THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D."

Transcription

1 THÈME : MOTORISATION TITRE : Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs Cours T.P. / T.D. Date mise à jour 6 mai 2004 Auteur référent Nom : BORY Jean-Claude Établissement : LP Etienne Mimard SAINT-ETIENNE Adresse électronique :

2 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 2/18 FICHE DE PRÉSENTATION Titre T.P. / T.D. : Secteur d Activité (ou Zone) : ETUDE TECHNOLOGIQUE DU SYSTEME G.N.V. ANALYSE DES GAZ D ECHAPPEMENT 2 Spécialité... Niveau... Thème... Maintenance Véhicule Automobile BAC PRO MOTORISATION OBJECTIFS OPÉRATIONNELS : Etre capable De réaliser l étude structurelle et fonctionnelle relative à l alimentation moteur par GNV De mesurer, analyser et comparer les valeurs des gaz d échappement relevés D effectuer le diagnostic (lecture des codes défauts) proposé par le constructeur Résumé / descriptif du T.P. / T.D. : (énoncé de la tâche) Repérer et identifier les éléments du système sur le véhicule Compléter le document le schéma d organisation technologique Compléter l analyse fonctionnelle proposée : A-0 et A0 Effectuer les mesures nécessaires pour affirmer vos connaissances sur l intérêt du montage de ce système. Supports didactiques utilisés : - véhicule Renault kangoo bi-carburation : essence/gnv - CD bicarburation Renault kangoo Temps : 1 séance : 4 H Pré-requis : Savoirs Associés : Cours de technologie sur la carburation par injection essence Cours sur la pollution par les gaz d échappement, l identification de ces gaz et leur valeur admissible. S 312 ; S 313 ; S 314 S 35 ; Compétences Visées : C 131 ; C 212 ; C 221 ; C 222 ; C 223

3 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 3/18 FICHE CONTRAT Titre T.P. / T.D. : Secteur d Activité (ou Zone) : Spécialité... Maintenance Véhicule Automobile Niveau... BAC PRO Thème... MOTORISATION On Donne : (conditions ressources) On Demande : («être capable de») Un véhicule Renault Kangoo bi-carburation et documentation technique Le dossier de travail demandé L analyseur de gaz d échappement et sa notice technique D effectuer l étude technologique et fonctionnelle du système de carburation par GNV D effectuer les relevés des gaz d échappement en mode essence puis GNV De comparer ces relevés et de tirer une conclusion. De réaliser le diagnostic proposé par le constructeur. On Exige : (indicateurs d évaluation) Une analyse complète et rigoureuse du système proposé (identification, organisation technologique) Toutes les données techniques et réglementaires sont correctement recensées et collectées Le positionnement n appelle aucune remarque, L intégralité du véhicule est respectée Les essais et mesures sont réalisées selon les procédures constructeur Les résultats relevés sont exprimés dans l unité de la valeur attendue Compétences C 131 C 212 C 222 C 223 Bilan Élève Professeur A+ A- B+ B- A+ A- B+ B- Avis du professeur : Code Bilan : Nom élève : Prénom élève : Classe : Année scolaire :

4 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 4/18 DOSSIER RESSOURCES 1) REPERAGE DES ELEMENTS

5 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 5/18 2) Introduction : C est le carburant idéal pour les collectivités locales, les flottes captives, les livraisons urbaines, les parcs de bus, les engins de voirie Son seul inconvénient est dû au stockage volumineux et lourd. C est pour cette raison que le Gaz Naturel est, avant tout, destiné à une utilisation urbaine( rayon d action de 250 à 350 Km) La dégradation de la qualité de l air est de toute évidence très préoccupante. La responsabilité des transports dans la dégradation de l air est en progression constante. Le GAZ Naturel, principalement composé de méthane, dégage, par sa combustion à rendement énergétique égal, 20 à 25% de CO2 de moins que les autres produits pétrolier. Sa combustion est beaucoup plus propre en ce qui concerne l émission des substances nocives, réglementées ou non. Le gain en émission de polluants est d autant plus grand que le moteur est froid. D où son intérêt en usage urbain. 3) Les avantages du Gaz Naturel : Le Gaz Naturel, tout comme le charbon et le pétrole par exemple, est une énergie primaire ; en effet, il provient directement de la nature, contrairement à l électricité thermique fabriquée avec du charbon, du pétrole ou du Gaz Naturel, qui, elle, est une énergie secondaire. Le gaz Naturel est un carburant propre!! - Pas de cendre ou de poussière - Moins de dioxyde de carbone ; en effet, la proportion de carbone est moindre que dans l essence par exemple. La production de CO2 est donc plus faible et limite donc l effet de serre. - Peu d oxydes d azote (NOX) et pratiquement pas de souffre. Le Gaz Naturel est donc très peu influent sur la production de pluies acides. - Pas de monoxyde de carbone.

6 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 6/18 3) Fonctionnement d un véhicule au GNV : - Démarrage du moteur Il n y a aucune différence pour le démarrage et la conduite du véhicule que ce soit en mode «GAZ» ou en mode «essence» Cependant le démarrage s effectue toujours en essence, celui-ci bascule automatiquement en mode «GAZ» si celui-ci était demandé avant la mise en route du véhicule. - Passage d un fonctionnement d un mode «essence» à un mode «GAZ» et inversement Le changement de carburant demande quelques précautions. Il est préférable de l effectuer en roulant à vitesse réduite et sans appuyer sur l accélérateur, en basculant franchement le commutateur (essence/gaz) dans la position du carburant souhaité. - Particularités Le fonctionnement en mode «GAZ» est désactivé, et le moteur fonctionne toujours en mode «essence» quelque soit la position du commutateur, si le calculateur gaz naturel ne reçoit pas les informations suivantes : + 12 volts après contact + 12 volts avant contact Masse électrique Régime moteur Signal sonde à oxygène ATTENTION : en mode «GAZ», la pompe à essence est toujours en action. En conséquence, il ne faut jamais faire fonctionner le moteur avec le réservoir vide (témoin mini essence allumé) - Signaux des témoins lumineux (qui apparaissent quand le moteur tourne) - Témoin vert clignotant : démarrage en mode essence - Témoin vert allumé en continu : fonctionnement en mode GAZ - Témoin clignotant rouge/vert : fonctionnement en mode essence + anomalie - Témoin rouge allumé en continu : fonctionnement en mode essence + anomalie - Aucun témoin allumé : fonctionnement en mode essence.

7 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 7/18 4) LES ELEMENTS CONSTITUTIFS :

8 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 8/18

9 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 9/18

10 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 10/18

11 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 11/18 5) Informations reçues par le calculateur : - Niveau de carburant : Le potentiomètre (ou capteur de pression du gaz) est implanté sur le circuit HP du détendeur. La pression du circuit étant directement liée à la quantité de gaz, l information électrique transmise par le capteur permet de connaître la quantité de gaz. Sa plage de résistance varie entre 10 Ohms et 18 KOhms et sa tension de fonctionnement est de 6 volts. - Régime moteur : - T eau moteur : Elle conditionne la phase de commutation de l essence au GNV ainsi que le contrôle du régime maximum du moteur Lorsque le régime maximum autorisé en GNV est dépassé, le calculateur commute automatiquement en mode essence. Ce signal est d une importance capitale, en particulier lors de la phase de démarrage à froid. Au cours de commutation du mode essence sur le mode GNV, ce paramètre est également pris en compte pour compenser les pertes de condensation dans le collecteur d admission. - Signal potentiomètre papillon : - Pression collecteur admission : - Signal sonde à oxygène : - Commutateur essence/gaz Cette information constitue le facteur de déclenchement de la commutation du mode essence sur le mode GNV A partir de ce signal, une valeur de décélération est déterminée de façon à s assurer impérativement que le papillon des gaz se trouve en position fermée. En outre, le signal du potentiomètre papillon permet dans une certaine mesure de déterminer la charge du moteur. L information pression absolue est le paramètre principal qui permet de déterminer le dosage du mélange ainsi que les valeurs d adaptation à des régimes du moteur plus élevés. Dans le but de gérer en permanence et de façon précise le mélange air/carburant correspondant à toute situation de charge rencontrée lors des différents régimes, la composition des gaz d échappement doit être contrôlée. Le signal émis par la sonde varie de 0,1 à 0,9 volt suivant le % d oxygène relevé dans les gaz d échappement à la sortie du moteur. Le conducteur sélectionne le mode voulu (essence ou gaz), le calculateur reçoit cette information et selon les conditions normales de fonctionnement, il pilote le système adapté.

12 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 12/18

13 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 13/18

14 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 14/18 DOSSIER TRAVAIL 1) Identifiez les éléments repérés ci-dessous :

15 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 15/18 Tableau des relevés de valeurs : REGIME MODE ESSENCE MODE GNV RALENTI % CO % CO2 % CO CORRIGE HC PPM % O2 % CO % CO2 % CO CORRIGE HC PPM % O TR /MIN % CO % CO2 % CO CORRIGE HC PPM % O2 % CO % CO2 % CO CORRIGE HC PPM % O2

16 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 16/18 Capteur pression absolue Enceinte thermique Sonde oxygène Calculateur essence Pour info régime moteur Diffuseur sur entrée Moteur Boîtier papillon Potentiomètre papillon Commutateur ess/gnv Capteur T eau AIR Calculateur GNV U x I Indicateur niveau GNV Sécurité Moteur pas à pas de débit GNV Moteur pas à pas de ralenti Capteur de pression Prise diagnostic Et programmation GNV sous pression Electrovanne Haute pression Circulation de liquide de refroidissement Vanne de remplissage Vanne d arrêt Manuelle «EMER» Sécurité Réservoir GNV

17 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 17/18

18 Nom auteur : BORY Jean-Claude Page 18/18

L injection essence 1 DATE : CLASSE :

L injection essence 1 DATE : CLASSE : 1 1. Frontière de l étude : 2. Solutions technologiques : On dénombre deux architectures selon le nombre et l emplacement des injecteurs : L injection multipoint : système le plus répandu actuellement,

Plus en détail

Table des matières. Gestion moteur 2 L injection directe

Table des matières. Gestion moteur 2 L injection directe L injection directe Table des matières 1 Introduction.... 3 2 Nomenclature... 3 3 Fonctionnement.... 3 4 Avantages... 4 4.1 Très large plage de fonctionnement.... 4 4.2 Diminution des pertes par renouvellement

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES SESSION 2015 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE ÉTUDE DE CAS - EXPERTISE TECHNIQUE Durée : 3 heures Coefficient

Plus en détail

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres»

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» Séminaire APRUE PNUE Hôtel Hilton Alger 3/4 juin 2015 1 Expérience de la SNVI dans la production de Véhicules

Plus en détail

Auto Diagnostic tools http://www.autotool-mall.com

Auto Diagnostic tools http://www.autotool-mall.com LES SYSTÈMES DE RECYCLAGE DES VAPEURS DE CARBURANT par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques INTRODUCTION Bien qu ils soient parfois visibles à l œil nu, les gaz d échappement

Plus en détail

GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Une sélection de questions et réponses

GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Une sélection de questions et réponses GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile Une sélection de questions et réponses s.a. D Ieteren nv Marketing, Training & Direct Sales Creation & Copywriting novembre 2014 Sommaire 2 La voiture

Plus en détail

Etude Technique. L injection directe essence

Etude Technique. L injection directe essence Etude Technique Injection directe essence 1/7 L injection directe essence I Le circuit basse pression carburant Le circuit basse pression de ce système peut être conçu de manière très différente selon

Plus en détail

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Ingénieur, Docteur de L Ecole Centrale de Nantes Fonctionnement des moteurs Un moteur thermique permet de produire une énergie mécanique à partir d une énergie

Plus en détail

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE Séance n 2 : PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE A. POURQUOI ET COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE? Activité documentaire et de questionnement : Document n 1 : A notre époque, et sans électricité,

Plus en détail

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/04/2011 Version 3.01, Date 30/11/2010

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/04/2011 Version 3.01, Date 30/11/2010 LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 Instruction(s) technique(s) applicable(s) : SR/V/F9-1 SR/V/F9-2 SR/V/F9-3 Applicable à compter du 01/04/2010 SOMMAIRE 9.1. MESURES... 2 9.1.1. TENEUR EN

Plus en détail

par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques

par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques Le catalyseur Le talon d Achille du système d échappement par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques Les voitures récentes munies d un système d échappement «résistant à la corrosion»

Plus en détail

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Centre d intérêt 5 : Transformation d énergie Phase de découverte L enceinte thermique et l équipage mobile Nom :... TP 17 Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Objectif Être

