INN OVINS. Un Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole... Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole. Année 1, n 1.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INN OVINS. Un Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole... Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole. Année 1, n 1."

Transcription

1 Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole Un Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole... Année 1, n 1 Pour quoi faire? Le Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole (R.O.N.E.A) est né de la volonté de six directeurs d exploitations agricoles et de leurs directeurs d EPL (Établissement Public Local) de mener une réflexion d ensemble sur la problématique ovine. Le réseau s est fixé plusieurs objectifs principaux, pour lesquels des actions seront mises en place progressivement : - Évaluer la durabilité des systèmes de production ovine représentés au sein du réseau, et innover en ce sens. Les résultats technico économiques liés aux types de conduite seront analysés. L autonomie alimentaire sera recherchée en explorant des pistes comme l implantation de couverts végétaux ou la recherche de complémentarité avec des ateliers céréaliers, ou d autres ateliers d élevage comme les bovins. D autre part, les temps de travaux seront étudiés, pour ensuite proposer des améliorations en tâchant de prendre en compte la pénibilité du travail et l emploi. Enfin, les atouts de l élevage ovin d un point de vue environnemental et territorial seront considérés. De ce fait, les intérêts des synergies productions animales et végétales concourant à réduire les intrants, ou encore la possibilité de l entretien de certains espaces communautaires par des ovins (pelouses sèches, parcs publics ) seront mis en avant. - Renforcer la participation des EPL du réseau à l action nationale Reconquête Ovine. Ainsi, des partenariats avec les organisations professionnelles et les organismes de recherche seront recherchés. De plus, les résultats issus des travaux du réseau seront vulgarisés et diffusés. - Renforcer et dynamiser les actions pédagogiques menées autour de la production ovine, de façon à ce que chaque apprenant en formation agricole soit confronté à l élevage ovin, à l occasion de stages, de visites Avec qui? Six exploitations de lycées agricoles publiques se sont mobilisées pour créer ce réseau et y participer: Saint- Pouange (10), Chaumont (52), Crézancy (02), Charolles (71), Nancy (54) et Mirecourt (88), Ces exploitations sont décrites dans les pages suivantes. R.O.N.E.A est donc un réseau interrégional. Pauline Bellay, récemment nommée sur un poste de Chef de projet basé à Saint-Pouange pour une durée de trois ans, est chargée de participer à la création et à l animation du réseau. Qui s organise comment? Les activités du réseau seront décidées et encadrées par la constitution de trois comités distincts: un comité de suivi, notamment chargé de valider les orientations prises par le réseau, un comité de pilotage, apportant un appui technique aux acteurs du réseau, puis un comité pédagogique devant accompagner et innover dans les actions de formation. Qui présente quels avantages? Les intérêts à travailler en réseau sont multiples. Cela permettra de se coordonner et de se compléter vis-à-vis des 07 janvier 2013 Sommaire : Création du Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole (R.O.N.E.A): Kézako? Fiches signalétiques des différentes exploitations agricoles membres de R.O.N.E.A Dans ce numéro : Un Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole de l Aube (Saint-Pouange) de Chaumont de Crézancy des Fontaines (Charolles) de Meurthe et Moselle (Nancy) des Vosges (Mirecourt) Une changements de pratiques ou des expérimentations à effectuer, de réaliser des comparaisons, puis ensuite de mettre en commun les résultats. Enfin, le réseau rendra possible une réflexion collective autour de nouvelles actions pédagogiques à mettre en œuvre, tout en bénéficiant de différents sites d élevage

2 Page 2 de l Aube (Saint Pouange) SAU = 85 ha 26.5 ha Les grandes cultures La viticulture (Champagne) Blé Escourgeon 5 ha 14.5 ha 9.7 ha Maïs 5.2 ha 1 directeur d exploitation (Michael Floquet) 1 salarié à temps plein 1 salarié à mi-temps (groupement d employeurs) Mélangeuse distribuant la ration Troupe de 430 brebis Romanes et de 120 brebis Ile de France en sélection. Un accroissement de la troupe pour atteindre 750 brebis est en cours. Conduite de reproduction: Un agnelage par an avec accélération des agnelles. Mise bas en août-septembre pour les brebis Mise bas en janvier pour les agnelles 170 inséminations artificielles sont réalisées par an. Conduite d alimentation: Semi plein air. Les brebis pâturent de mars à août, et les agnelles de août à décembre. Les couverts d interculture sont valorisés par pâturage et enrubannage depuis L alimentation en bergerie se fait avec une ration complète à base d enrubannage de luzerne, de trèfle et de prairie + orge ou betteraves fourragères + tourteau de colza. Luzerne Orge de printemps Tournesol Pois Betteraves fourragères Essais FNAMS Vignes 5.2 ha 5 ha 3 ha 1.4 ha 1.9 ha 5.7 ha 0.21 ha Les agneaux sont intégralement élevés en bergerie, puis sont commercialisés par une coopérative pour l élevage ou la viande. Expérimentations en cours: Suivi du parasitisme (Casdar) Conduite des agnelles de renouvellement (FranceAgriMer) Suivi de la valorisation des couverts végétaux Enseignement à l Initiative de l Etablissement (EIE) ovin viande en 2 nde pro Travaux pratiques et mini stages en 3 ème, 4 ème et 2 nde GT Stage d une semaine pour les BTS ACSE Club exploit le mercredi après-midi Agnelles dans un couvert végétal Nom: Mickael Floquet Mail : Téléphone: ou Adresse: EPL de l Aube, Rte de Viélaines Saint Pouange Les motivations qui ont poussé Mickael à participer au R.O.N.E.A. : Mickael «L élevage ovin est souvent considéré comme le parent pauvre en matière d innovations techniques et pédagogiques. R.O.N.E.A doit constituer un moyen complémentaire de l action nationale Reconquête Ovine pour infléchir cette tendance. La redécouverte, dans les bassins céréaliers, des complémentarités entre élevage et grandes cultures (pâturage des couverts végétaux, valorisation des effluents d élevage ) peut participer à limiter la déprise de l élevage ovin. Nous devons montrer aux apprenants que cette production peut être une solution pour l installation ou la création d atelier complémentaire»

3 Page 3 de Chaumont Les grandes cultures Les vaches allaitantes (Limousines en sélection) Les 3 juments Ardennaises 1 directeur d exploitation (Stéphane Hirtzberger) 2 salariés à temps plein Troupe de 175 brebis Ile de France. Conduite de reproduction: Un agnelage par an avec une accélération des agnelles. Mise bas en septembre-octobre pour les brebis Mise bas en janvier-février pour les agnelles Environ 65 inséminations artificielles sont réalisées par an, sur des mères à agnelles, mères à béliers ou des femelles avec un bon index «lait». L exploitation bénéficie d un statut «sélectionneur» en Ile de France (contrôles individuels des béliers à la station de Verdilly). Conduite d alimentation: Semi plein air. Les brebis pâturent de mars à septembre, et les agnelles de mars à décembre. Les couverts d interculture sont valorisés par pâturage depuis L alimentation en bergerie se fait avec du foin et de l enrubanné de luzerne + un mélange de céréales autoproduits sur l exploitation + minéraux. Les agneaux sont intégralement élevés en bergerie, puis sont commercialisés par une coopérative essentiellement pour la viande. Quelques béliers reproducteurs sont aussi vendus en direct. Expérimentations en cours: Suivi du parasitisme (Casdar) Conduite des agnelles de renouvellement (FranceAgriMer) SAU = 220 ha Brebis Ile-de-France dans un couvert végétal Module d Initiative Locale (MIL) ovin pour les BTS Productions Animales Travaux pratiques avec toutes les classes agricoles (2 nde, 1 ère et terminale professionnelle, puis les BTS 1 et 2) Installation d un parc de tri fixe avec les élèves Blé Triticale/Seigle/Pois Avoine de printemps Avoine/Orge de printemps/féverole Avoine/Orge de printemps/vesce Triticale Triticale/Pois Colza Nom: Stéphane Hirtzberger Mail : Téléphone: ou Adresse: EPL de Chaumont 47 ha 126 ha 5 ha 2.5 ha 9 ha 3.5 ha 2.5 ha 8 ha 9.5 ha 7 ha Brebis en bergerie pendant l hiver Chaumont-Choignes Les motivations qui ont poussé Stéphane à participer au R.O.N.E.A. : Stéphane «La création du R.O.N.E.A devrait apporter une certaine reconnaissance de notre travail de la part de la profession et des institutions, puisque nous serons mieux identifiés et organisés. En effet, je pense que la mise en commun de nos résultats et de nos expériences nous permettra de progresser plus vite, de façon plus lisible et plus structurée. J attends aussi du réseau qu il mette en lumière l atelier ovin et ses différentes possibilités de formation pour les apprenants des EPL.»

4 Page 4 de Crézancy Les grandes cultures La viticulture (AOC Champagne) Les bovins lait ( L de quota) Les poulinières (3 juments) Les pommiers à cidre 1 directrice d exploitation (Laetitia Vannesson) 5 salariés à temps plein Troupe de 340 brebis Ile de France. Conduite de reproduction: deux périodes d agnelage par an: Mise bas fin août à novembre Mise bas en janvier-février 50 inséminations artificielles sont réalisées par an, sur des mères à agnelles ou à béliers Conduite d alimentation: Système semi-bergerie. Les brebis pâturent d avril à septembre. L alimentation en bergerie se fait avec une ration complète, à base de maïs ensilage + orge/soja ou triticale/pois. Les agneaux sont élevés en bergerie pour une commercialisation par la coopérative des Bergers du Nord-est et par un négociant privé. Quelques animaux sont abattus et vendus en caissettes en direct. Expérimentation en cours: Agnelage en pâture. SAU = 242 ha Insémination artificielle sur une brebis Travaux pratiques et mini stages de 35h en 4 ème, 3 ème, 2 nde EATD, 1 ère STAV Travaux pratiques et mini stages en 2 nde pro PA Chantiers de tonte, parage, échographie. Participation aux ovinpiades (finale régionale 2013 sur le site de Crézancy) Blé Blé bio Féveroles Pois Colza Triticale Vignes Verger Escourgeon Maïs ensilage Maïs grain Luzerne Luzerne bio Agneaux de race Ile-de-France Nom: Laetitia Vannesson Mail : Téléphone: ou Adresse: EPL d Aumont Crézancy Verdilly 2 rue de l église Crézancy 8 ha 39.6 ha 69.3 ha 6.4 ha 6.7 ha 8.3 ha 15.2 ha 5.6 ha 3.2 ha 2.7 ha 16 ha 22.7 ha 14.8 ha 4 ha 5.4 ha Les motivations qui ont poussé Laetitia à participer au R.O.N.E.A. : «Je trouve tout d abord qu il est vraiment intéressant de travailler en réseau de façon à mutualiser les expériences. Puis, la possibilité de développer les utilisations pédagogiques de l atelier ovin, les expérimentations et les démonstrations m a plu, car je pense que l on pourrait améliorer ces activités sur la ferme de Crézancy. J ai également la volonté d explorer des pistes nouvelles pour dynamiser cet atelier, tout en restant sur la ligne de conduite générale de l exploitation, qui est de tendre vers l autonomie alimentaire, optimiser le pâturage et développer la vente directe.»

5 Page 5 de Fontaines (Charolles) Une exploitation spécialisée dans la production ovine: Troupe de 440 brebis Romanes et de 100 brebis Charollaises en sélection. Conduite de reproduction: 5 périodes de mise en lutte (3 pour les Romanes, puis 2 pour les brebis Charollaises), pour des agnelages en janvier, mars, mai, août et novembre. 250 inséminations artificielles en race pure sont réalisées par an, sur les mères à agnelles ou les mères à béliers. Le restant est mis en lutte avec des béliers Charollais. Conduite d alimentation: 90% en pâturage. Les brebis et les agnelles sont rentrées en bergerie la dernière semaine de gestation puis retournent en pâture 3 semaines après l agnelage. L alimentation en bergerie se fait à base de foin avec une complémentation en maïs grain et tourteau de colza. Les agneaux, après sevrage, sont finis en bergerie avec de l aliment du commerce puis sont vendus pour la viande via la coopérative (Terre d Ovin) ou en vente directe. Une partie est également vendue en reproducteurs (mâles et femelles). Expérimentations en cours: Conduite des agnelles de renouvellement (FranceAgriMer) Suivi du parasitisme (Casdar) Influence du sélénium sur la qualité du colostrum Comparaison de poudres de lait (allaitement artificiel) Pâturage hivernal Comparaison finition des agneaux (herbe/bergerie) Mini-stage d une semaine pour les 1ère STAV et 1ère bac pro SDE Module d enseignement (BTS PA, bac pro, BPREA) Visites et formations de professionnels et de scolaires La SAU Elle est composée de 72 ha de prairies permanentes 1 directeur d exploitation (Jean- Baptiste Gougeon) 1 salarié à temps plein 1 apprenti Déroulement des épreuves des Ovinpiades Brebis au pâturage hivernal Nom: Jean-Baptiste Gougeon Mail : Téléphone: Adresse: Exploitation du LPA de Charolles Chemin d Ouze Charolles Les motivations qui ont poussé Jean-Baptiste à participer au R.O.N.E.A. : «Premièrement, il me semble important de ne pas rester seul face aux différentes difficultés que l on peut rencontrer dans notre travail, qu elles soient techniques, pédagogiques, ou encore liées aux expérimentations. Puis, le réseau représente pour moi un véritable outil pour améliorer notre communication et la valorisation des résultats produits sur les exploitations, d une part car nous serons plus efficaces en groupe, et d autre part car nous bénéficierons d un appui humain. Enfin, il est toujours intéressant de connaitre et de comprendre le fonctionnement d autres systèmes de production ou pédagogique.»

6 Page 6 de Meurthe et Moselle (Nancy) Les grandes cultures Les vaches laitières ( L de quota) Un magasin (groupement de 7 producteurs) 1 directeur d exploitation (Bertrand Cailly) SAU = 285 ha Luzerne Pelouses calcaires (zone Natura 2000) Agroforesterie Blé Orge d hiver 57.8 ha 21 ha ha 140 ha 15 ha 19.1 ha 15.1 ha 2 salariés à temps plein Tournesol (après 9.7 ha 1 apprenti Parc mobile sur le Plateau de Malzéville (zone Natura 2000) Pois de printemps 3.9 ha Troupe de 200 brebis Est à Laine Mérinos Conduite de reproduction: un agnelage par an avec une accélération des agnelles Mise bas du 20 octobre au 30 novembre pour les brebis Mise bas du 15 janvier au 15 février pour les agnelles 100 inséminations artificielles sont réalisées par an. Conduite d alimentation: Semi plein air. Les brebis pâturent du 20 janvier au 20 octobre, et les agnelles du 15 mars au 15 décembre (avec 350g d orge par agnelle et par jour). L alimentation en bergerie se fait avec une ration complète, à base d enrubannage de luzerne et fléole + orge. Les agneaux sont intégralement élevés en bergerie, puis sont commercialisés soit par une coopérative pour la viande soit en vente directe (environ 40 agneaux par an) Expérimentations en cours: Conduite des agnelles de renouvellement (FranceAgriMer) Suivi du parasitisme (Casdar) Essais fourragers MIL ovin viande BTS PA (formation initiale) Travaux pratiques (soins, tonte, parage..) de la 3 ème au BTS + formations par apprentissage Mini stage (une semaine) pour les BTS PA et 1 ère STAV Accueil de scolaires extérieurs, de la maternelle à la 6 ème Etudiante réalisant un traitement sur un agneau Nom: Bertrand Cailly Mail : Téléphone: Adresse: Ferme du lycée agricole Domaine de Pixérécourt Malzéville Les motivations qui ont poussé Bertrand à participer au R.O.N.E.A. : Bertrand «J aimerais mieux cerner les intérêts d une troupe ovine complémentaire dans le système global de la ferme de Pixérécourt. De plus, il me semble intéressant de situer notre système de production par rapport aux autres exploitations du réseau, de comparer nos pratiques et résultats. Enfin, le réseau devrait nous permettre de renforcer les actions pédagogiques et les démonstrations aux professionnels et apprenants. Ici, nous réalisons déjà plusieurs activités sur l atelier laitier, mais les ovins pourraient être davantage valorisés.»

7 Page 7 des Vosges (Mirecourt) Les vaches laitières ( L de quota) Les vaches allaitantes Les volailles Les porcs plein air Un atelier de transformation et un magasin (groupement de 22 producteurs) La production d Énergie (électricité, plaquettes et gestion des déchets) SAU = 340 ha Brebis et son agneau dans un couvert végétal Estive Luzerne 1 directeur d exploitation (Franck Sangouard) 7 salariés à temps plein 2 apprentis 1 chargé d étude 20 ha 170 ha 140 ha 10 ha Troupe de 950 brebis croisées (Romanes x races à viande). Conduite de reproduction: 3 périodes d agnelage septembre et en janvier. une principale en avril, puis en Conduite d alimentation: Semi plein air ou plein air intégral pour une partie des animaux. Du 20 avril au 1 er novembre, il y a environ 600 brebis et 400 agneaux en estive, sur le site de La Bresse. Des couverts d interculture, en partenariat avec un céréalier voisin, sont valorisés par pâturage. L alimentation en bergerie se fait avec du foin de luzerne et de regain + du mélange fermier (céréales, luzerne et tourteau de colza). 40 % des agneaux sont élevés en bergerie, tandis que le restant sont des agneaux d herbe. Puis, les 3/4 sont commercialisés par une coopérative pour la viande et 1/4 grâce à la vente directe. Expérimentations en cours: Conduite des agnelles de renouvellement (FranceAgriMer) Suivi du parasitisme (Casdar) Lactation d automne sur couverts végétaux Finition des agneaux à l herbe Module d Initiative Locale (MIL) en BTS ACSE ( + BTS PA du lycée agricole de Dannemarie) Travaux pratiques et mini stages en 3 ème, 4 ème, 2 nde Pro et GT, et adultes Module d Adaptation Professionnelle (MAP) en Bac Pro Lot «bergerie» pour une expérimentation Nom: Franck Sangouard Mail : Téléphone: ou Adresse: Ferme de Braquemont 140 rue de la croix de Padron Poussay Franck Les motivations qui ont poussé Franck à participer au R.O.N.E.A. : «Ce qui m a plu dans l idée du réseau c est l innovation partagée et collective. Ainsi, nous pouvons élargir nos études et problématiques en fonction du système. En effet, chaque exploitation est différente et cela est fortement lié à son contexte environnemental et territorial. La présence d une animatrice est aussi un atout pour nous permettre d avancer. Enfin, le réseau doit également améliorer la valorisation pédagogique des ateliers ovins et notamment en accueillant des apprenants qui n auraient pas accès à un support ovin dans leur établissement.»

8 Réseau Ovin Nord-est dans l Enseignement Agricole Le mot de Pauline : «Arrivée en septembre 2012 sur le poste de chef de projet, j ai mis à profit le premier trimestre pour me rendre dans chaque exploitation du réseau et ainsi appréhender les systèmes de production ovine bien différents les uns des autres, en termes de conduite, de moyens de production humains et matériels, de Nom: Pauline BELLAY Mail: Téléphone: Ou Adresse: EPL de l'aube Route de Viélaines Saint-Pouange contexte régional Cette première étape de prise de contacts et d état des lieux, non encore finalisée, est indispensable pour démarrer le projet sur de bonnes bases. Néanmoins, si l un d entre vous a déjà des suggestions, des commentaires ou idées, notamment en ce qui concerne les améliorations ou innovations que nous pourrions conduire dans le cadre de la valorisation pédagogique des ateliers ovins, qu il n hésite pas à nous contacter! Nous serions heureux de travailler en lien avec la filière et les équipes enseignantes. Alors à très bientôt! Les prochains rendez-vous 21/01/2013 : Réunion du «Comité pédagogique» du R.O.N.E.A à Saint- Pouange, de façon à faire un premier point sur les orientations du projet en ce qui concerne l objectif «Renforcer et dynamiser les actions pédagogiques menées autour de la production ovine». 23/01/2013 : Epreuves des Ovinpiades de la région Picardie au lycée agricole de Crézancy 24/01/2013 : Epreuves des Ovinpiades de la région Champagne-Ardenne au lycée agricole de Somme-Vesles 30/01/2013 : Epreuves des Ovinpiades de la région Lorraine au lycée agricole de Nancy 31/01/2013 : Epreuves des Ovinpiades de la région Bourgogne sur l exploitation agricole de Charolles 26/03/2013: Réunion du «Comité de pilotage» du projet à Chaumont (date provisoire) 23/04/2013: Réunion du «Comité de suivi» du projet à Saint-Pouange (date provisoire) Nous profitons de ce premier numéro pour vous transmettre à tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2013!

Alimentation des ovins : rations moyennes et niveaux d autonomie alimentaire

Alimentation des ovins : rations moyennes et niveaux d autonomie alimentaire Juin 2014 Compte-rendu 00 14 301 027 collection résultats Carole Jousseins 1, Edmond Tchakérian 2, Catherine de Boissieu 3, Emmanuel Morin 4, Thomas Turini 5 1. Institut de l Élevage. Département Techniques

Plus en détail

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon.

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon. Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon Dossier de presse Sommaire Communiqué de synthèse p.2 Présentation de la

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l action 122 Améliorer la professionnalisation des élevages pour une meilleure rentabilité, une meilleure gestion des risques et un maintien des activités d élevages et de polycultureélevages en région

Plus en détail

Alimentation hivernale des bovins charolais. Recommandations et repères

Alimentation hivernale des bovins charolais. Recommandations et repères Alimentation hivernale des bovins charolais Recommandations et repères Hiver 0/0 Les conditions climatiques défavorables de cette année 0 n ont pas permis de constituer suffisamment de stocks hivernaux

Plus en détail

Porteurs de projet : auto diagnostic, préalable au positionnement

Porteurs de projet : auto diagnostic, préalable au positionnement Porteurs de projet : auto diagnostic, préalable au positionnement Date de réception POINT INFO :. Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour du projet d installation.

Plus en détail

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA outil d aide à la décision par programmation linéaire Veysset P., Lherm M., Bébin D. Opt'INRA

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 D où vient-on? La mission locale par son engagement du 7 janvier 2013, souhaite remettre les jeunes au centre des dispositifs, il faut

Plus en détail

Domaine Elevage bovins

Domaine Elevage bovins Domaine Elevage bovins 22 Autonomie alimentaire pour les vaches laitières et allaitantes Panorama des solutions développées sur la ferme expérimentale de Thorigné d Anjou. Objectifs : obtenir des références

Plus en détail

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire Comité de Pilotage Etude sur le développement de l agriculture biologique et des circuits courts sur le territoire du Pays Page 1 Ordre du jour - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais TABLE DES MATIÈRES Le Festival national des groupes en Nord-Pas de

Plus en détail

Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance

Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance Formation action sur les réseaux sociaux avec des apprentis (niveau 4 et 5) Poitiers le 29 juin

Plus en détail

Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC

Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC Nom : Prénom :. Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour du projet d installation. Il sera transmis aux organismes

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.1 Standard et localisation.page 2. 1.2 La sélection des deux races Lacaune page 3

SOMMAIRE. 1.1 Standard et localisation.page 2. 1.2 La sélection des deux races Lacaune page 3 0 LES RACES LACAUNE SOMMAIRE 1. LES RACES LACAUNE : GENERALITES 1.1 Standard et localisation.page 2 1.2 La sélection des deux races Lacaune page 3 2. LA RACE LACAUNE LAIT 2.1 Le système d élevage dans

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) n 13 681*02 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES DE FONDS SUR MARAICHAGE PROCEDURE

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

GUIDE DU PRODUCTEUR DE LAIT

GUIDE DU PRODUCTEUR DE LAIT Filière Epoisses La production de lait destiné à l AOP Epoisses répond à des règles précises et originales qui participent au renforcement du lien au terroir d origine et à l amélioration de la qualité

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE REFERENCES TECHNICO ECONOMIQUES : SAISONNALITE DE LA PRODUCTION DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE RESEAUX Rhône Alpes D ELEVAGE FACTEURS DE REUSSITE ET RISQUES DE DERIVES POURQUOI CETTE FICHE?

