TD Informatique Industrielle L3 IE-EEA-EIA-Info (option Elec) TD INFO INDUS PROTOCOLE USB : ANALYSE LOGIQUE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD Informatique Industrielle L3 IE-EEA-EIA-Info (option Elec) 2008-2009 TD INFO INDUS PROTOCOLE USB : ANALYSE LOGIQUE."

Transcription

1 TD INFO INDUS PROTOCOLE USB : ANALYSE LOGIQUE Rappels de cours 1. Flux de données, fonctionnement général Un appareil USB communique avec un logiciel client installé sur l'hôte. Le système USB crée des canaux virtuels («pipe») pour les différents flux de données. Les canaux de types contrôles sont bi-directionnels, les autres sont unidirectionnels. Il y a donc séparation des flux de données de chaque appareil; un canal aboutit dans l'appareil sur une terminaison («endpoint»). Un appareil possède plusieurs terminaisons et est toujours reliés à l'hôte au moins par le canal par défaut («pipe0») aboutissant à la terminaison numéro zéro («endpoint0»); cette terminaison est bi-directionnelle. Pour les autres terminaisons il peut y avoir 2 canaux, l'un montant et l'autre descendant; la combinaison de l'adresse de l'appareil, du numéro de la terminaison et de la direction est unique. Les caractéristiques de fréquence, de bande passante, de taille de buffer, de type de transfert et de sens de flux déterminent les propriétés de chaque terminaison. Un appareil basse vitesse est limité à deux terminaisons optionnelles en plus de la terminaison de numéro zéro obligatoire, un appareil pleine vitesse peut avoir, en plus de la terminaison de numéro 0, 15 terminaisons montantes et 15 descendantes. Un canal est caractérisé par sa terminaison, sa bande passante et son type de transfert. Sauf pour les transferts isochrones, un système d'alternance entre deux types de paquet de données permet de détecter un paquet perdu et donc de le retransmettre. Les canaux de type isochrones et interruptions obtiennent une bande passante réservée. 2. Protocole : Trame / Transaction / Packet La période est la durée de transmission d'un bit selon la vitesse utilisée. Pour éviter une «désynchronisation», des changements d'états supplémentaires peuvent être insérés (stuffing), ils sont retirés au décodage (unstuffing). Chaque paquet commence par une série de 7 transitions assurant la synchronisation. Le début d'un paquet est caractérisé par le passage de l'état «inoccupé» (état J) à l'état K, puis vient la synchronisation. Les données viennent ensuite suivie par un état SE0 durant le temps de 2 périodes et enfin le retour à l'état J. Un appareil doit laisser un temps d'une durée de 2 périodes après un paquet (EOP) et avant d'envoyer son paquet de réponse; cette durée peut atteindre 7,5 périodes. Les durées inter-paquet de l'hôte sont identiques mais il n'y a pas de maximum pour des paquets de transactions différentes. Des durées inter-paquet de 16 à 18 périodes provoquent l'abandon d'une transaction. L'intervalle entre deux trames est compris entre 0,5 et 1,5 ms. Transaction IN. Réponse au jeton : - Si jeton reçu corrompu : pas de réponse - Si terminaison bloquée : réponse STALL - Si terminaison incapable d'envoyer des données : réponse NAK - Si terminaison capable d'envoyer des données : réponse DATA Acquittement : - Si données corrompues ou l'hôte ne peut pas accepter les données : pas de réponse - Si données acceptées : réponse ACK Transaction OUT. Réponse après réception du jeton et des données : - Si paquet reçu corrompu : pas de réponse - Si terminaison bloquée : réponse STALL - Si terminaison accepte les données : réponse ACK - Si terminaison incapable d'accepter les données : réponse NAK Transaction SETUP. L'appareil doit accepter le paquet DATA0 qui suit un paquet SETUP puis répondre par ACK si les paquets ne sont pas corrompus. 3. Protocole : différents modes de transfert E. MAGAROTTO 1

2 Transfert de contrôle («control»). Destiné à la configuration et à la commande d'un appareil. 3 transactions successives : 1. «Setup», 2. des transactions de données éventuelles («Data») dans le sens indiqué par le Setup 3. statut («Status») Le système USB utilise le canal par défaut («Pipe 0») pour configurer l'appareil par des transferts de contrôle. La charge utile des paquets de données est de 8, 16, 32 ou 64 octets en pleine vitesse et de 8 octets en basse vitesse; la taille maximum est définie par les caractéristiques de la terminaison («endpoint»). Un système de retransmission en cas d'erreur assure la fiabilité du transfert. Le transfert commence par une transaction SETUP. Ensuite une série de transactions OUT ou IN selon le sens de transmission indiqué par le SETUP. Une transaction IN ou OUT inverse au sens de transmission précédent termine le transfert en donnant le statut de celle-ci. Il y a alternance des paquets DATA0 et DATA1. Transfert isochrone («isochronous»). C'est un transfert à débit constant tolérant aux erreurs destiné aux flux importants de données tels l'audio ou la vidéo. Le débit dans le canal est garanti. La charge utile des paquets peut atteindre 1023 octets en pleine vitesse et 1024 en haute vitesse; ce mode ne supporte pas la basse vitesse. Les erreurs sont signalées mais il n'y a pas de retransmission. La synchronisation peut se faire, entre autre, en détectant le paquet «SOF» qui est placé au début de chaque trame. Ce sont des jetons IN ou OUT selon le sens du canal suivis de paquets DATA0. Il n'y a pas de réponse ni de contrôle du séquencement des données. Transfert par interruption («interrupt»). Il est destiné aux appareils transmettant peu de données mais dans un délai garanti. Il ne s'agit pas vraiment d'interruptions mais d'interrogations de l'appareil par l'hôte à une cadence fixe et garantie. La charge utile des paquets de données est identique à celle des transferts de contrôle. En cas d'erreur il y a retransmission lors de l'interrogation suivante. A intervalle régulier et négocié lors de l'établissement du canal, l'hôte exécute une transaction IN ou OUT selon le sens du canal. Il y a alternance des paquets DATA0 et DATA1 Transfert en bloc («bulk»). Il est destiné aux gros volumes de données sporadiques et sans contraintes temporelles (ex : imprimante). Le système peut retarder un transfert en bloc jusqu'à disposer de suffisamment de bande passante. Aucun format n'est imposé aux données. La charge utile des paquets de données est de 8, 16, 32 ou 64 octets. Les transferts en bloc supportent la correction des erreurs; ils sont en pleine ou haute vitesse. C'est une suite de transactions OUT ou IN selon le sens du canal. L'alternance des paquets DATA0 et DATA1 permet de contrôler l'intégrité des données. 4. Protocole : Descripteurs Types de descripteur : Type Valeur Appareil (device) 1 Configuration (config) 2 Chaine de caractères (string) 3 Interface (interface) 4 Terminaison (endpoint) 5 Qualificateur d'appareil 6 Autre configuration de vitesse 7 Interface de puissance (power) 8 Classe (class) 21 E. MAGAROTTO 2

3 Descripteur d'appareil (valeur 1, 18 octets) : Chaque appareil doit avoir un numéro de fabriquant (VID) et un numéro de produit (PID). Tous les appareils ne sont pas rattachés à une classe. bdescriptortype 1 Type du descripteur = 1 bcdusb 2 Version USB codée en BCD bdeviceclass 1 Code de classe assigné par l'usb-if bdevicesubclass 1 Code de sous-classe dépendant de la classe bdeviceprotocol 1 Code de protocole dépendant de la classe bmaxpacketsize0 1 Taille maximum des paquets pour la terminaison 0 idvendor 2 Code fabricant assigné par l'usb-if (VID) idproduct 2 Code produit assigné par le fabricant (PID) bcddevice 2 Version d'appareil codé en BCD imanufacturer 1 Index du descripteur de chaine du fabricant iproduct 1 Index du descripteur de chaine de l'appareil iserialnumber 1 Index du descripteur de chaine du numéro de série bnumconfigurations 1 Nombre de configurations possibles Descripteur de configuration (valeur 2, 9 octets) : bdescriptortype 1 Type du descripteur = 2 wtotallength 2 Taille totale de tous les descripteurs pour cette configuration bnuminterfaces 1 Nombre d'interfaces supportées par cette configuration bconfigurationvalue 1 Numéro de cette configuration (A utiliser par SET_CONFIGURATION) iconfiguration 1 Index du descripteur de chaine décrivant cette configuration bmattributes 1 Bit 6 : auto-alimentation, bit 5 : commande de réveil, bit 7 = 1 bmaxpower 1 Consommation maximum en unités de 2 ma. Descripteur de chaîne (valeur 3, 4 octets pour string0) :Ces descripteurs sont facultatifs; si un appareil ne les supporte pas, les références à des descripteurs de chaine doivent être à 0. Ils sont en UNICODE et peuvent supporter plusieurs langues. Chaque langue possède un identificateur sur 2 octets. Le descripteur de chaine d'index 0 contient un tableau des identificateurs des langues supportées. Les 10 derniers bits identifient la langue, les 6 premiers le pays d'application. - Quelques identificateurs de langues courantes : Langue Identificateur (Hexa) Français 040c Anglais 0409 Allemand 0407 Italien 0410 Espagnol 040a - Descripteur de chaine d'index 0 : bdescriptortype 1 Type du descripteur = 3 wlangid[0] 2 Identificateur de langue d'index wlangid[n] 2 Identificateur de langue d'index N - Descripteur de chaine d'index supérieur à 0 : bdescriptortype 1 Type du descripteur = 3 bstring X Chaine UNICODE E. MAGAROTTO 3

4 Descripteur d'interface (valeur 4, 9 octets) : bdescriptortype 1 Type du descripteur = 4 binterfacenumber 1 Numéro de cette interface (Base 0) balternatesetting 1 Numéro de l'interface alternative bnumendpoints 1 Nombre de terminaisons excluant les terminaisons zéro binterfaceclass 1 Code de classe assigné par l'usb-if binterfacesubclass 1 Code de sous-classe dépendant de la classe binterfaceprotocol 1 Code de protocole dépendant de la classe iinterface 1 Index du descripteur de chaine décrivant cette interface Descripteur de terminaison (valeur 5, 7 octets) : bdescriptortype 1 Type du descripteur = 4 bendpointaddress 1 Adresse de cette terminaison Bits 0 à 3 : Numéro de terminaison Bit 7 : direction (O=OUT, 1=IN) - Ignoré pour canal de contrôle bmattributes 1 Propriétés de la terminaison. Bit 0 et 1 : Type de transfert - 00 Contrôle - 01 Isochrone - 10 Bloc - 11 Interruption Bit 2 à 5 : Paramètres pour transfert isochrone wmaxpacketsize 2 Taille maximum des paquets de données en octets binterval 1 Intervalle entre chaque demande de données de l'hôte en nombre de trames. - Transfert isochrone pleine et haute vitesse : 1 à 16 - Transfert par interruption pleine et basse vitesse : 1 à Transfert par interruption haute vitesse : 1 à 16 - Transfert en bloc OUT haute vitesse : 1 à 255 Composition des PID selon jeton : 5. Enumération Bits (3-0) Nom Type de paquet Description 0001 OUT Jeton Écriture (W) du host pour l'appareil 1001 IN Jeton Lecture (R) du host pour l'appareil 0101 SOF Jeton Début de trame 1101 SETUP Jeton Initialisation pour «transaction control» 0011 DATA0 Données Données paquet pair 1011 DATA1 Données Données paquet impair 0111 DATA2 Données données haute vitesse 1111 MDATA Données données haute vitesse pour transactions «Split» 0010 ACK Acquittement Acquittement positif 1010 NAK Acquittement Acquittement négatif, appareil occupé 1110 STALL Acquittement Terminaison ou canal hors service 0110 NYET Acquittement Acquittement négatif haute vitesse 1100 PREP Jeton Trafic vers un appareil basse vitesse 1100 ERR Acquittement Erreur dans une transaction «Split» 1000 SPLIT Jeton Transaction avec un hub haute vitesse 0100 PING Jeton Vérification de liaison Après sa mise sous tension, un appareil ne répond à aucune transaction avant d'avoir reçu un reset du bus. Après cela l'appareil est adressable à son adresse par défaut. Après raccordement d'un appareil, le système USB procède à «l'énumération» qui réalise les actions suivantes : alimenté / défaut / adressé / configuré Le host détecte un périphérique (D+ ou D- change) et sa vitesse. Le host attend au moins 100 ms (temps utile pour : prise complétement inserée et alimentation stabilisée) Il n y a pas encore d activité sur les lignes DATA car le host n est pas encore autorisé. E. MAGAROTTO 4

5 Reset général Fin état alimenté Le host effectue une requête (GetDeviceDescriptor) afin de définir la taille max des paquets du endpoint0 Reset général Fin état défaut Le host effectue une requête (SetAddress) afin d attribuer la nouvelle adresse au périphérique Le périphérique est désormais adressé Fin état adressé Le host effectue une requête (GetDeviceDescriptor) Le host effectue une requête (GetConfigDescriptor) Le host effectue une requête (GetConfigDescriptor) Le host lit les informations de configuration et assigne à l'appareil l'une de ses configurations. La puissance fournie par Vbus peut alors augmenter; l'appareil est prêt à être utilisé. Fin état configuré Tous les appareils supportent un jeu de requêtes communes. A l'exception de la requête "SetAdress" et de certaines requêtes longues, le traitement de la requête doit être terminé avant que l'appareil ne renvoie l'acquittement. Ces requêtes se font par transfert de contrôle sur le canal par défaut; elles sont envoyées dans les 8 octets du paquet de donnée d'une transaction SETUP et doivent en général être terminée en moins de 5 secondes. Les principales requêtes : Effectuées par le jeton Setup. Les jetons SETUP ont 8 octets de données divisés en 5 champs : Jeton SETUP BmRequest (8 octets) Type brequest + valeur wvalue windex wlength Données Nom du champ Taille (octets) 0x80 GET_CONFIGURATION (8) Valeur config. bmrequesttype 1 0x80 GET_DESCRIPTOR (6) Type descripteur 0 ou Id Longueur et index de langue max desc. Descripteur brequest 1 0x81 GET_INTERFACE (10) 0 Interface 1 Configuration wvalue 2 0x00 SET_ADDRESS (5) Adresse 0 0 windex 2 0x00 SET_CONFIGURATION (9) Valeur Config. 0 0 wlength 2 0x00 SET_DESCRIPTOR (7) Type descripteur 0 ou Id Longueur et index de langue max desc. Descripteur 0x01 SET_INTERFACE (11) Configuration Interface 0 Logiciel d acquisition :graphicusb boutons min : seulement événements de niveau haut Affiche les états électriques du bus USB (vert clair) SOF : Start of Frame Show Chirps (high speed only) Show transactions : affiche uniquement les transactions Show packet : affiche la profondeur maximale de la trame (niveau parquets) Show NAK : affiche les NAK Show NYET (high speed only) Show Spurious data (optionnel) Max : événements de bas niveau Barre travail : Enregistrement/export Options d impressions (choix de la fenêtre à imprimer) et de visualisation : time / bandwidth E. MAGAROTTO 5

6 Exo 1 : Couche noire et bleu (transferts) - Charger fichier mouse_hid.mqu - Afficher les états (électriques) du bus - A quel instant (en s) se fait la connexion? - Comment le host détecte la vitesse du périphérique (ici une souris)? - Que signifie le «suspend»? - Pourquoi le host procède-t-il à 2 reset? - A quoi sert la première requête «GetDeviceDescriptor»? - A quel instant le périphérique est-il disponible pour utilisation. Comment s appelle la phase précédente? A quoi sert-elle? - afficher SOF -> commentaires! - Détailler les différentes étapes de cette phase en explicitant les descripteurs (et le sens des transferts de commande («control transfert») - Pourquoi tous les «control transfert» se font-ils en endpoint 0 et les «interrupt transfert» en endpoint 1? Exo 2 : Couche jaune (transactions) Remarques : La réponse à une requête «GetDescriptor» se décompose en plusieurs transactions : Setup /Data (IN ou OUT) / Status (OUT ou IN) La requête «GetConfig» fournit une réponse de plusieurs descripteurs (config, interface, endpoint, string, autres). Afficher NAK : vérifier que la plupart des transferts sont NAK, ce qui ne signifie pas une erreur mais une demande de ré-émission. Par souci de clarté, on affichera uniquement les transferts ACK. Analyse du transfert de commande n 1 (event #56 83) - GetDeviceDescriptor : Setup / data IN / status OUT - Commenter le sens de chaque transaction - Pourquoi 3 transactions data IN? Analyse du transfert de commande n 2 (event # ) - SetAddress : Setup / data IN - Commenter le sens de chaque transaction - Pourquoi aucune transactions status? Analyse des autres transferts de commande - idem Analyse d un transfert interrupt (communication avec la souris) - Pas de descripteur : pourquoi? - Pas de transaction Setup : pourquoi? - A quoi correspond la transaction IN? Interprétation des données descripteurs : Device DATA DATA DATA Config DATA A0 DATA0 32 E. MAGAROTTO 6

7 Interface DATA DATA0 00 Endpoint DATA A HID : réponse de 4 octets / 10 ms DATA DATA0 00 String0 DATA String 34 DATA DATA D 00 6F DATA DATA E DATA Vérifier le contenu des rapports de la souris («input report») : exemples # , # , # Exo 3 : Couche blanche (paquet) Chaque transaction contient une succession de paquets TDH Donner le contenu des champs de chaque paquet Identifier et vérifier chaque PID (pour chaque paquet) E. MAGAROTTO 7

8 Exo 1 : Couche noire et bleu (transferts) CORRECTION On connecte le périphérique (ici une souris) à partir de 34 secondes. La connexion se fait sur la ligne D- donc le périphérique est basse vitesse (low speed). Ensuite il y a une suspension du bus car il n y a pas d activité sur les lignes de données D-/D+ car le host n est pas encore autorisé. Après sa mise sous tension, un appareil ne répond à aucune transaction avant d'avoir reçu un premier reset du bus (le device est positionné dans l état défaut, il peut maintenant répondre à l adresse par défaut 0) Fin phase alimentée Après cela l'appareil est adressable à son adresse par défaut. Il faut au préalable envoyer une requête «GetDeviceDescriptor» pour définir la taille max des paquets du endpoint 0 (le «chef de table» qui doit échanger principalement les informations de configuration/setup). Un deuxième reset est nécessaire pour pouvoir positionner le device dans l état adressable (pouvoir lui attribuer son adresse différente de 0). Fin phase défaut «SetAddress» permet d attribuer une adresse à la souris (ici address = 1). Fin phase adressée Plusieurs requêtes sont alors envoyées par le host afin de récupérer l ensemble des informations nécessaires à la configuration de l appareil. Fin phase configurée Le périphérique est prêt pour utilisation (communication par transfert de type interrupt car le volume de données est peu important mais doit être garantit à intervalles réguliers, ici une trame chaque ms). Plusieurs remarques : Si on affiche les SOF (Start Of Frame), on s aperçoit que de nombreuses trames sont vides (exemple 52 trames de #4 à #55). Par souci de clarté, on fera apparaître uniquement les trames non vides (comprenant des réponses). Tous les transferts de commande («control transfert») se font en endpoint0 car il est le seul endpoint habilité à échanger ce type d information (de configuration). Les transferts de communication (ici «interrupt») se font avec les autres endpoint (ici endpoint 1). Pour rappel, un périphérique basse vitesse comporte seulement 3 endpoint (endpoint0 bidirectionnel IN/OUT, endpoint1 de sens IN et endpoint1 de sens OUT) tandis qu un pleine ou haute vitesse peut en comporter 31 (endpoint dans chaque sens) Le groupe de requête (GetDevice, GetConfig x2, GetString0, GetString34) se fait 2 fois : une fois par driver chargé dans la pile (ici 2 drivers). Pour «monter» un périphérique, le système d exploitation vérifie que les données (d usine) situées dans les descripteurs sont en accord avec celles requises par les drivers (exemple Vendor IDentificator, Product IDentificator, etc ). Le cas échéant, l énumération est refusée. L ensemble de ces 4 phases représente l énumération (qui dure ici environ 4 ms). Détail de la phase configurée (requêtes et descripteurs en réponse) «GetDeviceDescriptor» : information générale sur le périphérique (quel type de périphérique, ici une souris standard USB) «GetConfigDescriptor» x 2 : en réponse à cette requête on reçoit plusieurs descripteurs (Config, Interface, HID, Endpoint et éventuellement d autres). Le host connait uniquement la taille du premier descripteur (Config, 9 octets) mais ne connait pas la taille globale de l ensemble des descripteurs qui suivent. Il fait une première requête pour obtenir Config dans lequel apparait la taille globale des descripteurs suivants (34). Ensuite, il recommence l opération pour obtenir l ensemble des descripteurs. «GetString0» : information sur le langage par défaut (anglais) et la liste des langages. «GetString34» : informations sur le produit (une chaîne de caractères unicode de longueur 34 ici qui décrit le produit). Plusieurs requêtes terminent la phase d énumération : E. MAGAROTTO 8

9 «SetConfig» : permet la configuration du périphérique en fonction des informations recueillies précédemment. «SetIdle» : Le host demande au périphérique de renvoyer un rapport en réponse à chaque transfert de type interrupt sur chaque nouvel événement. «GetHIDClassReport» : le host informe le driver qu il va recevoir un rapport (de la souris) de longueur définie (ici 4 octets) sur endpoint IN (interrupt) Exo 2 : Couche jaune (transactions) Un transfert de commande se décompose en 3 transactions (SETUP / Data IN ou OUT / status OUT ou IN inversement) tandis que les autres transferts (bulk, interrupt, isochronous) contiennent uniquement des transactions IN ou OUT Analyse du transfert de commande n 1 (event #56 83) - GetDeviceDescriptor : Setup / data IN / status OUT - Le sens de chaque transaction : Setup (Write), 3 transactions IN (Read), status OUT (Write) - Pourquoi 3 transactions data IN? car descripteur de longueur 18 octets (soit ) Analyse du transfert de commande n 2 (event # ) - SetAddress : Setup / status IN - Setup (W), Status IN (R, obligatoirement inversé par rapport au précédent) - Pourquoi aucune transaction data IN/OUT? optionnel, ici pas de données à transmettre ou bien à lire, opération SetAddress impose uniquement l adresse. Analyse d un transfert interrupt (communication avec la souris) - Pas de descripteur : Ce n est pas un transfert de commande (pas un «control transfert») - Pas de transaction Setup : Pas besoin (pas d adresse et de numéro de trame à reconfigurer). Uniquement besoin de transaction IN ou OUT selon le sens des échanges. - A quoi correspond la transaction IN? Une lecture par le host des données souris (en fait : lecture du rapport fourni par la souris). Interprétation des données descripteurs : les données à interpréter en priorité sont en rouge. Device DATA1 12 (taille) 01 (type) (taille max des paquets) DATA DATA x08 correspond à la taille max des paquets du endpoint 0 0x0603 correspond au code vendeur de «Novatek» (la marque de la souris) 0X6871 correspond au code produit pour une souris Config DATA1 09 (taille) 02 (type) A0 DATA0 32 0x correspond à la taille de l ensemble des descripteurs qui suivent. 0x32 50 unités de 2 ma 100 ma d alimentation pour ce périphérique Interface DATA1 09 (taille) 04 (type) DATA0 00 0x01 correspond au numéro du endpoint chargé des échanges (ici endpoint1, voir remarques) Endpoint DATA1 07 (taille) 05 (type) A 0x81 correspond à l adresse du endpoint1 (qui sera chargé des échanges) 0x0008 correspond à la taille max des paquets. 0x0A 10 signifie un rapport de périphérique tous les 10 trames (soit 10 ms) E. MAGAROTTO 9

10 HID : réponse de 4 octets / 10 ms DATA1 09 (taille) 21 (type) DATA0 00 0x22 34 correspond au type (code 34 pour un rapport) 0x correspond à la longueur du rapport (50 octets) String0 DATA1 04 (taille) 03 (type) x0409 correspond au code langage pour Anglais String 34 DATA U. S. B. DATA D 00 6F M. o. u. DATA s. e.. S. DATA E T. D... DATA String34 : contient les données descriptives de la souris en unicode (ici «U.S.B. M.o.u.s.e. S.T.D.» Le contenu des rapports (envoyé toute les 10 trames) de la souris («input report») : # # # Déplacement d une déplacement de 5 unités click bouton 2 Unité (droite) selon Y (droite) en X et 3 unités (gauche) en Y Exo 3 : Couche blanche (paquet) Chaque transaction contient une succession de paquets TDH : Token (jeton), Data (données, optionnel, Handshake). Selon le type de transfert, on peut avoir différentes combinaisons : TDH, TH, etc T :Le jeton peut être de différente nature selon l action à venir : T IN ou T OUT ou T SETUP (voire T SOF ). Un jeton SETUP caractérise entièrement la requête (la direction, le type et la source du transfert, suivi du type de requête et du nom du descripteur demandé avec sa longueur reservée). D : Le paquet DATA vient immédiatement après un jeton SETUP ou un jeton IN ou OUT. Pour un périphérique basse vitesse, il y a alternance DATA0/DATA1 (8 octets max) H : Ce paquet indique que le paquet de données a été reçu sans erreur (par le host ou le device selon le sens du transfert) Donner le contenu des champs de chaque paquet : SYNC/PID/SPecific Information/CRC/EOP. Seul le champ SPI est différent (sa structure) : «ADDR + EndP» pour Token (T), Payload pour Data (D), vide pour Handshake (H). Les valeurs des PID sont adaptées selon l action (voir question suivante) Identifier et vérifier chaque PID (pour chaque paquet) : les bits 0-3 sont complétés par le complément à 2 pour la détection d erreur relative au seul PID, on obtient un codage du PID sur 1 octet. Code PID SETUP : 1101 ( D) octet : 0 x 2D Code PID IN : 1001 ( 9) octet : 0 x 69 Code PID OUT : 0001 ( 1) octet : 0 x E1 Code PID DATA0 : 0011 ( 3) octet : 0 x C3 Code PID DATA1 : 1011 ( B) octet : 0 x 4B Code PID ACK : 0010 ( 2) octet : 0 x D2 E. MAGAROTTO 10

BM Le bus USB 09/05/2013. Le Port USB

BM Le bus USB 09/05/2013. Le Port USB Le Port USB 1 USB : Universal Serial Bus L'Universal Serial Bus (USB) est un bus informatique (série synchrone), il sert à brancher des périphériques informatiques à un hôte (ordinateur). 1)Historique

Plus en détail

L'USB en bref Donner un sens au standard USB

L'USB en bref Donner un sens au standard USB Document traduit du site Beyond Logic Chapitre 7 L'Enumération L'USB en bref Donner un sens au standard USB L'énumération est la manière de déterminer l'appareil qui vient juste d'être branché au bus et

Plus en détail

AUDIT G13. Notice d utilisation. Version 1-000 du 21/11/2007

AUDIT G13. Notice d utilisation. Version 1-000 du 21/11/2007 AUDIT G13 Notice d utilisation Version 1-000 du 21/11/2007 Sommaire de la notice 1) descriptif des fonctions 2) Configuration (logiciel configurateur) 2.1) Chargement du logiciel 2.2) Lancement du logiciel

Plus en détail

Le bus USB. I) Introduction : II) Architecture du bus USB :

Le bus USB. I) Introduction : II) Architecture du bus USB : Le bus USB I) Introduction : Le bus USB est comme son nom l'indique un bus série (Universal Serial Bus). Le bus USB s'est répandu de façon très significative ces dernières années, que ce soit dans les

Plus en détail

Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20

Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20 FICHE D'INFORMATION TECHNIQUE 044 15/11/2008 Gamme Sagem Monétel Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20 BUT : Pouvoir faire dialoguer un terminal et une caisse enregistreuse Ce

Plus en détail

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur Exercices sur La couche Transport Principe de la récupération d erreur dans TCP» Fenêtre d anticipation avec re-émission sélective et acquittements cumulatifs (voir chapitre Contrôle d erreur) 4 3 2 Transport

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN Introduction F. Nolot 2009 2 Architecture d'un réseau Pour séparer, sur un réseau global, les rôles de chacun Solution classique : utilisation de sous-réseaux

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Connexion des systèmes SLC en tant qu E/S décentralisées aux processeurs PLC-5

Connexion des systèmes SLC en tant qu E/S décentralisées aux processeurs PLC-5 Guide de référence Ce document associe la documentation existante des PLC et SLC pour expliquer la communication entre ces deux types de systèmes sur une liaison RIO. Ces informations sont complémentaires

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Nous allons créer un réseau pair à pair avec deux ordinateurs. Lancez le simulateur réseau. Vous devriez obtenir la fenêtre suivante :

Nous allons créer un réseau pair à pair avec deux ordinateurs. Lancez le simulateur réseau. Vous devriez obtenir la fenêtre suivante : 1. PRISE EN MAIN DU SIMULATEUR RESEAU 1 1.1. Créer un réseau pair à pair (peer to peer) Nous allons créer un réseau pair à pair avec deux ordinateurs. Lancez le simulateur réseau. Vous devriez obtenir

Plus en détail

Pilotage à distance via une liaison LIFI

Pilotage à distance via une liaison LIFI C3 4 VALIDER LE CHOIX D UNE ARCHITECTURE MATERIELLE/LOGICIELLE. C4 1 CABLER ET/OU INTEGRER UN MATERIEL. C4 3 ADAPTER ET/OU CONFIGURER UNE STRUCTURE LOGICIELLE. C4 5 TESTER ET VALIDER UN MODULE LOGICIEL

Plus en détail

et de développer le marché des maisons intelligentes en convenant d un standard industriel commun et en le proposant comme standard international

et de développer le marché des maisons intelligentes en convenant d un standard industriel commun et en le proposant comme standard international En 1997 Batibus EIB EHS ont décidé de s associer et de développer le marché des maisons intelligentes en convenant d un standard industriel commun et en le proposant comme standard international La spécification

Plus en détail

Travaux pratiques : Basculement DHCP sous «Ubuntu 14.04.1»

Travaux pratiques : Basculement DHCP sous «Ubuntu 14.04.1» Travaux pratiques : Basculement DHCP sous «Ubuntu 14.04.1» Diagramme de topologie : DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) est un protocole réseau permettant d'assigner automatiquement des informations

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR PEL 1000 / PEL 1000-M

GUIDE DE L'UTILISATEUR PEL 1000 / PEL 1000-M V1.0 (19.02.2015) 1 (8) MISE EN SERVICE Montage - Le transmetteur doit être installé au-dessus du point de mesure pour éviter les problèmes de condensation. - La surpression du conduit est détectée en

Plus en détail

La Couche Liaison. Modèle OSI : couche 2

La Couche Liaison. Modèle OSI : couche 2 La Couche Liaison Modèle OSI : couche 2 La Couche Liaison Objectif : assurer une communication fiable et efficace entre deux machines adjacentes, ie les données échangées par la couche réseau r doivent

Plus en détail

Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé.

Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé. Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé. La présente invention concerne le domaine des équipements informatiques

Plus en détail

COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : II. INTÉRÊT DE LA COMMUNICATION SÉRIE : III. MODE DE TRANSMISSION SÉRIE :

COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : II. INTÉRÊT DE LA COMMUNICATION SÉRIE : III. MODE DE TRANSMISSION SÉRIE : COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : En télécommunications et en informatique, la communication série est l'action d'envoyer des données bit par bit, séquentiellement, sur un canal de communication ou un

Plus en détail

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010 Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - Contenu CONTENU... 2 INSTALLATION DU LOGICIEL... 3 1. Installation du driver USB... 3 2. Installation du logiciel... 7 1. UTILISATION DU LOGICIEL... 8 2. RAPPEL

Plus en détail

Gestion des fichiers

Gestion des fichiers Gestion des fichiers Généralités Un fichier (file) est un ensemble de données portant un nom et généralement situé en mémoire secondaire. Les opérations courantes à effectuer sur un fichier sont open :

Plus en détail

Logiciel d application

Logiciel d application Logiciel d application Interface IP/KNX Caractéristiques électriques/mécaniques: voir notice du produit Référence produit Désignation produit Réf. logiciel d'application Produit filaire Produit radio TYF120

Plus en détail

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF TP-Projet SGF 1. Introduction L objectif de ce mini-projet est de réaliser un Système de Gestion de Fichiers simplifié capable de gérer des accès à des fichiers séquentiels de type flot. L idée est ici

Plus en détail

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau Michael Choisnard, Arnaud Da Costa, Benoît Darties Mars 2010 L objectif de ce TP est de développer et mettre en

Plus en détail

INRIA Lorraine - projet TRIO

INRIA Lorraine - projet TRIO Le réseau CAN (Controller Area Network) Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO nnavet@loria.fr - http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de ce cours proviennent de : - spécification CAN (CAN in

Plus en détail

1 ) Relier la platine de test du PicBasic au PC par le câble USB de programmation habituel et par le câble série entre les deux prises DB9.

1 ) Relier la platine de test du PicBasic au PC par le câble USB de programmation habituel et par le câble série entre les deux prises DB9. TP sur la liaison série entre PC et Picbasic. L'objectif de ce TP est de mesurer et analyser le signal série transmis entre deux équipements informatiques. Le signal sera envoyé à partir du PC vers le

Plus en détail

LES PROTOCOLES TCP ET UDP

LES PROTOCOLES TCP ET UDP LES PROTOCOLES TCP ET UDP 1. LES NUMEROS DE PORT TCP et UDP sont des protocoles de la couche Transport (niveau 4) du modèle OSI. A la réception d'un datagramme, une machine est identifiée de manière unique

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail

Ordinateurs, Structure et Applications

Ordinateurs, Structure et Applications Ordinateurs, Structure et Applications Cours 19, Le USB Etienne Tremblay Université Laval, Hiver 2012 Cours 19, p.1 USB signifie Universal Serial Bus USB Le USB a été conçu afin de remplacer le port série

Plus en détail

guide de mise en service rapide

guide de mise en service rapide guide de mise en service rapide 1 principe général La table Rodeon TurnIt! est conçue pour réaliser automatiquement des prises de vue d objets sous toutes leurs faces afin de produire des fichiers interactifs

Plus en détail

Module de base Informatique Technique

Module de base Informatique Technique Haute École Spécialisée Technique et Informatique Electrotechnique et Technique de communication Laboratoire pour Informatique Technique Module de base Informatique Technique Partie 2: Applications Réseaux

Plus en détail

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur Comment utiliser les options avancées Manuel d'utilisateur (V.1.1) Manuel des options avancées 1 Sommaire: P. 3 Options Générales P. 4 Les options Live Board P. 6 Les options des Interfaces (Devices) P.

Plus en détail

433,92 MHz / 868,35 MHz +-150KHz 0 à 100 m en champ libre

433,92 MHz / 868,35 MHz +-150KHz 0 à 100 m en champ libre DATA SHEET SCIEL_READER R SCIBT27 LECTEUR D IDENTIFIANTS ACTIFS RFID LONGUE PORTEE Relais intégré «Mains Libres» : Système de lecture automatique sans contact ni manipulation des identifiants RFID active

Plus en détail

Ce protocole est basé sur le protocole Concert (document Concert référence 095 version 2.0 du 01/09/2001)

Ce protocole est basé sur le protocole Concert (document Concert référence 095 version 2.0 du 01/09/2001) F I C H E D ' I N F O R M A T I O N T E C H N I Q U E 0 4 4 E 1 1 / 0 8 / 2 0 1 1 Gammes TELIUM1 et 2 Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, ict220, ict250, iwl250 BUT : Pouvoir faire dialoguer

Plus en détail

LES GUIDES. Gestion des sites

LES GUIDES. Gestion des sites LES GUIDES Gestion des sites 1 4. Gestion des sites 4.1 Pièces : 4.2 Equipements : 4.2.1 Création d un équipement La création d un équipement passe par la sélection d un type d équipement dans le bandeau

Plus en détail

Utilisation de Conference Manager pour Microsoft Outlook

Utilisation de Conference Manager pour Microsoft Outlook Utilisation de Conference Manager pour Microsoft Outlook Mai 2012 Sommaire Chapitre 1 : Utilisation de Conference Manager pour Microsoft Outlook... 5 Présentation de Conference Manager pour Microsoft

Plus en détail

Manuel d utilisation. Logiciel de contrôle à distance via interface Bluetooth

Manuel d utilisation. Logiciel de contrôle à distance via interface Bluetooth Manuel d utilisation Logiciel de contrôle à distance via interface Bluetooth Description générale : Le contrôle à distance de chaque lampadaire photovoltaïque est essentiel pour faire des diagnostics et

Plus en détail

Compteur totalisateur Affichage grand format, hauteur 14 mm Affichage LED, 6 digits Format DIN 48 x 96 mm N 214

Compteur totalisateur Affichage grand format, hauteur 14 mm Affichage LED, 6 digits Format DIN 48 x 96 mm N 214 Compteur totalisateur Affichage grand format, hauteur 14 mm Affichage LED, 6 digits Format DIN 48 x 96 mm N 214 Points forts - Affichage 6 digits, LED rouge 14 mm - Totalisateur 6 digits avec signe, facteur

Plus en détail

Le protocole TCP. PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données urgentes Les options Conclusion

Le protocole TCP. PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données urgentes Les options Conclusion Le protocole TCP cb (/home/kouna/d01/adp/bcousin/fute/cours/internet/04-tcp.fm- 18 Septembre 1998 09:25) PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données

Plus en détail

Réseaux en automatisme industriel

Réseaux en automatisme industriel Réseaux en automatisme industriel IUT-1 département GEii - 1 28/11/2008 1 Les Architectures d automatismes industriel Modèle multicouche Couche liaison Couche application 28/11/2008 2 Approche multicouche

Plus en détail

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN Le bus CAN Le protocole CAN principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN à l oscilloscope Réception

Plus en détail

Notice brève Capteur 3D mobile. O3M15x 80222723/00 08/2014

Notice brève Capteur 3D mobile. O3M15x 80222723/00 08/2014 Notice brève Capteur 3D mobile O3M15x 80222723/00 08/2014 Contenu 1 Sur cette notice 4 1.1 Symboles utilisés 4 1.2 Avertissements utilisés 4 2 Consignes de sécurité 4 3 Fonctionnement et caractéristiques

Plus en détail

Corrigé du TP 2 Réseaux

Corrigé du TP 2 Réseaux Corrigé du TP 2 Réseaux Adresses IP, routage et sous-réseaux C. Pain-Barre INFO - IUT Aix-en-Provence version du 24/12/2010 1 Adressage IP 1.1 Limites du nombre d adresses IP 1.1.1 Adresses de réseaux

Plus en détail

Impression de documents avec Optymo

Impression de documents avec Optymo Impression de documents avec Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes en caractères

Plus en détail

Universal Serial Bus

Universal Serial Bus Universal Serial Bus 1 CARACTERISTIQUES PHYSIQUES 1.1 Introduction : Le nouveau Bus de connexion série, promu par les principaux constructeurs informatiques et éditeurs de logiciels (Compaq, DEC, IBM,

Plus en détail

ETUDE DU LEVE VITRE ELECTRIQUE

ETUDE DU LEVE VITRE ELECTRIQUE Partie D ETUDE DU LEVE VITE ELECTIQUE Etude du fonctionnement du système d anti-pincement Etude du bus CAN Temps conseillé : 1h00. Ce dossier est constitué de : - 11 pages numérotées de D1 à D11 (Questionnement

Plus en détail

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Licence Professionnelle Vega MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Projet Tutoré 2013-2014 Sahin Mustafa et Lopez Jhonatan Remerciements Le projet présenté dans ce compte rendu,

Plus en détail

Application Note AN-157. Imprimantes MTH, MRSi & MRTi avec protocole Modbus sur TCP/IP

Application Note AN-157. Imprimantes MTH, MRSi & MRTi avec protocole Modbus sur TCP/IP Application Note Rev 4.0 Imprimantes MTH, MRSi & MRTi avec protocole Modbus sur TCP/IP Les gammes d'imprimantes MTH-2500, MTH-3500, MRSi et MRTi peuvent être livrées en option Modbus sur support physique

Plus en détail

Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR

Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR Laboratoire d électronique et de technologie de l information Département Conception et Intégration dans les Systèmes Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR MyHeart 15/12/04 L.Jouanet 1.01 1/8

Plus en détail

Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs

Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs NOTICE D INSTALLATION Constructeur français Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs Sommaire 1 PRESENTATION... 3 2 INSTALLATION... 3 3 DRIVERS... 5 4 CONNEXION...

Plus en détail

FICHE D'AIDE À L'INSTALLATION

FICHE D'AIDE À L'INSTALLATION FICHE D'AIDE À L'INSTALLATION TX Transmetteur Comptage Compteurs d'energie TX ENERGY + PULSE 800-013 (169 MHz) IG FR 800-013-a DESCRIPTIF Boîtier fermé Boîtier ouvert ❸ ❹ ⓫ ⓬ ⓭ ⓮ ❷ ❺ ❿ ⓯ ❶ ❾ ❽ ❼ ❻ ❶ Etiquette

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS ÉCOLO TRI. Éléments de correction

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS ÉCOLO TRI. Éléments de correction BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS ÉCOLO TRI Éléments de correction Les compléments d information, écrits en caractères italiques, sont uniquement

Plus en détail

Généralité sur le Modbus RTU

Généralité sur le Modbus RTU 1, square Marcel Fournier 92130 Issy les Moulineaux Tél. : + 33 1 79 73 50 40 Fax : + 33 1 46 26 27 84 Généralité sur le Modbus RTU Introduction : Le protocole Modbus est un protocole de dialogue basé

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière;

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière; Rec. UIT-R F.1104 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1104 CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES RADIOÉLECTRIQUES POINT À MULTIPOINT UTILISÉS POUR LA CONNEXION RNIS DANS LA PORTION DE QUALITÉ LOCALE DU RÉSEAU (Question UIT-R

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS TP sur IP L'objectif de ce premier TP est de vous montrer comment les données circulent dans un réseau, comment

Plus en détail

SOMMA NOTICES TEBIS. Les composants de base. Les produits d entrée. Les commandes à distance. Les produits de sortie.

SOMMA NOTICES TEBIS. Les composants de base. Les produits d entrée. Les commandes à distance. Les produits de sortie. SOMMA NOTICES TEBIS Les composants de base Les produits d entrée Les commandes à distance Les produits de sortie Les variateurs Les commandes de volets et stores Les répartiteurs d éclairage Les capteurs

Plus en détail

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6)

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) R&T1 R1 TD3 Rappels et compléments : Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) commutation de circuits, par paquets, de messages

Plus en détail

Communication entre le récepteur Bluetooth et le microcontrôleur PIC16F88

Communication entre le récepteur Bluetooth et le microcontrôleur PIC16F88 SI Communication entre le récepteur Bluetooth et le microcontrôleur PIC16F88 COURS / TP 1. présentation Grace à l application Hyper Terminal, vous allez envoyer à distance et sans fil des ordres depuis

Plus en détail

Couche transport TCP

Couche transport TCP Couche transport TCP Sébastien Jean IUT de Valence Département Informatique v3.1, 30 avril 2012 TCP, en bref Généralités TCP? TCP (Transmission Control Protocol, RFC 793) fournit un service de transfert

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS (1/1) ORGANISER et SYNCHRONISER leur DIALOGUE

GÉNÉRALITÉS (1/1) ORGANISER et SYNCHRONISER leur DIALOGUE GÉNÉRALITÉS (1/1) Les couches supérieures du modèle OSI (Session, Présentation et Application) offrent des services orientés «utilisateur». Elles opèrent sur un canal de communication sans erreur fourni

Plus en détail

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire.

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire. Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA Réseaux & Protocoles Client pair-à-pair Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire Page 1 sur 10 Introduction - Présentation du projet 3 Fonctionnement coté graine 4 Fonctionnement

Plus en détail

2014 Electronics For Imaging. Les Informations juridiques rédigées pour ce produit s appliquent au contenu du présent document.

2014 Electronics For Imaging. Les Informations juridiques rédigées pour ce produit s appliquent au contenu du présent document. 2014 Electronics For Imaging. Les Informations juridiques rédigées pour ce produit s appliquent au contenu du présent document. 9 juin 2014 Table des matières 3 Table des matières Exemples de flux d impression

Plus en détail

Windows Communication Foundation (WCF)

Windows Communication Foundation (WCF) Windows Communication Foundation (WCF) Les chapitres du livre Avant-propos Les bases de WCF La création d un service WCF L hébergement d un service WCF La consommation d un service WCF Conclusion Pour

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Logiciel de gestion d imprimante

Logiciel de gestion d imprimante Cette rubrique aborde notamment les aspects suivants : «Utilisation du logiciel CentreWare», page 3-10 «Utilisation des fonctions de gestion de l imprimante», page 3-12 Utilisation du logiciel CentreWare

Plus en détail

NE316 TP3 le protocole TFTP

NE316 TP3 le protocole TFTP 3 A EIS App NE316 TP3 le protocole TFTP 1. Préparation Comme le client TFTP n est pas installé sur le PC, on commence par le télécharger. Pour la suite, nous avons perdu toutes nos traces. Pour les refaire,

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES CONVERSION DE DONNEES Baccalauréat Sciences de l'ingénieur A1 : Analyser le besoin A2 : Composants réalisant les fonctions de la chaîne d information B1 : Identifier la nature de l'information et la nature

Plus en détail

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan:

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan: Les couches transport UDP et TCP Bibliographie et sources Objectifs et plan: Couche 4 : plaque tournante entre Fournisseurs des services de transport (les «réseaux») Utilisateurs des services de transport

Plus en détail

POSTE 5 Régulateurs T640

POSTE 5 Régulateurs T640 POSTE 5 Régulateurs T640 POSTE 5 Régulateurs T640 1. Présentation du réseau de régulateurs Eurotherm T640 2. Raccordement des entrées et sorties des T640 3. Configuration du projet 3.1. Connexion au réseau

Plus en détail

Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport

Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport Un message est identifié par sa source et sa destination ; comment distinguer plusieurs applications/flux sur une même machine? => la notion de

Plus en détail

Guide. d installation. Dune HD TV 102. Contenu. Installation. Configuration. Fonctionnement

Guide. d installation. Dune HD TV 102. Contenu. Installation. Configuration. Fonctionnement Guide d installation Contenu BoxTV K-Net Installation Dune HD TV 102 Configuration Fonctionnement Contenu du kit 1x BoxTV K-Net 1x Antenne 1x Télécommande (piles AAA incluses) 1x Rallonge de capteur télécommande

Plus en détail

L architecture des réseaux

L architecture des réseaux L architecture des réseaux les principes le modèle OSI l'architecture TCP/IP Architecture de réseaux : problèmes Comment concevoir un système complexe comme les réseaux? Établissement/Fermeture des connexions

Plus en détail

Guide d utilisation du projecteur réseau

Guide d utilisation du projecteur réseau Guide d utilisation du projecteur réseau Table des matières Préparation...3 Connecter le projecteur à votre ordinateur...3 Connexion sans fil (pour certains modèles)... 3 QPresenter...5 Configuration minimale

Plus en détail

MODBus RTU DANS LES ENREGISTREURS CAMRegis

MODBus RTU DANS LES ENREGISTREURS CAMRegis 157FHF3 F 1. INTRODUCTION MODBus RTU DANS LES ENREGISTREURS CAMRegis Ce document explique à l'utilisateur le fonctionnement du protocole série de communications MODBus RTU implémenté par AKO dans les enregistreurs

Plus en détail

La couche liaison de données

La couche liaison de données Cours de réseaux informatiques La couche liaison de données Rushed KANAWATI Département GTR - IUT de Villetaneuse 2001 rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr 2 / 36 Sommaire Problématique Liaison de données

Plus en détail

Automatisme et automatique

Automatisme et automatique Automatisme et automatique Le document ci-dessous traite de l automatisme «recherche de défaut» présent dans les cellules tertiaires qui sont liés au schémas des liaisons à la terre IT. L objectif est

Plus en détail

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus RÉSEAU DE CHAMPS Modbus Protocole Quand vous voulez envoyer une lettre par la poste : Vous placez votre lettre dans une enveloppe; Sur le Recto, vous inscrivez l adresse du destinataire; Au dos, vous écrivez

Plus en détail

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101 ExAONG Français p 1 Foxy Version : 2101 ExAONG 1 Introduction La console Foxy est une console ExAO de nouvelle génération : Elle accepte les capteurs dotés d un afficheur LCD. Aucun pilote, aucune installation

Plus en détail

SIMULATEUR RESEAU Version 2.0 Manuel utilisateur

SIMULATEUR RESEAU Version 2.0 Manuel utilisateur SIMULATEUR RESEAU Version 2.0 Manuel utilisateur Présentation de l application Le programme «Simulateur Réseau» est destiné à faciliter l apprentissage des concepts liés aux réseaux d ordinateurs. Dans

Plus en détail

Programmation d un automate Schneider - TSX 37 - LOGICIEL PL7 MICRO

Programmation d un automate Schneider - TSX 37 - LOGICIEL PL7 MICRO Programmation d un automate Schneider - TSX 37 - LOGICIEL PL7 MICRO Présentation du logiciel Le logiciel PL7 Micro permet la programmation des automates Schneider de la série TSX 37. C est un logiciel

Plus en détail

serveur domovea TJA450

serveur domovea TJA450 serveur domovea TJA450 tebis FR SOMMAIRE I. LES AUTOMATISMES, DEFINITION... 4 II. CREER UN AUTOMATISME... 5 1. Exemple 1 : Départ en vacances...5 2. Exemple 2 : Partir au travail...10 3. Exemple 3 : Partir

Plus en détail

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 56 CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 6.1 INTRODUCTION : Afin de fournir un accès efficace et pratique au disque, le SE impose un système de gestion de fichiers (SGF) pour permettre de stocker,

Plus en détail

Logiciel Teleinfo 2 compteurs document révision 1.40

Logiciel Teleinfo 2 compteurs document révision 1.40 Logiciel Teleinfo 2 compteurs document révision 1.40 1- Installation des logiciels Après avoir téléchargé la dernière version du logiciel de pilotage de l'interface lancez l'installation : Teleinfo 1_40.exe

Plus en détail

Modbus 06/05/2013. Version 1.3

Modbus 06/05/2013. Version 1.3 06/05/2013 Version 1.3 Le protocole Modbus TCP, mode «Maître» Table des matières 1 Pré-requis... 3 2 Connecteur Modbus... 3 2.1 Ajout d un connecteur Modbus TCP... 3 2.2 Configuration d un connecteur Modbus

Plus en détail

Double-cliquez sur l'icône "Keep-it-Easy System" pour lancer le logiciel et le menu principal se présente comme l'image n 1.

Double-cliquez sur l'icône Keep-it-Easy System pour lancer le logiciel et le menu principal se présente comme l'image n 1. Manuel d'utilisation du logiciel du moniteur ECG REF. 23 500 10 Sommaire : 1. Menu principal 2. Description des fonctions principales 2.1 Gestionnaire d'archives 2.2 Continuer l'affichage des données 2.3

Plus en détail

Transport de contenu multimédia

Transport de contenu multimédia Transport de contenu multimédia Jean Le Feuvre Cyril Concolato lefeuvre, concolato @telecom-paristech.fr Plan Définitions et problèmes généraux Étude détaillée de certains modes de transport Streaming

Plus en détail

Guide d utilisation Logiciel LogControl DL

Guide d utilisation Logiciel LogControl DL Guide d utilisation Logiciel LogControl DL Version 2.0.4.45 Table des matières 1. Introduction 3 2. Structure du programme 3 2.1 Menu principal.....................................................................................3

Plus en détail

Mise en situation FOUR. Température. Capteur. température. Ethernet. Le capteur attend une demande de connexion du PC pour envoyer la valeur de la

Mise en situation FOUR. Température. Capteur. température. Ethernet. Le capteur attend une demande de connexion du PC pour envoyer la valeur de la François SCHNEIDER Mise en situation Température FOUR Capteur température Ethernet Le PC effectue une requête de connexion au capteur de température, il reçoit la valeur de la mesure de la température

Plus en détail

Centrale d attitude TRIDENT. MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL tri_log

Centrale d attitude TRIDENT. MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL tri_log Laboratoire d électronique et de technologie de l information Département Conception et Intégration dans les Systèmes Centrale d attitude TRIDENT MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL tri_log Michel ANTONAKIOS

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Livret d'utilisation de l'extranet du lycée C.F.A. du Mené. Sommaire

Livret d'utilisation de l'extranet du lycée C.F.A. du Mené. Sommaire Livret d'utilisation de l'extranet du lycée C.F.A. du Mené. Sommaire Extranet La plateforme de cours Moodle...1 1 Accès...1 2 Créer et modifier des cours...2 2.1 Paramètres du cours...3 2.2 Attribution

Plus en détail

FP1 : GESTION DU CYCLE DE FONCTIONNEMENT

FP1 : GESTION DU CYCLE DE FONCTIONNEMENT Tle Bac Pro SEN septembre 2010 Séquence n 1 : Etude de la fonction principale FP1 SYSTEME DE SOUDAGE ET D'IMPRESSION PROBLEMATIQUE Comment le microcontrôleur communique-t-il avec les composants? OBJECTIFS

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol

Dynamic Host Configuration Protocol Dynamic Host Configuration Protocol 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

Mode d emploi Enregistreur sur Carte SD pour Testomat 2000

Mode d emploi Enregistreur sur Carte SD pour Testomat 2000 Mode d emploi Enregistreur sur Carte SD pour Testomat 2000 Carte enfichable pour sauvegarder les messages et les résultats d analyses du Testomat 2000 sur carte SD Sommaire Sommaire Sommaire... 2 Informations

Plus en détail

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P Université de Strasbourg L3 Informatique UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010 TD Révisions R&P Partie I On considère une connexion TCP entre 2 machines MA et MB. Le RTT, supposé constant,

Plus en détail

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images PROJET C : Traitement d images 1 SOMMAIRE 1) Schéma et structure a) Schéma de la structure b) Les structures utilisées La structure image La structure calque La structure LUT La structure Historique et

Plus en détail

Sujets de projet de Langages de Spécification. Catalin Dima

Sujets de projet de Langages de Spécification. Catalin Dima Sujets de projet de Langages de Spécification Catalin Dima Cadre général Chaque sujet demande la modélisation en NuSMV d une spécification décrite en français, plus la vérification de trois formules LTL,

Plus en détail

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante :

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante : GI-1001, 24 avril 2012 Nom/Matricule : Examen 2 Cet examen vaut 40% de la note totale du cours. Les questions seront corrigées sur un total de 40 points. La valeur de chaque question est indiquée avec

Plus en détail

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Le port série GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Définition et historique Le port série est un très vieux port utilisé dans les tout premiers ordinateurs.

Plus en détail

L USB ET SA NORME. Ce document en est à sa première version au 21 septembre 2002

L USB ET SA NORME. Ce document en est à sa première version au 21 septembre 2002 L USB ET SA NORME Ce document à pour but d aider les personnes qui souhaitent se familiariser avec le bus USB. Ce document, très sommaire en fait, vu la complexité de cette norme, n a pas du tout la prétention

Plus en détail

Notes de mise à jour client Fiery Color Profiler Suite, Version 4.7

Notes de mise à jour client Fiery Color Profiler Suite, Version 4.7 Notes de mise à jour client Fiery Color Profiler Suite, Version 4.7 Le présent document contient des informations importantes concernant cette version du logiciel. Vous devez les communiquer à tous les

Plus en détail