UNIVERSITE SULTAN MOULAY SLIMANE FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES BENI MELLAL =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= Appel à participation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE SULTAN MOULAY SLIMANE FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES BENI MELLAL =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= Appel à participation"

Transcription

1 UNIVERSITE SULTAN MOULAY SLIMANE FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES BENI MELLAL =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= Appel à participation Le Laboratoire de Recherche sur l Histoire, le Patrimoine, la Culture et le Développement Régional Organise un Colloque International sur le thème: Le Patrimoine Architectural Montagnard et les Défis du Développement Durable: Les Greniers Collectifs de la Région de Tadla-Azilal - Maroc. Les 28 et 29 octobre 2015 Les greniers collectifs sont un patrimoine architectural et constituent des institutions reflétant les spécificités des composantes sociale, économique, politique et culturelle au Maroc durant une certaine période historique. Ils reflètent également les interactions de la société montagnarde envers son environnement, sa gestion des capacités et des ressources, avec tout ce qui découle de cette dynamique comme coutumes visant la continuité fonctionnelle en tant qu institution, la garantie de son équilibre et l assurance des compromis entre ses membres. L existence des greniers collectifs n est pas le fait du hasard, c est le produit de circonstances données et de besoins urgents dictés par la nature du territoire et du quotidien. En effet, l accroissement démographique de la tribu, son expansion et son développement ont engendré la construction de greniers pour le stockage de réserves de nature diverse : produits agricoles, fourrages, produits d origine animale et autres. D autres objets de valeur, des bijoux, de l argent, des vêtements, des actes écrits, des ustensiles de cuisine, des armes, des munitions et tout ce qui est en mesure de parer à toute éventualité, y sont conservés. De part leur endroit et leurs formes, ces greniers faisaient partie des stratégies des guerres et des batailles car ils servaient de remparts et de refuges sûrs pour les enfants, les vieux et les femmes. Ces greniers revêtaient également une grande importance pour les nomades, les seminomades et les transhumants dans le haut, le Moyen et l Anti Atlas, car ils facilitaient les déplacements vers des endroits lointains susceptibles d offrir une meilleure existence dans les montagnes, les plateaux et les plaines. De ce fait, leur importance prévalait parmi toutes les autres propriétés collectives de la tribu. En effet, si la terre constitue la base de toute entité tribale dans la Région de Tadla- Azilal, les greniers collectifs sont un indicateur hiérarchique qui passe avant la terre car ils renseignent sur les modes de vie, les moyens de production, la gestion du territoire et sur les relations humaines, et tout ce qui affecte celles-ci comme transformations et conflits vécus 1

