ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN. Après Hautepierre, Auchan ouvre un deuxième drive PAGE 48 EDITION DE STRASBOURG. N VENDREDI 30 JANVIER 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN. Après Hautepierre, Auchan ouvre un deuxième drive PAGE 48 EDITION DE STRASBOURG. www.dna.fr N 47573 VENDREDI 30 JANVIER 2015"

Transcription

1 Aujourd hui vos suppléments TV Magazine et Version Femina. ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN Après Hautepierre, Auchan ouvre un deuxième drive PAGE 48 EDITION DE STRASBOURG N VENDREDI 30 JANVIER ,55 Pierre-Hugues Herbert en finale du double à l Open d Australie de tennis PAGE 27 PHOTO DNA MICHEL FRISON STRASBOURG Le retour du Forum de bioéthique STRASBOURG 43 es Olympiades Capitale des métiers STRASBOURG Poséidon surveille la piscine PHOTO DNA CÉDRIC JOUBERT PHOTO ARCHIVES DNA ÉDITION 2014 L argent et la santé, c est le thème du Forum qui commencera lundi. 4 PAGES SPÉCIALES EN CAHIER RÉGION PHOTO DNA JEAN-CHRISTOPHE DORN La piscine de la Kibitzenau est la première d Alsace à être équipée d un système automatisé de prévention des noyades. PAGE 35 PRATIQUE BOURSE Page 7 BONS PLANS Page 21 HOROSCOPE Page 21 JEUX Page 22 TÉLÉVISION Page 23 MÉTÉO Page 24 NÉCROLOGIE Pages 32 et 33 PERMANENCES URGENCES 4 e cahier PROGRAMMES CINÉMA 4 e cahier Strasbourg accueille jusqu à demain les finales nationales des 43 es Olympiades des métiers. Plusieurs milliers de visiteurs se pressent au parc des expositions pour suivre la compétition qui oppose 823 candidats dans 49 métiers. PAGES 11 ET 12 COMMERCE Marchand se bat pour le dimanche André Marchand, président du Groupement commercial 67, se bat pour le respect des règles d ouverture le dimanche. PAGE 15 /

2 VENDREDI30JANVIER2015 P Q ZOOM P 2 POLITIQUE Après la démission de Pierre Moscovici, ancien ministre des Finances, devenu commissaire européen Audincourt, scrutin test pour une année électorale Un siège socialiste menacé dans une circonscription ouvrière, un Front national au plus haut, une gauche en ordre dispersé : la législative partielle du Doubs préfigure grandement les élections départementales des 22 et 29 mars. Le gouvernement avait tout fait pour éviter la législative partielle dans la circonscription d Audincourt. Quand Pierre Moscovici, détenteur du siège, avait quitté le gouvernement en avril 2014, il s était vu confier une mission parlementaire de six mois dont la fin devait coïncider avec son départ prévu pour la Commission européenne à Bruxelles début novembre. Son suppléant aurait alors tout naturellement pris la suite. Le montage aurait pu réussir. Mais la Commission Juncker est entrée en fonction quatre jours trop tôt, obligeant le député à rendre son tablier et à provoquer un scrutin redouté. Le Parti socialiste a perdu douze législatives partielles depuis que François Hollande est au pouvoir. C est dire combien ce premier rendez-vous électoral de l année 2015 est périlleux, quelques jours à peine après l annonce que le chômage n a jamais été aussi élevé en France. Q Un test avant les départementales La défaite de la gauche était jugée quasi certaine jusqu au rebond de popularité de l exécutif après les attentats de début janvier et la forte mobilisation unitaire qui a suivi. Sur le terrain, les militants socialistes ont retrouvé punch et fierté, et ils se prennent à rêver d un retournement de tendance. Le «test» Audincourt gagne encore en intérêt! Les questions posées dimanche seront en effet valables pour les élections départementales qui suivront les 22 et 29 mars prochains et les régionales du mois de décembre. Meeting du candidat socialiste avec Manuel Valls, mardi soir à Audincourt. PHOTO SAMUEL COULON Q Le PS face au monde ouvrier Le rebond de popularité de François Hollande et Manuel Valls après la gestion des attentats se traduira-t-il ou non dans les urnes? Le politologue Bernard Sananès résume l équation : «Est-ce que la fierté retrouvée d une partie de l électorat de gauche sera supérieure ou non au mécontentement économique et social qui reste profond?» La circonscription d Audincourt est à ce titre symbolique, puisqu elle comprend Sochaux et sa grande usine PSA. 22 % des électeurs sont ouvriers. Q Le Front national vise la tête Le FN, marginalisé par les autres partis dans l union nationale qui a suivi les attentats, poursuivra-t-il néanmoins la progression continue qu il enregistre depuis plusieurs années? Il pourrait arriver en tête Dans le Doubs, le symbole des divisions à gauche La législative partielle dont le 1 er tour se joue dimanche dans le Doubs s avère le parfait reflet des partitions qui minent la coalition de gauche qui fit élire François Hollande. Avec une forme de fronde anti-gouvernementale, essentiellement portée par le Front de gauche dont le candidat Vincent Adami vient d être adoubé par les Grecs de Syriza et qui a cimenté autour de lui le NPA et le MRC chevènementiste. Une dispersion à gauche qui se mesure aussi à travers la présenc e d u n r e p r é s e n t a n t d Europe Ecologie - Les Verts à qui certains socialistes imputent déjà la faute en cas d échec de leur camp. Car tout cela, et dans un contexte de forte abstention, ferme la porte à toute perspective de triangulaire, d où le risque pour Frédéric Barbier, l exsuppléant socialiste de Pierre Moscovici, de ne pas décrocher sa qualification en deuxième semaine. La venue, mardi dans le Doubs, du Premier ministre Le FN devant l usine Peugeot de Sochaux. PHOTO F. REINOSO Manuel Valls prend alors son sens. Une prise de risque personnelle du chef du gouvernement en cas de revers? «Si je ne me mobilise pas, de toute façon, les résultats me seront imputés. Je préfère donc venir, me battre sur le terrain, faire passer des messages, sentir les choses, convaincre.» Si la gauche est unie dans l opposition et divisée une fois au pouvoir, c est tout l inverse pour la droite qui réalise l union UMP-UDI impossible en À l époque, cela avait failli coûter l élimination dès le 1 er tour, le FN devançant l UMP. Reste à mesurer l effet des attentats sur lequel a surfé, en fin de campagne, Sophie Montel, la candidate frontiste. Va-t-elle tirer avantage de la situation sur cette terre laborieuse, marquée par le chômage (13 %) et la désindustrialisation? Un score sous la barre des 35 % relativiserait incontestablement la montée du FN qui a enregistré ici près de 36 % aux européennes. Une disqualification dès dimanche ferait, en revanche, l effet d un revers électoral pour un parti qui mise beaucoup sur ce scrutin afin d en faire une vitrine nationale. Une vitrine dans laquelle Nicolas Sarkozy devrait s afficher dans l entre-deux-tours. Car à l UMP, il ne semble faire aucun doute que Charles Demouge, son représentant, sera au second tour. Face au FN, au PS? Tout porte à croire, en tout état de cause, que la bataille sera très, très serrée R SÉBASTIEN MICHAUX dimanche, s il réitère les 36 % réalisés localement aux dernières élections européennes. Dans ce cas, progressera-t-il encore entre les deux tours, comme il l a fait lors des partielles dans l Oise et le Lot-et-Garonne? Hier, un sondage Ifop pour Marianne donnait Marine Le Pen en tête du 1 er tour de la prochaine présidentielle avec 29 à 31 % des voix. Et il la situe jusqu à 45 % au 2 e tour! Preuve que le FN n a pas disparu des écrans radars QUESTIONS À Q La droite réunie L UMP, l UDI et le MoDem présentent un candidat unique à Audincourt. La droite fait bloc. Il sera intéressant d analyser la pertinence de cette option pour les élections départementales, mais aussi pour les régionales de fin d année. Pour résumer, on entre dimanche par une porte très locale dans une grande année électorale nationale. R PATRICK FLUCKIGER REPÈRES Partielles : la gauche laminée Q Treize élections législatives partielles ont eu lieu depuis décembre Seule une a été gagnée par la gauche : Annick Girardin (PRG) a gardé la circonscription de Saint-Pierre-et- Miquelon en juin Trois sièges ont été perdus par le PS au profit de l UMP, un a été perdu par le PS au profit de l UDI, et un siège divers gauche a basculé à un divers droite. Dans six circonscriptions, la gauche a été éliminée dès le premier tour. Q Après le Doubs, une partielle doit être organisée dans l Aveyron, le député Alain Marc (UMP) ayant été élu sénateur. Départementales les 22 et 29 mars Q Les élections départementales des 22 et 29 mars concerneront, pour la première fois, la totalité des cantons. Ce sera le scrutin de toutes les inconnues. Tout le territoire a été redécoupé, le nombre de cantons ayant été divisé par deux. On élira des «binômes» homme-femme au scrutin majoritaire à deux tours. Les futures attributions des départements (collèges ou pas collèges, routes) ne sont pas définitivement fixées. Régionales en fin d année Q La date des élections régionales n est pas encore fixée. Elles devraient avoir lieu en décembre, là encore avec un territoire redécoupé et des attributions non encore précisées. «On saura dimanche si la gauche parvient à se remobiliser» Bernard Sananès Président de l institut de sondage CSA Quel est l enjeu national de l élection législative partielle dans le Doubs? Ce sera le premier scrutin après les attentats terroristes de janvier et les grandes manifestations d union nationale. Le rebond de popularité de l exécutif se retrouvera-t-il dans les urnes? Le premier enseignementseradonnéparledegrédemobilisationde l électorat de gauche qui avait déserté les urnes lors des élections municipales et européennes. Ensuite, il sera intéressant de mesurer l éventuel effet d un vote sanction dans une circonscription détenue par un ancien ministre de l Économie et des Finances, Pierre Moscovici, domaine qui cristallise les critiques envers le gouvernement. Le candidat socialiste peut-il être éliminé dès le premier tour? Ce n est pas exclu dans une circonscription où le Front national fait depuis longtemps de très bons scores, en moyenne supérieurs de 10 points à ses résultats nationaux. Le PS risque d être éliminé compte tenu de la conjonction de trois facteurs : l expression d un fort mécontentement vis-à-vis de la politique économique et sociale du gouvernement, la faible mobilisation de l électorat de gauche, et la division au premier tour.alorsqueladroitepartuniedèslepremiertour,la gauche présente des candidats de toutes les sensibilités(ps, Front de gauche, Verts), prenant ainsi le risque d un éclatement des voix et minimisant les chances de recueillir les 12,5% nécessaires pour se qualifier au deuxième tour. Cette élection partielle précède de moinsdedeuxmois les élections départementales. Sera-t-elle un sondagegrandeurnatureavantlescrutindes22et 29mars? Elle est importante pour plusieurs raisons. D abord parce qu elle arrive après une série ininterrompue de défaites socialistes lors de législatives partielles : la tendance va-t-elle s inverser? C est en outre une circonscription populaire où les ouvriers représentent 22%del électorat,contre13,5%auniveaunational. C estenfinunecirconscriptionquiavaleurdetestàla veilledesprochainsscrutins,danslamesureoùony enregistre des scores proches des scores nationaux. Ainsi, au deuxième tour de la présidentielle 2012, FrançoisHollandeyarecueilli51,3%desvoix (51,64% au niveau national), et en 2007, Ségolène Royal avait recueilli 46,6% dans la circonscription, contre 46,94% au niveau national. PROPOSRECUEILLISPARPATRICKFLUCKIGER TTE-LII 01

3 3 MONDE QVENDREDI30JANVIER2015 CONFLIT Déclarations alarmantes de Mikhaïl Gorbatchev sur fond de crise ukrainienne La guerre froide est «relancée» Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a accusé les États-Unis, hier, d avoir entraîné la Russie dans une «nouvelle guerre froide» qui pourrait dégénérer en «conflit armé»..le conflit ukrainien dure depuis de nombreux mois. Mikhaïl Gorbatchev parle de guerre froide. TTE-LII 02 Mikhaïl Gorbatchev, prix Nobel de la paix 1990, n est pas très optimiste pour l avenir du monde. Selon lui, la guerre froide est relancée entre les États-Unis et la Russie. Et l ancien dirigeant de l Union soviétique craint qu elle ne dégénère en conflit armé. «On n entend que parler de sanctions de l Amérique et de l Union européenne contre la Russie. Ont-ils perdu la tête?», s est interrogé Mikhaïl Gorbatchev. «L Amérique s est égarée dans les profondeurs de la jungle et nous entraîne avec elle», a-t-il ajouté. «Et pour dire franchement les choses, elle (l Amérique) nous entraîne dans une nouvelle guerre froide en essayant ouvertement de suivre son idée géniale de vouloir toujours triompher», a encore critiqué l ancien leader soviétique. «Où cela va-t-il tous nous mener? La guerre froide est déjà déclarée. Et ensuite? Je ne suis pas en mesure de déclarer avec assurance que la guerre froide ne va pas tourner à une véritable guerre. J ai peur qu ils (les Américains) en prennent le risque». Face à la situation en Ukraine En novembre dernier, le père de la perestroïka et de la glasnost, invité des commémorations du 25 e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, avait déjà déclaré que le monde était au bord de la guerre froide, dans une allusion explicite à la situation en Ukraine où une guerre civile sévit entre les rebelles prorusses soutenus par le Kremlin et l armée ukrainienne soutenue par les Occidentaux. «On essaie de nous attirer dans une nouvelle guerre froide. On voit de nouveaux murs. En Ukraine, c est un fossé énorme qu ils veulent creuser», avait déclaré l ancien dirigeant soviétique âgé de 83 ans. «Eux (les États-Unis), ils croient qu ils ont gagné la guerre froide. Il n y a pas eu de vainqueur, tout le monde a gagné», avait-il estimé. «Mais aujourd hui, ils veulent commencer une nouvelle course aux armements.» À la suite de l annexion de la péninsule de Crimée par la Russie et le déclenchement d un PHOTOS AFP conflit qui a fait plus de morts depuis avril dans l est de l Ukraine, Washington et Bruxelles ont adopté plusieurs séries de sanctions économiques contre Moscou. Mercredi encore, les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions en affirmant que le prix à payer «continuera d augmenter» si la Russie ne cesse pas de soutenir les séparatistes prorusses en Ukraine. Les ministres européens des Affaires étrangères ont tenu, hier à Bruxelles, une réunion extraordinaire pour discuter de l attitude à adopter envers la Russie après le regain de violences dans l est de l Ukraine et le bombardement de la ville portuaire de Marioupol qui a fait 30 morts samedi. R ACCIDENT La piste de la panne de moteur est toujours privilégiée en Espagne Crash du F16 : la «malchance» L enquête technique sur le crash du F-16 à Albacete (Espagne) n a pas encore révélé l origine du drame survenu lundi. En revanche, on en sait un peu plus sur le déroulement des faits. «Ça me fait penser à une scène du film Pearl Harbor : les gens vaquent à leurs occupations, tout est calme, et d un coup, c est l horreur.» Le film américain, sorti en 2001, raconte l attaque de la base américaine par les chasseurs japonais durant la Seconde Guerre mondiale. Mais avec cette référence, le général Denis Mercier, chef d étatmajor de l armée de l air, a voulu figurer le calvaire vécu par les soldats présents à Albacete (sud-est de l Espagne) lundi dernier, lors du crash d un F-16 grec qui a coûté la vie à onze personnes dont neuf Français. L équipage aurait tenté de s éjecter Hier en début de soirée, les corps des neuf soldats ont été rapatriés à la base 133 de Nancy-Ochey où étaient stationnées sept des victimes. Deux hommages leur seront rendus : le premier lundi prochain à Nancy-Ochey, le second un hommage national mardi matin aux Invalides à Paris. Par ailleurs, quatre des cinq blessés français ont déjà été rapatriés. Le cinquième, gravement brûlé, est toujours hospitalisé à Madrid, mais l amélioration de son état laisse espérer un possible rapatriement en début de semaine prochaine. Selon le général Mercier, «l équipage du F-16 a assez rapidement essayé de s éjecter». Ce qui accréditerait la thèse d une panne de moteur. «Attention, on en est encore au stade des hypothèses», tempère-t-on dans son entourage. «La piste de la panne est privilégiée, mais on ne peut rien certifier.» C est l enquête technique qui va permettre de trancher. Première avancée, les enregistreurs les boîtes noires de l appareil ont été récupérés et doivent être exploités par des experts grecs. Des experts français du BEAD Air sont sur place en soutien. Une enquête «multinationale» donc, dont le ministère de la Défense a bon espoir qu elle livre vite un premier Rapatriés hier soir, les corps des neuf soldats français auront droit à deux cérémonies d hommage. PHOTO AFP verdict. En parallèle, la justice s est aussi saisie de l affaire. Un juge de Valence va chapeauter une enquête, côté espagnol, et le parquet de Paris fera de même, côté français. Les témoignages vont aussi permettre d éclairer le drame. Le général Mercier cite ces mécaniciens qui «ont pensé à pousser les Rafale plus qu à sauver leur propre vie». Ou ce soldat qui a eu «les mains brûlées en sortant un de ses compagnons des flammes». «L accident n est dû ni à une question d organisation, ni à un défaut de sécurité à Albacete», ajoute le général Mercier. «C est juste un problème de malchance totale, avec un avion qui dévie de plus de 45 et tombe au pire endroit.» En attendant de comprendre, la vie de l armée de l air a repris son cours. «Je suis fier que, malgré le choc, nos capacités opérationnelles n aient pas été amoindries». Depuis l accident, les avions français ont effectué une vingtaine de missions sur le terrain, dont deux frappes en Irak. R RYAD BENAIDJI PROCHE-ORIENT Israël enterre ses soldats Israël enterrait hier dans la douleur les deux soldats tués la veille dans une attaque qu il a juré de faire payer au Hezbollah libanais. Mais les deux camps pourraient se déclarer quittes devant le danger d une escalade à laquelle personne n a intérêt. Le calme était revenu hier de part et d autre de la frontière en état d alerte. Côté israélien, les agriculteurs s occupaient de leurs vergers de pommiers au plus près de la barrière frontalière. MEXIQUE Explosion dans un hôpital : deux morts Au moins deux personnes sont mortes et au moins 66 autres ont été blessées dont 22 graves dans une explosion de gaz survenue dans une maternité au sud de Mexico, alors que les recherches continuent dans les décombres de l établissement à demi-détruit : environ 40 % de la structure de l établissement a été endommagée par l explosion survenue alors qu un camion de gaz le livrait. PHOTO AFP L ÉDITORIAL de Jean-Claude Kiefer Guerre froide? Une nouvelle «guerre froide»? L avertissement de Mikhaïl Gorbatchev n est pas à prendre à la légère. L hémisphère nord entre dans une logique qui rappelle les années de plomb jusqu à la chute de l URSS. La Russie réarme. Ses bombardiers frôlent régulièrement les côtes européennes et américaines. Sa marine manœuvre sur toutes les mers. L OTAN n est pas en reste. Elle se renforce en Europe centrale et dans les Pays baltes. Et la presse d outre-rhin fait état d un grand remue-ménage dans les bases allemandes de l US Army : leurs dépôts sont réapprovisionnés en chars. Faut-il s inquiéter de cette situation née de la crise ukrainienne? Washington, en échec total au Moyen- Orient, a retrouvé son ennemi favori en mettant la Russie au ban des Nations. Les Européens, sans la moindre politique propre, ont suivi par des sanctions économiques qui font mal aux Russes, aux Européens aussi, tout en ne coûtant pas un cent aux Américains. En Europe centrale, la russophobie va jusqu à l indécence : le président Poutine n a pas été invité dans les formes aux cérémonies commémoratives d Auschwitz, le camp ayant été, selon un ministre polonais, «libéré par les Ukrainiens» (?) Évidemment, nul ne doute de l appui que fournit Moscou aux séparatistes du Donbass. Mais cette guerre ressemble curieusement à ces «conflits interposés» qui avaient marqué l affrontement Est-Ouest des années 1950 à 1980 (Corée, Indochine, Vietnam, Mozambique ). Certes, Américains et Européens ne participent pas militairement. Toutefois, on peut se demander ce que deviennent les milliards promis à Kiev par les États- Unis et l Europe. À redresser une économie rongée par la corruption généralisée? Ou à soutenir l effort de guerre? Il y a un autre constat alarmant : chaque fois qu un cessez-le-feu semble tenir, il est violé par l une ou l autre partie. L offensive «kiéviste» avec bombardement d un quartier de Donetsk ne répondait à aucune exigence militaire. Le massacre de Marioupol signé par les séparatistes non plus. Mikhaïl Gorbatchev n a pas tort dans ses admonestations. Qu il les adresse aussi à l Europe! Qu elle intervienne enfin, et autrement qu à l écoute de Washington. Par exemple par une «association» allant de «Vladivostok à Lisbonne», selon la chancelière Merkel. D ailleurs, une idée de Vladimir Poutine complètement passée inaperçue R DIPLOMATIE Q Manuel Valls déclare son amour à la Chine Manuel Valls (ici avec son homologue chinois Li Keqiang) a entamé hier une visite officielle en Chine pour courtiser les investissements de la deuxième économie mondiale, en appelant à un «rééquilibrage» des échanges commerciaux en faveur de la France. Manuel Valls a salué l élargissement des coopérations sino-françaises, prenant en exemple la première émission obligataire publique en yuan à Paris cette semaine, témoignant de l internationalisation de la monnaie chinoise.

4 VENDREDI30JANVIER2015 P 4 EUROPE Après la réforme La CEDH respire mieux En trois ans, les placards surchargés se sont vidés de la moitié de leurs dossiers. La Cour européenne des droits de l homme (CEDH), étouffée par un retard de traitement des affaires qui atteignait en dossiers, n en comptait plus que à la fin de l année. La réforme de la procédure obtenue de haute lutte a payé. Parmi les affaires toujours «en cours», concernent l Ukraine, soit 19,5 % des dossiers, notait hier le Luxembourgeois Dean Spielmann, président de la Cour, en présentant le bilan d activité de l année écoulée. Deuxième sur le podium : l Italie, concernée à la fin de l année par « dossiers contre en septembre» (14,4 %), poursuivait-il en saluant l effort accompli. La plus grande partie des affaires impliquant l Italie, justement, sont liées à des durées excessives de procédures pénales La Russie, longtemps championne, se classe troisième de justesse avec encore requêtes (14,3 %). Sur les arrêts rendus par la Cour en 2014, 22 concernaient la France. 17 d entre eux ont conclu à la violation d au moins un article de la Convention européenne des droits de l homme. Il reste dans les tiroirs de la Cour encore 490 requêtes françaises à traiter, auxquelles celles qui arriveront en 2014 ne manqueront pas de s ajouter. R A-C. B. DIPLOMATIE Aujourd hui à Strasbourg, à l invitation de Martin Schulz Hollande-Merkel : resto entre amis François Hollande et Angela Merkel seront accueillis ce soir à Strasbourg par le président du Parlement européen, Martin Schulz. Leur dîner à trois est voué à parler d avenir, entre bons amis. ALLEMAGNE Veille du mardi gras Pas de char «Charlie Hebdo» au carnaval de Cologne Martin Schulz a invité le couple Hollande-Merkel à dîner ce soir près du parlement européen. PHOTOS AFP Un vote sur Facebook réunissant plus de participants devait déterminer le thème du char. Les internautes ont opté pour ce croquis DROITS RÉSERVÉS L association Kölner Karneval a stoppé la construction d un char faisant référence à l attentat contre Charlie Hebdo et prévu pour participer au traditionnel défilé du Rosenmontag (veille du mardi gras). «Bien que nous défendions le message de ce char, nous devons aussi tenir compte des soucis exprimés par des citoyens inquiets», s est excusé le comité organisateur. L important lors du carnaval est que «chacun GRÈCE L UE reste ferme avant le début des négociations L Union européenne est restée ferme hier à l égard de la Grèce qui a annoncé une rafale de mesures anti-austérité, avant le lancement aujourd hui à Athènes des négociations sur la dette du pays avec la venue du président de l Eurogroupe. Une réduction du capital de cette dette, équivalente à plus de 175 % du PIB de la Grèce, est une des priorités du gouvernement d Alexis Tsipras qui souhaite aussi faire passer tout un train de réformes prévues par son parti de gauche radicale Syriza. ÉGYPTE Excision mortelle : le médecin en prison Le verdict est «historique» pour l Égypte. Lundi, un médecin a été condamné pour avoir pratiqué une excision sur une jeune fille de 13 ans. Souheir al-batea, originaire d un petit village du delta du Nil, est morte en juin 2013, lors de l opération, après avoir reçu une dose fatale d anesthésiant. Au terme d un procès à rebondissements, le praticien, Raslan Fadl, a été condamné en appel à deux EN BREF puisse faire la fête sereinement et sans souci», ont encore fait savoir les fous de Cologne, avant de conclure : «Nous ne souhaitons donc pas de char de persiflage entravant la liberté et la légèreté du carnaval». Une décision que regrette le maire de la ville. Et même le responsable du défilé : «Le projet envisagé ne ridiculisait pas des personnes ni ne heurtait des sentiments religieux». R P. P. ans de travail forcé pour homicide involontaire et trois mois de prison pour pratique de l excision. Combats meurtriers dans le Sinaï Au moins 25 personnes, pour la plupart des militaires égyptiens, ont été tuées et des dizaines d autres blessées hier lors d attaques visant des bâtiments de la police et de l armée dans une ville du nord du Sinaï. Ces attaques exécutées avec des tirs de roquettes et une voiture piégée ont visé des bâtiments de la police, de l armée et une zone résidentielle où habitent des officiers à El- Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï. PAYS-BAS Un homme armé sur le plateau du 20 heures Un homme armé qui avait pénétré dans les locaux de la télévision publique néerlandaise a été maitrisé après avoir exigé du temps à l antenne. Le journal télévisé de 20 heures a été perturbé par cet homme qui aurait demandé de passer à l antenne pour des motifs encore non élucidés. Ils prendront place face à leurs assiettes sans poser une pile de gros dossiers à côté. Sans la lourdeur procédurière de ces sommets européens où il faut que chacun des 28 convives au moins ait la parole et soit compris de tous. Ce soir, le président français et la chancelière allemande partageront un dîner «informel», sans temps de parole ni ordre du jour, sans conclusions à publier et sans même de presse à rencontrer. Le contenu des débats, disent aussi bien Paris que Berlin, ne fera l objet d aucun communiqué. Un dîner «normal». Schulz, le trait d union Ni tout à fait en France, ni tout à fait en Allemagne, ce dîner au bord de l Ill se fera en terre européenne. C est le Parlement européen, voisin du restaurant Zuem Ysehuet choisi pour les agapes, qui invite. Son président, Martin «La choucroute et la bière, c est vraiment le cliché qui m énerve! Moi, en Allemagne, je n ai jamais mangé de choucroute.» Petra Kringel préfère en rire, après plus de trente années en France : les poncifs sur l Allemagne ont la vie dure, et l on devine qu elle se retient d en citer d autres, plus désagréables. Elle n a pourtant guère le cœur à rire, Petra Kringel. Le 17 janvier, elle mettait la clé sous la porte de Marissal Bücher qui accueillait depuis 1981 les amateurs de culture germanique sur le parvis du Centre Beaubourg. C était la dernière librairie allemande de la capitale qui n en comptait pas moins de quatre dans les années 80. 6,4 % des enfants font de l allemand Car il en va ainsi, dans le couple franco-allemand. Il y a Schulz, soucieux de maintenir en état de marche le moteur franco-allemand, se veut un trait d union entre ses pistons. Allemand, il est aussi socialiste : un rond de serviette dans chaque camp. Ardent défenseur du siège du Parlement, en recevant François Hollande et Angela Merkel à Strasbourg, c est toute une symbolique qu il fait vivre. L objet du dîner, répètent les services du Parlement, est «de parler de l avenir de l Europe et de la situation actuelle, de préparer le travail sur le long terme, de se parler plus, dans des échanges francs et directs, pour évoquer des objectifs communs». De l avis de l UMP alsacien Joseph Daul qui militait pendant les derniers mois de son mandat d eurodéputé pour que Strasbourg et son Parlement deviennent le point de rencontre privilégié entre Paris et Berlin, des dossiers lourds devraient surtout être évoqués : en premier lieu la situation en Ukraine, et en second les résultats des dernières élections en Grèce. Trouver un mode de dialogue commun, avec Moscou comme avec Athènes, demeure une priorité. France-Allemagne : sous les sommets le désert? les grandes rencontres au sommet, les belles photos d Angela et François Et puis la réalité quotidienne des liens entre les deux cultures qui ne cessent de se distendre. Pour preuve, l évolution du choix de première langue étrangère des élèves du second degré : l allemand, choisi par près de 11 % d entre eux il y a vingt ans, ne l est plus que par 6,4 %. Entre-temps, l anglais est devenu hégémonique (de 87,8 % à 95,8 %), et l espagnol progresse lentement mais sûrement (de 0,8 % à 2,5 %). Cela a pesé, bien sûr, dans les déboires de Marissal Bücher. Petra Kringel pointe les problèmes généraux des librairies, la concurrence d Amaz o n e t d e s l i v r e s électroniques. Mais la baisse d audience de la langue allemande chez les Français a été déterminante. Elle ne semble Portes fermées depuis le 17 janvier... PHOTO DR Les convives n ont en tout cas pas prévu de laisser s épanouir la conversation à l heure du digestif : prévu pour commencer vers 18h30, ce dîner entre amis devrait se terminer dès le milieu de la soirée. R ANNE-CAMILLE BECKELYNCK BEL ACCUEIL POUR LES CHEFS D ETAT Pour ce dîner strasbourgeois, François Hollande et Angela Merkel auront plusieurs comités d accueil. L un officiel, les autres officieux. - Personnalités régionales.- Avant ce dîner, François Hollande devrait rencontrer à l aéroport d Entzheim plusieurs personnalités politiques alsaciennes, probablement le président de la région, Philippe Richert, et le maire de Strasbourg, Roland Ries. - Un kougelopf antinucléaire.- Le collectif Stop Fessenheim enverra une délégation au restaurant Zuem Ysehuet pour offrir un kougelopf à la chancelière et au président «avec un joli ruban» leur demandant en français et en allemand «Fessenheim, fermeture immédiate, Jetzt abschalten». - Une manif anti-austérité.- Le NPA et les Jeunes communistes du Bas-Rhin ont lancé un appel à manifester ce soir «contre l Europe de l austérité». Leur rassemblement aura lieu en même temps que le dîner, à partir de 18h, devant le Palais universitaire. Pour les Jeunes communistes, ce dîner est une «rencontre entre les trois nervis européens du capitalisme mondial». même pas nous en vouloir. Sauf un peu, peut-être, à nos politiques : jamais elle n a vu les rares dirigeants français germanophones pousser la porte de Marissal. Pas même Bruno Le Maire dont un livre traduit en allemand a longtemps été en vitrine. C est la triste loi d une relation franco-allemande très politique, ainsi résumée par Petra Kringel : «Beaucoup d institutionnel, et pas grand-chose sur le terrain.» R FRANCIS BROCHET TTE-LII 03

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141230_09792_EUR DATE: 30/12/2014

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Le vote des musulmans à l élection présidentielle.

Le vote des musulmans à l élection présidentielle. Le vote des musulmans à l élection présidentielle. L islam constitue aujourd hui la seconde religion de France et ses fidèles représentent environ 5 % du corps électoral français 1. Alors que la question

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

Rapport de force aux élections départementales

Rapport de force aux élections départementales Rapport de force aux élections départementales Sondage réalisé par pour Publié le lundi 2 mars 2015 Levée d embargo le dimanche 1 er mars 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

«2014, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote

«2014, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote «14, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote Institut CSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGE Janvier 14 Sommaire Fiche technique du sondage 1. Les principaux

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats JF/JPD N 113495 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 26/04/2013 J. Blanchard CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 ----ooo---- A défaut de convergence, la transparence Les dernières prévisions économiques du FMI sont plutôt en retrait. Le PIB mondial

Plus en détail

Structure et fonctionnement de la Zone euro

Structure et fonctionnement de la Zone euro Structure et fonctionnement de la Zone euro Dusan Sidjanski Introduction Les Etats membres de la Zone euro sont confrontés à un choix politique de grande portée : s engager dès que possible sur la voie

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr 3 édito Les chiffres ne manquent pas pour nous rappeler l urgente nécessité de résorber les inégalités professionnelles entre les femmes

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail

Ricoh Trois syndicats font invalider un accord de méthode Veille sociale

Ricoh Trois syndicats font invalider un accord de méthode Veille sociale Ricoh Trois syndicats font invalider un accord de méthode Veille sociale Page 1 sur 5 Recherche Rubrique(s) A nous de trouver les meilleurs CV! Tags in Secteurs Tags in Catégorie http://www.indicerh.net/veille-sociale/content/ricoh-trois-syndicats-font-invalider-un-acc...

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Rapport du secteur organisation-vie syndicale 18 ème Congrès de l Union Départementale

Rapport du secteur organisation-vie syndicale 18 ème Congrès de l Union Départementale 1 Rapport du secteur organisation-vie syndicale 18 ème Congrès de l Union Départementale L emploi, les services publics, les salaires, les droits des salariés, des retraités, des sans papiers, des privés

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme H5 La guerre froide Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme Le monde d aujourd hui Pour un essai de compréhension de l élaboration du monde d aujourd hui à partir

Plus en détail

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Petit rappel des faits Partie I : Marché des actions et banques centrales Mars - juillet 2012 :

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

L Union européenne et la Francophonie

L Union européenne et la Francophonie séance 1 séquence 10 L Union européenne et la Francophonie Le sens du projet politique et de la construction européenne Je découvre Voici une affiche diffusée par l Union européenne au mois de janvier

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

Élections législatives 9 et 16 décembre 2012. Sylvain Berrios. Notre député UMP, présent et eff icace. Répond à vos questions. www.berrios.

Élections législatives 9 et 16 décembre 2012. Sylvain Berrios. Notre député UMP, présent et eff icace. Répond à vos questions. www.berrios. Élections législatives 9 et 16 décembre 2012 Sylvain Berrios Notre député UMP, présent et eff icace Répond à vos questions www.berrios.fr Réponses aux questions Pourquoi faut-il voter à nouveau? L élection

Plus en détail

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle?

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle? janvier 2016 Témoignage de Gérald, agent de sécurité Qu est-ce qui est différent dans notre quotidien? Qu est-ce que l état d urgence? Qu est-ce que ça change pour la police? Quels sont mes droits? Comment

Plus en détail

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort L ALLEMAGNE ET L EUROPE. REMARQUES SUR LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE FEDERALE RELATIVE AU TRAITE DE LISBONNE Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* INTRODUCTION La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne

Plus en détail

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Forum citoyens Alsace 23 mai 2013 Synthèse Paris, le 30 mai 2013 Dans le cadre de son action "une région-un trimestre" en Alsace, le Bureau d'information

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!»

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» «On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» Retour sur la première année du mandat d Anne Hidalgo avec les élus du groupe UMP au Conseil de Paris et l oeil de Ménégol Et si on osait vraiment Paris?

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Guide pour adolescents

Guide pour adolescents Guide pour adolescents Guide pour adolescents Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour sa contribution financière. Nous remercions également Public Legal Education Association Saskatchewan

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Chapitre 1 : Buts et Composition de l Union départementale

Chapitre 1 : Buts et Composition de l Union départementale STATUTS TYPES DE L UNION DEPARTEMENTALE des Centres Communaux d Action Sociale des Hauts-de-Seine Préambule : Par décision de son assemblée générale du 25 janvier 2001, l UNCCAS a adopté ses nouveaux statuts.

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT DE VOTE DOUBLE 2014-2015. FIR 3 Mars 2015

LE POINT SUR LE DROIT DE VOTE DOUBLE 2014-2015. FIR 3 Mars 2015 LE POINT SUR LE DROIT DE VOTE DOUBLE 2014-2015 FIR 3 Mars 2015 Les assemblées générales 2014 des sociétés cotées françaises Un contrôle artificiel de l assemblée générale Sur l ensemble des 249 sociétés

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International DOCUMENT PUBLIC HALTE A LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES! RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Le combat d une femme en quête de justice Index AI : AFR 62/001/2004 ÉFAI Résolue à défendre

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Mariages forcés. Information pour les professionnel-le-s

Mariages forcés. Information pour les professionnel-le-s Mariages forcés Information pour les professionnel-le-s De quoi parle-t-on? Mariage forcé de type A une personne subit des pressions pour accepter un mariage dont elle ne veut pas. Mariage forcé de type

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

LA SITUATION POLITIQUE A BORDEAUX. - Résultats d ensemble - Sondage publié dans LIBERATION le 19 novembre 2013

LA SITUATION POLITIQUE A BORDEAUX. - Résultats d ensemble - Sondage publié dans LIBERATION le 19 novembre 2013 Jérôme Sainte-Marie Études et conseil LA SITUATION POLITIQUE A BORDEAUX - Résultats d ensemble - Sondage publié dans LIBERATION le 19 novembre 2013 EMBARGO : lundi 18 novembre à 21 heures SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

1 Introduction. 2 Mise en perspective du sujet

1 Introduction. 2 Mise en perspective du sujet Dusenge Tony N de matricule : 060499 E-mail : tdusenge@ulb.ac.be Assistant : Iason Foscolos Groupe : 2 Introduction à la macroéconomie : travail d actualité Les répercussions de la baisse du taux directeur

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer

L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer New York, 14 juin 2006-06-29 L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer Discours prononcé par Jean-Cyril Spinetta, Président-Directeur Général d AIR FRANCE

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail