PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION"

Transcription

1 PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National III ) La qualité des denrées alimentaires et sécurité du consommateur 1 ) Les composantes de la qualité des produits alimentaires 1.1 ) La qualité organoleptique 1.2 ) La qualité nutritionnelle 1.3 ) La qualité sanitaire 1.4 ) La qualité de service 2 ) Les références réglementaires pour les exploitants 3 ) Les règles professionnelles : codes des usages et guides professionnels 4 ) Les signes de qualité 4.1 ) AOC et AOP 4.2 ) IGP 4.3 ) STG 4.4 ) AB 4.5 ) Label Rouge 4.6) Certification de conformité 4.7) Démarches d obtention des signes de qualité 4.8) Intérêts pour le consommateur 5 ) le conditionnement des aliments : étiquetage et matériaux 5.1 ) L étiquetage des denrées alimentaires ) Introduction ) Définitions ) Informations réglementaires sur les emballages ) Etiquetage nutritionnel et allégations 5.2 ) Le conditionnement : les matériaux et objets au contact des aliments ) Protection des aliments ) Références réglementaires ) Matériaux utilisés PARTIE 2 : INTRODUCTION GENERALE A L ETUDE DES ALIMENTS Notion générale d aliment Notions sur l aptitude des aliments à répondre aux besoins : utilisation digestive, utilisation métabolique I ) Notion de besoin et valeur nutritionnelle d un aliment II ) Composition chimique d un aliment : A ) Les éléments nutritifs : 1 ) Les protides 2 ) Les lipides 3 ) Les glucides 4 ) L eau 5 ) Les éléments minéraux et oligoéléments 6 ) Les vitamines B ) Expression et détermination de la teneur en principes nutritifs d un aliment

2 III ) Utilisation des principes nutritifs par l organisme A ) Devenir des aliments et des nutriments dans l organisme B ) Schéma particulier à chaque nutriment 1 ) Les protides 2 ) Les lipides 3 ) Les glucides 4 ) Eau, minéraux, oligoéléments, vitamines C ) Evaluation de l utilisation digestive 1 ) Le coefficient d utilisation digestive : CUD 2 ) Calcul du CUD réel 3 ) Exemples de valeurs moyennes de CUD des principes nutritifs 4 ) Facteurs de variation de l utilisation digestive des aliments D ) Utilisation métabolique ou utilisation cellulaire quantitative 1) Valeur biologique 2 ) Utilisation protéique nette 3 ) Méthode des gains de poids ou coefficient d efficacité protidique 4 ) Méthodes chimiques PARTIE 3 : ETUDE DES PROCEDES DE CONSERVATION DES DENREES ALIMENTAIRES I ) Justification de la nécessité de conserver les aliments II ) Principes des procédés de conservation 1 ) Les procédés utilisant la chaleur 1.1 ) La pasteurisation 1.2 ) La stérilisation et l appertisation 2 ) Les procédés utilisant le froid 2.1 ) La réfrigération 2.2 ) La congélation et la surgélation 3 ) La déshydratation 4 ) L ionisation 5 ) Les procédés chimiques de conservation 6) Les procédés par contrôle de l atmosphère I ) LE LAIT DE VACHE 1 ) Qualités organoleptiques 2 ) Composition du lait de vache PARTIE 4 : ETUDE DES DIFFERENTS GROUPES D ALIMENTS 4.1 ) LES PRODUITS LAITIERS 2.1 ) Phases du lait 2.2 ) Analyse de la valeur nutritionnelle pour 100 g de lait de grand mélange 2.2.1) Eau 2.2.2) Protéines ) Les caséines ) Les protéines solubles ou du lactosérum ) Les enzymes 2.2.3) Les lipides 2.2.4) Les glucides ) Valeur énergétique

3 2.2.6 ) Les acides organiques ) Les minéraux a ) Calcium- Phosphore b ) Autres minéraux ) Oligoéléments ) Les vitamines 3 ) Digestibilité du lait 4 ) Etude de la flore du lait de grand mélange et moyens de prévention de son altération 4.1 ) Flore non pathogène ou banale du lait 4.2 ) Flore pathogène du lait 4.3 ) Moyens de prévention 5) Etude des laits commercialisés 5.1 ) La standardisation 5.2 ) L homogénéisation 5.3 ) Les autres traitements ) Les traitements thermiques ) La déshydratation 5.3.3) La microfiltration 6 ) Conséquences nutritionnelles des différents traitements technologiques II ) LES LAITS FERMENTES 1 ) Le yaourt ou yoghourt 2 ) Les autres laits fermentés III ) LES DESSERTS LACTES IV ) LES AUTRES LAITS 1 ) Le lait de chèvre et de brebis 2) Le lait de femme V ) LES FROMAGES 1 ) Définition réglementaire 2 ) Classification réglementaire 3 ) Classification selon la fabrication 3.1 ) Les fromages blancs 3. 2 ) Les fromages affinés 3.3 ) Les fromages fondus 4 ) Valeur nutritionnelle des fromages 4.1 ) Eau 4.2 ) Composés azotés : protéines et dérivés azotés non protéiques 4.3 ) Matières grasses ou lipides 4.4 )Glucides 4.5 )Valeur énergétique 4.6 ) Minéraux 4.7 ) Oligoéléments 4.8 ) Vitamines

4 5 ) Qualité sanitaire des fromages VI ) ETIQUETAGE DES PRODUITS LAITIERS VII ) PLACE DES PRODUITS LAITIERS DANS L ALIMENTATION 1 ) Consommation de fait. 2 ) Consommation souhaitable 2.1 ) Critères nutritionnels 2.2 ) Equivalences alimentaires 2.3 ) Critères économiques 2.4 ) Quantités recommandées en produits laitiers par portion 2.5 ) Ration journalière en produits laitiers 2.6 ) Recommandations en restauration collective à caractère social : le GEMRCN I ) LES VIANDES DE BOUCHERIE 1 ) La filière viande : traçabilité 2 ) La filière viande : hygiène 4.2 ) LES VIANDES ET DERIVES 3) les qualités organoleptiques des viandes de boucherie 3.1 ) Structure des fibres musculaires et du tissu conjonctif 3.2 ) Transformations du muscle post mortem 3.3 ) Critères organoleptiques des viandes 4 ) Valeur nutritionnelle des viandes de boucherie 5 ) Digestibilité de la chair musculaire 6 ) Influence de la cuisson sur la valeur nutritionnelle des viandes de boucherie 6.1 ) Viandes grillées ou rôties 6.2 ) Viandes cuites à l eau 6.3 ) Viandes braisées et sautées II ) LES VIANDES DES ANIMAUX DE LA BASSE-COUR : VOLAILLES ET LAPINS 1 ) Aspect sanitaire 2 ) Valeur nutritionnelle des volailles III ) LES VIANDES DE GIBIER IV ) LES ABATS ET PRODUITS TRIPIERS V ) LES VIANDES FRAICHES CONDITIONNEES ET REFRIGEREES VI ) LES VIANDES HACHEES ET PREPARATIONS DE VIANDES VII ) LES PRODUITS DE CHARCUTERIE ET DE SALAISON 1 ) Fabrication 1.1 ) Les ingrédients 1.2 ) Les principales étapes de la fabrication de ces produits

5 2 ) Analyses systématiques réalisées 3 ) Principe de la conservation par le sel 4 ) Valeur nutritionnelle VIII ) PLACE DES VIANDES ET DERIVES DANS L ALIMENTATION 1 ) Place de fait 2 ) Place souhaitable pour la population bien-portante 2.1 ) De 0 à 3 ans 2.2 ) De l enfance à la préadolescence 2.3 ) Adolescence 2.4 ) Adultes 3 ) Fréquence recommandée de consommation 3.1 ) Hebdomadaire des viandes et charcuteries 3.2 ) En restauration collective à caractère social I ) ETUDE DES POISSONS 1 ) Classification 1.1 ) Selon leur milieu de vie 1.2 ) Selon leur forme 1.3 ) Selon leur teneur en lipides 1.4 ) Selon leur squelette et leur famille 2 ) La filière pêche 4.3 ) LES PRODUITS DE LA PECHE 3 ) Etude nutritionnelle des poissons 3.1 ) Structure des poissons : 3.2 ) Valeur nutritionnelle de la chair des poissons 3.3 ) Facteurs influençant la valeur nutritive des poissons ) Conditions de vie ) Modes de cuisson ) au court-bouillon ) à la vapeur, au four, en papillote, au grill ) en friture 4 ) Contrôles de la qualité sanitaire des poissons 4.1 ) Détermination de la dégradation chimique 4.2 ) Détermination de la dégradation organoleptique 4.3 ) Détermination de la contamination bactérienne 4.4 ) Détermination de la contamination chimique 4.5 ) Détermination de la contamination par des vers parasites 5 ) Technologies de conservation du poisson 5.1 ) La réfrigération 5.2 ) Le salage 5.3 ) Le fumage 5.4 ) Le marinage 5.5 ) L appertisation ( 2 ème gamme) 5.6 ) La congélation, la surgélation ( 3 ème gamme)

6 II ) ETUDE DES MOLLUSQUES ET CRUSTACES 1 ) Les mollusques 2 ) Les crustacés III ) ETUDE DES NOUVELLES PREPARATIONS A BASE DE PRODUITS DE LA PECHE IV ) PLACE DES PRODUITS DE LA PECHE DANS L ALIMENTATION 1 ) Place de fait 2 ) Place souhaitable I ) Formation de l œuf 4.4 ) LES ŒUFS ET LES OVOPRODUITS II ) Structure de l œuf 1 ) La coquille 2 ) Les membranes coquillières 3 ) Le blanc ou albumen 4) Le jaune ou vitellus III ) Valeur nutritionnelle de l œuf IV ) Digestibilité des oeufs V ) Facteurs influençant la composition nutritionnelle de l œuf 1 ) Alimentation de la poule 2 ) Saison 3 ) Race 4 ) Conservation 5 ) Cuisson VI ) Propriétés fonctionnelles des protéines et lipides de l œuf 1 ) Les protéines 2 ) Les lipides VII ) Achat des œufs en coquille VIII ) Utilisation des œufs en coquille en restauration collective IX ) Altérations de l œuf au cours de l entreposage et critères de fraîcheur 1 ) au niveau du blanc 2 ) au niveau du jaune 3 ) Mise en évidence du vieillissement de l œuf X ) Prévention du vieillissement de l œuf XI ) Les contaminations de l œuf en coquille 1 ) Facteurs de contamination 2 ) Contamination chimique 3 ) Contaminations microbiologiques XII ) Etude des ovoproduits XIII ) Place des œufs dans l alimentation rationnelle 1 ) Place de fait 2 ) Place souhaitable 3 ) Place dans l alimentation rationnelle de la population bien-portante

7 XIV ) Etude du rapport qualité nutritionnelle - coût des VPO I ) GENERALITES 4.5 ) LES PRODUITS CEREALIERS II ) ETUDE DU GRAIN DE BLE ET DE SES DERIVES 1 ) Le grain de blé 1.1 ) Les parties du grain de blé et leur composition : 1.2 ) Valeur nutritionnelle du grain de blé 2 ) La farine 2.1 ) Définition 2.2 ) Fabrication de la farine 2.3 ) Classification des farines 2.4 ) Evaluation de la qualité des farines 2.5 ) Différentes farines commercialisées 2.6 ) Composition nutritionnelle des farines les plus courantes 3 ) Le pain 3.1 ) Définition 3.2 ) Les matières premières 3.3 ) Les produits d addition possibles 3.4 ) La panification 3.5 ) Valeur nutritionnelle du pain blanc 3.6 ) Les autres pains commercialisés 4 ) Les pains spéciaux et produits de viennoiserie 5 ) Les produits de biscotterie 6 ) Les produits de biscuiterie 7 ) Les produits de pâtisserie 8 ) Les pproduits de pastification 8.1) Technologie 8.2) Valeur nutritionnelle des semoules, pâtes et blé crus III ) LES AUTRES CEREALES 1 ) Le seigle 2 ) L orge 3 ) L avoine 4 ) Le maïs 5 ) Le riz 6 ) Les nouvelles céréales IV ) LES AUTRES DERIVES CEREALIERS V ) PLACE DES PRODUITS CEREALIERS DANS L ALIMENTATION 1 ) Evolution de leur consommation en France 2 ) Consommation souhaitable 2.1 )Rappel des principaux intérêts des produits céréaliers 2.2 ) Substitutions possibles ou équivalences 2.3 ) Quantités souhaitables

8 4.6 ) LES VEGETAUX FRAIS I ) Classification 1 ) Des légumes frais 2 ) Des fruits II ) Importance de la partie comestible III ) Qualités organoleptiques des légumes et fruits frais 1 ) Saveur et arôme 2 ) Couleur 2.1 ) Pigments colorés a ) Pigments liposolubles b) Pigments liposolubles à l état libre ou hydrosolubles (hétérosides) 2.2 ) Pigments lors du brunissement enzymatique 3 ) Consistance 4 ) Turgescence IV ) Composition et valeur nutritionnelle des légumes et fruits frais 1 ) Analyse comparative nutritionnelle des légumes et fruits frais 2 ) Conclusion V ) Facteurs modifiant la valeur nutritionnelle des végétaux frais avant leur récolte 1 ) La variété 2 ) La zone considérée du végétal 3 ) L état de maturité 4 ) L influence des conditions climatiques 5) La fertilisation des sols VI ) Adaptation de la production des végétaux au marché VII ) Evolution des végétaux après la récolte 1 ) Récolte et maturation des légumes frais 2 ) Récolte et maturation des fruits frais VIII ) Altérations microbiennes des végétaux frais IX ) Troubles pathologiques liés à la consommation de végétaux frais 1 ) Par les constituants naturels des végétaux 2 ) Par contamination des végétaux X ) Traitements préventifs de l altération des végétaux frais XI ) Cuisson des végétaux frais et leurs effets 1 ) Cuisson à l eau 2 ) Cuisson à la vapeur 3 ) Cuisson sous pression 4 ) Cuisson sous vide 5 ) Cas de la restauration différée XII ) Le blanchiment des légumes 1 ) Les principes et méthodes du blanchiment 2 ) Les avantages et inconvénients du blanchiment XIII ) Etudes des moyens de conservation des végétaux frais : les gammes 1 ) La réfrigération : 1 ère gamme 1.1) Rappel de du principe de la réfrigération 1.2 ) Conséquences

9 2 ) L appertisation : 2 ème gamme 2.1 ) Rappel du principe de l appertisation 2.2 ) Fabrication des légumes et des fruits appertisés 2.3 ) Conséquences 3 ) La surgélation : 3 ème gamme 3.1 ) Rappel du principe de la surgélation 3.2 ) Fabrication des légumes et des fruits surgelés 3.3 ) Conséquences 4 ) Les végétaux crus sous atmosphère contrôlée : 4 ème gamme 4.1 ) Principe le la 4 ème gamme 4.2 ) Fabrication des légumes et des fruits de 4 ème gamme 4.3 ) Conséquences 5 ) Les végétaux cuits sous vide : 5 ème gamme 5.1 ) Principe de la 5 ème gamme 5.2 ) Fabrication des légumes et des fruits de 5 ème gamme 5.3 ) Conséquences 6 ) La lyophilisation : 6 ème gamme 6.1 ) Rappel du principe de la lyophilisation 6.2 ) Fabrication des légumes et des fruits lyophilisés 6.3 ) Conséquences 7 ) L ionisation : 6 ème gamme 7.1 )Rappel du principe de l ionisation 7.2 ) Fabrication des légumes et des fruits ionisés 7.3 ) Conséquences 8 ) Autres moyens de conservation des végétaux frais : la déshydratation ; la fermentation ; la concentration en sucres XV ) Place des végétaux frais dans l alimentation 1 ) Place de fait 2 ) Place souhaitable

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

Sciences et Technologies Bioindustrielles. Module 1 Qualité

Sciences et Technologies Bioindustrielles. Module 1 Qualité Sciences et Technologies Bioindustrielles L enseignement de Sciences et technologies bioindustrielles sera assuré par un professeur de Biochimie- Génie Biologique. Il est recommandé que ce professeur intervienne

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

Qu est-ce qu une farine bio?

Qu est-ce qu une farine bio? Qu est-ce qu une farine bio? La farine biologique est obtenue à partir de graines issues de l agriculture biologique. Ce mode de production, respectueux de l environnement, garantit la non utilisation

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation Les groupes d'aliments Aucun aliment n est complet aucun des aliments que nous mangeons ne nous apporte

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1

Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1 Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1 PRESENTATION DU FRUIT Le fruit à pain est de la grosseur d un melon vert et on le récolte deux fois par an. Sa peau est mince et sa chair

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir!

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir! ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE SOMMAIRE Introduction Plan national nutrition santé, réglementation et programme Objectif et outils du GEMRCN Les portions, les grammages Composition

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION

Plus en détail

I. Techniques de conservation des aliments :

I. Techniques de conservation des aliments : La nourriture, ou l'aliment, qui est un élément d'origine animale ou végétale (parfois minérale), consommé par des êtres vivants à des fins énergétiques ou nutritionnelles. On parle alors d'alimentation.

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

Le régime sans résidu ou limité en résidus

Le régime sans résidu ou limité en résidus Le régime sans résidu ou limité en résidus Attention, seule un professionnel de la diététique a le droit d élaborer un régime pour des patients. Est considéré comme exerçant la profession de diététicien

Plus en détail

Techniques De Conservation Des Aliments

Techniques De Conservation Des Aliments Techniques De Conservation Des Aliments 1- Définition La conservation est généralement définie comme une méthode utilisée pour préserver un état existant ou pour empêcher une altération susceptible d être

Plus en détail

Echosde la micronutrition

Echosde la micronutrition N 8 N Spécial «Régime Crétois» édito... Vivre longtemps et bien portant n est-il pas notre souhait le plus cher? A ce titre, l extraordinaire longévité des Crétois a depuis longtemps intrigué médecins

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT S o c i é t é F r a n ç a i s e d e N u t r i t i o n d u S p o r t contact@sfns.fr CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT NOTE AUX FEDERATIONS : CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Aspects méthodologiques de la collecte et du traitement des données Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 MINISTERE

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

LES BASES DE LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE. «Qualité et Proximité en Restauration Collective» SUD-MAYENNE 2012-2014

LES BASES DE LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE. «Qualité et Proximité en Restauration Collective» SUD-MAYENNE 2012-2014 LES BASES DE LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE «Qualité et Proximité en Restauration Collective» SUD-MAYENNE 2012-2014 CUISINE EVOLUTIVE Evolution des techniques culinaires pour optimiser ses pratiques

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

IONISATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES

IONISATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES Françoise LENOIR PLP Biotechnologie ACADÉMIE DE LYON 2008 1/4 IONISATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES RAPPEL : La conservation des aliments vise à préserver leur comestibilité et leurs propriétés gustatives

Plus en détail

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile!

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Notre corps a besoin: de lipides qui apportent de l énergie et permettent la croissance des cellules, de glucides qui donnent de l'énergie,

Plus en détail

L'ALIMENTATION (1/7) Clinique vétérinaire Dr Xavier AUDÉ urgences, consultations, soins et conseils pour les animaux de compagnie

L'ALIMENTATION (1/7) Clinique vétérinaire Dr Xavier AUDÉ urgences, consultations, soins et conseils pour les animaux de compagnie L'ALIMENTATION (1/7) Boite, sachet, croquette ou «fait-maison»? Qu'est ce qui est le mieux? Le plus équilibré? Le plus pratique? Le plus économique? Quelle est la différence entre l'alimentation dite physiologique

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais SOMMAIRE p.06_ p.08_ p.12_ p.20_ p.22_ HISTOIRE FABRICATION CARACTÉRISTIQUES NUTRITIONNELLES DES DESSERTS LACTÉS FRAIS RÉGLEMENTATION VRAI / FAUX LES DESSERTS

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors?

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Magali Jacobs Cellule de Recherche et d Expertise Diététique de l Intitut Paul Lambin (CeRED-IPL) Plan de l exposé «Senior»? Prévention

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation smoothies Septembre 2009 Alimentation et équilibre alimentaire Pourquoi manger? Ce sont les aliments qui vont répondre aux besoins physiologiques de l organisme grâce aux nutriments qu ils contiennent

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES

BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries SCIENCES DES ALIMENTS 2000 : ÉTUDE DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES Produit alimentaire traditionnel, les pâtes alimentaires ont

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Ville d Amiens Direction Enfance, Education, Jeunesse, Sport et Culture Service Vie Scolaire et Restauration Hôtel de Ville - BP 2720 80027 AMIENS CEDEX

Plus en détail

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé.

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Boissons énergétiques et de récupération garanties sans dopage. www.effinov-sport.fr Optimisez

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Une alimentation variée, équilibrée ou saine permet de maintenir un individu en bonne santé qui donnera une meilleure tolérance à l effort. C est un pilier majeur et incontournable

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SOMMAIRE

FORMATION CONTINUE SOMMAIRE SOMMAIRE De la théorie... T1 : Bonnes Pratiques d Hygiène et de Fabrication en transformation de végétaux T2 : Aspects réglementaires de la transformation : analyse des dangers T3 : Connaissance des végétaux

Plus en détail

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, la Mission Nutrition et Alimentation Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur Octobre 2009 présentation Syndicat mixte Mission Nutrition

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires Fiche Technique CO-SP-004 BLANC SECHE GALLIA 250 blancs au kg de poudre : 1 blanc = 4g de poudre Le BLANC GALLIA, constitué de Blancs d'oeuf, sélectionnés pour leur haut pouvoir foisonnant, pasteurisés

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Fraîch attitude : Timbale printanière Salade de melon à la framboise Flan aux saveurs méridionales

Plus en détail

Les différentes catégories de plats. Les entrées

Les différentes catégories de plats. Les entrées Les différentes catégories de plats Les entrées Entrées de Crudités

Plus en détail

Les Labels de Qualité

Les Labels de Qualité Les Labels de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

«Protéines? Tabous & Réalité»

«Protéines? Tabous & Réalité» «Protéines? Tabous & Réalité» "Nous sommes en fait bien plus que ce que nous mangeons, mais ce que nous mangeons peut en fait nous aider à devenir bien plus que ce que nous sommes." Adèle Davis Les protéines,

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on?

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? Printemps 2010 Page 1 / 11 Contenu : Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? S. 2 Introduction S. 2 La liste des ingrédients S. 3 Indications pour personnes allergiques S. 4 Indications pour

Plus en détail

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France La Gastronomie Francaise pour votre chien Fabriqué en France Entreprise et philosophie Préparer un bon repas pour la famille et les amis, rechercher des bonnes recettes et ingrédients d excellence est

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES

SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES RECOMMANDATIONS DE CRITÈRES MICROBIOLOGIQUES DES PRODUITS SURGELÉS ET CONGELÉS I. INTRODUCTION Le Règlement (CE) n 2073/2005 concernant

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES Données 2010 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 1 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Alimentation Santé Environnement

Alimentation Santé Environnement 18 décembre 2013 Lycée Marie Le Franc à Lorient Journée d échanges Santé Environnement Alimentation Santé Environnement Rolande Marcou Diététicienne-Nutritionniste Mce Rennes Association d associations

Plus en détail

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline Alimentation 2 4 Ans Dr Decline 14/12/2016 Répartition des repas chez l'enfant de 1 à 3 ans Répartition de la Valeur Energétique 30% 15% 408 Kcal 204 Kcal 340 Kcal 408 Kcal 25% 30% Petit Déjeuner Déjeuner

Plus en détail

Programme cadre et programmes détaillés des examens des modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme cadre et programmes détaillés des examens des modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme cadre et programmes détaillés des examens des modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Programme détaillé de I'examen

Plus en détail

Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes

Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes Les légumes sont essentiels à notre santé pour leur apport en fibres, en vitamines, en sels minéraux et oligo-éléments, ainsi

Plus en détail

Le matériel pour jardiner, transformer et cuisiner "maison"

Le matériel pour jardiner, transformer et cuisiner maison pour jardiner, transformer et cuisiner "maison" La société tompress, spécialiste du matériel de transformation alimentaire, commercialise depuis 90 ans des articles de qualité pour les particuliers et

Plus en détail

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS?

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? SEDENTARITE ET TABAGISME LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES 1- L alimentation est notre première médecine,

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail