CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE"

Transcription

1 CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010

2 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1. GENERALITES CLASSEMENT Type du bâtiment Effectifs REGLEMENTATIONS APPLICABLES DISPOSITIONS PREVUES Conception et desserte façades accessibles. (Art. CO1) Isolement par rapport aux tiers Résistance au feu des structures et planchers Locaux présentant des risques particuliers Dégagements Aménagement intérieur Désenfumage Installation de chauffage Installations électriques Moyens de secours Alarme, alerte, consigne Equipement d alarme incendie Câblage des équipements d alarme incendie Localisation des matériels d alarme incendie Diffuseurs sonores non autonomes Déclencheurs manuels d alarmes incendie Réseau incendie... 9 Rédigé par : Karim MAMDOUH Secrétariat effectué par : Vérifié par : Le, visa : Contrôlé par : Le, visa : Ce dossier technique a été : Validé par le Chef de Projet : Nom : Karim MAMDOUH Le, visa :

3 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 3/9 1. GENERALITES Cette notice de sécurité concerne la construction d une école maternelle à Amiens (80), comprenant à terme : 4 classes maternelles Locaux communs (salle de motricité, restauration, offices, etc ) Locaux techniques (TGBT, Chauffage) Le bâtiment est constitué d un simple RDC et ne comporte pas de sous-sol. Le bâtiment se compose : d un bloc scolaire comprenant des salles de cours maternelles, un office, les bureaux de la direction, des espaces sanitaires, des locaux de stockage, la chaufferie, un local TGBT, etc. d un bloc restauration comprenant 2 salles à manger, un local préparation réchauffage, des sanitaires, un local de stockage, un entrepôt déchet, un bureau, des salles d hygiène dentaire, une laverie de vaisselle Les deux blocs sont reliés par une circulation où la salle de motricité, des salles de classes et une salle de propreté sont adjacentes. Le public est accueilli dans l ensemble du bâtiment. 2. CLASSEMENT 2.1 Type du bâtiment L établissement est un bâtiment d enseignement de type R avec des activités du type N (restauration). L effectif des handicapés circulant en fauteuil roulant sera inférieur au seuil défini à l article GN8 (1,5%). 2.2 Effectifs Selon les données du programme général de l opération, l établissement sera susceptible de recevoir simultanément un effectif total de : Cas 1 : pendant les cours (effectifs déclarés par le maître d ouvrage) Suivant déclaration maître d ouvrage maternelles 50 Elémentaires 50 personnel 13 Total 113

4 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 4/9 Toutefois, suivant l article N 2 a) zones à restauration assise, les effectifs sont à calculer à raison de 1 pers/m² pour les salles à manger. Cas 2 : pendant les repas Surface salle à Pers/m2 effectifs manger maternelles Elémentaires personnel 13 Total 150 Le cas 2 étant plus défavorable sera à prendre en compte. Le nombre des effectifs est supérieur à 100 personnes. Pour le cas d une école maternelle, le bâtiment est à classer en 4 ème catégorie 3. REGLEMENTATIONS APPLICABLES - Articles R à R du code de la construction et de l habitation. - Arrêté du 25 juin 1980 modifié: établissements de type R (enseignement), dernière modification 8 juillet Arrêté du 25 juin 1980 modifié: établissements de type N (restauration), dernière modification 8 juillet Arrêté du 25 juin 1980 modifié, arrêté du 22 décembre 1981, concernant les cuisines. - Décret n du 26 janvier 1994 et arrêté du 31 mai 94 fixant les dispositions techniques destinées à rendre accessibles aux personnes handicapées les établissements recevant du public. - Arrêté du 23 juin 1978 relatifs aux chaufferies, - Arrêté du 11 septembre 1989, relatif au chauffage 4. DISPOSITIONS PREVUES 4.1 Conception et desserte façades accessibles. (Art. CO1) Distribution intérieure Un cloisonnement traditionnel a été choisi comme distribution intérieure suivant l article CO1 2. Desserte Le bâtiment est un simple rez-de-chaussée. Le plancher bas le plus haut accessible au publique est à moins de 8. (CO1 3) Il résulte du choix de la distribution intérieure par un cloisonnement traditionnelle que le bâtiment doit être desservi soit par des espaces libres (Art CO2 3) soit par des voies-engins (CO2 1)

5 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 5/9 Nous avons choisi la desserte du bâtiment par une voie-engins Nombre de façades accessibles Il s applique les prescriptions de l article CO4 e) pour les établissements de la 4 ème catégorie. La façade Nord sera accessible aux pompiers par une voie engins pompiers dans le cadre de l aménagement de la ZAC notamment de l aménagement de la nouvelle rue entre la rue de Cagny et la rue Paul Marcel. La façade accessible sera desservie par une impasse de 8 m de large avec une chaussée libre de stationnement de 7 m de large. Elle a les caractéristiques suivantes : résistance au poinçonnement de 80N/cm² sur une surface minimale de0.20 m² et de pente inférieur à 15%. (Force portante pour un véhicule de 160 kilo newtons avec un maximum de 90 kilo newton). Le bâtiment comportera des baies accessibles aux pompiers de 1,35m x 0.90m de large au minimum. Les baies seront signalées par une pastille rouge. 4.2 Isolement par rapport aux tiers Le bâtiment est implanté à plus de 8,00 mètres des tiers. 4.3 Résistance au feu des structures et planchers Les structures auront un degré de stabilité au feu 1/2 heure et les planchers coupe-feu 1/2 heure. La chaufferie située au RDC traitée en coupe feu 2 heures, planchers haut et bas, voiles périmétriques. Les structures traversant les locaux à risques auront un degré de stabilité égale au coupe feu du plancher d isolement supporté. 4.4 Locaux présentant des risques particuliers Locaux à risques moyens : -stock 1, stock 2, stock entretien, stock de la salle de motricité, stock salle temps du midi,local entretien, local ventilation, stock de la partie cuisine, stock prés de la salle de préparation. Ces locaux seront isolés des locaux et dégagements au public par des cloisons CF1h et comporterons des blocs portes CF1/2 h avec ferme porte

6 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 6/9 -«Préparation/réchauffage» (Cuisine) Le local «Préparation/réchauffage» (Cuisine) est destiné uniquement au réchauffage de plats. La puissance de l appareil de cuisson étant de 8kW, le local ne sera donc pas considéré comme grande cuisine au sens de l article GC 1 3. (inférieur à 20kW) Le local de réchauffage ne sera pas desservit par le Gaz. Les circuits alimentant les appareils de cuisson comporteront à proximité un dispositif d arrêt d urgence de l alimentation de l ensemble des appareils. Les exigences aux façades sont les mêmes que pour les locaux à risques important, à savoir les dispositions des art CO19 à CO22 Locaux à risques importants : -Local Chaufferie : La production de chaleur pour le chauffage et pour l eau chaude sanitaire sera assurer par une chaudière à gaz d une puissance de 180kW située au RDC. Suivant l article CH 5 1 tout appareil de chauffage d une puissance supérieure à 70kW doit être placé dans un local de chaufferie qui répond aux dispositions de l article CO28 1. Les parois du local chauffage seront donc d un degré coupe-feu 2 heures y compris les planchers et plafonds. Le dégagement de la chaufferie donne directement sur l extérieur. Le bloc-porte sera d un degré coupe feu CF 1 heure, muni de ferme porte. Il est prévu une cuvette de rétention de 15cm de haut dans le local chaufferie. Le bloc-porte de la chaufferie sera équipé d une barre anti-panique. -Local poubelle et local déchets : Suivant les commentaires SOCOTEC de l article CO 28 1, ces locaux sont considérés comme locaux à risque important. Les parois verticales et horizontales suivront les mêmes dispositions que la chaufferie. A savoir un degré coupe-feu 2 heures y compris les planchers et plafonds et une porte CF 1H. 4.5 Dégagements Unités de passage Suivant Art CO 38 1 d) pour plus de 100 personnes, la largeur des dégagements doit être calculée à raison d une unité de passage pour 100 personnes ou fraction de 100 personnes. Au-dessous de 501 personnes, le nombre d unité de passage est majoré d une unité de passage. 150/100=1.5 majoration : 1.5+1=2.5

7 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 7/9 nombre entier supérieur soit 3UP Nombre Dégagements Ns=150/500=0.3 Majoration 0.3+1=1.3 Nombre entier supérieur soit 2 dégagements Il résulte de l effectif total que le bâtiment devra disposer d au moins 2 issus de secours avec 2 unités passage. 4.6 Aménagement intérieur Les revêtements intérieurs sont conformes aux articles AM2 à AM8. Les revêtements de sols sont au minimum M4 et tous revêtements muraux intérieurs M2. Tous les faux plafonds sont en matériaux M1. (Application du chapitre III du livre II titre I). 4.7 Désenfumage Conformément à l article R19 2, le bâtiment ne sera pas désenfumé. 4.8 Installation de chauffage La chaufferie comportera une cuvette de rétention d une profondeur de 15cm. Cette cuvette sera évacuée par une canalisation métallique. Le coffret extérieur avec vanne de coupure sera placé en pied de façade du local chauffage. La canalisation gaz sera protégée au-dessus du sol, par une protection mécanique conformément à l arrêté du 23 juin 1978, concernant les chaufferies. Un organe de coupure manuel sera prévu sous coffret avant la pénétration en chaufferie. La pénétration de la canalisation dans la chaufferie se fera sous fourreau métallique. Il sera prévu une détection gaz avec fermeture par électrovanne à sécurité positive. 4.9 Installations électriques L installation sera réalisée conformément à la norme NF C L éclairage de sécurité sera conforme aux dispositions du règlement de sécurité incendie dernières modifications : arrêté du 19 novembre 2001, parution au journal officiel du 7 février 2002). L éclairage de sécurité par blocs autonomes et assurera l éclairage d évacuation et l éclairage d ambiance Moyens de secours L établissement sera doté d extincteurs portatifs à eau pulvérisée de 6 litres, conformément aux normes NF EN 3-1 à 3-6, à raison d un appareil par zone de 200 m² ou 15 mètres. (suivant commentaire SOCOTEC de l article MS 38 1

8 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 8/9 Les locaux à risques particuliers seront munis d un extincteur approprié aux risques Alarme, alerte, consigne Le système d alarme générale sera de type 4. Cette centrale assurera le rôle des avertisseurs sonores. L alerte sera donnée par téléphone urbain et tous les plans et consignes de sécurité seront affichés Equipement d alarme incendie L équipement d alarme incendie de type IV sera constitué : d une alimentation électrique de sécurité (AES) ; d un tableau d alarme de type IV, de diffuseurs sonores non autonomes (DSNA) de déclencheurs manuels d alarme incendie (DM) ; d un dispositif de commande manuelle (DCM) pour déverrouillage des portes coupe-feu Rappel : les circulations devront être recoupées par des portes de type DAS tous les 25/30 m. L e système assure l alarme générale dans l établissement. - zone d alarme (ZA) : 1 seule zone pour l ensemble de l établissement - zone de mise en sécurité ou compartimentage (ZC) : 1 zone - zone de détection manuelle (ZDM) : 1 zone L alerte générale sera donnée par téléphone urbain Câblage des équipements d alarme incendie Le câblage des déclencheurs manuels sera réalisé à l aide de câble 1 paire 8 ou 9/10ème de type C2 de couleur rouge. Le câblage des diffuseurs sonores non autonomes sera réalisés en câble 2*1,5 mm² de section minimum et sera de type CR1. L alimentation électrique de sécurité sera alimentée en câble de type CR1 depuis le TGBT. Les clés de réarmements seront remises au chef d établissement à raison d une clé de réarmement minimum par déclencheur Manuel Localisation des matériels d alarme incendie Tableau d alarmes de type IV

9 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 9/9 L alimentation électrique de sécurité et le tableau d Alarme de type IV seront installés dans le bureau du chef d établissement Diffuseurs sonores non autonomes Les diffuseurs sonores non autonomes seront installés dans les circulations, et devront être audibles de tout point de l établissement Déclencheurs manuels d alarmes incendie Les déclencheurs manuels d alarmes incendie seront installés à 1.3 m de hauteur par rapport au sol fini au droit des issus donnant directement vers l extérieur et au droit des issues de secours Réseau incendie Un poteau incendie est situé à moins de 200m au 775, rue de Cagny.

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie N O T I C E D E S E C U R I T E Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie L article R 123-14 du Code de la Construction et de l Habitation stipule que : «les établissements, dans lesquels

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Les établissements recevant du public (ERP) sont définis aux articles R. 123-1 et suivants du Code de la construction

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I.

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I. Maître d ouvrage : VILLE DE MONSWILLER 4, rue du Général Leclerc BP 50211 67700 MONSWILLER CONSTRUCTION DE L ESPACE CULTUREL LE ZORNHOF Architecte Mandataire / Economiste / Pilote OPC : - SCHWEBLIN SOLDERMANN

Plus en détail

Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE

Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE CONSTRUCTION D UN FOYER POUR HANDICAPES ADULTES A CASTELNAU DE BRASSAC CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL SSI Maître d ouvrage UGECAM Maître d œuvre KHEOPS Ingénierie

Plus en détail

LES ALARMES INCENDIE

LES ALARMES INCENDIE 1 LES ALARMES INCENDIE 1. Généralités Les systèmes d'alarme sont destinés à équiper les établissements recevant du public des quatre premières catégories sont classés en quatre types appelés, par ordre

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION LE DEVOIR DE CONSEIL 1 Nous sommes des PROFESSIONNELS Nous sommes des de l extinction. Notre devoir: Conseiller Orienter Informer Et tout ceci par écrit... 2 Information du client sur ses obligations pour

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE

PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE 89 SAINT SAUVEUR EN PUISAYE MAISON NATALE DE COLETTE RESTAURATION & REUTILISATION PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE Maître d ouvrage Association «LA MAISON DE COLETTE» Maître d œuvre ARCHITECTE MANDATAIRE

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D un projet de construction d un ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Soumis : Aux dispositions générales des articles R 123-1 à R 123-55 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil A. PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une vérification du respect des

Plus en détail

SECURITE ET PROTECTION INCENDIE

SECURITE ET PROTECTION INCENDIE SECURITE ET PROTECTION INCENDIE ETUDE DE CAS : Centre commercial «Le Mesnil» BURGHOLZER Julien GIRARDIN François MOREL Bruno SOULA Julien Page 1 sur 19 Mars 2004 SOMMAIRE 1. DÉTERMINATION DU CLASSEMENT

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil 1/9 A. PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une vérification du respect

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie)

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie) Service Départemental d'incendie et de Secours du FINISTERE - Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue FOCH 29200 BREST 02.98.34.56.30 Fax 02.98.34.55.79 Courriel Prevention.BREST@sdis29.fr Bureau

Plus en détail

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O.

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. CHAPITRE IV : Établissements du Type O : Hôtels et pensions de famille. Généralités (O 1 à 2) : Etablissements assujettis - Calcul de l'effectif Construction

Plus en détail

PETITS HOTELS EXISTANTS

PETITS HOTELS EXISTANTS ECOLE DEPARTEMENTALE DES SAPEURS-POMPIERS DES BOUCHES DU RHONE Document réalisé par : Cdt Roland RAOUX PETITS HOTELS EXISTANTS 1 EDSP 13 JUIN 2012 RAPPELS PETITS HOTELS EXISTANTS L article 2 du code civil

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1

NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1 NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1 «SECURITE DES PERSONNES HANDICAPEES CONTRE LES RISQUES D INCENDIE ET DE PANIQUE» Cette nouvelle fiche tient compte : - de la loi n 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement»

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» «Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» (Arr. 4 juin 1982 ; Arr. 13 janv. 2004, art. 2) SECTION I Généralités

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA RESIDENCE JEAN VILAR 78200 MANTES LA JOLIE

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA RESIDENCE JEAN VILAR 78200 MANTES LA JOLIE Maître d ouvrage : GROUPE SOS ASSOCIATION JCLT Siège social et direction générale 102 c rue Amelot 75 011 Paris RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA RESIDENCE JEAN VILAR 78200 MANTES LA JOLIE Cahier des

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours Arrêté du 22 juin 1990 modifié, complétant l arrêté du 25 juin 1980 A R T I C L E S PE 5 À PE 27 ÉTABLISSEMENTS DE 5 e CATÉGORIE F I C H E 9.02 ERP LIVRE III CHAPITRE II SECTIONS I À VIII SECTION I CONSTRUCTION,

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Opération : Hôtel «Bullot» Travaux de mise en sécurité 6, boulevard Carnot 80000 AMIENS Mission : Coordination des

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE & D ACCESSIBILITE

NOTICE DE SECURITE & D ACCESSIBILITE NOTICE DE SECURITE & D ACCESSIBILITE PRESENTATION DU PROJET : Nom de l établissement : Adresse de l établissement : rue, route Numéro de téléphone de l établissement : Commune de : Nature de l exploitation

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1. COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE

UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1. COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE C EST UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1 COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE 1 Etablissement Recevant du Public. LES PAROIS SONT COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M.

Plus en détail

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 L alarme incendie 1. Définition d un SSI ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 Le système de sécurité incendie d un établissement est constitué de l ensemble des matériels servant à collecter

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

LIVRE PREMIER DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

LIVRE PREMIER DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Vu le CCH, et notamment l article R. 123-12, Arrête : Art. 1 - Sont approuvées les dispositions générales ci-jointes du règlement de sécurité contre les risques d incendie et de panique dans les établissements

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE LA SECURITE INCENDIE Prévention et Réglementation Béatrice Kissien-Schmit Inspectrice du travail Formatrice INTEFP Mai 2013 Formation des membres du CHSCT 1 PLAN PREVENTION Objectifs Mesures de prévention

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales Table des matières 1 p. 1 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Index Abréviations Lexique 2.1 Table des matières 2.2 Index 2.3 Abréviations 2.4 Lexique 3 Adresses utiles et renseignements pratiques 3.1 Table des matières

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE CONTRE L INCENDIE

NOTICE DE SECURITE CONTRE L INCENDIE NOTICE DE SECURITE CONTRE L INCENDIE Adresse du projet : 6,8 rue Entroncamento 94350 Villiers-sur-Marne Projet : REAMENAGEMENT DU CRF DE VILLIERS SUR MARNE & MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INCENDIE

Plus en détail

Remplacement du Système de Sécurité Incendie

Remplacement du Système de Sécurité Incendie Dossier n 213.110 DCE-1 Octobre 2014 Maître d Ouvrage Etablissement AGROCAMPUS OUEST Centre d Angers 2, Rue Le Nôtre 49000 ANGERS Projet Remplacement du Système de Sécurité Incendie DECOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Réglementation ERP et IGH

Réglementation ERP et IGH PENSE Bête : Réglementation ERP et IGH Réalisé par Alexandre MOREAU 01.69.45.73.06 06.99.44.60.36 Mail : securiteincendie.idf@gmail.com Site : securiteincendie-idf.com A) DEFINITION : (R 123.2) 1 ) Définition

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE PC40.3 - NOTICE DE SECURITE

DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE PC40.3 - NOTICE DE SECURITE Maitre d ouvrage MAIRIE DE CABANNES Hôtel de ville Place de la Mairie DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE PC40.3 - NOTICE DE SECURITE Equipe de maitrise d œuvre M+N architectures G. MARTIN-R. NOCHUMN

Plus en détail

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes principe Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de propagation du feu, en facilitant

Plus en détail

Cahier des charges Fonctionnel des systèmes de sécurité incendie De la médiathèque d ALBI

Cahier des charges Fonctionnel des systèmes de sécurité incendie De la médiathèque d ALBI Cahier des charges Fonctionnel des systèmes de sécurité incendie De la médiathèque d ALBI Bureau d études : Coordinatrice SSI : Mme Line VILLENEUVE CAP MÀS ETUDES 2 avenue René Cassin 81 600 GAILLAC Tel

Plus en détail

Rapport d audit Incendie Ville de Leforest

Rapport d audit Incendie Ville de Leforest Rapport d audit Incendie Ville de Leforest Préambule Une mission a été confiée à ACCESMETRIE pour faire un bilan des besoins de mise en conformité dans les domaines de l accessibilité des personnes handicapées

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE EPSOMS 80. 5 7 Rue Pierre Rollin 80090 AMIENS RESTRUCTURATION DES STRUCTURES DU SITE N.ROUSSEL A GEZAINCOURT.

MAITRE D OUVRAGE EPSOMS 80. 5 7 Rue Pierre Rollin 80090 AMIENS RESTRUCTURATION DES STRUCTURES DU SITE N.ROUSSEL A GEZAINCOURT. MAITRE D OUVRAGE EPSOMS 80 5 7 Rue Pierre Rollin 80090 AMIENS RESTRUCTURATION DES STRUCTURES DU SITE N.ROUSSEL A GEZAINCOURT Coordination SSI FEVRIER 2011 CAHIER DES CHARGES FONCTIONNELLES Maîtrise d Oeuvre

Plus en détail

(Notice de Sécurité)

(Notice de Sécurité) Service Vie Associative et Municipale DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN E.R.P DE TYPE CHAPITEAUX-TENTES-STRUCTURES (Notice de Sécurité) RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Les dispositions du règlement

Plus en détail

Guide de sécurité incendie

Guide de sécurité incendie Guide de sécurité incendie 1. Préface... p2 2. Petits ERP dont l effectif est 20 personnes a. Classement... p 5 à 6 b. Implantation... p 6 à

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad nr10.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE nr10.1. Les établissements recevant du public nr10.2. Les établissements généraux nr10.3. Les établissements spécifiques

Plus en détail

«La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate)

«La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate) Fiche pédagogique Accessibilité des ERP «La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate) Depuis l actualité douloureuse de la communauté

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Objet : organisation de l évacuation d un élève à mobilité réduite

Objet : organisation de l évacuation d un élève à mobilité réduite Monsieur le Recteur de l académie, Chancelier des Universités à Mesdames et Messieurs les Chefs d Etablissement Mesdames et Messieurs les Gestionnaires s/c de Messieurs les Inspecteurs d Académie, Directeurs

Plus en détail

Type 1 adressable. SSI de catégorie A. Les + produits. Jusqu à 512 points de détection adressables. Jusqu à 4 BUS rebouclés. 99 zones de détection

Type 1 adressable. SSI de catégorie A. Les + produits. Jusqu à 512 points de détection adressables. Jusqu à 4 BUS rebouclés. 99 zones de détection Type 1 adressable SSI de catégorie A Les + produits Jusqu à 512 points de détection adressables Jusqu à 4 BUS rebouclés 99 zones de détection De 2 à 4 lignes de diffuseurs sonores et/ou lumineux comprend

Plus en détail

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5 Les NORMES de S ÉCURITÉ dans les Etablissements Recevant du Public de Type 5 SOMMAIRE 1 Rappel et définitions...page 1 2 Vérifications techniques...page 1 3 Structures...Page 2 4 Isolement...Page 2 5 Accès

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) du 1 er groupe (1 re, 2 e, 3 e et 4 e catégorie)

Notice de sécurité incendie pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) du 1 er groupe (1 re, 2 e, 3 e et 4 e catégorie) Service Départemental d'incendie et de Secours du Finistère Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue Foch 29200 BREST Tél. : 02 98 34 56 30 Fax : 02 98 34 55 79 Bureau de Quimper 58 avenue de Kéradennec

Plus en détail

Chapitre III : Etablissements du type N Restaurants et débits de boissons

Chapitre III : Etablissements du type N Restaurants et débits de boissons 1 sur 8 21/04/2010 14:32 ARRETE Arrêté du 21 juin 1982 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Partie 10 Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Section 10.1. Objet et définitions 10.1.1. Généralités 10.1.1.1. Objet 1) L objet de la présente

Plus en détail

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Heer Bokelweg 149 3032 AD Rotterdam Tel. +31.10.243.82.00 Fax +31.10.243.82.02

Heer Bokelweg 149 3032 AD Rotterdam Tel. +31.10.243.82.00 Fax +31.10.243.82.02 OMA PERMIS DE CONSTRUIRE Date: 24 JUIN 2013 Europolia Parc des Expositions de Toulouse Métropole PC40A3 - CENTRE DE CONVENTION Maîtrise d Ouvrage CU Toulouse Métropole Communauté Urbaine 6, Rue René Leduc

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE

REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE Adopté par le Conseil communal en séance du 17 février 2014 CHAPITRE I - SECURITE 1. Installations électriques 1.1. Les installations électriques qui

Plus en détail

S5.3 Réglementation incendie DISPOSITIFS DE PROTECTION ET D EXTINCTION

S5.3 Réglementation incendie DISPOSITIFS DE PROTECTION ET D EXTINCTION 1 - La sécurité dans les bâtiments La protection des personnes et des biens est primordiale dans les établissements accueillant du public et/ou des travailleurs. Les étapes de la sécurité : 1.1 - Détecter

Plus en détail