FIBROMYALGIE. ou ou REALITE REALITE. MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. 20 mai 2006.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FIBROMYALGIE. ou ou REALITE REALITE. MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. 20 mai 2006."

Transcription

1 FIBROMYALGIE ou ou MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger 20 mai mai 2006 Séminaire de Médecine Générale Séminaire de Médecine Générale REALITE REALITE

2 Un Un peu peu d Histoire d Histoire

3 904 Gowers l aponévrotite, forme atypique de delombalgie chronique

4 915 Llewellyn et et Jones fibrosite

5 976 Hench fibromyalgie

6 983 Wolf Wolf et et Cathey Cathey fibrosite Yunus Yunus polyenthésopathie

7 988 Benoist et et coll coll SPID SPID

8 American College of of Rhumatology critères diagnostiques

9 Classification Internationale des des Maladies fibromyalgie

10 Prévalence Prévalenceen en occident occident 3 à 5% Hommes/femmes 5% Hommes/femmes = 2/10 2/10 Pics Picsde de survenue survenue ans ans et et ans ans à 15% 15% en en rhumatologie rhumatologie 10% 10% en en CETD CETD

11 Douleur Douleur diffuse diffuse chronique chronique axiale, axiale, rachidienne, rachidienne, musculaire musculaire et et articulaire, articulaire, présente présente au au repos repos et etaccentuée accentuéepar par l effort l effort ou ou le le maintien maintien de de posture, posture, ainsi ainsi que que par par le le froid froid et et le le stress. stress. Raideur Raideur matinale, matinale, épisodique épisodique ou ou à l effort. l effort. Fatigue Fatigue chronique chronique liée liée ou ou non non à l effort l effort et et accentuée accentuée par par le le stress stress ou ou l effort l effort mental. mental. Sommeil Sommeil non non réparateur réparateur

12 Anxiété Anxiété Troubles Troubles somatoformes: somatoformes: Douleurs Douleurs digestives digestives Céphalées Céphalées Hypersensibilité Hypersensibilité à tout tout (bruit, (bruit, stress, stress, médicaments...) médicaments...) Troubles Troubles cognitifs cognitifs (attention, (attention, concentration, concentration, mémoire) mémoire) Troubles Troubles comportementaux comportementaux (irritabilité, (irritabilité, agitation) agitation)

13 Instabilité Instabilitévésicale Sensations Sensations vertigineuses vertigineuses sans sans vertiges vertiges vrais vrais Syndrome Syndrome des des jambes jambes sans sans repos repos Syndrome Syndrome de de Raynaud Raynaud Acroparesthésies Acroparesthésies nocturnes nocturnes Syndrome Syndrome sec sec

14 Les 11 points

15 Diagnostic Interrogatoire Interrogatoire Recherche Recherche des des points points douloureux douloureux Normalité Normalitédes des examens examens paracliniques paracliniques Elimination Elimination des des autres autres hypothèses hypothèses diagnostiques diagnostiques

16

17 Le bilan VS, VS, CRP, CRP, NFS, NFS, Electrophorèse Electrophorèse des des proteines proteines Bilan Bilan hépatique hépatique complet complet et et sérologies sérologies des des hépatites hépatites Calcémie, Calcémie, calciurie,phosphorémie, fer fer sérique sérique TSH, TSH, Cryoglobuline, Cryoglobuline, Protéine Protéine de de Bence-Jones Bence-Jones CPK, CPK, LDH, LDH, Aldolase, Aldolase, Facteur Facteur rhumatoide rhumatoide Rickettsiose, Rickettsiose, Yersiniose, Yersiniose, VIH VIH

18 Les radios Clichés Clichés simples simples des des régions régions le le plus plus souvent souvent douloureuses douloureuses Avis Avis Rhumato, Rhumato, Neuro, Neuro, Interniste Interniste

19 Fibromyalgies secondaires Concomittance Concomittance :: pathologie pathologie avérée avérée + syndrome syndrome fibromyalgique fibromyalgique Survenue Survenue secondaire secondaire à un un épisode épisode traumatique, traumatique, infectieux,... infectieux,...

20 Théories de la Fibromyalgie 1/9 Hypothèses Hypothèses scientifiques scientifiques Génétique???? Génétique???? Infectieuse: Infectieuse: Lyme, Lyme, VHC VHC?????? Immunologique: Immunologique: à 30% 30% de de FM FM au au cours cours des des connectivites connectivites Autoimmunuté Autoimmunutéthyroidienne?? thyroidienne??

21 Théories de la Fibromyalgie 2/9 Traumatimes Traumatimes Physiques Physiques 25% 25% des des FM FM seraient seraient secondaires secondaires à un un traumatisme traumatisme physique, physique, un un geste geste chirurgical chirurgical ou ou une une maladie maladie Les Les traumatismes traumatismes vertébraux vertébraux sont sont suivis suivis de de FM FM fois fois plus plus souvent souvent que que les les fractures fractures de de jambe jambe

22 Théories de la Fibromyalgie 3/9 Le Le Muscle Muscle Microtraumatismes Microtraumatismes musculaires musculaires Les Les anomalies anomalies de de structures, structures, métaboliques métaboliques et et de de la la fonction fonction musculaire musculaire ne ne sont sont pas pas spécifiques. spécifiques. Elles Elles sont sont les les conséquences conséquences du du déconditionnement déconditionnement musculaire musculaire Donzé Donzé Rev Rev Rhum Rhum ; ; : :

23 Théories de la Fibromyalgie 4/9 Théories Théories centrales centrales :: troubles troubles du du sommeil sommeil Hypothèse Hypothèse de de Moldovsky Moldovsky (1976) (1976): : anomalies anomalies du du sommeil sommeil lent lent profond?? profond?? Difficile Difficile sinon sinon impossible impossible à confirmer confirmer Deficit Deficit en en GH? GH? Benett Benett et et coll. coll. Athritis Athritis Rheum Rheum ; ; : :

24 Théories de la Fibromyalgie 5/9 Théories Théories centrales centrales :: troubles troubles neuro-hormonaux neuro-hormonaux Schlienger Schlienger et et Coll Coll Ann Ann Enocrinol Enocrinol Hypocorticisme Hypocorticisme central central :: dysrégulation dysrégulation du du Cortisol Cortisol Releasing Releasing Factor Factor (CRF) (CRF) Rôle Rôle du du système système sympatho-adrénergique??? Axe Axe somatotrope somatotrope :: déficit déficit en en Insulin Insulin Growth Growth Factor Factor (IGF1) (IGF1) Bennett et Coll J Rheumatol 1997 ; 24 : Bennett et Coll J Rheumatol 1997 ; 24 :

25 Théories de la Fibromyalgie 6/9 Théories Théories centrales centrales :: Altération Altération des des mécanismes mécanismes de de controle controle de de la la douleur douleur Les Les patients patients présentent présentent une une hyperalgésie hyperalgésie généralisée généralisée Augmentation Augmentation de de la la substance substance P dans dans le le LCR LCR Houvenagel Houvenagel Rev Rev Rhum Rhum ;; :: IRM IRM Fonctionnelle Fonctionnelle Cook Cook et et Coll Coll ;; 31: 31:

26 Théories de la Fibromyalgie 7/9 Théories Théories Psychologiques Psychologiques Variante Variante des des troubles troubles de de l humeur? l humeur? Les Les antécédents antécédents dépressifs dépressifs seraient seraient plus plus fréquents fréquents Détresse Détresse psychologique, psychologique, la la FM FM devenant devenant un un facteur facteur de de recours recours aux aux soins soins Somatisation? Somatisation? Nouvelle Nouvelle forme forme de de l Hystérie l Hystérie

27 Théories de la Fibromyalgie 8/9 Théories Théories Psychologiques Psychologiques Traumatismes Traumatismes :: Abus Abus physiques physiques ou ou sexuels sexuels Troubles Troubles de de la la personnalité personnalité :: Hyperactivité Hyperactivitéantérieure antérieure Catastrophisme Catastrophisme

28 Théories de la Fibromyalgie 9/9 Théorie Théorie multifactorielle multifactorielle Cercles Cercles vicieux vicieux dont dont la la voie voie finale finale commune commune est est une une exacerbation exacerbation de de la la perception perception douloureuse douloureuse Facteurs Facteurs prédisposants prédisposants :: e.g. e.g. antécédents antécédents de de dépression dépression Facteurs Facteurs précipitants précipitants :: e.g. e.g. Traumatisme Traumatisme cervical cervical Facteurs Facteurs d entretien d entretien :: mécanismes mécanismes neuronaux neuronaux de de l hyperalgésie l hyperalgésie,, déconditionnement musculaire musculaire,, inquiétude inquiétude,, problèmes problèmes sociaux sociaux

29 Pr Cathébras (Saint Etienne)

30 Evolution Excellente Excellente dans dans la la population population générale générale 30% 30% encore encore symptomatiques symptomatiques à 2 ans ans Meilleure Meilleure en en rhumatologie rhumatologie de de ville ville 50% 50% sont sont améliorés améliorés à 3 ans ans Désepérément Désepérément chronique chronique en en centre centre spécialisé spécialisé Stabilité Stabilitédes des symptomes symptomes sur sur plus plus de de 5 ans ans Surconsommation Surconsommation médico-chirurgicale

31 Facteurs pronostiques Bons Bons Mauvais Mauvais Jeune Jeune âge âge Absence Absence de de troubles troubles psychologiques psychologiques Bon Bon niveau niveau d éducation d éducation Maintien Maintien d activité d activité professionnelle professionnelle Début Début après après chirurgie chirurgie ou ou traumatisme traumatisme

32 Traitements Médicamenteux Médicamenteux Antidépresseurs: Antidépresseurs: amitryptiline amitryptiline (Laroxyl-Elavil) (Laroxyl-Elavil) à mg mg (utile (utile pour pour 30% 30% des des cas) cas) IRS IRS moins moins utiles utiles (fluoxetine+amitryptilline, duloxetine...) duloxetine...) Antalgiques Antalgiques peu peu évalués évalués Tramadol Tramadol + Paracetamol Paracetamol Antiépileptiques: Antiépileptiques: Gabapentine Gabapentine // Prégabaline Prégabaline GH?? GH??

33 Stretching Stretching Traitements

34 Reconditionnement musculaire musculaire Traitements

35 Balnéothérapie Balnéothérapie Traitements

36 Traitements Massages Massages et et Physiothérapie Physiothérapie

37 Traitements Thérapies Thérapies comportementaes comportementaes et et cognitives cognitives

38 Relaxation Relaxation Traitements

39 Traitements Basés Basés sur sur l évaluation l évaluation de de l état l état initial initial Etat Etat des des lieux lieux précis précis et et quantifié quantifié Réevaluation Réevaluation régulière régulière Carnet Carnet de de bord bord

40 Traitements Programme Programme personnalisé personnalisé Exercices Exercices montrés montrés et et réalisés réalisés en en consultation consultation Contrat Contrat quotidien quotidien :: exercices exercices fragmentés fragmentés et et à quota quota Progression Progression précise précise et et datée datée Stimuler Stimuler Rassurer Rassurer Motiver Motiver

41 Traitements Motivex Motivex Stimuline Stimuline Qui Qui ose ose gagne gagne Au Au delà delàdu du possible possible

42 S il S ily a suffisament suffisament de de volonté, volonté, il il y a toujours toujours assez assez de de moyens moyens François François VI VI de de La La Rochefoucauld Rochefoucauld

Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie?

Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie? GECO 19/01/2010 Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie? Prof. Jean-Dominique de Korwin Jd.dekorwin@chu-nancy.fr Service de Médecine Interne H CHU-Hôpital Central, Nancy Université

Plus en détail

Les Syndromes Douloureux Chroniques

Les Syndromes Douloureux Chroniques EPU B Amiens, le 15 décembre 2010 Les Syndromes Douloureux Chroniques Eric Serra Patrick Defasque Consultation de la Douleur, CHU Amiens Picardie Psychiatre et Médecin de la Douleur Aspects psychologiques,

Plus en détail

Fibromyalgie Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007

Fibromyalgie Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Fibromyalgie Centre Douleur Chronique Hôpital de la Timone Cycle de conférences 2007 Centre Douleur Chronique Timone 1 www.douleurpaca.ap-hm.fr fnaff.free.fr Centre Douleur Chronique Timone 2 Plan d'amélioration

Plus en détail

LA FIBROMYALGIE - 6 Mai 2011 - LILLE-

LA FIBROMYALGIE - 6 Mai 2011 - LILLE- LA FIBROMYALGIE - 6 Mai 2011 - LILLE- D après l intervention de Nadine Randon de FibromyalgieSOS DÉFINITION DE LA FIBROMYALGIE -fibro : tissu fibreux (ligaments, tendons) -myo : muscles -algie : douleurs

Plus en détail

Troubles psychosomatiques & troubles somatoformes. Pr. Nicolas Franck Université Lyon 1

Troubles psychosomatiques & troubles somatoformes. Pr. Nicolas Franck Université Lyon 1 Troubles psychosomatiques & troubles somatoformes Pr. Nicolas Franck Université Lyon 1 Définitions Trouble fonctionnel: altération du fonctionnement (et non de la structure) d'un organe causée par des

Plus en détail

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Dysfonctions et douleurs myofasciales Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Conflits d intérêt Conférencière pour Purdue et Pfizer Objectifs Définir le syndrome myofascial et ses principales causes.

Plus en détail

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE NCB OU TENDINITE? Causes les plus fréquentes de douleur récente de l épaule et du MS PRISE EN CHARGE D UNE NCB ET D UNE TENDINOPATHIE D ÉPAULE? Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie 17 janvier 2013 De

Plus en détail

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. N 92. Rachialgie Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Statistiques ECN Question déjà tombée 3 fois. En quelques mots-clés Commune/symptomatique

Plus en détail

La fibromyalgie : mythe ou réalité?

La fibromyalgie : mythe ou réalité? COordination LORraine Douleur Soins palliatifs Accompagnement COLORDSPA La fibromyalgie : mythe ou réalité? Docteur Gérard TORLOTING Consultation d Evaluation et de Traitement de la Douleur Chronique Centre

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

Fabrice Lorin 2013. Montpellier 21 septembre 2012. Dr Fabrice Lorin CHU Montpellier. Fabrice Lorin 2012

Fabrice Lorin 2013. Montpellier 21 septembre 2012. Dr Fabrice Lorin CHU Montpellier. Fabrice Lorin 2012 Fabrice Lorin 2013 Montpellier 21 septembre 2012 Dr Fabrice Lorin CHU Montpellier קהלת Ecclésiaste 1.18 Facteurs organiques à l origine de troubles psychiques Impact de facteurs psycho-environnementaux

Plus en détail

pour combattre Cure 18 jours 320 * Mieux Bouger Vous pensiez avoir tout essayé efficacement la douleur? Spécial fi bromyalgie > Optez pour une

pour combattre Cure 18 jours 320 * Mieux Bouger Vous pensiez avoir tout essayé efficacement la douleur? Spécial fi bromyalgie > Optez pour une Vous pensiez avoir tout essayé pour combattre efficacement la douleur? 320 * * Ta T rif PROGRAMME 18 JOURS SPÉCIAL FIBROMYALGIE 2011/personne nnée) non (prestation convention > Optez pour une Cure 18 jours

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

I. Troubles de l anxiété

I. Troubles de l anxiété I. Troubles de l anxiété Définition : - Réponse normale à une menace ou un changement inattendu dans l environnement (situations normales, maladie psychiatrique). - Un patient atteint d un trouble de l

Plus en détail

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Céphalées par abus médicamenteux Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Définition Céphalées d allure migraineuse et ou tensive survenant plus de 15 jours par mois chez un patient aux antécédents

Plus en détail

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant) CONSULTATION D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR AUTO-QUESTIONNAIRE (vaut courrier du médecin traitant) (Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

Plus en détail

Cause psycho-sociale? sociale?

Cause psycho-sociale? sociale? EXAMEN CLINIQUE DU RACHIS CERVICAL R. Dupuy Introduction Cervicalgie : motif fréquent de consultation Dissociation radio-clinique fréquente Organe difficile à examiner car mobile, avec vertèbres de petite

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 Le Patient Trisomique Vieillissant Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 L amélioration des connaissances médicales et des techniques chirurgicales

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger Pour en savoir plus sur la douleur chronique Nicole Brunet Aline Boulanger Jeu-questionnaire Vrai ou faux La cause de la douleur chronique est toujours connue Jeu-questionnaire Vrai ou faux Le stress et

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail Plus d un salarié européen sur 5 déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail. Le phénomène n épargne aucun secteur d activité. Le stress est à l origine de 50 à

Plus en détail

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Nous vivons dans des sociétés vieillissantes Les démences un réel problème de santé mondial. le

Plus en détail

LES POLYNEUROPATHIES DIABETIQUES UNE NOUVELLE APPROCHE THÉRAPEUTIQUE

LES POLYNEUROPATHIES DIABETIQUES UNE NOUVELLE APPROCHE THÉRAPEUTIQUE LES POLYNEUROPATHIES DIABETIQUES UNE NOUVELLE APPROCHE THÉRAPEUTIQUE Dr Nadia BOUAMRANE Unité Douleur Sce de Médecine Interne Pr Brouri (H.Birtraria) PNP diabétiques Définition, généralités NEUROPATHIES

Plus en détail

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Cause Lésion Renforcement DOULEUR Apprentissage Mémoire Cercle vicieux Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Retentissement Affectif Pensée négative Prise en charge pluridisciplinaire Les approches

Plus en détail

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U.

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. ACOUPHENES Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. Besançon Prise en charge (PEC) souvent multidisciplinaire. ORL, MG, audioprothésiste,

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse

Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse Dr Catherine Agbokou Faculté de Médecine Paris VI, Paris Généralités Historique - Cullen (1777) : neurasthénie, hystérie, hypocondrie - Freud - névrose

Plus en détail

Troubles fonctionnels, médicalement inexpliqués, psychosomatiques, ou somatisation?

Troubles fonctionnels, médicalement inexpliqués, psychosomatiques, ou somatisation? Troubles fonctionnels, médicalement inexpliqués, psychosomatiques, ou somatisation? Pr. Pascal Cathébras Service de médecine interne CHU de Saint-Etienne «Je suis une femme âgée de 38 ans, j habite à ***

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

Douleur et Troubles somatoformes

Douleur et Troubles somatoformes Douleur et Troubles somatoformes Françoise Radat Bordeaux Eric Serra Amiens Caen le 15 octobre 2013 Plan La douleur en médecine La somatisation Les diagnostics psychiatriques Pas de conflit d intérêt Les

Plus en détail

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE Kévin, né en 1991 Pas d antécédents familiaux ni personnels Vaccins à jour Début du suivi pour maladie inflammatoire

Plus en détail

Rapports et communiqués

Rapports et communiqués Rapports et communiqués Rapport adopté le 16 janvier 2007 La fibromyalgie. RAPPORT au nom d un groupe de travail* LA FIBROMYALGIE Charles Joël MENKÈS et Pierre GODEAU** ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16,

Plus en détail

Activité physique et cancer: avant, pendant et après

Activité physique et cancer: avant, pendant et après Activité physique et cancer: avant, pendant et après Dr Corinne Delcambre Activité Physique et prévention primaire du cancer du sein et du colon En France, 34 000 et 53 000 nouveaux cas de cancer du colon

Plus en détail

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S INTRODUCTION La lombalgie est un symptôme fréquent avec une prévalence

Plus en détail

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant Avant-propos à la troisième édition................................................ Avant-propos à la deuxième édition................................................ Les auteurs...................................................................

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

Cas clinique fibromyalgie. Journée Marcel Marchand 17 janvier 2014

Cas clinique fibromyalgie. Journée Marcel Marchand 17 janvier 2014 Cas clinique fibromyalgie Journée Marcel Marchand 17 janvier 2014 Syndrome fibromyalgique La fibromyalgie est un syndrome douloureux musculosquelettique (Douleurs musculaires diffuses) chronique évoluant

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite!

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Dr. Sarah Campillo Rhumatologue pédiatrique, Hôpital de Montréal pour enfants Juvenile rheumatoid arthritis: growth retardation Savez-vous que L arthrite touche

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris

L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris L épaule Douloureuse: Quelles orientations diagnostiques? Christian Dumontier Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris La douleur de l épaule N est pas: Une faiblesse, une instabilité, une appréhension,

Plus en détail

LE SYNDROME DE FIBROMYALGIE :

LE SYNDROME DE FIBROMYALGIE : MAI 2009 LE SYNDROME DE FIBROMYALGIE : MYTHE OU RÉALITÉ? MARK HAZELTINE, MD, FRCPC CENTRE DE RHUMATOLOGIE DE LAVAL LE POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE JEAN-LUC TREMBLAY, MD, FRCPC La fibromyalgie (FM) est

Plus en détail

Le guide-santé du sportif

Le guide-santé du sportif que son rôle est lié à l apparition d un cancer, d une résistance ou d une potentialité métastasique, nous allons fabriquer des médicaments qui vont bloquer le rôle du gène. Ce n est plus le napalm qui

Plus en détail

Entraînement et Surentraînement. Où tracer la ligne? Définition. Diagnostic d exclusion. Dre Mireille Belzile Août 2005. Syndrome de surentraînement

Entraînement et Surentraînement. Où tracer la ligne? Définition. Diagnostic d exclusion. Dre Mireille Belzile Août 2005. Syndrome de surentraînement Entraînement et Surentraînement Où tracer la ligne? Dre Mireille Belzile Août 2005 Définition Syndrome de surentraînement Diminution des performances Fatigue persistante Perte de poids Douleur musculaire

Plus en détail

Éducation thérapeutique du lombalgique chronique

Éducation thérapeutique du lombalgique chronique Éducation thérapeutique du lombalgique chronique B. Mazières Centre de Rhumatologie CHU Toulouse 7 e journée du CLUD Hôpitaux de Toulouse 14 novembre 2012 Prévalence lombalgies 80 % sur vie entière 7 %

Plus en détail

La fatigue dans la sclérose en plaques

La fatigue dans la sclérose en plaques brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage A. Catteau du CHU de Dijon T. Moreau président du CIRMA et vice-président du comité scientifique de la Fondation ARSEP et

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Maizières - 19 mars 2005 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CONTEXTE EXAMEN CLINIQUE STANDARDISE RADIOGRAPHIES ANORMALES - Tendinopathie calcifiante - Omarthrose,

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

Troubles des conduites alimentaires

Troubles des conduites alimentaires Troubles des conduites alimentaires Dr S Guillaume Service de Psychologie Médicale s-guillaume@chu-montpellier.fr Introduction Un problème fréquent en pratique clinique i Trois types de trouble identifiés:

Plus en détail

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Lombalgie commune T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Objectifs Distinguer une lombalgie commune d une lombalgie spécifique Poser l indication

Plus en détail

FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie. La Fibromyalgie syndrome polyalgique idiopathique diffus.

FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie. La Fibromyalgie syndrome polyalgique idiopathique diffus. FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie Technique de massage manuelle, basée sur la micropalpation des différents tissus du corps, afin de recueillir des informations spécifiques, quand

Plus en détail

La douleur chronique non cancéreuse en soins de première ligne : Portrait de la situation

La douleur chronique non cancéreuse en soins de première ligne : Portrait de la situation PROGRAMME - VOLET 2A La douleur chronique non cancéreuse soins de première ligne : Portrait de la situation CORRIGÉ QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES PROFESSIONNELS Chercheures : Lyne Lalonde, Ph. D. Faculté

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER

LA MALADIE D ALZHEIMER LA MALADIE D ALZHEIMER Définition Maladie du cerveau Affection neurodégénérative Entraîne une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses Retentissement sur la vie quotidienne des malades

Plus en détail

Réseau de pelvipérinéologie Coordonnateur : Docteur Véronique Bonniaud

Réseau de pelvipérinéologie Coordonnateur : Docteur Véronique Bonniaud Douleurs lombo-pelvi-périnéales périnéales chroniques Depuis plus de 6 mois, peut être depuis plusieurs années, vous souffrez de douleurs au niveau de la zone intime : Chez les femmes : au niveau de la

Plus en détail

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes)

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) JJ Labat. Centre fédératif de pelvi périnéologie CHU Nantes T Riant, R Robert, M Guérineau, J Rigaud Et le

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII?

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? QCM Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? - Prédominance féminine - C est une pathologie psychiatrique - C est une pathologie psycho-somatique - Son étiologie n est jamais retrouvée - 10 à

Plus en détail

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main R. LEGRE Service de Chirurgie de la Main, Chirurgie Plastique et Réparatrice des Membres Hôpital de la Conception Marseille 1 Pathologie

Plus en détail

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus...

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Dr Patrice FORGET Service d Anesthésiologie Unité de douleur chronique Cliniques universitaires Saint-Luc. Université catholique de Louvain, Bruxelles,

Plus en détail

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris DOULEURS DANS LA MALADIE DE PARKINSON Dr Marie-Christine Djian Unité Douleur CHSA - Paris MALADIE DE PARKINSON Eléments majeurs Akinésie Hypertonie Autres Dépression (70%) DOULEUR (50%) Tremblements CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident M. Hours (1), P. Charnay (1), E. Fort (1), M. Bernard (1), V. Bonnavion (1),

Plus en détail

La pseudo polyarthrite rhizomélique

La pseudo polyarthrite rhizomélique La pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 29 janvier 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur en rapport avec le thème de la conférence AUCUN La PPR

Plus en détail

Clinique de la fibromyalgie

Clinique de la fibromyalgie ععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععععع e-mail : ashtaroutte@yahoo.com Ashtaroût Cahier hors-série n 7 (février 2006) ~ Figures de la Déhiscence / Clinique,

Plus en détail

La lombalgie du sujet jeune. Dr Carine Dufauret-Lombard Service Rhumatologie CHU Limoges

La lombalgie du sujet jeune. Dr Carine Dufauret-Lombard Service Rhumatologie CHU Limoges La lombalgie du sujet jeune Dr Carine Dufauret-Lombard Service Rhumatologie CHU Limoges Pré-test 1- quel(s) symptôme(s) vous font suspecter une lombalgie symptomatique? a- douleur importante b- perte de

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 1 Urgences Urgences 154 Urgences C. Melon, D. Van Pee Situation de rupture brutale d équilibre - physique - mental - social Données statistiques - 15% des gens admis

Plus en détail

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE Institut Du Rachis Parisien classification de Thompson spine, 1990 description anatomie macro sur coupes cadavériques I normal nucléus central

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

Facteurs pronostics du retour au travail

Facteurs pronostics du retour au travail Facteurs pronostics du retour au travail LES FACTEURS PERSONNELS Facteurs personnels 1. Âge Facteur favorable : la personne à moins de 36 ans en déficience visuelle 4 ; Facteur défavorable : la personne

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales

L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales L. Beaudeaux Psychologue Centre de médecine du sommeil L insomnie Définitions Classification Épidémiologie Modèles théoriques Prise en charge Traitement

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives LES ADDICTIONS I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives Addictions aux substances psychoactives Un psychotrope (ou substance psychoactive) est un produit, qui agit sur le SNC en induisant

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant

Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant Les torticolis aigus et chroniques chez l enfant Pierre Mary Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau Plan Définition Torticolis aigus Torticolis

Plus en détail

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce?

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce? La fybromyalgie L acupuncture peut vous aider Qu est-ce? La fibromyalgie est une affection commune et chronique, charactérisée par des douleurs musculaires affectant le corps entier, souvent accompagné

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE DE LA FIBROMYALGIE Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur CHU Nantes

PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE DE LA FIBROMYALGIE Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur CHU Nantes 1 PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE DE LA FIBROMYALGIE Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur CHU Nantes EPIDEMIOLOGIE - 7 % des pathologies générant l utilisation d antalgiques (IASP 99)

Plus en détail

La prévention des RPS

La prévention des RPS La prévention des RPS Le stress La souffrance au travail : La souffrance revêt des aspects psychiques, sociaux, voir physiques. On parle de souffrance au travail lorsqu il y a atteinte à la santé psychologique

Plus en détail

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT Maladie inflammatoire, chronique, «démyélinisante» du système nerveux central. Décrite pour la première fois par Charcot en 1866. Apparition «successive

Plus en détail

Alcool et seniors Bernard Gibour Intersecteur d Alcoologie du Hainaut CH Saint-Amand-les-Eaux A- Des spécificit cificités s liées à l âge B- Boire trop, c est c combien? C- Les modalités s du mésusage

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et activités physiques

Maladie d Alzheimer et activités physiques Maladie d Alzheimer et activités physiques Dr Karim GALLOUJ Service de médecine gériatrique, CH Dron TOURCOING kgallouj@ch-tourcoing.fr La maladie d Alzheimer Pathologie neurodégénérative Touche plus de

Plus en détail