Synthèse des interventions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse des interventions"

Transcription

1 Imaginons ensemble la logistique de l'axe Seine comme gisement de performance de l'industrie française Jeudi 2 octobre Rouen Synthèse des interventions 1

2 Jean-Claude DELEN, Senior Executive Vice President, DHL Global Forwarding Benelux & France L'avenir de la logistique à l'horizon 2050 Jean-Claude Delen propose une analyse des grandes tendances de la filière logistique, selon lui à un moment clé de son évolution, et envisage les facteurs qui dès aujourd'hui préparent le visage de la logistique à mi-parcours du 21ème siècle. Qui peut prévoir à quoi ressemblera la logistique de demain, a fortiori si ce demain a pour horizon 2050? Grâce à son expertise globale et à la vision stratégique et prospective du déploiement de ses activités mondiales, le numéro un du transport et de la logistique est à la pointe de l'analyse des tendances de la filière. Ses observations au niveau de l'ensemble des grandes zones de la planète conduit le géant à dégager de grandes tendances pour le moyen-terme, voire des intuitions pour le plus long-terme. Sans prendre de longue vue, les facteurs actuels liés à la mondialisation provoquent déjà un glissement des centres économiques d'activités vers l'asie où la démographie et le phénomène d'urbanisation bouleversent les équilibres d'échanges existants. Par ailleurs, l'e-commerce se substitue au commerce traditionnel, contribuant à une plus grande complexité de la logistique, notamment celle du «dernier kilomètre», de plus en plus cruciale. Dans un même temps, l'émergence de nouvelles technologies se répercute sur les solutions logistiques soumises à la pression croissante du respect de l'environnement. Nouveaux marchés, nouveaux acteurs, nouveaux outils et... révolution! Le transport intercontinental change de visage avec des flux croissants vers l'amérique et l'asie, les marchés émergents étant le principal vecteur de croissance de la logistique internationale. L'aviation express augmente ses parts de marchés en volume dans les opérations de transport tandis que le fret aérien perd du terrain au profit des flux maritimes. Dans ce contexte, de nouveaux acteurs globaux émergent, principalement incarnés par les géants du e- commerce : la logistique et la supply chain s'adaptent et multiplient les interconnexions pour répondre aux volumes des centres d'expéditions et de retours de marchandises (ces derniers, gratuits pour l'acheteur, concernent 80 % des envois d'amazon! ). 2

3 Les modes de transport traditionnels sont soumis à cette forte pression globale : la route reste un mode incontournable et la tendance semble indiquer une évolution prévisible vers des flottes de véhicules autonomes (self driving trucks sur autoroute). Le fer, moins flexible, fait preuve de fiabilité sur des trajets ultra-longs, à l'instar de la voie ouverte entre la Chine centrale et l'allemagne. Le fluvial joue la carte de la fiabilité et de l'éco-responsabilité tandis que les zones urbaines voient fleurir des solutions propres de distribution. D'autres modes de niche (ballons dirigeables pour l'accès à des zones en déficit d'infrastructures, drones pour des livraisons précises) sont actuellement à l'étude ou en développement. Jean-Claude Delen prédit une révolution mondiale encore plus forte que celle liée à Internet avec la généralisation de l'imprimante 3D dont le CA quadruplera d'ici 2020 (5,2 M $). La logistique se trouvera totalement bouleversée par ce modèle de production à la demande, simple, duplicable à l'infini et qui régionalisera les schémas logistiques. L'explosion de la livraison du dernier kilomètre sera alors inéluctable. 3

4 Jérôme VERNY, Directeur scientifique, MOBIS-NEOMA BS La logistique, source de performance industrielle La puissance publique s'empare enfin de la logistique sous l'impulsion de la Commission Nationale des Services présidée par le Ministre de l'economie. A la clé, une reconnaissance de la logistique et de la supply chain comme facteur d'innovation et de croissance de l'industrie. Mise en place en juin 2013, la Commission Nationale des Services (CNS) s'est dotée d'une section thématique logistique & supply chain dont la mission est d'élaborer une feuille de route assortie de propositions d'actions au Ministre de l'economie. Les grands objectifs sont l'emploi, la promotion des bonnes pratiques et l'élaboration de recommandations aux pouvoirs publics dans une perspective de redynamisation industrielle. La logistique, comme fonction nécessaire à toute entreprise, y gagne une place de choix en matière d'innovation et de potentiel de performance et donc de développement économique. Les travaux de la section thématique concernent la promotion de la logistique et de la supply chain (auprès du grand public et des élus), l'harmonisation des fonctions logistiques (en travaillant notamment sur une terminologie commune), la connexion des logistiques entre elles, une nouvelle façon de penser l'organisation logistique (au regard des évolutions des besoins de marchés), la promotion de l'innovation et de sa mise à disposition des entreprises. D'ores et déjà, trois actions à court-terme ont été identifiées : promotion de la logistique française lors de la SITL 2014 ; lancement d'un groupe de travail sur le véhicule électrique pour les livraisons urbaines ; promotion très large de la participation française aux jeux sérieux (serious games) en logistique. Début 2015, les premiers états généraux de la logistique et de la supply chain conforteront l'ampleur des actions au niveau national. 4

5 Une chance pour l'axe Seine Dans le contexte de la globalisation, l'axe Seine doit bénéficier pleinement des solutions que la logistique peut déployer au service de la performance industrielle. Les ports maritimes et le transport fluvial jouent en effet un rôle croissant et la Seine relie le monde au premier marché de consommation français. A ce stade, quelle place la logistique et les ports fluviaux peuvent-ils prendre entre les ports maritimes et l'industrie et dans quelle mesure la logistique peut-elle servir de levier de croissance de l'industrie? L'enjeu pour l'axe Seine est de miser sur la décarbonisation des modes de transport tout en misant sur la présence des filières automobile et énergétiques présentes sur son territoire, d'autant que la région Haute-Normandie est déjà n 1 en France en matière de proportion des entreprises logistiques dans le tissu économique. Cette présence est d'autant plus positive qu'elle peut contribuer à accompagner les industries dont le poids en matière d'emploi régional a beaucoup diminué depuis Afin de trouver des moyens de soutien et de reconquête, la CNS propose de construire des bases de connaissance en vue de mesurer le poids et l'évolution de la logistique sur l'axe Seine ainsi que de miser sur le développement des services, beaucoup moins coûteux que la réalisation d'infrastructures (dans un contexte de pénurie d'argent public). Jérôme Verny souligne le rôle du cluster industrialo-portuaire pour apporter de la valeur aux importations/exportations et pour contrôler les flux (à l'instar du groupement Vialog qui fédère le savoir-faire d'entreprises normandes en matière de logistique et de sous-traitance industrielle). La «différenciation retardée» (une organisation de la production visant à finaliser le produit d'import au plus près de son marché de consommation) peut contribuer à accroître la valeur ajoutée apportée par une plate-forme logistique. La création de plates-formes par familles de produits est également souhaitable. Toutes ces initiatives s'inscrivent dans le cadre des projets et travaux menés par les acteurs régionaux comme ou LSN et doivent bénéficier du soutien pérenne de la puissance publique, pour l'heure sans faille tant au niveau européen que national ou régional. 5

6 Table ronde Jean-Philippe LAILLÉ, Directeur Site industriel et portuaire, RUBIS Terminal (76) Georgina SORESCU-HINGUE, Responsable moyens logistiques et transport, FRANCE BOISSONS Alain BIGOT, Directeur Logistique Achats, Robert BOSCH, Mondeville (14) Jean-Claude DELEN, Senior Executive Vice President, DHL Global Forwarding Benelux & France Jérôme VERNY, Directeur scientifique, MOBIS-NEOMA BS Une décennie charnière pour la logistique Plusieurs professionnels de la logistique croisent leurs regards pour dresser un diagnostic sur les enjeux de la logistique en ce milieu de décennie. Les acteurs de la logistique sont-ils condamnés à naviguer à vue? Le contexte de bouleversement des flux et des marchés, au niveau local comme mondial, et les évolutions réglementaires soudaines, difficilement compatibles avec les cycles propres aux entreprises de la logistique et notamment du transport, condamnent apparemment les acteurs à des exercices d'anticipation proches du pari. Jean-Claude DELEN constate que les logisticiens doivent plus que jamais se mettre au diapason des besoins des marchés et des industriels dans une décennie qui selon lui prépare l'avènement d'une révolution (de la) logistique* : les cycles de plus en plus rapides conduisent les opérateurs à s'adapter de plus en plus vite tout en se préparant à un retour vers la proximité des marchés. Pour Jérôme VERNY, un phénomène de relocalisation de l'industrie en Europe (backshoring), lié aux coûts 6

7 croissants de la main d'œuvre chinoise, renforce cette tendance. Parallèlement, le modèle de différenciation retardée* est une opportunité de création de valeur ajoutée au plus près des marchés de consommation, même si ce modèle a pour limite un manque de visibilité potentiellement dissuasif au regard des investissements que devraient nécessairement consentir les plates-formes logistiques. Le directeur scientifique, qui participe à la Commission Nationale des Services en sa section logistique et supply chain, encourage néanmoins la réflexion pour créer des emplois et protéger les métiers de la logistique qui accompagneront la différenciation retardée. La logistique, gisement de productivité Alain BIGOT démontre par l'expérience que la prise en compte de la logistique comme fonction stratégique au sein d'une entreprise industrielle contribue à l'élévation de sa performance globale et permet de se maintenir compétitif par rapport aux établissements comparables situés dans des pays à moindre coût de main d'œuvre. La refonte totale de l'organisation de la supply chain de Robert Bosch à Mondeville a stimulé l'efficience du site (avec un taux de service de 99,6 %) et la réduction de ses coûts (la logistique représentant seulement 5 % du CA). Une logistique intégrée est donc un facteur de compétitivité par rapport à des pays n'ayant pas encore détecté le potentiel de la supply chain. Pour y parvenir, le directeur Logistique Achats mise sur l'anticipation des marchés, n'hésitant pas à promouvoir un nouveau type de fonction à travers le métier de prévisionniste (en matière de stocks, de flux...). Démonstration est ainsi faite que la logistique comme gisement de productivité peut sensiblement améliorer la rentabilité des industriels : à ces derniers de prendre conscience de l'enjeu stratégique des fonctions logistiques. Dépasser les contraintes L'impact des réglementations notamment en matière de respect de l'environnement est une contrainte bien connue de tous les acteurs de la logistique. Les entreprises de transport, quelle que soit leur taille, doivent gérer le renouvellement rapide (à l'échelle du cycle des entreprises) de leurs flottes, l adaptation des conducteurs, les obligeant à anticiper parfois des prises de décision en prévision de renforcements probables des règles. Georgina SORESCU-HINGUE illustre la vision nécessairement prospective que doivent avoir les entreprises : France Boissons a décidé de remplacer en 2017 la moitié de ses camions par des véhicules aux normes EURO 6, notamment au regard des mesures draconiennes à Paris pour limiter l'impact de la circulation en ville (pollution aérienne, sonore et même visuelle). Dans ce contexte, la responsable moyens logistiques et transport confie son enthousiasme pour la solution de Base Intelligente de Logistique**. Être réactif ne suffit plus : les opérateurs doivent être en avance, avec la dose de risque que cela suppose. Jean-Phillipe LAILLÉ constate quant à lui le hiatus entre d'une part la nécessité pour les activités industrielles et leur dimension logistique à s'inscrire dans le long-terme et, d'autre part, les préoccupations court-terme des élus et décideurs : le manque de connaissance de ces derniers vis-à-vis de la dimension logistique se traduit par des décisions en faveur de «moins de nuisances», mais souvent contreproductives écologiquement voire au détriment de l'économie et de l'emploi. Jérôme VERNY espère que l'étanchéité entre décideurs publics et acteurs économiques s'estompera à la faveur des premiers états généraux de la logistique début 2015 et que la dimension transport sera intégrée à un niveau collaboratif plus élevé. En fin d'échange, tous soulignent l'importance de la formation initiale et continue, y compris à l'aide de jeux sérieux, en favorisant l'alternance en entreprise où s'exprime la réalité logistique. Les organismes comme 7

8 l'aslog ou les Clubs logistiques qui ressentent et analyses les besoins, peuvent y participer en élaborant et mettant à disposition des modules spécifiques qui permettent d'accompagner la mise en œuvre des projets au sein des organisations et entreprises. Pour conclure, Alain VERNA, président de LSN, encourage le rapprochement des mondes de l'industrie et de la logistique et voit sur l'axe Seine un potentiel de gisement de performance dans lequel flexibilité, traçabilité et taux de service seront les maîtres mots. Pour y parvenir, il préconise plus d'interopérabilité entre les systèmes et le développement de l intermodalité sans négliger le portage politique indispensable à la réussite d'une vraie ambition logistique au service de l'industrie. * voir les interventions de ces deux orateurs ** plus d'informations sur le lien bil.libner.com 8

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Votre supply chain possède-t-elle les atouts nécessaires pour faire prospérer votre entreprise? Faites le test. Planification et optimisation

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 9 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Plus en détail

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5 Les hommes et les femmes de Bessé sont des experts ultra-spécialisés dans la gestion des risques et des assurances des entreprises. Plus que simples courtiers, leur métier est centré sur le conseil sur-mesure

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

COMMENT LE GROUPE TELEMARKET OPTIMISE LES

COMMENT LE GROUPE TELEMARKET OPTIMISE LES COMMENT LE GROUPE TELEMARKET OPTIMISE LES PERFORMANCES DE SON SERVICE CLIENT GRACE A LA SOLUTION PIVOTAL CRM DE CDC SOFTWARE TEMOIGNAGE UTILISATEUR Objectifs : Dans le cadre d un projet de refonte de son

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

La loi NRE. Article 116

La loi NRE. Article 116 La loi NRE La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel

Plus en détail

DE LA RgPUBLIQUE FRAN^AISE. Mandature 2010-2015 - Seance du 14 avril 2015

DE LA RgPUBLIQUE FRAN^AISE. Mandature 2010-2015 - Seance du 14 avril 2015 2015-09 NOR : CESL1500009X Lundi 27 avril 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RgPUBLIQUE FRAN^AISE Mandature 2010-2015 - Seance du 14 avril 2015 REVOLUTION NUMERIQUE ET ävolutions DES MOBILITES INDIVIDUELLES ET

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Quels progrès dans le développement des composants icargo?

Quels progrès dans le développement des composants icargo? News letter n 5 Juin 2013 Editorial Erick Cornelisse icargo est un projet de l'union européenne du septième programme-cadre qui vise à faire progresser et à étendre l'utilisation des TIC pour soutenir

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

SafeNet La protection

SafeNet La protection SafeNet La protection des données La conception à l'action, SafeNet protège intelligemment les informations pendant tout leur cycle de vie Les informations peuvent faire progresser votre activité, mais

Plus en détail

APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE

APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE PRÉVUS À L'ARTICLE L. 221-7 DU CODE DE L'ÉNERGIE 1/10

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 1 I- Introduction I- I Historique de la veille S informer est

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions.

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions. En 2014, la formation professionnelle initiale accueille près de 82 000 apprenants sur l ensemble du territoire régional. Ce sont autant de parcours que la Région vise à soutenir en inscrivant les trajectoires

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Evaluation des projets de logistique urbaine

Evaluation des projets de logistique urbaine Evaluation des projets de logistique urbaine FRELON, Semaine ATHENS Ecole des Mines, Paris le 15 Mars 2011 Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon Contexte Aucune

Plus en détail

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser 2 PLAN : 1 ère Partie : L information : un outil de gestion stratégique

Plus en détail

Systèmes Dynamiques. making workspace work

Systèmes Dynamiques. making workspace work Systèmes Dynamiques making workspace work Systèmes dynamiques systèmes de stockage avec élévateur LISTA Optimiser l'espace, optimiser le temps, optimiser les coûts Une technique de stockage rationnelle

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/102 DÉLIBÉRATION N 09/055 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Vendredi 29 novembre 2013 Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Plus de 133 millions d'euros seront consacrés dans les cinq années à venir au déploiement du Très Haut Débit sur le territoire

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014

Plus en détail

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement?

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? Terminale Enseignement spécifique de SES Devoir type bac DISSERTATION Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? DOCUMENT 1 :

Plus en détail

et les qualifications des chefs d entreprises

et les qualifications des chefs d entreprises Règles et conditions d accès à la profession et les qualifications des chefs d entreprises et des conducteurs professionnels Barcelone, 7 mai 2014 Blagoja Jovanovski IRU Academy Transport routier et croissance

Plus en détail

FORMATIONS CONTINUES PORTUAIRES

FORMATIONS CONTINUES PORTUAIRES FORMATIONS CONTINUES PORTUAIRES SÉMINAIRES MANAGEMENT 2009 L'IPER est un institut de formation portuaire unique en son genre. Toute entreprise vit et évolue grâce au savoir-faire de ses personnels. La

Plus en détail

L après ETEBAC et le SEPA

L après ETEBAC et le SEPA L après ETEBAC et le SEPA CODINF 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codinf@codinf.fr N TVA CEE : FR 17 481 350 700 2 Pour y voir plus clair, vous

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison WWW.ZETES.COM ALWAYS A GOOD ID Donnez une nouvelle dimension à vos services de preuve de livraison Que vous soyez une entreprise de transport

Plus en détail

"Les Suisses séduits par la mobilité électrique" Résultat d'un sondage en ligne de l'académie de la mobilité

Les Suisses séduits par la mobilité électrique Résultat d'un sondage en ligne de l'académie de la mobilité Communiqué de presse "Les Suisses séduits par la mobilité électrique" Résultat d'un sondage en ligne de l'académie de la mobilité Berne, 27 mai 2010. Au printemps 2010, l'académie de la mobilité a lancé

Plus en détail

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Forum CXP Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Pour la 10 ème édition du Forum, le CXP s interroge : Quel sera votre SI dans 10 ans? PILOTER, TRANSFORMER, OPTIMISER : une journée pour

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional Avec, chaque année, 15 millions de touristes accueillis et près de 100 millions de nuitées enregistrées, le Languedoc-Roussillon est la 4 ème région touristique française en terme de fréquentation et d'emplois

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Succursale Auto Hall à Marrakech

Succursale Auto Hall à Marrakech Succursale Auto Hall à Marrakech DOSSIER DE PRESSE JEUDI 27 MAI 2004 Voitures Véhicules utilitaires Véhicules industriels Matériel agricole Engins de Travaux Publics p l u s d e s e r v i c e s à p r o

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. GÉNÉRALE TD/B/COM.3/EM.10/2 1er novembre 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL)

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production dune entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) Les différents niveaux de la Délocalisation. Achats de matières premières ou de composants

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Favoriser la croissance verte à l aide des brevets

Favoriser la croissance verte à l aide des brevets Favoriser la croissance verte à l aide des brevets journée luxembourgeoise de la propriété intellectuelle Roberto d Erme IPR Legal Advisor European IPR Helpdesk ANNÉE 1865 Sir William Stanley Jevons -

Plus en détail

Action pour des "centres d'excellence" de dimension européenne

Action pour des centres d'excellence de dimension européenne Action pour des "centres d'excellence" de dimension européenne I - Qu'entend-on par centres d'excellence en RDT? Il s'agit d'une notion intuitive difficile à définir... Dans quasiment tous les domaines

Plus en détail

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chain de demain

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chain de demain Quels développements logistiques de l Axe Seine? Présentation de Nov@log, pole de compétitivité logistique Hugues Valenton (Directeur Général) Club logistique de Seine & Marne, le 22 juin 2010 Imaginons

Plus en détail

Simplifier la gestion de l'entreprise

Simplifier la gestion de l'entreprise Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Objectifs Simplifier la gestion de l'entreprise Optimiser la gestion et assurer la croissance de votre PME Optimiser la gestion et assurer

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre 1 INTECH, GRENOBLE, 12/01/2010 Patrick MOREAU patrick.moreau@inria.fr Direction du Transfert et de l Innovation

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

LIVRE BLANC. Feuille de route pour un espace européen unique des transports Vers un système de transport compétitif et économe en ressources

LIVRE BLANC. Feuille de route pour un espace européen unique des transports Vers un système de transport compétitif et économe en ressources FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 28.3.2011 COM(2011) 144 final LIVRE BLANC Feuille de route pour un espace européen unique des transports Vers un système de transport compétitif et économe

Plus en détail

Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu

Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu P a g e 1 1 ère réunion du Conseil régional de Bretagne Avril 2015 Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu Mise en œuvre de la SRDEII : accélérer

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

Découvrir rapidement la création d'une entreprise

Découvrir rapidement la création d'une entreprise Découvrir rapidement la création d'une entreprise Pour construire un projet de création d'entreprise et augmenter ses chances de succès, il est recommandé d'agir avec méthode en respectant des étapes chronologiques.

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ----------------------

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- Direction de la Recherche et de la Statistique APPUIS

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain Débat public autour du grand canal 9 Décembre 2009, Le Havre Hugues Valenton, directeur général Nov@log et Logistique-Seine-Normandie Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS)

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Exposé succinct I. Introduction II. Objet de la gestion des données du secteur des transports III. Efforts passés et présents par le SSATP

Plus en détail

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 24 avril 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Publication d un «mode d emploi sur les achats socialement responsables»..... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le système de management environnemental

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

Centrale des crédits aux particuliers

Centrale des crédits aux particuliers Bruxelles, 23 octobre 2013 Camille DÜMM Rôle et intérêt de la CCP La CCP est-elle le remède miracle? NON La CCP peut-elle empêcher les défauts de paiement? NON La CCP peut-elle faire disparaître le surendettement?

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Partie 1 : Évaluer le marché

Partie 1 : Évaluer le marché Partie 1 : Évaluer le marché 1.1 Établir un diagnostic de ces 2 segments. Conclure Remarques préliminaires : Forces : Faiblesses : utiliser la matrice SWOT la conclusion doit tendre vers un élargissement

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1 PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1. LE RENFORCEMENT DE LA COMPLEMENTARITE DES ACTIVITES AGRICOLES ET D'ELEVAGE, UN LEVIER VITAL POUR

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés

Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés Consortium ESAA- entreprises 3 Juin 2015 PARTAGE D EXPERIENCE DE LA TRANSFORMATION DIGITALE DANS LE SECTEUR DES ASSURANCES

Plus en détail