L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution du marché des OPCVM à fin novembre"

Transcription

1 L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard d euros en moins, en novembre. Le total des actifs sous gestion atteint 766,8 milliards d euros (1), soit un niveau inférieur de -0,8% à celui de début d année. Ce sont les nouvelles demandes de sorties enregistrées sur les fonds de Trésorerie Court Terme qui ont le plus pesé sur l évolution d encours du marché. Par ailleurs, la tendance acheteuse de fonds de catégorie Trésorerie semble marquer le pas. Sur les classes d actifs de long terme, les fonds de Convertibles, d Arbitrage de Crédit et Diversifiés à dominante Taux, continuent d être recherchés. Sur la classe Actions, certaines allocations n ont pas été renouvelées ce mois, induisant une décollecte de la famille ; les fonds Obligations enregistrent un retour des flux acheteurs. Toutes classes d actifs confondues, les investisseurs auront réalisé en novembre des rachats de près de -4,1 milliards d euros (2). Dans le même temps, les performances auront eu tendance à se resserrer, tout en demeurant positives pour une grande majorité de catégories d investissement. L effet marché atteint +3,4 milliards d euros et compense une part de la décollecte (3). Les OPCVM de Trésorerie Fin novembre, les OPCVM de Trésorerie rassemblent un encours de 290,4 milliards Sur un mois, les actifs sous gestion enregistrent un recul de -1% induit par les demandes de retraits des investisseurs. Une nouvelle fois, la catégorie Trésorerie Court Terme concentre la majeure partie des demandes de rachats. Les flux sortants, de -2,4 milliards d euros sur le mois, portent à près de -46 milliards d euros la décollecte de cette catégorie au cours des 12 derniers mois. Le niveau d encours tombe à 109 milliards d euros et accuse un repli de -29% depuis le début de l année. En catégorie Trésorerie, les demandes de rachats se sont limitées à -731 millions Ces opérations contrastent donc très nettement avec celles enregistrées précédemment sur ces fonds aux maturités plus longues depuis le début de l année, la collecte de cette catégorie atteint +7 milliards Fin novembre, le niveau d encours demeure quasi-inchangé sur un mois, à 172,4 milliards Malgré des rachats de -411 millions d euros, l encours de la catégorie Trésorerie PEA affiche une progression de +8% sur le mois, pour atteindre 5,6 milliards d euros, grâce au reversement de fonds Garantis arrivés à échéance. La catégorie Trésorerie Internationale enregistre un volume de rachats comparable au mois dernier, à -32 millions Les fonds de catégorie Trésorerie Autres auront bénéficié de +15 millions d euros de souscriptions nettes. En début de mois, la Banque Centrale Européenne (BCE) surprenait les marchés en annonçant la réduction de -25pb de son principal taux directeur, désormais porté à son plus bas historique de 0,25% ; la facilité de dépôt est restée inchangée, au taux de 0%. Les taux du marché monétaire ont immédiatement réagi à la baisse, avant de se tendre en fin de mois, en particulier le dernier jour. Dans le même temps, les certificats de dépôts émis en novembre, affichent des primes (par rapport à EONIA) en baisse sur les maturités 3 mois et 1 an.

