mag DOSSIER COHÉSION SOCIALE UN ENGAGEMENT TOUJOURS PLUS FORT ESPACE ST GERMAIN UNE NOUVELLE DIMENSION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mag DOSSIER COHÉSION SOCIALE UN ENGAGEMENT TOUJOURS PLUS FORT ESPACE ST GERMAIN UNE NOUVELLE DIMENSION"

Transcription

1 l agglo LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU PAYS VIENNOIS N 9 mag DOSSIER COHÉSION SOCIALE UN ENGAGEMENT TOUJOURS PLUS FORT ESPACE ST GERMAIN UNE NOUVELLE DIMENSION

2 edito MADAME, MADEMOISELLE, MONSIEUR, La diversité du Pays Viennois est l une de ses richesses. Diversité des communes et des quartiers qui la composent, diversité surtout des femmes et des hommes qui y vivent, de plus en plus nombreux, diversité aussi des situations personnelles, familiales, professionnelles Malheureusement, cette diversité peut aussi être à l origine d inégalités. Le rôle de la CAPV est justement de préserver cette diversité en estompant les inégalités les plus criantes. Elle doit conférer à tous les mêmes chances devant l emploi, les études ou encore le logement. C est avec cette ambition que la CAPV s est engagée depuis plus de dix ans dans des actions volontaristes en matière de cohésion sociale, le thème du dossier du présent Agglo Mag. Sa politique de la ville est axée sur des thématiques qui concernent directement le quotidien de tous les habitants : le cadre de vie, le logement, l emploi, l éducation ou encore le développement économique. Avec aujourd hui un nouvel outil pour mener à bien ses projets en direction des quartiers en difficulté : le Contrat Urbain de COHÉSION SOCIALE Cohésion Sociale. Concrètement, dès cette année, une agence de Réussite Educative verra le jour pour accompagner les enfants en difficulté. Un avis favorable vient également d être rendu concernant la labellisation du projet de Maison de l Emploi et de la Formation sur le territoire de l Isère Rhodanienne et Bièvre Valloire. Côté logement, la CAPV s est associée aux communes de Vienne et Pont-Evêque dans un projet de rénovation urbaine d envergure. La cohésion sociale est déterminante pour le progrès durable de la CAPV. Elle est le ciment de notre territoire. Christian TROUILLER Président de la Communauté d agglomération du pays viennois s ACTU page 5 o m m ai DOSSIER pages 6-9 r e s u r l e v i f Des transports plus sûrs Une politique au service de la cohésion sociale INTERVIEW page 11 Christian Trouiller, Président de la CAPV présente le nouvel Espace St Germain VIE D AGGLO page 12 Spectacle décentralisé en Pays Viennois 966 COMPOSTEURS INDIVIDUELS DISTRIBUÉS La CAPV a décidé de doter les foyers volontaires de composteurs individuels lorsque la configuration de l habitat le permet. Cette opération a débuté sur cinq communes : Chonas l Amballan en 2005, Serpaize, Reventin, Villette de Vienne et Moidieu Détourbe en A l heure actuelle, les déchets verts de cuisine et de jardin représentent 30 % du volume et 50 % du poids des ordures ménagères. C est pourquoi, le compostage individuel est un moyen efficace de réduire les quantités à traiter. Si l ensemble des foyers qui en sont déjà dotés utilisent leur composteur, ce sont plus de 300 tonnes d ordures ménagères qui seront détournées de l incinération, soit une économie de plus de /an. De nouvelles communes devraient être équipées en 2007.

3 actu COMPÉTENCES DE LA CAPV : DU NOUVEAU EN 2007 Après quatre ans d existence, la CAPV accentuera son action en assurant de nouvelles compétences à partir du 1 er janvier. DÉCHETS : DES EFFORTS À POURSUIVRE Informatique dans les écoles : Au 1 er janvier 2007, les équipements informatiques des écoles publiques du Pays viennois (moins Seyssuel et Pont Evêque) relèveront de la compétence de la Communauté d Agglomération. Outre l investissement matériel consistant en l achat de postes informatiques et de périphériques, la CAPV assurera également la maintenance du parc (400 machines réparties sur plus de 45 sites) avec le recrutement d un technicien informatique et la mise en place d un contrat global de maintenance. Le budget alloué pour cette opération sera de 160 K pour l année Un rapprochement avec l Inspection académique a déjà eu lieu afin de coordonner les interventions techniques et pédagogiques sur site. Relais Assistantes Maternelles : Depuis sa création en 2002, la CAPV assure la gestion de trois relais d assistantes maternelles qui regroupent environ 340 assistantes maternelles. Une extension de son action dans ce domaine est envisagée, dans la mesure où elle assure depuis 2006 la compétence Action sociale d intérêt communautaire. Au 1 er janvier, la CAPV devrait ainsi assurer le financement des relais municipaux et du relais mutualiste de Vienne ainsi qu une partie du financement du relais situé à St Romain en Gal (géré par la Communauté de communes de Condrieu) et de celui situé à St Clair de Rhône où sont accueillis les enfants de Chonas. Au total, dès 2007, la CAPV assurera le financement des actions vis-à-vis des 600 assistantes maternelles du Pays Viennois. Assainissement collectif et gestion des réseaux d eaux pluviales : Sous réserve de l accord des services préfectoraux, la CAPV devrait prendre en charge dès 2007 la compétence Assainissement collectif qui regroupe la construction et l entretien des réseaux de collecte et de transit des eaux usées ainsi que l épuration. Elle gèrera aussi les réseaux d eaux pluviales. Le territoire de l agglomération compte actuellement environ 400 km de réseaux d assainissement pour un volume annuel d environ 3,4 millions de m 3 domestiques assainis. La majorité des communes sont reliées à la station d épuration du SYSTEPUR d une capacité de équivalents habitants. Celle-ci est située sur la commune de Reventin- Vaugris. Dès 2007, la CAPV mènera d importants travaux de construction et de réhabilitation de réseaux d assainissement. Ils concerneront notamment le raccordement à la STEP du SYSTEPUR des communes de la vallée de la Sevenne et de la vallée de l Amballon. Ce bilan de la collecte sélective sur les 10 premiers mois de l année est encourageant : les quantités de déchets recyclables collectés ont augmenté de 4%. D autant plus que les refus de tri ont, dans le même temps, diminué fortement. Vous triez plus et mieux. Ces deux données soulignent l implication et l effort croissant des habitants ainsi que l engagement de la CAPV dans une politique volontariste de collecte et de recyclage des déchets, concrétisée notamment par l installation de bacs en centre-ville de Vienne, l extension de la collecte sélective en porte-à-porte sur la commune d Estrablin et des actions de sensibilisation régulières. Cependant, en parallèle, la quantité d ordures ménagères collectées a augmenté de 0,76 % en 2006 alors qu elle avait diminué de 1,2 % en La mobilisation contre la hausse des ordures ménagères ne doit pas faiblir, c est la seule façon de maîtriser les coûts de traitement. Consommer mieux, utiliser l autocollant stop-pub, composter les déchets organiques sont autant de solutions pour réduire nos déchets. Pensez-y. Recyclage 03

4 actu DES TRANSPORTS PLUS SÛRS La CAPV veut renforcer la présence humaine sur les lignes de transports dont elle a la responsabilité. Objectif majeur de cette mesure : renforcer la sécurité des usagers. Pour cette 3 ème rentrée scolaire, ce sont près de élèves que la Communauté d Agglomération du Pays Viennois accueille sur les lignes de son réseau de transport. Une fréquentation en légère augmentation cette année. En tant qu autorité organisatrice des transports urbains à l échelle des 18 communes qui la composent, la Communauté d Agglomération du Pays Viennois poursuit sa politique active et volontaire en matière de transport. Ces actions passent notamment par la mise en place du Contrat Local de Sécurité. En collaboration avec le personnel assermenté des sociétés de transport et en recourant aux services d une société spécialisée dans le contrôle qualité des transports, la CAPV entend renforcer la présence humaine sur les lignes, à bord des véhicules ou sur les parkings des établissements scolaires. Cette présence vise plusieurs objectifs : le contrôle des titres de transport ; le renforcement de la sécurité des usagers face aux problèmes ponctuels TRANSPORT de surcharge et d éventuels éléments perturbateurs à bord des véhicules ainsi que le respect de l application du cahier des charges par les sociétés de transport. L effectif du service transport de la CAPV a été renforcé par le recrutement d un agent en Contrat d Avenir. Sa présence sur le terrain permet à la CAPV de disposer d un interlocuteur privilégié et d être au fait des attentes et des besoins de ses usagers. LE CHIFFRE QUI PARLE TEXTILES : PLUS D UN KILO/HABITANT COLLECTÉ EN conteneurs ont été installés sur 16 communes afin de collecter tous les vêtements, le linge de maison ou d'ameublement (draps, couvertures, nappes, rideaux), les chaussures et les articles de maroquinerie. Ne sont pas acceptés les toiles cirées, les chutes de textiles, les chiffons usagés... Plus d informations sur : La société Ecotextile trie les textiles en plusieurs catégories : - 35 % deviennent des vêtements d occasion, - 30 % sont transformés en chiffon d essuyage, - 25 % sont recyclés en fibres textiles (remplissage des matelas, fauteuils de voiture, nouveau textiles ). >1kg s u r l e v i f SIGNALISATION DE L ENTRÉE DES COMMUNES Prochainement, les communes membres de la CAPV seront identifiées sur les principaux axes de circulation par un panneau Commune du Pays Viennois. NOUVEAUX PANNEAUX DE PROMENADES A l automne 2006, les panneaux d information relatifs aux promenades et randonnées en Pays Viennois disposés au départ de chacun des circuits ont été entièrement remplacés. Profitez de la nature de notre territoire en empruntant ces circuits. Plus d informations sur notre site Internet et à l Office de Tourisme de Vienne et du Pays Viennois. 04

5 actu LA CAPV S ENGAGE POUR LE PÔLE MULTIMODAL LE RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES FÊTE SES DIX ANS La Communauté d Agglomération du Pays Viennois a souhaité, aux cotés de nombreux autres institutions partenaires, marquer son engagement dans la mise en œuvre du projet REAL (Réseau Express de l Aire Urbaine Lyonnaise). En signant en septembre 2005, un plan d actions commun ( ), la CAPV souhaite être partie prenante de ce projet essentiel pour son territoire, dont l objectif principal est de développer l intermodalité et la coordination des réseaux de transport afin d offrir un service unifié et combiné aux usagers. La CAPV voit à ce jour la concrétisation sur son territoire d un certain nombre de réalisations initiées par REAL, sur l axe structurant Mâcon-Lyon-Vienne. Les gares de Vienne et Chasse-sur-Rhône doivent bénéficier du renforcement de l offre en TER d ici fin 2006, de la mise en place de dessertes cadencées fin 2007, de l organisation de rabattement en transports collectifs, de remise à niveau et/ou d une requalification en pôle d échanges. Aussi, à échéance fin 2006, les usagers TER du Pays Viennois en direction de Lyon disposeront d une desserte ferroviaire péri-urbaine renforcée. La fréquence des lignes de transport urbain du SUV (Service Urbain Viennois) offrira une correspondance efficace avec les TER, au départ de la gare SNCF de Vienne. Aujourd'hui le territoire viennois s'inscrit résolument dans le bassin de vie de l'agglomération lyonnaise au regard de fonctions importantes comme l'emploi, mais aussi en terme REAL de services (formation, santé et culture). Aussi, favoriser en transports collectifs, l'accessibilité à Lyon et à ses grands services publics apparaît comme primordial. Le futur pôle multimodal de Vienne participe à cette dynamique. Première phase des travaux : début d année 2007 avec la démolition des anciens locaux de la SERNAM. Coût total de l opération à la charge de la CAPV, des Communes de l État et de la Région: environ 5 millions d euros. Cela fait dix ans que le premier relais assistantes maternelles du SIVOM a été créé. Grâce au recrutement de deux animatrices supplémentaires - elles sont aujourd hui trois - le relais a développé l accueil des assistantes maternelles et des parents. En outre, l accueil assuré pendant les temps collectifs a gagné en qualité. Les différents temps festifs, comme la fête de Noël, les pique-niques géants ou encore les sorties se sont multipliés. Plus récemment, l emménagement dans les locaux du plan des Aures à Pont Evêque, véritablement adaptés à l accueil des enfants, a marqué une nouvelle étape dans les actions en direction de l accueil des jeunes enfants au domicile même des assistantes maternelles. Pour fêter ce dixième anniversaire, la journée du samedi 16 juin 2007 a été retenue. Les assistantes maternelles participant à la commission temps festifs sont à l œuvre pour concocter le menu de cette journée qui se déroulera au château de Gémens (Estrablin). Divers ateliers seront organisés ainsi qu un pique-nique géant. De petites surprises viendront également pimenter la journée... ENFANCE s u r l e v i f HALLE SPORTIVE À ST ROMAIN EN GAL Les reconnaissances archéologiques sur l emplacement de la future halle sportive ont été réalisées fin d été Les procédures administratives sont maintenant engagées en vue de la pose de la première pierre au printemps STOP A LA PUB Les imprimés non sollicités («gratuits», publicités ) représentent 18 kg/hab/an. Pour les refuser procurez-vous un autocollant STOP A LA PUB mis à disposition par la CAPV en partenariat avec le Conseil Général. Ils sont disponibles à l accueil de la CAPV, dans les 18 mairies de l agglomération et les maisons de quartiers d Estressin, Malissol, l Isle et Saint Martin. Collés sur les boites aux lettres, ils permettent de refuser les imprimés non sollicités. Les journaux et publications des collectivités (mairie, CAPV, Conseil Général ) continueront d être distribués afin que chaque citoyen reçoive les informations publiques. 05

6 dossier Cohésion sociale LABELLISATION APPROUVÉE La Commission Nationale de Labellisation des Maisons de l Emploi a rendu un avis favorable à la labellisation du projet de Maison de l Emploi et de la Formation sur le territoire de l Isère Rhodanienne et Bièvre Valloire. Cette démarche regroupe l Etat, les Communautés de communes de la Bièvre Valloire et de l Isère Rhodanienne, la CAPV, les ASSEDIC, l ANPE, la Région et les autres partenaires de l emploi. UNE POLITIQUE DE COHÉSION SOCIALE Parce qu elle est un facteur clé de l équilibre d un territoire, la cohésion sociale est un enjeu majeur de toute politique de la ville. C est pourquoi, la CAPV s est engagée dans des initiatives innovantes à destination de différents quartiers sensibles. Ces actions ciblées ne doivent toutefois pas faire oublier que la cohésion sociale ne s arrête pas à quelques secteurs délimités. Son efficacité repose aussi sur l ensemble de l agglomération et de ses habitants. 06

7 NOUVEAU CONTRAT, NOUVELLES ACTIONS Depuis 1994, les communes de la CAPV sont engagées dans une démarche dite de politique de la ville qui vise à apporter des réponses durables aux phénomènes de ségrégation urbaine et sociale. Dans ce cadre, elles disposent aujourd hui d un nouvel outil : le Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Promouvoir des projets de développement innovants et spécifiques dans huit quartiers ciblés de l agglomération, identifiés comme prioritaires. Telle est l application concrète de la politique de la ville mise en place par la CAPV en partenariat avec l Etat, avec qui elle pilote le dispositif, les communes, le Conseil Général de l Isère, la Région Rhône-Alpes, la CAF (Caisse d Allocations Familiales) ou encore le FASILD (Fonds d'action et de soutien pour l'intégration et la lutte contre les discriminations). Des objectifs partagés ont été définis et les moyens financiers mis en commun pour concrétiser cette politique. Base de cet accord, le Contrat de Ville, document de référence qui proposait des objectifs pour , est arrivé à échéance. Pour le remplacer, le gouvernement a mis en place un nouveau cadre contractuel en faveur des quartiers en difficulté : le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS). Son objectif : améliorer la vie quotidienne des habitants des quartiers prioritaires tout en favorisant l égalité des chances entre tous les habitants de l agglomération. Et permettre ainsi une meilleure intégration des territoires en difficulté dans le fonctionnement de la ville et de l agglomération. Grâce à ce nouveau contrat, différentes actions continuent autour des cinq thèmes prioritaires : l habitat et le cadre de vie, l accès à l emploi et le développement économique, la réussite éducative, la santé, la citoyenneté et la prévention de la délinquance. L ensemble de ces questions sera abordé dans un projet de quartier auquel seront associés les partenaires institutionnels, les associations et les habitants. Dès 2007, un certain nombre d actions-phares vont pouvoir être continuées ou développées : l amélioration de la gestion des quartiers (nettoyage, réparation, entretien) ; la création d une Agence de Réussite Educative qui accompagnera individuellement les enfants en difficulté ; des actions pour favoriser l accès à l emploi avec, par exemple, le développement des chantiers d insertion et, en quartiers sensibles, le suivi individualisé des jeunes en recherche d emploi... Outre cette entrée thématique, le CUCS permet de moduler les types de priorité selon les quartiers : - Les quartiers concernés par des dispositifs de régénération, de rénovation ou de revitalisation urbaine. A Vienne : la vallée de la Gère, Malissol et Estressin-Portes de Lyon, à Pont-Evêque le quartier du Plan des Aures ; - Les quartiers pour lesquels il est nécessaire de définir un projet de quartier adapté avec une mobilisation soutenue des dispositifs et crédits de droit commun. A Pont-Evêque : le quartier des Genêts et le quartier Barbières-Château à Chasse-sur-Rhône - Les quartiers qui, malgré une amélioration significative, restent fragiles et nécessitent un accompagnement ciblé autour de quelques priorités. Exemples : Le quartier de L Isle à Vienne et le quartier de la Gare à Pont-Évêque. Le CUCS sera élaboré de manière partenariale durant l année Un travail quartier par quartier va être lancé afin de construire des projets localisés de développement précisant, selon chaque territoire, et à partir d un diagnostic partagé, les axes de projets prioritaires. UN SCHÉMA DES SERVICES LIÉS À L ENFANCE Une action spécifique du projet de l agglomération du Pays Viennois prévoit la définition d un schéma d organisation des services liés à l enfance. Il prendra en compte tous les modes de garde des enfants âgés de 0 à 6 ans (structures collectives, assistantes maternelles, centres de loisirs, garderies avant et après l école). Ce schéma devra permettre, à partir d une étude prospective réalisée en 2006 sur l évolution de la population des communes et de leurs besoins, de déterminer les équipements et les dispositifs à mettre en place pour proposer une offre équilibrée à l échelle du territoire. En lien avec toutes les communes, la Caisse d Allocations Familiales, le Conseil Général et l Éducation Nationale, un plan d actions a été élaboré. Il pourra être développé dès Plus de enfants sont concernés. 07

8 dossier LA RÉNOVATION URBAINE AU CŒUR DU PAYS VIENNOIS Le Pays Viennois s engage aux côtés des communes de Vienne et Pont-Évêque. Un projet de rénovation urbaine associe la CAPV aux communes de Vienne et de Pont-Evêque. Il s applique à l ensemble urbain situé au cœur de l agglomération et composé de la Vallée de la Gère, de Malissol et du Plan des Aures. Déposé en mai dernier auprès de l ANRU, l Agence nationale de rénovation urbaine, il concerne habitants, soit 14 % de la population de l agglomération. Ce projet est porté par la CAPV dans le cadre d un partenariat étroit avec ADVIVO, les communes, le Conseil Régional, le Conseil Général, l État et les autres partenaires. Il correspond à un engagement réel et significatif pour les cinq années à venir, pour lequel chaque partenaire contribuera à l effort prévu de 60 millions d euros. L ANRU est sollicitée à hauteur de 30% au titre du Plan national de cohésion sociale. VALLÉE DE LA GÈRE - VIENNE Ce quartier assimilé à une zone urbaine sensible compte habitants, soit 18 % de la population communale. On y trouve un habitat diversifié, avec logements dont 967 logements sociaux et 231 privés conventionnés. L objectif est d intervenir en profondeur sur cet axe vital pour l agglomération, en l intégrant dans son centre urbain. Des engagements significatifs ont été pris : la réhabilitation du parc de logements privés et publics, la valorisation des friches industrielles et l installation d équipements publics d agglomération comme le siège de la Communauté d Agglomération et, à terme, la Maison du Département et le pôle muséographique. Coût : K. UNE ACTION VOLONTAIRE SUR L HABITAT Le projet de rénovation urbaine doit permettre de diversifier l offre de logement. Il consiste à créer des quartiers plus mixtes, en mêlant le parc aidé avec le parc privé, en location ou en accession, mais aussi à rechercher la complémentarité entre les logements et les activités (implantation de bureau et de services). Le projet prévoit d ici 2011 : logements locatifs sociaux démolis dans les zones urbaines sensibles (ZUS) ; logements locatifs sociaux reconstruits, dont 56 dans les ZUS et 78 dans les autres communes ; logements en accession sociale ou privée créés dans les ZUS, dont 12 maisons à ; - 76 logements transformés en locaux d activité dans les ZUS, avec notamment l implantation du siège d ADVIVO au Plan des Aures. 08

9 UN EFFET D ENTRAINEMENT Grâce à son articulation avec les projets de l agglomération, le dossier de renouvellement urbain a un effet de levier, notamment au niveau du développement économique. De nouveaux projets peuvent voir le jour avec de vraies chances de réussite. Par exemple, la création d une zone d activités artisanales au Plan des Aures et m 2 de nouveaux bureaux sur l ensemble des quartiers. Au cœur de l agglomération, le projet sur la Vallée de la Gère permet d envisager ce quartier comme un patrimoine à valoriser. Et, du côté des déplacements, le Plan de Déplacements Urbains et l organisation des transports publics voient leurs priorités réorganisées. PLAN DES AURES - PONT-ÉVÊQUE, Zone urbaine sensible de habitants, soit 23% de la population communale. Le quartier est composé exclusivement de logements sociaux (493). L objectif est de rompre radicalement avec l image de grand ensemble, en valorisant l habitat et en apportant de la mixité d usage. Cela passera par l installation du siège d ADVIVO, la démolition de 60 logements et la construction d une nouvelle offre de logements (sociaux et privés). Coût : K. MALISSOL - VIENNE Zone urbaine sensible de habitants, soit 9 % de la population communale. Le quartier compte logements dont 900 logements sociaux. L objectif est de s appuyer sur les atouts du quartier et son environnement, en aménageant un véritable cœur de village et en développant un habitat de qualité. Cela passera par la construction de 12 maisons à , la rénovation du groupe scolaire, l aménagement d un véritable cœur de quartier, de nouvelles démolitions et des reconstructions adaptées ainsi que la création d une zone 30. Coût : K. L AMBITION D UNE NOUVELLE OPAH Adopté en 2006 par le Conseil Communautaire, le nouveau Programme Local de l Habitat de l agglomération viennoise compte l étude d une nouvelle procédure d Opération Programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) intercommunale. Si une OPAH est déjà en cours, depuis et pour trois ans, sur différents quartiers de Vienne, une nouvelle OPAH intercommunale est considérée comme une réelle opportunité pour les autres communes de la CAPV. C est pourquoi, celle-ci présentera un projet à l Etat afin que ce dernier puisse prévoir une enveloppe financière qui permettra de démarrer une OPAH intercommunale dès le début de l année Ses enjeux sont, pour le Pays Viennois, dans l ordre d importance : le logement des personnes âgées, le logement des jeunes et la transformation des bâtiments agricoles en logements. La nouvelle procédure intercommunale vise en effet à répondre à un réel besoin sur le Pays Viennois dans la mesure où de nombreux propriétaires occupant leur logement ont de faibles ressources. Aujourd hui, d entre eux pourraient bénéficier de subventions de l Agence NAtionale de l Habitat (ANAH), soit 792 ménages très modestes, 678 modestes et 1795 majorés. Un nombre important de locataires à faibles ressources sont également concernés. L OPAH permettra de débloquer des aides de l ANAH pour plusieurs centaines de logements (450 logements) repérés dans les communes. Ces aides pourront, soit être versées aux propriétaires qui occupent leurs logements, soit au profit de propriétaires qui s engagent à louer leurs logements en dessous d un plafond (équivalent au parc social public) à des personnes disposant de faibles ressources. 09

10 vie d agglo Aménagement LA NOUVELLE DIMENSION DE L ESPACE ST GERMAIN Depuis quelques années, les habitants du Pays Viennois ont pu assister à la mutation de l Espace St Germain. Un virage décisif a été pris cet automne 2006 avec la décision de faire construire sur cet espace un ensemble immobilier à vocation tertiaire destiné à doubler la capacité d accueil des entreprises sur St Germain. bâtiments en cohérence avec l unité globale du site ; un équilibre entre les espaces verts, parkings et les bâtis. Un des enjeux principaux était d insérer harmonieusement une masse bâtie importante dans le site de l Espace St Germain, en composant avec un élément fort du site, la place d Armes reconvertie en place centrale et les bâtiments environnants. Immobilier Depuis plusieurs années, la Communauté d Agglomération du Pays Viennois souhaite faire de Vienne un pôle tertiaire au niveau de la région urbaine de Lyon. C est même l un des trois axes stratégiques du développement de l agglomération pour les 20 prochaines années, inscrit dans le projet d agglomération voté l an dernier. Très naturellement, l Espace Saint Germain s est imposé comme site prioritaire pour l implantation de ce type d activités. De la caserne militaire qu il était, il est petit à petit devenu un véritable quartier économique qui regroupe environ 80 employeurs. Le projet immobilier de parc tertiaire de m 2 qui sera implanté en son sein offrira une image forte, positive, attirante et de grande qualité architecturale. Ce parc sortira des standards habituels pour bâtir un espace vivant et confortable qui proposera aux futurs utilisateurs un cadre harmonieux où il fera bon vivre et travailler. Les professionnels de l immobilier qui ont été sélectionnés par la CAPV pour bâtir ce projet ont particulièrement porté leurs efforts sur : une organisation cohérente, d une grande lisibilité, simple et fonctionnelle ; la qualité architecturale et environnementale du projet ; une implantation des Les constructions seront réparties en six immeubles de quatre niveaux qui s articuleront autour de patios en référence à l urbanisme de la ville romaine antique. Le choix d immeubles peu élevés répond au souhait de créer un ensemble respectant la typologie de l Espace St Germain et du reste du quartier. Cet urbanisme prend en compte des préoccupations d ordre environnemental avec la création d espaces extérieurs ombragés dans lesquels pourront se développer les prolongements extérieurs des activités des rez-de-chaussée. Cette composition très morcelée atténue et disperse la présence du stationnement aérien, rendu obligatoire par l impossibilité de créer des sous-sols de parkings. Le traitement paysager des abords des immeubles sera dans la continuité des ordonnancements de platanes de l ancienne place d Armes. La disposition des bâtiments permettra de créer un grand nombre d entrées distinctes et de donner une autonomie à tous les bâtiments, attribuant à chaque futur usager une adresse bien identifiée. Chaque plateau pourra ainsi facilement se découper en lots allant de 50 à 400 m 2 suivant la demande. CHIFFRES CLÉS - Date prévisionnelle de début de construction : juin Date prévisionnelle de livraison : septembre 2008 pour la tranche 1. - Nombre de salariés nouveaux sur le site : entre 400 et Nombre de m 2 construits : environ m 2 de SHON répartis en 3 tranches. 10

11 ADRESSES UTILES INTERVIEWCHRISTIAN TROUILLER Pouvez-vous nous décrire rapidement ce projet? Christian Trouiller : En réponse aux demandes locales fortes et dans le cadre de la volonté de positionner le Pays Viennois comme un pôle tertiaire, la Communauté d'agglomération du Pays Viennois souhaite développer l'espace St Germain en permettant la création d'un ensemble immobilier à vocation tertiaire. Cet ensemble immobilier devrait correspondre à m 2 de bureaux, soit un doublement de la surface de bureaux actuelle sur le site. Quels en sont les enjeux? C-T : Il devrait marquer, par son empreinte architecturale et par sa qualité, environnementale notamment, la volonté de la CAPV de se positionner comme pôle tertiaire complémentaire à l offre lyonnaise. Le positionnement tertiaire de l agglomération du Pays Viennois est un axe fort du Projet d Agglomération. L objectif est de développer un tissu d activités de services, en s appuyant sur les caractéristiques intrinsèques du territoire, en profitant de sa situation géographique privilégiée et enfin, en utilisant les relations économiques naturelles du bassin du Pays Viennois avec le territoire de la Communauté Urbaine de Lyon. En quoi est-il un projet d'envergure métropolitaine? C-T : La région Rhône-Alpes, 2 ème région économique française fortement industrialisée, connaît à l'instar de l'économie nationale, une progression significative des services. Ceux-ci représentent un enjeu fort de développement pour la CAPV, située sur des flux de communication nationaux et internationaux de premier plan et à très grande proximité de la métropole lyonnaise. Ce projet doit permettre d apporter une offre complémentaire à celle existante au cœur de Lyon ; complémentaire notamment par sa gamme de prix et par son environnement. L objectif est d apporter aux entreprises de services un niveau de qualité élevé et une proximité aux équipements métropolitains (transport, université, recherche), tout en privilégiant les atouts d être dans une petite ville (cadre de vie, convivialité, lien fort du tissu économique ). Ce projet est-il public ou privé? C-T : La Communauté d'agglomération du Pays Viennois a décidé de laisser aux professionnels de l immobilier la responsabilité de ce projet, tout en gardant la maîtrise de l opération. Nous avons ainsi sollicité plusieurs opérateurs en leur demandant de nous présenter ce qu ils étaient capables de réaliser sur la base d un cahier des charges que nous leur avons fixé. Suite à cet appel à projets, nous avons retenu une équipe constituée des entreprises MCG, et CFA Groupe Financière Duval, en collaboration avec le cabinet d architecture Faure & Devigne et en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations. Le gros œuvre devrait être réalisé par l entreprise Chenu. La CAPV a joué son rôle d impulsion du projet. Le secteur privé se chargera de sa réalisation et de sa commercialisation, en lien bien évidemment avec Pays Viennois Développement, l agence économique de la CAPV. Un dernier mot? C-T : Je souhaite rassurer tous ceux qui apprécient l esprit St Germain. Il y aura toujours de la place sous les platanes pour accueillir les joueurs de boules. Je ne souhaite pas que ce projet perturbe la douceur de vivre caractéristique de St Germain. Relais Assistantes Maternelles : tél Contrat de Ville : tél Téléalarme : 54, Avenue Berthelot, VIENNE, tél Stade Nautique : RN 502, ST-ROMAIN-EN-GAL, tél , Fax Politique de la Ville Contrat de ville-plh: tél PLIE (Plan Local pour l Insertion et l Emploi) : 16, Rue Emile Romanet, VIENNE, tél , Fax Prévention Sécurité-CISPD : tél AAVDASE (Association de l Agglomération Viennoise pour le Développement de l Action Socio Educative) : 9, rue du 11 Novembre, VIENNE, tél MIJIR (Mission Intercommunale Jeune Isère Rhodanienne) : 9, rue Laurent-Florentin, VIENNE, tél RIVHAJ (Relais d Initiative dans la Ville pour l Habitat des Jeunes) : tél DÉCHETTERIES Vienne : tél Pont- Evêque : tél Horaires d ouverture : Du lundi au samedi 8h - 18h Villette-de-Vienne : tél Chasse-sur-Rhône : tél , Horaires d ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h30, samedi de 9h à 18h30. SERVICE ENVIRONNEMENT Collecte sélective / Ordures ménagères Centre d Enfouissement Technique (CET) : tél DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Vous avez un projet d extension, ou de création d entreprise, vous recherchez un bâtiment ou un terrain disponibles, vos contacts sur le territoire de la CAPV : Thomas PRIEUR, Pays Viennois Développement : 30, av. du Général Leclerc, Espace St Germain, Bât. Antarès, B.P. 263, VIENNE Cedex, tél Christian Trouiller, Président de la CAPV et l architecte du projet, comme son promoteur, ont eu l occasion de présenter les esquisses aux entreprises de l Espace St Germain, lors d un repas d automne organisé sous les platanes le 29 septembre dernier. Communauté d agglomération du Pays viennois 30, av. du général Léclerc Espace Saint Germain- bât. Antarès B. P VIENNE cedex Tél. : Fax : Site internet : Conception / Rédaction / Réalisation : Esprit Public Impression : Lamazière Tirage : exemplaires Tous droits de reproduction réservés Crédits Photos : Digital Décorative, M. L Haoua, CAPV Directeur de la Publication : Christian TROUILLER 11

12 vie d agglo Culture FANTAISIE MUSICALE EN PAYS VIENNOIS Le Théâtre de Vienne propose depuis 2004, dans le cadre de la convention de partenariat avec la CAPV, de décentraliser un spectacle dans six communes du Pays Viennois. Une création originale animera le Pays Viennois du 25 janvier au 4 février. Proposé par le Théâtre de Vienne, un cirque musical pour un public familial Le Jazz fait son cirque Et vice et Versa réunira la compagnie des Nouveaux Nez (implantée à la Maison des Arts du Clown et du Cirque de Bourg St-Andéol en Ardèche) et des musiciens de la Cavajazz d Alba la Romaine (association affiliée à la Fédération des scènes de Jazz). Ces artistes présenteront une création où se croisent l imaginaire burlesque et poétique des Nouveaux Nez et la fantaisie musicale des musiciens du Jazz, chacun jouant d instruments tirés de la tradition musicale du cirque : accordéon, flûtes, youkoulélé, trombone, clarinette, guitare, claviers, mais aussi contrebasse, violoncelle électrique, scie, batterie... Ils animeront également un atelier "musique et clown" pour les classes ayant un projet artistique "cirque" dans trois écoles des communes de la tournée. Une intervention d'un musicien et d'un conférencier sur l'histoire du jazz dans autres écoles est aussi envisagée. Ces actions sont mises en place dans le cadre de la convention de jumelage entre le Théâtre de Vienne et l'inspection d'education Nationale du secteur de Vienne 1 (pays viennois). 25 janvier (20h30) Théâtre de Vienne. 27 janvier (20h30) salle des fêtes de Serpaize. 29 janvier (20h30) salle des fêtes de Jardin. 31 janvier (2030) salle des fêtes de Pont-Evêque. 2 février (20h30) salle des fêtes de Septème. 4 février (16h) salle des fêtes de Reventin-Vaugris. Économie LE MICROCRÉDIT À L HONNEUR L'activité de microcrédit consiste généralement en l'attribution de prêts de faible montant à des entrepreneurs ou des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. A l origine, il s est surtout développé dans les pays en développement où il a permis de concrétiser des microprojets favorisant ainsi l'activité et la création de richesse. Le 13 octobre 2006, la mise en place et le développement à grand échelle de ce système ont été récompensés par le prix Nobel de la paix attribué conjointement au Bangladesh Muhammad Yunus et à la banque qu'il a créée, la Grameen Bank. En France, le principal opérateur est l'association pour le droit à l'initiative économique (ADIE). Elle délivre 6 à prêts par an à des chômeurs ou Rmistes créateurs de leur propre emploi. L'association compte plus de 130 agences sur toute la France dont une intervient directement sur notre secteur. Depuis le début de l année 2006, la CAPV apporte un soutien financier et logistique à l ADIE. Ainsi, une permanence a lieu tous les mercredis matin au sein de la Pépinière d Entreprise du Pays Viennois, située bâtiment Antarès, Espace St Germain à Vienne. Pour rencontrer l ADIE ou pour tous renseignements, contacter Emmanuelle Cabrol, Conseillère ADIE, au ou Pays Viennois Développement au s u r l e v i f COUP DE JEUNE POUR LA PISCINE EYZIN PINET La rénovation du stade nautique d Eyzin Pinet est largement engagée. La création d une île aux enfants constituera un nouvel attrait pour les futurs utilisateurs. La modification du bassin d initiation qui passe d 1,60m à 1,20m de profondeur favorisera l apprentissage de la natation du jeune public. DROITS DES SOLS : L INTERCONNEXION Le service informatique de la CAPV a mis en place fin 2006 une solution sécurisée qui permet à toutes les communes de l agglomération de saisir les dossiers d urbanisme (permis de construire, de travaux...) sur des serveurs afin de simplifier le processus d instruction des demandes. Coût de l opération : 5000 RECYCLAGE DESS BOUTEILLES D HUILE La bouteille d huile en plastique n est plus indésirable dans notre bac jaune. En effet, le processus de recyclage est désormais possible, pour les flacons et bouteilles en plastique ayant contenu des corps gras. Aussi, n hésitez plus, votre flacon de mayonnaise, ou bien votre bouteille d huile, peut désormais partir au recyclage. 12

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX I. POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 Identification Commune de Saint Paul BP 44 97 861 Saint Paul Cedex Contact : Pôle Aménagement

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif 1 Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif Discours de Madame le Maire Vendredi 12 avril 2013 Mesdames,

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier Contacts presse : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 - emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS. Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION

PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS. Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION SOMMAIRE I.Contexte et histoire du projet II. Les objectifs du projet III.

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial Département de la Gironde Préfecture de la Gironde Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon et du Val de l Eyre SYBARVAL ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC Document d Aménagement Commercial du 17 décembre

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE Vers une société plus humaine Budget 2003-2004 Pour un logement plus accessible ISBN 2-550-40544-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2003 Date de parution :

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE CARREFOUR FRANCE Représenté par Madame Isabelle CALVEZ Directrice des Ressources Humaines & Pôle emploi Représenté par Monsieur Thomas CAZENAVE Directeur Général Adjoint en

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES. Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue»

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES. Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue» 2 AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue» 4 Belle vue : le site Pérenchies Rue de la Prévôté Le site représente pour la commune

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE Aménagement du terrain du Bel Air - Présentation du dossier de consultation des entreprises Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal

Plus en détail

Appel à projets culturels Règlement de consultation

Appel à projets culturels Règlement de consultation Appel à projets culturels Règlement de consultation Préambule : La notion de bassin de vie complémentaire urbain/rural est le fondement de la création et du positionnement stratégique du Syndicat mixte

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

sommaire Contacts presse : Dossier de presse I - le departement de la seine-maritime aux côtés des jeunes... 3

sommaire Contacts presse : Dossier de presse I - le departement de la seine-maritime aux côtés des jeunes... 3 sommaire I - le departement de la seine-maritime aux côtés des jeunes... 3 II - les 9 èmes rencontres jeunesse... 5 III - les dispositifs en faveur de la jeunesse... 9 IV - informations pratiques... 10

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé :

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé : Forum N 2 Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Présidence et animation : Véronique FAYET, membre du bureau de l UNCCAS Intervenants : Serge FRAYSSE, directeur

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPERATION

ACCORD-CADRE DE COOPERATION ACCORD-CADRE DE COOPERATION ENTRE Le Groupe AREVA 27-29 rue Le Peletier 75433 Paris cedex 09 Représenté par son Directeur des Ressources Humaines, Philippe VIVIEN Le ministère de l emploi, de la cohésion

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE..

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. Entre : Le SIOM, dont le siège est situé au Chemin départemental

Plus en détail

Les Villas Pélissier à Rouen. Photographies : Eric Bernath

Les Villas Pélissier à Rouen. Photographies : Eric Bernath Les Villas Pélissier à Rouen Collection images 4 Photographies : Eric Bernath Collection images Les Villas Pélissier à Rouen Eric Bernath Septembre 2012 Ministère de l'ecologie, du Développement durable

Plus en détail

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Adoptée le 06 novembre 2014 Charte de la ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain 1 Sommaire Préambule... 3

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES LA SCOP E2S Acteur de l économie sociale et solidaire, E2S Développement s inscrit dans une recherche d innovation sociale pour répondre à des

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier Contacts presse : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 - emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

CONVENTION. Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière»

CONVENTION. Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière» CONVENTION Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière» Entre : LA VILLE DE NANTES, représentée par Madame Michèle FRANGEUL, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE D AGDE

CONTRAT DE VILLE D AGDE CONTRAT DE VILLE D AGDE Appel à Projet 2015 Note de Cadrage 1 Appel à projet Contrat de Ville d Agde 2015 Note de cadrage 1) Eléments de cadrage La Politique de la Ville est une politique de cohésion urbaine

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Introduction La manière dont l enfant met à profit son temps libre en dehors du temps est importante pour : - sa réussite, - l épanouissement

Plus en détail

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE Janvier 2011 EDITO du président «L agenda 21 du Pays de l Arbresle est issu d une réflexion commune; il a été acté par la délibération du conseil

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS»

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» PDU PRESENTATION DE LA DEMARCHE La Communauté d Agglomération du Beauvaisis a lancé en février 2009,

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets signe un accord-cadre pour la réduction des déchets La Communauté d Agglomération de Montpellier assure, depuis 1991, le traitement des déchets ménagers et assimilés. Depuis plus d une quinzaine d année,

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU Apporter au territoire l eau de qualité répondant à ses besoins Préserver la ressource en eau Garantir l accès à l eau pour tous Inciter à une consommation responsable Réduire l impact des eaux usées sur

Plus en détail

L accès au logement social et la réforme des attributions

L accès au logement social et la réforme des attributions 5 juin 2015 L accès au logement social et la réforme des attributions Rencontre régionale hébergementlogement USH 1 Gestion de la demande et des attributions : Les grands principes 2 Le contexte de la

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

Dossier : Gardons notre ville propre!

Dossier : Gardons notre ville propre! Dossier : notre ville propre! propreté notre ville propre! La propreté d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à Maubeuge

Plus en détail