DOSSIER DE PRESSE. «Nos métiers et l innovation»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. «Nos métiers et l innovation»"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE «Nos métiers et l innovation» 4 ème édition de la Semaine de l Industrie Du 7 au 11 avril 2014

2 EDITO «La mondialisation, une chance pour B. Braun, une chance pour l industrie française» La quatrième participation de B. Braun à la Semaine de l Industrie s inscrit dans un contexte résolument tourné vers l avenir. Alors que notre groupe célèbre cette année ses 175 ans d existence, preuve de notre volonté de développer notre activité dans la durée, B. Braun ouvrira de nouveaux les portes de ses usines et de ses centres de R&D. Avec pour objectif de montrer une nouvelle fois à tous, au grand public et à nos partenaires locaux économiques, scientifiques et politiques - les opportunités que notre entreprise peut offrir. De leur permettre de mieux nous connaître, au contact de nos collaborateurs qui œuvrent chaque jour pour soutenir la croissance de nos activités. De permettre à de potentiels nouveaux talents de découvrir le monde d une entreprise innovante du secteur de la santé, de constater l attention que nous portons au développement professionnel et personnel de nos employés, qui s engagent afin de répondre toujours mieux aux besoins des patients, non seulement en France, mais également dans le monde entier. De leur présenter les métiers et carrières passionnantes que nous pouvons proposer. Nos collaborateurs sont la preuve que l industrie en France peut gagner la bataille de la mondialisation. Parmi les huit sites de notre groupe dans l Hexagone se trouvent en effet trois centres d excellence, qui gèrent pour l ensemble du groupe dans le monde les activités de R&D et de production dans des domaines stratégiques. Cette ambition, nous la soutenons avec des moyens en forte augmentation en 2014 et 2015, un vaste programme d investissement de 60 millions d euros. Soit le double des précédentes années. Des investissements qui permettront de soutenir notre croissance pour les années à venir, avec le renforcement de notre outil de production, afin de mieux servir nos clients, mais également de nouvelles infrastructures de recherche pour répondre toujours et encore aux nouveaux besoins des patients. Cette année, nous lancerons aussi un autre chantier d ampleur pour nos activités en France. En 2014, nous allons en effet définir la stratégie de B. Braun France à l horizon Une stratégie qui aura pour objectif de renforcer le positionnement de notre filiale au sein du groupe et la façon dont nous interagissons avec notre maison-mère et ses 140 filiales dans le monde. Car nous sommes convaincus que si le secteur de la santé français veut relever le défi de la mondialisation, c est en apportant des solutions toujours plus innovantes aux patients et aux systèmes de santé du monde entier. Cette stratégie reposera notamment sur la mise en conformité de nos sites avec les normes sanitaires des marchés les plus porteurs, dont les Etats-Unis et la Chine. Pour gagner cette bataille de la mondialisation, synonyme d un développement durable de notre entreprise, et ainsi contribuer au dynamisme de l économie française, nous avons besoin du soutien de tous et notamment des autorités françaises, nationales mais aussi locales. Afin de faciliter nos investissements et 2

3 de trouver de nouvelles compétences, notamment en favorisant l apprentissage, un élément clé dans notre stratégie de recrutement. Nous ouvrons nos portes pour vous montrer que l industrie est plus que jamais synonyme d un avenir riche de défis et de futures réussites, tant pour notre entreprise, pour nos collaborateurs, que pour la France. Et quoi de mieux, pour vous décrire notre travail au quotidien, que de vous dire comment sont nées nos dernières innovations. Ces histoires, vous les trouverez dans ce dossier de presse, racontées par nos employés, qui travaillent au quotidien pour améliorer la prise en charge des patients tout en contribuant au futur de notre entreprise. Dr Marc-Alexander Burmeister - Président de B. Braun en France 3

4 SOMMAIRE B. Braun : un industriel en bonne santé p 5 Une R&D à l écoute constante des besoins des patients : l exemple d Actreen Mini Set p 7 B. Braun fait passer sa logistique à la vitesse lumière p 9 Chasseneuil mène l offensive de B. Braun sur le marché européen des filtres à veine cave p 11 Une R&D nourrie par un dialogue constant avec les soignants p ans au service de l innovation médicale p 15 4

5 B. BRAUN : UN INDUSTRIEL EN BONNE SANTE (d après l interview de Sylvie Gautier, Directrice Ressources Humaines et Communication de B. Braun Medical) B. Braun Medical recrute chaque année une centaine de nouveaux collaborateurs, dans des métiers variés. Si l actualité dans l industrie est actuellement souvent synonyme de suppressions de postes, ce n est pas le cas chez B. Braun : «Notre entreprise, qui comptait fin 2013 plus de salariés recrute chaque année une centaine de personnes» se félicite Sylvie Gautier, Directrice des Ressources Humaines et de la Communication de B. Braun Medical. Des recrutements qui sont liés au turn-over naturel et qui concernent l ensemble des métiers présents au sein de la filiale, de la R&D à la production, en passant par le marketing, les affaires règlementaires, le contrôle-qualité, la logistique et beaucoup d autres. Une très large palette de professions dont chacune contribue à la performance de l entreprise. «Nous sommes une entreprise familiale en bonne santé, contrairement à beaucoup d autres industries» indique Sylvie Gautier. «Nous sommes en outre une société d envergure internationale et nos collaborateurs ont un travail qui a du sens, puisque notre principale préoccupation est la sécurité et la qualité de vie des patients», ajoute-t-elle. En tant que groupe d envergure mondiale, avec une large gamme de produits, B. Braun est à même de proposer des carrières variées à ses employés, et des opportunités d évolution professionnelle. «Nous avons des exemples de personnes qui ont commencé à travailler chez nous au sein de la filiale, puis qui ont pris des responsabilités ailleurs dans le Groupe. Cela se traduit aussi par une importante diversité en termes de cultures et de nationalités». Et dans la production, la tendance généralisée à l automatisation permet aux opérateurs de fabrication d accéder à de nouvelles compétences : nombreux sont les exemples de ceux qui ont pu devenir conducteurs de lignes de production, une activité plus qualifiée et donc mieux rémunérée, tout en étant plus valorisante au niveau personnel. B. Braun a par ailleurs lancé il y a deux ans un vaste programme de formation sur le thème de l excellence opérationnelle, avec pour objectif de former à terme l ensemble de ses salariés à ce concept. Preuve de l implication de l entreprise dans ce projet, elle possède sa propre équipe d experts en interne, qui organisent des sessions de sensibilisation et formation, avec à chaque fois des groupes de personnes venus de sites différents, qui permettent les rencontres et les partages d expériences. «La Semaine de l Industrie est une occasion immanquable de présenter l entreprise de l intérieur, ses métiers, les hommes et femmes qui contribuent chaque jour à sa croissance» explique Sylvie Gautier. Parmi ses principaux publics : les jeunes scolarisés ou étudiant à proximité des sites de la filiale. Une population à laquelle l entreprise attache beaucoup d importance. «L apprentissage en alternance est pour nous une des meilleures façon d intégrer B. Braun pour des jeunes, car il leur permet de mieux connaître l entreprise dans la 5

6 durée» note Sylvie Gautier. Cette filière a concerné 2% des recrutements de l entreprise l an dernier et B. Braun a pour objectif de doubler ce chiffre à court terme. L autre cheval de bataille des Ressources Humaines, c est le parcours professionnel sécurisé. «C est un sujet qui nous tiens réellement à cœur, car il va nous permettre de créer de la mobilité chez nos salariés non-cadres, ce dont nous avons réellement besoin, en leur permettant de tenter une nouvelle expérience professionnelle à l extérieur de B. Braun sans perdre leur place chez nous» explique Sylvie Gautier. Une preuve que l innovation n est pas un vain mot au sein du Groupe, y compris au niveau social. Carte d'identité : Boulogne-Billancourt Activité : Siège social de B. Braun Medical. Nombre de collaborateurs : 390 dont 140 spécialistes de gammes et responsables de comptes stratégiques régionaux et nationaux sur le terrain. Volume de production : Près de commandes saisies par an, réponses aux appels d offres en moyenne chaque année, 6

7 UNE R&D A L ECOUTE CONSTANTE DES BESOINS DES PATIENTS (d après l interview de Herwig De Roeck, Directeur R&D à Nogent-le-Rotrou) Lancé dans toute l Europe fin 2013, le produit de recueil d urines pour femmes Actreen Mini Set a été conçu pour mieux répondre aux besoins des patientes, après un long développement impliquant de multiples compétences. C est l histoire d un produit pensé pour mieux répondre aux besoins des patientes. Il aura fallu pas moins de trois ans et l intervention d un large ensemble de compétences de B. Braun pour penser, concevoir, développer et mettre sur le marché Actreen Mini Set, produit de recueil des urines destiné aux femmes. «Ce produit est né en 2010 d un constat des professionnels de santé et des patients qui nous a été remonté suite aux retours de nos équipes sur le terrain», raconte Herwig De Roeck, directeur R&D du site de Nogent-le- Rotrou. «L objectif était de concevoir un produit que les utilisatrices puissent mettre dans leur sac à main pour l utiliser partout, donc le rendre plus petit, plus discret» explique-t-il. «Il devait aussi pouvoir être facilement jeté tout en garantissant une sécurité d emploi maximale» ajoute-t-il. Fruit d un développement intégralement conduit en France, Actreen Mini Set a ainsi adopté une forme de cornet qui peut être plié en trois, avec un volume réduit. Il dispose également d une nouvelle valve anti-retour située entre la poche et le cathéter urétral renforçant sa sécurité d utilisation en réduisant le risque de fuites. Son design permet en outre de le poser sur une surface plane sans que le cathéter ne touche le sol, un gage d hygiène supplémentaire pour les utilisatrices. Ce dispositif a par ailleurs fait l objet d une attention particulière concernant les matériaux utilisés, afin de réduire son poids et donc les déchets et de renforcer sa discrétion en termes d acoustique lors de son utilisation - un ensemble de nouveautés breveté par l entreprise. LE LONG CHEMIN DE LA R&D «Ce projet a nécessité beaucoup de travail, en amont pour en définir les caractéristiques puis le design et la sélection des matériaux à utiliser» commente Herwig De Roeck. Une fois le concept défini, le chemin était encore long. «Il nous a ensuite fallu travailler en étroite collaboration avec l usine et ses services techniques pour industrialiser ce produit et pouvoir le fabriquer à grande échelle», souligne Herwig De Roeck. Sélection et achat des outils industriels, définition des procédures de fabrication, adaptation de machines existantes, définition des étapes de contrôle qualité et d assurance qualité, l industrialisation a mis à contribution un ensemble de compétences de l entreprise pour faire de ce projet une réalité pour les patientes. Le département BPS (B. Braun Performance System) a aussi été mis à contribution, en étudiant la manière optimale d organiser la fabrication et de faciliter le travail des opérateurs de production. Sans oublier enfin, l intervention des affaires réglementaires dont la tâche est d assurer l homologation du produit par les autorités sanitaires européenne et d obtenir le marquage CE nécessaire à la commercialisation. 7

8 «Ce qui guide notre quotidien, c est la passion de transformer des besoins de patients en produits répondant à leurs attentes, pour faciliter la prise en charge de leur quotidien», résume Herwig De Roeck. Carte d'identité : Nogent-le-Rotrou Activité : Centre d excellence mondial du Groupe B. Braun pour les produits de cathétérisation en urologie et incontinence; Production de perfuseurs et accessoires de perfusion. Nombre de collaborateurs : 500, dont 480 en CDI Volume de production : 80 millions d'unités par an, soit l équivalent de à actes de soins par jour. Exportation: 85 % des volumes. 8

9 B. BRAUN FAIT PASSER LA LOGISTIQUE EN VITESSE LUMIERE (d après l interview de Grégoire Aussedat, Chef de projet Supply Chain) Avec ses projets de mise en place de l EDI 1, du DESADV 2 et de la e-facturation, B. Braun se positionne dans le peloton de tête des industriels de la santé en termes d innovation logistique. Prendre des commandes et livrer de façon plus sûre, plus rapide et moins coûteuse grâce à la dématérialisation et à l utilisation des dernières technologies, tel est le travail mené au quotidien par les équipes logistiques de B. Braun. Une préoccupation incontournable pour l entreprise, qui à partir de son site de Ludres, situé près de Nancy, prépare chaque jour plus de 800 commandes à destinations de 29 Centres hospitaliers universitaires (CHU), 450 centres hospitaliers (CH) et cliniques privées, sans compter les grossistes-répartiteurs. UNE INTEGRATION MAXIMALE DU PASSAGE DE COMMANDE Le premier des chantiers lancés par B. Braun est la préparation de la mise en place d un système EDI (Echanges de données dématérialisés). Ce concept repose sur l intégration, au cœur du système informatique des clients, d un outil de passage de commande directement relié à la base de données de produits de B. Braun. «C est déjà très utilisé dans d autres industries, comme la grande distribution ou l automobile, avec des taux de plus de 90%. Mais ça l est encore relativement peu dans la santé, où seulement 30% des commandes se font en EDI», souligne Grégoire Aussedat, chef de projet Supply Chain chez B. Braun. L intérêt? «Des gains importants en termes de qualité et de délais», résume-t-il. Ce système permet en effet d éviter l étape de ressaisie des commandes qui parviennent chez B. Braun par des moyens classiques ( , fax, web), source d erreurs et de temps perdu. «En termes de coût, cela permet de diviser par deux les frais de prise de commande» note le chef de projet. Ce qui freine actuellement cette mutation, c est le taux d équipement des clients et l adaptation de leurs systèmes informatiques. «Mais nous travaillons en collaboration avec les développeurs de ces systèmes pour les accompagner dans le passage à l EDI», poursuit-il, convaincu que cette méthode va se généraliser dans la santé. B. Braun a ainsi pour objectif de pouvoir utiliser l EDI pour 60% des commandes d ici à 5 ans. AVERTIR LE CLIENT AVANT MEME LE DEPART DU CAMION L autre principal sujet de travail des logisticiens de B. Braun, c est le DESDAV (Despatch Advice) pour lequel B. Braun Medical est la filiale pilote pour l ensemble du Groupe. Cette technologie repose sur l envoi d un message électronique directement au sein du système informatique du client dès que la commande est prête. «Nous avons un devoir de traçabilité au lot, régis par les Bonnes Pratiques de Distribution. Cette traçabilité nécessite des efforts supplémentaires après la livraison des produits chez nos clients, puisqu ils 1 EDI = Echange Dématérialisé d Information 2 DESADV = DESpatching ADVice, notification de livraison 9

10 reçoivent aujourd hui les informations de traçabilité sur un bordereau papier», relève Grégoire Aussedat. Le DESADV permettra donc au client de recevoir dans son système informatique la description de l ensemble des produits qui vont lui être livrés, avant même l arrivée du camion. Lors de la livraison, le flashage de chaque palette permet de valider sa réception et intégrer automatiquement dans le système du client son contenu avec les numéros de lot et dates de péremption. «En plus d améliorer la chaine de traçabilité, cela permet de gagner 80 % de temps en réception administrative» pointe Grégoire Aussedat. La mise en place de cette technologie, actuellement en pilote, devrait être opérationnelle chez B. Braun Medical à la fin du premier semestre Enfin, B. Braun participe aussi à des expérimentations pour la mise en place de la facturation électronique avec les CHU de Besançon et Grenoble, une pratique actuellement peu répandue dans les établissements hospitaliers. «Cela pourrait leur faire gagner un temps incroyable», relève Grégoire Aussedat, avant d estimer que l adoption de cette pratique pourrait décoller très rapidement. Carte d'identité : Ludres Activité : Plateforme logistique et de services : distribution des produits du Groupe partout en France (Drom Com compris), fabrication de kits de soins à domicile, SAV matériel chirurgical. Nombre de collaborateurs : 120, dont 65 pour la plateforme logistique, 30 aux Service clients et SAV, les autres en production et dans les fonctions supports. Volumes traités: 800 commandes préparées par jour, soit 150 tonnes de produits kits de soins fabriqués chaque année. 10

11 CHASSENEUIL MENE L OFFENSIVE DE B. BRAUN SUR LE MARCHE EUROPEEN DES FILTRES A VEINE CAVE (d après l interview de Sylvie Plumet, directrice du site de Chasseneuil-du-Poitou) En développant un nouveau filtre à veine cave pour le marché européen, le site de Chasseneuil-du- Poitou assure la diversification géographique de B. Braun pour ce type de produits. Si B. Braun compte parmi les leaders mondiaux sur le marché des filtres à veine cave, les employés du site de Chasseneuil n y sont pas pour rien. Centre d excellence mondial du groupe pour ces produits, le site a accumulé depuis plusieurs décennies un savoir-faire et des compétences inestimables pour la conception de ces dispositifs médicaux, qui sont placés dans les veines caves des patients afin de prévenir la remontée dans le cœur et les poumons de caillots sanguins. Un phénomène qui peut causer la mort des patients. «Les équipes de Chasseneuil ont une très grande expertise dans ce domaine», souligne sa directrice, Sylvie Plumet. «Nous avons une parfaite connaissance à la fois des matériaux et notamment des métaux, mais aussi du système vasculaire, ce qui est crucial pour mettre au point des dispositifs sûrs, efficaces, et les plus facilement implantables par les chirurgiens», précise-t-elle. Car la conception de filtres à veine cave nécessite des compétences anatomiques, afin de prendre en compte les diverses formes que peuvent présenter les veines des patients, ainsi que du flux sanguin, pour parfaitement maîtriser la résistance des dispositifs à la pression. «Nos chercheurs ne peuvent pas improviser, car il faut que le filtre se colle bien sur les parois de la veine, mais sans l endommager, afin qu il ne bouge pas après la pose», explique la responsable. Ils prennent également en compte le fait que le chirurgien doit pouvoir le retirer sans difficulté s il s agit de filtres temporaires ou retirables. Comme dans chacun des trois centres d excellence mondiaux du groupe situés en France, le département de R&D de Chasseneuil ne travaille pas de façon isolée mais en relation constante avec les différents services du site, ce qui conduit un grand nombre de ses employés à être acteurs à part entière de l innovation B. Braun. UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL EXTREMEMENT COLLABORATIF «C est une des raisons qui font que travailler chez B. Braun est particulièrement motivant et enrichissant» se réjouit Sylvie Plumet. Les équipes de R&D travaillent ainsi en collaboration étroite avec la production et le contrôle-qualité pour l étape d industrialisation qui permet de préparer la fabrication à grande échelle des nouveaux produits, ou encore avec les affaires réglementaires. L ensemble de ces employés a un rôle majeur au sein du groupe. Récemment, ils ont obtenus l homologation en Europe pour le lancement d une nouvelle génération de filtre à veine cave. «Nous permettons ainsi au groupe de diversifier sa présence géographique dans ce domaine, en collaboration avec les équipes marketing en Allemagne et aux Etats-Unis. En outre, ce développement nous a aussi conduit à travailler avec des chirurgiens américains, tout au long du processus de R&D, pour valider nos concepts», raconte Sylvie Plumet. Ce dispositif médical pourrait ainsi, en fonction de la réponse du marché, conduire à la création de nouveaux emplois en France 11

12 UN IMPORTANT EFFORT DE FORMATION La directrice de Chasseneuil note également que la formation est un élément capital pour les employés du site français. «Si nous voulons rester compétitifs mondialement, il faut constamment faire évoluer nos collaborateurs. C est aussi important pour eux, au niveau personnel, de diversifier leurs activités en acquérant de nouvelles compétences». L an dernier les salariés du site on ainsi bénéficié de pas moins de heures de formation au total, soit plus de dix heures par personnes. Carte d'identité : Chasseneuil-du-Poitou Activité : Centre d excellence mondial du Groupe B. Braun pour les filtres à veine cave et les chambres implantables (notamment utilisées en chimiothérapie). Nombre de collaborateurs : 130, dont 70 en production et 15 en R&D. Exportation: 100 % pour les filtres et 70 % pour les chambres implantables. Volumes produits : chambres par an, filtres. Objectif de doublement entre 2010 et

13 UNE R&D NOURRIE PAR UN DIALOGUE CONSTANT AVEC LES SOIGNANTS (d après les interviews de Ghislaine Martin, Directrice des études cliniques, et Michel Fabre, Directeur du site de Saint- Jean-de-Luz) Lancée en Avril 2013 en France, la poche de recueil Flexima 3S, destinée aux personnes stomisées (dont une partie de l appareil digestif ou urinaire a été retiré par chirurgie) est emblématique de la façon dont B. Braun crée des innovations. Toujours avec un seul objectif : mieux répondre aux besoins des patients. «Tout commence par un dialogue avec les infirmières stomathérapeutes, qui connaissent le mieux les problèmes que peuvent rencontrer les patients, ou qu elles rencontrent elles-mêmes au cours des soins», explique Ghislaine Martin, directrice des études cliniques B. Braun Medical. «Les poches de stomie ont régulièrement évolué ces 30 dernières années. Malgré tout, il reste toujours des points d amélioration à apporter, avec pour préoccupations principales le confort et la sécurité, afin d éviter toute fuite de fèces ou d urine», rappelle la responsable. «Le 3S, c est pour Simple, Secure and Soft (Simple, sûr et souple)» ajoute-telle, résumant les caractéristiques du nouveau dispositif. CINQ ANS DE TRAVAIL, EN LIEN ETROIT AVEC LES SOIGNANTS Le développement de Flexima 3S a demandé plus de cinq ans de travail, afin d apporter plusieurs modifications par rapport aux précédents produits, avec l objectif d améliorer non seulement le confort mais aussi l ergonomie pour les patients. Cela s est traduit par le recours à un revêtement en non-tissé plus agréable au toucher et un matériau plus souple pour la poche elle-même. «Nous avons également travaillé sur la simplicité de la pose avec la conception d un nouveau système de pose avec un guide permettant une mise en place simple en trois étapes» poursuit Ghislaine Martin. La R&D a mis au point un système de trois boutons situés en haut du support qui verrouillent la pose. «Ce projet a impliqué un très grand nombre de compétences au sein de l entreprise et en particulier sur notre site de Saint-Jean-de-Luz, qui est centre d excellence mondial pour B. Braun en stomathérapie. En R&D bien sûr, mais aussi nos équipes sur le terrain qui font le relais avec les soignants; les affaires réglementaires qui assurent l homologation ; la production du site pour l industrialisation et la fabrication» indique Michel Fabre, directeur du site. «Chaque nouveau produit est une œuvre collective». LE CHOIX DU «MADE IN FRANCE» PAR UN GROUPE ALLEMAND Par ailleurs, les soignants consultés par B. Braun sont sollicités tout au long du projet de R&D. «Nous leur présentons les différents prototypes et solutions tout au long du développement, afin de les valider sur le terrain avec les personnes qui connaissent le mieux le quotidien des patients. De plus, elles ont une expertise approfondie de tout ce qui peut déjà exister sur le marché» explique Ghislaine Martin. 13

14 Conçu et déjà lancé en France, l appareillage Flexima 3S doit être commercialisé cette année au niveau mondial. Alors que ce produit va devenir une réalité commerciale au niveau international cette année, les équipes de Saint-Jean-de-Luz travaillent déjà aux innovations de demain. Car comme le relève Michel Fabre «il y a toujours des sources d améliorations, toujours de nouveaux projets en cours, car il n y a pas de solution qui corresponde à 100% des besoins des patients, d autant que nous travaillons pour le monde entier et que ces besoins varient en fonction des pays». Une recherche constante de challenges qui contribuent en grande partie à l intérêt que portent les collaborateurs de B. Braun à leur travail. L INNOVATION, CE N EST PAS QUE LA R&D PRODUIT Concevoir un nouveau produit, cela ne se limite pas à définir l objet en lui-même. «Un tel projet s accompagne aussi d importants efforts et d investissements dans de nouveaux procédés de fabrication, avec la mise au point de nouvelles machines, de nouvelles méthodes, l utilisation de nouveaux matériaux» explique Michel Fabre. Un ensemble de tâches pour lesquels le site cultive de nombreuses relations avec des entreprises locales, ainsi que des laboratoires universitaires. Si le dirigeant se félicite du soutien qu apporte le gouvernement à l innovation sur les produits par l intermédiaire du Crédit Impôt Recherche (CIR), il regrette que ce soutien ne concerne pas aussi l innovation dans les procédés de production, qui représente une part importante de l activité d investissement de B. Braun en France. Carte d'identité : Saint-Jean-de-Luz Activité : Centre d excellence mondial du Groupe B. Braun pour les poches de recueil (urines et fèces) pour patients stomisés. Nombre de collaborateurs : 225 Volume de production : 41 millions d unités par an Exportation : 60 % des volumes 14

15 175 ANS AU SERVICE DE L INNOVATION MEDICALE En 2014, le Groupe B. Braun fête ses 175 ans d existence. En effet, le 23 juin 1839, Julius Wilhelm Braun faisait l acquisition de la pharmacie Rosen, à Melsungen, qui conduisit plus tard à la création d une entreprise, B. Braun, qui est aujourd hui encore un groupe familial, non côté en bourse, qui compte 140 filiales dans plus de 60 pays et collaborateurs dans le monde. «Avec comme mot d ordre «175 ans au service de l innovation médicale», nous allons revenir tout au long de l année sur de nombreux exemples illustrant l innovation chez B. Braun» a expliqué Prof. Dr. Heinz- Walter Große, Président du Directoire du Groupe B. Braun. Si plusieurs produits à travers l histoire du Groupe sont la preuve de la façon dont B. Braun a contribué depuis 175 ans au progrès médical, «nous souhaitons inviter tous nos partenaires à retracer avec nous nos 175 ans d histoire, et surtout à regarder vers l avenir pour découvrir ensemble les nouvelles technologies de demain» conclue Prof. Dr. Große. 15

16 L HISTOIRE DE B. BRAUN EN FRANCE 1976 Acquisition des laboratoires Bruneau (sites de Nogent-le-Rotrou et Boulogne-Billancourt) Acquisition de Celsa LG, à Chasseneuil 1991 Intégration des Laboratoires Fandre dans le Groupe (Ludres) 1992 Acquisition de Biotrol (Saint-Jean-de-Luz) 1993 Acquisition de la Financière Médicale (Chaumont) 1999 Celsa et Biotrol fusionnent avec B. Braun Medical en France 2003 Acquisition de Référence Santé et des centres de dialyse RTS qui intègrent la division B. Braun Avitum 2007 Extension du site de Chaumont 2008 Création de la Fondation d entreprise B. Braun 2009 Extension du site de Nogent-le-Rotrou 2010 Acquisition de Suturex & Renodex, à Sarlat 2011 Extension du site de St-Jean-de-Luz 16

17 Suivez l actualité de B. Braun Medical : Contact presse : Cécile Gillet-Giraud B. Braun Medical SAS 204 avenue du Maréchal Juin Boulogne-Billancourt RCS Nanterre Le présent document, son contenu, et notamment les données institutionnelles, les informations, les marques et les logos qui y sont mentionnés sont la propriété exclusive de B. Braun. Document et photo non contractuels. 17

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

Constructions Cadolto.

Constructions Cadolto. La technologie de construction modulaire Cadolto La fascination de la construction modulaire Constructions Cadolto. Constructions Cadolto. La fascination de la construction modulaire La fascination de

Plus en détail

Seniors. La diversité fait la différence

Seniors. La diversité fait la différence Seniors La diversité fait la différence Edito 60 et + 45 et + 55 et + Seniors 50 et + Dans le cadre de l allongement de la vie en entreprise, encouragé par de récentes dispositions législatives, nous avons

Plus en détail

Éditorial. des ministres

Éditorial. des ministres PROJET STRATÉGIQUE Éditorial des ministres Nous avons souhaité fin 2012 que la douane établisse un projet stratégique à horizon 2018 afin qu elle poursuive son processus d évolution... Les principaux secteurs

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Une rencontre de haute précision

Une rencontre de haute précision Juillet 2015 ENDOCONTROL et Cm-CiC investissement Une rencontre de haute précision Créé en 2006, ENDOCONTROL est aujourd hui l un des leaders européens de l assistance robotique pour la chirurgie endoscopique.

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Solutions globales de codage

Solutions globales de codage Solutions globales de codage Solutions de codage du produit à la palette Dans le monde entier, les produits et technologies de Domino jouent un rôle essentiel dans le cycle de production. Nous travaillons

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

catégorie - développement rh

catégorie - développement rh Mise en œuvre d un outil de développement des compétences 360 Feedback au sein de l Université du Courrier du Groupe La Poste Marion TREMINTIN Diplômée d un DESS Gestion Stratégique des Ressources Humaines

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Savoir en permanence se réinventer.

Savoir en permanence se réinventer. DOSSIER DE PRESSE 2015 É D I T O Savoir en permanence se réinventer. C est le métier de nos clients. C est l ADN de Gravotech. Gravotech est leader dans la conception, la fabrication et la distribution

Plus en détail

Rapport Développement durable 2014. Bilan de l année 2013

Rapport Développement durable 2014. Bilan de l année 2013 Rapport Développement durable 2014 Bilan de l année 2013 Edito «L innovation responsable, clé de voûte d une adaptation pérenne de l entreprise face à un monde en mutation» B. Braun fête cette année ses

Plus en détail

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Communiqué de presse du lundi 12 mars 2012 PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars 2012 - A l heure des profonds

Plus en détail

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL)

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production dune entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) Les différents niveaux de la Délocalisation. Achats de matières premières ou de composants

Plus en détail

CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES

CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES CHOISISSEZ LA SéCURITé ET LA PERFORMANCE POUR L EXPLOITATION DE VOS CENTRALES EDF EN SERVICES, VOTRE PARTENAIRE POUR L EXPLOITATION-MAINTENANCE DES CENTRALES éoliennes ET SOLAIRES SUPERVISION 24H/24 +

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

clients. Selon une approche pragmatique, PRIOS Groupe cultive : L optimisation des processus

clients. Selon une approche pragmatique, PRIOS Groupe cultive : L optimisation des processus DOSSIER DE PRESSE prios groupe éditeur sectoriel Créée en 1990, La société PRIOS s est spécialisée dans deux activités principales : l agro-alimentaire et l équipement de la personne (gamme Estelle). Depuis

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique?

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? La chaîne d approvisionnement ne saurait plus fonctionner sans EDI. L enjeu est à présent d accélérer

Plus en détail

La reconnaissance mutuelle

La reconnaissance mutuelle La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Entente Québec-France Une nouvelle passerelle entre le Québec et la France L Entente Québec-France Introduction Lever les obstacles à l attraction

Plus en détail

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial Masterplan «Formation aux professions des soins» Newsletter 2 2014 Impressum SEFRI, janvier 2014 Publiée au format électronique en français et en allemand. Commande: www.sbfi.admin.ch/sante Editeur Éditorial

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Trophée contrat de génération

Trophée contrat de génération Trophée contrat de génération EDITION 2014 Entreprises de plus de 50 salariés -- 17 septembre 2014 -- Contact presse cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr Sommaire Qu est-ce que le contrat de génération?

Plus en détail

AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette

AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette Bienvenue chez AIG 2 AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette brochure une présentation de notre

Plus en détail

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP SILOG, éditeur & intégrateur d ERP silog.fr éditeur & intégrateur - Spécialiste en solutions ERP SILOG est un Groupe français, privé et indépendant, spécialisé dans l édition et l intégration de solutions

Plus en détail

Dossier de presse. Umalis Group : l innovation au service de l emploi

Dossier de presse. Umalis Group : l innovation au service de l emploi Dossier de presse Umalis Group : l innovation au service de l emploi Sommaire Table des matières Historique 3 Fondateur 3 Notre métier : le portage salarial, pour tous, partout 3 Christian Person, président

Plus en détail

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage»

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» DOSSIER DE PRESSE Nantes, le 15 janvier 2014 Sommaire I. 20 ans de croissance et d innovation

Plus en détail

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7 DOSSIER DE PRESSE finanzen.fr, la plate-forme de référence de mise en relation des internautes avec les professionnels de l assurance et de la finance. 2015 Sommaire Sommaire Présentation du groupe 3 fffinanzen.fr

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF 13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament N Djamena, 5 juin 2012 CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF Excellence, Monsieur le Président

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française?

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? La situation de l industrie française est préoccupante : nous accusons un retard d investissement de l ordre de 40

Plus en détail

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé Management Opérationnel Programme de Management Spécialisé ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab Augmentez vos marges CLOUD accus quidust, optatis suntiam, apiendit, ut alit libus, id unt quis et maximol escimil lanissum dis doles voluptaquis am, aut pa De la production à SOLUTION la gestion de projet

Plus en détail

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Version Février 2011 HARMONIE SOINS & SERVICES Sommaire général Un groupe

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

Institut de FORMATION

Institut de FORMATION Institut de FORMATION plaquette.indd 1 28/11/2012 20:52:47 edito L INSTITUT DE FORMATION J.LEPERCQ Fondé en 1946, l institut de formation est un établissement situé dans le centre ville, à taille humaine

Plus en détail

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum Comment utiliser Diap ORT? Deux entrées possibles Par le bouton «Diap ORT» : vous accédez à la 1ère page de la présentation de l établissement. Par les boutons thématiques

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens.

Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens. Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens. 02/csb csb /03 Présentation de la CSB Historique M. michel copreaux - Directeur Général Domaines métiers et expertises : moyens de paiement électroniques

Plus en détail

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie -Version FR Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie Communiqué de la Conférence des ministres européens chargés de l Enseignement supérieur,

Plus en détail

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres www.fayat.com/carrieres 137 rue du Palais-Galien - BP 90028-33029 Bordeaux Cedex - France Tél. : +33 (0)5 56 00 21 00 - Fax : +33 (0)5 56 51 60 47 Crédits photos : Bruno Levy REA ; Dominique Feintrenie

Plus en détail

Portfolio Boutique en ligne - Site internet

Portfolio Boutique en ligne - Site internet Portfolio Boutique en ligne - Site internet Sommaire PRÉSENTATION 3 l équipe 4 e-commerce 5 www.philibertnet.com 6 www.racing-equipements.com 7 www.lubuniversal.com 8 www.plugnplay.re 9 www.paroledesioux.com

Plus en détail

DISTECH CHD, l apprentissage

DISTECH CHD, l apprentissage Dossier de presse Avril 2011 DISTECH CHD, l apprentissage de la réussite! 30 ans d expertise au service des professionnels de la commercialisation de boissons. Contacts presse Isabelle Kohr François Weber

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

UNE INDUSTRIE QUI VALORISE LES COMPÉTENCES POUR RÉPONDRE À DES NORMES ÉLEVÉES

UNE INDUSTRIE QUI VALORISE LES COMPÉTENCES POUR RÉPONDRE À DES NORMES ÉLEVÉES DOSSIER ENTRETIEN D ÉDIFICES UNE INDUSTRIE QUI VALORISE LES COMPÉTENCES POUR RÉPONDRE À DES NORMES ÉLEVÉES PHOTO : SHUTTERSTOCK PAR DIEGO CERVO Par Charles Allain LE POINT DE VUE DE JEAN-YVES ROY, PRÉSIDENT

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

L innovation disruptive,

L innovation disruptive, Octobre 2013 une nécessité pour l industrie aéronautique Les constructeurs aéronautiques font face à une compétition technologique et commerciale toujours plus intense dans un environnement de complexité

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier.

Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier. Bourse Charles Foix GUIDE DU CANDIDAT avec le soutien de Préambule Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier. Il guide la réflexion des candidats vers

Plus en détail

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Sécurisation du circuit du médicament au Centre Hospitalier d ANNECY Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Dr Julien FIOT Praticien Hospitalier Maîtrise universitaire d études avancées

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux DOSSIER DE PRESSE Services de change et de gestion des paiements internationaux Janvier 2014 Fiche d identité de FX4Biz Date de création 2012 : FX4Biz Belgique Type de société SA de droit Belge au capital

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Votre partenaire idéal

Votre partenaire idéal Technologie Partenaire Votre partenaire idéal Avnet Supply Chain Solutions Nos partenaires 2 Avnet Supply Chain Solutions Votre partenaire idéal Confiez votre logistique à un spécialiste Dans l environnement

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Aqualux International. Composants et équipements pour piscine & spas. Traitement de l eau

Aqualux International. Composants et équipements pour piscine & spas. Traitement de l eau Aqualux International Composants et équipements pour piscine & spas. Traitement de l eau 1 Aqualux International Au coeur des piscines de qualité Concepteur-producteur de matériels de piscine, spas et

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

L industrie du médicament m une mission de santé,

L industrie du médicament m une mission de santé, L industrie du médicament m : une mission de santé, des métiers m passionnants Dr Sophie Ravoire SR Consulting Présidente de la Commission Formation de l Alliance pour la Recherche et l Innovation des

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS DES INTÉRÊTS BIEN COMPRIS La Banque Neuflize OBC a tissé, au fil des ans, des relations privilégiées et harmonieuses

Plus en détail

1.Quelles études après un Bac L? 2.Quelles études après un Bac ES? 3.Quelles études après un Bac S?

1.Quelles études après un Bac L? 2.Quelles études après un Bac ES? 3.Quelles études après un Bac S? Des pistes après le BAC 1.Quelles études après un Bac L? 2.Quelles études après un Bac ES? 3.Quelles études après un Bac S? Lycée Municipal d Adultes www.lyceedadultes.fr 1.Quelles études après un Bac

Plus en détail