Génie Logiciel. Hassan El Mansouri

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Génie Logiciel. Hassan El Mansouri"

Transcription

1 Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Problématique et naissance du génie logiciel Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation de composants Gestion des exceptions Stratégies de tests Modèles de maturité et de qualité 2 1

2 Problématique du Le contexte L environnement : Une entreprise est un : environnement organisationnel : décomposé en domaines, sous-domaines, équipes, etc. Environnement humain : des personnes qui ont des compétences fonctionnelles, compétences techniques, et qui entretiennent des relations professionnelles et humaines en eux. Environnement technologique complexe: matériel et logiciel. La problématique : Un nouveau logiciel doit s intégrer dans cet environnement : D une façon harmonieuse et cohérente : pas de perturbation, même s il utilise des nouvelles technologiques. Répondre à des besoins précis (nouveaux ou évolutifs) dans des situations précises. Au bon moment. Dans le respect des critères de qualité. Dans une logique d améliorer rentabilité. 3 Problématique du Logiciel : Définition et domaine d application Un logiciel : Un ensemble de tâches automatisées ou semi-automatisées, réalisées grâces à un programme informatique implémenté sur un support physique capable de traduire ce programme en langage machine. Le domaine d application Systèmes embarqués: téléphones portables, ordinateurs de bord des voitures, etc. Temps réel : contrôle des machines, système d accès à la bourse, etc. Systèmes de gestion : comptabilité, ressources humaines, etc. Système d aide à la décision: Investissement dans les titres, itinéraire, etc. Ingénierie scientifique : simulation, calcul numérique, etc. Ordinateurs personnels: Bureautique, jeux, etc. Etc. 4 2

3 Problématique du Quelques idées reçues Pour coordonner un projet, une méthode et un bon livre de directives à suivre est généralement suffisant pour guider les développeurs. Faux Un équipement informatique à la fine pointe de la technologie ne garantit en rien une production logicielle de qualité. Vrai En ajoutant des programmeurs on peut certainement accélérer le développement logiciel. Faux A partir d une description générale des besoins, on peut immédiatement débuter le développement d un logiciel. Faux Si le logiciel est flexible, les modifications tardives peuvent être effectuées sans problème et sans surprise. Faux Le travail du développeur ne se limite pas à produire un programme qui fonctionne. En fait, 60% à 80% du travail devra être consacré à sa maintenance. Vrai Le test est la seule méthode pour évaluer la qualité d un logiciel. Faux La production de documents lors du développement logiciel n est pas du temps perdu. Vrai 5 Problématique du Naissance et développement d une nouvelle discipline (1) Quelques exemples malheureux célèbres En 1962, la sonde Mariner vers Vénus s est perdue dans l espace, à cause d une erreur dans un programme Fortran. En 1972, lors d'une expérience météorologique en France 72 ballons contenant des instruments de mesure furent détruits à cause d'un défaut dans le logiciel. En 1981, le premier lancement de la navette spatiale a été retardé de deux jours à cause d'un problème logiciel. EDF avait renoncé à la mise en service de nouveaux systèmes de contrôle-commande de ses centrales 1400 mégawatts. la SNCF a rencontré des difficultés importantes pour la mise en service du système Socrate. L'explosion d'ariane 5, le 4 juin 1996, qui a coûté un demi milliard de dollars, est due à une faute logicielle d'un composant dont le fonctionnement s est avéré non indispensable pendant le vol. 6 3

4 Problématique du Naissance et développement d une nouvelle discipline (2) Apparition du Crise de l'industrie du logiciel a débuté dans les années 60. s est confirmée à la fin des années 70 : augmentation des coûts ; difficultés d'évolution ; non fiabilité ; non respect des spécifications ; non respect des délais. Nécessité d une approche méthodologique Apparition du (software engineering) Évolution du Génie logiciel Plusieurs Facteurs ont contribué à l évolution des pratiques du génie logiciel. Globalisation : des logiciels dédiés à des utilisateurs sans frontières. Évolution matériel : des machines plus puissants, moins chères et plus petites. La maturité des technologies basées Internet. Exigences croissantes. La réutilisabilité des composants : en particulier grâce à la technologie OO 7 Problématique du Qu est ce que le génie logiciel? D après le Grand Dictionnaire Terminologique: «Discipline de l informatique qui regroupe un ensemble de connaissances, de procédés et des acquis scientifiques pour la conception, la mise en oeuvre, la vérification et la documentation de logiciels dans le but d en optimiser la production, le support et la qualité». Gérer la complexité afin de produire des logiciels de qualité, dans les temps et aux meilleurs prix 8 4

5 Problématique du Objectifs du génie logiciel (1) Le génie logiciel considère un logiciel non comme un produit fini, mais comme l aboutissement d un long processus technologique et humain, et qui a une vie : un logiciel a un cycle de vie. Le but du génie logiciel est de maîtriser les risques le cycle de vie d un logiciel en se fixant 3 objectifs : Minimiser les coûts de développement tout en répondant aux exigences croissantes. Réduire les temps de la mise en place des solutions. Respecter les critères de qualité des logiciels produits. La maîtrise du cycle de vie des logiciels est un enjeu capital pour les entreprises, confrontées : aux évolutions technologiques, aux demandes des marchés de plus en plus concurrentiels et de plus en plus volatiles, à la complexité croissante des systèmes, au risque encouru dans certains secteurs très sensibles: Bourse, armement, médecine, etc. Au risque lié à l absence de visibilité dans certains secteurs, notamment les secteurs innovants Etc. 9 Problématique du Objectifs du génie logiciel (2) Pour ce faire, le génie logiciel se base sur: Des outils. Des méthodes et techniques. Et sur des méthodologies Cela reste valable pour : Les nouveaux logiciels : répondre à des nouveaux besoins. Que pour les logiciels opérationnels pour répondre à trois types de maintenance : o maintenance corrective, o maintenance évolutive, o maintenance Préventive, o et maintenance perfective. 10 5

6 Problématique du Qualités du logiciel (1) Validité : o Qualité d un logiciel qui remplit exactement ses fonctions, définies par le cahier des charges et les spécifications o Solutions possibles pour développer des logiciels valides : Comprendre le métier des utilisateurs. Préparer les entrevus: les entrevus doivent être préparé, pas d improvisation, préparer des questionnaires, etc. Utiliser des méthodes et des outils rigoureux Etc. 11 Problématique du Qualités du logiciel (2) Robustesse ou Fiabilité : o Qualité d un logiciel qui continue à fonctionner et/ou permet de revenir à l état initial : en situation dégradé : pannes matérielles non prévu : mauvaises saisies ou intégration des données avec des formats inattendus, etc. cas non spécifiés : ajout d un nouveau composant cas exceptionnels : situation prévu mais très rare. etc. o Solutions possibles pour développer des logiciels robustes : Établir des scénarios de test pour tous les cas possibles. Développer des programmes qui lèvent toutes exceptions conformes aux plans de test. Développer des programmes qui lèvent des exceptions par défaut en cas de situations d exécution qui n ont pas été prévues. 12 6

7 Problématique du Qualités du logiciel (3) Performance : o Qualité d un logiciel qui utilise les ressources de façon optimale et garantissant des temps de réponse acceptables, en tenant compte de : La complexité algorithmique. La technologie utilisée. La montée en charge. o Solutions possibles pour développer des logiciels performants : Optimiser les algorithmes. Utiliser massivement les librairies, les composants, etc. (sont souvent optimisés). Partir à la chasse des fuites mémoire lorsqu elles sont mal gérées par le langage utilisé comme C++. Libérer des objets créés après leur usages (dans certains langages). etc. 13 Problématique du Qualités du logiciel (4) Convivialité : o Qualité d un logiciel dont l IHM est: Facile d utilisation. Adaptée et adaptable à l utilisateur du système (Expert ou novice) et à l usage (utilisateur final, administrateur) : par configuration ou dynamiquement. Homogène et adaptée au métier. Temps acceptable de réponse. Facilité d interprétation des erreurs. o Solutions possibles pour développer des logiciels conviviaux : Respecter les chartes ou les normes internes graphiques (règles graphiques à appliquer et qui sont adaptées au métier et aux utilisateurs). Etc. 14 7

8 Problématique du Qualités du logiciel (5) Facilité de maintenance (1) : o Qualité du logiciel facilement maintenable. Plusieurs générations peuvent intervenir sur un logiciel. o Types de maintenance: Corrective : correction des erreurs qui apparaissent pendant la mise en exploitation du logiciel : cas spécifiés mais non testées (négligence), cas non spécifiés (conditions improbables), etc. Adaptative: Ajustement du logiciel suite à la modification ou à l évolution de son environnement d exécution. Préventive : Modification du logiciel pour faire face à des modifications à venir certaines: environnement, législation, etc. Perfective (pas de nouvelles fonctionnalités) : Modification du logiciel pour améliorer ses qualités (améliorer l IHM, améliorer les temps de réponses, etc.) 15 Problématique du Qualités du logiciel (6) Facilité de maintenance (2) : o Solutions possibles pour développer des logiciels facilement maintenables : Factoriser les fonctionnalités: création des modules communes. Par exemple: les modules d interfaçage avec les autres systèmes (modules communs). Commenter suffisamment les programmes. Organiser d une façon logique les fichiers sources. Nomenclature des fichiers en relation avec leur objet respectif. Documenter les programmes: version, fichiers sous-jacents, programmes sousjacents, plans de test, conditions d installation, les serveurs de test, les serveurs d approbation, les serveurs de production cibles, etc. Archiver les versions. Utiliser des fichiers de configuration pour les données échangées, faciles à mettre à jours: fichiers XML. Etc. 16 8

9 Problématique du Qualités du logiciel (7) Réutilisabilité : o Qualité d'un logiciel à être réutilisé, en tout ou en partie, dans de nouvelles applications, avec aucune ou peu de modifications. o Plusieurs techniques favorisent la réutilisation, notamment : Le développement orientées objet. Les design patterns. Le développement à base de composants. etc. 17 Problématique du Qualités du logiciel (8) Portabilité: o Qualité d un logiciel pouvant être utilisé sur des systèmes informatiques de types différents. o Solutions possibles pour développer des logiciels portables: Utiliser des langages indépendants du système d exploitation. Ne pas appeler des fonctions système. Utiliser des techniques permettant de déterminer le système d exploitation et de s y adapter Prévoir des configurations d exécution adaptées aux différents systèmes d exécution. etc. 18 9

10 Problématique du Qualités du logiciel (9) Vérifiabilité des facteurs de qualité Ces facteurs n ont pas le même poids d un métier à un autre. Certains facteurs peuvent être antagonistes entre eux : Il faut donc trouve un point d équilibre acceptable. Parfois, il est difficile d évaluer certains facteurs. Ces facteurs ne sont perçus de la même façon selon les acteurs du projets. 19 Problématique du Qualité du logiciel du logiciel (10) Les risques : ne pas remplir les exigences du client, ne pas respecter les contraintes, produire un logiciel non fiable, dépasser les délais, dépasser les coûts. Génie Loiciel 20 10

11 Cycle de vie d un logiciel Notion de cycle de vie Le cycle de vie d un logiciel comprend toutes les étapes que traverse un logiciel depuis la manifestation du besoin jusqu à la fin de sa vie. Analyse Conception Implémentation Test Installation Maintenance Cycle de vie d un logiciel Ces étapes n ont pas la même importance: d un projet à un autre : en fonction de la maîtrise des aspects fonctionnels (projets innovants ou non), des méthodes, de la technologie, etc. et d une entreprise à une autre : une entreprise peut respecter des méthodologies standards ou avoir sa propre méthodologie interne. 21 Cycle de vie d un logiciel Notion de cycle de vie Remarque: un logiciel ne s use pas, mais il vieillit. Les Symptômes : Il devient : n est plus adaptés au métier, non adaptés au nouveau environnement, très difficile à maintenir car mal conçu au départ, dépassé car il ne suit plus la concurrence, etc. Autant de raisons qui peuvent expliquer la fin de vie d un logiciel

12 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Analyse La question : quoi faire? Etude préliminaire définition globale du problème évaluation des stratégies possibles, évaluation des ressources, coûts et délais, Documents: rapport d'analyse, Expression et analyse des besoins exigences fonctionnelles attendues: opérations, etc. qualités non fonctionnelles attendues: performance, portabilité,etc. Documents: cahier des charges, document d analyse (spécification) et plan de test du système 23 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel : Conception La question : Comment faire? Conception architecturale décomposition et organisation de l'application en composants plus simples (modules, fonctions, services offerts, fichiers) définis par leurs interfaces. Conception détaillée pour chaque module, description de la manière dont les services et fonctions sont réalisés: algorithmes essentiels. structures de données utilisées, etc. Documents: document de conception (spécification), plan de test global et plan de tests unitaires (par fonctions ou par module)

13 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Implémentation Cas des logiciels à base de programmation Traduction de la conception dans un langage de programmation, fichiers de configurations, etc. Documents: dossiers de programmation, codes sources commentés, structures des fichiers de configuration, etc. Cas des logiciels à base de composants Traduction de la conception par intégration de composants : paramétrages et éventuellement très peu de programmation Documents: dossier de composants (interfaces, paramétrage, etc.), schémas de composants, structures des fichiers de configuration, etc 25 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Tests (1) La question : Le programme répond-t-il à ce qui a été prévu sans entraîner des régressions 3 types de tests Tests unitaires : Ont pour objectifs de tester que les nouveaux modules, pris individuellement, répondent à ce qui a été prévu, selon le plan de test préalablement établi (scénarios de tests). Généralement effectués dans les environnements de développement. Tests d'intégration : sont de deux types: Tests de validité: le nouveau module répond a ce qui a été demandé lorsque l on l intègre dans le système global. Tests de non régression : l intégration du nouveau module n entraîne pas des redressions fonctionnelles (des problèmes au niveau des modules existants) ou redressions non fonctionnelles (instabilité du système global). Remarque: les tests d intégration sont généralement effectués dans des environnements (environnements de probation ou de validation) à l image des environnements d exploitation (environnements de production) Tests système : = tests d intégration mais dans un environnement de production (client) 26 13

14 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Tests (2) Tracabilité des tests : production de documents nécessaires à la maintenance ultérieure. On doit pouvoir y retrouver: Les modules testés. Les scénarios de tests (entrées, environnements, etc.) Et Résultats des tests. 27 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Installation & Maintenance Installation Mise en fonctionnement opérationnel chez les utilisateurs. Parfois restreint (dans un 1er temps) à des utilisateurs sélectionnés. Maintenance Maintenance corrective : correction des erreurs Maintenance adaptative : adaptation le système Maintenance perfective : amélioration du système maintenance préventive : non nécessaire actuellement mais en prévision à des évolutions futures probables ou certaines: changement à venir de l environnement d exécution, future législation, etc

15 Cycle de vie d un logiciel Cycle de vie du logiciel, Les acteurs Durant le cycle de vie d un logiciel, plusieurs acteurs interviennent. Chaque acteur a des compétences adaptées à l étape durant laquelle il intervient. Une personne physique peut jouer le rôle de plusieurs acteurs. Analyse Conception Implémentation Test Installation Maintenance Utilisateur Analyste Concepteur Programmeur Intégrateur Testeur Formateur 29 15

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri. Plan du cours. Problématique du Génie Logiciel

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri. Plan du cours. Problématique du Génie Logiciel Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation de composants Gestion des exceptions Stratégies

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement 1 Cycle de vie du logiciel 2 Activités de développement 3 Planification du projet Analyse et spécification Conception Implémentation Vérification Installation

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement Cycle de vie du logiciel Bruno Dufour dufour@iro.umontreal.ca Activités de développement 3 Planification (étude préliminaire) 4 Planification du projet

Plus en détail

IFT2251 : Génie logiciel

IFT2251 : Génie logiciel IFT2251 : Génie logiciel Chapitre 1. Génie logiciel : objectifs, défis et principes Julie Vachon, Automne 2003 Présenté par Yann-Gaël Guéhéneuc, Hiver 2004 Génie logiciel : objectifs, défis et principes

Plus en détail

Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur

Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur Cette partie introductive situe la place de l'algorithmique dans le développement logiciel et fournit au lecteur des conseils : conseils pour bien analyser

Plus en détail

Définition des Besoins

Définition des Besoins 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Définition des Besoins Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 22/03/2007 2 Position dans le cycle de vie Contexte : un problème posé chez le

Plus en détail

Génie logiciel Test logiciel A.U. 2013/2014 (Support de cours) R. MAHMOUDI (mahmoudr@esiee.fr) 1 Plan du chapitre - Définition du test logiciel - Principe de base du test logiciel - Les différentes étapes

Plus en détail

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Documentation La documentation a pour but de laisser des traces

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

Charte IBM pour le support et la maintenance des produits et services IBM ISS

Charte IBM pour le support et la maintenance des produits et services IBM ISS Document Charte IBM pour le support et la maintenance des produits et services IBM ISS Les services de Support et Maintenance, décrits ci-après, fournis par IBM durant la période pour laquelle les redevances

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016

Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016 Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016 1 Agenda Partie 4: Introduction au Génie Logiciel Chapitre 1: Bases du Génie Logiciel 2 Agenda Chapitre 1: Bases du Génie Logiciel - Principe

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire

La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire HEAD Gallery Des fonctions innovantes intégrées dans une technologie de pointe ArtemiS suite est la solution logicielle intégrée de HEAD acoustics

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle»

Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle» Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle» Programme Pédagogique National s du Cœur de Compétence 3 Sommaire 1s de l 3 : Informatique des Systèmes

Plus en détail

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse.

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse. Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes du projet 65 Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes projet Réussir votre projet e-learning A. Introduction Nous allons aborder dans ce chapitre la partie purement méthodologie

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Test du logiciel, cours 3. Tests fonctionnels. Tests fonctionnels. Rappel : spécification du logiciel. Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests

Test du logiciel, cours 3. Tests fonctionnels. Tests fonctionnels. Rappel : spécification du logiciel. Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests Test du logiciel, cours 3 Tests fonctionnels Critère d arrêt Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests Couvertures de tests fonctionnels : On ne peut connaître a priori le nombre de tests nécessaires

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

Rédaction de cas d utilisation (Use Case)

Rédaction de cas d utilisation (Use Case) labsticc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/ Rédaction de cas d utilisation (Use Case) Jean-Philippe Babau Département Informatique, UFR Sciences, Laboratoire Lab-STICC 2 1 Plan Objectif des Cas d Utilisation

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25

Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25 BAP C Sciences de l ingénieur et instrumentation scientifique Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25 Contrôle - Commande en instrumentation - IR Mission Le

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.intro.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Exercices programmés:

Exercices programmés: Franz Blum Collaborateur scientifique à l Institut für Test- und Begabungsforschung Anne Hensgen für Bildungsforschung Carmen Kloft für Bildungsforschung Ulla Maichle für Test- und Begabungsforschung et

Plus en détail

L impératif de l innovation : la conception agile dans le secteur de l automobile

L impératif de l innovation : la conception agile dans le secteur de l automobile L impératif de l innovation : la conception agile dans le secteur de l automobile Le secteur de l automobile est l un des plus importants au monde. Il dépense plus de 100 milliards de dollars par an en

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Enseignement de spécialisation - 4.2 Solutions logicielles et applications métiers SLAM1 : Exploitation d un schéma de données Ce module aborde les savoirs et savoir-faire de base liés à la modélisation

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

Pourquoi l'évolutivité est-elle un critère important pour un superviseur?

Pourquoi l'évolutivité est-elle un critère important pour un superviseur? Pourquoi l'évolutivité est-elle un critère important pour un superviseur? S. A. S a u c a p i t a l d e 3 0 0 0 0 0 0 - C od e A P E 3 3 2 0 C R C S : ME A U X B 4 2 3 7 8 5 4 9 2 S i r e t : 4 2 3 7 8

Plus en détail

Choisir la solution de gestion multi-site optimale

Choisir la solution de gestion multi-site optimale Choisir la solution de gestion multi-site optimale Utiliser une plateforme d «usine à sites» pour réduire les coûts, accélérer la mise en production et garantir la sécurité Table des matières Introduction

Plus en détail

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES ELIAS Éric POUZANCRE Sébastien SOULIE Guillaume ROGER Rémy Encadrants : Mme LIBOUREL Master Informatique Professionnel Année 2006 2007 Université

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation.

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation. BAUJET Gabrielle KOÇA Enea LANÇON Louis SONNET Benjamin TOPI Blerim B3 2014-2015 Groupe 37 BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Au sein d un Service météorologique et hydrologique national (SMHN) ou d un service apparenté, différents

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

Les sauvegardes. dans une démarche de qualité de services. Françoise Gazelle. 2RCE - Nancy 9 décembre 2010

Les sauvegardes. dans une démarche de qualité de services. Françoise Gazelle. 2RCE - Nancy 9 décembre 2010 Reprise de s Les s dans une démarche de Françoise Gazelle 2RCE - Nancy 9 décembre 2010 Les s dans une démarche de Reprise de s 1 Présentation de l Institut 2 service informatique 3 4 : indicateurs de sécurité

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

LA PERFECTION EN DÉTAIL

LA PERFECTION EN DÉTAIL LA PERFECTION EN DÉTAIL VECTOR, LA RÉFÉRENCE DE L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE. GRÂCE À 30 ANNÉES D EXPERTISE ET D INNOVATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA DÉCOUPE AUTOMATIQUE, LECTRA RESTE PRÉCURSEUR SUR

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

1. Contact avec la clientèle

1. Contact avec la clientèle 1. Contact avec la clientèle Objectif évaluateur 1.1.1 Mener des entretiens Cet objectif est mis en œuvre et évalué en entreprise. Les bases théoriques sont fournies à l école. Je comprends les énoncés

Plus en détail

auprès des entreprises

auprès des entreprises Méthodologie des enquêtes structurelles auprès des entreprises De la théorie à la pratique : le cas Alice Introduction Le travail du statisticien d enquête consiste à maximiser la qualité et la fiabilité

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 7ÈME PARTIE GESTION DE PROJETS (PROJECT MANAGEMENT) Faculté des Sciences et Techniques http://perso.univ-st-etienne.fr/jacquene/gl/ Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr

Plus en détail

Management humain du changement

Management humain du changement Training inter entreprises Suisse Romande Management humain du changement «Les crises, un formidable tremplin pour rebondir» Bertrand Piccard Résultats du training > Amélioration par les managers de la

Plus en détail

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Introduction Parallélisation sur mémoire distribuée.

Plus en détail

Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes

Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes Plan Présentation du groupe SERMA Contexte du développement critique Historique de la Sûreté de Fonctionnement Les

Plus en détail

Notes de cours. Cycle de conception d un module e-learning

Notes de cours. Cycle de conception d un module e-learning Notes de cours Cycle de conception d un module e-learning 1 La formation / objectifs Optimiser ses pratiques de conception et de scénarisation e-learning Pratiques = méthodologie Conception = définir ce

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE

GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE 1 6 8 LeB.O. SOMMAIRE PRÉAMBULE I - Finalités de la formation II - Conditions d admission III - Diplôme IV - Organisation des études V - Concepts pédagogiques de la formation VI - Conditions d application

Plus en détail

Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel

Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel E1B22 Etudes, développement et déploiement logiciel - IR Le chef de projet ou l expert en développement logiciel conduit la maîtrise d

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Excel 2010 : Pour quoi faire?

Excel 2010 : Pour quoi faire? 1 Installer Excel 2010 Excel 2010 est sans conteste le tableur le plus puissant mis à la disposition d un particulier. Considérant cependant qu un utilisateur moyen n utilise finalement qu une part minime

Plus en détail

Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques

Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques - L Assurance Qualité dans les Projets Scientifiques - Céline PERRY DOLIN celine.perry-dolin@groupebts.net SATILLIEU, le 1 er octobre 2009

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR :

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : Ville de PONT-A-MOUSSON Hôtel de Ville 19, Place DUROC 54701 PONT-A-MOUSSON Cedex Et CCAS C.C.T.P Marché à procédure adaptée (Selon

Plus en détail

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel :

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : . Identification des personnes supervisant le stagiaire * Entreprise : Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : Autres personnes qui accompagnent

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques 1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques Séminaire sur les partenariats public-privé Ministère de l Economie et des Finances DASP République du Sénégal

Plus en détail

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources Pourquoi se poser la question de la formation interne? La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources (personnel, logistique), votre matériel, vos

Plus en détail

1. Introduction générale à la SPECIFICATION et à la CONCEPTION de LOGICIELS

1. Introduction générale à la SPECIFICATION et à la CONCEPTION de LOGICIELS 1. Introduction générale à la SPECIFICATION et à la CONCEPTION de LOGICIELS Bernard ESPINASSE Professeur à l'université d'aix-marseille Plan Introduction Présentation du cours Intro Générale - Génie Logiciel

Plus en détail

Questions (HSPTP) Questions à choix multiple

Questions (HSPTP) Questions à choix multiple Questions (HSPTP) Questions à choix multiple Public V 2.0 1. Coordonnées Monsieur Madame Titre Prénom Nom Adresse NPA / Localité Courriel privé Date de naissance Lieu d origine Date Signature Moyens et

Plus en détail

Bases de données avancées. cours 1 : introduction

Bases de données avancées. cours 1 : introduction Bases de données avancées cours 1 : introduction Plan Objectifs du cours Bases de données : utilisation Système de Gestion de Bases de données (SGBD) Architecture d un SGBD Ingénierie des bases de données

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus

La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus Étant donné les menaces existantes, la cyber-sécurité est devenue une priorité pour les environnements de contrôle. A l origine, les systèmes de

Plus en détail

STAGE DE PERFECTIONNEMENT

STAGE DE PERFECTIONNEMENT (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Outils de gestion de projet

Outils de gestion de projet Activité 9 Outils de gestion de projet A.3.3. Objectif Savoir analyser un outil de Gestion de Projet. Fiche de savoir associée Ressources à utiliser Csi1Projets.pdf (répertoire /Organisation/), GestProjResHermioneSTG1.xls

Plus en détail

Logiciel de gestion de la main-d œuvre

Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost Le logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost d Intelligrated procure des renseignements sur demande pour évaluer,

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

un nouveau domaine d évaluation

un nouveau domaine d évaluation Identifier l innovation sdsdsdsdsdsdsdsdsdsdsscreening process for direct sales : un nouveau domaine Entretien avec Dr Achim Preuss sur la création du test de créativité sparks cut-e France 6 rue Auguste

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

Réduction et gestion des impacts

Réduction et gestion des impacts 11 Réduction et gestion des impacts Les porteurs de projets doivent : faire en sorte que des mesures de réduction soient mises en œuvre mettre en place des systèmes et procédures dans ce but contrôler

Plus en détail

Journée professionnelle de l AAS Introduction au modèle OAIS. l ISO 14721:2003 Définition des concepts et des entités fonctionnelles

Journée professionnelle de l AAS Introduction au modèle OAIS. l ISO 14721:2003 Définition des concepts et des entités fonctionnelles Journée professionnelle de l AAS Introduction au modèle OAIS l ISO 14721:2003 Définition des concepts et des entités fonctionnelles Par Basma Makhlouf Shabou Association des archivistes suisses Berne,

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

Nos formations. Im Info, centre de formation agréé depuis 1995, vous propose ses formations techniques avec : Sur toute la France. avec le sourire!

Nos formations. Im Info, centre de formation agréé depuis 1995, vous propose ses formations techniques avec : Sur toute la France. avec le sourire! Nos formations Im Info, centre de formation agréé depuis 1995, vous propose ses formations techniques avec : Des formateurs à votre service Sur toute la France Avec expertise et compétence (depuis 1995)

Plus en détail

Au cœur des nouvelles logiques hospitalières

Au cœur des nouvelles logiques hospitalières Au cœur des nouvelles logiques hospitalières Hôpital avec sa nouvelle gouvernance.. Responsabiliser le personnel soignant et non soignant Elargir l autonomie de l établissement Mise en place des pôles

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI)

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) Date : 15.06.2011 Version : 1.0 Auteur : DSI Statut : Approuvé Classification : Publique Destinataires : ACV TABLE DES MATIÈRES 1 RESUME

Plus en détail

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org A-TEAM ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C Site Web: http://mooproject.neocities.org 1 SOMMAIRE : I. Planning des phases 4 1-Lancement..5 2-Elaboration. 5 3-Construction 5 4-Transition.6

Plus en détail

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Henry Kanoui Directeur de l ESIL (Ecole Supérieure d Ingénieurs de Luminy) Chargé de Mission Relation Entreprises à l université de la Méditerranée

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Quelle solution adaptée à vos besoins?

Quelle solution adaptée à vos besoins? Quelle solution adaptée à vos besoins? Cliquez sur le type de votre activité présente ou future TPE Toute Petite Entreprise Profession libérale Commerce Artisan Petite Moyenne Entreprise ou Industrie Quelle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 15.07.15 Par : Sophie Pichaureaux Remplace la version du :

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 15.07.15 Par : Sophie Pichaureaux Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 15.07.15 Par : Sophie Pichaureaux Remplace la version du : Motif d actualisation : CDD - Cyberadministration 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail