Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant"

Transcription

1 Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant Pierre Mary Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau

2 Plan Définition Torticolis aigus Torticolis chroniques

3 Qu est ce qu un torticolis? Attitude vicieuse du cou + raideur Inclinaison et rotation opposée Côté du torticolis = Côté de l inclinaison

4 Torticolis aigus

5 Torticolis aigus Traumatique Infectieux Tumoral Inflammatoire

6 Traumatiques Très fréquents Le plus souvent bénins Attention au traumatisme «prétexte»

7 Ramassage : rachis cervical

8 Ramassage : rachis cervical

9 Torticolis traumatiques Circonstances de l accident Examen clinique Examen neurologique

10 Examens complémentaires Radiographies du rachis cervical en entier de face et de profil Cliché bouche ouverte ou profil centré sur C1-C2

11 La charnière préférentielle Aspect de subluxation C2 - C3 Physiologique

12 Torticolis traumatique bénin Antalgiques - AINS Immobilisation Traction Chez les petits Si résistant au traitement médical Clichés dynamiques à distance

13 Intérêt des clichés dynamiques

14 Luxation rotatoire C1 - C2

15 Torticolis infectieux ORL Neurologique Méningite Ostéo - articulaire

16 Adénophlegmon Fièvre Dysphagie Examen ORL Traitement : Antibiotiques et drainage

17 Spondylodiscite

18 Mal de Pott

19 Torticolis tumoral Le contenant Disque - Vertèbre Le contenu Moelle épinière - méninges

20 Torticolis tumoral : le contenu

21 Torticolis tumoral : le contenant

22 Granulome éosinophile

23 Calcifications discales Douleur - Torticolis Migration Antérieure Postérieure Dysphagie Neurologie Régression en plusieurs mois - Traitement

24 Torticolis chroniques

25 Torticolis congénital : Etiologies Torticolis Congénital Postural Musculaire Malformatif Autres...

26 Torticolis congénital postural 2.8% des naissances Contraintes utérines - siège Bassin asymétrique congénital LCH Plagiocéphalie Scoliose

27 Bassin asymétrique congénital «Coup de vent» des hanches Rétraction en abduction d un côté Rétraction en adduction de l autre côté

28 Plagiocéphalie 4% des enfants Positionnel Ne correspond pas à un trajet de suture cranienne Ce ne sont pas des craniosténoses

29 Torticolis Congénital Musculaire Pathogénie La clinique varie avec l age A la Naissance Quelques mois Age de la marche

30 Pathogénie...? Tissu fibreux à tous les stades Signal IRM Pas d hémosidérine Non Traumatique Période anténatale Syndrome de loge? Contraintes Utérines?

31 A la naissance... Le Torticolis peut passer inaperçu présence de l olive sur le muscle SCM Cou court = Dg difficile Asymétrie d examen

32 Diagnostic Clinique Echographie : montre l olive

33 A quelques mois... Macération des plis du cou Rotation permanente de la tête Plagiocéphalie L olive a disparu

34 A l age l de la marche... Torticolis fixé et stable Rétraction du SCM Asymétrie du Massif facial : Valeur d ancienneté

35 Evolution Régression dans 80 % des cas? Le TTT dépend de l age au Dg Repérer ceux qui n évolue pas favorablement

36 Moyens Thérapeutiques Mesures Posturales Kinésithérapie Chirurgie

37 Mesures Posturales Solliciter la rotation de l autre coté Toujours valable dès la naissance Rassurent les parents

38 Kinésithérapie Controversé et difficile A partir de 2 à 3 mois Jusque vers 8-9 mois Active Passive

39 Chirurgie Si l évolution n est pas favorable Précoce si le torticolis est sévère Immobilisation post opératoire Traction Collier mousse Corset de Milwaukee

40 Chirurgie Ténotomies basses juxtaclaviculaires Ténotomies Bipolaires Plasties d allongements musculaires

41 Chirurgie Séquelles Cicatrice Nerf spinal Défaut du relier du SCM 6% de récidives

42 Chirurgie Indispensable semaines Suivi par rééducation

43 Malformations du Rachis Cervical Torticolis Pas de rétraction du SCM Mobilité avec arrêt brusque Contexte polymalformatif Signes neurologiques

44 Classification Anatomique Hémivertèbres Troubles de la Segmentation Blocs vertébraux Corps vertébral Défauts de formation Arc postérieur Les Deux

45 Bilan complémentaire Radiographies du rachis en entier IRM médullaire Echographie rénale Echographie cardiaque

46 Risque évolutif Asymétrie de croissance Bloc antérieur Hémivertèbre Evolution en cyphose Evolution en scoliose Traitement arthrodèse postérieure Traitement Epiphysiodèse convexe

47 Risque évolutif Instabilité Risque neurologique Traitement : arthrodèse

48 Causes rares de torticolis Torticolis ophtalmique Torticolis paroxystique bénin Syndrome de Sandifer

49 En pratique... Diagnostic étiologique Age Aigu ou chronique Douleur Fièvre Traumatisme Contexte malformatif Syndrome postural Examen neurologique

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. N 92. Rachialgie Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Statistiques ECN Question déjà tombée 3 fois. En quelques mots-clés Commune/symptomatique

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Hernies discales. Session 7. Neuro Rachis. Hernies discales. Signes cliniques 19/02/2011. K Chaumoitre F Craighero Sce Imagerie -CHU Nord

Hernies discales. Session 7. Neuro Rachis. Hernies discales. Signes cliniques 19/02/2011. K Chaumoitre F Craighero Sce Imagerie -CHU Nord Session 7 Neuro Rachis Hernies discales K Chaumoitre F Craighero Sce Imagerie -CHU Nord Cours étudiants session 7 Exploration d une lombosciatique résistante au traitement médical + repos Radio: rachis

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

FRACTURES DU RACHIS. I/ Généralités:

FRACTURES DU RACHIS. I/ Généralités: I/ Généralités: 32 ou 34 vertèbres (7 VC+12VT+5VL+5VS+3 ou 5VCc) Fractures graves /AVP Stabilité de la fracture Pronostic neurologique II/ Fracture de l odontoïde: Axis (2ème VC après Atlas) + fréquente

Plus en détail

Les rachialgies de l enfant. Joël LECHEVALLIER

Les rachialgies de l enfant. Joël LECHEVALLIER Les rachialgies de l enfant Joël LECHEVALLIER Plan Épidémiologie Anamnèse Examen Clinique Examens complémentaires Epidémiologie Anamnèse Prévalence des rachialgies chez les enfants et les adolescents (n=1171)

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris

L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris La douleur de l épaule N est pas: Une faiblesse, une instabilité, une appréhension,

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1

ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1 ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1 ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE Le rachis cervical est très fréquemment le siège d'une arthrose dont l'expression clinique et la gravité sont

Plus en détail

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Parier j. Radier c Maussins Nollet Anatomie ligament sterno-claviculaire antérieur et postérieur Ligament costo-claviculaire ligament inter-claviculaire

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical

Traumatismes du rachis cervical Traumatismes du rachis cervical Yan Lefèvre, Audrey Angelliaume, Jean Roger Pontailler Unité de Chirurgie Pédiatrique Orthopédique Hôpital des Enfant CHU de Bordeaux JUPSO Bordeaux - 22 novembre 2013 Anatomie

Plus en détail

Traumatismes du rachis. Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015

Traumatismes du rachis. Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015 Traumatismes du rachis Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015 Plan Epidémiologie - physiopathologie Rachis cervical supérieur Rachis cervical inférieur Rachis thoracolombaire

Plus en détail

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 LES SCIATALGIES DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 Introduction! Motif fréquent de consultation en neurochirurgie et en rhumatologie! Elle correspond le plus souvent à une

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO.

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. DEFINITION. - Cervicalgie : douleur susceptible d intéresser la région s étendant

Plus en détail

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI Institut Du Rachis Parisien SÉMANTIQUE canal lombaire étroit état / congénital canal rétréci / sténose canalaire évolution acquise / dégénératif NB : rétrécissement peu

Plus en détail

Fractures du Rachis Dorso Lombaire

Fractures du Rachis Dorso Lombaire Fractures du Rachis Dorso Lombaire Ph.. Rosset, J Laulan DES Chirurgie TOURS 26 janvier 06 1 Notion Théorique Cicatrisation Ligamentaire = 6 semaines MAIS la cicatrisation d une rupture ligamentaire complète

Plus en détail

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Signes cliniques du syndrome de la queue de cheval... 1 1.

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

Un cas de DISHphagie

Un cas de DISHphagie Un cas de DISHphagie Homme de 69 ans Dysphagie haute non améliorée malgré une thyroïdectomie pour goitre. Gastroscopie : trajet en chicane de la région de la bouche de Killian, difficultés à l insertion

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Maizières - 19 mars 2005 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CONTEXTE EXAMEN CLINIQUE STANDARDISE RADIOGRAPHIES ANORMALES - Tendinopathie calcifiante - Omarthrose,

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an LOMBALGIE 1 1. LA LOMBALGIE BANALE OU COMMUNE * C est une douleur lombaire par Trouble de la mécanique lombaire avec un disque sain ou dégénéré (discopathie, discarthrose) ou par arthrose lombaire postérieure.

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

LE RACHIS LOMBAIRE Docteur GJ van Miltenburg Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Paris www.vanmiltenburg.fr LA LOMBALGIE GENERALITES Tout le monde souffrira au moins 1 fois dans sa vie du Rachis Lombaire

Plus en détail

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE Il est en règle facile parce qu il s agit le plus souvent d une coxarthrose que l on reconnaît sur la radio simple. Il faut néanmoins savoir qu une douleur de hanche ne correspond pas toujours à une atteinte

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE Information médicale Medical Information Pratique de la gymnastique spondylolyse Gymnastic practise and spondylolysis Auteur / Author Dr. Michel LEGLISE PRATIQUE

Plus en détail

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DEFINITION La scoliose vient du grec skolios : tortueux Déformation tridimensionnelle de toute ou une partie de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique ou lombaire) consistant

Plus en détail

La maladie discale lombalgie et radiculalgie. Conduite à tenir vue du chirurgien Dr coursimault & Dr gosset

La maladie discale lombalgie et radiculalgie. Conduite à tenir vue du chirurgien Dr coursimault & Dr gosset La maladie discale lombalgie et radiculalgie Conduite à tenir vue du chirurgien Dr coursimault & Dr gosset Invitation téléphonique du Dr Benoit COURSIMAULT Dr Benoit COURSIMAULT Chir. Orthopédique Haguenau

Plus en détail

CANAL CERVICAL ETROIT

CANAL CERVICAL ETROIT CANAL CERVICAL ETROIT IRM «classique» Clichés de profil : cyphose, lordose Clichés dynamiques : sténose dynamique IRM de diffusion HYPERMOBILITE HYPERSIGNAL VALEUR TOPOGRAPHIQUE SCAN (2D) I.R.M. IRM de

Plus en détail

SCOLARISATION ET HANDICAP MOTEUR. Dr. Emmanuelle Blangy CMPRE de Flavigny sur Moselle

SCOLARISATION ET HANDICAP MOTEUR. Dr. Emmanuelle Blangy CMPRE de Flavigny sur Moselle SCOLARISATION ET HANDICAP MOTEUR Dr. Emmanuelle Blangy CMPRE de Flavigny sur Moselle Introduction concept de handicap, modèle de Wood (OMS) I. Principales pathologies et déficiences d responsables de handicap

Plus en détail

Docteur, mon enfant marche mal. Mousny M, Docquier PL Orthopédie pédiatrique Cliniques Universitaires Saint-Luc

Docteur, mon enfant marche mal. Mousny M, Docquier PL Orthopédie pédiatrique Cliniques Universitaires Saint-Luc Docteur, mon enfant marche mal Mousny M, Docquier PL Orthopédie pédiatrique Cliniques Universitaires Saint-Luc Docteur, mon enfant marche mal Motif fréquent de consultation «il a les pieds qui tournent»,

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM MDCT and MRI evaluation of cervical spine trauma Michael Utz & Shadab Khan & Daniel O Connor & Stephen Meyers Elsa Meyer 24/04/14 A. Introduction

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna Apport de la biopsie par voie postérieure transpédiculaire dans le diagnostic de la spondylodiscite tuberculeuse dorsale et lombaire avec enquête bactériologique négative ( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf.

Plus en détail

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées I a - Radio-Anatomie du Massif Facial 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées 6 9 7 8 3 2 5 10 12 1 11 4 13 14 I a - Radio-Anatomie du Massif Facial - Quels sont les plans

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

ORTHOPÉDIE. Colliers cervicaux. Prothèses mammaires

ORTHOPÉDIE. Colliers cervicaux. Prothèses mammaires ORTHOPÉDIE Colliers cervicaux Prothèses mammaires Ceintures médico-chirurgicales et corsets orthopédiques Bandages herniaires Orthèses élastiques de contention des membres Vêtements compressifs pour grands

Plus en détail

les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES... Ex. PARACLINIQUES...

les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES... Ex. PARACLINIQUES... SITUATIONS CLINIQUES Ex. PARACLINIQUES les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES Ex. PARACLINIQUES les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS lumbagos, lombalgies sciatique, cruralgie SITUATIONS

Plus en détail

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Les urgences en ORL Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Plan 1. Les urgences respiratoires et les urgences digestives hautes 2. Les urgences hémorragiques 3. Les urgences infectieuses 4. Les urgences otologiques

Plus en détail

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS HISTORIQUE 14/12/2010. PROTHESE DE CHARNLEY MACKEE et FARRAR. Gluck en 1890

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS HISTORIQUE 14/12/2010. PROTHESE DE CHARNLEY MACKEE et FARRAR. Gluck en 1890 REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS Historique et différents types de prothèses Indications Complications Rééducation 1ere intention Reprises chirurgicales Après complications Cas particuliers

Plus en détail

Cyphose posturale et pathologique

Cyphose posturale et pathologique Cyphose posturale et pathologique Brice Ilharreborde CHU Robert Debré Université Paris VII Introduction Verticalisation = antéversion du bassin Mise en place progressive des courbures 3 mois: port de tête

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Percival Pott 1779-1783 MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Cours Collège 10 Avril 2013 Votre conduite? Mr H S, âgé de 20 ans consulte pour une AEG : anorexie et amaigrissement (6 mois) Température

Plus en détail

Imagerie médicale. Pathologie Rachis

Imagerie médicale. Pathologie Rachis Imagerie médicale Pathologie Rachis Rachis Rachis cervical 7 vertèbres Rachis thoracique 12 vertèbres Rachis lombaire 5 vertèbres Sacrum / Coccyx I- Rappels Vertèbre anatomiques type 1 Pédicule 2 Processus

Plus en détail

Impédance. A. Vocale

Impédance. A. Vocale SURDITES Déficit de l audition Ressentie ou non par le patient Causes variables Diagnostic rapide chez l enfant Prise en charge adéquate Que faire? Objectiver l hypoacousie ressentie Cibler le terrain

Plus en détail

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Pr Jean-Michel Laffosse, Pr Arnaud Constantin Individu sain, âgé de 35 ans, aucun symptôme

Plus en détail

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE VERTEBRO-MEDULLAIRE

TRAUMATOLOGIE VERTEBRO-MEDULLAIRE TRAUMATOLOGIE VERTEBRO-MEDULLAIRE Les traumatismes du rachis sont fréquents. Plus de 50% surviennent lors d accidents de la voie publique, les autres étiologies étant partagées entre les accidents de sport

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Pr. AKHADDAR Service de Neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V UFR de Neurochirurgie

Pr. AKHADDAR Service de Neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V UFR de Neurochirurgie Les Spondylodiscites Cours de Pathologie Neurochirurgicale 4 année de médecine 2010-2011 Pr. AKHADDAR Service de Neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V UFR de Neurochirurgie [Plan] Les

Plus en détail

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées.

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées. Société Française de Rhumatologie Les Publications sélectionnées Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144 Catherine Marty Service de neuro-orthopédie, hôpital Raymond-Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré,

Plus en détail

Vocabulaire Orthopédie

Vocabulaire Orthopédie Vocabulaire Orthopédie Définitions Orthopédie : Orthos = droit. Branche de la chirurgie qui traite les affections de l appareil locomoteur (os, articulation, tendon, nerf, mu) et cherche à le suppléer

Plus en détail

L instabilité rachidienne

L instabilité rachidienne L instabilité rachidienne Dr Pierre Coloma, neurochirurgien Dr Sébastien Le Pape, chirurgien orthopédiste + (In)stabilité : définitions Stabilité : capacité des vertèbres à rester cohésives lors des mouvements

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

FRACTURE DE POUTEAU COLLE

FRACTURE DE POUTEAU COLLE FRACTURE DE POUTEAU COLLE 1/ Définition C est la fracture de l extrémité inférieure du radius, sus articulaire. (généralement suite à un traumatisme direct) C est la fracture la plus fréquente chez l adulte

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE NCB OU TENDINITE? Causes les plus fréquentes de douleur récente de l épaule et du MS PRISE EN CHARGE D UNE NCB ET D UNE TENDINOPATHIE D ÉPAULE? Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie 17 janvier 2013 De

Plus en détail

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM)

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM) Niveau 1 (P1) Niveau 2 (P2) Niveau 3 (P3) Niveau 4 (P4) Guide de priorités pour les Examen nécessaire immédiatement pour diagnostiquer un état qui met en danger la survie du patient. Type d examen qui

Plus en détail

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel Dr Norbert TEISSEIRE- RHUMATOLOGUE- Diplômé de Médecine Manuelle Ostéopathie Introduction. De nombreuses contusions

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Pr. Tristan Ferry tristan.ferry@univ-lyon1.fr Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse, Hospices Civils de

Plus en détail

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire...

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire... Dédicace... 5 Préambule... 7 Le déséquilibre de la mâchoire à l'origine de pathologies redoutables... 7 Terminologie... 8 Préface... 9 La santé... 10 L'ostéopathie et la maladie... 12 Le début de l'aventure...

Plus en détail

12 SYSTÈME OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DU COU ET DU TRONC

12 SYSTÈME OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DU COU ET DU TRONC 9003 Par segment de la colonne vertébrale, on entend : la portion cervicale, la portion thoracique, la portion lombaire ou 9004 la portion sacrée de la colonne vertébrale. 9005 Par étage de la colonne

Plus en détail

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural.

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural. Embolie pulmonaire Dg positif Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural Signes cardiaques droits: Signes de gravité - Dilatation de l artère pulmonaire - Dilatation

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009. Dr François-Xavier ROCH BAYONNE

CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009. Dr François-Xavier ROCH BAYONNE Cas cliniques / épaule CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009 1 Cas cliniques/épaule Patientèle Douleur Examen clinique Examens Para-cliniques Diagnostics / douleurs projetées Traitements t / Mésothérapie

Plus en détail

LES CAPSULITES RETRACTILES DE l EPAULE Dr. Derdabi Sara DEFINITION La capsulite rétractile (capsulose rétractile ou capsulite adhésive) limitation de toutes les amplitudes passives, sans s arthropathie

Plus en détail

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale La méthode Ehrenfried et un traitement aigu Sandra Regina de Farias Résumé Ce travail a comme but discuter le rôle de la méthode Ehrenfried Gymnastique Holistique dans la diminution de la sensibilité douloureuse

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré Structure osseuse de l enfant épiphyse métaphyse Diaphyse Traumatismes de l enfant Interrogatoire Age de l enfant Antécédents

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

IMAGERIE DES TRAUMATISMES DU RACHIS

IMAGERIE DES TRAUMATISMES DU RACHIS IMAGERIE DES TRAUMATISMES DU RACHIS Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux Module ostéo-articulaire 27/06/2015 OBJECTIFS Orienter les indications des examens d imagerie Décrire les différents mécanismes

Plus en détail

> Entorse du genou. Plan

> Entorse du genou. Plan > Le genou Luxations traumatiques du genou : clinique, complications Entorses du genou : clinique, complications Ligaments latéraux, croisés Strapping du genou Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

Plus en détail

Aspects médicaux du sport pour les handicapés

Aspects médicaux du sport pour les handicapés Aspects médicaux du sport pour les handicapés Aspects médicaux du sport pour les handicapés orthopédiques Handicaps orthopédiques Amputations, agénésies, malformations Raideurs articulaires Fragilité osseuse

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE Institut Du Rachis Parisien classification de Thompson spine, 1990 description anatomie macro sur coupes cadavériques I normal nucléus central

Plus en détail

RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES

RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES F TOULGOAT Neuroradiologie diagnostique et interventionnelle CHU NANTES DES NEUROLOGIE 29 MARS 2013 MENINGES Même agencement qu à l étage encéphalique

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans Etiologie des traumatismes du rein Les signes cliniques Signes

Plus en détail

Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur

Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur Semaine : Date : 10 avril Professeur : Mr Coursier Groupe : Jéromine Deramond et Pénélope Luternauer Responsable Matière : Baptiste Sellem Informations

Plus en détail

Pht-1006 Démarche clinique en physiothérapie

Pht-1006 Démarche clinique en physiothérapie Pht-1006 Démarche clinique en physiothérapie Marc Perron, M.Sc., pht. Chargé d enseignement Résumé de la démarche clinique Département de réadaptation Université Laval L élaboration d hypothèses est l

Plus en détail

PRINCIPES DE TRAITEMENT. Traitement médical

PRINCIPES DE TRAITEMENT. Traitement médical PRINCIPES DE TRAITEMENT Traitement médical ARGUMENTS EN FAVEUR DU T FONCTIONNEL. fréquence des lésions de la CDR lors des dissections cadavériques varie de 5 à 50% et augmente avec l age. Etude IRM: ep

Plus en détail

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES Soirée du 10/05/2010 AFMC Lagny sur Marne Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur Francis ABRAMOVICI LOMBO SCIATALGIES Soirée du 10/05/2010

Plus en détail

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012 Présentation de cas clinique Agapitou Eleni 16.03.2012 Anamnèse Patiente de 87 ans, résidente en EMS. Anamnèse actuelle: Depuis 3 semaines: - BEG. -Douleurs abdominales diffuses. -Pas d état fébrile, elle

Plus en détail

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Différences enfant-adulte Croissance, développement, physiologie Les variables physiologiques

Plus en détail