Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 EFFICACITE DE LA RPP DANS LA DÉTECTION DE SUBSTANCES ISSUES DES FAMILLES DU MDMA, DES AMPHETAMINES ET DES HALLUCINOGENES TYPE 2CB RECUEILLIES EN MILIEU FESTIF PRADEILLE J.L.*, CHAKROUN N.**, BELTRAN V.*, COLINA A.*, DAULOUEDE J.-P*. *Centres de Soins d Accompagnement et de Prévention en Addictologie BIZIA-MDM **Université de Clermont Ferrand

2 CONTEXTE Polyconsommation en milieu festif L ecstasy, ou MDMA (3,4 MéthylèneDioxyMéthAmphétamine) substance très répandue dans le milieu festif : 51% consommateurs, Enquête transfrontalière , 2007, BIZIA- MDM En , 2004, 70% des personnes rencontrées en soirée techno ont expérimenté l ecstasy (Reynaud-Maurupt, 2006). Intervention de Prévention et de RdR en milieu festif Dispositif global d analyse de drogues Interdiction de la RPP en avril 2005 Sans évaluation Critiques : Banalisation Non efficacité de détection Test présomptif

3 LA PERTINENCE DU DISPOSITIF GLOBAL D ANALYSE DE DROGUES EN MILIEU FESTIF Utilité et pertinence du dispositif global d analyse de drogues en milieu festif, A. Colina, J.-P. Daulouède, M. Auriacombe, Ateliers de Pharmacodépendance, Biarritz, Octobre techniques d analyse distinctes : La reconnaissance présomptive des produits (RPP) La chromatographie sur couche mince (CCM) L analyse en laboratoire Le projet SINTES (Système d Identification National des Toxiques et des Substances, projet dirigé par l O.F.D.T.) Base de données

4 LA RPP OU TESTING Observation de l échantillon Prélèvement d une petite quantité Réactif de Marquis Acide sulfurique concentré (95-98%) 98%) + formaldéhyde ou formol (36%) avec 1 volume de formol pour 9 volumes d acide sulfurique Lecture des résultats présumer, selon la couleur de la réaction, de la présence de substances issues de la famille du MDMA, des amphétamines ou des hallucinogènes de type 2CB Aucune information sur les produits de coupe

5 OBJECTIFS DE L ETUDE Répondre aux critiques sur les qualités du Testing en termes de fiabilité dans la reconnaissance de la MDMA Le deuxième objectif visé se base sur les observations faites par les acteurs de prévention sur une relation dose-effet effet possible entre la concentration en MDMA et l intensité de la réaction de Marquis

6 METHODE (1) Procédure Entre 2000 et 2001, 100 échantillons recueillis sur les lieux de fête dans le cadre du projet SINTES ont été envoyés dans un Laboratoire de Pharmacologie et de Pharmacodépendance pour analyse qualitative et quantitative Avant d être conditionné et envoyé, chaque échantillon a fait l objet d un Testing effectué par le même testeur Le laboratoire était aveugle concernant les résultats obtenus avec ce test

7 METHODE (2) Analyse des produits Le laboratoire d analyses : Méthode par chromatographie en phase gazeuse Concernant le Testing : Cotation de la réaction de Marquis selon deux facteurs de réaction : Apparition de tâches colorées : violet/noir : présomption présence famille MDMA brun/orangé : présomption présence amphétamine jaune/vert : présomption présence hallucinogène type 2CB Apparition d un nuage de fumée blanche Pour ces deux facteurs de réaction, plusieurs critères d intensité : la vitesse d apparition des tâches colorées : absence, apparition lente, rapide, fulgurante la taille et la concentration des tâches colorées : petites tâches éparses, grosse tâche globale la présence d un nuage de fumée blanche Le codage est présenté dans le tableau 2

8 METHODE (3) Codage des réactions Traitements statistiques Tableau 2 : codage de l intensité de la réaction de Marquis Codage initial Codage final Réaction 0 0 Aucune 1 1 Faible Intermédiaire 4 3 Forte Observations Pas de tâches Tâches éparses Apparition lente Tâches éparses Apparition semi-rapide Tâche unique Traitements statistiques : Pour la fiabilité de la reconnaissance présomptive des familles des méthylènedioxyamphétamines, des amphétamines et des hallucinogènes type 2CB un test équivalent au Khi-deux mais pour des petits effectifs, le test exact de Fisher Pour mettre en évidence une relation dose-effet entre la concentration de MDMA et la réaction au Testing, nous avons réalisé une ANOVA avec un test de tendance linéaire Toutes ces analyses ont été réalisées à l aide du logiciel SPSS 11 pour Mac OS X.

9 RESULTATS Analyses descriptives Échantillon final composé de 66 cachets d ecstasy Résultats du laboratoire : 58 contenaient du MDMA ou une molécule 02 des amphétamines 06 d autres produits : chloroquine, buflomédine, thiocolchicoside, prazépam et deux ne contenaient aucune substance notoire Trop faible nombre de comprimés contenant des amphétamines Absence de cachets contenant des hallucinogènes Analyses sur les 58 cachets contenant du MDMA Dosage moyen en MDMA était de 58,6 mg (ET=5,5)

10 FIABILITE DE LA DETECTION DE MDMA OU APPARENTES Aucune différence significative (p<0.0001) n a été mise en évidence entre les résultats obtenus par les analyses en laboratoire et ceux obtenus par la réaction de Marquis Concernant la détection de la présence de MDMA dans les cachets d ecstasy, il s avère dans notre échantillon que le Testing possède une sensibilité et une spécificité de 100% Il en va de même pour les valeurs prédictives positives et négatives.

11 MISE EN EVIDENCE D UNE RELATION DOSE-EFFETEFFET Pour vérifier l existence d une relation dose-effet entre concentration en MDMA et intensité de la réaction de Marquis, nous avons tout d abord comparé les dosages moyens en MDMA en fonction du niveau d intensité de la réaction de Marquis. Les résultats de l ANOVA ont montré que ces dosages moyens étaient bien significativement différents en fonction de la réaction obtenue (F4,50=2,854; p=0,033). Le test de tendance linéaire (F1,50= p<0.003) a montré que plus la réaction au Testing était intense et rapide et plus le dosage en MDMA était élevé (cf. graphe). DOSAGE(en m g) Réaction au testing 2 3

12 DISCUSSION Confirmation des qualités de détection de MDMA dans les échantillons recueillis en milieu festif (sensibilité et spécificité de 100%) Vérifier pour la détection des amphétamines et des hallucinogènes de type 2CB Mise en évidence de l existence d une relation linéaire significative entre concentration en MDMA et intensité de la réaction de Marquis 2 intérêts majeurs : Renforcer le processus de reconnaissance de la nature des échantillons Améliorer le niveau de connaissance sur la concentration en substance psycho active contenue dans l échantillon Échantillons recueillis par une seule équipe de Médecins du Monde : Représentatifs des cachets d ecstasy circulant dans le milieu festif à l époque de la collecte Refaire ces analyses sur des échantillons récoltés par différentes équipes, dans différents lieux et à différentes périodes Le codage de l intensité de la réaction basé uniquement sur l observation des réactions physiques et par un seul individu Reproduire cette étude avec plusieurs testeurs indépendants pour valider cette échelle à l aide d une méthode de concordance inter-juge

13 CONCLUSION Poursuivre le test des qualités de détection de cet outil Réhabiliter le Testing en France Cohérence du dispositif d analyse de drogues RPP : Outil simple et peu coûteux Incontournable au sein du dispositif Accès au marché clandestin Assainir Espace-temps privilégié entre le consommateur potentiel et l animateur de prévention Adapter, au plus prés des risques encourus, le discours de prévention et de RdR

(RE)CRÉER UNE CULTURE DE L ANALYSE CHEZ LES CONSOMMATEURS RÉCRÉATIFS VINCENT BENSO JAMEL LAZIC

(RE)CRÉER UNE CULTURE DE L ANALYSE CHEZ LES CONSOMMATEURS RÉCRÉATIFS VINCENT BENSO JAMEL LAZIC (RE)CRÉER UNE CULTURE DE L ANALYSE CHEZ LES CONSOMMATEURS RÉCRÉATIFS VINCENT BENSO JAMEL LAZIC Résultats d analyse Délai Testing par réactifs colorimétriques CCM type XBT sur site CCM type XBT hors site

Plus en détail

Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014

Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014 Marie Debrus (AFR MDM) Jean-Marie Le Gall (AIDES) 4èmes Journées nationales de la Fédération Addiction 13 juin 2014 2014 : big bang pour la RDR ou le début de l ère glaciaire? LES AVANCEES (innovations?)

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée?

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? ADDICTION SUISSE 07.11.2012 Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? L expérience des CFF Dr méd. Pierre-Albert Voumard Responsable et médecin-chef MedicalService CFF Contenu de la présentation 1.

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS

Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS Cliquez pour ajouter la date Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS Raymond VINCENT Direction Déléguée aux Applications, INRS, Centre de Lorraine

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire?

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Cyril Ferdynus, USM, CHU RECUEIL DE DONNEES Recueil hors ligne Epidata (http://www.epiconcept.fr/html/epidata.html)

Plus en détail

Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR. Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA

Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR. Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA Plan de la présentation Recommandations de recherche de l expertise INSERM Etat d avancement des

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

Outils Statistiques du Data Mining

Outils Statistiques du Data Mining Outils Statistiques du Data Mining Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim-orspaca.org http://optim-sesstim.univ-amu.fr

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Quelle place pour l analyse de produits dans la politique régionale de santé?

Quelle place pour l analyse de produits dans la politique régionale de santé? Quelle place pour l analyse de produits dans la politique régionale de santé? Paris, 6 novembre 2015 XX/XX/XX 2 Les conduites addictives : une réelle préoccupation régionale Un axe du Projet Régional de

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Session B2: Assurance

Session B2: Assurance 33 èmes Journées des Économistes de la Santé Français 1 er et 2 décembre 2011 Session B2: Assurance Auteurs: Sophie Guthmuller et Jérôme Wittwer, Université Paris-Dauphine Référé: Aurore Pélissier, CERDI,

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la voie publique

Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la voie publique 3èmes ateliers européens de pharmacodépendance Biarritz, le 27/10/03. Compilation de 4073 dosages sanguins de stupéfiants obtenus par 17 experts judiciaires toxicologues dans le cadre d accidents de la

Plus en détail

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé 3 e conférence sur les traitements de la dépendance aux opioïdes Genève, 19 octobre 2012 Nicolas Bonnet, directeur du Respadd Anne

Plus en détail

DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE. Dr C Mercier-Guyon

DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE. Dr C Mercier-Guyon DEPISAGE ET CONTRÔLE DES CONDUITES TOXICOPHILES EN ENTREPRISE Dr C Mercier-Guyon Faut il dépister et contrôler au travail? Devoirs du médecin de prévention Identifier les comportements individuels à risque

Plus en détail

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE Éric Brunelle et Josée Riverin Table des matières Chapitre 1. Méthodes scientifiques en sciences humaines 1 1. Introduction 1 2. La méthode scientifique

Plus en détail

UTFPR. Nada Benlahbib. [DATA MINING] Fertility Data Set

UTFPR. Nada Benlahbib. [DATA MINING] Fertility Data Set UTFPR [DATA MINING] Fertility Data Set Sommaire Introduction... 2 1. Description de la base de données... 3 1.1. Origine de la base... 3 1.2. Description des attributs... 3 1.3. Exploration des données...

Plus en détail

Produits psycho actifs et milieu étudiants : la formation par les pairs

Produits psycho actifs et milieu étudiants : la formation par les pairs Produits psycho actifs et milieu étudiants : la formation par les pairs Auteurs : GENEVIEVE CHOUCKROUN, chargée de prévention ANPAA95. ANNE MAHIEU, attachée de direction ANPAA95. FANNY BACH, chargée de

Plus en détail

TESTING : LE PÉCHÉ ORIGINEL. HISTORIQUE ET ÉTAT DES LIEUX EN FRANCE

TESTING : LE PÉCHÉ ORIGINEL. HISTORIQUE ET ÉTAT DES LIEUX EN FRANCE TESTING : LE PÉCHÉ ORIGINEL. HISTORIQUE ET ÉTAT DES LIEUX EN FRANCE Par Anthony BEAUCHET Sociologue indépendant www.interaktion.fr Laboratoire scientifique communautaire ÉMERGENCE DES RAVES PARTIES EN

Plus en détail

Testing : le péché originel. Historique et état des lieux en France

Testing : le péché originel. Historique et état des lieux en France Testing : le péché originel. Historique et état des lieux en France Par Anthony BEAUCHET Sociologue indépendant www.interaktion.fr Laboratoire scientifique communautaire Emergence des raves parties en

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Le système d information marketing

Le système d information marketing Le système d information marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Gilbert Rock 2001 Chapitre 4 Adapté par Guy Grégoire - Automne 2002l Sommaire Les composantes du SIM (système d information d marketing)

Plus en détail

A. OMS - ASSIST V3.0, français

A. OMS - ASSIST V3.0, français A. OMS - ASSIST V3.0, français Interviewer I...I Clinique I...I Identité patient I...I Date I...I INTRODUCTION (A lire au patient. Peut être adapté au contexte local) Je vous remercie d avoir accepté de

Plus en détail

Améliorer la pratique journalière d activité physique (AP) chez les femmes âgées, en termes But de l intervention

Améliorer la pratique journalière d activité physique (AP) chez les femmes âgées, en termes But de l intervention Efficacité d une intervention d activité physique guidée par accéléromètre chez des Fiche No 15 femmes âgées vivant dans la communauté Koizumi D, Rogers NL, Rogers ME, Islam MM, Kusunoki M & al. Efficacy

Plus en détail

IMPREGNATION CANNABIQUE:

IMPREGNATION CANNABIQUE: IMPREGNATION CANNABIQUE: Outils analytiques et aide à l interprétation biologique Dr Damien RICHARD, drichard@chu-clermontferrand.fr Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie CHU, Gabriel Montpied,

Plus en détail

Contexte de la recherche

Contexte de la recherche Accompagnement et Education aux Risques Liés à l Injection - Recherche ANRS-AERLI Guillemette Quatremère, Gillian Collin Colloque Prévention des conduites addictives Clermont Ferrand - 31/03/2015 Contexte

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine Processus de développement logiciel Jean-Yves Antoine U. Bretagne Sud - UFR SSI - IUP Vannes année 2001-2002

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Santé Communautaire et accès aux soins en contexte tropical Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Introduction Principes des recherches qualitatives Les étapes

Plus en détail

L ANALYSE DE PRODUITS EN EUROPE

L ANALYSE DE PRODUITS EN EUROPE L ANALYSE DE PRODUITS EN EUROPE Emilie COUTRET Coordinatrice Interventions de terrain Projet NEWIP 2011-2013 Techno+ Journée thématique de l AFR Analyse des produits : il est temps de s'y mettre! Vendredi

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE

Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE Chapitre 5 UE4 : Biostatistiques Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

La psychiatrie dans le cinéma

La psychiatrie dans le cinéma La psychiatrie dans le cinéma Plaisir de voir, plaisir de critiquer, plaisir de débattre Prof Daniele Zullino Dr Gerard Calzada Hallucinogènes Classification des substances!! Dépresseurs du SNC Stimulants

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg NOTE TECHNIQUE N 5 Comparaison des résultats obtenus par avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais

Plus en détail

Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données

Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données Les addictions chez les jeunes à La Réunion Etat des lieux des données DAT 974 - Axe 1 - Mission Observation COSU du 03/12/2012 Monique RICQUEBOURG Observatoire Régional de la Santé (ORS) 1 Plan de la

Plus en détail

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1 Déclaration d Ottawa sur l enregistrement des essais d interventions de santé: Proposition pour l enregistrement international d informations relatives au protocole et de résultats des essais réalisés

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG)

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M S2 VRV) I) Introduction L eugénol (ou 4-allyl-2-méthoxyphénol) est une molécule naturelle trouvée en

Plus en détail

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010 Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 21 Pour la première fois, NEOVIA publie, en collaboration avec le laboratoire d analyse LABOCEA (ex LDA 22) les résultats de son enquête

Plus en détail

Appel d offre : traductions pour. l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) (2012-2015)

Appel d offre : traductions pour. l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) (2012-2015) Appel d offre : traductions pour l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) (2012-2015) 1- Présentation générale et objet de la mise en concurrence L Observatoire français des drogues

Plus en détail

Lutter contre les contresens sur autoroutes

Lutter contre les contresens sur autoroutes Les prises à contre-sens sur routes à chaussées séparées Lutter contre les contresens sur autoroutes Pascal CONTREMOULINS Sanef 1 Les mesures prises Les dispositifs préventifs ou curatifs viennent évidemment

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

L analyse toxicologique, un outil de vigilance et de réduction des risques?

L analyse toxicologique, un outil de vigilance et de réduction des risques? L analyse toxicologique, un outil de vigilance et de réduction des risques? Damien RICHARD, Nicolas AUTHIER SERVICE DE PHARMACOLOGIE MEDICALE Laboratoire de Pharmacologie -Toxicologie Centre Addictovigilance

Plus en détail

Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques.

Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques. Méthodes validées pour le dépistage biologique. Intérêt, limites actuelles de l interprétation des résultats et limites économiques. Marie-José ROYER-MORROT Société Française Alcoologie 20 Mars 2013 Dépistage

Plus en détail

Mots clés - Handball, composition, actions, match.

Mots clés - Handball, composition, actions, match. L analyse des efforts en handball X. Mangematin, N. Babault Centre d Expertise de la Performance G. Cometti, Faculté des sciences du sport, Université de Dijon, France. e-mail : xavier.mangematin@gmail.com

Plus en détail

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre :

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre : Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre : Phase II Recherche action sur la formation des enseignants aux usages pédagogiques des

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS 26-29/11/2007 - Rabat, Maroc Dr Pierre Leveau Responsable de l Unité Qualité et Environnement pierre.leveau@edqm.eu MODULE: Actions correctives et

Plus en détail

Sondage réalisé par téléphone auprès d un échantillon de 1018 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus

Sondage réalisé par téléphone auprès d un échantillon de 1018 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus Le recyclage des cartouches d encre - 7 novembre 2011-1 Note technique Sondage réalisé pour : Agence Wellcom Dates de réalisation : les 4 et 5 novembre 2011 Sondage réalisé par téléphone auprès d un échantillon

Plus en détail

L intérêt de l analyse des cheveux

L intérêt de l analyse des cheveux L intérêt de l analyse des cheveux ChemTox est un laboratoire pionnier des investigations toxicologiques et plus particulièrement des analyses de cheveux. Son expertise, basée sur près de 20 années d expérience,

Plus en détail

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Résultats selon Benjamin Buhr et Lucile Koch-Schlund

Plus en détail

Les Notaires d Europe déplorent les conséquences représentées par ce projet de SUP, à savoir :

Les Notaires d Europe déplorent les conséquences représentées par ce projet de SUP, à savoir : Prise de position du Conseil des Notariats de l Union européenne concernant la proposition de Directive de société unipersonnelle à responsabilité limitée (SUP) Les Notaires d Europe déplorent les conséquences

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT QUALITÉ

CAHIER DES CHARGES AUDIT QUALITÉ CAHIER DES CHARGES AUDIT QUALITÉ DU FABRICANT NOM : ADRESSE : DIRECTION REGIONALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS DE : EN VUE DE L OBTENTION DE LA DELEGATION DE POINCON DE GARANTIE 1 PREAMBULE L attention

Plus en détail

«Réduire les risques en milieu festif»

«Réduire les risques en milieu festif» MICHEL MONZEL - CMSEA SERVICE EN AMONT - CONDUITES À RISQUES 20, RUE GAMBETTA 57000 METZ PRÉVENTION DES ADDICTIONS ET DES «Réduire les risques en milieu festif» Projet Lorrain «Lutte contre les comportements

Plus en détail

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE 1. Les objectifs de la recherche commerciale 2. Les types d étude en Amont et en Aval 3. Les sources d informations primaires et secondaires 4. Le projet d étude commerciale

Plus en détail

03/02/2014. Chap1. Définitions de base STATISTIQUE DESCRIPTIVE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES STATISTIQUE INFERENTIELLE.

03/02/2014. Chap1. Définitions de base STATISTIQUE DESCRIPTIVE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES STATISTIQUE INFERENTIELLE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES Chap1. Définitions de base Des statistiques 1,3 milliard d habitant en chine 97 000 séropositifs en France en 2003 En France, La taille moyenne d un homme est de 1m75 et celle

Plus en détail

Enquête satisfaction Client 2011 Détection des Legionella pneumophila dans les eaux Résultats.

Enquête satisfaction Client 2011 Détection des Legionella pneumophila dans les eaux Résultats. Enquête satisfaction Client 2011 Détection des Legionella pneumophila dans les eaux Résultats. Afin d améliorer nos services et de satisfaire au mieux la clientèle de HVS, une enquête de satisfaction concernant

Plus en détail

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ CAHIER DE BORD Version B Brigitte Loiselle Janvier 2006 CAPSULE THEORIQUE : L ACIDITE L eau pure est une substance composée de particules formées de deux atomes d

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Rapport : Base de données. Anthony Larcher 1

Rapport : Base de données. Anthony Larcher 1 Rapport : Base de données Anthony Larcher 1 1 : Laboratoire d Informatique d Avignon - Université d Avignon Tél : +33 (0) 4 90 84 35 55 - Fax : + 33 (0) 4 90 84 35 01 anthony.larcher@univ-avignon.fr 14

Plus en détail

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Quotité du poste : 100% Rédacteur(s) : N.ZENNAF (CS) C.MOUSSIER (CSS) L.ESTEPA (chef de service) Visa DRH Validé Visa Direction des soins Date de validation

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

11. Tests d hypothèses (partie 1/2)

11. Tests d hypothèses (partie 1/2) 11. Tests d hypothèses (partie 1/2) MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v1) MTH2302D: tests d hypothèses 1/30 Plan 1. Introduction 2. Hypothèses et erreurs 3. Tests d hypothèses

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Incapacité de conduire et sanctions

Incapacité de conduire et sanctions Incapacité de conduire et sanctions Nouvelles réglementations légales au 1er janvier 2005 Conférence de presse du 23 novembre 2004 «0,5 pour mille dès 05» M. Rudolf Dieterle, Directeur Office fédéral des

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Département Universitaire de Recherche et d Enseignement en Médecine Générale GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Enseignants : Esther GUERY, Julien LE BRETON, Emilie FERRAT, Jacques

Plus en détail

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?» Luxembourg, le 05.09.2014 Communiqué: Les ministres Lydia Mutsch et Romain Schneider présentent le prochain lancement de la politique de substitution des médicaments «Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

Plus en détail

La prévention des conduites addictives en collectivité

La prévention des conduites addictives en collectivité Colloque SANTE SECURITE AU TRAVAIL Les collectivités territoriales face aux conduites addictives Alcool, drogues, médicaments,... Comment prévenir et gérer les consommations et addictions des agents? Laurent

Plus en détail

Statistiques bivariées : corrélation et régression linéaire

Statistiques bivariées : corrélation et régression linéaire : corrélation et régression linéaire Activité d'introduction Ce chapitre de statistique est présenté avec l'objectif de promouvoir la réflexion des étudiants et leur faire remarquer que ces notions statistiques

Plus en détail

Indicateur stratégique : c est celui qui permet de suivre les objectifs définis au niveau stratégique liés à une orientation politique.

Indicateur stratégique : c est celui qui permet de suivre les objectifs définis au niveau stratégique liés à une orientation politique. DETERMINER LES INDICATEURS Une fois les objectifs clairement définis, il est nécessaire d y associer des indicateurs pour le suivi régulier des actions mises en œuvre en vue d atteindre la référence souhaitée.

Plus en détail

Article. Système de saisie et de codage en ligne de relevés de notes et de catalogues de cours d études secondaires

Article. Système de saisie et de codage en ligne de relevés de notes et de catalogues de cours d études secondaires Composante du produit n o 11-522-X au catalogue de Statistique Canada La série des symposiums internationaux de Statistique Canada : recueil Article Symposium 2008 : Collecte des données : défis, réalisations

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

ATHS 12 Biarritz 2015

ATHS 12 Biarritz 2015 ATHS 12 Biarritz 2015 La place des acteurs de premier recours en addictologie: Le pharmacien de Ville Stéphane Robinet Pharmacien officine Pharmacien CSAPA Président Pharm addict Place du pharmacien Les

Plus en détail

Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010

Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010 Cabinet du Secrétaire d État CONFÉRENCE DE PRESSE DU 21 SEPTEMBRE 2010 Présentation de la campagne d'information sur les nouveaux tests salivaires 20/09 17/10/2010 Etienne SCHOUPPE Secrétaire d'état à

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

STAT0162-1 Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales. Transparents Philippe Lambert

STAT0162-1 Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales. Transparents Philippe Lambert STAT0162-1 Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales Transparents Philippe Lambert http : //www.statsoc.ulg.ac.be/quali.html Institut des Sciences Humaines et Sociales

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives *************

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* SOL 6210 - Analyse quantitative avancée Le séminaire d analyse quantitative avancée se donne en classe une fois par année. Chaque

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail