LA GAZETTE DES ASCOPIENS REINE DES PRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GAZETTE DES ASCOPIENS REINE DES PRES"

Transcription

1 LA GAZETTE DES ASCOPIENS VOTRE BULLETIN DE LIAISON Numéro 18 A S C O P 15 rue P É G O U D F O N T A I N E 2011 T R I 2 REINE DES PRES Noms communs : filipendule ulmaire, spirée ulmaire, barbe de bouc, fleur aux abeilles, belle des prés, ormière, herbe du pauvre homme. La reine des prés est une plante vivace velue, au port dressé ( d où son nom ), à rhizome rampant. Elle peut mesurer jusqu à 1,5 mètre. Elle appartient à la famille des Rosacées. Elle pousse en abondance dans les prairies humides, près des rivières et des sources, le long des fossés, dans toute la France métropolitaine. Elle est absente de Corse. Les fleurs exhalent un parfum d amande ce qui les a fait utiliser depuis des siècles pour parfumer les crèmes et les desserts mais aussi la bière, l hydromel et le vin, auxquelles elles communiquaient une très fine saveur de malvoisie, ce célèbre vin grec au goût de muscat. D ailleurs les druides la classaient parmi leurs plantes les plus sacrées. Des fleurs fraîches étaient incluses dans le bouquet de la mariée pour porter bonheur au jeune couple. Mais il fallut attendre le milieu du 19 ème siècle pour que l abbé Obriat, un curé de Haute Marne, fasse connaître les succès obtenus pour le traitement des hydropisies ( œdèmes). Ayant eu connaissance des expériences de l abbé Obriat, le docteur Tessier, médecin à l Hôtel Dieu de Lyon, se livre à des expériences qui démontrent à l évidence les propriétés particulièrement diurétiques de la plante. Pour la petite histoire, l acide acétylsalicylique, l un des principes actifs le plus utilisé au monde, fut dénommé «aspirine» en référence à «spirée», autre nom de la reine des prés. En effet, cette dernière est composée de dérivés salicylés, précurseur de l acide acétylsalicylique qui est une molécule de synthèse dérivant des principes actifs de la plante. Il est important de noter que la reine des prés n a pas les effets indésirables de l aspirine (fluidifiant du sang, irritant pour l estomac) mais que son emploi est contre-indiqué pour les personnes ne supportant pas l aspirine. La propriété diurétique de la reine des prés n est pour autant qu une propriété parmi un nombre important puisqu en France elle a une quarantaine d emplois en médecine traditionnelle. Elle est réputée avoir des propriétés anti-inflammatoire, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique et aussi digestive. Le parfum suave des fleurs fait que ce sont principalement les sommités fleuries qui sont utilisées mais les feuilles et les racines ont également des propriétés astringentes, vulnéraires et détersives. La reine des prés est donc réellement un cadeau que nous fait le nature. Il faut cueillir la plante en début de saison, juin-juillet, en coupant à mi-hauteur de la plante et faire sécher le bouquet la tête en bas dans un endroit sec et ventilé, à l abri de la lumière. téléphone:

2 Vendredi 27 mai 2011 Rencontre avec les coachs athlé santé en formation au centre Bayères de Charnay dans le Rhône En 2010, des Ascopiens s étaient rendus à Charnay, au centre Bayère, pour participer à la formation des coachs athlé santé, à la demande de la Fédération Française d Athlétisme. Pour 2011, une nouvelle formation est en cours, mais ce sont les coachs qui viennent sur le «territoire» de l ASCOP pour que les Ascopiens les sensibilisent aux problèmes rencontrés par les malades, notamment les insuffisants respiratoires. Seize adhérents étaient au rendez-vous. Le stade de Bachelard et le parc contigu se prêtent bien à une séance de marche nordique. Des espaces permettent de faire des exercices, des chemins permettent de marcher propulsé par ces bâtons qui sont une aide appréciable dans l effort. Cette fin de mois de mai est très fraiche, contrastant avec la chaleur estivale qui a prévalu depuis un certain temps. Pour certains insuffisants respiratoires, cette fraicheur est un atout, pour d autres plutôt un frein. C est de la différence entre chacun des malades dont le groupe souhaite que prennent conscience nos «accompagnateurs». Un malade insuffisant respiratoire n a pas la possibilité de faire des performances, mais certains sont partis d un bon pas, au grand étonnement des coachs. D autres sont plus «à la traine», mais avance pourtant régulièrement et rejoignent le groupe qui s est arrêté. Pour ce début de séance, les échauffements sont de mise : les articulations, les muscles sont sollicités pour être prêts à l effort qui va suivre. Marche à son rythme, marche plus rapide où chacun se donne à fond, retour à une marche plus régulière, d autres exercices pour l équilibre, le groupe passe en revue tout ce qui peut se faire au cours d une séance de marche nordique. Au fur et à mesure, les discussions permettent aux Ascopiens d expliquer aux coachs leurs possibilités, leurs limitations, les exercices qui posent problème, etc. Après la série d étirements qui permettra d éviter les courbatures, retour au point de départ, sur les gradins du stade. Ainsi, abrités d un vent qui souffle un peu trop par ailleurs, les Ascopiens répondent encore et très volontiers aux interrogations des coachs. L ASCOP organise pour ses adhérents une séance de marche nordique par semaine. Les coachs demandent comment les séances ont évolué. Le temps imparti reste le même, mais la difficulté et l intensité des séances sont progressives, ce qui permet de mesurer que de réels progrès ont été fait par les participants. Tous affirment se sentir bien après la séance, préparés aux randonnées qui se pratiquent deux fois dans la semaine dans le cadre de l ASCOP.

3 Et certains randonneurs utilisent sur les sentiers la technique de la marche nordique, trouvant ainsi la randonnée plus facile. Une petite anecdote trouve sa place ici. Une coach parle de Saint Brévins-les-Pins (c est en Loire Atlantique ) et, coïncidence, elle encadre le groupe de marche nordique de l association Jad AIR, association adhérente de la FFAAIR, comme l ASCOP, et dont les dirigeants se connaissent bien. La coach est chargée de leur transmettre les amitiés de Carlo et Martine, que les collègues de Loire Atlantique reconnaitront. Et du coup, une suggestion est faite : pourquoi ne pas faire des échanges entre groupes de marche nordique comme le font les clubs sportifs? Une affaire à suivre. Les Ascopiens repartent en espérant que leurs témoignages permettront à d autres malades, insuffisants respiratoires ou souffrants d autres pathologies, de pratiquer la marche nordique en toute sérénité, encadrés par des professionnels à l écoute de leurs possibilités et de leurs limitations. Martine Bran, secrétaire de l ASCOP Le mystère du PICA Hippocrate en parlait déjà, le traitant «d appétit dépravé des femmes», puis Cervantes dans son Don Quichotte.. Le PICA est ce trouble du comportement alimentaire qui pousse à manger des choses habituellement non comestibles, comme de la terre, de la craie, du charbon, ou encore de la glace. Chez certains adultes, cette pathologie accompagne une anémie, sans que cela ne soit encore expliqué. Une équipe de chercheurs des Etats-Unis a réalisé une enquête rétrospective pour tenter de trouver des éléments cliniques ou biologiques associés au PICA chez des adultes souffrant d anémie. Quatre éléments sont apparus associés au risque de présenter un PICA au cours d une anémie : l âge, les personnes souffrant de PICA étant plus jeunes, le volume globulaire moyen (VGM), moindre chez les sujets atteints, le taux de plaquettes et l indice de distribution des globules rouges, tous deux plus élevés en cas de PICA. Tout ceci n offre guère de piste d explication. Aucun autre facteur ni combinaison de facteurs n est statistiquement déterminant..

4 PIQUE NIQUE DE PRINTEMPS DE L ASCOP MARDI 24 MAI 2011 C est devenu une tradition, l ASCOP fête les beaux jours avec un pique nique au Pré Faure. Un groupe part de Fontaine pour faire le trajet par les sentiers, un groupe se rend au ré Faure en voiture et fait une boucle sur les sentiers autour du site. Pour mettre l ambiance à l arrivée des marcheurs partis de Fontaine,L ami Lucien enfle une belle petite robe rouge qui lui va à ravir. Quand tous sont rassemblés, un petit apéritif réconforte les Ascopiens et ensuite chacun reprend des forces en goûtant tout ce qui est mis en commun sur la table. C est l abondance! Après le café, une sieste s impose pour les habitués de cette pratique et ensuite, les équipes s affrontent à la pétanque. Chacun s applique, quelques beaux coups sont joués, et les rires fusent de tout côté. Non, ils ne se prennent pas au sérieux! Ces quelques photos permettent de suivre le déroulement de cette journée qui a été un moment bien apprécié. Rendez-vous à l automne pour le prochain pique nique.

5 CONGRES AIX SPIR SAMEDI 18 JUIN 2011 AIX-LES-BAINS Ce sont les anciens thermes d Aix-les-Bains qui ont accueilli la troisième édition du congrès Aix Spir, organisé par l association Freelung, sous la Présidence du Professeur Jean-François MORNEX de Lyon. C est le Docteur Karim BERKANI, Président de Freelung et pneumologue aixois qui prononce l allocution de bienvenue. La première conférence est assurée par le docteur Stéphane HOMINAL qui parle du cancer bronchique qui pourrait être évitée dans 90% des cas car il est souvent provoqué par le tabagisme. Le problème de cette maladie, c est que les symptômes ne sont que peu spécifiques et que lorsqu'elle est découverte finalement, elle est dans 60% des cas métastatique. Le dépistage aujourd hui n est pas systématique mais des perspectives intéressantes sont à l étude, notamment la biologie moléculaire sur les expectorations et la recherche dans le sang d anticorps spécifiques. Le traitement du cancer bronchique passe obligatoirement par la chimiothérapie, avec bien sûr des ajustements propres à chaque malade. En dehors del a chimiothérapie classique est pratiqué le «concept de maintenance» avec une chimiothérapie plus légère mais en continue qui permet d améliorer la survie sans progression du cancer. Le dépistage précoce d un cancer pulmonaire peut avoir une incidence sur la survie du malade. C est ensuite Yann RUETTARD, infirmier respiratoire, qui parle de la prise en charge thérapeutique à domicile par les prestataires qui assure le relais du pneumologue à domicile. Le prestataire de santé à domicile ( PSAD) exerce une activité récente pour laquelle il n y a pas de diplôme, sur laquelle il y a peu de littérature sur ce métier né des épidémies de poliomyélite. La Charte FFAAIR donne cependant une certaine officialisation. Cependant, pas moins de malades respiratoires sont concernés. Le prestataire n a pas la même fonction que les professionnels de santé mettant en place l hospitalisation à domicile. Il procure les appareils pour les apnéiques ainsi que les consommables qui vont avec, il en assure l entretien. Il fournit l oxygène aux malades qui en ont la prescription et pour ce faire, la présence d un pharmacien salarié de l entreprise est obligatoire. En effet,l oxygène est un médicament. Il fournit les différents appareils de ventilation. Il a également des activités liées à d autres maladies. Les activités du prestataire sont liées à une prescription directe par un cabinet médical de ville ou par des médecins hospitaliers. Le prestataire a un rôle à jouer dans la prise en charge multidisciplinaire des malades à domicile, qui comporte de plus en plus le réentrainement à l effort et des activités physiques adaptées. Dans la prise en charge du malade respiratoire, il est à regretter l absence d un ergothérapeute qui permettrait d adapter le domicile du malade au handicap de la personne et au matériel qu il doit utiliser. Le conférencier suivant, le docteur Zakari BENABADJI, exerce en Algérie et présente l épidémiologie de la tuberculose dans son pays. L Algérie est le plus grand pays du Maghreb mais 80% de sa surface est occupée par le Sahara. La population est jeune,l âge médian est 26 ans, il y a un médecin pour 962 habitants. Il existe une grande différence entre le nord et le sud du pays, la richesse se concentrant au nord. La population vivant au sud a des conditions de vie et de santé plus précaires, les précautions pour éviter la contagion en cas de tuberculose ne sont pas toujours respectées, par ignorance ou impossibilité matérielle. De ce fait la tuberculose a connu une progression : en cas, en cas. Il faut noter la gratuité des soins en Algérie mais les populations du sud sont éloignées des centres de soins, sont parfois nomades comme les Touaregs et de ce fait difficilement contactables par les services de préventions. La tuberculose en Algérie est un problème de santé publique et les campagnes de vaccinations seront vraisemblablement reconduites. L emphysème est le thème de la conférence suivante, par le Professeur Jean-François MORNEX de Lyon. L emphysème, c est la destruction des parois alvéolaires du poumon profond, là où se font les échanges gazeux. Il

6 s ensuit une distension du poumon, un agrandissement des sacs alvéolaires, ce qui diminue l efficacité. L emphysème est parfois traitée par ablation des parties nécrosées, mais ce traitement ne concerne qu un petit nombre de malades. Il existe des traitements médicamenteux qui bloquent le système emphysémateux. Mais le traitement par excellence est la greffe, c est le traitement le plus efficace dans les cas graves. Et au-delà de la prise en charge, le réentrainement à l effort apporte une nette amélioration. Il se déroule actuellement 227 essais cliniques pour le traitement de l emphysème, plusieurs pistes sont étudiées. Le docteur Joëlle PHILOGENE, pneumologue à Haïti, était venue en 2010 pour parler de la pneumologie dans son pays et fait appel à l aide suite au séisme qui avait détruit une bonne partie des installations sanitaires et du matériel. Elle revient en 2011 et présente, photos à l appui, l état des lieux de l an dernier, l utilisation des matériels envoyés par l association Freelung, des divers partenaires et des médecins dont l acheminement a été fait gracieusement par la Croix Rouge de Genève. Les conditions restent précaires mais des reconstructions sont en cours et les malades pourront bientôt être soignés dans de meilleures conditions, les soins n ayant pratiquement pas été interrompus. Le Docteur Philogène remercie très chaleureusement tous les généreux donateurs grâce auxquels elle peut notamment faire des spirométries, acte simple en France mais qui n était pas possible avant d avoir les appareils envoyés. Et elle doit également former ses collègues qui ne connaissent pas le matériel. Beaucoup de travail reste encore à faire, mais l espoir de retrouver bientôt des locaux neufs et fonctionnels permet de continuer à avancer. Après la pause de midi, le grand public était attendu pour une mesure du souffle. Les médias avaient relayé l information, des plaquettes avaient été remises aux nombreux curistes et les professionnels assurant la mesure du souffle n ont pas chômé. Le Président et la secrétaire de l ASCOP remercie Freelung pour son invitation et ont beaucoup apprécié de pouvoir assister à cette journée très riche en informations et en rencontres. Rendez-vous est pris pour INAUGURATION Notre partenaire VITALAIRE a inauguré sa nouvelle agence à Rive de Gier et le Président et la secrétaire de l ASCOP ont été invités. Monsieur Charvin, Maire de Rive de Gier, a bien voulu inaugurer officiellement cette agence et explique qu il a œuvré pour que ce lieu, de friche industrielle, devienne une zone active. Avant de passer la parole aux pneumologues, Monsieur Jean Patrick MALLION, directeur régional Rhône-Alpes- Auvergne, retrace l historique de la société Vitalaire qui a 25 ans et fait partie d Air Liquide Santé. Madame Christel BESSON, Directeur Général de Vitalaire, a tenu à être présente en ce lieu qui est celui de ses origines. Le Docteur Christian RUECH, pneumologue à Saint Chamond, explique le mécanisme des apnées du sommeil qui sont des arrêts respiratoires pendant le sommeil entrainant des micro éveils nuisibles à la qualité du sommeil. Une conséquence importante est la somnolence diurne qui provoque de nombreux accidents de la route. Mais les risques cardiovasculaires sont également importants. Il est donc nécessaire que le dépistage soit fait et qu un traitement soit mis en place. Le principal traitement est l appareil à pression positive continue ( PPC) qui oblige la reprise de respiration en cas d apnée. Plus la machine est gardée longtemps la nuit, meilleure est la qualité de la vie.

7 SOLUTIONS DES JEUX P R I M E V E R E 2 M I M O S A 3 R O S E 4 L I L A S 5 P E N S E E 6 T U L I P E 7 J A C I N T H E 8 N A R C I S S E Solution : VIOLETTE Mo ts cro isés C T H E M O I N E P E R P E T E V E N T E R S E V E L U E C T O M O N O L A V E L I T S S A L E N O I R S E V E N E O G E N E N U I T S E T E E Devinette du jour Non, vous êtes sur un manège. Enigme du jour Rien n'indique qu'ils ont joué l'un contre l'autre! «Pour maigrir, essayez simplement de manger moins d'aliments caloriques!» Le Docteur Pierre ODE, pneumologue à Saint Etienne, aborde la question de l oxygénothérapie dans la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive( BPCO). Il faut savoir que cette maladie touche au moins 2.5 millions d personnes en France, toutes causes confondues. Elle est devenue la troisième cause de mortalité dans le monde. Quand la sensation d essoufflement apparait, la personne a déjà perdu 50% de sa capacité respiratoire. L oxygénothérapie fait partie du traitement au même titre que les autres médicaments; elle améliore la qualité de vie et la survie du malade, elle diminue les risques d infection et le nombre d hospitalisation. La prescription d oxygène peut arriver brutalement, le malade devra être accompagné par le prestataire dont le technicien fait un suivi assez rapproché pour rassurer le malade et informer le médecin de l évolution entre deux consultations. Quand la maladie est provoquée par un facteur extérieur ( tabac, environnement professionnel, ), il faut dans un premier temps éliminer ce ou ces facteurs. La personne malade, en complément du traitement médicamenteux, doit avoir une activité physique fondamentale ( 1/2h à 2h par jour). Le Docteur Michel NASR, pneumologue à Vienne ( Isère), va enchainer sur l activité physique dans les insuffisances respiratoires chroniques. Lors de périodes d essoufflement aigus, le malade est angoissé par la sensation de mort imminente. Pour éviter cette sensation, il va adapter progressivement son comportement pour ne pas être essoufflé. Cela signifie qu il va faire de moins en moins de choses ce qui entrainera un déconditionnement musculaire. Car le muscle «ne s use que si l on ne s en sert pas». Et il n y a pas d age pour refaire du muscle. Des études ont montré que des personnes de 80 ans et plus refaisaient du muscle grâce à une activité physique. Quelle activité est recommandée? Toute activité est bonne, la marche, jouer aux boules, danser, etc. La personne doit pratiquer une activité qui lui plait, seule, dans un centre, chez un kinésithérapeute, dans une association comme l ASCOP. Pour clôturer cet après-midi instructif, Vitalaire offre un coktail dinatoire aux personnes présentes. Merci pour tout diront les participants. Voir aussi le site :https://sites.google.com/site/sitedelascop/gallerie/ jeudi23juin2011rivedegier

8 PAGE DETENTE P 2 M 3 R 4 L 5 P 6 T 7 J 8 N CACHE FLEUR Retrouver 8 noms de fleurs qui évoquent le printemps et découvrez celle qui se cache derrière toute les autres 1- signifie début du printemps 2 - fleur jaune qui pousse dans le sud 3 symbole de l amour 4 il est blanc ou mauve 5 elle laisse songeur 6 la Hollande est son pays 7 ses origines sont racontées dans la mythologie grecque 8 aime se regarder Devinette du jour Vous êtes dans une voiture, vous avez un vélo devant vous, un avion au-dessus de vous et un cochon derrière vous. Pouvez-vous doubler? Enigme du jour Bidou et Dody jouent aux échecs tous les vendredis soirs. Vendredi dernier, ils jouèrent 7 parties et chacun en remporta autant que l'autre. Sachant que ce soir là, il n'y a pas eu de match nul, comment cela est-il possible? Directeur de la publication : Carlo ZERBINI Maquette et rédaction : Martine BRAN Comité de rédaction: Nicole BAYLE, Martine BRAN, Marie Clémence IGNACE, Yolande MA- NIOUKAN, Joëlle PELLEGRIN, Jocelyne QUATELA, Danielle SOULIER, Carlo ZERBINI. Mots croisés Horizontalement 2. repas léger. 4. sorte de phoque. 6. très grosse peine. 8. promesse en l air. 9. langue du Nord. 11. comme un ours. 12. importé de Grèce. 14. voie unique. 15. brûle en coulant. 16. séjours de rêve. 18. qui dépasse la mesure. 19. se prend souvent sur le zinc. 21. apporte le renouveau. 22. somme du miocène et du pliocène. 24. période de repos. 25. indien, il est très coloré. 3. fils de Vénus. 4. utilise indifféremment l écran, l ardoise ou le vélin. 5. profiter de la vie. 6. commettre l irréparable est son devoir. 7. assimilé à une marchandise sur des marchés anciens. 8. il empoisonne la vie. 10. qui marque un palier. 11. permet de prendre les choses de haut. 13. ornement architectural. 17. qui lui est propre. 18. ce qui tombe dessous est très clair. 20. le portier fut l un des premiers à l utiliser. 21. port du sud de la France. 23. bande Histoire d un mot Verticalement 1. circuit intégré. 2. Préjudice. "Exterminer" Le mot "exterminer", aujourd'hui synonyme de massacre, voulait dire à l'origine rejetter hors des frontières (du latin "ex" qui veut dire "dehors" et "terminus" : limite). C'est sous l'ancien Régime qu'il a pris son sens actuel. "Bible" La "bible" tire son nom du papier, fabriqué à base d'écorce de papyrus, sur lequel furent copiées les premières bibles. En effet, celui-ci était appelé "byblos" ; nom de la ville phénicienne où il était produit.

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année...

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. *Bronchopneumopathie chronique obstructive. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... Fondation

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue Formation Professionnelle Continue 58bis Allée des Grands Champs - 33470 GUJAN MESTRAS Tél : +33 (0)5.56.22.28.23 - Fax : +33 (0)5.56.66.70.04 Mail : contact@macsformation.com Site Internet : www.macsformation.com

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

Assemblée Générale. Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013

Assemblée Générale. Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013 Assemblée Générale Enfance & Familles d Adoption Samedi 23 Mars 2013 10h30 Accueil, 11h00 Assemblée Générale Statutaire rapport d activité bilan financier de 2012 et prévisionnel pour 2013 12h30 Apéritif

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT Cette formation peut vous permettre de valider votre obligation annuelle de DPC SYNDROME

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

VOS EVENEMENTS PROFESSIONNELS

VOS EVENEMENTS PROFESSIONNELS VOS EVENEMENTS PROFESSIONNELS Aux portes de Paris, sur le plateau de la haute vallée de Chevreuse, ferme templière du XVIème Siècle entièrement rénovée, rustique et naturelle. Vous apprécierez le charme

Plus en détail

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry Bienvenue - Welcome Parc de Nature et de Loisirs en Berry BROCHURE SÉMINAIRE - Saison 2012 - Madame, Monsieur, Tout d abord, je tiens à vous remercier de l intérêt que vous portez à notre site. Vous avez

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N

B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N L Actif VOLUME 8, NUMÉRO 3 B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N AOÛT 2014 Dans ce numéro : Nouvelles nutrition 1 Retour sur l assemblée générale annuelle 2014 Bénévoles recherchés 4 Jeu cognitif du

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie 1.Un peu d'histoire 2.La Médecine thermale 3.La Recherche thermale et les évaluations de l'efficacité d'une cure 4.Les nouvelles formes de prise

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Marseille 21 > 23. Novembre

Marseille 21 > 23. Novembre Marseille P a R C C H A N O T 21 > 23 Novembre 2013 PROGRAMME PROVISOIRE APPEL À COMMUNICATION INSCRIPTION Conférences plénières Le sommeil des animaux I. Tobler Syndrome d apnée : potentiel des biomarqueurs

Plus en détail

... Un jardin thérapeutique à l EHPAD de St-Jean d-heurs. Numéro3 Bulletin d information

... Un jardin thérapeutique à l EHPAD de St-Jean d-heurs. Numéro3 Bulletin d information Numéro3 Bulletin d information Un jardin thérapeutique à l EHPAD de St-Jean d-heurs HEBERGEMENT En travaux depuis février 2011, l EHPAD Michèle Agenon à Saint-Jean d Heurs se modifie complètement pour

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Face à La VIe Garches 2010-2011. Projet & Photos BaPTIsTe LIGneL. TaIna Tervonen DesIGn ATeLIer LarGe de l atelier CHévara

Face à La VIe Garches 2010-2011. Projet & Photos BaPTIsTe LIGneL. TaIna Tervonen DesIGn ATeLIer LarGe de l atelier CHévara Face à La VIe Garches 2010-2011 Projet & Photos BaPTIsTe LIGneL TexTes TaIna Tervonen DesIGn ATeLIer LarGe de l atelier CHévara 10 janvier - 4 Mars 2012 Le Service Pierrette infirmière Ma blouse blanche,

Plus en détail

HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION

HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION 23, Rue du Commandant Chaumonot 59158 MORTAGNE DU NORD 03.27.23.76.45 / 06.67.02.96.94 auberge@aubordeseaux.com www.aubordeseaux.com Restauration : L Auberge du

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015

COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015 COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015 Membres présents : Joëlle BASTIEN, Présidente Bruno LEMOINE, Directeur Marie Yvonne VALERY, Vice-Présidente Alain ACQUAIRE Secrétaire Adjoint Mai HUYN, Membre Sandrine

Plus en détail

Grand Hôtel des Thermes **** Offres séminaires

Grand Hôtel des Thermes **** Offres séminaires Grand Hôtel des Thermes **** Offres séminaires Grand Hôtel des Thermes **** Présentation Blotti au cœur de Brides-les-Bains, le Grand Hôtel des Thermes bénéficie d un positionnement stratégique à 5 minutes

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Commission Permanente d Action Sociale.

Commission Permanente d Action Sociale. Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE Vacances, voyages, Cures, Individuelles ou familiales Insertion des Malades Insuffisants Respiratoires 2014 Séjours vacances FFAAIR et

Plus en détail

La Maison de la Prévention Santé,

La Maison de la Prévention Santé, La Maison de la Prévention Santé, C est Un lieu ressources avec de nombreux documents 3 postes informatiques avec un accès internet et des agents à votre disposition pour effectuer des recherches et autres

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

IUP Management de Saint Etienne. Rapport de Fin de Séjour. Bournemouth Angleterre

IUP Management de Saint Etienne. Rapport de Fin de Séjour. Bournemouth Angleterre ROUCHON Déborah Licence Sciences de Gestion IUP Management de Saint Etienne Rapport de Fin de Séjour Bournemouth Angleterre Avril - Mai - Juin 2011 I / Vie pratique Logement J ai passé la première semaine

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

CENTRE DE LA MINE ET DU CHEMIN DE FER EXPOSITION A BONDUES (59), 5 AU 20 NOVEMBRE 2011

CENTRE DE LA MINE ET DU CHEMIN DE FER EXPOSITION A BONDUES (59), 5 AU 20 NOVEMBRE 2011 CENTRE DE LA MINE ET DU CHEMIN DE FER EXPOSITION A BONDUES (59), 5 AU 20 NOVEMBRE 2011 CMCF62 (FFMF) Extraits de La Gazette des Petites Échelles déc. 2011 Cette exposition tombe fort à propos pour célébrer

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Séminaires et journées d étude

Séminaires et journées d étude Séminaires et journées d étude Le Château de Crary est heureux de vous présenter ses salles de réception pour accueillir votre évènement. Le domaine du Château de Crary est un site remarquable pour vos

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 )

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 ) ANIMATION VERGER : PRINTEMPS L animateur invite préalablement les enfants en envoyant une carte à l école ; «invitation à la grande fête du printemps avec Léon le Bourdon» (pdf en annexe) Attention une

Plus en détail

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail :

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail : Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE 2015 Vacances Familiales ou Individuelles, Cures, Voyages pour Insuffisants Respiratoires, Maladies rares, Neurologiques, Asthme Séjours

Plus en détail

Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne

Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne Allianz Assistance Santé Aides à domicile, garde d enfants Des services réservés aux salariés d entreprise. Allianz Assistance Santé vous

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

l ETP est elle compatible avec La télésurveillance de l observance à la PPC? Dany Baud CHSPneumologie Chevilly Larue

l ETP est elle compatible avec La télésurveillance de l observance à la PPC? Dany Baud CHSPneumologie Chevilly Larue l ETP est elle compatible avec La télésurveillance de l observance à la PPC? Dany Baud CHSPneumologie Chevilly Larue Surveiller et punir/ le panoptisme Michel Foucault Un assujettissement réel nait mécaniquement

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile DOSSIER DE PRESSE LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile Février 2012 Sommaire 1. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile LVL Médical, un des

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE L INSUFFISANCE CARDIAQUE EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS À BASE DE CELLULES SOUCHES POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE? Bien qu aucun traitement à base de cellules souches pour l insuffisance cardiaque n ait encore

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Dr C GIRES CHRU LILLE DU gérontologie CAS CLINIQUE N 1 Madame P 79 ans Antecédents: néoplasme sein droit opéré Arthrose invalidante

Plus en détail

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées LA MAYENNE C O N S E I L G É N É R A L Original à conserver et photocopie(s) à retourner à un ou plusieurs établissements de votre

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Votre Séminaire 2014

Votre Séminaire 2014 Votre Séminaire 2014 Reine Sammut LA FENIERE L Auberge La Fenière**** offre trois lieux de vie dessinés comme trois styles de vie Dans l'auberge, sept chambres de style provençal, quatre chambres de charme

Plus en détail

COMMISSION ANIMATION

COMMISSION ANIMATION COMMISSION ANIMATION COMPTE RENDU RÉUNION DU 3 JUILLET 2012 Présents : Mesdames C Euvrard, M Lacroix, A Hudeley, S Cordin-Frualdo, Messieurs JC Chaumet, P Damien, M Gerbaud Ordre du jour : Festivités du

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique Septembre 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo MASSIF DU SAINT GOTHARD / CRISTALLINA ANDERMATT AIROLLO Ou comment allier randonnée à ski, paysages de haute montagne et étapes quasi gastronomiques dans des refuges soignés. Allons au bout de la Suisse!

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

Bienvenue au. Vue sur l entrée. Le patio

Bienvenue au. Vue sur l entrée. Le patio Une bulle d oxygène dans un écrin de verdure... Bienvenue au Situé à 40 km au sud de Paris, à l orée de la forêt de Fontainebleau, le Bois du Lys accueille toutes les réunions, dans un cadre naturel et

Plus en détail

Rencontre du Réseau de BADMINTON des Maîtres du Québec (35 ans et plus) 2012-2013 en collaboration avec BLACK KNIGHT

Rencontre du Réseau de BADMINTON des Maîtres du Québec (35 ans et plus) 2012-2013 en collaboration avec BLACK KNIGHT Bonjour à tous et à toutes! Le Club de Badminton de Drummondville accueillera cette année la deuxième étape du Circuit des Maîtres du Québec qui sera disputée les 16 et 17 novembre prochains. Comme par

Plus en détail

Saison 2015-2016 : Bulletin n 1, septembre 2015

Saison 2015-2016 : Bulletin n 1, septembre 2015 www.palaiseau4807.fr Saison 2015-2016 : Bulletin n 1, septembre 2015 Sommaire Programme des activités hebdomadaires Randonnées page 2 Marche nordique page 2 Activités Raquettes Séjour raquettes itinérant

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail