LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR"

Transcription

1 LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration de 25% sur les HS pour bénéficier de la réduction de cotisations prévues par la loi TEPA? Non, le dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale s applique en l état avec maintien des majorations dues au titre des heures supplémentaires prévues par l avenant N 2 du , c est à dire de 10%, 20% et 50%. Les salariés sous convention de forfait annuel en heures ou en jours sont-ils concernés? Oui, les salariés bénéficiant d une convention de forfait annuelle en heures ou en jours sont concernés puisque le décompte de leurs heures supplémentaires s effectue selon les règles de droit commun, à savoir que seules les heures supplémentaires réellement effectuées font l objet d une exonération. Ainsi : - pour les salariés au forfait annuel en heures : L exonération s applique pour les heures effectuées au-delà de 1607 heures. Par suite, la majoration de 10, 20 ou 50 % devra être appliquée sur le montant de la rémunération horaire déterminée par le rapport entre la rémunération annuelle forfaitaire et le nombre d heures de travail prévu au forfait. - pour les salariés au forfait annuel en jours : L exonération s applique pour chaque jour travaillé au-delà de 218 jours. Par suite, la majoration de 10, 20 50% devra être appliquée sur le montant de la rémunération journalière déterminée à partir du rapport entre la rémunération annuelle forfaitaire et le nombre de jours de travail prévu au forfait. Comment décompter les heures supplémentaires en cas d absence du salarié? Selon une lettre ministérielle du 19 Octobre 2007, le calcul tant de la réduction que de la déduction forfaitaire en fonction du nombre de jours d absence s effectue selon le nombre de jours d absence du salarié sur le mois. Cette lettre précise également que sont concernés tous les types d absences et tous les jours fériés chômés et que ces modalités s appliquent aux salariés sous convention de forfait en heures hebdomadaire ou mensuelle. 1 ère hypothèse : Sur un mois donné, le salarié a un jour d absence ou bénéficie d un jour férié chômé. Dans cas, il convient de ne pas prendre en compte ce jour d absence et de calculer au prorata temporis le nombre d heures supplémentaires ouvrant droit à l exonération, à savoir : Pour un salarié travaillant habituellement 5 jours par semaine, soit en moyenne jours par mois x [(21.67 jours-1jour) / 21.67jours] = heures supplémentaires. Le calcul de la réduction de cotisations salariales et de la déduction forfaitaire de cotisations patronales s effectue sur la base de 16,53 heures supplémentaires sur ce mois.

2 2 ème hypothèse : Sur un mois donné, le salarié a trois jours d absence et bénéficie de deux jours fériés chômés, soit 5 jours d absence sur le mois. Dans cas, il convient de ne pas prendre en compte ces jours d absence et de calculer au prorata temporis le nombre d heures supplémentaires ouvrant droit à l exonération, à savoir : Pour un salarié travaillant habituellement 5 jours par semaine, soit en moyenne jours par mois : x [(21.67 jours-5 jours) / jours] = heures supplémentaires. Le calcul de la réduction de cotisations salariales et de déduction forfaitaire de cotisations patronales s effectue sur la base de 13,33 heures supplémentaires sur ce mois. Y a-t-il des documents à tenir à la disposition des agents de contrôle de l URSSAF? Oui, l'employeur doit calculer chaque mois le montant de la déduction à appliquer et tenir à la disposition de l'urssaf un document sur lequel il doit mentionner: le nombre de salariés ouvrant droit à la réduction et à la déduction, le montant total des exonérations appliquées au titre de chacun des dispositifs, pour chaque salarié: son identité, le montant de la rémunération brute versée, le montant de la réduction et déduction appliquées, le nombre d'heures de travail complémentaires ou supplémentaires effectuées et la rémunération afférente. L'employeur doit établir un décompte du nombre d heures de travail effectuées. Aussi, si les documents existants ne mentionnent pas de façon expresse le nombre d heures supplémentaires ou complémentaires effectuées, le taux de majoration auxquelles elles sont rémunérées ainsi que le mois au cours duquel elles ont été rémunérées, ces documents devront être complétés, au moins une fois par an, par un récapitulatif hebdomadaire par salarié comprenant ces informations. * Lorsque les heures supplémentaires résultent d une durée collective hebdomadaire supérieure à la durée légale et font l objet d une rémunération mensualisée, l employeur doit seulement indiquer à l inspecteur quelle est la durée collective, ce qui est le cas du secteur des HCR. Mais, si des heures supplémentaires sont effectuées au-delà de la durée collective, l employeur doit établir les documents nécessaires au décompte du temps de travail. Enfin, il n est pas prévu de transmission systématique des documents à l URSSAF. La réduction de cotisations salariales : Selon quelles modalités se calcule la réduction de cotisations sur les charges sociales salariales? La réduction se calcule salarié par salarié. 1 ère étape : déterminer le taux de réduction Le taux de réduction est égal à : montant des cotisations sociales prises en compte rémunération totale (dont HS ou HC) Le taux maximum de réduction est de 21,5%. Attention : si ce taux est supérieur à 21,5 %, il reste fixé à 21,5%.

3 2 nde étape : calculer la réduction Le montant de la réduction est égal à : rémunération des HS ou HC x taux de réduction Attention : le montant de la réduction ne peut excéder 7,50 % du montant des cotisations salariales de Sécurité Sociale (maladie-maternité, invalidité, décès et vieillesse). Exemple : Un salarié rémunéré au SMIC (8,44 au ), travaillant 169 heures par mois, soit 17h33 heures supplémentaires par mois, nourri deux repas par jour (3,21 ) : - rémunération des heures supplémentaires : (17,33 x 8,44) + 10% = 160,89 - brut soumis à cotisations : 1582,23 - montant total des charges salariales, y compris CSG et CRDS : 358,23 Le taux de réduction est de : 358,23 / 1582,23 = 0,22, soit 22%. Ce taux est supérieur à 21,5%, c est donc 21,5% qui doit être retenu. Le montant de la réduction est de : 160,89 x 21,5 % = 34,59 Limite des cotisations salariales de sécurité sociale due sur l ensemble de la rémunération :1582,23 x 7,50 % = 118,66. Le montant de la réduction étant inférieur à celui du montant des cotisations salariales de Sécurité Sociale (maladie-maternité, invalidité, décès et vieillesse), les 34,59 de réduction peuvent être intégralement déduits. La réduction de cotisation est-elle applicable aux heures complémentaires exécutées par un salarié à temps partiel? Oui, un salarié travaillant à temps partiel et réalisant des heures complémentaires (dans la limite de 1/3 de la durée hebdomadaire ou mensuelle du contrat de travail), bénéficie de la réduction de cotisations salariales, à condition : - que ces heures complémentaires ne puissent avoir pour effet de porter la durée du travail effectuée au niveau de la durée légale du travail, soit 35 heurs par semaine ou 151,67 heures par mois, - que ces heures complémentaires ne soient pas accomplies de manière régulière sauf à être intégrées à l horaire contractuel pendant une durée minimale de 6 mois. Dans ce cas, il ne s agit plus d heures complémentaires. Comment est exonérée d impôt sur le revenu la réduction de cotisation? La rémunération des heures supplémentaires et des heures complémentaires qui ont fait l objet de la réduction de cotisations salariales est exonérée d impôt sur le revenu. Le montant de cette rémunération devra être isolé au sein des traitements et salaires et reportés sur les cases dédiées de la déclaration annuelles des revenus n Le montant à reporter dans ces cases sera égal à la rémunération brute des heures supplémentaires et complémentaires. La réduction de cotisation est-elle cumulable avec d autres dispositifs? La réduction n est pas cumulable avec une exonération totale ou partielle de cotisations salariales de Sécurité Sociale ou avec l application d assiettes forfaitaires ou de montants forfaitaires de cotisations. Seul est autorisé le cumul avec l application de taux réduits de cotisation.

4 Ainsi, le bénéfice de la réduction de cotisation ne peut pas concerner les apprentis puisque ceux-ci ne s acquittent d aucune cotisation de sécurité sociale. Elle profite en revanche aux contrats de professionnalisation. La déduction forfaitaire de cotisations patronales : Quel est le montant de la déduction forfaitaire de cotisations sur les charges sociales patronales? Le montant de la déduction forfaitaire varie selon l effectif de l entreprise : - pour les entreprises de 20 salariés au plus : 1,50 par heure supplémentaire à raison de 0,50 plus un supplément d 1 euro jusqu au , - pour les entreprises de plus de 20 salariés : 0,50 par heure supplémentaire. Précision : dans le cas où le nombre d heures supplémentaires n est pas un nombre entier, le montant de la déduction forfaitaire peut être proratisé. Ainsi, pour un salarié qui réalise 17h33 supplémentaires dans une entreprise de moins de 20 salariés, l employeur bénéficie de (17h33 x 1,50 ) de 25,99 de déduction. Est-il possible de bénéficier de la déduction forfaitaire de cotisations en cas de repos compensateur de remplacement? La déduction forfaitaire n est accordée que lorsque l heure supplémentaire effectuée fait l objet d une rémunération au moins égale à celle d une heure normale. En cas d attribution d un repos compensateur de remplacement en paiement d heures supplémentaires, la déduction forfaitaire ne sera accordée que si au moins 100 % de la rémunération due au titre de cette heure est versée au salarié et non si la rémunération versée ne correspond uniquement à la majoration de 10, 20 ou 50%. Comment s apprécie les effectifs de l entreprise pour déterminer le montant de la déduction de cotisation applicable? Le décret du prévoit à titre transitoire, pour la période du 1 er Octobre au 31 décembre 2007, que l effectif de l entreprise est apprécié au Rappel des règles de calcul des effectifs : Seuls les salariés de l entreprise devront être pris en compte. L effectif requis pour la mise en place d une institution représentative doit être atteint pendant 12 mois, consécutifs ou non, au cours des 3 années précédentes. Quels salariés pour quel effectif? Les salariés pris en compte pour la détermination de l effectif : Les salariés pris en compte intégralement : Les salariés sous CDI, y compris les jeunes de moins de 26 ans, comptent pour une unité. Les salariés pris en compte partiellement : - les salariés sous CDD y compris les extras, sachant que ceux qui sont recrutés pour remplacer un salarié absent ne sont pas pris en compte, - les salariés intermittents,

5 - les salariés mis à disposition de l employeur par une autre entreprise, notamment de travail temporaire. Ces salariés sont comptabilisés au prorata de leur temps de présence au cours des 12 mois précédents. - les salariés à temps partiel : il convient de diviser la somme totale des horaires inscrits au contrat de travail par la durée légale du travail. Exemple : un salarié travaillant 20 heures par semaine compte pour 0,57 unité (20h/35h). Les salariés exclus pour la détermination de l effectif : - les mandataires sociaux rémunérés ne sont pas pris en compte tels que les gérants minoritaires ou égalitaires de SARL, - les salariés mis à disposition par une entreprise extérieure lorsqu ils remplacent un salarié absent ou dont le contrat est suspendu mais percevant une rémunération, - les apprentis et autres jeunes en contrats de formation en alternance (contrat de qualification, contrat d adaptation, contrat d orientation y compris les stagiaires) ainsi que les salariés sous Contrat Initiative Emploi pendant une période de 2 ans. La déduction de cotisation est elle cumulable avec d autres réductions de cotisation de sécurité sociale? Oui, la déduction forfaitaire de cotisation peut être cumulée avec d autres mesures d exonération de cotisations patronales de sécurité sociale, notamment avec la réduction dite «Fillon», et celle sur la nourriture. La seule réserve est de ne pas aboutir à un montant de cotisations patronales dû aux URSSAF négatif. Pour les contrats d apprentissage, il convient de tenir compte de l effectif de l entreprise : - pour une entreprise de moins de 11 salariés : l entreprise bénéficiant d une exonération totale de cotisations et contributions de sécurité sociale, elle ne peut pas pratiquer de déduction forfaitaire de cotisation. - pour une entreprise de plus de 10 salariés : l entreprise s acquittant d une partie des cotisations et contributions de sécurité sociale, elle peut pratiquer la déduction forfaitaire sous réserve que le montant de cotisations patronales dû aux URSSAF ne soit pas négatif. Dans cette hypothèse, la déduction forfaitaire ne peut être appliquée que jusqu à un résultat égal à zéro au titre des cotisations et contributions de sécurité sociale. Présentation du bulletin de paie Quelle présentation adoptée pour la rédaction du bulletin de paie? La Circulaire DSS du 1 er Octobre 2007 autorisant la mensualisation des heures supplémentaires, la présentation des fiches de paie peut être maintenue sur la base de 169 heures par mois, à savoir 17h33 d heures supplémentaires en moyenne par mois.

6 1 ère hypothèse : un salarié travaillant à hauteur de 169 heures par mois rémunéré au SMIC, plus avantages en nature nourriture, dans une entreprise de 20 salariés au plus. Nom N SS Emploi : SALARIE Société Etablissement SIRET Classement : niveau - échelon.. N URSSAF NAF Mode de règlement Période du 01/10/07 au 31/10/07 Date de la paie : 31/10/07 LIBELLE BASE Salaire mensuel pour 169h 1426,36 8,44 Majoration 36 ème à 39 ème heure soit 17h33 14,62 0,84 Avantage en nature nourriture (22 x 3,21 ) 70,62 3,21 Indemnité compensatrice nourriture (22 x 3,21 ) 70,62 3,21 BRUT 1 582,23 EMPLOYEUR Convention collective : convention collective nationale des CHR du 30 avril 1997, modifiée par les accords du 13/07/04 et du 02/11/04 et par l avenant n 2 du 05/02/07 CHARGES SALARIALES CHARGES PATRONALES Montant Taux Montant Taux Montant CSG déductible 1 384,84 5,10% 70,62 SS maladie 1 582,23 0,75% 11,86 12,80% 202,52 SS vieillesse déplafonné 1 582,23 0,10% 1,58 1,60% 25,31 SS vieillesse plafonné 1 582,23 6,65% 105,21 8,30% 131,32 SS accident du travail 1 582,23 2,20% 34,80 SS allocations familiales 1 582,23 5,40% 85,44 SS FNAL 1 582,23 0,10% 1,58 Chômage tranche A 1 582,23 2,40% 37,97 4,00% 63,28 Chômage tranche B FNGS 1 582,23 0,15% 2,37 Retraite complémentaire 1 582,23 3,00% 47,46 4,50% 71,20 AGFF tranche ,23 0,80% 12,65 1,20% 18,98 Taxe d apprentissage 1 582,23 0,50% 7,91 Taxe additionnelle 1 582,23 0,18% 2,84 Participation formation continue 1 582,23 0,55% 8,70 HCR Prévoyance 1 582,23 0,40% 6,32 0,40% 6,32 Contribution autonomie solidarité 1 582,23 0,30% 4,74 CSG-CRDS heures supplémentaires déductible ([17h33 x 8, %] x 97%) 156,06 8% 12,48 CSG non déductible 1 384,84 2,40% 33,23 CRDS (hors HS) 1 384,84 0,50% 6,92 Réduction Fillon 1 582,23-326,55 Déduction forfaitaire HS 17,33-1,50-25,99 Réduction forfaitaire HS ([17h33 x 8,44] + 10%) 160,89-21,50 % - 34,59 TOTAL DES CHARGES 311,71 314,77 A DEDUIRE NET IMPOSABLE 1 149,78 Avantage en nature nourriture 70,62 NET A PAYER 1 199,90 DANS VOTRE INTERET, CONSERVER CE BULLETIN DE PAIE SANS LIMITATION DE DUREE

7 2 nde hypothèse : un salarié travaillant à hauteur de 169 heures par mois rémunéré à hauteur de 2000 euros, plus avantages en nature nourriture, dans une entreprise de 20 salariés au plus. Nom N SS Emploi : SALARIE Société Etablissement SIRET Classement : niveau - échelon.. N URSSAF NAF Mode de règlement Période du 01/10/07 au 31/10/07 Date de la paie : 31/10/07 LIBELLE BASE Salaire mensuel pour 169h ,83 Majoration 36ème à 39ème heure soit 17h33 20,50 1,18 Avantage en nature nourriture (22 x 3,21 ) 70,62 3,21 Indemnité compensatrice nourriture (22 x 3,21 ) 70,62 3,21 BRUT 2 161,74 EMPLOYEUR Convention collective : convention collective nationale des CHR du 30 avril 1997, modifiée par les accords du 13/07/04 et du 02/11/04 et par l'avenant n 2 du 05/02/07 CHARGES SALARIALES CHARGES PATRONALES Montant Taux Montant Taux Montant CSG déductible 1886,52 5,10% 96,21 SS maladie 2 161,74 0,75% 16,21 12,80% 276,70 SS vieillesse déplafonné 2 161,74 0,10% 2,16 1,60% 34,58 SS vieillesse plafonné 2 161,74 6,65% 143,75 8,30% 179,42 SS accident du travail 2 161,74 2,20% 47,55 SS allocations familiales 2 161,74 5,40% 116,73 SS FNAL 2 161,74 0,10% 2,16 Chômage tranche A 2 161,74 2,40% 51,88 4,00% 86,46 Chômage tranche B FNGS 2 161,74 0,15% 3,24 Retraite complémentaire 2 161,74 3,00% ,50% 97,27 AGFF tranche ,74 0,80% 17,29 1,20% 25,94 Taxe d'apprentissage 2 161,74 0,50% 10,80 Taxe additionnelle 2 161,74 0,18% 3,89 Participation formation continue 2 161,74 0,55% 11,88 HCR Prévoyance 2 161,74 0,40% 8,64 0,40% 8,64 Contribution autonomie solidarité 2 161,74 0,30% 6,48 CSG-CRDS heures supplémentaires (déductible) 218,74 8% 17,49 CSG non déductible 1 886,52 2,40% 45,27 CRDS (hors HS) 1 886,52 0,50% 9,43 Réduction Fillon 2 161,74-58,36 Déduction forfaitaire HS 17,33-1,50-25,99 Réduction forfaitaire HS ([17h33 x 11,83] + 10%) 225,51-21,50 % - 48,48 TOTAL DES CHARGES ,39 A DEDUIRE NET IMPOSABLE 1 566,23 Avantage en nature nourriture 70,62 NET A PAYER 1 666,42 DANS VOTRE INTERET, CONSERVER CE BULLETIN DE PAIE SANS LIMITATION DE DUREE

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire?

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? LIRE UN BULLETIN DE PAIE Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? 1. L' identification de votre employeur : raison sociale, adresse et convention collective

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 35.13 20/12/2013 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2014 Le relèvement du SMIC au 1 er janvier 2014 entraine également des conséquences

Plus en détail

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS QUESTIONS Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon). 1. Quand doit-on avoir un bulletin de paie? 2. Combien

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos Éditeur scolaire BP 109 01003 BOURG EN BRESSE Cédex Tél. : 04 74 50 41 70 Fax : 04 74 23 55 75 DÉCRET DU 4/11/2008 Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos http://www.fontainepicard.com

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit- on appliquer un taux de

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/03/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS AU 1 ER JANVIER 2012...4 Eléments

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE DATE D EFFET : 1er OCTOBRE 2007 HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE TEXTES DE REFERENCE : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ Les réponses apportées aux questions ci-dessous sont données sous réserves des éventuelles réserves ou exclusions que le ministère du travail pourrait prendre

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées DSS SDFSS BUREAU 5B Mise en œuvre de la réduction générale de cotisations

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES CIRCULAIRE CDG90 13/08 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES! Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL 1. LES CHARGES DE PERSONNEL COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL Les charges de personnel représentent généralement une part importante des charges d exploitation. Elles comprennent

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007)

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) FORMATION 2007.50 ACTUALISATION SOCIALE REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) JEUDI 6 DECEMBRE 2007 SOMMAIRE Réforme sur les heures supplémentaires (loi du 21 août 2007)

Plus en détail

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales Pégase 3 Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales Dernière révision le 17/12/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...6 Exonération pour

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Le régime d assurance chômage des intermittents

Le régime d assurance chômage des intermittents Pégase 3 Le régime d assurance chômage des intermittents Dernière révision le 24/04/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Calcul du plafond...3 Régime classique... 3

Plus en détail

La rémunération Activités pour l élève

La rémunération Activités pour l élève La rémunération Activités pour l élève 1 - Les éléments de la rémunération Document 1 : Les éléments fixes et variables de la rémunération La rémunération est l ensemble des sommes versées au salarié.

Plus en détail

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires Limoges, le 17 octobre 2007 Madame, Monsieur et Cher Client, La Loi 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du Travail,

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Cycle Formation à la Paie

Cycle Formation à la Paie INTERBRANCHE 11 J. Cycle Formation à la Paie Objectifs Connaître les techniques de la paie et les calculs liés aux cotisations sociales. Pédagogie Les 11 jours de ce cycle sont répartis en 4 modules afin

Plus en détail

CALCUL DES EFFECTIFS

CALCUL DES EFFECTIFS CALCUL DES EFFECTIFS 1. Référence : Art. L 1111-2 du C. tr. 1 (le calcul des effectifs) Art. L1111-3 du C. tr. (contrat de professionnalisation) Art. 235 ter E du CGI 2 (exclusion de certains contrats

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS AU 1 ER JANVIER 2012...4 Eléments

Plus en détail

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires 2008 Xavier Remongin/Min.agri.fr Soutien à l emploi et au pouvoir d achat Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires Depuis le 1er octobre 2007, les employeurs agricoles qui ont

Plus en détail

LES AIDES A L EMBAUCHE SOMMAIRE :

LES AIDES A L EMBAUCHE SOMMAIRE : LES AIDES A L EMBAUCHE NOTA : - Ce document présente essentiellement des mesures d'allégements de charges sociales. SOMMAIRE : - Nouvelle réduction des cotisations patronales page 2 - Stage d'accès à l'entreprise

Plus en détail

Newsletter Sociale Février 2016

Newsletter Sociale Février 2016 Newsletter Sociale Février 2016 Indemnité kilométrique vélo : mise en place Possibilité de prendre en charge les frais de déplacement à vélo de vos salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu

Plus en détail

Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014

Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014 Pégase 3 Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014 Dernière révision le 10/02/2014 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 10 février 2014 Création de la notice 2/9 Sommaire 1 Rappel du contexte

Plus en détail

Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions -

Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions - Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions - À compter du 1er octobre 2007, la rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires est exonérée d impôt sur le revenu et donne droit, sous

Plus en détail

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises»

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises» Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Le directeur de

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Magazine 32 Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Installation Windows Placez le fichier sur votre bureau, vérifiez que le logiciel n est

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE

CONTRAT D APPRENTISSAGE CONTRAT D APPRENTISSAGE C est un contrat de travail de type particulier signé entre un jeune et un employeur. Il comporte en alternance une formation d un C.F.A et une activité professionnelle. Objectif

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

1. Gérer la paie (p. 5)

1. Gérer la paie (p. 5) 1. Gérer la paie (p. 5) Exercice 1 (p. 5) Calculer le salaire brut 1. Calculez les heures supplémentaires de M. Beaudrond (annexe 2). Relevé des heures pour Beaudrond Mathieu du mois de mars N Semaine

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014 Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 33 JANVIER 2014 Vous trouverez dans ce numéro exceptionnel les données sociales actualisées et applicables au 1 er janvier 2014 : Fiscalisation des parts patronales

Plus en détail

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale.

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale. SOMMES ISOLEES S44.G40.05 : Sommes isolées Agric-Arrco Qu'entend-t-on par "sommes isolées"? Les sommes isolées sont des sommes versées en dehors de la rémunération annuelle normale, à l occasion de la

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 L Site Internet : www.propaye.net FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Les changements liés à la réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Incidence de la réévaluation du SMIC Le coefficient

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction

Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction I. Identification des parties II. Calcul & éléments du salaire brut III. Les cotisations et contributions IV. Le salaire net Introduction Délivrance obligatoire

Plus en détail

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs.

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. EMPLOYEURS HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. SURCROÎT DE TRAVAIL, commandes exceptionnelles, délais restreints pour réagir, à-coups de production Pour faire

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-122

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-122 PARIS, le 24/10/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-122 OBJET : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et

Plus en détail

La réduction Fillon en 2015

La réduction Fillon en 2015 La réduction Fillon en 2015 1 La réduction Fillon constitue un dispositif d allègement social important pour les entreprises, de toute taille et de tous secteurs d activités. Créé en 2003, ce dispositif

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

Aide entreprise. Employeur. Salarié

Aide entreprise. Employeur. Salarié Employeur Entreprise (raison sociale) : Nom du responsable du dossier à contacter : Adresse (numéro et nom de rue) : Commune de l entreprise : Code postal : Tél.: Courriel : N SIRET : Code APE/ NAF : N

Plus en détail

Contrat d Apprentissage 1

Contrat d Apprentissage 1 Contrat d Apprentissage 1 L apprentissage a pour but de donner à des jeunes travailleurs une formation générale, théorique et pratique, en vue de l obtention d une qualification professionnelle sanctionnée

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2016

Le SMIC au 1 er janvier 2016 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.15 du 24/12/15 Le SMIC au 1 er janvier 2016 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables

Plus en détail

Versement de transport

Versement de transport les infos DAS - n 084 28 juillet 2015 Versement de transport Objectif : financer les transports en commun. Public : les entreprises de plus de 9 salariés en région parisienne ou dans le périmètre d une

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

P2C06 La re alisation de la paye

P2C06 La re alisation de la paye I. L organisation de la paye P2C06 La re alisation de la paye La paye s effectue chaque mois selon un calendrier strict à définir. Si la paye doit être versée le dernier jour du mois, toutes les opérations

Plus en détail

AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010)

AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010) AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010) Cher(e)s Collègues, Malheureusement, et malgré tout notre poids

Plus en détail

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand 1 L apprentissage est une des réponses aux objectifs de compétitivité des entreprises françaises. Dans le contexte économique actuel, il est un enjeu de

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Juillet 2013 Mise à jour n 1 Version 20.50 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JUILLET 2013... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/07/2013...

Plus en détail

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29 Cahier technique Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015 Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises Rétro-activité de la Part patronale des cotisation de Complémentaires Santé Page 1 sur

Plus en détail

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Cotisations sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement

Cotisations sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement Rémunération sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement Organisme de recouvrement URSSAF CNRACL Régime spécial de sécurité sociale Régime général de sécurité sociale CRDS

Plus en détail

Entrée en vigueur de l avenant 154. Par arrêté d extension paru au J.O le 20 décembre

Entrée en vigueur de l avenant 154. Par arrêté d extension paru au J.O le 20 décembre JANVIER 2016 Toute l équipe du CNEA vous souhaite une très belle année 2016 ACTUALITÉS...p.2-3 Paie Smic Formation Vélo Sommes isolées Rescrit social Travail dissimulé Congé de soutien familial A FAIRE

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail