Impacts environnementaux SOMMAIRE. 1. données de cadrage environnementales (électricité. des équipements, transport, bâtiments )

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impacts environnementaux SOMMAIRE. 1. données de cadrage environnementales (électricité. des équipements, transport, bâtiments )"

Transcription

1 1

2 Impacts environnementaux SOMMAIRE 1. données de cadrage environnementales (électricité des équipements, transport, bâtiments ) 2. rapide comparaison bureau classique / télécentre / travail à domicile 3. quelques enseignements 2

3 Pour une analyse sérieuse Éléments à prendre en compte : consommations électriques des ordinateurs, serveurs, éclairage, production de nouveaux équipements dédiés (visio-conf) configuration des bâtiments (m²/personne, isolation, taux d occupation des bureaux, climatisation éventuellement induite ) déplacements : domicile-travail et professionnels et croiser toutes ces données avec l usage 3

4 1. Données de cadrage - électricité Source : Etude ENERTECH sur 49 entreprises tertiaires de PACA Quelques puissances : écran : de 20 (15" plat) à 100 W (21" cathodique) unité centrale & serveurs : 25 à 50 W fax: 25 W Photocopieur : 150 W 4

5 1. Données de cadrage - électricité Source : Etude ENERTECH sur 49 entreprises tertiaires de PACA Quelques consommations annuelles : Total informatique : env 900 kwh/salarié/an ou 40 kwh/m²/an 5

6 1. Données de cadrage électricité et bâtiments Source : Etude ENERTECH sur 49 entreprises tertiaires de PACA Récapitulatif (énergie finale) : poste informatique : éclairage : chauffage électrique TOTAL 40 kwh/m²/an 25 à 30 kwh/m²/an ~ 165 kwh/m²/an 230 kwh/m²/an (rappel : objectif du Grenelle < 50 kwh/m²/an) 6

7 1. Données de cadrage - transports Distance domicile-travail moyenne de 15 km aller. En milieu plus rural, la distance est souvent de 30 à 40 km aller. Dans ce cas, l ouverture d un télécentre permet de raccourcir ces distances. 15 km aller par personne, en 1 an cela signifie en voiture : 450 litres de carburant (< 80 litres en bus) 1.5 tonne de CO 2 (~ 300 kg en bus) 2 kg de composés organiques volatils (0.3 kg bus) 7

8 Impacts environnementaux SOMMAIRE 1. données de cadrage environnementales (électricité des équipements, transport, bâtiments ) 2. rapide comparaison bureau classique / télécentre / travail à domicile 3. quelques enseignements 8

9 2. Comparatif grossier Scénario de référence : bureau «classique» On étudie un télécentre (les salariés de différentes structures se regroupent en un lieu unique assez proche de leur domicile) et le travail à domicile Avec les limites suivantes : - il n existe pas de bureau classique (facteur 4 possible entre 2 conceptions de bâtiments éloignement des transports en commun ) - les impacts ne s additionnent pas forcément (1 kwh électrique + 1 kg de CO 2 =???) - impacts ne sont pas toujours proportionnels au temps passé à télétravailler 9

10 2. Comparatif grossier 10

11 Impacts environnementaux SOMMAIRE 1. données de cadrage environnementales (électricité des équipements, transport, bâtiments ) 2. rapide comparaison bureau classique / télécentre / travail à domicile 3. quelques enseignements 11

12 3. Quelques enseignements généraux Même s il est difficile de généraliser : 1. globalement, le travail à distance offre des gains environnementaux 2. d un point de vue «économie d énergie», le télécentre offre un bon compromis 3. d un point de vue «pollution de l air», le travail à domicile offre les meilleurs gains 4. des gains sont à attendre à la fois en terme d équipements et d usage 12

13 3. Quelques enseignements sur l énergie Pour les écrans d ordinateur, 25% de la consommation électrique servent à l utilisation réelle (le reste = ordi allumé alors qu on ne travaille pas dessus et veille), pour les unités centrales seulement 16% Des gains de 10 à 60% sur la facture d électricité peuvent être obtenus pratiquement sans investissement dans l existant Des équipements plus performants (informatique, éclairage) conduisent à des réductions de presque 30% de la consommation (temps de retour sur investissement souvent < 1 an) Le bon sens paye toujours (éclairage coupé le soir et le w-e, régulation du chauffage en fonction de l occupation réelle des locaux ) 13

14 3. Quelques enseignements sur les transports Le transport évité est de loin le transport le moins polluant Le choix du mode de déplacement (domicile-travail ou professionnel) est déterminant pour l impact environnemental : facteur 10 possible entre le TER et la voiture, facteur 30 entre TGV et avion L emplacement du télécentre est déterminante pour son impact environnemental 14

15 3. Quelques enseignements sur les bâtiments Les bâtiments tertiaires devront être nécessairement : proches des lieux d habitation (pour les télécentres) ou proches des lignes de transport en commun construits selon des standard «Basse Consommation» Rappel sur le facteur 4 : nécessité de diviser ses émissions de gaz à effet de serre par 4 à l horizon

16 conclusion La solution réside dans la diversité Le contraire du 100% est probablement le 90% Des améliorations possibles à différents niveaux (organisation, habitudes, équipements ) 16

17 Pour plus d info Merci de votre attention. Information gratuite, neutre et téléchargeable sur : 17

18 18

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble de l ARS Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble Christophe DUMONT-GIRARD 22 octobre 2015 Pôle Travaux et services techniques Service énergies sécurité technique développement

Plus en détail

Un mois pour relever le Défi Energie

Un mois pour relever le Défi Energie Du 21 Septembre au 20 octobre 2012 Un mois pour relever le Défi Energie Un défi pour vous un défi pour tous, à la maison comme au bureau!! Engagez-vous! Un français émet en moyenne 15,5 tonnes de CO 2

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009 BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009! Détails de l'étude! Résultats généraux! Facteur 4! Perspectives Avril 2009 www.mountain-riders.org 1 OBJECTIF DE L ETUDE Évaluer les émissions

Plus en détail

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Quelle rentabilité en bâtiment tertiaire? Quelles économies d énergie offre le couplage solaire/gaz naturel? Diapo 1 Une étude technico-économique conomique

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) Consommation pour la production

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Le présent bilan d émissions de gaz à effet de serre a été réalisé à l aide de la méthode Bilan Carbone version 7.1.01 développée

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Type d activité : IMPRIMERIE

Type d activité : IMPRIMERIE Rapport de visite Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Type d activité : IMPRIMERIE Atlantique Offset Zone artisanale des Brassons 17390 LA TREMBLADE Tél : 05.46.36.00.18 DATE DE LA VISITE

Plus en détail

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014 Vulnérabilités énergétiques OPAC 38 C3E 20 février 2014 Les partenaires européens du projet Le programme Alpstar «Aller vers la neutralité carbone dans les Alpes par la généralisation des meilleures pratiques»

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

2013-2017 PROGRAMME I REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DU FONCTIONNEMENT DE LA REGION ET DES LYCEES PUBLICS. Mars 2013.

2013-2017 PROGRAMME I REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DU FONCTIONNEMENT DE LA REGION ET DES LYCEES PUBLICS. Mars 2013. 2013-2017 PROGRAMME I REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DU FONCTIONNEMENT DE LA REGION ET DES LYCEES PUBLICS Mars 2013 Document 3/6 SOMMAIRE INTRODUCTION 1 BILANS DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...5

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Jean-Marc DUCOS, CEA DAM Jean-marc.ducos@cea.fr 1 Complexe de calcul du CEA CEA/DIF (Bruyères-Le-Châtel) 2 Evolutions de puissances des centres de calcul

Plus en détail

LE SERVICE DE LOCATION DE VAE DE GRAND POITIERS

LE SERVICE DE LOCATION DE VAE DE GRAND POITIERS S. RIOLAND Grand Poitiers 6 Octobre 11 LE SERVICE DE LOCATION DE VAE Enjeux, offre, résultats et perspectives PRESENTATION DE CAP sur le Vélo: Un service de location longue durée de Grand Poitiers créé

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS

AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS Le décret décret n 2011-1336 Le décret d application qui instaure l obligation de communication des émissions de CO2 des prestations de transport

Plus en détail

Notes techniques. Analyse de la consommation énergétique des tours

Notes techniques. Analyse de la consommation énergétique des tours Notes techniques Analyse de la consommation énergétique des tours Auteur : Olivier SIDLER Note technique n 090101 Janvier 2009 ENERTECH Ingénierie énergétique 26160 FELINES S/RIMANDOULE TEL & FAX : (33)

Plus en détail

>> La planète préservée

>> La planète préservée Alezio Eco-conception by Evolution P O M P E À C H A L E U R A I R / E A U EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Publication du bilan GES DAMART SERVIPOSTE 2011

Publication du bilan GES DAMART SERVIPOSTE 2011 Publication du bilan GES DAMART SERVIPOSTE 2011 Sommaire 1. Description de DAMART SERVIPOSTE... 4 Raison sociale :... 4 Code NAF :... 4 Code SIREN :... 4 Adresse :... 4 Description sommaire de l activité

Plus en détail

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture!

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! COMMUNIQUE DE PRESSE www.voseconomiesdenergie.fr Rénovez, Economisez! CHAUFFAGE ISOLATION Confort thermique & Economies d énergie Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! Les professionnels

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement UNE TOITURE PLEINE D ENERGIE Jonathan FRONHOFFS, Spécialiste Energie Renouvelable Service

Plus en détail

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée DialogIE Rapport d'étude thermique simplifiée Jean DUPONT 1 rue du souvenir 88190 Golbey Rapport du : jeudi 1 octobre 2015 Espace INFO ÉNERGIE Centre & Ouest Vosges mission de l'agence Locale de l'energie

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage :

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage : Affaire : 12029 Document : Rapport d'études Version : 0.1 Date : Mai 2013 11 ROUTE DE LAUTREC PLACE DE LA MAIRIE 81440 VENES TEL : 05.63.500.606 FAX : 05.63.500.347 EMAIL : INGLIN.ITEC@SCMTRIPTIC.FR Maître

Plus en détail

ANNEXE 3: tableau des données SIROA

ANNEXE 3: tableau des données SIROA ANNEXE 3: tableau des SIROA TOUTES LES DONNEES SONT COMPTABILISEES SUR L'ANNEE DE REFERENCE : UTILISATION DE L'ENERGIE SUR LE SITE Pour les sources fixes (chauffage, éclairage, fonctionnement du matériel,..)

Plus en détail

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique.

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique. SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Alezio Evolution P O M P E À

Plus en détail

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain.

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La g éothermie démystifiée Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La géothermie est une solution ingénieuse et efficace en vue de la réduction du réchauffement

Plus en détail

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de :

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de : Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité Avec l assistance de : 10 Janvier 2012 Sommaire!! 1. Synthèse de lʼenquête mobilité

Plus en détail

www.france-air.com/habitat

www.france-air.com/habitat www.france-air.com/habitat Rue des Barronnières - BEYNOST - 01708 Miribel Cedex Fax : 04 78 55 25 63 www.france-air.com/habitat www.traitdunion-com.fr X E Un nouvel air éco-durable O N I U Q E Le premier

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

VOYAGER HIER ET AUJOURD HUI

VOYAGER HIER ET AUJOURD HUI Voyager hier et Aujourd hui Aide 1 VOYAGER HIER ET AUJOURD HUI Objectif(s): Connaître les différences entre les habitudes de déplacements d aujourd hui et celles des générations passées, en terme de distance

Plus en détail

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Sommaire 2. La démarche du 3. Présentation des résultats L appel à projets «50 Chantiers

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Analyse du cycle de vie de l entreprise Solares-Bauen

Analyse du cycle de vie de l entreprise Solares-Bauen Analyse du cycle de vie de l entreprise Solares-Bauen REALISEE PAR : solaresbauen SARL 67000 - Strasbourg Tél : 03 88 30 97 74 Fax : 03 59 08 75 37 Mail : info@solares-bauen.fr REV DATE DESCRIPTION REDACTION/VERIFICATION

Plus en détail

Juin 2008. Document d information UFME

Juin 2008. Document d information UFME Juin 2008 Document d information UFME Un constat Le Bâtiment est responsable de 21 % des émissions de CO 2 et de 43 % de la consommation d énergie finale. En France de nos jours, le nombre de logements

Plus en détail

Efficacité énergétique des logements et solutions fioul domestique.

Efficacité énergétique des logements et solutions fioul domestique. D a n s l e c a d r e d u s a l o n E n e r g i e s E x p o Jeudi 23 septembre 2010 Dossier de presse Efficacité énergétique des logements et solutions fioul domestique. Présentation et lancement de l

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

Étude comparative du bilan carbone pour le choix d une implantation d un Centre Europe dans le tertiaire

Étude comparative du bilan carbone pour le choix d une implantation d un Centre Europe dans le tertiaire Confidentiel Étude comparative du bilan carbone pour le choix d une implantation d un Centre Europe dans le tertiaire Rapport final Sommaire Sommaire 2 Résumé 3 Contexte et objectifs 4 Une montée en puissance

Plus en détail

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Exercice 2012-2013 1. Description de la personne morale concernée... 2 2. Année de reporting de l exercice et l année de référence... 3 3. Emissions

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS)

Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS) Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS) Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de GES. Format de restitution conforme à l Annexe 3 de

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

Auteur : Groupama Supports et Services Service D.P.C.R sécurité. Rapport : B.E.G.E.S Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre

Auteur : Groupama Supports et Services Service D.P.C.R sécurité. Rapport : B.E.G.E.S Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre Auteur : Groupama Supports et Services Service D.P.C.R sécurité Rapport : B.E.G.E.S Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre AUTEUR : Fabienne VIDET REFERENCE : EXPSECU/FV-19/2014 DATE : 12/05/2014

Plus en détail

Web Séminaire. La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric

Web Séminaire. La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric Web Séminaire La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric La RT 2012 dans le résidentiel 2 La RT 2012 dans le résidentiel Les raisons de notre présence La RT 2012 et l article

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DEPOT DE TRAMWAY DIJON (21) Dijon, le 18 mai 2010 Réf. dossier : 8072 Emetteur : J. COLLARD Approbateur : J. CHEMOUIL Version : 4.0 Bureau d Etudes : Bénefficience

Plus en détail

Service du Facilitateur Bâtiment Durable

Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable La micro-cogénération pour le bâtiment Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Plan de l exposé: micro-cogénération > 1 kwé C est quoi la cogénération,

Plus en détail

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME-

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- LE GROUPE BMCE BANK REDUction de l EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- Une Démarche Systémique pour une Performance Ecologique LA PREVENTION DE LA POLLUTION GESTION DES SITUATIONS D URGENCE A IMPACT

Plus en détail

L efficacité énergétique dans l industrie française

L efficacité énergétique dans l industrie française L efficacité énergétique dans l industrie française 25 mars 2014 Frédéric STREIFF Service Entreprises & Eco-Technologies Direction Productions & Energies Durables L ADEME. Thématiques Déchets Énergie Transport

Plus en détail

Crédit Mutuel Normandie Bilan GES 2011

Crédit Mutuel Normandie Bilan GES 2011 Crédit Mutuel Normandie Bilan GES 2011 Loi de Grenelle II Article 75 & Loi Warsmann Le contexte réglementaire: La réalisation du bilan d émissions de gaz à effet de serre (BEGES) est obligatoire pour les

Plus en détail

Mise en fonction didactique d une borne de recharge Schneider pour véhicules électriques

Mise en fonction didactique d une borne de recharge Schneider pour véhicules électriques Mise en fonction didactique d une borne de recharge Schneider pour véhicules électriques "Les nouveautés apparues avec LabVIEW 2012, notamment les sous-vis du menu «Electrical Power», facilitent énormément

Plus en détail

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de Bouygues Telecom

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de Bouygues Telecom Bilan des émissions de gaz à effet de serre de Bouygues Telecom 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : BOUYGUES TELECOM Code NAF : 6120Z Code SIREN : 397 480 930 R.C.S. Paris Numéros

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 Plate-forme de recherche et d expérimentation sur l énergie dans le bâtiment "Vers des réhabilitations à très basse consommation Analyse des facteurs socioéconomiques en jeu

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Bilan Gaz à Effet de Serre

Bilan Gaz à Effet de Serre Bilan Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 De la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Portant engagement national pour l environnement (ENE) - Centre Hospitalier de Novillars SYKAR environnement

Plus en détail

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique PAC Facteur 7 Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique Georges NEHME Denis CLODIC Sommaire 1. Prototype PAC Facteur 7 Hôtel Golden

Plus en détail

Remise du Label déplacement durable

Remise du Label déplacement durable DOSSIER DE PRESSE Remise du Label déplacement durable Vendredi 25 février 2011 Contacts presse : Espacil Rennes Métropole Judith Corvellec Responsable de la communication Vincent Le Berre Attaché de presse

Plus en détail

il y a des économies dans l air!

il y a des économies dans l air! Avec les Pompes à Chaleur... il y a des économies dans l air! Jusqu à 70% d économies de chauffage (1) Crédit d impôt possible jusqu à 8 000 (1) et 5 fois moins d émissions de CO 2 (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

RESTITUTION POUR LA PUBLICATION DU BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ANNEE DE REFERENCE : 2011-2012 1 ER AVRIL 2011 AU 31 MARS 2012 2014

RESTITUTION POUR LA PUBLICATION DU BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ANNEE DE REFERENCE : 2011-2012 1 ER AVRIL 2011 AU 31 MARS 2012 2014 RESTITUTION POUR LA PUBLICATION DU BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Méthode développée par l'abc ANNEE DE REFERENCE : 2011-2012 1 ER AVRIL 2011 AU 31 MARS 2012 2014 ANNEE DE REPORTING : 2014 1

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur 1 Présentation Air PACA Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l Air (AASQA) Association loi 1901 à but non lucratif Surveillance de la région PACA 40 ans d expérience

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Présentation de l ALE Relais des politiques européennes nationales et locales Outil d aide à la décision Les missions Lieu d échange Sommaire 1-

Plus en détail

Bilan règlementaire des émissions de Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010

Bilan règlementaire des émissions de Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Bilan règlementaire des émissions de Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 de la loi n 21-788 du 12 juillet 21 Siège, DT 33, DT 24, DT 4, DT 47, DT 64 Année de référence : 211 - AUTEUR : LAURENT

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

Rentabilité de l investissement énergétique

Rentabilité de l investissement énergétique Rentabilité de l investissement énergétique Plus de 96 000 logements 42% de locataires cheminots Collecteur du 1% SNCF Rentabilité de l investissement énergétique Immobilier Perspectives 25 novembre 2008

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E CLIENT : Association les Nids INTERLOCUTEUR : M. HANDOUCHE Adresse intervention : 27, rue du Marechal

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d esmer, à parr des informaons recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte)

Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte) Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan Courtesy of Patrick Rimoux (architecte) Sommaire 1 2 3 4 5 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

adaptations urbaines en Île-de-France

adaptations urbaines en Île-de-France Atelier de prospective Contrainte énergétique et Habitat et tertiaire face aux enjeux énergétiques Enjeux et instruments Pierre HERANT Chef du Département Bâtiment et Urbanisme Agence de l Environnement

Plus en détail

ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS

ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS 1 ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES HOTELS ET RESTAURANTS ETUDE DE CHOIX ENERGETIQUE préalable à la réalisation d'un projet d hôtel ou de restaurant

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS Caractéristiques techniques Applications Tableau comparatif des puissances Installation Comparaison Chauffe eau Instantané et Ballon DJS France ZI Les

Plus en détail

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015 Dossier de Presse 30 JUIN 2015 ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques Depuis plus de 20 ans, le Groupe Renault est engagé en faveur d une

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens)

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens) PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014 L essentiel pour bien agir (Citoyens) BOITE A OUTILS CITOYENS En signant la charte d engagement du Plan Climat Energie Territoriale d

Plus en détail

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4»

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Conférence Internationale DERBI 2007 31 mai - 2 juin 2007 Perpignan Efficience énergétique : bonnes pratiques et innovations R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Pierre

Plus en détail