Histoire Séance No 6 La seconde guerre mondiale (2)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Histoire Séance No 6 La seconde guerre mondiale (2) 1942-1945"

Transcription

1 Histoire Séance No 6 La seconde guerre mondiale (2) (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 1

2 Objectifs pédagogiquesp Comprendre les causes du second conflit mondial Découvrir les grandes étapes de la guerre Analyser les spécificités de ce conflit Comprendre les conséquences de cette guerre (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 2

3 Une série s de questions Comment est le monde en 1939? Quelles sont les causes de la guerre? Que s est il passé pendant la guerre? Quelles ont été les conditions de vie des combattants et des civils? Quelles sont les caractéristiques de cette guerre par rapport aux conflits passés? Quel est le bilan de la guerre? (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 3

4 Plan Le monde en 1939 Les causes de la guerre Le déroulement du conflit : Victoires de l Axe : Victoires alliées Une guerre mondiale, une guerre totale Résistance et collaboration Les génocides Bilan de la guerre (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 4

5 guerre mondiale La situation au 1/1/43 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 5

6 guerre mondiale Photographe inconnu (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 6

7 guerre mondiale : Le front de l Est l (1) Le front de l estl Peintures par Benjamin Freudenthal & Lam van't Hof. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 7

8 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Stalingrad L offensive allemande de l été 42 a ouvert la voie des steppes entre le Don et la Volga, des champs pétrolifères du Caucase, mais les Russes restent accroché à la rive nord de la Volga et tiennent toujours quelques quartiers de Stalingrad sur la rive sud. Une effroyable bataille d usure oppose pendant plusieurs mois l armée de Von Paulus aux soviétiques arc-boutés aux ruines de la cité. Pendant que cette bataille consomme les réserves allemandes, une contre-offensive soigneusement préparée prend en tenaille la ville et encercle Paulus et ses hommes. Pris au piège, les Allemands capitulent le 2 Février 43. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 8

9 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Stalingrad Les combats font rage dans une ville en ruine. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 9

10 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Stalingrad La victoire soviétique (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 10

11 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Koursk Le flanc nord des lignes de communication devenant vulnérable, les nazis font retraite en deçà de leurs position de juin 42. Les Allemands font une dernière tentative à l été 43 dans la région de Koursk. C est la plus grande bataille de chars de l Histoire et, une nouvelle fois, les soviétiques prennent l avantage. Dès lors le rouleau compresseur de l Armée Rouge se met en marche : une offensive générale regroupant canons et chars permet de libérer la totalité du territoire russe à la fin de l année 43. Les combats vont se poursuivre sur les sols baltes et polonais pendant toute l année 1944 mais la route de Berlin est désormais ouverte. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 11

12 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Koursk Blindés russes et allemands pendant la bataille (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 12

13 guerre mondiale : Le front de l est l (2) La bataille de Koursk Déluge de feu des fusées sol-sol Katiouchas (Orgues de Staline) en action, préparant le terrain aux blindés soviétiques restés en retrait (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 13

14 guerre mondiale : Combats d Afrique d et de MéditerranM diterranée Combats d Afrique d et de MéditerranM diterranée e (2) Peintures par Robert Taylor Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 14

15 guerre mondiale : Combats d Afrique d et de Méditerrannée (2) Afrique du Nord Après la bataille d El Alamein, l Afrika Korps recule de 1200 km et Rommel rentre en Europe. Le débarquement américain de novembre 1942 au Maroc et en Algérie ouvre un second front africain. Celui-ci a beaucoup de conséquences pour la France (Diapo suivante). Les Allemands s installent en Tunisie mais après de violents combats, au printemps 43, les forces de l Axe sont définitivement chassées d Afrique. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 15

16 guerre mondiale : Combats d Afrique d et de Méditerrannée (2) Afrique du Nord Débarquement près d Alger (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 16

17 guerre mondiale : Combats d Afrique d et de Méditerrannée (2) Conséquences du débarquement d en Afrique du Nord Les Allemands occupent la «zone libre» pour contrôler la rive Nord de la Méditerranée. La flotte française, encore intacte, se saborde pour ne pas tomber entre les mains des nazis. Après quelques velléités de résistance des pétainistes, l armée française d Afrique repasse du côté des Alliés Le problème du leadership de ce territoire libéré et de l établissement d un gouvernement français en Algérie se pose. Le Général de Gaulle, chef de la France Libre, est le candidat naturel mais les Américains préféreraient le Général Giraud, récemment évadé d Allemagne. L Amiral Darlan, ex pétainiste repassé du côté des Alliés, trouble encore plus le jeu. Après l assassinat de Darlan, De Gaulle finit par s imposer et le Gouvernement provisoire de la France Libre s installe à Alger. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 17

18 guerre mondiale : Combats d Afrique d et de Méditerrannée (2) Conséquences du débarquement d en Afrique du Nord De Gaulle et Giraud, à la conférence de Casablanca, se serrant la main à la demande de Roosevelt et Churchill Conférence de Casablanca (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 18

19 guerre mondiale : Libération de l Europel La libération de l Europel (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 19

20 guerre mondiale : Lea libération de l Europel La guerre aériennea Pendant toutes les années 1942, 43 et 44, l aviation stratégique allée (Bombardiers lourds) va pilonner les villes allemandes pour terroriser les populations et détruire le potentiel industriel. L épisode le plus dramatique est la destruction de la ville de Dresde en février 45 ( à morts). L aviation tactique (bombardiers légers et chasseurs bombardiers) va s attaquer aux objectifs militaires et logistiques dans les pays occupés, pour préparer les débarquements. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 20

21 guerre mondiale : Libération de l Europel La guerre aériennea Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 21

22 guerre mondiale : Libération de l Europel La guerre aériennea Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 22

23 guerre mondiale : Lea libération de l Europel Les opérations en Italie La libération de l Afrique du Nord permet d envisager la reconquête de l Europe par le sud, alors même que Staline exige un second front européen pour soulager la pression allemande sur le front de l est. C est d abord la libération de la Sicile. Les Alliés débarquent en Italie (10 juillet 43) Les Italiens se révoltent et chassent Mussolini (25 juillet) Le nouveau gouvernement de Maréchal Badoglio demande l armistice (3 septembre) Mais les Allemands réagissent et envahissent le Nord de l Italie. Un commando libère Mussolini qui crèe une république fantoche à Salo. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 23

24 guerre mondiale : Libération de l Europel Les opérations en Italie Libération de Mussolini Débarquement en Sicile (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 24

25 guerre mondiale : Lea libération de l Europel Les opérations en Italie Alors que le sud est sous le contrôle des Alliés, les Allemands établissent une ligne de défense entre Rome et Naples qui va tenir de septembre 1943 à juin C est la victoire du mont Cassino qui ouvre la porte de Rome Les troupes françaises du Gal Juin contribuent à cette victoire Rome est libérée le 4 juin 44 Une lente remontée vers la Plaine du Pô se poursuit jusqu au printemps 45 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 25

26 guerre mondiale : Libération de l Europel Les opérations en Italie Ruines du monastère de Monte Cassino Troupes franco-marocaines à Monte Cassino Généraux Clark, Juin et Alexander dans Sienne libérée Soldats sikhs à Monte Cassino (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 26

27 guerre mondiale : Lea libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Le 6 juin 1944, les troupes alliées sous le commandement des généraux Eisenhower et Montgomery débarquent sur les plages normandes bateaux de guerre, 736 navires de soutien, 864 cargos et engins et péniches débarquent véhicules et hommes sur les plages Utah Beach (US), Omaha Beach (US), Gold Beach (UK), Juno Beach (Can) et Sword Beach (UK). La bataille des plages est rapidement gagnée et la tête de pont consolidée. Cherbourg est le premier grand port libéré. Le 15 Août, le débarquement en Provence, avec la 1 ere Armée du Gal de Lattre a pour objectif de fermer la tenaille pour les troupes allemandes du sud-ouest. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 27

28 guerre mondiale : Lea libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Images d Omaha beach Source images : Academic American Encyclopedia (Electronic version) (C) 1992 Grolier Inc Danbury CT (C) Source Charles sonore Marca : De Gaulle Le Rebelle Jean Lacouture Cours programme 3 e (Histoire) Page 28

29 guerre mondiale Le débarquement d de Normandie (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 29

30 guerre mondiale : Libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Soldats écossais en Normandie Le Gal Eisenhower et des parachutistes US Sur les plages du débarquement (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 30

31 guerre mondiale : Libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Tanks Sherman en Normandie Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 31

32 guerre mondiale : Libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Combats en Normandie Le Gal Patton Peintures par Jody Harmon. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 32

33 guerre mondiale : Libération de l Europel Le débarquement d de Normandie Carte des opérations en Normandie (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 33

34 guerre mondiale : Libération de l Europel Le débarquement d de Provence Carte des opérations en Provence De Lattre et son état-major (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 34

35 guerre mondiale : Libération de l Europel La situation en Août t 1944 La percée d'avranches et la réduction de la poche de Mortain ont permis de consolider la tête de pont constituée lors du Débarquement de Normandie. Les troupes anglo-américaines foncent vers la Seine et la Loire. Un second front s'ouvre dans le sud avec le Débarquement de Provence. Pour ne pas être encerclées, les troupe allemandes stationnées dans le sud-ouest foncent vers le nord. Dés l'annonce du Débarquement, la Résistance a lancé plusieurs actions pour libérer certaines portions du territoire et freiner la retraite allemande. Ces actions sont parfois durement réprimées (Vercors, Mont Mouchet, Tulle, Oradour..). A Paris, le Comité National de la Résistance, dominé par les communistes, s'est prononcé pour l'insurrection. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 35

36 guerre mondiale : Libération de l Europel La situation en Août t 1944 Débarquement en Normandie Offensive MONTGOMMERY vers la Belgique et la Hollande Offensive PATTON vers la Loire et la Bretagne La 2ème DB de LECLERC fonce vers PARIS insurgée PARIS Jonction des forces alliées Forces Alliées Les maquis libèrent le Sud Ouest Débarquement en Provence (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 36

37 guerre mondiale : Libération de l Europel Paris se soulève Les gaullistes de PARODI et de CHABAN ne peuvent que donner leur aval à l'ordre d'insurrection. PARIS se couvre de barricades. Le colonel FTP ROL TANGUY prend le commandement de l'etat Major FFI. Prise de la Préfecture de Police. Ordre d'hitler à VON CHOLTITZ : Détruire PARIS. Communistes et Gaullistes sont d'accord sur un point: les Forces Alliées doivent intervenir au plus vite. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 37

38 guerre mondiale : Libération de l Europel Les combats de la Préfecture de Police Combats à la Préfecture de Police Photo?????? (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 38

39 guerre mondiale : Libération de l Europel La libération de Paris Le trève négociée par le consul NORDLING permet aux insurgés, à court de munitions, de gagner un temps précieux qui permet de convaincre EISENHOWER de lancer sur PARIS la 2ème D.B. de LECLERC et la 4 ème Division du 5ème Corps Américain. En provenance de la Beauce, les trois Groupements de DIO, LANGLADE et BILLOTE filent sur la capitale en rencontrant une forte résistance. Le détachement du Capitaine DRONNE est le premier à atteindre la Porte d'italie, le 24 au soir. Les combats durent toute la journée du 25 autour des points de résistance allemands (Sénat, Chambre de Députés, Quai d'orsay, Rivoli, Etoile, République et Ecole Militaire). A 16 h, VON CHOLTITZ signe l'acte de capitulation, paraphé par LECLERC et ROL TANGUY. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 39

40 guerre mondiale : Libération de l Europel L entrée e de la 2 e DB Le Gal Leclerc pendant la libération de Paris Photo National Archives Washington (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 40

41 guerre mondiale : Libération de l Europel Les combats de rue autour des poches de résistance r allemandes Combats dans les rues de Paris Photo U.S.I.S. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 41

42 guerre mondiale : Libération de l Europel Le triomphe des Champs Elysées Sans prévenir l'etat-major des Alliés, De GAULLE rejoint LECLERC dans son PC de la Gare Montparnasse, puis s'installe au Ministère de le Guerre qu'il a quitté en Juin 40. Pour les Parisiens, De GAULLE est un nom et une voix. Il sait qu'il doit devenir un visage. Il organise un grand défilé des Champs Elysées à Notre Dame. Le pari est risqué compte tenu de la situation militaire précaire, mais ce défilé "fera l'unité politique de la France". Malgré quelques coups de feu à la Concorde et une fusillade dans Notre Dame, c'est l'apothéose, qui consacre définitivement la légitimité du Général De GAULLE aux yeux des autorités Alliées. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 42

43 guerre mondiale : Libération de l Europel Le triomphe des Champs Elysées De Gaulle, Bidault, Koenig et Leclerc Photographe inconnu (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 43

44 guerre mondiale : Libération de l Europel Quiz Juin 1944-Ao Août t 44 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 44

45 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La chute du IIIe Reich Peintures par Davis Shepherd. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 45

46 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La chute du IIIe Reich En septembre, la France est pratiquement libérée (hormis l Alsace) D octobre à décembre, les combats sont rudes en Alsace et en Belgique/Hollande, et, contre toute attente, les Allemands lancent une contre-offensive dans les Ardennes à fin décembre 45. Après quelques jours de flottement, cette offensive est repoussée et la bataille d Allemagne s engage en janvier 45. Le Rhin est atteint, puis franchi (Pont de Remagen) Américains et Français occupent le sud. Ils atteignent le repaire d Hitler dans les Alpes tyroliennes (Berchtesgaden) Les Anglais libèrent la Hollande et foncent vers Hambourg. Les Américains atteignent l Elbe à Torgau où ils rencontrent les avant-gardes soviétiques. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 46

47 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich Combats dans les Ardennes Prisonniers américains suite à la Contre-offensive allemande Troupes US vers Bastogne Chars américains dans les Ardennes (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 47

48 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich Campagne d Allemagned Chars alliés en Allemagne Russes et Américains se rencontrent (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 48

49 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La chute du IIIe Reich Après la victoire de Stalingrad et la libération du territoire soviétique, les russes relancent une offensive au Printemps 44 en direction de la Finlande, des pays baltes et de la Pologne. Ils stoppent devant Varsovie, ce qui permet aux Allemands de détruire le reste de la ville au cours des combats qui les opposent aux résistants polonais. Plus au sud, la Roumanie et la Bulgarie sont envahies et la jonction est faite avec les partisans yougoslaves du Maréchal Tito. La dernière campagne démarre en décembre 44 : Staline profite du fait que la pression allemande est moins forte à l est en raison de la contre-offensive des Ardennes. Les troupes russes pénètrent en Prusse orientale, en Silésie, en Hongrie et en Tchécoslovaquie. Le 26 avril 1945, elle font la jonction avec les troupes US à Torgau. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 49

50 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La chute du IIIe Reich Offensive russe sur l Elbe Troupes russes libérant une ville polonaise Résistants polonais à Varsovie en 1944 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 50

51 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La chute du IIIe Reich (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 51

52 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La prise de Berlin A partir du 26 avril, le front se résume à la bataille de Berlin Le maréchal Joukov fait écraser la ville sous le feu de canons. Pour ne pas tomber aux mains des Russes, Hitler, retranché dans son bunker, se suicide. Désigné par Hitler comme son successeur, le grand amiral Doenitz demande le 5 mai un armistice aux Américains. L acte est signé par le Maréchal Keitel à Reims le 7 mai et ratifié par les Russes à Berlin le 8. Une seule clause : la capitulation sans conditions. La guerre est terminée en Europe. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 52

53 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich La prise de Berlin Hitler lance les enfants et les vieillards de la Volksturm dans le dernier combat Canons soviétiques pilonnant Berlin Le drapeau soviétique flotte sur le Reichstag (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 53

54 guerre mondiale : La chute du IIIe Reich L Armistice La victoire fêtée à Londres La capitulation à Reims (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 54

55 guerre mondiale : La guerre du Pacifique (2) La guerre du Pacifique (2) Peintures par Benjamin Freudenthal & Lam van't Hof. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 55

56 guerre mondiale : La guerre du Pacifique (2) Le reconquête des iles La contre-offensive américaine s ébauche dès fin La bataille des Iles Salomon permet la reprise de Guadalcanal et le contournement de la forteresse de Rabaul. Le plan de Nimitz est simple, sauter d iles en iles jusqu au voisinage du Japon sans se préoccuper des conquêtes de l Insulinde qui tomberont d elles-mêmes quand Tokyo sera menacée. Il devra composer avec Mac Arthur qui tient à tout prix reprendre les Philippines dont il a été chassé en 41. Les deux axes d attaque seront menés de front. En juillet 44 la bataille de Leyte, la plus grande bataille aéronavale de l histoire, ouvre à Mac Arthur la route des Philippines. Nimitz conquiert les Gilbert (Tarawa), Marshall (Kwajalein, Ewinetok) les Mariannes (Saipan), Okinawa et Iwo Jima. Le Japon est dès lors à la portée des B29 US. Les avions suicides Kamikaze ne font que retarder la progression américaine. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 56

57 guerre mondiale : Guerre du Pacifique La reprise des iles du Pacifique (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 57

58 guerre mondiale : Guerre du Pacifique La reprise des iles du Pacifique Offensive Nimitz Offensive Mac Arthur (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 58

59 guerre mondiale : Guerre du Pacifique La reprise des iles du Pacifique Combats à Saipan, Okinawa et Iwo Jima. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 59

60 guerre mondiale : Guerre du Pacifique Combats aéronavalsa Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 60

61 guerre mondiale : Guerre du Pacifique Kamikazes Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 61

62 guerre mondiale : La guerre du Pacifique (2) La reddition japonaise Le pilonnage du Japon s intensifie à partir de juillet 45. Truman, qui vient de succéder à Roosevelt qui vient de mourir, donne son feu vert au lancement des deux bombes atomiques sur Hiroshima (6 Août) et Nagasaki. Le 8 Août, les soviétiques déclarent la guerre au Japon. Le 10, le gouvernement nippon demande l armistice. Celui-ci est signé le 24 Août. La seconde guerre mondiale est terminée. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 62

63 guerre mondiale : Guerre du Pacifique Hiroshima et Nagasaki La bombe Little boy larguée sur Hiroshima L explosion d Hiroshima L explosion de Nagasaki Nagasaki après l explosion (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 63

64 guerre mondiale : Guerre du Pacifique La redition japonaise Les plénipotentiaires japonais Sous les yeux du Gal Mac Arthur, l amiral Nimitz et le Gal Leclerc signent l acte de la reddition japonaise sur le «Missouri» (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 64

65 Plan Le monde en 1939 Les causes de la guerre Le déroulement du conflit : Victoires de l Axe : Victoires alliées Une guerre mondiale, une guerre totale Résistance et collaboration Le génocide juif Bilan de la guerre (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 65

66 guerre mondiale : Résistances et collaboration Peintures par Robert Taylor. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 66

67 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Résistances Les opérations militaires ne constituent qu un aspect de l histoire de la Guerre. Un autre aspect d importance se joue dans les pays occupés par les forces de l Axe entre les occupants et leurs «collaborateurs» d une part, et ceux qui s opposent à cette occupation, les résistants, d autre part. Cette opposition se rencontre dans tous les pays mais va jouer un rôle important en URSS dans les zones occupées, en Yougoslavie, en Norvège, dans les Philippines, en France et, après 1943, en Italie. A noter un petit noyau de résistance au sein même du Reich dont les héros emblématiques seront Sophie Scholl et le colonel Von Stauffenberg (attentat contre Hitler en juillet 44). (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 67

68 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Résistances Sophie Scholl Partisans yougoslaves avec Tito L attentat contre Hitler (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 68

69 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Résistance et collaboration en France De Gaulle crée la France Libre à Londres en Elle devient rapidement la France combattante. Le ralliement de plusieurs territoires coloniaux (Tchad, Congo, Gabon, Cameroun) donne à la France Libre une réalité géopolitique. Les FFL (Forces Françaises Libres) lui donnent une réalité militaire (Koufra, Bir Hakeim, escadrilles Alsace, Ile de France, Normandie-Niemen, Lorraine, Bretagne, puis la campagne d Italie). En parallèle, sans coordination initiale, plusieurs mouvements de résistance naissent en France. D abord indépendants du Comité National Français, organe directeur de la France Libre, ils établissent des liaisons régulières avec lui à partir de 42. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 69

70 guerre mondiale : Résistances R et collaboration La France Libre Le Général de Gaulle à Londres. Yak 3 du groupe Normandie-Niemen (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 70

71 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Les résistantsr Sous l impulsion de Jean Moulin, le Comité National de la Résistance, coordonne à partir de mai 43 l ensemble des mouvements. Le Parti communiste et les syndicats jettent leur poids dans la bataille dès le début de l invasion de l URSS. Le C.N.R. donne à la Résistance intérieure une cohérence et une force d'attraction qui en font, face à l'occupant et à Vichy, le pôle de rassemblement de la nation. Il apporte au général de Gaulle le poids d'une représentation nationale qui lui permet, face aux Alliés (surtout américains) de parler au nom de la France. Le C.F.L.N. (Comité Français de la Libération Nationale) créé à Alger, le 3 juin 1943, fonctionne comme un Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.). (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 71

72 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Les résistantsr Jean Moulin Le CNR autour de Georges Bidault (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 72

73 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Les résistantsr Enfin, dans son "Programme d'actions de la Résistance", adopté à l'unanimité, le 15 mars 1944, le C.N.R. définit les conditions d'une véritable libération nationale. Son "programme d'action immédiate" appelle à l'engagement massif des Français dans un combat immédiat, incessant, et multiforme. Les mesures à appliquer pour la libération du territoire dessinent, dans les domaines politiques, sociaux, économiques, les traits d'une République nouvelle, profondément démocratisée. Les divers mouvements (Combat, Franc-Tireur, Front National, Libération-sud, Libération-Nord, OCM, ) réunissent des hommes et des femmes de tous les milieux sociaux et de toutes les familles d idées. Leurs actions : propagande par des journaux clandestins, renseignement au profit des alliés, hébergement et exfiltration de prisonniers évadés et d aviateurs abattus, support des agents parachutés, sabotages, (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 73

74 guerre mondiale : Résistance R et collaboration Les résistantsr Sabotage de voies ferrées Résistants fusillés Liaisons radio avec Londres (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 74

75 guerre mondiale : Résistance R et collaboration Les résistantsr Hommage à Jean Marca (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 75

76 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Les résistants r : les maquis A côté de la dizaine de milliers des résistants qui s intègrent dans la vie quotidienne et poursuivent leur activité professionnelle tout en participant à un mouvement d action clandestine, une résistance d une autre sorte apparait en Ce sont les réfractaires au Service du Travail Obligatoire (STO) qui fuient les villes pour se réfugier dans des zones montagneuses (Alpes, Cévennes) ou difficiles d accès (Bretagne, Limousin). On donne à leurs groupements le nom de maquis. En 1944 ces maquis deviennent groupements de combats (FFI gaullistes et FTP communistes) Ils facilitent l invasion en retenant les troupes allemandes et en les empêchant de rejoindre le front de Normandie, mais paient un tribut élevé (Vercors) Après la Libération, ils sont intégrés dans les FFL (1 er Armée de de Lattre et 2 e DB de Leclerc). (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 76

77 guerre mondiale : Résistance R et collaboration Les résistants r : les maquis Sabotage de voies ferrées Images du Vercors, du Mont Mouchet et du plateau des Glières (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 77

78 guerre mondiale : Résistances R et collaboration Les collaborateurs Un vote du Parlement avait mis fin, en juillet 40, à la 3 e République. Les pleins pouvoirs sont remis au Mal Pétain qui crée l Etat Français dont les prérogatives s étendent sur la «zone libre», avec Vichy pour capitale. Les occupants visent à maintenir l ordre et à organiser, au profit du Reich, l exploitation des ressources françaises : ressources économiques (nourriture et armement vers le Reich) et financières (la France doit payer tous les frais de l occupation). Les contraintes politiques et morales ne sont pas moins dures : lois sur les juifs, perquisitions de la Gestapo, arrestations, envois en déportation vers les camps de concentration (Buchenwald, Dachau, Dora, Ravensbuck, ) d où bien peu sont revenus. Le gouvernement de Vichy entreprend de créer un «France Nouvelle», traditionaliste et corporatiste, dont le slogan est «Travail Famille Patrie», mais se soumet au diktat des occupants. Les Allemands imposent en 42 le retour du premier ministre Laval qui mène alors une politique de collaboration plus active avec le concours de fascistes notoires comme Doriot (créateur de la LVF), Darnand (chef de la Milice), Déat, Brinon. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 78

79 guerre mondiale : Résistance R et collaboration Les collaborateurs Affiche de propagande vichyssoise L entrevue Hitler-Pétain à Montoire. La milice française traque les résistants (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 79

80 guerre mondiale : Résistance R et collaboration La vie des Français ais sous l occupationl La majorité des Français ne verse ni dans la Résistance ni dans la Collaboration. Ils essaient de survivre malgré les restrictions et les privations. Après l exode et départ de 2 millions de prisonniers pour l Allemagne, la vie reprend difficilement. Un des principaux soucis est la pénurie de nourriture et de biens de première nécessité comme le charbon pour se chauffer. C est le temps des ersazt et du marché noir. Les difficultés s accroissent avec le temps : rafles des juifs, envoi des jeunes hommes au STO, prises d otages en réponse aux actions de la Résistance, bombardements, etc. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 80

81 guerre mondiale : Résistance R et collaboration La vie des Français ais sous l occupationl (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 81

82 guerre mondiale : Résistance R et collaboration La vie des Français ais sous l occupationl 08/12/15/les-francais-sous-loccupation didapage/ (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 82

83 guerre mondiale : Propagande Propagande (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 83

84 guerre mondiale : Propagande Affiches nazies de propagande (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 84

85 guerre mondiale : Propagande Propagande vichyssoise (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 85

86 guerre mondiale : Propagande Affiche nazie assimilant les résistants r à des terroristes (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 86

87 guerre mondiale : Propagande Journaux de la RésistanceR (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 87

88 guerre mondiale : Bataille de France Affiches alliées de propagande Le Général de Gaulle au micro de la B.B.C. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 88

89 guerre mondiale : Propagande Affiches sovétiques de propagande (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 89

90 Plan Le monde en 1939 Les causes de la guerre Le déroulement du conflit : Victoires de l Axe : Victoires alliées Une guerre mondiale, une guerre totale Résistance et collaboration Les génocides Bilan de la guerre (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 90

91 guerre mondiale : Les génocidesg (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 91

92 guerre mondiale : Les génocidesg Génocides En 1940, les nazis enferment les juifs de Pologne dans des ghettos où beaucoup meurent de faim et de maladies. En 41, lors de l invasion de l URSS, des divisions SS, les Einsatzgruppen, sont chargées de suivre la Wehrmacht souvent complice- en territoire russe pour y massacrer les juifs et accessoirement les slaves peu coopératifs-. C est la «Shoah par balles» A la suite de la conférence de Wansee (Janvier 42), les juifs des ghettos, puis de toute l Europe occupée, ainsi que les tziganes, sont déportés en masse vers des camps d extermination (Auschwitz-Birkenau, Majdanek, Treblinka, Sobibor, Belzec, Chelmno). La plupart y sont tués dans des chambres à gaz avant que les corps soient brulés dans des fours crématoires. La Shoah a fait plus de 5 millions de morts parmi les juifs, morts parmi les tziganes. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 92

93 guerre mondiale : Les génocidesg La shoah par balles (Pologne 41) (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 93

94 guerre mondiale : Les génocidesg Rafles (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 94

95 guerre mondiale : Les génocidesg Camps d exterminationd (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 95

96 Plan Le monde en 1939 Les causes de la guerre Le déroulement du conflit : Victoires de l Axe : Victoires alliées Une guerre mondiale, une guerre totale Résistance et collaboration Les génocides Bilan de la guerre (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 96

97 guerre mondiale : Nouvelles armes Peintures par Benjamin Freudenthal & Lam van't Hof. Tous droits réservés (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 97

98 guerre mondiale : Nouvelles armes Aviation à réaction L'idée de propulseur un avion par un statoréacteur est exposée dès 1908 par l'ingénieur français René Lorin. En 1910, l'ingénieur roumain Henri Coandă présente un avion équipé d'un moteur à réaction.. En janvier 1930, l'anglais Frank Whittle dépose le premier le brevet du réacteur. En avril 1937 a lieu le premier essai au banc. En parallèle est conçu le premier véritable avion à réaction, le Heinkel He-178, qui décolle pour la première fois le 27 août Le premier chasseur opérationnel est le Messerschmitt Me 262 allemand. Le premier bombardier est l Arado 234. De leur côté, les anglais déploient quelques Gloster Meteor Le De Havilland Vampire anglais et le Lockheed P-80 Shooting Star américain arrivent trop tard pour participer au conflit. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 98

99 guerre mondiale : Nouvelles armes Aviation à réaction 1 er avion à réaction : le Heinkel He 178 en 1939 Messerschmitt 262 Quadriréacteur Arado 234 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 99

100 guerre mondiale : Nouvelles armes Fusées Le V1 (de l'allemand Vergeltungswaffe ou arme de représailles) est une bombe volante et est le premier missile de croisière de l'histoire de l'aéronautique. Utilisée du 13 juin 1944 au 29 mars 1945 par l'allemagne nazie contre le Royaume-Uni, le V1 est remplacé plus tard par les V2. Les missiles V2 sont les premiers missiles balistiques opérationnels et les véritables «prototypes» des premiers lanceurs de l'ère spatiale. Les V2 furent conçus à partir de 1938, à la station expérimentale de l'armée allemande de Peenemünde sous la direction technique de l'ingénieur allemand Wernher von Braun. Au total la région de Londres reçut V2 et celle d'anvers plus de 1 600, faisant principalement des victimes civiles. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 100

101 guerre mondiale : Nouvelles armes Fusées : V1 et V2 (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 101

102 guerre mondiale : Nouvelles armes Bombe atomique Projet Manhattan est le nom de code du projet de recherche mené pendant la Seconde Guerre mondiale, qui permit aux États-Unis, assistés par le Royaume-Uni, le Canada et des chercheurs européens, de réaliser la première bombe A de l'histoire en Sous la direction du physicien Robert Oppenheimer et du général Leslie Groves, le projet fut lancé en 1942 dans le plus grand secret, suite à une lettre d'albert Einstein au président Roosevelt selon laquelle l'allemagne nazie travaillait sur un projet équivalent. Le projet Manhattan conduisit à la conception, la production et l'explosion de trois bombes atomiques. La première, fut testée le 16 juillet 1945 dans le désert près d'alamogordo dans l'état du Nouveau-Mexique. Les deux suivantes, l'une à l'uranium et l'autre au plutonium (appelées Little Boy et Fat Man), furent larguées respectivement sur les villes japonaises de Hiroshima le 6 août 1945 et Nagasaki le 9 août. En 1945, le projet employait plus de personnes. Il coûta près de deux milliards USD au total. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 102

103 guerre mondiale : Nouvelles armes Bombe atomique Le général Leslie Groves, à gauche, était le chef militaire du Projet Manhattan. À droite, le physicien Robert Oppenheimer, directeur scientifique du projet. Lille boy (Hiroshima) Fat Man (Nagasaki) (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 103

104 guerre mondiale : Nouvelles armes Radar Les premiers travaux et les premières réalisations sur la détection électromagnétiques s étalent entre 1888 (Hertz) et Le brevet Sir Robert Alexander Watson-Watt, ingénieur écossais, sur le radar, en 1935, mena le Royaume-Uni à installer le premier réseau de radar pour la défense. Ses recherches et sa direction éclairée avant et durant la Seconde Guerre mondiale ont fait du radar un instrument essentiel des Alliés pour la victoire finale. De manière générale, on peut considérer que le radar était quasiment prêt dans sa forme actuelle à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Il manquait cependant l'expérience opérationnelle au combat qui a poussé les ingénieurs à trouver de nombreuses améliorations techniques. Ainsi, les radars aéroportés ont été développés pour donner la possibilité à l'arme aérienne de procéder aux bombardements et à la chasse de nuit. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 104

105 guerre mondiale : Nouvelles armes Radar Sir Watson-Watt Antennes Radar allemand Salles d opération (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 105

106 guerre mondiale : Nouvelles armes Ordinateurs Suite aux travaux des mathématiciens polonais Marian Rejewski, Jerzy RóŜycki et Henryk Zygalski qui ont cassé le code allemand d'enigma en 1933 et l'ont transmis en 1939 (cinq semaines avant le début de guerre) aux Britanniques et aux Français, au début des années 1940, une équipe de personnes travailla les messages allemands chiffrés par la machine électromécanique Enigma. Cette armée, rassemblée en grand secret à Bletchley Park, au nord-ouest de Londres. Les cryptologues de Bletchley Park sont munis de moyens énormes pour l'époque, les bombes, des ordinateurs électromécaniques spécialement conçus pour la cryptanalyse, puis l ordinateur Colossus. L'équipe de Bletchley Park réunit des mathématiciens, des linguistes, des érudits en tout genre comme six cruciverbistes virtuoses, recrutés sous couvert d'un concours organisé en 1942 par le Daily Telegraph. L'opération prend le nom d'ultra. Cette machinerie formidable, placée sous les ordres d'alan Turing, permet aux Alliés de prendre connaissance des projets allemands et des mouvements de leurs troupes. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 106

107 guerre mondiale : Nouvelles armes Ordinateurs La machine codeuse allemande Enigma Bletchley Park et Alan Turing Une «bombe» Ordinateur Colossus (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 107

108 guerre mondiale : Les conséquences (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 108

109 guerre mondiale : Conséquences Bilan des victimes Plus de 50 millions de morts, soit de 6 à 7 fois plus que pour le premier conflit mondial Aux victimes militaires des combats s'ajoutent les pertes civiles dans les bombardements, et bien sûr les victimes des génocides. Les destructions sont considérables et touchent des régions entières : 70% des immeubles de la Ruhr ont été détruits. 38% de la capacité de production de la Pologne et de la Yougoslavie ont disparu. En URSS, 6 millions de maisons, villages, villes, 1/3 du cheptel bovin ont été détruits. En France, 80% des installations portuaires ont disparu et le réseau ferroviaire a subi de très importants dommages. Certaines villes ont été presque rayées de la carte : Dresde, Coventry, Hiroshima, Nagasaki, Oradour-sur-Glane... Les pays les plus touchés sont : l'urss, l'italie, le Japon, la France, le Royaume-Uni, l'allemagne. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 109

110 guerre mondiale : Conséquences Bilan des victimes PAYS Nombre de morts % de la population totale URSS CHINE ALLEMAGNE POLOGNE JAPON YOUGOSLAVIE FRANCE ITALIE ROYAUME-UNI ETATS-UNIS % 2.2% 7% 14% 3% 10% 1.5% 1% 1% 0.2% (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 110

111 guerre mondiale : Conséquences Ruines (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 111

112 guerre mondiale : Conséquences Conséquences De multiples conférences (Téhéran, Yalta, Postdam) entre les responsables alliés (Churchill puis Attlee, Roosevelt puis Truman, Staline) définissent les conditions de la paix après le conflit. L URSS récupère les pays baltes et une partie de la Polgne. Tous les états qui avaient disparu entre 1938 et 1942 sont reconstitués : Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne. Celle-ci, amputée à l Est, s agrandit à l ouest au détriment de l Allemagne (Ligne Oder-Neisse). Dans ces nouvelles limites, l Allemagne est divisée en 4 zones d occupation avec un statut particulier pour Berlin, isolé dans la zone d occupation soviétique. L Italie est militairement occupée, malgré son ralliement, pour préserver la paix civile. Le Japon est militairement occupé par les USA. Mac Arthur en est le véritable pro-consul. La Chine est libérée (mais plonge dans la guerre civile). Les ancienne colonies françaises, anglaises et hollandaises sont restituées. (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 112

113 guerre mondiale : Conséquences Conséquences (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 113

114 guerre mondiale : Conséquences Conséquences (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 114

115 guerre mondiale : Conséquences Conséquences Conférence de Postdam Conférence de Yalta (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 115

116 guerre mondiale : Conséquences Procès s de Nuremberg Le procès de Nuremberg est intenté contre 24 des principaux responsables du régime nazi, accusés de complot, crime contre la paix, crimes de guerre et crime contre l'humanité. Il se tient à Nuremberg du 14 novembre 1945 au 1er octobre Ce procès se déroule sous la juridiction du Tribunal militaire international de Nuremberg, créé en exécution de l'accord signé le 8 août 1945 par les gouvernements alliés, afin de juger pour leurs actes les dirigeants du Troisième Reich. Ces dirigeants sont accusés de «crimes contre la paix», c'est-à-dire d'avoir décidé, préparé, organisé la guerre, «crimes de guerre», c'est-à-dire d'avoir violé les règles de la guerre, en exécutant des prisonniers de guerre, par exemple, en ne respectant pas les Conventions de Genève, «crimes contre l'humanité», c'est-à-dire d'avoir organisé la déportation et le massacre systématique de populations désarmées, en particulier dans les camps de concentration et d'extermination. Le 1er octobre 1946 le verdict est rendu : douze condamnations à mort par pendaison(hermann Göring, Ernst Kaltenbrunner, Julius Streicher, Hans Frank, Wilhelm Frick, Alfred Jodl, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fritz Sauckel, Arthur Seyss-Inquart et Martin Bormann (par contumace). (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 116

117 guerre mondiale : Conséquences Conséquences (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 117

118 guerre mondiale : Conséquences Création des Nations Unies Les principes généraux d une organisation internationale, succédant à la SDN, mais avec une plus grande efficacité, avait été défini à Yalta et à Téhéran. Elle fait l objet de deux conférences particulières, celle de Dumbarton Oaks et celle de San Francisco (Mai 45). C est au cours de cette dernière que les représentants de 39 nations définissent la Charte des Nations Unies. Elle a pour but de garantir la paix et le désarmement, de faciliter la coopération internationale. Elle comporte trois institutions principales : Une Assemblée Générale, chargée de faire des recommandations; Un conseil permanent, le Conseil de Sécurité, avec 5 membres permanets (USA, URSS, UK, France et Chine) et 6 membres élus; Un Secrétariat. Elle comporte aussi un Conseil Economique et Social dont dépendent des organisations spécialisées (Unesco, Unicef, OMS, OACI, PNUD, FAO, BIT, OSI, OMC, ) (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 118

119 guerre mondiale : Conséquences Création des Nations Unies L emblème Le siège à New York Le Conseil de Sécurité (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 119

120 guerre mondiale : Conséquences Conséquences (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Histoire) Page 120

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

Q : Quels sont les changements politiques engagés par le régime de Vichy?

Q : Quels sont les changements politiques engagés par le régime de Vichy? III. La France dans la guerre : de Pétain à De Gaulle. Q : Comment la France et les Français ont-ils vécu cette période? A. La France de Vichy. Q : Quels sont les changements politiques engagés par le

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale.

Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale. 1 LE PROJET MANHATTAN Jeanne Laberrigue-Frolow Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale. Son

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

LA SECONDE GUERRE MONDIALE DE 1939-1945

LA SECONDE GUERRE MONDIALE DE 1939-1945 1 LA SECONDE GUERRE MONDIALE DE 1939-1945 [Les agressions de la dictature Nazi conduisent à la guerre en Europe occidentale en 1939 et en 1941 la guerre devient mondiale][ La Seconde Guerre mondiale de

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 2 La guerre au XXe siècle Question 1 Guerres mondiales et espoirs de paix Cours 2 La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 LA FAILLITE DE LA PAIX 1918-1939 PAGES 4-5 Quel nom porte ce traité? Le Traité de Versailles Comment l Allemagne le considère-t-elle? Comme

Plus en détail

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant INFORMATIONS Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière des fusillés. Horaires

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale La Seconde Guerre mondiale Sommaire Introduction :... 3 I/ Une guerre mondiale... 4 1/ Les causes de la guerre... 4 1/ Un besoin... 4 2/ X des agressions... 4 3/ Forces et faiblesses des belligérants...

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2.

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2. Les élèves de troisième ont découvert les principaux faits de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) qui se sont déroulés dans notre région, le Nord-Pas-de-Calais. Cette visite sert d introduction à l

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE LE MUR DE L ATLANTIQUE PAGES 4-5 Le Mur était constitué de blockhaus de toutes sortes : des batteries d artillerie équipées de canons, des radars, des obstacles pour défendre les plages Reportez, pour

Plus en détail

Chronologie comparée de la Shoah

Chronologie comparée de la Shoah Chronologie comparée de la Shoah Cadre général Le sort des Juifs en Europe En France 1933 1933 1933 30 janvier : Adolf Hitler chancelier 1 avril : journée de boycott des magasins juifs 7 avril : révocation

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

III) La Seconde Guerre mondiale (5)

III) La Seconde Guerre mondiale (5) III) La Seconde Guerre mondiale (5) 1) La Seconde Guerre Mondiale : une radicalisation de la guerre totale? (3) 1.1) les grandes phases de la guerre a) les victoires de l'axe (1939-1942) b) le reflux de

Plus en détail

Leçon n 5 : «La Seconde Guerre Mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)»

Leçon n 5 : «La Seconde Guerre Mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)» Leçon n 5 : «La Seconde Guerre Mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)» Introduction : Le 1 er septembre 1939, l Allemagne nazie attaque puis envahit la Pologne, c est le début de la Seconde

Plus en détail

Histoire - Géographie

Histoire - Géographie BRUZ Histoire - Géographie Collège Pierre Brossolette Caen UNE JOURNÉE DANS L'HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Rennes CimetiEre allemand de LA CAMBE CimetiEre americain de Colleville O m a h a B

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE POINT DE RENCONTRE. 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5

Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE POINT DE RENCONTRE. 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5 POINT DE RENCONTRE Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5 Mémorial de Caen Sommaire CANOPÉ ACADÉMIE DE CAEN Directeur de la publication

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

La Libération du Nord-Pas de Calais

La Libération du Nord-Pas de Calais La Libération du Nord-Pas de Calais I Une Libération éclair : 1 er au 5 septembre 1944 A La libération de la région et de la Belgique en 5 jours, du 1 er au 5 septembre : une ruée fulgurante des Alliés,

Plus en détail

1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES)

1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES) 1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES) N.B. : ce cours introductif rappelle un certain nombre d éléments de culture historique, supposés connus, sur les grandes lignes de la Seconde Guerre

Plus en détail

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes.

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. INTRODUCTION ET RAPPELS Comme la Première Guerre mondiale, la seconde est une Guerre Totale qui implique

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Sommaire Histoire Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Séance 1 La Seconde Guerre mondiale, un affrontement aux dimensions planétaires Séance 2 Séance 3 La bataille

Plus en détail

Notions et principes à maîtriser

Notions et principes à maîtriser Capacités Connaître et utiliser les repères suivants : - La Seconde Guerre mondiale : 1939-1945 - La libération des camps d extermination : 1945 - Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe : 8 mai 1945

Plus en détail

1ère partie - Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)

1ère partie - Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) REPÈRES HISTOIRE programme des années précédentes 2014 Amérique Cet homme politique de l Antiquité a dirigé la cité d Athènes et associé son nom à la démocratie : Nom Dates Ce ministre de la IIIè République

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

Remerciements. & François Pacquement

Remerciements. & François Pacquement Texte de l exposition Scénographie Films Photographie Réalisation des panneaux John Keyworth & François Pacquement Tuch Design Silversun Media Group Heini Schneebeli Techniques Group Remerciements Le Gouverneur

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 )

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) 1 L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) Une étude des camps d'internement français ayant existé durant l'occupation ne peut, à mon sens, être faite sans que

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

LA FRANCE PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE : 1939 1945

LA FRANCE PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE : 1939 1945 LA FRANCE PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE : 1939 1945 En 1939, à la déclaration de guerre, pas d enthousiasme comme en 1914 Il ne s agit pas de se défendre contre une agression directe ou de reprendre

Plus en détail

Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945.

Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945. 1 Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945. TITRE PREMIER : LES RELATIONS EST-OUEST. * Notion d'impérialisme*. I. Le climat général des relations entre les " Alliés ". (s'interroger ). Parcourir

Plus en détail

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Après le drame de l agression contre leur République par une partie de l armée soutenus par les dictateurs européens, après l épreuve de l exode et

Plus en détail

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955)

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Légende: Le 14 mai 1955, l'albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande, la Pologne, la Roumanie,

Plus en détail

de la Fondation de la Résistance

de la Fondation de la Résistance de la Fondation de la Résistance Reconnue d'utilité publique par décret du 5 mars 1993. Sous le Haut Patronage du Président de la République n 74 septembre 2013 5,50 CONCOURS NATIONAL DE LA RÉSISTANCE

Plus en détail

REVISIONS BREVET HISTOIRE-GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE. Histoire Géographie Education civique

REVISIONS BREVET HISTOIRE-GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE. Histoire Géographie Education civique REVISIONS BREVET HISTOIRE-GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE Histoire Géographie Education civique sommaire HISTOIRE Pour chaque sujet, vous pouvez choisir: QC: questions de connaissances DC: développement construit

Plus en détail

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE ÉDUCATION CIVIQUE ministère de l éducation nationale HISTOIRE - GÉOGRAPHIE ÉDUCATION CIVIQUE 3e Livret de corrigés Coordination pédagogique Rémi Boyer (RF CIF) Validation pédagogique Stéphane Vautier (IA-IPR Histoire Géographie)

Plus en détail

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration n 8 Collection «Mémoire et Citoyenneté» LE 11 NOVEMBRE Un Jour-Mémoire MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l administration DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES Le 11 Novembre

Plus en détail

LIBÉREZ PARIS 2014 REVIVEZ LA LIBÉRATION DE PARIS MUSÉE DOSSIER DE PRESSE JUILLET 2014. INFORMATIONS www.liberationparis70. paris.

LIBÉREZ PARIS 2014 REVIVEZ LA LIBÉRATION DE PARIS MUSÉE DOSSIER DE PRESSE JUILLET 2014. INFORMATIONS www.liberationparis70. paris. LIBÉREZ PARIS 2014 REVIVEZ LA LIBÉRATION DE PARIS DOSSIER DE PRESSE JUILLET 2014 MUSÉE CARNAVALET MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC ET DE LA LIBÉRATION DE PARIS MUSÉE JEAN MOULIN HÔTEL DE VILLE DE PARIS ÉVÉNEMENT

Plus en détail

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 23 septembre 2014 Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale Table des matières 1 L élaboration d une mémoire résistancialiste

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

La répression durant la Seconde Guerre mondiale

La répression durant la Seconde Guerre mondiale La répression durant la Seconde Guerre mondiale dossier pedagogique archives nationales Département de l action culturelle et éducative Service éducatif Couverture : Détail d'une affiche signée Simo -

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance A l attention des enseignants En Préambule Afin que les élèves puissent pleinement profiter de leur visite Nous attirons votre attention sur le fait

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

LES GUERRES AU XX ème SIECLE ; LE NAZISME

LES GUERRES AU XX ème SIECLE ; LE NAZISME LES GUERRES AU XX ème SIECLE ; LE NAZISME D après les documents d application des programmes de l école primaire, cette question des guerres contemporaines doit considérer tout le siècle : la Première

Plus en détail

De la discrimination à l extermination

De la discrimination à l extermination De la discrimination à l extermination La crise des années trente a réveillé en France l antisémitisme qui sommeillait depuis l affaire Dreyfus. Les groupes d extrême-droite mènent des campagnes dont la

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE Le CICR dans la Première Guerre mondiale Août 1914. Le monde entre en guerre et, durant 52 mois, brutalité, violence et souffrances déchirent l humanité.

Plus en détail

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Stéphanie Schlüchter Avant-propos Ayant toujours été intéressée à la deuxième guerre mondiale et à la Shoah

Plus en détail

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Menace ou risque? - Avril 2010, Washington: Barack Obama réunit un sommet de 47 pays sur le sujet - Terrorisme?

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) Pourquoi dit-on de la Première Guerre mondiale

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

Comment sont nés les Etats-Unis?

Comment sont nés les Etats-Unis? Comment sont nés les Etats-Unis? Au début du 18ème siècle, l Amérique est composée de colonies européennes. En 1776, les 13 colonies Anglaises d Amérique du nord se révoltent et prennent le nom d Etats-Unis

Plus en détail

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste?

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? Extrait du film de propagande réalisé par Leni Riefenstahl, Le Triomphe

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN COMPRENDRE CE QU EST L OTAN LES ORIGINES DE L ALLIANCE Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l Europe de l Est et l Europe de l Ouest se sont trouvées séparées par les divisions idéologiques et politiques

Plus en détail

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91)

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) LA GUERRE FROIDE p82 à 89 Fiche d objectifs/plan détaillé Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) Comment à partir de 1947, Etats-Unis et l URSS s affrontent-ils

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Documents économiques allemands, fonds documentaire en provenance de l Auditorat général (copies)

Documents économiques allemands, fonds documentaire en provenance de l Auditorat général (copies) CEGES / Centre d Études et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines AA 1317 Documents économiques allemands, fonds documentaire en provenance de l Auditorat général (copies) A. Courrier et rapports

Plus en détail

Leçon n 9 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)

Leçon n 9 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) Leçon n 9 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) Introduction : Le 10 mai 1940, l armée allemande lance son offensive contre la France qui est rapidement battue. La moitié nord du pays

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 41 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1992-1993 Annexe au prunes verbal Je la séance du 10 novembre 1992. PROPOSITION DE LOI relative à la reconnaissance des crimes contre I'humanité commis par le régime

Plus en détail

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3 Les fusées Ariane Par Jennifer MOULLET, 3 3 Sommaire: I) le contexte A: recommencer après un échec B: de nombreux enjeux internationaux et un grand succès II) présentation des fusées A: Généralités B:

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4 Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier pédagogique Sommaire Présentation de l exposition et informations pratiques....3 Contenu de l exposition. 4 Les Juifs en Corrèze pendant la Seconde

Plus en détail

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas La présence juive aux Pays-Bas En 1579, l abolition de l Inquisition par la République hollandaise fait de ce pays une terre d accueil par excellence pour les

Plus en détail

No. 2962. ALBANIA, BULGARIA, HUNGARY, GERMAN DEMOCRATIC REPUBLIC, POLAND, ROMANIA, UNION OF SOVBET SOCIALIST REPUBLICS and CZECHOSLOVAKIA

No. 2962. ALBANIA, BULGARIA, HUNGARY, GERMAN DEMOCRATIC REPUBLIC, POLAND, ROMANIA, UNION OF SOVBET SOCIALIST REPUBLICS and CZECHOSLOVAKIA No. 2962 ALBANIA, BULGARIA, HUNGARY, GERMAN DEMOCRATIC REPUBLIC, POLAND, ROMANIA, UNION OF SOVBET SOCIALIST REPUBLICS and CZECHOSLOVAKIA Treaty of Friendship, Co-operation and Mutual Assistance. Signed

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

... LES JEUNES DANS LA RÉSISTANCE EN PARCOURANT LE MUSÉE... GUIDE DE VISITE INTRODUCTION AU MUSÉE

... LES JEUNES DANS LA RÉSISTANCE EN PARCOURANT LE MUSÉE... GUIDE DE VISITE INTRODUCTION AU MUSÉE EN PARCOURANT LE MUSÉE... OCCUPATION RÉSISTANCE DÉPORTATION LIBÉRATION GUERRE1939-1945 GUIDE DE VISITE INTRODUCTION AU MUSÉE Créé à la demande de la municipalité de Besançon avec le soutien de l'ensemble

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros

Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros Le génocide des Hereros 1 Introduction Avant de commencer à parler du génocide des Hereros, peut-être vaudrait-il la peine de définir ce qu est un génocide. Un génocide vise à l'extermination d une minorité

Plus en détail

victimes civiles de la guerre en Belgique :

victimes civiles de la guerre en Belgique : Direction générale Victimes de la Guerre victimes civiles de la guerre en Belgique : entre droits et mémoire NOS ACTIVITÉS Plus de 70 ans après la Deuxième Guerre mondiale, on peut se demander pourquoi

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUENTES MÉMORIAL DE LA SHOAH, PARIS

QUESTIONS FRÉQUENTES MÉMORIAL DE LA SHOAH, PARIS QUESTIONS FRÉQUENTES MÉMORIAL DE LA SHOAH, PARIS Quand on parle de Shoah, de quoi et de quelle période historique parlet-on? Shoah est un terme hébreu signifiant catastrophe. Il est utilisé pour caractériser

Plus en détail

Glossaire 3 : 3 Ressources :

Glossaire 3 : 3 Ressources : Le vocabulaire concernant l extermination des Juifs d Europe par les nazis Le régime nazi a, de 1941 à 1945, mis en œuvre sa décision planifiée de destruction des populations juives d Europe. L objectif

Plus en détail

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille.

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille. 1914 28 juin : L archiduc héritier du trône d Autriche-Hongrie, François Ferdinand, et son épouse, sont assassinés à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) par Gavrilo Prinzip. Cet événement sert de prétexte à

Plus en détail