CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES"

Transcription

1 CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l art. R du Code de commerce Exercice clos au 31 août 2014 cabinet CLEON MARTIN BROICHOT & Associés 7 rue Marguerite Yourcenar DIJON Tél. : Fax : Site internet :

2 Conformément à l'article R du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités dont les titres financiers sont admis aux négociations sur un marché réglementé ou auprès d établissements de crédit publient sur leur site internet, dans les trois mois de la clôture de l'exercice, un rapport de transparence. AVANT-PROPOS TERMINOLOGIE Les termes employés dans le présent rapport désignent : Le cabinet s entend des structures professionnelles exerçant une activité de commissariat aux comptes. L'activité d audit légal inclut : les missions de commissariat aux comptes et les diligences directement liées susceptibles de s'y rapporter, les missions de commissariat aux apports, les missions de commissariat à la fusion, et toutes autres missions susceptibles d'être confiées à un commissaire aux comptes inscrit dans le contexte de dispositions législatives ou règlementaires. Les associés désignent les personnes physiques membres de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Dijon et associées dirigeantes du cabinet, à savoir : Pierre CLEON, Jean-Yves MARTIN et Philippe BROICHOT. Les collaborateurs désignent le personnel opérationnel, autre que les associés, ainsi que les experts missionnés par le cabinet. Les signataires désignent les associés dirigeants ainsi que les personnes diplômées, membres de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Dijon et associées du cabinet. 1 PRESENTATION DU CABINET 1.1 Le cabinet en France Description des entités de commissariat aux comptes Au cours de l exercice 2013/2014, l activité de commissariat aux comptes du cabinet CLEON MARTIN BROICHOT s exerce au travers des deux structures suivantes, membres de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Dijon : La société «CLEON MARTIN BROICHOT ET ASSOCIES AUDITEURS ET CONSEILS», société à responsabilité limitée au capital de euros ; La société «COMPAGNIE GENERALE D AUDIT», société à responsabilité limitée unipersonnelle au capital de euros. La totalité du capital de ces sociétés est détenue directement ou indirectement par les associés du cabinet, commissaires aux comptes personnes physiques. 2 / 11

3 1.1.2 Appartenance à un groupement de cabinets indépendants Le cabinet est membre d AUDECIA, qui regroupe des cabinets d expertise comptable et de commissariat aux comptes indépendants, choisis pour leurs compétences et leurs projets d'entreprise, partageant les mêmes objectifs de qualité et d efficacité. AUDECIA est présente dans plus de 90 villes et regroupe environ 200 experts comptables et collaborateurs, ce qui en fait une association technique de premier plan au niveau national. Les membres d AUDECIA travaillent en collaboration pour mettre en commun leurs compétences générales ou spécifiques au service du développement de leurs clients. Ce regroupement repose sur des sources documentaires communes, des publications, des échanges réguliers entre spécialistes de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de l organisation, de l informatique, de l évaluation ou de la fusion d entreprise Description de la gouvernance du cabinet La Direction du cabinet est assurée par un collège d associés co-gérants, tous experts-comptables et commissaires aux comptes inscrits : Pour la société «CLEON MARTIN BROICHOT ET ASSOCIES AUDITEURS ET CONSEILS» : Monsieur Pierre CLEON Monsieur Jean-Yves MARTIN Monsieur Philippe BROICHOT Pour la société «COMPAGNIE GENERALE D AUDIT» : Monsieur Pierre CLEON Monsieur Jean-Yves MARTIN Monsieur Philippe BROICHOT 1.2 Le cabinet au plan international Le cabinet CLEON MARTIN BROICHOT ne dispose pas de structure au niveau international et le groupement AUDECIA est uniquement représenté en France. 2 GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS La gestion des risques professionnels en matière d audit légal est un élément fondamental pour le développement et la pérennité de notre cabinet. L ensemble des règles et des dispositifs mis en place au sein du cabinet pour garantir le respect des règles professionnelles et la qualité des missions est décrit dans notre manuel de procédures d audit. 3 / 11

4 Les règles définies dans ce manuel s appliquent aux missions de commissariat aux comptes exercées par le cabinet, incluant les diligences directement liées, susceptibles d'être réalisées dans le cadre de ces missions. Elles sont complétées en tant que de besoin de dispositions spécifiques concernant les missions de commissariat aux apports et à la fusion, et toutes autres missions particulières, telles que celles dévolues, par les textes législatifs ou réglementaires, à un commissaire aux comptes inscrit. L observation des règles et procédures figurant dans ce manuel s impose sans dérogation à l ensemble des associés, signataires et collaborateurs du cabinet intervenant sur des dossiers de commissariat aux comptes, qui doivent avoir une connaissance précise et actualisée de ses dispositions. Elles s'imposent également à l ensemble des associés et collaborateurs du cabinet intervenant sur les autres missions d'audit légal, en y apportant, en tant que de besoin, les adaptations rendues nécessaires de par leurs spécificités. 2.1 L indépendance Description des procédures d indépendance mises en place au sein du cabinet Le cabinet a mis en place des procédures destinées à éviter des situations de conflits d intérêts ou de perte d indépendance définies par le Code de déontologie de la profession. Les principales règles définies dans ce cadre peuvent se résumer ainsi : Chaque mandat de commissariat aux comptes fait l objet d un examen de vérification de l indépendance du cabinet, préalablement à son acceptation et annuellement en vue de son maintien ; Tous les contrats de travail des collaborateurs du cabinet contiennent une clause concernant l indépendance ; Les règles d indépendance du Code de déontologie de la profession sont portées périodiquement à la connaissance des collaborateurs ; Dans le cas exceptionnel d une demande d un client pour effectuer une prestation non audit, celle-ci fait l objet d un examen préalable par un commissaire aux comptes pour conformité aux textes. Cette prestation fait l objet d une lettre de mission spécifique ; Le cabinet suit les prescriptions de l article L du Code de commerce en matière de rotation des associés signataires pour les dossiers d entités dont les titres financiers sont admis aux négociations sur un marché réglementé Déclaration relative à la vérification interne de cette indépendance Les procédures décrites ci-dessus, relatives aux pratiques d indépendance mises en place au sein du cabinet, font l objet d une vérification de la part de la Direction, sous forme : D une application par les commissaires aux comptes des règles d acceptation et de maintien des missions de commissariat aux comptes et des missions non audit, conformément aux normes d exercice professionnel ; D une déclaration d indépendance signée chaque année par tous les collaborateurs et associés intervenant sur les missions de commissariat aux comptes. 4 / 11

5 2.2 Acceptation et maintien des missions Une étape fondamentale pour s assurer de l indépendance est réalisée préalablement à l acceptation de tout nouveau mandat de commissariat aux comptes. L associé pressenti pour être en charge du mandat prépare une fiche d acceptation de mission, dans laquelle il va devoir répondre et s engager sur les différents aspects susceptibles d influer sur l indépendance. La procédure d acceptation d une mission de commissariat aux comptes inclut également une recherche préalable de conflits d intérêt et d incompatibilités, effectuée auprès des associés. Par ailleurs, l associé s interroge annuellement et pour chaque mandat, sur le maintien de la mission, en examinant notamment les événements intervenus et les nouvelles informations collectées depuis l acceptation. 2.3 Revue indépendante Les mandats présentant des caractéristiques définies, notamment en matière de risque d audit, font l objet d une revue indépendante des rapports avant leur émission. Elle est réalisée par un associé qui n est pas intervenu sur la mission et qui dispose d une expérience confirmée de l audit et du secteur d activité concerné. Tous les mandats de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé sont soumis à la procédure de revue indépendante. 2.4 Contrôle Qualité Le dispositif de contrôle de la qualité du pôle Audit repose sur la définition et procédures couvrant les règles d indépendance et de déontologie, l acceptation et le maintien des missions, les ressources humaines, la réalisation des missions, les consultations et le contrôle interne de la qualité. Ces procédures sont regroupées dans le Manuel des procédures d Audit, mis à la disposition des associés et collaborateurs sur l Intranet. Ce manuel contient une description de nos procédures mises en place au sein de notre pôle audit en conformité avec les dispositions législatives et réglementaires françaises qui régissent la profession de commissaire aux comptes (Code de Commerce et Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes) Description du système interne de contrôle qualité Les procédures qualité mises en place au sein des structures de commissariat aux comptes visent les objectifs suivants : S assurer que les missions sont réalisées dans le respect du Code de déontologie de la profession, et en conformité avec les normes d exercice professionnel, la doctrine professionnelle et les dispositions légales et réglementaires ; S assurer que des ressources suffisantes et adéquates sont allouées aux missions de commissariat aux comptes selon la nature et la complexité des dossiers ; S assurer que le contenu des rapports émis est en adéquation avec les diligences mises en œuvre et les observations formulées au cours de la mission. 5 / 11

6 Cette organisation permet ainsi une gestion des dossiers d audit en fonction des différentes étapes du déroulement d une mission de commissariat aux comptes : Acceptation et maintien des missions ; Affectation de la mission aux collaborateurs ; Planification de la mission ; Exécution de la mission et méthodologie d audit ; Délégation et supervision ; Classement des dossiers. Acceptation et maintien des missions de commissariat aux comptes : Les procédures mises en place permettent de respecter les dispositions du Code de déontologie de la profession relatif à l acceptation, la conduite et le maintien de la mission du commissaire aux comptes. Avant d'accepter une mission, le commissaire aux comptes prend en compte l'existence éventuelle d'incompatibilités, de situations susceptibles d'affecter l'indépendance et de conflits d'intérêts. Si une situation susceptible d'affecter l'indépendance ou un conflit d'intérêt potentiel sont identifiés, le commissaire aux comptes détermine s'il convient ou non d'accepter la mission. La vérification du respect des différents critères d indépendance est matérialisée, pour chaque nouvelle mission, et préalablement à l'acceptation de celle-ci par l établissement d une fiche d acceptation des missions. Cette fiche est préparée par le commissaire aux comptes ou par le chef de mission sous la responsabilité du commissaire aux comptes signataire. Après accomplissement des diligences ci-dessus décrites, les documents suivants sont émis à l occasion de l acceptation de la mission : Les lettres au prédécesseur (Article 21 du Code de déontologie et NEP 510 relative au contrôle du bilan d ouverture) ; La lettre d acceptation adressée au client ; Le courrier adressé à l AMF ou aux autres organes réglementaires en application des dispositions législatives et réglementaires applicables à l'entité dans laquelle le mandat doit être exercé. La déclaration de nouveau mandat auprès de la CRCC est effectuée directement sur le site de la CNCC. A l issue de chaque mission annuelle, une revue est effectuée par le commissaire aux comptes signataire, pour s assurer que rien ne s oppose à la poursuite de ladite mission. Cette vérification annuelle donne lieu à l établissement d une fiche de «maintien des missions», sous la responsabilité du commissaire aux comptes. Conduite des missions : La planification, la conduite opérationnelle et le suivi de la mission sont confiés à un collaborateur expérimenté disposant de la formation technique et de l expérience requise pour la mission, sous la supervision du commissaire aux comptes signataire. 6 / 11

7 La planification a pour objet d assurer l optimisation de la relation entre les besoins et les ressources disponibles. Les travaux sont délégués à des collaborateurs en fonction de leur formation et de leur expérience. Leur connaissance du secteur d activité, la taille de la société et ses obligations vis à vis du public et des marchés financiers, est notamment prise en compte. En fin de mission et préalablement à l émission des rapports, le collaborateur responsable de mission vérifie qu aucune étape importante de la mission n a été omise au regard des normes professionnelles. Ce contrôle est formalisé par l intermédiaire d un questionnaire de fin de mission. Le système de délégation et de supervision des travaux au sein du cabinet vise à obtenir une assurance raisonnable que les travaux effectués sur les missions satisfont les objectifs de qualité définis. Outils techniques : Le cabinet a utilisé, au cours de l exercice, le logiciel de commissariat aux comptes CEGID CAC (éditeur CEGID) pour le déroulement complet des missions d audit légal. Le cabinet contribue en outre activement à l actualisation et l amélioration permanente du logiciel CEGID CAC par des remontées d informations et des échanges périodiques avec l éditeur. D autre part, les collaborateurs élaborent, mettent à jour et partagent des outils techniques en conformité avec les normes professionnelles pour les aider dans la mise en œuvre des diligences d audit. Le cabinet a pris la décision de migrer à compter de l exercice 2013/2014 vers un nouveau logiciel d audit : CASEWARE. Ce logiciel, basé sur le référentiel normatif international et national, procure un cadre professionnel sécurisé Déclaration de l organe de Direction relative à l efficacité du système interne L ensemble des associés signataires est responsable de l application des procédures participant à la correcte réalisation des missions d audit légal. Au titre de l exercice 2013/2014 le dispositif de supervision des dossiers de commissariat aux comptes n a pas fait apparaître de faiblesse significative dans le respect des procédures en vigueur au sein du cabinet Contrôles qualité externes (article R du Code de commerce) Les deux structures de commissariat aux comptes sont par ailleurs soumises aux contrôles externes et périodiques de qualité prévus par le Code de commerce. 7 / 11

8 Au cours de la première semaine du mois d octobre 2012, un contrôle périodique EIP, placé sous la supervision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes, a été réalisé au sein du cabinet. Il a porté sur les procédures d audit en vigueur au sein des différentes structures de commissariat aux comptes. Des dossiers relatifs à des missions d audit légal réalisées au titre d exercices clos en 2011 ont également fait l objet d une revue spécifique, et en particulier certains dossiers de sociétés dont les titres sont admis sur un marché réglementé. Par ailleurs, le dernier contrôle réalisé par la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes a eu lieu en 2006, sous forme d un contrôle périodique de la structure CLEON MARTIN BROICHOT ET ASSOCIES AUDITEURS ET CONSEILS. Il a porté sur des missions d audit de l exercice Enfin, le cabinet a fait l objet de contrôles qualité de la part d AUDECIA, à l occasion de son entrée dans le groupement au cours du mois de septembre 2010 et en octobre ACTIVITE DU CABINET ET INFORMATIONS FINANCIERES 3.1 Chiffre d affaires Chiffre d affaires de l association technique en France Les cabinets membres d AUDECIA réalisent un chiffre d affaire annuel d environ 175 M, réparti entre les activités suivantes : Expertise : % Commissariat aux comptes : % Conseil :... 5% Chiffre d affaires et informations financières et pertinentes sur les activités du cabinet Les deux structures professionnelles exerçant une activité de commissariat aux comptes ont réalisé un chiffre d affaires de K au cours de l exercice clos au 31 août 2014, réparti de la façon suivante : Honoraires relatifs au contrôle légal des comptes (y compris prestations liées à des DDL) : K ; Honoraires relatifs à des prestations non liées à des missions de contrôle légal des comptes : 608 K. 3.2 Liste des clients dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé Notre cabinet a effectué au cours de l exercice 2013/2014 des missions de contrôle légal dans les sociétés : COTTIN FRERES S.A. TONNELLERIE FRANCOIS 8 / 11

9 3.3 Liste des clients établissements de crédit Notre cabinet n a pas effectué de mission de contrôle légal dans des établissements de crédit au cours de l exercice 2013/ RESSOURCES HUMAINES 4.1 Effectifs commissariat aux comptes du cabinet L effectif salarié au 31 août 2014, dédié aux structures de commissariat aux comptes du cabinet, se répartit de la façon suivante : 3 associés 7 collaborateurs, dont 2 commissaires aux comptes inscrits 1 apprenti Ecole de commerce 1 assistante administrative Comportement et éthique : Le personnel du cabinet est tenu de se conformer aux principes d'intégrité, d'objectivité, d'indépendance, de secret professionnel et de respect des règles professionnelles, et de poursuivre un effort permanent de formation. Ces principes sont mentionnés dans les contrats de travail des collaborateurs du cabinet, ainsi que dans le règlement intérieur du cabinet. Chaque associé et collaborateur du cabinet s engage annuellement par écrit à s assurer qu il respecte, tout au long de l exercice, les dispositions décrites visant à assurer l indépendance de la société de commissariat aux comptes et le respect des dispositions législatives et réglementaires. Formation et mise à disposition de ressources documentaires : La formation du personnel répond à une préoccupation majeure du cabinet. Les formations sont dispensées par des organismes ou des professionnels externes, et en particulier par l Institut Régional de Formation de l Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté. Elles portent notamment sur : L actualisation des connaissances des règles, normes et doctrine professionnelles et des textes légaux et réglementaires ; L élargissement des compétences sur des domaines techniques particuliers ; La préparation du diplôme d expertise comptable ou du certificat d aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes ; L utilisation des outils informatiques utilisés dans le cadre de la conduite des missions. La Direction met à la disposition du personnel un ensemble de ressources documentaires reconnues par la profession et actualisées, et en particulier des revues professionnelles, des manuels, guides et ouvrages techniques, les publications de la profession, ainsi que des accès à des publications et brèves d information sur les sites Internet de la profession et des éditeurs majeurs reconnus dans la profession. 9 / 11

10 En outre, les collaborateurs préparent et participent à des réunions internes d information technique organisées selon les modalités suivantes : Une réunion interne bimensuelle d information sur l actualité en matière comptable, fiscale, sociale et professionnelle pour l ensemble des collaborateurs du cabinet (département expertise comptable et conseil et département audit). Ces réunions sont animées par l un des membres de la Direction. A cette occasion, les collaborateurs sont invités à échanger sur des points techniques abordés au cours des missions. Une réunion mensuelle destinée exclusivement aux collaborateurs du département audit. Cette réunion est animée par l associé en charge du pôle audit. A cette occasion, les thèmes d actualité en matière d audit (NEP, notes d informations CNCC, doctrine juridique et comptable de la CNCC ) sont préparés et présentés par les collaborateurs et divers points d organisation des missions (gestion du planning et des missions notamment) sont également abordés. Ces ressources documentaires, ces réunions périodiques d information et les communications techniques sont développées pour faciliter la compréhension et la mise en œuvre par les équipes de l ensemble des règles émises par les Autorités nationales de surveillance de la profession d auditeurs et des marchés (Haut Conseil du commissariat aux comptes, Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes et Autorité des Marchés Financiers). Evaluation des collaborateurs : Les collaborateurs de niveau assistants, les apprentis et les stagiaires sont encadrés par un collaborateur de niveau responsable de mission ou commissaire aux comptes salarié. Cet encadrement vise à assurer leur bonne intégration au sein du cabinet ainsi que l évolution de leur formation et de leur niveau technique. Ils bénéficient d une évaluation continue de leurs travaux à l occasion des missions auxquelles ils participent. Chaque année, l ensemble du personnel bénéficie d un entretien individuel avec la Direction, qui vise notamment à évaluer la progression des compétences techniques et définir les besoins de formation pour l année à venir. 4.2 Associés du cabinet Le cabinet compte 3 associés co-gérants au 31 août 2014 (voir 1.1.3). Tous sont inscrits au tableau des membres des experts comptables du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et sur la liste des membres de la Compagnie Régionale des commissaires aux comptes de Dijon. Informations sur les bases de rémunération des associés : Les associés exercent leur profession dans le respect individuel et collectif de la déontologie de notre profession et des valeurs de notre cabinet. La qualité est inscrite au cœur de notre stratégie et elle intervient comme un facteur essentiel dans nos systèmes d évaluation et de gestion des performances. 10 / 11

11 La rémunération des associés est composée d une partie fixe et d une partie variable. Cette dernière est fonction de l atteinte des objectifs à la fois individuels et collectifs. La rémunération variable finale de l associé dépend du résultat constaté en fin d exercice et du portefeuille et de la marge gérés par chacun des associés. Elle évolue, à la hausse comme à la baisse, d une année sur l autre, en fonction des réalisations personnelles et des résultats du cabinet (niveau d activité et marge notamment). Les cogérants proposent annuellement aux associés le montant de leur rémunération. Cette rémunération est approuvée par la collectivité des associés. 4.3 Formation continue Politique du cabinet La formation continue des associés et des collaborateurs fait l objet d un plan de formation établi annuellement en fonction des besoins recensés, notamment lors des entretiens annuels avec les collaborateurs et en cours d année en fonction des spécificités des missions auxquelles participent les collaborateurs. Les formations suivies par les commissaires aux comptes du cabinet font l objet d une déclaration sur le portail de la CNCC, conformément aux dispositions de l article R du Code de commerce. Enfin, les commissaires aux comptes du cabinet ont observé les dispositions de l article R du Code de commerce relatives au stage prévu par l article 1 er du décret du 12 mai Déclaration attestant le respect des obligations légales en matière de formation professionnelle Le cabinet respecte les dispositions visées aux articles R et R du Code de commerce. Fait à Dijon, le 21 novembre 2014 CLEON MARTIN BROICHOT Auditeurs Les représentants légaux Pierre CLEON Jean-Yves MARTIN Philippe BROICHOT COMPAGNIE GENERALE D AUDIT Les représentants légaux Pierre CLEON Jean-Yves MARTIN Philippe BROICHOT 11 / 11

RAPPORT DE TRANSPARENCE établi en application de l art. R823-21 du Code de commerce. Exercice clos au 31 décembre 2015

RAPPORT DE TRANSPARENCE établi en application de l art. R823-21 du Code de commerce. Exercice clos au 31 décembre 2015 RAPPORT DE TRANSPARENCE établi en application de l art. R823-21 du Code de commerce Exercice clos au 31 décembre 2015 ROUXEL TANGUY & Associés 2C allée Jacques Frimot Zone Atalante Champeaux 35000 RENNES

Plus en détail

L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des deux structures suivantes :

L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des deux structures suivantes : PREAMBULE Conformément à l article R 823-21 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel public à l épargne ou auprès d établissement de crédit

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2010 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Le cabinet en France... 3

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice 2014 www.gescomm-sca.com PREAMBULE A pplication des textes Conformément à l article R. 823-21 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes

Plus en détail

RAPPORT TRANSPARENCE 2012

RAPPORT TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 - : - : - Le 31 Mars 2012 - : - : - TABLE DES MATIERES 1 Présentation du Cabinet Page 2 1.1. Le Cabinet en France 2 Gestion des risques du Cabinet Page 2 2.1. Indépendance

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2012 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Description des entités CAC

Plus en détail

2. Gestion des risques 2. CABINET MURAZ PA VILLET 3 Chemin du Vieux Chê,ze MEYL4N Tél: 04760404 10 fax: 047604 0489 SOMMAIRE.

2. Gestion des risques 2. CABINET MURAZ PA VILLET 3 Chemin du Vieux Chê,ze MEYL4N Tél: 04760404 10 fax: 047604 0489 SOMMAIRE. 38240 CABINET MURAZ PA VILLET 3 Chemin du Vieux Chê,ze MEYL4N Tél: 04760404 10 fax: 047604 0489 RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE SOMMAIRE Introduction Le présent rapport de transparence est rédigé et publié

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes :

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014 I PRESENTATION DU CABINET 1.1. - Description des entités CAC L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : - La Société FIDECOMPTA

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 août 2013 Préambule En application des dispositions de l article R.823-21 du Code de Commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXCO FIDOGEST

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXCO FIDOGEST RAPPORT DE TRANSPARENCE EXCO FIDOGEST Exercice clos le 31 Août 2014 Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation du Cabinet EXCO FIDOGEST Conclusion

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE DU

RAPPORT DE TRANSPARENCE DU DU CABINET DAUGE ET ASSOCIES AU 30 JUIN 2013 CABINET DAUGE ET ASSOCIES - 38, rue Saint-Ferdinand - 75017 PARIS - TEL. 01.43.80.10.98. - FAX. 01.47.64.95.39. SA au capital de 390 670 - R.C. PARIS B 302

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE au 30 juin 2015

RAPPORT DE TRANSPARENCE au 30 juin 2015 RAPPORT DE TRANSPARENCE au 30 juin 2015 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU CABINET... 2 Description des entités commissariat aux comptes.....2 Description du réseau en France... 2 Le réseau dans le monde... 2

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE SECA FOREZ RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice 2015 1 Préambule Conformément à l article R 823 21 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel

Plus en détail

Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE

Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31/12/2014 1 SOMMAIRE Préambule... 3 1 Présentation du Cabinet... 3 1.1 Structure juridique et capital... 3 1.2 Description de la Gouvernance...

Plus en détail

Rapport de Transparence 2015

Rapport de Transparence 2015 Rapport de Transparence 2015 PREAMBULE Conformément à l article R.823-21 du Code de commerce, nous publions le présent rapport de transparence, en tant que commissaires aux comptes désignés auprès de personnes

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE FIDREX Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

Plus en détail

RAPPORT TRANSPARENCE. Mise à jour le 15 avril 2014

RAPPORT TRANSPARENCE. Mise à jour le 15 avril 2014 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU CABINET 1.1 Description du cabinet 1.2 Description du réseau 2. GESTION DES RISQUES DU CABINET 2.1 Indépendance 2.2 Contrôle qualité 3. CLIENTS

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 INTRODUCTION Le présent rapport de transparence

Plus en détail

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 1. Présentation du

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire 1. Groupe BAU CHEVALLIER & Associés...4 1.1. Structure juridique...4 1.2. Ressources Humaines...4 1.3. Organe de Direction...6 2. Procédures d audit Gestion des risques...6

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 Etabli en application de l article R823-21 du Code de Commerce 1 Présentation du cabinet 1.1 Description du cabinet Monsieur Laurent ARROUASSE exerce

Plus en détail

Rapport de transparence Groupe JOYE

Rapport de transparence Groupe JOYE Rapport de transparence Groupe JOYE Préambule 1. Références aux textes Conformément à l article R 823-211 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant

Plus en détail

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire Introduction... 4 1. Groupe Fourcade... 5 1.1. Organigramme du groupe... 5 1.2. F2A - FOURCADE AUDIT ASSOCIES... 5 1.3. Description de la Gouvernance et de ses modalités

Plus en détail

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE 1 Cabinets de commissariat aux comptes 26 rue Victor Schoelcher - BP 31037-68050 MULHOUSE CEDEX 1 Tel : (+33) 03 89 44 55 55 Fax : (+33) 03 89

Plus en détail

Cabinet CAMS B&B ASSOCIES RAPPORT DE TRANSPARENCE

Cabinet CAMS B&B ASSOCIES RAPPORT DE TRANSPARENCE Cabinet CAMS B&B ASSOCIES RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 30/09/2014 G:\CAC RAPPORTS PLAN MISSION LETTRE MISSION\Contrôle qualité 2013 H3C\Rapports de transparence\rapport DE TRANSPARENCE CAMS

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE Inscrite au tableau régional de l ordre des Experts comptables de Marseille et à la Compagnie régionale des Commissaires aux comptes près la Cour d Appel d Aix en Provence S.A.S. J. KALPAC & CIE AU CAPITAL

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Publié sur le site www.2aec.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce Préambule Conformément à l article R 823-21 du Code de commerce, les commissaires

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE ANNEE 2013

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE ANNEE 2013 RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE ANNEE 2013 Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet 2. Gestion des risques 3. Gouvernance 4. Déclarations - 1

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014 Sommaire - PRESENTATION DU CABINET - Organigramme juridique - Activité - Chiffre d Affaires et Clientèle - PROCEDURE QUALITE - Indépendance - Contrôle

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE BATT AUDIT DANS LE GROUPE BATT & ASSOCIES... 2 1.1 STRUCTURE JURIDIQUE ET CAPITAL DES ENTITES DEDIEES A L AUDIT... 2 1.2 STRUCTURE JURIDIQUE ET CAPITAL DES ENTITES DEDIEES A

Plus en détail

Introduction. 1. Présentation dtt cabinet 1. b) Procédures de qttatité 2. 3. Clients 4. CABINET MURAZ PA VILLET 3 Chemin du Vieux Chêne - MEYMN

Introduction. 1. Présentation dtt cabinet 1. b) Procédures de qttatité 2. 3. Clients 4. CABINET MURAZ PA VILLET 3 Chemin du Vieux Chêne - MEYMN RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE 1. Présentation dtt cabinet 1 b) Description de ta gouvernance 2 2. Gestion des risques b) Procédures de qttatité 2 e) Lutte contre te blanchiment 3 d) Formation professionnelle

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence Conformément à l article R 823-21 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel public à l épargne publient sur leur

Plus en détail

Rapport de transparence Prévu par l article R 823-21 du Code de commerce

Rapport de transparence Prévu par l article R 823-21 du Code de commerce Rapport de transparence Prévu par l article R 823-21 du Code de commerce Rapport de transparence 2 RAPPORT DE TRANSPARENCE à jour au 18 Décembre 2014 Sommaire 1 - PRESENTATION DE BECOUZE 3 à 5 1.1 BECOUZE

Plus en détail

Rapport de Transparence

Rapport de Transparence SEGESTE Alain BARRÉ, Pierre ESTOURNET et Associés Sociétés de Commissaires aux Comptes Exercice clos le 30 septembre 2013 Rapport de Transparence Publié sur le site www.cabinetmartin.fr en application

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE INTRODUCTION Le présent rapport de transparence est rédigé et publié en application de l article R 823-21 du Code de Commerce aux termes duquel «les commissaires aux comptes désignés

Plus en détail

L A D A P T A B I L I T É E S T U N P R I N C I P E, L U T I L I T É U N E E X I G E N C E.

L A D A P T A B I L I T É E S T U N P R I N C I P E, L U T I L I T É U N E E X I G E N C E. L A D A P T A B I L I T É E S T U N P R I N C I P E, L U T I L I T É U N E E X I G E N C E. 1 Le commissaire aux comptes et les attestations Présentation de la note d information n XVI de la CNCC SMMAIRE

Plus en détail

CREATIS GROUPE. Exercice clos au 31 août 2010

CREATIS GROUPE. Exercice clos au 31 août 2010 CREATIS GROUPE Exercice clos au 31 août 2010 RAPPORT DE TRANSPARENCE Publié sur le site creatisgroupe.com en application des dispositions de l article R 823-21 du code de commerce PREAMBULE L article R

Plus en détail

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Cabinets de commissariat aux comptes 2 avenue de Bruxelles F-68350

Plus en détail

Cabinet EAA Guillaume Drancy

Cabinet EAA Guillaume Drancy RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 Cabinet EAA Guillaume Drancy Le 26 novembre 2012 TABLE DES MATIERES 1. Présentation du Cabinet Page 1 1.1 Le cabinet en France 2. Gestion des risques du cabinet Page 1-2 2.1

Plus en détail

FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015

FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015 FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015 FIDEXCO France Page 1 sur 11 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE FIDEXCO FRANCE...

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de Commerce

RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de Commerce CO PHO TRI RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de Commerce Exercice clos le 30 septembre 2008 www.cophotri.com SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet 2. Gestion des

Plus en détail

Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE. Serge ANOUCHIAN

Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE. Serge ANOUCHIAN Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE Serge ANOUCHIAN Plan de l intervention Le manuel du cabinet : Quelques rappels, Le GEP, un rappel nécessaire Les outils à votre disposition

Plus en détail

AUDIT CONJOINT 3e Congrès de la CAFR BUCAREST 3 et 4 novembre 2011 par Brigitte GUILLEBERT et Janin AUDAS Commissaires aux comptes

AUDIT CONJOINT 3e Congrès de la CAFR BUCAREST 3 et 4 novembre 2011 par Brigitte GUILLEBERT et Janin AUDAS Commissaires aux comptes AUDIT CONJOINT 3e Congrès de la CAFR BUCAREST 3 et 4 novembre 2011 par Brigitte GUILLEBERT et Janin AUDAS Commissaires aux comptes 1 AUDIT CONJOINT Sommaire 1. Livre vert de l UE de 2010 sur l audit 2.

Plus en détail

L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers de la filiale ACOREX AUDIT, détenue à 100 % par ACOREX CONSEIL.

L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers de la filiale ACOREX AUDIT, détenue à 100 % par ACOREX CONSEIL. RAPPORT DE TRANSPARENCE Conformément à l article R823-21 du code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel public à l épargne ou auprès d établissements

Plus en détail

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de commerce Exercice clos le 30 juin 2015 Axiome Audit & Stratégie

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Publié sur le site www.bewiz.fr en application des dispositions de l article R. 823 21 du Code de commerce Exercice clos le 30 septembre 2014 Décembre 2014 1. PRESENTATION DU GROUPE

Plus en détail

Rapport de Transparence

Rapport de Transparence Exercice 2013 Publié sur le site http://www.ksca.fr/ en application des dispositions de l article R.823-21 du Code du Commerce Préambule Conformément aux dispositions de la directive européenne relative

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES RESULTATS ET

Plus en détail

TESSI. Nous vous précisons que le présent rapport a été soumis à l approbation du Conseil d Administration du 9 avril 2010.

TESSI. Nous vous précisons que le présent rapport a été soumis à l approbation du Conseil d Administration du 9 avril 2010. TESSI Société Anonyme au capital de 5 839 216 euros Siège social : 177 cours de la Libération 38100 GRENOBLE 071 501 571 R.C.S. GRENOBLE ---------------- Rapport du Président du Conseil d Administration

Plus en détail

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE RAPPORT A L ASSEMBLEE GENERALE DES ACTIONNAIRES DU 25 JUIN 2014 SUR LES CONDITIONS

Plus en détail

Cabinet Monceau Finance Conseil. Introduction au rapport de transparence 2014

Cabinet Monceau Finance Conseil. Introduction au rapport de transparence 2014 Cabinet Monceau Finance Conseil Cabinet Monceau Finance Conseil MONCEAU FINANCE CONSEIL - 23, rue La Boëtie- 75008 Paris Tél. : +33 1 44 51 72 00 Introduction au rapport de transparence 2014 Rapport de

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Cie Agricole de la Crau RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs, En application des dispositions de l article L.225-37 du Code de

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES

CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES CABINET CLEON MARTIN BROICHOT & ASSOCIES RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l art. R. 823-21 du Code de commerce Exercice clos au 31 août 2015 Cabinet CLEON MARTIN BROICHOT & Associés 7 rue

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2012 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes. Identification d une bonne pratique professionnelle relative à l autorévision

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes. Identification d une bonne pratique professionnelle relative à l autorévision le 8 novembre 2011 Décision 2011-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Identification d une bonne pratique professionnelle relative à l autorévision Au cours de sa séance du 3 novembre

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

Face à vous, un professionnel qui s engage

Face à vous, un professionnel qui s engage Face à vous, un professionnel qui s engage Respecter les dispositions réglementaires et la déontologie tant à l'égard de ses clients que de son environnement professionnel Agir avec loyauté, compétence,

Plus en détail

Fiche. La profession comptable et le cadre conceptuel 1 LA PROFESSION COMPTABLE. A La diversité des statuts. 1) La profession comptable salariée

Fiche. La profession comptable et le cadre conceptuel 1 LA PROFESSION COMPTABLE. A La diversité des statuts. 1) La profession comptable salariée La profession comptable et le cadre conceptuel Fiche 1 1 LA PROFESSION COMPTABLE A La diversité des statuts 1) La profession comptable salariée Il existe deux types de contrats de travail : Le contrat

Plus en détail

Textes de référence : articles L. 225-37, L. 225-68, L. 225-102-1, L. 225-185, L. 225-197-1, L. 823-19 et L. 823-20 du code de commerce

Textes de référence : articles L. 225-37, L. 225-68, L. 225-102-1, L. 225-185, L. 225-197-1, L. 823-19 et L. 823-20 du code de commerce Recommandation AMF n 2012-02 Gouvernement d entreprise et rémunération des dirigeants des sociétés se référant au code AFEP-MEDEF - Présentation consolidée des recommandations contenues dans les rapports

Plus en détail

BECOUZE Rapport de transparence

BECOUZE Rapport de transparence Rapport de transparence Rapport de transparence 2 RAPPORT DE TRANSPARENCE à jour au 15 janvier 2010 Sommaire 1 - PRESENTATION DU CABINET 3 à 5 1.1 Le Cabinet en France 3-4 1.1.1 Description de l entité

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE MODIFIE PAR LE CONSEIL DE SURVEILLANCE LORS DE SA REUNION DU 16 MARS 2011 Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les règles de fonctionnement

Plus en détail

Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce

Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce [Texte] Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce Groupe Fiduciaire de Commissariat et d Audit Exercice clos le 30 septembre 2013 Sommaire Présentation du

Plus en détail

PPA. Préambule. Présentation du Pack PA. ACK Pack PA - Notice d utilisation. En pratique. Sommaire. Comment utiliser les outils?

PPA. Préambule. Présentation du Pack PA. ACK Pack PA - Notice d utilisation. En pratique. Sommaire. Comment utiliser les outils? Classement des outils du Pack PA (fichiers bureautiques) P Petites Associations et Fondations Petits Fonds de dotation Exemple de fichier : Questionnaire d analyse du risque d anomalies Notice d utilisation

Plus en détail

KPMG GLD et Associés S.A.M. Rapport de Transparence

KPMG GLD et Associés S.A.M. Rapport de Transparence KPMG GLD et Associés S.A.M. Rapport de Transparence Exercice clos le 30 septembre 2014 KPMG GLD et Associés Siège social Immeuble «Athos Palace» 2, rue de la Lüjerneta 98000 Monaco Téléphone : (+377) 97

Plus en détail

Consultants Auditeurs Associés. Rapport de Transparence 2011

Consultants Auditeurs Associés. Rapport de Transparence 2011 Consultants Auditeurs Associés Rapport de Transparence 2011 En application des dispositions de l article 40 de la directive 2006/43/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 mai 2006 relative au contrôle

Plus en détail

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres Je soussigné (e) Nom, Prénom Adresse agissant pour le compte de l'entreprise

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Objet Le comité de vérification de la Société d évaluation foncière des municipalités (SÉFM) est établi par le conseil d administration afin de permettre au conseil de

Plus en détail

Cap Performance Les outils de la performance

Cap Performance Les outils de la performance Cap Performance Les outils de la performance Les outils incontournables de la performance! Le CRO et la CRCC Paris ont sélectionné des outils simples et essentiels qui permettent : de respecter intelligemment

Plus en détail

EXA S.A. RAPPORT DE TRANSPARENCE

EXA S.A. RAPPORT DE TRANSPARENCE EXA S.A. RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 décembre 2012 EXA S.A. Téléphone : 02.62.30.41.00 Siège social Télécopie : 02.62.30.27.96 4, rue Monseigneur Mondon 97476 Saint-Denis CEDEX Saint-Denis,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Annexe 4 TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque africaine de développement (la Banque)

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Exercice 2005 Sommaire R apport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence En application des dispositions de l article 40 de la directive 2006/43/CE du Parlement Européen et du Conseil du 17 mai 2006 relative au contrôle légal des comptes, transposé en

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice 2013. Rapport de transparence 2013 (mars 2014)

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice 2013. Rapport de transparence 2013 (mars 2014) RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice 2013 Rapport de transparence 2013 (mars 2014) RAPPORT DE TRANSPARENCE DU CABINET MALEVAUT-NAUD Exercice clos le 31 décembre 2013 La dénomination Cabinet MALEVAUT-NAUD,

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne

Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne 54 Le contrôle Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne Préambule Conformément aux dispositions de l article L. 235-37 du Code commerce et conformément à la loi du 3

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHÉ DE SERVICES CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES conformément aux dispositions du décret n 2005-1742 du 30/12/05 pris en application de l Ordonnance n 2005-649 du 06/06/05 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme xxx Réunion des Présidents des Compagnies régionales de commissaires aux comptes

Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme xxx Réunion des Présidents des Compagnies régionales de commissaires aux comptes Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme xxx Réunion des Présidents des Compagnies régionales de commissaires aux comptes 6 février 2013 Philippe Steing Secrétaire Général 1 Sommaire

Plus en détail

Le comité d audit. Présentation du rapport du groupe de travail. Anne Gillet Direction des affaires comptables

Le comité d audit. Présentation du rapport du groupe de travail. Anne Gillet Direction des affaires comptables Le comité d audit Présentation du rapport du groupe de travail Anne Gillet Direction des affaires comptables Sommaire 1. Contexte & missions du groupe de travail 2. Les principales caractéristiques du

Plus en détail

Ordre des Experts Comptables de Tunisie

Ordre des Experts Comptables de Tunisie Ordre des Experts Comptables de Tunisie Note d orientation sur les diligences du Commissaire aux Comptes d un établissement de crédit en matière de l obligation mise à sa charge par l article 3 de la circulaire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Etabli par le Conseil d administration dans sa séance du 27 mai 2015, et modifié lors des séances des 30 août 2005, 12 décembre 2007, 20 janvier 2009,

Plus en détail

LACROIX SA RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL SUR LE CONTROLE INTERNE

LACROIX SA RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL SUR LE CONTROLE INTERNE LACROIX SA Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 12 500 000 euros Siège Social : 8 impasse du Bourrelier - 44800 Saint Herblain 855 802 815 RCS Nantes RAPPORT DU PRESIDENT

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

Sélection d un Cabinet d Audit et Conseils TERMES DE REFERENCE

Sélection d un Cabinet d Audit et Conseils TERMES DE REFERENCE Sélection d un Cabinet d Audit et Conseils Réf :1396/APPA/SE/DAAF/SD11-12 TERMES DE REFERENCE Objet : Sélection d un Cabinet d Audit et Conseils pour les prestations de Commissariat aux comptes 1. Contexte

Plus en détail

ACEE Séminaire 14 mai 2004

ACEE Séminaire 14 mai 2004 ACEE Séminaire 14 mai 2004 PROJET DE REVISION 8ème Directive CONTRÔLE LEGAL DES COMPTES 1 Projet 8ème Directive Texte rendu public par la Commission européenne le 15 mars 2004 Modifie la Directive 83/349/CEE

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

Rapport de Transparence

Rapport de Transparence Bureau régional d Arles Bureau régional d Avignon Bureau régional de Bagnols s/ Cèze Bureau régional de Grenoble 5, rue Charles Chaplin Zone de la Courtine 14, Avenue Paul Langevin 27 rue René Cassin 13200

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 Préambule Conformément à l article R 823-21 du Code du commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel à l épargne public ou

Plus en détail

Atelier AMRAE A10. Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques

Atelier AMRAE A10. Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques Atelier AMRAE A10 Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques Intervenants Modérateur Gilles de Courcel Président de la Commission Evaluation de la CNCC Associé Ricol-Lasteyrie Alain Gravier

Plus en détail