Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 EFFICACITE DE LA RPP DANS LA DÉTECTION DE SUBSTANCES ISSUES DES FAMILLES DU MDMA, DES AMPHETAMINES ET DES HALLUCINOGENES TYPE 2CB RECUEILLIES EN MILIEU FESTIF PRADEILLE J.L.*, CHAKROUN N.**, BELTRAN V.*, COLINA A.*, DAULOUEDE J.-P*. *Centres de Soins d Accompagnement et de Prévention en Addictologie BIZIA-MDM **Université de Clermont Ferrand

2 CONTEXTE Polyconsommation en milieu festif L ecstasy, ou MDMA (3,4 MéthylèneDioxyMéthAmphétamine) substance très répandue dans le milieu festif : 51% consommateurs, Enquête transfrontalière , 2007, BIZIA- MDM En , 2004, 70% des personnes rencontrées en soirée techno ont expérimenté l ecstasy (Reynaud-Maurupt, 2006). Intervention de Prévention et de RdR en milieu festif Dispositif global d analyse de drogues Interdiction de la RPP en avril 2005 Sans évaluation Critiques : Banalisation Non efficacité de détection Test présomptif

3 LA PERTINENCE DU DISPOSITIF GLOBAL D ANALYSE DE DROGUES EN MILIEU FESTIF Utilité et pertinence du dispositif global d analyse de drogues en milieu festif, A. Colina, J.-P. Daulouède, M. Auriacombe, Ateliers de Pharmacodépendance, Biarritz, Octobre techniques d analyse distinctes : La reconnaissance présomptive des produits (RPP) La chromatographie sur couche mince (CCM) L analyse en laboratoire Le projet SINTES (Système d Identification National des Toxiques et des Substances, projet dirigé par l O.F.D.T.) Base de données

4 LA RPP OU TESTING Observation de l échantillon Prélèvement d une petite quantité Réactif de Marquis Acide sulfurique concentré (95-98%) 98%) + formaldéhyde ou formol (36%) avec 1 volume de formol pour 9 volumes d acide sulfurique Lecture des résultats présumer, selon la couleur de la réaction, de la présence de substances issues de la famille du MDMA, des amphétamines ou des hallucinogènes de type 2CB Aucune information sur les produits de coupe

5 OBJECTIFS DE L ETUDE Répondre aux critiques sur les qualités du Testing en termes de fiabilité dans la reconnaissance de la MDMA Le deuxième objectif visé se base sur les observations faites par les acteurs de prévention sur une relation dose-effet effet possible entre la concentration en MDMA et l intensité de la réaction de Marquis

6 METHODE (1) Procédure Entre 2000 et 2001, 100 échantillons recueillis sur les lieux de fête dans le cadre du projet SINTES ont été envoyés dans un Laboratoire de Pharmacologie et de Pharmacodépendance pour analyse qualitative et quantitative Avant d être conditionné et envoyé, chaque échantillon a fait l objet d un Testing effectué par le même testeur Le laboratoire était aveugle concernant les résultats obtenus avec ce test

7 METHODE (2) Analyse des produits Le laboratoire d analyses : Méthode par chromatographie en phase gazeuse Concernant le Testing : Cotation de la réaction de Marquis selon deux facteurs de réaction : Apparition de tâches colorées : violet/noir : présomption présence famille MDMA brun/orangé : présomption présence amphétamine jaune/vert : présomption présence hallucinogène type 2CB Apparition d un nuage de fumée blanche Pour ces deux facteurs de réaction, plusieurs critères d intensité : la vitesse d apparition des tâches colorées : absence, apparition lente, rapide, fulgurante la taille et la concentration des tâches colorées : petites tâches éparses, grosse tâche globale la présence d un nuage de fumée blanche Le codage est présenté dans le tableau 2

8 METHODE (3) Codage des réactions Traitements statistiques Tableau 2 : codage de l intensité de la réaction de Marquis Codage initial Codage final Réaction 0 0 Aucune 1 1 Faible Intermédiaire 4 3 Forte Observations Pas de tâches Tâches éparses Apparition lente Tâches éparses Apparition semi-rapide Tâche unique Traitements statistiques : Pour la fiabilité de la reconnaissance présomptive des familles des méthylènedioxyamphétamines, des amphétamines et des hallucinogènes type 2CB un test équivalent au Khi-deux mais pour des petits effectifs, le test exact de Fisher Pour mettre en évidence une relation dose-effet entre la concentration de MDMA et la réaction au Testing, nous avons réalisé une ANOVA avec un test de tendance linéaire Toutes ces analyses ont été réalisées à l aide du logiciel SPSS 11 pour Mac OS X.

9 RESULTATS Analyses descriptives Échantillon final composé de 66 cachets d ecstasy Résultats du laboratoire : 58 contenaient du MDMA ou une molécule 02 des amphétamines 06 d autres produits : chloroquine, buflomédine, thiocolchicoside, prazépam et deux ne contenaient aucune substance notoire Trop faible nombre de comprimés contenant des amphétamines Absence de cachets contenant des hallucinogènes Analyses sur les 58 cachets contenant du MDMA Dosage moyen en MDMA était de 58,6 mg (ET=5,5)

10 FIABILITE DE LA DETECTION DE MDMA OU APPARENTES Aucune différence significative (p<0.0001) n a été mise en évidence entre les résultats obtenus par les analyses en laboratoire et ceux obtenus par la réaction de Marquis Concernant la détection de la présence de MDMA dans les cachets d ecstasy, il s avère dans notre échantillon que le Testing possède une sensibilité et une spécificité de 100% Il en va de même pour les valeurs prédictives positives et négatives.

11 MISE EN EVIDENCE D UNE RELATION DOSE-EFFETEFFET Pour vérifier l existence d une relation dose-effet entre concentration en MDMA et intensité de la réaction de Marquis, nous avons tout d abord comparé les dosages moyens en MDMA en fonction du niveau d intensité de la réaction de Marquis. Les résultats de l ANOVA ont montré que ces dosages moyens étaient bien significativement différents en fonction de la réaction obtenue (F4,50=2,854; p=0,033). Le test de tendance linéaire (F1,50= p<0.003) a montré que plus la réaction au Testing était intense et rapide et plus le dosage en MDMA était élevé (cf. graphe). DOSAGE(en m g) Réaction au testing 2 3

12 DISCUSSION Confirmation des qualités de détection de MDMA dans les échantillons recueillis en milieu festif (sensibilité et spécificité de 100%) Vérifier pour la détection des amphétamines et des hallucinogènes de type 2CB Mise en évidence de l existence d une relation linéaire significative entre concentration en MDMA et intensité de la réaction de Marquis 2 intérêts majeurs : Renforcer le processus de reconnaissance de la nature des échantillons Améliorer le niveau de connaissance sur la concentration en substance psycho active contenue dans l échantillon Échantillons recueillis par une seule équipe de Médecins du Monde : Représentatifs des cachets d ecstasy circulant dans le milieu festif à l époque de la collecte Refaire ces analyses sur des échantillons récoltés par différentes équipes, dans différents lieux et à différentes périodes Le codage de l intensité de la réaction basé uniquement sur l observation des réactions physiques et par un seul individu Reproduire cette étude avec plusieurs testeurs indépendants pour valider cette échelle à l aide d une méthode de concordance inter-juge

13 CONCLUSION Poursuivre le test des qualités de détection de cet outil Réhabiliter le Testing en France Cohérence du dispositif d analyse de drogues RPP : Outil simple et peu coûteux Incontournable au sein du dispositif Accès au marché clandestin Assainir Espace-temps privilégié entre le consommateur potentiel et l animateur de prévention Adapter, au plus prés des risques encourus, le discours de prévention et de RdR

Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014

Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014 Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014 2014 : big bang pour la RDR ou le début de l ère glaciaire? LES AVANCEES (innovations?)

Plus en détail

Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010

Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010 Cabinet du Secrétaire d État CONFÉRENCE DE PRESSE DU 21 SEPTEMBRE 2010 Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010 Etienne SCHOUPPE Secrétaire d'état à

Plus en détail

L intérêt de l analyse des cheveux

L intérêt de l analyse des cheveux L intérêt de l analyse des cheveux ChemTox est un laboratoire pionnier des investigations toxicologiques et plus particulièrement des analyses de cheveux. Son expertise, basée sur près de 20 années d expérience,

Plus en détail

Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques.

Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques. Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques. Marie-José ROYER-MORROT Société Française Alcoologie 20 Mars 2013 Dépistage

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE. Dr C Mercier-Guyon

DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE. Dr C Mercier-Guyon DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE Dr C Mercier-Guyon Faut il dépister et contrôler au travail? Devoirs du médecin de prévention Identifier les comportements individuels à risque

Plus en détail

Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la voie publique

Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la voie publique 3èmes ateliers européens de pharmacodépendance Biarritz, le 27/10/03. Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la

Plus en détail

IMPREGNATION CANNABIQUE:

IMPREGNATION CANNABIQUE: IMPREGNATION CANNABIQUE: Outils analytiques et aide à l interprétation biologique Dr Damien RICHARD, drichard@chu-clermontferrand.fr Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie CHU, Gabriel Montpied,

Plus en détail

Ecstasy : comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 19 octobre 2004 POINTS DE REPERE SINTES LES PRODUITS COLLECTES

Ecstasy : comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 19 octobre 2004 POINTS DE REPERE SINTES LES PRODUITS COLLECTES Dispositif TREND/SINTES Tél : 01 53 20 16 16 sintes@ofdt.fr Ecstasy : comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 19 octobre 2004 Ci-dessous, quelques points de repère sur les collectes

Plus en détail

La psychiatrie dans le cinéma

La psychiatrie dans le cinéma La psychiatrie dans le cinéma Plaisir de voir, plaisir de critiquer, plaisir de débattre Prof Daniele Zullino Dr Gerard Calzada Hallucinogènes Classification des substances!! Dépresseurs du SNC Stimulants

Plus en détail

Comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 6 janvier 2004 (Mise à jour de la note du 17/12/02)

Comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 6 janvier 2004 (Mise à jour de la note du 17/12/02) Dispositif TREND/SINTES Tél : 01 53 20 16 16 sintes@ofdt.fr Comprimés et gélules de MDMA fortement dosés Note d information du 6 janvier 2004 (Mise à jour de la note du 17/12/02) De nouveaux comprimés

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Tableau de bord sur les addictions en Bretagne

Tableau de bord sur les addictions en Bretagne DU Addictologie 6 novembre 2014 Tableau de bord sur les addictions en Bretagne Les principaux chiffres clés Tableau de bord sur les addictions en Bretagne http://www.cirdd-bretagne.fr/ http://orsbretagne.typepad.fr/ors_bretagne/

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

NARCOTIQUES TESTS D IDENTIFICATION NARCOTIQUE MMC

NARCOTIQUES TESTS D IDENTIFICATION NARCOTIQUE MMC W1 TESTS D IDENTIFICATION NARCOTIQUE MMC Les tests MMC sont employés sur le terrain pour l identification des substances inconnues. Vendus en boîtes de 10 tests. Les avantages principaux des tests MMC

Plus en détail

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée?

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? ADDICTION SUISSE 07.11.2012 Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? L expérience des CFF Dr méd. Pierre-Albert Voumard Responsable et médecin-chef MedicalService CFF Contenu de la présentation 1.

Plus en détail

Contexte de la recherche

Contexte de la recherche Accompagnement et Education aux Risques Liés à l Injection - Recherche ANRS-AERLI Guillemette Quatremère, Gillian Collin Colloque Prévention des conduites addictives Clermont Ferrand - 31/03/2015 Contexte

Plus en détail

Incapacité de conduire et sanctions

Incapacité de conduire et sanctions Incapacité de conduire et sanctions Nouvelles réglementations légales au 1er janvier 2005 Conférence de presse du 23 novembre 2004 «0,5 pour mille dès 05» M. Rudolf Dieterle, Directeur Office fédéral des

Plus en détail

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé 3 e conférence sur les traitements de la dépendance aux opioïdes Genève, 19 octobre 2012 Nicolas Bonnet, directeur du Respadd Anne

Plus en détail

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Estimations des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Stanislas Spilka, Olivier Le Nézet et François Beck Note 2015-02 du 21 avril 2015 L enquête ESCAPAD Cette note présente les premières exploitations

Plus en détail

«Réduire les risques en milieu festif»

«Réduire les risques en milieu festif» MICHEL MONZEL - CMSEA SERVICE EN AMONT - CONDUITES À RISQUES 20, RUE GAMBETTA 57000 METZ PRÉVENTION DES ADDICTIONS ET DES «Réduire les risques en milieu festif» Projet Lorrain «Lutte contre les comportements

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Résultats selon Benjamin Buhr et Lucile Koch-Schlund

Plus en détail

Usages de drogues, risques routiers et transgression

Usages de drogues, risques routiers et transgression Maryse Esterle-Hedibel Chercheuse au CESDIP (Centre de Recherches sociologiques sur le Droit et les institutions pénales) Maître de conférences à l Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Nord

Plus en détail

Les aspects législatifs

Les aspects législatifs Les aspects législatifs 9 pl. du Général Koenig, 35000 Rennes, 02.23.20.14.60 cirdd@cirdd-bretagne.fr Jeudi 12 mai 2011 DU Addictologie - Rennes DEFINITION DES DROGUES un historique international (1) Les

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Michel Gandilhon Agnès Cadet-Taïrou Stéphane Saïd

Michel Gandilhon Agnès Cadet-Taïrou Stéphane Saïd Baromètre Prix Les prix de détail et la disponibilité des principales substances psychoactives circulant en France en 2012 OFDT/TREND Septembre 2013 Note n 2013-03 à l attention de la MILDT (Mission interministérielle

Plus en détail

Version française modifiée de l Addiction Severity Index: un instrument pour l évaluation multifactorielle des comportement addictifs

Version française modifiée de l Addiction Severity Index: un instrument pour l évaluation multifactorielle des comportement addictifs Cette présentation est destinée à vous donner quelques informations élémentaires sur l Addiction Severity Index. Elle peut-être librement recopiée et diffusée sous réserve de ne pas être modifiée et que

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Introduction Pour soigner la fièvre et les douleurs, de nombreux médicaments sont vendus en pharmacie. Comment choisir un médicament à l aide de

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

9762B : BALANCE DE PRÉCISION GRADUATION 1g À 6 kg, TARE AUTOMATIQU E, DIMENSIONS 180 X 180 4 PILES (NO N FOURNIES) OU ADAPTATEUR.

9762B : BALANCE DE PRÉCISION GRADUATION 1g À 6 kg, TARE AUTOMATIQU E, DIMENSIONS 180 X 180 4 PILES (NO N FOURNIES) OU ADAPTATEUR. DÉCAMÈTRE Stupefiants R HOUSSE OU MALLETTE TEST STUPÉFIANTS 959S : HOUSSE DE TRANSPORT AVEC 0 TEST S A, D, E, G, I, J, O, R, U, W 969S : MAL LETTE PVC AVEC 0 TESTS DONT DEUX TESTS A, B, C, D, E, G, J,

Plus en détail

Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données

Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données DAT 974 - Axe 1 - Mission Observation COSU du 03/12/2012 Monique RICQUEBOURG Observatoire Régional de la Santé (ORS) 1 Plan de la

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Rapport de recherche-action

Rapport de recherche-action Rapport de recherche-action Enquête exploratoire CONSOMMATION DE DROGUES DE SYNTHESE ET REPRESENTATIONS DU TESTING CHEZ LES PARTICIPANTS AUX SOIREES FESTIVES EN RHONE-ALPES DURANT L ANNEE 2013 Avril 2015

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

Tabagisme et arrêt du tabac en 2010

Tabagisme et arrêt du tabac en 2010 Tabagisme et arrêt du tabac en 2010 Les bilans annuels du tableau de bord tabac (www.ofdt.fr) 1 donnent une vue synthétique de l évolution récente des principaux indicateurs liés au tabagisme, à la prise

Plus en détail

A. OMS - ASSIST V3.0, français

A. OMS - ASSIST V3.0, français A. OMS - ASSIST V3.0, français Interviewer I...I Clinique I...I Identité patient I...I Date I...I INTRODUCTION (A lire au patient. Peut être adapté au contexte local) Je vous remercie d avoir accepté de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Figure 1: La structure chimique de la MDMA ou 3,4-méthylène-dioxy-méthylamphétamine.

Figure 1: La structure chimique de la MDMA ou 3,4-méthylène-dioxy-méthylamphétamine. Profilage chimique des drogues de synthèse (XTsee) Elke Devuyst Sarah Lamping - Alain Verstraete 1 introduction Le composé chimique actif dans les pilules d ecstasy est la 3,4-méthylène-dioxy-méthylamphétamine

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010 Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 21 Pour la première fois, NEOVIA publie, en collaboration avec le laboratoire d analyse LABOCEA (ex LDA 22) les résultats de son enquête

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

CLASSIFICATION DES INFRACTIONS / ALCOOL, DROGUES ET MEDICAMENTS 14

CLASSIFICATION DES INFRACTIONS / ALCOOL, DROGUES ET MEDICAMENTS 14 CLASSIFICATION DES INFRACTIONS / ALCOOL, DROGUES ET MEDICAMENTS 14 Classification des infractions 14.1 La loi sur la circulation prévoit une catégorisation des infractions en quatre degrés, des moins graves

Plus en détail

ANALYSES FORENSIQUES

ANALYSES FORENSIQUES ANALYSES FORENSIQUES Chimie générale, Identification des personnes, Analyses toxicologiques et de stupéfiants, Analyses de résidus d incendies et d explosifs. Nos solutions font la force des experts La

Plus en détail

Crache Test. Dr. Sc. Pharm. Sarah Wille INCC

Crache Test. Dr. Sc. Pharm. Sarah Wille INCC Crache Test Dr. Sc. Pharm. Sarah Wille INCC Présentation générale Pourquoi détecter des drogues dans la salive? Quelle est l'utilité d'une analyse complémentaire en laboratoire? Quels sont les premiers

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Détection de la drogue dans l'urine

Détection de la drogue dans l'urine Détection de la drogue dans l'urine La ligne de tests urinaires comprend les formes connues de tests: d'immersion, d'introduction à la pipette et avec gobelet pour un examen rapide et fiable des échantillons

Plus en détail

Épidémiologie en lien avec les addictions : Quelles sources, quels indicateurs?

Épidémiologie en lien avec les addictions : Quelles sources, quels indicateurs? Épidémiologie en lien avec les addictions : Quelles sources, quels indicateurs? Centre d Information Régional sur les Drogues et les Dépendances 1, place du Maréchal Juin - 35000 Rennes Tél : 02.23.20.14.60

Plus en détail

Avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients GESTION DU RISQUE M Y C O T O X I N E S Marqueurs biologiques liés aux mycotoxines Avantages et inconvénients Christina Schwab Chef de produit, Gestion du risque mycotoxines 2 Christina Schwab Chef de

Plus en détail

Mise en concurrence prépresse / impressions OFDT 2011-2013

Mise en concurrence prépresse / impressions OFDT 2011-2013 Mise en concurrence prépresse / impressions OFDT 2011-2013 Réalisation de prestations prépresse et impression (offset et numérique) des documents scientifiques et techniques édités par l Observatoire français

Plus en détail

Baccalauréat SMS 2008 L intégrale de juin à septembre 2008

Baccalauréat SMS 2008 L intégrale de juin à septembre 2008 Baccalauréat SMS 2008 L intégrale de juin à septembre 2008 Métropole juin 2008..................................... 3 La Réunion 18 juin 2008................................. 6 Polynésie juin 2008......................................

Plus en détail

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification E-II-1.2.2V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACES DANS LES EAUX MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE DE MASSE AVEC PLASMA INDUIT PAR HAUTE FRÉQUENCE (ICP-MS) 1. Objet : Dosage des éléments suivants dans l'eau

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

Paracelse, 1493-1541!

Paracelse, 1493-1541! !!!! "#$%!&'%!(#)'#*+!,)&*!*-&'%!(#)'#*+!./!0#'&!1/)%!2&!(#)'#*! Paracelse, 1493-1541! 1 Contexte Mondiale Multiplication des sources de fabrication des MEG Multiplication des acteurs Complexification

Plus en détail

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Traitements de substitution aux opiacés et travail Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Le contexte «politique» Politique de réduction des risques infectieux

Plus en détail

Fiche Contenu 13-1 : Vue d ensemble du Service Clients

Fiche Contenu 13-1 : Vue d ensemble du Service Clients Fiche Contenu 13-1 : Vue d ensemble du Service Clients Rôle dans le système de gestion de la qualité Vue d ensemble du processus Les responsabilités du laboratoire Ce module décrira les éléments de base,

Plus en détail

EXCELL VOUS INFORME SOMMAIRE. Contexte réglementaire. Procédure de qualification. L étiquette - Comment la lire

EXCELL VOUS INFORME SOMMAIRE. Contexte réglementaire. Procédure de qualification. L étiquette - Comment la lire La recherche de l excellence passe par EXCELL EXCELL VOUS INFORME Le laboratoire Excell vous propose une note d information relative au Décret du 23 Mars 2011 (2011-321) et à l Arrêté du 19 Avril 2011

Plus en détail

Analyses chimiques d échantillons de cocaïne et d héroïne consommés dans les rues de Genève entre 1999 et 2003

Analyses chimiques d échantillons de cocaïne et d héroïne consommés dans les rues de Genève entre 1999 et 2003 Analyses chimiques d échantillons de cocaïne et d héroïne consommés dans les rues de Genève entre 1999 et 2003 T.Musset*, M.Fathi**, A.Magnin**. C.Mani*** * Direction des Soins Infirmiers, Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Outils et. techniques. de profilage des drogues. Les activités des sections stupéfiants de l INPS. Laurence Dujourdy

Outils et. techniques. de profilage des drogues. Les activités des sections stupéfiants de l INPS. Laurence Dujourdy Outils et techniques de profilage des drogues Laurence Dujourdy Laurence Dujourdy est expert stupéfiants, chargée des partenariats, de la prospective et du développement à l Institut National de Police

Plus en détail

Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 5 : Mesure de la fonction rénale : la clairance rénale Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

ET SI NOUS EN PARLIONS...

ET SI NOUS EN PARLIONS... ET SI NOUS EN PARLIONS... Santé, je me protège! Édito Dans le cadre de notre politique d entreprise, nous nous sommes engagés à prévenir les risques sur la santé et la sécurité au travail de l ensemble

Plus en détail

Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public

Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public Version «organismes accrédités» SOMMAIRE Etablissements recevant du public concernés par la surveillance de la qualité de l air intérieur

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES

ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES Conchita Gomez conchitagomez3@wanadoo.fr Présidente de l ANSFTF CG/MD 1 Colloque du CASSF - 5

Plus en détail

Chimie analytique : Rapport de manipulation

Chimie analytique : Rapport de manipulation UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Chimie analytique : Rapport de manipulation Dosage de l éthanol dans un vin blanc 09/03/2010 Salmon Chloé de Bony Eric Baert Jonathan Depireux Romain Table des matières Introduction...

Plus en détail

Charte Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie à destination des étudiants

Charte Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie à destination des étudiants Charte Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie à destination des étudiants La consommation excessive d alcool et les conduites

Plus en détail

Ce retour se caractérise par la circulation de certains comprimés à forte teneur en MDMA.

Ce retour se caractérise par la circulation de certains comprimés à forte teneur en MDMA. NOTE SINTES MDMA POUDRE ET COMPRIME (ECSTASY) Composition et aspect OFDT Dispositif SINTES Note SINTES n 2013-03 du 6 novembre 2013 emmanuel.lahaie@ofdt.fr magali.martinez@ofdt.fr agnes.cadet@ofdt.fr Saint-Denis,

Plus en détail

Les addictions chez les adolescents

Les addictions chez les adolescents Les addictions chez les adolescents L adolescence Adolescence signifie en latin «grandir» Le passage entre l enfance et l âge adulte Une génération intermédiaire Le sentiment d identité ne peut être ni

Plus en détail

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction OFDT Note n 2010-12 Saint-Denis, le 09/08/2010 Introduction Les premières structures

Plus en détail

LES JEUNES FACE AUX CONDUITES ADDICTIVES

LES JEUNES FACE AUX CONDUITES ADDICTIVES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LES JEUNES FACE AUX CONDUITES ADDICTIVES PROJET D AVIS N. 04 Présenté par la Commission «Santé» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée Plénière du 5 juin

Plus en détail

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Synthèse Les résultats de l enquête ESCAPAD de 8 1 montrent que le cannabis arrive troisième parmi les substances psychoactives

Plus en détail

TREND. Tendances Récentes Emergentes. Site de Marseille 2010. et Nouvelles Drogues. TREND Marseille - rapport 2010 1

TREND. Tendances Récentes Emergentes. Site de Marseille 2010. et Nouvelles Drogues. TREND Marseille - rapport 2010 1 TREND Tendances Récentes Emergentes et Nouvelles Drogues Site de Marseille 2010 TREND Marseille - rapport 2010 1 Contributions à TREND Marseille - enquête 2010 Chargée de coordination TREND 2010 - Emmanuelle

Plus en détail

Le Médecin (Joué par un professionnel ou par une infirmière de collège)

Le Médecin (Joué par un professionnel ou par une infirmière de collège) Le Médecin (Joué par un professionnel ou par une infirmière de collège) Contexte du jeu - Un accident a eu lieu dans la commune. Chloé, la conductrice, a perdu le contrôle de son véhicule pour une raison

Plus en détail

Réduction des Risques en milieux festifs. Partager et consolider les acquis, gagner en capacité d innovation

Réduction des Risques en milieux festifs. Partager et consolider les acquis, gagner en capacité d innovation Réduction des Risques en milieux festifs Partager et consolider les acquis, gagner en capacité d innovation Organisation 1. Contexte 2. Enjeux 3. Perspectives L équipe : Une quinzaine de bénévoles actifs

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente :

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente : Partie 1 (sur 15 points) OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE N d anonymat 1/4 Etude d un démaquillant pour les yeux 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée

Plus en détail

La cocaïne en Suisse et dans le monde

La cocaïne en Suisse et dans le monde La cocaïne en Suisse et dans le monde Journée «Cocaïne», plateforme «Réduction des risques» du GREAT Lausanne, 28 mars 2006 Sophie Arnaud Unité d évaluation de programmes de prévention Plan de la présentation

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences -Entreprise REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE

Projet : Ecole Compétences -Entreprise REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR 9 SCIENCES APPLIQUEES ' : ORIENTATION D ETUDES TECHNICIEN / TECHNICIENNE CHIMISTE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE : REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE Formation

Plus en détail

estimation des marchés des drogues illicites en France

estimation des marchés des drogues illicites en France Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice estimation des marchés des drogues illicites en France SYNTHèSE Christian Ben Lakhdar Nacer Lalam David Weinberger Université Lille 2

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

PORTÉE D'ACCRÉDITATION

PORTÉE D'ACCRÉDITATION PORTÉE D'ACCRÉDITATION LABORATOIRE DE SCIENCES JUDICIAIRES ET DE MÉDECINE LÉGALE 1701, rue Parthenais Montréal, QC H2K 3S7 Laboratoire accrédité n 694 (Est conforme aux exigences de CAN-P-1578, CAN-P-4E

Plus en détail

Dossier P116092 - Document DE/1 - Page 1/17 RAPPORT D ÉTUDE. MicroPHAZIR

Dossier P116092 - Document DE/1 - Page 1/17 RAPPORT D ÉTUDE. MicroPHAZIR Dossier P116092 - Document DE/1 - Page 1/17 RAPPORT D ÉTUDE Demandeur : FONDIS ELECTRONIC Quartier de l Europe 4, rue Galilée 78285 GUYANCOURT CEDEX France Date et référence de la commande : Commande n

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

RNV3P Recherche de pathologies émergentes

RNV3P Recherche de pathologies émergentes EPSP Ecole Doctorale Ingénierie Santé Cognition Environnement RNV3P Recherche de pathologies émergentes V Bonneterre, L Faisandier, DJ Bicout, R De Gaudemaris pour les membres du RNV3P Laboratoire Environnement

Plus en détail

Dosage du carbone organique par combustion sèche après décarbonatation automatisée des sols

Dosage du carbone organique par combustion sèche après décarbonatation automatisée des sols Dosage du carbone organique par combustion sèche après décarbonatation automatisée des sols CARIA Giovanni, PROIX Nicolas, CIESIELSKI Henri Institut National de la Recherche Agronomique Laboratoire d analyses

Plus en détail

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ CAHIER DE BORD Version B Brigitte Loiselle Janvier 2006 CAPSULE THEORIQUE : L ACIDITE L eau pure est une substance composée de particules formées de deux atomes d

Plus en détail

Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments

Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme dont est tirée la méthode Niveau de validation selon

Plus en détail

Cannabis: Cannabis indica

Cannabis: Cannabis indica Cannabis: Cannabis indica Classification CERTIFIED Risque Risque élevé = Risque moyen = Risque faible = Produits Alcool, Benzodiazépines; Cannabis + Alcool Cocaïne; Cannabis, Amphétamines; Opiacés, Méthadone,

Plus en détail

Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions

Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions Frank Zobel Responsable d unité Politique, évaluation et coordination Plan Deux ou trois choses

Plus en détail