ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS"

Transcription

1 ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques les plus répandues complexes d isolation thermique Le procédé de doublage de mur est constitué en général é d'un parement complété par une isolation thermique et/ou acoustique. Les deux techniques les plus courantes en France sont les suivantes : Complexes et sandwiches d isolation thermique : Les complexes sont des éléments manufacturés fabriqués en usine à partir d'un panneau isolant collé sur une plaque de plâtre, revêtue éventuellement d un pare vapeur sur une face. Pour les sandwiches l isolant est collé entre deux plaques de plâtre. Actuellement, l épaisseur des plaques est au minimum de 10 mm et celle des panneaux isolants varient de : 20 à 120 mm pour les isolants en plastique alvéolaire : polystyrène expansé, mousse de polyuréthanne, polystyrène etrdé extrudé, 30 à 100 mm pour les laines minérales. Les dispositions de mise en œuvre de ces procédés sont définies soit dans la norme NF DTU soit dans des Avis Techniques ou Documents Techniques d Application. Elle est réalisée soit par collage au moyen de plots de mortier adhésif (technique la plus courante) soit sur une ossature (métallique ou bois). Journée 16 septembre 2010 PAGE 2 1

2 Contre-cloisons Contre-cloisons ou cloisons de doublage : Ces procédés sont constitués d un parement fixé sur une ossature (métallique ou bois). Dans l espace ménagé entre le parement de la cloison de doublage et le mur, des panneaux isolants sont incorporés. Les parements sont constitués dans la grande majorité des procédés de plaques de plâtre de 12.5 mm d épaisseur (15, 18 ou 25 mm d épaisseur également). Les isolants les plus couramment utilisés sont des panneaux semi-rigides de laine minérale. Dans le cas d ossature métallique, celle-ci est constituée de rails et de montants verticaux ou de fourrures et d appuis intermédiaires. Les largeurs d âme sont de 48, 62, 70 ou 90 mm. Les ailes des montants doivent permettre une largeur minimale de 35 mm. La constitution de la cloison de doublage : épaisseur et type de plaques, éléments d ossatures métalliques ou bois ainsi que l épaisseur d isolant à intégrer sont déterminés en fonction de la hauteur de l ouvrage et des performances recherchées. Dans le cas où la mise en place d un pare-vapeur est nécessaire, celui-ci sera fixé du côté de l ambiance chauffée (agrafage, collage, sur les montants de l ossature), les différentes jonctions entre et avec les lès doivent être traitées (exemple mise en place d un dunadhésif) La mise en œuvre de ces contre-cloisons est définie dans des Avis Techniques ou des Documents Techniques d Application. Quelques montages ont été intégrés dans la norme NF DTU document de mise en œuvre de ces ouvrages (DTU). Journée 16 septembre 2010 PAGE 3 Traitement des joints entre plaques Le traitement des joints entre plaques de plâtre est réalisé à l aide d un enduit associé à une bande papier. Ces systèmes font l objet d un Avis Technique. Une certification CSTBat a été mise en place sur les enduits. Journée 16 septembre 2010 PAGE 4 2

3 Choix d un procédé de doublage Choix d un procédé de doublage Dans la conception et le choix d un procédé d isolation thermique interviennent notamment les performances et les traitements liés à : l isolation thermique (respect de la règlementation thermique), la résistance aux chocs (choix du parement en fonction de l exposition aux chocs) les types de locaux secs ou humides (plaque type A standard, I haute dureté, H1 hydrofugée,..), les risques de condensations (superficielle : surface d une paroi dans la masse : à l intérieure de la paroi) incorporation ou non d un pare vapeur traitement des ponts thermiques, l étanchéité à l air la protection en cas d incendie (respect de la règlementation) Les différentes interventions doivent permettre d assurer simultanément la satisfaction des fonctions requises et ne pas les détériorer. Journée 16 septembre 2010 PAGE 5 Cas des locaux humides Un classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois a été établi. Ce classement tient compte de l hygrométrie du local, de la production de vapeur, de l exposition à l eau des parois et de l entretien et du nettoyage (cahier CSTB 3567 mai 2006). Dans les locaux classés EB+ privatifs (exemple : salle de bain privative), on utilisera des complexes avec une plaque hydrofugée de type H1 en respectant les dispositions particulières de protection à prendre pour éviter les passages d eau (exemple : mise en place d un joint souple après calfeutrement sur la périphérie du local pour le cas des complexes). Dans le cas de finition carrelage, un système de protection à l eau sous carrelage (SPEC) doit être appliquédanslazoned emprisedubacàdoucheoudelabaignoire. Les SPEC sont constitués d une résine et d une bande de pontage. Pour les autres locaux EB+collectifs ou EC des Avis Techniques ou des documents Techniques d Application précisent les dispositions particulières à mettre en œuvre. Journée 16 septembre 2010 PAGE 6 3

4 incorporations et traversées d ouvrages Cas des complexes collés : L épaisseur de la gaine ou du d une canalisation électrique ne doit pas être supérieure à celle des plots de mortier adhésif. Dans le cas contraire : Soit passage des gaines verticales dans l isolant au moyen d un thermo-furet (entre plaque et isolant), thermo cutter (face isolant) Soit passage en apparent Journée 16 septembre 2010 PAGE 7 Risque de condensation dans l épaisseur des parois Risque de condensation dans l épaisseur des parois Les complexes et sandwiches ont été classés en trois catégories P1, P2 et P3 en fonction de la perméance à la vapeur d eau des produits. Ces classements dépendent de : la nature de l isolant L épaisseur de l isolant pour les isolants en plastique alvéolaire : polystyrène expansé, extrudé, mousse de polyuréthanne) de la présence ou non d un pare-vapeur sur la plaque de plâtre Destination Complexes marqués P1 : généralement destinés aux murs en maçonnerie ou en béton situés en dehors des zones très froides et dont la résistance thermique est supérieure ou égale à 0,086 m². K/W). Complexes et sandwiches marqués P2 : généralement destinés aux murs en béton d épaisseur inférieure à 15 cm et dont la résistance thermique est inférieure à 0,086 m².k/w. Complexes et sandwiches avec pare-vapeur, marqués P3 : destinés aux murs en maçonnerie ou en béton situés en zones très froides (température de base inférieure à 15 C ou par une altitude supérieure ou égale à 900 m), aux murs anciens ou aux murs de locaux dont la destination rend nécessaire la présence d un pare-vapeur (cf. norme NF DTU 25-42) Pour faciliter l emploi des complexes et sandwiches dans les locaux courants (habitation, bureaux, *), un tableau d emploi a été établi. Journée 16 septembre 2010 PAGE 8 4

5 Tableau d emploi Parement Complexes sans pare- vapeur Complexes sans pare- vapeur Complexes sans pare- vapeur Supports neufs possibles types de murs obtenus Epaisseur isolant Maçonnerie Béton préfabriqué Marquage (**) Pose Béton e DTU 23-1 (en mm) DTU 20-1 DTU 22-1 collée sans cale oui type IIa oui type II 20 e (1) P1 sur tasseaux ou non oui type IIb oui type II collée avec cales (1) e 120 P2 20 e 120 P3 Sandwich sans parevapeur 20 e 120 P2 collée sans cale oui type IIa oui type II sur tasseaux ou collée avec cales oui type IIb oui type II collée sans cale oui type IIa oui type II sur tasseaux ou collée avec cales en cloison de doublage oui type IIb oui type IIb ou III oui type II oui type II ou III oui Pose en zones très froides non non Application sur murs anciens non oui sur tasseaux uniquement non oui sur tasseaux uniquement oui oui oui oui non oui Sandwich avec parevapeur doublage ou III ou III en cloison de oui type IIb oui type II 20 e 120 P3 oui oui oui (*) pour les locaux à forte hygrométrie tels que certains locaux industriels, locaux sanitaires de collectivités, laverie, etc... on se réfère aux règles définies dans le DTU (**) figure au marquage sous forme codée, la classe de perméance (1) la limite d'épaisseur varie selon la nature et la perméance de l'isolant. Journée 16 septembre 2010 PAGE 9 Classement des murs Les murs sont classés en fonction de leur résistance à la pluie (Extrait de la norme NF DTU 20.1 Parois et murs en maçonnerie de petits éléments annexe guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du site) On distingue 4 types : Mur de type I ne comportant ni revêtement étanche sur son parement extérieur, ni coupure de capillarité dans son épaisseur. Mur de type I I: > Type IIa : dans ce type de mur la coupure de capillarité est constituée par des panneaux isolants non hydrophiles, > Type IIb : dans ce type de mur la coupure de capillarité est constituée par une lame d air; Mur de type III :ce sont des murs dans lesquels la paroi extérieure en maçonnerie, non protégée par un revêtement étanche, est doublée par une seconde paroi séparée de la première par une lame d air continue à la base de laquelle sont prévus des dispositifs de collecte et d évacuation vers l extérieur des eaux d infiltration éventuelles ; Mur de type IV mur dont l étanchéité à la pluie est assurée par un revêtement étanche situé en avant de la paroi en maçonnerie. L eau ne peut pénétrer dans la maçonnerie Journée 16 septembre 2010 PAGE 10 5

6 Définition de l exposition Définition de l exposition des murs à la pluie et au vent 4 situations de la construction sont distinguées : a) A l Intérieur des grands centres urbains, b) Dans les villes petites et moyennes ou à la périphérie des grands centres urbains, c) Construction isolée en rase campagne, d) Construction isolée en bord de mer ou située dans les villes côtières Hauteur de la paroi, La présence ou l absence d une protection contre le vent de pluie (effet de masque) : façades abritées, façades non abritées Journée 16 septembre 2010 PAGE 11 Conditions préalables Avant la pose, il faut s assurer qu un certain nombre de dispositions ou de précautions ont été prises : Le stockage horizontalement des complexes ou des plaques, à l abri des intempéries, des chocs et salissures, dans un local clos et couvert sur palette ou sur des cales, l obturation provisoire des menuiseries extérieures dans l attente de la vitrerie, L exécution des enduits extérieurs des façades en maçonnerie d éléments (façades exposées au vent de pluie,..), Le passage des conduits électriques, L exécution des ouvrages adjacents comportant un enduit (cloison distribution, plafond enduit au plâtre) La mise en place des conduits électriques. Journée 16 septembre 2010 PAGE 12 6

7 Conditions préalables Après la pose, il peut enfin être nécessaire pour assurer un comportement satisfaisant de prévoir : La mise en œuvre des cloisons distributives pour éviter les discontinuités de l isolation lisolation thermique, L exécution des plafonds suspendus. Journée 16 septembre 2010 PAGE 13 Isolation thermique se reporter aux «Règles Th-U -(fasicule 4/5)» pour le calcul des différents coefficients. Les Résistances thermiques prises en compte sont celles figurant sur les certificats ACERMI soit celle indiquées dans les Règles TH-U (-fascicule 4/5) Journée 16 septembre 2010 PAGE 14 7

8 Etanchéité à l air C est une composante principale du confort qui est renforcée par le souci d économie d énergie il est donc important de traiter cette problématique. C est principalement au niveau des interfaces que se situent et se concentrent les désordres ultérieurs. Le traitement des points singuliers doit être correctement réalisé avec le souci d assurer la continuité des fonctions. Dans le cas des complexes ceux-ci étant butés en tête, l espace restant en pied doit être calfeutré avant la pose des plinthes. Les travaux d étanchéité à l air entre le gros œuvre et les menuiseries doivent être traités avant la pose des complexes ou de la contre-cloison. Journée 16 septembre 2010 PAGE 15 Cas des planchers bois En construction neuve, dans le cas de plancher bois et de mise en place d un procédé d isolation par l intérieur, une des solutions est de fixer sur la paroi des sabots 3D. En cas de rénovation, le problème est plus difficile à résoudre. Journée 16 septembre 2010 PAGE 16 8

9 Quelques informations sur les normes et exigences Quelques informations sur les complexes et sandwiches d isolation thermique depuis la publication de la norme : En ce qui concerne les complexes d isolation thermique/acoustique, une norme NF EN a été publiée en janvier Cette norme vise tous les isolants et prévoit 2 classes : Classe 1 : Constitué de panneaux isolant en mousse de polystyrène expansé, mousse de polystyrène extrudé, mousse rigide de polyuréthanne ou mousse phénolique Classe 2 : Constitué de panneaux isolant en Laine minérale La valeur de résistance à l arrachement de l isolant sur la plaque de plâtre est pour : classe 1 : 0,017 MPa classe 2 : 0,003 Mpa Ces seuils ne correspondent à ceux des produits fabriqués depuis plusieurs années en France. De ce fait certains fabricants ont souhaité conserver dans l attente de la révision de la norme NF DTU l Avis Techniques et la certification CSTBat, d autres n ont pas souhaité continuer la procédure d Avis Techniques et maintenir la certification CSTBAT. Les valeurs certifiées pour lesquelles nous avons une expérience et un recul depuis de nombreuses années pour la résistance à l arrachement sont : 0,04 MPa pour les complexes qui sont visés dans la classe 1 de la norme excepté pour les polystyrènes expansés élastifiés où la valeur varie suivant l Avis Technique de 0,017 MPa à 0,02 MPa 0,003 MPa pour les complexes en laine minérale visés dans la classe 2 de la norme NF EN Journée 16 septembre 2010 PAGE 17 Quelques informations sur les normes et exigences La certification CSTBat sur les complexes ne certifie pas seulement la résistance à l arrachement de l isolant de la plaque de plâtre mais également un profil d usage de l isolant et mentionne la résistance thermique en fonction des épaisseurs et de la qualité des isolants. Les isolants font l objet de certificats ACERMI qui certifie la résistance thermique ainsi que dans certains cas les caractéristiques minimales d emploi. Pour les complexes à base de polystyrène expansé, mousse de polyuréthanne, polystyrène extrudé le profil d usage correspond à : I1 S2 O2 L3 E2. S2 conditionne la stabilité dimensionnelle en fonction du module d élasticité transversale afin d éviter une flèche trop importante du complexe par retrait ou gonflement de l isolant isolant. L3 assure une cohésion minimale de l isolant. E2 comportement aux transferts de vapeur d eau (la perméance se calcule en divisant la perméabilité à la vapeur d eau par l épaisseur). Journée 16 septembre 2010 PAGE 18 9

10 Situation actuelle L isolation thermique des bâtiments par l intérieur a été la technique la plus employée en France, elle tient encore une place importante. Elle est utilisée en construction neuve et en rénovation et a évolué en fonction des différentes Règlementations qui ont eu lieu. La future Réglementation prévue d application pour 2012, va demander à cette technique de s adapter pour pouvoir répondre aux exigences requises, les épaisseurs d isolants des complexes vont augmenter et aller jusqu à mm. Journée 16 septembre 2010 PAGE 19 10

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 DTU 25.41 et 25.42 DTU 25.41 Définition de la constitution des cloisons et contre-cloisons selon le type de local Ce paragraphe précise la constitution des

Plus en détail

Contre-cloisons CARREAUX PF3

Contre-cloisons CARREAUX PF3 Doublages isolants Prescription Doublages isolants thermiques PRÉGYSTYRÈNE Th38 78 PRÉGYRÉTHANE 3 8 Doublage isolant thermique et acoustique PRÉGYMAX 3 80 Quantitatifs DOUBLAGES PRÉGY ------------------------------------------------------------

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Doublages isolants. Description. 02 Doublages isolants C02 001 a

Doublages isolants. Description. 02 Doublages isolants C02 001 a 02 Doublages isolants Doublages isolants Description Les plaques techniques pouvant être utilisées en parement des complexes sont : Placomarine, PlacoPremium, Placomarine Premium, Placo Phonique et Placo

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques GUIDE PRATIQUE Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques En application des normes NF DTU 25.41 et 25.42 2 e ÉDITION

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques ROCKMUR KRAFT Panneau semi-rigide, revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène. Le + produit : Large gamme d'épaisseurs, disponibles de 45 à 225 mm. Caractéristiques techniques DIPLÔMES acermi KEYMARK 02/015/025

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Guide de l isolation 03/2007 Isolation des murs

Guide de l isolation 03/2007 Isolation des murs Isolation des murs Guide de l isolation 03/007 Isolez, économisez : maisons individuelles Maison en 960, non isolée Maison en 98 Excellent Economie d énergie Classique Consoation annuelle pour le chauffage

Plus en détail

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE Une gamme simplifiée, familles de doublages Polyplac La famille de complexes de doublage Knauf pour l isolation thermique des bâtiments en neuf ou en rénovation

Plus en détail

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012 Maelenn JOSSET bois 6 juillet 2012 DTU 41.2 : Aide à la conception des bardages bois (attention, actuellement en cours de révision) prescriptions applicables aux matériaux conditions de mise en œuvre règles

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2012 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2012 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE SESSION 2012 Certificat d ptitude Professionnelle PLTRIER PLQUISTE Épreuve EP1 - Unité UP1 nalyse d une situation professionnelle DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Plan de masse...

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants

Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants C01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés.

4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés. combles aménagés double couche NOUVEAU 4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés. Système EXPERT DELTAROCK + ROCKPLUS Pour isoler tous les écarts entre chevrons

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants

Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants Mise en œuvre 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil sur montants Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que

Plus en détail

! DTU 21 : exécution des travaux en bois. ! DTU 24-2 : cheminées. 3.1 Distribution. BATIPLUM TOITURE. Elle s appuie sur un réseau de distributeurs

! DTU 21 : exécution des travaux en bois. ! DTU 24-2 : cheminées. 3.1 Distribution. BATIPLUM TOITURE. Elle s appuie sur un réseau de distributeurs ! Sur chaîne de fabrication en continu : pourcentage des composants, aspect, épaisseur, poids par rouleau.! Un rouleau est prélevé pour contrôle épaisseur, largeur, longueur et masse volumique à chaque

Plus en détail

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard Panneau sandwich en laine de roche mono densité et plaques de plâtre standard ou hydrofugé. le + produit : des performances acoustiques testées en laboratoire. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques ROCKsol pro Panneau rigide mono densité non revêtu. Echelle de densité + le + produit : performance acoustique optimum, réservation réduite 20 mm. Idéal pour l isolation sous chape flottante de locaux

Plus en détail

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS Nota : Les entreprises répondant au présent appel d offres sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du présent C.C.T.P. LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS 1 SOMMAIRE 2. LOT N 02

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

Outils et guides à disposition des entreprises

Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs Guide cible les chantiers de réhabilitation

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE Logements individuels Collectifs Établissement de santé Enseignements Hôteliers Centres commerciaux Neuf Rénovation R, la nouvelle valeur

Plus en détail

Plafonds en plaques Gyplat à enduire

Plafonds en plaques Gyplat à enduire A04 Plafonds à enduire au plâtre Plafonds en plaques Gyplat à enduire Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Cloisons et contre-cloisons PRÉGYMÉTALTM

Cloisons et contre-cloisons PRÉGYMÉTALTM PRÉGYMÉTAL 70 Fixation des rails au sol, Locaux secs 72 Jonction au sol - Locaux humides 74 Cloison en bord de dalle 76 Fixation des rails sous plancher 77 Fixation des rails sous plafond PRÉGYMÉTAL 78

Plus en détail

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf 2014 LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf Les solutions perméabilité à l air Knauf Principes de l isolation thermique par l intérieur Les solutions Knauf pour

Plus en détail

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR ROCKCIEL Panneau rigide double densité quadrillé sur la face surdensifiée. double densité le + produit : excellente diffusivité calculée selon règles Th-U : 12 cm 2 /h. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois

Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois Focus sur l étanchéité à l air Etats Généraux du Bois - Angers 19 Septembre 2013 Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois

Plus en détail

Isolation des contre-cloisons 10/2015. Knauf Thane Mur RB2 Niveau performance, il ne laisse rien passer

Isolation des contre-cloisons 10/2015. Knauf Thane Mur RB2 Niveau performance, il ne laisse rien passer Isolation des contre-cloisons 10/2015 Knauf Thane Mur RB2 Niveau performance, il ne laisse rien passer KNAUF THANE MUR RB2 KNAUF EASY CLICK LA CONTRE-CLOISON GAGNANTE POUR UN RAPPORT ENCOMBREMENT TOTAL

Plus en détail

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé EFIGREEN ALU 80 en garde-fou 100 en référence l Réglementation Thermique 2005 l isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé efigreen alu efigreen alu

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée rocksol expert ROCKSOL EXPERT est un panneau de laine de roche mono densité rigide utilisé pour l isolation thermique et acoustique des chapes flottantes de planchers bas. performances THERMIQUE Épaisseur

Plus en détail

Plafonds PRF (Pose Rapide Feu) Stil F 530

Plafonds PRF (Pose Rapide Feu) Stil F 530 A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds PRF (Pose Rapide Feu) Stil F 530 Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance.

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. L Eurothane G isole très efficacement les murs sans perdre d espace. Cet atout, combiné à sa légèreté, le rend particulièrement

Plus en détail

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC ssurer l étanchéité à l eau des parois au droit de leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division vis Technique CSTC Introduction Infiltrations Infiltrations 54 54 % % Moisissures

Plus en détail

1 PRODUIT = 3 FONCTIONS

1 PRODUIT = 3 FONCTIONS PANNEAUX DE TOITURE 1 PRODUIT = 3 FONCTIONS Février 2015 Fabrication Française Caissons chevronnés Panneaux sandwichs Caisson chevronné 3 en 1 pour tous types de couvertures Le panneau est constitué de

Plus en détail

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple.

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple. PRB DOMAINE D EMPLOI SOLS ET MURS INTÉRIEURS PRIVATIFS ET COLLECTIFS SOLS EXTÉRIEURS ABRITÉS (LOGGIAS) USAGE Neuf et rénovation. Parois de locaux humides EB+ et EC. Sols de locaux U4, P3, E3 (sans siphon

Plus en détail

1.- SYSTÈME ENVELOPPE...

1.- SYSTÈME ENVELOPPE... INDEX.- SYSTÈME ENVELOPPE.....- Dallages et planchers sur vide sanitaire......- Dalles.....- Murs de façades......- Partie opaque des parois verticales extérieures......- Baies de façade.....- Couvertures...

Plus en détail

Avis Technique 20/14-315

Avis Technique 20/14-315 Avis Technique 20/14-315 Annule et remplace l Avis Technique 20/10-185 Produit d isolation thermique par l intérieur de mur Produit d isolation thermique de mur Thermal insulation product for wall Wärmedämmstoffe

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20 ROCKCIEL ROCKCIEL est un panneau de laine de roche double densité à poser sur un platelage bois continu. Il recevra un support de couverture fixé sur les chevrons avec des tire-fonds à double filet. performances

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie FERMACELL Firepanel A1 La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie Firepanel A1 La nouvelle plaque pare-feu de FERMACELL Partout en Europe, le choix exigé pour la finition sèche des bâtiments publics

Plus en détail

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama 90.09 ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL Castorama Memo page 2 L isolation des planchers page 3 L isolation des murs sains pages 4 & 5 L isolation des murs abîmés page 6 page 1/7 MEMO Ce mémo vous

Plus en détail

Isolant pour les murs. 100% polyuréthane

Isolant pour les murs. 100% polyuréthane Isolant pour les murs 100% polyuréthane uthermwall DOMAINE D EMPLOI Applications UTHERM Wall est utilisable pour les bâtiments d habitation de 1 ère et 2 ème familles (constructions individuelles isolées

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

1 = 3. plafond - isolation - support de couverture. Panneaux de Toiture. Caissons chevronnés et Panneaux Sandwich. Fabrication Française

1 = 3. plafond - isolation - support de couverture. Panneaux de Toiture. Caissons chevronnés et Panneaux Sandwich. Fabrication Française Panneaux de Toiture 1 = 3 produit prestations plafond - isolation - support de couverture Caissons chevronnés et Panneaux Sandwich Documentation extraite du catalogue 2014 Fabrication Française PANNEAUX

Plus en détail

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT PONCEBLOC 20RT Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) 500 x 200 x 250 Résistance mécanique L 40 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 16 Résistance thermique maçonnerie seule 1,20

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

Communiqué de presse / 4 Mars 2015

Communiqué de presse / 4 Mars 2015 Communiqué de presse / 4 Mars 2015 Maison à Ossature Bois (MOB) l avis technique du SNBVI est requis Missionné par le CSTB, le SNBVI réalise des textes et figures spécifiques Missionné par le Groupe Spécialisé

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD B01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1 ONDUTISS Ecrans souples de sous-toiture CE Norme NF EN 13859-1 Imperméables souples et légers www.onduline.com ONDUTISS Ondutiss : les écrans souples de sous-toiture pour une meilleure protection de l

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

Avis Technique 20/14-308

Avis Technique 20/14-308 Avis Technique 20/14-308 Produit d isolation thermique de mur Thermal insulation product for wall Wärmedämmstoffe von Gebäudewänden Produit d isolation thermique par l intérieur de mur Métisse RT - Coton

Plus en détail

CARNET DE POSE [ 2016 ] PLAFONDS I DOUBLAGES I CLOISONS I JOINTS & FINITIONS

CARNET DE POSE [ 2016 ] PLAFONDS I DOUBLAGES I CLOISONS I JOINTS & FINITIONS CARNET DE POSE [ 2016 ] PLAFONDS I DOUBLAGES I CLOISONS I JOINTS & FINITIONS Carnet de pose Siniat: ce qu il faut retenir du DTU en images Les principales nouveautés des DTU 25.41 et 25.42 de décembre

Plus en détail

La cloison spéciale «confort acoustique» pour la maison ou le logement Knauf KA 13 Phonik

La cloison spéciale «confort acoustique» pour la maison ou le logement Knauf KA 13 Phonik La cloison spéciale «confort acoustique» pour la maison ou le logement Knauf KA 3 Phonik Existe en 2 qualités : - KA 3 Phonik, carton bleuté - KHA3 Phonik+, carton bleuté et marquage H Couleur carton :

Plus en détail

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3 SOMMAIRE Avant-propos...3 ÉTAPE 1 OPÉRATIONS ÉTAPE 2 DIMENSIONNER ÉTAPE 3 CONCEPTION PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE 1 Mesurer la largeur de la baie... 11 2 Mesurer la hauteur de la baie... 12 3 Mesurer

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement tms isolant le panneau isolant référence pour l'isolation des sols tms isolant confort, économie et performance confort économie

Plus en détail

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE NOUVEAU LANGUETTE DEBORDANTE Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE ISOLANT MINCE TRISO-LAINE MAX Un isolant mince unique Isolant à base

Plus en détail

Extraits de CCPT ISOPRE 2.0 Solution ISOPRE 2.0

Extraits de CCPT ISOPRE 2.0 Solution ISOPRE 2.0 Page 2 Pour faciliter la rédaction de vos CCTP, Spurgin met à votre disposition des extraits de CCTP liés spécifiquement aux solutions de l ISOPRE 2.0. Au-delà du gain de temps, ces éléments facilitent

Plus en détail

Doublages - cloisons - plafonds - peinture

Doublages - cloisons - plafonds - peinture PREMIERE TRANCHE. DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF : LOT n 4 Doublages - cloisons - plafonds - peinture Adresse des travaux Centre Montée Technique du cimetière Municipal ZI 42330 GavéSaint Galmier 42330S

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/15-356 Annule et remplace le Document Technique d Application 20/12-266 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

Le doublage haute performance Polyplac

Le doublage haute performance Polyplac Le doublage haute performance Polyplac RT 01 Tout est plus simple avec Knauf! Longueurs standards : 500, 600, 700 mm Autres longueurs : 800, 3000 mm Largeur : 100 mm épaisseur de l isolant : de 0 à 140

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

des transferts de vapeur d eau :

des transferts de vapeur d eau : Des cas particuliers pour la gestion des transferts de vapeur d eau : - Toitures terrasses en bois - Opérations de réhabilitation avec le bois Julien Lamoulie Angers, le 25 Septembre 2013 Toitures terrasses

Plus en détail

Guide de mise en œuvre

Guide de mise en œuvre Système de plancher rayonnant électrique Câble auto-régulant Solution mince avec revêtement de sol stratifié flottant Guide de mise en œuvre BRBT 02/2007 302 Fr 991169 1/22 SOMMAIRE Composition du pack

Plus en détail

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes EUR SOL L isolant à l aise dans toutes les situations Performant et léger Facile à poser Hautement résistant à la compression Adapté à tous les planchers, y compris chauffants et rafraîchissants La performance

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB Etats Généraux du bois Angers 2014 R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Document Technique d'application

Document Technique d'application Document Technique d'application Référence Avis Technique 20+9/14-318 Annule et remplace l Avis Technique 20+9/10-184 Système d étanchéité à l air à l aide d une membrane hygro-régulante pour un procédé

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

ISOVIP : L ISOLATION «SUR MESURE» QUI BAT TOUS LES RECORDS DE PERFORMANCE THERMIQUE

ISOVIP : L ISOLATION «SUR MESURE» QUI BAT TOUS LES RECORDS DE PERFORMANCE THERMIQUE Dossier de presse - Novembre 2015 ISOVIP : L ISOLATION «SUR MESURE» QUI BAT TOUS LES RECORDS DE PERFORMANCE THERMIQUE ISOVER présente son nouvel isolant ISOVIP, une innovation qui va bien au-delà du simple

Plus en détail

Travaux de doublages cloisons plafonds

Travaux de doublages cloisons plafonds DÉPARTEMENT DE L OISE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS 60123 MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS Département de l Oise A BONNEUIL EN VALOIS CCTP LOT N 06 Travaux de doublages cloisons plafonds MAITRE

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

4 plaques dans l air du temps!

4 plaques dans l air du temps! PLÂTRES ISOLATION 4 plaques dans l air du temps! PRÉGYDRO PRÉGYWAB PRÉGYPLAC db PRÉGYPLAC AIR Ma bulle de Bien-être PRéGY 4 plaques dans l air du temps! 80% de notre temps se passe en espace clos ou semi-clos,

Plus en détail

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PERIN & Cie/TPM 102 rue de Vannes 35600 REDON Objet : Détermination

Plus en détail