Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie"

Transcription

1 Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

2 Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: - Accueille et informe - Oriente les jeunes et adultes - Propose des parcours de formation individualisé Le pôle d Excellence Régional Energie Regroupe industries, sociétés de services, collectivités, recherche et accompagne ses membres vers la transition énergétique - 3 niveaux d action : o o o Montage et accompagnement de projets innovants Identifier les savoir faire régionaux Les promouvoir

3 Définition Le management de l énergie : Mesures prévues et mises en œuvre pour atteindre un objectif fixé : améliorer la performance énergétique Facteurs qui influencent les consommations d énergies : Le comportement / les habitudes Les usages Le type d énergie Les équipements Tout le monde est concerné: entreprises, industries, bâtiments, résidences, centres sportifs

4 Contexte -enjeux Des contraintes de plus en plus fortes Augmentation des prix des énergies Changement climatique Réglementations environnementales l énergie devient un enjeu majeur de compétitivité Des défis à relever : Renforcer le suivi et pilotage des consommations énergétiques Gagner en efficience énergétique Développer les énergies renouvelables, la récupération d énergie Accompagner la mise en œuvre des politiques publiques (objectifs des 3 x 20, débat transition énergétique, Grenelle, objectifs du SRCAE, Troisième Révolution Industrielle ) Ces défis s accompagnent par une recherche en nouvelles compétences

5 Objectifs de notre étude Notre questionnement : Etablir un état des lieux de l existant : comment s organise le management de l énergie aujourd hui? métiers, compétences de demain? Quelle est l offre de formation diplômante, qualifiante existante? Cette offre répondra t-elle aux compétences liées aux métiers de demain? Nos cibles : collectivités grandes entreprises PME

6 Méthodologie suivie Une démarche de type «prospective métiers» avec pour objectif de co-construire des avenirs possibles en termes de compétences et de formation Étude suivie par un comité d experts c est-à-dire: Les personnes disposant d une réelle expertise technique, Les acteurs du territoire. Étude basée sur l analyse des situations de travail existantes: Avec un échantillon d une quinzaine d acteurs : entreprises et collectivités Questionné sur: L organisation interne de l entreprise, les activités du «responsable énergie», ses principales activités, sa formation, son parcours professionnel Les pratiques de formation, de recrutement Le devenir des métiers et compétences

7 Profils des entreprises interrogées Répartition des entreprises par secteurs d'activités Répartition des entreprises par nombre de salariés Agroalimentaire Maintenance Métallurgie Papeterie Pharmacie Transport < 50 salariés de 50 à 200 salariés de 200 à 500 salariés + de 500 salariés Les entreprises visitées considèrent le sujet de l efficience énergétique comme «Très important» ou «Important» pour leur entreprise : TRES IMPORTANT IMPORTANT L'énergie est-il un sujet important pour votre entreprise?

8 Contraintes observées entreprises Énergies consommées Entreprises concernées Solutions envisagées Électricité 7 Suivi de consommations, investissements dans des procédés efficients, éco-conduite des installations, formation, étude ENR Froid 2 Suivi des consommations, sensibilisation Gasoil 1 Suivi de consommations, formation interne, renouvellement flotte de véhicule, éco-conduite Gaz 8 Valorisation énergies fatales, formation Vapeur 4 Suivi des consommations, sensibilisation

9 Contraintes observées Collectivités Problématiques: Gestion de patrimoine Éclairage public conseils Actions: Rénovation Investissements moyens de chauffage, sources lumineuses Suivi des consommations ENR

10 Exemples d actions réalisés Diagnostic énergétique (définition de l Ademe: élaborer un bilan de la situationénergétique globale de l entreprise, quantifier les potentiels d économies d énergie et définir des actions pour réaliser ces économies) Réalisation de diagnostics énergétiques, Réalisation de bilan carbone. Suivi énergétique Mise en place de tableaux de bords, Suivi d indicateurs, Suivi des factures, Négociation de nouveaux contrats énergétiques, Réalisation d audits.

11 Exemples d actions réalisés Sensibilisation / formation : Sensibilisation des salariés, Formation, Système d intéressement ou de primes pour les salariés, Sensibilisation des fournisseurs. Projets : Études de nouveaux projets / investissements, Recherche / mise en place d énergies renouvelables, Développement de partenariats.

12 Exemples d actions réalisés Missions confiées à des prestataires : Missions ponctuelles : diagnostic énergétiques, mise en place de nouveaux outils, étude de nouvelles réglementations, Mise en place d une nouvelle organisation (par ex: pour ISO 50001), formation Missions techniques : étude de nouvelles technologies, énergies renouvelables

13 Types d organisations observées Fonctions liées à la direction / gestion : Directeur Contrôleur de gestion Coordinateur grands projets Directeur Général Adjoint Fonctions liées à l environnement : Responsable qualité et R&D Responsable développement durable Adjoint HSE Responsable environnement et énergie Directeur de l environnement et des déchets Fonctions techniques : Responsable technique Directeur maintenance Fonctions directement liées à l énergie : Ingénieur projet énergie Responsable énergie Responsable du centre d expertises Expert énergie Directeur énergie Chargé de mission Plan Climat Energie Territorial

14 Types d organisations observées Politique énergétique relayée par des correspondants énergie : Être le relais de la politique énergétique dans les services, diffuser les informations Réaliser le suivi des indicateurs énergétiques Assurer la remontée des remarques et des bonnes pratiques de son service

15 Profils observés Formation : - Ingénieur généraliste - Ingénieur des Arts et Métiers - Ingénieur des mines de Douai - Ingénieur des mines de Douai, spécialité énergie - Ingénieur chimie - Ingénieur environnement - Ingénieur généraliste + formation qualité - Ingénieur génie électrique + formation au CESI QSE et Développement Durable - Sciences éco et juriste de sciences po - École de commerce + master finance - Formation énergie environnement - Profil généraliste bonne connaissance process - BTS électricité - BTS mesures Physiques + expérience

16 Premiers constats Complexité, pluridisciplinarité et transversalité des missions Plusieurs domaines de compétences et activités

17 Mutations externes Mutations de nature juridique / politique : Norme AFNOR ISO «permettre aux organismes d établir les systèmes et processus nécessaires à l amélioration de la performance énergétique, y compris l efficacité, l usage et la consommation énergétiques. La mise en œuvre de la présente Norme internationale a pour objectif de conduire à une diminution des émissions de gaz à effet de serre, des coûts liés à l énergie et des autres impacts environnementaux associés, par la mise en œuvre méthodique du management de l énergie.» Objectifs européens des 3 x 20, Produire + 20% d énergies renouvelables Réaliser 20% d économies d énergies Réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 Débat national de la transition énergétique, Débat ouvert et citoyen dans toute la France au 1 er semestre 2013 pour débattre sur les enjeux de la transition énergétique Le débat doit aboutir à un projet de loi de programmation à l automne 2013

18 Mutations externes Mutations de nature juridique / politique : Grenelle, Essor des énergies renouvelables Construction de bâtiments basse consommation et à énergie positive Mode de transports propres SRCAE : Schéma Régional Climat Air Energie, Issu du grenelle Il décline aux échelles régionales la législation européenne sur le climat et l énergie Concertation des acteurs locaux autour d une feuille de route régionale Troisième révolution industrielle Élaboration d un master plan co-produit par les acteurs régionaux et l équipe Rifkin Il est basé sur les piliers de la théorie Rifkin et est adapté à la région Contexte environnemental très exigeant nécessite une politique de développement durable

19 Mutations externes Mutations de nature économique : Augmentation du prix de l énergie en Europe (il faut s y préparer) Développement de nouvelles énergies Recherche de solutions pour la sécurisation de l approvisionnement énergétique Les contrats d énergie Le contexte du développement durable nécessite des investissements importants

20 Mutations internes Mutations technologiques Tendance de la structure de l emploi : de nouvelles missions apparaissent en lien avec de nouveaux objectifs à atteindre Structuration de l emploi modifiée à tous les niveaux (direction, cadres, agents de maîtrise, opérateurs) pour une meilleure prise en compte des enjeux énergétiques système descendant

21 Eléments de synthèse Pour faire face aux diverses mutations, faut-il définir de nouvelles missions et ainsi décliner un nouveau métier? L enjeu, avant tout économique, oblige à définir une nouvelle structuration de l entreprise autour du management de l énergie.

22 Objectifs du manager de l énergie: Améliorer la performance énergétique Réduire les émissions de carbone et impacts environnementaux Maitriser les couts liés à l énergie Structurer une approche comptable de la gestion de l énergie Mettre en place un suivi énergétique

23 managériales marketing / commerce Expertise Gestion de projets juridiques en gestion en communication interne et externe

24 Expertise managériales en gestion marketing / commerce Rendre compte Gouvernance de l énergie (gestion des ressources humaines, mise en place juridiques d une équipe ressource, implication de l ensemble du personnel) Politique énergétique en communication interne et externe Gestion de projets

25 managériales marketing / commerce Négociations techniques et Expertise commerciales Contractualisation Lancer des marchés Réaliser des demandes de subventions en gestion Gestion de projets juridiques en communication interne et externe

26 managériales marketing / commerce Gestion de Expertise Veille réglementaire Dossiers réglementaires (type ICPE) projets juridiques en gestion en communication interne et externe

27 managériales marketing / commerce Communication Animation Expertise Formation Réseau d acteurs (interne / externe) Gestion de projets juridiques en gestion en communication interne et externe

28 managériales Maitriser les modes de gestion marketing / commerce Structurer une approche comptable de la gestion de l énergie Expertise Gestion Suivi de gestion de Optimisation économique de l achat projets (matériel, énergie) juridiques en gestion en communication interne et externe

29 Expertise managériales en gestion Analyse marketing de site (pré- / commerce diagnostic, diagnostic) Connaissance des sources et besoins énergétiques Mise en place d une stratégie énergétique juridiques Connaissance des technologies et énergies nouvelles en communication interne et externe Gestion de projets

30 Eléments de synthèse Création d un nouveau métier ou d une nouvelle fonction? 2 types d entreprises: Création d une fonction management de l énergie Création d un métier «manageur de l énergie» Dont découle plusieurs systèmes d organisation: Le manager de l énergie, chef de projet, rattaché directement à la direction Création d une cellule avec des correspondants dans les services Rattachement au service environnement Directeur

31 Cartographie régionale des formations

Etude prospective Métiers et Compétences Du management de l énergie

Etude prospective Métiers et Compétences Du management de l énergie Etude prospective Métiers et Compétences Du management de l énergie Mars 2014 1 Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 Partie 1 : Contexte de l étude... 5 1. Qu entend-t-on par «management

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Formation 2011. Manager le développement durable à l hôpital

Formation 2011. Manager le développement durable à l hôpital Formation 2011 Manager le développement durable à l hôpital Édito La mise en œuvre du développement durable dans les établissements de santé est aujourd hui une réalité et la légitimité des chantiers ouverts

Plus en détail

Masters Professionnels

Masters Professionnels École Pégase Masters Professionnels Management de projets RH Formation en alternance / Contrat de Professionnalisation 2 jours à l école et 3 jours en entreprise Objectif : Ces Masters ont pour but de

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Les enjeux de la transition énergétique Enjeux énergétiques liés à la nature des approvisionnements

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

Gérer et réduisez vos consommations d énergie et émissions de GES

Gérer et réduisez vos consommations d énergie et émissions de GES Gérer et réduisez vos consommations d énergie et émissions de GES grâce à des actions efficaces et simples Le SRCAE en Ile-de-France L objectif et les orientations retenues en Ile-de- France pour les activités

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015 CALENDRIER DES STAGES NIVEAU MASTER 1 : BAC +4 Stage obligatoire et/ou recommandé par la formation Dauphine propose aussi 40 formations en apprentissage voir la liste sur https://dauphinentreprises.dauphine.fr

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Sollis organise des sessions de formations en INTER et INTRA entreprise sur les métiers de l énergie. Elles contribuent à développer de nouvelles compétences, acquérir en peu de

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise ASSOCIATION TECHNIQUE ENERGIE ENVIRONNEMENT Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com Haute-Normandie Conservatoire National des Arts et Métiers 2014 2015 OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE www.cnam-haute-normandie.com Le Conservatoire National des Arts et Métiers Le Conservatoire National

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Accompagner les transitions énergétiques en agriculture par la formation et la mise en réseau d établissements

Accompagner les transitions énergétiques en agriculture par la formation et la mise en réseau d établissements Accompagner les transitions énergétiques en agriculture par la formation et la mise en réseau d établissements Atelier 5 Formation (R&D) : Diffuser la connaissance au profit des acteurs territoriaux Claire

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE RONDE sur la TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 6 décembre 2013 UNE PROBLEMATIQUE QUI REPOSE SUR UN CONSTAT TERRITORIAL ET EN INTERNE (2009)

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE principales modalités l ademe finance vos projets de maîtrise de l énergie PASSEZ À L ACTION : MANAGEZ L

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie Audits énergétiques L efficacité énergétique dans l industrie Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer l efficacité énergétique de vos installations

Plus en détail

Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales. Niamey - NIGER. Liste des formations

Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales. Niamey - NIGER. Liste des formations Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales Niamey - NIGER Liste des formations Année universitaire 2015-2016 2 DEPARTEMENT D ECONOMIE GESTION ET FINANCE Assistant de Direction Assurance

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Le CDPNE agit en faveur du climat

Le CDPNE agit en faveur du climat Le CDPNE agit en faveur du climat DOSSIER DE PRESSE Dans le cadre de ses activités d études et d éducation à l environnement, le Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Plus en détail

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques Le Réseau Energie www.reseau-energie.net Votre contact Clément ALLEGRE Responsable du Réseau Energie 01 45 15 08 56 c.allegre@idealconnaissances.com Le Réseau Energie, créé en 2007, fédère les professionnels

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France Panorama des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable en France Décembre 2009 TERRITOIRES AYANT DÉCLARÉ UN AGENDA 21 LOCAL - SEPTEMBRE 2009 En 2009, l Observatoire s est

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// CHARTRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

L association, ses membres, ses financeurs

L association, ses membres, ses financeurs Le pôle Synéo, ÉCONOMIE CIRCULAIRE, ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE & PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE L association, ses membres, ses financeurs Association de SERVICES et d ACCOMPAGNEMENT des Entreprises Création fin 2007

Plus en détail

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GÉNÉRALISTE OU DISTRIBUTION OBTENIR UN : BAC+2 (NIVEAU III) DIPLÔME INSCRIT AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES (RNCP) PUBLIC CIBLE PUBLIC Jeunes

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE DANS LES PME. Plus de 40 ans de pratique en Industrie

L AUDIT ENERGETIQUE DANS LES PME. Plus de 40 ans de pratique en Industrie L AUDIT ENERGETIQUE DANS LES PME Plus de 40 ans de pratique en Industrie La notion d Efficacité Energétique (EE) et l Audit Energétique ont évolué au fil des décennies Révolution industrielle 1944, Jean

Plus en détail

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé DOSSIER DE PRESSE - 2012 La Politique ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique Un projet concerté, organisé, maîtrisé Création de l Agence Martiniquaise de l Energie Étape cruciale dans la mise en place du

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Julien ADAM, Chargé de Mission Maitrise de l énergie - j.adam@atee.fr 1 Maitrise de l énergie dans l

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Diagnostic DéVELOPPEMENT evénementiel et Territoire. strictement confidentiel

Diagnostic DéVELOPPEMENT evénementiel et Territoire. strictement confidentiel , Par définition, l évènement se caractérise par une transition, voire une rupture, dans le cours des choses. Il doit être ambitieux! Il véhicule une «image» il est donc un formidable outil de communication.

Plus en détail

Smart grids* Le défi énergétique des territoires. * Les réseaux électriques intelligents

Smart grids* Le défi énergétique des territoires. * Les réseaux électriques intelligents ERDF est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d électricité. Elle développe, exploite, modernise le réseau électrique et gère les données associées. ERDF réalise les

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

Lycées de la Région Rhône-Alpes :

Lycées de la Région Rhône-Alpes : Lycées de la Région Rhône-Alpes : Elaboration et mise en oeuvre d un plan de maîtrise de l énergie Véronique RICHALET Direction de l Immobilier des Lycées Service Ressources Développement GSM : 06 70 81

Plus en détail

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 COMPENSATION CARBONE PAR DU MECENAT DE "PROXIMITE"! Subvention accordée

Plus en détail

Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie

Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie Salon POLLUTEC 3 décembre 2014 Contact : Julien ADAM, Chargé de mission Maitrise de l Energie j.adam@atee.fr Rôle du Responsable

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Quels outils, quels financements? CEE CPE OSER 1 Les financements

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine

Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine 1- L évolution du cadre réglementaire européen : A l issue de longues discussions, le Parlement

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL SOMMAIRE I. TRANSITION ENVIRONNEMENTALE II. TRANSITION DIGITALE III. ORGANISATION DURABLE DES ENTREPRISES IV. TECHNIQUES ET FILIERES METIERS 2 I- Transition

Plus en détail

FICHE 17. I.U.P. Master Pro. Valorisation du patrimoine et développement territorial

FICHE 17. I.U.P. Master Pro. Valorisation du patrimoine et développement territorial Objectifs I.U.P. (Institut Universitaire Professionnalisé) Master Pro L a pour objectif de renforcer la professionnalisation des personnels qui, au sein de diverses structures (collectivités locales, offices

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

4ème année d'odontologie Exchange Mobility Master 10 French. 5ème année d'odontologie Exchange Mobility Master 10 French

4ème année d'odontologie Exchange Mobility Master 10 French. 5ème année d'odontologie Exchange Mobility Master 10 French PROGRAMME TITLE MOBILITY TYPE MOBILITY LEVEL START DATE DURATION (MONTHS) LANGUAG E OF INSTRUCT ION 6ème année d'odontologie Exchange Mobility Doctorate 10 French Doctorat Degree Seeking Doctorate French

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie Date de création : 14/01/2009 ATM Date de mise à jour : 11/03/2010 Version n 03 Rédacteur : Allan LEVASSORT : ZAE de Jumelles «Les Gâts» 49160 LONGUE : 02 41 40 78 00 : 02 41 40 78 02 : sbr@atmhery.com

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Dispenser les savoirs théoriques et professionnels de base et proposer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Forum du Climat du 6 février 2010 Rencontre intermédiaire Compte rendu Les éléments présentés ci-après reprennent

Plus en détail

Rapport BEGES. Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre. Année 2011 sur les activités 2010. Scope I et 2. Direction ABBOTT - HSE

Rapport BEGES. Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre. Année 2011 sur les activités 2010. Scope I et 2. Direction ABBOTT - HSE Rapport BEGES Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Année 2011 sur les activités 2010 Scope I et 2 Direction ABBOTT - HSE Conformité avec l Art.75 de la Loi N 2010-788 du 12 Juillet 2010 Portant Engagement

Plus en détail

Formation des responsables management qualité Inserm

Formation des responsables management qualité Inserm Formation des responsables management qualité Inserm Description des contenus individuels Première année 11 Planifier et organiser son système de management de la qualité selon ISO 9001 - Analyser ses

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Charte développement durable

Charte développement durable Charte développement durable Préambule Professionnels de la gestion des risques, acteurs de la préparation de l avenir et du développement économique, les assureurs sont étroitement intégrés à tous les

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former des cadres capables de contribuer à la performance globale de l entreprise en participant à l élaboration et la mise

Plus en détail

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 Service Communication - ULCO 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque

Plus en détail

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rappel du contenu de l appel l à projets BFM, 3 octobre 2012 Carine LASBRUGNAS, Chargée de mission Conseil Régional du Limousin Contexte du bâtiment

Plus en détail

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» -

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - «Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - Service énergie de la Chambre de Commerce et d Industrie du Lot Elodie FLEURAT-LESSARD 05 65 53 26 82 e.fleurat@ldi46.fr Le 10 mai 2011 - SRCAE

Plus en détail

3 SERVICES CONNEXES A LA PRODUCTION

3 SERVICES CONNEXES A LA PRODUCTION 1 DIRECTION GENERALE Direction d'entreprise, Adjoint de direction générale DIRECTEUR ADJOINT PME/PMI Management d Equipes Conduite de projet Stratégie du changement Gestion des compétences Réduction dérives

Plus en détail

Le Système de Management Environnemental

Le Système de Management Environnemental 14001 Conseil Le Système de Management Environnemental ISO 14001 Pourquoi? Quoi? Comment? Intervenant : M.F. Lafon 14001 Conseil Conseil, Formation, Audit, Veille en Management Environnemental 36, rue

Plus en détail

Développement durable de l'université Paris 1 Panthéon -Sorbonne : Audit thermique

Développement durable de l'université Paris 1 Panthéon -Sorbonne : Audit thermique 27/09/2010 Développement durable de l'université Paris 1 Panthéon -Sorbonne : Audit thermique Dans un contexte de changement climatique et de raréfaction de ressources énergétiques non renouvelables, la

Plus en détail