SAHEL PLAN OPÉRATIONNEL ANNUEL MALI.- Les élections présidentielles et législatives 1. CONTEXTE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAHEL PLAN OPÉRATIONNEL ANNUEL 2014. MALI.- Les élections présidentielles et législatives 1. CONTEXTE"

Transcription

1 SAHEL PLAN OPÉRATIONNEL ANNUEL CONTEXTE L ampleur et la sévérité de la crise de sécurité alimentaire et nutritinnelle qui tuche les pays du Sahel s expliquent essentiellement par la dégradatin des myens de subsistance, par les cnflits dans la régin et par les difficultés d accès des plus pauvres à la nurriture. Les Natins Unies estiment, qu en 2014, 20 millins de persnnes snt en situatin d insécurité alimentaire, un chiffre plus alarmant encre que celui de 2013, cmpte tenu du recul de la prductin de céréales par habitant, de l augmentatin des prix et d une plus grande vulnérabilité de larges cuches de ppulatin. Il existe dans la régin plus d un millin de réfugiés et de déplacés qui nt besin d aide de façn permanente, un chiffre qui ne cesse d augmenter. Les tensins cnstantes au nrd du Mali, les cnflits du nrd du Nigéria et de la République Centrafricaine et l instabilité en Libye ne fnt qu aggraver la fragilité du Sahel. Ce climat d insécurité rend plus cmpliquée la prestatin des services essentiels et pse un défi majeur aux acteurs de l humanitaire lrsqu il s agit de répndre aux besins des ppulatins. Un nmbre imprtant de réfugiés et de déplacés snt accueillis dans des cmmunautés lcales qui, elles aussi, nt besin de cette aide. Parmi les neuf pays qui cmpsent le Sahel, le bureau de l actin humanitaire de l AECID cncentre ses interventins humanitaires au Mali, en Mauritanie et au Niger. MALI.- Les électins présidentielles et législatives du deuxième semestre 2013 et la signature de l Accrd de Ouagadugu en juin de cette même année nt cntribué à la stabilisatin plitique du Mali. Cependant, les fndements de la récnciliatin natinale snt encre fragiles et n nt pas cnduit à une améliratin substantielle de la situatin sécuritaire au nrd du pays, qui reste instable. La situatin dans les régins de Kidal, Ga et Tmbuctu demeure préccupante : services sciaux de base insuffisants, destructin u 1

2 démantèlement des infrastructures et déplacement de persnnes qui fuient la zne. Depuis le début du cnflit au Mali, l écnmie a suffert de l arrêt de l activité agricle dans de nmbreuses znes, de l interruptin des circuits de distributin et de cmmercialisatin de prduits et services u du manque de liquidités pur la cnsmmatin des prduits de base. Dans un tel cntexte, les familles déplacées peuvent difficilement rentrer chez elles et, lrsqu elles le fnt, elles divent faire face à des cnditins extrêmement dures. Fin 2013, il y avait encre persnnes déplacées par le cnflit et déplacés internes (seln la Cmmissin Muvements de ppulatin), réfugiés (UNHCR) et persnnes returnées chez elles (OIM). La ppulatin du centre et du sud du Mali est également cncernée par le cnflit et par de lngues crises à répétitin, alimentaires et nutritinnelles, qui remntent à une péride précédant le début des vilences dans le nrd du pays. Les effets des sécheresses et des inndatins, cmbinés à la hausse des prix, affaiblissent frtement la capacité de récupératin. Ces familles et ces cmmunautés, qui dispsent de faibles ressurces et d un accès limité aux services, nt accueilli une bnne partie des déplacés. Au nrd du pays, les prblèmes d accès de l aide humanitaire nt drastiquement réduit la capacité guvernementale d interventin dans les znes les plus tuchées. L administratin de l État peine à se redéplyer à cause du manque de persnnel et des rares infrastructures, ce qui à sn tur atténue l impact des effrts du guvernement visant à encurager le retur des fnctinnaires. Dans la mitié nrd du pays, l État se truve tujurs dans l impssibilité d assurer à la ppulatin l accès aux services de base et de garantir sa prtectin, du fait de l absence presque ttale de structures judiciaires. Les rganisatins humanitaires actives dans la zne -56 ONG et 9 agences des Natins Unies- rencntrent également des difficultés d accès, ntamment dans la régin de Kidal, même si elles nt pu travailler sur l ensemble du territire grâce à leurs partenaires natinaux. Les capacités d interventin nt également suffert du manque de financement, le CAP («Prcessus d appel cnslidé») 2013 ayant atteint un taux de financement de seulement 47% à la date du 15 nvembre. Mauritanie.- En raisn du cnflit au Mali, il y avait encre en janvier 2014 sur le sl mauritanien réfugiés. Ces persnnes snt installées au sud-est du pays, dans l une des régins les plus vulnérables, Hdh El Chargui ( persnnes), qui accueille le camp de Mbera. Seln l UNHCR, depuis juin 2013 des déplacements de retur spntanés nt cmmencé à se prduire, mais un retur massif n est pas envisagé pur 2014 étant dnné que la situatin reste tujurs très délicate au Mali. La présence depuis près de deux ans de ces réfugiés ajute des pressins additinnelles sur les rares ressurces dispnibles, puisque les effets de la sécheresse et de la crise alimentaire que cnnaît l ensemble du Sahel depuis la fin 2011 se fnt sentir également dans cette régin. Ainsi, de 1http://www.unhcr.fr/52bbeacdb.html 2

3 nmbreuses rganisatins humanitaires travaillant auprès des réfugiés nt cnçu des prgrammes à l intentin de la ppulatin des villages prches du camp. La Mauritanie, ntamment les régins du sud et de l est, traverse les mêmes prblèmes que les pays visins, c'est-à-dire le Sénégal, le Mali et le Niger : sécheresses à répétitin, distributin inégale des précipitatins, inndatins, fléaux et épidémies. Tus ces phénmènes limitent de plus en plus les pssibilités de récupératin des familles, ntamment en milieu rural, et snt à l rigine de la hausse des taux de malnutritin. L insécurité a également eu un impact sur les déplacements des ppulatins d éleveurs transhumants, qui nt des difficultés d accès aux pâturages et aux pints de ravitaillement des znes transfrntalières. NIGER.- Depuis 2005 le Niger a traversé de nmbreuses crises qui nt prgressivement affaibli les capacités alimentaires et nutritinnelles de la ppulatin, dans un enchaînement récurrent de crises, d épidémies et de déplacements frcés de persnnes. Cette spirale a plngé 71,3% de la ppulatin dans la précarité et la pauvreté, dans un pays qui est à la queue du classement mndial de l indice de dévelppement (186 ème sur 186, seln le rapprt IDH 2013 des Natins Unies). De surcrît, l instabilité dans les pays visins augmente la vulnérabilité des ppulatins des znes frntalières. La crise au Mali ainsi que les effets de la crise en Libye et du nrd du Nigéria nt tujurs des cnséquences au Niger. La précarité des cnditins de vie de la majrité de la ppulatin nigériane explique la situatin de malnutritin. La faible prductin agricle, le prix élevé des aliments, la pressin démgraphique, une hygiène insuffisante u encre le manque d accès à l eau ptable et à un assainissement apprprié sernt à l rigine des phénmènes suivants : 1 à 3 millins de persnnes en situatin d insécurité alimentaire ; enfants victimes de malnutritin (dnt de malnutritin sévère) ; persnnes tuchées par des catastrphes naturelles, 4 millins par le paludisme, par le chléra, par la rubéle ; et persnnes cherchant à fuir les cnflits de la régin. En définitive, envirn persnnes aurnt besin d aide humanitaire en , Maradi, Tahua, Tillabéry et Zinder étant les znes les plus tuchées. Il faudra suivre l évlutin du cnflit au Nigéria au curs des prchains mis. Après la déclaratin de l état d urgence au nrd le 14 mai 2013, plus de persnnes nt gagné la frntière entre le Niger et le Nigeria, à Diffa, et nt intégré, de façn précaire, les cmmunautés d accueil. Ces flux de persnnes purraient également atteindre les régins de Zinder et de Maradi. 2 Surce : EHP OCHA Niger, nvembre

4 Estimatin de la ppulatin générale en 2014 INFORMATIONS GÉNÉRALES ET HUMANITAIRES 3 MALI : 17,3 millins (estimatins du guvernement). 1,53 millins dans les tris régins du nrd (les plus tuchées par la crise) MAURITANIE : 3.7 millins NIGER : 17,8 millins MALI Malnutritin Insécurité alimentaire MAM MAS Persnnes ayant besin d aide humanitaire MAURITANIE Malnutritin Insécurité alimentaire MAM MAS NIGER Malnutritin Insécurité alimentaire MAM MAS Mali : PDIS/returnées : Mauritanie : Persnnes réfugiées et déplacées internes Réfugiées : Niger : Réfugiées : Returnées : Mali : 180 ème sur 186 IDH Mauritanie : 155 ème sur 186 Indice de crise de la DG ECHO Indice de vulnérabilité de la DG ECHO Niger : 186 ème sur sur 3 3 sur 3 3Surce : Aperçu humanitaire SRP réginal OCHA 30 janvier

5 2. POPULATIONS VULNÉRABLES Mali - Persnnes tuchées par la crise alimentaire (3,3 millins) et nutritinnelle chrnique ( enfants de mins de 5 ans suffrant de malnutritin aigüe sévère [MAS] et de malnutritin aigüe mdérée [MAM]). - Déplacés internes ( , dnt enfants), familles d accueil et une partie de la ppulatin du nrd du pays qui n avait pas les myens de se déplacer et dnt les drits humains nt été bafués. - Ppulatin réfugiée malienne au Niger et en Mauritanie. - Ppulatins tuchées de façn récurrente par les épidémies de chléra dans la régin. Mauritanie - Persnnes tuchées par la crise alimentaire ( ) et nutritinnelle ( MAS et MAM). - Ppulatins tuchées par la prpagatin d épidémies (chléra et méningite). - Ppulatin réfugiée malienne en Mauritanie (60 000). Niger - Persnnes tuchées par la crise alimentaire et nutritinnelle chrnique ( persnnes sernt en situatin d insécurité alimentaire 4 ; enfants de mins de 5 ans 5 sernt tuchés par la malnutritin, dnt par la malnutritin sévère). - Ppulatin réfugiée malienne (50 000) et nigériane, et ppulatin returnée nigérienne (40 500). - Ppulatins tuchées de façn récurrente par des épidémies de chléra (6 000 persnnes), de rubéle (6 000 persnnes), paludisme (4 millins) et par des catastrphes naturelles ( ). 3. BESOINS HUMANITAIRES PRINCIPAUX ET RÉPONSE INTERNATIONALE L appel des Natins Unies pur le Sahel 6, lancé en février 2014, estime à 20 millins les persnnes tuchées par l insécurité alimentaire sévère u mdérée et à 5 millins les enfants de mins de 5 ans qui suffrirnt 4 Questinnaire sur la vulnérabilité du Niger, nvembre HNO Niger, système des Natins Unies Strategic Respnse Plan Sahel Regin, janvier

6 de malnutritin sus une frme u une autre. En ce qui cncerne le nmbre de persnnes déplacées, le lent retur des Maliens dans leurs cmmunautés d rigine sera cmpensé par une augmentatin des muvements de ppulatin au Nigéria, en Centrafrique et au Sudan du Sud. Des catastrphes à répétitin telles que des inndatins u des épidémies entre autres snt également à craindre 7. Les besins humanitaires les plus imprtants snt : Sécurité alimentaire et nutritinnelle. Sur les 20 millins de persnnes ayant besin d aide alimentaire, 8 millins se truvent au Mali, au Niger et en Mauritanie. Les prévisins agricles annncent une chute de la prductin dans certaines régins du Sahel, tandis que la campagne pastrale a été médicre, ce qui mène à penser que la péride de sudure arrivera plus tôt que d habitude pur les ménages vulnérables dans ces tris pays. Les perspectives alimentaires des prchains mis dépendrnt de l évlutin des prix, qui à leur tur snt liés à l accès aux prduits et à leur dispnibilité sur le marché, aux résultats de la campagne hrticle et à l évlutin plitique et sécuritaire 8. Si ces facteurs snt défavrables, de nmbreux ménages se retruvernt dans une situatin difficile et la répnse humanitaire en temps utile deviendra alrs cruciale. Eau, assainissement et hygiène. Les difficultés d accès à l eau et à l assainissement expsent plus de 3 millins de persnnes au chléra au Mali et au Niger, sans cmpter que cette limitatin prduit d autres effets sur la sécurité alimentaire, l état nutritinnel, la capacité de prductin de ces ppulatins et leur résilience. Santé. Au Mali, ce secteur est l un des plus tuchés par la crise plitique et la guerre dans le pays. La suspensin de la cpératin au dévelppement par la plupart des dnateurs, après le cup d État, s est traduite par une réductin dracnienne des ressurces du système de santé. À cela s ajute la destructin et le pillage des infrastructures de santé et la fuite du persnnel de santé pendant la crise, ce qui a fragilisé davantage un système déjà précaire. Les cnséquences directes en snt l augmentatin de la mrtalité infantile et une mindre prise en charge de la dénutritin. Au Niger, les prblèmes structurels du système de santé rendent difficiles l accès de la ppulatin aux services de base, et par cnséquent les interventins humanitaires s rientent vers la prise en charge de la malnutritin, des maladies assciées, des crises épidémiques et travaillent au renfrcement des équipes lcales. Prtectin. Des déplacements de ppulatin se prduisent tujurs dans l ensemble de la régin (ppulatin déplacée, réfugiée, returnée). Au Mali la situatin reste très précaire du fait de l interventin militaire, des attaques des grupes armés et des muvements de persnnes, ntamment dans les prvinces de Kidal, Ga et Tmbuctu. Cncernant le Niger, aux réfugiés maliens qui se truvent dans les camps et les villes, il faut ajuter les réfugiés venant du Nigéria qui se dirigent vers la régin de Diffa. Les affrntements entre l armée et les grupes rebelles au nrd-est du pays nt en effet été à l rigine de déplacements imprtants de persnnes dnt la plupart snt des femmes et des enfants. En Mauritanie, le camp de M Bera accueille tujurs un nmbre imprtant de réfugiés maliens (60 000). Ces ppulatins nt besin nn seulement d aide alimentaire u sanitaire, mais également d infrmatins (savir si la situatin dans leurs lieux d rigine Strategic Respnse Plan Sahel Regin, janvier Sécurité alimentaire et implicatins humanitaires en Afrique de l Ouest et au Sahel. FAO-WFP. Janvier

7 permet le retur les aidera à prendre des décisins raisnnées) et d aide psychsciale, en particulier pur les femmes et les filles. 4. DÉFIS Crdinatin : le BAH (Bureau de l actin humanitaire) apprtera sn sutien à l OCHA dans les tris pays, dans le but d élargir l espace humanitaire, de furnir une aide impartiale et adéquate et d amélirer la préparatin et la crdinatin des interventins humanitaires. Accessibilité : le Mali, le Niger et la Mauritanie snt de vastes pays avec peu d infrastructures rutières, ce qui rend difficile l accès à tus les territires et à tutes les ppulatins. Afin d assurer l accès à des znes reculées, dans des cnditins de sécurité, un sutien sera apprté aux vls humanitaires de l UNHAS. Sécurité : l insécurité rend tujurs très difficile l accès de l aide humanitaire à certaines parties du nrd du Mali. Pur tenter de déblquer cette situatin, le BAH a apprté en 2013 une aide financière à INSO, une rganisatin internatinale spécialisée dans la gestin et l analyse de la sécurité pur les ONG. Prévisibilité et réactin du BAH en temps utile : faire parvenir les fnds au bn mment. Cncrètement, en matière de sécurité alimentaire, il s agit sit d évaluer les besins immédiats de distributin d aliments en 2014 en raisn de l avancement de la péride de sudure, sit de déterminer le mment idéal des s les (dans le cntexte de prjets d urgence u de résilience prévyant une distributin de graines). Cmplémentarité entre les agences humanitaires et les agences de dévelppement : dans un cntexte de crises à répétitin, il est imprtant que les différents rganes de la cpératin espagnle jignent leurs effrts et travaillent auprès des cmmunautés dans une apprche de résilience. 5. RÉPONSE ESPAGNOLE 2014 En 2014, en adéquatin avec l rientatin stratégique 7 du IV e Plan directeur , le BAH apprtera une répnse humanitaire de qualité pur le Sahel. L rientatin stratégique 2 fera l bjet d une attentin spéciale, afin de réduire la vulnérabilité face aux crises. La répnse espagnle 2014 cherchera également à renfrcer la chésin sciale à travers les services sciaux de base (rientatin stratégique 4). Ces interventins se dérulernt en partenariat avec des agents humanitaires spécialisés, chisis en fnctin de leur capacité pératinnelle, technique et écnmique. Les effrts humanitaires sernt ainsi déplyés fndamentalement à travers le réseau de partenaires humanitaires spécialisés du système des Natins Unies, du Cmité internatinal de la Crix-Ruge et des ONG. 7

8 Eu égard aux besins humanitaires identifiés et dans la cntinuité de la ligne d actin 2013, le BAH cncentrera ses interventins dans les tris pays priritaires, le Mali, le Niger et la Mauritanie, en mettant en œuvre l apprche réginale cnfrmément à l apprche intégrée des Natins Unies. En matière de prtectin, l attentin sera prtée sur la ppulatin déplacée interne, les réfugiés, la ppulatin returnée et les cmmunautés d accueil de ces flux migratires. Cette répnse, fndée sur les besins humanitaires, privilégiera les interventins en faveur des ppulatins les plus vulnérables, lesquelles aurnt lieu sus la hulette de l Organisatin internatinale des migratins (OIM) et du Haut Cmmissariat aux réfugiés (UNHCR). Les interventins prévues dans le dmaine de la sécurité alimentaire et nutritinnelle se fernt à travers les agences des Natins Unies : Prgramme alimentaire mndial (PAM), FAO (Organisatin des Natins Unies pur l alimentatin et l agriculture) et UNICEF. Elles aurnt pur but de sutenir des prgrammes visant à atteindre l autsuffisance alimentaire en temps de crise et à préserver les myens de prductin. En ce qui cncerne les prgrammes sur l eau, l assainissement et l hygiène, utre les actins prévues en matière de nutritin (wash-in-nut), les crises épidémiques récurrentes dans la régin, qui surviennent à cause d une mauvaise manipulatin de l eau et d un assainissement insuffisant, fernt l bjet d une attentin spéciale. Pur s assurer de la bnne mise en œuvre de ces prgrammes, la crdinatin est un élément fndamental qui permet le bn dérulement de l actin humanitaire. Le sutien à l OCHA, qui père en tant qu agent de dynamisatin des frums de crdinatin, cntribue ainsi à une plus grande chérence entre, d une part, les ONG natinales et internatinales et, d autre part, le système des Natins Unies, les ministères et autres acteurs de l humanitaire et de la cpératin. Par ailleurs, les pays priritaires de la régin du Sahel, à savir le Mali, le Niger et la Mauritanie, snt de vastes pays dtés de rares infrastructures rutières, ce qui rend difficile l accès à tus les territires et à tutes les ppulatins. Afin de permettre un accès rapide dans des cnditins de sécurité à des znes reculées, un sutien sera apprté aux vls humanitaires de l UNHAS. Parallèlement, le manque de sécurité empêche tujurs l accès de l aide humanitaire à certaines parties du nrd du Mali. Pur tenter de déblquer cette situatin, le BAH apprte depuis 2013 une aide financière à INSO, une rganisatin internatinale spécialisée dans la gestin et l analyse de la sécurité pur les ONG, ce qui permet aux acteurs du terrain de mieux cnnaître le cntexte pératinnel dans lequel ils snt appelés à intervenir. Finalement, une répnse réginale sera apprtée aux situatins d urgence prvquées par des catastrphes naturelles dues au changement climatique, par des épidémies u par les effets cllatéraux des cnflits armés dans la régin, tut en favrisant le dévelppement de mécanismes de résilience dans la gestin des crises. Le mntant de l engagement humanitaire du Bureau de l actin humanitaire de l AECID en 2014 s élève à 4,6 millins d eurs

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

Proposition de projet CFP

Proposition de projet CFP Prpsitin de prjet CFP Micr-crédit et entreprenariat agricle cntre la malnutritin - 2009-2013 Luvain Cpératin Prvinces de Kayanza, Ngzi et Kirund - Nrd Burundi Référence CFP: 12-lvc-3 ;def;mcrcrd-entrepr-burundi

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique Réserve de Bisphère Transfrntalière du Fleuve Sénégal (Mauritanie Sénégal) - Prcessus de Préparatin du prjet GEF-UICN RBT fleuve Sénégal TERMES DE REFERENCES pur le recrutement d un cnsultant en appui

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima 6 décembre 2013 Les cnséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémilgiques cnduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima Pint de la situatin en décembre 2013 Principe

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

OFFRE de FORMATIONS. «Violences conjugales et intrafamiliales»

OFFRE de FORMATIONS. «Violences conjugales et intrafamiliales» OFFRE de FORMATIONS «Vilences cnjugales et intrafamiliales» Depuis leurs débuts, les asbl Slidarité-Femmes (La Luvière), Cllectif cntre les Vilences Familiales et l Exclusin (Liège) et Praxis (tris antennes

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Attentes du Bloc Québécois en vue du discours du Trône

Attentes du Bloc Québécois en vue du discours du Trône Attentes du Blc Québécis en vue du discurs du Trône Fiche technique Le rétablissement des transferts en santé et en éducatin Le Blc Québécis prpse de maintenir la hausse de 6 % par année du transfert canadien

Plus en détail

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème éditin 2015-2016 RÈGLEMENT 1 RÈGLEMENT de la 5 e éditin (2015 2016) du Prix SUEZ initiatives - Institut de France Article 1. ORGANISATEURS Le Fnds SUEZ

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU Prjet plitique Académie de Musique et de Danse CCMP et territire 2012-2017 PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU L

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS.

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS. Réseaux de santé Gérntlgiques : de l EGS au PPS. Plan Persnnalisé de Sins : définitin, bjectif, myens Quel supprt? Quelle diffusin? 2 È M E R E N C O N T R E N AT I O N A L E D E S R É S E A U X D E S

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT SÉLECTION DE BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES PAR LES BÉNÉFICIARES DE FINANCEMENT DE L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Prgramme d Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritinnelle

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer Cnseiller préventin facility fficer 4 avril 2012.dc MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Cnseiller(e) en Preventin niveau 2 et Facility Officer I. CONTEXTE Médecins Sans Frntières est une rganisatin

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015

Picardie Technopole. Appel A Projets Innovation 2015 Picardie Technple Appel A Prjets Innvatin 2015 Règlement Cet Appel à Prjets se substitue à l Appel à Prjets INDUSTRILAB, en l élargissant à tutes les thématiques de la Stratégie de Spécialisatin Intelligente

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION.

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. SOCIETE DES NATIONS. Cmmuniqué au Cnseil. C.42.19 3 9.VI. Genève, le 16 janvier 1939. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. Rapprt du Représentant

Plus en détail

LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX

LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX Julie Frest, M. A. Cnseillère en préventin Objectifs de la cnférence Prendre cnscience des enjeux en santésécurité dans les envirnnements bureaux. Vus infrmer

Plus en détail

LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) LE SECTEUR DES VIES EN FRANCE

LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) LE SECTEUR DES VIES EN FRANCE LE POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR DES VOLONTARIATS INTERNATIONAUX D ECHANGES ET DE SOLIDARITE (VIES) 1 Cette étude explratire, cnduite par l Observatire entre avril et ctbre 2013, avait 2 grands bjectifs

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République Le Pôle Santé, Sécurité des Sins Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Dr Brun LANDI Médecin crdnnateur Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Nvembre 2009 DIALOGUER,

Plus en détail

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution OO : augmenter l ffre de prduits lcaux, de saisns et bi dans le secteur de la distributin Par «secteur de la distributin», n entend les cmmerces de l ffre intermédiaire (cmmerce de grs) et l ffre finale

Plus en détail

La Stratégie d inclusion de logements abordables Les habitations urbaines pour familles

La Stratégie d inclusion de logements abordables Les habitations urbaines pour familles La Stratégie d inclusin de lgements abrdables Les habitatins urbaines pur familles Cnsultatin publique Les Bassins du Nuveau Havre Le 17 février 2009 1 2 Objectifs de la stratégie Encurager le dévelppement,

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE (2013)

HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE (2013) HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE () Besins des dnnées Indicateurs Valeur Péride/année Surces Taille de la Ppulatin et distributin

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2015 et 2016

Années de mise en œuvre : 2015 et 2016 Prjet 8 : Accélératin de l adptin de la certificatin à la nrme ISO 50001 et au prgramme Superir Energy Perfrmance en Amérique du Nrd Années de mise en œuvre : 2015 et 2016 Budget prévu pur 2 ans : 300

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Intégration Nutrition Sécurité Alimentaire Fiche de partage d expérience Niger 2014

Intégration Nutrition Sécurité Alimentaire Fiche de partage d expérience Niger 2014 Intégratin Nutritin Sécurité Alimentaire Fiche de partage d expérience Niger 2014 Nm de la bnne pratique u du pack de bnnes pratiques Suivi des indicateurs de santé et nutritin au niveau cmmunautaire avec

Plus en détail

Affaires mondiales Canada

Affaires mondiales Canada Affaires mndiales Canada Rapprt sur les plans et les prirités de 2016-2017 Sectin III : Tableaux de renseignements supplémentaires 3.2 Tableaux de renseignements supplémentaires Les tableaux de renseignements

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les Lignes directrices aux fins d ctryer une aide financière aux OBNL lcataires dans des immeubles nn résidentiels impsables œuvrant dans les dmaines de l art et de la culture, du dévelppement scial et cmmunautaire

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Programme prévisionnel d actions 2015

Programme prévisionnel d actions 2015 Des ressurces pur l actin Prgramme prévisinnel d actins 2015 L applicatin de la réfrme de la Plitique de la ville se cncrétise en 2015 à travers les nuveaux Cntrats de ville. Le Centre de ressurces cnfrmément

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014

RAPPORT D ACTIVITE 2014 Cmmissin Activités Senirs et du Réseau Slidaire RAPPORT D ACTIVITE 2014 PRESENTATION DE LA COMMISSION A la CMCAS de Lyn c est la Cmmissin Senirs qui gère la SLV 110, et qui, prgramme l ensemble des activités.

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Ministère de l'educatin natinale COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES FEUILLE DE ROUTE COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION FICHE TECHNIQUE Thème central : La prblématique [Les défis] du transprt [des marchandises] par rute en zne CEMAC [en Afrique]. I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le transprt jue un rôle majeur dans le dévelppement

Plus en détail

Lundi 25 novembre 2013 14h30. Tribunal de Grande Instance de Versailles

Lundi 25 novembre 2013 14h30. Tribunal de Grande Instance de Versailles Signature de la Cnventin d expérimentatin du téléphne prtable d alerte visant à renfrcer la prtectin des femmes, victimes de vilence cnjugale, en très grand danger Lundi 25 nvembre 2013 14h30 Tribunal

Plus en détail

Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autochtones de 2012

Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autochtones de 2012 Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autchtnes de 2012 Intrductin : Le présent dcument dresse la liste des thèmes et des indicateurs de haut niveau cnnexes faisant partie du cntenu de

Plus en détail

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création PROCEDURE POLITIQUE DE VOTE Sciété Axim Alternative Investment Fréquence d applicatin Annuelle Type Sciété Rédacteur Opérateur Rédactin 1ère applicatin Cmmentaire RIGOR Tus 01/06/07 01/06/07 Créatin RIGOR

Plus en détail

Plan régional de prévention et de lutte contre l illettrisme

Plan régional de prévention et de lutte contre l illettrisme Axe VI - Tus publics Objectif : Permettre aux persnnes illettrées et à ceux qui les accmpagnent de cnnaître l ffre dispnible dans la régin, en matière de réapprentissage des savirs fndamentaux Fiche actin

Plus en détail

Le Groupement d Employeurs en Belgique

Le Groupement d Employeurs en Belgique Le Grupement d Emplyeurs en Belgique Descriptin du dispsitif Le grupement d emplyeurs (GE) est un dispsitif de mutualisatin des ressurces humaines entre plusieurs entreprises qui se partagent les temps

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris Sectin des Frmatins et des diplômes Evaluatin de l écle dctrale de l Institut d études plitiques de Paris juillet 2009 2 Sectin des Frmatins et des diplômes Évaluatin de l écle dctrale de l'institut d

Plus en détail

Le pilotage du système de retraite en Belgique

Le pilotage du système de retraite en Belgique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 18 mars 2009 9 h 30 «Le piltage des régimes de retraite seln les différents mdes d acquisitin des drits à retraite et les exemples à l étranger» Dcument

Plus en détail

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes 1/4 Dssier de candidature Grand Prix Essec de la Distributin Respnsable PRIX 4. Empli et dévelppement des Hmmes Présentatin générale de l initiative >Origine de sa mise en place LA POLITIQUE DIVERSITE

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 Écle Paul-Hubert Rimuski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 PROCÈS-VERBAL de la deuxième réunin régulière du cnseil d établissement de l écle Paul-Hubert, tenue le cinquième jur de nvembre deux

Plus en détail

ADMINISTRATEUR Concours externe

ADMINISTRATEUR Concours externe ADMINISTRATEUR Cncurs externe Arrêté du Président et des Questeurs n 03-102 du 17 septembre 2003 relatif à la nature des épreuves et à la cmpsitin du jury Textes mdificateurs : Arrêtés du Président et

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Traitement médicamenteux FAUT-IL ABSOLUMENT

Plus en détail

Formation professionnelle et insertion

Formation professionnelle et insertion Frmatin prfessinnelle et insertin REPERES L insertin prfessinnelle reste une catégrie d actin publique située à la crisée des cmpétences des différents niveaux de cllectivités territriales et de l Etat.

Plus en détail

Atelier de validation des recommandations du séminaire pour la promotion d un programme national pour les médicaments essentiels

Atelier de validation des recommandations du séminaire pour la promotion d un programme national pour les médicaments essentiels Ministère de la Santé Directin du Médicament et de la Pharmacie Organisatin Mndiale de la Santé *Plitique du médicament dans le secteur public* Organisatin Mndiale de la Santé / Ministère de la Santé Rabat

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Schéma Directeur d Alimentatin en Eau Ptable Cahier des Clauses Techniques Particulières MAITRE D OUVRAGE GROUPEMENT DE COMMUNES : FRETIGNY HAPPONVILLIERS MAROLLES LES BUIS SAINT DENIS D AUTHOU REPRESENTANT

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé Sndage 2014 sur les travailleurs fédéraux Cmmissin de la capitale natinale Résumé Octbre 2014 Harris/Décima harrisdecima.cm 1 Résumé But et bjectifs de la recherche La Cmmissin de la capitale natinale

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

Déplacements. Table des matières

Déplacements. Table des matières Table des matières 1. Intrductin 2 2. Principes généraux 3 3. Smmaire des allcatins de déplacement 4 4. Services de vyages des députés 5 5. Vyageurs autrisés 6 6. Système de pints de déplacement 7 7. aériens

Plus en détail