MÉTHODES AGILES ET APPRENTISSAGE PAR PROBLÈME : QUELS POINTS COMMUNS? POURQUOI?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTHODES AGILES ET APPRENTISSAGE PAR PROBLÈME : QUELS POINTS COMMUNS? POURQUOI?"

Transcription

1 CONFERE 2012 VENISE 5 6 JUILLET 2012, SAN SERVOLO, VENISE MÉTHODES AGILES ET APPRENTISSAGE PAR PROBLÈME : QUELS POINTS COMMUNS? POURQUOI? Jean-Michel Vallet exia.cesi Économie et sociologie de l innovation. Mots clés : Apprentissage Par Problème, Méthodes Agiles, Scrum, équipe, responsabilisation, motivation, objectif, itération, rôle. L Apprentissage Par Problème 1 (APP), comme les méthodes Agiles sont des méthodes innovantes qui répondent à des besoins urgents de nos sociétés en constante mutation et gagnent du terrain dans leurs domaines d activité respectifs. Que ce soit dans la formation ou dans la gestion de projet, elles présentent toutes deux des similitudes. Nous allons montrer ici que leurs points communs répondent à des besoins conjoints. Nous observerons la pédagogie mise en œuvre à l exia.cesi, pouvant être mise en parallèle avec la méthode Scrum De Dewey à l APP John Dewey ( ), philosophe américain, professeur à l université de Chicago, développe une pédagogie «learning by doing» («apprendre en faisant») où prime l expérience effectuée par l apprenant. L enseignant a un rôle de guide dans le processus d apprentissage. Les connaissances doivent s ancrer dans l expérience et l action de l apprenant. Dewey a ainsi influencé Freinet. Célestin Freinet ( ), éducateur de terrain, constate au début du XX e siècle que la pédagogie traditionnelle exclut un grand nombre d apprenants. Il expérimente alors des pédagogies actives, auxquelles il donne toutes ses lettres de noblesse, par l apport de pratiques pédagogiques rigoureuses et structurées. Son objectif est bien de transformer la classe en un atelier afin de favoriser l acquisition des compétences par l expérience : «Les acquisitions ne se font pas comme l on croit parfois, par l étude des règles et des lois, mais par l expérience. Étudier d abord ces règles et ces lois, en français, en art, en mathématiques, en sciences, c est placer la charrue devant les bœufs.» (Freinet, 1964) Parallèlement à ces expérimentations, en Russie, Vygotsky ( ) démontre que les interactions sociales sont fondamentales dans l apprentissage. Pour lui, l apprentissage ne se limite pas à l acquisition de connaissances mais doit procurer des outils, des techniques intérieures, des opérations intellectuelles. Vygotsky définit la Zone Proximale de Développement (ZPD) qui exprime la différence entre ce que l élève apprendra s'il est seul, et ce qu'il peut en potentiel, acquérir si on lui fournit une aide. Dans la théorie de Vygotsky, la ZPD représente ainsi ce que l élève est capable d effectuer avec une individualité 1 2 Scrum en action Guillaume Bodet Édition Pearson CONFERE 2012 :Agilité & APP 1 Jean-Michel Vallet

2 plus expérimentée. Les travaux menés par Vygotsky sur les interactions sociales ont largement contribué à l émergence du socioconstructivisme 3. À partir de ces concepts, différentes formes d apprentissage ont été formalisées : l apprentissage coopératif, l apprentissage guidé, l apprentissage fondé sur le conflit socio-cognitif, la construction des connaissances en commun, etc. Depuis le début des années 1970, l Apprentissage Par Problème (Problem Based Learning - PBL) résulte de ces travaux et expérimentations. L'APP, déjà appliqué dans certaines facultés de médecine au Canada comme celles de Montréal et de Sherbrooke, a été adopté par le département des sciences biologiques de l'uqam (Université de Québec à Montréal) en L APP place l apprenant au cœur du dispositif de formation, dans des situations problématiques authentiques 4, complexes, où les phases d exploration de groupe et de recherche individuelles sont tout aussi importantes que l acquisition des connaissances ellesmêmes. On privilégie le chemin puis on l analyse ; ainsi sont favorisées chez l apprenant les phases de prise de recul et de généralisation ( métacognition). L exia.cesi, l école d informatique du groupe Cesi, établissement de l enseignement supérieur, a développé avec l UQAM depuis 2004 une pédagogie, synchrone sur 16 écoles, totalement fondée sur l apprentissage par problème et par projet. Le Cesi a d autre part tissé des liens étroits avec certains enseignants de l université d Aalborg (Danemark) dans le domaine des sciences, de l APP et de l apprentissage par projet. L échange d étudiants et d enseignants se renouvelle chaque année depuis 2007 entre le Cesi et ces deux universités. 2. Des bâtisseurs de cathédrales à Scrum Le domaine de la gestion de projet a suscité un engouement majeur à la fin des années Au cours de l histoire, la gestion de projet était inhérente aux techniques ou aux métiers (l architecture entre autres). L activité projet n a en effet pas de statut propre. Dans les années 1950 et 1960, la standardisation des pratiques et des outils est largement encouragée par les donneurs d ordres qui y voient une source de rationalisation. Mais Il faut attendre 1972 par exemple, pour voir la fonction «chef de projet» créée chez Renault. Les méthodes de gestion de projet mises en œuvre en informatique conduisaient à un taux d échec important dans les années 1980 et Les méthodes agiles sont issues de nombreux travaux permettant l évolution des cycles en matière de développement logiciel. Barry Boehm, à l université de Californie du sud, propose de nombreuses contributions pour passer du modèle en V au modèle en spirale (1988) qui intègre mieux la gestion des risques. Dans les années 1980, les travaux de Tom Gilb et Scott Shultz contribuent également à l évolution des méthodes de gestion de projet. Le manifeste Agile de 2001 (Manifesto for Agile Software Development 5 ) a confirmé la volonté d experts, dans le domaine de l ingénierie du logiciel, de produire des applications répondant aux besoins des clients en s appuyant sur des pratiques innovantes, expérimentées dans la décennie Pragmatisme, implication et satisfaction du client, réactivité à sa 3 Philippe Joannert («Compétences et socioconstructivisme, De nouvelles références pour les programmes d études», page 18, 2001) suggère une quadruple caractérisation des connaissances dans une perspective socioconstructiviste : - les connaissances sont construites (et non transmises) ; - elles sont temporairement viables (et non définies une fois pour toutes) ; - elles nécessitent une pratique réflexive (et non admises comme telles sans être remises en cause) ; - elles sont situées dans des contextes et des situations pertinents par rapport aux pratiques sociales établies (et non décontextualisées) CONFERE 2012 :Agilité & APP 2 Jean-Michel Vallet

3 demande, amélioration continue sont quelques-uns des axes forts qui gouvernent les méthodes agiles. La méthode Scrum est l une de ces méthodes phares. 3. APP et Scrum : les points communs 3.1. Les objectifs Les objectifs de l APP à l exia.cesi sont à mettre en relation avec les valeurs défendues par le manifeste Agile L APP à l exia.cesi a pour objectifs : la formation opérationnelle d un étudiant (au-delà de la qualification technique, développement des qualités humaines et managériales) ; la collaboration entre les apprenants, les équipes pédagogiques, l entreprise (interactions sociales) ; la réactivité face au changement (apprendre à apprendre) Le manifeste Agile favorise les valeurs suivantes : les individus et leurs interactions (plus que les processus et les outils) ; des logiciels opérationnels (plus qu une documentation exhaustive) ; la collaboration avec le client (plus que la négociation contractuelle) ; l adaptation au changement (plus que le suivi d un plan). Bilan : Les deux méthodes ont pour objectifs de favoriser les interactions sociales et la réactivité afin de mieux répondre aux évolutions et variations des demandes Les itérations Ces deux méthodes s appuient sur des itérations canoniques permettant d assurer la qualité de la formation ou du projet Les process de l APP à l exia.cesi Les process APP à l exia.cesi se composent d une Unité d Enseignement de 4 à 8 semaines, de modules et d un Prosit (situation-problème) de 2 jours. L unité d enseignement (unité de temps, unité de lieu, unité d actions) permet la convergence de domaines d apprentissage en vue de l acquisition de compétences précises, sur une période caractérisée et sur un espace donné (école ou entreprise). Le module permet l acquisition de savoir et savoir-faire sur une thématique donnée. Par exemple l unité d enseignement Programmation1 en 1 re année est composée des modules langage C, algorithmique, gestion de projet et d un projet. Au début de chaque unité d enseignement et de chaque module ou projet les objectifs sont présentés. Au terme de chacun d eux, après les évaluations un bilan est effectué afin de favoriser l amélioration continue. Le prosit est une des briques pédagogiques du dispositif de formation dont les objectifs pour l enseignant sont clairement délimités à travers une situation d entreprise présentée aux groupes d étudiants. L acquisition des aspects conceptuels méthodologiques et opérationnels sont des passages obligés pour tous les étudiants. Le prosit (SITuation-PROblème) est constitué de 3 phases et de 8 étapes. CONFERE 2012 :Agilité & APP 3 Jean-Michel Vallet

4 Phases Qui et quoi Étapes Réunion de travail rassemblant un groupe de 10 à 12 étudiants et un enseignant 1-PROSIT ALLER 1. Prendre connaissance de la situation et la clarifier 2. Analyser les besoins 3. Généraliser 4. Trouver des pistes de solutions 5. Élaborer le plan d actions 2-AERCR 3-PROSIT RETOUR Activité d Étude de Recherche / de Conception de Réalisation travail individualisé Réunion de travail rassemblant le même groupe d étudiants que lors du PROSIT ALLER et un enseignant 6. Réaliser le plan d action et préparer des preuves de son apprentissage pour le PROSIT RETOUR 7. Présenter les résultats du plan d actions et expliquer le travail réalisé pendant l AERCR 8. Faire un bilan a. Bilan du groupe b. Bilan individuel Dans un tableau de processus, que nous ne pouvons exposer ici, chaque étape est détaillée par le biais des rubriques : Quoi Pourquoi Comment Données de sorties Les process de Scrum Scrum a hérité de caractéristiques des méthodes incrémentales dont fait partie le modèle en spirale. Chaque sprint constitue un incrément du projet (ou produit). Srum est composé de sprint d une durée de 3 à 4 semaines et de mêlées quotidiennes. Le backlog du produit ou carnet du produit est constitué de l ensemble des éléments du projet et travaux à réaliser. Le backlog du sprint ou carnet de sprint est constitué de l ensemble des éléments du sprint et travaux à réaliser. CONFERE 2012 :Agilité & APP 4 Jean-Michel Vallet

5 Le sprint est constitué de 4 phases clairement identifiées. Phases Qui et Quoi Étapes 1-Planification de sprint Réunion de travail rassemblant le Product Owner, le Scrum Master, l équipe Réunion au début de chaque sprint permettant d identifier, d estimer, de prioriser et de composer le backlog du sprint. 2-Mêlée quotidienne Réunion de travail rassemblant le Scrum Master, l équipe Réunion quotidienne très courte permettant à chaque membre de passer en revue l évolution de sa partie de projet, d envisager ses tâches pour la journée, et d exposer les difficultés rencontrées. 3-Développement Travail individualisé Réalisation des actions spécifiées lors la précédente mêlée quotidienne. 4-a-Revue de sprint 4-b-Rétrospective de sprint Réunion de travail rassemblant le Product Owner, le Scrum Master, l équipe Réunion constituée de 2 parties. L une permet la validation des productions effectuées. L autre permet de faire un retour sur les difficultés rencontrées avec pour objectif de permettre à l équipe de s améliorer. Bilan : Les deux méthodes sont constituées d itérations incontournables et clairement définies. Au lancement de ces itérations existe une phase de définition des objectifs. Ces itérations se concluent par un bilan favorisant l amélioration continue Les rôles L APP et Scrum s appuient sur des rôles, là encore, clairement définis Les rôles dans l APP Une des caractéristiques de l APP est d optimiser la participation active de chaque étudiant. Individuellement, chacun contribue selon son style et ses ressources à la progression efficace de la rencontre et au climat harmonieux des échanges. De plus, pour faciliter le déroulement d un tutoriel, les étudiants remplissent quatre rôles spécifiques: animateur, secrétaire, scribe et gestionnaire. À chaque problème, les étudiants assurent en rotation les trois premiers rôles, alors que la fonction de gestionnaire s étend sur tout le module. Le tuteur est l appellation attribuée à l enseignant. CONFERE 2012 :Agilité & APP 5 Jean-Michel Vallet

6 Animateur Secrétaire Scribe Gestionnaire Durée Le temps du PROSIT Le temps du PROSIT PROSIT Tout le Module Rôle Pour que le débat se déroule de manière dynamique et organisée, un animateur est choisi parmi les participants. Pour que chaque participant puisse suivre librement le déroulement de l analyse du problème, sans prendre de notes. Pour garder une trace écrite de ce qui s est déroulé et échangé durant le PROSIT. Pour optimiser l ensemble des conditions matérielles, logistiques et le temps du module. Actions II gère les étapes, favorise le consensus sur le plan des discussions, suscite la participation, régularise les interactions, fait expliciter une controverse et ramène au besoin les divergents vers la cible. Le tuteur ne fait que suppléer et compléter le rôle d animation assumé par l étudiant. La participation du tuteur peut être plus active dans les étapes plus complexes à gérer telles que celles de la généralisation lors du PROSIT ALLER ou des bilans lors du PROSIT RETOUR. Il suit les discussions et inscrit au tableau les éléments nouveaux que lui indique l étudiant animateur. Il est essentiel qu il inscrive les opinions du groupe et non son interprétation personnelle en accord avec l animateur. Cette fonction est exigeante. Lors du déroulement des étapes, les objectifs d étude sont notés au fur et à mesure sur La partie droite du tableau. L étudiant secrétaire rend le tableau explicite en utilisant des abréviations, des flèches et des schémas. II efface le superflu, regroupe, met en évidence. Les objectifs d apprentissage sont notés au fur et à mesure de leur identification. II fait un compte rendu en transcrivant sur papier les éléments exhaustifs de la discussion (plus riche que ce qui est écrit au tableau). II en fait des photocopies que chaque membre du groupe pourra utiliser lors de son travail d étude et recherche (AER). II veille aux ressources matérielles du local, à la distribution du matériel didactique et aux communications entre le groupe et les responsables du programme. Il recherche les informations pendant le PROSIT, Il gère le temps par rapport au groupe. CONFERE 2012 :Agilité & APP 6 Jean-Michel Vallet

7 Les rôles dans Scrum Srum définit trois rôles : le Product Owner (PO ou Propriétaire du produit), le Scrum Master et l Equipe composé de membres qui réalisent le produit. Product Owner Scrum Master L équipe Scrum Rôle Le propriétaire du produit est le client ou le représentant du client et des utilisateurs. Son rôle est d optimiser la valeur du produit Le facilitateur ou coordinateur garantit que le processus s exécute au mieux L ensemble des membres de l équipe de production livre le produit par incréments successifs Actions Il décrit les fonctionnalités du logiciel dans le product backlog. Il définit l ordre dans lequel les fonctionnalités sont développées. Il s assure que le Backlog du produit est compris par tous ; Il valide les développements. Il communique la vision et les objectifs à l équipe Il coache l équipe Il contribue au déploiement des rituels de Scum Il facilite le travail de l équipe. Il n est pas le chef de projet Scrum ne définit pas de rôle de chef de projet. C est l équipe qui est responsable du résultat et qui se gère elle-même. Les membres sont pluridisciplinaires. L équipe construit elle-même le planning de chaque sprint. Elle répartit le travail et contrôle son avancement de façon compréhensible et transparente La situation du rôle est à la limite de la frontière de la sociologie, de la psychologie sociale ou de la psychologie. Le rôle appartient-il à la société ou à l individu? Ralph Linton, anthropologue américain, rattache le rôle au statut, c'est-à-dire à la position sociale et il ajoute que le rôle constitue «l ensemble des conduites destinées à rendre manifeste les droits et les devoirs contenu dans le statut» 6. (la notion de rôle : quelques problèmes conceptuels par Anne-Marie Rocheblave Revue française de Sociologie, 1963, Vol.4, n 4-3, pp ,). Kingsley Davis, démographe américain, définit le rôle comme un «modèle d interactions entre soi et les autres». Anne-Marie Rocheblave pour sa part définit le rôle comme étant un «un modèle organisé de conduites, relatif à une certaine position de l individu dans un ensemble interactionnel». Bilan : Les deux méthodes définissent avec précision des rôles qui légitiment un comportement attendu dans et par le groupe social. Ces rôles sont échangés et favorisent ainsi l apprentissage et l amélioration par l expérimentation de situations sociales différentes au sein du groupe. Les membres de ces équipes sont, d une part, impliqués et actifs dans un processus et sont, d autre part, reconnus et valorisés dans le rôle qu ils intègrent. 6 «La notion de rôle : quelques problèmes conceptuels» par Anne-Marie Rocheblave Revue française de Sociologie, 1963, Vol.4, n 4-3, pp , CONFERE 2012 :Agilité & APP 7 Jean-Michel Vallet

8 4. Conclusion La convergence des objectifs et des moyens de ces méthodes est multiple. Par leur implication, les acteurs des deux méthodes sont en mesure d apprécier le résultat tangible de leurs efforts (Scrum/APP). Dans nos sociétés en mutation rapide, la diversification des demandes rend l écoute du client plus difficile : les besoins au fil des décennies se sont faits plus précis et sophistiqués. Les évolutions et accélérations des besoins du client sont à résoudre rapidement. De nouveaux besoins apparaissent, répondant aux premiers besoins, phénomène intensifié par l évolution et l accélération des technologies, l adaptabilité des utilisateurs à ces technologies devenant indispensable. Dans les années 1960, puis 1970, le taylorisme ne peut plus faire face à l évolution des marchés et plus particulièrement à la diversification des demandes. Les appareils de production des entreprises doivent évoluer avec la polyvalence et la responsabilisation des acteurs auxquels on accorde une plus grande participation, tant au niveau des projets que de la production, afin de développer leur motivation. On constate ainsi la diminution de la parcellisation des tâches, tout en gardant comme objectif la diminution des coûts et l augmentation de la compétitivité. Les méthodes Agiles utilisées dans l ingénierie logicielle apparaissent, comme nous l avons vu précédemment, dans les années 90 et résultent de cette alchimie. La méthode Kanban est née chez Toyota et s appuie sur le modèle JAT («juste à temps»). Les ordres de fabrication ne sont plus émis par le planning, mais par le poste aval. Ce système de pilotage à court terme a pour objectif le stock zéro. Les diversifications et les évolutions des demandes modifient les systèmes de pilotage qui, eux-mêmes, influent les modes de management. Au cours des 50 dernières années, les modes de management passent d un mode hiérarchique à un mode en réseau avec l apparition de communautés de pratiques apprenantes. Nous n avons abordé ici que quelques-uns des aspects de Scrum et de l APP mis en œuvre à l exia.cesi. Toutefois ces aspects communs sont essentiels. Ces méthodes sont toutes deux des méthodes rigoureuses, précisément définies et fondées sur des itérations courtes. L organisation du travail y est disciplinée. Les équipes sont réduites en nombre (5 à 12 membres). Les interactions sociales sont fortes. La responsabilité des équipes est incontournable. L implication des membres est à la fois nécessaire et obtenue grâce à l ensemble du dispositif et à l attention plus particulière apportée à la notion de rôle affecté aux membres. L amélioration continue fait partie du processus. Célestin Freinet l écrivait il y a plus d un demi-siècle, les équipes qu elles soient en mode apprentissage, en mode projet, ou en production ont besoin de sens, mais aussi de valeurs pour être impliquées, motivées et responsabilisées dans leurs missions et répondre aux multiples objectifs en constante évolution. L APP et Scrum œuvrent dans cette voie. CONFERE 2012 :Agilité & APP 8 Jean-Michel Vallet

9 RÉFÉRENCES Barnier Gérard (2002), «Théories de l apprentissage et pratiques d enseignement», IUFM d Aix-Marseille. URL : Bodet Guillaume, Scrum en action, 2011, Pearson éducation France. Dagau P.-C. & Dubois L. (1999) «Les modèles de l apprentissage et les mathématiques», Université de Genève, FAPSE, Sciences de l'éducation. URL :http://tecfa.unige.ch/~laurent/didact/theories.htm Ghozlan Benjamin & Riou Pierre ( ), «L'évolution des modèles productifs» TD3210, Université de Paris I (Panthéon Sorbonne). Ivic Ivan (1994), «Lev S. Vygotsky ( )», Perspectives : revue trimestrielle d éducation comparée (Paris, UNESCO : Bureau international d éducation), vol. XXIV, n 3/4, 1994 (91/92), p UNESCO : Bureau international d éducation, Jonnaert Philippe, professeur titulaire et Directeur du CIRADE, UQÀM, Montréal, Québec Canada (2001) «Compétences et socioconstructivisme, De nouvelles références pour les programmes d études», p. 18. Mangold Pascal (2004), Gestion de projet informatique, éditions Eyrolles. Mauffette Yves, professeur de biologie et vice-doyen des études à la faculté des sciences de l Université du Québec à Montréal, spécialiste de l apprentissage par problèmes (2006) Conférence, «L expertise pédagogique», Cégep de Lévis-Lauzon, 26 e colloque annuel de l AQPC du 10 novembre Rocheblave Anne-Marie (1963), «La notion de rôle : quelques problèmes conceptuels», Revue française de sociologie, Volume 4, N 4-3, pp Vanhulle Sabine «VINATIER Isabelle (2009) Pour une didactique professionnelle de l'enseignement. Rennes : Presses universitaires de Rennes,, 250 p.», Revue française de pédagogie2/2011 (n 175), pp URL : CONFERE 2012 :Agilité & APP 9 Jean-Michel Vallet

Enfants Agiles. La méthode Agile appliquée à l éducation

Enfants Agiles. La méthode Agile appliquée à l éducation Enfants Agiles La méthode Agile appliquée à l éducation Isableue Blog Les Petits Loups - 2012 Qu est-ce que la méthode Agile? Il s agit d un ensemble de pratiques développées et perfectionnées depuis une

Plus en détail

25/12/2012 www.toubkalit.ma

25/12/2012 www.toubkalit.ma 25/12/2012 www.toubkalit.ma 1 Définition Exemple des méthodes agiles Valeurs Principes Le cycle itératif et incrémental (Itération/Sprint) Schéma de travail Méthode Scrum. Méthode XP (Extreme programming).

Plus en détail

backlog du produit Product Owner

backlog du produit Product Owner Méthodes agiles : Définition: selon Scott Ambler «Une méthode agile est une approche itérative et incrémentale pour le développement de logiciel, réalisé de manière très collaborative par des équipes responsabilisées

Plus en détail

Yassine ZAKARIA SÉMINAIRE : MÉTHODES AGILES

Yassine ZAKARIA SÉMINAIRE : MÉTHODES AGILES Yassine ZAKARIA SÉMINAIRE : MÉTHODES AGILES Quelques constats Etude du Standish Group Seul 1/3 des projets informatiques sont qualifiés de succès 50 % sont livrés et opérationnels, mais sont sortis du

Plus en détail

Règles d engagement. Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche

Règles d engagement. Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche Règles d engagement Présentation Diapositives Bibliographie Questions Les vertus de la marche Plan Rappels sur l agilité Scrum : une implantation de l agilité Scrum ou XP? Conclusion Historique sélectif

Plus en détail

Gestion de projet Agile. STS IRIS Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique»

Gestion de projet Agile. STS IRIS Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique» Gestion de projet Agile Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique» Sommaire Introduction Principes et méthodes Agiles Scrum 2 Introduction Gestion de projet : démarche structurante assurant

Plus en détail

Topologie du web - Valentin Bourgoin - http://www.valentinbourgoin.net. Méthodes agiles & SCRUM

Topologie du web - Valentin Bourgoin - http://www.valentinbourgoin.net. Méthodes agiles & SCRUM Méthodes agiles & SCRUM 1/ Pourquoi les méthodes agiles? Définition d une méthode agile. Fondamentaux. Quand les utiliser? 2/ SCRUM En quoi est-ce une méthode agile? Sprints et releases. Le Product Owner.

Plus en détail

Planifier son projet avec SCRUM

Planifier son projet avec SCRUM Avec SCRUM l estimation de la taille du projet est collective. C est l équipe présente qui estime taille et la durée du projet. L estimation se base sur la capacité de l équipe : la vélocité. La vélocité

Plus en détail

Apprentissage Par Problèmes (APP) Guide de l étudiant et du tuteur

Apprentissage Par Problèmes (APP) Guide de l étudiant et du tuteur Apprentissage Par Problèmes (APP) CONCEPTION DU GUIDE Anne Baroffio, Arnaud Perrier, Ben Vermeulen et Nu Viet Vu sur la base du texte original de la Faculté de Médecine de Sherbrooke TABLE DES MATIERES

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Soyez agile. Dans l industrie du logiciel, la. De plus chaque projet informatique

Soyez agile. Dans l industrie du logiciel, la. De plus chaque projet informatique Soyez agile Dans l industrie du logiciel, la gestion de projet est confrontée à de nombreux défis. Le principal est de pouvoir assurer l adéquation d un produit et de ses fonctionnalités avec les besoins

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile 1 4 Les De plus en plus d organisations voient l Agilité comme une piste de solution aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs,

Plus en détail

Conduite de projets SI. Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS

Conduite de projets SI. Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS Conduite de projets SI Les méthodes «Agiles» N QUAL/1995/3660e ORESYS Agilité : de quoi parle-t-on? Agilité de l entreprise Urbanisme Architectures SOA Agilité du SI ERP Plateformes applicatives agiles

Plus en détail

Scrum + Drupal = Julien Dubois

Scrum + Drupal = Julien Dubois Pourquoi j aime Scrum Pourquoi Scrum et Drupal sont faits pour s entendre Scrum + Drupal = Julien Dubois Happyculture.coop De quoi allons-nous parler? 1. Que sont les méthodes agiles? 2. Présentation de

Plus en détail

L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif

L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif Ruben González-Rubio Eugène Morin Balkrishna Sharma Gukhool Groupe ɛ X it C1-3019 Département de génie électrique et de génie informatique

Plus en détail

Présentation UBO 12/2008 Présentation des méthodes agiles

Présentation UBO 12/2008 Présentation des méthodes agiles Gestion de projet Vers les méthodes agiles Des approches prédictives aux méthodes agiles appliquées avec SCRUM Présentation UBO 12/2008 Présentation des méthodes agiles Partie 1 : La société Altran Altran

Plus en détail

Génie logiciel (Un aperçu)

Génie logiciel (Un aperçu) (Un aperçu) (sommerville 2010) Laurent Pérochon INRA URH 63122 St Genès Champanelle Laurent.perochon@clermont.inra.fr Ensemble d activités conduisant à la production d un logiciel Sur un échantillon de

Plus en détail

Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM)

Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM) Architecture pragmatique pour la gestion du cycle de vie des applications (ALM) Concepts Agile appliqués à l architecture et à la conception Jean-Louis Maréchaux jl.marechaux@ca.ibm.com Jean-Louis Maréchaux

Plus en détail

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques POYET Françoise, (7095) Introduction Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques Depuis quelques années, on assiste à une stabilisation informatique des Technologies de l Information et de la

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Les méthodes Agiles Introduction. Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008

Les méthodes Agiles Introduction. Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008 Les méthodes Agiles Introduction Intervenant : Tremeur Balbous tremeur@agilegardener.com http://www.agilegardener.com/ 04/09/2008 Les méthodes Agiles Le contexte Le Manifeste Agile Une tentative de définition

Plus en détail

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification Reconnaissance de la professionnalité de stagiaires en enseignement au secondaire et rôles des superviseurs Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation

Plus en détail

DEVENEZ CHEF DE PROJET! VERSION 3 > Certificat d études avancées en Management de Projet Appliqué

DEVENEZ CHEF DE PROJET! VERSION 3 > Certificat d études avancées en Management de Projet Appliqué DEVENEZ CHEF DE PROJET! COURS POSTGRADE DE LA HES-SO Développé et animé par la HEG de Genève LA REUSSITE N EST JAMAIS UN HASARD VERSION 3 > Certificat d études avancées en Management de Projet Appliqué

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

PerfecTIC. Droit de parole dans le Web. Pour les élèves : 15 à 30 minutes par forum

PerfecTIC. Droit de parole dans le Web. Pour les élèves : 15 à 30 minutes par forum PerfecTIC Description générale Titre Droit de parole dans le Web Objectif d apprentissage Exprimer de façon ouverte, cohérente et nuancée son opinion personnelle sur un sujet donné Résumé Lorsqu un thème

Plus en détail

Agile 360 Product Owner Scrum Master

Agile 360 Product Owner Scrum Master Agile 360 Product Owner Scrum Master Lead Technique Equipe Agile Conception Agile Leadership Agile Software Craftmanship Test Driven Development Catalogue 2013 Liste des formations Formation Agile 360

Plus en détail

Maîtrise d ouvrage agile

Maîtrise d ouvrage agile Maîtrise d ouvrage agile Offre de service Smartpoint 17 rue Neuve Tolbiac 75013 PARIS - www.smartpoint.fr SAS au capital de 37 500 - RCS PARIS B 492 114 434 Smartpoint, en quelques mots Smartpoint est

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Méthodes d apprentissage

Méthodes d apprentissage UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Annexe au plan d études du BMed en médecine humaine Méthodes d apprentissage

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Le Product Owner Clé de voute d un projet agile réussi

Le Product Owner Clé de voute d un projet agile réussi Le Product Owner Clé de voute d un projet agile réussi Cédric Pourbaix - EFIDEV Qui est le product owner? SM PO Scrum Team Qui est le product owner? SM PO Scrum Team Qui est le product owner? marketing

Plus en détail

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz AGILE et le PMO Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013 Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz 1 Qui sommes-nous? Frédérick H. Stoltz, PMP, ITIL Parallèlement à son engagement en tant que

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Les méthodes Agile. Implication du client Développement itératif et incrémental

Les méthodes Agile. Implication du client Développement itératif et incrémental Les méthodes Agile Simon ALEXANDRE - CETIC Plan Overview Agile ne signifie pas Agile signifie Objectifs poursuivis Pourquoi les méthodes Agile apparaissent-elles? Principales causes des échecs de projets

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

CÉGEP du Vieux Montréal Département des Soins infirmiers. L apprentissage par problèmes

CÉGEP du Vieux Montréal Département des Soins infirmiers. L apprentissage par problèmes CÉGEP du Vieux Montréal Département des Soins infirmiers L apprentissage par problèmes Cégep du Vieux Montréal Département des Soins infirmiers Juin 2001 2 TABLE DES MATIÈRES page 1. Historique. 2. Définition.

Plus en détail

Scrum. Description. Traduit en langue française par Bruno Sbille et Fabrice Aimetti - Avril 2014 - Trad FR v1.1

Scrum. Description. Traduit en langue française par Bruno Sbille et Fabrice Aimetti - Avril 2014 - Trad FR v1.1 Scrum Description Traduit en langue française par Bruno Sbille et Fabrice Aimetti - Avril 2014 - Trad FR v1.1 V 2012.12.13 2014 Scrum Alliance,Inc 1 Les principes de Scrum Les Valeurs du Manifeste Agile

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES METHODES AGILES?

CHAPITRE 3 : LES METHODES AGILES? CHAPITRE 3 : LES METHODES AGILES? UE Gestion de Projet Master 1 STIC 2014/2015 Céline Joiron 2 Introduction Après avoir présenté les cycles de vie «classiques» de la gestion de projet L objectif de ce

Plus en détail

Techniques de Développement

Techniques de Développement Techniques de Développement Quelques définitions relatives au développement de logiciel Sébastien Faucou Université de Nantes (IUT de Nantes, département Informatique) Licence Professionnelle Systèmes

Plus en détail

«Les tuteurs en ligne acteurs clefs de tout dispositif d e-learning : Retour d expérience de l Université Paul Cézanne».

«Les tuteurs en ligne acteurs clefs de tout dispositif d e-learning : Retour d expérience de l Université Paul Cézanne». «Les tuteurs en ligne acteurs clefs de tout dispositif d e-learning : Retour d expérience de l». Chargée de l enseignement en ligne Direction des Systèmes d Information Aix-Marseille III Les enjeux de

Plus en détail

Isabelle Therrien @itherrien. Nicolas Mivielle @sonic1200

Isabelle Therrien @itherrien. Nicolas Mivielle @sonic1200 Isabelle Therrien @itherrien Nicolas Mivielle @sonic1200 UBISOFT & GROUPE TECHNOLOGIQUE - Plus de 300 personnes - Fourniture de solutions logicielles pour les jeux - Collaboration directe avec les jeux,

Plus en détail

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM Master CST Culture Scientifique et Technologique IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» 1 Architecture du Master Ouvert depuis sept. 2010 2 Spécialité Sciences Industrielles de l ingénieur Parcours Médiation

Plus en détail

Du taylorisme à la lean production

Du taylorisme à la lean production Du taylorisme à la lean production Réussir l organisation du travail Colloque de la FSSS, CSN 7 et 8 juin 2011 Paul-André LAPOINTE Relations industrielles, Université Laval ARUC-Innovations, travail et

Plus en détail

Quand le bâtiment va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va Quand le bâtiment va, tout va Citation de Martin Nadeau en 1849 à l Assemblée législative de la France Martin Nadeau Ancien ouvrier maçon Député à l Assemblée législative Les sots font bâtir les maisons

Plus en détail

Le TBI, véritable outil pour une médiation cognitive en maternelle

Le TBI, véritable outil pour une médiation cognitive en maternelle Le TBI, véritable outil pour une médiation cognitive en maternelle Comme nous le témoignent les recherches sur le tableau blanc interactif (TBI), The interactive whiteboard revolution: Teaching with IWBs

Plus en détail

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION Fiche de lecture : MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION I. PRESENTATION GENERALE «Management situationnel Vers l autonomie et la responsabilisation» (nouvelle édition enrichie),

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Scrum - Tour d'horizon de la méthode

Scrum - Tour d'horizon de la méthode Scrum - Tour d'horizon de la méthode Agenda Agilité Scrum Pilotage d'un projet agile selon Scrum Contractualisation Forces & questions ouvertes 2 Les méthodes agiles Méthodes de développement d'applications

Plus en détail

L adaptation des structures de l entreprise à l évolution des outils de gestion.

L adaptation des structures de l entreprise à l évolution des outils de gestion. L adaptation des structures de l entreprise à l évolution des outils de gestion. Définition des termes du sujet : - Structure : c est l ensemble des dispositifs et mécanismes qui permettent la répartition

Plus en détail

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869 ECAM Expert SASU au capital de 150 000 euros 40, montée Saint Barthélemy, FR-69321 Lyon Cedex 05 Tél. : +33 (0)4 72 77 06 44 - Fax : +33 (0)4 72 77 06 11 www.ecam.fr SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA

Plus en détail

Reddition de compte et Agilité. Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011

Reddition de compte et Agilité. Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011 Reddition de compte et Agilité Présenté par Jean-René Rousseau Agile Québec Septembre 2011 Qui suis-je Jean-René Rousseau jrrousseau@pyxis-tech.com Coach Agile à Pyxis www.pyxis-tech.com/accompagnement

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment?

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Mon enseignement, je l évalue, il évolue Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Lucie Mottier Lopez Université de Genève 13 mai 2013 IFRES, Liège lucie.mottier@unige.ch 1 Plan Un cadre pour penser

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE N 93 FOUCTEAU Béatrice, L HEUDÉ Sylvie, ROGER Annie [IUFM Poitou-Charentes, Site de la Vienne] COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE GROUPE DE RECHERCHE-ACTION-FORMATION

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation

Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation Plate-forme d apprentissage en ligne, évaluation et individualisation Les exerciseurs sont nombreux et performants La communauté éducative dispose aujourd hui de nombreux outils de création d exercices

Plus en détail

Jean-Pierre Vickoff www.vickoff.com

Jean-Pierre Vickoff www.vickoff.com Techniques du futur Agile Communication - Architecture - Méthode Vers une approche Agile de 3 ème génération Jean-Pierre Vickoff www.vickoff.com Protocole de séance : Précisions techniques immédiates possibles

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

Introduction à l Agile (22/01/2012)

Introduction à l Agile (22/01/2012) Introduction à l Agile (22/01/2012) OCTO 2012 50, avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - FRANCE Tél : +33 (0)1 58 56 10 00 Fax : +33 (0)1 58 56 10 01 www.octo.com 1 Plan! Qui suis-je?! Quelques notions

Plus en détail

«Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner?

«Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner? «Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner? Congrès du CNGE Angers Novembre 2008 Sébastien Cadier*, Isabelle Aubin**, Pierre Barraine* *Département de médecine générale

Plus en détail

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff PUMA Essentiel Méthode Agile de 3 ème génération 1 Structure de la présentation PUMA Essentiel méthode Agile de 3 ème génération Quelques principes Agiles Principales pratique Agile de pilotage Structure

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche

Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche Par : Denis Bessette Développement des systèmes Société GRICS Plan de la présentation 1. Agile et la planification stratégique

Plus en détail

AGILE IPHONE DEVELOPMENT

AGILE IPHONE DEVELOPMENT AGILE IPHONE devday for iphone, Geneva 2010 DEVELOPMENT Jérôme Layat jerome.layat@hortis.ch BREVE PRESENTATION Directeur Technique hortis, le studio 10 ans de pratique de l Agilité: développement, coaching

Plus en détail

Comment puis- je appuyer mon Scrum Master?

Comment puis- je appuyer mon Scrum Master? Je prend charge d un projet Agile: Comment puis- je appuyer mon Scrum Master? Novembre 2013 Agile Tour Copyright 2012, Pyxis Technologies inc. Tous droits réservés Qui sommes nous? Mar$n Dupont mdupont@pyxis-

Plus en détail

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU Master Communication et mutation des organisations Spécialité Communication et ressources humaines formation continue OBJECTIFS Le Master de formation continue (proposé aussi en formation initiale et en

Plus en détail

«L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?»

«L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?» «L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?» Introduction Le travail que nous présentons ici repose sur une expérience

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

Scrum. ... pour des projets informatiques agiles. Pascal Lando Certified Scrum product owner

Scrum. ... pour des projets informatiques agiles. Pascal Lando Certified Scrum product owner Scrum... pour des projets informatiques agiles Pascal Lando Certified Scrum product owner e-merchant Laboratoire Mis IUP Miage d Amiens pascal.lando@u-picardie.fr 2 octobre 2013 Ceci n est pas un cours

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

GESTION DE PROJET : LA METHODE AGILE

GESTION DE PROJET : LA METHODE AGILE GESTION DE PROJET : LA METHODE AGILE Le SCRUM est une méthode de gestion de projet. Elle a pour but d améliorer la productivité des équipes. Ce terme est inspiré du terme Scrum en rugby qui désigne une

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

coaching et formation en entreprise passons au niveau supérieur

coaching et formation en entreprise passons au niveau supérieur coaching et formation en entreprise passons au niveau supérieur Au-delà de l approche économique et technique des problèmes, la performance durable passe aussi par un travail sur les comportements des

Plus en détail

L analyse des pratiques : une démarche facilitatrice pour la construction et l évolution de l identité professionnelle... 4

L analyse des pratiques : une démarche facilitatrice pour la construction et l évolution de l identité professionnelle... 4 FICHES TECHNIQUES La carrière de l'enseignant : comment durer dans le métier? Comment optimiser les ressources des professeurs expérimentés? Usure, adaptation, épreuves et ressources.... 3 L analyse des

Plus en détail

GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie

GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, Ph. Lalanda, I. Parissis, Y. Ledru 1 Plan Introduction Modèles en cascade

Plus en détail

PagesJaunes.fr Mise en place de Scrum de scrum. Fabien Grellier Agile Tour 2010 7 Octobre

PagesJaunes.fr Mise en place de Scrum de scrum. Fabien Grellier Agile Tour 2010 7 Octobre PagesJaunes.fr Mise en place de Scrum de scrum Fabien Grellier Agile Tour 2010 7 Octobre 1 Roadmap Le contexte PagesJaunes.fr Le projet PagesJaunes.fr 2009 Rétrospective Conclusion 2 Le contexte PagesJaunes.fr

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE

LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE Carine PETIT Sophie GALILE 12/01/2005 0 LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE L organisation, système humain ouvert, fonctionne dans des environnements souvent instables,

Plus en détail

Gestion de Projet Informatique

Gestion de Projet Informatique Gestion de Projet Informatique Partie 3 : Cycles de vie de projet Licence d'informatique 3 ième Année Tianxiao Liu Université de Cergy-Pontoise 1 GPI T. LIU The earliest moment is when you think it is

Plus en détail

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005 LE COACHING Texte communiqué par Norbert CASAS MONTPELLIER Mars 2005 Le terme de «coaching» recouvre aujourd hui une réalité disparate car il et utilisé dans de nombreux domaines aussi divers que la gestion

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

Méthodes agiles. www.businessinteractif.com CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS. Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif.

Méthodes agiles. www.businessinteractif.com CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS. Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif. Méthodes agiles www.businessinteractif.com Jean-Louis Bénard jlb@businessinteractif.fr CONSEIL & DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS E-BUSINESS 0 20 mai 2002 Sommaire Méthodes agiles : une réponse à un malaise?

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Développement Agile des organisations et des hommes

Développement Agile des organisations et des hommes Développement Agile des organisations et des hommes Le développement RH aujourd hui Des problématiques récurrentes de recrutements et de fidélisation dans le secteur de l IT Des acteurs segmentés par compétences

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

ENSEMBLE REVITALISONS NOS ORGANISATIONS. Par nos relations, nos perceptions, nos actions

ENSEMBLE REVITALISONS NOS ORGANISATIONS. Par nos relations, nos perceptions, nos actions ENSEMBLE REVITALISONS NOS ORGANISATIONS Par nos relations, nos perceptions, nos actions LES ENJEUX DU XXI siècle Enjeux pour lesquels nous nous mobilisons. Notre humanité vit de profondes ruptures, culturelles,

Plus en détail

L apprentissage par problèmes

L apprentissage par problèmes N 44 Mars 1999 L apprentissage par problèmes Quel enseignant ne s est pas plaint du manque d autonomie de ses étudiants, du caractère «scolaire» de leur étude, de leur manque d initiative pour aller chercher

Plus en détail