Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres"

Transcription

1 Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres

2 Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants concernés et lucides 3. Des épargnants exigeants, en quête de repères Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Sondage TNS Sofres Natixis Épargne Financière 2009 Frédéric CHASSAGNE Directeur Conseil TNS Sofres Claude FORGET Directeur Général adjoint Natixis Epargne Financière 26 mai 2009

3 Fiche technique Étude réalisée par TNS Sofres pour Natixis Epargne Financière Echantillon National, 1000 Français représentatifs des ans, détenant plus de de placements financiers* décisionnaires dans la gestion de leurs placements Recueil Enquête par téléphone (système CATI) du 16 au 21 mars 2009 * Comptes ou livrets d épargne, PEL, CEL, Assurance vie, valeurs mobilières (hors dépôt à vue) > 3

4 Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements

5 Priorité absolue à la sécurité, exacerbée avec la crise De manière générale, parmi ces différents profils d épargnant, duquel vous sentez-vous le plus proche? Vous préférez placer Une part importante sur des placements risqués et le reste sur des placements sûrs 2% NR 1% Une petite partie sur des placements risqués et le reste sur des placements sûrs 31% Épargne > 35K : 42% Hommes : 39% Toute votre épargne sur des placements sûrs 66% Épargne < 35K : 75% Femmes : 77% 5

6 Perception accrue du risque pour les placements liés à la Bourse, mais pas seulement D après ce que vous en savez, diriez-vous que chacun des placements suivants est un placement très risqué, assez risqué, peu ou pas du tout risqué? Actions en direct NSP Pas du tout risqué Peu risqué Assez risqué Très risqué Pas risqué 5% 1% 4% 4% 38% 53% Risqué 91% +++ SICAV/FCP en actions 11% 5% 1% 10% 52% 32% 84% PEA Plan Epargne en Actions SICAV monétaires / FCP monétaires Contrats d'assurance vie multisupport 21% 30% 48% 4% 3% 3% 18% 5% 6% 24% 6% 42% 48% 47% 40% 28% 18% 8% 76% 65% 48% ++ Risque Obligations, emprunts d'etat 50% 6% 11% 39% 33% 11% 44% + FCP à capital garanti 62% 6% 10% 52% 26% 6% 32% Contrat d'assurance vie en euros 79% 3% 23% 56% 15% 3% 18% - Comptes ou livrets d'épargne 97% 57% 40% 3% 3% 6

7 Pour choisir un placement financier aujourd hui, attentes maximales de sécurité, liquidité mais aussi de simplicité / facilité à comprendre le produit Aujourd hui, si vous deviez faire un placement financier, dites-moi pour chacun des critères suivants, s il serait pour vous un critère prioritaire, important mais pas prioritaire, secondaire ou sans importance? Sans importance Secondaire Important mais pas prioritaire Prioritaire Au moins important Le fait que ce soit un placement sûr, ne présentant aucun risque sur votre capital 1% 4% 30% 65% 95% Disponibilité des fonds investis 2% 7% 45% 46% 91% Simplicité, facilité à comprendre le placement 1% 8% 47% 44% 91% Frais 2% 7% 50% 41% 91% Perspectives de gain sur le placement 1% 9% 52% 38% 90% Avantages fiscaux 3% 13% 50% 34% 84% > Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 7

8 Au «hit parade» des intentions de placements, si les plus sûrs arrivent nettement en tête, on note une ouverture à l égard d un risque «maîtrisé» Aujourd hui, si vous aviez de l argent à placer, sur quels placements investiriez-vous en priorité? (plusieurs réponses possibles) Comptes ou livrets d'épargne 85% Risqué 3% Contrat d'assurance vie en euros 56% 18% Fonds Communs de Placement à capital garanti Contrats d'assurance vie multisupport, c'està-dire investi à la fois en euros et en UC PEA SICAV/FCP obligations, ou comportant majoritairement des obligations SICAV monétaires / FCP monétaires 32% 28% 19% 12% 11% 32% 48% 76% Nd 65% Risque Actions en direct SICAV/FCP actions ou comportant majoritairement des actions Obligations en direct 10% 9% 7% Moyenne : 2,8 type de placements 91% 84% 44% 8

9 Sentiment d opportunités boursières : 3 épargnants sur 10 considèrent que c est un «bon moment» pour investir sur des placements financiers liés à la Bourse En pensant au contexte économique actuel, diriez-vous que c est plutôt un bon moment ou plutôt un mauvais moment pour investir en Bourse ou sur des placements financiers liés à la Bourse (SICAV / fonds communs de placement)? NSP 2% Plutôt un bon moment 30% Plutôt un mauvais moment 68% Détenteurs valeurs mobilières : 44% Détenteurs d actions : 50% Cadres et prof. intellectuelles sup.: 48% Epargne > 35K : 39% Hommes : 36% 9

10 L exemple des fonds à capital garanti 71% des épargnants savent que ce sont des fonds dont le capital est garanti à condition de les garder pendant une durée déterminée 66% pensent que ce sont des placements investis en Bourse 33% estiment que c est un placement fait pour eux Jugé plutôt intéressant par 2/3 Ce type de placement vous paraît-il très, assez peu ou pas du tout intéressant? Peu intéressant 28% Pas du tout intéressant 9% Pas intéressant : 37% Très intéressant 8% Intéressant : 63% et qui semble fait pour eux pour 1/3 D après ce que je vous ai décrit, les fonds à capital garanti vous semblent-ils être un placement fait pour vous? NSP 1% Oui 33% Détenteurs de val.mobilières 41% Assez intéressant 55% Non 66% 10

11 Des épargnants concernés et lucides

12 La gestion de ses placements financiers intéresse aujourd hui fortement les épargnants 4 sur 10 se déclarent très concernés De manière générale, diriez-vous que la gestion de vos placements financiers est un sujet qui vous intéresse beaucoup, un peu, pas vraiment ou pas du tout? Pas Pas du tout vraiment 3% Pas intéressé : 12% 9% Beaucoup 40% Epargne > 50K : 49% Détenteurs de Val. mobilières : 50% Hommes : 46% Un peu 48% Intéressé : 88% 12

13 Un intérêt qui se traduit dans le suivi du portefeuille Sans excès toutefois! Environ 1/3 le suit de façon régulière et attentive Je vais vous citer différentes manières de suivre les placements financiers. Vous me direz celle qui vous correspond le mieux. Entre ces 3 attitudes, diriez-vous plutôt que vous suivez vos placements financiers...très rarement, par exemple uniquement lorsque vous recevez vos relevés 35%...de manière régulière et attentive 31%...de temps en temps, mais pas de manière régulière 34% Epargne > 150K : 50% Détenteurs d actions en direct : 42% Très intéressés par la gestion : 56% 65% des épargnants suivent leurs placements 13

14 En dehors des comptes ou livrets d épargne, une connaissance somme toute limitée des placements financiers A peine 1/3 a le sentiment de savoir ce que sont les SICAV/FCP Avez-vous le sentiment de connaître très bien, assez bien, assez mal ou très mal chacun des placements suivants? NSP Très mal Assez mal Assez bien Très bien Comptes ou livrets d'épargne Connaît mal 7% 1% 6% 55% 37% Connaît bien 93% Contrat d'assurance vie 35% 9% 26% 49% 16% 65% 81 % des détenteurs AV vs 40% non détenteurs PEA Plan Epargne en Actions 59% 26% 33% 30% 11% 41% 76 % détenteurs actions SICAV / Fonds communs de placement 69% 33% 36% 25% 6% 31% 61 % détenteurs OPCVM vs 21% non détenteurs 14

15 Des épargnants exigeants, en quête de repères

16 Face au choix et à la décision, des épargnants pas toujours à l aise Quand vous choisissez un placement financier en dehors d un compte ou livret d épargne, - c est-à-dire par exemple une assurance-vie, PEA, SICAV / Fonds Commun de Placement ou actions en direct - diriez-vous que vous êtes Pas du tout à l'aise 7% Très à l'aise 8% Pas à l'aise : 44% Hommes : 63% A l'aise : 56% Détenteurs d actions : 66% Épargne > 150K : 74% Pas très à l'aise 37% Plutôt à l'aise 48% Base : Détenteurs de placements autres que comptes ou livrets (n=710) 16

17 Aujourd hui, les épargnants souhaiteraient être mieux formés pour les aider à bien choisir et gérer leurs placements financiers Une «mission» prioritaire auprès des plus jeunes et des plus modestes D une manière générale, aimeriez-vous être mieux formé pour vous aider à bien choisir vos placements financiers et gérer votre portefeuille? Non : 37% non, pas du tout 8% oui, tout à fait 29% non, pas vraiment 29% oui, plutôt 34% Oui : 63% ans : 72% Ouvriers : 71% Détenteurs d actions : 71% S intéressent beaucoup à la gestion de ses placements : 71% 17

18 Les établissements financiers apparaissent comme les plus légitimes pour jouer un rôle de pédagogie Différents acteurs peuvent avoir un rôle de pédagogie et de formation sur les placements financiers auprès des épargnants. Personnellement, diriez-vous que chacun des acteurs suivants joue actuellement un rôle très, assez, peu ou pas du tout important auprès d épargnants comme vous. NSP Pas du tout important Peu important Assez important Très important Pas important Important Banques ou compagnies d'assurance (via conseiller, site Internet) 36% 1% 13% 23% 45% 18% 63% Presse quotidienne ou mag. spécialisée (rubriques sur Bourse et placements) 47% 2% 20% 27% 43% 8% 51% Sites Internet spécialisée ou comportant des rubriques sur Bourse et placements 54% 5% 29% 25% 32% 9% 41% Radio, télé 71% 28% 43% 25% 4% 29% 18

19 Si le conseiller remplit dans l ensemble un rôle d information et d accompagnement, celui-ci pourrait être renforcé, notamment sur le choix des placements Aujourd hui, personnellement, diriez-vous que votre conseiller financier Non, pas du tout Total Non Non, pas vraiment Oui, plutôt Oui, tout à fait Total Oui Tient bien compte de votre profil d'épargnant 24% 1% 8% 16% 40% 35% 75% vous aide à bien comprendre les caractéristiques, la composition des placements 32% 1% 8% 24% 41% 26% 67% vous informe bien sur les différents placements 34% 1% 11% 23% 40% 25% 65% vous donne suffisamment d'explications sur les niveaux de frais (droits d'entrée, frais de gestion) 35% 1% 9% 26% 35% 29% 64% vous donne suffisamment d'explications sur les perspectives de gains de chaque placement 36% 1% 8% 28% 38% 25% 63% vous donne suffisamment d'explications sur les risques potentiels de chaque placement 40% 1% 10% 30% 37% 22% 59% Sait adapter ses conseils face à la situation actuelle de crise financière / boursière 37% 6% 12% 25% 37% 20% 57% 19

20 Une «feuille de route» claire pour les établissements et les conseillers : pédagogie, accompagnement de la décision, notamment sur les frais et les risques potentiels Si vous deviez choisir un placement financier aujourd hui, serait-ce pour vous indispensable, important mais pas indispensable, secondaire ou sans importance, que votre conseiller financier vous Sans importance Secondaire Important mais pas indispensable Indispensable Au moins important Donne davantage d'explications sur les niveaux de frais (droits d'entrée, frais de gestion) 2% 4% 28% 66% 94% Donne davantage d'explications sur les risques potentiels de chaque placement 4% 4% 27% 65% 92% Donne davantage d'explications sur les perspectives de gains de chaque placement 4% 7% 39% 50% 89% Aide à comprendre les caractéristiques, la composition des placements 4% 8% 39% 49% 88% Donne des informations précises et complètes sur les différents placements 5% 13% 41% 41% 82% 20

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise?

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? Critères de choix et perception des produits d épargne 17 novembre 2009 Contacts BVA Xavier PACILLY xavier.pacilly@bva.fr 01 71 16 88 55 Juliette PETROU

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études 7 janvier 2010 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 Paris tél.

Plus en détail

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing 6 mars 2007 Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop pour : Syntec Etudes Marketing & Opinion Echantillon : - 804 personnes,

Plus en détail

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques Better thinking. Together. Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques 2 ème étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Août 2015 Sommaire Fiche technique 3 Prise

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS. Octobre 2007

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS. Octobre 2007 Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS Octobre 2007 30/01/2008 1 Méthodologie Méthodologie : étude quantitative réalisée par téléphone auprès de 800 actionnaires particuliers,

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Le Cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Dossier de Presse Novembre 2005 Contact Cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture.

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. 2015 L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. MÉTHODOLOGIE Sondage en ligne 1 978 Canadiens,18-70 ans Dates Du 10 au 21 avril 2015

Plus en détail

Aide au développement: Perception et attentes des Français

Aide au développement: Perception et attentes des Français pour Aide au développement: Perception et attentes des Français - édition 2007 - Conférence de presse du 13 septembre 2007 NOTE METHODOLOGIQUE Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi,

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME Sondage réalisé après des chefs d entreprises de 1 à 249 salariés Février 2007 Contact TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, l épargne et la retraite Printemps 2016 FD/EP N 113837 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Perception de la nouvelle réglementation sur les Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL

Perception de la nouvelle réglementation sur les Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL Présentation 24 novembre 2004 Finance & Services Contexte et objectifs Evaluer la politique des entreprises en matière d avantages en nature

Plus en détail

FONDATION K D URGENCES

FONDATION K D URGENCES FONDATION K D URGENCES LES DIFFICULTES DES FAMILLES MONOPARENTALES - Sondage de l'institut CSA - N 1100500 Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44

Plus en détail

La Banque Postale Prévoyance La Tribune

La Banque Postale Prévoyance La Tribune La Banque Postale Prévoyance La Tribune Baromètre Prévoyance Vague Santé 23 juin 2009 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Ana ALBIZU / Michaël PERGAMENT 42OH20 Département Finance

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 8 janvier 2013 TNS 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

PATRIMOINE MUTEX PLUS

PATRIMOINE MUTEX PLUS PATRIMOINE MUTEX PLUS Donnez du mouvement à votre épargne! Vos projets et vos priorités d aujourd hui ne seront pas forcément les mêmes demain. Voilà pourquoi votre Mutuelle vous propose Patrimoine Mutex

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Le regard des Français sur leur gastronomie

Le regard des Français sur leur gastronomie Le regard des Français sur leur gastronomie Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 29 et 30 janvier 2015 Echantillon

Plus en détail

Observatoire des professeurs des écoles débutants

Observatoire des professeurs des écoles débutants Observatoire des professeurs - Consultation de l'institut CSA pour le SNUipp - 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Corporate Tél. (33)01 44 94 59 10 / 11 Fax. (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des

Plus en détail

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS :

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Etude SOFRES France Point presse du 2 février 2006 1 Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude Finance & Services Taux de détention des cartes 9 français sur 10 sont équipés

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews réalisées par téléphone. Le terrain s est déroulé les

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise. Sondage ELABE Novembre 2015

Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise. Sondage ELABE Novembre 2015 Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise Sondage ELABE Novembre 2015 Fiche technique Echantillon de 402 DIRIGEANTS D ENTREPRISE (au siège) représentatif des entreprises de France de 10 à

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE. Point 2

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE. Point 2 OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE Point 2 Observatoire UFF-IFOP - 5 novembre 2010 Sommaire Pourquoi un Observatoire de la Clientèle Patrimoniale? Nicolas Schimel Principaux Résultats Marie

Plus en détail

Alliage Gestion. Pour réveiller votre épargne financière

Alliage Gestion. Pour réveiller votre épargne financière Alliage Gestion Pour réveiller votre épargne financière avec Alliage Gestion votre épargne financière est plus active Qu est-ce qu Alliage Gestion? Vous disposez d une épargne financière mais vous n avez

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006 7 mars 2006 Sommaire Introduction Résultats détaillés 1. Les mères donnent de l argent à leurs enfants, via différents moyens 2. Des enfants déjà assez connaisseurs et équipés 3. Un sujet important dans

Plus en détail

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés 30.30.023/00 06/15 VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans 21 juin 2010 Les jeunes, le logement et la colocation Conférence de presse Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne Méthodologie Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007 Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS Octobre 2007 15/11/2007 1 Résultats 1. Profil des investisseurs Warrants interrogés page 5 Sexe, âge, région des investisseurs Warrants

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009 ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Sondage de l'institut CSA - N 0900198 Mars 2009 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Les Français et le grand âge. Cinquième vague du baromètre

Les Français et le grand âge. Cinquième vague du baromètre Les Français et le grand âge Cinquième vague du baromètre Index 1. Une CRITIQUE très sévère de la prise en charge du grand âge en France 2. Dépendance : les Français se disent aujourd hui incapables de

Plus en détail

Les habitants des ZUS et la création d entreprises

Les habitants des ZUS et la création d entreprises Association Eveilleco Département Opinion et Stratégies d Entreprise pour Les habitants des ZUS et la création d entreprises Décembre 2010 Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 5 A.

Plus en détail

Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009

Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009 Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009 Avril 2009 en partenariat avec Méthodologie Le site Internet Kelformation.com en partenariat avec Cadremploi.fr a adressé un questionnaire

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 16 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 15 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Principaux résultats Méthodologie de l enquête Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon national de

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - vague 11

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - vague 11 LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 11 Sommaire 1. Les Français et l'épargne 2. Les Français et leurs investissements LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 11 3. Les

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Les Français et le grand âge. Sixième vague du baromètre - Avril 2011

Les Français et le grand âge. Sixième vague du baromètre - Avril 2011 Les Français et le grand âge Sixième vague du baromètre - Avril 2011 Sommaire 1. Contexte et objectifs : les Français et le grand âge p. 4 2. Une critique toujours aussi massive mais attentive à la mise

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 Sommaire 1. Les Français et l épargne 2. Les Français et la préparation de la retraite 3. Les Français et leurs investissements, placements financiers

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape S informer sur Investir votre épargne : étape par étape Autorité des marchés financiers Investir votre épargne : étape par étape Sommaire Se poser les bonnes questions avant d investir 03 Prendre contact

Plus en détail

Le funéraire de demain. Présentation des résultats Septembre 2009

Le funéraire de demain. Présentation des résultats Septembre 2009 Le funéraire de demain Présentation des résultats Septembre 2009 Sommaire 1. Prévoir ses obsèques (p. 4) 2. Le funéraire, nouvel acteur de développement durable (p. 6) 3. L'accompagnement (p. 11) Le funéraire

Plus en détail

Les Françaises et la création d entreprises

Les Françaises et la création d entreprises Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROFIL D'INVESTISSEUR

QUESTIONNAIRE PROFIL D'INVESTISSEUR QUESTIONNAIRE PROFIL D'INVESTISSEUR Afin de pouvoir procéder à la vérification de la cohérence entre les transactions en instruments financiers que vous introduisez via la banque et votre profil d investisseur,

Plus en détail

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Eurobaromètre Standard 78 L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Ce sondage a été commandé et coordonné par la Commission européenne, Direction générale Communication

Plus en détail

BVA Actualité. Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002. Présentation des résultats

BVA Actualité. Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002. Présentation des résultats BVA Actualité Novembre 2002 Les Français et le patrimoine Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002 Présentation des résultats LA SYNTHÈSE

Plus en détail

Sondage Fédération des APAJH - TNS Sofres HANDICAP - Janvier 2012

Sondage Fédération des APAJH - TNS Sofres HANDICAP - Janvier 2012 Sondage Fédération des APAJH - TNS Sofres HANDICAP - Janvier 2012 Sommaire HANDICAP Janvier 2012 1. D abord, quelques précisions techniques 4 TNS Sofres Stratégies d Opinion Aurélie BOUILLOT Jérémie PIQUANDET

Plus en détail

Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée?

Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée? Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée? Une étude exclusive réalisée par TNS Sofres Daniel Truchi, Directeur de SG Private Banking Frédéric Chassagne, Directeur

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français La culture financière des Français Présentation aux Journées de l économie - Lyon - 9 novembre 2011 Principaux résultats de l étude réalisée à la demande de l Institut pour l Education Financière du Public

Plus en détail

Voyage d affaires. Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs

Voyage d affaires. Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs Voyage d affaires Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs Baromètre 2010 Enquête réalisr alisée e par téléphone t du 7 mai au 28 août t 2010 Interrogation d un d échantillon de 550 personnes,

Plus en détail

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague Mars 005 Services Financiers de La Poste / Les Echos Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15 LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 10 janvier 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS

ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS Avril 2009 TNS Sofres Département Stratégies d opinion / Pôle Actualité Tèl : 01 40 92 46 90 FICHE TECHNIQUE Sondage TNS Sofres effectué pour : Interviews réalisés

Plus en détail

Les Français, les associations et la crise

Les Français, les associations et la crise Les Français, les associations et la crise Présentation Octobre 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1

Plus en détail

CertiFlex: trois solutions d épargne sûres et intelligentes.

CertiFlex: trois solutions d épargne sûres et intelligentes. CertiFlex: trois solutions d épargne sûres et intelligentes. Votre conseiller Ethias vous aidera à choisir la formule qui vous convient le mieux. CERTIFLEX-8 CERTIFLEX PENSION CERTIFLEX FISCAL Ethias SA

Plus en détail