L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution du marché des OPCVM à fin novembre"

Transcription

1 L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard d euros en moins, en novembre. Le total des actifs sous gestion atteint 766,8 milliards d euros (1), soit un niveau inférieur de -0,8% à celui de début d année. Ce sont les nouvelles demandes de sorties enregistrées sur les fonds de Trésorerie Court Terme qui ont le plus pesé sur l évolution d encours du marché. Par ailleurs, la tendance acheteuse de fonds de catégorie Trésorerie semble marquer le pas. Sur les classes d actifs de long terme, les fonds de Convertibles, d Arbitrage de Crédit et Diversifiés à dominante Taux, continuent d être recherchés. Sur la classe Actions, certaines allocations n ont pas été renouvelées ce mois, induisant une décollecte de la famille ; les fonds Obligations enregistrent un retour des flux acheteurs. Toutes classes d actifs confondues, les investisseurs auront réalisé en novembre des rachats de près de -4,1 milliards d euros (2). Dans le même temps, les performances auront eu tendance à se resserrer, tout en demeurant positives pour une grande majorité de catégories d investissement. L effet marché atteint +3,4 milliards d euros et compense une part de la décollecte (3). Les OPCVM de Trésorerie Fin novembre, les OPCVM de Trésorerie rassemblent un encours de 290,4 milliards Sur un mois, les actifs sous gestion enregistrent un recul de -1% induit par les demandes de retraits des investisseurs. Une nouvelle fois, la catégorie Trésorerie Court Terme concentre la majeure partie des demandes de rachats. Les flux sortants, de -2,4 milliards d euros sur le mois, portent à près de -46 milliards d euros la décollecte de cette catégorie au cours des 12 derniers mois. Le niveau d encours tombe à 109 milliards d euros et accuse un repli de -29% depuis le début de l année. En catégorie Trésorerie, les demandes de rachats se sont limitées à -731 millions Ces opérations contrastent donc très nettement avec celles enregistrées précédemment sur ces fonds aux maturités plus longues depuis le début de l année, la collecte de cette catégorie atteint +7 milliards Fin novembre, le niveau d encours demeure quasi-inchangé sur un mois, à 172,4 milliards Malgré des rachats de -411 millions d euros, l encours de la catégorie Trésorerie PEA affiche une progression de +8% sur le mois, pour atteindre 5,6 milliards d euros, grâce au reversement de fonds Garantis arrivés à échéance. La catégorie Trésorerie Internationale enregistre un volume de rachats comparable au mois dernier, à -32 millions Les fonds de catégorie Trésorerie Autres auront bénéficié de +15 millions d euros de souscriptions nettes. En début de mois, la Banque Centrale Européenne (BCE) surprenait les marchés en annonçant la réduction de -25pb de son principal taux directeur, désormais porté à son plus bas historique de 0,25% ; la facilité de dépôt est restée inchangée, au taux de 0%. Les taux du marché monétaire ont immédiatement réagi à la baisse, avant de se tendre en fin de mois, en particulier le dernier jour. Dans le même temps, les certificats de dépôts émis en novembre, affichent des primes (par rapport à EONIA) en baisse sur les maturités 3 mois et 1 an.

2 Dans ce contexte, les performances réalisées en novembre se resserrent et s inscrivent en repli. Le rendement des fonds de catégorie Trésorerie Court Terme devient même légèrement inférieur au rendement de l EONIA Capitalisé ; celui des fonds de catégorie Trésorerie se situe tout juste audessus ; le rendement des fonds Trésorerie Autre atteint +4pb. En moyenne mensuelle, le taux EONIA ressort à 0,10% ; à noter, la tension de l EONIA autour de 0,12%-0,13% en parallèle d une baisse de l excédent de liquidités en zone euro. Les OPCVM Obligations Les actifs gérés en OPCVM Obligations enregistrent une progression mensuelle de +1,4% pour atteindre le niveau de 87,3 milliards Aussi bien les performances que le retour des flux d investissement, participent à cette hausse. La Réserve Fédérale américaine conserve une démarche accommodante en maintenant son rythme d achats de titres à 85 milliards de dollars par mois. Dans le même temps, la banque réfléchit aux moyens de contrebalancer les effets négatifs d une possible inflexion de sa politique dans les mois à venir. Pour l heure, le taux à 10 ans américain s est tendu de +20pb durant le mois ; en zone euro, les taux français et italiens se sont détendus, contre un niveau stable pour le taux allemand et une légère progression de +7pb pour le taux espagnol. Les marchés de crédit ont été très animés avec un volume d émissions de 50 milliards, en novembre ; dans le même temps, les primes de risque ont continué de refluer, de -4pb en catégorie Investissement et de -22pb en catégorie Spéculative. Les performances des fonds Obligations se resserrent en novembre. Elles sont également en baisse, par rapport au mois dernier, mais la plupart demeure positive. C est le cas des rendements délivrés par les fonds des catégories Obligations Euro (+0,2%), Obligations Europe (+0,6%) et Obligations Haut Rendement (+0,8%). A l inverse, les catégories Obligations Pays Emergents (-1,8%) et Obligations USD (-1,9%) délivrent des performances mensuelles négatives. L ensemble de ces résultats induit un gain mensuel de +234 millions Du côté de la collecte, le résultat des opérations menées en novembre indique une pause dans la tendance vendeuse de ces derniers mois. Le total des opérations fait en effet ressortir +1,2 milliard d euros de souscriptions nettes, contre -2,1 milliards de retraits continus menés depuis le mois de juin. C est principalement la collecte réalisée par un fonds Obligations Internationales qui tire les résultats de la famille Obligations : les flux d investissement de +682 millions d euros enregistrés sur cette catégorie sont en effet extrêmement concentrés. Dans le même temps, les fonds Obligations Euro enregistrent le retour des flux acheteurs, pour +399 millions d euros, en particulier sur la catégorie Obligations Euro Très Court Terme (+306 millions d euros). Le compartiment du Haut Rendement bénéficie toujours d une demande solide (+120 millions d euros), tandis que les investisseurs peinent toujours à revenir sur les fonds d Obligations Pays Emergents (+1 million d euros). Les OPCVM Actions L encours des OPCVM Actions demeure orienté à la hausse : en novembre, cette progression atteint +0,7% et porte le total des actifs gérés à près de 204 milliards Néanmoins, les résultats de collecte sont contrastés et seules les performances participent positivement à cette nouvelle progression. Les marchés d actions sont restés portés par des chiffres encourageants aux Etats-Unis, ainsi que par le discours de Janet Yellen suite à sa nomination à la tête de la banque Centrale américaine. En Europe, les investisseurs sont restés un peu plus prudents face aux publications de chiffres macroéconomiques toujours aussi contrastés entre les pays, tandis que les dégradations des notes souveraines de la France et des Pays-Bas n ont eu qu un impact modéré. Portés par le niveau record du Dow Jones, les fonds Actions Amérique du Nord réalisent une performance mensuelle de +2,6%. Plus en retrait, les résultats des autres catégories géographiques

3 restent néanmoins positifs, avec des performances comprises entre +0,8% et +1,5% pour les fonds Actions Asie, Actions Europe et Actions Internationales, tandis que les fonds Actions Marchés Emergents chutent de près de -1,5%. L ensemble des résultats des OPCVM Actions induit un gain mensuel de +2,2 milliards Après un coup d accélérateur sur la collecte le mois dernier, les investisseurs sont restés prudents en novembre : leurs opérations font ressortir -522 millions d euros de rachats. La forte demande en fonds Actions Europe a eu en effet du mal à se renouveler, ne rassemblant «que» +87 millions d euros ce mois-ci (au niveau agrégé «sous-famille»). En particulier, ce sont -427 millions d euros de rachats qui ont été menés sur la catégorie Actions Euro, tandis que la demande en fonds Actions Europe (au niveau «catégorie») refluait à +292 millions De même, les fonds de Petites et Moyennes Capitalisation, nettement plébiscités ces derniers mois, voient leur demande refluer à +68 millions Sur les autres catégories géographiques d investissement, les résultats de collecte demeurent en ligne avec les opérations des mois précédents. Ainsi, les rachats continuent de peser sur les fonds Actions Amérique (-432 millions d euros) et Actions Internationales (-211 millions d euros), contre une poursuite des flux acheteurs de fonds Actions Japon (+115 millions d euros). La catégorie Actions Emergents renoue avec la tendance des 2 ème et 3 ème trimestres et enregistre une décollecte de -38 millions Du côté des fonds Actions Sectorielles, l essoufflement de la demande pour les fonds Techno & Médias s est concrétisé par -54 millions d euros de rachats ; les fonds Actions Finance continuent de collecter (+171 millions d euros au cours de ces 5 derniers mois). Les OPCVM Obligations Convertibles Moins prononcée que les mois précédents, la progression d encours des OPCVM Obligations Convertibles atteint +0,3% en novembre : les actifs sous gestion rassemblent 15,2 milliards La collecte s est en effet restreinte à +37 millions d euros ce mois-ci. Si les investisseurs ont conservé un biais acheteur d actifs Euro, avec une allocation mensuelle de +104 millions d euros comparable au mois dernier, ils ont en revanche allégé leurs portefeuilles en actifs Internationaux (-69 millions d euros de rachats). Les performances ont eu tendance à se resserrer, avec un gain mensuel de l ordre de +0,1% contre +1,8% en octobre. Le rendement de la catégorie Convertibles Euro ressort légèrement négatif. Les gains issus de l effet performance se restreignent à +9 millions Les OPCVM Diversifiés Les OPCVM Diversifiés voient leur encours se contracter de près de -0,3% à 84,5 milliards Les performances réalisées, bien qu en repli sur un mois, ont pourtant généré +610 millions d euros de gains. En détail : les stratégies à dominante Taux ont délivré un rendement de près de +0,5% ; les fonds d allocation Mixte ont réalisé une performance de +0,7% ; la progression des stratégies à dominante Actions atteint +1%. Dans le même temps, la reconduction par les investisseurs de leurs précédentes allocations, a pénalisé les fonds d allocation Mixte (-878 millions d euros de décollecte) et les fonds à dominante Actions (-163 millions d euros de décollecte) ; les flux acheteurs de fonds à dominante Taux, en particulier investis sur la zone Euro, ont rassemblé +149 millions d euros ce mois-ci. L ensemble de ces opérations induit une nouvelle décollecte mensuelle de -894 millions d euros, des fonds Diversifiés. Les OPCVM Performance Absolue Les flux acheteurs de fonds de Performance Absolue ont retrouvé leur volume du 3 ème trimestre. En particulier, les fonds d Arbitrage de Crédit et la gestion Flexible ont rassemblé une collecte respective de +193 millions et de +53 millions d euros, en novembre. En revanche, les rachats de fonds Multi- Stratégies et d Arbitrage de Volatilité (-27 millions d euros chacun) ont persisté. Toutes catégories

4 confondues, les opérations menées par les investisseurs font ressortir une collecte mensuelle de +204 millions Du côté des performances, les fonds d Arbitrage de Crédit continuent de délivrer un rendement mensuel supérieur à +1% ; les résultats de la gestion Flexible se tassent mais restent orientés à la hausse (+0,6%) ; à nouveau, le rendement mensuel de la catégorie Arbitrage de Volatilité est négatif (-0,8%). L ensemble de ces résultats induit un gain mensuel de +156 millions Les OPCVM Performance Absolue enregistrent donc une nouvelle progression mensuelle de leur encours, désormais porté à 31,7 milliards d euros (+0,7%). Les OPCVM de fonds Alternatifs En octobre, les OPCVM de fonds Alternatifs enregistraient une nette progression des demandes de rachats. Ces dernières rassemblaient -117 millions d euros, tandis que les performances réalisées demeuraient positives (+22 millions d euros de gains). Dès lors, les actifs sous gestion de cette famille de fonds reculaient de -3,4%, à 2,7 milliards Les OPCVM Garantis ou à Formule En novembre, le nombre limité de fonds proposant une Garantie Totale du Capital et actuellement ouverts à la souscription, a drainé +67 millions d euros de flux d investissement. En parallèle, les demandes de sorties anticipées auront rassemblé près de -636 millions L encours de cette catégorie enregistre une nouvelle baisse mensuelle de -3% et rassemble désormais 37,7 milliards En catégorie Fonds à Formule, la demande des investisseurs est restée solide et aura rassemblé +76 millions Le niveau d encours est porté à près de 9,2 milliards Les OPCVM Matières Premières Dans une tendance comparable aux mois précédents, les fonds de Matières Premières ont enregistré -9 millions d euros de rachats, en novembre. Egalement, les performances sont restées négatives, induisant une perte mensuelle de -8 millions Le niveau d encours de cette famille de fonds se contracte à nouveau pour atteindre 457 millions d euros en fin de mois (-3,8%). Les Fonds Immobiliers L intérêt des investisseurs pour les fonds Immobiliers demeure intact : en octobre, les flux acheteurs avaient rassemblé +17 millions Dans le même temps, les gains issus de la gestion rassemblaient +8 millions L ensemble des fonds rassemblait un encours proche de 1,1 milliard La Gestion Passive La collecte de la gestion Passive s est poursuivie en novembre, avec +269 millions d euros reçus des investisseurs. Si les fonds indiciels de gestion traditionnelle ont continué d enregistrer des rachats (- 282 millions d euros), les ETFs ont rassemblé une demande de +551 millions Les ETFs sur indices Obligataires ont, comme le mois dernier, drainé +198 millions d euros de souscriptions nettes ; la collecte des ETFs sur indices Actions, quoiqu en retrait par rapport au mois, contraste nettement des rachats enregistrés par la gestion active sur certaines catégories géographiques (Asie, Amérique et Internationales) : la collecte des ETFs Actions aura rassemblé +404 millions d euros, contre des rachats de -641 millions d euros pour les fonds de gestion active. Toutes classes d actifs confondues, l encours de la gestion Passive progresse de +1,1% en novembre, à 59,9 milliards

5 L Investissement Socialement Responsable Les fonds de type ISR enregistrent -437 millions d euros de rachats ce mois-ci, contre +1 milliard de collecte en octobre. Avec -390 millions d euros, les rachats de fonds de Trésorerie ont le plus pesé dans ce résultat. A l inverse, les rachats d actifs de long terme se sont limités à -47 millions d euros (contre -373 millions le mois dernier) : en particulier, les rachats de fonds Actions ont nettement reflué (-68 millions d euros). Les actifs sous gestion refluent de -1,8% sur le mois, à 60,7 milliards Les OPCVM Profilés A nouveau, les gains de +328 millions d euros issus des résultats de la gestion permettent de compenser les rachats de parts (-301 millions d euros). Les actifs gérés en OPCVM profilés rassemblent 42,6 milliards d euros (-0,1%). (1) Les encours des OPCVM Trésorerie, Obligations, Actions, Obligations Convertibles, Diversifiés, Performance Absolue, Garantis et Matières Premières sont arrêtés au titre du mois M. L encours des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier est à M-1. (2) Les souscriptions nettes sont évaluées à partir de la variation du nombre de parts multipliée par la valeur liquidative moyenne. Les souscriptions nettes des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier sont arrêtées à M-1. (3) La performance est évaluée en milliards d euros à partir de la variation des valeurs liquidatives multipliée par le nombre de parts moyen. L effet performance des OPCVM de fonds Alternatifs et des fonds Immobilier est arrêté à M-1. Alexandre CASSAN Béatrice Viaggio-Maccarrone Chargé d études Communication Tel : Tel :

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin juin

L évolution du marché des OPCVM à fin juin L évolution du marché des OPCVM à fin juin Le marché des fonds de droit français enregistre un recul d encours de -1,4% en juin, l équivalent de 11 milliards d euros de moins par rapport à fin mai. La

Plus en détail

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet En juillet, le marché français de la gestion collective a enregistré une légère hausse de +1,2%. Le total des actifs sous gestion atteint désormais 761,2 milliards

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2014 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014 Pour le 3 ème trimestre d affilé, le marché des fonds de droit français demeure orienté à la hausse.

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2015 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 Au terme de ce 1 er trimestre, les encours de gestion collective rejoignent un niveau qu ils n avaient

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 3 ème TRIMESTRE 2015

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 3 ème TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Octobre 2015 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 3 ème TRIMESTRE 2015 Le marché des fonds de droit français continue de se replier. Après une baisse de -2% au 2 ème trimestre,

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Le site www.regardbtp.com s est enrichi en 2015 d une rubrique

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Le site www.regardbtp.com s est enrichi en 2015 d une rubrique LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2016 www.probtp.com PARTICULIERS RBTP 0001 V5 01/2016 Document non contractuel Édito Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale du BTP.

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Septembre 2007 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

GEMAST OBLIG COURT TERME

GEMAST OBLIG COURT TERME Fonds commun de placement GEMAST OBLIG COURT TERME Exercice du 01/07/2014 au 30/06/2015 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion Cet OPCVM

Plus en détail

Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014

Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014 Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014 N 45 Mai 2015 1 SOMMAIRE 1. DES RÉSULTATS TIRÉS PAR L ASSURANCE DE PERSONNES... 5 1.1 Des résultats en progression dans le

Plus en détail

Intensification de l activité dans la zone euro

Intensification de l activité dans la zone euro Patrick McGuire +41 61 28 8921 patrick.mcguire@bis.org 2. Marché bancaire Les achats de titres du secteur public ont soutenu l activité au troisième trimestre 22. Les banques de la zone déclarante BRI

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Naohiko Baba Blaise Gadanecz Patrick McGuire naohiko.baba@bis.org blaise.gadanecz@bis.org patrick.mcguire@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs?

LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs? LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs? ECLAIRAGE Novembre 3 Le contexte de taux bas et la volonté de reprendre du risque incitent depuis plusieurs mois les investisseurs

Plus en détail

BILAN 2012 DE LA GESTION COLLECTIVE. Rédacteur : Alexandre Cassan

BILAN 2012 DE LA GESTION COLLECTIVE. Rédacteur : Alexandre Cassan BILAN 212 DE LA GESTION COLLECTIVE Rédacteur : Alexandre Cassan Janvier 213 SOMMAIRE Périmètre de l étude page 5 Synthèse page 6 LES FAMILLES DE FONDS OPCVM Trésorerie page 22 OPCVM Obligations page 3

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR

DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte. Compartiment n 1 du FCP Etoile Déve loppement Durable Nourricier :

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte. Compartiment n 1 du FCP Etoile Déve loppement Durable Nourricier : PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN du compartiment : FR0010502088 Dénomination du compartiment : ETOILE ENVIRONNEMENT Forme juridique : FCP de droit français Compartiment

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

RAPPORT MORAL & FINANCIER DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU MARDI 12 AVRIL 2016

RAPPORT MORAL & FINANCIER DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU MARDI 12 AVRIL 2016 RAPPORT MORAL & FINANCIER DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU MARDI 12 AVRIL 2016 Avant de passer en revue les principaux événements de la vie de l Association GAIPARE en 2015

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 47 : T1 2015 Points saillants : Hausse de 16,7% de la part C sur le trimestre à 769,43. Encours

Plus en détail

Votre patrimoine est une histoire qui s écrit. Macroéconomie. novembre 2015. Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant. Mob.

Votre patrimoine est une histoire qui s écrit. Macroéconomie. novembre 2015. Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant. Mob. Votre patrimoine est une histoire qui s écrit Macroéconomie novembre 2015 Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant Mob. 06 25 83 20 79 SYNTHESE Les fondamentaux économiques restent positifs aux Etats-Unis

Plus en détail

Po litique financièr e

Po litique financièr e Politique financière LA POLITIQUE FINANCIERE EN 2001 Une politique financière conciliant prudence et performance à long terme Depuis sa création, Predica conduit une politique financière prudente tout

Plus en détail

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 130 125 120 115 110 105 95 90 Rendement depuis 31/12/2014 (% changement en EUR) MSCI Europe MSCI EMU MSCI United Kingdom ( ) MSCI World ex-europe ( ) MSCI

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008 Chiffre d affaires au Chiffre d affaires au en retrait de 3,0% à périmètre et taux Solide performance, notamment dans l activité Ciment, compte tenu de la forte dégradation du contexte macroéconomique.

Plus en détail

Ce que détiennent les OPCVM français

Ce que détiennent les OPCVM français Kloé MASSELIER et Romain CALLEJA Direction des Statistiques monétaires et financières En dépit de son repli marqué depuis 21, le marché des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 2015 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires réalisé par le secteur des assurances (y compris

Plus en détail

HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS

HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS Communiqué de presse 22 février 2016 HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS Le Conseil d'administration de HSBC France, réuni le 8 février 2016, a arrêté les comptes de l'exercice 2015 du

Plus en détail

Phase de «décumulation» : quelle approche?

Phase de «décumulation» : quelle approche? Phase de «décumulation» : quelle approche? Avril 2012 Forum International d Epargne Retraite Allocation Globale & ALM Les différents étapes de l épargne 2 Phase de restitution En phase de restitution,

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance n 1 décembre 212 1 SYNTHESE À la fin de l année 211, le Secrétariat général de l Autorité

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020

Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020 Clôture des souscriptions : 31 mai 2013 Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020 Un fonds à échéance à gestion évolutive Une sélection de valeurs fortement décotées et offrant un rendement potentiellement

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN du compartiment : FR0007056163 Dénomination du compartiment : ETOILE DISTRIBUTION EUROPE Forme juridique : FCP de droit français

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Institut du Patrimoine

Institut du Patrimoine Allocation Trimestrielle 4 eme Trimestre 2014 Institut du Patrimoine ANALYSE MACROECONOMIQUE Indices Internationaux Baisse des principaux indices sur les marchés développés Hausse des principaux indices

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

Tableau de bord de l Epargne en Europe

Tableau de bord de l Epargne en Europe STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Juin 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits, ou

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2016-05-27 Liens: observatoire

Plus en détail

FORTIS MULTISTRATEGIES 1/34

FORTIS MULTISTRATEGIES 1/34 PROSPECTUS COMPLET 1/34 SOMMAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE... 3 I - PARTIE A STATUTAIRE... 3 II - PARTIE B STATISTIQUE... 11 NOTE DETAILLEE... 14 I CARACTERISTIQUES GENERALES... 14 II MODALITES DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires en hausse de 10,1% au 4 ème trimestre et de 6,0% sur l exercice 2010 à 926 M

Cegedim : Un chiffre d affaires en hausse de 10,1% au 4 ème trimestre et de 6,0% sur l exercice 2010 à 926 M SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2010 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE Le rôle respectif des taux à court terme et des taux à long terme dans le financement de l économie française

Plus en détail

Lettre de conjoncture Premier trimestre 2013 Notre Gestion

Lettre de conjoncture Premier trimestre 2013 Notre Gestion Lettre de conjoncture Premier trimestre 2013 Notre Gestion Le premier trimestre a été marqué par une dégradation graduelle des indicateurs économiques. L Europe ne parvient pas à sortir de la récession,

Plus en détail

CONFIANCE SOLIDAIRE. Prospectus simplifié. Partie A statutaire. Faim & Développement Agir CCFD «FDA» Agir avec la Fondation Nicolas Hulot «FNH»»

CONFIANCE SOLIDAIRE. Prospectus simplifié. Partie A statutaire. Faim & Développement Agir CCFD «FDA» Agir avec la Fondation Nicolas Hulot «FNH»» OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée CONFIANCE SOLIDAIRE Prospectus simplifié Partie A statutaire Présentation succincte Code ISIN Libellé complet

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Sylvain Gouteron et Évelyne Fam Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques monétaires Du

Plus en détail

GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 25 AVRIL 2012

GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 25 AVRIL 2012 GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 25 AVRIL 2012 GROUPE BIC RESULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2012 CHIFFRE D AFFAIRES EN PROGRESSION DE 9,0% A BASE COMPARABLE* A 445,0 MILLIONS D EUROS RESULTAT D EXPLOITATION

Plus en détail

Document annuel d information Du 1 er janvier 2014 au 31 décembre 2014. Skylar Origin

Document annuel d information Du 1 er janvier 2014 au 31 décembre 2014. Skylar Origin Document annuel d information Du 1 er janvier 2014 au 31 décembre 2014 Skylar Origin 71-73 avenue des Champs Élysées - 75008 Paris Tél : 01.56.59.63.63 - Fax : 01.56.59.69.64 Société de gestion de portefeuille

Plus en détail

Résultats du 3ème trimestre 2013

Résultats du 3ème trimestre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Boulogne-Billancourt, le 6 novembre 2013 Résultats du 3ème trimestre 2013 Forte croissance de l activité en France mais impact des dépréciations exceptionnelles Boursorama en France

Plus en détail

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015 AXA Sophie Bourlanges Rouen 3 juin 2015 AXA, une histoire de croissance 2 Un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs Présent dans 59 pays 161000 collaborateurs au service de 103 MILLIONS

Plus en détail

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH NOTICE IMPORTANTE : En application de l article 236, 2 alinéa 5 de la loi de 20 juillet 2004 relative à certaines formes de gestion collective de portefeuilles d investissement,

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

ÉDITO RÉTROSPECTIVE VOS CONTRATS EN 2015 ACTUALITÉ ÉVÉNEMENT LE CHIFFRE

ÉDITO RÉTROSPECTIVE VOS CONTRATS EN 2015 ACTUALITÉ ÉVÉNEMENT LE CHIFFRE Réunion du mercredi 6 avril 2016 ÉDITO Pascal Michard Président du Comité de gestion paritaire de Mutavie ACTUALITÉ MULTI VIE, UN CONTRAT PENSÉ POUR VOUS Le nouveau contrat multisupport élaboré avec l

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014 LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

votre épargne salariale

votre épargne salariale votre épargne salariale rapport de gestion simplifié 2014 PEG PERCO marchés performances 1 2014 en un clin d œil apoint sur les marchés En 2014, la croissance mondiale a été positive mais inférieure aux

Plus en détail

ECO France. Perspectives 2007 CROISSANCE & ÉPARGNE-CRÉDIT. Contexte macro-économique : croissance au potentiel, sans plus

ECO France. Perspectives 2007 CROISSANCE & ÉPARGNE-CRÉDIT. Contexte macro-économique : croissance au potentiel, sans plus Direction des Études Économiques Trimestriel N 11 Janvier 2007 Perspectives 2007 CROISSANCE & ÉPARGNE-CRÉDIT Contexte macro-économique : croissance au potentiel, sans plus Après un premier semestre exceptionnel,

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail