introduction en Bourse - Les assurances SALIM. Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces :

Introduction en Bourse - Les assurances SALIM. Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces : Introduction en Bourse - Les assurances SALIM Mars 2010 Sc Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité Prix : 15.000Dt Actionnariat après OPS: Groupe BH : 43.61% Autres actionnaires : 31.58% Public : 24.81%

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES QUELQUES CHIFFRES 2004 : 43.177 accidents 4.356 décès 64.714 blessés environ 40 milliards DA coût 600.000 déclarations de sinistres matériels/an 57.000 déclarations

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant

Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant Ministère de L'enseignement Supérieur et de la recherche scientifique Université Ferhat Abbas Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant 2a 2011 26 25 PARTIE 1 : EVOLUTION

Plus en détail

Communication Financière. 12 Mai 2014

Communication Financière. 12 Mai 2014 Communication Financière 12 Mai 2014 1 Introduction: Les Faits marquants de l année 2013 Les Performances 2013 Les Perspectives 2014 et la Stratégie de développement sur le restant du plan 2014-2016. Augmentation

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTAT ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTAT ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTAT ET PERSPECTIVES Par MADANI Mekki L assurance des véhicules automobiles, est une activité qui intéresse un large public et qui est en même temps un sujet de discussion et

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-12 du 1 er février 2011 relative à la création d une Union Mutualiste de Groupe par les groupes MGEN, MNH, la MNT, la MGET et la MAEE L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LES ASSURANCES

SEMINAIRE SUR LES ASSURANCES SEMINAIRE SUR LES ASSURANCES L ASSURANCE OBLIGATOIRE DES EFFETS DES CATASTROPHES NATURELLES SEMINAIRE SUR LES ASSURANCES Page 1 I L assurance obligatoire «Catastrophes Naturelles» Introduction L ordonnance

Plus en détail

Cette mise à jour fait ressortir une progression positive de 9% par rapport au premier trimestre 2014.

Cette mise à jour fait ressortir une progression positive de 9% par rapport au premier trimestre 2014. NOTE DE CONJONCTURE DU MARCHE DES ASSURANCES Deuxième trimestre 2015 Avant de présenter les chiffres au titre du second trimestre 2015, il est à noter que l actualisation des données du premier trimestre

Plus en détail

1. Protection Juridique Vie Professionnelle

1. Protection Juridique Vie Professionnelle Cher(e)s collègues, Etre adhérent permet de bénéficier de nombreux services. L UFPL s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais aussi à mettre à la disposition

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux

L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux pour médecins, dentistes, pharmaciens et kinésithérapeutes AMMA ASSURANCES a.m. Banque 550-3117000-92 Page 1 of 8 Qu est-ce que l INAMI? L Institut

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

Exposé assurance : prime de risque

Exposé assurance : prime de risque Exposé assurance : prime de risque Introduction L'assurance est un mécanisme financier permettant de répondre aux exigences de protection des patrimoines contre les risques de perte de toute nature. Elle

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES

SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES ASSURANCE ET REASSURANCE EL AURASSI le 10 juin 2007 Alger LA REASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES EN ALGÉRIE Expérience de la CCR Présentation de la CCR Historique de la

Plus en détail

Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013. Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé

Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013. Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013 Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé CHIDIAC Ronald Directeur Général Arab Re Troisième Partie Pour une gestion efficiente

Plus en détail

Encourager les systèmes de pensions complémentaires

Encourager les systèmes de pensions complémentaires Conférence de presse Luxembourg, le 25 septembre 2013 Le secteur financier constitue la pierre angulaire de l économie luxembourgeoise. Il doit cependant faire face à de nombreux défis. Par conséquent,

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon Communiqué de presse Luxembourg-Bertrange, le 22 juin 2011 I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon a) Encaissement des primes En 2010 les primes émises par les membres

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Formation et conseil en réassurance

Formation et conseil en réassurance Formation et conseil en réassurance Formation personnalisée Formation-conseil Strada Conseil, spécialiste reconnu des secteurs de l assurance et de la réassurance depuis 2002, complète sa gamme de prestations

Plus en détail

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Un large choix de supports 3 Des services personnalisés pour votre épargne 4 Préparer votre

Plus en détail

Cadre règlementaire des Assurances de Personnes:

Cadre règlementaire des Assurances de Personnes: Cadre règlementaire des Assurances de Personnes: Le corpus juridique régissant les assurances des personnes = 41 articles législatifs dont: o 5 articles rajoutés par la loi 06-04; o 8 articles modifiés

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Conférence sur les métiers du

Conférence sur les métiers du Conférence sur les métiers du courtage Alger, le 24 avril 2007 Gras Savoye Algérie Services 1 Sommaire Normes Européennes. Le métier de courtier au regard de la loi en France Usages professionnels du courtage

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-181 du 27 décembre 2012 relative à l affiliation de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie (MGEFI) à l union mutualiste de groupe Istya

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

Vous permettre d entreprendre avec assurance?

Vous permettre d entreprendre avec assurance? Vous permettre d entreprendre avec assurance? Le bureau Verdun s y engage Place Reine Astrid 12-6820 FLORENVILLE Tél : 061/31.22.33 - Fax : 061/31.53.03 info@verdun.be - www.verdun.be Verdun-Bastogne sa

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER LA

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 26 octobre 2007 C2007-49 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 21 août 2007,

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

PACTE VERT. Une banque au cœur de Maroc Vert

PACTE VERT. Une banque au cœur de Maroc Vert PACTE VERT Une banque au cœur de Maroc Vert CULTIVONS VOTRE COMPÉTITIVITÉ UNE PRIORITÉ NATIONALE ACCOMPAGNÉE PAR LE GROUPE ATTIJARIWAFA BANK Le secteur agricole marocain s est vu assigner une place prioritaire

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale des associations

Responsabilité civile et pénale des associations Responsabilité civile et pénale des associations En engageant une action associative, sachez que le fait de déposer des statuts et donc d adapter les règles de la loi 1901 vous obligent à appliquer la

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE

NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE Novembre 2013 I. INTRODUCTION : L obligation d assurance automobile, apparue en 1958 -durant l ère coloniale-, a été reconduite après l indépendance. C est en 1974 que le législateur

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Cardif Multi-Plus PERP CONTRAT ÉPARGNE - RETRAITE. Constituez votre retraite pas à pas

Cardif Multi-Plus PERP CONTRAT ÉPARGNE - RETRAITE. Constituez votre retraite pas à pas Cardif Multi-Plus PERP CONTRAT ÉPARGNE - RETRAITE Constituez votre retraite pas à pas BNP Paribas Cardif La référence en partenariat d assurance 90 millions de personnes dans le monde ont un point commun

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES CONTRAT D ASSURANCE «RAPATRIEMENT DE CORPS» Formule Collective Code 18

CONDITIONS GENERALES CONTRAT D ASSURANCE «RAPATRIEMENT DE CORPS» Formule Collective Code 18 CONDITIONS GENERALES CONTRAT D ASSURANCE «RAPATRIEMENT DE CORPS» Formule Collective Code 18 Société d Assurance de Prévoyance et de Santé SAPS SPA au capital social de 1.000.000.000 de dinars algériens

Plus en détail

Une assurance certifiée

Une assurance certifiée Une assurance certifiée 1 Le groupe ARCOFINA Un modèle d organisation qui démontre sa performance Un groupe d investissement doté d un capital de 7.180.073.000,00 DA Opère dans des secteurs d activités

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA , Procédures et indemnisation Brahim KOBBI FTUSA Introduction Les préjudices indemnisables Les modes d indemnisation L indemnisation amiable Conclusion 2 Introduction L assurance automobile est désormais

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Les sociétés d Assurances Takaful et les sociétés d assurances Traditionnelles Théorie et l Expérience Pratique

Les sociétés d Assurances Takaful et les sociétés d assurances Traditionnelles Théorie et l Expérience Pratique Laboratoire partenariat et investissement dans les PME/PMI dans l espace Euro-Maghrébin Ministère de L'enseignement Supérieur et de la recherche scientifique Université Ferhat Abbas Faculté des sciences

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 76 I LFP Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 5.1 LA TRANSPARENCE FINANCIÈRE DU FOOTBALL FRANÇAIS 5.2 UN FOOTBALL PROFESSIONNEL BÉNÉFICIAIRE QUI INVESTIT DES RÉSULTATS FINANCIERS TOUJOURS

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

Déclaration Mensuelle des Impôts

Déclaration Mensuelle des Impôts REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DU CONTROLE FISCAL Déclaration Mensuelle des Impôts Code acte (1) Mois Année Identifiant fiscal Identifiant T. V. A. Code catégorie Nombre

Plus en détail

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Thema Coralis Capitalisation Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Un large choix de supports... 3 Des services personnalisés pour

Plus en détail

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES Rapport présenté par Madame Claudie PAYET, au nom de la Commission de l emploi et des affaires sociales et adopté au Bureau du 28 juin 2007, selon

Plus en détail

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES CATASTROPHES NATURELLES

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES CATASTROPHES NATURELLES RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES CATASTROPHES NATURELLES SOMMAIRE I. ORDONNANCE N 03-12 DU AOUT 2003 RELATIVE A L OBLIGATION D ASSURANCE DES CATASTROPHES NATURELLES ET A L INDEMNISATION

Plus en détail

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS Edito A l occasion de la rentrée, le pôle Assurances de Lefèvre Pelletier & Associés vous propose un panorama de l actualité juridique du deuxième trimestre 2008, enrichi de décisions parues au cours de

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL

One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL 2 A PRÉSENTATION DE PLANET GUARANTEE I. Présentation de PlaNet Guarantee L'objectif de PlaNet Guarantee est de permettre aux populations exclues des systèmes

Plus en détail

Centre de documentation DIVISION INFORMATIQUE & DE LA COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE SUR LA BANCASSURANCE

Centre de documentation DIVISION INFORMATIQUE & DE LA COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE SUR LA BANCASSURANCE Centre de documentation DIVISION INFORMATIQUE & DE LA COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE SUR LA BANCASSURANCE Avril 2015 Sommaire APS du 020415... 7 CNEP-Banque: plus de 185.000 souscripteurs à la bancassurance...

Plus en détail

Analyse 2012/17 31 octobre 2012

Analyse 2012/17 31 octobre 2012 Analyse 2012/17 31 octobre 2012 État des lieux des "pensions complémentaires" dans un état critique! À découvrir dans cette analyse «Épargne pension. Épargnez-vous un job d étudiant à la retraire!». On

Plus en détail

À quoi sert une banque?

À quoi sert une banque? À quoi sert une banque? Trois fonctions clés La banque remplit trois fonctions essentielles. Elle collecte, gère vos dépôts, et vous fournit des moyens de paiement (chéquier, carte bancaire, ordre de virement

Plus en détail

Information sur l Assurance CAMPING-CAR

Information sur l Assurance CAMPING-CAR Information sur l Assurance CAMPING-CAR Avec Assurances France-Loisirs, l assurance Camping-Car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Exemples de typologies présentées par TRACFIN

Exemples de typologies présentées par TRACFIN Exemples de typologies présentées par TRACFIN Exemples de typologies concernant l assurance vie 1. Abus de faiblesse Madame A, retraitée de 80 ans, dispose de revenus annuels inférieurs à 50 000 et d un

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE Le vieillissement de la population place les autorités publiques devant un immense défi. Celui-ci consiste, dans le cadre

Plus en détail

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a aujourd hui adopté 5 projets de lois du pays concernant des mesures

Plus en détail

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts.

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts. La newsletter d A & B Courtage Table des matières : Novembre 2010 - Editorial - La garantie Conducteur protégé dans un contrat d assurance auto - Les contrats d assurance déductibles du revenu imposable

Plus en détail

Garantie Hospitalisation

Garantie Hospitalisation P R E V O Y A N C E Toutes cibles? Vous recherchez un contrat qui vous garantisse le versement d allocations journalières en cas d hospitalisation assurances Optez pour Garantie Un forfait journalier en

Plus en détail

Les inspirations Eco En Une. En page 14

Les inspirations Eco En Une. En page 14 Les inspirations Eco En Une En page 14 Le Matin En Une Page 6 Finances News Les Echos.ma : http://www.leseco.ma/eco-finance/13559-assurance-le-maroc-se-distingue-dansla-region-mena#. Financial Afrik :

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER

Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER HEPTA CONSULT S.A. 5, ZAI de Bourmicht L-8070 BERTRANGE Introduction 1. Qu est ce qu un produit d assurance? Définition intrinsèque : ses caractéristiques.

Plus en détail

Multirisque Professionnelle

Multirisque Professionnelle Multirisque Professionnelle Dispositions Générales DG 2012 Des Intermédiaires en Assurances Des Intermédiaires en Opérations de Banque & Services de Paiement Des Démarcheurs Bancaires et Financiers Des

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Le développement des risques des entreprises quant à lui reste l objectif principal. AMI en chiffre :

Le développement des risques des entreprises quant à lui reste l objectif principal. AMI en chiffre : Page 1 Page 2 I. Présentation générale d AMI : Date de création: 23/07/2003 Date d agrément: 04/08/2003 Date de démarrage de l activité: 01/10/2003 Fonds commun: 5.106.020 DT AMI Assurances a entamé son

Plus en détail

La loi de modernisation de l économie

La loi de modernisation de l économie 1/5 Cette loi est une nouvelle étape de l action réformatrice conduite par le gouvernement depuis le printemps 2007. Une action engagée par la loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 41-15 novembre 2013 Les complémentaires santé font encore «la Une» de l actualité de cet automne parlementaire. Serge Lavagna Secrétaire national

Plus en détail

Le Marché de l Assurance au LIBAN

Le Marché de l Assurance au LIBAN Le Marché de l Assurance au LIBAN Monsieur Assaad Mirza Président de l ACAL 1 Première partie : Evolution du Marché A) Genèse et essor Les premiers contrats d assurance ont été introduits par le développement

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 36/2005

NOTE COMMUNE N 36/2005 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 36/2005 O B J E T : Commentaire des dispositions de l article 61 de la loi n 2004-90

Plus en détail

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g FISCADAS PROTECTION FISCALE Conditions Générales 10 g Article 1 Les définitions Sociétaire : L ENTREPRISE, personne physique ou morale (ou l ASSOCIATION), souscriptrice du contrat et désignée aux Conditions

Plus en détail