MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA"

Transcription

1 MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA Examen de la Loi sur l équité en matière d emploi : Regard vers l avenir Octobre 2006 Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants 2490, promenade Don Reid Ottawa (Ontario) K1H 1E1

2 TABLE DES MATIÈRES page Sommaire... 1 Introduction... 2 Pertinence et nécessité de la Loi sur l équité en matière d emploi... 3 Recommandations... 5 Personnes-ressources : John Staple, directeur, Services économiques et Services aux membres , poste 132 Carmen Pickering, recherchiste, Services économiques et Services aux membres , poste 129 Linda Hiles, directrice des Communications par intérim , poste 130 Winston Carter, président, Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants , poste 155

3 SOMMAIRE La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants est heureuse que l examen parlementaire de la Loi sur l équité en matière d emploi lui procure l occasion de donner son opinion sur un sujet on ne peut plus d actualité : la diversité et la représentativité de la maind œuvre dans les lieux de travail. Notre mémoire renferme quelques brefs commentaires et recommandations sur la nécessité et la pertinence renouvelée de la Loi sur l équité en matière d emploi ainsi que sur la forme que devrait prendre cette loi dans l avenir. De manière générale, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants croit que la Loi sur l équité en matière d emploi conserve toute sa pertinence et sa nécessité. Dans tous les domaines, y compris celui de l éducation, les femmes, les membres des minorités visibles, les Autochtones et les personnes handicapées continuent d être défavorisés du point de vue des possibilités d emploi. C est pourquoi la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants se permet de formuler un certain nombre de recommandations. Ainsi, le gouvernement fédéral devrait, selon nous, conserver à la Loi son large champ d application, continuer de se préoccuper des groupes qui représentent et reflètent bien la réalité démographique du Canada, faire de l administration fédérale un chef de file en matière de normes d emploi et, finalement, réunir des données suffisamment complètes et à jour pour qu on les tienne pour fiables et pertinentes. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants se réjouit de pouvoir s exprimer sur un sujet qui est important non seulement pour les travailleuses et les travailleurs de l éducation, mais aussi pour la main-d œuvre nationale. Garder l équité en matière d emploi au centre des préoccupations du Canada en faisant appliquer la Loi est profitable à l ensemble des Canadiennes et des Canadiens et fait digne de mention favorise et célèbre la diversité en milieu de travail.

4 INTRODUCTION En juillet 2006, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) a tenu son Assemblée générale annuelle, organisée autour du thème «Célébrons la diversité». Comme porte-parole nationale de plus de enseignantes et enseignants au Canada et au nom des organisations Membres et du Membre affilié, la FCE a à cœur de défendre l égalité et de célébrer la diversité dans l ensemble des établissements canadiens d enseignement élémentaire et secondaire. Bien que la majeure partie du personnel enseignant des écoles publiques canadiennes ne soit pas directement assujettie à la Loi sur l équité en matière d emploi (la Loi), la loi fédérale fixe la norme devant servir à évaluer la conduite de l ensemble des organismes employeurs sur le plan de l équité; aussi est-il essentiel que cette norme soit inattaquable. La FCE est donc heureuse de soumettre à l attention des autorités compétentes le présent mémoire qui vise à mesurer l efficacité de la Loi à ce jour pour ce qui est de corriger les désavantages subis, dans le domaine de l emploi, par les femmes, les membres des minorités visibles, les Autochtones et les personnes handicapées. 2

5 PERTINENCE ET NÉCESSITÉ DE LA LOI Si des progrès appréciables ont bel et bien été accomplis dans le dossier de l équité en matière d emploi depuis l entrée en vigueur de la Loi en 1986, les lieux de travail sont encore loin d être réellement représentatifs de la population canadienne dans sa globalité. Comme le gouvernement le souligne lui-même dans son document : Bien que certains groupes désignés, dans certains secteurs, aient une représentation globale positive, il y a encore des écarts au niveau de telle ou telle catégorie professionnelle spécifique, de même que dans certains sous-secteurs d activités. Par exemple, les minorités visibles sont souvent sous-représentées dans la haute direction, tout comme les femmes dans la plupart des emplois traditionnellement réservés aux hommes. Dans le secteur privé, les Autochtones sont mieux représentés dans le secteur des transports et dans le secteur «Autre» que dans ceux des communications et des banques 1. Groupe professionnel le plus important en nombre en parmi la population active canadienne 2, le corps enseignant et la profession elle-même constituent un parfait élément de comparaison en matière d égalité d accès à l emploi au travail. Il s agit toutefois d un groupe atypique, car le personnel enseignant à l élémentaire et au secondaire est composé en majorité de femmes; par exemple, en , 65 p. 100 des membres du corps enseignant à temps plein étaient de sexe féminin 3. Malheureusement, le nombre de femmes titulaires de postes de direction dans le secteur de l éducation demeure comparativement faible, situation inéquitable qui montre bien à quel point la Loi conserve toute sa nécessité et sa pertinence. En vérité, les femmes sont encore loin d être aussi nombreuses dans le secteur de l administration scolaire que dans le domaine de l enseignement. Ainsi, en , 45 p. 100 des postes de direction d école à l élémentaire étaient occupés par des femmes, comparativement à 27 p. 100 au secondaire. De même, les femmes occupaient un peu plus de la moitié (soit 54 p. 100) des postes de direction adjointe à l élémentaire, mais seulement 35 p. 100 au secondaire 4. 1 GOUVERNEMENT DU CANADA. Dix ans d expérience : Synthèse des questions de fond sur la Loi sur l équité en matière d emploi et le Programme des contrats fédéraux en préparation de l examen parlementaire de 2006, p GOUVERNEMENT DU CANADA. «La société : Les enseignants», Cyberlivre du Canada, 2004, tiré de 3 Ibid. 4 FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS. «Les femmes sont toujours sousreprésentées dans l administration scolaire en », numéro des NSEM de la FCE, novembre 2004, p , diffusion restreinte. 3

6 La sous-représentation actuelle, dans le secteur de l éducation, des Autochtones et des minorités visibles, main-d œuvre «typiquement atypique» dans le contexte de l emploi au Canada, révèle des conditions professionnelles et des disparités inhérentes au système auxquelles la Loi va devoir remédier. Selon les données du recensement national de 2001, les enseignantes et enseignants d origine anglo-saxonne étaient les plus surreprésentés par rapport aux élèves de moins de 15 ans des 28 origines ethniques examinées, alors que les enseignantes et enseignants d origine amérindienne, chinoise ou indienne de l Inde étaient les plus sous-représentés par rapport à la population scolaire de moins de 15 ans, avec des écarts respectifs, en points de pourcentage, de 3,8 p. 100, 3,7 p. 100 et 2,9 p La représentation des Autochtones dans le système d éducation canadien est tout aussi préoccupante. Évaluer leur nombre avec certitude est d autant plus difficile qu il n y a pas de chiffres à jour aisément accessibles, que les données, dans le cas des Autochtones, proviennent de déclarations volontaires et que les données sur les éducateurs et éducatrices ou données particulières au secteur de l éducation ne sont pas toutes collectées selon une méthode uniforme. Au Canada, 5,2 p. 100 de la population de 5 à 19 ans recensée en 2001 s est déclarée d origine autochtone, comparativement à 2,1 p. 100 des enseignants et enseignantes occupant un emploi à l élémentaire et au secondaire. De plus, la proportion de jeunes de 5 à 19 ans s identifiant comme Autochtones allait d environ 95 p. 100 au Nunavut à 1 p. 100 à l Île-du-Prince-Édouard, alors que l intervalle de variation chez le personnel enseignant allait de 55 p. 100 à 1 p Au niveau des provinces, c est au Manitoba et en Saskatchewan que la sous-représentation des Autochtones au sein du corps enseignant était la plus importante 7. Voilà de quoi nous inquiéter sérieusement, si l on songe que, selon les projections récentes de Statistique Canada, les enfants autochtones âgés de 0 à 14 ans pourraient, en 2017, représenter 37 p. 100 des enfants de ce groupe d âge en Saskatchewan et 31 p. 100 au Manitoba 8. Comme le montrent clairement ces chiffres et les informations précédentes, l équité en matière d emploi est encore problématique dans le secteur de l éducation, et la Loi constitue donc un instrument compensateur tangible, efficace et très pertinent. Faute de données fiables, la FCE préfère ne pas commenter la situation des personnes handicapées qui sont dans l enseignement. Toutefois, si l on en juge par la situation des trois groupes auxquels nous nous sommes intéressés précédemment, il est probable que les personnes handicapées sont aux prises avec le même problème d inégalité. 5 FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS. «Analyse des données du recensement de 2001 : Comparaison du personnel enseignant avec la population d âge scolaire en ce qui a trait à des caractéristiques ethnoculturelles», numéro des BSEM de la FCE, août 2004, p , diffusion restreinte. 6 Ibid. 7 Ibid. 8 STATISTIQUE CANADA. Projections des populations autochtones, Canada, provinces et territoires 2001 à 2017, Division de la démographie de Statistique Canada, n o XIE au catalogue,

7 RECOMMANDATIONS S il y a eu de véritables améliorations dans l égalité d accès à l emploi depuis l entrée en vigueur de la Loi sur l équité en matière d emploi en 1986, il reste que celle-ci n a pas rempli son office c est-à-dire qu elle n a pas réussi à réduire de façon importante les disparités dans la représentation. Comme le montrent les données de l Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada, la représentation de la majorité des groupes au sein de l'effectif est inférieure à leur disponibilité dans la population active 9. De plus, la Loi n a pas eu des effets égaux sur les quatre groupes intéressés. Nous trouvons particulièrement inquiétantes les compressions de dépenses récemment annoncées à Condition féminine Canada, alors même que la ministre Bev Oda reconnaissait (entre autres choses) «le manque désespérant de femmes dans les hautes sphères du monde des affaires au Canada [ ] (traduction)» 10. Eu égard à ce qui précède, la FCE formule les recommandations qui suivent au sujet du maintien en vigueur à moyen terme de la Loi sur l équité en matière d emploi. Étendue du champ d application de la Loi Le point fort de la Loi demeure la vaste étendue de son champ d application, aussi ne doit-on pas imposer de limites à cet égard. Augmenter la réglementation et les contraintes ne pourrait que réduire la flexibilité et la liberté et restreindre la généralité potentielle de la Loi et son applicabilité à grande échelle. Caractère représentatif de la Loi Les femmes, les minorités visibles, les Autochtones et les personnes handicapées demeurent les principaux groupes auxquels la Loi devrait s appliquer. Les projections démographiques de Statistique Canada jusqu en 2017 pour les Autochtones et les membres des minorités visibles 11 montrent que leur nombre va considérablement augmenter au sein de la population canadienne en général et, par le fait même, au sein de la population active nationale. Une loi véritablement représentative cristalliserait cette diversité et cette intégration que le milieu de l emploi voudrait bien faire siennes. 9 GOUVERNEMENT DU CANADA. Dix ans d expérience : Synthèse des questions de fond sur la Loi sur l équité en matière d emploi et le Programme des contrats fédéraux en préparation de l examen parlementaire de 2006, p «Status of Women minister defends cuts». North Bay Nugget, 27 septembre STATISTIQUE CANADA. Projections des populations autochtones, Canada, provinces et territoires 2001 à 2017, Division de la démographie de Statistique Canada, n o XIE au catalogue, 2005; STATISTIQUE CANADA. Projections de la population des groupes de minorités visibles, Canada, provinces et régions, Division de la démographie de Statistique Canada, n o XIIE au cat.,

8 Nécessité pour l administration fédérale de s imposer comme chef de file L administration fédérale doit faire son possible pour asseoir sa position de chef de file en matière d emploi surtout en ce qui a trait aux normes d emploi, et c est grâce à des initiatives et à des efforts constants poursuivis en application de la Loi sur l équité en matière d emploi qu elle pourra y parvenir. Aux yeux des employeuses et employeurs, du personnel dirigeant et du personnel d exécution, les lieux de travail de compétence fédérale sont censés fournir les balises, les repères et les pratiques d excellence qui doivent aussi servir à définir les conditions de fonctionnement de leurs propres lieux de travail. Les efforts de l administration fédérale pour corriger les désavantages subis, dans le domaine de l'emploi, par les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les personnes qui font partie des minorités visibles doivent servir de modèle à tous les organismes employeurs au Canada, qu ils soient du secteur public ou privé. Collecte des données On ne peut avoir une idée précise de la représentativité de la population active canadienne si l on ne dispose pas de données pertinentes. Il faut des chiffres à jour si l on veut être capable de planifier et d analyser les questions d intérêt de manière satisfaisante, y compris de mesurer l efficacité d instruments telle la Loi sur l équité en matière d emploi. Dans bien des cas, il n existe pas de données récentes, situation à laquelle il importe de remédier. Ainsi, le fait que les données les plus récentes sur l équité en matière d emploi dans le secteur de l éducation et au sein du groupe professionnel le plus important en nombre au Canada le corps enseignant remontent à est intolérable, et l on pourrait difficilement tenir ces données pour fiables, pertinentes ou représentatives. 6

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active N o 71-544-XIF au catalogue Produits et services de l Enquête sur la population active 2006 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Date de diffusion publique : lundi 15 décembre 2008, 6h00 heure normale de l Est

Date de diffusion publique : lundi 15 décembre 2008, 6h00 heure normale de l Est Suite à la récente crise constitutionnelle, un nouveau sondage démontre que les Canadiens manquent de connaissances élémentaires sur le système parlementaire canadien La moitié des Canadiens (51%) croient

Plus en détail

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA RECHERCHE RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA Conseil des technologies de l information et des communications Hiver 2015 1 RECHERCHES PAR

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Le sous-financement chronique de notre éducation est une stratégie pour forcer l intégration avec les

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens

Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens N o 89-647-X au catalogue Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens Juillet 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises

Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises Résumé Afin de répondre aux préoccupations de la population relativement au français, le gouvernement du Québec

Plus en détail

ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC 1

ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC 1 ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC BOÎTE À OUTILS POUR LES MEMBRES DE L AFPC 1 Documents 1 Qu est-ce que l équité en matière d emploi? 4 2 Comment l équité en emploi est-elle

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

Une population en santé pour une économie plus robuste

Une population en santé pour une économie plus robuste Une population en santé pour une économie plus robuste Association médicale canadienne : Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le contexte des consultations prébudgétaires de 2011 Présenté

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones Rapport sur les droits à l égalité des Autochtones Les symboles suivants sont utilisés dans le présent document : Symbole E F ** Définition Donnée à utiliser avec prudence; coefficient de variation entre

Plus en détail

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires N o 11F0019M au catalogue N o 359 ISSN 1205-9161 ISBN 978-0-660-21811-3 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche L investissement d une vie? Les avantages à long

Plus en détail

L ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI

L ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI D I G N I T É L I B E R T É S D R O I T S É G A L I T É P R O T E C T I O N L ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI Analyse des effectifs Guide pour la préparation du rapport Octobre 2011 Dans le cadre de la Loi

Plus en détail

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Stratégies d'entreprise En 2012, 87,8 % des entreprises ont principalement

Plus en détail

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 N o 75-006-X au catalogue ISSN 2291-0859 Regards sur la société canadienne Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 par Sharanjit Uppal et Sébastien LaRochelle-Côté

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement. Étude de la Commission de la fonction publique du Canada

Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement. Étude de la Commission de la fonction publique du Canada Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement Étude de la Commission de la fonction publique du Canada Octobre 2009 Commission de la fonction publique du Canada 300, avenue

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS RENSEIGNEMENTS ET INSTRUCTIONS GÉNÉRALES PARTIE I 1. Ce document se divise en trois parties. La Partie I (pages I-1/2 à I-2/2) présente des

Plus en détail

N o 84F0210X au catalogue. Naissances

N o 84F0210X au catalogue. Naissances N o 84F0210X au catalogue Naissances 2009 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

Services de réparation et d entretien

Services de réparation et d entretien N o 63-247-X au catalogue. Bulletin de service Services de réparation et d entretien 2010. aits saillants Le secteur des services de réparation et d entretien a affiché des revenus de 22,5 milliards de

Plus en détail

PRÉVISIONS SALARIALES

PRÉVISIONS SALARIALES - Dossier spécial - PRÉVISIONS SALARIALES 2 0 1 4 Mot du président L accès à une main-d œuvre de qualité, à un coût concurrentiel, constitue une des principales conditions de la prospérité. Voilà pourquoi

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2 Juillet 215 Volume 13, numéro 2 Ce document est réalisé conjointement par : Bruno Verreault et Jean-François Fortin Direction des statistiques économiques INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC (ISQ) Pierre-Luc

Plus en détail

Programmeurs : un marché en plein essor

Programmeurs : un marché en plein essor Programmeurs : un marché en plein essor Graphique La croissance de l emploi des programmeurs en informatique a été forte. milliers milliers 400 400 Programmeurs en informatique et Autres professions scientifiques

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI 2014 Rapport soumis à Emploi et Développement social Canada 1 er juin 2015 Rapport sur l équité en matière d emploi 2014 Section 1 : Aperçu LA BANQUE DU CANADA

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS LE PRÉSENT PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS (ci-après le «Protocole») entre en vigueur le 16 e jour de juillet

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Profils de financement

Profils de financement Profils de financement DES PETITES ENTREPRISES Programme de recherche sur le financement des PME août 2007 Les petites et moyennes entreprises du Allan Riding, Université d Ottawa Barbara Orser, Université

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Mémoire de l AMC présenté à Finances Canada au sujet des modifications proposées à la Loi de l impôt sur le revenu. Le 14 février 2012

Mémoire de l AMC présenté à Finances Canada au sujet des modifications proposées à la Loi de l impôt sur le revenu. Le 14 février 2012 Mémoire de l AMC présenté à Finances Canada au sujet des modifications proposées à la Loi de l impôt sur le revenu Le 14 février 2012 L Association médicale canadienne (AMC) est le porte-parole national

Plus en détail

BILAN ANNUEL 2014. Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS

BILAN ANNUEL 2014. Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) BILAN ANNUEL 2014 NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS sceau-rouge.ca red-seal.ca Table des matières MESSAGE DE LA PART

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Version PDF Ottawa, le 20 novembre 2014 Numéro de dossier : 8690-C12-201411868 Instance de justification Date limite de dépôt des interventions : 8 janvier

Plus en détail

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt Auteurs : Morley Gunderson, Université de Toronto, Lee Jacobs, Conseil des ressources humaines du logiciel et François Vaillancourt, Université de Montréal avril 2005 Remerciements Les auteurs souhaitent

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca Le 8 juillet 2014 [TRADUCTION] Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca L honorable François Blais Ministère de l'emploi et de la Solidarité sociale 425, rue Saint-Amable 4e étage Québec (Québec) G1R 4Z1

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2013 FINANCEMENT DES PROGRAMMES DE RECYCLAGE DES INF. AUT., INF. PSYCH. AUT. ET INF. AUX. AUT. Direction/Division

Plus en détail

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels Proposition de partenariat public-privé Résumé En règle générale, les artistes et les autres professionnels

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012

BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012 BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012 Conseil des technologies de l information et des communications 300-116 rue Lisgar, Ottawa, ON K2P 0C2 T 613 237 8551 F 613 230 3490 www.ictc-ctic.ca

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Ébauche datée du 22 mai 2002 Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada,

Plus en détail

Ind. rég. Résidence Ind. rég. Bureau Ind. rég. Autre. Code postal Rég. Co. att. Candidature admise sous condition

Ind. rég. Résidence Ind. rég. Bureau Ind. rég. Autre. Code postal Rég. Co. att. Candidature admise sous condition RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS Vous devez utiliser ce formulaire pour vous inscrire aux concours de recrutement et aux réserves de candidatures de la fonction publique du Québec. Le personnel régulier de la

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Assurance-emploi. Rapport de contrôle et d évaluation de l assurance-emploi CEIC-001-07-13F

Assurance-emploi. Rapport de contrôle et d évaluation de l assurance-emploi CEIC-001-07-13F Assurance-emploi Rapport de contrôle et d évaluation de l assurance-emploi 2012 CEIC-001-07-13F Mars 2013 L honorable Diane Finley Ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences

Plus en détail

Participation aux cours prénataux

Participation aux cours prénataux Éducation prénatale en Ontario Participation aux cours prénataux L éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer l issue de

Plus en détail

Liste de vérification pour les plans parentaux

Liste de vérification pour les plans parentaux Liste de vérification pour les plans parentaux Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit, sous réserve que la reproduction

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Le financement des études

Le financement des études Le remboursement des prêts étudiants Warren Clark Le financement des études postsecondaires a toujours été à la charge de la société (par le biais des impôts) et des étudiants et de leurs parents (par

Plus en détail

EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION

EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION AGENCE CANADIENNE DU PARI MUTUEL EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION - DOCUMENT DE DISCUSSION - Mai/juin 2006 INTRODUCTION L industrie canadienne des courses de chevaux a connu une profonde mutation

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE Commission des pensions N o de téléphone : (204) 945-2740 N o de télécopieur : (204) 948-2375 Courrier électronique : pensions@gov.mb.ca Le paiement doit être fait à l ordre du MINISTRE DES FINANCES a

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 259 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005 N o 81-595-M au catalogue N o 074 ISSN : 1711-8328 ISBN : 978-1-100-91284-4 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation L obtention d un diplôme au Canada : profil,

Plus en détail

Énoncé. Énoncé sur les tests génétiques et l assurance

Énoncé. Énoncé sur les tests génétiques et l assurance Énoncé Énoncé sur les tests génétiques et l assurance Juin 2014 Document 214073 This document is available in English 2014 Institut canadien des actuaires ÉNONCÉ SUR LES TESTS GÉNÉTIQUES ET L ASSURANCE

Plus en détail

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Mémoire sur le financement participatif déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Le 1 er mai 2013 Table des matières Introduction... 3 Mise en contexte... 3 Orientation

Plus en détail

Caractéristiques démographiques des utilisateurs du système d évaluation du crédit

Caractéristiques démographiques des utilisateurs du système d évaluation du crédit Sommaire Dans ce rapport, on examine l expérience des consommateurs en matière d évaluation du crédit. Les agences d évaluation du crédit sont des sociétés privées qui collectent et organisent l information

Plus en détail

La statistique à une variable Représentation graphique

La statistique à une variable Représentation graphique La statistique à une variable Représentation graphique 1) La répartition du personnel d'une chaîne de restaurant est la suivante : hôtellerie 220 / entretien 23 / administration 35 / autres 42 Composer

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général

Plus en détail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Commentaires de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Présenté au groupe de travail SST Mars 2010 Introduction C est avec beaucoup

Plus en détail

CHAPITRE 1. La Loi de mise en œuvre du Protocole de Kyoto

CHAPITRE 1. La Loi de mise en œuvre du Protocole de Kyoto CHAPITRE 1 La Loi de mise en œuvre du Protocole de Kyoto Avis au lecteur : Le Bureau du vérificateur général du Canada a décidé de modifier sa terminologie à la suite de l adoption des nouvelles normes

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires N o 11F0019M au catalogue N o 359 ISSN 1205-9161 ISBN 978-0-660-21811-3 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche L investissement d une vie? Les avantages à long

Plus en détail

Message Informations d ordre réglementaire et de conformité

Message Informations d ordre réglementaire et de conformité Voir sous forme de page web English Message Informations d ordre réglementaire et de conformité. B2B Banque s engage à se conformer à toutes les exigences réglementaires applicables au secteur financier,

Plus en détail

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires N o 91-520-X au catalogue Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires 2009 à 2036 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

La coordination des prestations

La coordination des prestations ASSURANCE COLLECTIVE La coordination des prestations Quand vous êtes couvert par plus d un régime d assurance Lorsque plusieurs membres d une même famille occupent un emploi ou poursuivent des études post

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail N o 71-211-X au catalogue Taux d absence du travail 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pr tte demande de renseignements au sujet de ce produit sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail