FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012"

Transcription

1 L Site Internet : FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Les changements liés à la réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Incidence de la réévaluation du SMIC Le coefficient de la réduction de cotisations Fillon se calcule en fonction de divers paramètres, dont le SMIC annuel. Pour une année complète, le SMIC annuel est en principe égal à fois le SMIC horaire pour un salarié à temps plein présent toute l'année, étant précisé que des règles de prorata s'appliquent dans certains cas : temps partiel, entrée/sortie en cours d'année, etc. Pour l'application mensuelle de la réduction, on retient pour chaque mois 1/12 du SMIC annuel, le calcul étant régularisé soit en fin d'année, soit de manière progressive, au fur et à mesure des payes. Le taux du SMIC horaire à prendre en compte est celui en vigueur au cours de la période d'emploi rémunérée. Dès lors, si le SMIC évolue en cours d'année, la valeur annuelle du SMIC à prendre en compte pour le calcul du coefficient est égale à la somme des valeurs déterminées pour les périodes antérieures et postérieures à l'évolution (c. séc. soc. art. D ). Si le changement du SMIC intervient sur la période d'emploi rémunérée, on se réfère au taux le plus élevé. Par exemple, pour un CDD couvrant la période du 21 décembre au 6 janvier, avec paiement en une seule fois au terme du CDD, la réduction Fillon se calcule en tenant compte d'un SMIC horaire de 9,22 (le plus élevé sur la période rémunérée). Incidences du relèvement du SMIC sur la réduction Fillon selon les entreprises Entreprise ne pratiquant pas le décalage de la paye (1) Entreprise pratiquant le décalage de la paye (1) Entreprise d'au plus 9 salariés pratiquant le décalage de la paye avec rattachement à la période d'emploi (1) SMIC pris en compte pour la paye de janvier 2012 : le coefficient de la réduction Fillon calculée sur la paye de janvier versée en janvier est déterminé sur la base du SMIC en vigueur en janvier (9,22 ). Annualisation 2012 (2) : le SMIC annuel pour un salarié à temps plein présent toute l'année sera calculé sur la base du SMIC horaire de 9,22 (salaires versés de janvier à décembre inclus), sauf relèvement du SMIC au cours de l'année SMIC pris en compte pour la paye de décembre 2011 versée en janvier 2012 : le coefficient de la réduction Fillon calculée sur une paye versée en janvier 2012 mais rémunérant le mois de décembre 2011 est déterminé sur la base du SMIC en vigueur en décembre (9,19 ). Annualisation 2012 (2) : l'annualisation de la réduction Fillon se fera au titre des payes versées de janvier à décembre 2012, rémunérant les périodes d'emploi de décembre 2011 à novembre Le SMIC annuel sera donc déterminé : - pour 1/12 sur la base d'un SMIC horaire de 9,19 (salaire de décembre 2011 versé en janvier 2012) ; - et pour 11/12 sur la base d'un SMIC de 9,22 (salaires de janvier à novembre 2012 versés de février à décembre 2012), sous réserve d'un relèvement du SMIC au cours de l année SMIC pris en compte pour la paye de décembre 2011 versée en janvier 2012 : le coefficient de la réduction Fillon calculée sur une paye versée le 5 janvier 2012 mais rémunérant le mois de décembre 2011 est déterminé sur la base du SMIC en vigueur en décembre (9,19 ). Par exception, ce salaire devait être pris en compte pour l'annualisation 2011 (3). Annualisation 2012 (3) : l'annualisation de la réduction Fillon se fera au titre des rémunérations des périodes d'emploi de janvier à décembre 2012 versées de février 2012 à janvier Page : 1 / 8

2 Le SMIC annuel sera calculé sur la base du SMIC horaire de 9,22 (périodes d'emploi de janvier à décembre), sous réserve d'un éventuel changement de SMIC courant (1) En supposant que la situation soit constante en 2012 (ni mise en place ni abandon du décalage en cours d'année). (2) Pour la mise en œuvre de l'annualisation, on se réfère en principe aux rémunérations versées durant l'année civile (circ. DSS/SD5B/SG/SAFSL/SDTPS du 27 janvier 2011). (3) Par dérogation, pour les employeurs d'au plus 9 salariés autorisés à pratiquer le décalage de la paye avec rattachement à la période d'emploi (c. séc. soc. art. R , II, 1 ), on se réfère aux rémunérations des périodes d'emploi de l'année civile, et non aux rémunérations versées sur l'année (circ. DSS/SD5B/SG/SAFSL/SDTPS du 27 janvier 2011). Suppression de la neutralisation de la rémunération des heures supplémentaires Le dispositif qui permet de neutraliser la rémunération des heures supplémentaires et des heures complémentaires pour le calcul du coefficient de la réduction de cotisations Fillon est supprimé pour les rémunérations versées à partir du 1 er janvier 2012 (loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 n du 21 décembre 2011, JO du 22 - Art. 11 ; c. séc. soc. art. L modifié). En pratique, la réduction Fillon sera donc moins favorable pour les salariés à temps plein percevant la rémunération d'heures supplémentaires et les salariés à temps partiel recevant le paiement d'heures complémentaires. Paramètres de calcul à partir du 1er janvier 2012 La structure globale de la formule de calcul du coefficient est inchangée : - 0,26/0,6 X [(1,6 X SMIC annuel/rémunération annuelle brute) 1] pour une entreprise de plus de 19 salariés, sachant que le coefficient sera plafonné à 0,2600 ; - 0,281/0,6 X [(1,6 X SMIC annuel/rémunération annuelle brute) 1] pour une entreprise de 1 à 19 salariés, sachant que le coefficient sera plafonné à 0,2810. En revanche, deux paramètres de ces formules de calcul sont modifiés : - Au dénominateur, dans le paramètre «rémunération brute», il conviendra de tenir compte de la totalité de la rémunération des heures supplémentaires et complémentaires. Rappelons que jusqu'au 31 décembre 2011, l'employeur peut les extraire, majorations de salaire comprises dans la limite des taux légaux. - Au numérateur, le SMIC, jusqu'alors limité à un montant calculé sur la base de la durée légale du travail et proratisé en cas de temps partiel, sera majoré du nombre d'heures supplémentaires ou complémentaires, mais sans prise en compte des majorations de salaire. Le montant de réduction se déterminera, comme aujourd'hui, en appliquant le coefficient ainsi déterminé à la rémunération brute soumise à cotisations du salarié (tous éléments compris et y inclus les heures supplémentaires et complémentaires) par le coefficient ainsi déterminé. Attention : les calculs ci-dessous ont été effectués sur la base du SMIC 2011 (valeur 2012 inconnue au moment où ils étaient calculés). La colonne «Calcul avec la réforme» est donc calculé sur la base du SMIC 2011, mais la réforme ne doit s appliquer qu en Exemples comparatifs sur la base du SMIC annuel 2011 (1) Calcul avant la réforme I - Salarié à 35 h, totalisant 108 heures supplémentaires sur l'année (2) Rémunération brute annuelle, hors heures sup. Calcul avec la réforme , ,71 72 heures sup. à 125 % (3) heures sup. à 150 % (4) Rémunération brute annuelle pour le calcul du coefficient , ,71 Page : 2 / 8

3 SMIC annuel pour le calcul du coefficient (1 820 X 9 X 11/12) + (1 820 X 9,19 X 1/12) = ,82 (1 820 X 9 X 11/12) + (108 X 9 ) + (1 820 X 9,19 X 1/12) = ,82 Coefficient 0,1437 (5) 0,1363 (6) Rémunération brute annuelle à laquelle on applique le coefficient , = ,71 Montant annuel de réduction ,71 X 0,1437 = 3 040, ,71 X 0,1363 = 2 883,66 II - Salarié soumis à une durée collective de travail de 39 h, incluant chaque mois 17,33 heures supplémentaires structurelles, soit 190,67 h de janvier à novembre et 17,33 h en décembre Rémunération brute annuelle, hors heures sup , , heures sup. à 125 % (3) Rémunération brute annuelle pour le calcul du coefficient SMIC annuel pour le calcul du coefficient , ,71 (1 820 X 9 X 11/12) + (1 820 X 9,19 X 1/12) = ,82 (1 820 X 9 X 11/12) + (190,67 X 9 ) + (1 820 X 9,19 X 1/12) + (17,33 X 9,19 ) = ,11 Coefficient 0,1437 (5) 0,1347 (7) Rémunération brute annuelle à laquelle on applique le coefficient , = ,71 Montant annuel de réduction ,71 X 0,1437 = 3 206, ,71 X 0,1347 = 3 006,06 (1) Salarié à temps plein présent durant l'ensemble de l'année, sans arrêt de travail. La rémunération s'entend primes diverses comprises. De janvier à novembre 2011 inclus, le taux du SMIC horaire est de 9. En décembre, il est à 9,19. L'entreprise ne pratique pas le décalage de la paye. (2) Les heures supplémentaires sont supposées avoir été effectuées sur les 11 premiers mois de l'année. (3) Heures supplémentaires effectuées au-delà de la 35 e heure hebdomadaire et jusqu'à la 43 e heure incluse. (4) Heures supplémentaires effectuées au-delà de la 43 e heure hebdomadaire. (5) Coefficient : 0,26 / 0,6 x [(1,6 x ,82 / ,71) - 1]. (6) Coefficient : 0,26 / 0,6 x [(1,6 x ,82 / ,71) - 1]. (7) Coefficient : 0,26 / 0,6 x [(1,6 x ,11 / ,71) - 1]. Précisions complémentaires de l URSSAF rapportées par Légisocial Suite aux divers changements concernant le calcul de la réduction Fillon au 1 er janvier 2012, l URSSAF répond à certains cas spécifiques non prévus initialement. Exemples de bulletins avec des heures supplémentaires ou complémentaires Cas No 1 - Salarié à temps plein qui réalise des heures supplémentaires dans une entreprise comptant 30 salariés. Son bulletin de salaire du mois de janvier 2012 se présente comme suit : Salaire de base Heures supplémentaires Brut total Le SMIC est alors recalculé comme suit : ((35 x 52 / 12) x 9,22) + (5 x 9,22) = 1.444,47 Le coefficient Fillon est déterminé de la façon suivante : (0,260 / 0,60) x ((1,6 x 1.444,47 / 1.579,20) -1) = 0,2008 La réduction Fillon est alors de : 0,2008 * 1.579,20 = 317,10 (à déclarer dans la DUCS face au code CTP 671) Cas No 2 - Salarié à temps plein qui entre dans l entreprise en cours de mois (effectif 30 salariés) et qui effectue 5 heures supplémentaires. Son bulletin de salaire du mois se présente comme suit : Page : 3 / 8

4 Salaire de base Heures supplémentaires Brut total Nous supposerons que le salarié travaille dans cette entreprise sur un rythme de 35h/semaine, son salaire de base pour un mois complet est donc de 1.516,70 (soit 151,67 h x 10,00 ). La détermination du SMIC à prendre en compte est alors plus complexe et se détermine en 2 temps : - Calcul du SMIC pour mois incomplet, en prenant en compte le salaire versé par rapport au salaire qui aurait été payé si le salarié avait été présent le mois complet Le SMIC est déterminé comme suit : ((35 x 52 / 12) x 9,22) x (1.200,00 / 1.516,70) = 1.106,38 Pour calculer le rapport, les services de l URSSAF confirment que les heures supplémentaires ne doivent pas être prises en compte, compte tenu du fait qu elles n ont pas un caractère «structurel». L URSSAF précise : «La fraction du montant du SMIC correspondant au mois où a lieu l'absence, est corrigée par le rapport entre la rémunération versée et celle qui aurait été versée si le salarié avait été présent tout le mois, hors éléments de rémunération qui ne sont pas affectés par l'absence. La circulaire ministérielle du 27 janvier 2011 précise que ne sont pas pris en compte dans la comparaison entre le salaire versé et celui qui aurait été versé si le salarié n'avait pas été absent, que les éléments entrant dans le calcul de la retenue sur salaire liée à cette absence. De ce fait il y a lieu de pondérer le SMIC à partir de la rémunération du mois (soit 1200 ).» - Réponse URSSAF à Légisocial le 23 janvier Remarque : si les heures supplémentaires sont structurelles (récurrentes tous les mois), alors dans ce cas, il y aurait lieu d en tenir compte pour calculer la rémunération qu aurait perçu le salarié s il avait travaillé le mois complet. - Calcul du SMIC pour heures supplémentaires, en prenant en compte les heures supplémentaires effectuées Reprenant le SMIC déterminé précédemment, le SMIC du coefficient Fillon doit aussi tenir compte des heures supplémentaires effectuées dans le mois. Nous aurons donc : SMIC mensuel : 1.106,38 + (5 x 9,22 ) = 1.152,48 Le coefficient Fillon est déterminé de la façon suivante : (0,260 / 0,60) x ((1,6 x 1.152,48 / 1.262,50) -1)= 0,1996 La réduction Fillon est alors de : 0,1996 x 1.262,50 = 252,00 (à déclarer dans la DUCS face au code CTP 671) Cas No 3 Salarié à temps partiel (20 h / semaine) qui entre dans l entreprise en cours de mois (effectif 30 salariés). Son bulletin de salaire du mois se présente comme suit : Salaire de base Heures complémentaires Brut total Le salarié travaille dans cette entreprise sur un rythme de 20 heures par semaine. Son salaire de base pour un mois complet est donc de 866,67 (soit 20 x 52 / 12) x 10,00 soit 86,67 *10,00. Dans cet exemple également, le SMIC à prendre en compte se détermine en 2 temps : - Calcul du SMIC pour mois incomplet, en prenant en compte le salaire versé par rapport au salaire qui aurait été payé si le salarié avait été présent le mois entier Le SMIC est déterminé comme suit : ((20 x 52 / 12) x 9,22) x (600,00 / 866,67) = 553,20 Par analogie à la méthode employée (et confirmée par l URSSAF), les heures complémentaires ne sont pas prises en compte pour calculer le rapport. - Calcul du SMIC pour heures complémentaires, en prenant en compte les heures complémentaires effectuées Reprenant le SMIC déterminé précédemment, le SMIC pour le calcul du coefficient Fillon doit aussi tenir compte des heures complémentaires effectuées dans le mois. Nous aurons donc : Page : 4 / 8

5 SMIC mensuel : 553,20 + (6 x 9,22 ) = 608,52 Le coefficient Fillon est déterminé de la façon suivante : (0,260 / 0,60) x ((1,6 x 608,52 / 660,00) -1) = 0,2059 La réduction Fillon est alors de : 0,2059 * 660,00 = 135,89 (à déclarer dans la DUCS face au code CTP 671) En cas de durée conventionnelle supérieure à la durée légale Calcul jusqu au 31 décembre 2011 Lorsqu une entreprise applique une durée conventionnelle supérieure à la durée légale (35h par semaine ou 151,67h par mois), le SMIC mensuel et annuel doivent être retenus dans la limite d un SMIC calculé sur la durée légale. En d autres termes aucun calcul n est alors nécessaire ; que l horaire conventionnel soit égal ou supérieur à l horaire légal, le SMIC mensuel retenu est, sur décembre 2011 : x 9.19 = (de janvier à novembre 2011 : x 9.00 = ). Calcul depuis le 1er janvier 2012 Depuis le 1er janvier 2012, le SMIC utilisé dans la détermination du coefficient Fillon doit prendre en compte le nombre d heures supplémentaires ou complémentaires effectuées par le salarié. Dès lors, une question se pose lorsque l horaire conventionnel est supérieur à l horaire légal : Dans un cas particulier tel qu un horaire conventionnel de 153,33 heures par mois par exemple, comment doit-on calculer le SMIC mensuel pour le coefficient Fillon? Les services de l URSSAF considèrent que les heures excédant la durée légale, et dans la limite de la durée conventionnelle, doivent être analysées comme des heures supplémentaires. Extrait de la réponse de l URSSAF (Réponse à Légisocial le 1 er février 2012) : Pour une entreprise dont la durée conventionnelle est de 153h33, soit 1.66 heures supplémentaires par mois, le SMIC mensuel est alors recalculé, selon les dispositions actuellement applicables aux salariés qui effectueraient des heures supplémentaires. Pour une entreprise dont la durée conventionnelle est de 153h33 soit 1.66 heures supplémentaires par mois, pour un salarié présent tout le mois, le Smic au numérateur de la formule de calcul sera déterminé de la façon suivante : SMIC mensuel temps plein + (1,66 x 9,22) = = 1.413,67 Ainsi, pour un salarié dont la rémunération mensuelle brute totale serait de , la réduction Fillon serait de (entreprise de moins de 20 salariés) : Coefficient Fillon = (0,281 / 0,60) x ((1,6 x / 1600,00) -1) = 0,1937 Réduction Fillon = x = D autres exemples de calculs issus des Editions Législatives Hypothèse 1 Entreprise appliquant la durée légale du travail. Salarié à temps plein (35 heures hebdomadaires réparties également sur 5 jours). Ce salarié perçoit un salaire horaire de 11,00. Il est absent les 2 et 3 avril 2012 pour maladie. Cette absence est indemnisée à hauteur de 90 % du salaire brut, sous déduction des IJSS, sans délai de carence (car l arrêt de travail a débuté le mois précédent). En outre, le salarié a travaillé 9 heures, au lieu de 7 heures, les 5, 6, 12 et 13 avril. Le lundi 9 (lundi de Pâques) est chômé et payé. En application d un accord d entreprise : - les jours fériés et les absences pour maladie indemnisées sont prises en compte pour déterminer le nombre d heures supplémentaires ; - les heures supplémentaires sont rémunérées à 130 %. Calcul de la réduction : Page : 5 / 8

6 - Rémunération mensuelle brute : 1 712,03, soit : Salaire de base : 11,00 x 151,67 h = 1 668,37 MOINS absence maladie : 1 668,37 x 14 h / 147 h = 158,89 PLUS indemnisation maladie : 158,89 x 90 % = 143,00 MOINS IJSS : [(1 668,37 x 3) / 91,25] x 50 % x 2 = 54,85 PLUS heures supplémentaires : 11,00 x 130 % x 8 h = 114,40 - C est cette rémunération de 1 712,03 qui est prise en compte pour le calcul du coefficient. Elle inclut la rémunération des heures supplémentaires (y compris leur majoration) ; peu importe qu il s agisse ou non d heures supplémentaires au sens de la loi TEPA, et peu importe que le taux de majoration résulte d un accord d entreprise - Calcul du SMIC mensuel pour le coefficient Fillon : Salaire à prendre en compte pour proratiser le SMIC au numérateur : Salaire du mois, hors la rémunération des heures supplémentaires (la rémunération des heures supplémentaires est exclue car elle n est pas affectée par l absence) : = Salaire à prendre en compte pour proratiser le SMIC au dénominateur : Salaire qui aurait été perçu sans l absence, hors la rémunération des heures supplémentaires (la rémunération des heures supplémentaires est exclue car elle n est pas affectée par l absence) : 1 668,37 Proratisation du SMIC du fait de l absence : (9,22 x 151,67 heures) x 1 597,63 / 1 668,37 = 1 339,11 Heures supplémentaires à prendre en compte pour majorer le SMIC : Les 4 heures supplémentaires effectuées les 5 et 6 avril ne sont pas des heures supplémentaires au sens de la loi TEPA ; seules les 4 heures supplémentaires effectuées les 12 et 13 avril sont prises en compte (Les absences pour maladie ne sont pas prises en compte pour déterminer les heures supplémentaires au sens de la loi TEPA, à la différence des jours fériés chômés) SMIC mensuel : 1 339,11 + (9,22 x 4 h) = 1 375,99 - Coefficient Fillon : (0,26 / 0,6) x [(1,6 x 1 375,99 / 1 712,03 ) 1] = 0, Réduction Fillon : 1 712,03 x 0,1239 = 212,12 Hypothèse 2 Salarié à temps plein dans une entreprise dont la durée collective de travail est de 39 heures hebdomadaires. Les heures supplémentaires structurelles sont mensualisées et rémunérées au taux légal. Le salarié est rémunéré sur la base du SMIC. Calcul de la réduction : - Rémunération mensuelle brute : 1 598,13, soit : Salaire de base : 9,22 x 151,67 h = 1 398,40 PLUS heures supplémentaires : 9,22 x 125 % x 17,33 h = 199,73 - C est cette rémunération de 1 598,13 qui est prise en compte pour le calcul du coefficient. Elle inclut la rémunération des heures supplémentaires (y compris leur majoration) - SMIC mensuel : 1 558,18, soit : (9,22 x 151,67 heures) + (9,22 x 17,33 h) Les 17,33 heures supplémentaires sont des heures supplémentaires au sens de la loi TEPA - Coefficient Fillon : (0,26 / 0,6) x [(1,6 x 1 558,18 / 1 598,13 ) 1] = 0, Réduction Fillon : 1 598,13 x 0,2427 = 387,87 Hypothèse 3 Même salarié que dans l exemple précédent. Sa rémunération habituelle est donc de 1 598,13. Le salarié est absent une semaine au cours du mois (absence non indemnisée). Pour calculer la retenue sur le salaire, l entreprise tient compte des heures supplémentaires structurelles et applique la méthode des heures réelles. Nombre d heures qui auraient été travaillées : 163,80 heures. Calcul de la réduction : - Rémunération mensuelle brute : 1 217,62, soit : Page : 6 / 8

7 1 598,13 (1 598,13 x 39 h / 163,80 h) - C est cette rémunération de 1 217,62 qui est prise en compte pour le calcul du coefficient. Elle inclut la rémunération des heures supplémentaires (y compris leur majoration) - Calcul du SMIC mensuel : Proratisation du SMIC du fait de l absence : (9,22 x 151,67 heures) x 1 217,62 / 1 598,13 = 1 065,45 La rémunération des heures supplémentaires structurelles est prise en compte pour effectuer ce prorata, car elle est affectée par l absence Calcul du nombre d heures supplémentaires du mois : 17,33 h x 1 217,62 / 1 598,13 = 13,20 h SMIC mensuel : 1 065,45 + (9,22 x 13,20 h) = 1 187,15 Les 13,20 heures supplémentaires sont des heures supplémentaires au sens de la loi TEPA - Coefficient Fillon : (0,26 / 0,6) x [(1,6 x 1 187,15 / 1 217,62 ) 1] = 0, Réduction Fillon : 1 217,62 x 0,2426 = 295,39 Hypothèse 4 Salarié à temps partiel (30 heures hebdomadaires, réparties également sur 5 jours). Ce salarié perçoit un salaire horaire de 10,00. Il reçoit en outre une prime d ancienneté de 30,00 par mois, proratisée en cas d absence. Il est absent 3 jours au cours d un mois (congé sans solde). Nombre d heures qui auraient été travaillées dans ce mois : 132 h. Nombre d heures travaillées : 114 h. Absence : 18 h. Le salarié bénéficie habituellement de temps de pause (15 mn par jour travaillé), non assimilés à du travail effectif, rémunérés à 80 % du taux horaire en application d une convention collective étendue avant le Il bénéficie également de primes de salissure : 0,25 par heure réellement effectuée. Le salarié a effectué 5 heures complémentaires au cours du mois. En application d un accord collectif, elles sont rémunérées à 110 %. Elles remplissent les conditions de la loi TEPA. En outre, une prime de vacances de 200,00 est versée avec la paie de ce mois. Calcul de la réduction : - Rémunération mensuelle brute : 1 471,39, soit : Salaire de base : 10,00 x 130,00 h = 1 300,00 PLUS prime d ancienneté : 30,00 MOINS absence : (1 300, ,00 ) x 18 h / 132 h = 181,36 PLUS temps de pause (0.25 heures sur 19 jours) : 10,00 x 80 % x 4,75 h = 38,00 PLUS prime de salissure : 0,25 x 119 h = 29,75 PLUS heures complémentaires : 10,00 x 110 % x 5 h = 55,00 PLUS prime de vacances : 200,00 - Rémunération à prendre en compte pour le calcul du coefficient : 1 471,39-38,00 = 1 433,39 car la rémunération des temps de pause est exclue. - Calcul du SMIC mensuel : Proratisation du SMIC du fait du temps partiel : (9,22 x 151,67 heures) x 130 h / 151,67 h = 1 198,60 Les heures complémentaires ne sont pas prises en compte pour effectuer ce prorata. Salaire à prendre en compte pour proratiser le SMIC du fait de l absence au numérateur : Salaire du mois, hors la rémunération des heures complémentaires et la prime de vacances (la rémunération des heures complémentaires et de la prime de vacances ne sont pas prises en compte, car elles ne sont pas affectées par l absence) : 1 216,39, soit : 1 471,39 55,00 200,00 Salaire à prendre en compte pour proratiser le SMIC du fait de l absence au dénominateur : Salaire qui aurait été perçu sans l absence, hors la rémunération des heures complémentaires et la prime de vacances (la rémunération des heures complémentaires et de la prime de vacances ne sont pas prises en compte, car elles ne sont pas affectées par l absence) : , soit : Salaire de base et prime d ancienneté : 1 330,00 Page : 7 / 8

8 PLUS temps de pause : 10,00 x 80 % x 5,5 h = 44,00 PLUS prime de salissure : 0,25 x 137 h = 34,25 Proratisation du SMIC du fait de l absence : 1 198,60 x 1 216,39 / 1 408,25 = 1 035,30 SMIC à prendre en compte (majoré du fait des heures complémentaires, mais non majorées) : 1 035,30 + (9,22 x 5 h) = 1 081,40 - Coefficient Fillon : (0,26 / 0,6) x [(1,6 x 1 081,40 / 1 433,39 ) 1] = 0, Réduction Fillon : 1 471,39 x 0,0897 = 131,98 Page : 8 / 8

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 modifie le calcul de la réduction Fillon : - celle-ci est désormais annualiser. - les montants permettant

Plus en détail

Fiche Pratique : IC.Paie. Mise en place de la réduction Fillon en 2012

Fiche Pratique : IC.Paie. Mise en place de la réduction Fillon en 2012 SYNTHESE L objet de cette fiche pratique est de décrire les étapes à suivre pour mettre en place la réduction Fillon pour l année 2012. Cette fiche est constituée de 4 parties principales : - Le cadre

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

Annualisation de la réduction «Fillon»

Annualisation de la réduction «Fillon» Textes applicables - Article 12 de la LFSS pour 2011 - Décret n 2010-1779 du 31/12/2010 (JO 1 er janvier 2011) - Circulaire DSS/D5B/SG/SAFSL/SDTPS n 2011-34 du 27/01/2011 - Article 16 de la loi de financement

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées DSS SDFSS BUREAU 5B Mise en œuvre de la réduction générale de cotisations

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 35.13 20/12/2013 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2014 Le relèvement du SMIC au 1 er janvier 2014 entraine également des conséquences

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

Incidence de la nouvelle formule des allègements "Fillon" en 2012

Incidence de la nouvelle formule des allègements Fillon en 2012 Janvier 2012 COUTS SALARIAUX DE PERSONNELS DE CONDUITE DU TRM Incince la nouvelle formule s allègements "Fillon" en 2012 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM La composante personnel conduite (salaires, charges

Plus en détail

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi 1 Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi La réduction générale des cotisations patronales, plus connue sous le vocable «réduction Fillon» permet aux entreprises

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises»

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises» Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Le directeur de

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés 1 - Quelques notions de base Les congés payés s acquièrent par année de référence qui part du 1er juin de l année précédente au 31 mai de l année en cours. La prise

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

Note aux utilisateurs de LDPaye Calcul de la réduction Fillon dans le domaine du transport routier

Note aux utilisateurs de LDPaye Calcul de la réduction Fillon dans le domaine du transport routier Note aux utilisateurs de LDPaye Calcul de la réduction Fillon dans le domaine du transport routier Révision 4 Janvier 2012 Toutes les modifications relatives aux nouveautés de Janvier 2012 figurent en

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/03/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS AU 1 ER JANVIER 2012...4 Eléments

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Note d information Juin 2009 1 er Degré 2 nd Degré I Dates des congés scolaires Fin des cours (après la classe) Reprise des cours (le matin) Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Toussaint Samedi

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 Objet : Modifications apportées par les avenants n 148 et n 150 à la convention collective nationale de l animation relatifs au travail à temps partiel La loi n

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Depuis le 1er janvier 2011, la réduction est calculée par référence à la rémunération annuelle du salarié (primes comprises) et non plus sur la base de son

Plus en détail

Chapitre 4 La durée du travail

Chapitre 4 La durée du travail Chapitre 4 La durée du travail I. Le temps de travail II. Les heures supplémentaires III. L organisation du travail Chapitre 3 La durée du travail I. Le temps de travail 1. Durée légale du travail 2. Temps

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

LES FRAIS DE TRANSPORT

LES FRAIS DE TRANSPORT LES FRAIS DE TRANSPORT LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORTS PUBLICS 1. Quels sont les employeurs et salariés concernés par la prise en charge des frais de transports publics? 2. Quels sont les abonnements

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

LA JOURNEE DE SOLIDARITE

LA JOURNEE DE SOLIDARITE N 76 - SOCIAL n 36 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mai 2009 ISSN 1769-4000 LA JOURNEE DE SOLIDARITE L essentiel La journée de solidarité a été mise en place par la loi du 30 juin 2004

Plus en détail

Réduction FILLON. Table des matières. (Révision Mai 2013)

Réduction FILLON. Table des matières. (Révision Mai 2013) Réduction FILLON (Révision Mai 2013) Table des matières 1. Rappels de loi... 3 1.1 Qui peut bénéficier de la réduction Fillon... 3 Les employeurs... 3 Les employés... 3 Formalités... 3 1.2 La Réduction...

Plus en détail

La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 (JO du 16.06) / Décret n 2013-551 du 26 juin 2013 (JO du 28.06)

La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 (JO du 16.06) / Décret n 2013-551 du 26 juin 2013 (JO du 28.06) QuadraPaie version 2.10 du 11/03/2014 Module Conventionnel, enrichissements Conventions collectives régionales et départementales Le module Conventionnel s'enrichit des conventions collectives régionales

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015

PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015 PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015 AVANT DE METTRE EN PLACE LE PARAMETRAGE IL EST INDISPENSABLE DE FAIRE UNE SAUVEGARDE. 1/ SMIC 2/ PLAFOND DE SECURITE SOCIALE 3/ MINIMUM GARANTI 4/ COTISATION URSSAF VIEILLESSE

Plus en détail

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs.

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. EMPLOYEURS HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. SURCROÎT DE TRAVAIL, commandes exceptionnelles, délais restreints pour réagir, à-coups de production Pour faire

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29 Cahier technique Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015 Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises Rétro-activité de la Part patronale des cotisation de Complémentaires Santé Page 1 sur

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL TITRE TROIS RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL Article Treize - Dénonciation du contrat de travail Toute résiliation du contrat de travail implique de part et d autre un préavis, sauf cas de faute lourde,

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS AU 1 ER JANVIER 2012...4 Eléments

Plus en détail

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos Éditeur scolaire BP 109 01003 BOURG EN BRESSE Cédex Tél. : 04 74 50 41 70 Fax : 04 74 23 55 75 DÉCRET DU 4/11/2008 Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos http://www.fontainepicard.com

Plus en détail

La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012

La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012 La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012 A/ Préambule La loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 modifie le mode de calcul de la réduction

Plus en détail

Le calcul de la durée du travail

Le calcul de la durée du travail 038 Les heures supplémentaires Partie 5 La durée et le temps de travail Chapitre 1 Le calcul de la durée du travail 038 ( ) Les heures supplémentaires SOMMAIRE (voir mode d emploi page IX) Référence Page

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel L FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel Site Internet : www.propaye.net Une paie particulière : celle des salariés à temps partiel Quel employeur ne compte pas de salariés à temps partiel? Presque

Plus en détail

> Convention collective nationale de l animation

> Convention collective nationale de l animation DROIT > Convention collective nationale de l animation Janvier 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Les employeurs dont les salariés entrent dans le champ de l'assurance chômage. A NOTER :

Les employeurs dont les salariés entrent dans le champ de l'assurance chômage. A NOTER : Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 Décret 2003-487 du 11 juin 2003 Loi n 2004-1484 du 30 décembre 2004 Décret 2007-968 du 15 mai 2007 Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 Loi n 2010-1594 du 20 décembre

Plus en détail

Mise en place de la LOI n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (T.E.P.A.)

Mise en place de la LOI n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (T.E.P.A.) Mise en place de la LOI n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (T.E.P.A.) 1/62 AVERTISSEMENT Le cahier technique à exclusivement pour vocation de vous aider

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2016

Le SMIC au 1 er janvier 2016 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.15 du 24/12/15 Le SMIC au 1 er janvier 2016 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION DROIT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION JANVIER 2014 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016

ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016 ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016 EDITORIAL Nous vous souhaitons une année 2016 pleine de nouveautés et de surprises le droit social y contribuera certainement. Il faut s attendre à un bel embouteillage parlementaire

Plus en détail

P4C06 La re alisation de la paye Conge s paye s et maladie

P4C06 La re alisation de la paye Conge s paye s et maladie P4C06 La re alisation de la paye Conge s paye s et maladie 4.3.2. Prise en compte des éléments personnels nécessaires à l élaboration des bulletins de paie SYNTHÈSE : P4C06 La réalisation de la paye Congés

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS QUESTIONS Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon). 1. Quand doit-on avoir un bulletin de paie? 2. Combien

Plus en détail

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007)

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) FORMATION 2007.50 ACTUALISATION SOCIALE REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) JEUDI 6 DECEMBRE 2007 SOMMAIRE Réforme sur les heures supplémentaires (loi du 21 août 2007)

Plus en détail

Comment proratiser le plafond de sécurité sociale?

Comment proratiser le plafond de sécurité sociale? Comment proratiser le plafond de sécurité sociale? I - Le principe : Le plafond est la limite au-delà de laquelle les rémunérations ne sont plus prises en compte pour le calcul de certaines cotisations.

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Nouvelle formule des allègements "Fillon" et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact atténué en TRM

Nouvelle formule des allègements Fillon et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact atténué en TRM OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM COUTS SALARIAUX DE PERSONNELS DE CONDUITE DU TRM MAI 2015 Nouvelle formule des allègements "Fillon" et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact

Plus en détail

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Sylvie GIBERT Intervention du 26 mars 2012 Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Le forfait jours entraîne de nombreuses questions pratiques en droit du travail et en matière de sécurité sociale.

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

CONGES PAYES Les bulletins de paie doivent-il comporter des mentions particulières concernant les congés payés?

CONGES PAYES Les bulletins de paie doivent-il comporter des mentions particulières concernant les congés payés? CONGES PAYES Les bulletins de paie doivent-il comporter des mentions particulières concernant les congés payés? Ils doivent mentionner, les dates de congé et le montant de l'indemnité correspondante, lorsqu'une

Plus en détail

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat à durée déterminée (CDD) Le contrat à durée déterminée (CDD) Définition. Le CDD est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause

Plus en détail

Les différents contrats de travail

Les différents contrats de travail 1 1 Les différents contrats de travail Le contrat de travail : mode d'emploi Le contrat de travail est une convention par laquelle un employeur et un salarié s'engagent, l'un à fournir un travail, l'autre

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 25/05//11 N Affaires sociales : 23.11 ANNUALISATION DE LA REDUCTION DES COTISATIONS PATRONALES DE

Plus en détail

Réduction de cotisations Fillon

Réduction de cotisations Fillon Récupération des heures perdues Dans ce cas, si un salarié quitte l entreprise avant l interruption du travail, l employeur n a pas de régularisation à opérer puisque les heures de récupération effectuées

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

RH PAYE version 5.18f standard 4.10

RH PAYE version 5.18f standard 4.10 RH PAYE version 5.18f standard 4.10 Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières

Plus en détail

circulaire du 19 avril 2000

circulaire du 19 avril 2000 267 année service téléphone document 2000 doigrh/rpg3 01 44 12 17 42 01 44 12 17 39 01 44 12 17 34 RH 22 permanent circulaire du 19 avril 2000 Réglementation afférente au temps de travail et aux congés

Plus en détail

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF COMMUNICATION SUR LA LOI EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT Source : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat. Parue au Journal Officiel

Plus en détail

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales Pégase 3 Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales Dernière révision le 17/12/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...6 Exonération pour

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale.

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale. SOMMES ISOLEES S44.G40.05 : Sommes isolées Agric-Arrco Qu'entend-t-on par "sommes isolées"? Les sommes isolées sont des sommes versées en dehors de la rémunération annuelle normale, à l occasion de la

Plus en détail

Les textes applicables

Les textes applicables REGINE FERRERE PRESIDENTE DE LA CNEP FRANTZ LALLEMENT PRESIDENT DE L UPB Les salaires minimaux applicables au 1 er janvier 2013 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la

Plus en détail

ANALYSE CC66 FEDERATION FRANÇAISE DES PSYCHOMOTRICIENS JUIN 2015

ANALYSE CC66 FEDERATION FRANÇAISE DES PSYCHOMOTRICIENS JUIN 2015 Convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapée du 15 mars 1966-Mise à jour au 15 septembre 1976. Valeur du point au 1 er avril 2013 :

Plus en détail

Règle n 1 : Sécuriser l embauche

Règle n 1 : Sécuriser l embauche Date de mise à jour : février 2013 Cet article a pour objet de vous apporter un éclairage indispensable sur vos principales obligations en matière de gestion du personnel. En aucun cas elle ne constitue

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR

USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR 1. Qu est-ce qu un usage? 2. Quels sont les critères constitutifs de l usage? 3. Qu est-ce qu un engagement unilatéral de l employeur? 4. Quelle est la

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : DISPENSES D ADHÉSION DE DROIT ET VERSEMENT SANTÉ

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : DISPENSES D ADHÉSION DE DROIT ET VERSEMENT SANTÉ N 43 - SOCIAL n 23 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 10 mars 2016 ISSN 1769-4000 L essentiel COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : DISPENSES D ADHÉSION DE DROIT ET VERSEMENT SANTÉ Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

BIC Réductions et crédits d'impôt Crédits d'impôt Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi Détermination du crédit d'impôt

BIC Réductions et crédits d'impôt Crédits d'impôt Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi Détermination du crédit d'impôt Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-20-20130304 DGFIP BIC Réductions et crédits d'impôt Crédits

Plus en détail

Convention chômage 2014

Convention chômage 2014 Convention chômage 2014 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 2 juillet 2014 Mise à jour le 13 août 2015

Plus en détail