Plus en détail

Présentation de. La Vinadie

Présentation de. La Vinadie Présentation de La Vinadie SOMMAIRE La Vinadie Le métier d'éleveur Quelles compétences pour ce métier? Avantages et inconvénients Les formations pour exercer ce métier La Présentation La superficie : 150

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité Licence pro. Droit et opérations immobilières Finalité Permettre l insertion professionnelle pour une formation niveau bac+3 en alternance dans le domaine de l immobilier Une formation juridique de haut

Plus en détail

AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT

AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT Cet appui comporte 2 étapes : Un diagnostic qui démarre par une mise à plat de la problématique de l éleveur (Quelle est sa perception de la situation, est il ou non satisfait?quelles

Plus en détail

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur Projet de Jardin-école agroécologique El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur France et Maroc au cœur, créée en août 2011, a pour objet la création et l aide à la création

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA BANQUE DE DONNÉES RÉGIONALE OVINS VIANDE DE L EST

TRAITEMENT DE LA BANQUE DE DONNÉES RÉGIONALE OVINS VIANDE DE L EST RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS TRAITEMENT DE LA BANQUE DE DONNÉES RÉGIONALE OVINS VIANDE DE L EST CAMPAGNE 2011 ALSACE, LORRAINE, CHAMPAGNE-ARDENNE FRANCHE-COMTÉ

Plus en détail

Note de travail avril 2012 Coopération agricole de production

Note de travail avril 2012 Coopération agricole de production Note de travail avril 2012 Coopération agricole de production Volatilité des prix agricoles, nécessité d innover en mutualisant les risques, volonté de mieux organiser le temps de travail, recherche de

Plus en détail

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME NUMERO 1 Octobre 2009 LE CIO : centre d information et d orientation Une équipe, un service public au service des jeunes et des adultes LE DOSSIER DU MOIS : La mission générale

Plus en détail

CANALISATION DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL ARC DE DIERREY. Barèmes d indemnisation des dommages causés aux cultures et aux sols

CANALISATION DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL ARC DE DIERREY. Barèmes d indemnisation des dommages causés aux cultures et aux sols CANALISATION DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL ARC DE DIERREY Barèmes d indemnisation des dommages causés aux cultures et aux sols Canalisation CUVILLY (60) VOISINES (52) page 1 SOMMAIRE Pages 1 Indemnités pour

Plus en détail

Atelier 2. «Comment intégrer la question du changement climatique (CC) dans les projets éducatifs?»

Atelier 2. «Comment intégrer la question du changement climatique (CC) dans les projets éducatifs?» Séminaires décentralisé Lycées et CFA Ecoresponsables Mars 2015 Atelier 2 «Comment intégrer la question du changement climatique (CC) dans les projets éducatifs?» Horaires : 11h-12h30 Déroulement de l

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON COMMUNIQUE DE PRESSE APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON UNE ANIMATION DE L Espace INFO ÉNERGIE de Moselle Est CHANTIER PARTICIPATIF A HONSKIRCH «MAISON ANCIENNE ET RESTAURATION ECOLOGIQUE» ADIL 57 /

Plus en détail

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 Produire des légumineuses à graines pour l alimentation porcine AB : atouts et contraintes S. Lubac (IBB), F. Pressenda (Céréopa)

Plus en détail

DES PASSERELLES Pour favoriser l accès direct à l emploi ou la poursuite d une formation professionnelle

DES PASSERELLES Pour favoriser l accès direct à l emploi ou la poursuite d une formation professionnelle DES PASSERELLES Pour favoriser l accès direct à l emploi ou la poursuite d une formation professionnelle après un parcours en établissement scolaire ou médico-social Passerelle Agent polyvalent de restauration

Plus en détail

L agriculture dans la Marne

L agriculture dans la Marne L agriculture dans la Marne Edition 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DIRECTION RÉGIONALE ET DÉPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE CHAMPAGNE-ARDENNE ET DE LA MARNE Service Régional

Plus en détail

Vers l'autonomie alimentaire des troupeaux

Vers l'autonomie alimentaire des troupeaux Elevage - Autonomie et économie - Complémentarité territoriale - Complémentarité sur l exploitation Vers l'autonomie alimentaire des troupeaux Un enjeu pour la cohérence et la pérennité Les aléas climatiques

Plus en détail

Banque de données régionale ovine en région Lorraine

Banque de données régionale ovine en région Lorraine Banque de données régionale ovine en région Lorraine Lorraine SYNTHÈSE 2014 DES APPUIS TECHNIQUES OVINS VIANDE REPRISE DE LA PROGRESSION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES En 2014, l amélioration technique conjuguée

Plus en détail

Nouvelle Politique Agricole Commune 2014-2020

Nouvelle Politique Agricole Commune 2014-2020 - Conférence Bio Interbev - Cournon, le 01 octobre 2014 1 Nouvelle Politique Agricole Commune 2014-2020 Y. CAREL - Pôle Economie Systèmes de production - Conférence Bio Interbev - Cournon, le 01 octobre

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu La M.F.R a organisé des réunions décentralisées afin d instaurer un partage d expériences entre maîtres de stage et de rappeler les fondamentaux de la pédagogie

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin Wallon

Lycée polyvalent Langevin Wallon Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW Lycée polyvalent Langevin Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Lycée général, technologique et professionnel formations scientifiques, tertiaires

Plus en détail

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences de formateur et tuteur. 9, rue Colette Besson 32000 Auch

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences de formateur et tuteur. 9, rue Colette Besson 32000 Auch Centre de la Pédagogie et de la Formation Développer ses compétences de formateur et tuteur Centre de la Pédagogie et de la Formation 9, rue Colette Besson 32000 Auch Tél. 06.46.67.37.86 contact@cpf-formation.eu

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 L application de la Directive Nitrates en France est établie par un programme d actions national qui a fait

Plus en détail

AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet

AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet AUTOGIAGNOSTIC du PROJET d INSTALLATION remplir par le porteur de projet BP 80054 Chambre d agriculture du Gard 1120 Route de Saint Gilles 30023 Nîmes Cedex pai30@gard.chambagri.fr Cette fiche doit être

Plus en détail

Les agriculteurs reviendront-ils à leurs moutons?

Les agriculteurs reviendront-ils à leurs moutons? DIVERSIFICATION PAR L OVIN La dynamique lancée depuis 2014 par le groupe Filière ovine du Comité Régional Elevage pour démontrer l intérêt de la diversification dans le mouton trouve un écho favorable

Plus en détail

Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement)

Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement) Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement) Le présent guide a pour objet de vous aider à formaliser le «projet associatif (ou de développement)» de votre structure, en répondant aux

Plus en détail

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI!

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! SON AVENIR C EST AUSSI LE MIEN! www.apprentissage-btp.com www.ccca-btp.fr Une initiative des professionnels du BTP mobilisés avec le CCCA-BTP.

Plus en détail

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés.

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés. République Française Paris, le 22 décembre 2003 DIRECTION DE LA PREVENTION DES POLLUTIONS ET DES RISQUES SOUS-DIRECTION DES PRODUITS ET DES DECHETS Bureau de la Qualité Ecologique des Produits Affaire

Plus en détail

OVINE VIANDE PRODUIRE ET COMMERCIALISER DE LA EN CIRCUITS COURTS C E R D. entre tudes essources iversifi cation. d et de sur la

OVINE VIANDE PRODUIRE ET COMMERCIALISER DE LA EN CIRCUITS COURTS C E R D. entre tudes essources iversifi cation. d et de sur la PRODUIRE ET COMMERCIALISER DE LA VIANDE OVINE EN CIRCUITS COURTS Projet Lauréat CASDAR 2010 «Elaboration d un référentiel pour évaluer la performance technique, économique, sociale et environnementale

Plus en détail

PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser

PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser Rappel des 4 objectifs de la PAC - Objectif alimentaire - Objectif environnemental - Objectif territorial - Une PAC simple

Plus en détail

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Règlement édition 2015-2016 Le Prix Avenir Métiers d Art INMA a pour objectif d encourager

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Utilisation des légumineuses à graines

Utilisation des légumineuses à graines Colloque Utilisation des légumineuses dans les systèmes de production animale JL Peyraud, JY Dourmad, M Lessire, F Médale, C Peyronnet Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires durables

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

POINT INFO INSTALLATION DOCUMENT D AUTO DIAGNOSTIC

POINT INFO INSTALLATION DOCUMENT D AUTO DIAGNOSTIC POINT INFO INSTALLATION CHAMBRE D AGRICULTURE DE L INDRE 24 RUE DES INGRAINS 36022 CHATEAUROUX CEDEX Tél : 02-54-61-61-77 Mail : installation@indre.chambagri.fr DOCUMENT D AUTO DIAGNOSTIC Ce document est

Plus en détail

Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant?

Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant? Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant? «Le temps : C est l archipel retenu au niveau du premier degré pour marquer nos temps de rencontre (réunion

Plus en détail

3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations. Formulaire d engagement. Soyez organisme relais de ce forum interactif. Jeudi 1 er octobre 2015

3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations. Formulaire d engagement. Soyez organisme relais de ce forum interactif. Jeudi 1 er octobre 2015 3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations Jeudi 1 er octobre 2015 Université de Technologie de Troyes Soyez organisme relais de ce forum interactif Formulaire d engagement SOMMAIRE Le pôle de compétitivité

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Atlas agricole de l Auvergne

Atlas agricole de l Auvergne Atlas agricole de l Auvergne 5 ème assemblée des utilisateurs CRAIG 4 décembre 2012 Seán HEALY Nicolas VENY DRAAF Auvergne Service Régional de l'information Statistique et Economique (S.R.I.S.E.) PLAN

Plus en détail

L état clinique d une personne à tout âge de la vie

L état clinique d une personne à tout âge de la vie Formation en apprentissage d Auxiliaire de Puériculture Dossier d inscription Session de septembre 2016 CFA des métiers territoriaux du Centre National de la Fonction Publique Territoriale Ile-de-France

Plus en détail

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie Université Européenne d été de la Recherche et des Innovations pour apprendre tout au long de la vie Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie 10 ème session, METZ, 5-7

Plus en détail

!" #$%& "' ( # ) * +,

! #$%& ' ( # ) * +, !" #$%& "' ( # ) * +, 1 !" % # " %'# " # $#%$ # #" $ % " $ '# % '$)$ '# "% ' #-., %$# '$ )$ %'# "-.$% %%')$ * #&%+ '# ')$ '# " #&%# # #&% #%'&%(% #%)'# " L environnement devient un enjeu de plus en plus

Plus en détail

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Misez sur l apprentissage en ÉLECTRICITÉ! Entièrement dédié aux métiers de l électricité, le CFA Delépine est

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Dossier de candidature en 2 e, 3 e ou 4 e année

Dossier de candidature en 2 e, 3 e ou 4 e année Dossier de candidature en 2 e, 3 e ou 4 e année (sauf apprentissage en agriculture - campus de Rouen : dossier spécifique) Photo D identité Pour toute précision, contacter le service admission au 03 44

Plus en détail

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est Alsace Lorraine Champagne-Ardenne Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 Références générales à l ensemble de l exploitation p 2 2 Références pour la filière bovins

Plus en détail

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Bio Qu est est-ce que le Pôle P Bio? Le Pôle Scientifique Bio Massif central est une association créée en 1998 pour l accompagnement scientifique

Plus en détail

BTSA. Gestion et Protection de la Nature www.kerplouz.com téléphone : 02.97.24.34.40

BTSA. Gestion et Protection de la Nature www.kerplouz.com téléphone : 02.97.24.34.40 Gestion et Protection de la Nature www.kerplouz.com téléphone : 02.97.24.34.40 Une formation en deux ans Avec des objectifs bien définis Former un technicien compétent dans l approche transversale de la

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

Petite Région Agricole Livradois Forez

Petite Région Agricole Livradois Forez Petite Région Agricole Livradois Forez Petite Région Agricole Livradois Forez Des activités Une zone riche en productions 86 communes ; 1217 exploitations dont 559 exploitations professionnelles. 52 900

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

570 idées d activités économiques

570 idées d activités économiques Perspectives et état d avancement Septembre Année scolaire 2013 2013-2014 Juin 2014 570 idées d activités économiques impulsées par 6 800 jeunes + 84 % + 11 % Répartition des 6 800 jeunes impliqués par

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Introduction La manière dont l enfant met à profit son temps libre en dehors du temps est importante pour : - sa réussite, - l épanouissement

Plus en détail

3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie)

3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie) 3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie) 3 3.3 Environnement du site (Extrait photo aérienne) 4 3.4 Synoptique Eau 5 6 3.1 Contexte environnemental et sensibilités

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprise des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprise des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 13/2009 de la CRAM NORD-EST BIEN ACCUEILLIR ET FORMER EN SÉCURITÉ LE NOUVEL ARRIVANT Caisse Régionale d Assurance Maladie Nord-Est Ce texte, élaboré

Plus en détail

FORMATIONS en production caprine 2013-2014

FORMATIONS en production caprine 2013-2014 FORMATIONS en production caprine 2013- Titre du cours Durée Lieu Alimentation des petits ruminants : moutons et chèvres Élevage de chevreaux de boucherie Gérer la traite et la qualité du lait en production

Plus en détail

Cycle des directeurs généraux

Cycle des directeurs généraux www.inet.cnfpt.fr Cycle des directeurs généraux Dossier de sélection Nom :........................................ Prénom :........................................ Employeur :........................................

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES

DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES Cette procédure a pour but d indemniser des pertes que vous auriez subies lors d événements météorologiques contre lesquels vous n auriez

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle

Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre 2015 Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle Bienvenue au GAEC de Marimenbourg Chez Jospeh, Marie, Pierre et Florent REMILLON GUEBLING

Plus en détail

LES «PAIEMENTS COUPLES»

LES «PAIEMENTS COUPLES» cap sur La pac 2015 2020 LES «PAIEMENTS COUPLES» La réforme de la politique agricole commune (PAC) permet à la France d amplifier le montant des paiements couplés à une production (c est-à-dire liés à

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA)

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) 5 ème conférence annuelle de l'agriculture régionale Lundi 16 février 2015 L'enseignement agricole en Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Juillet 2013 Panorama de l agriculture en Vienne 2012 1 Sommaire Page Utilisation de l espace agricole... 1 Les surfaces agricoles en 2012... 2 Les exploitations

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail