Bougez pour votre santé. dossier : un Ipad3. n 59. page 3 : en supplément : page 12 : P. 11 Jeu-concours Jouez & Gagnez. solitude, un mal contemporain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bougez pour votre santé. dossier : un Ipad3. n 59. page 3 : en supplément : page 12 : P. 11 Jeu-concours Jouez & Gagnez. solitude, un mal contemporain"

Transcription

1 n 59 octobre 2012 «La vie est une aventure audacieuse ou elle n est rien.» Helen Keller dossier : Bougez pour votre santé page 12 : en supplément : solitude, un mal contemporain une sélection de livres jeunesse pour la rentrée tout sur votre mutuelle, pratique et indispensable, le hors-série avec ce numéro Hors série page 3 : LES MUTUELLES DE L'ÊTRE Ma mutuelle L E S M U T U E L L E S D E L ' Ê T R E mode d emploi Retrouvez toutes les actualités mutuelles de vos régions pages 6 & 7 page 8 page 9 région région régions Rhône-Alpes Bretagne Picardie & Auvergne P. 11 Jeu-concours Jouez & Gagnez un Ipad3

2 Lucien Carette Président de l Union de Groupe Mutualiste Entis Le sport doit être un des éléments qui nous permet d être en bonne santé. Nous ne parlerons pas du sport qui peut nuire à la santé. C est le cas quand celui-ci, au lieu de participer au bon équilibre de notre corps, entraîne des pathologies lourdes, voir, des addictions. Alors abordons ce sujet par le bien-être. être bien dans son corps, être bien dans sa peau. Comme toute machine, nous devons veiller à son entretien, et en prendre soin, sur le plan intellectuel (notre cerveau) comme sur celui de l ensemble des éléments qui constituent notre formidable et complexe machinerie. Le sport fait aussi partie de la prévention, et ce, tout au long de la vie. Dès l entrée à l école, nous devrions en acquérir les bases. Puis le sport doit accompagner de façon harmonieuse le développement du corps. Investir et travailler dans cette direction demandent des moyens humains et financiers adéquats. Cet investissement est essentiel si nous voulons passer d un système basé principalement sur les soins et le curatif à un système préventif. Pourquoi ne pas inscrire cette nouvelle orientation dans la loi de finance 2013 pour la Sécurité Sociale? Concernant cette loi, nous devons agir fortement pour que celle-ci réponde enfin aux besoins des populations. n Alternative Mutualiste 24 heures concrètes L'appel lancé par l'unam aux responsables de mutuelles adhérentes marque la création de temps de réflexion pour des actions concrètes à mener. Aussi, 82 participants, représentant une quarantaine de mutuelles de l'unam, étaient présents à Valence mercredi 3 octobre pour animer, échanger et partager leurs expériences de terrain et points de vue durant les deux tables rondes thématiques proposées. Pour Jean-Jacques Verchay «le moteur de cette initiative est de concentrer des débats sur deux questions majeures en un temps défini, suffisamment large pour approfondir, et ainsi d'examiner des voies d'actions pour les mutuelles». Effectivement, la richesse des échanges provoqués par les deux thèmes que sont «L'hôpital et l'accès aux soins» et «La Place de la mutualité dans l'économie sociale et dans la société», mena l'assistance à intégrer l'intérêt opérationnel de 24 h pour une alternative mutualiste. Ainsi, suite à la première table ronde, les mises en place de plusieurs CAMs (comités d'actions mutualistes) dans le Morbihan, la Haute-Savoie, et l'indre et Loire, ont été décidées à la suite des débats. Une coordination nationale des CAMs verra le jour avec pour tâche de mieux relayer les actions mutualistes sur le terrain auprès des adhérents et assurés sociaux, des médias, et d'autres organisations mutualistes. La projection du film Mémoires d'ouvriers de Gilles Perret, nourri d'un débat, et un buffet amical vinrent clore la journée. n Glossaire à l usage des adhérents Bonne Santé Mutualiste vous présente les définitions de termes usuels dans le secteur de la santé. Vous retrouverez dans notre hors série, joint à ce numéro, bien d autres définitions, pour ne rien ignorer du système de protection sociale et de votre mutuelle. Citation de couverture : Helen Adams Keller ( ) est une écrivaine, activiste et conférencière américaine. Bien qu elle fût sourde et aveugle, elle parvint à obtenir un diplôme universitaire. Sa détermination a suscité l admiration, principalement aux États-Unis. Elle a écrit 12 livres et de nombreux articles au cours de sa vie. (Source Wikipedia) > Code de la mutualité Le code de la mutualité régit le fonctionnement des mutuelles, dont les obligations de celles-ci envers leurs adhérents. Il spécifie notamment le fait que les mutuelles ne peuvent pas pratiquer la sélection du risque, c est-à-dire faire de la discrimination entre les adhérents en fonction de leur état de santé. n > Code de l assurance Le code des assurances régit le fonctionnement des assurances, dont les obligations de celles-ci envers leurs clients et les autorités de tutelle. Il spécifie notamment le fait que les sociétés d assurances peuvent pratiquer la sélection du risque, c est-àdire faire de la discrimination entre les clients en fonction de leur état de santé. n > Accord préalable Si le régime obligatoire exige un accord préalable avant l acte de soin, votre médecin ou le professionnel de santé que vous consultez vous en informe. Il remplit un formulaire de demande d accord préalable que vous complétez et adressez au service médical de votre Caisse d Assurance Maladie à l attention de «M. le Médecin Conseil» ou de «M. le Dentiste Conseil». Votre Caisse d Assurance Maladie dispose d un délai de 15 jours à compter de la date de réception de la demande pour se prononcer. L absence de réponse dans ce délai vaut acceptation. Seuls les refus de prise en charge font l objet d un courrier indiquant les recours pour contester la décision.n Bonne Santé mutualiste

3 «Le règne de la technique est le règne de l individu ou des individus juxtaposés dans une collectivité» Marcel De Corte, De la dissociété Solitude, un mal contemporain La récente étude menée conjointement par la Fondation de France et l Institut Wei montre une accélération phénoménale de la solitude dans la société française. 18 % de Français s administrent eux-mêmes et sans avis médical des produits dopants. L enquête instruite auprès de personnes évalue qu en France près de 4,8 millions de personnes souffrent d isolement. C est environ de plus en deux ans. Des chiffres effarants et un bond de 20 % tristement réaliste. Comment les gens rentrent-ils «en solitude»? L effet domino Dans un contexte économique très dur, les jeunes changent de régions lors de leurs études et recherches d emploi. Cette mobilité souvent astreinte ne veut pas dire meilleure intégration sociale. 9 % des trentenaires affirment pâtir de l isolement contre 3 % il y a seulement deux ans. 12 % d entre eux étaient utilisateurs de réseaux sociaux en 2010, c est 24 % en Les socles relationnels que constituent la famille, le travail, les amis, les commerçants ou le voisinage volent en éclats. Ainsi, le chômage et ses difficultés amènent à moins voir les gens, moins sortir, ce qui minimise les chances de trouver l âme soeur, donc de fonder une famille... Sans famille Pas pressés, les Français, de convoler... surtout les jeunes femmes qui représentent massivement les célibataires. L installation en couple, les mariages, la construction d un foyer deviennent tardifs et souvent trop tard. Les personnes seules sont dans leur immense majorité sans enfant. L isolement est moins dur à vivre dans les familles mono-parentales, cependant la charge d un enfant fragilise les relations amicales et les liens sociaux, après le départ de la progéniture, ne sont pas obligatoirement réinvestis. Désocialisation Peu diplômées, sans travail, de nombreuses personnes ne trouvent guère en ce monde leur place. L isolement devient le quotidien de la vie de milliers de personnes vulnérables et sans espoir. Les taux de suicide augmentent avec l âge. Pour autant le rapport de la Fondation de France montre que plus d un tiers des personnes isolées ont un emploi, mais aucune relation dehors. L isolement des personnes est lié à un affaiblissement de la fonction intégratrice du travail : «l instabilité de l emploi (qui freine la construction de relations durables), les nouvelles formes du travail (travail indépendant) et les changements managériaux (qui limitent les possibilités d échanges).» n Santé publique Le «dopage» gagne les étudiants et les cadres L utilisation de produits dopants n est plus uniquement un problème sportif. Une conférence antidopage à Stockholm alerte sur l élargissement du phénomène. Le dopage doit désormais être considéré comme une question de santé publique. L OMS s est saisie d un nouveau problème : la consommation de stéroïdes ou d hormones de croissance chez les étudiants et son impact sur la santé physique et mentale de ces jeunes consommateurs. Aux États-Unis, plus de 3 % des étudiants abusent de ces substances. Fin septembre, la conférence qui réunissait l OMS, l Agence mondiale antidopage (AMA) et l Unesco, visait à démontrer que le dopage est devenu une question de santé publique. Le directeur de l AMA estime que le sport de haut niveau a eu un impact sur la société en général, avec un effet d entraînement sur les sports amateurs et dans les universités. La recherche de performance a aussi gagné le milieu des cadres qui cherchent à augmenter leurs capacités cognitives avec des «smart drugs». Une étude menée par la faculté de médecine de Nancy indique qu entre 12 et 18 % de Français s administrent eux-mêmes et sans avis médical des produits dopants. Ce chiffre atteindrait 25 % chez les cadres n 95% des citadins exposés aux particules La pollution atmosphérique réduit de près de deux ans l espérance de vie des citadins et des habitants des régions les plus polluées de l Union européenne, estime l Agence européenne pour l environnement (AEE) dans son dernier rapport. En cause, les particules fines responsables de cancers du poumon ou de maladies cardio-vasculaires. Près d un tiers des citadins européens sont ainsi exposés à des concentrations excessives de particules en suspension dans l air, c est-à-dire supérieures au seuil fixé par l UE. Mais ce sont 95 % des citadins si l on prend les niveaux de référence de l OMS. La Pologne et les pays de l Europe de l Est sont les plus chargés en particules. Côté ville, Londres est la capitale de l UE où la qualité de l air est la plus mauvaise. n 3

4 dossier : Bougez pour votre santé Un Français sur deux ne sait pas que la pratique d une activité physique peut aider à prévenir de nombreuses maladies. Pourtant, les études démontrant que l exercice permet de vivre en bonne santé et plus longtemps se multiplient. Mieux, les experts affirment qu il n est pas nécessaire de devenir un champion de compétition. Autant d arguments pour s y mettre, à son rythme et selon ses goûts. années. C'est le nombre d'années de plus que peuvent espérer vivre celles et ceux qui ont une activité physique régulière. Une étude 1 a en effet démontré qu'en matière de prévention des conduites à risques, les personnes qui font de l exercice physique ont aussi une meilleure hygiène de vie (elles ont une consommation modérée d alcool, ne fument pas et mangent suffisamment de fruits et légumes) et que leur espérance de vie était ainsi plus longue. Pourquoi le sport conserve-t-il? Cœur et système cardio-vasculaire, respiration, santé de nos os, masse musculaire et contrôle du poids, prévention du cancer du sein, de l utérus et du colon, maintien des réflexes, réduction du stress la liste des bienfaits du sport est longue et ne cesse de s allonger au fil des recherches. Renforcer le cœur et la circulation sanguine Rappelons que les muscles représentent 50 % de la masse corporelle. Des muscles qui ont besoin d oxygène et des apports énergétiques du sang. Lors d un effort physique, le cœur s accélère et augmente le flux sanguin. Faire régulièrement de l exercice permet de muscler le cœur, qui ne s emballe plus au moindre effort. De ce fait, l exercice est un moyen (et même le seul) d entretenir l appareil cardiovasculaire dans son ensemble : plus fort, le cœur irrigue davantage les artères et les muscles, mais aussi les petites artères. C est donc aussi excellent pour la circulation sanguine, pour lutter contre les jambes lourdes et les effets de la sédentarité. Mais ce n est pas tout, car la vasodilatation fait aussi baisser la tension artérielle. Dans le traitement de l hypertension, l entrainement régulier permet aux artères de mieux se dilater et ramène la tension à des valeurs plus normales. L Inserm rapporte que, d après des études, une activité physique pratiquée de manière modérée permettrait d augmenter le diamètre des artères et de prévenir ainsi rien moins que la coronopathie, l'obstruction des artères irriguant le cœur à l'origine des angines de poitrine ou infarctus du myocarde, l insuffisance cardiaque chronique L Inserm note même une réduction de la mortalité de 25 à 35 % chez les patients atteints d une maladie coronarienne. Aérer ses poumons, renforcer ses os, se tonifier! Côté poumons, l effet vasodilatateur améliore là aussi la circulation de l air. On augmente la ventilation et on draine au passage les sécrétions bronchiques (et même sinusiennes, ce qui est bon à savoir pour lutter contre le rhume). Le sport a ainsi un effet anti-inflammatoire et antioxydant qui permet une amélioration importante de l état respiratoire. Aussi préconise-t-on désormais l activité physique aux asthmatiques pour réduire les difficultés respiratoires, espacer et réduire l intensité des crises. Elle est ainsi devenue un outil thérapeutique des maladies respiratoires, par exemple de la BPCO, maladie des fumeurs. L effort musculaire sollicite en même temps les points d attache osseux du muscle et stimule la formation nouvelle d os. Il renforce donc la densité osseuse et prévient les fractures liées à la déminéralisation des os et des tissus. La pratique tout au long de la vie d exercice, même la marche, permet ainsi de lutter contre l ostéoporose, de retarder l arthrose en améliorant la mobilité des articulations, d éviter les maux de dos et de rester tonique longtemps. Bref, une véritable médecine anti-âge. Un véritable remède aussi, au mal du siècle : la sédentarité. La sédentarité, 4 e facteur de risque de décès Selon l'oms, la sédentarité serait la 4 e cause de mortalité dans le monde : 6 % des décès sont attribués à l absence d exercice physique. Cette cause de décès vient se placer après l hypertension artérielle (13 %), le tabagisme (9 %) et occupe la même place que l hyperglycémie (6 %). L absence d exercice physique est par ailleurs, toujours selon l'oms, la principale cause de près de 21 à 25 % des cancers du sein et du côlon, de 27 % des diabètes et de 30 % de la charge de morbidité par cardiopathie ischémique. «Les niveaux de sédentarité sont élevés dans pratiquement tous les pays développés et tous les pays en développement. Dans les pays développés, plus de la moitié des adultes ne pratiquent pas un exercice physique de manière suffisante. Dans les grandes métropoles en expansion rapide du monde en développement, le manque d exercice physique est un problème encore plus important.» indique le rapport Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé. La France fait d'ailleurs partie des mauvais élèves puisqu'on estime qu aujourd hui, malgré les campagnes de l'assurance Maladie et de l'inpes dans le cadre du Plan National Nutrition Santé (PNNS), deux tiers des Français sont sédentaires. Par ailleurs, une des études publiées dans un numéro spécial de la revue The Lancet consacré à l'activité physique souligne que l'inactivité est plus importante chez les femmes que chez les hommes (34 % contre 28 %). Or les études Eurocancer et Epic ont confirmé scientifiquement les liens entre activité physique et protection contre le cancer. Une toute dernière étude précise même le niveau d'exercice requis pour réduire le risque de mortalité du cancer du sein, contrôler son poids, avoir un meilleur taux de cholestérol et moins de maladies chroniques comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires : 1 - Khaw K.T., Wareham N., Bingham S., Welch A., Luben R., Day N. Combined impact of health behaviours and mortality in men and women: the EPIC-Norfolk prospective population study, PLoS Medicine 2008 Sport du matin, sport coupe-faim! Des chercheurs américains de l université de Brigham Young dans l Utah ont démontré que faire du sport le matin réduisait la faim pendant le reste de la journée. Ils ont mesuré l activité neuronale de femmes les jours où elles avaient pratiqué 45 minutes de sport le matin, et les jours sans. Toutes ont montré moins d appétit dans la journée quand elles avaient fait un effort physique. Condition pour que ça marche : avoir pris une petite collation avant la séance, le sport à jeun étant déconseillé et créant, au contraire, des fringales post-exercices n Bonne Santé mutualiste

5 La liste des bienfaits du sport est longue et ne cesse de s allonger au fil des recherches. C est bon aussi pour le moral! Les endorphines que le corps créé quand il réalise un effort aurait un effet comparable à une drogue euphorisante! Plus on s'entraîne, plus le corps émet ces endorphines Faire du sport est aussi bienvenu pour le moral, car cela signifie que l'on s'occupe de soi et de l'estime de soi, que l'on se donne le temps et les moyens d'éliminer le stress. Enfin, se fixer des objectifs, être assidu et régulier est source de satisfaction : c'est se sentir fort et déterminé, mieux à même d'affronter les difficultés professionnelles, relationnelles, matérielles n 150 minutes d'activité physique modérément élevée par semaine, qui peuvent être divisées en plusieurs phases de 10 minutes, soit : 30 minutes par jour. 30 minutes, sans trop forcer pour mieux bruler les graisses! Ainsi, sur les 3 h 50 par jour 2 que passent en moyenne les Français devant un écran de télévision, il suffirait de retrancher 30 petites minutes pour espérer vivre une quinzaine d'années de plus et en bonne santé! Ces 30 minutes ne constituent même pas un minima, mais la durée idéale pour capitaliser les effets de l'activité physique. Une heure d'entraînement au lieu d'une demiheure n'apporte pas plus de bénéfices. 30 minutes, c'est en effet le temps nécessaire pour que l'organisme ait enclenché la consommation de lipide. Mais ce n'est pas qu'une question de durée. C'est aussi une question d'intensité de l'effort. «Selon l intensité de l effort, l organisme consomme plus ou moins de lipides», explique Véronique Billat, professeur à l Université d Evry et directrice de l unité de Biologie Intégrative des Adaptations à l Exercice de l IN- SERM. «Quand on fournit un effort d intensité importante, ce sont les glucides qui assurent l effort énergétique.» Avec un signe qui ne trompe pas, quand on brûle des sucres plutôt que des graisses : l essoufflement. C est à cause de cette chute du taux de sucre dans le sang (l hypoglycémie) que l on hyper ventile. «Moins on est entraîné, plus on brûle vite sur les glucides. Inversement, l entraînement favorise la consommation de lipides.» Il existe ainsi un point optimal où l on fournit l exact effort nécessaire pour brûler le maximum de graisses. Pour donner une idée du niveau d'effort, une activité modérée représente entre 60 et 70 % du maximum que l'on peut fournir. Nul besoin par conséquent d effort intensif ni de discipline compliquée. Il suffit de se tourner vers les activités d endurance comme la marche, le footing ou le vélo, qui permettent de mesurer ses efforts. Et surtout, vers une activité physique modérée facile à intégrer dans la vie quotidienne. Pour être sûr de pouvoir la pratiquer régulièrement, au moins trois fois par semaine. n 2 - Étude Médiamétrie-Eurodata TV Worldwide, septembre 2012 Bien choisir son sport Dans l enquête sur les risques de la vie courante (E.P.A.C.), l Institut de Veille Sanitaire (InVS) dresse un bilan des accidents de sport qui représentent 19 % des 5,5 millions de personnes victimes d accidents de la vie courante. 43 % des incidents surviennent lors de la pratique d un sport collectif, en particulier le football chez les hommes (70 %). 29 % des fractures surviennent en pratiquant des sports d hiver et l équitation. C est bon à prendre en compte Mais le choix d un sport, ou de l intensité de sa pratique, doit surtout être fonction de sa forme et de son état de santé. À noter également, et ce même si on est un vrai sportif : il vaut mieux éviter les sports violents (le squash, par exemple) qui stressent l organisme avec des accélérations fortes du rythme cardiaque et exposent les muscles à des risques rhumatologiques. n 2/3 des ans ne pratiquent pas une activité physique quotidienne suffisante. Les jeunes font moins de sport et moins d activités physiques... INPES, sept % seulement des Français disent pratiquer une activité sportive régulière. Etude CCM Benchmark, juin 2012 Le risque d hypertension artérielle est diminué de 50 % avec l activité physique régulière. L activité physique réduit de 60 % le risque de récidive du cancer du sein et du colon. EMC Cardiologie angéiologie,

6 Région : Rhône-Alpes Mufti Les nouvelles garanties La Mufti a lancé deux chantiers innovants : sa migration informatique et une nouvelle offre de garanties, Génération Oméga. Explication avec son président, Aldo Vitale. Ce mois d octobre, la mutuelle change d une part de logiciel informatique pour améliorer la qualité de service en général, et plus particulièrement la gestion du suivi des relations avec les adhérents qui sera optimisé avec notamment la mise en ligne d un «espace adhérent» sur le site Internet de la mutuelle en janvier Cette migration, qui se veut transparente pour les adhérents, ne devrait pas occasionner d incidents majeurs. D autre part, la MUFTI a élaboré une nouvelle offre : Génération Oméga. «L objectif de ces garanties est de pouvoir s adapter au mieux aux besoins des prospects», explique Aldo Vitale, président de la MUFTI. «Jusqu à présent nous proposions une palette de garanties. Désormais nous partons des besoins et des priorités des prospects pour leur proposer LA garantie qui correspond le plus à leurs besoins». Génération Oméga est ainsi une offre innovante, personnalisée et évolutive. Innovante parce qu elle permet de définir et de délimiter l offre la plus adéquate ; personnalisée car elle est élaborée à partir des besoins de chacun ; évolutive puisque l adhérent peut moduler ses prestations en fonction de sa situation. Par exemple, lorsque les enfants arrivent à un âge où ils ont besoin d un traitement d orthodontie ou de lunettes. «Les nouvelles garanties permettent donc de s adapter au plus proche des besoins». Une garantie Sénior ne proposera pas la prise en charge de la pilule contraceptive, comme une garantie Junior ne proposera pas de verres progressifs. Génération Oméga clarifie donc l offre, elle s adapte et ne propose pas de superflu. Pour le lancement de la gamme, la MUFTI propose également, pour compléter son offre, 7 packs santé-prévoyance personnalisés. À noter aussi, selon les garanties, une meilleure prise en charge des médecines dites «douces». n Elles ont gagné! Le jeudi 20 septembre, Christine Mordelet, adhérente à la Mufti, s est vu remettre un ipad dernière génération en tant qu heureuse gagnante du jeuconcours Bonne Santé 57. La gagnante du Jeu-concours Bonne Santé 58 est Janine Néel de la mutuelle MFCA. Elle remporte elle aussi un ipad. Retrouvez vite notre jeu en page 11, pour tenter votre chance. n MTRG Une dynamique de développement La Mutuelle des Travailleurs de la Région Givordine (MTRG) a entrepris divers chantiers visant à pérenniser et développer son implantation à Givors. Un chantier au sens propre d'abord, avec la rénovation et le réagencement de son agence, inaugurée le 21 juin dernier : une nouvelle vitrine aux couleurs des Mutuelles de l'être, mais aussi la création d'une salle d'attente et de bureaux indépendants qui permettent depuis aux conseillers d'avoir un espace de confidentialité et d'offrir un accueil plus personnalisé. La MTRG a par ailleurs lancé une campagne de communication en septembre et diverses actions pour se donner de la visibilité. «La mutuelle existe depuis 40 ans, resitue sa directrice Christelle Croizat. Notre affiliation à Entis en 2011 nous aide dans notre dynamique de développement.» C'est dans ce cadre que les différents chantiers ont pu voir le jour. La MTRG a ainsi entrepris le développement notamment du côté des contrats collectifs ou encore la migration informatique. MTRG, 1 rue Robespierre Givors Permanence du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h. Tél. : Relais des solidarités Envie de vous investir? Vous pouvez compter sur votre mutuelle, votre mutuelle compte aussi sur vous! Votre Mutuelle doit être un lieu d expression où le mot solidarité a toute sa place. Dans la continuité du Bonne Santé de juillet, nous relançons notre recherche de bénévoles : devenez des Relais de Solidarité, comme la dizaine de personnes qui s est manifestée suite au premier article. C est bien en renforçant l échange, l entraide et la réciprocité entre ses adhérents que votre mutuelle remplira encore mieux ses fonctions. Mutuelle d Assurance Solidaire Garanties nouvelles et grand jeu concours À l occasion du lancement de ses garanties auto et habitation, la Mutuelle d Assurance Solidaire avait organisé un grand jeu concours. Le hasard a fait gagner les principaux lots à deux adhérents de l agence de Rumilly, Madame Berthet, gagnante du vélo, et Monsieur Bel, gagnant des rollers. Mais il y a eu bien d autres lots, une trottinette, des sacs à dos... Une façon originale et ludique d annoncer l élargissement des offres, appelé de leurs vœux, par de nombreux adhérents souhaitant pouvoir regrouper leurs contrats. n Vous êtes cordialement invités à une réunion d information prévue : Le vendredi 16 novembre 2012 à partir de 17 h, au siège des Mutuelles de France, 39 rue du jourdil, à Cran Gevrier. Pour tout renseignement contacter Véronique Salaman. Tél. : Bonne Santé mutualiste

7 50 ans d échange, d entraide et de réciprocité Depuis un demi siècle la Mutuelle Familiale de Haute-Savoie protège ses adhérents et leurs ayants droit. Franck Mecca, Président de la Mutuelle Familiale de Haute-Savoie, revient sur cette date anniversaire et riche en symboles. Mutuelle Familiale de Haute-Savoie En quoi cet événement est il d importance? Notre mutuelle, durant le demi-siècle de son existence, s est ancrée dans le département avec le souci constant d être accessible à tous les adhérents. Cette proximité mutualiste est le quotidien de la MFHS. Aux quatre coins du département, la présence de la mutuelle est reconnue et appréciée. Durant cinq décennies elle a protégé des milliers de foyers, des familles entières qui par leur fidélité, leur implication au fonctionnement et à la vie de la MFHS, aujourd hui peuvent être sensibles au parcours solidaire de l organisation haute-savoyarde. C est dans la continuité de la Mutuelle des Travailleurs que la MFHS a pu privilégier et cultiver ce lien d entraide si humain, si efficace et si particulier et qui est à la base du mutualisme. C est donc une commémoration joyeuse que vous proposez aux salariés et à vos amis Mutualistes? Oui, nous souhaitons que cet événement soit aussi un moment de réflexion, de souvenir. 50 ans ce n est pas rien, c est au niveau du département une aventure collective et humaine remarquable et nous comptons le faire savoir. Notre mutuelle a été de toutes les luttes, de tous les débats, actrice dans ses décisions, défenderesse d un système de protection sociale, dont les bases sont nées ici, en Haute-Savoie. n ANS l échange, l entraide, la réciprocité Fonctionnaires internationaux La Mutuelle des Frontaliers et Internationaux propose des garanties adaptées aux besoins spécifiques des fonctionnaires internationaux. La mutuelle garantie une complémentaire santé efficace, qui permet de bénéficier de remboursements complémentaires à une assurance principale pour les soins courants, mais aussi pour l hospitalisation, le dentaire et l optique, aussi bien en France qu à l étranger. Nos agences de proximité vous assurent un remboursement rapide et un suivi personnalisé. Annemasse : 65, avenue de la Gare. Tél. : Thonon-les-Bains : 4, avenue du Général-de-Gaule. Tél. : Ferney-Voltaire : Centre d Aumard 41, avenue du Jura. Tél. : Permanences à l IUT, tous les premiers jeudis du mois (le jeudi 4 octobre, le 8 novembre et le 6 décembre). Bureau V031 - de 9 h 30 à 11 h 30. De nouveaux administrateurs et administratrices pour la MFHS La Mutuelle Familiale de Haute-Savoie, suite à sa dernière Assemblée Générale, a renouvelé et renforcé son Conseil d Administration. Sa volonté de donner toute sa place aux représentants des entreprises adhérentes, de renforcer les liens avec le tissu associatif, et de rajeunir son Conseil d Administration se concrétise avec la venue de : Yves Régent Président du Secours Populaire d Annecy, Claudine Aufort Présidente de l association des retraités Guignard, Camille Bernard étudiante, Jean-Guy Delavay retraité de Rexam- Reboul, Bernard Guiguittant élu de l entreprise Mobalpa, Abdesslam Hammouche élu de l entreprise Bauman-Ressort, Alain Pistono membre du CA MGP, Bernard Raison responsable d une collectivité adhérente. n Communauté Entis La «Communauté Entis» est heureuse de vous présenter les résultats de sa deuxième enquête à laquelle ont répondu 60 adhérents référents. La première partie de cette enquête portait sur nos garanties IARD (assurance habitation, auto, juridique, scolaire, etc.) disponibles depuis le 1er janvier dernier. Cette partie révèle que 95 % des adhérents potentiels à la Mutuelle d Assurance Solidaire (MAS) pensent que nous avons des cotisations avantageuses. C est en effet le but premier de la MAS qui souhaite assurer ses adhérents pour les risques réels sans multiplier les couvertures annexes, en proposant des garanties simples et efficaces! La deuxième partie portait sur l environnement Social & Politique de votre mutuelle. Nous vous avons demandé votre avis sur les Comités d Actions Mutualistes (CAMs) et le Relais des Solidarités : vous pensez majoritairement que la mutuelle est dans son rôle en développant ce type d initiative. Pour rappel, les CAMs ont pour ambition de développer la dimension militante et de créer du lien social avec les adhérents. Le Relais des Solidarités a été mis en place dans le but d aider les plus défavorisés dans leurs démarches. Ces actions sociales sont aujourd hui présentes sur le département de la Haute-Savoie et seront étendues aux autres départements en fonction de leur attrait. Enfin, la dernière partie portait sur le guide mutualiste envoyé à chaque nouvel adhérent dans les jours suivant son adhésion. 71 % des destinataires affirment avoir conservé ce guide et l avoir trouvé très utile. une fois, vous le voyez, votre avis nous est essentiel! Pour rejoindre la Communauté Entis et devenir adhérent référent inscrivez-vous sur : Pensez aussi à nous rejoindre sur Facebook Faites découvrir votre mutuelle autour de vous et parrainez vos proches! Vous êtes nombreux à évoquer les services de la mutuelle à vos proches et nous vous en remercions. C est dans cet esprit que nous avons créé une formule de parrainage très avantageuse. Vous êtes satisfaits de nos remboursements, de notre écoute et de notre éthique mutualiste, faites le savoir! Et votre mutuelle vous récompense! Jugez plutôt : Des avantages immédiats et concrets, à partir de 20 sous forme de chèques cadeaux! Pour vous et votre filleul : 20 pour une personne seule et 40 à partir de 2 personnes inscrites sous le contrat* de votre filleul. REMETTEZ À UN FILLEUL LE COUPON PARRAINAGE JOINT DANS VOTRE NUMERO DE BONNE SANTÉ ET PROFITEZ IMMEDIATEMENT DE CETTE OFFRE *Sont concernés par cette opération toutes les adhésions sur les contrats individuels Oméga et frontaliers. Renseignements et règlements disponibles dans le réseau d agences. Mutuelles concernées : régions Rhône-Alpes et Bourgogne Franche-Comté 7

8 Région : Bretagne /// Mutuelle Familiale de France Sous le signe du sport! Notre mutuelle est labellisée La Mutuelle Familiale de France a obtenu le label santé le 14 septembre dernier par le Cabinet Actuaris, pour notre Gamme «Labelpièrre» dans le cadre de l application du décret du 8 novembre 2011, relatif à la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents actifs et retraités. Nous avons 5 garanties à proposer aux agents : la garantie «Émeraude», la garantie «Jade», la garantie «Topaze», la garantie «Turquoise», la garantie «Opale». Elles permettront, aux agents qui bénéficieront d une participation financière par leur collectivité, d avoir des prestations et des cotisations spécifiques. Depuis de nombreux mois, la Mutuelle Familiale de France, avec notre partenaire la Mutuelle Générale de Prévoyance, aussi labellisée, sillonne tout le territoire, organise des réunions d informations sur site ou à la mutuelle, pour proposer nos garanties Santé et Prévoyance. D ores et déjà, des collectivités nous ont rejoints et nous les remercions de leur confiance. n À la Mutuelle Familiale de France, les salariés font de la marche, du vélo, différents sports, dans des clubs ou association Notre Mutuelle est partenaire de plusieurs petits clubs sportifs, mais grands par leurs prouesses, aux niveaux départemental, régional et national. Ces sportifs de tout niveau, comme notre mutuelle, défendent les mêmes valeurs solidaires et humaines, sur leur terrain. Maxime, notre conseiller mutualiste, est responsable d un club de handball. Comme tous les conseillers mutualistes, il sillonne tout le territoire, court sur tous les terrains sportifs et mutualistes. Pour gagner, il faut de la «niaque», de l énergie. Gagner, mais pas à n importe quel prix, dans les valeurs humaines et d équipe. Maxime La Pallec est venu rejoindre les rangs de la MFF et y occupe le poste de chargé de développement. Un poste que ce handballeur de 25 ans affectionne particulièrement par sa mobilité, sa diversité et son esprit d équipe jamais loin du terrain. Quelles sont vos fonctions à MFF? Chargé de développement complémentaire santé et prévoyance, aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public. À la MFF depuis septembre 2007, j ai passé 4 ans en alternance avant d obtenir un poste en CDI à plein temps. Quelles places attribuez-vous aux valeurs du mutualisme aujourd hui? Elément important de notre quotidien, aussi bien dans la vie de tous les jours au travail, que dans notre vie personnelle. Mutualiser permet de développer de meilleurs moyens, techniques, humains, financiers Dans le sport, en mutualisant les efforts, les forces, on est plus «forts» Lorient est une ville sportive, où avez-vous fait vos premières saisons de handballeur? J ai commencé le handball à l âge de 11 ans à Hennebont. Après la pratique à l école comme tout enfant, j ai suivi mon professeur qui était également éducateur au Hennebont-Lochrist Handball. À 16 ans, changement de club et direction le Lorient Handball où j ai passé 4 années. À 20 ans, j ai effectué le circuit inverse pour revenir dans mon club formateur, le Hennebont-Lochrist Handball où je joue encore. Sport collectif par excellence, le hand est de plus en plus pratiqué en France? Je fais abstraction de ce qui alimente en ce moment la presse avec les paris sportifs Les valeurs du handball sont fortement mises en avant par notre équipe nationale. Véritable vitrine du handball français, cette équipe a su nous transmettre de la combativité, du collectif, de l amusement, de la détente, un état d esprit que d autres sports n ont peut-être pas, ou moins Ce qui a permis à beaucoup d enfants et d adultes d apprécier ce sport. Arrivez-vous à concilier facilement le rythme compétitif et votre engagement professionnel et personnel? Tout se passe à merveille, les entraînements ont lieu 3 fois par semaine le soir, ainsi que les matchs le week end. C est une question d organisation En cas de déplacement professionnel, priorité au travail! n Le temps des Assemblées Générales Assemblée Générale de la Mutuelle Familiale de France Notre Assemblée Générale s est tenue le 5 juin dernier à l Hôtel les Rives du Ter, en présence de 61 délégués présents ou représentés, dont 14 femmes et 47 hommes. Un riche débat a eu lieu. Les délégués espèrent que le nouveau Président de la République, Monsieur Hollande, tiendra ses promesses électorales, notamment sur les taxes. Beaucoup d interventions sur les dépassements d honoraires de plus en plus prohibitifs, qui sont un véritable scandale. n Le Conseil d Administration de la Mutuelle Familiale de France est passé depuis notre Assemblée Générale du 5 juin dernier à 17 administrateurs. Les administrateurs de notre mutuelle sont des bénévoles et issus des entreprises de notre région. Trois nouveaux administrateurs sont venus rejoindre l équipe. Il s agit de : Mme Guégan Chantal (1), Mr Le Saec Patrick (2), Mr Perron Daniel (3). La Mutuelle leur a souhaité la bienvenue lors du dernier Conseil d Administration. Assemblée Générale de la MGO NOUVELLES ENERGIES C est à Nogent-sur-Oise que se sont réunis, le 7 septembre, les 41 délégués (sur 51 convoqués) pour tenir l Assemblée Générale de la Mutuelle de l Oise. Au cours des débats qui ont animé cette séance, la volonté de développement s est affirmée par le projet acté de l ouverture d une antenne à Beauvais. La MGO renforcera ainsi son image et complètera ses actions de proximité auprès du public. Le dynamisme affiché par les délégués s accorde également avec le rajeunissement du Conseil d Administration. Les instances ont rendu un hommage appuyé aux salariés de la MGO, qui, quotidiennement avec responsabilités et disponibilités au service de l adhérent, transmettent les valeurs du mutualisme solidaire L élection à l unanimité comme présidente de Mme Maraval Geneviève, en remplacement de Mr Grévin Guylain est constaté au dépouillement du scrutin. La nouvelle équipe, composée de 19 administrateurs, aura à cœur ce nouveau départ pour la MGO, avec comme objectif la satisfaction et la défense des adhérents dans l accès aux soins pour tous. n Bonne Santé mutualiste

9 Région : Picardie /// Mutuelle Générale de l Oise Vitalia, pris la main dans le sac Suite à la dénonciation par le Collectif Interassociatif sur la santé (CISS) de la facturation d un forfait d assistance aux démarches administratives aux patients des cliniques privées du groupe Vitalia, la Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAMTS) vient de répondre que ces pratiques étaient illicites. Sous cette dénomination, Vitalia faisait payer aux patients une somme généralement de 9 (jusqu à 14 euros) qu il fallait sortir du portemonnaie pour cet impôt privé, même en ambulatoire. Le «rappel à la loi» de la CNAMTS précise que «le forfait d assistance aux démarches administratives ne pourrait être facturé que s il est destiné à financer une exigence particulière de chaque patient» et a fait l objet d une demande écrite du patient. Il semblerait que les cliniques continuent néanmoins de proposer illicitement cet «impôt privé», mais n insistent pas quand on refuse de le payer. Aucun patient n est assujetti à payer des frais administratifs non remboursables. La bonne attitude est de refuser cette «prestation du groupe Vitalia» et prévenir la CNAMTS qui constatera l abus. n Région : Auvergne Mutuelle Familiale Centre Auvergne JPM : Face à la casse sociale, faire jouer les solidarités Handicap Un nouveau site vraiment accessible. La Maison Départementale des Personnes Handicapées de L Oise propose depuis juin un site Internet permettant aux utilisateurs l accès aux services en ligne. Innovant et facile d accès, ce site réunit toutes les informations nécessaires aux demandeurs et aux usagers en situation de handicap. Plus encore, un portail en ligne permet à ceux-ci de suivre la situation de leur dossier, offrant une dématérialisation bien utile. Un outil vraiment efficace pour les personnes atteintes de handicap et leurs proches, lorsqu on apprend que l ensemble des équipes de la MDPH de l Oise a accompagné plus de personnes dans leurs démarches en > Le groupe Assa Abloy, leader mondial de la fabrication de serrures et propriétaire de JPM à Avermes (Allier), vient d'annoncer la fermeture totale du site pour début Ce sont 192 emplois qui risquent de disparaître. Déjà, un plan social en 2009 avait supprimé 129 emplois. Ce nouveau drame dans un département en déclin industriel est la conséquence d'une délocalisation pure et simple avec le transfert progressif des productions sur d'autres sites en France et en Chine. Les raisons essentielles de cette situation découlent de choix parfaitement réfléchis des décideurs économiques qui n'ont procédé à aucun investissement sur ce site implanté pourtant depuis des décennies dans l'allier et qui a fait preuve de son savoir-faire et de ses capacités à produire grâce au travail de plusieurs générations de salariés. Déjà en 2009, la Mutuelle Familiale Centre Auvergne, fidèle à son éthique mutualiste et solidaire, avait créé une collectivité afin que les salariés licenciés puissent continuer à bénéficier d'une couverture santé accessible et qualitative. Aujourd'hui encore, elle travaille avec ses correspondants en vue de garantir un accès aux soins de qualité pour les salariés dont l'emploi risque d'être supprimé. n Assemblée Générale de la MFCA C'est à Commentry que s'est tenue cette année l'assemblée générale de la MFCA avec près de 80 % des délégués présents ou représentés. Organisée de main de maître par la Collectivité des Retraités des Industries du Bassin de Commentry, cette AG a permis aux adhérents et délégués d'échanger sur la situation actuelle. Bien que les évolutions législatives et fiscales aient favorisé jusque-là la disparition des mutuelles de proximité, la MFCA tient bon, de par sa gestion prudente et une juste stratégie. Il est important pour les mutualistes de rester mobilisés pour la défense de nos valeurs, mais aussi pour celle de notre système de protection sociale et de l'hôpital Public. La Sécurité Sociale devrait rembourser à 100 % et les mutuelles ne devraient pas exister en tant que complémentaire santé mais intervenir uniquement dans le domaine de la prévention et des œuvres sociales. À cet effet, il est rappelé à juste titre l'exemple de l'alsace-moselle qui rembourse à 90 % et dont le régime est équilibré. Dans ces conditions, pourquoi ce qui est possible dans cette région ne le serait-il pas pour l'ensemble du pays? Enfin, la MFCA s'est mise en capacité de répondre à l'évolution de la législation concernant le décret employeur public de novembre 2011 avec les contrats labellisés et les conventions de participation. L'ensemble des résolutions a été adopté et parmi le tiers renouvelable des administrateurs élus, deux sont nouveaux, Pierre Fourtin et Daniel Ray, qui représentent une nouvelle collectivité sur Moulins. Il est réconfortant de voir qu'il existe encore des mutuelles où chaque adhérent chef de dossier peut devenir administrateur, de savoir que toutes les décisions se prennent localement et démocratiquement. À la MFCA, les administrateurs sont des adhérents comme les autres, des bénévoles qui habitent près de chez vous et qu'il est facile de rencontrer. En participant à la vie de votre Mutuelle, c'est tout cela que vous préservez. n De nouveaux délégués chez les Territoriaux de la MIRFT La vie démocratique de la MIRFT s est exercée pleinement une nouvelle fois en appelant les adhérents de la mutuelle à renouveler le tiers de ses délégués d assemblée générale. Après un appel à candidature adressé à tous les adhérents, 3 nouveaux délégués titulaires et 2 nouveaux délégués suppléants ont rejoint ceux qui avaient reconduit leur candidature. C est ainsi que se renouvellent peu à peu les instances de la MIRFT lui permettant ainsi d envisager l avenir sereinement. Le tiers élu se compose des délégués suivants : Collectivités Titulaires : Bigay Edith (Montluçon), Foret Jean-Louis (St Menoux), Jallot Thierry (Montluçon) ; Suppléants : Bregere Pascal (Montluçon), Depont Christophe (Montluçon) ; Individuels Titulaires : Brigand Marc (Moulins), De Cesare Franck (Domérat), Martin Jean (Arpheuilles St-Priest), Micaud Christiane (Moulins), Natte Séverine (Montluçon) ; Suppléants : Caron Raymond (Gouzon), Deconihout Gérard (Vaux), Cuvelier Bernard (Cressanges), Blondron Alain (Montluçon). n 9

10 Rhume, grippe, gastro Inévitables virus de l hiver? Parce que nous vivons en espace clos et davantage en contact avec les autres, la propagation des rhumes, grippes et gastros, est plus facile en hiver. Pour autant, on peut éviter la transmission avec quelques règles simples, à enseigner notamment aux enfants : se laver les mains régulièrement, en particulier avant et après le repas et le passage aux toilettes, après s être mouché ; se couvrir la bouche et le nez quand on tousse ou éternue ; ne pas laisser traîner ses mouchoirs et nettoyer souvent les surfaces et objets touchés quotidiennement. Par ailleurs, et on le sait moins, dormir suffisamment, avoir un rythme de vie régulier, manger des agrumes et des légumes renforce le système immunitaire. Avoir une activité physique régulière (lire notre dossier) est aussi une bonne arme contre les maux de l hiver. n Prévention Surveillez la qualité de l air Vous avez remis le chauffage? Le savez-vous, c est dans la maison, et l hiver, que la qualité de l air intérieur est la moins bonne. Manque d aération, mode de chauffage toxique, taux d humidité en sont la cause. Pour conjuguer chauffage et santé, vérifiez : La température durant la période de chauffage, la température idéale des pièces se situe entre 20 et 21 C ; celle des chambres à coucher à 18 C. NTIC Mise en garde contre «la démence numérique» Le neuroscientifique Manfred Spitzer, dont le livre intitulé La démence numérique. Comment pouvons-nous apporter un nouvel apprentissage à nos enfants vient de paraître, se base sur les résultats d une enquête récente menée par 62 professeurs d universités allemandes. Selon cette étude, des compétences importantes comme la logique argumentative, la capacité de saisir ou résumer un texte et la capacité de concentration seraient amoindries chez les plus jeunes étudiants universitaires ayant grandi avec l avènement de l Internet. Pour les chercheurs, ces déficits seraient dus à une saturation numérique, un mécanisme chimique de stress cérébral causé par le zapping informationnel. Ainsi, Spitzer ne se prononce pas en faveur du principe généralisé du travail rapide et multitâche, pourtant valorisé dans le monde professionnel. Cette manière de travailler engendre chez l individu un mécanisme de «saut» rapide entre diverses informations peu ou mal traitées : l individu s entraînerait ainsi lui-même à un trouble de l attention n L aération elle permet d évacuer les polluants rejetés par la respiration et la transpiration, mais aussi les substances chimiques dégagées par les matériaux de construction, meubles et produits d entretien. On conseille d aérer deux fois par jours pendant dix minutes. L humidité pour éviter la prolifération d acariens, l apparition de moisissure et d autres problèmes liés à la vapeur d eau présente dans les pièces, l humidité de l air doit être comprise entre 45 et 65 %. Un taux d humidité trop faible est également déconseiller : il peut entrainer des complications respiratoires. Les installations de chauffage chaque année, on déplore des cas d intoxications au monoxyde de carbone (CO). C est pourquoi des contrôles d étanchéité réguliers sont nécessaires. Si les cheminées, les poêles à bois, les fours et les poêles à gaz ou les chauffe-eau engendrent une baisse du taux d oxygène dans l air ambiant, il faut prévoir un système d aération. En bref & en chiffres Mécénat en santé Un bon coup de com Selon une étude de l association Admical, les entreprises, via leurs actions de mécénat, ont versé 190 millions d euros au secteur de la santé en Philanthropie? Rarement, indique dans une interview Karine Gallopel-Morvan, maître de conférences à l Ecole des hautes études en santé publique de Rennes, qui y voit une stratégie «pour positionner l image de la société autour de valeurs positives : ce que va vendre l entreprise, c est sa citoyenneté, sa capacité à être solidaire, à mobiliser ses salariés sur une cause». n 1/3 des personnes âgées consomment des somnifères, soit 5 fois plus que nos voisins européens. Or, seules 2 plaintes sur 10 relèveraient de l insomnie à proprement parler. La Haute Autorité de Santé (HAS) a tiré la sonnette d alarme. Les somnifères entraînent des effets secondaires graves : dépendance, chutes, troubles de la mémoire, démence. n Binge drinking Comprendre la notion de limite Le binge drinking est un problème de santé publique croissant, notamment en Grande Bretagne. Angela Attwoo, chercheur de l Université de Bristol, a mené une étude auprès de 160 étudiants démontrant que la forme de verre induisait une consommation plus ou moins rapide. Le groupe buvant dans un verre droit a avalé ses 354 millilitres de bière en 13 minutes, le groupe buvant la même quantité mais dans un verre incurvé en seulement 8 minutes, soit presque aussi vite qu un soda. La forme incurvée amènerait en effet à mal évaluer la quantité de liquide restant Cette étude pourrait peser sur une législation dans les bars. En Allemagne, les campagnes de prévention du binge drinking cherchent à sensibiliser les jeunes à la notion de limite : s avoir s arrêter, avec ou sans verre adéquat n Bonne Santé mutualiste

11 Pollution des cours d eau Algues vertes : un danger pour notre santé? Claude Lesné est médecin-toxicologue. Ingénieur de recherches au CNRS de 1986 à 2010, il travaille actuellement au département de santé publique de l Université de médecine de Rennes. Quelle est la situation en Bretagne concernant les marées vertes? On constate une prolifération d algues vertes depuis les années Des sites sont touchés sur l ensemble du littoral breton, mais également de nombreuses autres côtes du nord et de l ouest de la France, comme les côtes normandes. Les marées vertes apparaissent dans de larges baies aux eaux transparentes. En Bretagne, le rapport entre la population humaine et celle des porcs est de un à trois et ces derniers sont en moyenne deux fois plus lourds que nous. Leurs déjections produisent des nitrates, qui se retrouvent en grande quantité dans les cours d eau, qui les acheminent jusqu à la mer via les estuaires et entraîne le développement d algues, également appelées laitues de mer. Les algues vertes représentent un danger pour la santé à cause de l hydrogène sulfuré. Il s agit d un gaz extrêmement toxique, qui est généré par le pourrissement des algues vertes. Sur les plages bretonnes, ces émissions de gaz avaient gravement intoxiqué un ramasseur d algues, plongé dans le coma plusieurs jours en Plus récemment, elles ont provoqué la mort simultanée de deux gros chiens en Il a fallu attendre qu un cheval décède et que son cavalier subisse une intoxication suraigüe en 2009, pour que l on apprenne qu un transporteur d algues était mort quelques jours plus tôt dans la région de Binic dans les Côtes-d Armor, le 22 juillet L État a alors commencé à prendre des mesures de ces émissions de gaz, confirmant l existence d un danger mortel. Un plan de lutte contre les algues vertes a alors été mis en œuvre. Lorsqu on respire de l hydrogène sulfuré, pendant plus de 30 minutes, on risque une crise d asthme. Plus concentré, ce gaz provoque des conjonctivites et des lésions plus graves aux yeux, une baisse de l odorat pouvant aller jusqu à la destruction des cellules de l odorat, ainsi que celles des muqueuses respiratoires (nez, bronches). Un œdème aigu du poumon peut survenir et entraîner le décès au bout de quelques minutes. Que faut-il faire en termes de santé publique pour se mettre à la hauteur des risques? La santé est une priorité. Pour éviter la formation des marées d algues vertes et prévenir les accidents, nous devons réduire le taux de nitrates dans les estuaires en dessous de 10 à 15mg par litre. Actuellement, il est généralement très supérieur à cette concentration et excède parfois les 50 mg par litre, ce qui rend alors l eau impropre à la consommation. Il faudrait diviser ces taux par trois pour 2025, mais pour l instant on envisage juste de diminuer d un tiers la part des nitrates dans l eau. Il est également vital que l information sur les dangers des algues vertes soit diffusée à toutes les populations qui fréquentent le littoral. n Jeunes & engagés Les jeunes d Europe se lèvent pour la solidarité. Elle est toujours une idée neuve, une idée qui heureusement trotte dans le cœur des humains, une idée qui n en finit pas d apporter aux uns et aux autres le respect et la dignité, toujours relayée par les générations, la solidarité compte en la jeunesse pour une vision d avenir. C est à Dole, dans le Jura, dans la ville de Louis Pasteur et de Pierre Bourgeois, que la Rencontre Européenne des Jeunes rganisée par le Secours Populaire Français tiendra siège fin octobre. Trois jours de réflexion, d échanges et d actions, avec pour objectifs la promotion de l essor du bénévolat chez les jeunes. Cette année, les jeunes du Secours Populaire accueilleront des partenaires européens pour un état des lieux des nouvelles formes de solidarité. Une jeunesse européenne particulièrement exposée à la rudesse de la crise et pour qui la précarité est devenue courante et porte ouverte à la pauvreté et l exclusion. Pour les jeunes bénévoles du Secours Populaire, la lecture des chiffres du «Baromètre de la pauvreté» publié par l Insee, n est, hélas, guère une surprise. Sur le terrain l association est venue en aide effective en 2011 à jeunes dont étudiants. Cette aide se traduit concrètement par un besoin de nourriture, de vêtements. Mais aussi elle revêt d autres formes pour accéder à la santé, à la culture, aux vacances... Des engagements bien lucides, pour les jeunes bénévoles confrontés dans leur quotidien aux réalités de la crise. n Jouez & gagnez un Ipad3 16 giga - Wifi jeu concours Bonne Santé 59 Avez-vous bien lu votre magazine? Répondez à ce questionnaire pour le vérifier. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses vous fera peut-être remporter un IPAD 16 giga! Pour participer, retournez le coupon avant le 15 décembre 2012 inclus à l adresse suivante : Jeu concours Bonne Santé n 59 - Entis, les mutuelles de l être 39, rue du Jourdil - Cran-Gevrier BP Annecy Cedex 9 Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Nom : Prénom : Adresse : CP : Ville : Numéro d adhér ent : 1) Quel est le taux d humidité idéal dans une maison? q entre 45 et 65 % q entre 20 et 40 % q entre 72 et 90 % 2) Quelle est là proportion des seniors français consommant des somnifères? q la moitié q un quart q un tiers 3) Quelle est la capitale de l Union Européenne où la qualité de l air est la plus mauvaise? q Paris q Prague q Londres 4) L espérance de vie de ceux qui pratiquent un sport régulièrement est augmentée de combien d années? q 2 ans q 14 ans q 8 ans 5) Boit-on plus rapidement une bière dans un verre droit ou incurvé? q verre droit q verre incurvé jeu concours Bonne Santé 59 11

12 Ta santé t appartient! Il faut dormir Pourquoi? Combien de temps? Les collégiens dorment de moins en moins avec un temps de sommeil qui passe de 9 h 10 en classe de 6 e à 8 h 08 en 3 e. L usage d Internet le soir réduit encore le sommeil de 30 à 45 minutes. Au grand dam des médecins, car le sommeil joue sur la santé L enquête HBSC (Health Behaviour in School-aged Children), menée sous l égide de l OMS tous les 4 ans auprès des élèves de 11 à 15 ans, montre dans son dernier rapport publié en septembre que les nouvelles technologies prennent sur le temps de sommeil. Dorment moins longtemps ceux qui utilisent un ordinateur (8 h 06 contre 8 h 50) et un téléphone portable équipé d Internet (7 h 59 contre 8 h 44) ou encore ceux qui regardent la télévision le soir dans leur chambre (8 h 16 contre 8 h 48). À l inverse, l étude montre que les collégiens qui lisent dorment plus longtemps que les autres : 8 h 52 vs 8 h 28. L Académie de médecine préconise, chez les collégiens, 9 à 10 h de sommeil. Quels sont les risques du manque de sommeil? C est le moment où l on reconstitue les cellules musculaires et nerveuses. Le manque de sommeil entraine donc de la fatigue, des troubles de l humeur, mais aussi des troubles de l apprentissage : il est plus difficile de se concentrer, de mémoriser, de comprendre. Des chercheurs ont montré que les résultats scolaires sont moins bons chez les adolescents qui dorment peu. Les carences de sommeil peuvent en outre avoir des répercutions sur le poids (risque d obésité) et la croissance. Plus faible, on est aussi plus sujet aux rhumes, gastros, etc. Quelles sont les bonnes habitudes pour un sommeil réparateur? Il faut éviter les repas copieux et tardifs et les boissons énergisantes le soir. Les devoirs, jeux sur écrans, conversations téléphoniques juste avant de se coucher retardent l endormissement. Il vaut mieux lire un livre (les écrans rétroéclairés abaissent la sécrétion de mélatonine, l hormone qui induit le sommeil) et aller dormir dès l apparition des signes de fatigue : bâillements, yeux qui piquent... Enfin, il faut avoir des horaires réguliers et ne pas trop se décaler le weekend. Dans la chambre, il faut maintenir la température à 19, occulter la lumière et éviter les sources lumineuses comme les veilleuses d ordinateur et de télé, qu il vaut mieux, comme le téléphone portable, ne pas avoir dans sa chambre. n Le Kiosque à infos «Nous devons renoncer au désir illusoire d avoir des enfants parfaits, les enfants ne sont pas des personnes de demain. Ce sont des personnes d aujourd hui». (Janusz Korczak) une sélection de livres jeunesse pour la rentrée Des Histoires de Monstres pour réfléchir Isabelle Wlodarczyk, Christine Richard, illustré par Manu Boisteau, Oskar éditeur Du Père Fouettard à Dracula, en passant par Godzilla, un inventaire des histoires de monstres connus et moins connus. Où l on apprend que sont aussi appelés monstres ceux que l on trouvait tout simplement bizarres ou exceptionnels : bêtes de foires, artistes fameux, créatures affreuses. L éventail est large! À savoir que la définition du monstre change selon les époques et les continents : on est tous le monstre d un autre! Chaque court chapitre donne à penser une notion du monstrueux avec histoire, questions à se poser et petits jeux, illustré avec talent et humour par Manu Boisteau. À découvrir aussi : l intégralité de cette collection (Des Mots pour réfléchir ) proposée par un petit éditeur qui devient grand : Oskar. Même Pas Peur coédition Gallimard jeunesse-envols d enfance Même pas peur est un ouvrage-recueil d illustrations d artistes et d enfants surprenant! À l aide d outils créatifs, sous forme d ateliers accompagnés par des artistes depuis 3 ans (Serge Bloch, Emmanuel Guibert, Fred Bernard, Nathalie Novi, Timothée de Fombelle, Rascal, Marie Desplechin, Jean-François Martin entre autres), des enfants dits «en difficulté» ont écrit ou dessiné sur la peur ou leurs peurs d enfance pour apprendre à la connaître et pouvoir la combattre. La collaboration avec les Éditions Gallimard Jeunesse réside dans le souhait de constituer un «outil pédagogique» à l'enfance en difficulté par le biais artistique. Trois personnalités référentes se sont particulièrement investies dans cet ouvrage : Tomi Ungerer, Philippe Meirieu et Boris Cyrulnik qui ont offert trois textes inédits et essentiels sur le thème de la peur chez l enfant. Envols d Enfance, c est avant tout Cendrine Genin et sa formidable énergie mise au service d une association qu elle a créee en 2006 et qui vise à venir en aide à l enfance en difficulté. Korczak, pour que vivent les enfants de Philippe Meirieu illustré par Pef, éditions Rue du Monde Dans la collection «Grands portraits», Philippe Meirieu nous fait découvrir Janusz Korczak, cet homme hors du commun : médecin, pédagogue et écrivain qui a mis sa vie au service des enfants les plus démunis dans la Pologne du début du xx e. Il n a cessé d innover pour que les enfants soient mieux respectés et davantage impliqués dans leur éducation afin de devenir des adultes libres. Son histoire prend fin tragiquement le 6 août 1942, quand, accompagné des 192 enfants et des 10 adultes de la Maison de l Orphelin, ils sont arrêtés par les nazis et exterminés au camp de Treblinka. Il fut et demeure le précurseur incontesté des nouvelles pédagogies et des droits de l enfant. À lire aussi : Le Roi Mathias 1 er, célèbre roman de Janusz Korczak, chez Fabert Le journal de Blumka, de Iwona Chmielewska, chez Rue du Monde, Janusz Korczak : Non au mépris de l enfance, Isabelle Colombat chez Actes Sud junior. Ernest Pignon-Ernest Le lieu et la formule Jérôme Gulon, Critères éditions Dès les années 60, Ernest Pignon- Ernest est le premier à utiliser le pochoir in situ, pour investir le monde réel avec des silhouettes dessinées ou peintes. De taille humaine, ces figures prennent place dans un lieu choisi pour son histoire, son esthétisme, son âme, et sitôt posées, font corps avec ce lieu qu elles embrassent, devenant inséparables de leur support. Puissantes, poétiques, et politiques, les images d Ernest Pignon-Ernest subliment l histoire et la mémoire par leur présence aussi indispensable qu éphémère. Jérôme Gulon navigue dans le temps et l espace pour nous présenter en détails plusieurs séries de l artiste. n LES MUTUELLES DE L'ÊTRE Bonne Santé est la revue trimestrielle d Entis, les mutuelles de l Être - 39, rue du Jourdil - Cran-Gevrier - BP Annecy Cedex 9 octobre 2012 n 59 Directeur de la publication : Lucien Carette Directeur de la rédaction : Damien Fortun Conseil éditorial : Didier Levallois Rédaction : Robin Assous Conception et réalisation : Critères Photographies : Critères, Fotolia. com (volff, Elnur, Maridav, alphaspirit, Arman Zhenikeyev, papa, tiero, pressmaster, Anton Maltsev, Amir Kaljikovic, Kitch Bain, Chris Bett, auremar, DjiggiBodgi.com, carmeta, Roman Milert) Imprimé sur papier recyclé. numéro de CPPAP : 0910 M LES MUTUELLES DE L'ÊTRE

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR?

SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR? HIRSLANDEN LAUSANNE CLINIQUE CECIL SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR? «FAITES DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE, C EST BON POUR VOTRE SANTÉ». C EST LE PRINCIPAL MESSAGE

Plus en détail

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ SANTÉ Dossier 9 Avec la MGEFI l activité physique rime avec santé Pour l année 2014, la MGEFI a fait le choix de sensibiliser ses adhérents aux bienfaits de l activité physique sur la santé. Parmi les

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Faiza Mehaoui Joséphine Roose Seconde 205 LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Dossier de SVT. M. Terracol Les conséquences du tabac sur les sportifs En France, le tabac fait plus de 60 000 morts

Plus en détail

La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge

La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge 70% 60% 61% Evolution de la pratique hebdomadaire en fonction de l'âge (Eurobaromètre - Sport et Activités Physiques - données 2009

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Le tabac tue. 1 fumeur sur 2

Le tabac tue. 1 fumeur sur 2 Le tabac tue 1 fumeur sur 2 Prends ta santé à cœur, dis non au tabac! En France, le tabac tue chaque année 66 000 personnes. Si on n agit pas, d ici 2025, ce chiffre augmentera jusqu à 160 000! 17 % des

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors Sommaire 04 L APSAS en quelques mots 2 06 Les rencontres thématiques 13 Les réunions d information

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

Global Training. Conférences et Bilan prévention santé en entreprise

Global Training. Conférences et Bilan prévention santé en entreprise Global Training Conférences et Bilan prévention santé en entreprise W Sommaire l entreprise 3 Les troubles psychosociaux, Une sédentarité croissante Nos services et tarifs 4, 5 6 Les témoignages 7 Jean-François

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

DE LA FORME. Entreprise AMBASSADEURS FORMATIONS. Acquérir les clés pour agir sur trois facteurs du bien-être : L activité physique ou sportive

DE LA FORME. Entreprise AMBASSADEURS FORMATIONS. Acquérir les clés pour agir sur trois facteurs du bien-être : L activité physique ou sportive Entreprise FORMATIONS AMBASSADEURS DE LA FORME Acquérir les clés pour agir sur trois facteurs du bien-être : L activité physique ou sportive L alimentation La gestion du stress et de l anxiété Partenaires

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film...

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film... E = M6 Respirer la fumée des autres est-il dangereux? PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2 Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3 Objectifs du film... 3 Vocabulaire

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes 5 èmes journées nationales de la Fédération Addictions 4 juin 2015 Lille Monsieur le député, Bernard

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON Séquence 2 : la polyconsommation. Objectif général de la séquence : être capable d adopter une attitude critique vis-à-vis des conduites addictives. NOM : Classe : Prénom : Date : DEVOIR MAISON NOTE :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Avec plus de 29 000 en 2007, le revenu net imposable moyen des habitants du Sud de l Oise est le

Plus en détail

GAMME LABELLISEE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE GARANTIES 2015. Parce que vous n avez pas les mêmes besoins que vos collègues,

GAMME LABELLISEE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE GARANTIES 2015. Parce que vous n avez pas les mêmes besoins que vos collègues, GARANTIES CONFORMES AU NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE AVRIL 2015 Néo Territoires Parce que vous êtes fonctionnaire, agent non titulaire ou retraité d une collectivité territoriale, GAMME LABELLISEE FONCTION

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W La santé au bout de la fourchette Visio-Décembre.indd 1 8/12/06 10:41:12 L espérance de vie des Belges a augmenté depuis le siècle passé, ce qui est plutôt

Plus en détail

«L activité physique au service de la lutte contre le cancer du sein en Europe»

«L activité physique au service de la lutte contre le cancer du sein en Europe» Compte-rendu CONFERENCE EUROPEENNE «L activité physique au service de la lutte contre le cancer du sein en Europe» MARDI 4 DECEMBRE 2012 PARLEMENT EUROPEEN, BRUXELLES INTERVENANTS Sophie AUCONIE, Eurodéputée

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité JOURNEE INTERNATIONALE DE L INFIRMIERE «Les infirmiers à l avant-garde des soins chroniques» CPAM DES ALPES MARITIMES 29 mai 2010 Page n 1 Sommaire 1. Contexte du service 2. Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

«Mon médecin demain quelle organisation de la santé de proximité?»,

«Mon médecin demain quelle organisation de la santé de proximité?», Salutations Ce débat que nous avons choisi de nommer l «Mon médecin demain quelle organisation de la santé de proximité?», est la marque la volonté de la CRSA -en coopération étroite avec l agence régionale

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim.

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim. Marquez des points, mangez mieux! Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts reunica-interim.com Regles du jeu Garder votre cœur en bonne santé sera

Plus en détail

Dans ce chapitre : L équation de l équilibre énergétique 298 Les besoins énergétiques du corps 300 L activité physique et le contrôle du poids 300

Dans ce chapitre : L équation de l équilibre énergétique 298 Les besoins énergétiques du corps 300 L activité physique et le contrôle du poids 300 Dans ce chapitre : L équation de l équilibre énergétique 298 Les besoins énergétiques du corps 300 L activité physique et le contrôle du poids 300 La composition corporelle 302 La masse maigre 303 La masse

Plus en détail

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Je me dépense pour soigner ma tension Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle La pratique régulière

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

Ouvrir la CMU-C pour les jeunes

Ouvrir la CMU-C pour les jeunes Ouvrir la CMU-C pour les jeunes Par Etienne GRASS, Enseignant à l Institut d Études Politiques, Chaire Santé Etienne GRASS est, depuis le 1 er décembre 2014, directeur de cabinet de Nicolas REVEL, directeur

Plus en détail

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif > Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert réunir les associations bourguignonnes en une seule journée > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif La solidarité, La lutte contre

Plus en détail

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à la création d un statut de

Plus en détail

Fibrillation & défibrillation cardiaques

Fibrillation & défibrillation cardiaques Fibrillation & défibrillation cardiaques Le coeur, un circuit électrique Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier, d environ 60 à 100 battements par minute. Chaque battement est

Plus en détail

Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine

Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine Les groupes de protection sociale partenaires paritaires et mutualistes de l entreprise Deux métiers : gérer la retraite

Plus en détail

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une bonne saison sportive! AS Guelmeur AUTORISATION DE TRANSPORT.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une bonne saison sportive! AS Guelmeur AUTORISATION DE TRANSPORT. A l attention des licenciés et des parents, ATTENTION : afin d éviter tout retard ou incident lors de la saisie des licences, seuls les dossiers d inscription complets seront pris en compte. Documents

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport 1 Juin 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux du réseau européen «Sport et Santé», créé et animé par Sport et

Plus en détail

Bilan de la 7ème édition

Bilan de la 7ème édition Bilan de la 7ème édition Mois de l économie sociale et solidaire en Bretagne Novembre 2014 Janvier 2015 187 rue de Chatillon 35200 Rennes / www.ess-bretagne.org Note méthodologique Ce bilan est établit

Plus en détail

Jean-Luc ROYER Kinésithérapie du Sport Novembre 2015

Jean-Luc ROYER Kinésithérapie du Sport Novembre 2015 DOPAGE - BLESSURES Jean-Luc ROYER Kinésithérapie du Sport Novembre 2015 Dopage Blessures Comment poser le débat? - Entamer la réflexion La blessure entraîne t-elle le dopage pour mieux retrouver, et au

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud,

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud, Les idées reçues ADIJA oct 2012 Dr C Renaud, La pollution de l air est plus mauvaise pour la santé que la fumée de tabac! VRAI - FAUX FAUX La fumée est le champion des polluants, avant les moisissures

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

Bouger, à quoi ça sert?

Bouger, à quoi ça sert? Travail réalisé dans le cadre de la formation Sciences et société Bouger, à quoi ça sert? Pourquoi Bouger? On a adapté l activité pour des élèves de troisième d ESO (15 ans). Pour faire cela on a utilisé

Plus en détail

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS SANTE ECOLE ENSEIGNANTS Formation des directeurs 13 mai 2014 Nadine Colin, déléguée MGEN SANTE ECOLE ENSEIGNANTS 1. La MGEN, acteur de santé? 2. Eléments de réflexion et de débats 3. Dispositifs et outils

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

LES PARTENAIRES PRÉSENTS

LES PARTENAIRES PRÉSENTS Novembre 2015 INTRODUCTION LES PARTENAIRES PRÉSENTS CANOPÉ Le Canopé-Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de l académie de la Réunion est un établissement public placé sous la tutelle du

Plus en détail

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches.

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches. Don d organes. Donneur ou pas à mes proches. Le guide Pourquoi et comment je le dis Don d organes. Pourquoi est-ce si important d en parler? En matière de don et de greffe d organes, la loi française prévoit

Plus en détail

Questionnaire initial (avant évaluation)

Questionnaire initial (avant évaluation) Enquête Collège-Lycée QUESTIONNAIRE PROPOSE Questionnaire initial (avant évaluation) Age : Sexe :? M? F Poids : Taille : Sport pratiqué ( indiquer le niveau ) : 1 ) HYDRATATION DU SPORTIF Une bonne hydratation

Plus en détail

Comment les Français gèrent-ils leur santé?

Comment les Français gèrent-ils leur santé? Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Comment les Français gèrent-ils leur santé? Baromètre Santé - 2ème édition 11 septembre 2007 Cadre de l'étude POURQUOI CETTE ETUDE? L enseigne Kiria a pour but de développer

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive 6, rue de Flacé - 71018 Mâcon Cedex Tél. 03 85 21 19 19 - Fax 03 85 21 19 10 centredegestion@cdg71.fr SOMMAIRE Propos introductif...p.

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire Référence : Arrêté du 19/12/2006 «Le professeur connaît : - les valeurs de la République les grands principes du droit de la fonction

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 ANNEE 2014 CHARTE DE PARRAINAGE CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Le Groupe EDF, en France comme à l'international, soutient

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

INFOGRM DOSSIER LA MEDECINE DU TRAVAIL DE SAÔNE-ET-LOIRE PROTÉGER / SENSIBILISER / PRÉVENIR / CONSEILLER

INFOGRM DOSSIER LA MEDECINE DU TRAVAIL DE SAÔNE-ET-LOIRE PROTÉGER / SENSIBILISER / PRÉVENIR / CONSEILLER la lettre de la mutuelle GRM à ses adhérents INFOGRM n 109 - mars 2011 LA MEDECINE DU TRAVAIL DE SAÔNE-ET-LOIRE La MT 71 vient de rejoindre notre Mutuelle pour la Protection Sociale de son personnel tant

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

La réhabilitation respiratoire

La réhabilitation respiratoire La réhabilitation respiratoire Une expérience Rémoise Dr G.Bonnaud - Pneumologue Groupe Courlancy - Reims Bénéfices de la réhabilitation La prise en charge des patients BPCO dans un programme de Réhabilitation

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite Pour ADRÉA Mutuelle, la proximité est une réalité. Elle entretient un lien durable avec ses adhérents, tant par son réseau d agences que par ses centres d appels téléphoniques et sa présence sur internet

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne.

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne. 10ISP 5.4 Clinique universitaire de cardiologie Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Inselspital Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne CH-3010 Berne

Plus en détail