SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec sont bien accueillies

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec 2010-2011 sont bien accueillies"

Transcription

1 Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec sont bien accueillies MONTRÉAL, 15 JUILLET 2010 L économie québécoise continuera sur sa lancée, selon la vaste majorité des économistes consultés lors du récent sondage trimestriel mené par auprès des membres de l Association des économistes québécois (ASDEQ). En effet, 60 des économistes interrogés estiment que la situation économique du Québec se maintiendra au cours des six prochains mois, et 32 d entre eux croient même à une amélioration durant cette période, alors que seulement 7 pensent qu elle va se détériorer. Le point de vue relativement optimiste des spécialistes de l économie observé depuis l automne 2009 faiblit quelque peu malgré tout, puisqu en mars dernier, 45 des économistes sondés estimaient que la situation économique s améliorerait au Québec. Cette proportion a donc chuté de 13 points au cours des derniers mois. Toutefois, une plus large part des économistes consultés est confiante que la situation économique se maintiendra au cours des six prochains mois, passant de 51 en mars 2010 à 60 en juillet Le plan visant à rétablir l équilibre budgétaire du gouvernement du Québec est bien accueilli Les principales mesures adoptées lors du budget provincial ont été soumises à l appréciation des économistes dans le cadre de ce sondage. Or, les membres appuient en très grande majorité la presque totalité d entre elles, notamment l accentuation de la lutte à l évasion fiscale (taux d accord de 97), l indexation des tarifs gouvernementaux (93), l augmentation progressive des tarifs d électricité de 1 /kwh entre 2014 et 2018 (88), la réduction de la croissance des dépenses de 3,2 à 2,8 jusqu au retour de l équilibre budgétaire (88), et la hausse des frais de scolarité universitaire à compter de l automne 2012 (87). Même l augmentation de la TVQ d un point de pourcentage additionnel le 1 er janvier 2012 (79) et l augmentation de la taxe compensatoire des institutions financières (73) reçoivent aussi l assentiment de la majorité des économistes sondés. La contribution générale pour la santé de 25 $ en 2010, atteignant 200 $ en 2012 s avère la seule mesure du budget pour laquelle les opinions sont partagées: 54 appuient cette mesure, alors que 46 y sont opposés. En somme, ces résultats sont cohérents avec l appui donné par les économistes, dans le sondage précédent, aux mesures proposées par le Comité des politiques publiques de l ASDEQ dans un avis intitulé «Un virage s impose dans les finances publiques du Québec». Les difficultés de la zone euro : des répercussions anticipées pour l Amérique du Nord Plus de la moitié des économistes interrogés (55) estiment que la création d un fonds d urgence de 750 milliards d euros pour contrer les pressions spéculatives sur l euro liées au fort taux d endettement de plusieurs pays de la zone comme la Grèce, l Espagne, le Portugal, l Italie et l Irlande, ainsi que l adoption 1