Plus en détail

Sonde lambda. Principe de fonctionnement de la sonde Lambda

Sonde lambda. Principe de fonctionnement de la sonde Lambda Principe de fonctionnement de la sonde Lambda Les sondes Lambda se présentent sous deux types, différenciés par le métal précieux de l'élément qui permet de mesurer la teneur en oxygène des gaz d'échappement.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES SESSION 2014 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE ÉTUDE DE CAS - EXPERTISE TECHNIQUE Durée : 3 heures Coefficient

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

INJECTION L JETRONIC

INJECTION L JETRONIC FICHE TECHNIQUE DU CLUB 924-944-968 Modele Moteur Rubrique Auteurs 944 2.5 L INJECTION Jean MULET INJECTION L JETRONIC LE SYSTEME D'INJECTION BOSCH L JETRONIC DME Le système de carburation consiste, en

Plus en détail

Rendement moteur. CHAPITRE 2 Vérification et entretien de systèmes d allumage 37. CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1

Rendement moteur. CHAPITRE 2 Vérification et entretien de systèmes d allumage 37. CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1 Rendement moteur CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1 Fonctions du système d allumage 1 Calage à l allumage 2 Régime du moteur 3 Charge du moteur 3 Ordre d allumage 3 Circuits de base 3 Fonctionnement du circuit

Plus en détail

Description des codes défauts standards par famille

Description des codes défauts standards par famille www.techn-ishop.fr / contact@techn-ishop.fr Description des codes défauts standards par famille Les codes défauts standard ou génériques sont une liste de codes commune à tous les constructeurs. Cette

Plus en détail

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES-VENTE AUTOMOBILE Session : Durée : 6h Coef : 6 BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 DOSSIER TECHNIQUE 1. PRESENTATION : PAGE DT 1/13 2. POSTE DE CONDUITE : PAGE DT 2/13 2.1. Levier

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S

DOSSIER TECHNIQUE. APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S DOSSIER TECHNIQUE APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S 1 PRESENTATION ET FONCTIONNEMENT 1.1 Mise en situation 1.2 Principe de fonctionnement 1.3 Chronogramme de fonctionnement 1.4 Régulation

Plus en détail

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION MAINTENANCE

Plus en détail

L injection mono-point (Mono-Jetronic)

L injection mono-point (Mono-Jetronic) L injection mono-point (Mono-Jetronic) Table des matières 1 Introduction... 3 2 Nomenclature... 3 3 Fonctionnement... 4 4 Les paramètres principaux... 4 4.1 La quantité d air admise... 4 4.2 Le régime

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version.0 1/7 Semestre 5 Technique automobile : moteur 7 périodes selon OrFo 3..5 Refroidissement Nommer les rôles du refroidissement du moteur et les exigences imposées au liquide de refroidissement RG53

Plus en détail

INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC

INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC CITROËN INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC LEXIA PROXIA Tout CD AC / QCAV / MTD FILIALES / IMPORTATEURS / DR DISTRIBUTEUR VN CITROËN - Préparateur VN - Coordinateur Campagnes RÉPARATEURS AGRÉÉS CITROËN - Responsable

Plus en détail

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ ECOM DUO DIAG Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ Notice d utilisation AVANT- PROPOS Vous venez de prendre possession d un ECOM DUO DIAG et nous vous en félicitons. L ECOM DUO DIAG vous suivra lors

Plus en détail

Logiciel de diagnostic véhicule OBD2bv Open Source

Logiciel de diagnostic véhicule OBD2bv Open Source Logiciel de diagnostic véhicule OBD2bv Open Source Logiciel de diagnostic véhicule OBD2bv... 1 1 Le diagnostic véhicule via l interface OBD2... 2 1.1 Qu est ce que le diagnostic OBDII?... 2 1.2 Ma voiture

Plus en détail

Table des matières. Partie 1. Approche et découverte de l automobile... 1. Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur...

Table des matières. Partie 1. Approche et découverte de l automobile... 1. Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur... Table des matières Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur... L étude technologique dans la démarche de maintenance... IX XI XII Partie 1 Approche et découverte de l automobile... 1 V Chapitre 1 :

Plus en détail

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT Prérequis : Classe : Terminale Compétence(s) : Connaitre les caractéristiques des systèmes pneumatiques Raccorder les systèmes programmables à leurs périphériques Réaliser des modifications simples sur

Plus en détail

X DIRECTION ASSISTEE BOITE AUTOMATIQUE ABS CLIMATISATION

X DIRECTION ASSISTEE BOITE AUTOMATIQUE ABS CLIMATISATION X DIRECTION ASSISTEE BOITE AUTOMATIQUE ABS CLIMATISATION AVERTISSEMENT. En plus de la notice d installation, consulter le Manuel d Installation Général de Réglage du GPI-C Avant de commencer l installation

Plus en détail

Climatisation CONDITIONNEMENT D AIR DE0 X. 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française RENAULT 2001

Climatisation CONDITIONNEMENT D AIR DE0 X. 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française RENAULT 2001 Climatisation DE0 X 77 11 304 720 SEPTEMBRE 2001 Edition Française "Les Méthodes de Réparation prescrites par le constructeur, dans ce présent document, sont établies en fonction des spécifications techniques

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur»

T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur» T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur» Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre

Plus en détail

M.E.T.H.I. Maintenance en équipement thermique individuel. Les brûleurs gaz. atmosphériques. air soufflé. CFAB Reims

M.E.T.H.I. Maintenance en équipement thermique individuel. Les brûleurs gaz. atmosphériques. air soufflé. CFAB Reims M.E.T.H.I Maintenance en équipement thermique individuel atmosphériques air soufflé Les brûleurs gaz CFAB Reims 1 Les combustibles gazeux 1/ Les gaz naturels : Ils sont composés à 95% de méthane :... Gaz

Plus en détail

L E O B D E T S O N I M P L I C A T I O N D A N S U N E G E S T I O N E S S E N C E

L E O B D E T S O N I M P L I C A T I O N D A N S U N E G E S T I O N E S S E N C E L E O B D E T S O N I M P L I C A T I O N D A N S U N E G E S T I O N E S S E N C E L E S S U R V E I L L A N C E S E F F E C T U É E S P A R L E O B D E X P L O I T E R U N A P P A R E I L D E D I A G

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

série gaz Consignes sur brûleur gaz Avant le montage Le montage Après le montage Exemple d installation jusqu à 1000 kw

série gaz Consignes sur brûleur gaz Avant le montage Le montage Après le montage Exemple d installation jusqu à 1000 kw série gaz 2c Consignes sur brûleur gaz Pour bénéficier de tous les avantages des appareils New Ionic, il convient de respecter les consignes suivantes : Vérifi er que l appareil New Ionic correspond à

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

ÉPREUVE D'ADMISSIBILITÉ. Session 2006

ÉPREUVE D'ADMISSIBILITÉ. Session 2006 ÉPREUVE D'ADMISSIBILITÉ Session 2006 Afin de couvrir au maximum le domaine professionnel que peut enseigner un futur professeur de lycée professionnel intervenant dans une section de Génie Mécanique option

Plus en détail

ALIMENTATION CARBURATION

ALIMENTATION CARBURATION ALIMENTATION CARBURATION FONCTION D USAGE Les moteurs fonctionnent grâce à l énergie dégagée par la combustion d un mélange gazeux composé : - d un carburant ( essence ) - d un comburant ( oxygène ) Le

Plus en détail

Arbre des causes CESI Email

Arbre des causes CESI Email 2014 Arbre des causes CESI Email CLIPSOL 05/06/2014 Sommaire Contenu Sommaire... 1 Glossaire... 2 Sondes... 2 Circulateur... 2 Présence d un défaut sur régulation CESI... 2 Disfonctionnement sur appoint

Plus en détail

1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5.

1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5. 1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5. Secteurs d application 6. Dernière génération: le Bio-végétal

Plus en détail

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION Documentation technique DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION SEP du LPo N-J Cugnot 93 Neuilly/Marne LE CALCULATEUR Il est placé dans le boîtier à calculateurs, sur le passage de roue avant droit. Les

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

PDF created with pdffactory Pro trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory Pro trial version www.pdffactory.com Identification des codes de défaut Type VAG à 4 Localisation du défaut Cause probable chiffres Calculateur de gestion 1111 Calculateur de Capteur de du 1231, tachymètre, capteur de du véhicule véhicule

Plus en détail

ANAC - RAM 20 PARTIE 2 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

ANAC - RAM 20 PARTIE 2 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Page: LPE 1 de 1 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page Nº d Edition Date d Edition Nº de Révision Date de Révision LPE 1 01 Déc.2007 01 Fév. 2011 ER 1 01 Déc.2007 01 Fév. 2011 LA 1 01 Déc.2007 01 Fév.

Plus en détail

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre!

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA SONDE A OXYGENE Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA DEPOLLUTION Nécessité de protéger l environnement et de diminuer les émanations toxiques polluant les agglomérations. 1993: Mise

Plus en détail

Accélérez intelligemment.

Accélérez intelligemment. Accélérez intelligemment. Economiser du carburant avant de conduire. 7,5% Chargement du toit Consommation à 120 km/h 16% 39% 0% 100% consommation supplémentaire Consommation de carburant selon différentes

Plus en détail

Manuel d'installation. Comment installer son kit Eco-SyStem E85?

Manuel d'installation. Comment installer son kit Eco-SyStem E85? Manuel d'installation. Comment installer son kit Eco-SyStem E85? 1 IMPORTANT : Une fois le kit posé, un rodage est primordial : Etape 1 : Roulez à 100% avec de l essence sur un plein. Etape 2 : Roulez

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

P0039 mesure/performance. Système électrovanne de commande de soupape d'échappement, ligne 1 - plage de

P0039 mesure/performance. Système électrovanne de commande de soupape d'échappement, ligne 1 - plage de Codes Description P0000 Aucune panne détectée P0001 Commande de régulateur de volume de carburant - circuit ouvert P0002 Commande de régulateur de volume de carburant - plage de mesure/performance du circuit

Plus en détail

33- TECHNOLOGIE AUTOMOBILE

33- TECHNOLOGIE AUTOMOBILE Pôle Automobile 33- TECHNOLOGIE AUTOMOBILE Epreuve Organisée par : CFA de la Chambre des métiers des Côtes d'armor Campus de l'artisanat et des métiers - BP 51 22440 PLOUFRAGAN BAREME DE NOTATION Nom :

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène Le transport est devenu l une des premières sources de pollution. Parmi les

Plus en détail

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario Année Titre et numéro du cours Thème E. Physique Caractéristiques de l électricité Objectifs et résultats d'apprentissage attendu

Plus en détail

TUNING ET POLLUTION de L AIR

TUNING ET POLLUTION de L AIR TUNING ET POLLUTION de L AIR Sur nos routes, voir un véhicule personnalisé et modifié est une chose courante, d un simple autocollant jusqu à la modification totale du véhicule, de la carrosserie au moteur.

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) LUBRIZOL FRANCE Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Bilan effectué en application du décret n 2011-289 du 11 juillet 2011 relatif au bilan de gaz à effet de serre et au plan

Plus en détail

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée PRÉSENTATION POWERPOINT Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée Mamadou Lamarana DIALLO et Zoumana BAMBA, Centre de Recherche Scientifique

Plus en détail

38RA Régulation PRO-DIALOG

38RA Régulation PRO-DIALOG 38RA Régulation PRO-DIALOG Instructions de fonctionnement et d'entretien Table des matières 1 - MESURES DE SÉCURITÉ... 3 1.1 - Généralités... 3 1.2 - Protection contre les électrocutions... 3 2 - DESCRIPTION

Plus en détail

ENSIL 1 ère année - Automatismes Industriels

ENSIL 1 ère année - Automatismes Industriels ENSIL 1 ère année - Automatismes Industriels Automatismes Industriels dans UE-TC-S2 Partiel du mercredi 11 juin 2014 Durée : 1 H 30 Documents non autorisés Barème indicatif sur 40 points ETUDE D UNE UNITE

Plus en détail

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À Page i Régie de l'énergie - Dossier R-3709-2009 Cause budgétaire 2010-2011 de l'agence de l'efficacité énergétique (AEÉ) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL DOSSIER R-3709-2009 RÉGIE DE

Plus en détail

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Classe : 4 ème PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Section linguistique : toutes Matière : Sciences Physiques Nom de l'enseignant : Mme GOULARD Langue d enseignement : français Nombre d heures hebdomadaires

Plus en détail

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES SCOOTELEC Page 1 / 1 ACTIVITE SCOOTELEC CENTRE D INTERET CI. 10 : Traitement de l'information COMPETENCES ATTENDUES - Identifier la nature de l'information à communiquer. - Reconnaître le type d'interface

Plus en détail

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre capable d identifier

Plus en détail

Production air respirable Notice de fonctionnement

Production air respirable Notice de fonctionnement B 26/07/15 Mise à jour alarme pression basse J-Meynard E.Barithel AB Equipements A 25/07/15 Mise à jour sens refroidisseur J-Meynard E.Barithel AB Equipements 0 11/05/15 Première émission J-Meynard E.Barithel

Plus en détail

REMARQUES SUR LE SYSTEME FAP motorisation DW12ATED4 applications 406-607

REMARQUES SUR LE SYSTEME FAP motorisation DW12ATED4 applications 406-607 AVANT PROPOS Ce document cite uniquement des évolutions ou des compléments d informations sur le système FAP 1 ere génération (motorisations DW12ATED4 application 406 et 607 uniquement). La brochure «Filtre

Plus en détail

DÉCISION D'APPROBATION DE MODÈLE n 97.00.851.011.2 du 16 septembre 1997

DÉCISION D'APPROBATION DE MODÈLE n 97.00.851.011.2 du 16 septembre 1997 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Direction de l action régionale et de la petite et moyenne industrie Sous-direction de la métrologie DA 13-147 DÉCISION

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique OBJECTIFS Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique POINTS DU PROGRAMME ABORDES - 2.2.5 Comportement énergétique des systèmes. - 3.2.2 Stockage d énergie SUPPORTS

Plus en détail

Les stages proposés ne sont pas tous obligatoires

Les stages proposés ne sont pas tous obligatoires TEL : +213(0)33 73 19 22 / 033 73 38 18 FAX : +213(0)33 74 51 40 mail: contact@formadiesel.com 74 Avenue Zaatcha Biskra 07000 Site web : www.formadiesel.com Les stages proposés ne sont pas tous obligatoires

Plus en détail

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster avec capteur et relais JOLA SARL CD 63 67116 REICHSTETT France Tél. +33 (0)4 76 06 40 89 Fax +33 (0)4 76 37 60 54 www.jola.fr F-1 31-6-0 Table des matières

Plus en détail

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/ 6 Physique Chimie ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Objectifs : - Établir la loi d Ohm à l aide d un tableur-grapheur

Plus en détail

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Jean DELSEY Expert Transports Membre CNA Energie Climat Air Quelques Faits et Informations La teneur en CO2 atteint 400

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

Technicien/Technicienne de l'automobile

Technicien/Technicienne de l'automobile Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : Technicien/Technicienne de l'automobile COMPÉTENCE PARTICULIERE VISÉE Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil de

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Nom et prénom du candidat : Entreprise : Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Le titulaire du C. Q. P. Pilotage de ligne

Plus en détail

Guide pour le jury CQP

Guide pour le jury CQP Guide pour le jury CQP CPNEIS 26 06 2012 - Page 1 sur 23 Sommaire 1. Le rôle du jury dans le processus CQP.3 2. Règles déontologiques pour le fonctionnement du jury...4 3. Production : guide pour le jury

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

BTS MESURAGE UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE NUMÉRIQUE EDS 9 ÉLECTROTECHNIQUE. Système : Tektronic TDS210 Métrix MTX 3252 Fluke 43B. ESSAIS DE SYSTÈMES

BTS MESURAGE UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE NUMÉRIQUE EDS 9 ÉLECTROTECHNIQUE. Système : Tektronic TDS210 Métrix MTX 3252 Fluke 43B. ESSAIS DE SYSTÈMES BTS ÉLECTROTECHNIQUE EDS 9 2006-2007 MESURAGE UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE NUMÉRIQUE Système : Tektronic TDS210 Métrix MTX 3252 Fluke 43B. ESSAIS DE SYSTÈMES 1- RÉFÉRENTIEL Fonction 5 : ESSAI - MISE EN

Plus en détail

Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges

Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges STI2D Durée : 2 heures Devoir à rendre le 10 / 03 / 2014 Nom et Prénom : A. MISE EN SITUATION Les locaux de l ancien conservatoire de musique de

Plus en détail

Activité N 1 1 ère STI2D APPROCHE GLOBALE DU CLIMATISEUR

Activité N 1 1 ère STI2D APPROCHE GLOBALE DU CLIMATISEUR ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com FICHE

Plus en détail

MISE AU POINT DES BRULEURS A GAZ

MISE AU POINT DES BRULEURS A GAZ MISE AU POINT DES BRULEURS A GAZ 1. Analogies fioul-gaz, spécificités des gaz. 2. Des composants différents. 3. Cycle de fonctionnement. 4. Ajustement du débit de gaz. 5. Paramètres d une bonne combustion.

Plus en détail

Analyse structurelle des systèmes industriels

Analyse structurelle des systèmes industriels Analyse structurelle des systèmes industriels Compétences attendues: o Définir les frontières de l'analyse, o Appréhender les analyses fonctionnelle et structurelle, o identifier et caractériser les éléments

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

Le filtre à particules avec additif pour moteur Diesel

Le filtre à particules avec additif pour moteur Diesel Service Training Programme autodidactique 330 Le filtre à particules avec additif pour moteur Diesel Conception et fonctionnement La combustion restera pour un certain temps encore une méthode importante

Plus en détail

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX ---------------

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX --------------- Ministère de l Industrie, de la Poste et des Télécommunications SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE DA 13-1317 DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997 --------------- Opacimètre

Plus en détail

U.21 : Analyse scientifique et technique

U.21 : Analyse scientifique et technique U.21 : Analyse scientifique et technique d une installation Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Session 2015 CORRIGÉ «Mise en service et maintenance

Plus en détail

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences Nouvelles exigences Entretien annuel des chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kw 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir

Plus en détail

1) CARACTERISTIQUES DES LAMPES A IODURE METALLIQUE

1) CARACTERISTIQUES DES LAMPES A IODURE METALLIQUE INTRODUCTION Avant de travailler sur le système pédagogique, il est important de RESPECTER LES REGLES DE SECURITE afin de se prémunir contre tout accident. Pour cela utiliser un équipement de protection

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

Le nouveau système d injection gazeuse pour la conversion au GPL de véhicules alimentés avec injection directe d essence

Le nouveau système d injection gazeuse pour la conversion au GPL de véhicules alimentés avec injection directe d essence Le nouveau système d injection gazeuse pour la conversion au GPL de véhicules alimentés avec injection directe d essence MTM s.r.l. Via La Morra, 1-12062 Cherasco (Cn) - Italy Tel. +39 0172 48681 - Fax

Plus en détail

Régulateur de chauffage et de systèmes RVS 63.283/118

Régulateur de chauffage et de systèmes RVS 63.283/118 Régulateur de chauffage et de systèmes RVS 63.283/118 Notice d'utilisation Interface de commande et sonde d'ambiance QAA 75.611/118 Régulateur RVS 63.283/118 Table des matières 1 Description de l'interface

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE

METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE Baccalauréat Professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants MESURES SUR DES APPLICATIONS PROFESSIONNELLES S01 CIRCUITS PARCOURUS PAR DU COURANT CONTINU GENERATEUR/RECEPTEUR

Plus en détail

Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Comprendre le principe de fonctionnement d une centrale électrique - Comprendre le rôle et le fonctionnement de l alternateur

Plus en détail

Lambda Control System A/2

Lambda Control System A/2 Centre de Formation BOREL System Gaz Carburant MANUEL D INSTALLATION DU SYSTEME Lambda Control System A/2 V 05+ LAMBDA CONTROL SYSTEM A2 V05+ est un système électronique autorégulateur pour la gestion

Plus en détail

Notice d'utilisation Détecteur de fuite tout ou rien. LI224x 706128 / 00 06 / 2012

Notice d'utilisation Détecteur de fuite tout ou rien. LI224x 706128 / 00 06 / 2012 Notice d'utilisation Détecteur de fuite tout ou rien LI224x 706128 / 00 06 / 2012 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques

Plus en détail

FONCTION : ALIMENTATION CARBURANT BIOFLEX (BOSCH ME7.4.9) SYSTEME INJECTION BOSCH ET INJECTION TU5JP4

FONCTION : ALIMENTATION CARBURANT BIOFLEX (BOSCH ME7.4.9) SYSTEME INJECTION BOSCH ET INJECTION TU5JP4 Page 1 sur 11 FONCTION : ALIMENTATION CARBURANT BIOFLEX (BOSCH ME7.4.9) SYSTEME INJECTION BOSCH ET INJECTION TU5JP4 1. Synoptique Figure : B1HM0E3D (1) Boîtier papillon motorisé. (2) Répartiteur d'admission

Plus en détail