1.1 Communiqué de presse Présentation des résultats 11-23

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23"

Transcription

1 Actualisatin du Dcument de référence enregistré auprès de l Autrité des marchés financiers le 28 septembre 2009 sus le numér de visa R La présente actualisatin du Dcument de référence a été dépsée auprès de l Autrité des marchés financiers (AMF) le 18 nvembre 2009 sus le numér R A01.

2 Smmaire 1 Résultats du Grupe BPCE du 3 e trimestre Cmmuniqué de presse Présentatin des résultats Gestin des risques 2.1 Garantie de BPCE en faveur de Natixis cncernant une partie des actifs placés en Gestin Active des Prtefeuilles Cantnnés (GAPC) Recmmandatins du Frum de Stabilité Financière en matière de transparence financière VaR Cmpsitin des cmités ALM Guvernance 3.1 Rémunératin Règles et principes de déterminatin des rémunératins et avantages des membres du Directire Infrmatins générales 4.1 Prcédures judiciaires et arbitrages Organisatin Dcuments accessibles au public Cntrôleurs légaux Respnsable de l actualisatin du Dcument de référence Attestatin du respnsable 32 6 Table de cncrdance Actualisatin du Dcument de référence

3 1/Résultats du Grupe BPCE du 3 e trimestre Cmmuniqué de presse du 12 nvembre 2009 Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne : Résultat d explitatin de M sur 9M 09, en hausse de 57 %/9M 08 Slidité financière du grupe renfrcée : Améliratin du rati Tier One de 8,6 % au 30 juin à 8,8 % au 30 septembre 2009 Rembursement à l État de 750 M de TSS Engagement du grupe pur le sutien à l écnmie : Encurs de crédits en hausse de 3,3 %, supérieure à la myenne du marché Paris, le 12 nvembre e trimestre 2009 : retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE Résultat net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne Premiers effets psitifs du recentrage de Natixis Résistance des activités du pôle immbilier Cût du risque stabilisé 9 premiers mis de 2009 : bnnes perfrmances pératinnelles Un PNB en hausse de 17 % à 15,1 milliards d eurs Des encurs de crédits en hausse, témins du sutien des banques du Grupe BPCE à l écnmie Un résultat net de -310 millins d eurs, encre marqué par la crise et par des écritures exceptinnelles Une structure financière slide Fnds prpres Tier One au 30 septembre 2009 : 36,1 milliards d eurs Rati Tier 1 estimé : 8,8 % cntre 8,6 % au 30 juin Actualisatin du Dcument de référence

4 Le 12 nvembre, le cnseil de surveillance de BPCE, réuni sus la présidence de Philippe Dupnt, a examiné les cmptes du grupe pur le trisième trimestre Ces cmptes snt cmparés à des dnnées pr frma retraçant la situatin au 30 septembre 2008 sus l hypthèse que les deux grupes Banque Ppulaire et Caisse d Epargne se sient déjà rapprchés. Françis Pérl, président du directire de BPCE a déclaré : «Dans une cnjncture encre incertaine au trisième trimestre 2009, le Grupe BPCE réalise une bnne perfrmance. Tus les métiers cntribuent psitivement aux résultats du grupe qui a maintenu sa dynamique en faveur du sutien à l écnmie. La crissance des revenus des Banques Ppulaires et des Caisses d Epargne témigne de la résistance de la banque de prximité. Après cinq trimestres difficiles, Natixis renue avec les bénéfices et démntre la pertinence du recentrage de ses activités. Ces éléments, auxquels s ajute la cntributin significative du pôle immbilier, snt encurageants pur les équipes et pur l avenir du Grupe BPCE.» Résultats cnslidés du Grupe BPCE : nette améliratin RÉSULTATS 3 E TRIMESTRE 2009 Le trisième trimestre 2009 a vu la naissance du Grupe BPCE le 31 juillet Dans un envirnnement marqué par une cnjncture écnmique encre difficile et une améliratin des marchés de capitaux, le Grupe BPCE a enregistré au trisième trimestre des perfrmances pératinnelles en améliratin sur ses tris métiers : la banque de prximité, la banque de financement, gestin d actifs et services financiers (Natixis) et les métiers de l immbilier. Il en ressrt un bénéfice net part du grupe de 447 millins d eurs, traduisant le retur à la rentabilité du grupe. Le prduit net bancaire du grupe ressrt à millins d eurs pur le trisième trimestre, en hausse de 25 %. Le PNB des tris métiers du grupe s élève à millins d eurs, en hausse de 10 %. La banque de prximité cntribue à hauteur de 64 % au PNB des tris principaux métiers au trisième trimestre avec millins d eurs. Les banques des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne recueillent les fruits de leur dynamisme cmmercial, avec des revenus de millins d eurs cntre millins d eurs au trisième trimestre 2008 qui avait été marqué par les effets de la crise financière. La banque de financement, gestin d actifs et services financiers (Natixis), avec millins d eurs, cntribue à hauteur de 24 % au PNB des métiers du Grupe BPCE. Les métiers de l immbilier cntribuent à hauteur de 12 % au PNB des métiers du Grupe, avec 638 millins d eurs cntre 556 millins d eurs au trisième trimestre 2008 (hausse de 15 %). Cette améliratin traduit le rebnd bservé au trisième trimestre 2009 du marché de l immbilier grâce aux mesures de sutien (PASS fncier, dublement du prêt à taux zér PTZ, dispsitif Scellier) et à la baisse des taux. 3 Actualisatin du Dcument de référence

5 Les frais de gestin prgressent de 4 % à millins d eurs, intégrant des cûts exceptinnels liés à la créatin du nuvel rgane central BPCE. Les frais de gestin des métiers, stables à millins d eurs, témignent des effrts de réductin des cûts réalisés par les entreprises du grupe. Dans la banque de prximité, l augmentatin des charges a été cntenue à 2 % et le cefficient d explitatin s amélire de 11 pints à 67,4 %. Le résultat brut d explitatin s élève à millins d eurs cntre 527 millins d eurs au trisième trimestre Le RBE des métiers prgresse de 43 %, à millins d eurs. Le cût du risque reste à un niveau élevé (588 millins d eurs) mais s inscrit en baisse par rapprt au trisième trimestre Sur la péride, le Grupe BPCE a subi la hausse du cût du risque clientèle mais a également bénéficié de la réductin des impacts négatifs liés à la valrisatin des prtefeuilles financiers des Banques Ppulaires et des Caisses d Epargne. Le résultat net part du grupe redevient psitif et atteint 447 millins d eurs. RÉSULTATS 9 MOIS 2009 Les résultats du Grupe BPCE pur les neuf premiers mis de l année 2009 snt marqués par les effets de la crise, en particulier par l augmentatin du cût du risque liée à la dégradatin de l envirnnement écnmique et au renfrcement du prvisinnement des prtefeuilles de crédits. Ils snt également impactés par des écritures exceptinnelles, en particulier les dépréciatins des écarts d acquisitin visant l adaptatin de la valrisatin des actifs à la cnjncture écnmique. Au ttal, le Grupe BPCE dégage une perte nette de 310 millins d eurs. Sur les neuf premiers mis de l année 2009, le prduit net bancaire du grupe atteint 15,1 milliards d eurs, en hausse de 17 % par rapprt aux neuf premiers mis de l exercice Le résultat brut d explitatin atteint 3,1 milliards d eurs. Cncernant les métiers du grupe, le PNB est stable à 15,3 milliards d eurs. Cette stabilité reflète la bnne résistance de la banque de prximité dans un envirnnement incertain, en particulier au premier semestre Les frais de gestin des métiers snt stables à 11,6 milliards d eurs. En revanche, le cût du risque, à 2,5 milliards d eurs, a dublé par rapprt à la péride crrespndante de l année 2008 prenant en cmpte les effets de la crise écnmique sur la banque de prximité et les dtatins significatives faites au premier semestre par Natixis suite à la revue des prtefeuilles de crédits. Le résultat brut d explitatin des métiers augmente de 6 % à 3,8 milliards d eurs, traduisant la bnne perfrmance pératinnelle des métiers. Le résultat d explitatin des métiers recule de 46 %, à 1,2 milliard d eurs. 4 Actualisatin du Dcument de référence

6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU GROUPE BPCE en millins d eurs T Dnt pôles métiers T Dnt pôles métiers % VaR pôles métiers 9M M 2008 Prduit net bancaire % Frais de gestin = Résultat brut d explitatin % Cût du risque % Résultat d explitatin X2, Résultat net part du grupe STRUCTURE FINANCIÈRE DU GROUPE BPCE Au 30 septembre 2009, les fnds prpres Tier One s élèvent à 36,1 milliards d eurs. Les risques pndérés estimés s élèvent à 408 milliards d eurs au 30 septembre Ils snt cncentrés à hauteur de 51 % sur la banque de prximité. Le rati estimé de fnds prpres Tier One du Grupe BPCE s établit, au 30 septembre 2009, à 8,8 %. Ce rati n intègre pas 1,3 milliard d eurs de cllecte de parts sciales effectuée par les Caisses d Epargne au 30 septembre 2009 et qui devrait renfrcer leurs fnds prpres par augmentatin de capital d ici la fin de l année. Le Grupe BPCE bénéficie de ntatins lng terme Aa3 par Mdy s et A+ par Standard & Pr s et Fitch. Elles snt tutes assrties d une perspective stable. BANQUE DE PROXIMITÉ : MOBILISATION EN FAVEUR DU SOUTIEN À L ÉCONOMIE Les deux réseaux nt pursuivi leur mbilisatin pur le financement de l écnmie cnfrmément aux engagements pris auprès de l Etat en ctbre Le Grupe BPCE affiche un taux de crissance des encurs de 3,3 % 1 à la fin du mis de septembre 2009, niveau nettement supérieur à la crissance myenne des encurs de crédits des établissements financiers ayant signé la cnventin avec l Etat en ctbre Sur le marché des particuliers et le marché des TPE/PME, ù le Grupe bénéficie de psitins frtes, les encurs de crédits prgressent de 5 %. Le Grupe s est engagé à maintenir une prgressin annuelle de 3,5 % de ses encurs de crédits pur l ensemble de l année Au nmbre des actins du Grupe BPCE en faveur de l écnmie figurent : une dtatin de 3 milliards d eurs de prêts aux cllectivités lcales mise en place par les Caisses d Epargne, une envelppe mensuelle de 1 milliard d eurs en faveur des PME uverte par les Banques Ppulaires, le relèvement à 1,8 milliard d eurs de la prductin de crédits des Caisses d Epargne en faveur des pérateurs d HLM en Surce : Banque de France 5 Actualisatin du Dcument de référence

7 Réseau Banque Ppulaire Le réseau Banque Ppulaire regrupe 20 Banques Ppulaires, le Crédit Maritime Mutuel et les Sciétés de Cautin Mutuelle. Le réseau Banque Ppulaire a cnfirmé sa capacité de résistance, sn dynamisme cmmercial et sn attractivité sur les neuf premiers mis de l année Le nmbre de clients particuliers a prgressé de et le nmbre d entreprises clientes s est accru de 4 % par rapprt aux neuf premiers mis de l année Encurs d épargne Les encurs d épargne atteignent 176 milliards d eurs, en hausse de 8 % par rapprt au 30 septembre Sur le marché des particuliers, les encurs d épargne de bilan pursuivent leur prgressin au rythme de 4 %, principalement grâce aux encurs de Livret A (3 milliards d eurs). La baisse des taux de l épargne réglementée, intervenue le 1 er février 2009 et encre amplifiée le 1 er mai 2009, a également pussé les épargnants à se turner vers des prduits sûrs et mieux rémunérés avec des hrizns d investissement lng terme. L encurs sur les prduits d assurance vie prgresse ainsi de 11 % (37 milliards d eurs). La crissance des dépôts à vue atteint 8 %. Sur le marché des entreprises, le niveau des encurs de cmptes à terme prgresse de 34 %. Les encurs d épargne salariale prgressent de 10 %. Sur la péride, le nmbre de cntrats d épargne salariale augmente de 19 %. Encurs de crédits Les encurs de crédits du réseau Banque Ppulaire s apprécient de 3 % par rapprt au 30 septembre 2008, atteignant 138 milliards d eurs. Les encurs des prêts immbiliers et des crédits à l équipement prgressent de 4 % par rapprt au 30 septembre Partenaire des principaux réseaux d accmpagnement de la créatin d entreprise, le réseau Banque Ppulaire maintient sa psitin de premier distributeur de Prêts à la Créatin d Entreprise (PCE) avec une part de marché estimée à fin septembre 2009 de 27,5 %. Résultats financiers A neuf mis, le prduit net bancaire, à millins d eurs, s établit en hausse de 7 % sus l effet cnjugué de la prgressin sensible de la marge d intérêt et de la stabilisatin des cmmissins. Hrs prvisins épargne lgement et à périmètre cnstant, la prgressin du PNB ressrt à 5 %. Les frais de gestin s élèvent à millins d eurs et s apprécient de 1,1 % à périmètre cnstant. Le cefficient d explitatin ressrt à 67 % à périmètre cnstant, en améliratin de 1,8 pint par rapprt aux neuf premiers mis de l année Le résultat brut d explitatin du réseau Banque Ppulaire atteint millins d eurs sur la péride. 6 Actualisatin du Dcument de référence

8 Cmpte tenu de la hausse des défaillances d entreprises dans un envirnnement incertain, le cût du risque s élève à 506 millins d eurs cntre 342 millins d eurs au 30 septembre Stable par rapprt au 30 juin 2009, le cût du risque ressrt à 49 pints de base 2. Le résultat d explitatin du réseau Banque Ppulaire sur les neuf premiers mis de 2009 est stable à 914 millins d eurs. Réseau Caisse d Epargne Le réseau Caisse d Epargne regrupe 17 Caisses d Epargne. Dans un envirnnement marqué par la crise écnmique et la banalisatin du Livret A, les Caisses d Epargne nt fait preuve d une bnne dynamique cmmerciale. Encurs d épargne Les effets négatifs de la banalisatin du Livret A au 1 er janvier 2009 et la baisse de sn taux de rémunératin nt été cmpensés par la bnne dynamique cmmerciale du réseau. En effet, malgré une baisse des encurs du Livret A de 1 % sur un an, l encurs d épargne ttal du réseau Caisse d Epargne prgresse de 2 % par rapprt au 30 septembre 2008, atteignant 327 milliards d eurs. La cllecte d épargne nuvelle, hrs Livret A, prgresse de 61 % sur la péride, prtée principalement par le succès des prduits d assurance vie, dnt la cllecte augmente de 51 % en un an à 3,4 milliards d eurs. Sur la péride, l encurs myen des cmptes de dépôts à vue prgresse de 4 % pur la banque de détail et de 9,5 % pur la banque du dévelppement réginal. Le réseau Caisse d Epargne présente sur le segment des cmptes de dépôts à vue une part de marché en France de 8,7 %. Par ailleurs, le réseau Caisse d Epargne a pursuivi sa plitique de cnquête puisque la hausse du nmbre de clients actifs bancarisés sur le marché des prfessinnels atteint 5 %, 2 % sur le marché des particuliers et 11 % sur le marché des entreprises. Encurs de crédits Avec une prgressin de 5 % des encurs de crédits à 132 milliards d eurs par rapprt au 30 septembre 2008, les Caisses d Epargne cnfirment leur vlnté de pursuivre leurs engagements d aide au financement de l écnmie. Les encurs de crédits à l habitat prgressent légèrement et atteignent 78 milliards d eurs au 30 septembre Les crédits à l équipement s élèvent à 35 milliards d eurs. Sur le trisième trimestre 2009, les engagements de crédits nt prgressé sur tus les cmpartiments. En particulier, dans le dmaine du crédit à la cnsmmatin, les Caisses d Epargne dégagent des perfrmances supérieures au marché. La prductin de crédits à la cnsmmatin sur les neuf premiers mis atteint 4,3 milliards d eurs, en hausse de 3 %. Le réseau Caisse d Epargne cnserve sa place de 2 e distributeur de crédits à la cnsmmatin (hrs établissements spécialisés) avec 7,3 % de part de marché. 2 Cût du risque sur activités de crédit clientèle rapprté aux risques pndérés myens estimés cmpsante risque de crédit Bâle I 7 Actualisatin du Dcument de référence

9 Résultats financiers Sus l effet d une hausse des encurs myens sur l ensemble des crédits, de la baisse du taux de refinancement et des effets de la réductin des prtefeuilles financiers, le prduit net bancaire s établit à millins d eurs, en hausse de 20 % sur les neuf premiers mis de Hrs prvisins épargne lgement, la hausse du PNB atteint 24 %. Les cmmissins sur crédits, en hausse de 16 %, et les cmmissins liées à la bancarisatin (+ 3 %) cmpensent la baisse des cmmissins sur l épargne financière et sur l épargne centralisée. Les frais de gestin snt stables à millins d eurs. Le cefficient d explitatin ressrt à 73,2 %. Le résultat brut d explitatin du réseau Caisse d Epargne atteint millins d eurs, traduisant une très nette améliratin de la perfrmance pératinnelle. Le cût du risque s établit à 220 millins d eurs cntre 180 millins d eurs un an plus tôt. Cette hausse de 40 millins d eurs par rapprt au 30 septembre 2008 traduit une prgressin du cût du risque clientèle cmpensée en partie par la réductin des effets de la crise sur les prtefeuilles financiers. Stable par rapprt au 30 juin 2009, le cût du risque ressrt à 22 pints de base 3. Le résultat d explitatin du réseau Caisse d Epargne sur les neuf premiers mis est multiplié par tris à 974 millins d eurs. BANQUE DE FINANCEMENT, GESTION D ACTIFS ET SERVICES FINANCIERS 4 Le trisième trimestre 2009 marque le retur aux bénéfices de Natixis. Chacun des tris métiers qui cnstituent sn cœur d activité dégage un bénéfice. La banque de financement, gestin d actifs et services financiers cntribue à hauteur, respectivement, de millins d eurs et de 261 millins d eurs au PNB et au RBE du Grupe BPCE pur le trisième trimestre Sur les neuf premiers mis de l année 2009, les cntributins de la banque de financement, gestin d actifs et services financiers snt respectivement de 3,9 milliards d eurs et de 541 millins d eurs au PNB et au RBE du grupe. 3 Cût du risque sur activités de crédit clientèle rapprté aux risques pndérés myens estimés cmpsante risque de crédit Bâle I 4 Les résultats de Natixis fnt l bjet d un cmmuniqué détaillé 8 Actualisatin du Dcument de référence

10 PÔLE IMMOBILIER : RÉSISTANCE DANS UN MARCHÉ EN RETOURNEMENT DE CYCLE Le pôle immbilier regrupe principalement les activités du Crédit Fncier, de Fncia et de Nexity, ainsi que d autres activités dnt GCE Habitat, Maisns France Cnfrt et Meilleurtaux. Elles permettent au Grupe BPCE d être un acteur majeur de l immbilier, présent de l amnt à l aval dans l ensemble des métiers de l immbilier aussi bien sur le financement des particuliers, des entreprises, des cllectivités lcales que du lgement scial. Le prduit net bancaire du pôle immbilier, pur les neuf premiers mis de l année, s élève à millins d eurs en baisse de 6 % seulement par rapprt au neuf premiers mis de l année 2008, dans une cnjncture défavrable pur le secteur. Crédit Fncier Sur les 9 premiers mis de l année, le prduit net bancaire du spécialiste du financement des prjets immbiliers est stable à 753 millins d eurs (en cntributin BPCE) sus le duble effet de la baisse d activité dans une cnjncture difficile et de la nette prgressin des marges. Sur le marché du crédit immbilier aux particuliers, le Crédit Fncier a cnnu une activité sutenue, ntamment due à sa frte participatin au dispsitif du plan de relance de l écnmie (dublement du Prêt à Taux Zér, élargissement des plafnds du Prêt à l Accessin Sciale, dévelppement du Pass Fncier ). Le Crédit Fncier a ainsi accru ses parts de marché en matière de Prêts à Taux Zér et de Prêts à l Accessin Sciale avec respectivement 24 % et 36,5 %. Au glbal, sa part de marché est de l rdre de 8 %, niveau jamais atteint depuis plus de 10 ans. Les services immbiliers : Fncia et Nexity Fncia Le leader en France de la gestin et des transactins résidentielles a vu sn chiffre d affaires prgresser de 3 % sur les 9 premiers mis de l année atteignant 407 millins d eurs. Cette perfrmance témigne de la slidité du mdèle écnmique de Fncia repsant majritairement sur des activités récurrentes de gestin lcative et de syndic de cprpriété. Le nmbre de ventes, qui baissait depuis 2 ans, s est redressé au trisième trimestre 2009 avec une hausse de 14 % sur un an. Sur 9 mis, près de ventes nt été réalisées, rattrapant ainsi le retard du 1 er semestre Nexity Le Grupe Nexity, leader français de la prmtin immbilière privée, enregistre un chiffre d affaires de 1,96 milliard d eurs au curs des 9 premiers mis de 2009, stable par rapprt à la même péride de L activité cmmerciale du Grupe s inscrit en nette hausse pur l activité lgement par rapprt aux 9 premiers mis de Les réservatins de lgements neufs snt en hausse de 40 % par rapprt à la même péride l an passé. Le carnet de cmmandes s établit à 2,8 milliards d eurs à fin septembre et représente près de 16 mis de chiffre d affaires des activités de prmtin. 9 Actualisatin du Dcument de référence

11 ACTIVITÉS EN GESTION EXTINCTIVE ET HORS MÉTIERS Les activités en gestin extinctive reflètent la cntributin de la GAPC 5 de Natixis et les activités pur cmpte prpre de Caisses d Epargne Participatins. Au trisième trimestre, les impacts des activités en gestin extinctive snt en très nette diminutin. Le prduit net bancaire s élève à 154 millins d eurs. La garantie accrdée par BPCE à Natixis a été mise en place avec effet rétractif au 1 er juillet L impact de la garantie sur les résultats du grupe BPCE au trisième trimestre est marginal. CONCLUSION Au plan des activités cmmerciales, le Grupe BPCE a enregistré, dans un envirnnement encre incertain, une améliratin de ses fnds de cmmerce, en particulier dans la banque de détail. Né le 31 juillet 2009, le Grupe BPCE est en rdre de marche. Le prjet stratégique avance seln le calendrier initialement fixé et sera présenté début Les résultats du trisième trimestre 2009, qui marquent le retur du grupe à la rentabilité témignent de l efficacité pératinnelle des métiers. 5 GAPC : gestin active des prtefeuilles cantnnés 10 Actualisatin du Dcument de référence

12 1.2 Présentatin des résultats Smmaire 1. Résultats du Grupe BPCE 2. Résultats des métiers 3. Structure financière 4. Annexes 1. Résultats du Grupe BPCE 3T09 et 9M09 Messages clés Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3T09 Grupe BPCE : bénéfice net part du grupe de 447 M Natixis cncrétise sn redressement 1 er bénéfice après 5 trimestres de pertes Premiers effets psitifs du recentrage : chacun des tris métiers "cœur" dégage un bénéfice Bnne perfrmance pératinnelle des 2 grands réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne Résultat d explitatin de M sur 9M09 : + 57 % / 9M08 Recnstitutin des marges et bn cntrôle de l évlutin des frais de gestin, dans un cntexte de hausse maîtrisée du cût du risque clientèle Améliratin du rati de Tier 1 du Grupe BPCE de 8,6 % à 8,8 %* Rembursement avec l accrd de la Cmmissin bancaire de 750 M de TSS** représentant une partie des fnds prpres apprtés par l Etat Sutien à l écnmie : crissance annuelle des encurs de crédit du Grupe au 30 septembre 2009 supérieure à celle de la myenne du marché * estimatin au 30/09/2009 ** titres super subrdnnés 11 Actualisatin du Dcument de référence

13 1. Résultats cnslidés du Grupe BPCE 3T09 : une situatin bénéficiaire retruvée en millins d eurs 3T09 3T08 3T09/ 3T08 Pôles métiers 3T09 3T09/ 3T08 Prduit net bancaire % % Frais de gestin % = Résultat brut d explitatin X 2, % Cût du risque % % Résultat d explitatin ns 962 X 2,3 Résultat net part du grupe ns Bnne perfrmance pératinnelle des pôles métiers Impact des activités en gestin extinctive en frte diminutin Hausse du cût du risque clientèle / mindres effets de la crise sur prtefeuilles financiers 3T08 intégrant la perte de marché sur cmpte prpre CNCE 1. Résultats cnslidés du Grupe BPCE 9M09 : bnne perfrmance pératinnelle des métiers en millins d eurs 9M09 9M08 9M09/ 9M08 Pôles métiers 9M09 9M09/ 9M08 Prduit net bancaire % % Frais de gestin = % Résultat brut d explitatin X 3, % Cût du risque X 2, X 2 Résultat d explitatin ns % Résultat net part du grupe ns Résultats 9M09 reflétant encre l impact des écritures exceptinnelles du 1 er semestre Résistance glbale des métiers en termes de revenus et bnne maîtrise des frais de gestin Rentabilité des métiers affectée par l augmentatin du cût du risque reflétant un cntexte écnmique difficile 12 Actualisatin du Dcument de référence

14 1. PNB des pôles métiers (3T09) en millins d eurs + 19 % Banque de prximité - 10 % Banque de financement, gestin d actifs et services financiers + 15 % Immbilier + 10 % Ttal pôles métiers 3T08 3T09 Cntributin au PNB 3T09 5,3 Md Banque de prximité Dynamique des 2 grands réseaux, qui juent pleinement leur rôle de sutien à l écnmie Rebnd au 3T09 sur des activités affectées par la crise écnmique : ntamment reprise des crédits immbiliers et de l assurance vie Banque de financement, gestin d actifs et services financiers PNB des tris métiers "cœur" stable / 3T08 Dégradatin du PNB des participatins financières (assurance crédit et capital investissement) Immbilier Nette améliratin des cnditins d activité au 3T09 qui cntinuent à être facilitées par les mesures guvernementales et qui nt bénéficié de l accentuatin de la baisse des taux des prêts à l habitat 24% 12% 64% Banque de prximité Banque de financement, gestin d actifs et services financiers Immbilier 1. Résultat brut d explitatin des pôles métiers (3T09) en millins d eurs Cefficient d explitatin 78,5 % 67,4 % + 80 % Cefficient d explitatin 77,5 % 70,6 % + 43 % % + 76 % Banque de Banque de prximité financement, gestin d actifs et Immbilier services financiers Banque de prximité Evlutin des charges maîtrisée : + 2 % / 3T08 Ttal pôles métiers 3T08 3T09 Améliratin du cefficient d explitatin de 11 pints (67,4 % au 3T09) Banque de financement, gestin d actifs et services financiers Frais de gestin : - 4 % / 3T08, traduisant la baisse des effectifs et des rémunératins Immbilier Frais de gestin : - 1 % / 3T08, traduisant l effet des mesures de réductin des charges engagées 13 Actualisatin du Dcument de référence

15 1. Cût du risque Pôles métiers Réseaux Stabilisatin sur 9M09 du cût du risque sur activités de crédit clientèle Niveau de risque cntenu Cût du risque myen pndéré des 2 réseaux : 37 pb* (9M09) Banque de financement, gestin d actifs et services financiers Prvisins au 3T09 cncentrées sur financements vanille (165 M ) Au S1-09, dtatin de 748 M de prvisins principalement sur prtefeuilles de financements à effet de levier (LBO) et d immbilier cmmercial en Eurpe et aux Etats-Unis Activités en gestin extinctive Pas de dtatin significative au 3T09 Au S1-09, 1 Md de dtatins sur actifs cantnnés * Cût du risque sur activités de crédit clientèle exprimé en pints de base par rapprt aux risques pndérés myens estimés cmpsante risque de crédit Bâle I Cût du risque* en pb sur activités de crédit clientèle Caisses d'epargne 34 Banques Ppulaires S1-09 9M09 Cût du risque 9M09 3,6 Md 30% 28% 2% 40% Banque de prximité Banque de financement, gestin d actifs et services financiers Immbilier Activités en gestin extinctive et hrs métier 2. Résultats des métiers 2. Banque de prximité (9M09) en millins d eurs + 13 % Cefficient d explitatin 77,7 % 71,4 % + 45 % % % M08 9M09 PNB RBE Cût du risque Résultat d'explitatin Bnne perfrmance pératinnelle RBE + 45 % Réductin de plus de 6 pints du cefficient d explitatin Prgressin de la rentabilité Résultat d explitatin + 32 %, malgré la hausse du cût du risque reflétant la cnjncture écnmique dégradée Cntributin au PNB 9M09 9% 46% 45% Banques Ppulaires Caisses d Epargne Autres réseaux et assurance 14 Actualisatin du Dcument de référence

16 2. Banque de prximité Réseau Banque Ppulaire (9M09) Dynamisme de l épargne sur tus les marchés Particuliers Augmentatin de l encurs de dépôts à vue : + 8 % / 30 sept 08 Prgressin de l encurs d assurance vie : + 11 % / 30 sept 08 Livret A : cllecte de près de 3 Md Prfessinnels et entreprises Cmptes à terme : encurs + 34 % / 30 sept 08 Epargne salariale : encurs + 10 % / 30 sept 08 Nmbre de cntrats d épargne salariale : + 19 % Bnne prgressin de l encurs d OPCVM : + 10, 5 % / 30 sept 08 Renfrcement du fnds de cmmerce Crissance du nmbre de clients particuliers clients / 9M08 Cnquête entreprises : nmbre de clients + 4 % / 30 sept 08 Rebnd au 3T09 des engagements de crédits Prêts à l habitat : encurs + 4 % / 30 sept 08 Crédits à l équipement : encurs + 4 % / 30 sept 08 (réductin de l endettement à curt terme en faveur des crédits à plus lngue échéance) Encurs d épargne (en Md ) % sept sept 09 Epargne financière Epargne bilantielle (yc Livret A) Encurs de crédits (en Md ) % sept sept 09 Crédits à l équipement Autres Prêts à l habitat 2. Banque de prximité Réseau Banque Ppulaire (9M09) en millins d eurs + 7 % % % % = M08 9M09 PNB Frais de gestin RBE Cût du risque Résultat d'explitatin PNB (hrs prvisins épargne lgement) : + 5 %* / 9M08 Prgressin sensible de la marge d intérêt Stabilité des cmmissins : cmmissins de gestin de crédits (+ 2 %) et cmmissins sur myens de paiements (+ 3 %) cmpensant cmmissins financières (- 4,5 %) Bnne maîtrise des frais de gestin : + 1 %* / 9M08 Améliratin de la rentabilité pératinnelle : RBE + 10 %* / 9M08 Résultat d explitatin stable en raisn de la hausse du cût du risque * A périmètre cnstant 15 Actualisatin du Dcument de référence

17 2. Banque de prximité Réseau Caisse d Epargne (9M09) Encurs d épargne (en Md ) Frte rientatin de la cllecte vers l épargne lng terme Excédents de cllecte Assurance Vie et PERP : + 51 % / 9M08 Encurs de cmptes à terme : + 40 % / 30 sept 08 Encurs de Livret A* : - 1 % / 30 sept 08 Dynamique de la bancarisatin Hausse de l encurs myen de dépôts à vue + 4 % Banque de détail + 9,5 % Banque du dévelppement réginal Crissance du stck de clients dmiciliés (+ 2 %), de clients actifs prfessinnels (+ 5 %), de clients actifs entreprises (+ 11 %) Reprise significative au 3T09 des engagements de crédits sur tus les cmpartiments Crédits à la cnsmmatin : des engagements tujurs sutenus (4,3 Md, sit + 3 % / 9M08) Prêts à l habitat : prductin du 3T09 supérieure à celle du 3T08 Crédits myen / lng terme : prgressin des encurs + 10 % / 30 sept 08 * y.c. intérêts curus % sept sept 09 Epargne financière Epargne bilantielle (y.c Livret A) Encurs de crédits (en Md ) % sept sept 09 Crédits à l équipement Autres Prêts à l habitat 2. Banque de prximité Réseau Caisse d Epargne (9M09) en millins d eurs + 20 % % X 2, X % M08 9M09 PNB Frais de gestin RBE Cût du risque Résultat d'explitatin PNB (hrs prvisins épargne lgement) : + 24 % / 9M08 Marge d intérêt en nette améliratin : hausse des encurs myens sur l ensemble des crédits, baisse du taux de refinancement et effets de la réductin des prtefeuilles financiers Stabilité des cmmissins : cmmissins sur crédits (+ 16 %) et cmmissins liées à la bancarisatin (+ 3 %) cmpensant cmmissins sur l épargne financière (- 15 %) et sur l épargne centralisée (- 10 %) Bnne maîtrise des frais de gestin Frte augmentatin de la perfrmance pératinnelle : RBE x 2,5 Hausse du cût du risque clientèle cmpensée en partie par réductin des effets de la crise sur prtefeuilles financiers Résultat d explitatin en frte hausse : x 3 16 Actualisatin du Dcument de référence

18 2. Banque de financement, gestin d actifs et services financiers : 3T09, une situatin bénéficiaire retruvée en millins d eurs -10 % % % % 199 n.s PNB Frais de gestin RBE Cût du risque Résultat d'explitatin Chiffres cntributifs chiffres publiés par Natixis (retraitement ntamment de la cntributin des réseaux via les CCI) Une situatin bénéficiaire retruvée prtée par les métiers "cœur" Banque de financement : cnfirmatin du redressement par rapprt à T08 3T09 Nrmalisatin des revenus des activités taux, change et matières premières, après une excellente perfrmance au 1 er semestre Bnne perfrmance du métier actins, malgré une baisse des vlumes des marchés en juillet et aût Financements : améliratin des marges nettes cmpensée par une diminutin des encurs myens Gestin d actifs : frte prgressin des encurs sus gestin à 495 Md (+ 5,4 % / 2T09 à change cnstant) Services : bnne résistance des métiers Services financiers : perfrmance satisfaisante avec une activité cmmerciale sutenue (PNB + 7 % / 3T08) Financements spécialisés : hausse de la sinistralité et ralentissement écnmique ; des signaux psitifs au 3T09 (PNB + 7 % / 2T09 ; PNB 14 % / 3T08) 2. Immbilier (9M09) PNB (en M ) Cntributin des entités au PNB -6 % % 43% 9M08 9M09 23% Crédit Fncier Nexity Fncia Un PNB 9M09 amrçant un redressement (vs 15 % au S1-09) Reprise de l activité cnfirmée au 3T09, dans un cntexte écnmique difficile et qui reste incertain Reprise de l activité expliquée par les mesures de sutien guvernementales et la baisse des taux des emprunts immbiliers et cnfirmant la pertinence du psitinnement des filiales sur leurs principales clientèles 17 Actualisatin du Dcument de référence

19 2. Immbilier (9M09) PNB 9M09 à 753 M, stable / 9M08 (avec un effet base 2008 élevée) PNB sutenu par la crissance de la marge d intérêt Marché des particuliers : activité sutenue par une frte participatin au dispsitif du plan de relance de l écnmie Psitin de leader de la distributin des PAS et des PTZ avec respectivement 36,5 % et 24 % de part de marché Marché des entreprises : reprise du marché sur l ensemble des segments au 3T09 Chiffre d affaires : 407 M, + 3 % / 9M08 Slidité du mdèle écnmique repsant sur des activités récurrentes de gestin lcative et syndic de cprpriété Redressement des activités de transactin au 3T09, après 2 ans de baisse du nmbre de ventes Chiffre d affaires 9M09 à M, stable / 9M08 Prgressin des réservatins de lgement neufs + 40 % / 9M08 Renfrcement des ventes prté par les mesures guvernementales et la baisse des taux de crédits Marché sutenu au 3T09 Carnet de cmmandes de 16 mis d activité prmtin 3. Structure financière 3. Un psitinnement favrable en termes de liquidité Faible dépendance des Banques Ppulaires et des Caisses d Epargne aux marchés financiers avec 84 %* des crédits clientèle financés par les dépôts clientèle (hrs Livret A centralisé) Affirmatin de la signature de BPCE en tant qu émetteur principal du Grupe sur les marchés financiers Réalisatin le 14 ctbre 2009 d une émissin de 750 M de titres super subrdnnés sans step-up 36,5 Md de refinancement myen-lng terme levé depuis le 1 er janvier 2009, à plus des 2/3 sans garantie de l Etat : 19,3 Md sur le périmètre BPCE y cmpris Natixis (dnt 11,3 Md SFEF) 17,2 Md sur le périmètre Crédit Fncier 69 % du refinancement MLT a été levé sans recurs à la SFEF et dnc sans garantie de l Etat * au 30 septembre Actualisatin du Dcument de référence

20 3. Une structure financière slide Chiffres du Grupe BPCE Niveau de fnds prpres Tier 1 de 36,1 Md * Intérêts minritaires 3 Retraitements prudentiels -6,5 Déductins -2 Renfrcement des fnds prpres Tier 1 par émissin de parts sciales 1,3 Md sur 9M09 Un ttal attendu de 2,5 Md en 2009 Risques pndérés de 408 Md * 51 % des risques pndérés sur la banque de prximité Réductin sensible des risques pndérés de Natixis (y cmpris GAPC) au 3T09 / 2T09 : -6% 41,6 38,1 36,1 Capitaux Fnds prpres Fnds prpres prpres (pdg) Tier One Tier One Bâle I Bâle II Risques pndérés : 408 Md * Rati de Tier 1 se renfrçant de 8,6 % à 8,8 %* ; rati d Equity Tier 1 augmentant de 6,8 % à 7,1 %* 51% 35% 3% 11% Banque de prximité Natixis Immbilier Autres * Estimatin au 30/09/ Annexes 4. Cmpte de résultat trimestriel par pôle Banque de Prximité Immbilier Banque de financement, gestin d'actifs et services financiers Activités en gestin extinctive et hrs métiers en millins d'eurs T T T T T T T T T T T T % Prduit net bancaire % Frais de gestin % RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION ns Cefficient d'explitatin 67,4% 78,5% 68,5% 79,5% 79,8% 74,8% 70,6% 77,5% ns ns 73,0% 87,9% -14,9 pts Cût du risque % RESULTAT D'EXPLOITATION ns RESULTAT NET PART DU GROUPE ns Pôle métiers BPCE Variatin 4. Cmpte de résultat 9 mis par pôle Banque de Prximité Immbilier Banque de financement, gestin d'actifs et services financiers Pôle métiers Activités en gestin extinctive et hrs métiers en millins d'eurs 9M M M M M M M M M M M M - 08 % Prduit net bancaire % Frais de gestin % RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION ns Cefficient d'explitatin 71,4% 77,7% 74,7% 72,7% 86,1% 76,9% 75,5% 76,8% ns ns 79,4% 93,0% -13,6 pts Cût du risque ns RESULTAT D'EXPLOITATION % RESULTAT NET PART DU GROUPE % BPCE Variatin 19 Actualisatin du Dcument de référence

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 CAISSE REGIONALE De CREDIT AGRICOLE MUTUEL Des COTES-D'ARMOR RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Présenté à l Assemblée Générale de la Caisse Réginale le 31 mars 2015 1 PARTIE

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 mars 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 avril 2015 Au 1 er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 11 février 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2013 2013 : Très frte génératin de Cash flw libre, à 1 154 millins

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb)

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Cmmuniqué de presse Le 9 ctbre 2015 Cnva N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015 GMV : 1 121 millins d eurs (+17,6 % TCC*) Qutepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Chiffre d affaires : 781 millins d eurs

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Ne pas publier, diffuser u distribuer directement u indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie u au Japn. EURO DISNEY S.C.A. Eur Disney S.C.A. annnce une prpsitin glbale, sutenue

Plus en détail

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3)

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3) Paris, le 4 mars 2015 Résultats annuels 2014 : Chiffre d affaires : 8 336 M (- 7,2 % à p.c.c.) Excédent brut d explitatin 1 : 735 M (- 257 M vs 2013) Cash-flw pératinnel libre avant impôts 1 : - 372 M

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 PAIRI DAIZA SA - RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 infrmatin réglementée - Publié le 31 INTRODUCTION En tant que

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 29 juillet 2014 1 er semestre 2014 : Slide résultat pératinnel avant éléments

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC (classique)

CONTRAT DE SYNDIC (classique) PARTIES : ENTRE LES SOUSSIGNES CONTRAT DE SYNDIC (classique) LE SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES L'immeuble RESIDENCE XXX sis : XXX 65000 TARBES cmprtant XXX lts principaux. Représenté par le Président de

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15 Banque le Chix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 juin 2015 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET CHAMP

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Résultat cnslidé En eurs Ntes 2011 Chiffre d'affaires 4 8 931 236 8 483 615 9 237 080 Achats cnsmmés 18 089-10 684 21 180 Charges de persnnel 23-5 303 513-5 263 669-4 986 502

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS 1 Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

SOLERI RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

SOLERI RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SOLERI Sciété annyme au capital de 2 242 030 eurs Siège scial : 21 Bulevard des Tchécslvaques 69007 LYON 319 488 409 R.C.S. LYON ---------------- RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION sur les

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Point presse annuel du Régime social des indépendants (RSI) 25 février 2015

Point presse annuel du Régime social des indépendants (RSI) 25 février 2015 Dssier de presse Pint presse annuel du Régime scial des indépendants (RSI) 25 février 2015 Gérard Quevilln, président natinal du RSI et Stéphane Seiller, directeur général du RSI Smmaire : - 2015 : De

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Project Portfolio Management

Project Portfolio Management Revue Cmparative des Référentiels en Prtfli Management PMI & MP Tls&Tip Frum 15 28 Janvier Mars 2013 Kickff 2013 - Management de prjet 3D Prject Prtfli Management Prject Prtfli Management Revue Cmparative

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 Activité 2012 : Dans un envirnnement chahuté, Grupama Lire Bretagne, leader de l assurance sur sn territire, pursuit sn dévelppement rentable et assit sa slidité.

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 28 juillet 2015 1 er semestre 2015 : Crissance slide et cash flw libre en améliratin

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE)

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) Le 16 février 2010, les membres fndateurs de l Assciatin Suisse des Amis des Grandes Ecles (ASAGE) se snt réunis au restaurant la Mère

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail