COMITÉS DE LA COMMISSION SCOLAIRE. Commission scolaire Chapitre V Section IV Articles 179 à 197

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMITÉS DE LA COMMISSION SCOLAIRE. Commission scolaire Chapitre V Section IV Articles 179 à 197"

Transcription

1 COMITÉS DE LA COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire Chapitre V Section IV Articles 179 à 197

2 {Comité exécutif.} Article 179. Le conseil des commissaires institue un comité exécutif formé de cinq à sept de ses membres ayant le droit de vote, dont le président de la commission scolaire et de tout commissaire représentant du comité de parents. {Durée du mandat.} {Vacance.} Le conseil des commissaires détermine la durée du mandat des membres du comité exécutif. Le poste d'un membre du comité exécutif ayant le droit de vote devient vacant dans les mêmes cas que ce qui est prévu pour les commissaires élus en application de la Loi sur les élections scolaires (chapitre E-2.3). Il est alors comblé en suivant la procédure prévue pour sa désignation, mais seulement pour la durée non écoulée du mandat. 1988, c. 84, a. 179; 1990, c. 8, a. 13; 1997, c. 47, a. 11; 1997, c. 96, a. 29. SOURCES 1. L'ANCIENNE LOI L'article 74 de l'ancienne loi constituait pour chaque commission scolaire un comité exécutif composé de cinq commissaires incluant le président de la commission scolaire. Toutefois, le comité exécutif était composé de trois commissaires incluant le président de la commission scolaire si le Conseil des commissaires ne comprenait que neuf commissaires. Tout représentant du comité de parents était également membre du comité exécutif, mais sans droit de vote. L'article 169 de l'ancienne loi faisait obligation aux commissaires de procéder, annuellement, à la nomination des membres du comité exécutif de la commission scolaire dans les trente jours suivant le troisième dimanche de novembre. Les personnes élues demeuraient en fonction jusqu'à l'élection ou la nomination de leurs remplaçants. Article 179 Page 1

3 Cet article 169 ne s'appliquait pas à une commission scolaire de l'île de Montréal (article 543). Toutefois, l'article faisait obligation aux commissaires de ces commissions scolaires de procéder à l'élection des membres du comité exécutif de la commission scolaire dans les trente jours qui suivaient le jour de l'élection générale. Les personnes élues demeuraient en fonction jusqu'à l'élection ou la nomination de leurs remplaçants. L'article ajoutait qu'en cas de démission d'un membre du comité exécutif de son poste, il devait être remplacé dans les trente jours. En outre, lorsqu'un tel poste devenait vacant pour une des raisons mentionnées à l'article 191 de la Loi sur les élections scolaires (chapitre E-2.3), il devait être remplacé dans les trente jours de la nomination ou de l'élection de son remplaçant. Enfin, lorsque l'élection d'un membre du comité exécutif n'avait pas lieu dans le délai prescrit par l'article 169 ou 172.1, le ministre pouvait en faire la nomination (article 171). 2. L'ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE LOI L'article 179 a été modifié trois fois depuis son adoption. La première fois, par l'article 13 de la Loi 9 de L'article 13 a remplacé le premier alinéa de l'article 179 qui établissait que le comité exécutif devait être formé d'au moins 5 membres ayant le droit de vote sans fixer de maximum. L'article 13 de la Loi 9 a en outre édicté deux nouveaux alinéas: l'un pour exempter une commission scolaire dissidente dont le nombre de commissaires ayant le droit de vote était inférieur à neuf de l'obligation d'instituer un comité exécutif et l'autre pour établir que le poste d'un membre du comité exécutif ayant le droit de vote devenait vacant dans les même cas que ce qui est prévu pour les commissaires en application de la Loi sur les élections scolaires. La deuxième fois, par l'article 11 de la Loi 109 de L'article 11 introduisait deux modifications de concordance avec l'implantation des commissions scolaires linguistiques: la première consistait à supprimer, dans le premier alinéa, la référence au commissaire représentant de la minorité linguistique visée par l'article 146, abrogé par l'article 6 de la Loi 109, et la deuxième consistait à supprimer le deuxième alinéa édicté par l'article 13 de la Loi 9 de 1990 relatif à l'exemption pour une commission scolaire dissidente d'instituer un comité exécutif. Article 179 Page 2

4 La troisième fois, par l'article 29 de la Loi 180. La modification a consisté à introduire, avant le dernier alinéa, un nouvel alinéa habilitant le conseil des commissaires à déterminer la durée du mandat des membres du comité exécutif. ARTICLES LIÉS Financement du comité: article 277 Fonctions du comité: article 181 Fonctionnement du comité: article 182 COMMENTAIRES Le conseil des commissaires est tenu d'instituer un comité exécutif, même si la loi ne délègue aucune fonction particulière ni aucun pouvoir particulier au comité exécutif (voir les commentaires faits à propos de l'article 181). 1. COMPOSITION ET FORMATION Comme le conseil des commissaires, le comité exécutif est composé de commissaires élus ou nommés en vertu de la Loi sur les élections scolaires et des deux commissaires représentants du comité de parents ou du comité central de parents, selon le cas. Le nombre de commissaires élus ou nommés en vertu de la Loi sur les élections scolaires (chapitre E-2.3) ne doit pas être inférieur à 5 ni supérieur à 7. Le président de la commission scolaire élu en vertu de l'article 155 est d'office membre du comité exécutif et fait partie du nombre des commissaires élus ou nommés en vertu de la Loi sur les élections scolaires. Article 179 Page 3

5 Le conseil des commissaires doit donc nommer de 4 à 6 commissaires élus ou nommés en vertu de la Loi sur les élections scolaires. La désignation des membres du comité exécutif est le résultat d'un processus de nomination et non d'un processus d'élection. La nomination exige donc l'adoption d'une résolution prise à la majorité des voix exprimées par les membres présents et ayant le droit de vote (voir les commentaires faits à propos de l'article 161). Tout commissaire élu ou nommé en vertu de la Loi sur les élections scolaires peut être nommé membre du comité exécutif, y compris celui qui est absent à la séance du conseil au cours de laquelle cette nomination est faite. La prudence exigerait toutefois que les commissaires s'assurent de l'acceptation du commissaire absent. Aucun commissaire n'est en effet tenu d'accepter une telle nomination. Le président de la commission scolaire, bien que membre d'office du comité exécutif, n'est pas d'office le président du comité exécutif. En vertu de l'article 155, rendu applicable au comité exécutif par l'article 182, il appartient aux membres du comité exécutif ayant le droit de vote de nommer le président et le vice-président du comité exécutif. Le président de la commission scolaire peut être nommé président ou vice-président du comité exécutif. Toutefois, les commissaires représentants du comité de parents sont inéligibles à ces fonctions (article 145) Le directeur général de la commission scolaire n'est pas membre du comité exécutif mais il doit participer aux séances du comité (voir l'article 180). 2. DURÉE DU MANDAT C'est le conseil des commissaires qui détermine la durée du mandat des membres du comité exécutif autres que le président de la commission scolaire et que les commissaires représentants du comité de parents ou du comité central de parents, selon le cas. Le mandat du président de la commission scolaire expire en même temps que son mandat en tant que commissaire, sauf destitution par le vote d'au moins les deux tiers des membres du conseil des commissaires ayant le droit de vote (article 155). Le mandat du président de la commission scolaire comme membre du comité exécutif est donc d'une durée de 4 ans, sauf destitution de son poste de président de la commission scolaire. Le mandat des commissaires représentants du comité de parents ou du comité central de parents est d'un an et expire le troisième dimanche de novembre (article 145). Article 179 Page 4

6 Enfin, la durée du mandat du président et celle du mandat du vice-président du comité exécutif est la même que celle de leur mandat comme membre du comité exécutif, sauf destitution par le vote d'au moins les deux tiers des membres du comité exécutif qui ont le droit de vote. En effet, l'article 182 rend l'article 155 applicable au comité exécutif, compte tenu des adaptations nécessaires. Adapté au comité exécutif l'article 155 doit donc se lire ainsi: «Le comité exécutif nomme, parmi ses membres, le président et le vice-président du comité exécutif. Le mandat du président et du vice-président expire en même temps que leur mandat en tant que membre du comité exécutif, sauf destitution par le vote d'au moins les deux tiers des membres du comité exécutif ayant le droit de vote». Si le conseil des commissaires fixe à 2 ans la durée du mandat des membres du comité exécutif, la durée du mandat du président et du vice-président sera de deux ans, sauf destitution comme président ou vice-président par les membres du comité exécutif, ou comme membre du comité exécutif par le conseil des commissaires. 3. LES CAS DE VACANCE Le poste d'un membre du comité exécutif, autre que le président de la commission scolaire ou qu'un commissaire représentant du comité de parents ou du comité central de parents, devient vacant si le membre donne sa démission en tant que membre du comité exécutif. Dans le cas du président de la commission scolaire, son poste de membre du comité exécutif devient vacant s'il donne sa démission comme président de la commission scolaire. Il en est de même du commissaire représentant du comité de parents ou du comité central de parents: son poste devient vacant s'il donne sa démission comme commissaire représentant du comité de parents ou du comité central de parents. En outre, le poste de tout membre du comité exécutif devient vacant si le membre cesse d'être commissaire dans l'un ou l'autre des cas prévus par l'article 191 de la Loi sur les élections scolaires: le décès, la démission comme commissaire, le défaut d'assister à trois séances ordinaires consécutives, l'inhabilité ou l'inéligibilité au poste de commissaire, le défaut de prêter le serment d'office. Article 179 Page 5

7 Le poste d'un membre du comité exécutif, autre que le président de la commission scolaire et autre qu'un commissaire représentant du comité de parents ou du comité central de parents, devient également vacant si le membre du comité exécutif fait défaut d'assister à trois séances ordinaires consécutives du comité exécutif. Ce cas de vacance ne peut toutefois s'appliquer aux commissaires représentant du comité de parents ou du comité central de parents qui, tant que leur mandat de commissaire n'est pas vacant, sont d'office membres du comité exécutif. Ce cas de vacance ne peut également s'appliquer au président de la commission scolaire qui est d'office membre du comité exécutif tant qu'il est président de la commission scolaire. 4. LA DESTITUTION Le conseil des commissaires peut destituer en cours de mandat un commissaire qu'il a nommé membre du comité exécutif, sauf le président de la commission scolaire (à moins d'une destitution comme président de la commission scolaire conformément à l'article 155) et sauf les commissaires représentants du comité de parents. Commission scolaire de Montréal c. Québec (P.G.), C.S. Montréal, , J.E «L'interprétation législative ne peut être fondée sur le seul libellé du texte de la loi. Il faut lire les termes d'une loi dans leur contexte global. La Loi sur l'instruction publique ne précise pas la procédure à suivre par le conseil pour désigner les membres du comité exécutif, en déterminer le nombre ou en arrêter le mandat. L'article 179 ne permet pas aux commissaires de raccourcir ou de prolonger la durée des mandats en cours de route. Quoiqu'il en soit, parler d'une nouvelle détermination du mandat des membres du comité exécutif est un euphémisme; en réalité, le conseil les a destitués en cours de mandat. La loi est silencieuse quant à la possibilité pour le conseil de remplacer ou de destituer les commissaires désignés au comité exécutif. Toutefois, l'article 55 de la Loi sur l'interprétation dispose que le droit de nomination comporte celui de destitution. Une analyse pragmatique et fonctionnelle de la loi sur l'instruction publique n'écarte pas cette règle. La loi restreint le pouvoir du conseil de destituer par simple résolution les personnes qu'il a nommées selon cette procédure à la présidence et à la vice-présidence; en pareils cas, une majorité d'au moins les deux tiers des membres du conseil ayant le droit de vote est requise. Retenir que les membres du comité exécutif autres que la présidente de la commission scolaire Article 179 Page 6

8 sont inamovibles en cours de mandat pourrait inciter le conseil des commissaires à opter désormais pour des mandats de courte durée afin d'être en mesure d'avoir un comité exécutif représentatif de la majorité des membres au conseil. Selon un principe bien établi en matière d'intervention législative, le législateur ne peut avoir voulu une conséquence aussi absurde. Le législateur a voulu, en matière scolaire, une administration décentralisée, significativement autonome et représentative, en tout temps, de la majorité des commissaires élus par la population». 5. FONCTIONNEMENT Les règles de fonctionnement du comité exécutif sont généralement celles applicables au fonctionnement du conseil des commissaires (voir l'article 182). En outre, les articles 194 et 195 et le premier alinéa de l'article 196 s'appliquent au comité exécutif (voir les commentaires faits à propos de ces articles). 6. FINANCEMENT L'article 194 accorde au comité exécutif le droit de se réunir dans les locaux de la commission scolaire ainsi que le droit d'utiliser gratuitement les services de soutien administratif et les équipements de la commission scolaire selon les modalités déterminées par le directeur général. L'article 277 fait obligation au conseil des commissaires de prévoir dans son budget annuel les ressources financières nécessaires au fonctionnement du comité exécutif. 7. FONCTIONS ET POUVOIRS La loi ne délègue aucune fonction particulière ni aucun pouvoir particulier au comité exécutif. Le comité n'exerce que les fonctions et pouvoirs qui lui sont délégués par le conseil des commissaires (voir les commentaires faits à propos de l'article 181). Article 179 Page 7

9 {Directeur général.} Article 180. Le directeur général de la commission scolaire participe aux séances du comité exécutif, mais il n'a pas le droit de vote. {Restriction.} Les commissaires qui ne sont pas membres du comité exécutif ont le droit d'assister à ses séances, mais ils n'ont pas le droit de voter ni de prendre part aux délibérations du comité. 1988, c. 84, a. 180; 1990, c. 8, a. 14. SOURCES 1. L'ANCIENNE LOI En vertu de l'article 74 de l'ancienne loi, le directeur général et le directeur général adjoint que la commission scolaire devait nommer en application de l'article 191, étaient membres du comité exécutif, mais sans droit de vote. 2. L'ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE LOI L'article 180 n'a été modifié qu'une seule fois depuis son adoption, par l'article 14 de la Loi 9 de La modification a consisté en l'addition du deuxième alinéa. Cette modification était de concordance avec celle apportée à l'article 179 par l'article 13 de la Loi 9 qui restreignait le nombre de commissaires pouvant faire partie du comité exécutif. Article 180 Page 1

10 ARTICLES LIÉS Composition du comité: article 178 Fonctions du directeur général: article 201 COMMENTAIRES 1. LE DIRECTEUR GÉNÉRAL Le directeur général de la commission scolaire n'est pas membre du comité exécutif, pas plus qu'il n'est membre du conseil des commissaires (article 144). N'étant pas membre du comité exécutif, ni du conseil des commissaires, le directeur général n'est pas visé par les dispositions de la loi applicable aux commissaires, par exemple il n'est pas visé par les articles 175 à En outre, bien qu'il assume la gestion courante des activités et des ressources de la commission scolaire conformément aux dispositions de la loi et des politiques ou règlements de la commission scolaire, il ne participe pas à l'exercice des fonctions et pouvoirs de la commission scolaire sauf délégation du conseil des commissaires en vertu de l'article 174 (voir les commentaires faits à propos de l'article 201). Toutefois, le directeur général doit participer aux séances du comité exécutif, tout comme il doit participer aux séances du conseil des commissaires (article 144). Cette disposition est le corollaire de sa fonction première qui consiste à assister le comité exécutif dans l'exercice de leurs fonctions et pouvoirs (article 201). En vertu de l'article 168, le directeur général de la commission scolaire a le droit de prendre part aux délibérations du conseil des commissaires. L'article 168 n'est pas rendu applicable au comité exécutif par l'article 182. Cela ne doit pas signifier que le directeur général ne peut prendre part aux délibérations du comité exécutif. Le directeur général n'a cependant pas le droit de vote. Cette disposition va de soi avec le fait que le directeur général n'est pas membre du comité exécutif. Article 180 Page 2

11 2. LES AUTRES COMMISSAIRES L'article 179, avant sa modification par l'article 13 de la Loi 9, habilitait le conseil des commissaires à nommer membre du comité exécutif le nombre de commissaires ayant le droit de vote qu'il désirait, voir à la limite tous les membres du conseil des commissaires. Le nouvel article 179 limitant à 7 le nombre de commissaires pouvant être membres du comité exécutif, dont le président de la commission scolaire, les autres commissaires ont acquis le droit d'assister aux séances du comité exécutif, sans toutefois avoir le droit de prendre part aux délibérations et de voter sur les résolutions du comité exécutif. Les séances du comité exécutif ne sont pas publiques puisque l'article 167 qui prescrit le caractère public des séances du conseil des commissaires n'est pas rendu applicable au comité exécutif par l'article 182. Les séances du comité exécutif n'ayant pas un caractère public en vertu de la loi, le comité exécutif peut les tenir à huis clos, mais il ne peut interdire aux commissaires qui ne sont pas membres du comité exécutif d'y assister. Ces commissaires peuvent même prendre part aux délibérations du comité exécutif, si le comité les y autorise. Article 180 Page 3

12 {Fonctions.} Article 181. Le comité exécutif exerce les fonctions et pouvoirs que lui délègue, par règlement, le conseil des commissaires. 1988, c. 84, a SOURCES 1. L'ANCIENNE LOI L'article 185 de l'ancienne loi habilitait le Conseil des commissaires à déléguer, par règlement, certains de ses droits, pouvoirs et obligations au comité exécutif. En outre, l'article 186 faisait relever du comité exécutif l'administration courante de la commission scolaire. La loi ne définissait toutefois pas le sens de cette expression. 2. L'ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE LOI L'article 181 n'a pas été modifié depuis son adoption. ARTICLES LIÉS Gestion courante: article 201 Procédure réglementaire: articles 392 et 394 à 396 Article 181 Page 1

13 COMMENTAIRES La loi ne délègue au comité exécutif aucune fonction particulière ni aucun pouvoir particulier. Le comité exécutif ne peut exercer que les fonctions et pouvoirs délégués par la loi à la commission scolaire et que lui sous-délègue par règlement le conseil des commissaires. Le conseil des commissaires ne peut par ailleurs sous-déléguer au comité exécutif l'administration courante des affaires de la commission scolaire sans préciser les fonctions et pouvoirs spécifiques que recouvre cette expression. Il ne peut non plus sous-déléguer au comité exécutif la gestion courante des activités et des ressources de la commission scolaire, cette fonction étant spécifiquement déléguée au directeur général par l'article 201. Le règlement de délégation doit respecter les règles juridiques applicables à un texte réglementaire (voir le dossier thématique numéro 16). Le règlement doit également respecter les dispositions des articles 394 à 396 relatifs à la procédure réglementaire. Toute résolution adoptée par le comité exécutif en l'absence d'une délégation formelle adoptée par règlement est nulle et sans effet. En outre, le conseil des commissaires ne peut donner un effet juridique à une telle résolution en la ratifiant purement et simplement ou en adoptant le procèsverbal du comité exécutif. Le conseil des commissaires ne peut agir sous la dictée d'une autre instance, y compris le comité exécutif. Toutefois, la résolution du comité exécutif sur une question ne relevant pas de sa compétence peut être reçue par le conseil des commissaires comme un avis ou une recommandation. Ainsi, un résolution du conseil des commissaires ratifiant le congédiement d'un employé décidé par une résolution du comité exécutif en l'absence d'une sous-délégation est nulle. Côté c. CECM Un congédiement fondé sur une décision prise en l'absence de délégation «est nulle ab initio et ne pouvait être ratifiée par le conseil des commissaires». Article 181 Page 2

14 Toutefois, la résolution du conseil des commissaires décidant du congédiement d'un employé fondé sur une étude de la recommandation du comité exécutif chargé de faire enquête sur le comportement de cet employé est valide. Association des professeurs de Lignery c. Commission scolaire régionale Lignery Article 181 Page 3

15 {Dispositions applicables.} Article 182. Les articles 154 à 166, 169, 170, 171, 172, 173, à s'appliquent au comité exécutif, compte tenu des adaptations nécessaires. 1988, c. 84, a. 182; 1997, c. 96, a. 30. SOURCES 1. L'ANCIENNE LOI L'article 178 de l'ancienne loi habilitait le Conseil des commissaires à fixer, par règlement, les règles qui régissaient les réunions du comité exécutif. Ces règles devaient toutefois respecter celles relatives au quorum et à la majorité requise fixées par les articles 7 et 8. L'article 188 faisait obligation au comité exécutif de tenir au moins deux réunions par mois. 2. L'ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE LOI L'article 182 n'a été modifié qu'une seule fois depuis son adoption, par l'article 30 de la Loi 180. La modification a consisté à remplacer la référence aux articles «176 et 177» par une référence aux articles «175.4 à 177.2». Ainsi le comité exécutif devenait assujetti à la nouvelle règle relative aux conflits d'intérêt édictée par l'article ainsi qu'aux articles et concernant l'obligation des membres du comité exécutif d'agir de bonne foi dans les limites de leur mandat et l'obligation de la commission scolaire de prendre la défense d'un membre du comité exécutif poursuivi en justice. Article 182 Page 1

16 ARTICLES LIÉS Financement du comité: article 277 Fonctionnement du comité: articles 194 à 196 COMMENTAIRES Les dispositions de la loi régissant le fonctionnement du conseil des commissaires s'appliquent au comité exécutif, compte tenu des adaptations nécessaires, sauf celles des articles 167, 168, 168.1, 174, 175 à et 178. S'appliquent également au comité exécutif les dispositions des articles 194 et 195 et celles du premier alinéa de l'article 196. L'expression «compte tenu des adaptations nécessaires» signifie qu'il faut, le cas échéant, remplacer l'expression «conseil des commissaires» par «comité exécutif» ou «conseil» et «commission scolaire» par «comité». Ainsi, l'article 154, appliqué au comité exécutif, devient: «Le directeur général convoque les membres du comité exécutif à la première séance du comité dans les 15 jours qui suivent la date de l'élection générale». L'article 155 devient: «Le comité exécutif nomme, parmi ses membres, le président et le vice-président du comité. Le mandat du président et du vice-président expire en même temps que leur mandat en tant que membre du comité exécutif, sauf destitution par le vote d'au moins les deux tiers des membres du comité exécutif ayant le droit de vote». Ne s'appliquent pas au comité exécutif les articles suivants: l'article 167, qui prescrit le caractère public des séances du conseil des commissaires; l'article 168, qui prescrit l'obligation du conseil des commissaires de prévoir à chaque séance du conseil une période au cours de laquelle les personnes présentes peuvent poser des questions orales aux commissaires; l'article 168.1, qui permet au conseil des commissaires de tenir une séance par tout moyen qui permet le respect des articles 167 et 168; Article 182 Page 2

17 l'article 174, qui habilite le conseil des commissaires à sous-déléguer des fonctions et pouvoirs au directeur général et aux membres du personnel cadre de la commission scolaire; le comité exécutif n'exerce que les fonctions et pouvoirs qui lui sont sous-délégués par règlement de la commission scolaire et le comité exécutif ne peut sous-déléguer à nouveau ces fonctions ou pouvoirs; les articles 174 (la rémunération), à (le code de déontologie) et 178 (l'assurance de responsabilité), qui sont déjà applicables aux membres du comité exécutif en tant que commissaires. L'article 194 accorde au comité exécutif le droit de se réunir dans les locaux de la commission scolaire et celui d'utiliser gratuitement les services de soutien administratif et les équipements de la commission scolaire. En outre, l'article 277 fait obligation à la commission scolaire de prévoir dans son budget annuel les ressources financières nécessaires au fonctionnement du comité exécutif. L'article 195 habilite le comité exécutif à établir ses règles de régie interne. Les règles de régie interne du conseil des commissaires ne s'appliquent donc pas au comité exécutif. De plus, il n'appartient pas au conseil des commissaires d'établir ou d'approuver les règles de régie interne du comité exécutif, comme c'était le cas en vertu de l'ancienne loi. L'article 195 fait obligation au comité exécutif de prévoir la tenue d'au moins trois séances par année scolaire. Toutefois, l'article 182 rend applicable au comité exécutif l'article 162 qui prescrit l'obligation de tenir au moins quatre séances par année scolaire. L'article ne s'applique pas au comité exécutif mais l'article 195 autorise un membre du comité exécutif à participer et à voter à une séance du comité par tout moyen permettant à tous les participants de communiquer entre eux. Le premier alinéa de l'article 196 accorde à tout membre du comité exécutif l'immunité en responsabilité civile pour tout acte qu'il accomplit dans l'exercice de ses fonctions (immunité qui lui est déjà accordé par l'article 177 rendu applicable aux membres du comité exécutif par l'article 182). Article 182 Page 3

18 {Comité consultatif de gestion.} Article 183. Pour l'application des articles et , la commission scolaire doit instituer, sous la direction du directeur général, un comité consultatif de gestion au sein duquel siègent les directeurs d'école, les directeurs de centre de formation professionnelle, les directeurs de centre d'éducation des adultes et des membres du personnel cadre de la commission scolaire. {Majorité.} Les directeurs d'école et les directeurs de centre doivent être majoritaires à ce comité. 1988, c. 84, a. 183; 1990, c. 8, a. 15; 1997, c. 96, a. 31. SOURCES 1. L'ANCIENNE LOI Le deuxième alinéa de l'article 32.3 accordait au directeur de l'école le droit de participer à l'élaboration des objectifs et des politiques de la commission scolaire, de même qu'à l'élaboration de la programmation des activités éducatives et de la réglementation visant leur mise en œuvre dans les écoles de la commission scolaire. Toutefois, l'ancienne loi ne prévoyait pas de structure particulière ou de mécanisme particulier pour l'application de ce droit. 2. L'ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE LOI L'article 183 a été modifié deux fois depuis son adoption. La première fois, par l'article 15 de la Loi 9 de La modification a consisté à introduire, dans le deuxième alinéa et après le mot «école», les mots «et les directeurs de centre d'éducation des adultes». Article 183 Page 1

19 La deuxième fois, par l'article 31 de la Loi 180. Trois modifications ont été apportées à l'article 183. La première modification a consisté à remplacer, dans le premier alinéa, la référence aux articles «53 et 109» par une référence aux nouveaux articles équivalents «96.15 et », accordant aux directeurs d'école, aux directeurs de centre de formation professionnelle et aux directeurs de centres d'éducation des adultes le droit de participer à l'élaboration des politiques et des règlements de la commission scolaire. La deuxième modification a consisté en l'insertion, dans le premier alinéa, et après le mot «école», des mots «les directeurs de centre de formation professionnelle». La troisième modification a consisté à supprimer, dans le deuxième alinéa, les mots «d'éducation des adultes». Ces deux dernières modifications sont de concordance avec l'implantation du nouveau régime applicable à la formation professionnelle. ARTICLES LIÉS Comité régional et comité central: article 184 Droit de participation des directeurs: articles et Financement du comité: article 277 Fonctionnement du comité: articles 194 à 196 Politiques de la commission scolaire: articles 212 et 235 Règlements de la commission scolaire: articles 162, 168, 174, 175.1, 181, 182, 223, 239, 240, 275, 291 Article 183 Page 2

20 COMMENTAIRES Les articles et édictés par l'article 13 de la Loi 180 accordent aux directeurs d'école et aux directeurs de centres de formation professionnelle ou d'éducation des adultes le droit de participer à l'élaboration des politiques et des règlements de la commission scolaire. Le comité consultatif de gestion du directeur général que la commission scolaire doit instituer en vertu de l'article 183 est le mécanisme prévu par la loi pour garantir cette participation. Le comité consultatif de gestion du directeur général a donc une compétence générale et exerce ses fonctions consultatives au tout début du processus décisionnel de la commission scolaire. C'est le comité consultatif de gestion du directeur général qui a pour fonction d'élaborer chaque règlement et chaque politique de la commission scolaire, notamment la politique de maintien et de fermeture des écoles (article 212) et la politique relative à l'organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (article 235). La commission scolaire peut adopter des politiques dans tout autre domaine qui relève de sa compétence. Quant aux règlements qu'elle peut ou doit adopter, ils sont nombreux et il ne s'agit pas uniquement de ceux qui exigent la procédure réglementaire au sens de l'article 392 (voir le dossier thématique no. 17). Il s'agit d'un comité consultatif institué par la commission scolaire que doit diriger le directeur général. Le directeur général peut toutefois se faire assister d'un directeur général adjoint quant à l'animation d'un tel comité (article 203). Tous les directeurs d'école et tous les directeurs de centre sont d'office membres du comité. En outre, la commission scolaire nomme des membres du personnel cadre de la commission scolaire, autres que les directeurs d'établissement, pour faire partie du comité consultatif de gestion. Toutefois, les directeurs d'établissement doivent être majoritaires sur le comité consultatif. Si la commission scolaire divise son territoire en régions administratives, elle peut remplacer l'unique comité consultatif par des comités consultatifs régionaux et un comité consultatif central (voir l'article 184). Article 183 Page 3

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Article premier Dispositions générales SECTION 1. ORGANISATION DU TRIBUNAL. Article 2 Composition

STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Article premier Dispositions générales SECTION 1. ORGANISATION DU TRIBUNAL. Article 2 Composition STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Article premier Dispositions générales 1. Le Tribunal international du droit de la mer est créé et fonctionne conformément aux dispositions de la Convention

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE CHAPITRE I - CREATION ET DISSOLUTION DE L'AGENCE - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : CREATION DE L AGENCE En application de l'article 32 de la loi n 82-213

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014

STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014 STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014 Le 31 octobre 2002 - journée historique, le Forum EPFL est devenu officiellement une association. Ces statuts définissent les fondements de l

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

LSSSS. Aux fins du deuxième alinéa: Page 1 sur 13

LSSSS. Aux fins du deuxième alinéa: Page 1 sur 13 LSSSS Fonctions reliées à l'identification et à la certification des résidences privées pour aînés et de certaines ressources offrant de l'hébergement pour des clientèles vulnérables 346.0.1. Afin d'identifier

Plus en détail

LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05

LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05 LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05 ENTRE D'UNE PART : LA FÉDÉRATION AUTONOME DU COLLÉGIAL () ET D'AUTRE PART, LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION DES COLLÈGES (CPNC) CONCERNANT LA MODIFICATION DES STIPULATIONS

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. chapitre R-20, r. 5 Règlement sur la délivrance des certificats de compétence Loi sur les relations du travail, la formation

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS 1 IMPORTANT A L APPROCHE DE VOS ASSEMBLEES GENERALES PENSEZ A METTRE A JOUR VOS STATUTS OU REGLEMENT INTERIEUR SELON LE CAS Les fondateurs d'une association peuvent avoir

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2009-CA538-28-R5604 RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Juin 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 Définitions

Plus en détail

Société française d'économie rurale

Société française d'économie rurale Article 1 : L'association dite «Société Française d'économie Rurale}} est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par les présents statuts. Article 2 : Le siége social de la SFERest au 19 avenue du Maine,

Plus en détail

STATUTS DU COMITE UGSEL PARIS

STATUTS DU COMITE UGSEL PARIS STATUTS DU COMITE UGSEL PARIS TITRE I - CONSTITUTION Article 1 Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901, un comité départemental

Plus en détail

ASSOCIATION "AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE" STATUTS. Article 1 : FORME ET DENOMINATION.

ASSOCIATION AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE STATUTS. Article 1 : FORME ET DENOMINATION. ASSOCIATION "AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE" Titre I Formation et objet de l'association : STATUTS Article 1 : FORME ET DENOMINATION. 1.1 - Il est créé une association dénommée "Aéronautique

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

STATUTS Révisés 23 mars 2012

STATUTS Révisés 23 mars 2012 Association Nationale des Equipes Contribuant à l Action Médico-Sociale Précoce STATUTS Révisés 23 mars 2012 TITRE I - DÉNOMINATION ET BUTS Article 1 - Dénomination Il a été créé le 2 août 1982, conformément

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION, L INSCRIPTION ET LA RÉUSSITE SCOLAIRE DES ÉTUDIANTS (R 11) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION,

Plus en détail

1 Objet et composition de l'association

1 Objet et composition de l'association Statuts de l'aseens Approuvés par l'assemblée générale le 07 octobre 2014 1 Objet et composition de l'association Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC P6NOV05F C/S P.006 ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC CONCERNANT LES EXEMPTIONS, LES AVANTAGES FISCAUX ET LES PRÉROGATIVES DE COURTOISIE CONSENTIS AU PROGRAMME, AUX REPRÉSENTANTS

Plus en détail

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Titre I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 - Constitution et Dénomination. Entre les soussignés, membres fondateurs et les personnes qui adhèrent aux présents statuts, une Association

Plus en détail

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 - 1 - STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS DÉNOMINATION Article 1 1.1 Nom: le Judo Club Ballens (ci-après le JCB) est régi par les présents statuts et les articles 60

Plus en détail

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 TITRE PREMIER : Constitution et Buts Article 1 : Création et Dénomination sociale Il est fondé le 11 juin 2008 entre les adhérents aux présents

Plus en détail

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES (Adoptées le 7 février 2013, par la résolution no B-13-11453) SECTION I LE CONSEIL D'ADMINISTRATION 1.

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET Association loi 1901 Article 1 - Constitution I DENOMINATION OBJET - SIEGE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er

Plus en détail

1.0 Sceau. 1.1 Le sceau de la Société prendra la forme que pourra déterminer en temps de temps le conseil d'administration de la Société.

1.0 Sceau. 1.1 Le sceau de la Société prendra la forme que pourra déterminer en temps de temps le conseil d'administration de la Société. 1.0 Sceau 1.1 Le sceau de la Société prendra la forme que pourra déterminer en temps de temps le conseil d'administration de la Société. 2.0 Siège social 2.1 Le siège social de la Société est situé à Ottawa,

Plus en détail

Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité sociale, Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2);

Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité sociale, Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2); Décret exécutif n 2006-223 du 25 Joumada El Oula 1427 correspondant au 21 juin 2006 portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l'organisme de prévention des risques professionnels

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE TABLE DES MATIERES CHAPITRE I. DE L ORGANISATION... 4 CHAITRE

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA I) Objet, composition et ressources de l'association Article 1 : Dénomination, Objet L association Estrelia, (nouvelle dénomination de l association Horizons fondée le

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

Article 4 : Appartenance de l'association à l'enseignement Catholique.

Article 4 : Appartenance de l'association à l'enseignement Catholique. STATUTS TYPE D'ASSOCIATION DE GESTION D'ETABLISSEMENT CATHOLIQUES D'ENSEIGNEMENT - A.G.E.C.E. - O.G.E.C. / A.E.P. Article 1er : Forme Entre les personnes soussignées et celles qui auront adhéré aux présents

Plus en détail

I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION

I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Article 1 : Objectifs L'association dite "Comité français pour l'environnement et le développement durable" avec le sous titre de "Comité 21" a pour but de promouvoir

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY Article 1 : Constitution et siège social Il est fondé, le 12 mai 1998, entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet

Plus en détail

Proposition de STATUTS POUR LES FOYERS RURAUX ET ASSOCIATIONS AFFILIEES

Proposition de STATUTS POUR LES FOYERS RURAUX ET ASSOCIATIONS AFFILIEES Proposition de STATUTS POUR LES FOYERS RURAUX ET ASSOCIATIONS AFFILIEES PRÉAMBULE Les Foyers Ruraux sont des Associations d'éducation Populaire, d'éducation Permanente et de Promotion sociale. Les Foyers

Plus en détail

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I)

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES INTERETS ET LA DEFENSE DES DROITS DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation 1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012 I - But de la fondation Article 1 er L établissement dit fondé en a pour but de..

Plus en détail

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25)

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de

Plus en détail

Statuts de l association swissuniversities

Statuts de l association swissuniversities Berne, le 20 janvier 2015 Statuts de l association swissuniversities swissuniversities Effingerstrasse 15, Case postale 3000 Berne 1 www.swissuniversities.ch Statuts de l association swissuniversities

Plus en détail

Formation, Objet et Composition de la Mutuelle page 3. CHAPITRE II : Admission, Démission, Radiation et Exclusion page 3

Formation, Objet et Composition de la Mutuelle page 3. CHAPITRE II : Admission, Démission, Radiation et Exclusion page 3 STATUTS 1 SOMMAIRE Formation, Objet et Composition de la Mutuelle page 3 CHAPITRE I : Formation et Objet de la Mutuelle page 3 CHAPITRE II : Admission, Démission, Radiation et Exclusion page 3 Administration

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON»

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» TITRE 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Dénomination Il est fondé entre toutes les personnes morales ou physiques qui adhèrent aux présents statuts une

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL

STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL INGENIERIE. TERRITOIRES STATUTS DE L'AGENCE TECHNIQUE DEPARTEMENTALE DU CANTAL votés lors de la session de l'assemblée Départementale du 30 mars 2012 modifiés par l'assemblée Générale Constitutive du 13

Plus en détail

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration.

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration. STATUTS I. Individualisation de l'association Article 1 : constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association, régie par la loi du 1er juillet 1901 modifiée

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES Les modifications de ces statuts, établies par le Conseil d'administration de l'association, ont été votées et acceptées à l'assemblée Générale Ordinaire du

Plus en détail

STATUTS. I. Nom, siège et but de l Association. Article 1 - Nom et siège

STATUTS. I. Nom, siège et but de l Association. Article 1 - Nom et siège STATUTS I. Nom, siège et but de l Association Article 1 - Nom et siège COPTIS «Association suisse des professionnels en titrisation Immobilière», (ci-après «l'association») est une association au sens

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE Responsabilité Direction générale adjointe aux affaires administratives Direction

Plus en détail

Statuts et règlements de l APAPUM. Association du personnel administratif et professionnel de l Université de Moncton Inc.

Statuts et règlements de l APAPUM. Association du personnel administratif et professionnel de l Université de Moncton Inc. Statuts et règlements de l APAPUM Association du personnel administratif et professionnel de l Université de Moncton Inc. Révisé le 4 décembre 2014 Table des matières 1. Nom et sigle... 1 2. Objet (but)...

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI. Règlement no 1 "Régie interne"

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI. Règlement no 1 Régie interne UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI Règlement no 1 "Régie interne" Bureau du secrétaire général 21 avril 1998 2.6-001 TABLE DES MATIÈRES Page ARTICLE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 1.1 Définitions... 1

Plus en détail

STATUTS. Adoptés Modifiés - par l'assemblée Générale extraordinaire du... OBJET ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION

STATUTS. Adoptés Modifiés - par l'assemblée Générale extraordinaire du... OBJET ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION STATUTS Adoptés Modifiés - par l'assemblée Générale extraordinaire du... Article 1 : constitution, dénomination, objet OBJET ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour titre :...

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour titre :... Statuts d'association : exemple de statuts type Si l'on s'en tient strictement aux termes de la loi 1901, il n'y a pas de statuts modèles. Cependant,l'utilisation de statuts-type facilite la création d'une

Plus en détail

Conseil d Etablissement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement

Conseil d Etablissement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement Septembre 2008 4 septembre 2008 Renens 2 Table des matières Titre I. Formation du...4 Chapitre I Nombre de membres...4 Article premier Composition...4

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 16085 FRA Québec, le : 17 janvier 2013 Membres : Marie Rinfret, présidente Sophie Raymond, commissaire Personne salariée Partie plaignante et Auberge du Portage

Plus en détail

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV)

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) I. But et composition de l Association Article 1 : Nom Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES STATUTS DE L ASSOCIATION EBENE Titre I Formation et but de l association Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 I. Nom, siège, but et activités Art. 1 Nom et siège 1 Le Nouveau Mouvement Européen Suisse (Nomes) est une association au sens des articles 60

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association ISF-INVEST Club STATUTS DE L'ASSOCIATION - article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «SEO CAMP»

STATUTS DE L ASSOCIATION «SEO CAMP» STATUTS DE L ASSOCIATION «SEO CAMP» Version ratifiée par l AGE du 8 décembre 2012 Préambule (modifié par l AGE du 8.12.12) Le SEO Camp rassemble toutes les personnes physiques ou morales dont l'activité

Plus en détail

Elle soutient les associations régionales et cantonales de propriétaires de forêts dans leurs tâches et collabore avec elles.

Elle soutient les associations régionales et cantonales de propriétaires de forêts dans leurs tâches et collabore avec elles. Statuts Economie forestière Suisse I. Nom, forme juridique, siège Art. 1 Nom et siège Sous le nom de Waldwirtschaft Schweiz Economie forestière Suisse Economia forestale Svizzera (WVS) (EFS) (EFS) il est

Plus en détail

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration.

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration. ARTICLE 1 : DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la Loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : JAZZ ENTRE LES DEUX

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS

STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS ARTICLE l : NOM 1.01 L Association des professionnels et des superviseurs de Radio-Canada (APS) a été constituée en syndicat professionnel en vertu de la Loi sur les syndicats

Plus en détail

Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices.

Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices. STATUTS Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices. A. Nom, siège social et buts Art. 1. Nom Sous la dénomination

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

DÉONTOLOGIE. Loi du 6 janvier 2014 portant création d'une Commission fédérale de déontologie 1. Article 1 er TITRE 2. DÉFINITIONS. Art.

DÉONTOLOGIE. Loi du 6 janvier 2014 portant création d'une Commission fédérale de déontologie 1. Article 1 er TITRE 2. DÉFINITIONS. Art. DÉONTOLOGIE Loi du 6 janvier 2014 portant création d'une Commission fédérale de déontologie 1 TITRE 1 ER. DISPOSITION GÉNÉRALE Article 1 er La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la

Plus en détail

Reproduit avec l'autorisation de l Éditeur officiel du Québec

Reproduit avec l'autorisation de l Éditeur officiel du Québec Reproduit avec l'autorisation de l Éditeur officiel du Québec Version administrative Mise à jour le 17 décembre 2004. Ce document n'a aucune valeur légale. Il faut se référer aux Lois refondues du Québec,

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S A. Nom, siège et but de l'association 1 Sous le nom de "Association suisse pour la protection de la propriété

Plus en détail

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Strasbourg, 11.V.2000 Préambule Les Etats membres du Conseil de l'europe et les autres Etats Parties

Plus en détail

Statuts de l'association loi 1901

Statuts de l'association loi 1901 Statuts de l'association loi 1901 TITRE 1 BUTS ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1.1 CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION Démarche Précoce d Insertion socioprofessionnelle Direction nationale - 14, rue Colbert - 56100 Lorient Tél. 0297 350828 Fax. 0297350338 direction@cometefrance.com www.cometefrance.com STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

A V I S A-2292/10-32. sur

A V I S A-2292/10-32. sur A-2292/10-32 A V I S sur le projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions générales relatives à l'exercice du télétravail dans la fonction publique Par dépêche du 26 mai 2010, Madame le Ministre

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013 Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland Statuts du 12 avril 2013 2 CHAPITRE I : NOM, SIÈGE, BUT ET MOYENS Article 1 er Nom/siège Le Touring Club Suisse, Section Biel/Bienne-Seeland Ci-après désigné

Plus en détail

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE 1 PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE Les Etats membres de l Union africaine : Considérant que l Acte constitutif a créé la Cour de

Plus en détail

CREDIT LYONNAIS STATUTS. 29 avril 2015

CREDIT LYONNAIS STATUTS. 29 avril 2015 CREDIT LYONNAIS STATUTS 29 avril 2015 I. FORME - SIEGE - OBJET Article 1 er Le CREDIT LYONNAIS, fondé en 1863 sous la forme de société à responsabilité limitée, a été constitué sous la forme de société

Plus en détail

Constitution Ultimate New Brunswick. Article I Nom

Constitution Ultimate New Brunswick. Article I Nom Constitution Ultimate New Brunswick Article I Nom 1.1 La présente association doit légalement être connue sous le nom de New Brunswick Disc Sport Association, ci-après nommée Ultimate New Brunswick (U.N.B.)

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D ASSOCIATION ---- ----

MODELE DE STATUTS D ASSOCIATION ---- ---- MODELE DE STATUTS D ASSOCIATION ---- ---- NOTICE EXPLICATIVE Ce document comporte deux parties : La présente notice explicative (4 pages) qui vous aidera à rédiger des statuts adaptés à votre association,

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Article 1er Dénomination Statuts de l association Framasoft TITRE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS T'N DANSE association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS ARTICLE PREMIER - DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997. Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI

N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997. Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997 Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, relative à l'épargne retraite, TRANSMISE PAR M.

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE 1 CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE Sommaire Loi du 7 août 2002 portant création du Centre Virtuel de la Connaissance sur l'europe.....................

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit.

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Tunis, le 20 mai 2011 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06 Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association Statuts de l association 24.04.2015 Table des matières 0. Historique des modifications... 3 1. Dénomination et sièges... 4 2. Buts... 4 3. Ressources... 4 3.1 Cotisations... 5 3.2 Comptabilité... 5 4.

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail