Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE)"

Transcription

1 Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE)

2 Contenu Présentation de l équipe MRI et secteurs d activités Services relatifs au RUE

3 Présentation de l équipe Un savoir DIVERSIFIÉ Expérience pratique Haut niveau académique Gestion intégrée des risques

4 Présentation de l équipe Un savoir-faire COMPÉTENT Industries de la fabrication Énergie Pâtes et papiers Pharmaceutique Transport Pétrochimie Chimique Mines Imprimerie Alimentation

5 Présentation de l équipe Un savoir-faire COMPÉTENT Secteur public et parapublic Municipalités Agences et ministères provinciaux Agences et ministères fédéraux Institutions d enseignement

6 Présentation de l équipe Un savoir-faire COMPÉTENT Et bien d autres : Firmes conseils Gestionnaires d immeubles ONG internationaux Associations

7 Présentation de l équipe Une approche ÉPROUVÉE Approche «Multi Risques» Transfert de connaissances Flexibilité et adaptabilité Innovation Résultats surpassant les normes

8 Exigences du Règlement Il est important, avant de toute chose, de spécifier que ledit règlement est sujet à des amendements* sur une base régulière (notamment concernant ses annexes (listes des substances assujetties). Il est donc primordial de se référer directement au règlement pour une liste à jour des prescriptions. Parmi les prescriptions du règlement, on retrouve : Présenter un avis de renseignements sur les substances et les lieux où elles se trouvent dans un délai de 90 jours. Préparer un pland urgence environnementale et présenter un avis d élaboration dans les six mois suivants. Exécuter et mettre à l essai le plan et présenter un avis d exécution dans les 12 mois suivants. Conserver une copie du plan à l endroit pour lequel il a été préparé. Mettre le plan à l essai annuellement et conserver les dossiers pendant cinq ans. Signaler et fournir un rapport écrit concernant les urgences environnementales impliquant des substances réglementées. * Un amendement important à été fait en décembre 2011, voir : Règlement sur les urgences environnementales (DORS/ ), daté du 8 décembre 2011

9 Lignes directrices Processus de planification Matières dangereuses de la liste supérieure ou égale à la quantité seuil Scénario normalisé Le scénario normalisé implique la simulation du rejet de la totalité de l inventaire contenu dans le plus gros contenant en 10 minutes sans tenir compte des mesures actives d atténuation des conséquences.

10 Lignes directrices Processus de planification Matières dangereuses de la liste supérieure ou égale à la quantité seuil Scénario normalisé Étude de danger L étude de danger implique une méthodologie robuste permettant d identifier l ensemble des scénarios de fuite possibles en tenant compte de toutes les mesures de prévention et de protection.

11 Lignes directrices Processus de planification Matières dangereuses de la liste La modélisation informatique des conséquences du scénario de planification (scénario alternatif d accident) permet d estimer le rayon d impact en mètres sur lequel vous et les autorités devez baser votre planification. supérieure ou égale à la quantité seuil Scénario normalisé Étude de danger Sélection d un scénario de planification pour les mesures d urgence et la communication au public

12 XYZ inc. Québec Acide Chlorhydrique SCÉNARIO ALTERNATIF Équipement Scénario Quantité déversée Réservoir fixe Rupture du boyau de 2 po lors du déchargement, déversement et évaporation 1000 l Température, o C 25 Brèche, mm (po) 50,8 (2) Taux de fuite, kg/s 6,44 Durée de fuite, s 90 Bassin de rétention, m 2 50 Vitesse du vent, m/s (km/h) 1,5 (5,4) Taux d évaporation max, kg/s Durée évaporation, s 3600 Stabilité atmosphérique F Température ambiante, o C 25 Température du sol, o C 25 Humidité relative, % 50 Rugosité du sol Concentration urbaine Distance ERPG 3 38 m 150 ppm ERPG m FIGURE 2 20 ppm

13 Références RUE art 3 (1) Matières dangereuses de la liste RUE art 3 (1) supérieure ou égale à la quantité seuil RUE art 4(2) d et art 4(3) b Scénario normalisé RUE art 4(2) d et art 4(3) b Étude de danger RUE art 4(2) d et art 4(3) b Sélection d un scénario de planification pour les mesures d urgence et la communication au public RUE art 4(3) c RUE- art 4 RUE art 4(3) g RUE art 4(3) c Programme de gestion de la sécurité opérationnelle (prévention) Plan de mesures d urgence Communication et alerte à la population Plan de restauration

14 Plan d urgence environnementale La section 6 des Lignes directrices du Règlement sur les urgences environnementales (RUE) indique clairement ce qui doit faire partie du plan. Le lien suivant mène directement à ce document sur le site Internet d Environnement Canada :

15 Mise à l essai / Exercices Le RUE prévoit la tenue d exercice annuel afin de mettre à l essai le plan développé. Notre équipe : a développé une expertise pointue dans la conception et le contrôle d exercices ; est agréée par le ministère de la Sécurité publique pour son cours sur l élaboration d exercices ; a tenu, durant le 10 dernières années, de multiples exercices avec des organisations très variées.

16 Services Nos services couvrent tous vos besoins en gestion des risques. Pour plus d informations, consultez notre site internet :

17 Services Analyse Analyse des risques et de la vulnérabilité Analyse de répercussions sur les opérations (ARO/BIA) Étude de danger (PHA) Évaluation des conséquences (modélisation) de fuite toxique, incendie, explosion, fumées... Évaluation des besoins Diagnostic organisationnel Contre-expertise

18 Services Prévention Recommandations de mesures de prévention et d'atténuation Prévention

19 Services Atténuation/préparation Structure de gestion Procédures d intervention générales et spécifiques Stratégies de continuité des activités Procédures de rétablissement Programmes de sensibilisation et de formation Exercices et simulations Activités de débriefing Coordination avec le milieu Atténuation Préparation

20 Services Intervention Élaboration de procédures d'intervention spécifiques (PIS) : Alerte à la population Recherche et sauvetage Gestion des alertes à la bombe/colis suspects Évacuation et confinement Urgence médicale Déversement Incendie Décontamination CBRN Risques naturels Intervention

21 Services Continuité/rétablissement Stratégies et procédures en cas de : Réduction/perte de personnels clés (ex. : pandémie) Perte d accès aux installations/édifice Perte d'accès à l'information Perte d'accès aux technologies/systèmes T.I. Perte d accès aux télécommunications Etc. Continuité Rétablissement

22 Services Gestion Politiques et orientations Gestion Soutien dans la planification Soutien dans la programmation Gestion des changements Mécanismes d'apprentissage organisationnel Mécanismes d'évaluation de la performance

23 Communication Services Communication des risques et des mesures de protection Soutien dans la communication des risques à la population Soutien dans la conduite de séances publiques d information Élaboration de plan de communication de crise Soutien dans l élaboration de stratégies de sensibilisation des employés

24 Merci de votre intérêt! Multi Risques International 300 rue du Saint-Sacrement, bureau 518 Montréal, Québec H2Y 1X

LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences. environnementales. Québec Avril 2008

LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences. environnementales. Québec Avril 2008 LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences Québec Avril 2008 environnementales. Robert Reiss, B.Sc. Chimie appliquée Responsable aux opérations d urgence Section Urgences Environnementales

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 1 PLAN Qu est-ce qu un système de gestion environnementale (SGE)?

Plus en détail

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea Le 21 septembre 2015 Le recteur À Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement Madame et Monsieur les directeurs d'erea Mesdames et Messieurs les agents comptables et gestionnaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER CIRCULAIRE NO. DG-1 Instructions pour la manutention sécuritaire des wagons de marchandises dangereuses retenus en cours de route sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 Nota : La

Plus en détail

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Page i Annexe D: Plan de préparation et d intervention en cas d urgence, plans de sécurité et de santé Page ix Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Le plan d intervention en cas

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

Journée d information RSDE, 23 nov 2012

Journée d information RSDE, 23 nov 2012 Journée d information RSDE, 23 nov 2012 L agence de l eau : organisation, missions programme, aides Zoom RSDE : l agence accompagne l action nationale taux d aide fixé à 50% modalités pratiques Agence

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Les enjeux de la prévention des risques professionnels

Les enjeux de la prévention des risques professionnels duerp le document unique d'évaluation des risques professionnels le duerp, une démarche qui vous concerne Les enjeux de la prévention des risques professionnels > Déterminer et recenser les unités de travail

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Plans d urgence environnementale

Plans d urgence environnementale L OI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT (1999) [LCPE (1999)] Plans d urgence environnementale Lignes Directrices pour la mise en application de la partie 8 de la Loi canadienne sur la protection

Plus en détail

R É G L E M E N T A T I O N S C E / C L P. Formations. H y g i è n e & S é c u r i t é

R É G L E M E N T A T I O N S C E / C L P. Formations. H y g i è n e & S é c u r i t é R É G L E M E N T A T I O N S C E / C L P Formations H y g i è n e & S é c u r i t é 106 avenue Georges Clemenceau ZA La Garenne 94366 Bry-sur-Marne Cedex Tél. : 01 48 82 51 51 Fax : 01 48 82 51 59 E-mail

Plus en détail

Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC.

Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC. Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC. 2009 2014 Table des matières Mot du président Plan de la démarche Notre vision du développement durable Avant propos: Démarche pour l élaboration

Plus en détail

Une fiche d évaluation et de prévention

Une fiche d évaluation et de prévention Risques professionnels Une fiche d évaluation et de prévention Avec l aimable autorisation de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), nous reproduisons dans ce dossier un document réalisé

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Action Entreprises Extérieures

Action Entreprises Extérieures Action Entreprises Extérieures Réunion des Carriers du 08/06/2012 Catherine PALAYRET - DREAL MP DSSS Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail

LA FORCE D UNE ÉQUIPE. Des services qui répondent à vos besoins

LA FORCE D UNE ÉQUIPE. Des services qui répondent à vos besoins LA FORCE D UNE ÉQUIPE Des services qui répondent à vos besoins Équipe multidisciplinaire Équipe provinciale élargie: plus de 40 personnes À votre disposition : 25 personnes du côté technique/scientifique

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec La gestion des risques en sécurité incendie Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec Par: Emanuelle Marinier, agente technique Présenté par: Derry Spence, chef

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

Liste non exclusive des lois, des politiques, des directives, des normes et des consignes connexes s appliquant aux gardiens

Liste non exclusive des lois, des politiques, des directives, des normes et des consignes connexes s appliquant aux gardiens Le15 avril2013 Liste non exclusive des lois, des politiques, des directives, des normes et des consignes connexes s appliquant aux gardiens Titre Portée ou type En général Loi sur l'accès à l'information

Plus en détail

Management intégré dans l enseignement supérieur

Management intégré dans l enseignement supérieur Management intégré dans l enseignement supérieur Septembre 2010 SOMMAIRE 1. Présentation de l intervenant 2. Le management intégré : définitions et principes 3. Mise en place d un système de management

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés Formation 3 jours Siège : 261 rue de Paris - 93556 MONTREUIL cedex CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés La formation Pour agir sur le travail et la santé en vue d une

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

La formation des membres du CHSCT

La formation des membres du CHSCT La formation des membres du CHSCT FORMATION INITIALE Objectif pédagogique Prévenir et anticiper les accidents du travail et l apparition des maladies professionnelles. Permettre aux membres du CHSCT de

Plus en détail

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)»

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» L IFAPME RECRUTE POUR SA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA LOGISTIQUE UN(E) : «CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» Description de l entreprise : MISSIONS DE L IFAPME L IFAPME Institut wallon de Formation

Plus en détail

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST)

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Document de consultation Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Numéro de registre du Chemical Abstracts Service (n o

Plus en détail

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012 Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement 3 décembre 2012 APPROBATION DU COMPTE RENDU 2 Objectifs de la rencontre Présenter les impacts du projet sur l environnement

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Annie LEPRINCE, Institut national de recherche et de sécurité, Centre de Paris 1 Rappel de la hiérarchie des textes officiels Domaine

Plus en détail

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification interne 378-1-615 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... II 1.0 INTRODUCTION...5 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE LA VÉRIFICATION...7

Plus en détail

L UQAC dans le Canada

L UQAC dans le Canada L UQAC dans le Canada Une ville, un fjord La ville de Saguenay s impose comme la septième plus grande ville au Québec grâce à près de 145 000 citoyens et un territoire de plus de 1 120 km 2. Le fjord Les

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel PRP Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Bureau de l'accès à l'information et de la protection des renseignements personnels d'eacl Revision

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret du 5 novembre 2001 Article L. 230-1 du code du travail L évolution récente de la réglementation a créé une

Plus en détail

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS SANTE TRAVAIL DROME VERCORS ACTIONS ET SENSIBILISATIONS Votre service de Sante au Travail Interentreprises vous accompagne dans la prevention des risques professionnels et l amelioration de vos conditions

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES Collèges et instituts Canada (CICan) invite les collèges du

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer CIRCULAIRE NO. DG-2 Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes instructions s appliquent

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

(Photo: Inondations a Madagascar à la suite du cyclone Bingiza en provenance de l Océan Indien, février 2011)

(Photo: Inondations a Madagascar à la suite du cyclone Bingiza en provenance de l Océan Indien, février 2011) 1 (Photo: Inondations a Madagascar à la suite du cyclone Bingiza en provenance de l Océan Indien, février 2011) INTRODUCTION Madagascar est le pays d Afrique le plus exposé aux chocs climatiques. Il est

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES NOMBRE DE REFERENCES : 12 NOMBRES DE PAGES : 5 LIGNES DIRECTRICES La sécurité du patient est devenue une priorité des politiques des systèmes de santé. Une

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L'ÉDUCATION CONTINUE DE L'ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES DESIGNERS D INTÉRIEUR DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR L'ÉDUCATION CONTINUE DE L'ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES DESIGNERS D INTÉRIEUR DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR L'ÉDUCATION CONTINUE DE L'ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES DESIGNERS D INTÉRIEUR DU QUÉBEC Document déposé le 25 avril 2012 RÈGLEMENT SUR L'ÉDUCATION CONTINUE DE L'ASSOCIATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Société québécoise d information juridique Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 1 - Mise en contexte L article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées

Plus en détail

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Note à Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires généraux(ales). Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Objet : Sécurité: Plan interne d urgence 1. INTRODUCTION

Plus en détail

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles)

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) Qui sont les PMR? - Personnes handicapées physiques

Plus en détail

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage Nom du requérant : Adresse du site : Numéro d identification du bien-fonds

Plus en détail

Système de gestion de l environnement (SGE)

Système de gestion de l environnement (SGE) Environmental Management System ( EMS ) Table of Contents (SGE) Édition 2007 Guide de gestion et de conformité en matière environnementale - 1 - SYSTÈME DE GESTION DE L ENVIRONNEMENT («SGE») TABLE DES

Plus en détail

EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIES AUX AGENTS CHIMIQUES

EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIES AUX AGENTS CHIMIQUES D E P A R T E M E N T DT XX T E C H N I Q U E Titre du DT EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIES AUX AGENTS CHIMIQUES DT 80 révision 1 Décembre 2008 Responsi ble Care UIC Département

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Les Formations Sham 2016

Les Formations Sham 2016 Les Formations Sham 2016 Pour gagner en compétences dans la prévention des risques Mise à jour septembre 2015 Avec 4 formules de formation, Sham propose une offre variée et adaptée à vos besoins : échanger

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Le début de l année scolaire est une période de l année très intense pour les enseignants. Dans le but de soutenir les enseignants en insertion professionnelle,

Plus en détail

FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. À conserver

FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. À conserver FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs À conserver Propane IMPACTS POTENTIELS CARACTÉRISTIQUES Le propane est un gaz de pétrole liquéfié qui est entreposé sous pression

Plus en détail

Professionnels du traitement de surfaces

Professionnels du traitement de surfaces Professionnels du traitement de surfaces adoptez une attitude pro-environnementale S engager pour améliorer l environnement Professionnels des traitements de surfaces, vous exercez vos activités dans un

Plus en détail

La démarche globale d évaluation des risques professionnels

La démarche globale d évaluation des risques professionnels La démarche globale d évaluation des risques professionnels Journées Nationales de Prévention 2014 La démarche d évaluation des risques professionnels Méthodologie : 5 étapes 1 Définir les unités de travail

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

Évaluation des risques professionnels

Évaluation des risques professionnels Évaluation des risques professionnels Fascicule d aide à l élaboration du DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES (DUER) Nom de l établissement ou de l école : Ville : Département : Académie de Poitiers

Plus en détail

Sommaire. Définition des décrets d applications

Sommaire. Définition des décrets d applications Prévention des risques électriques Bienvenue! Mis en ligne le 13/02/2012 Sommaire Définition des décrets d applications Norme NF C 18-510: Processus d une habilitation électrique Principe et articulation

Plus en détail

Gestion et prévention environnementales

Gestion et prévention environnementales Gestion et prévention environnementales ERA.0E Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 42 unités 2/3. But

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

Forum public sur les Grands Lacs 2013 Priorités binationales en matière de science et de mesures à prendre 10 septembre 2013

Forum public sur les Grands Lacs 2013 Priorités binationales en matière de science et de mesures à prendre 10 septembre 2013 Forum public sur les Grands Lacs 2013 Priorités binationales en matière de science et de mesures à prendre 10 septembre 2013 Michael Goffin, Environnement Canada et Susan Hedman, Environmental Protection

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

Club adhérents. Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO

Club adhérents. Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO Club adhérents Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO Contenu de la présentation ISO 9001 Horizon 2015 Résultats de l enquête Iso 9001 (France) Table ronde - Témoignages

Plus en détail

Climatisation Frigoriste

Climatisation Frigoriste Vous voulez démarrer une activité de climaticien ou frigoriste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

contact@symboleo-consultants.com Téléphone : 04 93 36 67 67 Auditeur ICA /IRCA Confiance Performance Efficience Conseil Accompagnement sur mesure

contact@symboleo-consultants.com Téléphone : 04 93 36 67 67 Auditeur ICA /IRCA Confiance Performance Efficience Conseil Accompagnement sur mesure Conseil Accompagnement sur mesure Externalisation Mutualisation de prestation Formation Confiance Performance Efficience contact@symboleo-consultants.com Téléphone : 04 93 36 67 67 Auditeur ICA /IRCA Natalie

Plus en détail

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon En préambule Le BTS Pilotage de Procédés a été pensé de manière conjointe par plusieurs branches professionnelles.

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Nantes, le 31 janvier 2011 N/Réf. : CODEP-NAN-2010-005793 QUALICONSULT IMMOBILIER Espace Performance - La fleuriaye 44481 CARQUEFOU Objet : Inspection de la radioprotection du 28/01/2011

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

«L HABILITATION est la reconnaissance par l EMPLOYEUR, de la capacité d une personne placée sous son autorité, à accomplir en sécurité vis-à-vis du

«L HABILITATION est la reconnaissance par l EMPLOYEUR, de la capacité d une personne placée sous son autorité, à accomplir en sécurité vis-à-vis du L habilitation électrique «L HABILITATION est la reconnaissance par l EMPLOYEUR, de la capacité d une personne placée sous son autorité, à accomplir en sécurité vis-à-vis du risque électrique, les tâches

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 «Formations performantes» Informations générales Date : Québec : 8 octobre 2015 Montréal : 20 octobre 2015 Heure

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 4 juin 2014

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 4 juin 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 4 juin 2014 N/Réf. : CODEP-CAE-2014-026149 Monsieur le Directeur Centre Henri Becquerel 1 rue d Amiens 76038 ROUEN Cedex OBJET : Inspection

Plus en détail

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes Les Organisations Internationales dans le cadre de la promotion et du développement d instruments de gestion de risques Schéma 1. La FAO et la Gestion de

Plus en détail

Système commun MASE-UIC LE REFERENTIEL MASE. Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents

Système commun MASE-UIC LE REFERENTIEL MASE. Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents LE REFERENTIEL MASE Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents Manuel d Amélioration Sécurité des Entreprises MASE, c est quoi? C est un système d

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT Annexe 05-1 CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT La zone de confinement est constituée d un ensemble de locaux où les élèves et le personnel sont mis à l abri pendant l alerte et disposant, si possible,

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail