Règlement et directives du Service de contrôle sur les lignes VMCV

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement et directives du Service de contrôle sur les lignes VMCV"

Transcription

1 Règlement et directives du Service de contrôle sur les lignes VMCV

2 Table des matières 1. Dispositions générales Traitement des infractions Eléments à contrôler sur le titre de transport Comportement des contrôleurs Opérations de contrôle Libellé de la Formule Liste des contrôleurs assermentés Annexe Liste des montants des suppléments et forfaits pour le prix du voyage DISPOSITIONS GENERALES Le voyageur doit pouvoir, en tout temps, présenter sur-le-champ un titre de transport valable au personnel chargé du contrôle. Le voyageur est tenu de conserver son titre de transport jusqu à la sortie des véhicules. Les agents de contrôle des titres de transport de VMCV (ainsi que les agents Protectas) sont accrédités «LOST» par l Office fédéral des transports. Selon la LOST (Loi sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics), cela leur donne, entre autres, le pouvoir d exiger la présentation d une pièce de légitimation officielle de la part des voyageurs contrôlés ; le voyageur a l obligation de présenter sa pièce de légitimation sur demande de l agent du contrôle. Les dispositions légales concernant les voyageurs sans titre de transport valable ou avec un titre de transport partiellement valable sont régies par la Loi fédérale sur le transport des voyageurs (LTV). Avec la suppression, le 1 er octobre 2011, de la Loi fédérale du 18 février 1878 sur la police des chemins de fer, la gestion de la sécurité des personnes et des biens dans le transport de personnes a été remplacée par : La loi fédérale sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics [LOST; RS 745.2] L ordonnance sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics [OOST; RS ] Dans la mesure où cela est nécessaire pour protéger les voyageurs, les employés, les marchandises transportées, l infrastructure et les véhicules ainsi que pour garantir une exploitation régulière, les entreprises de transport font appel à des organes de sécurité. Il existe deux types d organes de sécurité, à savoir le Service de sécurité et la Police des transports. Les agents du service du contrôle sont accrédités et ont les mêmes droits que l organe de sécurité. Les premières dispositions de la loi régissant l'actuelle réforme des chemins de fer 2 (ReChe 2.2 adoptée par le Parlement le ) entrent progressivement en vigueur. Selon la décision du Conseil fédéral, les dispositions qui sanctionnent plus sévèrement la resquille entrent en vigueur le 1 er décembre Ce volet de la réforme compte de nombreuses adaptations dans le domaine des transports publics. Après que le Tribunal fédéral ait mis à la lumière du jour des lacunes dans l ancienne base juridique de la poursuite pénale des resquilleurs, la teneur de la loi sur le transport de voyageurs a été adaptée. De plus, les personnes sans titre de transport valable seront désormais tenues de justifier de leur identité auprès du contrôleur en lui présentant une pièce de légitimation officiellement reconnue. Désormais, les resquilleurs ne peuvent plus échapper à des poursuites pénales ou de droit civil en fournissant un faux nom et les contrôleurs ont le droit de demander la présentation d une pièce de légitimation. 2

3 Quelques extraits d articles importants de la LOST Art. 4 Compétences des organes de sécurité 1 Le service de sécurité et la police des transports ont les compétences suivantes : a. interroger des personnes et contrôler leurs documents d identité ; b. interpeller, contrôler et exclure du transport les personnes dont le comportement n est pas conforme aux prescriptions ; c. requérir des sûretés des personnes dont le comportement n est pas conforme aux prescriptions. [...] 3 Les personnes arrêtées provisoirement et les objets confisqués sont remis sans délai à la police. 4 Une personne utilisant illégalement une prestation de transport ne peut être arrêtée provisoirement que si elle ne peut ni établir son identité ni fournir la sûreté demandée. 5 La contrainte policière ne peut être appliquée que dans la mesure nécessaire pour exercer l interpellation, le contrôle, l exclusion du transport ou l arrestation provisoire. L usage de menottes ou de liens est autorisé lorsqu une personne qui a commis un crime ou un délit est arrêtée provisoirement en vue d être remise à la police. 6 La loi du 20 mars 2008 sur l usage de la contrainte est applicable dans la mesure où la présente loi prévoit l usage de la contrainte policière ou de mesures policières. [...] Art. 6 Traitement des données 1 Les organes de sécurité peuvent traiter les données suivantes pour accomplir leurs tâches: a. indications permettant d identifier une personne ; b. indications sur les infractions qu une personne a commises contre les dispositions relatives à la protection des voyageurs, des employés, des marchandises transportées, de l infrastructure et des véhicules ainsi qu à l exploitation réglementaire des entreprises de transport. 2 Si les tâches des services de sécurité sont confiées à une organisation privée, les systèmes de traitement des données doivent être séparés sur les plans physique et logique des autres systèmes de traitement des données de l organisation. 3 Les dispositions de la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données, notamment les art. 16 à 25bis et 27, sont applicables au surplus Art. 7 Collaboration avec les autorités de police 4 Lorsqu elles requièrent la participation des organes de sécurité, les autorités de police leur fournissent toutes les informations nécessaires. 5 Les organes de sécurité transmettent aux autorités de police fédérales et cantonales compétentes toutes les informations dont ils disposent concernant des infractions. 6 Le Conseil fédéral règle les modalités de la collaboration. Art. 8 Surveillance L Office fédéral des transports est l autorité de surveillance des organes de sécurité. Art. 9 Désobéissance 1 Quiconque refuse d obtempérer aux ordres d une personne visiblement chargée de tâches de sécurité est puni d une amende de francs au plus. 2 La poursuite et le jugement des infractions de cette nature incombent aux cantons. 3

4 Art. 10 Poursuite d office Les infractions réprimées par le code pénal et commises envers des personnes chargées de tâches liées à la sécurité dans l exercice de leur fonction sont poursuivies d office. LTV Art. 57 Contraventions 1 Est puni d une amende de francs au plus toute personne qui, intentionnellement ou par négligence: a. contrevient à une décision fondée sur la présente loi ou sur une disposition d exécution qui lui a été adressée et qui porte la mention de la sanction visée au présent article; b. contrevient à une concession ou à une autorisation octroyée sur la base de la présente loi; c. transporte des personnes sans concession ou sans autorisation. 2 Est puni sur plainte d une amende quiconque, intentionnellement ou par négligence: a. contrevient à une disposition d exécution dont la violation est déclarée punissable par le Conseil fédéral; b. fait usage d un moyen de transport sans détenir de titre de transport valable ou sans y être autrement autorisé; c. alors que le véhicule est en marche, y pénètre ou en descend, ouvre une porte ou jette un objet au dehors; d. fait un usage non autorisé d une salle d attente; e. abuse d une installation de sécurité, notamment du signal d arrêt d urgence; f. souille les installations ou les véhicules. De plus l'art Art. 20, al. 1, légitime l'attestation d'identité 1 Le voyageur qui ne peut présenter un titre de transport valable doit attester de son identité et payer le prix de sa course ainsi qu'un supplément. Etroitement lié à cet article est la LOST art. 4 al 1 lettre a, nous donnant la compétence de contrôler les documents d'identité. ******************************************************* Par ailleurs, suite à l arrêté du Tribunal fédéral du mois d août 2010, selon lequel les voyageurs avec un titre de transport en partie valable (appelés aussi semi-fraudeurs) doivent être traités différemment des voyageurs sans titre de transport valable (appelés fraudeurs), l ensemble des entreprises de transport du service direct applique dès le 1 er juin 2011 la réglementation définitive pour les voyageurs sans titre de transport valable (RogF) et les voyageurs avec titre de transport en partie valable (RemitF). Cette dernière prévoit, en plus de la différentiation entre semi-fraudeurs et resquilleurs, d autres dispositions telles que l encaissement d une part pour le prix du voyage. Le Tarif général des voyageurs T600.5, en vigueur sur les lignes de transport participant au Service direct (services ferroviaires, CFF), donne les lignes directrices nationales pour le traitement des voyageurs sans titre de transport valable ou avec un titre de transport partiellement valable. VMCV SA, de même que les entreprises partenaires de la Communauté tarifaire vaudoise, a décidé d adapter en partie son règlement du contrôle à la Réglementation du Tarif mentionnée ci-dessus et mise en pratique par les entreprises de transport public du Service direct (CFF entre autres). VMCV SA renonce à introduire des tarifs de suppléments progressifs en cas de récidive d un fraudeur ou semi-fraudeur. 4

5 2. TRAITEMENT DES INFRACTIONS 2.1 Dispositions Une distinction est faite entre le voyageur sans titre de transport du tout ou avec un titre de transport non valable (fraudeur), et celui qui peut présenter un titre de transport partiellement valable (semi-fraudeur). Un supplément est perçu dans tous les cas, en plus du forfait pour le prix du voyage Est considéré comme voyageur avec titre de transport en partie valable tout passager présentant un titre de transport valable sur l ensemble du parcours mais dont la validité n est pas suffisante et ce pour cause de (Tarif national T600.5, art 11.11) : Défaut de surclassement Défaut ou erreur de supplément Titre de transport pour un mauvais groupe de client (par ex.: billet à prix réduit sans légitimation) Défaut de changement de parcours ou parcours différent Mauvais choix de moyen de transport pour une partie du parcours Clients avec titre de transport national qui possèdent un titre de transport valable entre deux arrêts sur le parcours effectué Clients au sein d'une CT qui possèdent un titre de transport qui est valable pour une partie du trajet Clients possédant des billets avec une durée de validité inférieure à une carte journalière dont le dépassement horaire est inférieur à la moitié de leur durée de validité. Les voyageurs avec un titre de transport en partie valable paient un supplément réduit. Exception : le supplément entier est à payer si le titre de transport est insuffisant pour plusieurs raisons (par ex. personne présentant un titre de transport à prix réduit sans pourvoir justifier le prix réduit et voyageant dans une zone qui ne figure pas sur son titre de transport.). Le client voyageant avec un abonnement à prix réduit, sans y avoir droit, paie le supplément entier (voir 2.13) Est considéré comme voyageur sans titre de transport valable tout passager ne pouvant présenter aucun titre de transport valable sur l ensemble du trajet ou aucun titre de transport en partie valable. Voir également «exception» sous point 2.2. Exception : 2.4. Tarif de base des suppléments le supplément réduit est payé uniquement par les voyageurs ayant acheté un titre de transport communautaire pour lequel il manque au maximum 1 zone. Les voyageurs sans titre de transport valable ou avec un titre partiellement valable doivent payer une surtaxe ou supplément en plus du forfait pour le prix du billet. Les directives régissant les suppléments se fondent sur les dispositions de la Loi fédérale sur le transport des voyageurs (LTV, RS 745.1). Aucun titre de transport ou titre de transport non valable Un supplément de CHF le forfait pour le prix du voyage de CHF sont perçus. En cas de paiement différé, par bulletin de versement, le contrôleur joint au constat (copie VMCV) le billet non valable. Titre de transport partiellement valable : Un supplément de CHF le forfait pour le prix du voyage de CHF 5.-- sont perçus. En cas de paiement différé, par bulletin de versement, le contrôleur joint au constat (copie VMCV) le billet partiellement valable VMCV SA n applique pas la politique de la taxation progressive des suppléments en cas de récidive. 5

6 Le tarif de base des suppléments ci-dessus s applique uniquement en cas de paiement immédiat comptant ou par carte de crédit du constat d infraction Si le client choisit de payer le constat d infraction en différé, au moyen du bulletin de versement, le supplément est majoré de CHF pour couvrir les frais administratifs, à l exception des mineurs dont les parents reçoivent de toute façon une lettre avec un bulletin de versement En cas de non-paiement du constat d infraction dans les délais occasionnant l envoi d un rappel, le supplément est majoré d un montant supplémentaire de CHF pour couvrir les frais de rappel Forfait pour le prix du voyage Le prix du voyage doit être encaissé. Comme il n est que rarement possible de prouver à quel arrêt le client est monté dans le véhicule de transport et de calculer le prix exact dû pour la course, les forfaits suivants ont été déterminés et sont perçus automatiquement pour couvrir le prix du voyage, en sus du supplément pour fraude ou semi-fraude : CHF 5.-- pour les voyageurs avec titre de transport en partie valable CHF pour les voyageurs sans titre de transport valable Le forfait pour le prix de voyage est considéré comme un titre de transport valable pour terminer le parcours dans les zones de la Communauté tarifaire pendant une heure Suppléments forfaits pour le prix du voyage pour les familles avec carte Junior/Petitsenfants Les adultes paient chacun le supplément correspondant et le forfait pour le prix du voyage. Les enfants avec carte Junior/Petits-enfants ne paient ni supplément ni forfait pour le prix de voyage. Les enfants sans carte Junior/Petits-enfants paient le forfait pour le prix du voyage, sans supplément Voyageur sans monnaie pour prendre un billet mais détenteur de billets de banque Est considéré comme un voyageur sans titre de transport Voyageurs présentant un handicap Les voyageurs disposant d une «carte de légitimation pour voyageurs avec un handicap» et les personnes désorientées, assistées ou souffrant d un fort handicap, dont il ne peut exiger qu elles se servent aux distributeurs automatiques de billets (par ex. non-voyants, personnes en fauteuil roulant, handicapés moteurs ou mentaux, etc) ne doivent pas payer le supplément, mais seulement le forfait pour le prix du voyage Dépassement de la durée de validité des billets Au-delà des durées de parcours tolérées, analyser avec le voyageur les raisons du dépassement et déterminer si elles sont justifiées. Le cas échéant, le voyageur est considéré comme n ayant pas de titre de transport valable Abonnement transmissible oublié ou échu La surtaxe de CHF CHF pour le forfait pour le prix du voyage est perçue dans tous les cas Abonnement nominatif oublié (AG ½ tarif Junior Adulte - Senior) Etablir dans tous les cas le constat. Le contrôleur signale à l abonné que son constat sera annulé sur présentation de l abonnement dans les 10 jours au bureau d exploitation VMCV et paiement d une taxe administrative de CHF 5.--, ou envoi d une copie de l abonnement avec la taxe de CHF 5.-- en monnaie ou en 6

7 timbres-poste à VMCV SA. Si le délai de 10 jours est dépassé pour la présentation de l abonnement, une surtaxe de CHF sera perçue Abonnement échu Lorsque l abonnement hebdomadaire ou mensuel est échu depuis 1 jour maximum, le contrôleur signale à l abonné que, s il le renouvelle le jour même au bureau d exploitation VMCV, son constat sera annulé après paiement de la taxe administrative de CHF Pour l abonnement annuel, une tolérance de 7 jours maximum est admise pour effectuer le renouvellement Abonnement à prix réduit non justifié Le supplément de CHF CHF pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus. Le contrôleur retire le titre de transport non justifié et le joint au constat Surfcard Si le client présente une Surfcard non-valable ou non-validée, le supplément habituel de CHF CHF pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus dans tous les cas. Le cumul de voyageurs sur une même Surfcard est autorisé, si ces derniers voyagent ensemble Titre de transport falsifié Le supplément de CHF CHF pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus dans tous les cas. Le contrôleur retire le titre falsifié et le joint au constat ; il transmet le cas au bureau d exploitation Abus de titre de transport Le supplément de CHF CHF pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus dans tous les cas. Le contrôleur retire le titre de transport et le joint au constat ; il transmet le cas au bureau d exploitation Chiens et petits animaux Vélos Les chiens et petits animaux voyagent gratuitement s ils sont contenus dans un sac ou un panier fermés. Si l animal est petit, ne dérange pas et voyage sur les genoux de son propriétaire, percevoir le prix du parcours sans dresser de constat d infraction. Expliquer le règlement au propriétaire. Le vélo est transporté au même tarif billet que celui de son utilisateur. Le supplément de CHF CHF 5.-- pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus si le voyageur ne peut pas présenter de titre de transport valable pour son vélo Trottinettes Une trottinette pliée bénéficie du transport gratuit dans nos bus. Une trottinette non pliée est transportée au même tarif billet que celui de son utilisateur. Le supplément de CHF CHF 5.-- pour le forfait pour le prix du voyage sont perçus si le voyageur ne peut pas présenter de titre de transport pour sa trottinette non pliée. VMCV prône une certaine tolérance vis-à-vis du client, à savoir que le client est prié d aller acheter un ticket pour la trottinette, sans surtaxe Distributeur et/ou valideurs en panne En cas de panne avérée de l automate, le supplément ne sera pas perçu de la part de voyageurs n ayant pas pu obtenir un billet ou valider leur Surfcard. Le client qui constate un dérangement des automates ou valideurs est tenu de l annoncer immédiatement au chauffeur, faute de quoi les contrôleurs ne pourront pas tenir compte d éventuelles pannes qui auraient empêché le client d acquérir son titre de transport. 7

8 3. ELEMENTS A CONTROLER SUR LES TITRES DE TRANSPORT 3.1. Billet / Cartes journalière / Surf Card date et durée de validité zone(s) en cas de doute, demander une légitimation qui justifie le tarif réduit Abonnement rayon de validité : zone(s) les dates du début et de fin de validité En cas de doute sur la photo, exiger une pièce d identité ainsi que le changement de l abonnement. 4. COMPORTEMENT DES CONTRÔLEURS ENVERS LE PUBLIC Le contrôleur traite objectivement chaque cas. Il contrôle systématiquement l identité de chaque contrevenant qui ne s acquitte pas immédiatement de la totalité du montant du constat, en exigeant une pièce d identité officielle ou un document tel que: passeport carte d identité permis de conduire livret scolaire Le contrôleur a le droit de demander une pièce d identité officielle et le client a l obligation de la présenter; le contrôleur retiendra toute personne ne pouvant ou ne voulant pas justifier son identité. Dans ce cas, il fait appel à la police. En ce de déplacement de la Police, une plainte pénale sera automatiquement déposée contre le client n ayant pas présenté une pièce de légitimation. Le contrôleur avertit systématiquement le client qu une plainte pénale sera déposée à son encontre avant d appeler la Police. Le contrôleur ne confisque pas des objets personnels tels que montre, portefeuille, etc. Le contrôleur indique au contrevenant qui ne paie pas immédiatement le montant de la surtaxe que des frais administratifs, voire de rappel seront perçus. Les irrégularités doivent être traitées avec calme et objectivité. Lors de la discussion avec le voyageur, le contrôleur est prié d observer les points suivants dans la mesure du possible : Le contrôleur évite de faire des remarques désobligeantes, blessantes ou arrogantes; Le contrôleur informer le voyageur qui se plaint qu il peut déposer une réclamation écrite auprès de la direction ou passer au guichet des recours; Lorsqu un voyageur en infraction prend la fuite, le contrôleur renonce à le poursuivre au-delà de la zone d arrêt et considérer l affaire comme liquidée; Dans le cas où le voyageur montre des signes évidents d handicap mental, physique ou de sénilité, le contrôleur renonce à dresser un constat et perçoit uniquement le forfait pour le prix du voyage; Le contrôleur fait preuve de tolérance envers les clients étrangers à notre région; Dans le cas où le contrôle d un voyageur en infraction s effectue sur un arrêt, le contrôleur le reconduit à son domicile ou son lieu de destination s il n y a pas d autre moyen de transport dans un laps de temps raisonnable ; reconduire un enfant à son domicile ou son lieu de destination (école). 8

9 5. OPERATIONS DE CONTROLE 5.1. Organisation du travail Les contrôleurs travaillent toujours en équipes de 2 personnes au minimum. Le responsable planifie les contrôles systématiques en équipes et les opérations d envergure dites «coups de poings» avec le personnel de réserve et/ou le personnel Protectas. Les contrôles systématiques et «coups de poings», en équipe(s) de deux personnes au moins se déroulent sur toutes les lignes VMCV Procédure de contrôle Avant de monter dans le véhicule à contrôler, le contrôleur prend conscience de ce qui suit : zone(s) de validité des titres de transport date et plage d horaire catégorie tarifaire Lorsque le véhicule à contrôler arrive à l arrêt, le contrôleur fait signe au chauffeur qui bloque immédiatement les automates à billets et les valideurs de Surfcards et abonnements. Avant que le bus n arrive à l arrêt, le contrôleur qui monte à l arrière du véhicule évalue la situation à l intérieur de ce dernier, à savoir s il y a des clients attendant à la machine pour acheter leur ticket, si un client est en train de prendre son ticket, les mouvements des clients dans le véhicule (par exemple si un client se dirige subitement vers l automate en voyant les contrôleurs sur l arrêt, etc). Le but est de reconnaître les clients montrant réellement leur intention de prendre un ticket ; lorsqu un client est clairement identifié comme prêt à acheter son ticket, le contrôleur peut renoncer à établir un constat. Le client n étant pas en possession d un titre de transport valable ou d un titre partiellement valable est prié de sortir du véhicule pour l établissement du constat. Tous les constats sont établis sur l arrêt de bus et non pas dans le véhicule contrôlé. Si le client paie par carte bancaire (encaissement par l appareil Jeronimo), le contrôleur doit faire signer le ticket de caisse au client et contrôler soigneusement si la signature correspond à celle de la carte bancaire. A la fin du contrôle, le chauffeur remet en service les appareils de perception. 6. LIBELLE DE LA FORMULE 7000 Une formule 7000 n est dressée que pour un seul contrevenant. Toute formule 7000 établie est remis le jour-même au bureau Vente & Relations clientèle ; les recettes encaissées comptant sont à remettre au plus vite. Toutes les rubriques sont complétées de manière lisible, afin d en assurer le suivi administratif. Le nom du chauffeur du véhicule est mentionné sous la rubrique «témoins» en cas de nécessité (litige, contestation, etc.). Le montant du supplément et le montant du forfait du prix du voyage sont détaillés sur la formule Les frais de traitement du dossier en cas de paiement différé sont ajoutés au total. Le forfait du prix du voyage est considéré comme recette et est soumis à la TVA. Le supplément n est pas considéré comme recette et n est pas soumis à la TVA. En cas de paiement partiel, le montant encaissé et le solde à payer sont distinctement notés. Un bulletin de versement, dûment complété avec le numéro de la formule 7000 et le montant total à payer est remis au voyageur. 9

10 7. PERSONNEL ASSERMENTE ET ACCREDITE «LOST» N Matricule 1, agent assermenté du Service du contrôle VMCV SA N Matricule 2, agent assermenté du Service du contrôle VMCV SA N Matricule 3, agent assermenté du Service du contrôle VMCV SA N Matricule 4, agent assermenté du Service du contrôle VMCV SA Agents de la société PROTECTAS mandatés par VMCV SA pour effectuer le contrôle. Ces dispositions annulent et remplacent toutes les précédentes. Clarens, le 1 er février 2014 VMCV SA Transports publics D. Monnet, directeur 10

11 ANNEXE AU REGLEMENT DU CONTRÔLE DU Montants des surtaxes et forfaits pour les prix du voyage Motif du constat d infraction Surtaxe Forfait Taxe pour voyage admin. Total Voyageur sans titre de transport CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Voyageur avec titre de transport en partie valable CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Achat ticket ½ tarif sans abonnement ½ tarif CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Erreur de zone sur billet, CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Erreur de zone sur abonnement Mobilis CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Abonnement de parcours train sans zone Mobilis CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Vélo (erreur dans le tarif ou pas de billet) CHF = Petits animaux pas tenus dans un sac ou panier fermé CHF = Voyageurs «gris «CHF = Défaut de surclassement Défaut ou erreur de supplément CHF = Titre de transport pour un mauvais groupe de clients CHF = (par ex. : billet à prix réduit sans légitimation) Défaut de changement ou parcours différent CHF = Mauvais choix de moyen de transport pour une partie CHF = du parcours Clients avec tire de transport national qui possèdent CHF = un titre de transport valable entre deux arrêts sur le parcours effectué Clients au sein d une CT qui possèdent un titre de CHF = transport valable pour une partie du trajet Clients avec billets avec une durée de validité CHF = inférieure à une carte journalière dont le dépassement horaire est inférieur à la moitié de leur durée de validité Abonnement de parcours sans zone Mobilis CHF = 100. et sans parcours commun avec le trajet fait via VMCV En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF =

12 Vélo (erreur dans le tarif ou pas de billet) CHF = Petits animaux pas tenus dans un sac ou un panier fermé CHF = Usurpation ou falsification d identité CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Falsification de titre de transport CHF = En cas de paiement différé CHF = Enfant mineur : dans tous les cas CHF = Pas de pièces d identité : contrôle d identité et d adresse CHF par ¼ heure en sus du supplément et du forfait pour le prix du voyage Si Police doit être appelée sur place = dépôt de plainte pénale d office Abonnements oubliés : Taxe de CHF 5.-- sur présentation de l abonnement dans les 10 jours Taxe de CHF sur présentation de l abonnement après le délai de 10 jours Annulation d un constat : en cas d annulation, la taxe administrative de CHF reste due. VMCV SA Rue du Lac 116 CP Clarens Tél

Loi fédérale sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics

Loi fédérale sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics Loi fédérale sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics (LOST) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 57, al. 2, 87 et 92 de la Constitution 1, après avoir

Plus en détail

Règlement. sur le service des taxis

Règlement. sur le service des taxis Règlement sur le service des taxis Le Conseil municipal de Sion vu: les dispositions de la législation fédérale en matière de circulation routière; les dispositions de la législation cantonale en matière

Plus en détail

11. La période de 6 mois susmentionnée est calculée à partir de la première demande de compensation pour un retard.

11. La période de 6 mois susmentionnée est calculée à partir de la première demande de compensation pour un retard. Art. 34. Compensation en cas de retards, annulations de train et correspondance manquée Délivrance d une attestation de retard 1. Sur demande du voyageur, le personnel SNCB habilité dans le train en retard

Plus en détail

Schéma de poursuite d une infraction tarifaire de la SNCF (1): phase 1 amiable (recours possible à la médiation).

Schéma de poursuite d une infraction tarifaire de la SNCF (1): phase 1 amiable (recours possible à la médiation). Schéma poursuite d une infraction tarifaire la SNCF (1): phase 1 amiable (recours possible à la médiation). Vous montez dans le train et vous êtes : en possession d un titre transport non valable ou non

Plus en détail

Règlement d exploitation du Transport Public sur le Grand Angoulême

Règlement d exploitation du Transport Public sur le Grand Angoulême Règlement d exploitation du Transport Public sur le Grand Angoulême Ce présent règlement fait le tour complet des obligations faites aux clients des bus pour pouvoir bénéficier du service de Transport

Plus en détail

KST Tours Inde du sud CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV)

KST Tours Inde du sud CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) Définitions des termes utilisés dans les présentes CGV Prix du voyage : prix total de la prestation de KST Tours Offre de voyage : devis détaillant les prestations proposées

Plus en détail

Zone Cernay. Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR

Zone Cernay. Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR Zone Cernay Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR 1. Objet du présent règlement intérieur Le présent règlement s applique aux usagers empruntant le service de transport à

Plus en détail

Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation

Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation Projet Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation (Loi sur le transport des marchandises, LTM) du XX. xxx 2006 L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

1. Prestations de TPA. 2. Conditions d admission au fonds de garantie TPA. 3. Obligations du membre

1. Prestations de TPA. 2. Conditions d admission au fonds de garantie TPA. 3. Obligations du membre Règlement et conditions complémentaires TPA Pour les membres au bénéfice de la couverture des fonds du client proposée par TPA Édition du 17.05.2014 1. Prestations de TPA 1.1. TPA fournit à ses membres

Plus en détail

LC 21 152.16. vu l article 52 alinéa 3 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010,

LC 21 152.16. vu l article 52 alinéa 3 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010, Règlement sur les remboursements de frais LC. Adopté par le Conseil administratif le avril 0 Entrée en vigueur le er juin 0 Le Conseil administratif de la Ville de Genève, vu l article alinéa du Statut

Plus en détail

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille.

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille. Règlement public et conditions générales d utilisation du service de Vélo en Location longue Durée, V lille, implanté sur le territoire de Lille Métropole Article 1 Champ d application 1.1 Le présent règlement

Plus en détail

SAINT TRIVIER DE COURTES,

SAINT TRIVIER DE COURTES, Le maire de SAINT TRIVIER DE COURTES, Vu, le code général des collectivités territoriales et, notamment ses articles L 2121-29, L 2212-1 et 2 et L 2224-18 ; Vu, la délibération du conseil municipal en

Plus en détail

Règlement intérieur. Ce règlement a été approuvé par délibération n 48-2015 du conseil communautaire en date du 28 septembre 2015.

Règlement intérieur. Ce règlement a été approuvé par délibération n 48-2015 du conseil communautaire en date du 28 septembre 2015. 1 Règlement intérieur Préambule : Le présent règlement s applique aux usagers empruntant le service de Transport à la Demande «La Diligence» sur le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Grand-Fougeray.

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente REMONTÉES MÉCANIQUES DE CRANS-MONTANA AMINONA SA (CMA SA) 1. INFORMATIONS LÉGALES Dénomination Remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona SA Adresse Route des Barzettes

Plus en détail

Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999)

Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999) Règlement sur le Service de taxis (Du 14 juin 1999) Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, Sur la proposition du Conseil communal, a r r ê t e : CHAPITRE I But et champ d application But Article

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles du 22 octobre 2013 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 7,

Plus en détail

EXTRAIT DU TARIF VOYAGEUR_ VOLUME 4_octobre 2015 Accès au service. Titres de transport éligibles au service JUNIOR & Cie

EXTRAIT DU TARIF VOYAGEUR_ VOLUME 4_octobre 2015 Accès au service. Titres de transport éligibles au service JUNIOR & Cie EXTRAIT DU TARIF VOYAGEUR_ VOLUME 4_octobre 2015 Accès au service Le client peut acheter le service JUNIOR & Cie par Internet (www.juniorcie-sncf.com, www.juniorcie.voyages-sncf.com et autres sites d agences

Plus en détail

Concordat sur les entreprises de sécurité

Concordat sur les entreprises de sécurité Concordat sur les entreprises de sécurité du 18 octobre 1996 Approuvé par le Département fédéral de justice et police le 17 décembre 1996 I. Généralités Art. 1 Parties Sont parties au concordat les cantons

Plus en détail

RÉGLEMENT FINANCIER ANNEE SCOLAIRE 2014-2015

RÉGLEMENT FINANCIER ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 1/7 1/8 RÉGLEMENT FINANCIER ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 Les modalités d inscription sont précisées dans le dossier de demande d inscription disponible sur le site du lycée : application Akwaba. L inscription

Plus en détail

POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE

POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE GUIDE POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE Petite enfance Page 1/10 Tél. +41 (0)22 899 10 37 Fax +41 (0)22 899 10 20 541.01.021 Politique tarifaire 12.12.docx SOMMAIRE 1 COTISATION

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE)

REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE) Crèche - Nurserie Le Parachute Place du Collège 2 1872 TROISTORRENTS Tél. + Fax 024 477 60 64 leparachute@troistorrents.ch REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE) ARTICLE 1 : Présentation

Plus en détail

Directives concernant l inscription et le prêt

Directives concernant l inscription et le prêt Directives concernant l inscription et le prêt du janvier 0 Art. Dispositions générales Les présentes directives fixent les conditions d inscription et les modalités de prêt de la Bibliothèque cantonale

Plus en détail

TRANSPORTS 2015-2016 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre

TRANSPORTS 2015-2016 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre TRANSPORTS 2015-2016 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT entre Société de transports / Société organisatrice des transports (ci-après : le transporteur) : Nom : Adresse : Représentée par

Plus en détail

SOMMAIRE. Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20. Modalités de perception Page 30. Tarifs en vigueur Page 50. Obligations de l hébergeur Page 70

SOMMAIRE. Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20. Modalités de perception Page 30. Tarifs en vigueur Page 50. Obligations de l hébergeur Page 70 SOMMAIRE Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20 Modalités de perception Page 30 Tarifs en vigueur Page 50 Obligations de l hébergeur Page 70 Modèles Page 80 -Déclaration en Mairie des Meublés de Tourisme

Plus en détail

Comores. Conditions d entrée et de séjour des étrangers

Comores. Conditions d entrée et de séjour des étrangers Conditions d entrée et de séjour des étrangers Loi n 88-025 du 29 décembre 1988 [NB - Loi n 88-025 du 29 décembre 1988 portant modification de la loi n 82-026 relative aux conditions d entrée et de séjour

Plus en détail

T600.5 - Reisende ohne gültigen Fahrausweis / Missbrauch, Fälschung. T600.5 Voyageurs sans titre de transport valable / Abus, falsification

T600.5 - Reisende ohne gültigen Fahrausweis / Missbrauch, Fälschung. T600.5 Voyageurs sans titre de transport valable / Abus, falsification T600.5 - Reisende ohne gültigen Fahrausweis / Missbrauch, Fälschung Änderungen gültig ab 13.12.2015 Es treten folgende Änderungen in Kraft: Ziffer Änderung Redaktionelle Anpassungen Hanspeter Wenger, Tarifmanagement,

Plus en détail

Contenu. DISPOSITIONS TARIFAIRES Version 26 décembre 2012

Contenu. DISPOSITIONS TARIFAIRES Version 26 décembre 2012 DISPOSITIONS TARIFAIRES Version 26 décembre 2012 Avertissements : ce document est en cours de rédaction. Merci pour votre compréhension. les prix mentionnés sont purement indicatif et correspondent aux

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5)

RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5) CONCERNANT LES CONDITIONS AU REGARD DE LA POSSESSION ET DE L UTILISATION

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT DES STRUCTURES D ACCUEIL COLLECTIF - UAPE DU RESEAU AJERE 1.- CADRE GENERAL L Unité d accueil pour écoliers (ci-après UAPE) de

Plus en détail

Demande de base de carte d entreprise pour la Visa Bonus Card

Demande de base de carte d entreprise pour la Visa Bonus Card Demande de base de carte d entreprise pour la Visa Bonus Card Prière de compléter intégralement en majuscules, puis de signer et de retourner le document avec les pièces jointes requises (pièce d identité

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER - ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

REGLEMENT FINANCIER - ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 1/7 1/9 REGLEMENT FINANCIER - ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 Les modalités d inscription sont précisées dans le dossier de demande d inscription disponible sur le site du lycée : application Akwaba. L inscription

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES TRANSPORTS LE TRANSPORT DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES TRANSPORTS LE TRANSPORT DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES TRANSPORTS LE TRANSPORT DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP Sommaire Article 1 Droit d accès aux transports scolaires adaptés... 5 Critères d ayant droit... 5

Plus en détail

CONDITIONS DE TRANSPORT EUROLINES LIGNES INTERNATIONALES -

CONDITIONS DE TRANSPORT EUROLINES LIGNES INTERNATIONALES - CONDITIONS DE TRANSPORT EUROLINES LIGNES INTERNATIONALES - 1) CONDITIONS GENERALES Les voyageurs sont soumis aux «Conditions Générales de Transport», conformément à l extrait reproduit ci-dessous qui ne

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA CARTE PROFESSIONELLE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA CARTE PROFESSIONELLE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA CARTE PROFESSIONELLE Article 1er But Dans le but de surveiller l application des CCT qui adhérent au système de «Carte professionnelle», notamment le respect des conditions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

MODIFICATION VOIR LA SECTION HISTORIQUE SI LA CASE EST COCHÉE

MODIFICATION VOIR LA SECTION HISTORIQUE SI LA CASE EST COCHÉE Page 1 sur 22 OBJET ET CHAMP D APPLICATION Cette procédure a pour objet de préciser les étapes à suivre pour la perception et la radiation des concernant les dossiers en instance d'ouverture d'un régime

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention La loi n 2008-582 du 20 juin 2008 impose à tout propriétaire ou détenteur d un chien de 1 ère ou de 2 ème catégorie l obtention d un permis de détention

Plus en détail

VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT

VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT Vous voyagez de temps en temps? Vous prenez le train assez souvent? Pour vous permettre de vous déplacer au prix qui convient le mieux à vos besoins, INTERCITÉS propose

Plus en détail

Service de Transport de Personnes à Mobilité Réduite FLEXI PMR

Service de Transport de Personnes à Mobilité Réduite FLEXI PMR TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE Notice pour l usage du Service de Transport de Personnes à Mobilité Réduite FLEXI PMR Photo : Studio DER - fotolia.com Service Transport du Grand Dole Place de

Plus en détail

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Conditions générales d assurance (CGA) Edition 0. 00 Introduction La désignation KPT/ CPT sous-entend toujours la KPT/ CPT Caisse-maladie. I. Dispositions

Plus en détail

Note aux candidats inscrits à la session 2010

Note aux candidats inscrits à la session 2010 Rectorat Division des examens et concours DEXACO BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «ASSISTANT DE GESTION PME/PMI» Note aux candidats inscrits à la session 2010 Vous trouverez, ci-joint, votre convocation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. ACCUEIL PERISCOLAIRE (Garderies éducatives, restauration scolaire, NAP, garderies, transports scolaires)

REGLEMENT INTERIEUR. ACCUEIL PERISCOLAIRE (Garderies éducatives, restauration scolaire, NAP, garderies, transports scolaires) Mairie de Fagnières Règlement à conserver par les parents 4 rue du Général Dautelle 51510 FAGNIÈRES Tél. : 03.26.68.15.31 Fax. : 03.26.66.41.53 www. mairie-de-fagnieres.com REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL

Plus en détail

Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques

Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques Avant-projet Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques (Loi sur la signature électronique, SCSE)

Plus en détail

Règles pour les remboursements des dépenses de service. pour les personnes employées par l EERV

Règles pour les remboursements des dépenses de service. pour les personnes employées par l EERV Annexe IV à la CCT : Règles pour les remboursements des dépenses de service 1. Généralités 1.1. Champ d application pour les personnes employées par l EERV Les présentes règles pour les remboursements

Plus en détail

Concordat sur les prestations de sécurité effectuées par des personnes privées

Concordat sur les prestations de sécurité effectuées par des personnes privées Concordat sur les prestations de sécurité effectuées par des personnes privées du 12 novembre 2010 I. Généralités Art. 1 Objet Le présent concordat régit la prestation de tâches de sécurité par des personnes

Plus en détail

Règlement du Tribunal pénal fédéral sur les frais, émoluments, dépens et indemnités de la procédure pénale fédérale

Règlement du Tribunal pénal fédéral sur les frais, émoluments, dépens et indemnités de la procédure pénale fédérale Règlement du Tribunal pénal fédéral sur les frais, émoluments, dépens et indemnités de la procédure pénale fédérale (RFPPF) 173.713.162 du 31 août 2010 (Etat le 1 er janvier 2011) Le Tribunal pénal fédéral,

Plus en détail

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008)

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008) REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B (adopté par décision du 5 mai 2008) La Commission Permanente du Conseil Régional, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu

Plus en détail

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule.

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule. 1 Article 1. Conditions d accès Le Transport de Proximité Tedibus est un service organisé par la Communauté de Communes du Grand Couronné. Il est accessible à tous les habitants du Grand Couronné, sous

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA COMPAGNIE MCM S.A.S

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA COMPAGNIE MCM S.A.S CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA COMPAGNIE MCM S.A.S MCM S.A.S Société par Actions Simplifiée au capital de 3.000.000,00 euros Siège social : 565, avenue du Prado Centre d Affaires de Coworking 13008

Plus en détail

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire du 7 septembre 1993 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 45, lettre c, et 47 à 58 de la loi sanitaire du 14 décembre

Plus en détail

Conditions générales du système allpark. Novapark Monthey SA

Conditions générales du système allpark. Novapark Monthey SA Novapark Monthey SA 1. Prestations de Novapark 1.1. Généralités Novapark Monthey SA (appelée «Novapark») met à disposition du client le système allpark lui permettant de pouvoir s acquitter du tarif lors

Plus en détail

Règlement intérieur de l Accueil Collectif de Mineurs (ACM) des vacances scolaires

Règlement intérieur de l Accueil Collectif de Mineurs (ACM) des vacances scolaires Mairie de Séné (56860) Service Enfance-Jeunesse Règlement intérieur de l Accueil Collectif de Mineurs (ACM) des vacances scolaires Préambule Ce règlement intérieur est une annexe au projet éducatif de

Plus en détail

Annulation plus de 42 jours avant le départ : L acompte versé sera conservé par CIVEL

Annulation plus de 42 jours avant le départ : L acompte versé sera conservé par CIVEL Merci de parapher toute les pages et signer le document CONDITIONS GENERALES Les présentes conditions générales de vente et les éventuelles conditions particulières mentionnées dans le dossier d inscription

Plus en détail

Politique de voyage de la FIM

Politique de voyage de la FIM Politique de voyage de la FIM 1) VOYAGES PRIS EN CHARGE PAR LA FIM Les frais de voyage et de séjour des délégués FIM* nommés par les Commissions, avec l approbation du Conseil de Direction, conformément

Plus en détail

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes.

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Conditions spécifiques Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Article 1 Conditions générales applicables Les présentes conditions spécifiques relèvent des conditions générales

Plus en détail

FORMULAIRE D ABONNEMENT PRO Non-nominatif et transmissible au sein d'une même société

FORMULAIRE D ABONNEMENT PRO Non-nominatif et transmissible au sein d'une même société Cochez la formule souhaitée FORMULAIRE D ABONNEMENT PRO Non-nominatif et transmissible au sein d'une même société Pro Annuel (Illimité 12 mois) 480,00 * Pro Mensuel (1 mois de trajets illimités) 48,00

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION VILLE DE VANNES PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION Entre les soussignés : La commune de VANNES, représentée par son Maire, Monsieur David ROBO, agissant

Plus en détail

ll Directive relative à l attribution et à l utilisation des abonnements de parking pour les personnels de l aéroport

ll Directive relative à l attribution et à l utilisation des abonnements de parking pour les personnels de l aéroport ll Directive relative à l attribution et à l utilisation des abonnements de parking pour les personnels de l aéroport D181_64I Version du : 22.07.2014 Auteur : VMA/PSE Approuvé : RDE édictée par Genève

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS ARTICLE 1 JOURS D OUVERTURE ET HORAIRES L Accueil de Loisirs, de la est ouvert de 6h50 à 8h35 et de 16h30 à 18h30 le lundi, mardi, jeudi et vendredi pendant

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

La nouvelle CCNT 2010: Saisie des heures de travail obligatoire à partir du 1 er janvier 2010 risque d amendes immédiates

La nouvelle CCNT 2010: Saisie des heures de travail obligatoire à partir du 1 er janvier 2010 risque d amendes immédiates Le thème actuel La nouvelle CCNT 2010: Saisie des heures de travail obligatoire à partir du 1 er janvier 2010 risque d amendes immédiates Ce commentaire clôturera pour l instant la série d informations

Plus en détail

SOMMAIRE REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE»

SOMMAIRE REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE» REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE» SOMMAIRE 1 / REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE (p.2) Article 1 Objet (p.2) Article 2 Horaires et modalités

Plus en détail

Contrat de partenariat pour l hébergement hôtelier

Contrat de partenariat pour l hébergement hôtelier Contrat de partenariat pour l hébergement hôtelier Date : 19.01.2016, Version : 1.3 1. Conditions contractuelles générales L établissement proposant des services d hébergement confirme avoir reçu une copie

Plus en détail

Règlement de la Fondation Epargne 3

Règlement de la Fondation Epargne 3 Le présent règlement a été édicté par le Conseil de Fondation le 15 novembre 2006 en vertu de l article 4 des Statuts de la Fondation de prévoyance Epargne 3 et, notamment, de la loi fédérale du 25 juin

Plus en détail

LC 08 313. Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme.

LC 08 313. Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme. Règlement relatif à l utilisation du domaine public de la Ville de Carouge LC 08 33 du 9 mai 03 Entrée en vigueur : er juillet 03 Vu la loi sur le domaine public (L 05), vu la loi sur les routes (L 0)

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88"

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF  CARTE ZAP + 88 PÔLE VIE PUBLIQUE SERVICE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MISSION JEUNES REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88" Préambule : Le Département des Vosges a créé un dispositif

Plus en détail

Pour être reçu, vous ne devez pas commettre d erreur éliminatoire (non-respect d un signal prescrivant l arrêt ) et obtenir au moins 20 points.

Pour être reçu, vous ne devez pas commettre d erreur éliminatoire (non-respect d un signal prescrivant l arrêt ) et obtenir au moins 20 points. PASSER SON PERMIS L ÂGE DU PERMIS Il faut avoir 18 ans minimum pour pouvoir obtenir le permis de conduire B. Mais vous pouvez commencer la formation avant d être majeur, et même passer la partie théorique

Plus en détail

1-1-1. Le voyageur se présente à l arrêt quelques minutes avant l horaire théorique de passage du véhicule.

1-1-1. Le voyageur se présente à l arrêt quelques minutes avant l horaire théorique de passage du véhicule. REGLEMENT D EXPLOITATION Tous les hommes et femmes de la S.T.C.L font de leur mieux pour permettre à chacun de voyager dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. La qualité du service rendu

Plus en détail

ESPACE GRANDE ARCHE Paris La Défense

ESPACE GRANDE ARCHE Paris La Défense 43 èmes JOURNEES ANNUELLES de l IFM ESPACE GRANDE ARCHE Paris La Défense Les 24, 25 et 26 Novembre 2015 - DOSSIER INSCRIPTION EXPOSANTS - IFM PRESTATIONS INCLUSES Un stand clés en main par module de 9m²

Plus en détail

«Travel» Frais d annulation de voyage

«Travel» Frais d annulation de voyage Conditions générales Edition du 01.01.2016 «Travel» Frais d annulation de voyage 2 Conditions générales Vaudoise Contenu Introduction 4 Introduction...4 A Couverture d'assurance 5 A1 Étendue territoriale...5

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction Tarifs SNCB Recommandations Table des matières 1. Tarifs nationaux... 2 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances... 2 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction...

Plus en détail

Loi sur la nationalité suisse

Loi sur la nationalité suisse Délai référendaire: 9 octobre 2014 Loi sur la nationalité suisse (LN) du 20 juin 2014 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 38 de la Constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR «RESTAURATION SCOLAIRE DES ECOLES PRIMAIRES»

REGLEMENT INTERIEUR «RESTAURATION SCOLAIRE DES ECOLES PRIMAIRES» REGLEMENT INTERIEUR «RESTAURATION SCOLAIRE DES ECOLES PRIMAIRES» Article 1 Conditions générales Le présent règlement concerne les modalités de fonctionnement et d accueil des enfants du «restaurant scolaire

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR INTERNET. Conditions générales de vente valables pour les titres de transports vendus par :

CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR INTERNET. Conditions générales de vente valables pour les titres de transports vendus par : CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR INTERNET Conditions générales de vente valables pour les titres de transports vendus par : Domaine skiable du Massif des Brasses (ci-après «la société») Syndicat Intercommunal

Plus en détail

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, vivacare SA. Med Direct (LAMal) Valable dès 2016

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, vivacare SA. Med Direct (LAMal) Valable dès 2016 CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, vivacare SA Valable dès 2016 Assurance des soins Med Direct (LAMal) Sommaire Page 3 4 5 6 6 7 8 8 1. Principes 2. Prestations 3. Primes et participation

Plus en détail

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne 1. But La Plage de Bienne est un lieu de rencontre régional. Elle répond aux besoins d un repos actif ou passif, du plaisir, d une organisation

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

Société Aéroportuaire De Bordeaux Mérignac Département Exploitation RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES PARCS DE STATIONNEMENT DE L AÉROPORT DE BORDEAUX

Société Aéroportuaire De Bordeaux Mérignac Département Exploitation RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES PARCS DE STATIONNEMENT DE L AÉROPORT DE BORDEAUX Société Aéroportuaire De Bordeaux Mérignac Département Exploitation RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES PARCS DE STATIONNEMENT DE L AÉROPORT DE BORDEAUX LE RÈGLEMENT D UTILISATION EST DISPONIBLE AU POSTE DE PEAGE

Plus en détail

Demande de pension de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un militaire et demande de retraite additionnelle

Demande de pension de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un militaire et demande de retraite additionnelle Nous sommes là pour vous aider Demande de pension de retraite Article D.1 du code des pensions civiles et militaires de retraite Ce formulaire et les documents demandés doivent être adressés à votre service

Plus en détail

Les délais de conservation des documents. d une entreprise

Les délais de conservation des documents. d une entreprise Vie de l entreprise Plus d informations sur les obligations d une entreprise sur www.apce.com Les délais de conservation des documents d une entreprise Ce document présente un récapitulatif des durées

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets Loi sur le Tribunal fédéral des brevets (LTFB) Avant-projet du... L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art.191a, al. 3, de la Constitution 1, vu le message du Conseil fédéral du... 2,

Plus en détail

Conditions et règlements BCN

Conditions et règlements BCN Conditions et règlements BCN www.bcn.ch Sommaire Conditions générales Édition 01.2016 1 Conditions générales 2 2 Conditions particulières des comptes 7 3 Conditions d utilisation de la carte Maestro 9

Plus en détail

Tarifs solidaires SEPTEMBRE 2013

Tarifs solidaires SEPTEMBRE 2013 SEPTEMBRE 2013 Tarifs solidaires - Jeunes -26 ans - Familles nombreuses - Invalides et non-voyants - Titulaires de la CMU-C - Demandeurs d emploi - Séniors à faibles ressources Tellement plus facile de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES TITRES DE TRANSPORT DU RESEAU TAO VENDUS EN LIGNE 22/04/2016

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES TITRES DE TRANSPORT DU RESEAU TAO VENDUS EN LIGNE 22/04/2016 CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES TITRES DE TRANSPORT DU RESEAU TAO VENDUS EN LIGNE 22/04/2016 Les présentes Conditions Générales s appliquent entre : La société KEOLIS ORLEANS VAL DE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES Applicables à compter du 16 septembre 2015. Article 1 Dispositions générales : La Cinémathèque française est une association régie par la

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGAPP10)

Conditions générales d assurance (CGAPP10) Conditions générales d assurance (CGAPP10) Vous trouverez aux pages suivantes une présentation claire et lisible des conditions habituellement imprimées en petits caractères! Afin que vous soyez parfaitement

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 OBJET ET PORTÉE JURIDIQUE DU RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR Le présent règlement d ordre intérieur a pour but de préciser

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail

C O N V E N T I O N. La Commune souhaite dès lors améliorer la gestion du stationnement en divers endroits.

C O N V E N T I O N. La Commune souhaite dès lors améliorer la gestion du stationnement en divers endroits. C O N V E N T I O N Entre soussignés : d une part, L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE Représentée par son Collège communal en la personne de Monsieur José SPITS, Bourgmestre, et Monsieur Eric LAURENTY,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. DESIGNATION DES PARTIES Les conditions générales de vente ci-après (que l on dénommera ensuite CGV) régissent l ensemble des relations contractuelles entre d une part Marianne

Plus en détail

Règlement concernant l obtention des prêts

Règlement concernant l obtention des prêts COMITE D ENTREPRISE De la CARSAT et du Service Médical AUVERGNE ------------------------------------ 5, Rue Entre les deux villes ----------------------------------- Adresse postale : CE CARSAT AUVERGNE

Plus en détail

COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT. 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT

COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT. 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT ( 01.39.55.86.59 REGLEMENT INTERIEUR Délibération du Conseil Municipal du 24 septembre 2012 1/6 24/09/2012

Plus en détail

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes (OFHV) du 1 er mars 1995 (Etat le 13 décembre 2005) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41, al. 1, de la loi du 9 octobre

Plus en détail

Conditions d utilisation de la Bibliothèque municipale

Conditions d utilisation de la Bibliothèque municipale Conditions d utilisation de la Bibliothèque municipale Mission Article premier. La Bibliothèque municipale de Lausanne est une bibliothèque communale de lecture publique organisée en réseau offrant plusieurs

Plus en détail

Accueil Familial de Jour

Accueil Familial de Jour Accueil Familial de Jour Yverdon-les-Bains et région Règlement Accueil Familial de Jour Yverdon-les-Bains et région Rue des Pêcheurs 8A Case postale 0 Yverdon-les-Bains T. 0 557 0 7 ou 0 557 0 97 F. 0

Plus en détail