INNOVATION EN SUPPLY CHAIN: MUTUALISATION ET COLLABORATION TRANSVERSALE. 16/10/14 15e Journée des Cadres d'achat et de Logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INNOVATION EN SUPPLY CHAIN: MUTUALISATION ET COLLABORATION TRANSVERSALE. 16/10/14 15e Journée des Cadres d'achat et de Logistique"

Transcription

1 INNOVATION EN SUPPLY CHAIN: MUTUALISATION ET COLLABORATION TRANSVERSALE 6/0/4 5e Journée des Cadres d'achat et de Logistique

2 Franck Toussaint Alexis Nsamzinshuti Milena Janjevic Directeur Chercheur Chercheur 2

3 La collaboration est une stratégie de «survie» commune, opposée à la compétition et présente dans tous les écosystèmes Antagoniste Collaboratif Intra-espèce Inter-espèce 3

4 La collaboration verticale entre les partenaires de la supply chain est généralisée la collaboration horizontale requiert un changement de paradigme COLLABORATION HORIZONTALE Collaboration verticale ( ) Chargeur Prestataire de services de logistique Chargeur Prestataire de services de logistique Chargeur Prestataire de services de logistique Entre les acteurs subséquents dans la même chaîne d'approvisionnement Entre les fournisseurs, les fabricants et les clients Outsourcing, Vendor Managed Inventory (VMI) Poussé par les TIC (entreprise étendue) Collaboration horizontale ( ) Client COLLABORATION VERTICALE Client Client Entre les expéditeurs ou les fournisseurs de services opérant dans le même marché Alliances, partenariats et des organisations en réseau Collaboration dans certains marchés et concurrence dans d'autres Source: Visser (2007); LSP Spirit (200) 4

5 La mutualisation des transports reste le premier domaine de collaboration horizontale dans le domaine du transport et logistique Domaines de collaboration pour les chargeurs (% de répondants) Le «cercle vicieux» des prestataires logistiques Capacité des camions via les transporteurs Entrepôts des 3PL Entrepôt de l'entreprise Faibles marges Forte compétitivité Fragmentation importante Pas d investissements Pas de prise de risque La logistique du retour 3 Informations sur la planification de la demande 2 Service de commodité Focus coûts Pas d innovation Pas de pro-activité Entrepôt de l'autre société 9 Flotte de l'autre société 8 Source: Eye for Transport (200); Cruijssen (2006) 5

6 Les expériences montrent que la collaboration horizontale peut être à l origine de la création de valeur pour les entreprises Domaine d amélioration Partenaires de collaboration Résultats Diminution des coûts 20-30% d'économies en fonction du partenaire Amélioration de l utilisation des ressources Augmentation de la charge de la livraison moyenne de 5% Amélioration du service Niveau de service >99% Amélioration de la satisfaction client 99% de commandes respectées Amélioration du potentiel à croître l activité (projet CHanGes) 5 à 25% du niveau de stock tout en améliorant la disponibilité des produits en rayons Source: McKinsey (200), Eyers (200), Sutherland (2009) 6

7 Objectifs et plan de l atelier Comprendre le positionnement des participants par rapport à la collaboration horizontale Recueil des avis des participants sur la collaboration horizontale Comprendre l intérêt, les motifs et les barrières à la mise en place des collaborations horizontales Contextualisation de la collaboration horizontale Donner les outils pratiques pour la mise en place des collaborations horizontales Collaboration horizontale en pratique 7

8 Objectifs et plan de l atelier Comprendre le positionnement des participants par rapport à la collaboration horizontale Recueil des avis des participants sur la collaboration horizontale Comprendre l intérêt, les motifs et les barrières à la mise en place des collaborations horizontales Contextualisation de la collaboration horizontale Donner les outils pratiques pour la mise en place des collaborations horizontales Collaboration horizontale en pratique 8

9 Recueil des avis des participants sur la collaboration horizontale Q Quel est le % de véhicules*km à vide dans votre entreprise? Q2 Quel est le taux de chargement moyen pour les véhicules non vides dans votre entreprises? Q3 Quel est le niveau de collaboration horizontale de votre entreprise? Q4 Quel est l horizon temporel pour une adoption générale de la collaboration horizontale dans votre entreprise? Q5 Quelles sont vos motifs de collaboration horizontales? Q6 Quelles sont vos barrières a la collaboration horizontale? 9

10 Objectifs et plan de l atelier Comprendre le positionnement des participants par rapport à la collaboration horizontale Recueil des avis des participants sur la collaboration horizontale Comprendre l intérêt, les motifs et les barrières à la mise en place des collaborations horizontales Contextualisation de la collaboration horizontale Donner les outils pratiques pour la mise en place des collaborations horizontales Collaboration horizontale en pratique 0

11 Sondage auprès des participants à l atelier Quel est le % de véhicules*km à vide dans votre entreprise? 0 Ne sait pas 0-0% 0-20% 20-30% 30-40% 40-50% 50-60% 60-70% 70-80% 80-90% 90-00% Quel est le taux de chargement moyen pour les véhicules non vides dans votre entreprises? Ne sait pas 0-0% 0-20% 20-30% 30-40% 40-50% 50-60% 60-70% 70-80% 80-90% 90-00% 5 Chargeurs Jaunes Bleu

12 Sondage auprès des participants à l atelier Quel est le niveau de collaboration horizontale de votre entreprise? Chargeurs Considérant la recherche en la collaboration horizontale 0 Ont déjà collaboré avec un concurrent 4 Attendre de voir ce que font les autres entreprises En train d analyser la collaboration horizontale Ont déjà collaboré avec un non-concurrent Pas d intérêt pour la collaboration horizontale Au stage pilote de la collaboration horizontale 2

13 Sondage auprès des participants à l atelier Quel est l horizon temporel pour une adoption générale de la collaboration horizontale dans votre entreprise? Déjà implementé Dans les 3 prochaines années Dans les 4-5 prochaines années Pas avant 5 ans Collaboration non evisagée Chargeurs 3PLs Transporteurs 3

14 Sondage auprès des participants à l atelier Quelles sont vos motifs de collaboration horizontales? Chargeurs 3PL Transporteurs Diminuer les coûts de transport ou de distribution Diminuer les coûts de logistique de retour 6 6 Améliorer les service 6 Diminuer les transports à vide 6 Augmenter l efficacité 5 Diminuer les coûts de stockage 4 Diminuer les coûts de maintenance et des opérations 2 Améliorer les délais de livraison 3 Diminuer les coûts d approvisionnement Diminuer le nombre de livraisons Diminuer les coûts pour euxmêmes (transporteurs et 3PL) Diminuer les coûts pour les clients (transporteurs et 3PL) Diminuer les émissions et la congestion Leadership et innovation 4

15 Sondage auprès des participants à l atelier Quelles sont vos barrières a la collaboration horizontale? Chargeurs 3PLs Transporteurs Doutes quant à la flexibilité du modèle 5 Manque d exemples industriels et de connaissances générales Peur de divulguer l information aux concurrents Manque de clarté sur le pricing Manque de modèles de partage de bénéfices Manque d infrastructure IT Manque d acceptation généralisé de l idée 5 Manque de cadre légal 5 Manque de volonté de collaborer avec les concurrents Difficulté d établir des relations de confiance Manque de support des prestataires logistiques et des transporteurs Manque de support du management 2 3 Manque de cadre réglementaire 3 Manque de connaissances internes Pas de demande des clients Les clients vont s attendre à des réduction de coût trop importantes Manque de clarté sur le leadership Manque de stratégie de sortie 5

16 Actuellement, la sous-utilisation des capacités de véhicules entraîne des coûts importants dans le secteur des transports Pourcentage de kilomètres*véhicules vides dans l Union Européenne (200) Pourcentage de kilomètres*véhicules vides dans l Union Européenne (200) 24% Taux de chargement moyen de véhicules non-vides dans l Union Européenne 56% Coût annuel de de l inefficacité 60 milliards d euros Compte propre Compte tiers Evolution du taux de chargement moyen de véhicules non vides Poland Netherlands Denmark Portugal Spain Total National International Total Sweden United Kingdom Germany Czech Republic Source: Directorate-General for Mobility and Transport (20); European Environment Agency (200); Doherty et al. ((2009) 6

17 Niveau de collaboration actuel % de répondants sur le niveau d implication dans la collaboration horizontale Chargeurs Transporteurs 3PLs Collaborated with competitor (complemantary goods) Collaborated with competitor (nonrelated goods) Collaborated with competitor to share information 2% 4% 0% Ont participé dans la collaboration horizontale 4% 48% Collaborated with non-competitor (complemantary goods) Collaborated with non-competitor (non-related goods) 2% 23% En développement 2% 33% Collaborated with non-competitor to share information At the pilot stage of horizontal collaboration Researching horizontal collaboration 4% 0% 7% No mais intéressés dans le futur 8% 3% Considering research into horizontal collaboration Waiting to osee what other compagnies are doing No interest in horizontall collaboration at the moment 3% 25% 29% No % 6% Source: Eye for Transport (200) 7

18 La diminution des coûts et l amélioration de sa position au sein du marché restent les motifs principaux des collaborations horizontales % de répondants ayant qualifié de «très important» un motif de collaboration horizontale Chargeurs Transporteurs 3PLs Dim. les coûts de transport Dim. les coûts de transport pour leur clients Obtenir plus de contrats Dim. les coûts de distribution Amélioration du service client Augmentation de l'efficacité Dim. des transports à vide Amélioration des temps de livraison Diminuer les coûts d'approvisionnement Dim. les coûts de stockage Diminuer le nombre de livraisons Etre parmi les leaders et innovateurs Dim. les coûts de maintenance et opérations Dim. des émissions CO Dim. les coûts de la logistique de retour - - Réduire la congestion Permettre le transfert modal Source: Eye for Transport (200) 8

19 L absences de modèles de collaboration et le manque de confiance restent les principales barrières à la mise en place de ces collaborations % de répondants ayant qualifié de clé une barrière à la collaboration horizontale Chargeurs Transporteurs 3PLs Peur de reveler des infos aux concurrents Pas d'acceptation généralisée du concept Difficulté d'établir des relations de confiance Difficulté de trouver des part. appropriés Pas clair qui agit comme le client principal Pas de demande de la part des clients - 4 Doutes quant à la flexibilité du modèle Pas d'études de cas au sein du secteur Pas de connaissance interne Pas de cadre jurid. et des modèles de contrats Pas de support du top management Pas de l'infrastructure et/ou du support IT Pas de support des prestataires logistiques Pas de modèles de partage de bénéfices Pas de carde reglementaire 8 - Pas de stratégie de sortie dpdv juridique Pas de support des transporteurs 2-9 Pas de clarté sur qui dirige Source: Eye for Transport (200) 9

20 Quel horizon temporel pour une adoption générale de la collaboration horizontale? Chargeurs 0% 9% 43% 28% 0% 3PLs 0% 39% 3% 6% 4% Transporteurs 32% 39% 9% 0% 0% 0% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 00% Déjà implementé Dans les 3 prochaines années Dans les 4-5 prochaines années Pas avant 5 ans Collaboration non evisagée 20

21 Objectifs et plan de l atelier Comprendre le positionnement des participants par rapport à la collaboration horizontale Recueil des avis des participants sur la collaboration horizontale Comprendre l intérêt, les motifs et les barrières à la mise en place des collaborations horizontales Contextualisation de la collaboration horizontale Donner les outils pratiques pour la mise en place des collaborations horizontales Collaboration horizontale en pratique 2

22 Une collaboration réussie n'est pas une question de chance... elle est le résultat d'un processus! Positionnement stratégique Go/No Go Go/No Go Go/No Go Design Implementation Monitoring Baselining et identification de la taille de l'opportunité Identification et choix des partenaires Intégration des systèmes IT Définition des KPIs Définition du modèle collaboratif Définition de la typologie de collaboration Etablissement du cadre contractuel et légal STRATEGIE INTERNE DE L ENTREPRISE Négociation et modèle de partage de bénéfices Source: Elaboration par les auteurs sur base de Verstrepen et al (2006) and Mckinsey (200) 22

23 Positionnement stratégique Go/No Go Go/No Go Go/No Go Design Implementation Monitoring Baselining et identification de la taille de l'opportunité Identification et choix des partenaires Intégration des systèmes IT Définition des KPIs Définition du modèle collaboratif Définition de la typologie de collaboration Etablissement du cadre contractuel et légal Négociation et modèle de partage de bénéfices Source: Elaboration par les auteurs sur base de Verstrepen et al (2006) and Mckinsey (200) 23

24 Baselining et identification de la taille de l opportunité EXEMPLE 3 Cartographie de la chaîne d'approvisionnement Identification des points sensibles Faible utilisation des camions Faible fréquence des transports Inventaire relativement haut Coûts d obsolescence élevées à cause du lead time élevés 2 Estimation des coûts de la chaîne d'approvisionnement 4 Identification des possibilités d optimisation interne ou collaborative Plus de possibilité d optimisation interne La distribution est le problème clé Besoin de volumes supplémentaires avec des modèles de distribution similaires et des exigences de manutention similaires Transport Stockage Admin Inventaire Obsolescence Ventes perdues 24

25 Définition du modèle collaboratif Le modèle de collaboration doit être défini en fonction des caractéristiques et des capacités de chaque entreprise non Collaboration orchestrée Collaboration organisée par une partie neutre en dehors des activités de base Capacité d organiser la collaboration soi-même? oui Masse critique atteinte? oui non Collaboration «Primus Inter Pares» Un acteur suffisamment grand met son réseau à disposition de plus petits acteurs concurrents ou des expéditeurs de produits complémentaires non Volonté de piloter la collaboration? oui Collaboration «Inter Pares» Groupe de plus petits acteurs de taille similaire consolident leurs opérations ou mettent en place de nouvelles activités conjointes Source: Mckinsey (200) 25

26 Définition du modèle collaboratif La collaboration «Inter pares» est la plus complexe à mettre en place Avantages Inconvénients Collaboration orchestré Collaboration «Primus Inter Pares» Collaboration «Inter Pares» Non-divulgation de renseignements confidentiels à des concurrents (orchestrateur ou 3PL agit en tant qu'intermédiaire neutre) Moins d effort dans l'organisation et la réalisation de la collaboration Pas de recherche laborieuses de partenaires Accord clair sur le leadership de la collaboration (primus inter pares) Des gains potentiellement importants pour les petits chargeurs, compte tenu de la masse critique préexistante La transparence totale sur les gains Opportunité d élaborer un modèle de partage de bénéfices octroyant des avantages équitables à chaque participant Transparence potentiellement limité sur les gains d'efficacité sur les coûts directs Un financement supplémentaire de la marge de 3PL ou orchestrateur Peu de possibilité d'influencer le modèle de collaboration / gouvernance Peu de possibilités pour les petits chargeurs d'influencer le modèle de collaboration Transparence potentiellement limitée sur les gains et aucune garantie pour les «petits» chargeurs de capturer le plein bénéfice Forte dépendance au «primus» pour tous les petits chargeurs Divulgation d'informations confidentielles aux partenaires Appels à une relativement haute expertise sur l'orchestration et la mise en œuvre de collaborations La mise en place de la gouvernance requiert des ressources importantes Source: Mckinsey (200) 26

27 Définition du modèle collaboratif Collaboration orchestrée EXEMPLES Business model: Des sociétés marquent leur accord sur une collaboration au travers d un «orchestrateur» Ceux-ci utilisent les données de leurs clients/partenaires pour développer un service ou optimiser les coûts Mise en place de techniques permettant d identifier les meilleures pistes de collaboration horizontales : géogrphique, par secteur, par mode de transport ou type de fret Lorsqu un accord est conclu, Trivizor nomme un community manager Cadre juridique Déploiement de logiciels Runions régulières et exploitation de données Développement, fabrication et la location de conteneurs à température contrôlée pour le fret aérien Processus de gestion de la chaîne du froid Mise en place de réseaux à travers le monde avec des transitaires, compagnies aériennes, aéroports,.. Services de qualification et d'appui technique 27

28 Définition du modèle collaboratif Collaboration Primus Inter Pares EXEMPLE Business model: Les besoins d un acteur poussent à développer un modèle qui est ensuite appliqué par d autres acteurs complémentaires Sun maid cherchait à réduire ses coûts LTL sur la côte Est des Etats-Unis et cherchait à sélectionner un partenaire qui avait des compétences fortes en consolidation Kane a repris la distribution de fruits secs et raisons sur la côte Est Kane a combiné les produits de Sun Maid avec un ensemble de clients des mêmes industries et qui permettaient de faire des camions full truck loads à coûts plus faibles En résultat, Sun Maid a réduit son CWT de 62% en regard des envois non consolidés précédemment 28

29 Définition du modèle collaboratif Collaboration Inter Pares EXEMPLE Business model: Système de distribution en commun de 6 grandes sociétés pharmaceutiques Partenaires de collaboration: Boehringer Ingelheim Merck Novartis Schering SmithKline Beecham Viatris 29

30 Positionnement stratégique Go/No Go Go/No Go Go/No Go Design Implementation Monitoring Baselining et identification de la taille de l'opportunité Identification et choix des partenaires Intégration des systèmes IT Définition des KPIs Définition du modèle collaboratif Définition de la typologie de collaboration Etablissement du cadre contractuel et légal Négociation et modèle de partage de bénéfices Source: Elaboration par les auteurs sur base de Verstrepen et al (2006) and Mckinsey (200) 30

31 Identification et choix des partenaires Méthodes de recherche de partenaires Chargeurs 3PLs Transporteurs Recherche de partenaires avec des biens complémentaires 24% 26% 59% recherche de partenaires avec les mêmes objectifs 28% 37% 39% Recherche de partenaires auxquels ont peut faire confiance 25% 45% 20% Avec l'aide des 3PLs ou 4PLs 42% 33% % Comparant les flux commerciaux et les informations de livraison 27% 33% 20% Recherche de partenaires par industrie 35% 6% 20% Avec l'aide d'un consultant ou d'un orchestrator 22% 22% 20% Recherche de partenaires qui sont aussi clients 0% 27% 30% Recherche de partenariats avec les mêmes transporteurs 20% 7% 0% Recherche de partenaires avec les mêmes 3PLs 30% 0% 0% Avec l'aide des transporteurs 7% 2% 0% Avoir été approché par des partenaires potentiels 25% 0% 0% Autres 4% 8% 0% 3

32 Identification et choix des partenaires La confiance et les ressources sont deux conditions universelles de chaque collaboration RESSOURCES HAUT La collaboration est possible sous réserve de d'un cadre juridique solide ou d un ensemble de règles claires. Il ya une base solide pour des projets de collaboration complexes et intenses BAS Les bases de la collaboration sont faibles s en tenir à des projets simples et rapides La collaboration bénéficiera d un focus clair et limité BAS HAUT CONFIANCE COLLABORATION IMPOSSIBLE 32

33 Identification et choix des partenaires La collaboration sera favorisée par un ajustement stratégique, culturel, opérationnel et économique entre les partenaires Ajustement stratégique Ajustement culturel Ajustement opérationnel et économique Charactéristiques de l entreprises Taille Finance Image,.. Avantage compétitive Type de produits/services Part de marché Know-how Objectifs à long terme Stratégie de sous-traitance... Les faiblesses d un partenaires doivent être compensées par les forces des autres partenaires Style de management Culture de prise de décision Sensibilité à l'environnement Orientation des employés Orientation de la qualité Orientation client Orientation de la technologie Innovation et risque Orientation des coûts... Niveau de service Performance logistique (productivité, flexibilité, coûts total des stocks, fiabilité...) Compatibilité des systèmes informatique Taille des produits... Source: LSP SPIRIT,

34 Identification et choix des partenaires Exemples processus de collaboration entre deux ou plusieurs entreprises Regroupement des activités dans un entrepôt géré par FM Logistics Mis en place d un système de Gestion Mutualisée des Approvisionnements Eugene Perma se joint au consrtium Collaboration multipick et livraisons mutualisées Sara Lee rejoint tout en gardant son entrepôt géré par K + N 34

35 Identification et choix des partenaires Identification du potentiel des économies d'échelle et d un business case positif Point de vue segment de la supply chain Quelle partie de la supply chain doit être couvert, par exemple, entrants, sortants, distribution, logistique de retour? Point de vue caractéristiques du produit Quelles sont les exigences particulières de manutention? Quelle sont les besoins de licences/audit? Point de vue des objectifs Quels sont les avantages et les capacités que les partenaires doivent apporter, par exemple, le volume, la compétence, l'accès au marché, le financement? Point de vue comportement au sein du secteur Possibilité / faisabilité de collaborer avec des concurrents? Point de vue chaine de l approvisionnement Quelles sont les exigences en termes de rapidité, de fiabilité et de souplesse? Point de vue chevauchement géographique Quelle structure de distribution et d entreposage? Quelles sont les voies de commercialisation? Point de vue des KPIs Mesures de succès communes à travers les dimensions financières, opérationnelles et axées sur le consommateur? Point de vue ressources humaines Programme commun et la volonté commune pour y arriver? La confiance mutuelle? Source: Mckinsey (200) 35

36 Définition de la typologie de collaboration Typologie Opérationnel Tactique Stratégique Compétitif Non-compétitif Groupe de lobbying X X Groupe de maintenance X X X Groupe Achats X X X Affrètement X X X Partage d'entrepôt X X X X Partage de fret X X X Centre de connaissances X X Assistance routière X X Co-branding X X X Tendergroup X X X Regroupement d'actifs X X X Groupe intermodal X X Transbordement partagé X X X Source: Cruijssen (2006) 36

37 Définition de la typologie de collaboration Exemple: SPHINX Partenaires: Sara Lee, Pastacorp, Heinz, Intersnack, Nutrimaine, Kimberly-Clark et Kellogg's Typologie de collaboration: entrepôt commun Résultats: Augmentation de la fréquence de livraison, la réduction des véhicules, augmentation du taux de chargement Source: 37

38 Définition de la typologie de collaboration Exemple: GIE chargeurs Partenaires: Altho SAS, Chancerelle SAS, Jean Hénaff SAS, JF Furic et Loc Maria Typologie de collaboration: Sourcing commun et pre multipick Résultats: Répondre aux attentes des clients, réduction des coûts Source: 38

39 Définition de la typologie de collaboration Exemple: GIE Synchronis Partenaires: Mont-Blanc (deserts), Materne (fruits), Brossard et Foods International Typologie de collaboration: société de transport travaille uniquement pour Synchronis il facture Synchronis qui facture les participants Résultats: palettes par an, chiffre d'affaires de 9,5 millions d'euros, 3,5 ETP Source: 39

40 Négociation: modèle de distribution de bénéfices Le modèle de distribution des bénéfices doit être «équitable» et «stable» Type de modèles utilisés Règles clés Modèles «proportionnels» proportionnelle à la charge totale expédiée proportionnelle au nombre de clients servis proportionnelle aux coûts de transport avant la collaboration proportionnelle à la distance parcourue par les ordres de chaque expéditeur proportionnelle au nombre de commandes Le modèle doit être «équitable» Les bénéfices doivent être partagés selon la contribution de chaque partenaire aux économies collectives Autres modèles Marge de bénéfice équivalente Répartition en fonction de la contribution marginale de chaque entreprise Le modèle doit être «stable» Le bénéfice pour chaque partenaire au sein de la coalition doit être supérieur à son bénéfice seul ou au bénéfice de toute souscoalition possible 40

41 Négociation: modèle de distribution de bénéfices Etude de cas dans le secteur de grande distribution en France (/3) Les acteurs Le schéma logistique Aliments pour animaux domestiques: Whiskas, Pedigree, Sheba LIVRAISONS INDIVIDUELLES A PARTIR DES USINES Biscuits: Delacre, BN Poisson en conserve ENTREPÔT COMMUN À ORLÉANS ENTREPOSAGE ET TRANSPORT MUTUALISE Bonbons et chewing-gums: Freedent, 5 LIVRAISONS INDIVIDUELLES VERS LES SUPERMARCHES Source: Guinouet et al. (202); Cruijssen (203) 4

42 Négociation: modèle de distribution de bénéfices Etude de cas dans le secteur de grande distribution en France (2/3) Coûts avant et après la collaboration Modèle de partage de bénéfices Chaque partenaire paye proportionnellement au volume expédié A la fin de la période comptable, les gains sont calculés et comparés au coût individuel de chaque livraison 20 0 Individuel Collaboration Les coûts sont ensuite réalloués sur base de la règle de marge de bénéfice équivalente Wrigley -29.% Saubiquet -32.2% UB -32.4% Mars -3.0% Source: Guinouet et al. (202); Cruijssen (203) 42

43 Négociation: modèle de distribution de bénéfices Etude de cas dans le secteur de grande distribution en France (3/3) Coût total associé à chaque scénario de collaboration Coût total obtenu avec la règle de «contribution marginale» Coût total obtenu avec la règle de «marge de bénéfice équivalent» Coût total obtenu avec la règle de «marge de bénéfice équivalente» Source: Guinouet et al. (202); Cruijssen (203) 43

44 Positionnement stratégique Go/No Go Go/No Go Go/No Go Design Implementation Monitoring Baselining et identification de la taille de l'opportunité Identification et choix des partenaires Intégration des systèmes IT Définition des KPIs Définition du modèle collaboratif Définition de la typologie de collaboration Etablissement du cadre contractuel et légal Négociation et modèle de partage de bénéfices Source: Elaboration par les auteurs sur base de Verstrepen et al (2006) and Mckinsey (200) 44

45 Intégration des systèmes IT Le rôle des systèmes d information Rôle des technologies d information dans la collaboration horizontale Commentaires Fournit des outils nécessaires pour rendre possible la collaboration (par exemple le transfert de données en temps réel, la communication automatisée) Prise en charge des relations inter-organisationnelles de collaboration (par exemple les processus automatisées permettent une réduction des coûts de transaction et les risques d erreurs) Pemet l'externalisation des processus logistiques de base entre les partenaires au sein d une collaboration horizontale Les technologies d information seules ne sont pas suffisantes pour mener à une collaboration réussie. Les entreprises doivent savoir comment les utiliser pour tirer profit des collaboration. La contribution humaine, à travers l'analyse des données et l'utilisation de l'information, est l'endroit où les vrais avantages de l'informatique se trouvent. Par conséquent, le rôle de facilitateur des technologies d information pour les processus de collaboration horizontale ne peut être réalisé que si la technologie est employée d une façon efficace Source: Sutherland (2009) 45 45

46 Intégration des systèmes IT Exemples Collaboration tout au long de la supply chain Portails pour «collaborative supply» et «collaborative demand» Adapté pour l e-commerce Gestion des capacités et collaboration Amélioration de la visibilité Amélioration de la visibilité des flux 46

47 Etablissement du cadre contractuel et légal Type de structures légales issues des collaborations horizontales Formelle (entité légale) Informelle Entité entièrement autonome où les partenaires sont actionnaires L entité résultante gère des activités non-stratégiques des entreprises partenaires ou se concentre sur un segment de marché particulier Ressources et les actifs dédiés Risque limité Le partage des gains transparent Souvent necéssaire pour les collaborations du type III (intégration complète des activités des partenaires) Très flexible (faible engagement et des ressources) Nécessite de construire la confiance entre les partenaires S adapte bien à des projets pilotes ou des expérimentations avec des objectifs qui sont en évolution Concerne des activités stratégiques des entreprises partenaires ou a un focus de marché étendu Risque illimité Adapté aux collaborations du type I et II (intégration partielle des activités des partenaires) Source: LSP Spirit (200) 47

48 Etablissement du cadre contractuel et légal CHARGEUR Exemple de structure légale formelle Orchestrators Services Contract of means Contract transporteurs Clauses sur - le partage des benefices - Variation des volumes - Entrée et sortie Facturation Planning Calcul de partage des bénéfices Community management Conseils Reporting Amélioration continue TRANSPORTEUR ORCHESTRATEUR Mutualisation des flux 48

49 Etablissement du cadre contractuel et légal Lois antitrust La Collaboration économique est strictement réglementée par un certain nombre de lois et institutions nationales et européennes. Les lois antitrust existent pour prévenir les actes de coopération ou de collaboration entre les entités rivales, qui, d'un point de vue du consommateur sont considérées comme indésirables. Comme le marché de la logistique et du transport est assez fragmenté, les limitations légales ne s'appliquent que pour très partenariats à grande échelle. La législation nationale et européenne: Les lois commerciales (conseils nationaux de la concurrence) L'article 8/82 du traité CE (Commission européenne) Perturbation du marché est strictement interdite: La fixation des prix monopoles cartels La domination du marché Seuils indicatifs: 5 mio (individuel) de 40 mio (combiné) EUR Peu de chances d'obtenir dans le cadre des partenariats logistiques "normales" En cas de doute, ou devant un grand projet: demander un avis juridique! Source: LSP Spirit (200) 49

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Présentation Pour Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Email: galais@barloworldscs.com Tel : + 33 1 73 03 04 10 / + 33 6 08 01 52

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

Oracle Value Chain Management Presenting with

Oracle Value Chain Management Presenting with 1 er Décembre 2011 Paris Oracle Value Chain Management Presenting with LOGO 1 Copyright 2011, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. Insert Information Protection Policy Classification from

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 GALENA «Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 Immeuble CMCI 2 rue Henri Barbusse 13001 Marseille Ascenseur A, 2ème étage, salle Abidjan 2015-05-28 This project is

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle Flexibility for your business Special Services Time Critical Services Freight Services Special Handling Services Storapart & Distribution Services Outsourced Services la réponse à toute question exceptionnelle

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

L A N E W S L E T T E R

L A N E W S L E T T E R L U N D I, L E 2 7 M A I 2 0 1 3 La Supply Chain collaborative, quels risques et quelles opportunités? Editorial Après une année 2012 qui nous a permis d'innover dans des champs divers comme la logistique

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Votre partenaire idéal

Votre partenaire idéal Technologie Partenaire Votre partenaire idéal Avnet Supply Chain Solutions Nos partenaires 2 Avnet Supply Chain Solutions Votre partenaire idéal Confiez votre logistique à un spécialiste Dans l environnement

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"?

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie shortage? Que signifie handling? Que signifie raw material Que signifie tool? 1 1 1 1 QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4 Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"? 2 2 2 2 QUESTION 5 QUESTION 6 QUESTION 7 QUESTION

Plus en détail

L'INNOVATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DU RÉSEAU DE TRANSPORT TERRESTRE DU GROUPE GEFCO

L'INNOVATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DU RÉSEAU DE TRANSPORT TERRESTRE DU GROUPE GEFCO L'INNOVATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DU RÉSEAU DE TRANSPORT TERRESTRE DU GROUPE GEFCO 1 Présentation des acteurs : Groupe GEFCO Fournisseur de solutions globales et innovantes à toute problématique

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 INTRODUCTION: Philippe CHEY, Président du SYPEMI SYPEMI Le Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier et de Facilities management Chiffres

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique www.gxs.fr SM GXS Active Logistics Service d informations sur les commandes et les livraisons à la demande Les entreprises ont souvent besoin des informations les plus récentes sur leurs commandes et leurs

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

THE POWER OF DELIVERY. Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt

THE POWER OF DELIVERY. Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt THE POWER OF DELIVERY Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt Toujours la bonne solution Les transstockeurs de viastore systems sont toujours la bonne solution pour vos besoins. Nous pouvons

Plus en détail

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS TRANSPORT PRESTATIONS LOGISTIQUES BTS Transport et Prestations Logistiques Ce Brevet de Technicien Supérieur touche un domaine d'activités

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

Internet Physique: solution e-commerce?

Internet Physique: solution e-commerce? 17 mars 2015 Internet Physique: solution e-commerce? Eric Ballot, professeur Systèmes de Production et Logistique Sommaire Internet Physique: une nouvelle théorie de la logistique pour le e-commerce Motivation

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

Editorial. Un nouveau livre de Philippe Pierre DORNIER

Editorial. Un nouveau livre de Philippe Pierre DORNIER L A N EWSLET T ER JUIN 2014 Editorial La forte activité que nous connaissons au cours de ce premier semestre nous a encouragé à continuer notre action de développement de notre expertise reconnue et appréciée

Plus en détail

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management.

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management. Introduction La dynamique «mesurer, analyser, agir» en supply chain management implique la mesure d indicateurs de performance et la mise en œuvre de leviers porteurs d amélioration. Il y aurait plus de

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Opérateur de la Chaîne Logistique

Opérateur de la Chaîne Logistique EcoTransIT World Business Solution Présentation de l outil Opérateur de la Chaîne Logistique Une solution adaptée aux chaînes logistiques multimodales et mondiales Qui inclut toutes les périmètres géographiques:

Plus en détail

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Votre supply chain possède-t-elle les atouts nécessaires pour faire prospérer votre entreprise? Faites le test. Planification et optimisation

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

URL : http://chohmann.free.fr/ Solutions logistiques

URL : http://chohmann.free.fr/ Solutions logistiques URL : http://chohmann.free.fr/ Solutions logistiques Solutions logistiques Les solutions logistiques sont les modes d'organisation définis et mis en place entre client(s) et fournisseur(s) sur un ou plusieurs

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Business Process Management

Business Process Management Alain Darmon Responsable Avant-Vente BPM, IBM 1 er mars 2011 Business Process Management Améliorez l agilité de l entreprise avec la gestion des processus métier Les processus sont partout! Ouverture de

Plus en détail

SAN07 IBM Social Media Analytics:

SAN07 IBM Social Media Analytics: SAN07 IBM Social Media Analytics: Vos clients partagent leurs connaissances Déployez une stratégie gagnante! Eric Martin Social Media Analytics Leader Europe IBM SWG, Business Analytics @Eric_SMA 1 Le

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat SKF DANS LE MONDE 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat Implantation dans le monde Sites de fabrication Unités de ventes SKF est un groupe international avec des sociétés de vente

Plus en détail

Courtier Logistique 1

Courtier Logistique 1 Courtier Logistique 1 Comment mettre en place un service innovant de logistique durable à destination des petites et moyennes entreprises? Responsable du Projet : MARINO CAVALLO, Province de Bologne Editeurs

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Supply Chain agroalimentaire mondiale

Supply Chain agroalimentaire mondiale Supply Chain agroalimentaire mondiale Pilotage d une Supply Chain agroalimentaire mondiale Hervé Ledru Directeur Supply Chain International 06 84 48 59 32 - ledru.herve@free.fr Agenda 1. Contexte et défis

Plus en détail

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Le projet de recherche européen FlexWood («Flexible wood supply chain»)

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

VIRTUALISATION: Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires

VIRTUALISATION: Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires VIRTUALISATION: EN FAIRE PLUS AVEC MOINS Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires De plus en plus de serveurs. Pas surprenant que les coûts en informatique continuent de monter! Si

Plus en détail

Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013. Transformation des business model vers le Cloud

Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013. Transformation des business model vers le Cloud Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013 Transformation des business model vers le Cloud En guise de préambule Que cela soit pour faire croître leur business ou bien pour le protéger, les ISV évolueront

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 70 70 ACTIVITÉS DES SIÈGES SOCIAUX ; CONSEIL DE GESTION Cette division comprend le conseil et l'assistance à des entreprises et autres organisations

Plus en détail

Pierre Fournet : Président Aslog IDF, Directeur Développement Diagma

Pierre Fournet : Président Aslog IDF, Directeur Développement Diagma Optimisez votre réseau de distribution! Pierre Fournet : Président Aslog IDF, Directeur Développement Diagma Présentation ASLOG Association neutre et indépendante depuis 37 ans Mission :aider nos adhérents

Plus en détail

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Définition : Gestion de la Chaine Logistique «Supply Chain Management» ou «La gestion de la chaîne logistique» est fait l'activité consistant à

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Performance industrielle Manufacturing Execution System

Performance industrielle Manufacturing Execution System Performance industrielle Manufacturing Execution System Mai 2013 Capgemini, leader de l intégration MES DEPUIS PLUS DE 25 ANS, CAPGEMINI ACCOMPAGNE SES CLIENTS DANS LA MISE EN ŒUVRE DE PROJETS MES. Une

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Réduireles emissions de CO2 dansles transports grâce aux math-technology

Réduireles emissions de CO2 dansles transports grâce aux math-technology Réduireles emissions de CO2 dansles transports grâce aux math-technology Dominique TELANI 26ème CleanTuesday Rhône-Alpes Université Jean Moulin Lyon 3, Lyon 26 juin2012 ACT Solutions qui sommes nous? ACTSolutionsest

Plus en détail

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise ManageEngine IT360 Présentation du produit ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise Améliorer la prestation de service à l'aide d'une approche intégrée de gestion des performances

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP HARMONISEZ VOTRE ENTREPRISE AVEC... Insidjam ERP Améliorez la performance de votre entreprise avec ERP Personnalisée et Supportée par IT Solutions, cette version Algérienne d'openerp, qui est le logiciel

Plus en détail

SAP FRANCE. 5 e ÉDITION. SAP Transportation Management. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

SAP FRANCE. 5 e ÉDITION. SAP Transportation Management. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2011 TMS 5 e ÉDITI SAP FRACE SAP Transportation Management SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur SAP France 2. Appartenance

Plus en détail

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION JDA SOFTWARE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

Présentation de la gamme Basware et de notre vision du B2B Cloud

Présentation de la gamme Basware et de notre vision du B2B Cloud Présentation de la gamme Basware et de notre vision du B2B Cloud Matthieu Reynier VP Sales Basware SAS Basware Experience Club Utilisateur Collaborer. Innover. Réussir. Australia Denmark Finland France

Plus en détail

Les Eléments clés du projet

Les Eléments clés du projet THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet 1 THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet Périmètre fonctionnel 2 Le Core Model Le point central de constitution

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien»

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Sage ENTREPÔTS La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Entrez dans le monde de Sage Un éditeur leader spécialiste de votre

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

Transformez votre investissement en source de profit

Transformez votre investissement en source de profit Transformez votre investissement en source de profit Agenda TAGSYS RFID / NEOPOST ID Bénéfices RFID dans la Supply Chain Questions face à l adoption de la RFID Réponses via une offre ouverte et évolutive

Plus en détail

Notre profil. Opérateur global de la chaîne logistique Multi-métiers, multi-secteurs Un acteur européen de dimension mondiale

Notre profil. Opérateur global de la chaîne logistique Multi-métiers, multi-secteurs Un acteur européen de dimension mondiale 1 Notre profil Opérateur global de la chaîne logistique Multi-métiers, multi-secteurs Un acteur européen de dimension mondiale Chiffre d affaires pro forma 2006 (Geodis + Wilson) : 4.6 milliards d euros

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

Manifestation sur les innovations de la supply chain

Manifestation sur les innovations de la supply chain Manifestation sur les innovations de la supply chain INITIATIVES DE MUTUALISATION ET MULTI-MODALITE E.COMMERCE ET LOGISTIQUE TRACABILITE ET PACKAGING Avec la participation de TRANSLOG OUVERTURE PAR MME

Plus en détail

02.10.2015 Olivier Rafal, PAC CXP Group

02.10.2015 Olivier Rafal, PAC CXP Group 02.10.2015 Olivier Rafal, PAC CXP Group 1 Le groupe CXP L étude BARC Big Data Use Cases 2015 Etude internationale Plus de 550 participants 3e Edition Large couverture des types d industries & tailles d

Plus en détail

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières STRATEGIE Table des matières 1 INTRODUCTION : l impact de l environnement sur la performance S appuyer sur une étude 1970 dans une entreprise Générale Electrice avec le thème : «performance driven» en

Plus en détail

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT FACILITIES Le service intégré Accueil SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE ESPACEs VERTs multitechnique PROPRETÉ BÂtIMENT logistique 1 facility management hard services multitechnique BÂtIMENT TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris L offre de formation en supply chain Le positionnement de Centrale Paris Pourquoi Centrale Paris Executive Education a choisi un positionnement fort en supply chain L excellence reconnue du Laboratoire

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail