LA GAZETTE DES ASCOPIENS REINE DES PRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GAZETTE DES ASCOPIENS REINE DES PRES"

Transcription

1 LA GAZETTE DES ASCOPIENS VOTRE BULLETIN DE LIAISON Numéro 18 A S C O P 15 rue P É G O U D F O N T A I N E 2011 T R I 2 REINE DES PRES Noms communs : filipendule ulmaire, spirée ulmaire, barbe de bouc, fleur aux abeilles, belle des prés, ormière, herbe du pauvre homme. La reine des prés est une plante vivace velue, au port dressé ( d où son nom ), à rhizome rampant. Elle peut mesurer jusqu à 1,5 mètre. Elle appartient à la famille des Rosacées. Elle pousse en abondance dans les prairies humides, près des rivières et des sources, le long des fossés, dans toute la France métropolitaine. Elle est absente de Corse. Les fleurs exhalent un parfum d amande ce qui les a fait utiliser depuis des siècles pour parfumer les crèmes et les desserts mais aussi la bière, l hydromel et le vin, auxquelles elles communiquaient une très fine saveur de malvoisie, ce célèbre vin grec au goût de muscat. D ailleurs les druides la classaient parmi leurs plantes les plus sacrées. Des fleurs fraîches étaient incluses dans le bouquet de la mariée pour porter bonheur au jeune couple. Mais il fallut attendre le milieu du 19 ème siècle pour que l abbé Obriat, un curé de Haute Marne, fasse connaître les succès obtenus pour le traitement des hydropisies ( œdèmes). Ayant eu connaissance des expériences de l abbé Obriat, le docteur Tessier, médecin à l Hôtel Dieu de Lyon, se livre à des expériences qui démontrent à l évidence les propriétés particulièrement diurétiques de la plante. Pour la petite histoire, l acide acétylsalicylique, l un des principes actifs le plus utilisé au monde, fut dénommé «aspirine» en référence à «spirée», autre nom de la reine des prés. En effet, cette dernière est composée de dérivés salicylés, précurseur de l acide acétylsalicylique qui est une molécule de synthèse dérivant des principes actifs de la plante. Il est important de noter que la reine des prés n a pas les effets indésirables de l aspirine (fluidifiant du sang, irritant pour l estomac) mais que son emploi est contre-indiqué pour les personnes ne supportant pas l aspirine. La propriété diurétique de la reine des prés n est pour autant qu une propriété parmi un nombre important puisqu en France elle a une quarantaine d emplois en médecine traditionnelle. Elle est réputée avoir des propriétés anti-inflammatoire, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique et aussi digestive. Le parfum suave des fleurs fait que ce sont principalement les sommités fleuries qui sont utilisées mais les feuilles et les racines ont également des propriétés astringentes, vulnéraires et détersives. La reine des prés est donc réellement un cadeau que nous fait le nature. Il faut cueillir la plante en début de saison, juin-juillet, en coupant à mi-hauteur de la plante et faire sécher le bouquet la tête en bas dans un endroit sec et ventilé, à l abri de la lumière. téléphone:

2 Vendredi 27 mai 2011 Rencontre avec les coachs athlé santé en formation au centre Bayères de Charnay dans le Rhône En 2010, des Ascopiens s étaient rendus à Charnay, au centre Bayère, pour participer à la formation des coachs athlé santé, à la demande de la Fédération Française d Athlétisme. Pour 2011, une nouvelle formation est en cours, mais ce sont les coachs qui viennent sur le «territoire» de l ASCOP pour que les Ascopiens les sensibilisent aux problèmes rencontrés par les malades, notamment les insuffisants respiratoires. Seize adhérents étaient au rendez-vous. Le stade de Bachelard et le parc contigu se prêtent bien à une séance de marche nordique. Des espaces permettent de faire des exercices, des chemins permettent de marcher propulsé par ces bâtons qui sont une aide appréciable dans l effort. Cette fin de mois de mai est très fraiche, contrastant avec la chaleur estivale qui a prévalu depuis un certain temps. Pour certains insuffisants respiratoires, cette fraicheur est un atout, pour d autres plutôt un frein. C est de la différence entre chacun des malades dont le groupe souhaite que prennent conscience nos «accompagnateurs». Un malade insuffisant respiratoire n a pas la possibilité de faire des performances, mais certains sont partis d un bon pas, au grand étonnement des coachs. D autres sont plus «à la traine», mais avance pourtant régulièrement et rejoignent le groupe qui s est arrêté. Pour ce début de séance, les échauffements sont de mise : les articulations, les muscles sont sollicités pour être prêts à l effort qui va suivre. Marche à son rythme, marche plus rapide où chacun se donne à fond, retour à une marche plus régulière, d autres exercices pour l équilibre, le groupe passe en revue tout ce qui peut se faire au cours d une séance de marche nordique. Au fur et à mesure, les discussions permettent aux Ascopiens d expliquer aux coachs leurs possibilités, leurs limitations, les exercices qui posent problème, etc. Après la série d étirements qui permettra d éviter les courbatures, retour au point de départ, sur les gradins du stade. Ainsi, abrités d un vent qui souffle un peu trop par ailleurs, les Ascopiens répondent encore et très volontiers aux interrogations des coachs. L ASCOP organise pour ses adhérents une séance de marche nordique par semaine. Les coachs demandent comment les séances ont évolué. Le temps imparti reste le même, mais la difficulté et l intensité des séances sont progressives, ce qui permet de mesurer que de réels progrès ont été fait par les participants. Tous affirment se sentir bien après la séance, préparés aux randonnées qui se pratiquent deux fois dans la semaine dans le cadre de l ASCOP.

3 Et certains randonneurs utilisent sur les sentiers la technique de la marche nordique, trouvant ainsi la randonnée plus facile. Une petite anecdote trouve sa place ici. Une coach parle de Saint Brévins-les-Pins (c est en Loire Atlantique ) et, coïncidence, elle encadre le groupe de marche nordique de l association Jad AIR, association adhérente de la FFAAIR, comme l ASCOP, et dont les dirigeants se connaissent bien. La coach est chargée de leur transmettre les amitiés de Carlo et Martine, que les collègues de Loire Atlantique reconnaitront. Et du coup, une suggestion est faite : pourquoi ne pas faire des échanges entre groupes de marche nordique comme le font les clubs sportifs? Une affaire à suivre. Les Ascopiens repartent en espérant que leurs témoignages permettront à d autres malades, insuffisants respiratoires ou souffrants d autres pathologies, de pratiquer la marche nordique en toute sérénité, encadrés par des professionnels à l écoute de leurs possibilités et de leurs limitations. Martine Bran, secrétaire de l ASCOP Le mystère du PICA Hippocrate en parlait déjà, le traitant «d appétit dépravé des femmes», puis Cervantes dans son Don Quichotte.. Le PICA est ce trouble du comportement alimentaire qui pousse à manger des choses habituellement non comestibles, comme de la terre, de la craie, du charbon, ou encore de la glace. Chez certains adultes, cette pathologie accompagne une anémie, sans que cela ne soit encore expliqué. Une équipe de chercheurs des Etats-Unis a réalisé une enquête rétrospective pour tenter de trouver des éléments cliniques ou biologiques associés au PICA chez des adultes souffrant d anémie. Quatre éléments sont apparus associés au risque de présenter un PICA au cours d une anémie : l âge, les personnes souffrant de PICA étant plus jeunes, le volume globulaire moyen (VGM), moindre chez les sujets atteints, le taux de plaquettes et l indice de distribution des globules rouges, tous deux plus élevés en cas de PICA. Tout ceci n offre guère de piste d explication. Aucun autre facteur ni combinaison de facteurs n est statistiquement déterminant..

4 PIQUE NIQUE DE PRINTEMPS DE L ASCOP MARDI 24 MAI 2011 C est devenu une tradition, l ASCOP fête les beaux jours avec un pique nique au Pré Faure. Un groupe part de Fontaine pour faire le trajet par les sentiers, un groupe se rend au ré Faure en voiture et fait une boucle sur les sentiers autour du site. Pour mettre l ambiance à l arrivée des marcheurs partis de Fontaine,L ami Lucien enfle une belle petite robe rouge qui lui va à ravir. Quand tous sont rassemblés, un petit apéritif réconforte les Ascopiens et ensuite chacun reprend des forces en goûtant tout ce qui est mis en commun sur la table. C est l abondance! Après le café, une sieste s impose pour les habitués de cette pratique et ensuite, les équipes s affrontent à la pétanque. Chacun s applique, quelques beaux coups sont joués, et les rires fusent de tout côté. Non, ils ne se prennent pas au sérieux! Ces quelques photos permettent de suivre le déroulement de cette journée qui a été un moment bien apprécié. Rendez-vous à l automne pour le prochain pique nique.

5 CONGRES AIX SPIR SAMEDI 18 JUIN 2011 AIX-LES-BAINS Ce sont les anciens thermes d Aix-les-Bains qui ont accueilli la troisième édition du congrès Aix Spir, organisé par l association Freelung, sous la Présidence du Professeur Jean-François MORNEX de Lyon. C est le Docteur Karim BERKANI, Président de Freelung et pneumologue aixois qui prononce l allocution de bienvenue. La première conférence est assurée par le docteur Stéphane HOMINAL qui parle du cancer bronchique qui pourrait être évitée dans 90% des cas car il est souvent provoqué par le tabagisme. Le problème de cette maladie, c est que les symptômes ne sont que peu spécifiques et que lorsqu'elle est découverte finalement, elle est dans 60% des cas métastatique. Le dépistage aujourd hui n est pas systématique mais des perspectives intéressantes sont à l étude, notamment la biologie moléculaire sur les expectorations et la recherche dans le sang d anticorps spécifiques. Le traitement du cancer bronchique passe obligatoirement par la chimiothérapie, avec bien sûr des ajustements propres à chaque malade. En dehors del a chimiothérapie classique est pratiqué le «concept de maintenance» avec une chimiothérapie plus légère mais en continue qui permet d améliorer la survie sans progression du cancer. Le dépistage précoce d un cancer pulmonaire peut avoir une incidence sur la survie du malade. C est ensuite Yann RUETTARD, infirmier respiratoire, qui parle de la prise en charge thérapeutique à domicile par les prestataires qui assure le relais du pneumologue à domicile. Le prestataire de santé à domicile ( PSAD) exerce une activité récente pour laquelle il n y a pas de diplôme, sur laquelle il y a peu de littérature sur ce métier né des épidémies de poliomyélite. La Charte FFAAIR donne cependant une certaine officialisation. Cependant, pas moins de malades respiratoires sont concernés. Le prestataire n a pas la même fonction que les professionnels de santé mettant en place l hospitalisation à domicile. Il procure les appareils pour les apnéiques ainsi que les consommables qui vont avec, il en assure l entretien. Il fournit l oxygène aux malades qui en ont la prescription et pour ce faire, la présence d un pharmacien salarié de l entreprise est obligatoire. En effet,l oxygène est un médicament. Il fournit les différents appareils de ventilation. Il a également des activités liées à d autres maladies. Les activités du prestataire sont liées à une prescription directe par un cabinet médical de ville ou par des médecins hospitaliers. Le prestataire a un rôle à jouer dans la prise en charge multidisciplinaire des malades à domicile, qui comporte de plus en plus le réentrainement à l effort et des activités physiques adaptées. Dans la prise en charge du malade respiratoire, il est à regretter l absence d un ergothérapeute qui permettrait d adapter le domicile du malade au handicap de la personne et au matériel qu il doit utiliser. Le conférencier suivant, le docteur Zakari BENABADJI, exerce en Algérie et présente l épidémiologie de la tuberculose dans son pays. L Algérie est le plus grand pays du Maghreb mais 80% de sa surface est occupée par le Sahara. La population est jeune,l âge médian est 26 ans, il y a un médecin pour 962 habitants. Il existe une grande différence entre le nord et le sud du pays, la richesse se concentrant au nord. La population vivant au sud a des conditions de vie et de santé plus précaires, les précautions pour éviter la contagion en cas de tuberculose ne sont pas toujours respectées, par ignorance ou impossibilité matérielle. De ce fait la tuberculose a connu une progression : en cas, en cas. Il faut noter la gratuité des soins en Algérie mais les populations du sud sont éloignées des centres de soins, sont parfois nomades comme les Touaregs et de ce fait difficilement contactables par les services de préventions. La tuberculose en Algérie est un problème de santé publique et les campagnes de vaccinations seront vraisemblablement reconduites. L emphysème est le thème de la conférence suivante, par le Professeur Jean-François MORNEX de Lyon. L emphysème, c est la destruction des parois alvéolaires du poumon profond, là où se font les échanges gazeux. Il

6 s ensuit une distension du poumon, un agrandissement des sacs alvéolaires, ce qui diminue l efficacité. L emphysème est parfois traitée par ablation des parties nécrosées, mais ce traitement ne concerne qu un petit nombre de malades. Il existe des traitements médicamenteux qui bloquent le système emphysémateux. Mais le traitement par excellence est la greffe, c est le traitement le plus efficace dans les cas graves. Et au-delà de la prise en charge, le réentrainement à l effort apporte une nette amélioration. Il se déroule actuellement 227 essais cliniques pour le traitement de l emphysème, plusieurs pistes sont étudiées. Le docteur Joëlle PHILOGENE, pneumologue à Haïti, était venue en 2010 pour parler de la pneumologie dans son pays et fait appel à l aide suite au séisme qui avait détruit une bonne partie des installations sanitaires et du matériel. Elle revient en 2011 et présente, photos à l appui, l état des lieux de l an dernier, l utilisation des matériels envoyés par l association Freelung, des divers partenaires et des médecins dont l acheminement a été fait gracieusement par la Croix Rouge de Genève. Les conditions restent précaires mais des reconstructions sont en cours et les malades pourront bientôt être soignés dans de meilleures conditions, les soins n ayant pratiquement pas été interrompus. Le Docteur Philogène remercie très chaleureusement tous les généreux donateurs grâce auxquels elle peut notamment faire des spirométries, acte simple en France mais qui n était pas possible avant d avoir les appareils envoyés. Et elle doit également former ses collègues qui ne connaissent pas le matériel. Beaucoup de travail reste encore à faire, mais l espoir de retrouver bientôt des locaux neufs et fonctionnels permet de continuer à avancer. Après la pause de midi, le grand public était attendu pour une mesure du souffle. Les médias avaient relayé l information, des plaquettes avaient été remises aux nombreux curistes et les professionnels assurant la mesure du souffle n ont pas chômé. Le Président et la secrétaire de l ASCOP remercie Freelung pour son invitation et ont beaucoup apprécié de pouvoir assister à cette journée très riche en informations et en rencontres. Rendez-vous est pris pour INAUGURATION Notre partenaire VITALAIRE a inauguré sa nouvelle agence à Rive de Gier et le Président et la secrétaire de l ASCOP ont été invités. Monsieur Charvin, Maire de Rive de Gier, a bien voulu inaugurer officiellement cette agence et explique qu il a œuvré pour que ce lieu, de friche industrielle, devienne une zone active. Avant de passer la parole aux pneumologues, Monsieur Jean Patrick MALLION, directeur régional Rhône-Alpes- Auvergne, retrace l historique de la société Vitalaire qui a 25 ans et fait partie d Air Liquide Santé. Madame Christel BESSON, Directeur Général de Vitalaire, a tenu à être présente en ce lieu qui est celui de ses origines. Le Docteur Christian RUECH, pneumologue à Saint Chamond, explique le mécanisme des apnées du sommeil qui sont des arrêts respiratoires pendant le sommeil entrainant des micro éveils nuisibles à la qualité du sommeil. Une conséquence importante est la somnolence diurne qui provoque de nombreux accidents de la route. Mais les risques cardiovasculaires sont également importants. Il est donc nécessaire que le dépistage soit fait et qu un traitement soit mis en place. Le principal traitement est l appareil à pression positive continue ( PPC) qui oblige la reprise de respiration en cas d apnée. Plus la machine est gardée longtemps la nuit, meilleure est la qualité de la vie.

7 SOLUTIONS DES JEUX P R I M E V E R E 2 M I M O S A 3 R O S E 4 L I L A S 5 P E N S E E 6 T U L I P E 7 J A C I N T H E 8 N A R C I S S E Solution : VIOLETTE Mo ts cro isés C T H E M O I N E P E R P E T E V E N T E R S E V E L U E C T O M O N O L A V E L I T S S A L E N O I R S E V E N E O G E N E N U I T S E T E E Devinette du jour Non, vous êtes sur un manège. Enigme du jour Rien n'indique qu'ils ont joué l'un contre l'autre! «Pour maigrir, essayez simplement de manger moins d'aliments caloriques!» Le Docteur Pierre ODE, pneumologue à Saint Etienne, aborde la question de l oxygénothérapie dans la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive( BPCO). Il faut savoir que cette maladie touche au moins 2.5 millions d personnes en France, toutes causes confondues. Elle est devenue la troisième cause de mortalité dans le monde. Quand la sensation d essoufflement apparait, la personne a déjà perdu 50% de sa capacité respiratoire. L oxygénothérapie fait partie du traitement au même titre que les autres médicaments; elle améliore la qualité de vie et la survie du malade, elle diminue les risques d infection et le nombre d hospitalisation. La prescription d oxygène peut arriver brutalement, le malade devra être accompagné par le prestataire dont le technicien fait un suivi assez rapproché pour rassurer le malade et informer le médecin de l évolution entre deux consultations. Quand la maladie est provoquée par un facteur extérieur ( tabac, environnement professionnel, ), il faut dans un premier temps éliminer ce ou ces facteurs. La personne malade, en complément du traitement médicamenteux, doit avoir une activité physique fondamentale ( 1/2h à 2h par jour). Le Docteur Michel NASR, pneumologue à Vienne ( Isère), va enchainer sur l activité physique dans les insuffisances respiratoires chroniques. Lors de périodes d essoufflement aigus, le malade est angoissé par la sensation de mort imminente. Pour éviter cette sensation, il va adapter progressivement son comportement pour ne pas être essoufflé. Cela signifie qu il va faire de moins en moins de choses ce qui entrainera un déconditionnement musculaire. Car le muscle «ne s use que si l on ne s en sert pas». Et il n y a pas d age pour refaire du muscle. Des études ont montré que des personnes de 80 ans et plus refaisaient du muscle grâce à une activité physique. Quelle activité est recommandée? Toute activité est bonne, la marche, jouer aux boules, danser, etc. La personne doit pratiquer une activité qui lui plait, seule, dans un centre, chez un kinésithérapeute, dans une association comme l ASCOP. Pour clôturer cet après-midi instructif, Vitalaire offre un coktail dinatoire aux personnes présentes. Merci pour tout diront les participants. Voir aussi le site :https://sites.google.com/site/sitedelascop/gallerie/ jeudi23juin2011rivedegier

8 PAGE DETENTE P 2 M 3 R 4 L 5 P 6 T 7 J 8 N CACHE FLEUR Retrouver 8 noms de fleurs qui évoquent le printemps et découvrez celle qui se cache derrière toute les autres 1- signifie début du printemps 2 - fleur jaune qui pousse dans le sud 3 symbole de l amour 4 il est blanc ou mauve 5 elle laisse songeur 6 la Hollande est son pays 7 ses origines sont racontées dans la mythologie grecque 8 aime se regarder Devinette du jour Vous êtes dans une voiture, vous avez un vélo devant vous, un avion au-dessus de vous et un cochon derrière vous. Pouvez-vous doubler? Enigme du jour Bidou et Dody jouent aux échecs tous les vendredis soirs. Vendredi dernier, ils jouèrent 7 parties et chacun en remporta autant que l'autre. Sachant que ce soir là, il n'y a pas eu de match nul, comment cela est-il possible? Directeur de la publication : Carlo ZERBINI Maquette et rédaction : Martine BRAN Comité de rédaction: Nicole BAYLE, Martine BRAN, Marie Clémence IGNACE, Yolande MA- NIOUKAN, Joëlle PELLEGRIN, Jocelyne QUATELA, Danielle SOULIER, Carlo ZERBINI. Mots croisés Horizontalement 2. repas léger. 4. sorte de phoque. 6. très grosse peine. 8. promesse en l air. 9. langue du Nord. 11. comme un ours. 12. importé de Grèce. 14. voie unique. 15. brûle en coulant. 16. séjours de rêve. 18. qui dépasse la mesure. 19. se prend souvent sur le zinc. 21. apporte le renouveau. 22. somme du miocène et du pliocène. 24. période de repos. 25. indien, il est très coloré. 3. fils de Vénus. 4. utilise indifféremment l écran, l ardoise ou le vélin. 5. profiter de la vie. 6. commettre l irréparable est son devoir. 7. assimilé à une marchandise sur des marchés anciens. 8. il empoisonne la vie. 10. qui marque un palier. 11. permet de prendre les choses de haut. 13. ornement architectural. 17. qui lui est propre. 18. ce qui tombe dessous est très clair. 20. le portier fut l un des premiers à l utiliser. 21. port du sud de la France. 23. bande Histoire d un mot Verticalement 1. circuit intégré. 2. Préjudice. "Exterminer" Le mot "exterminer", aujourd'hui synonyme de massacre, voulait dire à l'origine rejetter hors des frontières (du latin "ex" qui veut dire "dehors" et "terminus" : limite). C'est sous l'ancien Régime qu'il a pris son sens actuel. "Bible" La "bible" tire son nom du papier, fabriqué à base d'écorce de papyrus, sur lequel furent copiées les premières bibles. En effet, celui-ci était appelé "byblos" ; nom de la ville phénicienne où il était produit.

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Je me dépense pour soigner ma tension Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle La pratique régulière

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

SENIORS, METTEZ- VOUS À L AVIRON!

SENIORS, METTEZ- VOUS À L AVIRON! Dynamic Seniors FORME ET BIEN ÊTRE, SANTÉ SENIORS, METTEZ- VOUS À L AVIRON! 22 JUIN 2015 GAËLLE ALBAN L aviron est excellent pour la santé. La Fédération Française d Aviron se positionne comme acteur majeur

Plus en détail

Dr. Sylvie ROYANT-PAROLA Présidente du réseau Morphée

Dr. Sylvie ROYANT-PAROLA Présidente du réseau Morphée Dr. Sylvie ROYANT-PAROLA Présidente du réseau Morphée Comment améliorer l efficience L enjeu de la télémédecine pour la prise en charge à domicile Dr Sylvie Royant-Parola Présidente du Réseau Morphée Coordinatrice

Plus en détail

2012 Rejoignez Facebook pour communiquer

2012 Rejoignez Facebook pour communiquer Amicale Cotedazur est sur Facebook. 2012 Rejoignez Facebook pour communiquer Amicalement Web 06 La Gazette de l Amicale des Educateurs de Football de la Côte d Azur A.E.F.C.A 4 Avenue Paul Arène 06000

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Unité de Surveillance Continue Médicale (USCM) Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans l Unité de Surveillance

Plus en détail

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque Centre hospitalier de Bligny Service soins de suite réadaptation cardiaque Secrétariat : Tél. 01 69 26 30 57 - Fax 01 69 26 30 06 Admissions : Tél. 01 69 26 31 59 - Fax 01 69 26 31 29 Courriel : s.maguero@cm-bligny.com

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE MEDICAMENTS AUX. Service d Immunologie Clinique et. d'allergologie

HYPERSENSIBILITE MEDICAMENTS AUX. Service d Immunologie Clinique et. d'allergologie RECOMMANDATION POUR TOUTE ANNULATION, MERCI de contacter la salle de soins 15 jours avant la date d hospitalisation. Hôpital semaine : 04 78 86 15 34 Hôpital jour : 04 78 86 15 24 ATTENTION!!!!! Les antihistaminiques

Plus en détail

La réhabilitation respiratoire

La réhabilitation respiratoire La réhabilitation respiratoire Une expérience Rémoise Dr G.Bonnaud - Pneumologue Groupe Courlancy - Reims Bénéfices de la réhabilitation La prise en charge des patients BPCO dans un programme de Réhabilitation

Plus en détail

une collaboration fructueuse

une collaboration fructueuse Pharmaciens - Soins palliatifs une collaboration fructueuse Docteur Hervé MIGNOT Equipe d Appui Départementale en Soins Palliatifs de l Indre mai 2007 Le Réseau de Soins Palliatifs en Région Centre EADSP

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic

Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic ÉDITION //// 1/2013 Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic Faits relatifs à l apnée du sommeil En Suisse, env. 150 000 personnes souffrent d apnée du sommeil. Symptômes les plus

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Société Française de Médecine du travail La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Ce qu est la BPCO Une maladie chronique inflammatoire des bronches due au tabac mais aussi à certaines expositions

Plus en détail

Annonce de la JOURNÉE MONDIALE de l ASTHME 2009. - Mardi 5 Mai - «Asthmatiques, vivez à pleins poumons!»

Annonce de la JOURNÉE MONDIALE de l ASTHME 2009. - Mardi 5 Mai - «Asthmatiques, vivez à pleins poumons!» - COMMMUNIQUÉ de PRESSE - Annonce de la JOURNÉE MONDIALE de l ASTHME 2009 organisée en France par - Mardi 5 Mai - sur le thème «Asthmatiques, vivez à pleins poumons!» Les dernières études révèlent que

Plus en détail

Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins"

Une journée des familles sur le thème : Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins" Cette journée destinée aux familles a été co-organisée par R4P et l'association Une Souris Verte, le samedi 12

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année...

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. *Bronchopneumopathie chronique obstructive. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... Fondation

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

Handicap mental "sévère"... Construisons ensemble le quotidien

Handicap mental sévère... Construisons ensemble le quotidien Handicap mental "sévère"... Construisons ensemble le quotidien Qui sommes-nous? Le Réseau-Lucioles est une association loi 1901 dont l objectif est d améliorer l accompagnement des personnes qui ont un

Plus en détail

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE INTRODUCTION La réhabilitation respiratoire est un programme personnalisé de prise en charge, dispensé aux patients atteints d une maladie respiratoire chronique, par

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT Cette formation peut vous permettre de valider votre obligation annuelle de DPC SYNDROME

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

DIAGNOSTIC PARTAGE. Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie. Synthèse du rapport ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS.

DIAGNOSTIC PARTAGE. Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie. Synthèse du rapport ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS. ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS DIAGNOSTIC PARTAGE Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie Synthèse du rapport Juin 2010 Juin 2010 1 La Ville d Amiens développe la démarche Ateliers

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Comment se débarrasser rapidement d'une fatigue

Comment se débarrasser rapidement d'une fatigue Geoffroy HESSOU Comment se débarrasser rapidement d'une fatigue www.mes-remedes.com www.mes-remedes.com 1 À LIRE TRÈS IMPORTANT Le simple fait de lire ce livre numérique vous donne le droit de l offrir

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Organisation Mondiale des Associations pour l Education Prénatale (OMAEP 1 ) Premier Colloque International: «Education à la Vie dès la Période Prénatale» Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Monsieur Toussaint

Plus en détail

Programme d octobre 2015 à janvier 2016

Programme d octobre 2015 à janvier 2016 Une case pour noter nos rendez-vous! Week-end des 3 et 4 octobre Dimanche 11 octobre Dimanche 18 octobre Week-end des 24 et 25 octobre Du 26 au 30 octobre Dimanche 1 er novembre Week-end du samedi 7 novembre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 Livret d Accueil de Jour Résidence VAUBAN 1 SOMMAIRE ORGANISATION DE L ACCUEIL

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014

Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014 Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014 Objectifs A la fin de l atelier les étudiants infirmiers pourront: se rendre compte des différents impacts que l adhésion à l oxygène entraine

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Bienvenue! Je vous propose de préparer notre premier entretien en voulant bien répondre au questionnaire ci-dessous,

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Qu est-ce que c est la tuberculose?

Qu est-ce que c est la tuberculose? Qu est-ce que c est la tuberculose? La tuberculose, souvent connu comme TB, est une maladie propagée par le microbe tuberculose. A peu près 8 millions de personnes par an sont infectées par la TB et 2

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

Séjour RÉPIT pour les aidants de personnes en souffrance psychique

Séjour RÉPIT pour les aidants de personnes en souffrance psychique Retrouvez nos séjours sur le site : www.falret.org Séjour RÉPIT pour les aidants de personnes en souffrance psychique Séjour ÉCLIPSE pour les adultes en souffrance psychique Ce programme a été récompensé

Plus en détail

Gérer la fatigue liée au cancer

Gérer la fatigue liée au cancer Gérer la fatigue liée au cancer pour les personnes atteintes du cancer Dans cette brochure: Comment peut on gérer la fatigue? Qu est ce que la fatigue liée au cancer? Qu est ce qui cause la fatigue liée

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE A L ORGANISATION DU CONGRES NATIONAL 2015

APPEL A CANDIDATURE A L ORGANISATION DU CONGRES NATIONAL 2015 APPEL A CANDIDATURE A L ORGANISATION DU CONGRES NATIONAL 2015 En 2014, le Comité des fêtes de Villecresnes (situé dans le Val de Marne et adhérent FNCOF depuis 2002) accueillait chaleureusement le Congrès

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Service de gériatrie et réadaptation gériatrique Centre Universitaire de Traitements et Réadaptation Sylvana (CUTR)

Service de gériatrie et réadaptation gériatrique Centre Universitaire de Traitements et Réadaptation Sylvana (CUTR) création cemcav chuv 10076 Service de gériatrie et réadaptation gériatrique Centre Universitaire de Traitements et Réadaptation Sylvana (CUTR) Tel : 021 314 38 11 / 021 314 38 18 / 021 314 38 19 Fax :

Plus en détail

Inauguration. AIRE Cancers du 3 C Val Hainaut. ESPACE Ressources Cancers EMERA

Inauguration. AIRE Cancers du 3 C Val Hainaut. ESPACE Ressources Cancers EMERA Inauguration AIRE Cancers du 3 C Val Hainaut ESPACE Ressources Cancers EMERA Inauguration de l Espace Ressources Cancers EMERA et de l AIRE Cancers du 3 C Val Hainaut En présence de : Monsieur Dominique

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

mort inattendue du nourrisson

mort inattendue du nourrisson mort inattendue du nourrisson comment limiter les risques? Pour éliminer un maximum de facteurs de risque, comment préparer la chambre de bébé, comment le coucher? Les bons réflexes L a m o r t i n a t

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi.

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. 1 : L adaptation : L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. Une période d adaptation d environ une semaine (qui pourra être plus longue si l enfant en ressent le besoin) sera donc instaurée

Plus en détail

Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014

Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014 Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014 Info club n 0614 Présents : Bernard F, Christian BClaude L, Claude M, Daniel M, Daniel R, Danièle M, Gérard L, Gilles L, Jean L, Jean

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

INSCRIPTION ACTIVITÉS ÉCOLE DE NATATION

INSCRIPTION ACTIVITÉS ÉCOLE DE NATATION Espace nautique Jean-Vauchère INSCRIPTION ACTIVITÉS ÉCOLE DE NATATION Saison 2015-2016 Partie réservée à l Espace nautique Jean-Vauchère N D ORDRE Cette fiche permet de vous préinscrire aux activités proposées

Plus en détail

Etes-vous plutôt. D ACCORD ou PAS D ACCORD. avec les propositions suivantes?...

Etes-vous plutôt. D ACCORD ou PAS D ACCORD. avec les propositions suivantes?... QUIZZ SOMMEIL Etes-vous plutôt ou PAS avec les propositions suivantes?... 1 ) Le sommeil d une nuit se compose d une succession de cycles Le premier cycle est annoncé par des «signaux de sommeil» auxquels

Plus en détail

L importance. de bien prendre son traitement

L importance. de bien prendre son traitement L état moteur du patient atteint de maladie de Parkinson est le reflet de l effet des médicaments. De ce fait, une prise régulière et à la dose adéquate est très importante. L analyse des doses et des

Plus en détail

INSCRIPTION DEFINITIVE ET CONVENTION DE PLACEMENT ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR

INSCRIPTION DEFINITIVE ET CONVENTION DE PLACEMENT ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR INSCRIPTION DEFINITIVE ET CONVENTION DE PLACEMENT ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR L'objectif de ce document est de faciliter le placement à la journée de l'enfant. Cette convention doit être remplie par l AMF

Plus en détail

Le coût humain des maladies chroniques

Le coût humain des maladies chroniques Annexe 1 Le coût humain des maladies chroniques «3four50», trois chiffres, un message simple et puissant qui met en lumière un des principaux enjeux sanitaires de notre époque. Elaborée par l Oxford Health

Plus en détail

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO)

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Dr Brès 09 octobre 2013 jacques.bres@chi-eureseine.fr 1 Plan Définitions, épidémiologie Causes Obstruction bronchique Clinique Examens complémentaires

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an. Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006

LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an. Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006 LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006 DEVENIR RESPIRATOIRE DES PREMATURES DEVENIR NUTRITIONNIEL CROISSANCE DYSPLASIE BRONCHO-PULMONAIRE

Plus en détail

Présentation synthétique : Pré-test : mars à juin 2014 Etude : juillet 2014 à décembre 2015. Réunion d information 26 janvier 2015

Présentation synthétique : Pré-test : mars à juin 2014 Etude : juillet 2014 à décembre 2015. Réunion d information 26 janvier 2015 Présentation synthétique : Pré-test : mars à juin 2014 Etude : juillet 2014 à décembre 2015 Réunion d information 26 janvier 2015 Les objectifs du projet As du Cœur CONCEVOIR UN PROGRAMME D ACTIVITÉS PHYSIQUES

Plus en détail

Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013

Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013 Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013 Auteur F. Henry 19 février 2013 Sommaire 1/ L Office du tourisme Horaires d ouverture page 1 Nos services page 2 Animations page 2/3 2/ Patrimoine

Plus en détail

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble 1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble INFECTION NOSOCOMIALE : DEFINITION Consécutive à des soins Le plus souvent à l hôpital

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED 1- CONTEXTE SESSAD= Service d Education Spéciale et de Soin A Domicile A Domicile= sur les lieux de vie de l enfant L école est un lieu de vie

Plus en détail

Le PRADO BPCO vu par le SML

Le PRADO BPCO vu par le SML Le PRADO BPCO vu par le SML LES CONSTATS du SML Actuellement, les patients hospitalisés pour décompensation de BPCO ne le sont pas en pneumologie faute de lit. Ils sont éparpillés dans les différents services

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration

Plus en détail

* Mélange équimoléculaire 50/50 d oxygène et de protoxyde d azote

* Mélange équimoléculaire 50/50 d oxygène et de protoxyde d azote Un an après la sortie du MEOPA * de la réserve hospitalière. Etat des lieux Dr Daniel Annequin Unité Fonctionnelle de lutte contre la douleur Hôpital d enfants Armand Trousseau 75012 Paris Fin 2009, l

Plus en détail

Soins et activités de SOUTIEN

Soins et activités de SOUTIEN LE JARDIN THERAPEUTIQUE ET D AGREMENT Il se situe auprès des bâtiments et est accessible aux personnes à mobilité réduite. Vous y trouverez un espace dédié aux jardins sur tables accessibles aux personnes

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose

Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose 1 Introduction 1.1 Objectif du guide La Ligue pulmonaire suisse

Plus en détail

Des régimes qui font perdre patience, mais pas de poids! Maigrir sans effort, c'est fatigant!

Des régimes qui font perdre patience, mais pas de poids! Maigrir sans effort, c'est fatigant! Des régimes qui font perdre patience, mais pas de poids! Maigrir sans effort, c'est fatigant! De nos jours, la question de la perte de poids, tout comme le taux d obésité et les maladies chroniques en

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

Assemblée Générale. Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013

Assemblée Générale. Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013 Assemblée Générale Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013 10h30 Accueil, 11h00 Assemblée Générale Statutaire rapport d activité bilan financier de 2012 et prévisionnel pour 2013 12h30 Apéritif

Plus en détail

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220)

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Plus d information sur www.mairie-aureil.fr 1 Sommaire I. Edito page 3 II. La garderie page 4 1) La grande

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Votre assistance santé à domicile MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Avec Malakoff Médéric Prévoyance et MUT2M, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification 753734

Plus en détail

de la passion du travail à son addiction?

de la passion du travail à son addiction? Le workaholism: de la passion du travail à son addiction? Congrès d Addiction Suisse Jeudi 22 janvier 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne Le workaholism: de la passion du travail à son addiction? Le travail

Plus en détail

une maladie contagieuse qui se soigne!

une maladie contagieuse qui se soigne! une maladie contagieuse qui se soigne! CENTRES DE LUTTE ANTITUBERCULEUSe (CLAT) LUTTE contre La TUBERCULOSE Le Conseil général des Bouches-du-Rhône met à votre disposition des Centres de Lutte Antituberculeuse

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO CONFÉRENCE DE PRESSE Campagne de sensibilisation à la BPCO Sion, jeudi 18 novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 18 NOVEMBRE 2010 Ensemble contre la BPCO : des partenaires valaisans unissent leur force

Plus en détail

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION L examen de santé de l UC-Centre de Médecine PRÉSENTATION SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE p. 1 Venez faire une «Pause Santé» à l UC-Centre de Médecine L ACTION DU CENTRE D EXAMEN DE SANTÉ p. 2 Ses missions

Plus en détail

Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014!

Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014! Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014! Centre de soins, d Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) Centre d Accueil et d Accompagnement

Plus en détail

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel Septembre 2008 Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel TYPES D ESPACES NOM QUARTIER NUMERO Parc urbain Domaine du Lain Centre ville 20 Espace sportif Parc des sports Centre ville 21 Espace sportif

Plus en détail