2 durant les périodes historiques précédentes. Ces greniers sont aussi l indice du début d une certaine stabilité, d une paix sociale et la confirmation de la propriété collective. Les greniers collectifs du sud du Maroc ont suscité l intérêt des chercheurs étrangers et marocains. De ces nombreuses études, nous retenons celles réalisées par Robert MONTAGNE. L auteur s était intéressé aux greniers collectifs ou citadelles de la région du Souss en particulier et a établi la relation de leur usage part les tribus de l Atlas occidental et celles de l Anti-Atlas et leur rôle dans l organisation de la vie collective. Il en a ainsi dégagé la dimension sociologique. Néanmoins, il a reconnu que les investigations autour de ces greniers ne permettaient pas d étudier cette institution comme étant une institution purement économique dans son évolution et son développement en Afrique du Nord. R.MONTAGNE a également distingué la citadelle-grenier de la citadelle comme habitat dans la région de Deren et la «citadelle-grenier» de la zone montagneuse selon des précautions et des éventualités sécuritaires. Il précise que le grenier collectif prenait une dimension sécuritaire et socio-économique en relation avec l entité tribale et son existence et a ainsi souligné la nécessité de trouver ce qui lie les greniers collectifs aux dures circonstances de vie ayant engendré la culture d épargne et de conservation pendant les années de sécheresse, de famine et d épidémies. De par leur valeur existentielle pour les habitants, ces greniers ont été organisés selon le droit coutumier et nécessitaient une institution appelée «Djmaâa». Les études de MONTAGNE étaient une ébauche à bien d autres études autour de ces greniers dans leur dimension en tant qu institutions. Dans ce contexte, nous citons les actes du colloque organisés par l Institut Royal de la Culture Amazighe relatifs aux greniers collectifs ou Citadelles de l Anti-Atlas et du Souss. Si les greniers collectifs du sud marocain ont eu leur part d études, il n en est pas le cas pour ce patrimoine éparpillé dans le Haut Atlas central, et ce malgré son importance. Dans cette partie du pays, ce patrimoine n a suscité nul intérêt ni pour le localiser ni pour le mettre en exergue, si l on excepte l étude préliminaire de J.J. MEUNIE, Greniers et Citadelles, Ce compte-rendu, destiné à l étude des greniers collectifs de l Atlas marocain a duré de juillet 1941à mai L auteur a précisé que les greniers collectifs étaient des institutions multifonctionnelles et pluridimensionnelles dont la gestion nécessitait des coutumes et des institutions juridiques. Elle a également évoqué succinctement quelques volets historiques de ces greniers mais sous une vision plutôt technique, déplorant d ailleurs l inexistence de toute trace écrite ou document renseignant sur ces greniers. Entre autres études, nous évoquons aussi la monographie réalisée par Henri TERRASSE, Dans cette étude, l auteur montre l impact de l émigration des tribus des Sanhajas du sud du Maroc vers le nord et tout ce que cela avait comme conséquences apparentes sur la nature de l architecture local. Toutefois, les approches et les résultats de ces études restent relatifs et ce malgré leur rôle pionnier. En effet, elles ne permettent pas, aux chercheurs curieux, ni aux spécialiste de ce type de patrimoine architectural de la Région de Tadla-Azilal, de trouver des réponses à des questions restées en suspens, surtout celles relatives aux circonstances de l apparition de ces greniers collectifs dans cette région, aux modalités et aux mécanismes de leur 2

3 exploitation, à l importance de leur emplacement, à leur nombre, à leur diversité et aux techniques employées dans leur construction. Et comme il devient impératif de s intéresser aux institutions des greniers collectifs au niveau de la Région de Tadla-Azilal, dans le but de les sauvegarder, de l exploitater dans des projets de développement surtout touristiques, le Laboratoire de Recherche sur l' histoire, le Patrimoine, la Culture et le Développement Régional a décidé d entreprendre une opération d état des lieux concernant les greniers collectifs d Aoujgal, des Aït Abbas, des Aït M Hammed, de Tagleft, de Ouaouizeght, des Aït Bouguemmaz, des Aït Bouwoulli, de Magdaz et des Aït Blal. Les investigations sont toujours en cours en vue de découvrir d autres greniers dans la région, surtout aux alentours des berges des grandes rivières de la Région afin d en exploiter les données géographiques et de les étudier selon des approches appropriées. Cela a pour objectif la construction d une connaissance basée sur la géographie, l histoire, le droit coutumier, l ethnologie, la sociologie, la culture, les arts et l architecture. Ces données renseigneront sur la portée patrimoniale de ces greniers dans leurs dimensions matérielle et immatérielle susceptibles de réhabiliter la mémoire collective de la région et d en tirer bénéfice au niveau académique et qui aboutira au développement économique et social des localités concernées. Les premiers résultats dégagés des premières études menées et des cartographies établies, qui ont duré près de cinq années, montre que les greniers collectifs du Tadla-Azilal constituent un patrimoine architectural dans lequel le matériel et l immatériel sont indissociables. Ces greniers reflètent les diverses constitutions et formations tribales dans leur dynamisme, leurs conflits et leurs alliances. Ils constituent également des mémoires collectives régionales témoins d une symbiose entre le terroir et l homme et la gestion savante des différents espaces à travers de nombreuses activités et divers comportements quotidiens, en réponse aux exigences de la réalité selon des convenances coutumières. L organisation d un colloque international sur le Patrimoine Architectural Montagnard et les défis du Développement Durable : les Greniers Collectifs dans la Région de Tadla-Azilal, vise à présenter les résultats des études du Laboratoire de la Recherche sur l'histoire, Patrimoine, Culture et Développement Régional, relatives aux greniers collectifs de la région de Tadla-Azilal. Ce colloque est aussi une occasion pour mettre en exergue les spécificités de ces institutions selon les diverses approches susceptibles de dévoiler d une part, les liens solides tissés entre l homme et son environnement, et d autre part, la richesse et la diversité du patrimoine architectural et culturel matériel et immatériel constituant une matière d étude des modes et des particularités culturelles régionales et en même temps un vecteur opportun du développement régional à mettre en valeur dans le secteur du tourisme culturel. Pour enrichir davantage cette rencontre, le comité d organisation propose les axes suivants : - Axe I : le patrimoine architectural montagnard: un patrimoine humain, historique et culturel partagé (Présentation des études de cas: Afrique, Europe, Asie et Amérique). 3

4 - Axe II : les particularités géographiques, historiques, ethnographiques, sociologiques et économiques (Impact sur le mode de vie et sur l apparition des greniers collectifs dans l espace montagnard). - Axe III : les greniers collectifs, patrimoine matériel et immatériel dans la Région de Tadla- Azilal : localisation, présentation et étude de cas (Greniers, grottes-greniers, greniers construits en terre, greniers construits en pierres, greniers construits en terre et pierres ). - Axe IV : les coutumes, les techniques, les niveaux et les formes d exploitation des greniers collectifs de la Région à travers l Histoire. - Axe V : le patrimoine architectural montagnard et les défis du développement national et régional (Greniers collectifs face aux handicaps de restauration technique et législatifs, greniers collectifs et tourisme culturel ). Pr.Mohammed Lamli Le laboratoire de recherche sur L histoire, le patrimoine, la culture et le développement régional Prière d envoyer votre participation avant la fin du mois de Mars 2015 à l adresse suivante : Pour toute information, contacte : Pr.souad Belhoucine Pr. Mohammed Lamli Pr. Bassou Hamri 4

5 Colloque International: Le Patrimoine Architectural Montagnard et les Défis du Développement Durable: Les Greniers Collectifs de la Région detadla-azilal - Maroc. Les 28 et 29 0ctobre 2015 Nom et Prénom :.. Nationalité/pays :. Organisme :.. Adresse... E.mail/téléphone : Axe et intitulé de l intervention :. Résumé de l intervention.. Prière d envoyer votre participation avant la fin du mois de Mars 2015 à l adresse suivante : 5

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur Projet de Jardin-école agroécologique El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur France et Maroc au cœur, créée en août 2011, a pour objet la création et l aide à la création

Plus en détail

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains»

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» PV de la réunion du 28 juillet 2011 (Ancienne librairie UOPC : 216, chaussée de Wavre 1050 Ixelles) Responsable

Plus en détail

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes)

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes) LANCEMENT D UN CONCOURS POUR LA REALISATION D UN CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION AUX METIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE - Ville nouvelle de Chwiter- Marrakech Concours placé sous l égide de l UIA (Union

Plus en détail

Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université

Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université APPEL A COMMUNICATIONS Le 2ème colloque International de la Recherche en Sciences de Gestion

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé Livre blanc 2006 sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr Résumé I. La politique de sécurité de l Allemagne Douze années se sont écoulées depuis la publication du dernier

Plus en détail

Le Master Littérature et Cinéma & Le Laboratoire de Recherche sur l Histoire, le Patrimoine, la Culture et le Développement Régional.

Le Master Littérature et Cinéma & Le Laboratoire de Recherche sur l Histoire, le Patrimoine, la Culture et le Développement Régional. Le Master Littérature et Cinéma & Le Laboratoire de Recherche sur l Histoire, le Patrimoine, la Culture et le Développement Régional Organisent Un colloque national sur le thème : Littérature, Cinéma et

Plus en détail

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª 63((&+ 0PH9LYLDQH5(',1* Membre de la Commission européenne responsable de l Education et de la Culture 5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª Forum européen des villes

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U.

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. La préoccupation du gouvernement Tunisien a été longtemps axée

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Charolais-Brionnais, le guide

Charolais-Brionnais, le guide Les Éditions du patrimoine présentent Charolais-Brionnais, le guide Collection «Guides des Villes et Pays d art et d histoire» En Bourgogne du Sud, une promenade au cœur d un territoire rural et authentique,

Plus en détail

L AVENIR DU PARC OLYMPIQUE. Mémoire présenté par la Fondation CLU au comité-conseil sur l avenir du Parc olympique

L AVENIR DU PARC OLYMPIQUE. Mémoire présenté par la Fondation CLU au comité-conseil sur l avenir du Parc olympique L AVENIR DU PARC OLYMPIQUE Mémoire présenté par la Fondation CLU au comité-conseil sur l avenir du Parc olympique [PRÉSENTATION DE L ORGANISATION] La Fondation CLU a comme but d'encourager les jeunes designers

Plus en détail

Préface à la deuxième édition

Préface à la deuxième édition Préface à la deuxième édition Le succès de la première édition confirme les hypothèses qui lui ont donné naissance, en particulier le besoin d aide et de références pour une démarche simple en apparence,

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

LES COLLECTIONS RÉGIONALES

LES COLLECTIONS RÉGIONALES LES COLLECTIONS RÉGIONALES À LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON 54 YVETTE WEBER Bibliothèque municipale de Lyon La salle régionale de la bibliothèque municipale de Lyon offre cinquante places occupées

Plus en détail

Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF. Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre 2010 1/9

Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF. Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre 2010 1/9 Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre 2010 1/9 PPRÉAMBULE Le réseau des Musées des techniques et cultures

Plus en détail

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL Anne-Laure Moniot, Chef de Projet Patrimoine mondial, Direction générale de l aménagement, Mairie de Bordeaux. Bordeaux, port de

Plus en détail

La question du patrimoine dans une réflexion d ensemble sur une politique des publics : l exemple de Grenoble

La question du patrimoine dans une réflexion d ensemble sur une politique des publics : l exemple de Grenoble La question du patrimoine dans une réflexion d ensemble sur une politique des publics : l exemple de Grenoble Florence ROBERT, chef du département du public au SICD 2 Frédéric SABY, directeur du SICD 2

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

Schéma de Structure Communal

Schéma de Structure Communal Schéma de Structure Communal Définition et objectifs Le SSC est un document d orientation, de gestion et de programmation du développement de l ensemble du territoire communal. Territoire concerné Il concerne

Plus en détail

«L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco.

«L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco. «L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco.org L intégration des questions relatives aux jeunes dans

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Section des Formations et des diplômes Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation des diplômes de l

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Le concept de «littérature africaine» évoque généralement celui de «folklore», l un et l autre ayant été, dès leur apparition, l objet de nombreuses controverses au sujet de leurs

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

RÉPUBLIQUE D'ALBANIE L AVOCAT DU PEUPLE

RÉPUBLIQUE D'ALBANIE L AVOCAT DU PEUPLE RÉPUBLIQUE D'ALBANIE L AVOCAT DU PEUPLE Résumé du Rapport spécial de l Avocat du Peuple sur La violence contre les femmes Juillet 2012 L Avocat du Peuple Blvd.: Zhan D Ark No. 2, Tirana, Albanie, Tel./Fax:

Plus en détail

Mohammed Meslem. Les Outils de recherche en psychologie

Mohammed Meslem. Les Outils de recherche en psychologie Mohammed Meslem Les Outils de recherche en psychologie Du même auteur : Méthodologie de recherche en sciences sociales, 00 Identité et mondialisation, 004 Guerre des concepts, 004 La femme, la valeur mystifiée,

Plus en détail

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE » BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE PROGRAMME CAMPUS ADMISSION RÉGIME 1 Baccalauréat Rimouski automne hiver TC TP Majeure Rimouski automne hiver TC TP Mineure Rimouski automne hiver TC TP BACCALAURÉAT MAJEURE

Plus en détail

Info Source: Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2015

Info Source: Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2015 Info Source: Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2015 P a g e 1 Musée canadien de l immigration du Quai 21 Info Source : Sources de renseignements du gouvernement

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Hypophosphatasie Europe, partenaire associé du projet Offensive Science, est une association

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

A. TOUZANI, Maroc. Key words: RÉSUMÉ

A. TOUZANI, Maroc. Key words: RÉSUMÉ L apport des outils spatiaux dans la mise à niveau de la cartographie rurale et urbaine en Afrique. Exemple, la formation poste graduée en technologie spatiale au CRASTE-LF A. TOUZANI, Maroc Key words:

Plus en détail

Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité. Rencontre entre les villes françaises

Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité. Rencontre entre les villes françaises Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité Rencontre entre les villes françaises Printemps Des Pierres & Service Patrimoine de la ville de Sommières - Avril 2013 Les ponts

Plus en détail

Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé

Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé Les réponses du secteur de la santé à l évolution du monde ont été inadéquates et naïves....les carences du système exigent une solution

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices. Introduction ADMISSIBILITÉ

FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices. Introduction ADMISSIBILITÉ FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices Introduction BUT GÉNÉRAL Le Fonds du patrimoine historique du Yukon (FPHY) vise à soutenir des projets précis. Il a été créé

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

MAISON DE LA BEAUCE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2011 /201 2

MAISON DE LA BEAUCE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2011 /201 2 MAISON DE LA BEAUCE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2011 /201 2 LA MAISON DE LA BEAUCE CENTRE D'INTERPRÉTATION ET ESPACE CULTUREL DE LA BEAUCE La Maison de la Beauce, association

Plus en détail

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives

Plus en détail

Les techniques de communication territoriale. Othmane jnati Othmane.jnati@gmail.com

Les techniques de communication territoriale. Othmane jnati Othmane.jnati@gmail.com Les techniques de communication territoriale Othmane jnati Othmane.jnati@gmail.com Les thèmes / les unités Unité 1: les déterminants générales. Unité 2: l importance de communication territoriale. Unité

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

LYCÉE BAUDELAIRE Bienvenue

LYCÉE BAUDELAIRE Bienvenue LYCÉE BAUDELAIRE Bienvenue Le lycée Baudelaire se situe au sein d une cité scolaire. C est un établissement d enseignement général ( ES, S et L) de la seconde à la terminale Une cinquantaine de professeurs

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

D ans la vie d une entreprise, l accroissement de la taille est une question

D ans la vie d une entreprise, l accroissement de la taille est une question DE LA DIFFICULTÉ DE CONCILIER CONTRÔLE ET DÉMOCRATIE Le cas des groupes coopératifs et d économie sociale par François Soulage (*) (*) François Soulage est président du Groupe Esfin-Ides. S il existe des

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER FACULTE D AGRONOMIE BP 10960 NIAMEY - NIGER RAPPORT DE SYNTHESE

REPUBLIQUE DU NIGER FACULTE D AGRONOMIE BP 10960 NIAMEY - NIGER RAPPORT DE SYNTHESE REPUBLIQUE DU NIGER ----------- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L INNOVATION ----------- UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI DE NIAMEY FACULTE D AGRONOMIE BP 10960 NIAMEY - NIGER RAPPORT

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 SCOT du bassin de vie d Avignon - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 Déroulé de la présentation Elément déclencheur de la démarche Objectifs et limites du volet «énergies» du SCOT du bassin de vie d Avignon

Plus en détail

Communiqué de presse. Fête de la science 2010 Les 23 au 24 octobre. La Seine-Saint-Denis s invite au Musée des arts et métiers

Communiqué de presse. Fête de la science 2010 Les 23 au 24 octobre. La Seine-Saint-Denis s invite au Musée des arts et métiers Communiqué de presse Fête de la science 2010 Les 23 au 24 octobre La Seine-Saint-Denis s invite au Musée des arts et métiers Pour l édition 2010 de la fête de la science, le Musée des arts et métiers et

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

NON AU PROJET DE DEMENAGEMENT DU CENTRE D ENTRAINEMENT DU PSG, QUI ATTAQUE UN POUMON VERT HISTORIQUE DE L ILE DE FRANCE

NON AU PROJET DE DEMENAGEMENT DU CENTRE D ENTRAINEMENT DU PSG, QUI ATTAQUE UN POUMON VERT HISTORIQUE DE L ILE DE FRANCE NON AU PROJET DE DEMENAGEMENT DU CENTRE D ENTRAINEMENT DU PSG, QUI ATTAQUE UN POUMON VERT HISTORIQUE DE L ILE DE FRANCE Alors que le territoire de la Plaine de Versailles et du Plateau des Alluets inaugure

Plus en détail

CRÉATION DE LA MARQUE HOF WATCHES DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013. TÉLÉCHARGEMENT D IMAGES OFFICIELLES : www.hof-watches.

CRÉATION DE LA MARQUE HOF WATCHES DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013. TÉLÉCHARGEMENT D IMAGES OFFICIELLES : www.hof-watches. CRÉATION DE LA MARQUE HOF WATCHES DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013 2010 : le début d une course contre la montre! C est au contact d un horloger toulousain agréé pour le service après-vente (S.A.V.) Jaeger-Lecoultre,

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Descriptif du plan d action : Pour le développement économique, social et solidaire des Hautes-Alpes

Descriptif du plan d action : Pour le développement économique, social et solidaire des Hautes-Alpes Descriptif du plan d action : Pour le développement économique, social et solidaire des Hautes-Alpes Annexe au dossier de demande de subvention Conseil Général des Hautes-Alpes 2015 Sommaire A. Représenter...

Plus en détail

Le Lycée Louis Querbes propose un large panel d enseignements d exploration.

Le Lycée Louis Querbes propose un large panel d enseignements d exploration. Edito En seconde Générale et Technologique, votre enfant devra choisir deux enseignements d'exploration qui lui permettront de découvrir et d'explorer de nouveaux domaines d'activités tels que l'économie,

Plus en détail

Qu est ce qu un Parc naturel régional?

Qu est ce qu un Parc naturel régional? Qu est ce qu un Parc naturel régional? Une marque Classement «PNR» par décret par le Ministère de l Ecologie et du développement durable La marque déposée a pour but de promouvoir une image de qualité,

Plus en détail

CURRICULUM VITAE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Directeur du Centre d Etudes et de Recherches en Aménagement et Urbanisme (CERAU), INAU ;

CURRICULUM VITAE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Directeur du Centre d Etudes et de Recherches en Aménagement et Urbanisme (CERAU), INAU ; MOHAMED HANZAZ Professeur à l INAU Rabat- Géographe-Urbaniste Directeur du Centre d Etudes et de Recherches en Aménagement et Urbanisme (CERAU) Tél : 06 61 81 40 91 CURRICULUM VITAE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON VISITE FOURVIERE VIEUX LYON Nombres d élèves : Classe entière (environ 30 élèves) Durée : 2 heures ou 3 heures Circuit : Depuis Fourvière (esplanade, point de vue sur la ville) Basilique extérieure (intérieur

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.6/2005/2 Conseil économique et social Distr. générale 6 décembre 2004 Français Original: anglais Commission de la condition de la femme Quarante-neuvième session 28 février-11 mars 2004

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

Les Ateliers Jeunesse

Les Ateliers Jeunesse Les Ateliers Jeunesse Architecture Histoire Groupes scolaires & centres de loisirs Arts Nom :... Prénom :... Paysage & nature Établissement :... Classe :... Archéologie LES ATELIERS JEUNESSE I. ANIMONS

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville?

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville? Entrées du programme 2008 Idée géographique Compétences notionnelles des Programmes 2008 Concepts, notions Enjeu Supports et capacités 1 2 vivent les vivent les Regarde, c est chez nous! Les paysages de

Plus en détail

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante Fabienne SANS SMEAG SEMINARIO FINAL TERRITORIOS FLUVIALES EUROPEOS 5 y 6 de junio, Pamplona Une démarche innovante

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Appel d Offres Ouvert n 17/2012 Du 19/12/2012 à 9h30mn Etude Foncière relative à l aire

Plus en détail

LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE. Annie LACAZEDIEU

LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE. Annie LACAZEDIEU LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE Annie LACAZEDIEU Présidente de GéolVal annielacazedieu@wanadoo.fr 1. LA ROUTE GÉOLOGIQUE TRANSPYRÉNÉENNE (RGTP) DES VALLÉES D ASPE ET DU HAUT- ARAGON

Plus en détail

Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation"

Synthèse de l'atelier 2 : Economie des territoires ruraux et Ressources Humaines et formation Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation" Abdel Hakim T. in Chassany J.P. (ed.), Pellissier J.-P. (ed.). Politiques de développement rural durable

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité Qu est-ce que l ICCROM? L ICCROM est la seule institution du genre dont le mandat est de promouvoir la conservation du patrimoine culturel sous toutes ses formes

Plus en détail

1.2 Fonds Savoie (fonds ouvert) 25 353 volumes en 2009.

1.2 Fonds Savoie (fonds ouvert) 25 353 volumes en 2009. Ville de Chambéry Bibliothèques municipales 28-02-1 Service Retraitement 09/11/2009 28-02-1 Les fonds de conservation des bibliothèques municipales de Chambéry. 1. Fonds de conservation (patrimoniaux)

Plus en détail

CERTIFICATION DE COACH PROFESSIONNEL (CCP)

CERTIFICATION DE COACH PROFESSIONNEL (CCP) Formation en 4 modules entre le 13 novembre 2015 et le 6 avril 2016 (détails en page 3) Au Maroc (Ville de Rabat) avec Fatiha Elmesnaoui et l équipe canadienne d I.D. Com International inc. Nos formations

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 1. Généralités DEVELOPPEMENT URBAIN La région MENA a l un des taux de croissance démographique les plus élevés du monde (2,1 % en moyenne par an de 1990 à 2003).

Plus en détail

Liste des notes. 1. Le consommateur est lui-même un acteur mais il peut être mieux placé au sein de l analyse de la demande alimentaire.

Liste des notes. 1. Le consommateur est lui-même un acteur mais il peut être mieux placé au sein de l analyse de la demande alimentaire. Liste des notes 1. Le consommateur est lui-même un acteur mais il peut être mieux placé au sein de l analyse de la demande alimentaire. 2. Par exemple, le fonctionnement des marchés obéit à des réglementations

Plus en détail

Dispositif institutionnel juridique et financier d intervention dans les Centres Anciens

Dispositif institutionnel juridique et financier d intervention dans les Centres Anciens Dispositif institutionnel juridique et financier d intervention dans les Centres Anciens La mise en place d un «programme de réhabilitation des Centres Anciens» C- NOTE D ORIENTATION 15 mars 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010

Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010 Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010 Alioune Camara Spécialiste principal de Programme Centre de recherches pour le développement

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception?

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception? CONNAISSANCES / Historique et géographie des solutions techniques (doc.1/3) 4EVOT-Ci1 / Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe. Les évolutions des objets techniques

Plus en détail

Projet CHIMERES URBAINES. création photographique

Projet CHIMERES URBAINES. création photographique Projet CHIMERES URBAINES création photographique PRÉSENTATION DU PROJET Patrimoine architectural... et imaginaire collectif Chimères urbaines est un projet collectif qui place la ville de Gap au cœur d

Plus en détail

Titre de la communication : Changements des Fonctions et Responsabilités des Femmes Pendant les Conflits au Congo-Brazzaville.

Titre de la communication : Changements des Fonctions et Responsabilités des Femmes Pendant les Conflits au Congo-Brazzaville. Titre de la communication : Changements des Fonctions et Responsabilités des Femmes Pendant les Conflits au Congo-Brazzaville Présentée par : Pierre Chetel KOUANGA UERPOD Congo-Brazzaville Introduction

Plus en détail

BP 90067-68153 RIBEAUVILLÉ

BP 90067-68153 RIBEAUVILLÉ pour groupes Découvrez le charme du Pays de Ribeauvillé et Riquewihr, sa grande diversité de paysages (entre plaine, montagne et vignoble), la richesse de son patrimoine et de ses traditions au travers

Plus en détail

Traduction depuis la langue arabe du. Décret N 2366 Plan Général d Aménagement du Territoire Libanais

Traduction depuis la langue arabe du. Décret N 2366 Plan Général d Aménagement du Territoire Libanais Traduction depuis la langue arabe du Décret N 2366 Plan Général d Aménagement du Territoire Libanais Le Président de la République Conformément à la Constitution Vu le décret loi N 5 du 31/1/1977 et ses

Plus en détail

Management du tourisme et des loisirs

Management du tourisme et des loisirs ERICK LEROUX PIERRE-CHARLES PUPION Management du tourisme et des loisirs 2 e ÉDITION Introduction Le secteur du tourisme évolue dans un contexte très concurrentiel : les gains qu il représente attirent

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

en matière d agro-développement

en matière d agro-développement 10, Rue Aknoul Casablanca Maroc mounib22@yahoo.fr 212 661 71 34 81 Thierry.moniquet@gmail.com 212 651 60 61 93 La politique i des Agropoles au Maroc en matière d agro-développement Vision des synergies

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Le sport et ses pouvoirs

Le sport et ses pouvoirs Le sport et ses pouvoirs (XIXe - XXe) Les travaux des historiens et sociologues du sport visent à rendre compte de la complexité des enjeux culturels, sociaux et politiques soulevés par les sports et les

Plus en détail

Eco-Village Toubab-Dialaw

Eco-Village Toubab-Dialaw Eco-Village Toubab-Dialaw L éco-village de Toubab Dialaw est situé à environ 1km de la mer sur une colline et à 2,5km du centre village de Toubab Dialaw. Les 2ha de terrain permettront de développer une

Plus en détail

Rapport d activités 2013. Alma Paris

Rapport d activités 2013. Alma Paris Rapport d activités 2013 Sommaire Sommaire... 1 Préambule... 3 I- Contexte de l activité 2013... 7 A- Les ressources humaines d... 7 1- Composition de l équipe d... 7 2- Stagiaires... 7 B- Les axes de

Plus en détail

Forum de promotion de l architecture traditionnelle au Maghreb

Forum de promotion de l architecture traditionnelle au Maghreb Forum de promotion de l architecture traditionnelle au Maghreb Justet François Barcelone, Mardi 20 juillet 2010 OPVM Office Protection et Promotion Vallée du M Zab 1 Une expertise acquise Le projet Montada

Plus en détail

Didactique des Langues: évolutions et modèles

Didactique des Langues: évolutions et modèles Didactique des Langues: évolutions et modèles Mohammed Melouk Faculté des Sciences de l Education Université Mohammed V-Souissi m.melouk@um5s.ac.ma Plan Introduction L univers de la didactique des langues

Plus en détail

«le cas de l audiovisuel l

«le cas de l audiovisuel l 1 è re Conférence des Président d Instances d de Régulation R Francophones Marrakech, les 16 & 17 novembre 2009 2 ème Session Echange d expériences : régulation opérationnelle de la diversité culturelle

Plus en détail

1. La constitution de fonds d archives cinématographiques en Afghanistan : étapes et temporalités

1. La constitution de fonds d archives cinématographiques en Afghanistan : étapes et temporalités Si de nombreuses analyses ont été consacrées aux usages et migrations des images d archives, les historiens du cinéma sont encore peu nombreux à s intéresser à la constitution, à la sauvegarde et aux transferts

Plus en détail