Damien POIRIER. Rédacteur en Chef Macommune.info

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Damien POIRIER. Rédacteur en Chef Macommune.info"

Transcription

1

2 Damien POIRIER Rédacteur en Chef Macommune.info

3 Catherine TIRVAUDEY Directrice UFR Sciences Juridiques Economiques Politiques et de Gestion

4 Jean-Jacques PICHON Président Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes

5

6 Jacques DARDY Président Tribunal de Commerce de Besançon

7 La Prévention Détection Loi de sauvegarde des entreprises (26 juillet 2005 modifiée par ordonnance du 8 décembre 2008) Objectifs : Détecter plus tôt les difficultés (alerte sur les signes révélateurs) Clignotants internes (greffe, trésor, sécurité sociale, analyse des comptes sociaux) Clignotants externes (alertes du commissaire aux comptes, salariés créanciers...) Informer des procédures existantes à disposition Apporter des solutions

8 Cellule de prévention Centre d'information de la prévention (CIP) Création en 2006 par la volonté de plusieurs acteurs : Tribunal de Commerce Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté CRCC (Compagnie régionale des commissaires aux comptes) Barreau de Besançon Son siège : la CCI (Chambre de Commerce et d'industrie du Doubs) Permanences mensuelles Les outils 212 entretiens depuis fin 2006 : Demandes de rendez-vous directs au président du Tribunal de Commerce La notion de prévention commence à être intégrer dans les entreprises "Il est constaté que trop d'entreprises lorsque les difficultés sont détectées sont déjà dans une situation qui ne permet plus le redressement"

9 Les outils Observatoire des difficultés des entreprises Cadre juridique : Article du code de commerce " (...) Le président du tribunal peut, nonobstant toute disposition législative ou réglementaire contraire, obtenir communication, par les commissaires aux comptes, les membres et représentants du personnel, les administrations publiques, les organismes de sécurité et de prévoyance sociales ainsi que les services chargés de la centralisation des risques bancaires et des incidents de paiement, des renseignements de nature à lui donner une exacte information sur la situation économique et financière du débiteur (...)" Composition : Le Président du Tribunal de Commerce Le procureur de la République Le DRFIP Le responsable de la division action et expertise économique Le directeur de la Banque de France Le Directeur de l URSSAF Les Greffiers

10 Communication auprès des Entreprises En 2012 : 103 demandes de rendez-vous de chefs d'entreprises ou de commerçants auprès du président du Tribunal de Commerce Rendez-vous spontanés en progression

11 Les mesures préventives Prévention-traitement - 3 procédures I. Deux procédures préventives amiables et confidentielles a) Le Mandat Ad hoc b) La conciliation II. Procédure Préventive judiciaire a) La sauvegarde

12 Les mesures préventives I. a. Le Mandat Ad'Hoc 1. "Toute difficulté juridique, économique ou financière susceptible de mettre en péril la continuité de l exploitation". 2. Sur requête du chef d'entreprise en toute transparence a) Problèmes rencontrés, b) Origines des difficultés, c) Moyens mis en œuvre, d) Documents : bilan, situation de trésorerie, carnets de commandes, perspectives Désignation du mandataire Ad'Hoc par le président du Tribunal de Commerce 4. Procédure informelle et souple : pas de durée 5. Coût du mandataire Ad'Hoc négocié et déterminé à l'avance

13 Les mesures préventives I. b. La conciliation 1. Destinée aux entreprises qui ne sont pas en cessation de paiement depuis plus de 45 jours 2. Sur requête du chef d'entreprise - Besoin de transparence 3. Durée de 4 mois (possibilité de prolonger d'un mois) 4. Un conciliateur est nommé pour favoriser des accords amiables entre le débiteur et ses créanciers

14 Les mesures préventives II. a. La sauvegarde 1. A mi-chemin entre mandat Ad'Hoc ou conciliation et les procédures collectives plus lourdes (redressement judiciaire, etc) 2. Rendez-vous avec le président du Tribunal de Commerce 3. Ne pas être en cessation de paiement 4. La sauvegarde est une procédure collective : a) Le jugement d'ouverture gèle le passif antérieur b) les créanciers se déclarent au Mandataire Judiciaire désigné par le tribunal 5. Publicité légale de la Sauvegarde 6. Après une période d'observation, adoption ou non d'un plan de sauvegarde a) apurement des dettes étalé sur 10 ans maximum 7. Le chef d'entreprise reste maitre de la procédure et de son entreprise a) Demande de fin de procédure de sauvegarde en cas d'amélioration b) Demande de cessation partielle d'activité c) L'administrateur judiciaire a une «simple» mission d'assistance

15 En chiffres 39 convocations dans le cadre de l observatoire des difficultés des entreprises. 33 convocations dans le cadre de la prévention détection. 15 convocations dans le cadre des procédures d alerte. 113 chefs d entreprises ou commerçants reçus par le Président du Tribunal de Commerce sur rendez-vous spontanés ou initiés par les partenaires habituels de l entreprise. De 2009 à 2012 : 95 procédures (68 mandats Ad'Hoc - 27 conciliations) En 2012 : 30 % de procédures préventives défaillantes "La grande majorité procédure défaillantes enregistrées, ont été converties en sauvegarde ou redressement judiciaire. Procédure collective mais cette fois initiée suffisamment tôt pour permettre la mise en place d un plan cohérent d apurement du passif. Au sein du Tribunal de Commerce de Besançon le pourcentage de redressement judiciaire s élève à 35,5% des procédures collectives ouvertes contre 25 % en France»

16 Françoise CARRIER 1 ère Vice présidente Tribunal de Grande Instance de Besançon

17 La Procédure d Alerte Exemple : Cas d une Société Anonyme 4 phases : Phase 1 : Information donnée au Président du CA Phase 2 : Invitation par le CAC au Président du CA de convoquer le Conseil d administration avec Copie au Président du Tribunal de Commerce Phase 3 : Invitation par le CAC au Président du CA à faire délibérer l Assemblée Générale Phase 4 : Communication au Président du Tribunal de Commerce des démarches réalisées par le CAC

18 Alain CHANTEREAU Directeur Régional des Finances Publiques de Franche-Comté et du Doubs

19 La Prévention des entreprises en difficulté 1) Le CODEFI 2) La CCSF 3) Le dispositif de veille des entreprises 4) La CDFE : Commission Départementale de Financement de l Économie

20 Le CODEFI Définition : Comité Départemental d examen des Difficultés de Financement des entreprises Le chef d entreprise peut s adresser au secrétaire permanent du CODEFI pour exposer les difficultés auxquelles il est confronté. Lorsque le comité n est pas la structure adaptée pour traiter le problème, le secrétaire le réoriente (CCSF, mandataire ad hoc...).

21 Le CODEFI Accueil, orientation et détection des entreprises en difficultés 2 conditions : difficultés structurelles entreprises < 400 salariés Médiateur entre l'entreprise, ses partenaires et ses créanciers publics et privés Aide à la mise en place d'un plan de restructuration Outils : audit commercial, industriel ou financier prêt de restructuration du Fonds de développement économique et social (FDES) orientation vers la CCSF

22 La CCSF Définition : La Commission des Chefs des Services Financiers et des représentants des organismes de sécurité sociale et des représentants de l assurance chômage La CCSF est un organisme de concertation et de coordination ayant pour missions d étudier la situation des débiteurs et de proposer, le cas échéant, la mise en œuvre d un plan de recouvrement de l ensemble des dettes fiscales et sociales des débiteurs retardataires, d examiner les demandes de remises de dettes publiques ou, plus rarement, les demandes de cessions de rang ou d abandon de privilège ou d hypothèque.

23 La CCSF Difficultés conjoncturelles Tout type de professionnel Quel que soit le montant des dettes fiscales et / ou sociales Conditions de saisine : à jour dans le paiement de la part salariale des cotisations de sécurité sociale et d'assurance chômage dettes échues

24 La CCSF Octroi de délais de paiements / dettes concernées : dettes fiscales (TVA, impôt sur les sociétés, CET,...) dettes sociales (part patronale des cotisations sociales, RSI,...) dettes douanières 2 conditions : respect du paiement des échéances courantes constitution de garanties Remise de dettes en principal et accessoires : en cas de procédure collective saisine dans les 2 mois de la publication au BODACC

25 Le dispositif de veille des entreprises Prévenir en amont les difficultés Information du secrétariat permanent de la CCSF et du CODEFI Association des responsables de SIE définition de seuils : > 50 salariés, > de dettes information sur les demandes de délai les plus importantes Association des responsables de trésorerie

26 La Commission Départementale de Financement de l Economie (CDFE) Mise en place dans le cadre de la crise de 2008 parallèlement avec la médiation du crédit Comité Ad Hoc permettant aux DRFiP, préfets et médiateurs départementaux (directeur départemental de la Banque de France) de s assurer que les engagements nationaux sont déclinés au niveau local et que les outils de soutien aux entreprises sont mobilisés La périodicité des réunions de la CDFE varie en fonction de l évolution économique du département

27 OBJECTIFS La Commission Départementale de Financement de l Economie (CDFE) Informer les acteurs économiques des mesures prises au niveau national et de leurs objectifs ; Effectuer un diagnostic de la situation départementale et en particulier du rétablissement du fonctionnement normal du marché du crédit ; Décliner au niveau local et suivre les engagements des banques au niveau national. La commission doit prioritairement : dresser un état sur la situation économique locale, faire un diagnostic sur la base des analyses des participants, analyser la variation des encours de crédit, dénombrer les dossiers traités dans le cadre de ce dispositif.

28 Jean-Louis GINISTY Directeur URSSAF

29 Chiffres clés de l URSSAF

30 Chiffres clés de l URSSAF : Répartition des cotisations par attributaires

31 Chiffres clés de l URSSAF

32 Chiffres clés de l URSSAF

33 Jean-Charles SANANES Directeur Régional Banque de France

34 La Médiation du crédit Situation du département du Doubs consolidée au 31/08/ millions d euros d encours de crédits traités en médiation au 31/08/ entreprises ont saisi la Médiation départementale du crédit 323 dossiers ont été acceptés et pris en charge en médiation 86 % des dossiers déposés ont été acceptés en médiation 317 dossiers sont désormais instruits et clôturés en médiation Le taux de dossiers ressortant en médiation réussie est stable à un niveau de 55 % Le dispositif de médiation depuis son lancement en novembre 2008 a donc contribué dans le département du Doubs en lien avec les services de l Etat, à: conforter 149 sociétés dans leur activité débloquer plus de 32 millions d'euros de crédit préserver 2527 emplois

35 Nature des difficultés rencontrées : Les difficultés de financement touchant principalement les lignes de découvert et les besoins de crédit à CT constituent la principale cause de saisine du médiateur Les banques constituent les principaux acteurs concernés (87% des dossiers) Typologie des entreprises concernées : La Médiation du crédit 96% des entreprises en médiation sont des TPE ou des PME de - de 50 salariés Secteurs d activité Doubs France Services 30% 38% Commerce 27% 27% Industrie 21% 13% BTP 20% 18%

36

37 Christophe BOSSONNET Président MEDEF

38 Gilles CASSOTTI Commissaire au redressement productif de la région Franche-Comté Préfecture de Région

39 Michel MIGNOT Avocat

40 Philippe JEANNEROT Administrateur judiciaire

41 Pascal GUIGON Mandataire Judiciaire

42

43

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS Guide d accompagnement DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS www.strasbourg.cci.fr Vous recherchez une écoute et une information, vous ne savez pas vers qui vous tourner? Ne restez pas isolé! En

Plus en détail

LA PREVENTION DES DIFFICULTES DANS LES ENTREPRISES AGRICOLES

LA PREVENTION DES DIFFICULTES DANS LES ENTREPRISES AGRICOLES LA PREVENTION DES DIFFICULTES DANS LES ENTREPRISES AGRICOLES La CAVB est propriétaire des droits de ce répertoire d information non exhaustif et sa responsabilité ne serait être engagée en cas d erreurs

Plus en détail

La prévention des difficultés des entreprises

La prévention des difficultés des entreprises La prévention des difficultés des entreprises Le Tribunal de Commerce et la prévention judiciaire : - Convocation par le TC - Le Mandat Ad Hoc - La conciliation Anciens Juges du TC, Experts- Comptables,

Plus en détail

Compte-rendu de la CONFÉRENCE organisée à la CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE de BORDEAUX

Compte-rendu de la CONFÉRENCE organisée à la CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE de BORDEAUX Compte-rendu de la CONFÉRENCE organisée à la CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE de BORDEAUX le 4 JUIN 2013, Précédant la signature des statuts du nouveau CENTRE D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS

Plus en détail

Procédures collectives : comment protéger ses informations?

Procédures collectives : comment protéger ses informations? Procédures collectives : comment protéger ses informations? Pascal VINCENT, Président, M2GS SAS Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 1 Sommaire Partie I: procédure de sauvegarde et continuité

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

L assurance Santé Entreprise

L assurance Santé Entreprise L assurance Santé Entreprise Rendre la prévention accessible! Extrait du Sic n 306 d avril 2012 Le magazine de l Ordre des Experts-Comptables AVRIL 2012 Sic 306 17 Le dirigeant lui-même peut être le déclencheur

Plus en détail

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté L Urssaf accompagne les entreprises en difficulté Édition 2009 Le réseau Urssaf à l écoute des entreprises en difficulté Garant des ressources de la Sécurité sociale et des institutions qui lui confient

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

La procédure de sauvegarde

La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde est une procédure préventive, dont l objet principal est la prévention et l anticipation de la cessation des paiements d une entreprise. Elle est ouverte

Plus en détail

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières 1 Rue de Morimont Site de l Espérance 90000 Belfort Votre contact «PREVENIR

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le traitement des difficultés des associations (Dossier réalisé par Christophe Callet, Deloitte - In Extenso Juillet 2012) Plus les difficultés de l association sont anticipées,

Plus en détail

Pérennité Entreprise I. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable.

Pérennité Entreprise I. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 1 Pérennité Entreprise I Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 2 PERENNITE ENTREPRISE I : Être acteur au moment critique Pour

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

Dispositif exceptionnel de délais de paiement en faveur des entreprises affectées par la. crise -

Dispositif exceptionnel de délais de paiement en faveur des entreprises affectées par la. crise - DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES D ÎLE-DE-FRANCE ET DU DEPARTEMENT DE PARIS SITE REAUMUR 94 RUE REAUMUR - 75104 PARIS CEDEX 02 ACCUEIL DU PUBLIC : 8H35

Plus en détail

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable.

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 1 Pérennité Entreprise Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. Sommaire 2 Groupama Protection juridique Chiffres et activités

Plus en détail

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Osez l accompagnement des entreprises en difficulté Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Intervenants Eric JUSTAL, Président de la Commission du Tableau, devoirs et intérêts professionnels

Plus en détail

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire Le redressement judiciaire Aux termes de l article 631-1 du Code de Commerce, «Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 631-3

Plus en détail

«Pensez REPI pour pérenniser votre entreprise»

«Pensez REPI pour pérenniser votre entreprise» CHEFS D ENTREPRISES «Pensez REPI pour pérenniser votre entreprise» PROGRAMME ACTION PRÉVENTION REPI ENTREPRENEURIAT Emmanuel Imberton, Imberton, Président Président la de CCI la de CCI Lyon de Lyon 02

Plus en détail

Entreprises en difficulté : anticipation, accompagnement et financement

Entreprises en difficulté : anticipation, accompagnement et financement Entreprises en difficulté : anticipation, accompagnement et financement Intervenants Marie-France Perrin Expert-comptable, rapporteur délégué. Thierry Bellot Expert-comptable, président du CIP National

Plus en détail

Vademecum. à l usage des entreprises Bassin d emploi de Boulogne-sur-Mer SOUS-PREFECTURE DE BOULOGNE-SUR-MER

Vademecum. à l usage des entreprises Bassin d emploi de Boulogne-sur-Mer SOUS-PREFECTURE DE BOULOGNE-SUR-MER SOUS-PREFECTURE DE BOULOGNE-SUR-MER Vademecum à l usage des entreprises Bassin d emploi de Boulogne-sur-Mer Sous-Préfecture de l arrondissement de Boulogne-sur-Mer 131 Grande Rue BP 641 62321 Boulogne-sur-Mer

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Entrepreneurs. prévention des difficultés. relance. écoute. collection «Entreprendre» n vert 0 800 005 056. préconisations. Edition 2012.

Entrepreneurs. prévention des difficultés. relance. écoute. collection «Entreprendre» n vert 0 800 005 056. préconisations. Edition 2012. collection «Entreprendre» analyse www.morbihan.cci.fr 21 quai des Indes - 56323 Lorient cedex - Tél. 02 97 02 40 00 «La prévention consiste à éviter que les difficultés des entreprises ne deviennent si

Plus en détail

Prévention des entreprises en difficulté

Prévention des entreprises en difficulté istockphoto Prévention des entreprises en difficulté Dans le contexte économique actuel, la prévention des entreprises en difficulté est un sujet important pour la profession. Une journée de présentation

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer difficulté Mode d emploi Accueil Benoît Cabanis, Vice Président de la CCIT Rennes Bretagne référent Création Transmission Animateur Jean-Marc Tariant, Finance & Stratégie, Syndicat Synextrans Intervenants

Plus en détail

Traitement des entreprises en difficulté :

Traitement des entreprises en difficulté : 31-37 FOCUS.qxp 1/07/10 12:24 Page 31 Konstantin - Fotolia.com Traitement des entreprises en difficulté : la boîte à outils du dirigeant Confronté à une dégradation de la situation financière de son entreprise,

Plus en détail

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Société : forme : Lieu du siège social : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

Par ailleurs les procédures appellent des vagues de licenciements de plus en plus lourdes.

Par ailleurs les procédures appellent des vagues de licenciements de plus en plus lourdes. UIA COMMISSION FAILLITE "La prévention dans le traitement des difficultés des entreprises, comparaisons et approche internationale" Par Serge WORTHALTER, Avocat au Barreau de Paris, Membre de la commission

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009 L ENTREPRISE FACE A LA CRISE 1 I] Les outils pour réagirr #La mensualisation des remboursements de crédit de TVA #Le remboursement anticipé des créances de carry back #Le remboursement accéléré des excédents

Plus en détail

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives»

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» 1 Sommaire 1 2 3 4 5 Le Mandat Ad Hoc La Sauvegarde La Conciliation Le Redressement Judiciaire La Liquidation Judiciaire 2 Introduction

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Les étapes clés pour reprendre une entreprise en difficulté Anne GUILLERM, Synextrans Guillaume BROUILLET, Avocat Liberté La reprise d une entreprise en difficulté serait perçue comme une «bonne affaire»

Plus en détail

Je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes salutations distinguées.

Je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes salutations distinguées. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION DRÉGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES D ALSACE ET DU DEPARTEMENT DU BAS-RHIN Division Action et Expertise Economique et Financières 4, Place de la République

Plus en détail

1. La composition. La CCSF est présidée par le DRFiP/DDFiP.

1. La composition. La CCSF est présidée par le DRFiP/DDFiP. La commission des chefs des services financiers et des représentants des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d assurance chômage C C S F 1. La composition La CCSF est présidée

Plus en détail

QUESTIONNAIRE. I/ Présentation de l'entreprise. Raison sociale. Forme juridique. Activité

QUESTIONNAIRE. I/ Présentation de l'entreprise. Raison sociale. Forme juridique. Activité DIRECT IO N G ENERALE DE LA CO MPTABILI T E PUBLIQ UE T RESORERI E GENERALE DE LA SEI NE-ET-MARNE 38, AVENUE THI ERS 77011 MELUN CEDEX Accueil du public du lundi au jeudi de 8H30 à 16H30 le vendredi de

Plus en détail

pratique Solutions pour les commerçants et artisans rencontrant des difficultés

pratique Solutions pour les commerçants et artisans rencontrant des difficultés les dispositifs d aide et d accompagnement pendant les travaux du tramway les dispositifs de droit commun les contacts utiles Guide Solutions pour les commerçants et pratique artisans rencontrant des difficultés

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise www.intencity.fr 1 Statuts : quels éléments de réflexion En sachant que : pour orienter son choix? -Votre projet va évoluer,

Plus en détail

Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant

Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant M Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale : Demeurant : Lieu de l établissement principal : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

La société ACDFOR, en partenariat avec la COFIMEC et de EC2A, propose aux entreprises en difficulté une formation avec accompagnement

La société ACDFOR, en partenariat avec la COFIMEC et de EC2A, propose aux entreprises en difficulté une formation avec accompagnement La société ACDFOR, en partenariat avec la COFIMEC et de EC2A, propose aux entreprises en difficulté une formation avec accompagnement Intitulé de la formation : «Aide aux entreprises en difficulté» Responsable

Plus en détail

Brevet Technique Supérieur. Comptabilité gestion des Organisations. Stage en entreprise. «Administrateur Judiciaire»

Brevet Technique Supérieur. Comptabilité gestion des Organisations. Stage en entreprise. «Administrateur Judiciaire» MELLAN Maître de stage : NICOLAS MAÎTRE BOURTOURAULT Rémy 12 boulevard Thiers 21 000 DIJON Brevet Technique Supérieur Comptabilité gestion des Organisations Stage en entreprise «Administrateur Judiciaire»

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce)

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de

Plus en détail

Créer Reprendre-Transmettre Développer

Créer Reprendre-Transmettre Développer La reprise d entreprise en difficulté, mode d emploi Accueil Pierre MONTEL, Vice-Président de la CCI du Morbihan, Président de la délégation de Vannes de la CCI du Morbihan - Transmission-Reprise Animateur

Plus en détail

Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maitriser. Animé par : Anne GUILLERM, Synextrans Guillaume BROUILLET, Avocats Liberté

Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maitriser. Animé par : Anne GUILLERM, Synextrans Guillaume BROUILLET, Avocats Liberté Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maitriser Animé par : Anne GUILLERM, Synextrans Guillaume BROUILLET, Avocats Liberté La reprise d une entreprise en difficulté serait perçue comme

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

Loi de sauvegarde des entreprises et décret d application

Loi de sauvegarde des entreprises et décret d application Loi de sauvegarde des entreprises et décret d application TITRE Ier : De la prévention des difficultés des entreprises 10 CHAPITRE Ier : De la prévention des difficultés des entreprises, du mandat ad hoc

Plus en détail

Sélection de contacts utiles adaptés aux différentes situations de difficultés d entreprise. Mise à jour Juin 2013

Sélection de contacts utiles adaptés aux différentes situations de difficultés d entreprise. Mise à jour Juin 2013 Sélection de contacts utiles adaptés aux différentes situations de difficultés d entreprise Mise à jour Juin 2013 Consultez également : Les fiches pratiques «REBOND» Le site web «les-aides.fr» 152, avenue

