FIGIEFA. Le nouveau Règlement Automobile d Exemption par Catégorie (REC) 1400/2002/CE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FIGIEFA. Le nouveau Règlement Automobile d Exemption par Catégorie (REC) 1400/2002/CE"

Transcription

1 FIGIEFA FEDERATION INTERNATIONALE DES GROSSISTES, IMPORTATEURS & EXPORTATEURS EN FOURNITURES AUTOMOBILES INTERNATIONAL FEDERATION OF AUTOMOTIVE AFTERMARKET DISTRIBUTORS Le nouveau Règlement Automobile d Exemption par Catégorie (REC) 1400/2002/CE Opportunités pour des distributeurs indépendants de pièces de rechange automobiles & autres opérateurs de la filière indépendante

2 Synthèse des opportunités Promouvoir activement les termes pièces de rechange d origine et pièces de qualité équivalente comme label de qualité dans la filière indépendante de la rechange automobile. Promouvoir les pièces de rechange concurrencées auprès des réparateurs agréés et des concessionnaires : ils ont le droit de s approvisionner en pièces de qualité équivalente auprès des réseaux des distributeurs indépendants. Les fournisseurs de première monte devraient marquer leur équipement d origine avec leur marque et logo, pour que le client puisse se rendre compte de l origine réelle de la pièce. Promouvoir les services d entretien et de réparation dès le premier jour pour les véhicules neufs : les réparateurs indépendants ont le droit de fournir des services de réparation et d entretien pendant la période de garantie d un véhicule. Faire usage du droit amélioré à l accès aux informations techniques. Les opérateurs indépendants doivent recevoir les mêmes informations techniques nécessaires pour l entretien, le service et les réparations que les réparateurs agréés. Pour les distributeurs de pièces indépendants, cet accès est une chance supplémentaire de développer et de promouvoir leurs services d informations techniques auprès de leurs clients. Les distributeurs de pièces indépendants peuvent contacter des constructeurs et se renseigner sur les normes et conditions à remplir pour devenir distributeurs agréés des pièces d origine des constructeurs, si un tel contrat s inscrit dans leur stratégie.

3 Le nouveau Règlement d Exemption par Catégorie Opportunités pour le marché indépendant de la rechange Le nouveau Règlement automobile d exemption par catégorie (REC) 1400/2002/CE, entré en vigueur le 1er octobre 2002, constitue le nouveau cadre juridique pour la distribution automobile et les contrats de service. Contenant également d importantes dispositions pour le marché de l après-vente, le nouveau REC a pour objectif de créer plus de concurrence sur les marchés de l après-vente et de l entretien ainsi que sur celui de l approvisionnement en pièces de rechange automobile. La Commission européenne compte préserver ainsi le droit de l automobiliste de faire entretenir, maintenir et réparer son véhicule chez le réparateur de son choix et à des prix résultant de la libre concurrence. Cette brochure explique les opportunités offertes par le nouveau REC aux acteurs de la filière indépendante. Le nouveau REC est un cadre juridique qui accorde à tous les acteurs du marché de plus grandes libertés et une plus grande marge de manoeuvre pour augmenter la concurrence. La Commission européenne attend de la filière indépendante qu elle utilise ce nouveau système. Votre association nationale et votre association internationale, la FIGIEFA, vous accompagneront tout au long de ce processus permanent. FIGIEFA 1 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE

4 Pièces de rechange Définitions L une des innovations les plus significatives pour la filière indépendante est la nouvelle définition du terme pièces de rechange d origine. La nouvelle définition comprend trois catégories de pièces de rechange d origine définies par la Commission elle-même : Les pièces de rechange fabriquées par les constructeurs automobiles eux-mêmes; Les pièces de rechange fournies par l équipementier au constructeur automobile, lequel les vend à ses distributeurs. Le constructeur peut exiger d apposer sa marque et son logo sur les pièces distribuées par son réseau; cependant, le fabricant de pièces ne doit pas être empêché d apposer le sien. Les pièces de rechange fabriquées par les fabricants de pièces (qu ils soient ou non fournisseurs de pièces d origine) selon les spécifications et normes de fabrication fournies par le constructeur automobile concerné et livrées au marché indépendant de la rechange. Ces pièces ne portent naturellement que la marque ou le logo du fabricant de pièces. FIGIEFA 2 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE Le terme de pièces de rechange d origine n est donc plus défini en fonction du système de distribution du constructeur automobile, mais de la qualité des composants. Les pièces qui respectent les spécifications et normes de fabrication fournies par le constructeur peuvent être offertes et vendues comme pièces de rechange d origine. Cette nouvelle définition rompt avec le monopole obtenu par les constructeurs automobiles sur la définition des pièces d origine et ouvre de nouvelles chances commerciales au marché indépendant de la rechange. Le nouveau REC définit également les pièces de rechange de qualité équivalente : d après la définition donnée dans la Brochure Explicative, la pièce de rechange est dite de qualité équivalente si elle correspond à la qualité des composants utilisés pour le montage du véhicule considéré tout en n étant pas fabriquée conformément aux spécifications et normes de fabrication fournies par le constructeur automobile. Ces pièces sont de même qualité que les pièces d origine sinon supérieure.

5 Obligations de certification Les partenaires agréés du constructeur automobile (concessionnaires et garages agréés) sont d après le REC obligés d utiliser des pièces de qualité au moins équivalente, de qualité d origine ou de qualité supérieure. Pour faciliter les ventes des distributeurs indépendants aux partenaires autorisés des constructeurs et pour éviter d éventuels litiges avec ces constructeurs, les fournisseurs de pièces sont invités à délivrer, sur demande, un certificat attestant quelles pièces sont conformes et ont la même qualité que les composants utilisés pour le montage du véhicule en question. Cette déclaration de conformité peut être faite par tout moyen disponible au fabricant, soit sur l emballage, sous forme de déclaration distincte ou bien encore sur l Internet. L exigence d une telle attestation formelle ne s applique pas en cas de vente de pièces de rechange à des réparateurs indépendants. Cependant, pour des raisons commerciales et pour promouvoir le label de qualité pièces de rechange d origine ou pièces de rechange de qualité équivalente dans la filière indépendante, il est recommandé de joindre cette déclaration de qualité également pour la vente dans le secteur indépendant. Opportunités La nouvelle définition de pièces de rechange d origine ouvre de nouvelles opportunités commerciales aux fabricants de pièces de rechange, aux distributeurs indépendants et aux réparateurs indépendants. Tous les acteurs indépendants devraient accentuer l utilisation des termes de pièces de rechange d origine et de pièces de rechange de qualité équivalente. La promotion de ces labels de qualité à travers des actions de publicité et de marketing deviendra un atout parce que, avec le temps, les consommateurs seront plus conscients de l origine réelle des pièces de rechange utilisées pour réparer leurs véhicules, et auront ainsi droit à la parole quant au choix des pièces à utiliser, à leur origine et à leur provenance. FIGIEFA 3 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE

6 Concessionnaires et réparateurs agréés Liberté d achat de pièces détachées concurrentielles sur le marché indépendant de la rechange Conformément au nouveau Règlement, le lien obligatoire entre la vente de nouveaux véhicules et le service après-vente est rompu. Concernant les ventes et les réparations, les concessionnaires peuvent se spécialiser soit dans les unes, soit dans les autres ou proposer les deux. De plus, les concessionnaires qui ont perdu leur contrat et les réparateurs indépendants peuvent postuler pour un contrat de réparation agréé non seulement pour une seule marque, mais aussi pour plusieurs (réparation multi-marques). Cependant, les avantages ou les inconvénients d une intégration dans le système de service d un constructeur comparés à l option de l indépendance doivent être analysés avec prudence. Concernant les pièces détachées, il est important de souligner que les deux parties du contrat, le concessionnaire et le réparateur agréé, ont le droit d acheter librement des «pièces de rechange d origine» ainsi que des pièces de rechange au moins de qualité équivalente (sinon supérieure) aux distributeurs indépendants de pièces de rechange. Ceci crée une alternative d approvisionnement efficace et augmente la concurrence sur la qualité des pièces. Une restriction imposée sur ce droit par un constructeur est considérée par l UE comme une violation grave du nouveau REC. FIGIEFA 4 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE Il est intéressant de noter que la Commission européenne a également souligné que, si un constructeur automobile venait à proposer lui-même des pièces de rechange de qualité différente (par exemple une economy line ), il ne pourrait interdire à ses partenaires agréés de se fournir en pièces détachées auprès de distributeurs indépendants qui correspondraient à ce standard de qualité différente. Le concessionnaire ou le réparateur agréé est libre de demander une déclaration de qualité au fabricant des pièces. Opportunités Les distributeurs indépendants de pièces de rechange peuvent promouvoir activement leurs pièces de rechange et leurs services auprès des concessionnaires et des garages agréés. Les distributeurs indépendants de pièces de rechange peuvent demander à leurs fournisseurs, pour leurs ventes aux distributeurs d automobiles et réparateurs agréés, une déclaration de qualité attestant que la pièce en question est «une pièce de rechange d origine» ou une «pièce de rechange de qualité équivalente conformément au REC». Les fournisseurs de pièces sont invités à répondre à une telle demande afin de pouvoir utiliser les avantages d une attestation de qualité pour leurs ventes et en cas de litige éventuel avec le constructeur automobile. Dès l émission de ce certificat, la charge de la preuve de la qualité des pièces de rechange est inversée et le constructeur qui éventuellement mettrait en question la qualité devrait prouver la non-conformité avec la définition du REC. Au quotidien, il faut accorder une attention particulière aux cas où un constructeur automobile propose des pièces de rechange d origine pour le service après-vente d une qualité différente. Dans ces cas, le concessionnaire ou réparateur agréé peut acheter et devrait y être encouragé - des pièces de rechange sur le marché indépendant qui correspondent à cette qualité différente.

7 Fournisseurs de pièces de rechange Liberté de fournir le marché indépendant de la rechange D après le nouveau Règlement, les constructeurs automobiles ne doivent pas empêcher leurs fournisseurs de pièces d origine de première monte de fournir également leurs composants aux distributeurs indépendants voire directement aux réparateurs agréés ou indépendants. Cette dernière option est cependant inefficace sur un plan logistique. De plus, les producteurs de pièces d origine peuvent marquer de leur marque et logo les composants OE qu ils fournissent aux constructeurs pour l assemblage de véhicules ainsi que pour la rechange et l entretien. Cette dernière disposition du REC est essentielle pour une concurrence efficace sur le marché de la réparation. La véritable origine d un composant n est reconnaissable par les consommateurs et les réparateurs que par la marque du fabricant de la pièce. Les pièces de rechange d origine et les pièces concurrencées vendues aux distributeurs indépendants ne portent bien sûr que la marque du fabricant de pièces de rechange. Opportunités Les fournisseurs de pièces de rechange ont le droit de vendre les pièces qu ils fabriquent pour l équipement de première monte également sur le marché indépendant de la rechange (naturellement marquées uniquement de leur propre marque ou logo). Le nombre de pièces nondisponibles sur le marché indépendant en raison de pratiques restrictives de la part des constructeurs devrait considérablement décroître. La situation contractuelle des fournisseurs de pièces faisant souvent obstacle au dépôt de plaintes de leur part, les distributeurs devraient surveiller le marché et réagir s ils constataient que certaines pièces, produites par leurs fournisseurs habituels, n étaient pas mises à leur disposition. Les fournisseurs de pièces d origine peuvent promouvoir activement leur marque et appliquer systématiquement leur logo sur l équipement de première monte afin que les consommateurs connaissent la véritable origine d une pièce. FIGIEFA 5 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE

8 Service, entretien et réparation pendant la période de garantie Nouvelles opportunités de service pour les réparateurs indépendants La Commission européenne a introduit dans sa brochure explicative une clarification importante concernant la question de savoir si les réparateurs indépendants pouvaient effectuer des tâches d entretien ou de réparation normales durant la période de garantie. De nombreux constructeurs ont tendance à subordonner le droit de garantie légale des propriétaires de voitures à l intervention sur le véhicule d un concessionnaire/réparateur agréé et à l utilisation des seules pièces d origine constructeurs. Cette pratique a été dénoncée par la Commission comme pratique déloyale de fidélisation du client. Il faut distinguer les cas suivants: pour des cas réels de réparations sous garantie, d entretien gratuit pour la clientèle ou de travaux relatifs aux rappels de véhicules, un constructeur a naturellement le droit d exiger de ses partenaires agréés qu ils utilisent exclusivement les pièces de rechange d origine qu il leur aura fournies. Ceci est légitime puisque dans ces cas précis le constructeur doit rectifier le défaut ou la pièce défectueuse gratuitement pour son client. Néanmoins, ces cas sont à distinguer de ceux qui concernent un entretien ou une réparation classique (p. ex. une vidange d huile ou une réparation suite à un accident) durant la période de garantie, c est-à-dire lorsque les questions de garantie, de service clientèle gratuit ou d actions de rappel de véhicules ne sont pas concernées. FIGIEFA 6 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE La Commission européenne précise bien que le consommateur ne doit pas perdre son droit de garantie envers le constructeur lorsqu un entretien ou une réparation normale a été réalisée par un réparateur indépendant. Par exemple, le constructeur ne peut donc pas refuser la garantie totale pour un starter ou pour une vitre électrique défectueuse, si une vidange d huile a été faite chez un réparateur indépendant. Par contre, si la réparation mal réalisée par un réparateur indépendant est à l origine du dommage, celui-ci en est naturellement responsable. Ces clarifications concernent la garantie légale de deux ans, mais la Commission européenne a expressément inclus les garanties étendues par les constructeurs et autres garanties contractuelles (dépassant le minimum légal stipulé par la Directive sur les biens de consommation 1999/44/CE). Informez votre association nationale si vous rencontrez un cas de refus de garantie par un constructeur en raison d une réparation ou d un entretien réalisé par un réparateur indépendant, sans lien de cause à effet avec le dommage. Votre organisation nationale enverra toutes les preuves à la FIGIEFA.

9 Accès aux informations techniques Nouvelles opportunités de services pour les opérateurs indépendants Le secteur de la réparation indépendante représente pour les consommateurs une alternative efficace de service à moindre coût. Ces dernières années, il a malgré tout perdu du terrain faute d accès suffisant aux informations techniques et à l équipement de diagnostic nécessaire pour réparer les véhicules d aujourd hui. Le nouveau REC a pour objectif de remédier à ces faiblesses, en donnant aux opérateurs indépendants, tels que réparateurs, opérateurs d assistance routière, fabricants d équipement diagnostic et distributeurs indépendants de pièces de rechange, un large droit d accès aux informations techniques, aux outils, à l équipement et à la formation. Ceci inclut l accès et l utilisation de systèmes électroniques de contrôle et de diagnostic. Les distributeurs indépendants de pièces de rechange automobile ont été particulièrement reconnus par la Commission européenne comme étant importants pour un bon fonctionnement du marché indépendant de la réparation. La possibilité de pouvoir combiner la vente de pièces de rechange avec un éventail d informations techniques adaptée pour chaque réparation permettra aux distributeurs de pièces de rechange de développer davantage leurs fonctions de prestataires de services. La Commission européenne a adapté le nouveau REC aux besoins modernes d entretien et de réparation de véhicules: Opportunités Les opérateurs indépendants doivent avoir accès aux mêmes informations techniques que les concessionnaires / réparateurs agréés, c est-àdire qu ils doivent pouvoir accéder à toutes les informations techniques requises pour l entretien, le service et les réparations. Les constructeurs doivent prendre les dispositions nécessaires pour assurer l accès direct à leurs informations techniques à compter du 1er octobre Le nouveau REC garantit également le droit de reprogrammation, une mise à jour du software d origine à des fins de réparation, qui est de plus en plus souvent requise pour réinitialiser les véhicules après des travaux d entretien / réparation. Ce software peut être lié au dispositif antivol électronique du véhicule. Néanmoins, cette protection antivol ne doit pas, en tant que telle, être utilisée comme prétexte pour refuser l accès des réparateurs aux informations techniques du véhicule. Constructeurs automobiles et réparateurs devraient plutôt coopérer pour utiliser les procédures de transmission des données définies par la norme ISO Celles-ci permettraient aux réparateurs d assurer des interventions parfaitement sécurisées. Le prix demandé doit être équitable, c est-à-dire que les informations doivent être structurées de telle manière que les opérateurs indépendants ne soient pas obligés d acheter plus que les informations nécessaires. L accès doit être accordé de façon non-discriminatoire, rapide et proportionnée, ce qui signifie également que le coût de l information technique ne doit pas être discriminatoire pour les opérateurs indépendants. Les informations techniques doivent être utilisables. Il ne suffit pas qu elles soient accessibles en théorie. Il faut qu elles le soient dans la pratique. Les réparateurs indépendants peuvent avoir des difficultés lors de certaines réparations, souvent en raison du temps nécessaire et de la complexité de la recherche d informations techniques sur les sites web des constructeurs pour différents types de véhicules. Une standardisation de la recherche électronique est en cours d élaboration dans le cadre de la directive On- Board-Diagnostics (98/69/CE), qui devrait s appliquer également aux dispositions du REC et, avec le temps, raméliorer l accès aux informations techniques. FIGIEFA 7 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE

10 Accès aux pièces captives des constructeurs Par l intermédiaire des concessionnaires et réparateurs Les réparateurs indépendants doivent pouvoir accéder aux pièces captives des constructeurs. Il peut s agir de composants produits exclusivement par les constructeurs eux-mêmes (par exemple le châssis, le bloc moteur ou certaines pièces de carrosserie) ou pour lesquels les constructeurs possèdent un droit valable de propriété industrielle. Ainsi, le nouveau Règlement veut assurer que tous les réparateurs indépendants peuvent obtenir, eux aussi, toutes les pièces nécessaires à une réparation, même les pièces captives que les grossistes indépendants ne sont pas ne mesure de fournir. Les distributeurs d automobiles et les réparateurs agréés ne peuvent leur refuser la vente de ces pièces de rechange d origine provenant des constructeurs. Néanmoins, cette obligation ne préjuge pas des remises éventuelles accordées sur ces pièces : les réparateurs indépendants reçoivent souvent des pièces captives à des prix non compétitifs qui réduisent leur capacité concurrentielle. Il n est pas viable, économiquement, d acquérir auprès des seuls partenaires agréés des constructeurs automobiles les pièces de rechange dites captives et non disponibles auprès des distributeurs indépendants. La garantie d une gamme la plus large possible de produits librement accessibles aux réparateurs indépendants reste un objectif prioritaire de la FIGIEFA. FIGIEFA 8 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE Contrat de distribution agréé pour les pièces de rechange d origine des constructeurs automobiles Le Règlement 1400/2002/CE permet de distinguer trois fonctions dans la chaîne de distribution des constructeurs : la distribution de véhicules neufs, la distribution des pièces de rechange et les services de réparation et d entretien. En conséquence et conformément à cette distinction, les constructeurs peuvent proposer trois contrats différents à leurs partenaires contractuels (un partenaire agréé pouvant exercer tout ou partie de ces trois fonctions)

11 Contrat de distribution de véhicules neufs Contrat de distribution de pièces de rechange (distributeur de pièces agréé ) Contrat de services de réparation et d entretien (réparateur agréé ). Concernant l option d un contrat de distribution agréé pour les pièces de rechange d origine d un constructeur, seuls des critères de sélection qualitatifs seront autorisés car tous les constructeurs automobiles dépassent généralement le seuil de part de marché de 30% pour les pièces de rechange destinées aux véhicules de leur gamme respective. (Le REC 1400/2002 stipule que l exemption pour une restriction quantitative de la distribution s applique uniquement lorsque la part du marché en question sur lequel le fournisseur vend ses véhicules, les pièces de rechange ou le service et l entretien, ne dépasse pas 30%. Le marché des pièces de rechange concerné ne peut, pour des raisons techniques, être autre chose que le marché d un modèle de véhicule en particulier. La concurrence ne s applique que pour des pièces utilisables sur ce modèle de véhicule précis). On peut en déduire que seul un système de distribution sélective qualitative est envisageable pour les pièces de rechange d origine d un constructeur. Un distributeur de pièces remplissant les critères qualitatifs du constructeur (concernant p. ex. les exigences de stockage ou la qualification du personnel) peut donc postuler pour un contrat de distribution agréé de pièces de rechange d origine du constructeur. De nombreux experts en concluent qu il existe une disposition légale obligeant les constructeurs à accorder également un même contrat de distribution de pièces de rechange à la distribution indépendante sur la base de critères qualitatifs. Néanmoins, les conditions d application d un tel droit légal n ont pas été clarifiées, c està-dire connaître un cas dans lequel un contrat unique de distribution de pièces agréées d un constructeur pourrait servir d exemple pour éviter toute discrimination d autres distributeurs. La FIGIEFA encourage les distributeurs à contacter les constructeurs de leur choix si un contrat de distribution pour les pièces de rechange d origine d un constructeur s insère dans leur stratégie. FIGIEFA 9 Le nouveaux Règlement Automobile d Exemption par Catégorie 1400/2002/CE

12 La Commission européenne a d ores et déjà annoncé qu elle surveillerait de près l application du nouveau REC pour empêcher la création de monopoles. Pour de plus amples informations sur la mise en pratique du nouveau REC ou pour obtenir des conseils concernant d éventuels obstacles rencontrés, veuillez vous adresser à votre oranisation nationale. Votre association nationale saura vous conseiller et, en coopération avec la FIGIEFA (la Fédération Internationale des Grossistes, Importateurs & Exportateurs en Fournitures Automobiles), pourra également informer la Commission européenne en cas d obstacles à l application du REC et de violations éventuelles du nouveau Règlement. DÉCHARGE DE RESPONSABILITÉ FIGIEFA a pris soin de s'assurer que les affirmations faites dans cette brochure soient correctes. Il doit toutefois être noté que les explications données dans la présente brochure sont de nature générale. Tout cas individuel pouvant comporter des caractéristiques différentes, ces explications ne sont pas censées remplacer un conseil juridique spécifique. International Federation of Automotive Aftermarket Distributors Maison de l Automobile Boulevard de la Woluwe 46 BE-1200 Brussels Tel.: Fax: Mail: FIGIEFA

Le nouveau cadre réglementaire de concurrence pour le secteur de l après-vente automobile

Le nouveau cadre réglementaire de concurrence pour le secteur de l après-vente automobile Le nouveau cadre réglementaire de concurrence pour le secteur de l après-vente automobile Préambule À la suite de l expiration du Règlement d Exemption par Catégorie pour le secteur automobile n 1400/2002

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes

Journal officiel des Communautés européennes L 203/30 1.8.2002 RÈGLEMENT (CE) N o 1400/2002 DE LA COMMISSION du 31 juillet 2002 concernant l application de l article 81, paragraphe 3, du traité à des catégories d accords verticaux et de pratiques

Plus en détail

saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2.

saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2. saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2.50 la minute) Les garagistes pourront désormais respirer. En effet, de nombreuses

Plus en détail

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Note explicative de la Commission de la concurrence se rapportant à la Communication

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES CONCERNANT L'APPLICATION DES RÈGLES DE L'UE RELATIVES AUX ENTENTES DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES CONCERNANT L'APPLICATION DES RÈGLES DE L'UE RELATIVES AUX ENTENTES DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE COMMISSION EUROPÉENNE QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES CONCERNANT L'APPLICATION DES RÈGLES DE L'UE RELATIVES AUX ENTENTES DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE 27 août 2012 Depuis l adoption du nouveau règlement d exemption

Plus en détail

Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21

Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21 Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21 octobre 2002 Au vu des raisons évoquées ci-après, la Commission

Plus en détail

Une association d envergure

Une association d envergure www..ch Une association d envergure Les roues dentées s engrènent. Le SAA est l organisation regroupant aujourd hui eviron 80 entreprises de fournisseurs des garages suisses. Les principaux thèmes de la

Plus en détail

It Works! Global. Conditions Générales de Distribution en France

It Works! Global. Conditions Générales de Distribution en France It Works! Global Conditions Générales de Distribution en France Mises à jour en avril 2013 CONDITIONS GÉNÉRALES DE DISTRIBUTION EN FRANCE 1. BASES DE LA COLLABORATION : 1.1. La société It Works! (ci-après

Plus en détail

Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur automobile

Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur automobile Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

Manuel d achat-vente automobile en ligne Pour revendeurs et concessionnaires automobiles professionnels

Manuel d achat-vente automobile en ligne Pour revendeurs et concessionnaires automobiles professionnels Manuel d achat-vente automobile en ligne Pour revendeurs et concessionnaires automobiles professionnels Tables des matières 03 03 04 06 08 08 09 10 12 14 15 15 16 17 18 19 20 22 25 26 Présentation de CarsOnTheWeb

Plus en détail

Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics

Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics Découvrez le potentiel d une entreprise familiale spécialisée en Aftermarket, marché

Plus en détail

Vous aussi : rejoignez nous!

Vous aussi : rejoignez nous! WWW.TOP-GARAGE.FR Vous aussi : rejoignez nous! ADHÉREZ À UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE L A N O I T A N E G A L UN MAIL +de 800 RÉPARATEURS EN FRANCE Depuis 15 ans, Groupauto anime

Plus en détail

Décision n 13-DCC-78 du 28 juin 2013 relative à la prise de contrôle conjoint par la société Faurecia SA d actifs de la société Continental AG

Décision n 13-DCC-78 du 28 juin 2013 relative à la prise de contrôle conjoint par la société Faurecia SA d actifs de la société Continental AG RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-78 du 28 juin 2013 relative à la prise de contrôle conjoint par la société Faurecia SA d actifs de la société Continental AG L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Programme de Comparaison internationale. Machines et bien d équipement

Programme de Comparaison internationale. Machines et bien d équipement Programme de Comparaison internationale Machines et bien d équipement Bureau de coordination mondiale Matériel opérationnel Tables des Matières 1. Catégories des articles de machines et biens d équipement...3

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Téléphone : +352 26 84 64-1 Fax : +352 26 84 57 61 E-mail : info@cecluxembourg.lu Website : www.cecluxembourg.lu

Plus en détail

Questions concernant la vente des véhicules automobiles neufs

Questions concernant la vente des véhicules automobiles neufs Questions fréquemment posées Au cours de la période de transition prévue par l'article 10 du règlement 1400/2002 1, la Commission a reçu un certain nombre de questions concernant l'application du règlement.

Plus en détail

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Financial Services Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Conférence Argus de l Assurance Assurance Affinitaires 2 octobre 2013 Jean-Baptiste COSTER Agenda 1. 2. 3. Les Assurances

Plus en détail

Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme?

Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme? Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme? Introduction Le matériel de construction disponible sur le marché de l Union européenne doit être conforme à la

Plus en détail

Code de Conduite SIEA / PEGI pour la protection des Jeunes

Code de Conduite SIEA / PEGI pour la protection des Jeunes Code de Conduite SIEA / PEGI pour la protection des Jeunes Le présent Code de conduite a été élaboré par la Swiss Interactive Entertainment Association SIEA (www.siea.ch) afin de promouvoir et de garantir

Plus en détail

LES intermédiaires du commerce international

LES intermédiaires du commerce international LES intermédiaires du commerce international Les intermédiaires du commerce sont souvent qualifiés de "commerciaux «. Ils ne vendent pas pour leur compte. Ils agissent dans l'intérêt soit des vendeurs

Plus en détail

TASI000993 Demande de prix («RFQ») 000993- Installation of a 16 meter by 9 meter office building containers

TASI000993 Demande de prix («RFQ») 000993- Installation of a 16 meter by 9 meter office building containers TASI000993 Demande de prix («RFQ») 000993- Installation of a 16 meter by 9 meter office building containers Article 1 Objectifs de la RFQ, Portée des travaux et Prix : TASIAST MAURITANIE LIMITED S.A. («TMLSA»)

Plus en détail

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen!

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Commission européenne Entreprises et industrie Table des matières Qu est-ce que le marquage CE? Qu est-ce que le marquage CE? 3 Obligations légales

Plus en détail

5 conseils de. Car-Pass. La garantie officielle du kilométrage réel. www.car-pass.be

5 conseils de. Car-Pass. La garantie officielle du kilométrage réel. www.car-pass.be 5 conseils de Car-Pass. La garantie officielle du kilométrage réel. www.car-pass.be 1. Vérifiez le kilométrage sur la facture ou sur la carte du contrôle technique. Chaque fois que vous vous rendez avec

Plus en détail

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière B-to-B pour la 1 ère fois à EQUIP AUTO 2015 Rencontres d affaires, tables rondes, démonstrations produits, corner vidéo, web TV 17 septembre 2015 Communication

Plus en détail

Libre concurrence et juste prix pour les pièces de rechange

Libre concurrence et juste prix pour les pièces de rechange Libre concurrence et juste prix pour les pièces de rechange Design pour une Europe moderne: au service du consommateur européen et de la compétitivité européenne la Liberté du Marché des Pièces de Rechange

Plus en détail

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Une protection personnalisée en appui à votre soumission Aviva * est l un des premiers assureurs à offrir une protection personnalisée

Plus en détail

RÈGLES DE CONDUITE DE L ENTREPRISE D ASSURANCES

RÈGLES DE CONDUITE DE L ENTREPRISE D ASSURANCES RÈGLES DE CONDUITE DE L ENTREPRISE D ASSURANCES 3 AVANT-PROPOS Le présent code de bonne conduite définit les règles auxquelles les entreprises d assurances ont souscrit à l égard de leurs nombreux interlocuteurs:

Plus en détail

Atelier de la Concurrence Rapport de la Conférence

Atelier de la Concurrence Rapport de la Conférence Atelier de la Concurrence Rapport de la Conférence de Michael Schüepp, BSc en droit des affaires (ZFH) Concurrence accrue dans le secteur automobile: QUI Y GAGNE, QUI Y PERD? Extraits: Le marché suisse

Plus en détail

Décision n 07-D- 31 du 9 octobre 2007 relative à des pratiques mises en œuvre par la société Automobiles Citroën

Décision n 07-D- 31 du 9 octobre 2007 relative à des pratiques mises en œuvre par la société Automobiles Citroën RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 07-D- 31 du 9 octobre 2007 relative à des pratiques mises en œuvre par la société Automobiles Citroën Le Conseil de la concurrence (section I), Vu la lettre, enregistrée

Plus en détail

L analyse de la Chaîne de Valeur

L analyse de la Chaîne de Valeur L analyse de la Chaîne de Valeur Présentation de la chaîne de valeur En principe, une entreprise cherche à obtenir un avantage concurrentiel et se donne pour mission de créer de la valeur pour ses clients.

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71 SIGNATURE ELECTRONIQUE ET CRYPTOGRAPHIE Sommaire A- Signature électronique I - Textes luxembourgeois 1. Code civil (Extrait: Articles

Plus en détail

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES BULLETIN N o 028 Publié en mai 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES Le présent bulletin décrit l application de la taxe sur les ventes

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE

ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE CENTRE EUROPÉEN DES CONSOMMATEURS GIE LUXEMBOURG Décembre 2014 INTRODUCTION L achat d une nouvelle voiture représente dans la majorité des cas une acquisition

Plus en détail

Module 8. Pratique du marketing et prospection du marché. Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral. Modules 1 à 8

Module 8. Pratique du marketing et prospection du marché. Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral. Modules 1 à 8 Module 8 Pratique du marketing et prospection du marché UPSA/AGVS - LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7809.F / 11/2005 Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral Modules 1 à 8 Module 8 Pratique du

Plus en détail

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus (Ordonnance sur les trolleybus) 744.211 du 6 juillet 1951 (Etat le 1 er juillet 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 20 de la loi

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

Document d aide à la mise en œuvre des règles de chaîne de contrôle PEFC pour les entreprises du secteur graphique

Document d aide à la mise en œuvre des règles de chaîne de contrôle PEFC pour les entreprises du secteur graphique 10-1-1 Document d aide à la mise en œuvre des règles de chaîne de contrôle PEFC pour les entreprises du secteur graphique Validé par le CA de PEFC France du 26 octobre 2012 mis à jour le 10 décembre 2013

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Page 1 sur 5 Table des matières 1. FICHE de SUIVI D AMENDEMENTS... 3 2. GENERALITES... 4 3. DEVIS ET BONS DE COMMANDE... 4 4. PRIX... 4 5. FACTURES ET PAIEMENTS... 4 6. DELAIS...

Plus en détail

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO Avril 2014 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INTEGRITE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES 4 DROITS DE L HOMME - DROITS FONDAMENTAUX AU TRAVAIL 5 Elimination de toute forme de travail

Plus en détail

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Procédure standard Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Table des matières 1. Objectif du présent document... 4 2. Domaine d application... 4 3. Système de certification... 4 3.1 Critères

Plus en détail

WE CARE ABOUT HYDRAULICS FRANCAIS V1.1

WE CARE ABOUT HYDRAULICS FRANCAIS V1.1 WE CARE ABOUT HYDRAULICS FRANCAIS V1.1 PREFACE REM-B HYDRAULICS, basé à Beerse, à proximité du port d Anvers, spécialisé dans la réparation, la vente et la maintenance d équipements hydrauliques. Avec

Plus en détail

FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE De 4 Ascenseurs

FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE De 4 Ascenseurs Bd. Alfred Naccache BP 166830 Achrafieh - LIBAN DOSSIER DE CONSULTATION FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE De 4 Ascenseurs Juillet 2015 Date de remise des offres : 28 Aout 2015 HDF Dossier de

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

BELGIUM TERMS AND CONDITIONS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON SAMSUNG ELECTRONICS BENELUX B.V.

BELGIUM TERMS AND CONDITIONS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON SAMSUNG ELECTRONICS BENELUX B.V. CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON SAMSUNG ELECTRONICS BENELUX B.V. Article 1 er Définitions 1. Les définitions suivantes sont d application dans les présentes conditions générales de vente

Plus en détail

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Et si votre troisième poste de dépense le plus important était aussi votre premier moyen de défense? À Zurich nous savons que

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES 24/11/2014 Le vendeur doit à l acheteur la garantie que le bien vendu est exempt de vices le rendant impropre à l usage auquel il est destiné ou diminuant tellement

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE SOCIETE ACTIVITE I. LE PROPOSANT 1. Nom (ou raison sociale) 2. Forme juridique 3. Identification de la société (RC / MF) 4. Siège social

Plus en détail

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion Une voiture d occasion fiable Acheter une voiture d occasion n est pas une opération facile. Même si une voiture peut paraître au

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHATS

CONDITIONS GENERALES D ACHATS Version 02 du CDC001 Conditions générales d achats CONDITIONS GENERALES D ACHATS DINOXSA VISALP P. Pons DINOXSA - VISALP Version 02 du SOMMAIRE Table des matières SOMMAIRE... 1 1Tableau d actualisation...

Plus en détail

UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle

UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle Pour le Cacao Version 3.1, Juin 2012 Introduction La liste de contrôle UTZ Certified est un outil pour les organisations à évaluer leur performance

Plus en détail

Etude : Libération du marché des pièces de carrosserie : Quels gains pour le consommateur?

Etude : Libération du marché des pièces de carrosserie : Quels gains pour le consommateur? Etude : Libération du marché des pièces de carrosserie : Quels gains pour le consommateur? I. Synthèse I.1. Résumé du dossier Le marché français des pièces détachées de carrosserie est structuré autour

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

1. Le cadre réglementaire et institutionnel du marché de la livraison de colis de l Union. a/ La notion de colis

1. Le cadre réglementaire et institutionnel du marché de la livraison de colis de l Union. a/ La notion de colis Livre vert de la Commission européenne «Un marché intégré de la livraison de colis pour soutenir la croissance du commerce électronique dans l UE» Réponse à la consultation publique Contribution de la

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION Identifiez vos besoins et votre capacité financière En tant qu acheteur, vous devez vous assurer que le véhicule correspond vraiment à vos besoins et à votre capacité

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

Code de conduite INTRODUCTION

Code de conduite INTRODUCTION Code de conduite INTRODUCTION Ce Code de conduite s applique à tous les fournisseurs, leurs sous-traitants ainsi qu à tous les autres partenaires commerciaux de H&M Hennes & Mauritz AB (publ.), société

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

CHARTE RSE DES FOURNISSEURS. Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale

CHARTE RSE DES FOURNISSEURS. Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale Charte CHARTE RSE DES FOURNISSEURS Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale En adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact

Plus en détail

Figure 1.1 Suspension robuste (International) Figure 1.2 Suspension souple

Figure 1.1 Suspension robuste (International) Figure 1.2 Suspension souple h jgbjgbjg hlk bjgbjgb sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh hlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh hjkoop;y dpi jgbjgbj bbsghhhf dpi

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE VÉHICULE D'OCCASION

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE VÉHICULE D'OCCASION 2635 Route de Carpentras 84410 BEDOIN Tel : 04 90 65 98 93 Portable : 06 81 27 31 37 CONDITIONS GENERALES 1- PAIEMENT Toutes nos factures sont payables à réception - Pénalités de retard : En cas de retard

Plus en détail

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants

La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants EXPERIENCE IN STEEL Siège social de SIAG à Dernbach 2 Le groupe SIAG Expérience en acier L acier se situe

Plus en détail

En quoi consiste le smart Repair?

En quoi consiste le smart Repair? En quoi consiste le smart Repair? Technique de réparation des petites et moyennes zones. Le Smart Repair a été conçu dans le but de proposer une manière plus rapide, plus efficace et, plus économe quant

Plus en détail

www.mobietec.com Brochure de produit

www.mobietec.com Brochure de produit www.mobietec.com Brochure de produit _Mission statement mobietec conçoit et produit des galeries, des pupitres internes et externes, des grilles antivol et des accessoires pour chaque type de camionnette

Plus en détail

Les consommateurs et le marché intérieur

Les consommateurs et le marché intérieur Euro-Info-Consommateurs Les consommateurs et le marché intérieur CUS 17 février 2011 Présentation de Martine Mérigeau, Directrice générale de EIC La consommation Un thème résolument européen (90% de législation

Plus en détail

BMW Service. CONTRATS D ENTRETIEN ET d EXTENSION DE GARANTIE BMW SERVICE INCLUSIVE. Tarifs en euros TTC au 01/07/2013.

BMW Service. CONTRATS D ENTRETIEN ET d EXTENSION DE GARANTIE BMW SERVICE INCLUSIVE. Tarifs en euros TTC au 01/07/2013. BMW Service Entretien constructeur. Remplacement des pièces d, usure. Extension de garantie. gagnez en sérénité. Tarifs en euros TTC au 01/07/2013. CONTRATS D ENTRETIEN ET d EXTENSION DE GARANTIE BMW SERVICE

Plus en détail

www.autoscout24.ch Conseil vente voiture

www.autoscout24.ch Conseil vente voiture Conseil vente voiture La vente d une voiture s accompagne souvent de sommes élevées. Avec ce guide, nous attirons votre attention sur les principaux aspects à prendre en compte lors de la vente de votre

Plus en détail

Protection du budget. Prévoyance

Protection du budget. Prévoyance L offre CACI Forte de son expertise acquise sur son cœur de métier historique, l assurance, Caci a développé une gamme complète de produits d assurance à tination de ses partenaires et de leurs clients

Plus en détail

Peugeot assurance. Vous êtes unique, et notre assurance en tient compte.

Peugeot assurance. Vous êtes unique, et notre assurance en tient compte. Peugeot assurance Vous êtes unique, et notre assurance en tient compte. Une assurance auto complète et sur mesure! Les temps changent et l assurance auto, elle aussi, s adapte. Fini le calcul de la prime

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Centre Hospitalier Cahier des Charges Administratives Particulières Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Octobre 2014 1 Article 1 - Objet du marché, procédure et dispositions

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012 Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012 Sommaire : Introduction... 1 Contexte : qu est-ce que le risque lié

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie N Client : Veuillez SVP, remplir les informations en bleu de la convention et nous la retourner signée à l adresse suivante, avant de

Plus en détail

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien- 4 ème édition, ont été publiées en octobre 2013 et son applicable depuis

Plus en détail

Application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux produits de construction non munis du marquage CE

Application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux produits de construction non munis du marquage CE FR COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ET DE L INDUSTRIE Document d orientation 1 Bruxelles, le 13 octobre 2011 - Application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux produits

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT PLACE À LA JEUNESSE GUIDE EN ENTREPRENEURIAT Le document présent vous présente un aperçu général de ce qu est l entreprenariat. Certaines autres notions seront nécessaires à la complétion du cas académique

Plus en détail

«Monsieur Zéro Résidu»

«Monsieur Zéro Résidu» PIERRE RACINE «Monsieur Zéro Résidu» Le directeur général de l Association des Recycleurs de Pièces d Autos et de Camions au Québec (ARPAC), Simon Matte, propose, en exclusivité, la «clause verte» aux

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 Exigences impactant le issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 1 er Février 2014 1 Exigence des Règles 4 ème édition Avant-propos Introduction L

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

BONNES RAISONS D ASSURER VOTRE VOITURE CHEZ FIAT

BONNES RAISONS D ASSURER VOTRE VOITURE CHEZ FIAT VOTRE FIAT VOLÉE OU DÉCLARÉE PERTE TOTALE? NOUS LA REMPLAÇONS PAR UNE FIAT NEUVE! 10 BONNES RAISONS D ASSURER VOTRE VOITURE CHEZ FIAT Pourquoi choisir Fiat Insurance pour ASSURER votre véhicule? 1 «Perte

Plus en détail

Un cadre peut critiquer les choix stratégiques de son employeur. CA Rennes 29 mars 2011 n 09/07914, 5e ch. prud., Sarl Dimail c/ L.

Un cadre peut critiquer les choix stratégiques de son employeur. CA Rennes 29 mars 2011 n 09/07914, 5e ch. prud., Sarl Dimail c/ L. Un cadre peut critiquer les choix stratégiques de son employeur CA Rennes 29 mars 2011 n 09/07914, 5e ch. prud., Sarl Dimail c/ L. Il ne saurait être reproché à un cadre d'exprimer son désaccord avec la

Plus en détail

IQE 7.4.2 Mise à jour du 29/04/10 Page 1 de 6 CAHIER DES CHARGES DES ACHATS VERTS

IQE 7.4.2 Mise à jour du 29/04/10 Page 1 de 6 CAHIER DES CHARGES DES ACHATS VERTS SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE QUALITE ET ENVIRONNEMENT ISO 9001 : 2008 ISO 14001 : 2004 CAHIER DES CHARGES DES ACHATS VERTS IQE 7.4.2 Mise à jour du 29/04/10 Page 1 de 6 SOMMAIRE 1 BUT...2 2 CHAMP D APPLICATION...2

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE LA BOUTIQUE D ATLANTIDE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE LA BOUTIQUE D ATLANTIDE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE LA BOUTIQUE D ATLANTIDE Les présentes conditions sont conclues entre, d une part ATLANTIDE société à responsabilité limitée au capital de 2 000, dont le

Plus en détail

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 Article 1 - Objet Article 2 - Commande Article 3 - Expédition - Livraison Article 4 - Responsabilité Article 5 - Droit de rétractation Article 6 - Prix - Conditions

Plus en détail

DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010

DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010 DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010 Ecole Peugeot de Maîtrise Automobile Les garanties, l Assistance Peugeot et Security Plus Optiway Peugeot Pack All-In Les financements Peugeot : Autofin

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail