RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 23 octobre 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 23 octobre 2009"

Transcription

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Sous-direction du Développement Economique 2009-CG Affaire suivie par : F. Becquet Poste: RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Séance du vendredi 23 octobre 2009 DISPOSITIF ÉCONOMIQUE AIDE À LA R&D - FILIÈRE AUTOMOBILE SUBVENTION À LA SOCIÉTÉ SEGULA TECHNOLOGIES MATRA (STM) POUR LES PROJETS WING ET WES Politique sectorielle Secteur d'intervention Programme Développement Structures d'animation et de développement économique Filière automobile Données financières AP 2009 CP 2009 Montant actualisé Montant déjà engagé Montant disponible Montant réservé pour ce rapport Répartition de l échéancier contractuel du présent rapport Montant pluriannuel Par courrier en date du 24 mars 2009, la société STM (Segula Technologies Matra) filiale à 100 % de la holding Ségula Technologie sollicite une subvention du Conseil Général au titre du plan d appui à la filière automobile, dans le cadre de la mise en œuvre de deux projets de recherche et développement : - le projet WING de conception et fabrication d un fauteuil électrique pour les personnes à mobilité réduite. - le projet VES de conception et fabrication d un véhicule sportif électrique.

2 I- Présentation du Groupe Segula Technologies Fondé en 1985, le Groupe Segula Technologies est l un des leaders européen de l'ingénierie et du conseil en innovation. Présent dans 19 pays, il fournit de la prestation de service visant à la conception de moyens de production et de systèmes d information. Ses clients se recrutent dans tous les secteurs d activité et notamment : l automobile, l aéronautique, la construction navale et ferroviaire, l énergie, le nucléaire et la pharmacie. Le groupe emploie 6500 collaborateurs dans le monde et a réalisé un chiffre d affaires consolidé de 514 millions d euros en 2008, en progression de 20,9 % par rapport à L automobile représente 32 % de son activité. II- Présentation de la société STM Dans le cadre d une politique régulière d acquisition d entreprises (80 sociétés rachetées dans les 5 dernières années), le groupe Ségula Technologie a procédé en 2009 à l achat du fonds de commerce de l ancien bureau d études de MATRA Automobile auprès de la société PININFARINA Engineering. De ce rachat est née la société Ségula Technologie Matra (STM) au sein de laquelle ont été embauchés les anciens salariés (CDI) de Matra. Profitant de cette acquisition, le groupe Segula a décidé de regrouper chez STM, à Trappes, des salariés travaillant jusqu alors dans d autres sociétés du groupe et implantés à Rueil Malmaison (100 personnes), Antony (80 personnes) et Linas (30 personnes). Ainsi, STM compte désormais environ 800 salariés à Trappes dont 400 installés sur le site proprement dit et 400 travaillant chez les différents clients de l entreprise. Pour le groupe Ségula Technologies, la création de STM s inscrit dans une stratégie de consolidation de son activité automobile et notamment de ses compétences dans le domaine de la conception de maquettes pour la sécurité passive et pour la fabrication de véhicules électriques. L activité de STM ne se résume cependant pas à l industrie automobile. Elle s étend au secteur des transports dans toutes ses composantes : militaire, aéronautique, ferroviaire, logistique etc. Sur le plan juridique et financier, STM est une société par action simplifiée au capital social de euros. Son siège social est implanté à Nanterre et son capital est détenu à 100% par la Holding du groupe Ségula Technologies. L ensemble des besoins de financement de STM dans le cadre de son exploitation courante ou de ses projets d investissement - comme ceux présentés au soutien du Conseil Général sont assurés par la Holding du Groupe sous forme de comptes-courants d associés.

3 III- Présentation des projets R&D de STM : WING et VES A - Projet WING (fauteuil électrique pour les personnes à mobilité réduite) Le projet WING s inscrit dans le contexte d un marché du fauteuil roulant particulièrement peu riche en acteurs et en offre. Détenu à 70 % par un seul constructeur américain réalisant 1 milliard de dollars de chiffre d affaires, il ne propose que peu de produits et la plupart à des prix très élevés : environ euros pour les personnes les plus lourdement handicapées. Le programme «Wing» consiste donc à développer et réaliser le prototype d un fauteuil électrique d un nouveau type. Conçu par STM en étroite relation avec l AFM (Association Française de Myopathie) et I institut de Myologie (centre d expertise dédié aux muscles), ce produit se veut avant tout un produit exigeant. Ses spécifications prévoient qu il aura des qualités remarquables en termes de : - modularité - afin de répondre aux besoins de clients très différents du point de vue de leur morphologie, pathologie, etc. - légèreté et autonomie de fonctionnement, - fiabilité, - qualité du design afin qu il soit valorisant aux yeux des personnes non handicapées, - coût : le prix de vente devant être compris entre et euros TTC, - délai de réalisation : afin qu un démonstrateur puisse être présenté dès l échéance du Téléthon Outre son intérêt du point de vue de la santé publique, le projet Wing correspond pour STM à un fort enjeu de diversification de son activité. Les objectifs de chiffre d affaires de l entreprise dans le domaine des fauteuils roulants sont les suivants : 1,35 million d euros pour 100 fauteuils vendus en 2010 et 14 M pour 1000 fauteuils vendus en L entreprise bénéficiera dans la phase de commercialisation du réseau de l AFM. Durée et localisation des travaux de R&D Le programme de développement du projet WING a débuté le 24/03/2009. Il s achèvera le 30/09/2010. Les travaux de recherche auront lieu à Trappes. Enjeux pour le Département Du fait de son potentiel sur le plan économique, le projet Wing est susceptible, en cas de succès, de générer la création d un nombre assez important d emplois. Ainsi, si la commercialisation se déroule comme prévu, 30 emplois seront créés pour la fabrication, la distribution et l après-vente des fauteuils. En régime de croisière, les fauteuils devraient être produits à environ 15 unités par jour. Il est d ores et déjà prévu que les opérations d assemblage seront réalisées dans les Yvelines.

4 Outre les créations d emplois, le Conseil Général pourrait être intéressé à la réalisation de ce projet à un autre titre : distribuant des aides dans le cadre de l acquisition de fauteuils par des personnes à mobilité réduite (20 à 25% du coût total d acquisition d un fauteuil), il serait lui-même bénéficiaire d une diminution des prix de vente des fauteuils dont il facilite l acquisition. B- Projet VES (véhicule électrique sportif). Avec le projet VES (Véhicule Electrique Sportif) STM vise la conception et le développement d un véhicule électrique de compétition proche de la F3. L objectif est d aboutir à la production, en très petite série, de véhicules de type monoplace à propulsion totalement électrique et destinés à concourir au sein d un championnat européen pour véhicules électriques. En parallèle à ce véhicule de compétition, STM entend également concevoir un véhicule sportif électrique «école», réservé à une utilisation ludique sur circuit. Le projet VES est aujourd hui rendu possible du fait des avancées réalisées dans les domaines des moteurs électriques et des batteries. Ces progrès permettent désormais d imaginer un nouveau type d architecture automobile entièrement pensé pour l électrique avec notamment une localisation des moteurs dans les roues des véhicules. L objet du travail de recherche et développement à mener est de tirer tous les bénéfices de ces nouvelles possibilités technologiques de façon à imaginer un véhicule capable de concurrencer des automobiles de compétition à propulsion thermique et de procurer des sensations de conduite similaires, voire supérieures. Grâce à la réalisation d un prototype roulant, STM entend faire la démonstration de l étendue des possibilités offertes par les nouvelles technologies de batterie et démontrer leur fiabilité y compris dans le cadre d un usage intensif. Les performances visées par le véhicule de STM sont en effet proches de celles d une F3 thermique : - vitesse maxi visée :190 à 220 Km/h selon le développé de la roue - poids du véhicule (sans pilote) : 625 kg - utilisation de la technologie moteur/roue - temps de fonctionnement en course : 20 minutes - prix de vente similaire à une F3 (200 K ) - temps de recharge entre 1h30 et 4h en fonction des installations disponibles sur circuit (1h30 demande une puissance de 60 KW, 400 Volt). - une sécurité au niveau des composants et de la voiture pour éviter toute électrocution, en cas de maintenance ou accident. Le projet VES doit aboutir à la production ainsi qu à la commercialisation en 2010 (des clients ont déjà fait part de leur intérêt) d au moins 15 véhicules «école» et 25 véhicules de «compétition». Les prix visés sont de euros HT pour le véhicule école et euros HT pour le véhicule de compétition.

5 Le programme VES a débuté le 24/03/2009 et s achèvera fin Il se déroulera en trois temps : - étape 1 : Etude, réalisation et développement d un démonstrateur. - étape 2 : Etude, réalisation et développement du véhicule «Ecole» (1 véhicule). - étape 3 : Etude, réalisation et développement du véhicule «Compétition» (1 véhicule). Pour la réalisation de ses véhicules, STM aura recours aux compétences de très nombreuses autres sociétés : - pour l énergie : Saft, Batscap, Dassault - pour la simulation consommation/performance : Astrium aux Mureaux - pour la motorisation : Michelin (moteur/roue) - pour la mise au point sur piste : Exagon Engeering et Oreca Enjeux pour le Département Pour le pilotage du projet VES, STM a créé une cellule «compétition automobile» composée d une dizaine de personnes issues du monde du sport automobile de compétition de haut niveau (anciens des équipes Prost, PSA et Citroën Sport) et d équipes du groupe Segula (environ 15 personnes). Au-delà du véhicule sportif, l objectif du projet VES est de développer chez STM, un savoir-faire complet dans le domaine du véhicule électrique, autour de nombreuses technologies de rupture (batteries, récupération d énergie, gestion électrique, moteurs roue, autonomie, recharge, sécurité, ). A terme, l enjeu est d être en mesure de transférer ces mêmes technologies vers des applications ouvertes au grand public (véhicule particulier électrique, fauteuil roulant électrique, véhicule utilitaire électrique, autolib électrique ). IV. L aide du Conseil Général des Yvelines Un accord de commencement anticipé a été accordé à la société STM le 24 mars 2009, dans le cadre de la réalisation des projets Wing et VES. Ces deux projets correspondent à un investissement total de 13 Millions d euros (dont 6,8 millions d euros de R&D) et s inscrivent dans une stratégie très volontariste de diversification du groupe Ségula. En tant que tel, ils rejoignent la politique de soutien du Département à la filière automobile telle qu énoncée dans son plan d appui à la filière automobile voté par une délibération du 12 mars Les dépenses éligibles à la subvention départementale dans le cadre de ces 2 projets sont de euros. Conformément aux clauses du dispositif départemental d aide à la R&D, l aide maximale que le Conseil Général peut apporter à une entreprise est de 1,5 million d euros. Dans le cas des projets VES et WING, cette aide correspond à 21.7 % de l assiette éligible des projets.

6 Il est proposé que cette subvention soit répartie de la façon suivante : euros pour le projet WING soit 25 % des dépenses éligibles estimées à euros ; euros pour le projet VES soit 18,43 % des dépenses éligibles estimées à euros. Ce soutien financier, apporté à STM, s inscrit dans le cadre des projets structurants et du plan d appui à la filière automobile. Conformément à l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, je vous propose de conclure une convention cadre avec l Etat et une convention d application avec la société STM pour chaque projet. Ces conventions sont jointes au projet de délibération, avec leurs annexes techniques et financières. En raison de sa nature confidentielle, l'annexe technique ne sera présentée ni dans le rapport, ni dans la délibération. Elle est disponible pour consultation dans les bureaux des services du Département. En conclusion, je vous propose de délibérer dans les termes suivants :

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 mai 2014 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 mai 2014 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE - Pôle gestion instruction et évaluation 2014-CP-5053 Affaire suivie par : V. CARIOU

Plus en détail

ANGELI MOTORS met au point un véhicule de compétition 100 % électrique

ANGELI MOTORS met au point un véhicule de compétition 100 % électrique I COMMUNIQUE DE PRESSE I Nogaro - Gers, le 3 février 2014 Innovation : de nouvelles entreprises à la pépinière du Nogaropôle ANGELI MOTORS met au point un véhicule de compétition 100 % électrique La monoplace

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 septembre 2011

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 16 septembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Sous-direction du Développement Economique 2011-CP-3638 Affaire suivie par : V. Cariou

Plus en détail

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES Vendredi 2 juillet 2010 CREATION D UN RESEAU DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES LES ACTEURS DE LA RECHERCHE PUBLIQUE

Plus en détail

Lauréat des Pays de la Loire Catégorie Industrie- Trophée Territoires Innovation

Lauréat des Pays de la Loire Catégorie Industrie- Trophée Territoires Innovation Date : 04 décembre 2014 Lieu : Nantes, Cité des congrès Nantes Events Center, 5 rue Valmy Dossier de Presse Lauréat des Pays de la Loire Catégorie Industrie- Trophée Territoires Innovation INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 6 mai 2011

RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 6 mai 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Sous-direction du Développement Economique 2011-CG-5-3108 Affaire suivie par : C.

Plus en détail

DEFINITION TECHNIQUE DU SYSTEME DE PROPULSION D'UN KARTING NAUTIQUE ELECTRIQUE AVEC ACCOUPLMENT DIRECT PAR LIGNE D'ARBRE.

DEFINITION TECHNIQUE DU SYSTEME DE PROPULSION D'UN KARTING NAUTIQUE ELECTRIQUE AVEC ACCOUPLMENT DIRECT PAR LIGNE D'ARBRE. AQUALEO SARL Maison de la Technopole 6 Rue Léonard de VINCI 53000 LAVAL Tel : 02-43-69-70-14 www.gliss-speed.com contact@gliss-speed.com OBJET : Cahier des charges n 1, société AQUALEO pour le concours

Plus en détail

!"#$%&'( Personne supplémentaire : Accès à la convention, repas, assistance. Mais ne donne pas lieu à un planning supplémentaire.

!#$%&'( Personne supplémentaire : Accès à la convention, repas, assistance. Mais ne donne pas lieu à un planning supplémentaire. CONDITIONS DE PARTICIPATION Formule de participation standard : 2 900 HT 1 planning de rendez-vous pré-programmés avec des donneurs d ordres, qui vous auront sélectionnés, ou avec d autres spécialistes

Plus en détail

Les modèles réduits solaires

Les modèles réduits solaires Les modèles réduits solaires La course de modèles réduits solaires comporte des épreuves d endurance et de pilotage. L occasion pour les jeunes de s impliquer dans un travail collectif tout au long de

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes

Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Maison de la Région *** Dossier de presse * Contact presse : Attachée de presse de

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

modèle à offrir le choix entre trois motorisations électriques

modèle à offrir le choix entre trois motorisations électriques Hyundai Motor lance IONIQ, premier modèle à offrir le choix entre trois motorisations électriques Des motorisations hybrides, hybrides rechargeables ou 100% électriques proposées sur le même modèle - une

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-91 du 27 juin 2014 relative à la prise de contrôle exclusif par ACE Management d activités de tests de systèmes électroniques embarqués pour l aéronautique d Airbus

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ Avec plus de 5 000 véhicules électriques à la route, ALD Automotive participe activement à l entrée de ce nouveau type de véhicules

Plus en détail

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique belen os Centre d essais et de recherche des systèmes solaires Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009 Plan du dossier Le contexte et la dynamique du solaire thermique BELENOS : l engagement de

Plus en détail

RECHERCHE, INNOVATION, ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, FINANCES, EUROPE ET RELATIONS INTERNATIONALES ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, RECHERCHE ET INNOVATION

RECHERCHE, INNOVATION, ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, FINANCES, EUROPE ET RELATIONS INTERNATIONALES ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, RECHERCHE ET INNOVATION SESSION DES 19 ET 20 OCTOBRE 2015 RECHERCHE, INNOVATION, ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, FINANCES, EUROPE ET RELATIONS INTERNATIONALES ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, RECHERCHE ET INNOVATION DM2 Filière de fabrication

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

Contrat d appui TPE/Artisanat

Contrat d appui TPE/Artisanat Contrat d appui TPE/Artisanat Soutenir les TPE et les entreprises artisanales de production, de services à l industrie, dans leurs projets d investissements, lors des phases de création, de transmission/reprise,

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE Lancé à l initiative de la Ville de Paris, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police, et organisé par RudeBaguette et le Comité des Champs

Plus en détail

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ Workshop «Concentrated Solar Power : local manufacturing and job creation potential in Morocco» 2 juin 2011, Skhirat PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Direction de la Voirie et des Déplacements 2015 DVD 15 G Subvention pour l acquisition ou la location d un véhicule propre à usage professionnel par les titulaires de licence de taxis parisiens. EXPOSE

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

RFID Connection 2009

RFID Connection 2009 RFID Connection 2009 10 et 11 juin 2009 Technopôle d Archamps (Porte Sud de Genève) Les journées d affaires de la RFID et des technologies Wireless. Extrait des demandes exprimées par les utilisateurs

Plus en détail

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD_electric - TEST.indd 1 11/09/2015 09:28 Avec plus de 5 000 véhicules électriques à la route, ALD Automotive participe activement

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-84 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 12 septembre

Plus en détail

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015 MISSION DE PROSPECTION AUTOMOBILE DESTINATION OBJECTIFS Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) Donnez un coup d accélérateur à votre activité en vous développant sur le marché automobile! Découvrir le marché

Plus en détail

RAPPORTN 15.23 CP SUBVENTION EXCEPTIONNELLED'INVESTISSEMENTET REMISE GRACIEUSEDE DETTEEN FAVEURDE L'ASSOCIATION SOTRES

RAPPORTN 15.23 CP SUBVENTION EXCEPTIONNELLED'INVESTISSEMENTET REMISE GRACIEUSEDE DETTEEN FAVEURDE L'ASSOCIATION SOTRES RAPPORTN 15.23 CP SUBVENTION EXCEPTIONNELLED'INVESTISSEMENTET REMISE GRACIEUSEDE DETTEEN FAVEURDE L'ASSOCIATION SOTRES DIRECTIONGENERALEDESSERVICES- PÔLESOLIDARITÉS Direction : Mission coordination et

Plus en détail

[L INDUSTRIE AUTOMOBILE

[L INDUSTRIE AUTOMOBILE CCIR 2011 Fotolia.com LA CCIR VOUS INFORME SYNTHÈSE [L INDUSTRIE AUTOMOBILE EN HAUTE-NORMANDIE Contexte économique mondial, comparaison nationale et pistes de développement ] Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 20 ET 21 FEVRIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 20 ET 21 FEVRIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2012/O1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2012 REUNION DES 20 ET 21 FEVRIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : RESEAU

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE CORPORATE COMMUNIQUÉ N XX PARIS, LE 14 OCTOBRE 2013 SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE EXCELLENCE 2020 SNCF a présenté ce jour devant son conseil d administration son nouveau projet stratégique

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2014 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE METIERS

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur : 12/10/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «Évolution de l ingénierie française de la Construction liée au BIM (Building Information Modeling)» CDC ETUDE BIM COPIIEC

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 11 mai 2012

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 11 mai 2012 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE-Mission Entreprises 2012-CP-4110 Affaire suivie par : A.L. Sermage Poste: RAPPORT

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués

Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués Les 27, 28 et 29 Janvier 2016 Centre des Congrès Pierre Baudis Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués DOSSIER DE PARTICIPATION Donneurs d Ordres Votre Participation comprend

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Sommaire Ortec aujourd hui p. 3 Notre histoire p. 6 Nos points d appui p. 7 Perspectives 2015-2017 p. 8 Contact p. 10 Dossier de presse Groupe Ortec CICO 2015 2 Ortec aujourd

Plus en détail

LE PREMIER CABRIOLET BLUECAR 100 % ÉLECTRIQUE DÉCOUVREZ LE NOUVEAU VÉHICULE 100 % ÉLECTRIQUE DU GROUPE BOLLORÉ AVEC UNE AUTONOMIE DE 250 KM

LE PREMIER CABRIOLET BLUECAR 100 % ÉLECTRIQUE DÉCOUVREZ LE NOUVEAU VÉHICULE 100 % ÉLECTRIQUE DU GROUPE BOLLORÉ AVEC UNE AUTONOMIE DE 250 KM LE PREMIER CABRIOLET BLUECAR 100 % ÉLECTRIQUE DÉCOUVREZ LE NOUVEAU VÉHICULE 100 % ÉLECTRIQUE DU GROUPE BOLLORÉ AVEC UNE AUTONOMIE DE 250 KM BLUESUMMER, LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET, 100 % ÉLECTRIQUE Véhicule

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2015

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2015 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2015 «Notre startup AddBike cherche à révolutionner la culture du vélo urbain en proposant des produits innovants pour faire du vélo une alternative crédible aux autres moyens de

Plus en détail

Décision n 12-DCC-51 du 20 avril 2012 relative à la reprise des actifs de Photowatt International par EDF Energies Nouvelles Réparties

Décision n 12-DCC-51 du 20 avril 2012 relative à la reprise des actifs de Photowatt International par EDF Energies Nouvelles Réparties RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-51 du 20 avril 2012 relative à la reprise des actifs de Photowatt International par EDF Energies Nouvelles Réparties L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de

Plus en détail

Quels modèles pour les relations constructeurs-fournisseurs en 2010?

Quels modèles pour les relations constructeurs-fournisseurs en 2010? Quels modèles pour les relations constructeurs-fournisseurs en 2010? Synthèse d étude réalisée par Jean Cabanes Accenture Copyright 2002 Accenture Tous droits réservés. Accenture, son logo, et Accenture

Plus en détail

Alliance Emploi-Environnement

Alliance Emploi-Environnement Alliance Emploi-Environnement Appel à projet visant à favoriser le développement de filières de matériaux durables de construction en Wallonie Date limite de retour des dossiers de candidature : 20 février

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Le poids industriel de Rhône-Alpes sur les marchés retenus

Le poids industriel de Rhône-Alpes sur les marchés retenus Le choix des marchés retenus par le programme Europasia correspond aux secteurs dans lesquels les PME Européennes et en particulier celles de la région Rhône-Alpes ont déjà acquis un important savoir faire

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 11 mai 2007 portant définition et classification des emplois types des agences de l eau NOR :

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme.

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme. DOSSIER DE PRESSE BUREAU DES CONGRES ET EVENEMENTS Mis en place en Mars 2009 à l initiative de la ville d Angers, d Angers Loire Métropole, de la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire, d

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016»

Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016» Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016» Paris Villepinte du 13 au 17 juin 2016 Plan du document

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

E-TBX. Communiqué TROTTINETTE ELECTRIQUE. 2014 Septembre

E-TBX. Communiqué TROTTINETTE ELECTRIQUE. 2014 Septembre Communiqué TROTTINETTE ELECTRIQUE E-TBX LUDIQUE TOUS TERRAINS FAMILIALE OU SPORTIVE PRISE EN MAIN IMMEDIATE FACILE D ENTRETIEN ECOLOGIQUE 2014 Septembre Présentation de l E-TBX au rallye Porsche Classique,

Plus en détail

Projet «La lumière à Konna»

Projet «La lumière à Konna» Janvier 2011 Projet «La lumière à Konna» Contexte : Les pays en développement sont aujourd hui conscients du défi que leur impose la mise en place d une énergie propre et économe dans leur processus de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-69 du 15 juin 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de certains actifs de Hitachi Appliances par la société Johnson Controls Inc. L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 14 septembre 2007 C2007-87 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 août 2007,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales Externalisation sur les sites industriels Concilier performances économiques et environnementales L externalisation, une pratique qui se généralise parce que chacun des partenaires y est gagnant : l industriel

Plus en détail

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI)

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) 1. Objectifs de l aide à l investissement La subvention d investissement de la Collectivité Départementale de Mayotte a pour finalité de favoriser la création et le développement

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART page 1/26 Ouvrage de base du cours - lire chapitre 3: «Une activité qui a de fortes particularités sans

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

Appel à Projets «Le bois : avenir de la construction et de la réhabilitation des bâtiments» Dossier de candidature

Appel à Projets «Le bois : avenir de la construction et de la réhabilitation des bâtiments» Dossier de candidature ANNEXE 2 Appel à Projets «Le bois : avenir de la construction et de la réhabilitation des bâtiments» Dossier de candidature A retourner au plus tard le vendredi 12 octobre 2012 à 16h00 à : Appel à projets

Plus en détail

Atelier Salon des Maires 2011

Atelier Salon des Maires 2011 Atelier Salon des Maires 2011 Quels montages juridiques et financiers pour les équipements sportifs? La gestion déléguée d'un équipement sportif : quels avantages pour une collectivité locale? Jean-Pascal

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ;

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ; Saisine 06/0030 F - Engagements d AUTOMOBILES CITROËN Sur le fondement de l article L.464-2 du Code de commerce, AUTOMOBILES CITROËN («CITROËN») s engage à mettre en œuvre dans les conditions qui y sont

Plus en détail

RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS

RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS COMMUNIQUE DE PRESSE Urdorf, 21 juillet 2011 RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS Convaincu du potentiel du marché russe, Renault en a fait une des

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

AO 2015-20 PROJET ATTRACT TALENT CAHIER DES CHARGES PLATEFORME ONLINE

AO 2015-20 PROJET ATTRACT TALENT CAHIER DES CHARGES PLATEFORME ONLINE AO 2015-20 PROJET ATTRACT TALENT CAHIER DES CHARGES PLATEFORME ONLINE 1. Contexte & Enjeu L Agence Régionale pour l Innovation et l Internationalisation des entreprises (ARII) en Provence-Alpes- Côte d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Etude. du metier de responsable clientele

Etude. du metier de responsable clientele Etude du metier de responsable clientele decembre 2008 Sommaire Creation de l observatoire Outils de l observatoire prospectif des metiers et des qualifications... [ 3 ] Rappel des objectifs Logique de

Plus en détail

Altaprofits vous ouvre les portes

Altaprofits vous ouvre les portes Altaprofits vous ouvre les portes de l univers Generali Luxembourg Découvrez les avantages du contrat d assurance-vie Generali Espace Lux www.altaprofits.com Depuis décembre 2000, Altaprofits met à votre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 23/07/12 AR n : A078-227806460-20120713-63615-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES 2012-CG-4-3633.1

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Promoteur(s) : Nom du projet : Date :

PLAN D AFFAIRES. Promoteur(s) : Nom du projet : Date : PLAN D AFFAIRES Promoteur(s) : Nom du projet : Date : Résumé du projet (Faites un court résumé d environ une demi-page de votre projet. Dans cette section, on devrait retrouver tous les éléments permettant

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Prestation de consultant Action collective COMETES Collaboration et Organisation pour un Meilleure Entente Transverse des Entreprises du Spatial

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLR - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 27/05/2015 à 17:54:49 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES MINISTRE CONCERNÉ

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions AGEFOS PME REUNION Appel à propositions SELECTION DE PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE Date: 07 FEVRIER 2012 Rédacteur: BRICE VIRGINIUS SOLENE BOISSEL Cet appel à propositions

Plus en détail

RAPPORTN 15.12 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLECADREDE VIE ET AMENAGEMENTURBAIN. Direction : Eau

RAPPORTN 15.12 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLECADREDE VIE ET AMENAGEMENTURBAIN. Direction : Eau RAPPORTN 15.12 CP CONVENTION D'OCCUPATIONTEMPORAIREDESTERRAINSDOTÉSÀ EAU DE PARISPOURL'INSTALLATION D'UN PLUVIOMÈTREET LA FOURNITURE DE DONNÉESPLUVIOMÉTRIQUES DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLECADREDE VIE

Plus en détail