Hand-held ultrasonography in critically ill patients

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hand-held ultrasonography in critically ill patients"

Transcription

1 Réanimation 14 (2005) Mise au point Échographie portable chez les patients en état critique Hand-held ultrasonography in critically ill patients P. Vignon a, *, B. Cholley b a Réanimation polyvalente, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, Limoges cedex, France b Département d anesthésie réanimation Smur, CHU Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, Paris cedex 10, France Résumé Récemment mise sur le marché, l échographie portable commence à être largement diffusée. Les appareils portables sont très hétérogènes quant à leurs caractéristiques techniques et suivent deux tendances : des systèmes simples et peu coûteux permettant essentiellement l imagerie bidimensionnelle et des systèmes haut de gamme miniaturisés qui embarquent la plupart des nouvelles techniques échocardiographiques. Seul le premier type d appareil a été testé chez les patients en état critique. Les études de validation réalisées en réanimation ont montré les limites de l échographie portable et ont permis de mieux définir son champ d utilisation potentielle. Le concept de «stéthoscope ultrasonique» utilise l échographie portable comme complément à l examen clinique pour répondre à une ou plusieurs questions simples en un temps limité (par exemple, fonction pompe ventriculaire, anomalies de contraction segmentaire, dilatation cavitaire, épanchements liquidiens péricardiques, pleuraux ou abdominaux). L efficacité d une formation limitée de médecins non cardiologues pour une utilisation ciblée de l échographie portable est actuellement en cours d évaluation. Puisque ce type d utilisation ne correspond pas à l état de l art, l échographie portable n est pas destinée à remplacer l échocardiographie transthoracique ou l échographie générale conventionnelles lorsqu elles sont disponibles. De plus, l échocardiographie transœsophagienne reste incontournable chez les patients ventilés en état critique qui nécessitent une évaluation hémodynamique complète Société de réanimation de langue française. Publié par Elsevier SAS. Tous droits réservés. Abstract Echographic systems which are the size of a laptop computer are currently available. These hand-held ultrasound units have different technological characteristics: the first category includes low-cost simple portable systems and the second category includes miniaturized wellequipped units with most modern application tools. The first category of portable systems has only been tested in critically-ill patients. Validation studies conducted in intensive care units have pointed out the limitations of hand-held echocardiography and allowed to better define its field of application. The concept of ultrasound stethoscope uses hand-held echography as an extension of physical examination to rapidly answer simple questions (e.g. pump function, regional wall motion abnormalities, cavitary dilatation, pericardial, pleural or abdominal effusions). The efficacy of a limited training program to physicians without experience in ultrasound for goal-directed examination using portable systems is currently evaluated. Since this practice does not correspond to the state-of-the-art, portable echography is not an alternative to standard transthoracic echocardiography or conventional ultrasound when they are available. In addition, transesophageal echocardiography is still required to perform a comprehensive hemodynamic examination in ventilated critically-ill patients Société de réanimation de langue française. Publié par Elsevier SAS. Tous droits réservés. Mots clés : Réanimation ; Procédures diagnostiques ; Échocardiographie doppler ; Échographie portable Keywords: Critical care; Diagnostic techniques and procedures; Echocardiography; Echocardiography-doppler; Hand-held echography * Auteur correspondant. Adresse (P. Vignon) /$ - see front matter 2005 Société de réanimation de langue française. Publié par Elsevier SAS. Tous droits réservés. doi: /j.reaurg

2 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) L échographie portable mise récemment sur le marché est en constante et rapide évolution. Son émergence a été possible grâce aux progrès technologiques et informatiques qui ont permis une miniaturisation telle que les appareils d échographie atteignent actuellement la taille et le poids d un ordinateur portable. Cela les rend très faciles d utilisation au lit du patient, où qu il se trouve, y compris en dehors de l hôpital. De plus, certains échographes portables ont un coût relativement faible comparé aux machines conventionnelles, permettant ainsi une large diffusion auprès d un panel de nouveaux utilisateurs. Ces différents atouts expliquent l intérêt actuel que suscite l échographie portable dans des exercices aussi variés que la médecine préhospitalière, les urgences, ou la réanimation [1,2]. La sortie de l échographe hors des laboratoires d imagerie et son utilisation par de nombreux intervenants moins bien formés que les opérateurs traditionnels posent le problème du rapport entre le bénéfice procuré par les informations qu elle fournit et les risques liés aux erreurs d interprétation. Cet article a pour but de discuter les domaines d utilisation potentielle de l échographie portable (cardiaque ou non) dans la prise en charge des patients hospitalisés de façon non programmée, en préhospitalier, aux urgences et en réanimation. Il abordera le problème de la formation des utilisateurs potentiels dans cette chaîne de soins. Enfin, les limites de l échographie portable chez les patients en état critique seront détaillées. 1. Qu est-ce que l échographie portable? On peut considérer qu un échographe portable est un appareil alimenté par batterie qui est suffisamment petit et léger pour pouvoir être transporté à la main (Fig. 1). Les premiers appareils miniaturisés qui répondaient à ces critères pour l échographie cardiaque étaient les systèmes Optigo (Philips Ultrasons) et Sonoheart (Sonosite). Depuis, plusieurs autres échographes portables sont apparus sur le marché et le système Sonoheart a connu plusieurs générations. Tous les appareils portables ont une sonde d imagerie bidimensionnelle pour l échographie transthoracique et permettent l enregistrement d images numériques et la réalisation de mesures. Les caractéristiques techniques diffèrent grandement selon les modèles et sont en perpétuelle évolution. Elles ont récemment été résumées par ailleurs [3]. On peut distinguer actuellement deux grandes tendances. Une première catégorie d appareils propose des fonctions rudimentaires pour un faible coût. Une seconde catégorie d appareils à coût élevé tend vers la miniaturisation des outils parfois complexes qui sont disponibles sur les échocardiographes haut de gamme. C est pourquoi il est vain de comparer des systèmes qui n ont de commun que leur appellation de «portable» et que leur conception oppose : simplicité d utilisation pour des indications restreintes d une part et miniaturisation d options technologiques avancées pour un examen exhaustif répondant à l état de l art d autre part. Le premier champ d utilisation concerne urgentistes et réanimateurs ; le second concerne plus les cardiologues ou les médecins qui ont une formation et une expérience approfondies en échocardiographie. Cet article ne concerne que l échographie portable qui n embarque pas d options avancées. Fig. 1. Photographie d un échographe portable Optigo (Philips Ultrasons). L appareil pèse moins de 5 kg et a la taille d un ordinateur portable. Il est doté de l imagerie bidimensionnelle et d un vrai doppler couleur. 2. Études de validation Les études cliniques qui ont évalué la précision diagnostique des échographes portables ont suivi deux approches méthodologiques distinctes. La première était de comparer les résultats fournis par les systèmes portables à ceux obtenus avec un appareil haut de gamme utilisé comme référence. La seconde était de décrire l apport de l échographie portable par rapport au seul examen clinique, suivant le concept du «stéthoscope ultrasonique». Actuellement, les études réalisées en préhospitalier, aux urgences ou en réanimation restent peu nombreuses et concernent principalement l échographie cardiaque [1,4] Validation par rapport à l échographie standard La première étude qui a concerné les patients en état critique a été conduite chez 80 patients de cardiologie hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs avec le système Sonoheart de première génération [5]. L échographe portable n a pas identifié correctement la cardiopathie en cause chez 31 % des patients et a manqué un diagnostic secondaire dans 19 % des cas, comparée à l échocardiographie transthoracique (ETT) conventionnelle. La plupart des faux résultats négatifs de l échographie portable ont été attribués à l absence de doppler spectral ou à un manque d information du doppler puissance [5]. Nous avons examiné 139 patients de réanimation, dont 103 étaient ventilés, avec l appareil Optigo et un appareil haut de gamme [6]. Alors que l appareil miniaturisé a permis d obtenir

3 694 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) un nombre de fenêtres acoustiques proche de celui de l ETT conventionnelle, sa précision diagnostique était inférieure (82 contre 91 % ; p < 0,001). Là aussi, la plupart des faux résultats négatifs de l échographie portable étaient attribuables à l absence de doppler spectral [6]. En revanche, la capacité diagnostique de l échographe portable approchait celle de l appareil haut de gamme pour les diagnostics qui étaient fondés sur la seule imagerie bidimensionnelle (85 contre 89 %) [6]. Afin de prendre en compte l apport du doppler spectral, nous avons examiné 55 patients (40 sous ventilation mécanique) à l aide du système Sonoheart Elite [7]. Le nombre moyen de fenêtres acoustiques obtenues avec les deux appareils étaient comparables. Malgré l existence d un doppler spectral, la capacité diagnostique de l échographe portable restait inférieure à celle de l ETT conventionnelle (80 contre 92 % ; p = 0,002). Ces résultats étaient probablement liés à la qualité variable du profil doppler pulsé recueilli par l appareil portable et a un défaut d alignement du tir Doppler continu avec les jets turbulents à haute vélocité en l absence de réel doppler couleur [7]. Comme dans l étude précédente [6], les diagnostics fondés sur l imagerie bidimensionnelle étaient correctement identifiés par l échographie portable et l impact thérapeutique était similaire (49 contre 51 %) [7]. Au total, l échographie portable offre un nombre de fenêtres acoustiques comparable à l ETT conventionnelle chez les patients en état critique (même ventilés) et est fiable pour les diagnostics fondés sur l imagerie bidimensionnelle lorsqu elle est réalisée par des opérateurs de niveau 3 [8]. L apport du doppler pulsé ne comble pas totalement la différence de précision diagnostique entre l échographie portable et l ETT conventionnelle. Ces études ont permis de mieux définir le champ d application potentiel de l échographie portable chez les patients en état critique et ont conduit à plutôt l envisager comme un outil qui prolonge l examen clinique, à la manière d un «sthétoscope ultrasonique» Concept de «stéthoscope ultrasonique» Ce concept est né de plusieurs études qui ont comparé les résultats fournis par l échographie portable réalisée au lit du patient à ceux de l examen clinique [9 11]. Le principe est d améliorer la faible performance de l examen clinique pour le diagnostic de certaines pathologies cardiaques (par exemple, dysfonction ventriculaire gauche, épanchement péricardique) en réalisant un examen bref et ciblé à l aide d un échographe portable. Seule l imagerie bidimensionnelle est généralement utilisée. Une récente revue de la littérature montre le gain diagnostique obtenu grâce à cette stratégie [2]. La même démarche a été réalisée dans le domaine de la médecine d urgence. L utilisation d un échographe portable par des médecins urgentistes ayant une formation en cardiologie a été testée chez des patients se présentant avec une cardiomégalie radiologique. L échographie portable a augmenté la précision diagnostique de l examen clinique pour identifier l anomalie cardiaque sous-jacente de 62 à 83 % [12]. De même, un examen cardiaque et abdominal à l aide d un système portable par des médecins ayant suivi une formation préalable permet d identifier plus rapidement la cause d une hypotension artérielle chez des patients admis aux urgences [13]. En contexte d urgence préhospitalière (Samu Smur), l échographie portable trouve une place de choix de par sa taille, sa simplicité, et le type de malades pris en charge puisque les urgences vitales (états de choc) sont fréquentes. Dans ces situations, la précision de l examen clinique est limitée et toute erreur diagnostique initiale peut aboutir à un retard ou à un mauvais choix thérapeutique dommageable pour le patient. La capacité de l échographie portable à identifier l origine cardiaque ou non d un état de choc est alors très utile. Des médecins de Smur ayant reçu une formation minimale de quatre heures pour apprendre à reconnaître un cœur grossièrement hypo- ou hyperkinétique, un épanchement péricardique et un épanchement pleural ont utilisé le système portable Optigo [14]. Nous avons évalué l impact des informations fournies par l échographie portable sur le diagnostic, la prise en charge thérapeutique, et/ou le choix d orientation du patient (certains hôpitaux n ayant pas toutes les capacités chirurgicales, notamment chirurgie cardiothoracique). Les informations apportées par l échographie portable ont changé ou modifié le diagnostic dans 26 % des cas, entraînant des changements de traitement et d orientation [14]. Par exemple : un diagnostic d embolie pulmonaire a été rectifié en péricardite ; une pneumopathie infectieuse en OAP ; un OAP en épanchement pleural abondant. Dans cette étude, la prise en charge (traitement ou orientation) a été modifiée dans 19 % des cas grâce à l utilisation de l échographie portable [14]. Une autre étude a montré la faisabilité du transfert d images recueillies en échographie portable à partir de l unité médicale mobile [15]. Lorsque l échographie portable est utilisée comme un stéthoscope ultrasonique, elle n est pas destinée à fournir un examen exhaustif mais plutôt à permettre de répondre rapidement à un nombre limité de questions cliniques simples (Tableau 1). Dans ces cas, l examen échographique ne répond pas à l état de l art [16,17]. Ainsi, l échographie portable n est pas destinée à remplacer l ETT ou l échographie abdominale conventionnelle lorsqu elles sont disponibles, mais plutôt à apporter un complément d information qui améliore la performance diagnostique de l examen clinique [2], notamment dans les situations d urgences vitales. Tableau 1 Questions cliniques évaluables par l échographie portable en imagerie bidimensionnelle et accessibles à une formation limitée a Questions cliniques Le ventricule gauche a-t-il une fonction pompe diminuée ou non? Le ventricule gauche est-il globalement dilaté ou non? Le ventricule droit est-il dilaté ou non? Existe-t-il un épanchement péricardique ou non? Cet épanchement est-il compressif ou non? La veine cave inférieure est-elle dilatée ou non? La veine cave inférieure garde-t-elle ses variations respiratoires ou non? Existe-t-il un épanchement pleural liquidien ou non? Existe-t-il un pneumothorax ou non? Existe-t-il un épanchement liquidien intra-abdominal ou non? a les questions doivent être simples et binaires ; une évaluation quantitative ou semiquantitative demande une expérience plus importante.

4 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) Indications potentielles de l échographie portable Bien qu il n y ait pas de recommandations officielles concernant les indications de l échographie portable, certaines peuvent être logiquement proposées (Tableau 2). En premier lieu, les situations de défaillance circulatoire aiguë mettant en jeu le pronostic vital et survenant dans des sites où les appareils d échographie traditionnels sont absents. En montrant des images caricaturales, l échographie portable pourra sensibiliser ou conforter un diagnostic fondé sur le seul examen clinique et faciliter les prises de décisions thérapeutiques. Toutes les affections dont le diagnostic est fondé sur l imagerie bidimensionnelle sont théoriquement accessibles à l ensemble des échographes portables. Les appareils qui possèdent un réel doppler couleur permettent en outre d identifier les shunts intracardiaques et les valvulopathies sévères [6] États de choc L état de choc est la principale indication de l échocardiographie en réanimation [18,19]. Une étude récente conduite chez des patients de réanimation ventilés a montré que l utilisation de critères diagnostiques simples et pour beaucoup fondés sur l imagerie bidimensionnelle peut orienter sur l origine cardiaque ou non d un état de choc [20]. Sous réserve que la qualité d image soit adéquate, l échographie portable peut rapidement identifier le mécanisme cardiaque (dysfonction pompe du ventricule gauche, cœur pulmonaire aigu, tamponnade) ou extracardiaque (ventricules de petite taille et hyperkinétiques) d un état de choc. Dans notre expérience en effet [6, 7], l échographie portable permet d identifier les dysfonctions systoliques des ventricules et la tamponnade avec une précision comparable à l ETT conventionnelle (Fig. 2). Cependant, d autres causes de choc cardiogénique telles qu une valvulopathie gauche aiguë sévère peuvent être méconnues ou sous-estimées par les appareils portables [5 7]. Le rôle de l échographie portable dans l évaluation hémodynamique des patients en état de choc doit se limiter à un examen de débrouillage destiné à sensibiliser l examen clinique (Tableau 2). L évaluation précise d un patient hospitalisé pour état de choc, en particulier septique, doit faire appel à un examen échographique complet réalisé au mieux par voie transœsophagienne afin de déterminer le ou les mécanismes de la défaillance hémodynamique [18,19] Insuffisance respiratoire aiguë L échocardiographie doppler est un examen essentiel qui permet d orienter le mécanisme d une insuffisance respiratoire aiguë, notamment en cas d œdème aigu du poumon (OAP) ou de suspicion d embolie pulmonaire [21]. En présence d un OAP, l examen cherche à identifier son mécanisme cardiogénique ou lésionnel, et parfois sa cause [22]. Le critère diagnostique fondamental de l OAP cardiogénique est l élévation des pressions de remplissage du ventricule gauche, que sa fonction systolique soit conservée ou non [18]. Bien que ce critère nécessite la présence d un doppler spectral qui n est pas disponible sur tous les systèmes miniaturisés (Fig. 3), l échographie portable reste très utile pour identifier la cardiopathie sous-jacente (Tableau 2). Dans les autres situations, notamment chez les patients septiques présentant un œdème pulmonaire possiblement lésionnel, une évaluation hémodynamique complète par échocardiographie transœsophagienne reste indispensable [18]. Tableau 2 Indications potentielles de l échographie portable a Indications Circonstances cliniques Signes cherchés États de choc b Histoire clinique simple Forte suspicion clinique Examen de débrouillage Origine cardiaque (tamponnade, dysfonction systolique majeure d un ventricule, complication mécanique d un infarctus, cœur pulmonaire aigu) ou extracardiaque Œdème aigu du poumon b Fonction systolique du ventricule gauche Épanchement péricardique Embolie pulmonaire grave Epanchements pleuraux** Épanchement liquidien abdominal Histoire clinique simple Forte suspicion clinique Examen de débrouillage Suspicion d insuffisance cardiaque gauche Douleur thoracique Douleur thoracique Choc et signes droits Dissociation électromécanique Choc et signes droits Insuffisance respiratoire aiguë Douleur thoracique Insuffisance respiratoire aiguë, hypoxémie Opacité radiographique équivoque Choc hémorragique Plaie par arme Repérage pour ponction d ascite Choc d origine indéterminée chez un polyvasculaire Cardiopathie sous-jacente Pressions de remplissage du ventricule gauche élevées (Doppler mitral) Évaluation visuelle de la fonction pompe Cinétique segmentaire Liquide intrapéricardique Compression de cavités cardiaques (prolongée pendant le cycle cardiaque) Cœur pulmonaire aigu (imagerie bidimensionnelle) Recherche d une source embolique (sonde vasculaire) Présence et quantification d un épanchement pleural liquidien Présence d un pneumothorax Condensation parenchymateuse pulmonaire Présence de liquide dans la cavité péritonéale Anévrisme de l aorte abdominale a Chaque indication doit être discutée en fonction des caractéristiques techniques de l appareil miniaturisé et du niveau d expérience de l opérateur.

5 696 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) Fig. 2. Exemple de tamponnade diagnostiquée à l aide d un échographe portable Sonoheart Elite (Sonosite) chez un patient en état de choc après une intervention cardiaque. À gauche, la vue parasternale grand axe montre la présence d un épanchement péricardique liquidien abondant et circonférentiel. À droite, en temps réel, la paroi libre de l oreillette droite avait une courbure inversée pendant la totalité du cycle cardiaque. ** : épanchement péricardique liquidien. Abréviations : VG, ventricule gauche ; VD, ventricule droit ; OG, oreillette gauche. Fig. 3. Exemple de cardiopathie gauche décompensée identifiée à l aide d un échographe portable Sonoheart Elite (Sonosite) chez un patient admis aux urgences pour œdème aigu du poumon. À gauche, l échographie bidimensionnelle montrait un ventricule gauche dilaté et globalement hypokinétique. À droite, le doppler pulsé enregistrait à l orifice mitral un profil de vitesses restrictif en faveur d une élévation des pressions de remplissage du ventricule gauche. Ces deux signes confirmaient rapidement la suspicion clinique d œdème pulmonaire cardiogénique. Abréviations : VG, ventricule gauche ; VD, ventricule droit ; OG, oreillette gauche ; OD, oreillette droite. L échographie permet de confirmer rapidement une forte suspicion clinique d embolie pulmonaire lorsqu elle montre des signes de cœur pulmonaire aigu [21]. La dilatation du ventricule droit et le septum paradoxal sont aisément identifiés avec l échographie portable [6,7]. En revanche, celle-ci ne permet pas toujours de quantifier précisément une hypertension artérielle pulmonaire, même lorsque l appareil miniaturisé est doté du doppler spectral [7,23]. La rentabilité de l échographie portable sera d autant plus importante que la suspicion clinique est élevée et que la forme clinique est grave, donc en faveur d une obstruction vasculaire étendue (Tableau 2). Certains appareils portables laissent la possibilité d utiliser également une sonde vasculaire qui permet la recherche d une source embolique au niveau des membres inférieurs. Les épanchements pleuraux liquidiens peuvent participer à une hypoxémie et le diagnostic radiographique est peu sensible et spécifique chez les patients de réanimation [24]. L échographie pleurale permet un diagnostic fiable d hydrothorax ou d hémothorax en quelques secondes [25], notamment avec les systèmes portables [6,7]. Ceux-ci peuvent être utilisés en préhospitalier [14] ou au lit des patients en état critique pour quantifier le volume des épanchements pleuraux liquidiens [24] (Fig. 4) et guider la thoracocentèse éventuelle [26]. Le diagnostic de pneumothorax compressif est une urgence vitale. L échographie pleurale est sensible pour l identification des pneumothorax [27]. Les systèmes portables permettent également le diagnostic des pneumothorax traumatiques et sont plus sensibles que la radiographie de face au lit pour identifier les décollements pleuraux minimes [28] Fonction pompe du ventricule gauche En présence d une qualité d image adéquate, tous les échographes portables permettent d évaluer la fonction systolique globale et régionale du ventricule gauche chez les patients ventilés de réanimation [5 7]. De nombreuses études ont également validé l échographie portable dans cette indication chez les patients ambulatoires ou hospitalisés en cardiologie [2,9 11,29 32]. Cela permet d utiliser potentiellement l échographie portable comme outil de triage en préhospitalier [14] ou aux urgences chez les patients se présentant pour douleurs thoraciques ou état de choc (Tableau 2). Dans certaines études, les appareils portables étaient moins précis pour évaluer la fonction ventriculaire gauche régionale que les appareils haut de gamme [30,31] Épanchements péricardiques L échographie portable a une précision diagnostique comparable à l ETT conventionnelle pour identifier un épanchement

6 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) Fig. 4. Épanchement pleural droit identifié avec un échographe portable Optigo (Philips Ultrasons) chez un patient ventilé pour œdème pulmonaire. À gauche, la distance interpleurale est mesurée à 3,9 cm en vue transversale (croix). À droite, on confirme le siège intrathoracique de l épanchement liquidien en vue longitudinale. ** : épanchement pleural liquidien. Abréviations : P, poumon ; F, foie. péricardique chez les patients de réanimation [6,7] ou de cardiologie [2]. De plus, l échographie portable permet de guider une éventuelle péricardocentèse [26]. Le diagnostic de tamponnade liée à un épanchement péricardique est accessible à l échographie portable lorsqu il existe une compression cavitaire prolongée pendant le cycle cardiaque (Tableau 2, Fig. 2). Les signes hémodynamiques ne peuvent être obtenus qu avec des appareils miniaturisés dotés du doppler spectral. 4. Limites de l échographie portable Elles sont de trois ordres : technologiques, stratégiques et humaines [17] Limites d ordre technologique Chaque type d appareil miniaturisé a certaines limites technologiques. Pour certains, le doppler spectral et l imagerie d harmonique ne sont pas disponibles. Pour d autres, le doppler puissance est désavantageux pour le diagnostic des valvulopathies et l identification des turbulences circulatoires [5 7]. Même lorsqu ils sont dotés d un doppler spectral, certains appareils portables peuvent sous-estimer les vitesses mesurées [7, 23]. Ainsi, l échographie portable semble devoir être utilisée avec précaution dans certaines situations cliniques telles que les états de choc complexes (notamment septiques), l hypertension artérielle pulmonaire, les valvulopathies ou les dysfonctions de prothèses valvulaires, l obstruction dynamique à l éjection du ventricule gauche, la pathologie restrictive ou constrictive [5 9,16]. En revanche, tous les appareils ont une imagerie bidimensionnelle qui permet des diagnostics simples et accessibles après une formation limitée (Tableau 1) Les limites stratégiques Maniabilité est souvent assimilée à rapidité d exécution. De plus, les limites technologiques des échographes portables réduisent leur capacité diagnostique, donc la durée de l examen [6,10]. Enfin, l utilisation de cet outil comme d un «stéthoscope ultrasonique» conduit à réaliser un examen volontairement limité qui peut aboutir à la méconnaissance d une anomalie pertinente sous-jacente. Certaines stratégies d examen «ciblé» augmentent ce risque, comme l utilisation d une seule fenêtre acoustique par exemple [11]. Cet aspect est à prendre en compte dans l évaluation bénéfice risque d une telle stratégie chez les patients en état critique Limites liées à l expérience de l opérateur L échographie est un examen «opérateur dépendant» car sa précision diagnostique dépend non seulement des caractéristiques techniques de l appareil, mais aussi de la qualité de l acquisition et de la justesse de l interprétation des images par l opérateur. L expérience de l opérateur a une influence encore plus importante sur la précision diagnostique de l échographie portable pour trois raisons principales. La première est la miniaturisation des appareils qui rend souvent la qualité d image moins bonne, donc l interprétation plus difficile [17]. Un opérateur expérimenté identifiera les limites de l appareil et les compensera partiellement. Il pondèrera alors son interprétation et limitera le risque d erreur diagnostique. La deuxième raison est le large champ d applications de l échographie portable qui implique comme opérateurs des médecins non cardiologues qui n ont pas d expérience avec les ultrasons [16]. Or, la courbe d apprentissage joue un rôle important dans la pratique de l échographie portable pour les opérateurs peu expérimentés [33, 34]. La troisième raison est qu un examen volontairement limité pour répondre à une question précise sera plus court qu un examen conventionnel, mais non exhaustif dans ses conclusions et à l origine de faux résultats négatifs [17]. Seul l opérateur expérimenté saura prolonger un examen face à la découverte fortuite d une anomalie pertinente pour en préciser l origine et la sévérité. Toutes ces raisons ont conduit récemment à des prises de position conservatrices [35] et à des recommandations sur la formation des médecins non cardiologues à l échographie portable très exigeantes par la Société américaine d échocardiographie [16]. 5. Formation des médecins non cardiologues Plusieurs études ont récemment montré l efficacité d une formation limitée (imagerie bidimensionnelle) de médecins sans expérience préalable en échographie pour utiliser les systèmes portables comme un «stéthoscope ultrasonique» [11,

7 698 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) ,36 38]. L expérience de l Université de Duke est démonstrative [38]. Après trois heures de formation théorique et pratique, 20 médecins internistes sans expérience préalable avec les ultrasons ont examiné 533 patients avec un échographe portable pour répondre à une série de questions simples et binaires. Une ETT conventionnelle réalisée avec un appareil haut de gamme et interprétée par des médecins expérimentés en échocardiographie servait de référence. L agrément entre les réponses données par les médecins sans expérience et les médecins référents était proche de la variabilité interobservateur chez les médecins référents [38]. Après une formation comparable, Spurney et al. [39] ont montré que des internes en réanimation pédiatrique identifiaient correctement la présence d une dysfonction ou d une dilatation ventriculaire gauche, et d un épanchement péricardique. Dans des conditions similaires, des médecins urgentistes évaluaient correctement la fonction pompe du ventricule gauche et la taille de la veine cave inférieure chez des enfants admis pour hypotension artérielle ou choc [40]. Manasia et al. [41] ont rapporté leur expérience concernant six réanimateurs qui ont évalué la fonction pompe du ventricule gauche et la présence d un épanchement péricardique chez des patients en état critique à l aide d un échographe portable. Après dix heures de formation, les réponses des réanimateurs étaient cohérentes avec celle d un cardiologue référent chez 84 % des 90 patients étudiés [41]. Un programme de formation plus ambicieux de 20 heures a montré son efficacité chez des patients de cardiologie puisque des internes en médecine utilisant l échographie portable avaient une précision diagnostique proche de celle d un opérateur formé utilisant l ETT conventionnelle [31]. Outre l enseignement théorique et pratique destiné à répondre à des questions simples et binaires à l aide d outils rudimentaires (imagerie bidimensionnelle et éventuellement cartographie Doppler couleur), la formation limitée doit s attacher à convaincre les futurs utilisateurs de réserver leur réponse plutôt que de ne pas l étayer par la présence de signes échographiques clairs et indiscutables [35]. En effet, les images obtenues seront d autant plus caricaturales et le diagnostic par un opérateur peu entraîné d autant plus aisé que la défaillance hémodynamique ou respiratoire est sévère. L impact thérapeutique sera alors majeur, mais ne concernera que la frange des patients les plus graves, une proportion de l ordre de 6 % [14]. Inversement, les tableaux échographiques moins francs, donc plus difficile à identifier par des médecins sans expérience préalable, sont habituellement associés à des pathologies qui laissent le temps de pratiquer une ETT conventionnelle par un opérateur expérimenté. La connaissance et le respect des limites inhérentes aux caractéristiques techniques des appareils miniaturisés et au niveau de formation des opérateurs doivent permettre de limiter le risque d erreurs diagnostiques par excès ou par défaut qui peuvent entraîner des erreurs thérapeutiques préjudiciables, notamment chez les patients les plus fragiles [35]. Afin de répondre à la demande de formation à l échocardiographie émanant des médecins réanimateurs, une réforme des diplômes interuniversitaires d échocardiographie français concernant aussi bien l enseignement théorique que pratique a été adoptée au plan national en 2004 [42]. Cette formation est étalée sur deux ans et relativement exigeante [8]. La création de formations diplômantes moins lourdes destinées à l utilisation de l échographie portable par des médecins non-cardiologues dans des milieux aussi divers que la médecine préhospitalière, la médecine d urgence ou la réanimation, voire l incorporation d un enseignement limité dans le curriculum du troisième cycle des études médicales serait envisageable si l usage de l échographie portable par des non spécialistes s avérait bénéfique dans un certain nombre de situations ciblées. 6. Conclusion L échographie portable utilise des appareils miniaturisés très hétérogènes quant à leurs caractéristiques techniques. L ensemble des appareils portables actuellement disponibles ont une imagerie bidimensionnelle qui permet le diagnostic de pathologies fréquentes chez les patients admis en hospitalisation non programmée, telles que la dysfonction cardiaque, le cœur pulmonaire aigu ou les épanchements liquidiens péricardiques, pleuraux ou abdominaux. Les études de validation réalisées en réanimation montrent qu il n est pas pertinent de mettre en compétition les appareils portables rudimentaires et bon marché avec les échographes traditionnels. La tendance actuelle est donc d utiliser l échographie portable comme un «stéthoscope ultrasonique» pour améliorer la performance du diagnostic clinique. Dans cette indication, seule l imagerie bidimensionnelle est utilisée afin de répondre à une ou plusieurs questions simples en un temps limité. La formation de l opérateur est un facteur essentiel pour minimiser les risques d erreur diagnostique par excès ou par défaut, potentiellement préjudiciables chez le patient fragile. Références [1] Vignon P. Échocardiographie portable : utile ou futile? Arch Mal Cœur 2003;96: [2] Kobal SL, Atar S, Siegel RJ. Hand-carried ultrasound improves the bedside cardiovascular examination. Chest 2004;126: [3] Mondillo S, Giannotti G, Innelli P, Ballo PC, Galderisi M. Hand-held echocardiography: which usefulness? Who user? Int. J. Cardiol. (in press). [4] Spevack DM, Tunick PA, Kronzon I. Hand-carried echocardiography in the critical care setting. Echocardiography 2003;20: [5] Goodkin GM, Spevack DM, Tunick PA, Kronzon I. How useful is handcarried bedside echocardiography in critically ill patients? J Am Coll Cardiol 2001;37: [6] Vignon P, Chastagner C, François B, Martaillé JF, Normand S, Bonnivard M, et al. Diagnostic ability of hand-held echocardiography in ventilated critically ill patients. Crit Care 2003;7:R84 R91. [7] Vignon P, Frank MBJ, Lesage J, Mücke F, François B, Normand S, et al. Hand-held echocardiography with Doppler capability for the assessment of critically-ill patients: is it reliable? Intensive Care Med 2004;30: [8] Roudaut R, Touche T, Cohen A, Cormier B, Dehant P, Diebold B, et al. Recommandations de la Société française de cardiologie concernant la formation des échocardiographistes et la réalisation des échocardiogrammes. Arch Mal Cœur 1994;87: [9] Spencer KT, Anderson AS, Bhargava A, Bales AC, Sorrentino M, Furlong K, et al. Physician-performed point-of-care echocardiography using

8 P. Vignon, B. Cholley / Réanimation 14 (2005) a laptop platform compared with physical examination in the cardiovascular patient. J Am Coll Cardiol 2001;37: [10] Rugolotto M, Chang CP, Hu B, Schnittger I, Liang DH. Clinical use of cardiac ultrasound performed with a hand-carried device in patients admitted for acute cardiac care. Am Heart J 2002;90: [11] Kimura BJ, Amundson SA, Willis CL, Gilpin EA, DeMaria AN. Usefulness of hand-held ultrasound device for bedside examination of left ventricular function. Am J Cardiol 2002;90: [12] Liu SC, Chang WT, Huang CH, Weng TI, Matthew HMA, Chen WJ. The value of portable ultrasound for evaluation of cardiomegaly patients presenting at the emergency department. Resuscitation 2005;64: [13] Jones AE, Tayal VS, Sullivan M, Kline JA. Randomized, controlled trial of immediate versus delayed goal-directed ultrasound to identify the cause of nontraumatic hypotension in emergency department patients. Crit Care Med 2004;32: [14] Cholley B, Ducros L, Broche C, Plaisance P, Payen D. Impact of portable ultrasound used by minimally trained physicians in pre-hospital emergencies. Crit Care Med 2004;32(suppl):S175. [15] Garrett PD, Boyd SYN, Bauch TD, Rubal BJ, Bulgrin JR, Kinkler ES. Feasibility of real-time echocardiographic evaluation during patient transport. J Am Soc Echocardiogr 2003;16: [16] Seward JB, Douglas PS, Erbel R, Kerber RE, Kronzon I, Rabowski H, et al. Hand-carried cardiac ultrasound device: recommandations regarding new technology. A report from the Echocardiography Task Force on new technology of the Nomenclature and Standards Committee of the American Society of Echocardiography. J Am Soc Echocardiogr 2002;15: [17] Liang D, Schnittger I. Accuracy of hand-carried ultrasound. Echocardiography 2003;20: [18] Vignon P. Hemodynamic assessment of critically ill patients using echocardiography Doppler. Curr Opin Crit Care 2005;11: [19] American society of anesthesiologists and the Society of cardiovascular Anesthesiologists Task Force on Transesophageal Echocardiography. Practice guidelines for perioperative transesophageal echocardiography. Anesthesiology 1996;84: [20] Joseph MX, Disney PJ, Da Costa R, Hutchison SJ. Transthoracic echocardiography to identify or exclude cardiac cause of shock. Chest 2004; 126: [21] Vignon P. Échocardiographie doppler et détresse respiratoire aiguë. In: Actualités en réanimation et urgences. Société de Réanimation de Langue Française Paris Elsevier; p [22] Slama M, Feissel M. Œdème aigu du poumon. In: Vignon P, Goarin JP, editors. Échocardiographie doppler en réanimation, anesthésie et médecine d urgence. Paris: Elsevier; p [23] Quiles J, Garcia-Fernandez MA, Almeida PB, Perez-David E, Bermejo J, Moreno M, et al. Portable spectral doppler echocardiographic device: overcoming limitations. Heart 2003;89: [24] Vignon P, Chastagner C, Berkane V, Chardac E, François B, Normand S, et al. Quantitative assessment of pleural effusion in critically ill patients by means of ultrasonography. Crit Care Med 2005;33: [25] Lichtenstein D, Hulot JS, Rabiller A, Tostivint I, Mezière G. Feasibility and safety of ultrasound-guided thoracentesis in mechanically ventilated patients. Intensive Care Med 1999;25: [26] Osranek M, Bursi F, O Leary PW, Bruce CJ, Sinak LJ, Chandrasekaran K, et al. Hand-carried umtrasound-guided pericardiocentesis and thoracentesis. J Am Soc Echocardiogr 2003;16: [27] Lichtenstein DA, Mézière G, Lascols N, Biderman P, Courret JP, Gepner A, et al. Ultrasound diagnosis of occult pneumothorax. Crit Care Med 2005;33: [28] Kirkpatrick AW, Sirois M, Laupland KB, Liu D, Rowan K, Ball CG, et al. Hand-held thoracic sonography for detecting post-traumatic pneumothoraces: the Extended Focused Assessment with Sonography for Trauma (EFAST). J Trauma 2004;57: [29] Vourvouri EC, Poldermans D, De Sutter J, Sozzi FB, Izzo P, Roetlandt JRTC. Experience with an ultrasound stethoscope. J Am Soc Echocardiogr 2002;15:80 5. [30] Bruce CJ, Montgomery SC, Bailey KR, Tajik J, Seward JB. Utility of hand-carried ultrasound devices used by cardiologists with and without significant echocardiographic experience in the cardiology inpatients and outpatients settings. Am J Cardiol 2002;90: [31] De Cara JM, Lang RM, Koch R, Bala R, Penzotti J, Spencer KT. The use of small personal ultrasound devices by internists without formal training in echocardiography. Eur J Echocardiogr 2003;4: [32] Lemola K, Yamada E, Jagasia D, Kerber RE. A hand-carried personal ultrasound device for rapid evaluation of left ventricular function: use after limited echo training. Echocardiography 2003;20: [33] DeCara JM, Lang RM, Spencer KT. The hand-carried echocardiographic device as an aid to the physical examination. Echocardiography 2003;20: [34] Jones AE, Tayal VS, Kline JA. Focused training of emergency medicine residents in goal-directed echocardiography: a prospective study. Acad Emerg Med 2003;10: [35] Ashrafian H, Bogle RG, Henein M, Evans TW. Portable echocardiography. BMJ 2004;328: [36] DeCara JM, Kirkpatrick JN, Spencer KT, Ward RP, Rasza K, Furlong K, et al. Use of hand-carried ultrasound devices to augment the accuracy of medical student bedside cardiac diagnoses. J Am Soc Echocardiogr 2005; 18: [37] Duvall WL, Croft LB, Goldman ME. Can hand-carried ultrasound devices be extended for use by the noncardiology medical community? Echocardiography 2003;20: [38] Alexander JH, Peterson ED, Chen AY, Harding TM, Adams DB, Kisslo JA. Feasibility of point-of-care echocardiography by internal medicine house staff. Am Heart J 2004;147: [39] Spurney CF, Sable CA, Berger JT, Martin GR. Use of and-carried ultrasound device by critical care physicians for the diagnosis of pericardial effusions, decreased cardiac function, and left ventricular enlargement in pediatric patients. J Am Soc Echocardiogr 2005;18: [40] Pershad J, Myers S, Plouman C, Rosson C, Elam K, Wan J, et al. Bedside limited echocardiography by the emergency physician is accurate during evaluation of the critically ill patient. Pediatrics 2004;114:e667 e671. [41] Manasia AR, Nagaraj HM, Kodali RB, Croft LB, Oropello JM, Kohli- Seth R, et al. Feasibility and potential clinical utility of goal-directed transthoracic echocardiography performed by noncardiologist intensivists using a small hand-carried device (Sonoheart) in critically-ill patients. J Cardiothorac Vasc Anesth 2005;19: [42] Vignon P, Guéret P. Formation des réanimateurs à l échographie cardiaque. Réanimation 2004;13:

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie David Messika-Zeitoun Service de Cardiologie Hôpital Bichat Rationnel Examen de routine Vieillissement

Plus en détail

Etude TACT. Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique. Dominique Savary david Delgado SAMU 74

Etude TACT. Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique. Dominique Savary david Delgado SAMU 74 Etude TACT Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique Dominique Savary david Delgado SAMU 74 Arrêt cardiaque traumatique Survie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX M. El Hajjam, P. Lacombe, C. Beigelman-Aubry Aubry, J. Desperramons,, S. Chagnon, S. Binsse Hôpital Ambroise Paré (APHP) Université de Versailles-St

Plus en détail

L échocardiographie transœsophagienne en réanimation : pour une vision et un apprentissage pratique et simple

L échocardiographie transœsophagienne en réanimation : pour une vision et un apprentissage pratique et simple Réanimation (2009) 18, 207 214 MISE AU POINT L échocardiographie transœsophagienne en réanimation : pour une vision et un apprentissage pratique et simple Transoesophageal echocardiography in intensive

Plus en détail

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence Hervé COLLADO Centre Phocéa Pôle de l appareil locomoteur St Marguerite Pôle de MPR et de Médecine du Sport AP-H Marseille DESC Médecine du Sport Diplômé

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014 Séminaire Echographie du patient aigu UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Peut-on garder à l UHCD un traumatisé thoracique d allure bénigne?

Peut-on garder à l UHCD un traumatisé thoracique d allure bénigne? COPACAMU 2011 Peut-on garder à l UHCD un traumatisé thoracique d allure bénigne? Laurent JACQUIN Pôle RUSH, AP-HM. Critères d admission à l UHCD Groupe 1 : Retour à domicile dans les 24 heures Groupe 2

Plus en détail

L Muller, MD, PhD. CHU Nîmes. Gestion du traumatisme grave. La place réelle de l échographie. Pas de conflit d intérêt

L Muller, MD, PhD. CHU Nîmes. Gestion du traumatisme grave. La place réelle de l échographie. Pas de conflit d intérêt L Muller, MD, PhD. CHU Nîmes Gestion du traumatisme grave La place réelle de l échographie Pas de conflit d intérêt Choc hémorragique : épidémiologie Hémorragie = 1/3 des décès traumatiques : Mortalité

Plus en détail

BIOMARQUEURS CARDIOVASCULAIRES Où en est-on?

BIOMARQUEURS CARDIOVASCULAIRES Où en est-on? BIOMARQUEURS CARDIOVASCULAIRES Où en est-on? Eric Bonnefoy Unité de Soins Intensifs de Cardiologie Hospices Civils de Lyon UMR 5558 - Université Lyon 1 1 D-dimères, quelle proposition est fausse? 1 - L

Plus en détail

Échographie cardiaque et remplissage vasculaire

Échographie cardiaque et remplissage vasculaire Échographie cardiaque et remplissage vasculaire II Laurent Muller - Jean-Yves Lefrant L absence d influence sur la mortalité du cathéter artériel pulmonaire (CAP) après 30 ans d utilisation (1) et la mauvaise

Plus en détail

Atelier Echocardiographie

Atelier Echocardiographie Atelier Echocardiographie Eric Kipnis / Christophe Decoene Réanimation Chirurgicale, Pôle d Anesthésie-Réanimation, CHRU Lille Faculté de Médecine - Université Lille 2 - Université Lille Nord de France

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Traumatismes thoraciques: La prise en charge initiale Dr Jérôme Leyral, Marins-Pompiers de Marseille

Traumatismes thoraciques: La prise en charge initiale Dr Jérôme Leyral, Marins-Pompiers de Marseille Traumatismes thoraciques: La prise en charge initiale Dr Jérôme Leyral, Marins-Pompiers de Marseille Fréquence et gravité 2 ème cause de mortalité «traumatique» aux USA. 3000 décès par an en France 20%

Plus en détail

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires Olivier Axler Service de Cardiologie Centre Hospitalier Territorial Gaston Bourret Nouméa Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. le point de vue du médecin de salle. Dr Bartiaux Magali

SEMINAIRES IRIS. le point de vue du médecin de salle. Dr Bartiaux Magali Collaboration entre le service des urgences et les unités de soins: le point de vue du médecin de salle Dr Bartiaux Magali Mémoire de fin d études présenté en vue de l obtention du Master Complémentaire

Plus en détail

Exsufflation et drainage thoracique

Exsufflation et drainage thoracique Exsufflation et drainage thoracique Où, quand, comment? Dr Alain Meyer Service de réanimation chirurgicale Hôpital de Hautepierre A comprendre Le pneumothorax simple seul ne tue pas Le pneumothorax suffocant

Plus en détail

Un rétrécissement aortique (RA)

Un rétrécissement aortique (RA) Revues Générales Echocardiographie Les erreurs de mesure du caractère serré d un rétrécissement aortique Résumé : Une discordance entre les valeurs du gradient moyen et de la surface valvulaire aortique

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

L Infarctus du Myocarde

L Infarctus du Myocarde ~ Échocardiographie - Doppler ~ 1 Échocardiographie - Doppler S. Lafitte, M. Lafitte, P. Réant, R. Roudaut C.H.U. de Bordeaux ~ Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque Pessac ~ France L Infarctus du Myocarde

Plus en détail

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Prix qualité 2009 projet type A Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Olivier Grosgurin 1, MD, Jérôme

Plus en détail

SEMINAIRE LES TRAUMATISMES GRAVES

SEMINAIRE LES TRAUMATISMES GRAVES CAPACITE DE MEDECINE d URGENCE 2008 SEMINAIRE LES TRAUMATISMES GRAVES 15 et 16 Janvier 2008 Pr. B. RIOU Lieu : Département d Anesthésie-Réanimation, CHU Pitié-Salpêtrière, Pavillon de l Enfant et de l

Plus en détail

Doppler spectral : profils normaux

Doppler spectral : profils normaux Doppler spectral : profils normaux Principes physiques et bases théoriques Mesure de la vitesse et du sens du flux àpartir du décalage de fréquence liéau déplacement d un élément mobile (globules rouges)

Plus en détail

Traumatismes vertébraux-médullaires. Vigué B, DAR Bicêtre

Traumatismes vertébraux-médullaires. Vigué B, DAR Bicêtre Traumatismes vertébraux-médullaires Vigué B, DAR Bicêtre Traumatismes vertébraux-médullaires 1- Même règles que les traumatismes crâniens Eviter : Hypoxie - Hypotension Importance de l'accueil +++ La prise

Plus en détail

4 février 2013. Dr Pierre BIEHLER Praticien Hospitalier Anesthésie Réanimation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

4 février 2013. Dr Pierre BIEHLER Praticien Hospitalier Anesthésie Réanimation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 4 février 2013 Dr Pierre BIEHLER Praticien Hospitalier Anesthésie Réanimation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 4 février 2013 Les victimes apparemment indemnes lors d accidents à haute énergie Dr

Plus en détail

Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous.

Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous. Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous. Découvrez les faits sur la maladie artérielle périphérique (MAP). 50 % des gens qui vivent avec la maladie artérielle périphérique n en

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

Intérêt des nouveaux paramètres échographiques: strain et 3D dans la cardiopathie ischémique

Intérêt des nouveaux paramètres échographiques: strain et 3D dans la cardiopathie ischémique Intérêt des nouveaux paramètres échographiques: strain et 3D dans la cardiopathie ischémique Hélène Thibault Service des Exploration Fonctionnelles Cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel, LYON Disclosure:

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE. DIU Echocardiograhie Toulouse Mars 2009

FIBRILLATION AURICULAIRE. DIU Echocardiograhie Toulouse Mars 2009 FIBRILLATION AURICULAIRE DIU Echocardiograhie Toulouse Mars 2009 Fibrillation auriculaire prévalence: 0,4% population générale adulte mortalité: x 2 < 60 ans : 1% 75 ans : 10% risque thrombo embolique:

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Apprentissage par Simulation curité des pratiques

Apprentissage par Simulation curité des pratiques Apprentissage par Simulation et sécurits curité des pratiques Jean-Claude Granry Pôle Anesthésie Réanimation CHU Angers Développement de la Simulation Aéronautique Industrie nucléaire Armées Services de

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP DIUMUS 2014 2015 UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE 2014 2015 Techniques

Plus en détail

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

LES MARQUEURS CARDIAQUES

LES MARQUEURS CARDIAQUES 1 LES MARQUEURS CARDIAQUES Les recommandations de la HAS 2010 (consensus formalisé sans groupe de cotation extérieur..) + Prescrire AMMPPU. Cycle Analyse des Recommandations. J.Birgé. 1 er février 2011

Plus en détail

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques B. Dureuil, PG. Yavordios, A. Steib Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (Absence de conflits d intérêts sur le sujet)

Plus en détail

Drainage par voie percutanée des épanchements péricardiques post-opératoires en chirurgie cardiaque

Drainage par voie percutanée des épanchements péricardiques post-opératoires en chirurgie cardiaque Drainage par voie percutanée des épanchements péricardiques post-opératoires en chirurgie cardiaque Nicolas Jaussaud, Olivier Chavanon, Vincent Bach, Aude Boignard, Paolo Porcu, Rachid Hacini, Michel Durand,

Plus en détail

ANNEXE E LISTE DES ÉTATS PATHOLOGIQUES (QUÉBEC)

ANNEXE E LISTE DES ÉTATS PATHOLOGIQUES (QUÉBEC) ANNEXE E LISTE DES ÉTATS PATHOLOGIQUES (QUÉBEC) 1. Les états pathologiques dont il est question dans les présentes se rapportent aux réclamations présentées conformément à la transaction et aux Procédures

Plus en détail

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES 1/8 Module «Abdomen» (2 Sujets: 1 heure) o Quels sont les signes écho-doppler de la cirrhose hépatique et quel est

Plus en détail

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions?

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Laurent ARGAUD Réanimation Médicale Groupement Hospitalier Edouard Herriot laurent.argaud@chu-lyon.fr Incidents lors des relais de seringues

Plus en détail

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Note d Information Certificat Médical de non contre-indication à la pratique de l Aïkido Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Chère pratiquante, Cher pratiquant, Pour obtenir votre

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti RAPPORT D ACTIVITÉS Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti Responsable : Dr Harry Max Prochette 12 avril 2013 Table des matières Introduction... 3 Déroulement...

Plus en détail

SURVEILLANCE SANS FIL DES SIGNES VITAUX. Votre Système De Détection Précoce

SURVEILLANCE SANS FIL DES SIGNES VITAUX. Votre Système De Détection Précoce SURVEILLANCE SANS FIL DES SIGNES VITAUX Votre Système De Détection Précoce VOTRE SYSTÈME DE DÉTECTION PRÉCOCE Dans les unités de médecine, les signes vitaux sont généralement pris au cours des rondes de

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation UNIVERSITÉ de Limoges DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation I - INTITULÉ DU DIPLÔME DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE INTERREGIONAL : SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION II -

Plus en détail

homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique.

homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique. homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique. Principaux éléments sémiologiques -hypertransparence de l hémi-champ pulmonaire droit

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

APPLICATION DES RECOMMANDATIONS DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE POUR LA PRESCRIPTION DES RADIOGRAPHIES THORACIQUES AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES

APPLICATION DES RECOMMANDATIONS DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE POUR LA PRESCRIPTION DES RADIOGRAPHIES THORACIQUES AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES APPLICATION DES RECOMMANDATIONS DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE POUR LA PRESCRIPTION DES RADIOGRAPHIES THORACIQUES AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Tiphaine Cassan, Dr Romain Vialle, Pr Jean-Pierre Tasu,

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Les principes thérapeutiques du choc septique aux urgences

Les principes thérapeutiques du choc septique aux urgences 52 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2010 Sfar. Tous droits réservés. Les principes thérapeutiques du choc septique aux urgences F. Fays, P. Hausfater

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITES PARIS VI, PARIS V, PARIS XI, PARIS XII Année 2009-2010 Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE par François LHUISSIER Université Paris 13 DESC de médecine du sport

Plus en détail

IMPACT THERAPEUTIQUE. Prat Gwénaël Réanimation médicale gwenael.prat@chu-brest.fr

IMPACT THERAPEUTIQUE. Prat Gwénaël Réanimation médicale gwenael.prat@chu-brest.fr IMPACT THERAPEUTIQUE Prat Gwénaël Réanimation médicale gwenael.prat@chu-brest.fr Discuter la courbe d apprentissage Limites de compétence qu offre le DIU Situations ou l appel du cardiologue est indispensable

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE URGENCES CARDIOLOGIQUES : ALTERNATIVES A LA MEDICALISATION DES TRANSFERTS SECONDAIRES Valérie DEBIERRE *, Antoine ANDRE, Frédéric BERTHIER *, Denis BARON * * SAMU 44 - CHU, BP 1005, 44093 NANTES Cedex

Plus en détail

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues Plan Mise en contexte Objectifs Intérêts de l étude Méthodes Issues Mise en contexte Recommandations ACC/AHA pour bilan préopératoire des chirurgies de l aorte ascendante Angioscan aorte thoracique synchronisé

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE Hélène Quevillon, inf. Maître instructeur soins avancés en cardiologie (ACLS) Maître instructeur soins

Plus en détail

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES?

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? Cliquez pour modifier le style des sous titres du masque MARIE CHRISTINE MERSCH MASSEUR KINESITHERAPEUTE Service de Réadaptation

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Patient avec insuffisance cardiaque

Patient avec insuffisance cardiaque Patient avec insuffisance cardiaque Cas clinique Discussion et interactions avec les participants Serge Lepage, cardiologue, CHUS Viviane Nguyen, cardiologue, CUSM Suivi longitudinal d un patient avec

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT TOUX POST-INFECTUEUSE

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT TOUX POST-INFECTUEUSE Introduction La toux faisant suite à des infections respiratoires virales est la cause la plus commune de toux aiguë. Il est admis que l adulte souffre de 2 à 5 infections des voies aériennes supérieures

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Cardiologie. Rabat 11-13 octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels

Cardiologie. Rabat 11-13 octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels Nomenclature de Cardiologie Rabat 11-13 octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels 1 Cardiologie Types de prestations Prestataires Lieu de prestation Différents financements Spécificités Nouveautés

Plus en détail

Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque

Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque 2 e Journée genevoise sur l insuffisance cardiaque Mercredi 18 juin 2014 9h-16h30 Message L objectif de cette journée genevoise est d offrir une

Plus en détail

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Présentation du cas clinique Mr S, 73 ans Hospitalisé en août 2014 pour une récidive d endocardite

Plus en détail

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS SUPPORTS PHYSIOLOGIQUES: Les adaptations CARDIAQUE: Qc = V.E.S. x F.C. VASCULAIRE: Qc = T.A.moyenne / Résistances

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients FIBRILLATION AURICULAIRE Informations destinées aux patients INTRODUCTION Votre médecin a constaté que vous présentez une arythmie cardiaque appelée fibrillation auriculaire. Mais qu est-ce qu une arythmie

Plus en détail

Société Française de Cardiologie

Société Française de Cardiologie Observatoire «Recherche de facteurs pronostiques de l hypertension pulmonaire post-capillaire dans l insuffisance cardiaque». PH-HF STUDY Guide pratique pour la saisie des données INTRODUCTION A l inclusion

Plus en détail

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire 1 de 5 Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire Si vous préférez obtenir cet article en version pdf, cliquez ici,.s il vous plaît. Le sevrage de la ventilation mécanique est un moment important

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE D. GAILLARD Fondation Hopital Saint-Joseph, Paris La surveillance hémodynamique en chirurgie cardiaque nécessite une réflexion

Plus en détail

Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou.

Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou. Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou. Désynchronisation ventriculaire: facteur d aggravation (causal?) de l insuffisance cardiaque Patients avec VG dilaté/dysfonction VG ont souvent des tr de

Plus en détail

Hypochondre droit epigastrique et.. C. Perrier Clermont-Ferrand E. Hinglais Paris F. Rouyer Séclin B. Claessens, Bruxelles

Hypochondre droit epigastrique et.. C. Perrier Clermont-Ferrand E. Hinglais Paris F. Rouyer Séclin B. Claessens, Bruxelles Hypochondre droit epigastrique et.. C. Perrier Clermont-Ferrand E. Hinglais Paris F. Rouyer Séclin B. Claessens, Bruxelles Les possibles Epanchement Les 3 sites Vésicule Dilatation pyélo-calicielles Jamais

Plus en détail

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion UE Dispositifs médicaux Lundi 16 Février 2015 Plan Contexte

Plus en détail

DE GRAVITE. DESC de réanimation Septembre 2008

DE GRAVITE. DESC de réanimation Septembre 2008 INTERETS ET LIMITES DES SCORES DE GRAVITE Mélanie RIEDEL DESC de réanimation Septembre 2008 Elaboration des Scores de Gravité Etablis à partir de paramètres cliniques et biologiques Outils épidémiologiques

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE SAINT-LEGER MélanieM Réunion inter-régionale de Réanimation R MédicaleM PLAN Efficacité & essais cliniques

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

VIIIème journée normande d'anesthésie-réanimation. Traumatismes Graves du Rachis : La Vision du Neurochirurgien.

VIIIème journée normande d'anesthésie-réanimation. Traumatismes Graves du Rachis : La Vision du Neurochirurgien. Département d'anesthésie, Réanimation Chirurgicale, SAMU VIIIème journée normande d'anesthésie-réanimation Traumatismes Graves du Rachis : La Vision du Neurochirurgien. Introduction F. Proust, O. Langlois,

Plus en détail

DEA, 3 lettres encore trop méconnues

DEA, 3 lettres encore trop méconnues DEA, 3 lettres encore trop méconnues Trois lettres de l alphabet peu connues des professionnels de la santé. Trois lettres qui peuvent sauver la vie. D.E.A: Défibrillateur externe automatisé. Malheureusement

Plus en détail

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012?

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Pierre MOLS Services des Urgences CHU Saint-Pierre, ULB SEMINAIRES IRIS Séminaire urgence IRIS 7 février 2012 Sommaire Recommandations 2010-15 DEA Défibrillation

Plus en détail

Transition ville hôpital

Transition ville hôpital Transition ville hôpital P Jourdain Unité thérapeutique d insuffisance cardiaque Département d éducation thérapeutique Université Paris Descartes, CH R Dubos Pontoise France Le patient Est sauvé Est sous

Plus en détail

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Drainage thoracique Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Plan Rappels anatomiques Indications et leur diagnostic Types de drainages Réalisation Surveillance

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE Valérie Berger Inf, Ph.D, Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR, pole santé publique, CHU de Bordeaux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Présentée et soutenue publiquement le 03 Octobre 2011 à l Hôpital BICHAT, Paris 18 ème Par Julien DREYFUS Né le 25 octobre 1984 à Paris 17 ème

Présentée et soutenue publiquement le 03 Octobre 2011 à l Hôpital BICHAT, Paris 18 ème Par Julien DREYFUS Né le 25 octobre 1984 à Paris 17 ème UNIVERSITE PARIS 12 VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ***************** ANNEE : 2011 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE : Discipline : CARDIOLOGIE et MEDECINE VASCULAIRE Présentée

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M CAS CLINIQUE Monsieur M âgé de 58 ans MOTIF D HOSPITALISATION : découverte d un nodule pulmonaire unique chez un patient avec ATCD de néoplasie pulmonaire ANTECEDENT : - pneumonectomie G en 2009 pour un

Plus en détail

Rapid response team (Equipe mobile d urgence)

Rapid response team (Equipe mobile d urgence) Rapid response team (Equipe mobile d urgence) D. Benoit, MD, PhD Department of Intensive Care Medicine Ghent University Hospital Chaine de survie intra hospitalière Intervention précoce avant l admission

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes. TTE Mobile. www.inventivemedical.com

Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes. TTE Mobile. www.inventivemedical.com Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes TTE Mobile Flux d'image en temps réel et ininterrompu en parallèle avec le positionnement de la Une solution d'enseignement

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

INTRODUCTION DOPPLER PRINCIPES GÉNÉRAUX

INTRODUCTION DOPPLER PRINCIPES GÉNÉRAUX Recommendations pour la Quantification en Echocardiographie Doppler: un rapport du Groupe de Travail pour la Quantification Doppler du Comité des Standards et de la Nomenclature de la Societé Américaine

Plus en détail

Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche»

Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche» Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche» Tuteur / PI / Contact Titre de l étude Financement Type d étude Interdisciplinarité Durée approximative Bref descriptif de l étude Bref descriptif

Plus en détail