1 DISPOSITIF D AIDES AUX PROFESSIONNELS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 DISPOSITIF D AIDES AUX PROFESSIONNELS"

Transcription

1 PLAN ANTI-POLLUTION DE LA VILLE DE PARIS Anne Hidalgo, Maire de Paris, a présenté un plan de lutte contre la pollution liée au trafic routier. Il se traduit notamment par une série de mesures incitatives. Il repose sur deux piliers : des mesures incitatives à une mobilité plus propre pour les particuliers et les professionnels, accessibles dès cette année, et des restrictions de circulation pour les véhicules les plus polluants, mises en œuvre progressivement à partir de l été DISPOSITIF D AIDES AUX PROFESSIONNELS Une enveloppe 12 M est annoncée par la ville de Paris sur la mandature au financement de ce dispositif. Il se traduira par une aide versée aux professionnels, à hauteur de 15 % du prix d achat HT hors option et hors éventuel bonus de l État, avec un plafonnement à : pour un Véhicule Utilitaire Léger (VUL) électrique ou GNV dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) n excède pas 2,5 tonnes ; pour un Véhicule Utilitaire Léger (VUL) ou véhicule de -10 places, électrique ou GNV dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est strictement supérieur à 2,5 tonnes ; pour un Poids Lourd (PL) ou Autocars électrique ou GNV. AC 1

2 Ces dispositions seront aussi accessibles aux professionnels qui souhaitent recourir à un contrat de location longue durée ou de location avec option d achat. Cette aide viendra en complément du bonus écologique offert par l État de pour l achat d un véhicule utilitaire léger électrique, dans la limite de 27 % du coût d acquisition. Cette aide financière est assortie de mesures complémentaires destinées à favoriser la circulation et le stationnement des véhicules propres : Gratuité du stationnement des véhicules électriques et GNV sur la voirie parisienne, ainsi que pour certains véhicules hybrides rechargeables, Développement d une offre diversifiée de véhicules utilitaires en auto partage, comme par exemple l offre d utilitaires électriques en libre-service, Utilib, à destination des professionnels parisiens, Augmentation du nombre d espaces sécurisés de remisage et recharge pour les flottes de véhicules utilitaires légers électriques, Poursuite du développement d un réseau de bornes de recharge diversifiées (charge normale, accélérée et rapide), accessibles à tous les véhicules et à des tarifs attractifs, Mise en place d un réseau d avitaillement en stations de gaz naturel pour véhicules, notamment dans le cadre d un partenariat avec GrDF pour transformer certaines stations-services en stations multi-énergies. 2 QUI POURRA EN BENEFICIER? Cette aide financière concerne les professionnels souhaitant remplacer leur véhicule utilitaire thermique classé 1*, 2* ou 3* par un véhicule utilitaire «propre» (électrique ou GNV), neuf ou d occasion. Afin d aider les entreprises les plus modestes, notamment les artisans et commerçants, elle est destinée aux très petites entreprises de moins de 10 salariés. Chaque entreprise concernée peut bénéficier d une seule subvention pour l achat d un véhicule électrique ou GNV. Pour lutter contre la pollution de l air sans porter préjudice au dynamisme économique de la Métropole, cette mesure sera ouverte à la fois aux professionnels parisiens et à ceux de la petite couronne (92, 93 et 94) qui viennent travailler à Paris 3 UNE OBLIGATION DE CONTREPARTIE En contrepartie, les professionnels doivent : Conserver leurs véhicules subventionnés pendant un minimum de trois ans, Ne pas acheter durant cette période de véhicule thermique de norme inférieure à EURO5, Participer à une enquête anonyme sur l usage de son véhicule et l évolution de sa mobilité. AC 2

3 3 TRIPLEMENT DU STATIONNEMENT DES AUTOCARS Le conseil de Paris a voté le triplement des tarifs de stationnement des autocars, avec effet au 1er mai Selon la mairie, cette disposition est dictée par les difficultés de circulation et de stationnement. Elle s'inscrit dans le plan antipollution de la capitale, qui prévoit d'aller jusqu'à l'interdiction de circulation pour les cars et les poids lourds les plus polluants. Pour l OTRE, cette mesure scandaleuse a été prise sans concertation préalable avec les professionnels concernés. Les conséquences financières pour les entreprises sont importantes. Le nombre insuffisant de zones de stationnement adaptées aux autocars assorti du coût du stationnement nous interrogent sur l objectif réel de la ville vis-à-vis des autocars de tourisme. Bien loin de la logique de respect de l'environnement recherchée par la mairie de Paris, dans l immédiat, ces problématiques mal calibrées incitent les autocars à privilégier de circuler à vide plutôt que de se rendre sur les parcs de stationnement % NON-DIESEL EN 2020 Le plan anti-pollution prévoit que les véhicules des particuliers et les petites camionnettes construites avant 1997, quel que soit leur carburant (essence ou diesel), auront l interdiction de circuler dans Paris du lundi au vendredi. Les autocars, autobus et poids lourds mis en circulation avant 2001 seront frappés de la même interdiction, mais, cette fois, tous les jours de la semaine. Le plan dévoilé interdit progressivement la circulation aux véhicules les plus anciens, sans distinction de motorisation. Mais l OTRE n oublie pas que l objectif d un 100% non-diesel à l aube de 2020 est clairement inscrit dans la charte en faveur d une logistique urbaine durable avec la ville de Paris. La volonté pour le présent de dire que la norme Euro 5, en vigueur depuis 2009, et ceux respectant la norme Euro 6, en vigueur depuis septembre 2014, ne seront pas interdits, ne reste qu à l état de déclarations. Alors, qu en sera-t-il après 2020? AC 3

4 4 CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE Dès le 1er juillet 2015, la Ville de Paris souhaite anticiper la mise en œuvre de la loi de transition énergétique pour les véhicules les plus lourds : poids lourds, autocars et bus de classe 1 étoile (véhicules antérieurs au 1er octobre 2001), de 8h à 20h, y compris le week-end. Des discussions sont d ores et déjà engagées avec l État. Dès le 1er juillet 2016, la Municipalité souhaite interdire la circulation à tous les véhicules de classe 1 étoile (véhicules antérieurs à 1997). Les voitures particulières, 2 roues motorisés et véhicules utilitaires légers concernés par ces mesures d interdiction pourront continuer à circuler le week-end, tandis que l interdiction sera permanente (de 8h à 20h) pour les autobus, autocars et poids-lourds concernés. Entre 2017 et 2020, les véhicules de classes 2, 3, puis 4 étoiles, seront progressivement interdits. Le dispositif mis en place par la Ville de Paris pourra évoluer en fonction du développement des coopérations à l échelle métropolitaine pour la mise en place d actions sur le territoire étendu de la Métropole du Grand Paris. Véhicules particuliers et utilitaires légers (VP VUL Minibus -10 places) - 1 étoile : Véhicule essence ou diesel pré-euro, euro 0 ou euro 1 (mis en service avant le 1er janvier 1997). - 2 étoiles : Véhicule diesel euro 2 (classe2) (mis en service avant le 1er janvier 2001). - 3 étoiles : Véhicule diesel euro 3 (mis en service avant le 1er janvier 2006). - 4 étoiles : Véhicule essence ou diesel euro 4 (mis en service avant le 1er janvier 2011). Poids Lourds (PL) et Autocars - 1 étoile : Véhicule essence ou diesel pré-euro, euro 0, euro 1 ou euro 2 (mis en service avant le 1er octobre 2001). - 2 étoiles : Véhicule diesel euro 3 (mis en service avant le 1er octobre 2006). - 4 étoiles : Véhicule essence ou diesel euro 4 (mis en service avant le 1er octobre 2009). 4 UN HYPER-CENTRE SANS VEHICULES Une réflexion autour de la mise en place de zones à trafic limité (zones quasi-piétonnes), notamment dans l hyper-centre de Paris mais aussi dans d autres quartiers en fonction des demandes des Maires AC 4

5 d arrondissements, et de voies à ultra-basse émission (un sens de circulation réservé aux véhicules propres) pourraient être expérimentées en AC 5

Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier

Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier 2015 SG 19 Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier La lutte contre la pollution de l'air est un enjeu de santé publique

Plus en détail

DELIBERATION N CP 15-370

DELIBERATION N CP 15-370 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 15-370 DELIBERATION N CP 15-370 DU 9 JUILLET 2015 AUTORISATION DE MISE EN ŒUVRE D UNE AIDE ECONOMIQUE PAR LA VILLE DE PARIS POUR L ACQUISITION DE VEHICULES UTILITAIRES

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AUTORISATION DE MISE EN ŒUVRE D UNE AIDE ECONOMIQUE PAR

Plus en détail

2015 DVD Mesures d accompagnement, à destination des professionnels dans le cadre du plan de lutte contre la pollution atmosphérique.

2015 DVD Mesures d accompagnement, à destination des professionnels dans le cadre du plan de lutte contre la pollution atmosphérique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2015 DVD 117 - Mesures d accompagnement, à destination des professionnels dans le cadre du plan de lutte contre la pollution atmosphérique. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

L avenir des véhicules à motorisation thermique. 1. Les diverses motorisations thermiques actuelles. 2. Les évolutions technologiques et sociétales

L avenir des véhicules à motorisation thermique. 1. Les diverses motorisations thermiques actuelles. 2. Les évolutions technologiques et sociétales L avenir des véhicules à motorisation thermique 1. Les diverses motorisations thermiques actuelles 2. Les évolutions technologiques et sociétales 3. Quelles conséquences sur les différentes catégories

Plus en détail

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE DOSSIER DE PRESSE 2015 AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE 0,81 LE LITRE! Le GPL est le carburant le moins cher disponible à la pompe en France. Le GPL est plus économique que les carburants

Plus en détail

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FCA Fleet Services

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FCA Fleet Services GUIDE FISCAL L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. «Document à titre indicatif. La responsabilité de FCA Fleet Services ne pourra pas être engagée

Plus en détail

Stationnement et livraison dans Paris

Stationnement et livraison dans Paris les infos DAEJ - n 066 du 11 mai 2015 Stationnement et livraison dans Paris Paris compte près de 145 000 places de stationnement en surface. En 2014, la Ville a décidé de refondre complètement le régime

Plus en détail

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Page 2 / 10 Comment lutter contre la pollution urbaine : Plan d'urgence pour la Qualité de l'air UCIL COMMISSION ÉCOLOGIE

Plus en détail

SE DÉPLACER PLUS VERT

SE DÉPLACER PLUS VERT NOVEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com PROFESSIONNELS SE DÉPLACER PLUS VERT N 4 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction 3 Pourquoi opter pour des véhicules moins

Plus en détail

Ségolène ROYAL Ministre de l Environnement, de l Energie et de la Mer. Des actions concrètes en faveur de la qualité de l air

Ségolène ROYAL Ministre de l Environnement, de l Energie et de la Mer. Des actions concrètes en faveur de la qualité de l air Ségolène ROYAL Ministre de l Environnement, de l Energie et de la Mer Des actions concrètes en faveur de la qualité de l air 21 juin 2016 Sommaire Les actions de Ségolène Royal en faveur de la qualité

Plus en détail

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015 28 Septembre 2015 FISCALITÉ Au regard de la fiscalité on peut répartir les véhicules en trois catégories: Les voitures particulières (68,5 % des immatriculations flottes) qui sont très contraintes en France

Plus en détail

Plan de lutte contre la pollution liée au trafic routier

Plan de lutte contre la pollution liée au trafic routier Plan de lutte contre la pollution liée au trafic routier 3/02/2015 DOSSIER DE PRESSE Sommaire Edito d Anne Hidalgo, Maire de Paris 4 Edito de Christophe Najdovski 5 Etat des lieux de la pollution de l

Plus en détail

Présentation d une voiture au carburant gaz naturel

Présentation d une voiture au carburant gaz naturel Présentation d une voiture au carburant gaz naturel D o s s i e r d e p r e s s e Vendredi 22 juin 2007 Contacts presse : Anne-Marie Koenig Tel 04 92 70 34 16/Fax 04 92 70 34 39 Mail : amkoenig@ville-manosque.fr

Plus en détail

Avec «Pur Bonus», MAAF Assurances est le 1 er assureur à encourager la protection de l Environnement

Avec «Pur Bonus», MAAF Assurances est le 1 er assureur à encourager la protection de l Environnement Avec «Pur Bonus», MAAF Assurances est le 1 er assureur à encourager la protection de l Environnement Information presse Paris le 10 mars 2005. MAAF Assurances lance «Pur Bonus», une nouvelle offre visant

Plus en détail

EAS-HYMOB, LE PROGRAMME EUROPÉEN DE

EAS-HYMOB, LE PROGRAMME EUROPÉEN DE EAS-HYMOB, LE PROGRAMME EUROPÉEN DE MOBILITÉ HYDROGÈNE EN NORMANDIE Les Rencontres Internationales du Havre Le 25 mars 2016 Hubert Dejean de la Bâtie Vice président de la Région Normandie Projet sous la

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Exemple Prenons l exemple d un véhicule acquis le 13 avril 2016, pour un prix de 26 399, amorti sur une durée de 60 mois, émettant 169 g de CO 2

Exemple Prenons l exemple d un véhicule acquis le 13 avril 2016, pour un prix de 26 399, amorti sur une durée de 60 mois, émettant 169 g de CO 2 VPartie II - Les dépenses déductibles du résultat imposable V113. Véhicules En matière d impôt sur les sociétés Les dépenses d acquisition de véhicules particuliers ne constituent pas des charges déductibles,

Plus en détail

ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS

ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS Il y a trois ans, Paris lançait le premier service au monde de véhicules électriques en partage. En quelques années, cette petite révolution en matière de mobilités urbaines

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Direction de la Voirie et des Déplacements 2015 DVD 15 G Subvention pour l acquisition ou la location d un véhicule propre à usage professionnel par les titulaires de licence de taxis parisiens. EXPOSE

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DEPLACEMENTS 2015 DVD 168 Développement des services de véhicules partagés à Paris. Conventions d occupation du domaine public pour l attribution des stations en voirie PROJET

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE Délégation Régionale de Martinique ETUDE DE FAISABILITE DES VEHICULES

Plus en détail

La logistique urbaine Phase 1- Schéma d orientation pour le territoire parisien

La logistique urbaine Phase 1- Schéma d orientation pour le territoire parisien La logistique urbaine Phase 1- Schéma d orientation pour le territoire parisien Synthèse janvier 2015 17 bd Morland- 75 004 Paris tél : + 33 (0)1 42 76 22 58 - fax : + 33 (0)1 42 76 24 05 http://www.apur.org

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

L essentiel du projet de loi

L essentiel du projet de loi L essentiel du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et des politiques et moyens de déploiement de la transition Novembre 2014 Réussir la transition énergétique : fixer

Plus en détail

La circulation. Circulation automobile dans Paris intra-muros (jours ouvrables)

La circulation. Circulation automobile dans Paris intra-muros (jours ouvrables) La circulation Circulation automobile dans Paris intra-muros Source : Mairie de Paris, Direction de la Voirie et des Déplacements Évolution annuelle de la circulation dans Paris intra-muros sur le réseau

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

Le Conseil Général présente son parc de véhicules électriques

Le Conseil Général présente son parc de véhicules électriques Le Conseil Général investit dans le véhicule propre Le Conseil Général présente son parc de véhicules électriques En septembre dernier, lors de la Semaine Européenne de la Mobilité, le Conseil Général

Plus en détail

e mobile Plateforme Biocarburants : Expériences en Suisse romande Contacts

e mobile Plateforme Biocarburants : Expériences en Suisse romande Contacts Plateforme Biocarburants : Expériences en Suisse romande e mobile Conférence annuelle 2008 Mercredi 27 août 2008 Aula des Jeunes Rives, Neuchâtel ENERS Energy Concept Case postale 56 CH-1015 Lausanne www.eners.ch

Plus en détail

DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY

DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY Règlement intérieur des dépôts de déchets Toute personne entrant sur le site de la déchetterie est soumise au règlement intérieur ci-dessous, adopté en Bureau Syndical

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Direction de la Voirie et des Déplacements APPEL A CANDIDATURE Objet : Attribution d une subvention aux titulaires de licence de taxis parisiens pour l acquisition ou la location d un véhicule électrique

Plus en détail

Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez.

Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez. CHOISIR SON VÉHICULE Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez. LA VOITURE NEUVE Avec un véhicule neuf, vous bénéficiez des progrès technologiques

Plus en détail

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015.

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015. 622 N : 33 Date réception Préfecture : Conseil du 29/06/2015 Identifiant : 2015-0222 Titre : 70 - Produits des services, du domaine et ventes diverses : tarifs dans les parcs de stationnement Hôtel de

Plus en détail

Stratégie National en Matière de lutte contre la pollution de l air

Stratégie National en Matière de lutte contre la pollution de l air المملكة المغربية Royaume du Maroc Secrétariat d État Chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Stratégie National en Matière de lutte contre la pollution de l air Abdellah Yacoubi

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Thème C : Transport de personnes Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Le transport de personnes et l effet de serre Les déplacements en Île-de-France... 3 Spécificités des déplacements à Paris...

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES a) L Europe au cœur du développement durable Le Transport Routier de Marchandises (TRM) est au cœur de notre économie et achemine à

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes DREAL Poitou-Charentes Chiffres et statistiques n 2013-01 janvier 2013 Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes CHIFFRES ET STATISTIQUES Les immatriculations

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 14 SEPTEMBRE 2001 2001/475 - PROPOSITION D'UNE NOUVELLE RÉGLEMENTATION DU STATIONNEMENT PAYANT SUR VOIRIE (DIRECTION DE LA POLICE MUNICIPALE ET DÉPLACEMENTS URBAINS) Le Conseil Municipal,

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.6/2015/2 Distr. générale 8 avril 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de travail

Plus en détail

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À Page i Régie de l'énergie - Dossier R-3709-2009 Cause budgétaire 2010-2011 de l'agence de l'efficacité énergétique (AEÉ) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL DOSSIER R-3709-2009 RÉGIE DE

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

ECOTAXE : Transports de marchandises

ECOTAXE : Transports de marchandises ECOTAXE : Transports de marchandises Introduction Décret n 2011-910 du 27 juillet 2011 relatif à la consistance du réseau routier local soumis à la taxe nationale sur les véhicules de transport de marchandises

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers

Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers Journée s Portes Ouvertes 1 er et 2 octobre 2015 PAGE 1 UNE LOI RÉCENTE.. La loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte promulguée

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

C Le bilan de la circulation

C Le bilan de la circulation C Le bilan de la circulation MEDAD/SESP Les comptes des transports en 2006 (tome 1) juin 2007 59 C1 - Le bilan de la circulation La circulation routière est globalement stable en 2006 sur l ensemble du

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants RÉSULTATS DE L ENUÊTE IPSOS POUR TRANSDEV France - Février 2015 Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants Ipsos a réalisé pour Transdev une

Plus en détail

Semaine du développement durable

Semaine du développement durable j e u d i 5 a v r i l 2 0 0 7 dossier de presse Semaine du développement durable Avec 0, prenez le car et faites un geste pour l environnement! Promouvoir les transports collectifs : 2 Moins utiliser sa

Plus en détail

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85 Intervention de Pierre Serne, Vice-président en charge des transports et des mobilités Rapport Nouveaux Véhicules Urbains (NVU) du 13 février 2014 Cher(e)s ami(e)s, Le rapport concernant les Nouveaux Véhicules

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1001G Avenants aux conventions de délégation de compétence en matière d aides à la pierre en faveur du logement social et de l habitat privé. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS

COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS Paris, le jeudi 3 décembre 2015 COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS Ségolène Royal, chef de la délégation

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Le guide pratique de la. mobilité électrique. dans l agglomération rochelaise

Le guide pratique de la. mobilité électrique. dans l agglomération rochelaise Le guide pratique de la mobilité électrique dans l agglomération rochelaise... de l électricité dans LR ... de l électricité dans LR De l électricité dans LR... Depuis les années 1980, La Rochelle et le

Plus en détail

Péages urbains et enjeux du changement climatique

Péages urbains et enjeux du changement climatique Péages urbains et enjeux du changement climatique Charles Raux Laboratoire d'economie des Transports (CNRS, Université de Lyon) charles.raux@let.ish-lyon.cnrs.fr Chaire Economie du Climat, Paris, 11 janvier

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

au centre-ville de Montpellier

au centre-ville de Montpellier Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Présentation Centre-ville de Montpellier(Ecusson) : -12000 habitants (population totale: 225 500 en 1999 et 244 300 en 2004) -un secteur piétonnier

Plus en détail

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises le maazine de l environnement sonore DES POLITIQUES GLOBALES POUR RÉDUIRE LE BRUIT EN AGGLOMÉRATION Nantes métropole vers une politique des transports et déplacements durables Olivier SORIN Nantes Métropole

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Direction de la Voirie et des Déplacements APPEL A CANDIDATURE Objet : Attribution d une subvention aux titulaires de licence de taxis parisiens pour l acquisition d un véhicule électrique à usage professionnel

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Stationnement et livraison dans Paris

Stationnement et livraison dans Paris les infos DAEJ - n 54 du 17 avril 2015 Stationnement et livraison dans Paris Paris compte près de 145 000 places de stationnement en surface. En 2014, la Ville a décidé de refondre complètement le régime

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt

La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt FOCUS La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt Par le Commandant Arnaud ANSELLE, EMIZ Sud-Est, Chef de la division Opération et gestion de crises et le Commandant

Plus en détail

Conférence du 09 octobre 2015. "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève

Conférence du 09 octobre 2015. Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Conférence du 09 octobre 2015 "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Damien Gumy Chef de projet SME 09.10.2015 - Page 1 Arrêté

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/07/09 N Juridique : 43.09 Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Par circulaire

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.1.2015 COM(2015) 7 final 2013/0105 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015

Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015 Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015 Vitré Communauté : Projet de territoire 2015-2020 Le Maire et Monsieur Teddy Regnier Maire de la Commune de Chateaubourg et vice-président

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

économies (durables) LA NOUVELLE STATION SERVICE GREEN UP Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2 mai 2013

économies (durables) LA NOUVELLE STATION SERVICE GREEN UP Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2 mai 2013 1 LA NOUVELLE STATION SERVICE économies (durables) GREEN UP SOLUTIONS DE RECHARGE POUR VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE RECHARGEABLE Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2

Plus en détail

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS ET NOUVELLES MOBILITÉS Séance du 9 octobre 2014 Ordre du jour ü Affaire n 1 Volet Transports du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance

Plus en détail

Marc le Tourneur Direction Innovation & Développement 20 septembre 2010

Marc le Tourneur Direction Innovation & Développement 20 septembre 2010 Transdev et les véhicules décarbonés Marc le Tourneur Direction Innovation & Développement 20 septembre 2010 1. Une histoire ancienne 2. Des avancées spectaculaires 3. Rien n est encore résolu pour LE

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014 Pré-projet de PDU Document de synthèse décembre 2014 Sommaire 1. Cadre légal du PDU 2015/2025 2. PDU 2015/2025 : Territoire et déplacements 3. Objectifs et actions du PDU 2015/2025 2 Plan de de Déplacements

Plus en détail

Présentation Printemps de la Mobilité 2014

Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Mobile en ville! Le casse-tête des villes pourquoi, un casse-tête? accroissement de la distance domicile travail séparation géographique des activités : logement,

Plus en détail

Promouvoir, dans l agglomération, les déplacements alternatifs à la voiture individuelle

Promouvoir, dans l agglomération, les déplacements alternatifs à la voiture individuelle Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

fiche depresse Réseau de tramway Des rames multi-lignes pour une continuité de service aux usagers

fiche depresse Réseau de tramway Des rames multi-lignes pour une continuité de service aux usagers fiche depresse Cabinet du Président Service presse Montpellier Agglomération MARDI 26 AOÛT 2014 Réseau de tramway Édito «Jusqu à aujourd hui pour les jeunes, les étudiants et les plus défavorisés, les

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

DELIBERATION N CP 15-315

DELIBERATION N CP 15-315 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 15-315 DELIBERATION N CP 15-315 DU 9 JUILLET 2015 PROGRAMME D ETUDES GENERALES SUR LA MOBILITE ET LES DEPLACEMENTS EUROVELOROUTE 3 POURSUITE DE LA REALISATION D AUDITS

Plus en détail

Les vélos en libre-service. Conférence de presse Vendredi 30 mars 2012 Hôtel de ville de Namur

Les vélos en libre-service. Conférence de presse Vendredi 30 mars 2012 Hôtel de ville de Namur Les vélos en libre-service Conférence de presse Vendredi 30 mars 2012 Hôtel de ville de Namur Le vélo ànamur La politique cyclable namuroise «La Ville mènera une politique volontariste en faveur du vélo

Plus en détail

La place des carburants alternatifs dans le monde du transport en 2035. GNV, GNL, GNC Biogaz par Gilles Durand - Secrétaire Général de l AFGNV

La place des carburants alternatifs dans le monde du transport en 2035. GNV, GNL, GNC Biogaz par Gilles Durand - Secrétaire Général de l AFGNV La place des carburants alternatifs dans le monde du transport en 2035 GNV, GNL, GNC Biogaz par Gilles Durand - Secrétaire Général de l AFGNV La Filière du GNV est organisée en France L Association Française

Plus en détail

Dossier de presse Mardi 22 mars 2016

Dossier de presse Mardi 22 mars 2016 TRANSITION ENERGETIQUE Présentation des nouveaux bus hybrides Tisséo - GX 437 Sommaire Edito Réduire la consommation d énergie et l impact carbone Caractéristiques techniques du GX 437 HYB Capacité, facilité

Plus en détail

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT :

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LA FRANCE PEUT-ELLE RATTRAPER SON RETARD? Corinne BERTHELOT Amsterdam, 25 November 1 La Filière du GNV est organisée en France L Association Française du Gaz Naturel Véhicules

Plus en détail

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014 Gaz Audit Tarifs Réglementés de Vente : La Commission de régulation de l énergie a effectué un audit des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement servant de base au calcul de l évolution des

Plus en détail