LLL Sport LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY. Action towards the Lifelong Learning Strategy for the Sport and Active Leisure sector

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LLL Sport LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY. Action towards the Lifelong Learning Strategy for the Sport and Active Leisure sector"

Transcription

1 LLL Sport Action towards the Lifelong Learning Strategy for the Sport and Active Leisure sector LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY LLL Sport Executive Summary 1

2 TABLE OF CONTENTS EXECUTIVE SUMMARY - LLL SPORT EUROPEAN REPORT...4 RESUME - RAPPORT EUROPEEN LLL SPORT...7 ZUSAMMENFASSUNG EUROPAISCHER BERICHT LLL SPORT LLL Sport. All rights reserved. No part of it may be reproduced or distributed, in any form or by any means, without the prior written permission of the Project Promoter the European Observatoire of Sport and Employment (EOSE) LLL Sport Executive Summary 2

3 LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY English version LLL Sport Executive Summary 3

4 EXECUTIVE SUMMARY - LLL SPORT EUROPEAN REPORT Between March 2010 and March 2011 the European Observatoire of Sport and Employment (EOSE) 1 conducted a project titled Actions towards the Lifelong Learning Strategy for Sport and Active Leisure: LLL SPORT 2 in conjunction with National Ambassadors from nine European countries. EOSE acts at the European level with the goal to serve as a source of knowledge and a strategic facilitator to support the development of the Sport and Active Leisure sector. This executive summary of the final European Report outlines the activities and successes within the project, the realities and challenges of the sector, and discusses future perspectives for the further implementation of the EOSE Lifelong Learning Sport Strategy (LLL Sport Strategy) and the development of the Sport and Active Leisure sector. The LLL Sport project aimed to bring together stakeholders at the national level to put in place structures which can ensure a well qualified workforce ready to meet the challenges the sector faces and allow the sector to contribute to wider agendas including health, education, social inclusion and economic development. The LLL Sport project had the main goal to raise awareness of the innovative LLL Sport Strategy and commitment to it through positive engagement and partnership with stakeholders from the fields of sport and education at the national (and sub-national) level. The LLL Sport Strategy was developed specifically to support the sector with Vocational Education and Training (VET) related issues and is fully in line with European policy developments in both sport, such as the White Paper on Sport 3, and European VET initiatives such as the European Qualification Framework (EQF) 4. The LLL Sport Strategy is based around defining the sector and its occupations, a work based competence framework, learning outcomes framework and quality assurance process. The project utilised an innovative approach of awareness-raising and dissemination through the engagement of National Ambassadors from the membership of EOSE in nine European countries. The role of the ambassadors was to provide quality dissemination activities at the national and subnational level and to report on, and ultimately influence, national VET structures in sport and the level of interaction with EQF and the LLL Sport Strategy. The main actors in the sport and education fields include Ministries, national qualifications authorities, sports federations and other organisations in the sport movement, universities, technical colleges and training providers. Awareness was raised about the LLL Sport Strategy with all of these stakeholders using common material provided by EOSE. Within the specific example of Malta, activities included meetings with the Education Ministry, Malta Qualifications Council, European Commission representatives, and different education institutions, publishing an article in a Sunday Newspaper, and a final seminar for sports associations attended by an EOSE representative. Through examination of the national education and training in sport systems, a pattern emerged showing that sports education is offered through three main types of providers: National Sports Federations; Vocational or technical colleges and providers; and Higher Education Institutions. From this it can be concluded that Sport and Active Leisure as a sector is well served across Europe by a very wide range of education providers and types of education spreading right across the spheres of vocational and academic provision from short vocational courses to Masters and Doctorate level. Some of the difference in sport education systems highlighted by the reports included the influence of sports law, level of engagement of social partners and regulation of sports professions. 1 See 2 See 3 See 4 See LLL Sport Executive Summary 4

5 The level of implementation of a national qualifications framework varied between countries. The ambassadors report that sport qualifications are starting to be placed on national frameworks in some countries and this is beneficial to the professionalism and advancement of the sector. There is a vast amount of work to be done to implement Sport and Active Leisure in both national qualifications frameworks and the EQF across countries in Europe. If this can be achieved, the impact on the sector will be significant in terms of an improved workforce, career routes and achieving the potential of the sector. It is clear that the baseline position on the implementation of the LLL Sport Strategy (7 Step Model) is at very different stages in different countries. The United Kingdom for example is in the position where the seven steps within the LLL Sport Strategy have been part of the national vocational education and training system for the past years. Other countries may only have some of the steps in place and are at the start of the process to develop the others; Lithuania for example is at the start of the process to develop sector competences in different sectors (occupational standards). In both Lithuania and Hungary the ambassadors commented that the time is right for the introduction of the Strategy and it has come at the same time that stakeholders were developing methodologies to achieve the same aims. However, despite this positive level of interest and engagement with the project and the LLL Sport Strategy across Europe there are still considerable challenges and barriers to overcome before the Strategy is fully embedded at European and national levels. These challenges include the time and human resources necessary, proper engagement of employers, complexity of the national systems, lack of specific national policies and shortage of funding to implement the strategy. Further action to implement the LLL Sport Strategy is both necessary for the Sport and Active Leisure sector in Europe and also fits perfectly with European VET policy initiatives. It is encouraging to consider the initiative New Skills for New Jobs 5 highlighting 4 main areas of focus: better functioning of EU labour markets; right skills for right jobs; improving the quality of work and working conditions; creating jobs. This is precisely what the LLL Sport Strategy is trying to achieve. A continued commitment to developing a mobile workforce through a transparent VET system is of great importance to Sport. Further dissemination and exploitation of the LLL Sport Strategy is planned on a European, national and regional basis. There is now the potential for Sector Skills Councils at the EU level, and the Sport and Active Leisure sector is monitoring this situation for the possibility of working towards this aim. It is clear from the project that a momentum is building around the implementation of EQF and lifelong learning strategies in Sport and Active Leisure. Through their work with stakeholders all ambassadors reported a desire to keep up this momentum with further sustained activity, possibly through future funding or project work. At the European level structures will continue to be formalised in support of the Lisbon Treaty, the White Paper on Sport and the Education and Training 2020 Work Programme 6. Sport and Active Leisure is a people-facing, service-based industry. The aim of the Lifelong Learning Strategy for Sport and the LLL Sport project was to disseminate the Strategy in order to produce a qualified and competent workforce within that industry. The impact of developing the workforce will allow the sector to become recognised at the European and national level. Furthermore, this recognition will allow the sector to positively impact on the lives of millions of Europeans and bring social, health and economic benefits to the whole of Europe. 5 See 6 See LLL Sport Executive Summary 5

6 LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY French version LLL Sport Executive Summary 6

7 RESUME - RAPPORT EUROPEEN LLL SPORT Entre mars 2010 et mars 2011, l'observatoire européen du sport et de l Emploi (EOSE) 7 a mené une étude sous le titre «Actions pour une stratégie d apprentissage tout au long de la vie dans le domaine du sport : LLL Sport» 8 en collaboration avec les Représentants Nationaux de neuf pays européens. EOSE opère au niveau européen avec pour objectif de servir de source de connaissances et de facilitateur stratégique pour soutenir le développement du secteur du sport et des loisirs actifs. Ce résumé du rapport final européen décrit les activités et les réussites du projet, les réalités et les défis du secteur, et aborde les perspectives d'avenir pour la poursuite de l'implémentation de la Stratégie d'apprentissage tout au long de la vie dans le domaine du sport (Stratégie LLL du sport) et le développement du secteur du sport et des loisirs actifs. Le projet LLL Sport avait pour objectif de réunir les parties prenantes au niveau national afin de mettre en place des agencements capables de garantir d'une main-d'œuvre hautement qualifiée prête à relever les défis auxquels le secteur est confronté, et de permettre à celui-ci de contribuer à des programmes plus larges comprenant par exemple la santé, l'éducation, l'inclusion sociale et le développement économique. Le but principal du projet était de sensibiliser à la Stratégie LLL du sport et de réunir des soutiens pour celle-ci grâce à une implication positive et un partenariat avec les parties prenantes dans les domaines du sport et de l'éducation au niveau national (et infranational). La Stratégie LLL du sport a été développée spécifiquement pour soutenir le secteur pour les questions relatives à l'enseignement et la Formation Professionnels (EFP) et est pleinement conforme aux dernières politiques européennes, que ce soit dans le domaine du sport, avec le Livre blanc sur le sport par exemple, 9 ou celui des initiatives européennes d'efp telles que le Cadre européen des Certifications (CEC) 10. La Stratégie LLL du sport s'articule autour de la définition du secteur et ses emplois, d'un référentiel de compétences, d'un cadre des acquis d'apprentissage et d'un processus d'assurance qualité. Le projet a utilisé une approche innovante de la sensibilisation et la diffusion grâce à l'implication de «Représentants Nationaux» membres d'eose dans neuf pays européens. Le rôle de ces représentants était de fournir des activités de diffusion de qualité au niveau national et infranational et d établir des rapports sur, et à terme d influencer, les structures nationales d'efp dans le sport et le niveau d'interaction avec le CEC et la Stratégie du sport. Les principaux acteurs des domaines du sport et de l'éducation incluent les ministères, les autorités nationales de qualification, les fédérations sportives et autres organisations appartenant au mouvement sportif, les universités, les collèges techniques et les prestataires de formation. Toutes ces parties prenantes ont été sensibilisées à la Stratégie LLL du sport à l'aide de matériaux communs fournis par EOSE. Dans l'exemple spécifique de Malte, les activités ont inclus des réunions avec le Ministère de l'éducation, the Malta Qualification Council, des représentants de la Commission européenne et divers établissements d'enseignement, ainsi que la publication d'un article dans le journal du dimanche et un séminaire final pour les associations sportives auquel assistait un représentant d'eose. L'examen de l'enseignement et de la formation dans les systèmes sportifs nationaux a fait apparaître un schéma selon lequel l'éducation sportive est assurée par trois principaux types de prestataires : 7 Voir 8 Voir 9 Voir 10 Voir LLL Sport Executive Summary 7

8 les fédérations sportives nationales, les établissements et fournisseurs de formation professionnelle ou technique et les établissements d'enseignement supérieur. On peut en conclure que le secteur du sport et des loisirs actifs est bien desservi dans toute l'europe par un très large éventail de prestataires d'enseignement et que différents types d'éducation sont fournis dans l'ensemble des systèmes de formation professionnelle et académique, allant des formations professionnelles courtes aux formations de niveau Master et doctorat. Parmi les différences dans les systèmes d'enseignement du sport mises en évidence par les rapports figurent l'influence du droit du sport, le niveau d'implication des partenaires sociaux et la réglementation des professions du sport. Le niveau de mise en œuvre d'un cadre national de qualifications varie selon les pays. Les représentants rapportent que des cadres nationaux de qualifications commencent à être mis en place dans certains pays, ce qui bénéficie à la professionnalisation et au développement du secteur. Un travail considérable est requis pour intégrer le secteur du sport et des loisirs actifs dans les cadres nationaux des certifications ainsi que dans le CEC dans tous les pays d'europe. Y parvenir aurait un impact considérable sur le secteur en termes d'amélioration de la main d'œuvre, des parcours professionnels et de réalisation du potentiel du secteur. Il est clair que la position de base sur la mise en œuvre de la Stratégie LLL du Sport (modèle en 7 étapes) en est à des stades très différents selon les pays. Le Royaume-Uni par exemple, est dans la position où les sept étapes de la stratégie LLL du sport font partie du système d'enseignement et de formation professionnelle nationale depuis 10 à 15 ans. Certains pays ont mis en place que certaines de ces étapes et ne sont qu'au début du processus de développement des autres étapes ; la Lituanie par exemple, est au début du processus de développement de compétences sectorielles dans différents secteurs (standards professionnels). En Lituanie comme en Hongrie, les représentants ont noté qu il s agissait du bon moment pour l'introduction de la Stratégie et qu'il se trouve que dans le même temps les parties prenantes développaient des méthodologies pour atteindre les mêmes objectifs. Toutefois, malgré ce niveau positif d'intérêt et d'implication dans le projet et la Stratégie LLL du sport dans toute l'europe il reste des défis et des obstacles considérables à surmonter avant que la Stratégie ne soit entièrement intégrée au niveau européen et national. Ces défis incluent le temps et les ressources humaines nécessaires, une implication suffisante des employeurs, la complexité des systèmes nationaux, le manque de politiques nationales spécifiques et de financement pour mettre en œuvre la stratégie. De nouvelles actions pour mettre en œuvre la Stratégie LLL du sport sont à la fois nécessaires pour le secteur du Sport et des loisirs actifs en Europe et parfaitement conformes aux initiatives politiques européennes dans le domaine de l'efp. Il est encourageant de constater que l'initiative «De Nouvelles Compétences pour de Nouveaux Emplois» 11 souligne quatre principaux domaines d'intervention : l'amélioration du fonctionnement des marchés du travail de l'ue, une meilleure adéquation entre les compétences requises et les besoins du marché du travail, l'amélioration de la qualité du travail et des conditions de travail et la création d'emplois. C'est précisément ce que la Stratégie LLL du sport cherche à atteindre. Un engagement continu au développement d'une maind'œuvre mobile à travers un système d'efp transparent est d'une grande importance dans le domaine du sport. La poursuite de la diffusion et de l'exploitation de la Stratégie LLL du sport est prévue à l'échelle européenne, nationale et régionale. La mise en place de conseils sectoriels sur l emploi et les compétences au niveau européen est désormais possible et le secteur du sport et des loisirs actifs surveille la situation en se préparant à la possibilité de travailler à cet objectif. 11 Voir LLL Sport Executive Summary 8

9 Ce projet a montré clairement qu'une dynamique s'établit autour de la mise en œuvre du CEC et des stratégies d'apprentissage tout au long de la vie dans le sport et les loisirs actifs. Lors de leurs actions auprès des parties prenantes, tous les représentants nationaux ont fait part de leur désir d'entretenir cette dynamique en poursuivant leurs activités, éventuellement grâce à de futurs financements ou un travail sur projet. Au niveau européen, la formalisation des structures et agencements conformément au traité de Lisbonne, au Livre blanc sur le sport et au programme de travail Éducation et formation va se poursuivre. Le sport et les loisirs actifs est un secteur de services en contact avec la population. L'objectif de la stratégie d apprentissage tout au long de la vie dans le domaine du sport et du projet LLL du sport était de diffuser cette stratégie afin d envisager la production d une main-d'œuvre qualifiée et compétente dans ce secteur. Parvenir à former cette main-d œuvre sera la reconnaissance de l'importance du secteur au niveau européen et national, et plus important encore, permettra de réaliser le potentiel du sport à exercer un impact positif sur des millions d'européens et à apporter des avantages sociaux, sanitaires et économiques à l'ensemble de l'europe. 12 Voir LLL Sport Executive Summary 9

10 LLL SPORT EUROPEAN REPORT EXECUTIVE SUMMARY German version LLL Sport Executive Summary 10

11 ZUSAMMENFASSUNG EUROPAISCHER BERICHT LLL SPORT Zwischen 2010 und März 2011 hat das European Observatoire of Sport and Employment (EOSE) 13 ein Projekt mit dem Titel Actions towards the Lifelong Learning Strategy for Sport: LLL SPORT 14 in Zusammenarbeit mit nationalen Botschaftern aus neun europäischen Ländern durchgeführt. EOSE agiert auf europäischer Ebene mit dem Ziel, als Wissensquelle und als strategischer Vermittler zu dienen, um die Entwicklung des Sport- und aktiven Freizeitsektors zu unterstützen. Diese Zusammenfassung des endgültigen europäischen Berichts bietet einen Überblick über die Aktivitäten und Erfolge im Rahmen des Projekts, sowie die Realität und die Herausforderungen des Sektors und diskutiert Zukunftsperspektiven für die weitere Umsetzung der Lifelong Learning Sport Strategy (LLL Sport Strategy) des EOSE und die Entwicklung des Sport- und aktiven Freizeitsektors. Das LLL Sport -Projekt zielte darauf ab, Beteiligte auf der nationalen Ebene zusammenzubringen, um Strukturen zu schaffen, die die Ausbildung von gut qualifiziertem Personal sicherstellen, das den Herausforderungen im Sektor begegnen kann, um zu größeren Agenden beizutragen, inklusive Gesundheit, Bildung, soziale Integration und wirtschaftliche Entwicklung. Hauptziel des LLL Sport -Projekts war es, das Bewusstsein für die innovative LLL Sport Strategy zu fördern und sich durch positives Engagement und Partnerschaften mit Beteiligten aus dem Sportund Bildungsbereich auf nationaler (und sub-nationaler) Ebene zu dieser zu verpflichten. Die LLL Sport Strategy wurde speziell dazu entwickelt, den Sektor mit Berufsausbildung zu unterstützen und entspricht den Entwicklungen bei europäischen Strategien, wie dem Weißbuch Sport 15 und europäischen Berufsbildungsinitiativen, wie dem Europäischen Qualifikationsrahmen (EQR) 16. Die LLL Sport Strategy basiert auf der Definition des Sektors und seiner Berufe, einem arbeitsbasierten Kompetenzrahmen, einem Lernergebnis-Rahmen und einem Qualitätssicherungsverfahren. Durch den Einsatz von nationalen Botschaftern in neun europäischen Ländern, bei denen es sich um Mitglieder des EOSE handelte, wurde für das Projekt ein innovativer Ansatz für die Bewusstseinsbildung und Bekanntmachung verwendet. Die Rolle der Botschafter bestand darin, wirksame Bekanntmachungsaktivitäten auf nationaler und sub-nationaler Ebene zur Verfügung zu stellen und über nationale Berufsbildungsstrukturen im Sport und den Grad der Interaktion mit EQR und der LLL Sport Strategy zu berichten und diese letztendlich zu beeinflussen. Zu den Hauptakteuren im Sport- und Bildungsbereich gehören Ministerien, nationale Qualifikationsbehörden, Sportverbände und andere Organisationen aus der Sportbewegung, Universitäten, technische Hochschulen und Ausbildungsanbieter. Mithilfe von gemeinsamen Materialien, die vom EOSE bereitgestellt wurden, wurde in Zusammenarbeit mit all diesen Beteiligten auf die LLL Sport Strategy aufmerksam gemacht. Im spezifischen Fall von Malta beinhalteten die Aktivitäten Treffen mit dem Bildungsministerium, dem Malta Qualifications Council, Vertretern der Europäischen Kommission und verschiedenen Bildungseinrichtungen, die Veröffentlichung eines Artikels in einer Sonntagszeitung und ein abschließendes Seminar für Sportverbände, das von einem EOSE-Vertreter besucht wurde. Bei der Untersuchung der nationalen Bildung und Berufsbildung in Sportsystemen hat sich ein Muster herausgebildet, das zeigt, dass eine Ausbildung im Sportbereich von drei Arten von Anbietern zur Verfügung gestellt wird: Nationalen Sportverbänden, Berufs- oder Fachschulen und Hochschulen. Ausgehend davon kann der Schluss gezogen werden, dass der Sport- und aktive Freizeitsektor ein Sektor ist, der in Europa von zahlreichen Bildungsanbietern und Bildungsarten bedient wird, und in 13 Siehe 14 Siehe 15 Siehe 16 Siehe LLL Sport Executive Summary 11

12 dem sich das Bildungsangebot von Berufs- und akademischen Ausbildungen über kurze Berufsbildungskurse bis hin zu Master- oder Doktortiteln erstreckt. Einige der Unterschiede im Sportbildungssystem, die der Bericht hervorhebt, umfassen den Einfluss des Sportgesetzes, den Grad des Engagements sozialer Partner und die Regulation von Sportberufen. Der Grad der Implementierung von nationalen Qualifikationsrahmen war je nach Land unterschiedlich. Die Botschafter berichten, dass Sportqualifikationen in einigen Ländern langsam in nationale Rahmenwerke aufgenommen werden, was günstig für die Professionalität und den Fortschritt des Sektors ist. Es ist jedoch noch sehr viel Arbeit erforderlich, um die Bereiche Sport- und aktive Freizeit in den europäischen Ländern sowohl in die nationalen als auch in die europäischen Qualifikationsrahmen zu integrieren. Falls dies gelingt, werden die Auswirkungen auf den Sektor sehr positiv sein, da verbessertes Personal und bessere berufliche Karrierewege verfügbar sein werden und das Potential des Sektors ausgeschöpft werden kann. Tatsache ist, dass die Ausgangsposition für die Implementierung der LLL Sport Strategie (7-Schritte- Modell) in den verschiedenen Ländern sehr unterschiedlich ist. In Großbritannien waren die sieben Schritte der LLL Sport Strategie in den letzten Jahren beispielweise Teil des nationalen Berufsbildungssystems. In anderen Ländern wurden bisher nur einige Schritte umgesetzt und man arbeitet dort zurzeit an der Umsetzung der anderen Schritte. In Litauen werden zum Beispiel gerade Sektorkompetenzen in verschiedenen Sektoren entwickelt (Berufsstandards). Sowohl für Litauen als auch für Ungarn waren die Botschafter der Meinung, dass der richtige Zeitpunkt gekommen ist, um die Strategie einzuführen und gleichzeitig arbeiteten Beteiligte an der Entwicklung von Methodologien, um diese Ziele zu erreichen. Trotz des starken positiven Interesses und des Engagements im Rahmen des Projekts und der LLL Sport Strategy in ganz Europa, gibt es noch beträchtliche Herausforderungen und Hindernisse, die überwunden werden müssen, bevor die Strategie vollständig auf europäischer und auf den nationalen Ebenen eingebettet ist. Zu diesen Herausforderungen und Hindernissen gehören die erforderliche Zeit und die nötigen Personalressourcen, das richtige Engagement der Arbeitgeber, die Komplexität nationaler Systeme, das Fehlen spezifischer nationaler Richtlinien und knappe finanzielle Mittel bei der Umsetzung der Strategie. Weitere Maßnahmen zur Umsetzung der LLL Sport Strategy sind sowohl notwendig für den Sportund aktiven Freizeitsektor in Europa und gliedern sich zudem perfekt in die Initiativen im Rahmen der europäischen Berufsbildungspolitik ein. Es ist erfreulich, einen Blick auf die Initiative Neue Kompetenzen für neue Beschäftigungen 17 zu werfen, die 4 Schwerpunktbereiche identifiziert: Besseres Funktionieren der EU-Arbeitsmärkte; die richtigen Kompetenzen für die richtigen Beschäftigungen, Verbesserung der Qualität der Arbeit und der Arbeitsbedingungen, Schaffung von Arbeitsplätzen. Genau das sind die Ziele der LLL Sport Strategy. Eine kontinuierliche Verpflichtung für die Ausbildung mobiler Arbeitskräfte durch ein transparentes Berufsbildungssystem ist von großer Bedeutung für den Sport. Die weitere Verbreitung und Nutzung der LLL Sport Strategy auf europäischer, nationaler und regionaler Ebene ist in Planung. Es gibt nun Potential für Sector Skills Councils auf EU-Ebene und der Sport- und aktive Freizeitsektor beobachtet diese Situation, um eventuell auf dieses Ziel hinzuarbeiten. Das Projekt hat gezeigt, dass sich eine Dynamik um die Implementierung von europäischen Qualifizierungsrahmen und Strategien für lebenslanges Lernen entwickelt. Im Rahmen ihrer Arbeit mit Beteiligten haben alle Botschafter den Wunsch geäußert, diese Dynamik mit zusätzlichen nachhaltigen Aktivitäten aufrechtzuerhalten, möglicherweise durch zukünftige Investitionen oder Projektarbeit. Auf europäischer Ebene werden als Unterstützung des Vertrages von Lissabon, des 17 Siehe LLL Sport Executive Summary 12

13 Weißbuchs Sport und des Arbeitsprogramms Allgemeine und berufliche Bildung weiterhin Strukturen formalisiert. Der Sport- und aktive Freizeitsektor ist eine menschennahe, servicebasierte Branche. Ziel der Lifelong Learning Strategy for Sport und des LLL Sport -Projekts zur Verbreitung der Strategie ist es, qualifizierte und kompetente Arbeitskräfte in der Branche auszubilden. Die Ausbildung dieser Arbeitskräfte wird nicht nur zur Anerkennung des Sektors auf europäischer und nationaler Ebene führen, sondern vor allem zur Erkennung des Potentials des Sports und wird somit die Leben von Millionen von Europäern positiv beeinflussen und ganz Europa soziale, gesundheitliche und wirtschaftliche Vorteile verschaffen. 18 Siehe LLL Sport Executive Summary 13

14 EOSE Secretariat 1, Grande rue des Feuillants Lyon France Mail: Tel.: +33 (0) This project has been funded with support from the European Commission. This publication reflects the views only of the author, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein. LLL Sport Project Actions towards the Lifelong Learning Strategy for the Sport and Active Leisure Sector Project reference: / LLL Sport. All rights reserved LLL Sport Executive Summary 14

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden?

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Trotz der mittlerweile in Kraft getretenen europäischen Regelungen der beruflichen Anerkennung von Ausbildungen und Hochschuldiplomen, liegt

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise ARIEL RICHARD-ARLAUD INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise Ariel Richard-Arlaud I. Le Knowledge management L avènement de la technologie INTERNET bouleverse les habitudes et mentalités:

Plus en détail

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Stammdaten Übergangslösung für Produkte die kein GS1 GTIN zugeordnet haben Hintergrund Die Fachgruppe Beschaffung im Gesundheitswesen (BiG) setzt sich aus namhaften

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants 2009-1-TR1-LEO05-08643 1 Information sur le projet Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE Developing a joint strategy for the Channel area Les objectifs du projet Co-financé par le programme Interreg IVA France (Manche) Angleterre, le

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center 2008-1-TR1-LEO04-02465 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: IT-Call

Plus en détail

Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises

Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises 2009-1-TR1-LEO05-08625 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Ligne droits de propriété intellectuelle pour les

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires Stéphane de La Rosa Master I Law Level Delivered Lectures Jean Monnet Chair «Droit de l Union Européenne et Mutations de l intégration

Plus en détail

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires Stéphane de La Rosa Master I Law Level Delivered Lectures Jean Monnet Chair «Droit de l Union Européenne et Mutations de l intégration

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

QUALECO - Qualité et Développement Durable pour les organismes de formation -

QUALECO - Qualité et Développement Durable pour les organismes de formation - QUALECO - Qualité et Développement Durable pour les organismes de formation - 503729-LLP-1-2009-1-FR-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet Titre: QUALECO - Qualité et Développement Durable pour les

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Interactive Video Conference Based Culinary Competence Development

Interactive Video Conference Based Culinary Competence Development 20081NL1LEO0500485 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Interactive Video Conference Based Culinary Competence Development Interactive

Plus en détail

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy ENSI-AN-9171 ENSI, Industriestrasse 19, 5200 Brugg, Switzerland, Phone +41 56 460 84 00, E-Mail Info@ensi.ch, www.ensi.ch Regelwerksstrategie des ENSI März Mars March 2015 Regelwerksstrategie des ENSI

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Evènement formulaires Namur 02/12

Evènement formulaires Namur 02/12 Evènement formulaires Namur 02/12 Formulaires électroniques à la Commission européenne Philippe Biérlaire Chef de l unité Systèmes d information pour la gestion des ressources humaines Direction Systèmes

Plus en détail

Electronic Technology Assemblée pour des applications virtuelles et pratiques

Electronic Technology Assemblée pour des applications virtuelles et pratiques Electronic Technology Assemblée pour des applications virtuelles et pratiques 2013-1-TR1-LEO05-47531 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2013 Type de Projet: Statut: Accroche marketing:

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

1 Les instruments juridiques des soins transfrontaliers... 3 Otto Kaufmann

1 Les instruments juridiques des soins transfrontaliers... 3 Otto Kaufmann Inhaltsverzeichnis Autorenverzeichnis...XXI Teil I Die Herausforderungen der Freizügigkeit im Gesundheitswesen Challenges of the Free Movement of Persons to Health Care Les enjeux de la mobilité européenne

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation Atelier : Formation Rapport du Groupe 1 Brainstorming Formation actuarielle 1. Système de formation Formation universitaire ou Système examens (système anglo-saxon) Conciliation entre les deux: Formation

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Number of manufacturing firms that implemented product-only innovation (in each size class)

Number of manufacturing firms that implemented product-only innovation (in each size class) Innovation indicators [Pour la version française, s.v.p. voir pages 8-14] Montreal, July 2014 Montréal, juillet 2014 The first UIS global data collection of innovation statistics was carried out between

Plus en détail

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D ICM STUDENT MANUAL French 2 JIC-FRE2.2V-12 Module Change Management and Media Research Study Year 2 1. Course overview Books: Français.com, niveau intermédiaire, livre d élève+ dvd- rom, 2ième édition,

Plus en détail

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten,

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten, PORTFOLIO Claus Rose Photography as a way of living, with all its aspects and opportunities for expression, became my passion at an early stage. In particular the magic of nude photography, which lends

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations Postal address Adresse postale F-67075 Strasbourg Cedex France With the compliments of the Human Resources Directorate 17 September 2013 Avec les compliments de la Direction des Ressources Humaines DRH(2013)529

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

1. Raison de la modification

1. Raison de la modification T Service Documentation Technicocommerciale Information Technique Rubrique F Les régulations Nouvelle version de programme de la carte SU : F1.4 P5253 JS F 67580 Mertzwiller N ITOE0117 26/09/2011 FR 1.

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Le jeu d'apprentissage

Le jeu d'apprentissage Le jeu d'apprentissage UK/07/LLP-LdV/TOI-009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Le jeu d'apprentissage UK/07/LLP-LdV/TOI-009 Année: 2007 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé:

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

L approche par les capacités / The Capability Approach Robert B Salais (IDHE ENS Cachan, Centre Marc Bloch, Berlin)

L approche par les capacités / The Capability Approach Robert B Salais (IDHE ENS Cachan, Centre Marc Bloch, Berlin) L approche par les capacités / The Capability Approach Robert B Salais (IDHE ENS Cachan, Centre Marc Bloch, Berlin) Colloque Travail, Identités, Métier : quelles métamorphoses, (Collège de France, 23 25

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

RECRUTEMENT INTERNATIONAL : Appui du Bureau des visas, Paris INTERNATIONAL RECRUITMENT : Support from the Visa Office, Paris 09/10

RECRUTEMENT INTERNATIONAL : Appui du Bureau des visas, Paris INTERNATIONAL RECRUITMENT : Support from the Visa Office, Paris 09/10 RECRUTEMENT INTERNATIONAL : Appui du Bureau des visas, Paris INTERNATIONAL RECRUITMENT : Support from the Visa Office, Paris 09/10 Bureau des visas / Visa Office Paris - France Responsable des demandes

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Quality. Recognition. Mobility. Education. Standards. Employability. Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes

Quality. Recognition. Mobility. Education. Standards. Employability. Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes Quality Recognition Mobility Education Employability Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes Standards LE PROJET VSPORT+ Le point essentiel du projet VSPORT+ est de valoriser

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail

PART I / PARTIE I REQUEST FOR DISCLOSURE / DEMANDE DE DIVULGATION DE LA PREUVE

PART I / PARTIE I REQUEST FOR DISCLOSURE / DEMANDE DE DIVULGATION DE LA PREUVE ATTORNEY GENERAL PUBLIC PROSECUTION SERVICES PROCUREUR GÉNÉRAL SERVICE DES POURSUITES PUBLIQUES PART I / PARTIE I REQUEST FOR DISCLOSURE / DEMANDE DE DIVULGATION DE LA PREUVE NAME OF ACCUSED: / NOM DE

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Sun Microsystems, Inc. 901 San Antonio Road Palo Alto, CA 94303-4900 USA 650 960-1300 Fax 650 969-9131 Part No. 806-3729-10 March 2000, Revision

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE CATEGORIESTOPMENU MODULE CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 CONFIGURATION... 2 LICENCE ET COPYRIGHT... 3 SUPPORT TECHNIQUE ET MISES A JOUR...

Plus en détail

EPCRA - CERTIFICATION PROFESSIONNELLE EUROPEENNE EN TRAVAUX SUR CORDES

EPCRA - CERTIFICATION PROFESSIONNELLE EUROPEENNE EN TRAVAUX SUR CORDES EPCRA - CERTIFICATION PROFESSIONNELLE EUROPEENNE EN TRAVAUX SUR CORDES 539262-LLP-1-2013-1-FR-LEONARDO-LMP 1 Projektinformation Titel: Projektnummer: Projekttyp: Jahr: 2013 Status: Marketing Text: Zusammenfassung:

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Faire parvenir votre candidature avant le 2011 à : Send your application before, 2011 to: 789, rue Beaulieu 789, rue Beaulieu

Faire parvenir votre candidature avant le 2011 à : Send your application before, 2011 to: 789, rue Beaulieu 789, rue Beaulieu PSYCHO-ÉDUCATEUR(TRICE) PSYCHOEDUCATOR Située le long du Golfe St-Laurent, son territoire comprend dix villages anglophones et quatre villages francophones, s échelonnant de Kégaska à Blanc Sablon, incluant

Plus en détail