2 Dans ce contexte, les performances réalisées en novembre se resserrent et s inscrivent en repli. Le rendement des fonds de catégorie Trésorerie Court Terme devient même légèrement inférieur au rendement de l EONIA Capitalisé ; celui des fonds de catégorie Trésorerie se situe tout juste audessus ; le rendement des fonds Trésorerie Autre atteint +4pb. En moyenne mensuelle, le taux EONIA ressort à 0,10% ; à noter, la tension de l EONIA autour de 0,12%-0,13% en parallèle d une baisse de l excédent de liquidités en zone euro. Les OPCVM Obligations Les actifs gérés en OPCVM Obligations enregistrent une progression mensuelle de +1,4% pour atteindre le niveau de 87,3 milliards Aussi bien les performances que le retour des flux d investissement, participent à cette hausse. La Réserve Fédérale américaine conserve une démarche accommodante en maintenant son rythme d achats de titres à 85 milliards de dollars par mois. Dans le même temps, la banque réfléchit aux moyens de contrebalancer les effets négatifs d une possible inflexion de sa politique dans les mois à venir. Pour l heure, le taux à 10 ans américain s est tendu de +20pb durant le mois ; en zone euro, les taux français et italiens se sont détendus, contre un niveau stable pour le taux allemand et une légère progression de +7pb pour le taux espagnol. Les marchés de crédit ont été très animés avec un volume d émissions de 50 milliards, en novembre ; dans le même temps, les primes de risque ont continué de refluer, de -4pb en catégorie Investissement et de -22pb en catégorie Spéculative. Les performances des fonds Obligations se resserrent en novembre. Elles sont également en baisse, par rapport au mois dernier, mais la plupart demeure positive. C est le cas des rendements délivrés par les fonds des catégories Obligations Euro (+0,2%), Obligations Europe (+0,6%) et Obligations Haut Rendement (+0,8%). A l inverse, les catégories Obligations Pays Emergents (-1,8%) et Obligations USD (-1,9%) délivrent des performances mensuelles négatives. L ensemble de ces résultats induit un gain mensuel de +234 millions Du côté de la collecte, le résultat des opérations menées en novembre indique une pause dans la tendance vendeuse de ces derniers mois. Le total des opérations fait en effet ressortir +1,2 milliard d euros de souscriptions nettes, contre -2,1 milliards de retraits continus menés depuis le mois de juin. C est principalement la collecte réalisée par un fonds Obligations Internationales qui tire les résultats de la famille Obligations : les flux d investissement de +682 millions d euros enregistrés sur cette catégorie sont en effet extrêmement concentrés. Dans le même temps, les fonds Obligations Euro enregistrent le retour des flux acheteurs, pour +399 millions d euros, en particulier sur la catégorie Obligations Euro Très Court Terme (+306 millions d euros). Le compartiment du Haut Rendement bénéficie toujours d une demande solide (+120 millions d euros), tandis que les investisseurs peinent toujours à revenir sur les fonds d Obligations Pays Emergents (+1 million d euros). Les OPCVM Actions L encours des OPCVM Actions demeure orienté à la hausse : en novembre, cette progression atteint +0,7% et porte le total des actifs gérés à près de 204 milliards Néanmoins, les résultats de collecte sont contrastés et seules les performances participent positivement à cette nouvelle progression. Les marchés d actions sont restés portés par des chiffres encourageants aux Etats-Unis, ainsi que par le discours de Janet Yellen suite à sa nomination à la tête de la banque Centrale américaine. En Europe, les investisseurs sont restés un peu plus prudents face aux publications de chiffres macroéconomiques toujours aussi contrastés entre les pays, tandis que les dégradations des notes souveraines de la France et des Pays-Bas n ont eu qu un impact modéré. Portés par le niveau record du Dow Jones, les fonds Actions Amérique du Nord réalisent une performance mensuelle de +2,6%. Plus en retrait, les résultats des autres catégories géographiques

3 restent néanmoins positifs, avec des performances comprises entre +0,8% et +1,5% pour les fonds Actions Asie, Actions Europe et Actions Internationales, tandis que les fonds Actions Marchés Emergents chutent de près de -1,5%. L ensemble des résultats des OPCVM Actions induit un gain mensuel de +2,2 milliards Après un coup d accélérateur sur la collecte le mois dernier, les investisseurs sont restés prudents en novembre : leurs opérations font ressortir -522 millions d euros de rachats. La forte demande en fonds Actions Europe a eu en effet du mal à se renouveler, ne rassemblant «que» +87 millions d euros ce mois-ci (au niveau agrégé «sous-famille»). En particulier, ce sont -427 millions d euros de rachats qui ont été menés sur la catégorie Actions Euro, tandis que la demande en fonds Actions Europe (au niveau «catégorie») refluait à +292 millions De même, les fonds de Petites et Moyennes Capitalisation, nettement plébiscités ces derniers mois, voient leur demande refluer à +68 millions Sur les autres catégories géographiques d investissement, les résultats de collecte demeurent en ligne avec les opérations des mois précédents. Ainsi, les rachats continuent de peser sur les fonds Actions Amérique (-432 millions d euros) et Actions Internationales (-211 millions d euros), contre une poursuite des flux acheteurs de fonds Actions Japon (+115 millions d euros). La catégorie Actions Emergents renoue avec la tendance des 2 ème et 3 ème trimestres et enregistre une décollecte de -38 millions Du côté des fonds Actions Sectorielles, l essoufflement de la demande pour les fonds Techno & Médias s est concrétisé par -54 millions d euros de rachats ; les fonds Actions Finance continuent de collecter (+171 millions d euros au cours de ces 5 derniers mois). Les OPCVM Obligations Convertibles Moins prononcée que les mois précédents, la progression d encours des OPCVM Obligations Convertibles atteint +0,3% en novembre : les actifs sous gestion rassemblent 15,2 milliards La collecte s est en effet restreinte à +37 millions d euros ce mois-ci. Si les investisseurs ont conservé un biais acheteur d actifs Euro, avec une allocation mensuelle de +104 millions d euros comparable au mois dernier, ils ont en revanche allégé leurs portefeuilles en actifs Internationaux (-69 millions d euros de rachats). Les performances ont eu tendance à se resserrer, avec un gain mensuel de l ordre de +0,1% contre +1,8% en octobre. Le rendement de la catégorie Convertibles Euro ressort légèrement négatif. Les gains issus de l effet performance se restreignent à +9 millions Les OPCVM Diversifiés Les OPCVM Diversifiés voient leur encours se contracter de près de -0,3% à 84,5 milliards Les performances réalisées, bien qu en repli sur un mois, ont pourtant généré +610 millions d euros de gains. En détail : les stratégies à dominante Taux ont délivré un rendement de près de +0,5% ; les fonds d allocation Mixte ont réalisé une performance de +0,7% ; la progression des stratégies à dominante Actions atteint +1%. Dans le même temps, la reconduction par les investisseurs de leurs précédentes allocations, a pénalisé les fonds d allocation Mixte (-878 millions d euros de décollecte) et les fonds à dominante Actions (-163 millions d euros de décollecte) ; les flux acheteurs de fonds à dominante Taux, en particulier investis sur la zone Euro, ont rassemblé +149 millions d euros ce mois-ci. L ensemble de ces opérations induit une nouvelle décollecte mensuelle de -894 millions d euros, des fonds Diversifiés. Les OPCVM Performance Absolue Les flux acheteurs de fonds de Performance Absolue ont retrouvé leur volume du 3 ème trimestre. En particulier, les fonds d Arbitrage de Crédit et la gestion Flexible ont rassemblé une collecte respective de +193 millions et de +53 millions d euros, en novembre. En revanche, les rachats de fonds Multi- Stratégies et d Arbitrage de Volatilité (-27 millions d euros chacun) ont persisté. Toutes catégories

4 confondues, les opérations menées par les investisseurs font ressortir une collecte mensuelle de +204 millions Du côté des performances, les fonds d Arbitrage de Crédit continuent de délivrer un rendement mensuel supérieur à +1% ; les résultats de la gestion Flexible se tassent mais restent orientés à la hausse (+0,6%) ; à nouveau, le rendement mensuel de la catégorie Arbitrage de Volatilité est négatif (-0,8%). L ensemble de ces résultats induit un gain mensuel de +156 millions Les OPCVM Performance Absolue enregistrent donc une nouvelle progression mensuelle de leur encours, désormais porté à 31,7 milliards d euros (+0,7%). Les OPCVM de fonds Alternatifs En octobre, les OPCVM de fonds Alternatifs enregistraient une nette progression des demandes de rachats. Ces dernières rassemblaient -117 millions d euros, tandis que les performances réalisées demeuraient positives (+22 millions d euros de gains). Dès lors, les actifs sous gestion de cette famille de fonds reculaient de -3,4%, à 2,7 milliards Les OPCVM Garantis ou à Formule En novembre, le nombre limité de fonds proposant une Garantie Totale du Capital et actuellement ouverts à la souscription, a drainé +67 millions d euros de flux d investissement. En parallèle, les demandes de sorties anticipées auront rassemblé près de -636 millions L encours de cette catégorie enregistre une nouvelle baisse mensuelle de -3% et rassemble désormais 37,7 milliards En catégorie Fonds à Formule, la demande des investisseurs est restée solide et aura rassemblé +76 millions Le niveau d encours est porté à près de 9,2 milliards Les OPCVM Matières Premières Dans une tendance comparable aux mois précédents, les fonds de Matières Premières ont enregistré -9 millions d euros de rachats, en novembre. Egalement, les performances sont restées négatives, induisant une perte mensuelle de -8 millions Le niveau d encours de cette famille de fonds se contracte à nouveau pour atteindre 457 millions d euros en fin de mois (-3,8%). Les Fonds Immobiliers L intérêt des investisseurs pour les fonds Immobiliers demeure intact : en octobre, les flux acheteurs avaient rassemblé +17 millions Dans le même temps, les gains issus de la gestion rassemblaient +8 millions L ensemble des fonds rassemblait un encours proche de 1,1 milliard La Gestion Passive La collecte de la gestion Passive s est poursuivie en novembre, avec +269 millions d euros reçus des investisseurs. Si les fonds indiciels de gestion traditionnelle ont continué d enregistrer des rachats (- 282 millions d euros), les ETFs ont rassemblé une demande de +551 millions Les ETFs sur indices Obligataires ont, comme le mois dernier, drainé +198 millions d euros de souscriptions nettes ; la collecte des ETFs sur indices Actions, quoiqu en retrait par rapport au mois, contraste nettement des rachats enregistrés par la gestion active sur certaines catégories géographiques (Asie, Amérique et Internationales) : la collecte des ETFs Actions aura rassemblé +404 millions d euros, contre des rachats de -641 millions d euros pour les fonds de gestion active. Toutes classes d actifs confondues, l encours de la gestion Passive progresse de +1,1% en novembre, à 59,9 milliards

5 L Investissement Socialement Responsable Les fonds de type ISR enregistrent -437 millions d euros de rachats ce mois-ci, contre +1 milliard de collecte en octobre. Avec -390 millions d euros, les rachats de fonds de Trésorerie ont le plus pesé dans ce résultat. A l inverse, les rachats d actifs de long terme se sont limités à -47 millions d euros (contre -373 millions le mois dernier) : en particulier, les rachats de fonds Actions ont nettement reflué (-68 millions d euros). Les actifs sous gestion refluent de -1,8% sur le mois, à 60,7 milliards Les OPCVM Profilés A nouveau, les gains de +328 millions d euros issus des résultats de la gestion permettent de compenser les rachats de parts (-301 millions d euros). Les actifs gérés en OPCVM profilés rassemblent 42,6 milliards d euros (-0,1%). (1) Les encours des OPCVM Trésorerie, Obligations, Actions, Obligations Convertibles, Diversifiés, Performance Absolue, Garantis et Matières Premières sont arrêtés au titre du mois M. L encours des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier est à M-1. (2) Les souscriptions nettes sont évaluées à partir de la variation du nombre de parts multipliée par la valeur liquidative moyenne. Les souscriptions nettes des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier sont arrêtées à M-1. (3) La performance est évaluée en milliards d euros à partir de la variation des valeurs liquidatives multipliée par le nombre de parts moyen. L effet performance des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier est arrêté à M-1. Alexandre CASSAN Béatrice Viaggio-Maccarrone Chargé d études Communication Tel : Tel :

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2015 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 Au terme de ce 1 er trimestre, les encours de gestion collective rejoignent un niveau qu ils n avaient

Plus en détail

BILAN 2012 DE LA GESTION COLLECTIVE. Rédacteur : Alexandre Cassan

BILAN 2012 DE LA GESTION COLLECTIVE. Rédacteur : Alexandre Cassan BILAN 212 DE LA GESTION COLLECTIVE Rédacteur : Alexandre Cassan Janvier 213 SOMMAIRE Périmètre de l étude page 5 Synthèse page 6 LES FAMILLES DE FONDS OPCVM Trésorerie page 22 OPCVM Obligations page 3

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 En collaboration avec des banques centrales et autorités monétaires du monde entier, la BRI compile et diffuse plusieurs séries de statistiques

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 36 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 37 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE Predica a poursuivi en 2004 une politique d investissement conjuguant prudence

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Rapport annuel Exercice clos le 31 octobre 2014 SAFIR 1) Politique de gestion Le fonds finit l année à +2.19% contre +12.56% pour l indice composite 50% MSCI DM World Net Return (dividendes nets réinvestis)

Plus en détail

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Paris, le 6 mai 2013 Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Résultats du T1-13 solides dans un environnement économique difficile Résultat net part du groupe de 754 millions d euros, en progression

Plus en détail

DPA GESTION PRIVEE. Fonds Commun de Placement. Bulletin semestriel au 30 Mars 2007

DPA GESTION PRIVEE. Fonds Commun de Placement. Bulletin semestriel au 30 Mars 2007 Publication de la Valeur Liquidative : Tenue à disposition auprès de : www.dpainvest.com DPA GESTION PRIVEE Fonds Commun de Placement Bulletin semestriel au 30 Mars 2007 L'inventaire détaillé du portefeuille

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Paris, le 6 novembre 2013 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Solidité des résultats au T3-13 et sur 9M-13. Résultat net part du groupe 1, hors réévaluation de la dette propre, en

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 12 mai 2003 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDE D AXA 1 ER TRIMESTRE 2003 20,4 MILLIARDS D EUROS, + 5,9 % A DONNEES COMPARABLES CROISSANCE SOUTENUE EN VIE/ EPARGNE/ RETRAITE En

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com DOSSIER DE PRESSE Lancement de Rivoli Finance : La gestion quantitative pour une performance positive dans toutes les conditions de marché Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile

Plus en détail

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O D E U X I E M E T R I M E S T R E 2 0 1 5 > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T JeanMarc Léonard Responsable Département Investissement Contact 17 Côte d Eich B.P. 884 L2018 Luxembourg T (352) 46 99

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Thema Coralis Capitalisation Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Un large choix de supports... 3 Des services personnalisés pour

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle N 245, juin 2015 La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle I) Immobilier : un début d année sur les chapeaux de roues +39% au premier trimestre 2015 Au premier

Plus en détail

ETOILE MULTI GESTION CROISSANCE

ETOILE MULTI GESTION CROISSANCE ETOILE MULTI GESTION CROISSANCE Rapport annuel Mars 2012 FCP de droit français Société de gestion : ETOILE GESTION Sous délégataire de gestion comptable en titre: SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES Dépositaire

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners Communication à caractère promotionnel 2 sommaire 1 Pourquoi investir dans les OPCVM? 4 Qu'est-ce qu'un OPCVM? Quels sont

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Trackers et ETF actifs

Trackers et ETF actifs LES FONDS COTÉS EN BOURSE Trackers et ETF actifs Profitez de la tendance Suscitant un intérêt grandissant auprès des investisseurs, tant professionnels que particuliers, les fonds cotés en bourse et tout

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie Direction générale des Statistiques Réunion du 05/11/2015 Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie DGS-DSMF-SEFT OPC (1) : dispositif réglementaire

Plus en détail

Le tableau ci-dessous vous présente les différentes Familles, Types, Catégories et Souscatégories et vous permet de les comparer.

Le tableau ci-dessous vous présente les différentes Familles, Types, Catégories et Souscatégories et vous permet de les comparer. BIG 1 Cette notice présente la classification EuroPerformance. La classification EuroPerformance est une grille de lecture du marché des OPCVM avec une approche hiérarchique à trois niveaux : La famille

Plus en détail

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 Baisse des taux directeurs, Eonia négatif, chute des rendements quelles stratégies adopter pour la gestion de trésorerie? Eclairage avec Jean-Thomas Heissat,

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

PER Convergence Le Guide de l épargnant

PER Convergence Le Guide de l épargnant Comment choisir vos supports de placement? PER Convergence Le Guide de l épargnant Avec PER Convergence, votre entreprise met à votre disposition deux dispositifs d épargne au service de vos projets dans

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

OPTIMISER SON ÉPARGNE

OPTIMISER SON ÉPARGNE OPTIMISER SON ÉPARGNE PEA, CIF ASSURANCE VIE GAMME OPCVM ÉPARGNE PROGRAMMÉE CHOISIR INVESTIR p.02/0 J aimerais investir dans l immobilier locatif, mais sans les contraintes de gestion. J ai besoin des

Plus en détail

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors Market Flash 3 décembre 2010 Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg Lux-Investment Advisors Market Flash : La BCE en route vers un programme «Quantitative Easing» à l américaine? Depuis la crise

Plus en détail

Juin 2010. www.fundesys.com

Juin 2010. www.fundesys.com Une analyse synthétique sur les fonds flexibles Juin 2010 www.fundesys.com Des performances très contrastées Sélection Fonds Flexibles PEA Année 2009 1 an 3 ans sur 1 an sur 1 an Encours Performances arrêtées

Plus en détail

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Fonds commun de placement CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Exercice du 01/07/2013 au 30/06/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Les placements des organismes d assurance à fin 2012

Les placements des organismes d assurance à fin 2012 Les placements des organismes d assurance à fin 212 Gaël HAUTON Secrétariat général de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution Direction des Études Omar BIROUK et Alain Nicolas BOULOUX Direction

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN SHARE (ci-après la «Société») Société d Investissement à Capital Variable Siège social : 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg R.C.S. Luxembourg N B 28.744 AVIS AUX ACTIONNAIRES DU COMPARTIMENT SHARE

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2014 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD («nous») juge toujours que malgré les politiques

Plus en détail

Faites. grimper. vos actifs. de manière. innovante. et performante. www.rivolifinance.com

Faites. grimper. vos actifs. de manière. innovante. et performante. www.rivolifinance.com Faites grimper vos actifs de manière innovante www.rivolifinance.com et performante 2011 Objectif : 1 milliard d euros d encours sous gestion. 2008 Création de la gamme Rivoli Finance dédiée aux investisseurs

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Communiqué de Presse. Le Groupe Crédit du Nord enrichit ses offres assurance vie et PERP

Communiqué de Presse. Le Groupe Crédit du Nord enrichit ses offres assurance vie et PERP Communiqué de Presse Le Groupe Crédit du Nord enrichit ses offres assurance vie et PERP Paris, le 24 novembre 2004 Le Groupe Crédit du Nord (banques Courtois, Kolb, Nuger, Laydernier, Rhône-Alpes, Tarneaud

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente Éligible PEA La recherche de la performance passe par une approche différente FIDELITY EUROPE : UNE GESTION Sur la durée, on constate qu il est difficile pour les Sicav de battre les indices des grandes

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

je vise des perspectives de rendement

je vise des perspectives de rendement assurance-placement je vise des perspectives de rendement en profitant du potentiel de fonds réputés life opportunity selection 3 dynamic AXA Belgium Finance (NL) Dans le contexte économique actuel, il

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE L AMF appelle l attention des souscripteurs sur le niveau élevé des frais directs et indirects maximum auxquels est exposé ce Fonds. La rentabilité de l investissement

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

Communication sur nos fonds monétaires

Communication sur nos fonds monétaires Les marchés financiers ont reculé la semaine dernière sous l effet des publications de bénéfices de grandes banques américaines. Merrill Lynch a déprécié des actifs hypothécaires pour un montant de 7,9mds

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne

Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne T R A N S AT L A N T I Q U E A L L O C AT I O N G E S T I O N S O U S M A N D AT O P C V M Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne TRANSATLANTIQUE UN SERVICE

Plus en détail

AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015

AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015 AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015 Objet : Modifications du FIA ALM ANDRENA Madame, Monsieur, Vous êtes porteurs de parts du FIA ALM ANDRENA (FR0010962936). 1. L opération Nous vous

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 Vos projets évoluent, Votre épargne financière aussi 12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 En introduction Une approche de notre épargne définie en fonction : d objectifs, de durée, de capacités

Plus en détail

MULTISUPPORT 3 Aréas

MULTISUPPORT 3 Aréas Aréas PRÉMIUM q^r MULTISUPPORT 3 Aréas Avec les meilleurs experts, bénéficiez du potentiel de performance des marchés financiers MULTISUPPORT 3 Aréas q PLACÉ SOUS LE SIGNE DE L EXPERTISE Accompagné par

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

1. Le Groupe AISM. 2. AISM Luxembourg Société de gestion agréée par la CSSF. 3. AISM Low Volatility : FCP UCITS IV

1. Le Groupe AISM. 2. AISM Luxembourg Société de gestion agréée par la CSSF. 3. AISM Low Volatility : FCP UCITS IV 1. Le Groupe AISM 2. AISM Luxembourg Société de gestion agréée par la CSSF 3. AISM Low Volatility : FCP UCITS IV AISM Gestionnaire" de Fonds Gestionnaire de Patrimoine Conseiller en Investissement Gestion

Plus en détail

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE RAPPEL DU CONTEXTE La baisse du marché actions chinois entamée depuis juin dernier a connu son plus violent épisode durant la journée de lundi et s est notamment propagée

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre 2014

TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre 2014 TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre Des fondamentaux en demi-teinte, mais un retour de l appétence pour le risque A l issue de la publication des résultats du troisième trimestre, les analystes financiers

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

Statistiques sur les. mandats actions amleague. Juillet 2015

Statistiques sur les. mandats actions amleague. Juillet 2015 Statistiques sur les mandats actions amleague Juillet 2015 Sommaire Statistiques sur transactions Principales sur / sous pondérations Secteurs Principales sur / sous pondérations Pays A noter ce mois-ci

Plus en détail