Electronique de puissance et vitesse variable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electronique de puissance et vitesse variable"

Transcription

1 L électronique de puissance au service de la vitesse variable Ce cours utilise de nombreux ouvrages et sites web sur lesquels j ai repris des photos ou des diagrammes. Je tiens à remercier toutes les personnes qui directement et/ou indirectement ont contribué à l enrichissement de ce cours. Cours quipements electriques, Bruno FRANÇOIS lectronique de puissance et vitesse variable Plan * Besoins en matière d alimentation des machines à courant continu * Mise en évidence de la nécessité de travailler en commutation * Modalités d obtention par commutation de tensions ou de courants de formes données 2

2 230. V2 Alimentation A partir d une tension de signe alternatif, comment générer une tension de signe constant qui sera appliquée aux bornes de l induit de la mcc? 230V ~ Redresseur à diodes 230. V2 ur Redresseur à diodes 230. V2 230V C ~ + uc 3 Rappel sur la vitesse variable des MCC Si la tension aux bornes de l induit est constante, la vitesse sera constante. La mcc fonctionne en régime permanent. Rappel di () () () ( t) t = e t + r.i t + L u. dt k r.u Cem 1 k.u Ω Si l on souhaite avoir une autre valeur de la vitesse (ou une valeur variable de la vitesse ), il faut un dispositif d alimentation qui varie la tension (d alimentation aux bornes de l induit de la mcc). 4

3 Applications des entraînements à vitesse variable * Deux grands domaines d application Applications où la vitesse variable est une condition intrinsèque de fonctionnement du procédé Traction électrique entraînement de laminoirs, de fours à ciment et d une manière générale toutes lignes de la métallurgie, du textile, du caoutchouc, du papier Les machines outils et la robotique ntraînement de pompes et compresseurs 5 Intérêt économique Gain en énergie (on agit sur l alimentation et non sur les pertes) exemple pompe à vitesse constante + vanne vs. pompe à vitesse variable Suppression des surintensités au démarrage et réduction de la puissance d alimentation Allongement de la durée de vie des moteurs réduction des échauffements au démarrage limitation de la fatigue des roulements par réduction de la vitesse protection contre les défauts réseaux La souplesse, flexibilité, précision et rapidité des régulations permettent un accroissement de la productivité Quelques inconvénients... Le courant dans le moteur n est plus tout à fait continu Le courant absorbé à la source contient des harmoniques (puissance déformante) Ondes électromagnétiques rayonnées 6

4 Nécessité de travailler en commutation I Source 1 Charge (ec : MCC) U Composant électronique de réglage Montage série Puissance fournie par la source :.I Puissance absorbée par la charge : U.I Puissance à gérer par le composant : ( - U).I Deux possibilités pour minimiser la puissance dans le composant électronique I = 0 Circuit ouvert (-U) = 0 Court-circuit Le composant électronique de puissance ne peut travailler que comme un interrupteur 7 Nécessité de travailler en commutation I Source 1 Charge (ec : MCC) U Montage série 8

5 Nécessité de travailler en commutation Montage parallèle I 1 I 2 Puissance fournie par la source : U.I 1 Puissance absorbée par la charge : U U. I 2 Puissance à gérer par le composant : 9 U.(I 1 -I 2 ) Deux possibilités pour minimiser la puissance dans le composant électronique I1-I2 = 0 Circuit ouvert U = 0 Court-circuit Le composant électronique de puissance ne peut travailler que comme un interrupteur Nécessité de travailler en commutation Montage parallèle I 1 I 2 U 10

6 n résumé : deux moyens Réalise l adaptation du transfert énergétique d un générateur à un récepteur i B r v v B Pertes par effet Joule très important (et donc très coûteuses) La conversion est réalisée de manière discontinue i B v B v t Même tension en valeur moyenne 11 t Comment dans ces conditions, obtenir une tension continue? U : Tension appliquée Tm O α Tm temps La tension appliquée comporte : une composante utile : la valeur moyenne α une composante parasite à la fréquence f = 1/Tm 12

7 Tension appliquée Tm O Analyse fréquencielle de la tension appliquée α Tm temps α Valeur moyenne Composante parasite O 1 Tm Fréquence (Hz) 13 Filtrage de la composante parasite 1 ère possibilité : ajouter un circuit passif (RC, RL, LC) 2 ème possibilité : profiter des caractéristiques de la charge : un moteur DC constitue un filtre RL du premier ordre (fréquence de coupure quelques centaines de Hz à quelques khz) Action de filtrage Fréquence O de coupure Fréquence (Hz) Tension filtrée Tension modulée O 1 Tm Fréquence (Hz) O 1 Tm Fréquence (Hz) 14

8 15 Les interrupteurs de l électronique de puissance Ce cours utilise de nombreux ouvrages et sites web sur lesquels j ai repris des photos ou des diagrammes. Je tiens à remercier toutes les personnes qui directement et/ou indirectement ont contribué à l enrichissement de ce cours. Cours d lectricité, Bruno FRANÇOIS Interrupteurs

9 Les interrupteurs de l électronique de puissance L interrupteur idéal L interrupteur non commandable : la fonction diode L interrupteur commandé à la fermeture et à l ouverture : la fonction transistor Les interrupteurs synthétisés 17 L interrupteur dipôle idéal Courant nul à l état bloqué (ouvert) v i ( f=1, v=1 ) 1 i v CF CO Représentation 0 Caractéristique statique ( f=0, i=0 ) Caractéristique dynamique 18

10 L interrupteur dipôle idéal Courant nul à l état bloqué (ouvert) Chute de tension nulle à l état passant (fermé) v i + ( f=1, v=0 ) 1 i v CF CO Représentation 0 - ( f=0, i=0 ) Caractéristique Caractéristique statique dynamique 19 Courant nul à l état bloqué L interrupteur dipôle idéal Chute de tension nulle à l état passant Passage instantané d un état à l autre v i + ( f=1, v=0 ) 1 i v CF CO Représentation 0 - ( f=0, i=0 ) Caractéristique Caractéristique statique dynamique 20

11 Synthèse Comment faire un interrupteur idéal qui commute à plusieurs khz? Un interrupteur idéal est synthétisé en utilisant des transistors et des diodes 21 La fonction diode Un interrupteur à ouverture et à fermeture spontanée il s ouvre (cesse de conduire) quand le courant qui le traverse s annule (devient légèrement négatif). il se ferme (conduit) quand la tension à ses bornes devient positive (dépasse une certaine valeur appelée tension de seuil). V D tat conducteur (V D = 0, I D > 0) I D I D I D O? Non Oui V D tat Bloqué (V D < 0, I D = 0) Oui V D O? Non 22

12 La fonction transistor Un interrupteur à ouverture et à fermeture commandée V T tat conducteur (V T = 0) I T I T Cmde = off Non Oui V T tat Bloqué (I T = 0) Oui Cmde = on Non Contrainte : I T > 0 et V T > 0 23 Interrupteurs synthétisés On peut créer d autres interrupteurs électroniques de puissance en combinant les interrupteurs précédents (et leur commande). xemple 1 : transistor + diode anti-parallèle INTRRUPTUR BIDIRCTIONNL N COURANT 24

13 Interrupteurs synthétisés xemple 2 : transistor + diode série V T I T 25 Les convertisseurs continu-continu (DC-DC) Cours d lectricité, Bruno FRANÇOIS Les convertisseurs continu-continu

14 Les convertisseurs continu-continu Plan Hacheur série Hacheur parallèle Hacheur réversible en courant Hacheur réversible en courant et en tension Application à l alimentation de moteurs DC 27 Un cas élémentaire : l interrupteur idéal On désire alimenter un récepteur (résistif) par une source de tension n fermant l interrupteur T, on connecte le récepteur à la source de tension T R 28

15 Un cas élémentaire : l interrupteur idéal On désire alimenter un récepteur (résistif) par une source de tension n l ouvrant, on connecte le récepteur à une source de courant ( = 0) T R 29 Un cas élémentaire : le transistor Commutations : Quant T est fermé, le courant qui le traverse est constant et égal à, Tm = = /R > 0 /R Pas d ouverture spontanée possible O temps Quant T est ouvert, la tension à ses bornes est constante et égal à α Tm - = > 0 Pas de fermeture spontanée possible T R T doit être un interrupteur entièrement commandé 30

16 Un cas élémentaire : le transistor t si le récepteur est inductif Le récepteur est assimilable à une source de courant On ne peut ouvrir l interrupteur T Annulation d une source de courant! T L R Pendant la phase d ouverture de l interrupteur T, il faut connecter le récepteur à une autre source de tension 31 Quel type d interrupteur pour T 2? Un court-circuit est une source de tension «naturelle» T 2 doit se fermer «automatiquement» quand T 1 s ouvre pour éviter que la source de courant ne soit ouverte T 2 doit s ouvrir «automatiquement» quand T 1 se ferme pour éviter que la source de tension ne soit court-circuitée T 1 T 2 L R 32

17 Quel type d interrupteur pour T 2? T 2 doit être à ouverture et fermeture spontanée une diode? Vérification des conditions d ouverture et de fermeture : quand T 1 se ferme, la source est a priori court-circuitée et le courant dans la diode T 2 tente de s'inverser elle s ouvre automatiquement quand T 1 s ouvre le courant a priori chute, la tension = R + Ld /dt devient négative, donc celle aux bornes de la diode positive elle se ferme automatiquement T 1 T 2 L R 33 Le hacheur série Si T est passant pendant une durée α.tm au cours d une période Tm : La tension moyenne aux bornes du récepteur vaut < >= α. Le courant moyen fourni par le générateur vaut < > = α., Tm T 1 T 2 L R O temps Le hacheur série est un convertisseur qui conserve l énergie : P S =.< > =.α. P R = < >. = α.. Le hacheur série est un hacheur dévolteur La tension moyenne aux bornes du récepteur est inférieure à celle de la source Le courant moyen dans le récepteur est supérieur à celui de la source 34 α Tm

18 Comment obtenir une tension supérieure à celle de la source? n «hachant» la tension imposée par la source, on obtient une tension de récepteur inférieure et un courant supérieur à ceux de la source. t si on hachait, le courant imposée par une source, obtiendrait-on un courant inférieur et une tension supérieure (hacheur survolteur)? 35 Première étape Transformer la source de tension en source de courant L Deuxième étape Hacher le courant de source : entre 0 et α.tm, envoyer le courant vers le récepteur entre α.tm et Tm, court-circuiter la source L T 1 T 2 R 36

19 Troisième étape Choisir les interrupteurs : T 1 ne peut être une diode (il ne pourrait jamais s ouvrir) T 2 doit se fermer quand T 1 s ouvre T 2 doit s ouvrir quand T 1 se ferme L T 1 T 2 R T 2 L T 1 R 37 Troisième étape Vérification des conditions de commutation : Quand T 1 s ouvre, la tension aux bornes de la diode est positive elle conduit V D = 0 Quand T 1 se ferme, le courant passe entièrement dans T 1 (chemin de moindre résistance) et dans la diode T 2 s annule 38

20 Le hacheur parallèle Si T est passant pendant une durée α.tm au cours d une période Tm : Le courant moyen dans le récepteur vaut : < >= (1-α). La tension moyenne aux bornes de la source vaut : <U S >= (1-α). T 2 U S, Tm L T 1 R temps O α Tm Le hacheur parallèle est un convertisseur qui conserve l énergie : P S = <U S >. = (1-α).. P R =. =. (1-α). Le hacheur série est un hacheur survolteur Le courant moyen dans le récepteur est inférieur à celui de la source La tension moyenne aux bornes du récepteur est supérieure àcelle de la source 39 Réversibilité en puissance Les hacheurs série et parallèle sont irréversibles en puissance L un peut transmettre une puissance d une source de tension vers un récepteur de tension ( < ) L autre peut transmettre une puissance d une source de tension vers un récepteur de tension ( < ) T 2 T 1 T 2 L R L T 1 R 40

21 Réversibilité en puissance Idée : associer un hacheur série et un hacheur parallèle pour obtenir un hacheur réversible en puissance. Fonctionnement : La tension du récepteur ( ) est inférieure à celle de la source () Quand > 0, la puissance va de la source vers le récepteur seul le hacheur dévolteur fonctionne Quand < 0, la puissance va du «récepteur» vers la «source» seul le hacheur survolteur fonctionne Dévolteur Survolteur T D D D D S T S L ' 41 Fonctionnement : Réversibilité en puissance Les tensions aux bornes de la source () et récepteur ( ) sont toujours positives Seul les courants sans le récepteur ( ) et dans la source ( ) peuvent changer de sens On parle donc d un hacheur réversible en courant Dévolteur Survolteur T D D D D S T S L ' 42

22 Hacheur réversible en courant Si > 0, on a : = < > = α Dév.U S = α Dév. Si < 0, on a : =<U S > = (1-α Sur ). = (1-α Sur ). Pour garder la même relation entre et, il faut et il suffit d avoir : α Dév = 1-α Sur Dévolteur Survolteur T D D S D D T S L ' 43 Hacheur réversible en courant Commande complémentaire: Tm O temps Dévolteur Survolteur α Tm D D T D D D T D D D T D D D ou T S D S T S D S T S D S T S T D D S D D T S L ' 44

23 Problématique des temps morts Les commutations ne sont jamais instantanées Le temps de mise en conduction est souvent plus court que le temps de blocage Que se passe-t-il en cas de commande complémentaire? Court-circuit! T D ON T D ON T D OFF T S OFF T S ON T S ON 45 Problématique des temps morts Il est donc nécessaire de retarder la mise en conduction des transistors, pour s assurer que leurs transistors complémentaires aient eu le temps de se bloquer Temps mort T D ON T D ON T D OFF T S OFF T S ON T S ON 46

24 Conséquences La tension aux bornes du «récepteur» n est pas rigoureusement la même selon le signe de! αh+t m O temps αh-t m D D T D D D T D D D T D D D > 0 D S D S D S T S T S T S T S < 0 47 Application à l alimentation de moteurs DC Alimentation par un convertisseur non réversible fonctionnement 1 quadrant Frein Moteur, Ω Moteur Frein, C Fonctionnement dans un seul sens (pas de marche arrière possible). Pas de freinage possible (arrêt en roue libre ou par frein extérieur) 48

25 Application à l alimentation de moteurs DC Valeur de la tension aux bornes du moteur Si le courant dans le moteur ne s annule jamais (cas de la conduction continue) : < > = α., Tm T D temps O α.tm D T D T D T D 49 Application à l alimentation de moteurs DC Valeur de la tension aux bornes du moteur Si le courant dans le moteur s annule (cas de la conduction discontinue) : < > = α. + β. on ne contrôle plus directement la tension aux bornes de la charge, Tm T D ' temps O β.τm α.tm - T D - T D - T D - 50

26 Alimentation par un hacheur réversible en courant Fonctionnement 2 quadrants (Coupe/courant positif ou négatif) Frein, Ω Moteur Fonctionnement dans un seul sens (pas de marche arrière possible). Moteur Frein, C Freinage possible (si le générateur est réversible en courant!) Pas de problème lié à une conduction discontinue 51 Alimentation par un hacheur réversible en courant Si commande complémentaire: < > = α.,, Tm T S temps D S O α. Tm D 2 T 1 D 2 T 1 D 2 T 1 D 2 T 2 D 1 T 2 D 1 T 2 D 1 T 2 ou 52

27 Alimentation par un hacheur réversible en courant Nécessité de maintenir un taux d ondulation du courant raisonnable Nécessité de continuer à filtrer la tension d alimentation Si le générateur de tension n est pas réversible, prévoir un système de dissipation 53 Hacheur réversible en courant et en tension Idée : deux hacheurs réversibles en courant Valeur de la tension aux bornes de la charge < > = α 1. - α 2. α 1 α 2 T 1 D 1 T 3 D 3 T 2 D 2 T 4 D 4 54

28 Alimentation par un hacheur réversible en courant et en tension Fonctionnement 4 quadrants Frein, Ω Moteur Fonctionnement dans les deux sens (marche avant / marche arrière). Moteur Frein, C Freinage possible (si le générateur est réversible en courant!) Pas de problème lié à une conduction discontinue 55 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + Cem(ou I) M Ω (οu ) T1 T3 fm1 Ualim D1 I Ur U M fm3 D3 T1, T4 fermés T2, T3 ouverts T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 ouvertes 56

29 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + Cem(ou I) Ω (οu ) T1 T3 G fm1 Ualim D1 I Ur U G fm3 D3 T1, T4 fermés T2, T3 ouverts T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 ouvertes 57 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + Quelque soit le sens de Is 58

30 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - G Cem(ou I) Ω (οu ) T1 T3 D1 D3 fm1 Ualim I Ur U G fm3 T1, T4 ouverts T2, T3 ouverts T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 fermées 59 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - Cem(ou I) Ω (οu ) M T1 T3 D1 D3 fm1 Ualim I Ur U M fm3 T1, T4 ouverts T2, T3 ouverts T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 fermées 60

31 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - Quelque soit le sens de Is 61 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - soit une tension nulle T1 T3 D1 D3 fm1 Ualim I Ur U fm3 T1, T4 fermés T2, T3 ouverts T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 ouvertes 62

32 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - soit une tension nulle 63 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - soit une tension nulle T1 T3 D1 D3 fm1 fm3 U Ualim I T1, T4 ouverts T2, T3 fermés T2 fm2 D2 T4 fm4 D4 D1, D4 ouvertes D2, D3 ouvertes 64

33 Cas d une alimentation trois niveaux Il est possible d utiliser le hacheur réversible en courant et en tension de façon à lui faire délivrer aux bornes de la charge: soit une tension + soit une tension - soit une tension nulle 65 Cas d une alimentation trois niveaux {-, 0,+ } est une tension de signe alternatif! est de signe alternatif! α 1 α 2 T 1 D 1 T 3 D 3 T 2 D 2 T 4 D 4 66

34 Les fonctions de l électronique de puissance Redresseur (rectifier) = conversion de puissance d une source alternative vers une charge continue Source alternative monophasée Redresseur monophasé Charge continue Source alternative triphasée Redresseur triphasé Charge continue 67 Les fonctions de l électronique de puissance Onduleur (inverter) = conversion de puissance d une source continue vers une charge alternative Transfert de la puissance Source continue Onduleur monophasé Charge alternative monophasée Source continue Onduleur triphasé Charge alternative triphasée 68

35 Les fonctions de l électronique de puissance Redresseur (rectifier) = conversion de puissance d une source alternative vers une charge continue Transfert de la puissance Charge continue Redresseur monophasé Source alternative monophasée Charge continue Redresseur triphasé Source alternative triphasée 69 Les fonctions de l électronique de puissance Hacheur (chopper) = conversion de puissance d une source continue vers une charge continue Source continue Hacheur Charge continue 70

36 Les fonctions de l électronique de puissance Remarque : Les définitions précédentes ne caractérisent pas un circuit électronique de puissance mais un mode de fonctionnement (un onduleur réversible peut fonctionner en redresseur) Cependant, certains circuits conçus historiquement pour accomplir telle ou telle fonction ont souvent pris le nom de cette fonction 71 72

37 73 74

38 + Les quadrants de fonctionnement i u Cem=k i + i u 2 CΩ<0 CΩ>0 vitesse couple freinage marche AV moteur Avant CΩ>0 vitesse couple CΩ<0 3 moteur AR freinage marche AR 4 i i + + u u 1 Ω=e/k vitesse couple 75 vitesse couple Les quadrants de fonctionnement Cem=k i Le dispositif d alimentation reçoit une puissance électrique Le dispositif d alimentation fournit une puissance électrique 2 CΩ<0 CΩ>0 freinage AR moteur Avant CΩ>0 CΩ<0 3 moteur AR freinage Avant 4 1 Ω=e/k Le dispositif d alimentation fournit une puissance électrique Le dispositif d alimentation reçoit une puissance électrique Pour passer des quadrants Q1 Q4 ou Q2 Q3, le dispositif d alimentation devra être réversible en courant. Pour passer des quadrants Q1 Q2 ou Q3 Q4, le dispositif d alimentation devra être réversible en tension. 76

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

Électronique de puissance

Électronique de puissance Guy Séguier Francis Labrique Philippe Delarue Électronique de puissance Structures, commandes, applications 10 e édition Couverture AudreyPS-istock.com Dunod, Paris, 2004, 2011, 2015 5 rue Laromiguière,

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

induit collecteur arbre + palier ventilateur

induit collecteur arbre + palier ventilateur G. Pinson - Physique Appliquée Machine à courant continu - C32 / C32 - Machine à Courant Continu (MCC) à excitation séparée à courant continu Constitution (schéma simplifié). Exemple : moteur à deux paires

Plus en détail

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl Courant alternatif Au lieu d avoir toujours la même polarité, chaque borne d un générateur de tension alternative est positive puis négative en alternance. Les électrons du courant se déplacent dans un

Plus en détail

Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques

Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Chapitre 2 : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Corrigé 1. Compléter la phrase : Le couple électromagnétique

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

problèmes corri gés d électronique de puissance

problèmes corri gés d électronique de puissance problèmes corri gés d électronique de puissance u Niveaux de difficulté progressifs u Corrigés détaillés Pierre Mayé Professeur de physique appliquée à Arras Illustration de couverture : digitalvision

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:...

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:... Durée : 1 h 30 Série 2 TP 5 CENTRE D'INTERET CI 2 : Chaîne d'énergie Objectifs visés par rapport au programme : 2-1-1 Alimenter en énergie 2-1-2 Distribuer l'énergie 2-1-3 Convertir l'énergie et entraîner

Plus en détail

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo 1 Table des matières 1 PWM 3 1.1 Principe général........................... 3 1.1.1 Intérêt.............................

Plus en détail

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier G. Pinson - Physique Appliquée Machine asynchrone - C34 / 1 C34 - Machine Asynchrone (MAS) Moteur asynchrone Transmissions mécaniques asynchrones (transmissions de couple) : P m s bain d huile ailettes

Plus en détail

PSIM / TP1 Courants de court circuit

PSIM / TP1 Courants de court circuit Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP1 Courants de court circuit Essais de système Résumé : On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

Fonctionnement des électrovannes de suspension

Fonctionnement des électrovannes de suspension Fonctionnement des électrovannes de suspension Le calculateur de suspension décide d agir sur la suspension suite à l analyse des informations fournies par les différents capteurs. Pour ce faire il peut

Plus en détail

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR ÉUE 'UN CONVOYEUR Le problème comporte 3 parties indépendantes. Le convoyeur est entraîné par un moteur asynchrone triphasé à cage et son réducteur de vitesse dont on veut pouvoir régler facilement la

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Séminaire sur les entraînements électriques Yverdon-les-Bains, le 12 novembre 2015 Christophe BESSON 1 Les

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire 1 Structure d un transistor bipolaire Constitué de 2 Jonctions PN 2 types de transistors : PNP et NPN Base : peu dopée, très mince, quelques

Plus en détail

Mesure du rythme cardiaque

Mesure du rythme cardiaque (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure du rythme cardiaque I - Étude du détecteur de flux sanguin 1. Étude de la source lumineuse Loi de la maille : U cc = R 1. I d + U f R 1 = (U cc -

Plus en détail

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM PSIM est un logiciel de simulation pour l'électrotechnique et l'électronique de puissance. Il est constitué de deux programmes : - PSIM : Dessin du schéma et simulation (Calcul

Plus en détail

Carte de Pilotage des Bras

Carte de Pilotage des Bras Carte de Pilotage des Bras But : Cette carte est destinée à piloter (rentrer / sortir) les deux bras du robot : Le bras latéral permettant de faire tomber les quilles ; Le bras permettant de ramasser les

Plus en détail

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique:

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique: PMCF ONDULEURS Nous avons connu et pratiqué pour la plupart d entre nous les locomotives à courant continu avec la mise en vitesse en éliminant des résistances qui étaient en fonte ou en tôle. On utilisait

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 06 heures SESSION 2014 ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE Le sujet est composé de trois problèmes (A, B, et C) pouvant être traités de façon indépendante. Il comporte

Plus en détail

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Cours non exhaustif destiné aux étudiants de BTS maintenance industrielle (les textes en italiques ne sont pas à être

Plus en détail

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1 Examen partiel Electronique I 19.03.2003 Systèmes de Communications (Prof. A.M. Ionescu) Durée : 1h45 heures P1 : Soit le circuit de la Figure 1, ci-dessous : 2 M Int 1 A 2 2 N 2 Int 2 U U Figure 1 B Q1

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières

Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières 1. Le transistor Mosfet 2. Le variateur de vitesse Curtis PMC 1204 3. Présentation 4. Caractéristiques

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Les applications de l électronique de puissance

Les applications de l électronique de puissance Les applications de l électronique de puissance Domaines d application de l électronique de puissance Domaine du traitement de l énergie : conditionner l énergie sans pertes ni perturbations Indépendant

Plus en détail

ABB drives. Guide technique No. 8 Le freinage électrique

ABB drives. Guide technique No. 8 Le freinage électrique ABB drives Guide technique No. 8 Le freinage électrique 2 Le freinage électrique Guide technique No. 8 Guide technique No. 8 Le freinage électrique Copyright 2012 ABB. Toutes les dispositions, indications

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS Tecnipass, la formation durable CATALOGUE DES FORMATIONS Electricité industrielle pages 2 à 15 Résumé : - Accès offert 1mois suivant l abonnement choisi ou disponible - Accès permanent 7/7 jours 24/24

Plus en détail

LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS DE SERVICE ET DE MAINTENANCE DU PRESENT MANUEL.

LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS DE SERVICE ET DE MAINTENANCE DU PRESENT MANUEL. Avertissements et sommaire Nous vous félicitons pour l achat de ce gradateur multifonctions. Lisez attentivement le mode d emploi de façon à utiliser l appareil de manière adéquate. LIRE ATTENTIVEMENT

Plus en détail

LA DIODE. Classe de première SI

LA DIODE. Classe de première SI LA DIODE Table des matières 1. Présentation... 2 2. Fonctionnement... 2 3. Caractéristiques... 3 3.1. Zone de claquage... 4 3.2. Techniques... 4 4. Exemples d utilisation... 6 4.1. Montage redresseur simple

Plus en détail

1. Définitions et classifications

1. Définitions et classifications MASTER ISIC Les Alimentations 1 1. Définitions et classifications Une alimentation est un convertisseur d énergie. Une alimentation électrique transforme une énergie mécanique, chimique, électrique et

Plus en détail

FREINAGE MOTEUR ASYNCHRONE Le freinage problématique

FREINAGE MOTEUR ASYNCHRONE Le freinage problématique Le freinage problématique PAGE : 1 Le freinage doit être immédiat lors de l appuie sur AU Hors dispositifs électroniques Frein à appel de courant Dans le cas du frein à appel de courant, c'est l'alimentation

Plus en détail

Fusibles pour semi-conducteurs

Fusibles pour semi-conducteurs Fusibles pour semi-conducteurs Trois familles de semi-conducteurs de puissance 1 Diode Thyristor Triac Transistor bipolaire GTO GCT 2 MOS Transistor de puissance Cool MOS 3 MCT GBT EGT 2/ 25 Histoire du

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

La commande d axe LA COMMANDE D AXE

La commande d axe LA COMMANDE D AXE 1 Introduction des concepts 1.1 Positionnement simple LA COMMANDE D AXE Quand il n y a pas d action de la sortie sur l entrée (pas de retour pas de correction), la commande est dite en chaîne directe ou

Plus en détail

équipements de puissance Enrico Vialardi

équipements de puissance Enrico Vialardi Modélisation CEM de systèmes et équipements de puissance Enrico Vialardi Introduction Quels liens entre puissance et CEM? Electric mobility Compacité accrue et montée en fréquence Perturbations conduites

Plus en détail

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 141 741 A2 (43) Date de publication: 06.01. Bulletin /01 (21) Numéro de dépôt: 0916496.0 (1) Int Cl.: H01L 27/07 (06.01) H01L 21/761 (06.01) H01L 29/861 (06.01)

Plus en détail

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24 COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PRO ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE IN DU COURS {? heures} Page 1 sur 24 Tableau de comité de lecture Date de lecture Lecteurs

Plus en détail

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS C est à partir du moment ou l on à su détecter une grandeur physique et exploiter sa variation que l on a pu faire des systèmes automatiques qui s auto contrôlent

Plus en détail

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES-VENTE AUTOMOBILE Session : Durée : 6h Coef : 6 BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 DOSSIER TECHNIQUE 1. PRESENTATION : PAGE DT 1/13 2. POSTE DE CONDUITE : PAGE DT 2/13 2.1. Levier

Plus en détail

Obsrvation : Aucune documentation n est autorisée. L utilisation de la calculatrice est permise.

Obsrvation : Aucune documentation n est autorisée. L utilisation de la calculatrice est permise. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION SECTION : SCIENCES TECHNIQUES LYCEE MED ALI ANNABI RAS DJBEL DEVOIR DE CONTRÔLE N 2 Epreuve : TECHNOLOGIE Durée : 4 heures Coefficient:

Plus en détail

ING2 MADIGOU Fabrice

ING2 MADIGOU Fabrice Le transistor bipolaire ING2 MADIGOU Fabrice 1 Historique 1907 1947-48 1960 1971 Découverte de la triode (composant amplificateur) par l américain Lee de Forest 1 er transistor PNP (Germanium) Développé

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE REDRESSEURS HACHEURS ONDULEURS pour l association CONVERTISSEURS MACHINES VARIATION de VITESSE DUT GEii 2 ème année Module AT 11 T.D. 1 - ÉTUDE D UN REDRESSEUR ALIMENTANT

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

SAVOIR-VIVRE AVEC L ÉLECTRICITÉ

SAVOIR-VIVRE AVEC L ÉLECTRICITÉ SAVOIR-VIVRE AVEC L ÉLECTRICITÉ SOMMAIRE 2000 Promotelec Réalisation: Glénat Concept 1 2 Deux définitions concernant les risques Électrisation Électrocution Comment éviter ces risques? L éloignement L

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 ÉPREUVE E4.1 LE PONT DE COULÉE 65T DES FONDERIES DE SAINT GOBAIN P.A.M Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation Questionnement

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES II

SCIENCES INDUSTRIELLES II SCIENCES INDUSTRIELLES II Étude d un chariot de golf électrique Le chariot de golf électrique est un véhicule permettant de transporter, lors d un parcours de golf, le matériel nécessaire au jeu dont la

Plus en détail

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIIAL sans math est presque sans formules Pour partir sur une bonne base Afin que tout soit bien clair et afin de faciliter la compréhension de l exposé qui suit, je me permets de

Plus en détail

Coffret de Commande MTS 443. Mode d emploi. Coffret de commande MTS 443 pour bol vibrant, rail vibrant, convoyeur et trémie.

Coffret de Commande MTS 443. Mode d emploi. Coffret de commande MTS 443 pour bol vibrant, rail vibrant, convoyeur et trémie. Mode d emploi Coffret de Commande MTS 443 Coffret de commande MTS 443 pour bol vibrant, rail vibrant, convoyeur et trémie. VIBRA-TECH 13 RUE DU BIEF 25500 MORTEAU Tel. 03 81 68 30 30 Fax 03 81 67 18 14

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

Dimensionnement des composants pour le convertisseur BUCK. Figure 1 : Convertisseur BUCK [1]

Dimensionnement des composants pour le convertisseur BUCK. Figure 1 : Convertisseur BUCK [1] imensionnement des composants pour le convertisseur BUK alcul de l inductance [1] Figure 1 : onvertisseur BUK [1] Quand un convertisseur Buck travaille en mode de conduction continue, le courant I L traversant

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTRICITE Analyse des signaux et des circuits électriques Michel Piou Chapitre La puissance en triphasé et sa mesure Edition /03/04 Table des matières POURQUOI ET COMMENT? PUISSANCE DANS UNE LIGNE TRIPHASEE....

Plus en détail

Le b.a.ba du pont en H

Le b.a.ba du pont en H Le b.a.ba du pont en H Ph. Dondon Copyright Enseirb-Matmeca 2013 Avertissement : N étant ni spécialiste des moteurs, ni des modélisations des procédés, cette page aborde les ponts en H du point de vue

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

Cahier Technique n 4. Code ANSI

Cahier Technique n 4. Code ANSI Cahier Technique n 4 Code ANSI Pag. 1 / 10 Sommaire LES CODES ANSI... 2 LES SUFFIXES... 8 Les lettres... 8 Les nombres... 10 Pag. 2 / 10 Les codes ANSI Plusieurs normes internationales définissent les

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS 1 I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS Définition Un semi-conducteur est un solide qui est isolant au zéro absolu et conducteur à la température ambiante. Propriétés Dans un semi-conducteur, tout

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC LE SYSTÈME SCOOT'ELEC PREMIERE PARTIE TRAVAUX PRATIQUES TEMPS CONSEILLE analyse du travail pratique demandé : 1 heure 30 minutes mise en œuvre du travail pratique demandé : 2 heures évaluation de la qualité

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

Transistor bipolaire

Transistor bipolaire Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification

Plus en détail

2 ème. Electronique. : Electronique Fondamentale 1. Dr. Bekhouche Khaled 2014/2015

2 ème. Electronique. : Electronique Fondamentale 1. Dr. Bekhouche Khaled 2014/2015 RPUBLIQU ALGRINN DMOCRATIQU T POPULAIR MINISTR D L'NSIGNMNT SUPRIUR T D LA RCHRCH SCINTIFIQU UNIRSIT MOHAMD KHIDR BISKRA FACULT DS SCINCS T D LA TCHNOLOGI DPARTMNT D GNI-LCTRIQU : lectronique Fondamentale

Plus en détail

Chapitre 7 : Les circuits à courant continu

Chapitre 7 : Les circuits à courant continu Chapitre 7 : Les circuits à courant continu Exercices E. On donne R 4Ω et V 9,5 V, la différence de potentiel aux bornes de cette résistance, et R 6Ω et V 0V. Le courant qui parcourt chacune des résistances

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100%

Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100% Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100% Page 1 Edition: Mars 2003 Modifié depuis: Juin 2002 Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Plus en détail

TD E1 Systèmes électroniques non linéaires

TD E1 Systèmes électroniques non linéaires E E : ELN NL : s CNA basés sur les Cis : Datasheet AD75 Datasheet DAC8 : à intégration numérique : 4 : double rampe : 5 : SigmaDelta Intervenants Cours / s /TPs : Leymarie H. // Camps T.// Perisse T. Bibliographie

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Unités spécifiques : ELECTRICITE

Unités spécifiques : ELECTRICITE Référentiel BAC PRO Sciences Physiques : ELECRICITE Page /6 BACCALAUREATS PROFESSIONNELS Unités spécifiques : ELECTRICITE E REGIME SINUSOÏDAL Durée indicative: 0 heures Régime sinusoïdal monophasé - Valeur

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation CHAPITRE III Amplificateur d instrumentation Olivier FRANÇAIS, 000 SOMMAIRE I NOTION DE TENSION DE MODE COMMUN ET D AMPLIFICATEUR DIFFÉRENTIEL... 3 I. DÉFINITION DE LA TENSION DE MODE COMMUN... 3 I.. Tension

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

Climatisation CONDITIONNEMENT D AIR DE0 X. 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française RENAULT 2001

Climatisation CONDITIONNEMENT D AIR DE0 X. 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française RENAULT 2001 Climatisation DE0 X 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française "Les Méthodes de Réparation prescrites par le constructeur, dans ce présent document, sont établies en fonction des spécifications techniques

Plus en détail

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES I. Principe du Variateur Mécanique Le variateur mécanique n est en fait qu une simple résistance de puissance qui disperse en chaleur la puissance qui n est pas

Plus en détail

Document de révision

Document de révision Document de révision 1. La loi des charges électriques se résume en trois points. Énonce-les. 1-Les charges de signes contraires s attirent 2-Les charges de mêmes signes se repoussent 3-Les objets neutres

Plus en détail

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Par Paul Lee, Directeur de l'ingénierie, Murata Power Solutions (UK) Au moment de

Plus en détail

Conditionnement du signal

Conditionnement du signal G. Pinson - Phsique Appliquée Traitement analogique du signal - A6 / A6 - Traitement analogique du signal capteur conditionnement du signal : convertisseur amplificateur, limiteur traitement du signal

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com I- LE COURNT ÉLECTRIQUE : 1) Nature du courant : Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans la matière. Dans les métaux, les porteurs de charges sont les ÉLECTRONS. Circulation

Plus en détail

4 Le courant électrique

4 Le courant électrique 4 Le courant électrique 4.1 La nature du courant électrique Expérience : Le circuit de la figure suivante n est pas fermé : A - + B - + V- 3000 V Figure.30 Transport d électrons On met alors en contact

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le transistor bipolaire Présentation générale Transistor bipolaire : élément actif à 3 accès (Base (B), ollecteur (), metteur ()) constitué de 3 couches semiconductrices NPN et PNP. Transistor NPN B I

Plus en détail

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces utilisant des générateurs de courant pilotés par thyristors)

Plus en détail