LE WEB-TO-STORE : RETOURS D EXPERIENCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE WEB-TO-STORE : RETOURS D EXPERIENCE"

Transcription

1 PROGRAMME Comment les distributeurs, succursalistes, franchiseurs et services de proximité ont-ils intégré le Webto-Store? Quelle est la réalité chiffrée du showrooming (le fait de repérer un produit en magasin et de l acheter sur Internet)? Comment analyse-t-on les nouveaux comportements et parcours d achat des consommateurs entre le magasin, le site Web et le mobile? Quelles sont les techniques qui se révèlent efficaces pour conduire les acheteurs dans les magasins et faire en sorte que la vente ait lieu sur place? A RETENIR Sur Internet, un commerçant se trouve perdu parmi la masse d informaons. Un simple site Web de présentaon ne suffit plus, il convient de me!re en avant le catalogue de produits disponibles. Pour le distributeur, l enjeu, en interne, est de faire prendre conscience de la nécessité d une complémentarité entre le magasin et le site Web. Avec les nouveaux comportements du consommateur, mieux informé que jamais sur le produit qu il désire, c est l ensemble de la relaon vendeur-acheteur qui est à refonder. Le mobile doit être pensé comme un support doté d une grande complémentarité avec le Web. Il représente un pont entre les magasins et le site Internet. D où l importance de connaître avec exactude de parcours du consommateur : quel support ulise-t-il et à quel moment dans son parcours d achat? Intervenants : BALINEA, Valérie Abehsera, Cofounder et CEO FNAC, Kaa Hersard, Directrice markeng MAPPY, Pascal Thomas, PDG LA FOURCHETTE.COM, Bertrand Jelensperger Animateur : NETBOOSTER, Yann Gabay, Managing director 1/6

2 PRESENTATION DES INTERVENANTS Valérie Abehsera : Balinea.com est le premier site de réservaons en ligne de soins de beauté et de bien-être. Notre site fait figure de guide pour nos clients, qui a!endent qu on leur présente des bons plans, avec la possibilité de prendre rendez-vous en ligne. Nous nous présentons comme un réseau de distribuon sélecve sur Internet. Pascal Thomas : Mappy est historiquement connu pour ses calculs d inéraires. Plus récemment, nous nous sommes concentré sur la stratégie Web-to-Store, avec la possibilité de rechercher des magasins dans toute la France. Nous proposons désormais des photographies à 360 de l intérieur des commerces. Bertrand Jelensperger : La Fourche!e.com est un site spécialisé dans la réservaon de restaurants. Pour adapter nos offres à chaque budget, nous comptons sur le système de promoons personnes par mois se rendent au restaurant via le site ou l applicaon. Ka2a Hersard : Je suis arrivé à la FNAC il y a quatre ans, après avoir été Directrice markeng du Club Med. Le Web-to-Store se situe au coeur de notre stratégie. LES NOUVEAUX COMPORTEMENTS DES CONSOMMATEURS Quelles sont les a4entes de vos clients? VALERIE ABEHSERA, BALINEA Balinea s adresse à des commerçants indépendants, dont la notoriété de la marque est proche du néant. C est certes bien de disposer d un site Internet, mais encore faut-il générer du trafic... Que faire d un site et d une page Facebook? Notre mission est de fédérer les différents interlocuteurs afin de leur faire bénéficier de davantage de visibilité et de leur faire profiter de notre experse. Il s agit de faire connaître ces commerces en dehors de leur zone de chalandise. Pour nos internautes, nous avons une valeur de label qui leur permet de découvrir des lieux nouveaux. Dans ce!e opque, nous conseillons aux commerçants d avoir un produit d appel pour se faire connaître et susciter la curiosité. La mise en place de promoons est donc très importante, car nos internautes a!endent de découvrir des bons plans. 2/6

3 De plus, Balinea permet de prendre rendez-vous en ligne avec un établissement de soins. Ainsi, il convient de s adapter à la capacité d accueil et au taux de remplissage pour diriger un flux d internautes au moment adéquat (avec des produits d appel plus ou moins agressifs ou en jouant avec les plages horaires). BERTRAND JELENSPERGER, LA FOURCHETTE Une même problémaque touche l ensemble des commerçants : sur Internet ils se retrouvent en quelque sorte seuls au monde, noyés dans la masse. Les restaurateurs disposent de sites plaque!es sur lesquels on peut certes s informer, mais pas consommer, en réservant une table. L a!enon du restaurateur est accaparée par le fonconnement de son commerce, il n a pas de temps à consacrer à son site Web. La Fourche!e représente donc une véritable révoluon : payer pour avoir des clients et accepter la logique de promo2ons! Car rien ne coûte plus cher à un restaurateur qu une table qui reste inoccupée... Notre site a permis à certains restaurants de doubler leur chiffre d affaires. Comment faire accepter à un distributeur historique comme la FNAC que le support Internet prend de plus en plus d importance? Il y a dix ans, le digital était en effet perçu comme une en2té antagoniste, presque concurrente. L enjeu, en interne, a été de faire prendre conscience de la nécessité d une complémentarité entre le magasin et le site Web. Au coeur de notre stratégie se trouve l observaon des comportements du client en magasin, sur le Web et sur mobile. Le consommateur est désormais extrêmement présent sur Internet pour une recherche de produit ou de point de vente. En réponse à ces comportements scrutés avec a!enon, nous avons mis en place de nombreux nouveaux services qui fonconnent très bien, comme le retrait en magasin ou les applicaons pour mobile. Ils perme!ent de donner davantage de choix au consommateur. Ces nouveaux des usages des consommateurs impliquent donc, de notre côté, l adopon de nouveaux modes de travail, de nouveaux réflexes. 3/6

4 Historiquement, pour de nombreux groupes, le site Internet constue encore une businessunit à part, une enté totalement indépendante des magasins. Des études indiquent une profonde divergence entre les comportements des internautes et la percep2on qu en ont les commerçants. Désormais, le client sait exactement ce qu il vient acheter. Ainsi, c est toute la rela2on entre le vendeur et l acheteur qui est à refonder. Le vendeur en magasin doit mieux connaître les comportements du consommateur et s y adapter. Le consommateur veut un produit. Si le magasin ne l a pas, il sait où aller pour l obtenir ailleurs. Les distributeurs qui n ont pas encore compris cela risquent de faire face à de très importantes difficultés financières... Le showrooming, c est le fait d aller voir un ar2cle en magasin et de l acheter ailleurs. Faut-il à tout prix le comba4re, ou au contraire convient-il de l accompagner? On ne peut s opposer éternellement à ce qui correspond à une habitude du client. Nous avons choisi d accompagner ce mouvement à notre avantage. Il s agit de tout me!re en oeuvre afin de renforcer la sasfacon du client, en misant sur son a!ente de conseils. Face à la masse d informa2ons disponibles sur Internet, le consommateur doit bénéficier d une aide de la part du vendeur. Un bon taux de retour permet inévitablement de faire face au showrooming. QUELLE RÔLE POUR LE MOBILE? Le mobile représente 48% du trafic sur La Fourche4e.com, 47% sur Mappy, 30% sur Balinea. Le mobile constue un pont entre les magasins et le site Internet. Les alertes push lancées par les applicaons perme!ent surtout de promouvoir des événements (concerts privés, dédicaces...). Associé à la technique de géolocalisaon, ce support permet de s adresser avec davantage de précision au client, en lui donnant par exemple des informaons spécifiques au magasin qu il fréquente le plus souvent. Il convient bien sûr de ne pas être trop envahissant en évitant de harceler le consommateur! Le mobile nous permet d adopter un discours plus rela2onnel, alors que le ing impose une logique essen2ellement commerciale. 4/6

5 Le piège serait de penser que le mobile est LE support de l avenir et de délaisser les autres ouls. Le mobile doit être pensé selon une logique complémentarité avec le Web. Les usages sont différents, le mobile constue un lien entre le site Internet et le monde physique. D où l importance de connaître avec exactude de parcours du consommateur : quel support u2lise-t-il et à quel moment dans son parcours d achat? BERTRAND JELENSPERGER, LA FOURCHETTE Le consommateur ulise son smartphone pour réserver au restaurant. Comment lui faire uliser son mobile une fois installé à table, afin qu il donne son avis et photographie les plats? Il est pour nous capital d accumuler du contenu proposé par les u2lisateurs. C est important à la fois pour le restaurant en queson et pour notre marque. Chez Mappy, comment parvenir à mesurer le nombre de personnes envoyées dans un magasin? Nous pouvons savoir combien d internautes ont consulté des fiches magasins, combien d internautes ont effectué une recherche d inéraire. En revanche, nous ne sommes pas capables de boucler la boucle en sachant qui se rend réellement dans les magasins... VALERIE ABEHSERA, BALINEA Quand un soin a été idenfié par un consommateur, il peut y revenir directement ou en passant une nouvelle fois par notre site. Les prestaons que nous proposons (massages, coiffure...) ont une importante dimension relaonnelle. Il appar2ent à chaque commerçant d établir un lien avec le nouveau client que nous lui confions. Après chaque réservaon, nous envoyons un mail aux clients afin de recueillir leur avis sur la prestaon dont ils ont bénéficié. BERTRAND JELENSPERGER, LA FOURCHETTE Le grand risque est de «noyer» le commerçant de chiffres. On peut faire dire tout et son contraire avec le tracking. Le tracking demande beaucoup d intelligence, d experse, et peut faire comme!re beaucoup d erreurs. Jusqu où le client peut-il supporter d être «tracké»? 5/6

6 Quelles perspec2ves pour le Web-to-Store? 70% de notre plan marke2ng concerne désormais le digital. Ce secteur permet avant tout davantage de réacvité. En conséquence, il faut s adapter avec des disposifs technologiques de plus en plus complexes qui nécessitent d importants invesssements. La donnée est essenelle, la somme d informaons a considérablement augmenté, nous perme!ant grâce aux réseaux sociaux d a!eindre les personnes «allergiques» aux SMS et aux mails. VALERIE ABEHSERA, BALINEA D un point de vue technique, on cherche désormais à a!eindre l impéraf de «temps réel». Un instut de soins confronté à une heure creuse, devrait dans l idéal pouvoir alerter immédiatement Balinea et les consommateurs du quarer. Comme notre secteur d acvité touche au rapport au corps, il s agit également de tendre vers davantage d immersion : grâce au Web, on doit commencer à rêver dès que l on consulte la photo de l instut de soins. Il faut rapprocher le monde physique de l Internet. C est dans ce!e opque que nous proposons une photographie à 360 des commerces. Toutefois, il ne faut pas se limiter à l ambiance du magasin, mais donner plus d importance au produit. Pour un commerçant, disposer d un site Web ne suffit plus. Il convient d intégrer le catalogue de produits et un système de réserva2on. Faire savoir ce qu il y a dans le magasin, c est un point essenel. On a coutume de dire que le consommateur a toujours raison. C est plus que jamais vrai : il est prescripteur de son propre produit, soutenu par les réseaux sociaux. Le distributeur doit remonter le plus haut possible pour être acteur à part enère à l intérieur de ce processus. 6/6

7 QUESTION DE LA SALLE : Le système Groupon a la réputa2on d être assez peu intéressant pour le commerçant. Quelle différence y a-t-il entre ce disposi2f et le système Balinea? Alors que Groupon lance des offres ponctuelles qui ont une incidence sur la qualité de l accueil et de la prestaon, Balinea se posi2onne sur le long terme et mise sur une rela2on plus humaine avec le commerçant. Le système de promo2ons est un prérequis, et non pas une fin en soi. Les consommateurs cherchent avant tout à découvrir un lieu, un soin parculier. La promoon qui leur est éventuellement proposée, c est la cerise sur le gâteau! QUESTION DE LA SALLE : A la FNAC, qu a4endez-vous des grandes marques «qui comptent»? Cherchez-vous à établir avec elles des partenariats sur le Drive-to-store? Ces marques atrent sur leur nom. Nous insistons sur ces marques en proposant par exemple des événements (comme les démonstraons en magasin d un nouveau produit), ou en publiant du contenu sur les réseaux sociaux... Il y a une réelle volonté de travailler en partenariat avec ces grandes marques afin de créer de la valeur. 7/6

LA FIDÉLISATION MULTICANALE

LA FIDÉLISATION MULTICANALE PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING LA FIDÉLISATION MULTICANALE En 2013, 94 % des Français déclarent détenir au moins une carte de fidélité et 75 % affirment en faire usage. Pour autant, 58 % des

Plus en détail

BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE?

BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE? PARTENAIRE ENJEUX DIGITAUX BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE? PROGRAMME «Vous faites plutôt du Branding ou de la Performance?» Une ques%on à laquelle le marketer aguerri répondra : «Ma

Plus en détail

Web-to-Store. www.optra.fr

Web-to-Store. www.optra.fr Web-to-Store www.optra.fr 1 Le concept Le concept Web-to-Store s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à réaliser

Plus en détail

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques e-commerce+ Magazine d information d Octave n 17 - Mars 2016 BUSINESS OMNICANAL : êtes-vous prêt? WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques E-COMMERCE ET POINTS DE VENTE Adoptez le point de vue du client

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

business center mode d emploi

business center mode d emploi business center mode d emploi p.03 Mon audience mesurée p.20 Ma mise à jour p.30 Ma gestion Je pilote mon audience depuis mon tableau de bord J actualise mon site Internet Je consulte ma commande en détail

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4 BAC PRO Rôle, objectifs et moyens d action d un point de vente 1 FICHE Être capable de Définir et comprendre le rôle et les objectifs d un point de vente. Identifier comment le magasin peut atteindre ses

Plus en détail

Web-to-Store. Optimiser votre présence online pour générer plus de trafi c qualifi é et d'achats en points de vente

Web-to-Store. Optimiser votre présence online pour générer plus de trafi c qualifi é et d'achats en points de vente Web-to-Store Optimiser votre présence online pour générer plus de trafi c qualifi é et d'achats en points de vente Workshop VAD Conext 21 et 22 octobre 2014 Qui sommes-nous? L'agence Adrénaline Agence

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

Agence webmarketing & digitale

Agence webmarketing & digitale g 04 67 49 12 20 i cibleweb.com cement Agence webmarketing & digitale Depuis la création de cibleweb.com notre objectif reste inchangé Accompagner les PME dans l optimisation de leur présence en ligne

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 IV - CIBLAGE & OMNICANAL TOUCHER SON COEUR DE CIBLE PLUS EFFICACEMENT AVEC L EMAILING COMPORTEMENTAL Hier, le cœur de cible d un annonceur était défini par des critères socio-démographiques.

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Réussir son événement sur MyGaloo.fr

Réussir son événement sur MyGaloo.fr Au service des associations et des clubs Réussir son événement sur MyGaloo.fr Qu il soit gratuit ou payant et quel que soit son type, découvrez les clés pour faire de vos événements une réussite www.billetteriemygaloo.fr

Plus en détail

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER Les bonnes questions à se poser 1. Qui sont mes clients (à qui vais- je vendre sur Internet)? 2. Ai- je du temps à consacrer à ma bou?que en ligne? 3. Ma

Plus en détail

Les facteurs de succès à l international Proposition paper # 7

Les facteurs de succès à l international Proposition paper # 7 Les facteurs de succès à l international Proposition paper # 7 Quels sont les réels facteurs de succès à l international. Comment les acquérir? Executive Digest 27 Février 2015 Les travaux du Professeur

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

REMISE DU RÉFÉRENTIEL DES PRATIQUES ACHATS 2013-2014

REMISE DU RÉFÉRENTIEL DES PRATIQUES ACHATS 2013-2014 PARTENAIRES ACHATS REMISE DU RÉFÉRENTIEL DES PRATIQUES ACHATS 2013-2014 I - Entreen avec JEAN-PIERRE CLAMADIEU, Président du Comité Exécuf de SOLVAY Jean-Pierre Clamadieu a un parcours unique en son genre

Plus en détail

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE SOMMAIRE Les nouveautés Gérer vos accès à l espace personnalisé Suivre vos paiements de factures Consulter et télécharger vos données de comptage Suivre les engagements de qualité d électricité Déclarer

Plus en détail

Devenez membre du réseau Eco Service Habitat. Rejoignez un réseau d artisans qualifiés & Profitez d avantages exclusifs!

Devenez membre du réseau Eco Service Habitat. Rejoignez un réseau d artisans qualifiés & Profitez d avantages exclusifs! Devenez membre du réseau Eco Service Habitat Rejoignez un réseau d artisans qualifiés & Profitez d avantages exclusifs! L origine d Eco Service Habitat Thierry Lefebvre est spécialiste des services à

Plus en détail

Les clés pour développer son business. Hakim SMAILI Conseil en Développement de la jeune entreprise CCI de Lyon

Les clés pour développer son business. Hakim SMAILI Conseil en Développement de la jeune entreprise CCI de Lyon Les clés pour développer son business Hakim SMAILI Conseil en Développement de la jeune entreprise CCI de Lyon 2 3 Préoccupations des dirigeants Quelques chiffres 75% des échecs commerciaux n'ont aucun

Plus en détail

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics!

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Aide Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Etape 1 : Vos souhaits... 2 Etape 2 : Nos propositions... 3 Etape 3 : Vos besoins transports... 4 Etape 4 : Nos propositions transport...

Plus en détail

Le confort matériel du client. Accueillir. Les prestations et services plus. Faire plaisir. La promotion et la communication.

Le confort matériel du client. Accueillir. Les prestations et services plus. Faire plaisir. La promotion et la communication. L a V o i e d e R o c a m a d o u r en Limousin et Haut-Quercy Octobre 2014 1 Cher Partenaire de La Voie de Rocamadour en Limousin et Haut-Quercy. En juillet 2011, notre association a ré-ouvert cet ancien

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

soluris.fr OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS

soluris.fr OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS soluris.fr L OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS 02 Un principe forfaitaire, une politique de prix transparente Soluris est une structure publique de mutualisation

Plus en détail

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ Un récapitulatif étape par étape Mis en place par votre agence immobilière récompensée aux European Property Awards LEGGETT IMMOBILIER GUIDE DE L ACHETEUR

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices.

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices Juin 2012 DIRECT ASSURANCE Les femmes et la cyberconsommation Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie

Plus en détail

les premiers pour les nouveautés proposées. Leurs comportements et préférences sont donc d'excellents indicateurs de ce qui se fera demain.

les premiers pour les nouveautés proposées. Leurs comportements et préférences sont donc d'excellents indicateurs de ce qui se fera demain. Amadeus Central Communiqué de presse Une étude mondiale commanditée par Amadeus met en évidence le comportement d achat en ligne et les motivations futures des voyageurs qui déterminent les tendances Intitulée

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Intervenant : Michaël Bourgeonnier Agence de communication : PaPrika Studio,

Plus en détail

FAIRE DE SA VIDEO UN TOP-VIEWERS

FAIRE DE SA VIDEO UN TOP-VIEWERS PARTENAIRES MEDIAS DIGITAUX FAIRE DE SA VIDEO UN TOP-VIEWERS PROGRAMME Réaliser une vidéo, acheter de l espace publicitaire, c est bien, mais faire en sorte de cee vidéo vive sa propre vie, se diffuse

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs.

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs. PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS DOSSIER À télécharger https://goo.gl/avtngs DOSSIER DE PRESSE Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! PARTICIPANT MOBILE & SOCIAL MARKETING

Plus en détail

La recette des métiers

La recette des métiers Jeu orientant La recette des métiers Guide pédagogique Réalisé par Julie Dussault et Sylvaine Lefebvre, conseillères pédagogiques Mise en contexte Les jeunes du secondaire ont plusieurs choix scolaires

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS.

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW Premium Selection Occasions www.bmw.be Le plaisir de conduire BMW PREMIUM SELECTION. LE PREMIER CHOIX EN OCCASION. LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW EfficientDynamics Moins de consommation. Plus

Plus en détail

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente. 9, rue Colette Besson 32000 Auch

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente. 9, rue Colette Besson 32000 Auch Centre de la Pédagogie et de la Formation Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente Centre de la Pédagogie et de la Formation 9, rue Colette Besson 32000 Auch Tél. 06.46.67.37.86

Plus en détail

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Préambule SICAE-OISE, dont le siège est situé à Compiègne, est fournisseur historique d électricité auprès

Plus en détail

Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet

Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet Le travail par missions? Travailler par mission c est accepter

Plus en détail

CDB Marke*ng Conseil. Présenta*on Février 2012. CDB Marke*ng Conseil 22/02/12 1

CDB Marke*ng Conseil. Présenta*on Février 2012. CDB Marke*ng Conseil 22/02/12 1 Présenta*on Février 2012 1 Sommaire 1. Posi*onnement p 3 2. Présenta*on de notre offre p 4 1. Stratégie marke*ng p 5 2. Audit de performances p 7 3. Accompagnement de porteurs de projets p 10 3. Références

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? RESPONSABLE DES VENTES SECTEUR Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr

Plus en détail

Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous!

Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous! Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous! Imaginez l assurance totale de savoir que l intendance de votre propriété est entre les mains

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Mon Restaurant et L Internet

Mon Restaurant et L Internet Service Attitude Mon Restaurant et L Internet Programme de forma4on, de mise en place et de suivi pour 4rer profit de la communica4on digitale des4né spécifiquement à vous, restaurateurs Septembre 2012

Plus en détail

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires?

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? Intervenante : Candice RAMPON Experte e-commerce - CIBLEWEB 1 PROGRAMME 1 Evolutions du Web et du

Plus en détail

L essentiel de la communication Web To Store

L essentiel de la communication Web To Store L essentiel de la communication Web To Store Mul-diffusion Cross- Canal Vos Médias Enseigne CRM- Retail Op-misé Cross- Canal Click & Collect avec paiement intégré Si on vous dit que nous avons la solu-on

Plus en détail

SEMINAIRES DE DIRECTION

SEMINAIRES DE DIRECTION SEMINAIRES DE DIRECTION Conçus spécialement pour les membres de la direction, ces séminaires sont concis et pratiques. Ils peuvent prendre la forme de présentations avec études de cas à l appui, ou de

Plus en détail

Jeudi 17 novembre. 17h30 19h30 à la CCIT 05 au CRET à Briançon. «Les leviers du Webmarketing pour améliorer la rentabilité de son site»

Jeudi 17 novembre. 17h30 19h30 à la CCIT 05 au CRET à Briançon. «Les leviers du Webmarketing pour améliorer la rentabilité de son site» Jeudi 17 novembre 17h30 19h30 à la CCIT 05 au CRET à Briançon «Les leviers du Webmarketing pour améliorer la rentabilité de son site» Franck RUBINO Market 4 Web 05000 GAP Jeudi 17 Novembre 2011 1 Des chiffres

Plus en détail

CONSULTER LES AVIS DE MARCHES GRATUITEMENT

CONSULTER LES AVIS DE MARCHES GRATUITEMENT Application Pour optimiser vos chances de remporter des Appels d Offres et pour vous éviter de lire toute la presse tous les matins, Il est important de bien connaitre les plateformes sur lesquelles vous

Plus en détail

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel*

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* Notilec du comité commercial Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* FR, le 23 août 2012 * Cf. présentation au conseil d administration du 7 juillet 2012 : Montée en puissance du

Plus en détail

. Action menée par l Office de Tourisme dans le cadre de sa mission d animation numérique de territoire

. Action menée par l Office de Tourisme dans le cadre de sa mission d animation numérique de territoire 12décembre 2013 . Etablir un état des lieux du numérique sur notre destination : * pour mieux se situer dans l économie numérique touristique * pour connaître les pratiques des acteurs locaux * pour permettre

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

Damien Lefebvre. Louise d Amours. Coprésident. Directrice Communication Marketing. Damien_Lefebvre. Ceragres 2 /

Damien Lefebvre. Louise d Amours. Coprésident. Directrice Communication Marketing. Damien_Lefebvre. Ceragres 2 / 1 / Louise d Amours Directrice Communication Marketing Damien Lefebvre Coprésident Ceragres Damien_Lefebvre 2 / L expérience clients, mode 2.0, quelle réalité? 3 / Les 3 moteurs de l expérience client

Plus en détail

Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet?

Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet? Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet? Les clients et le numérique Pourquoi l outil Internet? L équipement des clients : 83 % des français disposent d un accès internet

Plus en détail

Sommaire. Le concept. p.3. Les chiffres. p.5. La revue de presse.p.7. Contact.p.9

Sommaire. Le concept. p.3. Les chiffres. p.5. La revue de presse.p.7. Contact.p.9 Un mot des créateurs En créant bpeek nous avions une motivation simple, intégrer les consommateurs au cœur du business des entreprises, développer un lien direct entre ces deux mondes. Bpeek permet aux

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

CCI de Rennes 29 septembre 2014. Capter, connaître et fidéliser vos clients à l heure du digital.

CCI de Rennes 29 septembre 2014. Capter, connaître et fidéliser vos clients à l heure du digital. CCI de Rennes 29 septembre 2014 Capter, connaître et fidéliser vos clients à l heure du digital. Le client n achète plus comme avant : le temps de l achat en magasin n est qu une séquence d une histoire

Plus en détail

Je prépare mon entretien avec un prospect

Je prépare mon entretien avec un prospect Chapitre 1 Je prépare mon entretien avec un prospect La vie de Jérémie «Le jour du premier entretien client arrive. En tout cas, la date est posée. Ayant repris le secteur laissé vacant par un commercial

Plus en détail

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com Le site conçu par les professionnels de l immobilier Les quatre syndicats majeurs de la Profession immobilière (SNPI, UNIS, FNAIM et FPI), les grands

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr?

Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr? Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr? Le commerce de proximité est un acteur essentiel et incontournable de nos villes, de nos quartiers, des lieux que nous fréquentons. Il doit se battre au quotidien

Plus en détail

Les clients numériques

Les clients numériques Les clients numériques Aujourd hui, les clients sont aussi des clients numériques. Ce sont des consommateurs qui, via le numérique, décident de leurs actes d achats sur Internet. Les comportements de ces

Plus en détail

20 millions de visites par mois. 12 millions de visites par mois. Groupe. Groupe 10 millions de visites par mois

20 millions de visites par mois. 12 millions de visites par mois. Groupe. Groupe 10 millions de visites par mois 20 millions de visites par mois Groupe 12 millions de visites par mois Groupe 10 millions de visites par mois Nos autres partenaires de diffusion, tels que Aktifimmo Consortium immobilier ainsi que Immostreet

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Compétences Managériales et Outils. Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale»

Compétences Managériales et Outils. Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale» Compétences Managériales et Outils Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale» Pour qui? Pour quoi? Objec&fs Vous programmez régulièrement avec vos collaborateurs

Plus en détail

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA 17 décembre 2012 Salutations protocolaires Chers amis de la société civile, Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre présence à cette invitation

Plus en détail

AERALP une entreprise aéronautique iséroise unique en France!

AERALP une entreprise aéronautique iséroise unique en France! AERALP une entreprise aéronautique iséroise unique en France! Rencontre avec Frank Chaulet, Directeur Aeralp Propos recueillis par F Fiesinger Ecobiz tourisme/club euro alpin /web-academy vendredi 29 août

Plus en détail

ON& OFF. Dossier de synthèse réalisé par MEDIAPOST Publicité à partir de différentes sources AOUT 2011

ON& OFF. Dossier de synthèse réalisé par MEDIAPOST Publicité à partir de différentes sources AOUT 2011 ON& OFF Dossier de synthèse réalisé par MEDIAPOST Publicité à partir de différentes sources AOUT 2011 Une offre de produits complexe et des sources d informations multiples pour le consommateur UN CONSOMMATEUR

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

Les nouveaux standards d aménagement de bureau à la loupe.

Les nouveaux standards d aménagement de bureau à la loupe. Les nouveaux standards d aménagement de bureau à la loupe. Table ronde animé par Jean-Paul FOURNIER, Rédacteur en chef OFFICE ET CULTURE Mercredi 28 novembre 2007 Intervenants Delphine BELAICHE, Directrice

Plus en détail

Séminaire Poli-ques de l emploi

Séminaire Poli-ques de l emploi Séminaire Poli-ques de l emploi Mise en œuvre du compte personnel de forma-on : une refonte du système de forma-on professionnelle? Les réponses juridiques Jean- Pierre Willems 13 mai 2014 Willems Consultants

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS CHAPITRE 20 - CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Les points de référence de performance 4 étapes pour transformer les enquêtes

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande Faire une demande Q. Comment savoir si je suis admissible au financement? R. Nous fi nançons les petites et moyennes entreprises respectant les critères suivants : Elles sont établies au Canada. Elles

Plus en détail

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur»

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» «Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» Philippe Vachet et Leadwork sont heureux de vous présenter leur nouveau concept de formations collectives «à la carte», adapté aux petites entreprises, aux

Plus en détail

évoluer VALUE capitalisation

évoluer VALUE capitalisation UP (pron-(^ p ) La société actuelle appelle à toujours plus de performance. Ex : Les hommes et les femmes d entreprises sont appelés à évoluer en permanence. VALUE (pron-vaelju) Aujourd hui, on parle encore

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

Introduction à l entretien semi-directif

Introduction à l entretien semi-directif Introduction à l entretien semi-directif Recherches dirigées en géographie humaine Jean- Michel Decroly «Entre;en semi- direc;f», «semi- dirigé» ou «compréhensif»: Il s agit donc d un interview, et non

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Lorraine Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les

Plus en détail

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS Facturation GROUPON Document à l'attention des partenaires locaux GROUPON FRANCE SAS 2014 1 SOMMAIRE Comment fonctionne la facturation chez GROUPON? I- LES ÉTAPES CLÉS DE LA FACTURATION... 3 II- VOTRE

Plus en détail

14 MARCH ALAN ALLMAN ASSOCIATES ACADAMY CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DIGITALE

14 MARCH ALAN ALLMAN ASSOCIATES ACADAMY CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DIGITALE 14 MARCH ALAN ALLMAN ASSOCIATES ACADAMY 2014 CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DIGITALE LES ENJEUX SOMMAIRE DEFINIR SA STRATEGIE LA MISE EN OEUVRE LE SUIVI EXERCICE LES ENJEUX D UNE STRATEGIE DIGITALE Internet

Plus en détail

La vente : en pleine révolution 2.0

La vente : en pleine révolution 2.0 d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La vente : en pleine révolution 2.0 d ALAIN RENAULT COMMUNICATION L avènement d Internet, des réseaux sociaux et l usage des mobiles ont provoqué un véritable bouleversement

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

épargne SALARIALE DES SERVICES SUR MESURE POUR LA GESTION DE VOTRE DISPOSITIF D épargne SALARIALE

épargne SALARIALE DES SERVICES SUR MESURE POUR LA GESTION DE VOTRE DISPOSITIF D épargne SALARIALE Tenue de Compte épargne SALARIALE DES SERVICES SUR MESURE POUR LA GESTION DE VOTRE DISPOSITIF D épargne SALARIALE Faire équipe avec votre société pour le succès de votre plan d épargne salariale Mettre

Plus en détail

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN?

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PROGRAMME La mobilité et la mulplicité des écrans

Plus en détail

CE QUE LA 4G VA CHANGER

CE QUE LA 4G VA CHANGER PARTENAIRES MOBILITE CE QUE LA 4G VA CHANGER PROGRAMME En 2013, les mobiles passent au haut débit. La 4G est la 4e généraon des standards pour la téléphonie mobile. Elle permet de surfer en mobilité avec

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale PROGRAMME PÉDAGOGIQUE CURSUS ENTREPRENEUR DU BATIMENT Durée totale : 70 jours, soit 525 heures + 1 à 3 semaines de mission en entreprise tierce (voir p.7) Stratégie, évolution des marchés, développement

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION SITE WEB

NOTICE D UTILISATION SITE WEB NOTICE D UTILISATION SITE WEB Contact : Fred Mariéthoz - fredonthemountain. Contact : Fred Mariéthoz - fred@onthemountain.ch SOMMAIRE I. ACCÈS AU SITE NEIGE AVENTURE A. Choix de la langue page 1 II. PAGE

Plus en détail