2 de politiques d austérité, vont freiner la chute de la devise. La majorité des économistes sondés sont optimistes quant à l évolution de l euro à court terme. En effet, le retrait de certains pays membres de la zone euro au cours des prochains mois apparaît improbable pour 78 d entre eux, tout comme 92 excluent l abandon de l euro comme monnaie unique dans cette zone à brève échéance. Cependant, les opinions sont divisées sur la capacité des gouvernements en difficultés financières à maintenir leurs engagements de réduction des déficits budgétaires malgré les pressions sociales : 47 estiment que ces gouvernements ne pourront tenir leurs engagements, alors que 37 pensent qu ils atteindront leurs objectifs. De plus, 44 estiment que les mesures d austérité adoptées par les pays européens auront pour effet de replonger l Europe dans la récession, tandis que 38 ne partagent pas cet avis. Finalement, pour une majorité des économistes consultés (57), ces mesures d austérité budgétaires adoptées par plusieurs pays de la zone euro auront des répercussions négatives sur la situation économique nord-américaine, bien qu un tiers d entre eux (34) soient d avis contraire. La faiblesse de la productivité au Québec est préoccupante La vaste majorité des économistes interrogés (87) dans ce sondage est préoccupée par la faiblesse de la productivité au Québec : 36 affirment être très préoccupés et 51 se disent assez préoccupés. Seulement 12 se considèrent peu ou pas du tout préoccupés par cette question. Les solutions à apporter au problème de la productivité au Québec apparaissent multiples aux yeux des économistes interrogés. En effet, aucune des mesures soumises à leur choix n obtient un appui massif. Les mesures jugées les plus efficaces par un plus grand nombre sont l accroissement de l innovation (17), l augmentation des investissements en éducation (17), l accroissement des investissements en machinerie et en outillage (16) et la lutte contre le décrochage scolaire (14). La création de l Autorité canadienne de réglementation des valeurs mobilières est perçue comme un recul important du secteur financier de certaines provinces, dont celui du Québec Plus de la moitié des économistes consultés (54) estiment que la proposition de Loi sur les valeurs mobilières du gouvernement fédéral créant l'autorité canadienne de réglementation des valeurs mobilières, déposée par le ministre Flaherty le 26 mai dernier, implique à long terme un recul important du secteur financier du Québec et de celui de certaines provinces canadiennes. Seulement 23 ne partagent pas cet avis, alors que 23 disent ne pas être en mesure de répondre à cette question. Par ailleurs, les économistes interrogés estiment dans une proportion de 47 que la création de l Autorité canadienne de réglementation des valeurs mobilières ne représente pas un gain important pour le secteur financier canadien. Un peu plus du quart (26) ont une opinion contraire et 27 ont indiqué ne pas savoir quel impact résulterait de cette initiative du gouvernement fédéral sur le secteur financier canadien. Il est à noter toutefois qu une majorité des économistes interrogés dans ce sondage (59) pensent qu à l'instar de ce qui est observé dans plusieurs domaines au cours des dernières années, le phénomène de mondialisation accrue entraînera un mouvement graduel de centralisation, à l'échelle nationale comme internationale, des organismes de surveillance et de réglementation des marchés financiers. 2

3 Méthodologie Le sondage a été réalisé par Internet, du 23 juin au 8 juillet 2010, auprès des économistes membres de l Association des économistes québécois (ASDEQ). Dans l ensemble, 233 des 831 membres inscrits à l Association ont répondu au sondage, ce qui confère aux résultats de l étude une précision de ± 5, et ce, 19 fois sur 20. Ce sondage s inscrit dans une série de sondages que l ASDEQ et réalisent chaque trimestre afin de présenter le point de vue des économistes québécois sur la situation économique du Québec ainsi que sur différentes questions liées à l actualité économique. L ASDEQ L ASDEQ, fondée en 1975, est la principale association professionnelle indépendante regroupant les économistes québécois, résidant au Québec ou ailleurs. L ASDEQ vise à assurer la promotion professionnelle de ses quelque 831 membres et à favoriser le développement et la diffusion des connaissances économiques. L ASDEQ est une association active et ouverte dont plusieurs de ses membres sont consultés par nos décideurs publics et occupent des responsabilités importantes au sein de grandes organisations publiques et privées Contacts ASDEQ Jean-Michel Cousineau, président du Comité des politiques publiques de l ASDEQ (514) Sandrine Lépinay, Vice-présidente adjointe (514)

4 Résultats détaillés du sondage L ASDEQ comprend 831 membres qui ont été contactés par courrier électronique et dont 233 (28) ont répondu au sondage. Tableau 1 Évolution de la situation économique du Québec à court terme Question : À votre avis, au cours des six prochains mois, la situation économique du Québec va-t-elle : Juillet 2010 MARS 2010 (n=205) OCT (n=213) MAI 2009 (n=228) FÉV (n=156) Se détériorer Se maintenir S améliorer Sans opinion Tableau 2 Les difficultés financières de la zone euro Question : L'euro est soumis à de fortes pressions spéculatives qui sont liées au haut taux d'endettement des pays qui font partie de la zone euro, dont la Grèce, l'espagne, le Portugal, l'italie et l'irlande. Face à ce mouvement spéculatif, un fonds d'urgence de 750 milliards d'euros a été créé (440 milliards d'euros venant des pays de la zone et le reste du FMI) et plusieurs pays ont adopté des politiques budgétaires fort restrictives pour réduire substantiellement leur déficit. OUI NON NE SAIT PAS Pensez-vous que la création du fonds d'urgence et les politiques budgétaires restrictives vont freiner la chute de l'euro? Prévoyez-vous le retrait de certains pays membres de la zone euro au cours des prochains mois? Prévoyez-vous l'abandon de l'euro comme monnaie unique de la zone au cours des prochains mois? Croyez-vous que les pays ayant adopté des plans de réduction du déficit budgétaire pourront tenir leurs engagements malgré les pressions sociales qui s'exercent? Est-ce que les mesures d'austérité adoptées par les pays européens auront pour effet de replonger l'europe dans la récession? Est-ce que les mesures d'austérité adoptées par les pays européens auront des répercussions négatives sur la situation économique de l'amérique du Nord?

5 Tableau 3 Le budget du gouvernement du Québec Question : Dans son budget , le gouvernement du Québec a annoncé un plan visant à renouer avec l'équilibre budgétaire en et à commencer à réduire la dette. Êtes- vous en accord avec les mesures adoptées qui seront mises en application à court et moyen terme : TOTAL EN ACCORD Totalement en accord Plutôt en accord TOTAL EN DÉSACCORD Plutôt en désaccord Totalement en désaccord Accentuation de la lutte contre l'évasion fiscale Indexation des tarifs gouvernementaux. Augmentation progressive du prix de l'électricité jusqu'à un cent par kilowattheure entre 2014 et Réduction de la croissance des dépenses de 3,2 à 2,8 à compter de jusqu'au retour à l'équilibre. Hausse des frais de scolarité universitaire à compter de l'automne Augmentation de la TVQ d'un point de pourcentage additionnel le 1er janvier 2012 (en sus de l'augmentation prévue le 1er janvier 2011). Augmentation de la taxe compensatoire des institutions financières. Contribution générale pour la santé de 25 $ en 2010 atteignant 200 $ en Note : les restant correspondent au taux de «sans opinion». 5

6 Tableau 4 La productivité au Québec Question : La faiblesse de la productivité au Québec constitue-t-elle une de vos préoccupations? Êtesvous...? Très préoccupé(e) 36 Assez préoccupé(e) 51 Peu préoccupé(e) 10 Pas du tout préoccupé(e) 2 Sans opinion 1 Tableau 5 Opinions quant aux mesures qui contribueraient à améliorer la productivité au Québec Question : Quelle mesure, parmi les suivantes, contribuerait LE PLUS à améliorer la productivité au Québec selon vous? Et quelle serait la SECONDE mesure la plus efficace? 1re mesure 2 e mesure Accroître l'innovation Investir davantage en éducation Accroître les investissements en machinerie et outillage 16 9 Enrayer le décrochage scolaire Améliorer l'organisation du travail Intervenir davantage auprès des enfants en bas âge, spécialement dans les milieux défavorisés 10 9 Stimuler l'entrepreneuriat 8 9 Augmenter les investissements en technologies de l'information 6 8 6

7 Tableau 6 Marchés financiers Question : À l'instar de ce qui est observé dans plusieurs domaines au cours des dernières années, croyez-vous que le phénomène de mondialisation accrue entraînera un mouvement graduel de centralisation, à l'échelle nationale comme internationale, des organismes de surveillance et de réglementation des marchés financiers? Oui 59 Non 22 Sans opinion 19 Tableau 7 Implications à long terme de la création de l Autorité canadienne de réglementation des valeurs mobilières Question : Pensez-vous que la proposition de Loi sur les valeurs mobilières du gouvernement fédéral créant l'autorité canadienne de réglementation des valeurs mobilières, déposée par le ministre Flaherty le 26 mai dernier, implique à long terme : Oui Non Ne sait pas Un gain important pour le secteur financier canadien Un recul important du secteur financier de certaines provinces, dont celui du Québec

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent Communiqué de presse Pour diffusion immédiate DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent MONTRÉAL, 26 FÉVRIER 2009 De l avis presque

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008 La politique provinciale RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises, du 7 au 9 novembre.

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Les Canadiens et le rôle du Pape

Les Canadiens et le rôle du Pape PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et le rôle du Pape Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com 1.

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews réalisées par téléphone. Le terrain s est déroulé les

Plus en détail

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC Hiver 2001-2002 Sondage réalisé pour Par la firme la firme de sondages BAROMÈTRE INC. Mars 2002 MÉTHODOLOGIE Méthodologie en bref : sondage téléphonique réalisé auprès

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464! Télec. : 514-987-1960! www.legermarketing.com

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Les élections fédérales au Québec RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises,

Plus en détail

Bulletin du FMI. Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise

Bulletin du FMI. Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise Bulletin du FMI en ligne 18 juillet 2012 La crise dans la zone euro a atteint un stade

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

Les Canadiens et les concours de beauté féminins

Les Canadiens et les concours de beauté féminins PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et les concours de beauté féminins Rapport Février 2003 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Institut Économique de Rapport de recherche Septembre 2007 Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Septembre 2007 13026-015 507, Place d Armes, bureau 700,, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

Baromètre du moral des journalistes

Baromètre du moral des journalistes Baromètre du moral des journalistes Sondage de l Institut CSA N 1101438 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 Contacts : Jérôme Sainte-Marie Directeur du Département

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

LETTRE FINANCIÈRE n 128 A

LETTRE FINANCIÈRE n 128 A LETTRE FINANCIÈRE n 128 A - Mai 2016 - u risque de nous répéter, nous tenons à rappeler que nous préférons commercialiser un panel d'investissements restreint, dans la mesure où celui-ci est, selon nous,

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Le devenir de la TATP

Le devenir de la TATP Le financement des Chambres de Commerce et d Industrie Le devenir de la TATP en 20 questions-réponses Septembre 2009 01 Qu est-ce que la TATP? La TATP (taxe additionnelle à la taxe professionnelle), comme

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 Les 16 et 17 juillet 2009 Rapport de marginaux NEXITY Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Fabienne SIMON / Sarah DUHAUTOIS 01 40 92 47 18 / 44 22 fabienne.simon@tns-sofres.com

Plus en détail

Survol de projet Les AMIS de la radiodiffusion canadienne soumis par Nanos, juin 2013 (soumission 2013-388)

Survol de projet Les AMIS de la radiodiffusion canadienne soumis par Nanos, juin 2013 (soumission 2013-388) Survol de projet Les AMIS de la radiodiffusion canadienne soumis par Nanos, juin 2013 (soumission 2013-388) Synthèse Les Canadiens de toutes tendances politiques apprécient la SRC, lui accordent une cote

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux.

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa) Anticipation Bond 06 II STRATÉGIE p. Pendant une durée de 6 ans, Crédit Agricole CIB Anticipation Bond 06 II vous permettra de profiter d une éventuelle remontée des taux

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix SPI auprès des

Plus en détail

LA TRIBUNE / RADIO-CANADA

LA TRIBUNE / RADIO-CANADA LA TRIBUNE / RADIO-CANADA SONDAGE Titre du projet Projet Estrie-Enviropole 10 novembre 2008 Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MÉTHODOLOGIE... 3 2. FAITS SAILLANTS... 4 3. LE PROJET ESTRIE-ENVIROPOLE... 5 3.1.

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette

L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette Note pour le groupe technique «Annulation / Allégements de la dette et développement» de la Commission Coopération Développement L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette Avril 2000

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

L endettement des ménages

L endettement des ménages Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa, le jeudi 23 juin 2011 L endettement des ménages Présentation par : L Association des comptables généraux accrédités du Canada Rock Lefebvre,

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Matthew Mendelsohn Résumé Document de recherche n P 01 Réseau de la participation publique Disponible uniquement en anglais à partir du site www.cprn.org

Plus en détail

JF/LB N 1-8921 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/LB N 1-8921 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/LB N 1-8921 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Regard croisé France/Allemagne sur la dette publique et la situation économique en Europe

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Avis de la Direction du Programme, des Finances et des Services Linguistiques sur l Article 8 du projet d Accord d adhésion

Avis de la Direction du Programme, des Finances et des Services Linguistiques sur l Article 8 du projet d Accord d adhésion Strasbourg, le 23 septembre 2011 CDDH-UE(2011)17 Réunion extraordinaire du Comité Directeur pour les Droits de l Homme (CDDH) sur l adhésion de l Union européenne à la Convention européenne des droits

Plus en détail

Audit trimestriel de suivi Trimestre terminé le 30 septembre 2014 14 novembre 2014 Rapport n o 6/14

Audit trimestriel de suivi Trimestre terminé le 30 septembre 2014 14 novembre 2014 Rapport n o 6/14 Audit trimestriel de suivi Trimestre terminé le 30 septembre 2014 14 novembre 2014 Rapport n o 6/14 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Enquête réalisée auprès des dirigeants de PME de à 00 salariés Avril 200 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : CGPME / KPMG Echantillon

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Offre de service 2015-2016

Offre de service 2015-2016 Réseau des BIBLIOTHÈQUES de Repentigny Offre de service 2015-2016 Programme d aide à la réussite scolaire 1 QU EST-CE QUE LE PROGRAMME FOUINEUR? Le Fouineur est un programme mis sur pied par les bibliothèques

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine

Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine Hausse de la TVA dans les télécoms : un kit de l UFC-Que Choisir pour une résiliation sereine Le gouvernement a entériné, dans la loi de finances pour 2011, une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES L implication du bénévole dans son association Cahier n 4 Juillet 2009 Sous la direction de Cécile BAZIN Jacques MALET Première vague d enquête mise en place d octobre

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Mai 2010 1 Objectifs Les objectifs de l étude consistaient à Mesurer les opinions, comportements et attitudes des baby-boomers (50-64

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

Pour avoir l assurance d être entendu et défendu

Pour avoir l assurance d être entendu et défendu Pour avoir l assurance d être entendu et défendu UNE ÉVALUATION DU CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE QUÉBÉCOIS CONSULTATION EFFECTUÉE AUPRÈS DES MEMBRES CORPORATIFS DU CPQ 2004 CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC UNE

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

Objet : Interprétation relative à la TPS et à la TVQ Soins de pieds rendus par une infirmière N/Réf. : 08-002019

Objet : Interprétation relative à la TPS et à la TVQ Soins de pieds rendus par une infirmière N/Réf. : 08-002019 Direction des lois sur les taxes et l administration fiscale Québec, le 18 septembre 2008 Objet : Interprétation relative à la TPS et à la TVQ Soins de pieds rendus par une infirmière N/Réf. : 08-002019,

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Intervention Pascal LABET

Intervention Pascal LABET Crise de l Euro Intervention Pascal LABET 2 Comité Directeur Confédéral - 19 mai 2010 Contexte de la crise En octobre 2009, la Grèce dévoile la réalité de son déficit : 12,7 % au lieu des 6 % annoncés.

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2014 Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Nicholas

Plus en détail

N o 13. Août 2004. Gestion des placements

N o 13. Août 2004. Gestion des placements N o 13 Résumé des travaux de la 52 e session du Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies (CCPPNU) (Montréal, 13-23 juillet 2004) Août 2004 La délégation de l OIT à

Plus en détail

Rapport TD sur l âge de la retraite

Rapport TD sur l âge de la retraite Rapport TD sur l âge de la retraite Le 5 janvier 2012 Le renferme les résultats d un sondage réalisé auprès de 1 006 Canadiens, dont 234 Québécois, âgés de 25 à 64 ans qui ne sont pas retraités. Les résultats

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous!

Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous! Détendez-vous on s occupe de tout Pour les petites tâches et les grands projets Vous pouvez compter sur nous! Imaginez l assurance totale de savoir que l intendance de votre propriété est entre les mains

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Luxembourg Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE

LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE Michaël VAN DEN KERKHOVE et Robert DESCHAMPS Centre de Recherches sur l Economie Wallonne FUNDP Introduction La réforme institutionnelle de 1988

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic Commune de Prangins Municipalité Préavis No 62/14 Au Conseil Communal Arrêté d'imposition pour l'année 2015 François Bryand, Syndic Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L'arrêté

Plus en détail