Le Barreau du Québec désire vous faire part de certains commentaires qu'a suscités l'examen des projets de lois 42 et 55 mentionnés en rubrique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Barreau du Québec désire vous faire part de certains commentaires qu'a suscités l'examen des projets de lois 42 et 55 mentionnés en rubrique"

Transcription

1 Montréal, le 17 décembre 2007 Madame Julie Boulet Ministre des Transports Gouvernement du Québec 700 boul René-Lévesque Est, 29 ième étage Québec, QC G1R 5H1 Objet : Projet de loi 42 "Loi modifiant le Code de la sécurité routière et le Règlement sur les points d'inaptitude" Dossier : et Madame la Ministre, Le Barreau du Québec désire vous faire part de certains commentaires qu'a suscités l'examen des projets de lois 42 et 55 mentionnés en rubrique Vous nous permettrez d'abord de déplorer le court délai accordé pour commenter ces importants projets de lois et l'absence de réponses à notre demande d'obtenir un délai raisonnable vous ayant été adressée le 27 novembre 2007 Le délai accordé ne nous ayant pas permis de procéder à une étude exhaustive des projets de lois, il nous fera plaisir de compléter nos recommandations si l'opportunité nous en est donnée Projet de loi 42 "Loi modifiant le Code de la sécurité routière et le Règlement sur les points d'inaptitudes Notre analyse porte sur deux sujets abordés par ce projet de loi, soit l'installation et l'utilisation de cinémomètre photographique et l'alcool au volant Sans reprendre l'ensemble des commentaires que nous avons déjà formulés sur la question du cinémomètre photographique en 2000 et et que nous croyons toujours pertinents, nous réitérons les interrogations du Barreau quant à l'imputabilité du propriétaire du véhicule et les moyens de défense qui lui sont offerts 1 Mémoire du Barreau du Québec, Livre vert- La sécurité routière au Québec: un défit collectif, 2000, wwwbarreauqcca et mémoire du Barreau du Québec, Projet de loi 17 cinémomètre photographique, juin 2001, wwwbarreauqcca

2 À notre avis, le propriétaire innocent ne devrait pas être pénalisé lorsque l'infraction a été commise par un tiers conducteur hors sa connaissance La responsabilité absolue du propriétaire innocent nous semble inacceptable Le Barreau du Québec estime qu'un moyen de défense de diligence raisonnable doit être prévu pour permettre au propriétaire innocent d'échapper à la responsabilité résultant du fait d'un tiers Le propriétaire devrait pouvoir être exonéré sans être obligé de démontrer que son véhicule a été utilisé sans sa permission et sans devoir dénoncer l'utilisateur du véhicule dont il connaît l'identité Le propriétaire du véhicule ne doit pas avoir à satisfaire une obligation de délation pour pouvoir se défendre De plus, le nouvel alinéa 3 de 5921 prévoit que même dans les cas où le propriétaire conviendrait de dénoncer le conducteur, le poursuivant aurait discrétion pour émettre un constat L'on peut imaginer qu'il y ait un risque que cette discrétion s'exercerait plus fréquemment en faveur de l'abstention de la part du poursuivant qui préférerait agir contre le propriétaire seulement puisque le poursuivant jouirait alors de la quasi-certitude d'obtenir une condamnation étant donné les présomptions applicables et l'étroitesse du moyen de défense accordé au propriétaire Nous vous soumettons que le libellé de la modification apportée à l'article 5921 du Code de la sécurité routière par l'article 61 du projet de loi exige que le propriétaire du véhicule établisse qu'il a été victime de vol ou, du moins, d'une prise sans permission de son véhicule En effet, l'article utilise l'expression "sans son consentement" Nous considérons qu'une telle obligation imposée au propriétaire est trop onéreuse Le libellé du nouvel article 5922 soulève un problème distinct puisqu'il prévoit que le propriétaire du véhicule ne peut être déclaré coupable si le conducteur a été trouvé coupable de la même infraction ou d'une infraction incluse Il paraît ici logique que deux individus ne soient pas punis pour le délit commis par l'un d'eux Cependant, tel que rédigé, l'article 5921 n'exclut pas la condamnation du propriétaire advenant le cas où le conducteur, auteur présumé du délit, aurait été acquitté Ceci conduit évidemment à une absurdité puisque le propriétaire pourrait alors être condamné en l'absence de toute faute de sa part ou de la part du conducteur Il nous semble qu'il y aurait lieu d'empêcher la condamnation du propriétaire lorsque le conducteur aurait été acquitté de l'infraction Si l'objectif visé par le gouvernement est de dissuader les contrevenants d'enfreindre les limites de vitesse, nous estimons que le fait de punir celui qui n'a commis aucune faute ne contribue aucunement à atteindre l'objectif visé et ne peut que contribuer au cynisme et à la déconsidération de l'administration de la justice Quant aux dispositions concernant l'usage d'alcool au volant, le Barreau reconnaît l'utilité des modifications apportées à l'article 64 du Code de la sécurité routière permettant à une personne de demander un permis restreint l'autorisant à conduire des véhicules routiers munis d'un antidémarreur éthylomètre agréé par la Société de l'assurance automobile du Québec 2

3 Nous souhaitons également vous rappeler notre recommandation de 2001 portant sur le renforcement du contrôle policier qui serait, selon nous, le moyen le plus efficace d'atteindre les objectifs désirés moyen qui devrait à notre avis être exploité avant d'imposer un nouveau système de contrôle qui comporte des atteintes potentielles aux droits des individus Le régime de sanctions proposé par les articles 7614 et suivants nous semble peu souhaitable Dans un premier temps, la norme fixées à 160 mg/100 ml nous semble arbitraire Il est difficile de justifier que l individu qui conduit avec un taux de 160 soit soumis à une suspension d un an alors que celui qui conduit avec un taux de 161 doive subir une suspension de trois ans Les comportements de ces deux délinquants sont identiques Il nous semble que le juge qui prononce la peine en vertu du Code criminel est mieux en mesure de la moduler en fonction des circonstances de chaque cas, ce qui nous semble préférable à des sanctions administratives arbitraires qui ne contribuent aucunement au contrôle de la sécurité routière Deuxièmement, nous sommes d avis que ce régime poserait des difficultés considérables d application Le nouvel article 587 du Code (article 59 du projet de loi), obligerait le greffier du tribunal à aviser la Société de toute ordonnance d'interdiction de conduire et lorsque la décision en fait état, de la concentration d'alcool dans le sang si celle-ci est supérieure à 160 mg d'alcool par 100 ml de sang Dans l'état actuel du droit, le taux d'alcoolémie est rarement mentionné à la décision et pour ainsi dire jamais, dans les procès-verbaux d'audience Ceci est particulièrement vrai dans les cas de plaidoyers de culpabilité qui représentent la majorité des cas Ceci résulte du fait que l infraction est commise du simple fait que le taux dépasse la limite des 80 mg et qu'il est indifférent pour les fins de la détermination de la culpabilité de savoir où se situe le taux par rapport à la norme arbitraire proposée des 160 mg Il nous semble par ailleurs raisonnable de soutenir que le législateur provincial ne peut pas dicter au juge qui siège en matière criminelle le contenu de ses jugements, ni sur la culpabilité ni lors du prononcé de la peine Il s ensuit que si le juge n est pas obligé de mentionner le taux d alcoolémie dans son jugement, il ne le fera pas nécessairement et il sera difficile d appliquer ces nouvelles mesures avec uniformité Ceci fera en sorte que, selon la juridiction où il sera déclaré coupable et selon les pratiques en vigueur en matière de rédaction des procès verbaux, le contrevenant pourra échapper aux sanctions À notre avis, ce régime pose des difficultés d application trop considérables en comparaison des bénéfices qui en résulteraient L'article 7616 prévoit qu'en cas de récidive dans les 10 années précédant la révocation ou la suspension pour conduite avec un taux d'alcoolémie supérieure à 160 mg d'alcool par 100 ml, la condition d'un anti-démarreur éthylométrique sera exigée durant toute la vie du contrevenant Nous sommes d avis que cette sanction à perpétuité sans même une possibilité de révision après un certain nombre d années ne se justifie pas Le caractère radical de la sanction risque de faire en sorte que les contrevenants y désobéiront plutôt que de chercher à s y conformer 3

4 La possibilité de soumettre périodiquement le contrevenant à des évaluations pour établir son rapport à l'alcool et aux drogues, milite en faveur d'une sanction moins sévère Le Barreau du Québec croit, que le fait d'établir à 10 ans l'obligation de conduire un véhicule automobile muni d'un anti-démarreur éthylométrique serait suffisant dans les circonstances La modification apportée à l'article 2024 du Code permet la suspension pour une période de 24 heures du permis de toute personne qui conduit un véhicule routier ou qui en a la garde ou le contrôle et dont l'alcoolémie se révèle égale ou supérieure à 50 mg d'alcool par 100 ml de sang Nous constatons que le Rapport de la Table québécoise de la sécurité routière ne recommandait pas une telle mesure, dont l'objectif nous paraît discutable S'il s'agit d'interdire la conduite avec un taux d'alcoolémie supérieur ou égal à 50 mg de manière indirecte, nous sommes d'avis que cette disposition pourrait soulever des difficultés d'ordre constitutionnel Par ailleurs, comme il ne s agit pas d'une nouvelle infraction, il n y aura ni accusation ni procès et la personne visée par la sanction ne disposera pas des mécanismes prévus aux lois québécoises et canadiennes pour contester le bien-fondé de la conclusion de l'agent de la paix Il n existe donc aucun mécanisme ordinaire de redressement pour le conducteur qui serait injustement assujetti à la sanction, bien qu une telle mesure soit susceptible d avoir des conséquences néfastes en termes d assurabilité, par exemple De plus, nous nous interrogeons sur la possibilité que soient consignées au Registre de la Société de l'assurance automobile du Québec des informations reliées à un taux d'alcoolémie égal à 50 mg d'alcool par 100 ml de sang Nous estimons qu il ne serait ni équitable ni opportun de faire apparaître à un dossier administratif une mention d un comportement qui ne constitue pas une infraction et dont le bien fondé ne peut être contesté que par des voies extraordinaires L'article 34 du projet de loi modifie l'article du Code en confiant à la Société d'assurance automobile du Québec, sous certaines conditions, le pouvoir de décider de la remise en possession par le propriétaire du véhicule saisi Ce pouvoir est actuellement dévolu à la Cour du Québec qui, après enquête, décide de l'issue de la demande Le Barreau du Québec est opposé au remplacement du processus judiciaire par une décision administrative En effet, le processus judiciaire offre des garanties procédurales qu'on ne retrouve pas en matière de décision administrative De plus, la Cour du Québec a développé une expertise en la matière et s est montrée capable de traiter les dossiers de cette nature dans des délais raisonnables Compte tenu des difficultés inhérentes au transfert de cette compétence à l administration publique, il pourra en découler des inconvénients majeurs pour les justiciables 4

5 dispositions législatives" Faute de temps, nos commentaires porteront exclusivement sur l'article 20 de ce projet de loi qui modifie l'article du Code, obligeant le propriétaire d'un véhicule qui avait confié celui-ci à un conducteur sous le coup d'une sanction, de démontrer qu'il ignorait ce fait et qu'il avait récemment reçu confirmation de la Société de l'assurance automobile du Québec que le permis du conducteur était valide Le Barreau du Québec croit que cette exigence est excessive et entraînera des difficultés d'application À notre avis, il n est pas raisonnable de s attendre à ce qu un propriétaire de véhicule exige de ses conjoints, enfants, amis etc le numéro de leur permis de conduire et qu il soit tenu d en vérifier périodiquement la validité L ignorance sincère du fait de la sanction justifie amplement la remise du véhicule à son propriétaire légitime dont la seule faute, rappelons-le, serait d avoir prêté son véhicule à quelqu un qui, hors sa connaissance, faisait l objet d une sanction Il est difficile de concevoir que le fait de priver le propriétaire de son véhicule puisse se justifier du simple fait qu il n a pas fait la vérification prévue à l article 6111 En terminant, nous ne pouvons que vous exprimer notre déception du peu de cas qui a été fait de la demande du Barreau d obtenir un délai raisonnable pour étudier ces deux projets de lois importants Le gouvernement du Québec a toujours considéré le Barreau du Québec comme un interlocuteur incontournable lorsqu il s est agi d adopter des modifications législatives importantes Les projets de lois 42 et 55 proposent des modifications législatives importantes dont l analyse plus exhaustive aurait exigé du temps et de la réflexion Il n y avait ici aucune urgence La précipitation qui nous a été imposée est regrettable et nous le déplorons vivement Souhaitant que ces commentaires seront utiles à l'examen de ces projets de lois, nous vous prions, Madame la Ministre, de recevoir nos respectueuses salutations Le Bâtonnier du Québec, J Michel Doyon, cr, Ph D Référence 0201 cc Commission du Transport et de l'environnement JMD/cb 5

COU R DU QUÉ BEC. 200-01-066866-017 page: CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE «Cha mbre crimin elle et pénale» N : 20 0-01- 06 68 66-01 7

COU R DU QUÉ BEC. 200-01-066866-017 page: CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE «Cha mbre crimin elle et pénale» N : 20 0-01- 06 68 66-01 7 COU R DU QUÉ BEC CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE «Cha mbre crimin elle et pénale» N : 20 0-01- 06 68 66-01 7 QUÉBEC DATE : L e 9 m a i 2 0 0 3 SOUS LA PRÉSI DENCE DE : L HONORABLE JEAN-PIERRE

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Les permis restreints sont non renouvelables. Ils peuvent cependant être remplacés avec frais en cas de perte, de bris ou de vol.

Les permis restreints sont non renouvelables. Ils peuvent cependant être remplacés avec frais en cas de perte, de bris ou de vol. POLITIQUE Permis restreints OBJECTIF Cette politique a pour objectif de fournir des renseignements sur les permis restreints, lesquels peuvent être délivrés pendant une sanction, ou après la période d

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010

DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010 DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010 François Tardif Direction des études et des stratégies en sécurité routière Vice-présidence à

Plus en détail

Commentaires du Barreau du Québec sur la modernisation des dispositions du Code criminel relatives aux moyens de transport Document de travail

Commentaires du Barreau du Québec sur la modernisation des dispositions du Code criminel relatives aux moyens de transport Document de travail PAR COURRIEL Le 30 avril 2010 Consultation sur la conduite avec facultés affaiblies Section de la politique en matière de droit pénal Ministère de la Justice Édifice commémoratif de l Est 284, rue Willington

Plus en détail

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR PREFECTURE DE LA MANCHE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DE LA REGLEMENTATION Bureau de la Circulation LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Code des transports Articles L 3120-1 à L 3120-5 Articles

Plus en détail

INTERDICTION. de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier

INTERDICTION. de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier INTERDICTION de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier SANCTION pour les récidivistes et les multirécidivistes Depuis le 30 juin 2012, une sanction

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Article L121-1

CODE DE LA ROUTE. Article L121-1 CODE DE LA ROUTE Responsabilité du conducteur Article L121-1 Le conducteur d'un véhicule est responsable pénalement des infractions commises par lui dans la conduite dudit véhicule. Toutefois, lorsque

Plus en détail

LES CONTRAVENTIONS ROUTIERES

LES CONTRAVENTIONS ROUTIERES LES CONTRAVENTIONS ROUTIERES L'automobile occupe une place prépondérante dans notre société. La saturation quotidienne des infrastructures routières urbaines nuit à la santé publique, tant en matière de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Olivier Yeznikian Rapporteur M. Charles-Edouard Minet Rapporteur 4ublic Le

Plus en détail

Circulaire n COL 10/99 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel

Circulaire n COL 10/99 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel COLLEGE DES PROCUREURS GENERAUX Bruxelles, le 20 mai 1999. Circulaire n COL 10/99 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel Monsieur/Madame le Procureur général, Monsieur/Madame le Magistrat

Plus en détail

Numéro du rôle : 5705. Arrêt n 123/2014 du 19 septembre 2014 A R R E T

Numéro du rôle : 5705. Arrêt n 123/2014 du 19 septembre 2014 A R R E T Numéro du rôle : 5705 Arrêt n 123/2014 du 19 septembre 2014 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 62, alinéa 8, des lois relatives à la police de la circulation routière,

Plus en détail

PRESENTATION DU PERMIS A POINT

PRESENTATION DU PERMIS A POINT PRESENTATION DU PERMIS A POINT La validité du permis de conduire repose sur un système de points qui peuvent être perdus ou «récupérés». Le capital maximum de points est fixé à 12. Au moment de l'obtention,

Plus en détail

- JURISPRUDENCE - Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive européenne Action récursoire

- JURISPRUDENCE - Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive européenne Action récursoire 1 LA REVUE EN LIGNE DU BARREAU de LIEGE - JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (4 ième chambre ) 18 avril 2001 Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale )

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) Directe ur des pours uites crimin elles et pénales c. Labonn e JM 1721 2009 QCCS 5908 CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE TROIS- RIVIERES N : 40 0-36- 00 04

Plus en détail

LES VÉHICULES MOTORISÉS À DEUX OU TROIS ROUES

LES VÉHICULES MOTORISÉS À DEUX OU TROIS ROUES PREFECTURE DE LA MANCHE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DE LA REGLEMENTATION Bureau de la Circulation LES VÉHICULES MOTORISÉS À DEUX OU TROIS ROUES Code des transports Articles L 3120-1 à L 3120-5

Plus en détail

Foire aux questions. 1. J'ai reçu un constat d'infraction, puis je le payer dans une institution financière?

Foire aux questions. 1. J'ai reçu un constat d'infraction, puis je le payer dans une institution financière? Foire aux questions Vous avez reçu un constat d infraction et vous avez plusieurs interrogations concernant les procédures judiciaires. Voici des réponses aux questions les plus fréquentes : 1. J'ai reçu

Plus en détail

GUIDE DE LA POLICE DE LA CIRCULATION ROUTIERE

GUIDE DE LA POLICE DE LA CIRCULATION ROUTIERE 2011 GUIDE DE LA POLICE DE LA CIRCULATION ROUTIERE Titre V LA PROCEDURE DE L AMENDE FORFAITAIRE Thierry COLOMAR Intervenant CNFPT Alsace-Moselle LA PROCEDURE DE L'AMENDE FORFAITAIRE (Sources : code de

Plus en détail

Les sanctions relatives au permis de conduire

Les sanctions relatives au permis de conduire Les sanctions relatives au permis de conduire 1- Présentation des sanctions relatives au permis de conduire : Les sanctions relatives au permis de conduire peuvent être de deux ordres : Administratives

Plus en détail

Service pénal Fiche contrevenant

Service pénal Fiche contrevenant Service pénal Fiche contrevenant SOMMAIRE : 1 Vous avez été verbalisé(e), vous recevez une amende forfaitaire : concernant le paiement concernant la contestation 2 Vous êtes poursuivi devant la juridiction

Plus en détail

Conduite avec facultés affaiblies

Conduite avec facultés affaiblies Conduite avec facultés affaiblies Conséquences sévères Évaluation des conducteurs avec facultés affaiblies La conduite de tout véhicule avec des facultés affaiblies par l alcool ou la drogue est dangereuse

Plus en détail

Chapitre premier De la déclaration de patrimoine et de mandats de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles

Chapitre premier De la déclaration de patrimoine et de mandats de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles 261 Loi n 54-06 instituant une déclaration obligatoire de patrimoine de certains élus des conseils locaux et des chambres professionnelles ainsi que de certaines catégories de fonctionnaires ou agents

Plus en détail

Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives

Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 29 Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par Madame Julie Boulet Ministre

Plus en détail

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE PLAN DU COURS 1. Définitions. Le DIA La CEA La CEI 2. Quels sont les personnes et les véhicules concernés? 3. Quand effectue - ton un DIA? Le DIA est obligatoire

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE

Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE PREMIER TRAVAIL (6 points) 1.1- Prise en charge des dommages matériels du véhicule de Nicolas MARTIN Au titre

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933 COUR SUPÉRIEURE JUGE: L'honorable Paul-Marcel Bellavance, J.C.S. Le 8 juin 1993 WAHlTEL BOISVERT WUNICIP~ILITÉ DU CANTON DE GRANBY J

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Le 19 novembre 2014. Monsieur Peter MacKay Ministre de la Justice Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 19 novembre 2014. Monsieur Peter MacKay Ministre de la Justice Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 19 novembre 2014 Monsieur Peter MacKay Ministre de la Justice Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Monsieur Bob Runciman Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles

Plus en détail

N 107 S É N AT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. tendant à simplifier la procédure applicable. en matière de contraventions.

N 107 S É N AT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. tendant à simplifier la procédure applicable. en matière de contraventions. PROJET DE LOI adopté le 27 mai 1971. N 107 S É N AT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT tendant à simplifier la procédure applicable en matière de contraventions. Le

Plus en détail

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE : LA CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS ET LES DROITS DES ACCUSÉS

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE : LA CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS ET LES DROITS DES ACCUSÉS Activité pédagogique La Charte canadienne des droits et libertés et les droits des personnes accusées Description : Au fil de la présente activité, l élève Matière scolaire : découvrira les composantes

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1102334 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Président M. 5 T ' Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, Audience du

Plus en détail

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES Les juridictions pénales jugent les infractions à la loi pénale. Ces infractions sont définies dans le code pénal. Il existe en France, trois types d'infractions, définies

Plus en détail

SÉNAT. tendant à la réglementation. de la profession d'audioprothésiste. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté sans modification, en

SÉNAT. tendant à la réglementation. de la profession d'audioprothésiste. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté sans modification, en PROPOSITION DE LOI adoptée le 21 décembre 1966 N 88 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROPOSITION DE LOI tendant à la réglementation de la profession d'audioprothésiste (Texte définitif) Le

Plus en détail

Outils de recouvrement d avoirs au Canada. Guide pratique

Outils de recouvrement d avoirs au Canada. Guide pratique Outils de recouvrement d avoirs au Canada Guide pratique Outils de recouvrement d avoirs au Canada Guide pratique I. INTRODUCTION Tout comme il appuie les instruments juridiques internationaux tels que

Plus en détail

N 434 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1988-1989. Annexe au procès-verbal de la séance du 28 juin 1989 PROJET DE LOI

N 434 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1988-1989. Annexe au procès-verbal de la séance du 28 juin 1989 PROJET DE LOI N 434 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1988-1989 Annexe au procès-verbal de la séance du 28 juin 1989 PROJET DE LOI ADOPTÉ AVEC MODIFICATIONS PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE. EN NOUILLE LECTURE. relatifà diverses

Plus en détail

COUR MUNICIPALE DE BELOEIL QUEBEC DISTRICT DE ST-HYACINTHE Le lodécembre 1992 NO: 92B-012371 PRESENT: MONSIEUR LE JUGE LUC ALARIE

COUR MUNICIPALE DE BELOEIL QUEBEC DISTRICT DE ST-HYACINTHE Le lodécembre 1992 NO: 92B-012371 PRESENT: MONSIEUR LE JUGE LUC ALARIE COUR MUNICIPALE DE BELOEIL QUEBEC DISTRICT DE ST-HYACINTHE Le lodécembre 1992 NO: 92B-012371 PRESENT: MONSIEUR LE JUGE LUC ALARIE VILLE DE BEMEIL poursuivante C. MARIO BENARD défendeur J U G E M E N T

Plus en détail

Numéro du rôle : 4140. Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T

Numéro du rôle : 4140. Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T Numéro du rôle : 4140 Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 36 des lois relatives à la police de la circulation routière, coordonnées par

Plus en détail

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE LOIS D'APPLICATION DU STATUT Coopération des états membres ITALIE Dispositions relatives à la coopération avec le Tribunal international pour juger les personnes présumées responsables de violations graves

Plus en détail

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large LEXIQUE Accident D une façon générale l accident est un événement fortuit ou involontaire entraînant des conséquences dommageables. En matière de circulation automobile voir implication Pour la sécurité

Plus en détail

- JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (14 ième chambre ) 3 janvier 2005

- JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (14 ième chambre ) 3 janvier 2005 1 LA REVUE EN LIGNE DU BARREAU de LIEGE - JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (14 ième chambre ) 3 janvier 2005 I. Droit pénal Infraction se rattachant à l exécution d un contrat de

Plus en détail

SIAVOSH VAKILIAN, appelant-défendeur c. DIRECTEUR DES POURSUITES CRIMINELLES ET PÉNALES, intimé-poursuivant. [2012] J.Q. no 13197 2012 QCCS 5736

SIAVOSH VAKILIAN, appelant-défendeur c. DIRECTEUR DES POURSUITES CRIMINELLES ET PÉNALES, intimé-poursuivant. [2012] J.Q. no 13197 2012 QCCS 5736 Page 1 Intitulé de la cause : Vakilian c. Directeur des poursuites criminelles et pénales SIAVOSH VAKILIAN, appelant-défendeur c. DIRECTEUR DES POURSUITES CRIMINELLES ET PÉNALES, intimé-poursuivant [2012]

Plus en détail

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Comprendre le droit pénal canadien Les sources du droit Au Canada, les crimes sont principalement définis par le Code criminel et, dans une moindre mesure, par

Plus en détail

Les questions spécifiques liées. au permis à points

Les questions spécifiques liées. au permis à points Les questions spécifiques liées au permis à points 1. La perte de points est-elle cumulative avec une peine d'amende ou de suspension de permis de conduire? Oui. Le retrait de points constitue une mesure

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Décrète : Chapitre premier : De l'examen pour l'obtention du permis de conduire. Le premier ministre,

Décrète : Chapitre premier : De l'examen pour l'obtention du permis de conduire. Le premier ministre, Décret n 2-10- 311 du 20 chaoual 1431 (29 septembre 2010) pris pour l'application des dispositions de la loi n 52-05 portant code de la route, relatives au permis de conduire. Le premier ministre, Vu la

Plus en détail

DEROUET FORMATION S.A.R.L. www.derouet-formation.com Centre de formation à la conduite et à la sécurité routière

DEROUET FORMATION S.A.R.L. www.derouet-formation.com Centre de formation à la conduite et à la sécurité routière SOMMAIRE I - RÉCUPÉRATION AUTOMATIQUE DES POINTS II PÉRIODE PROBATOIRE III CONNAITRE SON SOLDE DE POINTS IV LES LETTRES RÉFÉRENCE (48, 48 N, 48 M, 48 SI) I RÉCUPÉRATION AUTOMATIQUE DES POINTS : - Après

Plus en détail

Ligne directrice n 5 : COU:1

Ligne directrice n 5 : COU:1 Manitoba Ministère de la Justice Bureau des procureurs de la Couronne Directive d orientation Ligne directrice n 5 : COU:1 Objet : Nomination d un avocat indépendant Date : septembre 2012 ÉNONCÉ DES POLITIQUES

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 7887-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 7887-A Secrétariat du Grand Conseil PL 7887-A Date de dépôt: 1 er février 2000 Messagerie Rapport de la Commission judiciaire chargée d étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi d application

Plus en détail

ANNEXE 1 RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 AVIS

ANNEXE 1 RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 AVIS ANNEXE 1 Programme Déficience physique RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 À l embauche, le candidat (désigné ci-après «le déclarant») doit déclarer s il a des antécédents judiciaires au Canada ou

Plus en détail

ÉQUITÉ PROCÉDURALE ET QUESTIONS DE CONFORMITÉ 1

ÉQUITÉ PROCÉDURALE ET QUESTIONS DE CONFORMITÉ 1 Document historique Page 1 de 6 ÉQUITÉ PROCÉDURALE ET QUESTIONS DE CONFORMITÉ 1 La Cour suprême du Canada a récemment examiné les questions relatives à l équité procédurale dans l arrêt Baker c. Canada,

Plus en détail

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés 27/07 2011 16:36 FAX 0556995879 TRIBUNAL AOMIN BORDEAUX (g) 003/007 N _ TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX bm R ÉPU BLIQ U E FRANÇAISE M. M, Chemin Vice-président Juge des référés Audience du 27 juillet

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms N 1201552 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. Devillers M agistrat désigné Audience du 20 février 2013 Lecture du 27 mars 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009)

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) L un de nos lecteurs membre du Club Porsche nous interroge sur la question des permis de conduire des dirigeants de sociétés qui ont

Plus en détail

Demande d inscription au Tableau de l Ordre

Demande d inscription au Tableau de l Ordre Demande d inscription au Tableau de l Ordre N o d étudiant : Nota : Répondre à toutes les questions, cela, même si vous y avez déjà répondu dans le formulaire d'admission à l'école du Barreau du Québec.

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1200818 M. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M me Corouge Présidente AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE A L USAGE DES ELUS ET DES SALARIES DE L ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE. Préambule

CODE DE DEONTOLOGIE A L USAGE DES ELUS ET DES SALARIES DE L ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE. Préambule CODE DE DEONTOLOGIE A L USAGE DES ELUS ET DES SALARIES DE L ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE Association GERP Nord Europe Retraite auprès des Assurances Crédit Mutuel Nord - Vie Association Nord Europe

Plus en détail

162/06/Monday 09h10. J U S T E L - Législation consolidée Fin Premier mot Dernier mot Préambule. belgiquelex. be - Banque Carrefour de la législation

162/06/Monday 09h10. J U S T E L - Législation consolidée Fin Premier mot Dernier mot Préambule. belgiquelex. be - Banque Carrefour de la législation J U S T E L - Législation consolidée Fin Premier mot Dernier mot Préambule Rapport au Roi Table des matières Version néerlandaise Conseil d'etat belgiquelex. be - Banque Carrefour de la législation Titre

Plus en détail

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE PRATIQUE R3 REGIME JURIDIQUE VENTES AU DEBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTE D'OBJETS MOBILIERS USAGES TEXTES REGLEMENTAIRES Réglementation janvier 2 0 1 4 Cette fiche pratique est de nature purement

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER NP N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, Ordonnance du 22 octobre 2010 Vu la renuête. enregistrée

Plus en détail

Département fédéral de Justice et Police A l att. de Madame la Conseillère fédérale Madame Simonetta Sommaruga Palais fédéral Ouest 3003 Berne

Département fédéral de Justice et Police A l att. de Madame la Conseillère fédérale Madame Simonetta Sommaruga Palais fédéral Ouest 3003 Berne Département fédéral de Justice et Police A l att. de Madame la Conseillère fédérale Madame Simonetta Sommaruga Palais fédéral Ouest 3003 Berne RR/tm 312 Berne, le 31 mai 2011 Modification de la Constitution,

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT MESSIEURS LES WALIS ET GOUVERNEURS DES PREFECTURES ET PROVINCES DU ROYAUME

LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT MESSIEURS LES WALIS ET GOUVERNEURS DES PREFECTURES ET PROVINCES DU ROYAUME *. ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DIRECTION DES ASSOCIATIONS ET DES PROFESSIONS REGLEMENTEES 1.4 JU~L 1 Rabat le, L< CIRCULAIRE CONJOINTE No 112010 LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS N T 10-81.568 F-P+B+I N 255 CI/CV 8 FÉVRIER 2011 REJET M. LOUVEL président, R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique

Plus en détail

L'exécution des peines correctionnelles

L'exécution des peines correctionnelles L'exécution des peines correctionnelles I) L application des peines Le juge de l application des peines est chargé de déterminer les modalités d exécution des peines prononcées par les juridictions pénales

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Ciculaire du 11 mars 2011 relative à la présentation des dispositions relatives à la contravention de dissimulation du visage dans l espace public Le garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés

Plus en détail

COMMENT CONTESTER SES CONTRAVENTIONS ET PROTEGER SON PERMIS

COMMENT CONTESTER SES CONTRAVENTIONS ET PROTEGER SON PERMIS COMMENT CONTESTER SES CONTRAVENTIONS ET PROTEGER SON PERMIS Infractions et sanctions liées au code de la route Barème des retraits de points Le retrait des points est une procédure automatique selon un

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE TERREBONNE N : 803252530 COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS DATE : 18 AVRIL 2011 SOUS LA PRÉSIDENCE DE L HONORABLE JACQUES LAVERDURE J.C.M. DIRECTEUR DES POURSUITES

Plus en détail

'-<...ue ecuu Bureau du président

'-<...ue ecuu Bureau du président Office des professions ("')1 "'b HH '-

Plus en détail

La déclaration à la CNIL

La déclaration à la CNIL La déclaration à la CNIL Est-on obligé de déclarer son site à la CNIL? Une déclaration du site Internet à la CNIL est obligatoire lorsque le site diffuse ou collecte des données à caractère personnel.

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Les tribunaux de la Colombie-Britannique Les tribunaux et le gouvernement Les canadiens éluent leurs gouvernements. Les gouvernements créent les lois. Les tribunaux imposent le

Plus en détail

Longueuil (Ville de) c. Rodrigue 2013 QCCS 6172 COUR SUPÉRIEURE SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE GUY COURNOYER, J.C.S. JUGEMENT

Longueuil (Ville de) c. Rodrigue 2013 QCCS 6172 COUR SUPÉRIEURE SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE GUY COURNOYER, J.C.S. JUGEMENT Longueuil (Ville de) c. Rodrigue 2013 QCCS 6172 COUR SUPÉRIEURE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LONGUEUIL N : 505-36-001599-127 (CM : 11-35239) DATE : 5 décembre 2013 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE

Plus en détail

Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission

Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission 2 février 2010 Commission des lois Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission NB : Les amendements enregistrés

Plus en détail

DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M. CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre :

DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M. CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre : ANNÉE-SESSION : CODE PERMANENT : NOM : PRÉNOM : DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M ADRESSE : Ville : CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre : COURRIEL : Langue Français Anglais Autre Langue Français

Plus en détail

Chambre de l application des peines, 19 mars 2014, RG 13/02253

Chambre de l application des peines, 19 mars 2014, RG 13/02253 AMENAGEMENT DE PEINE Projet de réinsertion solide, nécessité Chambre de l application des peines, 19 mars 2014, RG 13/02253 Un projet permettant de prévenir le risque de récidive grâce à une réinsertion

Plus en détail

(Demande d'avis n 868.657)

(Demande d'avis n 868.657) Commission Nationale de l'informatique et des Libertés DÉLIBÉRATION N 03-041 DU 23 SEPTEMBRE 2003 PORTANT AVIS SUR UN PROJET D'ARRÊTÉ INTERMINISTÉRIEL PORTANT CRÉATION D'UN DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL VISANT

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. TRIBUNAL ADMINISTRATIF d'orléans N 1004250. Mme Borot Magistrat désigné

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. TRIBUNAL ADMINISTRATIF d'orléans N 1004250. Mme Borot Magistrat désigné TRIBUNAL ADMINISTRATIF d'orléans ab N 1004250 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Borot Magistrat désigné M. Viéville Rapporteur public Le magistrat désigné, statuant en application des

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE SECURITE

COMMISSION NATIONALE SECURITE LES AMENDES ENCOURUES PAR LES CYCLISTES COMMISSION NATIONALE SECURITE Fédération française de cyclotourisme Fédération française de cyclotourisme 12, rue Louis Bertrand 94207 Ivry-sur-Seine Cedex Tél.

Plus en détail

Administrateur judiciaire responsable faute d assurance décennale efficace

Administrateur judiciaire responsable faute d assurance décennale efficace Administrateur judiciaire responsable faute d assurance décennale efficace Actualité juridique publié le 25/01/2015, vu 622 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s'intéresser à un arrêt

Plus en détail

Politique concernant le permis de conduire comme condition emploi

Politique concernant le permis de conduire comme condition emploi Politique concernant le permis de conduire comme condition emploi ISBN 0-7778-5900-9 Approuvée par la CODP : le 19 juin 1996 (Veuillez prendre note que des révisions mineures ont été apportées en décembre

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du vendredi 13 juillet 2012 N de pourvoi:

Plus en détail

La responsabilité des dirigeants d'associations

La responsabilité des dirigeants d'associations La responsabilité des dirigeants d'associations La responsabilité civile des dirigeants La responsabilité civile du dirigeant en tant que personne physique est engagée envers l'association, un membre ou

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE Mai 2013 TEXTES : Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 Agent immobilier : conditions d'exercice de l'activité L'agent immobilier est

Plus en détail

POLITIQUE N o : DPS-015 POLITIQUE SUR LE CAVIARDAGE

POLITIQUE N o : DPS-015 POLITIQUE SUR LE CAVIARDAGE 1. INTRODUCTION La loi exige que l identité des personnes ne soit pas révélée dans diverses matières (famille, protection de la jeunesse, adoption, etc.) et parfois, les décideurs ordonnent la non-publication

Plus en détail

RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ)

RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ) Adopté le 05.03.1993, entrée en vigueur le 05.03.1993 - Etat au 01.07.2009 (abrogé) RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ) du 5 mars 1993 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON

Plus en détail

PARIS - NEW YORK. Application pratique des Conventions de la Haye affectant le droit de la famille aux Etats-Unis

PARIS - NEW YORK. Application pratique des Conventions de la Haye affectant le droit de la famille aux Etats-Unis Commission PARIS - NEW YORK Responsable : benoît charrière-bournazel Mercredi 26 septembre 2012 Application pratique des Conventions de la Haye affectant le droit de la famille aux Etats-Unis Intervenant

Plus en détail

du Greffe du Tribunal d'instance d Ântibss

du Greffe du Tribunal d'instance d Ântibss N de l'omp: 12/00047025 N MINOS: 00920381123380006,.... _....... n m in ute : 274/2012 Juridiction de Proximité d Antibes rce Ml du Greffe du Tribunal d'instance d Ântibss 1ère à 4ème classe j u g e m

Plus en détail

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS par Jean-Michel ETCHEVERRY président du tribunal de grande instance de Roanne (2 février 2009) Plusieurs réformes législatives intervenues ces dernières

Plus en détail

Société de l assurance automobile du Québec REPRENDRE POSSESSION D UN VÉHICULE SAISI

Société de l assurance automobile du Québec REPRENDRE POSSESSION D UN VÉHICULE SAISI Société de l assurance automobile du Québec REPRENDRE POSSESSION D UN VÉHICULE SAISI COMMENT REPRENDRE POSSESSION DE SON VÉHICULE À LA FIN DE LA PÉRIODE DE SAISIE? À la fin de la période de saisie, le

Plus en détail

Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL

Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL Ø FORFAIT- JOURS : La vérification de la charge de travail du salarié est soumise à l entière responsabilité de l employeur. Doit être annulée une convention individuelle

Plus en détail