À NE PAS TECHNOLOGIES SANS-FIL. L infonuagique sansfil. est-ce la mort du contrôleur? COLLABORATION. UC : trouver chaussure à son pied

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "À NE PAS TECHNOLOGIES SANS-FIL. L infonuagique sansfil. est-ce la mort du contrôleur? COLLABORATION. UC : trouver chaussure à son pied"

Transcription

1 JUIN 2014 SOMMAIRE Notes en vrac p. 2 Éditorial p. 3 Wi-Fi : ac, c est fait! p. 4 Dans ce numéro : TECHNOLOGIES SANS-FIL Wi-Fi : ac, c est fait! L infonuagique sans-fil : est-ce la mort du contrôleur? UC : trouver chaussure à son pied p. 6 Télécom 2014 : merci! p. 10 Ottawa et le marché cellulaire canadien p. 12 L infonuagique sansfil : est-ce la mort du contrôleur? p. 14 COLLABORATION UC : trouver chaussure à son pied À NE PAS Avez-vous une stratégie mobile? Ottawa et le marché cellulaire canadien Telecom 2014 de Toronto : 28 et 29 octobre Nouvelles et commentaires p JUIN 2014

2 NOTES EN VRAC Télécom 2014 : un grand merci! La conférence Télécom 2014 des 29 et 30 avril derniers a reçu un nombre record de participants, égalant l assistance record de Télécom Dans un monde de plus en plus virtuel, il semble que de tenir une grande rencontre annuelle des télécom - munications est toujours d actualité. Tout près de 500 personnes étaient présentes lors de cet événement annuel qui en était à sa onzième année. Vous pouvez d ailleurs voir une page illustrée des photos de l événement en page 10. Telecom 2014 de Toronto : les 28 et 29 octobre Après le succès de Telecom 2013 à Toronto, le jumeau anglophone de notre conférence revient pour une deuxième année à la fin octobre. Vous trouverez le programme officiel de l événement annexé à ce numéro. L événement retourne à l hôtel Old Mill, un endroit unique à Toronto (www.oldmilltoronto.com). Si vous avez des collègues anglophones intéressés à venir goûter à l expérience Telecom 2014 de Toronto, ils peuvent télécharger le programme sur notre site web BlackBerry ouvre son OS BlackBerry 10 L ontarienne BlackBerry vient d annoncer qu elle va permettre aux autres systèmes de gestion d appareils mobiles (MDM) de gérer également les appareils roulant sous l OS BlackBerry 10. AirWatch, Citrix et IBM sont les premières entreprises à exprimer leurs intentions de travailler avec BlackBerry sur cette proposition. BlackBerry va continuer d offrir sa solution multiplateforme BES10 qui permet de gérer et de sécuriser les appareils BlackBerry, ios et Android. BlackBerry offre aussi une mise à niveau gratuite de BES10 à BES12. Le BYOD et les étudiants C est bien connu, les étudiants des campus sont de grands utilisateurs de Wi-Fi et une récente étude américaine de la firme Ipswitch indique qu à tout moment, 67% des étudiants du collégial ont de deux à quatre appareils branchés sur les réseaux de leur campus. Et que 63% d entre eux téléchargent des fichiers vidéo pendant une période variant d une à quatre heures par jour. Mais seulement 23% de ceux-ci connaissent la politique BYOD (Bring Your Own Device) de leur établissement. La majorité d entre eux n ont aucune idée de leur impact sur les performances du réseau Wi-Fi de leur campus. Pourtant, ils sont les premiers à critiquer les performances de ce même réseau! Ils se plaignent de la lenteur de la connexion (63%), de son accès difficile (50%) et de sa sécurité (36%). Bien que tous utilisent le BYOD, seulement 27% peuvent décrire l acronyme correctement. Le tiers pense que le D signifie «dinner» et un autre tiers opte plutôt pour «date»! La mode des tablettes est-elle terminée? La croissance fulgurante des ventes de tablettes semble s essouffler. Selon la firme IDC (International Data Corporation), les ventes mondiales du premier trimestre de 2014 montrent une faible hausse de 3,9% par rapport au premier trimestre de 2013 et une baisse importante de 35,7% par rapport au dernier trimestre de 2013, le trimestre des cadeaux de fin d année. Apple domine toujours le marché avec 32,5% des ventes, suivie de Samsung (22,3%) et, loin derrière, d ASUS (5,0%) et de Lenovo (4,1%). De nombreux autres joueurs secondaires se partagent les 36% restants. Sans doute que les ventes de téléphones intelligents avec de plus grands écrans (phablets) ont eu un certain impact sur la vente de tablettes, ceux-ci étant à michemin entre téléphones intelligents et tablettes. Notre explication est probablement plus plausible. Le marché des tablettes était un tout nouveau marché. Quand on n a pas de tablette et qu on trouve le produit intéressant, on l achète. Quatre ans seulement après la sortie de l ipad, beaucoup de gens possèdent maintenant une tablette : pourquoi la remplacer? Même si les nouveaux écrans sont meilleurs et qu elles sont plus légères, aucun avantage réel ne vient justifier le remplacement d une tablette si récente. Le marché de la tablette est déjà devenu un marché plus mature, essentiellement un marché de remplacement. Les ventes devraient encore augmenter, mais à un rythme beaucoup plus faible. Surface Pro 3 de Microsoft Parlant de tablettes, Microsoft n a pas lancé encore la serviette dans ce domaine. Elle vient tout juste de lancer la Surface Pro 3, une immense tablette de 12 pouces qui roule sous Windows 8.1. Contrairement aux anciennes tablettes Surface, la nouvelle ligne peut supporter la gamme complète des applications et services Windows. Microsoft positionne ainsi sa tablette dans le très haut de gamme et semble viser à carrément remplacer les ordinateurs portables grâce à son clavier en option. Disons qu après avoir perdu plus de 1,2 milliard de dollars avec ses tablettes Surface, les analystes demeurent sceptiques du succès de Microsoft avec cette nouvelle version Sabrina Paquet Manon Couture 2 JUIN 2014

3 AVEZ-VOUS UNE stratégie mobile? ÉDITORIAL LISE GAGNON, COORDONNATRICE CONFÉRENCES NOS COLLABORATEURS EXTERNES : Une étude récente de la firme Robert Half Technology, réalisée auprès de entrevues téléphoniques de dirigeants américains (CIO), montre que seulement 28% de ceux-ci ont une stratégie des technologies mobiles. Pourtant, pas besoin d être un grand spécialiste pour savoir que le monde des télécommunications se transforme rapidement et devient de plus en plus un monde axé sur les télécommunications mobiles. Téléphones intelligents, tablettes, Wi- Fi, BYOD, services cellulaires 4G, tout converge vers la mobilité. Et vos clients, votre personnel et vos fournisseurs sont aussi de plus en plus mobiles. Quand on pense mobilité, on pense d abord à notre parc de téléphones cellulaires. Logique. Mais bien que le parc d appareils cellulaires représente souvent la plus importante dépense en télécommunications d une organisation, combien d entre vous gèrent vraiment cette importante dépense? C est bien beau d avoir un parc de téléphones intelligents et sans doute maintenant de tablettes mais avez-vous développé des applications mobiles pour améliorer votre productivité? De nombreuses entreprises ont carrément éliminé les formulaires papier et les processus manuels. Une récente étude de la firme Canvas indique que les industries de la construction, du commerce de détail et de la distribution, de la santé, de la fabrication et du transport mènent le bal de ces nouvelles applications mobiles qui sauvent du temps, des coûts... et des arbres! D autres applications mobiles intéressantes impliquent les listes de vérification, les sondages, la facturation et les inventaires. De plus en plus d organisations développent de nouvelles applications mobiles servant à améliorer leur productivité. Bien sûr, service à la clientèle oblige, les entreprises de services et du commerce de détail sont celles qui, selon les études citées ici, sont les plus avancées en applications mobiles et en sites web conçus pour les appareils mobiles. À l opposé, le milieu hospitalier est le plus en retard dans ce domaine. Si on ajoute la venue des solutions de communications unifiées, accessibles de n importe où et qui seront au cœur de la mobilité d entreprise, vous avez devant vous un portrait général des défis qui se posent aux organisations. Dans ce contexte, quelle est la stratégie mobile de votre organisation? Faites-vous partie des 28% qui en ont une ou plutôt des 72% qui n en ont pas? Les probabilités sont forcément que vous tombiez dans la deuxième catégorie. Comme vous êtes loin d être les seuls, il n est pas trop tard pour entreprendre une démarche au sein de votre organisation. Vous pouvez amener le sujet lors de réunions internes, regarder ce que font vos concurrents et où ils en sont rendus. Si vos compétiteurs ne vous semblent pas plus avancés, voici une occasion de les prendre de court. Ce qui est une certitude, c est que, tôt ou tard, vous devrez consacrer une bonne partie de vos énergies et de vos budgets à faire évoluer votre organisation dans ce monde de plus en plus mobile, autant pour satisfaire votre clientèle que pour améliorer votre productivité interne. Alors, aussi bien commencer dès maintenant! MICHEL BRUYÈRE PRÉSIDENT NEOTELIS VIVIANE CHAYER CONSEILLÈRE STRATÉGIQUE ACCÈSD DESJARDINS ALAIN DAIGLE PRÉSIDENT RÉSEAUX EAGLE DENIS DESLONGCHAMPS PRÉSIDENT ALCANI MAURICE DUCHESNE PRÉSIDENT UC&C CONSULTATION DIANE FORMAN CONSEILLÈRE STRATÉGIQUE DIANE FORMAN SERVICES CONSEILS LOUIS HOUBART FORMATEUR SENIOR ET CONSULTANT GROUPE CONSULT-COM TECHNO STUART JACK PARTENAIRE NORDICITY DANIEL LAJOIE PRÉSIDENT OPTCOM WENDY SWAN CHEF DE L EXPLOITATION NEOTELIS CÉDRIC TERRIER DIRECTEUR DE LA PRATIQUE SANS-FIL ET SÉCURITÉ KINESSOR MARTIN TRÉPANIER PRÉSIDENT ADMOTECH RICHARD COMTOIS, ASSOCIÉ MARCEL CARIGNAN, ASSOCIÉ JEAN-FRANÇOIS VAILLANCOURT PRÉSIDENT SATORI INTERRÉSEAUTAGE JUIN

4 Des camions bien branchés! TECHNOLOGIES SANS-FIL CÉDRIC TERRIER WI-FI : AC, C EST FAIT! Tous les camions Daimler vendus en Amérique du Nord depuis deux ans sont équipés de senseurs qui envoient toute information au centre de contacts de Daimler en cas d anomalie. En cas de problème majeur, l agent avertit le conducteur et le concessionnaire le plus près, vérifie si les pièces requises sont disponibles, cédule un rendez-vous avec le garage et l informe de l identité du camion et de son propriétaire. La réparation est faite pendant que le conducteur attend. À quand le même service avec nos véhicules automobiles? 25 ans L Cédric Terrier est directeur de la pratique sans-fil et sécurité de la firme Kinessor et un collègue de Martin Lavoie, membre de la Communauté des consultants en télécommunications. Vous pouvez joindre Cédric au (514) , poste 238 ou à es produits étant déjà disponibles et certifiés par l Alliance Wi-Fi depuis le deuxième semestre 2013, il ne manquait plus que la ratification du standard. C est maintenant chose faite depuis le 8 janvier 2014, avec cette première version. Le Gigabit en sans-fil est donc déjà une réalité. Les avancées de cette nouvelle norme vont très certainement étendre encore les domaines d application du Wi-Fi et accélérer l adoption des technologies sans-fil. Bon an mal an, environ 800 millions de nouveaux équipements de toutes sortes arrivent sur le marché avec une connectivité Wi-Fi. Le Gigabit sans-fil La norme n (ratifiée en 2007) avait déjà rehaussé le débit en atteignant les 300 Mbps. Les techniques utilisées étaient d agréger des canaux de 40 MHz au lieu de 20 Mhz, de multiplier les émetteurs et les récepteurs simultanés grâce à la technologie MIMO et enfin d améliorer les protocoles de management de la couche MAC, en augmentant la taille des trames, en groupant les acquittements, en réduisant les temps d attente (SGI) et d autres subtilités. Le ac reprend ces principes et va notamment permettre d utiliser des canaux de 80 Mhz puis, plus tard, des canaux de 160 MHz lors d une seconde phase qui inclura en plus un changement majeur, soit la possibilité de joindre plusieurs clients en même temps. Impact sur l infrastructure filaire et électrique Pour atteindre le gigabit en sans-fil, il faudra bien évidemment connecter le point d accès à l Ethernet Érick Morin 255, 66 e Rue Est Québec (Québec) G1H 1W1 Tél.: Pour une solution personnalisée à votre établissement. Services-conseils en téléphonie, réseau et mobilité IP; audits de coûts; plans d affaires; plans directeurs et/ou d orientations technologiques; appels d offres (analyse de besoins, optimisation et analyse budgétaire); coordination et gestion d implantation et mandats ponctuels. en gigabit et toujours lui fournir l alimentation adéquate. Les premiers équipements, sortis en fin d année 2013, fonctionnent avec une alimentation de 15 watts (norme 802.3af). Depuis le début de 2014, on voit apparaître des équipements, notamment pour l extérieur, qui nécessitent l utilisation du 802.3at (30 watts) pour activer toutes les fonctionnalités. Côté câblage, la catégorie 5e permet toujours d assurer la connexion de ces nouveaux points d accès, mais la catégorie 6 sera préférable pour limiter la dissipation et ainsi diminuer les coûts d énergie. Avec cette première phase, pour les débits ne dépassant pas le Gigabit, un seul point de connexion Ethernet sera suffisant. En revanche, la deuxième phase de la norme va avoir un impact beaucoup plus important sur les infrastructures existantes si l on souhaite profiter pleinement des avancées promises. Phase 2 : le multi-usager et jusqu à 3,5 Gbps Le standard ac sera finalisé en 2015 avec une deuxième phase qui inclura plusieurs avancées majeures. La première concerne encore une fois l augmentation de la taille des canaux, avec des canaux possibles de 160 MHz, mais il n y aura alors plus que deux canaux de disponible, voire aucun si l on ne souhaite pas utiliser des bandes de fréquences utilisées par les radars (DFS). Ainsi on retrouve une problématique bien connue de la bande du 2,4GHz, le manque de canaux disponibles. Cependant, sans réflexion plus approfondie, on sait déjà que cette technologie offrira de belles possibilités, par exemple, dans la création de liens point à point (PtoP) à haut débit. Pour les réseaux sans-fil d entreprise, les constructeurs sauront en tirer la meilleure partie, certains ayant une légère avance sur ces sujets : MERU, par exemple, avec sa solution monocanal (SCA) ou XIRRUS avec son architecture multi-antennes (ARRAY). Autre information sur cette problématique de manque de canaux, le FCC américain (l équivalent du CRTC au Canada) et le CRTC, étudient toujours la possibilité de libérer du spectre radio pour offrir quelques canaux supplémentaires, soit 195 MHz dans la bande du 5 GHz. On pourrait donc espérer une bande (voire deux) de 160 MHz supplémentaires. Multi-usager La seconde évolution, est une notion bien étrangère du monde radio, soit le multi-utilisateur (MU). Nous avons tous appris qu en radio, on parle chacun à tour de rôle, sinon il se produit des interférences, ou plutôt on 4 JUIN 2014

5 TECHNOLOGIES SANS-FIL monopolise le média (contention) et on dégrade la communication. Cette technologie MU est rendue possible par la combinaison des technologies MIMO (multiples antennes) et la technologie Beamforming. Le Beamforming, c est la capacité d orienter un signal ou plutôt à concentrer son énergie sur un secteur de couverture en jouant sur sa phase, ce qui permettait initialement d en améliorer la qualité (réception du signal par rapport au bruit ambiant = SNR). Ainsi avec un seul point d accès à plusieurs antennes, il sera possible de livrer un flux descendant différent (ou identique, en multicast par exemple) vers plusieurs (4) clients. Cette technologie sera probablement fort utile pour gérer les problématiques de densité et de contention du média par les clients les plus «lents». Faut-il attendre la phase 2 avant de faire migrer son infrastructure? Les directions des TI se posent aujourd hui LA question: faut-il attendre encore avant de passer à ac? On retrouve ainsi la même problématique de l époque du pré n, et ces produits certifiés alors proposés par l Alliance Wi-Fi, en attendant la ratification du standard n par l ieee qui se faisait alors désirer. Fallait-il y aller, ou pas? Bien souvent, la demande prend le pas sur la logique, et les décideurs doivent alors faire face à ces nouveaux besoins auxquelles il faut répondre. Aujourd hui la situation est différente, le standard est ratifié, cela signifie que les premiers vrais clients ac sont déjà là. De plus, la première phase permet, sans modification majeure de l architecture, de répondre aux besoins de capacité et de débit supplémentaires. Les avancées de la phase deux ne seront pas prises en charge par beaucoup de clients (nombre d antennes, de faisceaux) avant plusieurs années. Il n y a donc pas de véritable intérêt à attendre une seconde phase et de bloquer des déploiements en cours en restant, par exemple, sur du n ou ne pas résoudre ses problématiques de densité en proposant, dès aujourd hui, les solutions disponibles. Il ne faut pas oublier que les nouveaux points d accès ac auront toujours une compatibilité descendante avec tous les types de clients (b/g/a/n). Il est donc tout à fait envisageable de mixer cette technologie comme on l a fait pour le n. Enfin, le ac n étant disponible que sur le 5 GHz, les clients chanceux utilisant cette technologie vont enfin pouvoir se libérer de cette bande poubelle qu est devenu le 2,4GHz! Des performances optimales grâce à une connex xion Gigabit. Il est maintenant tr ès facile de répondre à toutes les demandes du réseau IP de votre entreprise avec Panasonic. En effet, plusieurs modèles des série s de téléphones IP KX-NT et KX-UT sont nantis de ports jumelés Gigab bit Ethernet avec PoE, réduisant de beaucoup le besoin de refaire votre câblage. Élégants et ultra modernes, ces téléphones IP procurent d exceptionnelles performances professionnelles, un rendu sonore haute définition et une panoplie de fonctionnalités et d applicationsations pour maximiser la productivité de votre entreprise. KX-UT670 KX-NT560B panasonic.com

6 COLLABORATION Lync sur Android UC : TROUVER CHAUSSURE À SON PIED Microsoft vise à étendre sa solution de communications unifiées Lync à tout le monde. Elle vient de lancer une nouvelle version de client Lync sur Android qui fonctionne sur les tablettes autant que sur les téléphones intelligents. Lync pour Android roule sous Android 4.0 ou plus et l appareil doit avoir un processeur doublecœur de 1,2Ghz ou mieux. Lync fonctionnait déjà avec ios l iphone et l ipad et Windows Phone autant que Windows 8.1. MAURICE DUCHESNE E Maurice Duchesne œuvre dans le monde des télécommunications depuis Il a donné de nombreuses conférences sur les avantages de la téléphonie IP (ToIP) en entreprise. Depuis 2008, il aide les entreprises et organismes dans la mise en œuvre de la visioconférence et de la collaboration. Maurice est membre de la Communauté des Consultants en Télécommunications (CCT). Vous pouvez le joindre au ou à n matière de communications comme dans la vie, une seule pointure et un modèle unique ne peuvent convenir à tous. C est important de considérer différents modèles et de trouver celui qui s ajuste le mieux à nos besoins. Avant de prendre toute décision, comme c est le cas d ailleurs pour chaque projet d envergure, il y a lieu de procéder à une rigoureuse analyse du coût d acquisition (TCO) et du retour sur l investissement (ROI). Or, c est seulement après avoir préalablement procédé à une évaluation complète des applications disponibles et nécessaires à la réussite des objectifs de votre entreprise, que vous pourrez pertinemment déterminer, par exemple, si l infonuagique serait effectivement la technologie idéale pour votre organisation. L élaboration d un plan directeur en télécommunications, à plus ou moins long terme, est non seulement primordial, elle est, selon mon expérience, indispensable, voire inévitable! J ai déjà souligné, dans mon article précédent paru en décembre dernier dans l Infotélécom #63, qu il y a de quoi se perdre et se confondre au cœur de cet univers en fulgurante évolution. J ai d ailleurs lu récemment dans une revue spécialisée que l on investissait encore plus de temps à tenter de définir le terme et la notion de «communications unifiées» (UC) qu à élaborer des pistes concrètes de solutions! Mais pendant que ces experts s obstinent entre eux, j adopterai pour les fins de cet article, une définition simple et claire : «C est la convergence des communications, en temps réel et différé, avec les processus d affaires» Communications en temps réel et communications en différé Généralement, lorsqu on parle de communi - cations en temps réel, on fait référence au bon vieux système téléphonique traditionnel car la voix est, et demeurera encore, du moins je l espère, le principal moyen de communication. Mais encore faut-il aussi considérer maintenant la présence, la visioconférence et, encore plus récemment, la communication point-à-point par ordinateur via un fureteur web. Les communications en différé nous renvoient au populaire courriel bien sûr, mais elles englobent aussi toutes les fonctions de messagerie instantanée et de messagerie unifiée, le CRM, l ERP, l Internet et encore le fax. Voilà donc la grande question : quelle serait la plateforme de communications unifiées la mieux adaptée aux besoins présents et futurs de votre organisation? C est-à-dire la plus utile et la plus efficace pour les individus qui, concrètement, en sont les ultimes utilisateurs dans votre entreprise? Quel chemin votre entreprise devrait-elle emprunter? Je vous faisais part, dans mon article de décembre, que chaque équipementier a développé ou tente de développer encore et toujours sa propre solution, une solution autant que possible originale et unique, que ce soit sur une plateforme de voix (téléphonique), de visioconférence, de courriels ou même intégrée à un CRM. Or, cette grande diversité dans le marché, aussi attrayant, aussi «high-tech», à la fois simple et complexe, dispendieuse ou abordable, n est pas sans engendrer de nombreux questionnements sousjacents, qu il est primordial d aborder tout le long de la planification et de l élaboration d un plan directeur pour le moins sérieux en matière de communications. Le but ultime étant de déterminer, encore une fois, la solution la mieux adaptée à votre entreprise et ce, aux moindres coûts et de manière à éviter toute éventuelle surprise, comme c est malheureusement encore souvent le cas. Tôt ou tard, votre réflexion et votre évaluation devront nécessairement porter sur les points cidessous. Quelques-unes des grandes questions Votre réseau informatique : est-il adapté et en mesure de supporter votre choix? Quel serait le coût de sa mise à niveau, le cas échéant? Quelle est la qualité et le niveau de service nécessaire ou désiré par vos gestionnaires? Avez-vous à l interne une maind œuvre qualifiée et adaptée à votre choix de solutions? Les grandes tendances de l industrie : quels seraient les principaux intervenants avec qui vous devriez collaborer et à partir de quel type de plateforme: IP- PBX, CRM en infonuagique ou fureteur web? Les utilisateurs technologiques : quel est le profil des utilisateurs dans votre organisation? Il ne faudrait pas perdre de vue le fait que chaque employé a aussi une vie personnelle et un réseau social. L on observe aussi 6 JUIN 2014

7 Vos clients peuvent faire passer leur entreprise au niveau supérieur avec la solution de collaboration hébergée Allstream. Demandez-nous! Composez le ou visitez allstream.com/sch dès aujourd hui. MD Allstream Inc. Une différence garantie Voix, données et Internet pour les entreprises canadiennes

8 Interactive achète OrgSpan Le spécialiste en centres de contacts Interactive Intelligence vient d annoncer son intention d acheter la compagnie OrgSpan, une entreprise privée offrant des solutions infonuagiques en réseaux sociaux pour les entreprises. Le produit OrgSpanSelect permet aux clients de chercher et de voir le profil social des agents de centres de contacts selon différents critères, et ces clients peuvent ainsi choisir l agent avec lequel ils voudront transiger, établissant une nouvelle façon de communiquer avec un centre de contacts, le rendant beaucoup plus personnel. COLLABORATION une tendance généralisée qui cherche de plus en plus à éviter l usage de multiples interfaces sur d aussi multiples appareils! Et que dire de l infonuagique? Certes une avancée remarquable mais encore faut-il déterminer à qui elle est utile réellement dans votre entreprise. Par ailleurs, seriez-vous disposés à sacrifier certains investissements acquis avec des budgets si chèrement gagnés? Cet investissement que l on voudrait bien protéger En premier lieu, votre actuel système téléphonique : a-t-il déjà migré vers un système ToIP? Ou bien est-il toujours numérique (TDM)? Un hybride, peut-être? Votre messagerie n est-elle que vocale? Avez-vous de la reconnaissance vocale? Ou de la messagerie unifiée avec des serveurs fax et de courriel? Et quelle approche avez-vous déjà adoptée pour vos courriels, votre visioconférence et vos appareils mobiles? Utilisezvous un système CRM ou ERP? Vos infrastructures sont-elles à jour ou nécessiteraient-elles un rehaussement majeur? Quels sont vos besoins en UC aujourd hui et dans 5 ans? Chercherez-vous à grossir votre système téléphonique ou à le remplacer? Comment votre système sera-t-il déployé? À l interne, en infonuagique ou les deux? Quels sont vos besoins de collaboration, incluant la visioconférence multi-sites et la collaboration web? Et la mobilité? Combien d usagers utiliseront des clients mobiles et des fonctionnalités BYOD? Combien d agents de votre centre de contacts auront besoin des fonctionnalités UC? La réseautique : à ne pas oublier Quelle proportion de vos éventuels utilisateurs UC nécessiterait une mise à niveau de la réseautique afin d accéder à la voix et à la vidéo en temps réel sur IP? Comme le disait si bien mon collègue Martin Trépanier dans son article parut aussi en décembre : «Il ne faudrait surtout pas que votre projet UC ne tienne qu à un fil!» Vous réaliserez donc rapidement que, dans l univers des communications, la compatibilité des différentes composantes technologiques n est pas nécessairement un enjeu technologique mais très souvent un enjeu financier! Concerter, analyser et concilier les besoins de tous les services Récemment, un client me demandait de lui recommander la meilleure solution pour regrouper, dans un seul système uniforme, quinze usines qui fonctionnent de façon autonome et indépendante. Il s agit d une seule organisation dont les différentes unités, ayant théoriquement les mêmes besoins, se rapportent toutes au même siège social. Dans un tel contexte, je sais d expérience que la mise en œuvre d un projet de communications unifiées n est pas toujours très simple à priori. Il ne suffit pas de circuler dans tous les services et de prendre des notes pour analyser et déterminer leurs besoins respectifs. En réalité, on se heurte rapidement à quinze directeurs, chacun d entre eux désirant contrôler sa production à sa manière! La haute direction doit bien saisir et même s approprier cette subtilité. Elle doit reconnaître la nécessité d accentuer ses efforts de concertation pour bien diriger et réorienter son équipe de direction vers les objectifs globaux communs au consortium. Autrement, la volonté de ces dirigeants à collaborer en vue de peaufiner le plan directeur de la maison mère, à adopter le nouveau projet technologique, à encourager la collaboration et la rapidité d assimilation des membres de leur équipe en seront affectés et ralentiront le succès et la rentabilité de votre investissement. En matière de communications, la notion de collaboration débute avant tout par celle des usagers à qui elle est ultimement destinée! Avez-vous déjà envisagé une stratégie UC pour votre entreprise? Selon Mike Sapien, analyste principal de la firme Ovum, une recherche sur «The Future of Unified Communication & Collaboration» dirigée vers entreprises à travers le monde, a démontré que 80% de ces entreprises planifiaient d implanter des communications unifiées et de collaboration au cours des deux prochaines années. Qu en est-il actuellement de votre organisation? Avez-vous déjà tout en main pour élaborer votre propre stratégie? Conclusion Voici une phrase que j aime bien de Frank Gehry, architecte américano-canadien de renommée mondiale: «The past was about choosing solutions; the future is about generating options.» Chacune des questions que j ai soulevées trouvera sa propre réponse dans votre entreprise. Encore faut-il savoir se poser les bonnes questions lorsque l on veut bien cerner tous les enjeux découlant de l implantation d un nouveau système de communications unifiées. Celui-ci devrait satisfaire besoins organisationnels concrets et spécifiques sur le terrain, dans le but ultime de rassembler des gens physiquement situés à distance et augmenter significativement leur efficacité de collaboration. Le tout se traduisant éventuellement et idéalement en profits pour votre entreprise. Or il est évident qu un modèle unique ne pourrait convenir à tous puisqu il y a autant de possibilités d options qu il existe de profils d organisations. Alors, c est uniquement par une profonde réflexion et préalablement par une planification rigoureuse de votre projet, en concertation avec vos futurs usagers, que vous minimiserez les risques de vous perdre dans les nuages! 8 JUIN 2014

9

10 LA conférence pour les gestionnaires en télécommunications, en TI et en centres de contacts 29 et 30 avril 2014 Merci aux 500 personnes présentes!

11 Cherchez-vous un consultant pour vous aider? La Communauté des consultants est un regroupement de consultants indépendants œuvrant dans des champs d activités reliés aux télécommunications et aux centres de contacts. Si vous cherchez un consultant francophone dans ces domaines, consultez la liste ci-dessous. Pour en savoir plus sur chacun d entre eux, consultez le site où vous trouverez une courte description de leur expérience et de leur expertise. Luc Babineau Integrated Voice Services Susan Carrier Consultants AnalyTel Maurice Duchesne UC&C Consultation Danielle Labelle Comtois & Carignan Claudio Polonia, ing. Cybertronic Jalal Benbrahim WINK Richard Comtois Comtois & Carignan Diane Forman Diane Forman Services conseils André Lachapelle CIMA poste Marie-Hélène Primeau Premier Continuum poste Jean-Yves Bernard, ing. Jycogite Richard Côté, ing. Consultant Lyne Frenette PigisTelecom Daniel Lajoie Optcom Pierre Ranger Veri Aud Michel Bouchard ACM Alain Daigle Réseaux Eagle Pierre Giroux B. G. Consultech Raymond Alex Lafontant, ing. jr. Bouthillette Parizeau poste 204 Normand Richard, ing. Experts-conseils Pierre Bouchard ConseilCom Marc-Olivier D Amours, ing. Bouthillette Parizeau poste 233 Michel Henri, ing. GAMM Télécomm Anik Leblanc PURE Innovation Wendy Swan Neotelis poste 112 Paul Bounadère, ing. P.B. Services Telecom Pierre Deguire PigisTelecom Louis Houbart Groupe Consult-Com Techno Claude Lessard Consultant Jean-Marc Tousignant Formation Sélecte Michel Bruyère Neotelis poste 111 Mike Desjardins Signature Technology Consulting Stuart Jack Nordicity Lorna Mata Mata Consulting (613) Martin Trépanier Admotech Martin Bureau MBA Conseil Denis Deslongchamps, ing. Alcani Pierre Marc Jasmin Services Triad poste 226 Erick Morin EMC Consultants Alain Turgeon, ing. Dupras Ledoux Marcel Carignan Comtois & Carignan Jean Drainville Solutions JDCom Côme Jutras Consultation Télécom CJ Inc Abderrahim Nadifi Naditel Jean-François Vaillancourt Satori Interréseautage Pour en savoir plus, consultez

12 OPINION Des appels cellulaires sur les avions? Toute l industrie des télécommunications demande au FCC américain (l équivalent de notre CRTC ici) de permettre l utilisation des téléphones cellulaires sur les vols aériens aux États-Unis, argumentant que ces barrières réglementaires sont dépassées, la technologie «Airborne Access System» le permettant. Les associations de consommateurs quant à elles, redoutent de devoir subir les conversations des voisins de sièges lors des vols. Il est possible que le FCC ne permette que les communications non-vocales seulement. À suivre. RICHARD COMTOIS L OTTAWA ET LE marché cellulaire canadien Richard Comtois est co-fondateur de la firme Comtois & Carignan, consultants en télécommunications. Il est l éditeur du magazine Infotélécom depuis 1998 et fondateur de la Communauté des Consultants en Télécommunications (CCT) et de la Community of Telecommunications Consultants (CTC). Vous pouvez le joindre au ou à e 6 mai dernier, l Institut économique de Montréal (IEDM) a publié un très intéressant Cahier de recherche appelé L état de la concurrence dans l industrie des télécommunications au Canada Le rapport de 66 pages a été préparé par Martin Masse et Paul Beaudry. Il est disponible en ligne gratuitement en français et en anglais sur le site Conclusions du rapport Selon le communiqué émis par l IEDM, le rapport démontre qu Ottawa nuit aux consommateurs en encourageant une concurrence artificielle. Il se base, entre autres, sur l expérience européenne pour affirmer «que de hauts niveaux de règlementation gouvernementale et de concurrence peuvent sans doute entraîner une baisse des prix mais découragent aussi l investissement et l innovation.» Le cahier fournit des données qui réfutent la perception erronée suivant laquelle le secteur canadien des télécommunications offre une très mauvaise performance et, qu au contraire, le Canada se situe dans les pays de tête quant à la qualité des services cellulaires offerts qu aux tarifs payés par les consommateurs canadiens. Il étudie aussi en profondeur les tentatives répétées du gouvernement fédéral en vue de favoriser l émergence d un quatrième fournisseur de services sans fil. Enfin, il propose la libéralisation du régime canadien d investissement étranger en télécommuni - cations et des règles qu on applique relativement au transfert des licences de spectre. Points saillants du rapport Le rapport contient de nombreuses statistiques et références qui sont des plus intéressantes. Les conclusions sont bien documentées et se défendent fort bien, mais, personnellement, j aimerais apporter certains bémols à ce cahier de recherche. Vente aux enchères du spectre en 2008 Les fréquences mises aux enchères en 2008 ont permis à de nouveaux fournisseurs d entrer sur le marché. Le gouvernement a délibérement réservé des blocs de fréquences pour de nouveaux joueurs, favorisant ainsi une nouvelle concurrence. Des câblodistributeurs comme Vidéotron (Québec) et EastLink (Maritimes) ont ainsi acquis des blocs de fréquences réservés aux nouveaux entrants sur le marché à des prix avantageux. Selon le rapport, Vidéotron et EastLink avaient une bonne raison d avoir leurs réseaux cellulaires car ils pouvaient ainsi offrir un «quatuor de services», le dernier étant un service cellulaire. Ce quatuor de services est populaire un peu partout dans le monde et s avère fort rentable. Le rapport sous-entend que ces nouveaux entrants, même sans incitatifs gouvernementaux, seraient entrés sur le marché. Rien n est moins sûr. Le rapport ne parle pas de Shaw, le grand câblodistributeur de l Ouest canadien qui, après avoir lui aussi acheté des blocs de fréquence en 2008, n a jamais déployé de réseau cellulaire, jugeant le risque trop élevé. Quant au «quatuor de services» jugé vital, comment expliquer que Rogers, le plus fournisseur de services cellulaires canadiens, était deuxième au Québec avec 29% du marché québécois en 2013 (selon les données du cahier)? Pourtant, à part les services cellulaires, Rogers est loin de pouvoir offrir ici cette fameuse offre de quatre services. La politique canadienne a permis de voir apparaître trois nouveaux-venus en 2008, soit les Public Mobile, Mobilicity et WIND Mobile. Aucun des trois n a eu de succès, malgré les avantages gouvernementaux. Le rapport conclut que cet exercice n a donc donné aucun résultat tangible pour les Canadiens. Le rapport ne mentionne pas non plus le fait, c est que les trois grands (Bell, Rogers et TELUS) ont créé des filiales pour concurrencer directement ces nouveaux joueurs. C était de bonne guerre, mais les Koodoo Mobile, Virgin Mobile et autres se sont dressés pour battre les nouveaux arrivants sur leur terrain : les prix. Le rapport affirme donc qu il aurait été mieux de laisser aller les forces du marché. Alors comment de nouveaux joueurs, même en étant favorisés, ont toutes les difficultés à s implanter dans un marché, pourraient-ils y arriver sans avantages? Poser la question, c est y répondre. Et en 2013, l ombre de Verizon planait sur les nouvelles enchères de spectre. Les trois grands ont entrepris une campagne pour essayer d empêcher le gouvernement de favoriser la venue de cet important joueur au Canada. J avais d ailleurs écrit un article à ce sujet dans l Infotélécom #62 de septembre Ma conclusion était que Verizon ou pas, les trois grands continueraient de dominer le marché canadien pour encore longtemps. Oui, la vente aux enchères de 2008 a finalement été un coup d épée dans l eau et celle de 2013 n a pas fait mieux. Faut-il pour autant blâmer le gouvernement d avoir essayé? 12 JUIN 2014

13 OPINION Concurrence dans les autres pays Le rapport veut démontrer que la plupart des pays industrialisés n ont que trois fournisseurs nationaux en résumant la situation pour 20 pays, dont le Canada. Les pays suivants en ayant quatre : Danemark, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni, sans compter les États-Unis qui en ont aussi quatre en plus de quelques réseaux régionaux. Près de 50% des pays cités (9/19 si l on fait exception du Canada), ça fait quand même beaucoup de pays! Et des pays comme le Danemark, les Pays-Bas et la Suède sont de petits pays. Levée des restrictions sur la propriété étrangère Finalement, le rapport invite le gouvernement à lever les dernières restrictions sur la propriété étrangère dans l industrie des télécommunications. Le gouvernement avait levé partiellement ces restrictions en juillet 2012 en permettant aux étrangers de détenir une entreprise détenant moins de 10% du marché. Le Canada maintient toutefois des restrictions relativement à la propriété de ses trois grandes entreprises de télécommunications. Le rapport indique qu en levant ces restrictions, les entreprises canadiennes pourraient s intégrer à de grands groupes mondiaux et que les consommateurs canadiens, possiblement, bénéficieraient d une baisse de coûts liée aux économies de réseau et d une adoption accélérée de l innovation et de la technologie. Sur cette question, je ne peux qu être d accord. Conclusions du rapport de l IEDM Le rapport vise à mettre en lumière le fait que le gouvernement essaie de trop contrôler la concurrence du marché des télécommuni - cations au lieu de gérer simplement les règles de fourniture du service via le CRTC. «Ces déclarations montrent à quel point le gouvernement fédéral a perdu de vue l objectif ultime de favoriser le développement d une industrie dynamique et efficace dans sa campagne pour encourager l émergence d un quatrième fournisseur de sans-fil dans tous les marchés régionaux du Canada... le gouvernement encourage une concurrence artificielle, fondée sur une vision statique de la concurrence.» «Au lieu de multiplier les mesures interventionnistes... il (le gouvernement) devrait abandonner graduellement les politiques d accès obligatoire autant dans le secteur du sans-fil que dans le secteur de la téléphonie filaire... Il devrait également... l ouvrir complètement aux investisseurs étrangers et libéraliser sa politique de transfert des licences de spectre.» Ma conclusion personnelle Ce cahier de recherche L état de la concurrence dans l industrie des télécommunications au Canada 2014 est bien fait, bien écrit, facile à comprendre. Je vous invite à le lire si le sujet vous intéresse. Je trouve toutefois dommage que les auteurs aient, volontairement ou non, ignorés certains faits pour donner plus de force à leurs conclusions. Je pense qu au contraire, ces omissions affaiblissent un peu les conclusions. Pour ma part, je ne pense pas que le gouvernement fédéral se soit égaré dans sa volonté de créer plus de concurrence au Canada. Peutêtre aurait-il pu s y prendre autrement, mais il est toujours plus facile de juger les actions après les résultats qu avant. Malgré ces quelques bémols, je suis d accord avec les conclusions finales de ce rapport de l IEDM. Ouvrir la porte à la propriété étrangère permettrait aux entreprises d ici d avoir accès à un nouveau capital permettant de déployer de nouveaux services plus rapidement. En se servant du CRTC pour fixer les balises de la fourniture des services (comme les nouvelles règles mises en place en 2013) aux consommateurs et aux entreprises, on pourra toujours avoir un environnement contrôlé pour éviter les abus.

14 Google vise le marché affaires La récente acquisition de Divide, une entreprise naissante en gestion infonuagique des appareils mobiles, par Google indique que le géant vise les environnements BYOD du marché d affaires. Les gestionnaires préfèrent les appareils Apple et l ios pour sa facilité de gestion et sa sécurité lorsqu ils pensent BYOD. Divide apportera un visage plus sécuritaire et une gestion plus facile aux gestionnaires TI en permettant de séparer les données personnelles et professionnelles de façon cryptée directement dans l OS Android. SERVICES INFONUAGIQUES CÉDRIC TERRIER C L INFONUAGIQUE SANS-FIL : est-ce la mort du contrôleur? Cédric Terrier est directeur de la pratique sans-fil et sécurité de la firme Kinessor et un collègue de Martin Lavoie, membre de la Communauté des consultants en télécommunications. Vous pouvez joindre Cédric au (514) , poste 238 ou à es nouvelles architectures ont été poussées depuis 2006 par certains manufacturiers comme Aerohive qui pensaient déjà que les contrôleurs ne seraient plus adaptés à tous les types d architecture dans un avenir rapproché. Certains vont plus loin et affirment que les contrôleurs ne pourront plus suivre avec l arrivée du gigabit en sans-fil, et qu ils seront bientôt le goulot d étranglement! Cependant, si on observe les avancées techno - logiques et certains besoins opérationnels, on ne peut être aussi catégorique. Sur certaines architectures sensibles, nécessitant des réseaux robustes, performants et faciles à administrer (comme dans le domaine hospitalier, les transports ou l industrie), les systèmes centralisés seront encore le meilleur choix pour quelques années. Côté critères technologiques, si on regarde les centres de données, la centralisation reste la tendance : les puissances de calcul et les débits sur le filaire continuent d augmenter. Les architectures avec contrôleurs centralisés ont encore de beaux jours. Les architectures infonuagiques sans-fil corres - pondent plutôt à des besoins spécifiques pour des entreprises éclatées, ouvertes sur Internet, de type franchise. Les secteurs de la vente, de l hôtellerie et de la restauration sont donc en première ligne de cette nouvelle avenue. L intérêt de ces architectures Les architectures infonuagiques sont, ni plus ni moins, le retour aux points d accès autonomes, lourds, intelligents, comme on aimait les décrire il y a 10 ans. La différence avec ce que l on a connu à cette époque est l utilisation de systèmes de gestion localisés sur Internet qui centralise la gestion. Cette externalisation facilite l intégration avec des solutions web de gestion des identités et des équipements, voire avec des systèmes de paiement. L autre différence avec les anciennes architectures lourdes connues, c est le développement de systèmes dynamiques de gestion de l environnement radio qui permet maintenant d éviter les écueils des anciennes architectures avec points d accès autonomes (canaux, interférences, nomadisme entre les points d accès, etc ). L intérêt pour les équipementiers Les équipementiers trouvent dans ce modèle d affaires une nouvelle forme de revenus : l abonnement! Ainsi le client n acquiert plus seulement un équipement auprès d un installateur, mais il souscrit à un abonnement peu élevé qui, sur la masse des clients potentiels, sera une source de revenus importante et surtout récurrente. On comprend alors pourquoi les leaders du domaine sans-fil, Cisco et Aruba Networks en tête, ont sauté à pieds joints dans le nuage! Cisco a acheté Meraki tandis qu Aruba a développé sa propre solution avec Aruba Central. L externalisation des services de gestion L externalisation des systèmes de gestion va aussi probablement impacter les services techniques des entreprises qui feront le choix de l infonuagique. Ainsi, des entreprises de services vont proposer des solutions sans-fil clés en main gérées qui permettront aux clients de mieux maitriser leurs coûts d exploitation. Les équipes techniques pourraient, peu à peu, migrer vers les entreprises de services qui ont une meilleure connaissance des technologies. Ces déplacements de ressources peuvent avoir un effet gagnant-gagnant. Le client, en plus de réduire ses coûts, pourra faire jouer la concurrence pour améliorer son service. Les fournisseurs de service vont pouvoir développer de nouvelles offres gérées permettant des revenus récurrents sur une masse de clients potentiels plus importante. Enfin, les équipes techniques vont se retrouver dans des entreprises qui connaissent leurs métiers, qui mettent en valeur leurs connaissances et peuvent leur proposer des possibilités d évolution et de mobilité souvent plus intéressantes. De nouveaux marchés Cette nouvelle avenue permet d étendre des services à de nouveaux marchés. En voici quelques-uns. L intégration avec les réseaux sociaux En transférant le système de contrôle sur des plateformes externes sur Internet, on facilite ainsi l intégration à d autres systèmes d authentification. On peut ainsi authentifier un utilisateur en utilisant des comptes autres que ceux de l entreprise. Par 14 JUIN 2014

15

16 Connex annonce Connex Cloud Connex vient de lancer Connex Cloud, une plateforme de communications unifiées hébergée pour les entreprises. Connex Cloud est basée sur le système Collaboration Pod d Avaya installé sur la rue Front à Toronto. Un site de relève au Québec sera annoncé prochainement. Connex est un important distributeur des produits Avaya au Canada. SERVICES INFONUAGIQUES exemple, des portails d accès peuvent identifier l usager par son compte de réseau social tels que Facebook, Twitter, LinkedIn ou Google+. Ces nouvelles technologies vont, dans un premier temps, intéresser les secteurs de la restauration et de l hôtellerie, ainsi que les chaînes de distribution, notamment le commerce de détail. Mais ce système est tout à fait réalisable sur d autres modèles d affaires. On observe depuis quelques mois l arrivée de nouvelles plateformes d authentification qui s intègrent très facilement avec les architectures infonuagiques sans-fil. Elles permettent de créer des portails captifs évolués qui se connectent aux différents réseaux sociaux. Ces nouveaux acteurs révèlent de nouvelles opportunités. On peut ainsi citer Tanaza, Purple WiFi, GoBig, Cloud4Wi et Airtight comme exemples. De nouvelles formes de marketing Avec ces nouvelles méthodes d authentification, les nouveaux acteurs proposent souvent des portails évolués permettant de diffuser de la publicité et des offres temporaires, soit un nouveau modèle de vente. L usager peut être invité à fournir des commentaires ou à «liker» le site interne du magasin ou du restaurant, on peut alors diffuser de la publicité d usager à un groupe d usagers. Enfin, l intelligence de ces plateformes en ligne offre de puissantes statistiques, non-disponibles aupa - ravant, qui améliorent les données marketing pour orienter et cibler la vente. La capture de données et le profilage Les solutions sans-fil permettent de capturer de l information souvent à l insu de l usager. Certains groupes commerciaux ont ainsi pu réaliser des campagnes de profilage en sniffant les informations sans-fil des équipements mobiles des usagers dans leurs magasins. Le but était de vérifier le nombre de visites, les zones du magasin où le client s attardait le plus, etc Associé à l identification de l usager, on pense alors au profilage évolué. Le client se présentera dans un magasin, on lui proposera les offres qui l intéressent sur le portail Internet d accueil ou en lui poussant celles-ci sur des applications préinstallées; on pourra aussi lui rappeler sa sélection de produits favoris. L intérêt n est plus à démontrer dans certains secteurs où le choix est parfois difficile : qui n a pas eu du mal, à la SAQ, de retrouver le vin qu il avait tant apprécié? Le paiement en ligne Avec ces nouveaux portails captifs évolués, on pourra intégrer aussi la commande et le paiement en ligne de l article. La restauration est le secteur où ce type de solution devrait se développer rapidement. L arrivée de technologies d authentifications fortes, sur les nouveaux appareils mobiles, telle que l empreinte digitale sur les nouveaux modèles d iphone et de Samsung ainsi que leurs accords passés avec les systèmes de paiement en ligne comme PayPal, vont là aussi permettre de sécuriser et de développer ces services. Les enjeux de la sécurité Pour ceux qui douteraient de la sécurité de ces solutions, on peut prendre l exemple inverse de Target. Il y a quelques mois, ce géant de la distribution s est fait pirater ses systèmes de paiement interne. Le paiement à la caisse du magasin est-il finalement plus sécurisé que le paiement en ligne? Ce raisonnement peut sembler absurde, mais on constate aussi dans la plupart des entreprises que les réseaux sans-fil sont souvent plus sécurisées que les réseaux filaires. Et les systèmes de paiement en ligne sont généralement directement reliés aux réseaux bancaires, eux-mêmes beaucoup mieux sécurisés qu un réseau d entreprise vendu par n importe quel distributeur. Ainsi, on se méfie toujours plus de ce qui est à l extérieur de son périmètre. Et si on n arrive pas à sécuriser l intérieur? On peut toujours réduire ce périmètre. 16 JUIN 2014

17

18 Nouvelles et commentaires par Richard Comtois Unity Telecom devient Unity Connected Solutions Depuis le 1 er mai, Unity Telecom est devenue Unity Connected Solutions. À ses débuts, il y a 10 ans, le focus de la compagnie était axé sur la téléphonie. Au fil du temps, le portfolio a été étendu et le nom de l entreprise ne reflète plus la réalité d aujourd hui. Unity Connected Solutions à son siège social à Newmarket en Ontario et regroupe différents points de service au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Alberta et en Colombie-Britannique. Enfin, un téléphone fixe SIP pour les tablettes! En décembre dernier, je déplorais le manque de vision des manufacturiers de systèmes téléphoniques. Ces derniers n offrent aucun appareil fixe SIP pouvant recevoir les téléphones intelligents ou les tablettes afin de pouvoir se servir de leur côté pratique et de leur puissance une fois assis devant notre poste de travail. Merci à Alain Émond, directeur des ventes de la compagnie Ubity, de nous avoir mis sur la piste de la française Invoxia lors du Télécom Invoxia fabrique de tels appareils (www.invexia.com), mais j attends toujours leur réponse à savoir si leurs produits sont distribués au Canada. Ils sont déjà présents aux États-Unis. Invoxia a conçu deux appareils pouvant recevoir tout appareil ios ou Android, simplement en téléchargeant une application qui permet à votre téléphone intelligent de devenir votre téléphone de bureau. L appareil Invoxia communique avec votre téléphone par Bluetooth, recharge celui-ci et les appels se font et se reçoivent via votre PBX relié à votre poste Invoxia en mode SIP sur votre câble réseau, comme tout autre téléphone fixe SIP. L appareil NVX620 est un modèle haut de gamme qui est plutôt destiné aux salles de conférence. Ses huit haut-parleurs vous permettent même d écouter la musique de votre iphone en haute définition! Le hic, un peu cher à 599$. Le nouvel NVX220 il n est pas encore disponible sera mieux adapté à un environnement de bureau et devrait aussi être plus abordable. Avis aux distributeurs canadiens : dépêchez-vous de distribuer ce produit, il pourrait faire un malheur sur le marché! Globalstar : suivi du numéro de mars En page 2 de notre édition de mars, nous annoncions le service satellite à la carte de Globalstar, offert en Europe et bientôt au Canada. C est maintenant chose faite. L appareil GSP-1700 se détaille 499$ au Canada et la tarification prépayée est offerte en blocs de 60 minutes pour un mois à 75$, de 275 minutes pour six mois à 300$ et de 700 minutes pour douze mois à 750$. Bell et Cuba Si vous voyagez à Cuba, vous savez que le service Internet offert dans les hôtels est souvent un cauchemar, sans compter le tarif prohibitif. Bell annonce de nouveaux tarifs d itinérance pour les voyageurs à Cuba. Avec le Passeport données Voyage, les clients de Bell peuvent acheter du service de données pour aussi peu que 60 le Mo, les appels vocaux pour 50 la minute et les textos pour 15 chacun. TGV 120 et TGV 200 sur 50% du territoire de Vidéotron En ajoutant plus de nouveaux foyers et entreprises sur son réseau Internet haute vitesse TGV 120 et TGV 200, Vidéotron couvre désormais plus de la moitié de son territoire avec ses services d accès à très haute vitesse. Les derniers secteurs ajoutés sont notamment St-Jérôme, Outremont, Boucherville, Le Gardeur et St-Hubert. Batterie à plat? On a parfois l impression que la pile de notre téléphone intelligent se décharge trop rapidement. Le problème ne vient peut-être pas de votre appareil, mais de l efficacité de vos applications mobiles. Une étude réalisée par Alcatel-Lucent a permis d identifier les applications les plus voraces : Facebook Messenger, Yahoo Messenger, BlackBerry Messenger, Viber et Nimbuzz. Et pour la consommation élevée de données, les applications «gagnantes» sont Google, Facebook, WhatsApp, Facebook Messenger et YouTube. Rechargez votre appareil dans le taxi Parlant de batterie à plat, TELUS annonce un partenariat avec la firme Play Media Taxi pour équiper plus de taxis canadiens avec des bornes de recherche d appareils mobiles. Le service gratuit sera d abord offert par Taxi Union à Montréal, Ambassador Taxis à Toronto, Mayfair Taxi à Calgary et Blacktop & CheckerCabs à Vancouver. D autres compagnies devraient suivre au cours des prochains mois. Un service qui sera sûrement apprécié par plusieurs! Vidéotron lance son service de liens SIP Vidéotron Services affaires a profité de notre conférence Télécom 2014 pour lancer officiellement, le 29 avril dernier, son nouveau service de liens SIP (SIP Trunking). Même si on en parle déjà depuis quelques années, le lien SIP a été le sujet chaud de notre événement annuel, suscitant beaucoup d intérêt de la part des participants, autant à la Journée de l industrie du 29 avril que pendant la Journée des clients du 30 avril. Votre vie ou votre téléphone? En mars dernier, un inconnu a échappé son téléphone intelligent sur la voie du métro de New York. Selon les témoins, l homme s est jeté sur la voie ferrée pour le récupérer mais n a pu remonter sur le quai avant l arrivée du prochain train. Il s est allongé au sol entre les rails et le train s est arrêté. L homme a réussi à sortir et il a disparu, apparemment indemne, avant l arrivée des secours appelés sur place. Et vous, que choisiriez-vous, la vie ou votre téléphone? Mitel acquiert OAISYS En mars dernier, Mitel a annoncé l acquisition de la compagnie OAISYS, un développeur de solutions de centres de contacts, particulièrement en enregistrement d appels et en gestion de la qualité. OAISYS était déjà un partenaire privilégié de Mitel pour ses solutions en centres de contacts. 18 JUIN 2014

19 Communications unifiées en hausse La firme de recherche Infonetics indique que le marché mondial des communications unifiées (UC) a vu ses revenus augmenter de 31% en Sans surprise, Microsoft est le leader avec 43% des revenus. Contrairement au marché UC, le marché des systèmes téléphoniques se contracte, ayant enregistré une baisse de 9% par rapport à Vidéotron à Val-d Or Vidéotron Services affaires déploie son réseau de télécommunications dans le secteur de Val-d Or et pourra bientôt offrir aux entreprises des services sur fibres optiques. Vidéotron et Télédistribution Amos offriront en partenariat de meilleurs services Internet et la téléphonie par câble. Téléphones intelligents à bas prix En haut, on retrouve les iphone 5S à 800$ pièce. Dans les pays émergents, on peut acheter un téléphone intelligent pour moins de $! En fait, plus de la moitié des téléphones cellulaires vendus à travers le monde coûtent moins de 100$ avant taxes et les deux tiers de ceux-ci sont moins de 50$. En Inde, par exemple, la moitié des téléphones intelligents vendus là-bas coûtait moins de 120$. Allstream et son réseau optique IP Allstream déploiera un vaste réseau IP de nouvelle génération de bout en bout reposant sur la plus récente technologie de Cisco afin de consolider ses plateformes, de simplifier son réseau et d accélérer la fourniture pour ses clients. Convergence à l américaine L américaine AT&T frappe un grand coup et veut acquérir le fournisseur télé par satellites DirecTV pour la modique somme de 49 milliards de dollars. On peut facilement comparer ce modèle d affaires avec le modèle canadien Bell et BellXpressVu. Alors que Bell semble dorénavant privilégier la livraison du service télé par son service Fibe, AT&T semble vouloir développer une nouvelle gamme de services télé à partir de ses nouveaux satellites vers les appareils mobiles, téléphones intelligents et systèmes vidéo dans les véhicules automobiles. Une nouvelle approche qui reste à faire ses preuves, les jeunes délaissant de plus en plus la télé traditionnelle pour opter à une télé à la carte, à la Netflix. SDN : guerre en vue! La nouvelle technologie de réseau SDN (Software-Defined Networking) est définitivement le sujet chaud des réseaux data. Cisco pense dominer le marché SDN par sa vision globale de toute l architecture, éta nt le leader incontesté des équipementiers réseau. Sa vision est orientée d abord et avant tout sur ses produits (hardware). VMware de son côté, a une approche basée essentiel lement sur le logiciel. Sa plateforme de réseau NSX est virtualisée sur une toile Ethernet. Les deux géants s affronteront donc sur leurs approches différentes et se battront pour savoir lequel des deux pourra influencer davantage le marché. À suivre. Les textos ont la priorité! Vous désirez rejoindre quelqu un en priorité? Envoyez-lui un texto! Que ce soit un employé, un client ou un prospect, le texto écrase le courriel. Un sondage de la firme Single Point indique que, non seulement 99% des textos sont lus, mais que 90% sont lus en moins de 3 minutes! Et les courriels? Moins de 50%.

20 AVEC LE SERVICE DE TÉLÉPHONIE SIP *, VOS AFFAIRES SONT PLUS CONNECTÉES QUE JAMAIS. SERVICE DE TÉLÉPHONIE SIP videotron.com/affaires/ge

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

L expertise a un visage

L expertise a un visage L expertise a un visage Une équipe d experts à l écoute de vos besoins Informatique ProContact, c est plus de 200 experts passionnés prêts à innover qui sont à votre service jour après jour afin de vous

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE

UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE VoxSun Télécom Bureau VoxSun Télécom Bureau s adresse tout particulièrement aux entreprises et aux professionnels mobiles. En prenant le service VoxSun

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

La clé pour un remplacement. de clavier NIP reussi. Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens

La clé pour un remplacement. de clavier NIP reussi. Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens La clé pour un remplacement de clavier NIP reussi Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens La première question à vous poser : Pourquoi remplacer vos claviers NIP? Beaucoup

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store L App Store offre des milliers applications d affaires conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

NISSANCONNECT MS FOIRE AUX QUESTIONS

NISSANCONNECT MS FOIRE AUX QUESTIONS NISSANCONNECT MS FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est ce que NissanConnect? NissanConnect est la solution de Nissan en matière de services de connectivité. Il utilise le téléphone cellulaire du conducteur pour

Plus en détail

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité»

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Ron Lamb Président, Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Lorsque le calme

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Votre solution globale en télécommunications

Votre solution globale en télécommunications Votre solution globale en télécommunications À propos de nous NOTRE EXPERIENCE Fondée en 1989, TELEFAX COMMUNICATION est un chef de file dans l implantation de systèmes téléphoniques, centres d appels,

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell

Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell Zied Hammami Directeur Principal- Spécialiste centre de données 14 novembre 2013 Ordre du jour Les centres de données de Bell Centre

Plus en détail

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store L App Store comporte des milliers d apps professionnelles conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement Juin 2013 Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement (page 1) De nouveaux outils pour offrir davantage d options afin de visualiser les résultats analytiques

Plus en détail

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Apprivoisons le Cloud Quelques leçons de sécurité Les bénéfices d affaires du Cloud Quelques conceptions erronées sur le Cloud Computing Mythe

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Présentation de la solution SAP SAP Afaria, édition cloud Objectifs Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Un faible investissement à forte rentabilité Objectifs Un

Plus en détail

Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises

Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises 1 Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises Excel ne vous intéresse plus. Le suivi de vos clients par courrier

Plus en détail

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management ibelem ENJOY MOBILITY Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management De l art de bien choisir «Devine, si tu peux,

Plus en détail

Business Central Wireless Manager

Business Central Wireless Manager Business Central Wireless Manager Guide de présentation Sommaire CATÉGORIE DE PRODUIT... 3 PRÉSENTATION... 3 PRÉSENTATION DE BUSINESS CENTRAL... 3 FONCTIONNALITÉS ET ATOUTS... 4 POINTS D ACCÈS WIFI PRIS

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Veille technologique - BYOD

Veille technologique - BYOD Veille technologique - BYOD Présentation : L acronyme BYOD signifie Bring Your Own Device. En fait, ce principe récent est de partager vie privée et professionnelle sur un même appareil mobile (Smartphone,

Plus en détail

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Votre école s apprête à lancer un programme sur Mac, mais vous ne savez pas par où commencer? Les experts de la gestion Apple sont là pour vous aider. Depuis

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Printemps 2015 : Aperçu des 5 grandes tendances

Printemps 2015 : Aperçu des 5 grandes tendances + Printemps 2015 : Aperçu des 5 grandes tendances Sommaire des dernières constatations de l OTM Publication : Le 25 juin 2015 Marque de commerce de CBC/Radio-Canada Pour distribution interne uniquement.

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25 CURRICULUM VITAE 2014-10-25 Renseignements généraux Conseils Télécommunications (CTMP) inc. Laval, Québec (514) 953-4764 Courriel : mperron@ctmp-inc.com Langues parlées et écrites : Français anglais Réalisation

Plus en détail

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Dernière mise à jour: 11h, heure française Sur l incident 1. Est-il vrai que le site VTech a été piraté? Nous confirmons

Plus en détail

Avaya IP Office Centre de contacts

Avaya IP Office Centre de contacts Avaya IP Office Centre de contacts Un centre de contacts multicanal simple et fiable pour IP Office Le centre de contacts Avaya IP Office déploie l innovation Avaya dans les centres de contacts pour les

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Comment rendre les réunions plus productives

Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives La majorité des employés de bureau ont le sentiment que les réunions sont parmi les éléments les plus grugetemps

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-308

Décision de télécom CRTC 2015-308 Décision de télécom CRTC 2015-308 Version PDF Ottawa, le 13 juillet 2015 Numéro de dossier : 8638-M59-201410795 MTS Inc. Propositions relatives à l utilisation du solde des fonds du compte de report de

Plus en détail

Foire aux questions sur l application Bell Télé

Foire aux questions sur l application Bell Télé Foire aux questions sur l application Bell Télé Pour commencer : 1. Q : Qu offre l application Bell Télé? R : L application Bell Télé offre du contenu en direct et sur demande sur les téléphones intelligents

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

Comment optimiser votre gestion hôtelière?

Comment optimiser votre gestion hôtelière? Comment optimiser votre gestion hôtelière? En utilisant les meilleurs outils marketing et statistiques disponibles pour améliorer votre PMS! Maximisez vos revenus grâce au Yield Management et à des modules

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Pour mieux répondre aux besoins de nos clients, UCOPIA sort la toute dernière version de la solution, disponible dès septembre 2014. Chaque evolution dans cette version

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts TÉMOIGNAGE CLIENT Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts Sibelco Europe a déployé le service Smart Application Assurance d Ipanema managée

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain

Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain UNE SEULE SOLUTION Optimisez la valeur commerciale de votre information Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011 Une présentation de igovirtual et MicroAge Le jeudi 17 mars 2011 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Les PME et le «cloud computing» Hugo Boutet

Plus en détail

Infolettre #6: SkyDrive

Infolettre #6: SkyDrive Infolettre #6: SkyDrive Table des matières AVANTAGES DE SKYDRIVE 2 DÉSAVANTAGES DE SKYDRIVE 2 INSCRIPTION AU SERVICE 2 MODIFIER VOTRE PROFIL 4 AJOUTER UN DOSSIER 5 AJOUTER DES FICHIERS DANS LE DOSSIER

Plus en détail

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix Intégration de la solution VMware VIEW au CSSS de Charlevoix Mise en situation Comme beaucoup d établissements et d organismes du

Plus en détail

Meraki. 2015 Brochure d entreprise Europe

Meraki. 2015 Brochure d entreprise Europe Meraki 2015 Brochure d entreprise Europe Introduction Réseaux d entreprise gérés à 100% par le Cloud Les solutions réseaux gérés par le Cloud Cisco Meraki pour réseaux EDGE et succursales, apportent simplicité

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Cisco Unified Business Attendant Console

Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Communications est un système étendu de communications IP, d applications et de produits voix, vidéo, données et mobilité. Il rend les communications

Plus en détail

Liste de vérification des exigences Flexfone

Liste de vérification des exigences Flexfone Liste de vérification des exigences Flexfone Introduction Avant de déployer un service de voix par le protocole de l Internet (VoIP) ou un PBX hébergé dans votre entreprise, vous devriez prendre certaines

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

s Pourquoi un PBX IP?

s Pourquoi un PBX IP? s Pourquoi un PBX IP? La VoIP est en pleine évolution, c est pourquoi on trouve de PBX IP comme pbxnsip offrant plus de valeur ajoutée et de fonctionnalités qu un système de centrale téléphonique traditionnel.

Plus en détail

Accélère la transition vers un environnement électronique. Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques

Accélère la transition vers un environnement électronique. Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques SOLUTIONS DE GESTION DE DOCUMENTS Accélère la transition vers un environnement électronique Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques Entreposez, protégez et gérez vos documents

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web Solution client de Microsoft Étude de cas d une solution client Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Rapport d étude de couverture

Rapport d étude de couverture Rapport d étude de couverture Conseil Général de la Somme Conseil Général de la Somme 43 rue de la République 80026 Amiens 24/07/2007 Page 1 sur 64 Sommaire : 1. CONDITIONS D ETUDES :... 3 1.1. Les objectifs

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9

la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9 CommeNt DÉMOntReR la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9 Avant-propos Chers collègues des ressources

Plus en détail

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS Ma gestion de FLOTTE Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS 1. Pouvez-vous m en dire plus sur Fleet Complete? Fleet Complete

Plus en détail

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH IMA GI NEZ... Un service pour tous vos collaborateurs, qui fait circuler les informations et créé des liens transversaux dans l entreprise,

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

PROCESSUS DE VENTES. Cahier «Ventes & Marketing»

PROCESSUS DE VENTES. Cahier «Ventes & Marketing» PROCESSUS DE VENTES Cahier «Ventes & Marketing» Table des matières NOUVEAU CLIENT (Qualification)...4 ÉVALUATION DES BESOINS (Rencontre)...5 RÉDACTION DU CAHIER DES CHARGES (Soumission)...6 La secrétaire

Plus en détail

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing AUTOMATISATION DU MARKETING Le module d automatisation du marketing dans Microsoft Business Solutions Axapta vous offre une vue détaillée pour gérer des campagnes ciblées et personnalisées à travers tous

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment?

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment? Chapitre X Préface 1. Introduction Une stratégie BYOD : quand? Comment? Préface Quand Céline m a demandé de préfacer son ouvrage sur le BYOD, j ai accepté avec grand plaisir. Nous avions eu déjà plusieurs

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières L importance des lignes groupées SIP 1 La question

Plus en détail