Plus en détail

I. LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE

I. LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE 1. Préambule L'ouverture de la sauvegarde est subordonnée à la démonstration par l'entreprise qu'elle n'est pas en mesure de surmonter, seule, ses difficultés. Cette procédure

Plus en détail

DIFFICULTÉS REAGIR ALLEGER ORIENTER PRÉVENTION DES DES ENTREPRISES ETALER PLAN D ACTIONS FAIRE LE POINT ANTICIPER SAUVEGARDER REGLEMENT AMIABLE AGIR

DIFFICULTÉS REAGIR ALLEGER ORIENTER PRÉVENTION DES DES ENTREPRISES ETALER PLAN D ACTIONS FAIRE LE POINT ANTICIPER SAUVEGARDER REGLEMENT AMIABLE AGIR PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES PAR L A C.C.I. DE L ARDÈCHE LES ADRESSES UTILES LEVIER D ECONOMIE NEGOCIER ALLEGER SOLUTIONNER REUSSIR ETALER LES DISPOSITIFS ORIENTER REBONDIR AGIR REGLEMENT

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

5 ème Rencontre du FINANCEMENT Côte d Opale 2015

5 ème Rencontre du FINANCEMENT Côte d Opale 2015 LA CCI CÔTE D OPALE 5 ème Rencontre du FINANCEMENT Côte d Opale 2015 ATELIER N 1 SOLUTIONNER LES PROBLÉMATIQUES DE TRÉSORERIE - M DELEDALLE - M DUPORTAIL - M LEMARIE - M PESIN Gérer sa Trésorerie Gérer

Plus en détail

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui Et après... Info CCI Faire face à la crise Édition n 2 Edito La Sortie de crise se prépare aujourd hui Le cycle actuel de conjoncture défavorable ne durera pas éternellement! L accélération des cycles

Plus en détail

Accompagnement des entreprises en difficulté Journée d échange d expériences du 13 février 2008

Accompagnement des entreprises en difficulté Journée d échange d expériences du 13 février 2008 Accompagnement des entreprises en difficulté Journée d échange d expériences du 13 février 2008.Sommaire : a. Introduction b. Objectifs c. Idées clés des interventions d. Interventions e. Evaluation à

Plus en détail

Insuffisance de fonds propres Mesures fiscales incitatives

Insuffisance de fonds propres Mesures fiscales incitatives Note 1.1 Insuffisance de fonds propres Mesures fiscales incitatives 1) Dispositif Loi TEPA ISF : réduction de 75 % de l investissement au titre de l ISF On peut réduire son ISF au 15 juin 2009 en investissant

Plus en détail

sur 100 entreprises défaillantes : en état de cessation des paiements dépôt de bilan de l'entreprise jugement d'ouverture du tribunal de commerce

sur 100 entreprises défaillantes : en état de cessation des paiements dépôt de bilan de l'entreprise jugement d'ouverture du tribunal de commerce Prévenir les difficultés des entreprises www.oise.cci.fr Anticipez les difficultés la prévention des difficultés constat Les très petites entreprises (TPE, soit 2,3 millions d'entreprises de 0 à 19 salariés)

Plus en détail

LES OUTILS DE LA RELANCE

LES OUTILS DE LA RELANCE LES OUTILS DE LA RELANCE Dans ce contexte économique difficile, les pouvoirs publics ont mis en place de nombreuses mesures pour soutenir les entreprises et les aider à traverser cette période. Lors des

Plus en détail

Direction générale des entreprises

Direction générale des entreprises Direction générale des entreprises Service de l'action territoriale, européenne et internationale S-D de la réindustrialisation et des restructurations d'entreprises MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES

Plus en détail

Direction générale des affaires économiques

Direction générale des affaires économiques COMMENT FAIRE FACE À LA CRISE? Direction générale des affaires économiques Fare Ute B.P. 82 98713 Papeete Tahiti Tél. : (689) 50 97 97 Fax : (689) 43 44 77 dgae@economie.gov.pf www.dgae.gov.pf Votre entreprise

Plus en détail

ANTI-CRISE. Le guide des dispositifs 2012 / 2013. Evaluation / Solutions / Investissement

ANTI-CRISE. Le guide des dispositifs 2012 / 2013. Evaluation / Solutions / Investissement ANTI-CRISE Le guide des dispositifs 2012 / 2013 Evaluation / Solutions / Investissement Editorial du Président Sommaire La crise économique et financière se prolonge et se traduit par des tensions sur

Plus en détail

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@...

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@... Greffe du Tribunal de Commerce de SAINT NAZAIRE BP 274 44616 SAINT NAZAIRE CEDEX gtc.saint.nazaire@wanadoo.fr REDRESSEMENT JUDICIAIRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE

Plus en détail

TYPES DE DIFFICULTES ORGANISMES COORDONNEES SOLUTIONS APPORTEES ANTENNE DE BASTIA : Forum du Fango 20200 BASTIA : 04 95 34 43 01 : 04 95 34 43 07

TYPES DE DIFFICULTES ORGANISMES COORDONNEES SOLUTIONS APPORTEES ANTENNE DE BASTIA : Forum du Fango 20200 BASTIA : 04 95 34 43 01 : 04 95 34 43 07 Difficultés de paiement des cotisations URSSAF URSSAF (Union de Recouvrement des Cotisations de Sécurité Sociale et d Allocations Familiales) ANTENNE DE BASTIA : Forum du Fango Dans les deux mois suivant

Plus en détail

Prévention des difficultés d entreprises

Prévention des difficultés d entreprises Prévention des difficultés d entreprises Anticiper, c est gagner Des solutions sont possibles si les difficultés sont évaluées suffisamment en amont. TITRE ET DATE DE LA REUNION (ARIAL 9 GRAS ITALIQUE

Plus en détail

Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Le congrès de Reims va permettre d échanger sur les missions confiées aux experts, dans les procédures collectives, prévues par

Plus en détail

GAMME PERENNISER VOTRE ENTREPRISE. Agir face aux difficultés CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

GAMME PERENNISER VOTRE ENTREPRISE. Agir face aux difficultés CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR GAMME PERENNISER VOTRE ENTREPRISE Agir face aux difficultés CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre GAMME PERENNISER VOTRE ENTREPRISE Au cours de son cycle de vie, une

Plus en détail

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ Dossier de presse Lundi 10 février 2014 18h00 Amphitéâtre du centre de formation Pierre Cointreau de la CCI de Maine-et-Loire UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Prévenir et guérir les difficultés des entreprises Des outils pour maintenir l activité

Prévenir et guérir les difficultés des entreprises Des outils pour maintenir l activité Prévenir et guérir les difficultés des entreprises Des outils pour maintenir l activité édition 2012 Prévenir et guérir les difficultés des entreprises Des outils pour maintenir l'activité Une entreprise

Plus en détail

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Résumé : Cet article a pour objet d aborder la conduite des missions d assistance et d investigation ordonnées par

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS Seul le représentant légal de la société ou de l entreprise est habilité à effectuer une déclaration de cessation des

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

Situation du département DORDOGNE consolidée au 31 05 2013

Situation du département DORDOGNE consolidée au 31 05 2013 Situation du département DORDOGNE consolidée au 31 05 2013 32,5 millions d euros d encours de crédit traités en médiation au 31 05 2013 : 349 entreprises ont saisi la Médiation départementale du crédit

Plus en détail

CCI de Loir-et-Cher. S S Difficultés. Le guide des dispositifs de soutien aux entreprises

CCI de Loir-et-Cher. S S Difficultés. Le guide des dispositifs de soutien aux entreprises CCI de Loir-et-Cher S S Difficultés Le guide des dispositifs de soutien aux entreprises Le guide des dispositifs de soutien aux entreprises Edito Toute entreprise peut être confrontée à des difficultés.

Plus en détail

La loi de sauvegarde du 26 Juillet 2005 et le secteur des Entreprises en difficulté

La loi de sauvegarde du 26 Juillet 2005 et le secteur des Entreprises en difficulté SAMEDI 7 JUILLET 2007 Maison des Centraliens Conférence AMADEUS-DIRIGEANTS La loi de sauvegarde du 26 Juillet 2005 et le secteur des Entreprises en difficulté Jean-Charles SIMON Avocat, Simon Associés

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

RESEAU TRANSMISSION D ENTREPRISE DU CHER. Bourges, le 19 février 2015

RESEAU TRANSMISSION D ENTREPRISE DU CHER. Bourges, le 19 février 2015 et RESEAU TRANSMISSION D ENTREPRISE DU CHER Bourges, le 19 février 2015 LA REPRISE D ENTREPRISE EN DIFFICULTE Nombre de RJ en 2014 Tranche de salariés < 5 salariés 6 à 10 salariés > 10 salariés COMMERCE

Plus en détail

L'enquête commerciale

L'enquête commerciale L'enquête commerciale Introduction Le tribunal de commerce est chargé par la loi d entreprendre une enquête commerciale lorsqu il apprend que votre entreprise semble rencontrer des difficultés financières.

Plus en détail

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI 2 PLAN Première partie: Généralités sur les procédures collectives Seconde partie: Exposé

Plus en détail

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé de l entreprise consiste en une garantie financière destinée à accompagner et assister les entreprises en difficulté.

Plus en détail

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

Fiche pratique : CIDUNATI

Fiche pratique : CIDUNATI CIDUNATI. Fiche pratique : CIDUNATI Titre I : Tribunal de Commerce La procédure de conciliation Une procédure trop méconnue En France une entreprise sur 2 disparaît moins de 5 ans après sa création, les

Plus en détail

GUIDE DU CHEF D ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ

GUIDE DU CHEF D ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ TRIBUNAL DE COMMERCE DU JURA 7, Place de l Ancien Collège BP 10033 39000 LONS LE SAUNIER CEDEX www.greffe-tc tc-lons.fr GUIDE DU CHEF D ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ LA PRÉVENTION Convocation devant le Président

Plus en détail

Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise.

Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise. GREFFE DU TRIBUNAL DE COMMERCE DE GRENOBLE Madame, Monsieur, Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise. Vous n'êtes

Plus en détail

9 octobre 2014. Acquérir et redresser une cible sous-performante

9 octobre 2014. Acquérir et redresser une cible sous-performante Acquérir et redresser une cible sous-performante , des compétences multiples, un partenaire unique au service de vos transactions Banquier d affaire Avocats Commissaires aux comptes Consultants en stratégie

Plus en détail

Jean François Pestureau Expert-comptable, Président de la commission fiscale

Jean François Pestureau Expert-comptable, Président de la commission fiscale Actualité technique Intervenants Jean François Pestureau Expert-comptable, Président de la commission fiscale Jérôme Dumont Expert-comptable, Président de la commission de droit comptable Franck Coursolle

Plus en détail

Notre clientèle est composée de sociétés cotées et de PME, ainsi que de start up. - Audits juridiques et fiscaux (Data Room) avant prise de contrôle ;

Notre clientèle est composée de sociétés cotées et de PME, ainsi que de start up. - Audits juridiques et fiscaux (Data Room) avant prise de contrôle ; Notre Département Fort de leur longue expérience juridique les associés de notre département interviennent en tant que «conseil corporate en droit des sociétés et des fusions/acquisitions», auprès des

Plus en détail

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 3ème Chambre Commerciale ARRÊT N 131 R.G : 13/03708 COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Monsieur Alain

Plus en détail

ANTI-CRISE. Le guide des dispositifs 2015 / 2016. Evaluation / Solutions / Investissement

ANTI-CRISE. Le guide des dispositifs 2015 / 2016. Evaluation / Solutions / Investissement ANTI-CRISE Le guide des dispositifs 2015 / 2016 Evaluation / Solutions / Investissement Edito Dans une conjoncture économique tendue, nous constatons des tensions sur les volumes d affaires, la trésorerie,

Plus en détail

L action du CIRI en période de crise. Présentation au Conseil d'orientation pour l'emploi - 25 mai 2010 -

L action du CIRI en période de crise. Présentation au Conseil d'orientation pour l'emploi - 25 mai 2010 - L action du CIRI en période de crise Présentation au Conseil d'orientation pour l'emploi - 25 mai 2010 - Aider les entreprises en difficulté : le CIRI Le CIRI : un comité créé en 1982 pour accompagner

Plus en détail

Procédures collectives

Procédures collectives Procédures collectives Les «sauvegardes» et les comités de créanciers ; Le sort des opérations locatives mobilières et immobilières; Rétablissement professionnel : quels impacts sur vos contrats? 1 1.

Plus en détail

Quelles solutions pour faire face aux difficultés?

Quelles solutions pour faire face aux difficultés? Animé par : Quelles solutions pour faire face aux difficultés? Animé par : Régis MORENNE Vincent LOUBIERE Gaëlle PAMBOUR Introduction Une des solutions, c est la prévention Comment faire pour que les difficultés

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES Entre : - L Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi, - La Médiation du crédit aux

Plus en détail

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou de LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénomée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être déposé

Plus en détail

CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale

CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale DCG3 Partie 1 :Les sources du droit du travail et le contrôle des règles CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale I. Une mission historique : la collecte des ressources A. Les cotisants

Plus en détail

Décision n 2014-399 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2014-399 QPC. Dossier documentaire Décision n 2014-399 QPC Paragraphe II de l article L. 631-15 du code de commerce Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d observation du redressement

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS 30 JANVIER 2012 N 2 SUPPLÉMENT ARTISANS ET PME Comment naviguer par gros temps? p. 3 Avant toute chose, j anticipe! p. 5 Les clés d une bonne

Plus en détail