Sondage des diffuseurs des arts vivants ---

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage des diffuseurs des arts vivants ---"

Transcription

1 Sondage des diffuseurs des arts vivants --- L importance de la diffusion: une étude sur la diffusion des arts au Canada SOMMAIRE Soumis à: Strategic Moves & CAPACOA Février 2012

2 EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa Office 359 Kent Street, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 0R6 Tel: (613) Fax: (613) Toronto Office 181 Harbord Street Toronto, Ontario M5S 1H5 Tel: (416) Fax: (416)

3 SOMMAIRE Objectif Les réseaux canadiens de diffusion des arts de la scène ont entrepris une enquête de grande envergure en vue de comprendre et de communiquer l importance et l incidence de la diffusion des arts de la scène pour les Canadiens et de sensibiliser le public au rôle du diffuseur des arts de la scène dans la chaîne du spectacle, les collectivités et l ensemble de la société. Le présent sondage est l un des moyens employés pour apprendre comment le secteur de la diffusion se perçoit et perçoit ses divers rôles. Les principales données émanant du sondage ainsi que de toutes les activités initiales de recherche et d exploration menées au cours de la première année de l étude seront réunies en un rapport intérimaire, dont la parution est prévue pour avril Le rapport final de l étude paraîtra dans les deux langues officielles au printemps Méthodologie Le sondage en version à remplir soi-même a été mené sur Internet auprès des grands responsables des organisations de diffusion des arts de la scène qui ont accepté d y répondre. Il portait sur le rôle qu exercent les diffuseurs des arts de la scène et sur les bienfaits qu ils procurent aux milieux artistiques, aux divers publics, aux collectivités et à la société tout entière. Il explorait également les futures priorités et les futurs défis de la diffusion des arts. Les répondants étaient aussi invités à décrire les efforts déployés ou l accent mis par leur organisation à l égard de diverses activités inhérentes à la diffusion, de même qu à brosser le portrait détaillé de cette organisation, dont sa taille, son emplacement, ses lieux de présentation selon qu elle en est propriétaire ou locataire, et la nature des arts qu elle diffuse (soit la discipline et dans quel cadre : saison de spectacles, événements uniques, festivals). En tout, 288 organisations de diffusion des arts de la scène, d envergure et de contextes variés, ont accepté de prendre part au sondage. Les résultats ont été analysés globalement ainsi que par segments clés des diffuseurs compris dans l échantillon. Caractéristiques des diffuseurs selon leur organisation et les arts diffusés La plupart des répondants du sondage appartiennent à une organisation dont le mandat principal est la diffusion des arts. Pour un certain nombre, la diffusion des arts ne constitue pas leur mandat principal mais plutôt une activité complémentaire à leur mission de base; ce sont, notamment, des établissements d enseignement, des associations culturelles communautaires ou des municipalités pour qui la diffusion d œuvres artistiques s ajoute à leur mandat principal. D un bout à l autre du pays, les diffuseurs des arts se différencient, entre autres, par leur taille, l envergure de leur public, leurs lieux et leurs objectifs artistiques. Les diffuseurs œuvrant dans les petites collectivités, sont normalement des organisations plus petites, dotées de budgets plus restreints et d un personnel moins nombreux. Ces diffuseurs ont en général des mandats

4 plus ciblés et leurs programmations se limitent à deux ou trois disciplines, bien qu on trouve, dans les centres urbains, des diffuseurs très spécialisés qui se consacrent à une seule forme d art. La musique est sans contredit la discipline artistique la plus diffusée dans l ensemble du Canada. Bon nombre de répondants du sondage diffusent également du théâtre, de la danse, de l humour, de la création parlée comme le conte, ainsi que de l opéra ou de la comédie musicale. D autres disciplines que celles de la scène sont aussi couramment diffusés, dont les arts visuels et le cinéma. La plupart des organisations présentent plusieurs de ces disciplines artistiques. Beaucoup d organisations diffusent des arts auprès des minorités culturelles ou linguistiques et atteignent des publics divers. La moitié des diffuseurs sondés s adressent à des auditoires autochtones, des auditoires de langue officielle minoritaire ou, encore, de cultures diverses et, pour eux, la diffusion des arts ne constitue qu une partie de leur mandat, ce qui laisse entendre que ces diffuseurs tendent à avoir une vaste portée. La plupart des diffuseurs reçoivent des subventions gouvernementales. Ces subventions, tout palier confondu, sont aussi la principale source de financement de la plupart des diffuseurs, suivie de près par les recettes de billetterie. Fait à signaler, les diffuseurs des arts dont c est le mandat principal touchent davantage de recettes de billetterie que de financement public, ce qui laisse entendre qu une spécialisation dans les arts est susceptible d engendrer un meilleur rendement au guichet. Les diffuseurs comptent beaucoup sur les bénévoles. Bien que la plupart des diffuseurs aient des employés, ces derniers ne sont pas particulièrement nombreux (moins de 10, en général), et plus de la moitié de ces organisations n ont qu un modeste budget annuel de fonctionnement inférieur à $. La contribution des bénévoles est notamment importante pour les diffuseurs sans but lucratif, tout spécialement pour les festivals qui, au plus fort de leurs activités, comptent en moyenne sur près de 200 bénévoles et dans certains cas jusqu à 600. Il est courant pour les organisations dont le mandat principal est la diffusion de présenter leurs spectacles dans plusieurs lieux de diffusion. Les petites organisations qui se consacrent uniquement aux arts louent normalement leur principal lieu de diffusion et, souvent, doivent présenter leurs spectacles dans plusieurs salles au cours de l année. L ensemble des diffuseurs utilisent en moyenne quatre lieux différents pour diffuser leurs spectacles. Les diffuseurs qui sont propriétaires de leur principal lieu de présentation tendent à être des organisations de grande envergure, moins spécialisées et moins susceptibles d avoir pour principale fonction de diffuser des œuvres artistiques. Rôles, priorités et défis des diffuseurs Les diffuseurs des arts estiment dans l ensemble qu ils contribuent à stimuler le développement artistique, en particulier en exposant le public à de nouvelles formes d art et à de nouveaux artistes, de même qu à soutenir les artistes locaux par la diffusion de leurs

5 œuvres. Les diffuseurs estiment également avoir un rôle à jouer pour ce qui est d élargir et de diversifier les publics. Comme il se doit, les diffuseurs consacrent une grande partie des ressources de leur organisation à promouvoir les domaines où leur rôle leur semble très important. Le développement communautaire revêt un caractère crucial aux yeux des diffuseurs. Ceci inclut la contribution à l économie locale, la stimulation du sens identitaire, la création de partenariats et le soutien à l éducation artistique. Trois diffuseurs sur quatre (76 p. 100) disent consacrer beaucoup d effort à s impliquer dans la communauté. La formation de partenariats avec des organismes de la collectivité est perçue comme l un des rôles les plus importants des diffuseurs des arts dans leur milieu. Les diffuseurs s engagent souvent dans des partenariats avec d autres organismes artistiques, des organismes communautaires, des établissements d enseignement et les gouvernements et beaucoup de partenariats se font avec d autres organisations que celles du secteur artistique (dans des domaines comme l éducation, les communications, les services sociaux, l immigration ou la diversité culturelle, ainsi que la santé). Ces partenariats exigent de la part des diffuseurs énormément de ressources, comme en témoigne le fait que ces derniers établissent surtout ces partenariats sur une base ponctuelle et qu ils n agissent à égalité avec leur partenaire que dans environ le quart des cas la plupart du temps, ce sont les diffuseurs qui ont le rôle prépondérant. Les diffuseurs estiment que leur secteur aura toute une gamme de défis à relever dans les prochaines années, compte tenu en grande partie de l évolution de l environnement. Les trois quarts des diffuseurs de l échantillon se préoccupent avant tout de la fiabilité du financement gouvernemental. Les activités destinées à leur assurer un avenir durable comme la création de partenariats, le développement de nouveaux publics et l établissement de relations avec les gouvernements seront prioritaires pour les diffuseurs au cours des prochaines années, aux dépens peut-être de leurs activités artistiques. Les diffuseurs qui sont moins préoccupés par l obligation d assurer leur stabilité financière, en particulier lorsqu ils dépendent moins des subventions gouvernementales, s inquiètent normalement des changements touchant les publics, la technologie et le milieu du divertissement ces enjeux ont des répercussions sur la pertinence et, par conséquent, sur l avenir même de la diffusion des arts. Pour certains diffuseurs, il s agit de sujets incontournables.

Sondage du grand public L importance de la diffusion : Une étude sur la diffusion des arts au Canada

Sondage du grand public L importance de la diffusion : Une étude sur la diffusion des arts au Canada Sondage du grand public L importance de la diffusion : Une étude sur la diffusion des arts au Canada SOMMAIRE Soumis à : Strategic Moves & CAPACOA LES ASSOCIÉS DE RECHERCHE EKOS Mars 2012 LES ASSOCIÉS

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Étude de l environnement de la diffusion de la danse contemporaine au Canada. Sommaire. 8 juin 2005

Étude de l environnement de la diffusion de la danse contemporaine au Canada. Sommaire. 8 juin 2005 Étude de l environnement de la diffusion de la danse contemporaine au Canada Sommaire 8 juin 2005 Cette étude a été préparée pour le ministère du Patrimoine canadien, le Conseil des Arts du Canada et le

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Enquête sectorielle d Imagine Canada

Enquête sectorielle d Imagine Canada Enquête sectorielle d Imagine Canada janvier 2011 Faits saillants de l Enquête sectorielle, Vol. 1, No. 3 Environ la moitié des organismes éprouvent de la difficulté à s acquitter de leur mission, et la

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

Actif et dons. des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014

Actif et dons. des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014 Actif et dons des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014 Actif et dons des fondations donatrices du Canada Introduction...1 Objet et structure du rapport...1 Les fondations au Canada...2 Fondations

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de huit millions de Canadiens accèdent à nos programmes,

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

Fascicule 2. L Ontario français son essor, son devenir. Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits

Fascicule 2. L Ontario français son essor, son devenir. Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits Fascicule 2 L Ontario français son essor, son devenir Au fil du temps... 6 Les défis en Ontario français... 8 Les langues officielles au Canada... 9 La Loi sur les

Plus en détail

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Novembre 2013 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO 1 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Le présent document est un résumé

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES.

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. ! PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. Dossier de l Union des Espaces Culturels Autogérés Genève 2010 Introduction Le quartier des Cherpines est au coeur d'une vaste réflexion en matière

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC À propos du Centre Le Centre de demande d admission aux universités de l Ontario («le Centre») offre des services en anglais et en français

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 212-2005

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 212-2005 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 212-2005 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 38-2002 CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TARIFICATION POUR LES SERVICES DE LOISIR CONSIDÉRANT QUE le conseil municipal

Plus en détail

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre P A HI S S S T C R I ON M Ê IR E ULT U R A MO V ÉM E O IR E UR S AV OI R E LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE Plan d action sur le livre OCCUPATION : DÉVOREUSE DE LIVRES VOTRE LIBRAIRE, AUTEUR DE PETITS BONHEURS

Plus en détail

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 Rejoignez la communauté d entrepreneurs sur nos réseaux sociaux et recevez de l information, des idées d affaires et astuces pour gérer votre entreprise www.ontario.ca/entreprisedete

Plus en détail

La diversification des publics à l Opéra national de Paris

La diversification des publics à l Opéra national de Paris La diversification des publics à l Opéra national de Paris Françoise ROUSSEL * Au moment de son projet, l Opéra Bastille correspondait à une volonté de démocratisation de l Opéra. Dix ans après son ouverture,

Plus en détail

Syllabus du cours de musique. Maternelle. enseigné par Joël Chiasson

Syllabus du cours de musique. Maternelle. enseigné par Joël Chiasson Syllabus du cours de musique Maternelle enseigné par Joël Chiasson DESCRIPTION DU COURS Le programme de musique permet aux élèves d explorer leurs idées, leurs expériences et leurs émotions et de développer

Plus en détail

Utiliser le secteur privé comme levier?

Utiliser le secteur privé comme levier? Utiliser le secteur privé comme levier? Comprendre et analyser la collaboration des organisations canadiennes de développement international avec le secteur privé par le biais du plaidoyer, du dialogue,

Plus en détail

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 6 août 2014 Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 Introduction Visa Canada salue l occasion qui lui est

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

@LON Arts et lettres options numériques

@LON Arts et lettres options numériques Arts et lettres options numériques Contexte et historique : - Commande de la ministre en mars 2010 - Sondage SOM Utilisation des technologies numériques - Consultations dans tout les secteurs 12 rencontres,

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française

Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation postsecondaire et la formation en langue française 2011 Message du ministre L Ontario a besoin d un système d éducation postsecondaire

Plus en détail

ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement

ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement Qui sont les Étude réalisée par francophones? Éric Forgues Rodrigue Landry Analyse de définitions Jonathan Boudreau selon

Plus en détail

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Formation et Coaching en Leadership inclusif et en Management interculturel Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Une approche holistique

Plus en détail

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Pourquoi sommes-nous ici aujourd hui? Pour vous donner un compte rendu de ma première année comme directeur général de Téléfilm Canada

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT

SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT Les étapes SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT 1. Avant de déposer votre demande d aide au projet, vous devez vous assurer que votre projet répond aux critères de recevabilité

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels Proposition de partenariat public-privé Résumé En règle générale, les artistes et les autres professionnels

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Commentaire de la SCPCP concernant le projet de loi C-32

Commentaire de la SCPCP concernant le projet de loi C-32 CANADIAN PRIVATE COPYING COLLECTIVE SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PERCEPTION DE LA COPIE PRIVÉE 150, avenue Eglinton Est, bureau 403 Toronto (Ontario) M4P 1E8 Tél. : 416 486-6832 Sans frais : 1 800 892-7235 Téléc.

Plus en détail

RE : Changement proposé au processus de vérification du casier judiciaire à la dactyloscopie

RE : Changement proposé au processus de vérification du casier judiciaire à la dactyloscopie RE : Changement proposé au processus de vérification du casier judiciaire à la dactyloscopie De : National Association of Professional Background Screeners (NAPBS) - Chapitre Canadien À titre d'intervenant

Plus en détail

Djembé Faré, musiques et danses d Afrique 16, rue des Vernes, CH 1217 Meyrin. Canton et République de Genève. Statuts et règlement intérieur

Djembé Faré, musiques et danses d Afrique 16, rue des Vernes, CH 1217 Meyrin. Canton et République de Genève. Statuts et règlement intérieur Canton et République de Genève Statuts et règlement intérieur 1 Statuts de 1) Nom et siège de l association. Djembé Faré, musiques et danses d Afrique. Sous le nom de «Djembé Faré, musiques et danses d

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches tient à remercier les partenaires financiers qui ont permis la réalisation

Le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches tient à remercier les partenaires financiers qui ont permis la réalisation Le Conseil de la culture des régions de et de Chaudière-Appalaches tient à remercier les partenaires financiers qui ont permis la du Plan de développement de la professionnelle à. Plan de développement

Plus en détail

Ce que nous avons entendu

Ce que nous avons entendu Ce que nous avons entendu RÉSUMÉ DES PRINCIPALES CONCLUSIONS : CONSULTATION 2013 DU BUREAU INTER-ARTS DU CONSEIL DES ARTS Typ haine Girault, Nouveauté, 2013 De l art plein la vie Bringing the arts to life

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

Guide technique de CaRMS en ligne pour les répondants

Guide technique de CaRMS en ligne pour les répondants Guide technique de CaRMS en ligne pour les répondants Mise à jour le 2014 Compatibilité avec les navigateurs CaRMS soutient les navigateurs internet suivants : Pour les ordinateurs PC Chrome (recommandé

Plus en détail

APPEL A PROJET. Résidence de création des Scènes du Nord Alsace

APPEL A PROJET. Résidence de création des Scènes du Nord Alsace APPEL A PROJET Résidence de création des Scènes du Nord Alsace Espace Rohan Place du Général de Gaulle BP 40055-67701 Saverne Cedex T. +33 (0)3 88 01 80 40 M. contact@espace-rohan.org www.espace-rohan.org

Plus en détail

TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ

TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ CANADIENNE DE GÉOMATIQUE Renforcer le secteur de la géomatique au Canada à travers la communauté DIMENSION DU LEADERSHIP ET DE LA GOUVERNANCE DOCUMENT DE DISCUSSION DE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Bilan des actions 2012-2013

Bilan des actions 2012-2013 Politique-cadre de développement touristique des Îles-de-la-Madeleine Bilan des actions 2012-2013 Si l industrie touristique est aujourd hui mature, bien établie et confirmée comme avenue de développement

Plus en détail

le plan stratégique de l Université d Ottawa

le plan stratégique de l Université d Ottawa le plan stratégique de l Université d Ottawa uottawa : un bilan éloquent L Université d Ottawa fait partie des grandes universités canadiennes. Ces dernières années, nous avons connu une croissance et

Plus en détail

Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES!

Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES! Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES! Le Magazine Music, Opera & Dance Le Site Internet www.music-opera.com Vos contacts : Cécile Temime - Hugues Rameau Cecile.temime@music-opera.com

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Évaluation sommative du programme Présentation des arts Canada

Évaluation sommative du programme Présentation des arts Canada Évaluation sommative du programme Présentation des arts Canada Bureau du dirigeant principal de la vérification et de l évaluation Novembre 2008 Table des matières Sommaire...i 1. Introduction et contexte...1

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR Mis à jour le 29 mai 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. CADRE D APPLICATION... 1 3. BUT ET OBJECTIFS DE L

Plus en détail

POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca

POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca POUR LES 50 ANS ET PLUS! Téléphone: 819-752-7876 /1-800-828-3344 Site internet: www.fadoq-cdq.ca Mission Le Réseau FADOQ rassemble et représente les personnes de 50 ans et plus dans le but de conserver

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION Incidences du passage aux IFRS sur la comptabilité du secteur public PAR JIM KEATES, DIRECTEUR DE PROJETS, CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC, L INSTITUT CANADIEN DES COMPTABLES AGRÉÉS

Plus en détail

Rapport de surveillance des communications

Rapport de surveillance des communications Rapport de surveillance des communications Octobre 2014 www.crtc.gc.ca Rapport de surveillance du CRTC sur les communications Octobre 2014 Cette publication est offerte par voie électronique sur notre

Plus en détail

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations Louise Bouchard, PhD Institut de recherche sur la santé des populations Conférence du centenaire de l'acsp, 2010 «Un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne» Le plan d action pour les langues

Plus en détail

Réunion annuelle du projet FCM-SRQDV 11 mai 2010 9 h 17 h 30 Hôtel de ville d Ottawa, 110, avenue Laurier, 2 e étage, Salon des conseillers

Réunion annuelle du projet FCM-SRQDV 11 mai 2010 9 h 17 h 30 Hôtel de ville d Ottawa, 110, avenue Laurier, 2 e étage, Salon des conseillers Table ronde communautaire et gouvernementale sur l accès aux données Vers une collaboration canadienne des données communautaires 11-14 mai, 2010 Ottawa, Ontario Lieux des activités Réunion annuelle du

Plus en détail

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg 2015-2020 Message du directeur Nous sommes heureux de présenter le Plan stratégique de 2015-2020 de la Bibliothèque

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA ÉTUDE ÉCONOMIQUE ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA Traduction, interprétation et formation linguistique d après une enquête menée par Statistique Canada en 2005 Août 2006

Plus en détail

Annexe : Sources d information et de soutien

Annexe : Sources d information et de soutien Annexe : Sources d information et de soutien Les organisations suivantes peuvent être en mesure de vous aider à obtenir des ressources pour améliorer l efficacité de votre conseil des résidents et transformer

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française

L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française NOTE : Les élèves inscrits aux écoles de jour ordinaires entre septembre 1984 et le

Plus en détail

Statuts de l association AMACC

Statuts de l association AMACC Toutes les fonctions s appliquent aussi bien aux hommes qu aux femmes 1. GENERALITES 1.1.1 Sous la dénomination AMACC, Animation, Musique, Art et Culture Cormoret, l'association a pour but l'animation

Plus en détail

À propos de Co operators

À propos de Co operators Co-operators est heureuse de présenter un mémoire en réponse au document de réflexion du Groupe de travail sur les pointages de crédit du CCRRA sur l utilisation des pointages de crédit par les assureurs,

Plus en détail

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Mémoire présenté au ministère du Travail dans le cadre de la consultation de la Loi sur les décrets

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Gestion des risques de fraude

Gestion des risques de fraude SERVICES-CONSEILS GESTION DES RISQUES Gestion des risques de fraude Une approche proactive visant à lutter contre le risque de fraude et de malversation kpmg.ca/juricomptabilite 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l.,

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail