DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT"

Transcription

1 DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT

2 Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net sécur isé pour e nfa nts d e 5 à 11 a n s a ux c ont e nus é d uc a tifs e t p é dagogiqu e s. Da n s l e c a d r e d e l a mé lior a tion p e r ma ne nt e d e nos c onte n u s édu c atifs n ou s s ou h aiton s r e g r o u p e r u n c e r t a in nomb re d e p rofe s sionne ls d e l e nfa n ce LES SIMPLYEXPERTS p o u r m e t tr e e n r e la tion le ur s d if fé re nt e s c ontr ib ution s et pouvoir ave c n ou s : A n a l ys e r l e s c o nt e nus é d uc a tifs exist a nt s. Va l i d e r l e s a s p e c t s p é d a gogiq ue s d e s je ux. Va l i d e r l e r g o n omie d e s je ux. R é f l é c h i r s u r de nouve lle s p ist e s d e je ux é d uc atifs. C e s t ave c p l a i s i r q ue nous vous p rop osons d e rejoin dre dès à prés e nt cet te co m m u n a u t é. Pou r p l u s d i nfo r m a tions sur le fonc tionne me nt d e s SIMPLYEXPERTS vou s pouvez vo u s r é f é r e r a u x que stions souve nt p osé e s me ntion n ée s ciaprès. 2 SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés

3 Q u e l q ue s ré po nse s a ux q ue sti o ns souve nt posée s : 1/ Si m p l y l a n d q u e s t c e q u e c e s t : C e st u n s i t e Int e r n e t d e je ux é d uc a tifs p our le s e nfa nts âgés de 5 à 11 a n s. Da n s u n e nvi r o n n e m e nt e ntiè re me nt sé cur isé, le s e nfa nts ont accès à : De s j e u x é d u c a ti f s e n lie n ave c le ur p rogr a mme sc olaire. De s j e u x a b o r d a nt l e s thé ma tiq ue s d u q uotid ie n. De s s u p p o r t s d é c o uve r t e s. No u s avo n s é t é r e c o nnu me ille ur je u vid é o je une s se Fr a n çais e n 2009 au fés tival du je u vi déo. 2 / Si m p l yl a n d c e s t g r a tu it o u p aya nt? : L acc è s d e b a s e à s i mp lyla nd e st gr a tuit. No u s n a c c e pt o n s p a s la p ub lic it é sur le sit e p our nous fin a n ce r, m ais n ou s propos on s a u x p a r e nt s d e n o s utilis ate ur s un abonne me nt (à pa r tir de 4 Euros / moi) pour avoir accès à l a t o t a l i t é d e s c ont e nus d u sit e. SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés 3

4 3 / Qu i s ont l e s S imp ly E xp e r ts? : C e s t u n e c o m m u n aut é d e p rofe s sionne ls d e l e nfa nce, qu i pa r ticipe e n lign e à la r éf l exi o n, l a p r o p o sition e t l a na lyse d e s c ont e nus édu c atifs pou r e nfa nts de 5 à 11 a n s s u r Int e r n e t. Le s «s i m p l y exp e r ts» sont c omp osé d e p rofe s se ur s de s école s, de psych ologu e s, d o r th o p h o n i s t e s, d e p é d ia tre s, d e p rofe s se ur s d a r tpla s tiqu e s, de s por t d info r m a ti q u e o u e n c ore d a s soc ia tions sp é c ia lisé s pou r le s conte n u s s pécifiqu e s ( ex : W WF e s t u n de nos exp e r t s p our le s c ont e nu tr ait a nt d écologie s u r le s ite) 4/ Com b i e n d e t e mp s c e la va t il me p r e ndre d être un «s i m pl y exp e r t s»? : Il n y a p a s d e t e m ps minimum c e la va d e 5 minut e s à 1 h e u re / m ois Tou t d é p e n d d e votre nive a u d imp lic a tion d a ns la com m u n au té et r ie n n e s t o bli g a t o i r e. Vou s p o uve z a u m i n imum c ons a c re r q ue lq ue s minut e s pou r n ou s faire pa r t de vos i dé e s, d e vo s r e m a rq ue s ou vous imp liq ue r p lus p rofon dém e nt da n s l élabor ation et l a va l i d a ti o n d e s c ont e nus. 4 SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés

5 5/ E s t ce u n tr ava il r é mu n é r é? : Vou s n e p e r c ev r e z pa s d a rge nt p our c e tr ava il. L e n s e m b l e d e s m e mb re s d e c e t t e c ommuna ut é e st bén évole. Ce p e n d a nt p o u r vo u s re me rc ie r d e votre p a r tic ip a tio n da n s ce projet n ou s pouvon s fou r n i r p l u s i e u r s t y p e d e c omp e ns a tion suiva nt votre de gré d im plic ation : Le s j e u x é d u c a tifs sur le sq ue ls vous ave z p a r tic ipé à la rédaction du conte n u vou s so nt of fe r t s p o u r u n e utilis a tion d ire c t d a ns votre c la s s e ou grou pe d e nfa nts. U n e c a r t e d u monde géa nte simplyla nd e n exclusivité vous se r a of fe r t pour vo tr e c l a s s e o u g r o up e d e nfa nt s. D e s a b o n n e m e nt s a u simp lyc lub vous se ront of fe r ts pou r votre cla s s e ou g r o u p e d e nf a nt s. S u iv r e ave c vo tre c la s se ou votre group e d e nfa nts s u r u n blog pa r ticipatif l évo l u ti o n d e l a c ré a tion d un je u sur Int e r ne t ave c n otre équ ipe. Vo tr e n o m s e r a b ie n sur me ntionné d a ns le s c rédits du s ite. 6 / Com m e nt c a ma r c h e? : Vou s e c r ive z u n s i mp le ma il à c ont a c p inp int e a m.com ave c pou r objet : SIMPLYE XPERTS, Vo u s r e c ev r e z a l o r s p a r ma il un for mula ire d insc r iption et l accès au x dif fe re nts mo d u l e s d e r é f l exi o n. Tou t e l é q u i p e d e Simp lyl a nd e sp è re vous voir trè s bie ntôt, SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés 5

6 CONTACT 2 RUE DAVY PARIS TEL : +33 (0)

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva Livrable issu des travaux GTE 2007 Version : 1 10 novembre 2008 Nombre de

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE Feuille de travail élèv e PROJET >>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE INTRO DU C TI O N : Vous allez travailler en équip e toute l ann é e, vous allez dev oir définir pour votre équip e une identité visuelle

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale La CDM E Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale Hist orique En Isère, chaque année, 1000 à 1200 licenciements pour inaptitude médicale sont prononcés. En 2000 un groupe de

Plus en détail

A pprendre à ra is onner à l'éc ole

A pprendre à ra is onner à l'éc ole A pprendre à ra is onner à l'éc ole l'e x e m p le d e la g é o m é trie C liq u e z p o u r m o d ifie r le s ty le d e s s o u s -titre s d u m a s q u e Thierry DIAS, HEP Lausanne thierry.dias@hepl.ch

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA...

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... LA VITESSE ET SON EXPRESSION... LA KIA!!! LA 4L!!! ynthè LE CROQUIS AUTOMOBILE 1- REDESSINER UNE VOITURE EN 2D D APRÈS MODÈLE : d ign z c 1. T o. n ig z c 6. T

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES " L E RÊVE" appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES  L E RÊVE appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France appareillées spécialem ent pour fonctionner au GAZ BUTANE voilà enfin le rêve w Agence Générale de vente pour la France CUISINIÈRES " L E RÊVE" 14, RUE DU HELDEP, PARIS (9*) Tel. : PRO VEN CE 06-07 CUISINER

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE Brefs ra p p els su r les p ro p ri é t é s des est i m a t eu rs u su els (M C O, M C G, est i m a t eu rs à v a ri a b les i n st ru m en t a les) da n s les

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Accueillir un enfant dyslexique. Sommaire

Accueillir un enfant dyslexique. Sommaire Accueillir un enfant dyslexique Sommaire 1Ad apter ses documents réalis és à l'ordina teur...2 2Utilis er la synthèse vocale d'open Office...2 3Utilis er les sty les dans Op en Office...3 4Insérer 2 es

Plus en détail

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE direction départementale de l'equipement Haute-Saône LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE Mise à jour : juillet 2007 SOMMAIRE PROCEDURE 2 SYNOPTIQUE DE LA PROCEDURE 3 MODELE PROCES-VERBAL 4 TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES PARS GOUTTE D'OR "VVRE A LA GOUTTE D OR" 9 rue des Gardes - 75011 2 7. R U E D E C HARTRES 75018 PARS C.C.P. PARS 22 41709 W Ê k p P PROJET CONCERNANT LE MANTEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATON DE L'MMEUBLE

Plus en détail

ERP5. Open Source Central Banking

ERP5. Open Source Central Banking Open Source Central Banking 2 Position Cash Management Security Engine Core Banking Objects Transactions 1. Ge s tio n de la c a is s e 2. Opé ra tio ns de g uic he t 3. Ge s tio n de la po s ition 4.

Plus en détail

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe.

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. Phonologie - Lecture Fiche 1 1. Écris la son (l) 2. Relie à la bonne lo lé la le lu li Phonologie - Lecture Fiche 2 1. Entoure la bonne son (l) 2. Écris la syllabe à la bonne place. lo la le li le lu la

Plus en détail

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE PLAQU E TTE A C TIV ITÉ S IN DU S TR IE LLE S A N C IE N N E S Archives départementales 76 R É AM ÉN AG E M E N T U R B AIN L es villes s e s o nt étendues s ur d a nc iens s ites indus triels 1863 1889

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

OSSler res se RENTREE SCOLAIRE 2014-2015. mardi 2 septembre. Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09

OSSler res se RENTREE SCOLAIRE 2014-2015. mardi 2 septembre. Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09 '1 OSSler res se mardi 2 septembre, RENTREE SCOLAIRE 2014-2015 Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09 -- mardi 2 septembre Des tablettes pour tous les collégiens jurassiens!

Plus en détail

Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca. La marque. Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA.

Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca. La marque. Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA. Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca La marque Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA Encadrée par: Mme. Le plan Introduction La marque Les stratégies de marque. Les enjeux

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS - - - - - - - - - - - - - D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. - - - - - - - - - A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S

Plus en détail

Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes)

Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes) Jeudi 5 janvier 2006 LCPC Nantes Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes) Bernard Naquin LRPC de Lyon 25 avenue François Mitterrand 69500 - Bron Tél. 04 72 14 32 35 Fax 04 72 14

Plus en détail

PARTIR EN MISSION AVEC LE CAK

PARTIR EN MISSION AVEC LE CAK PARTIR EN MISSION AVEC LE CAK DÉMARCHES PRÉALABLES Tous déplacements doit être couvert obligatoirement par un ordre de mission avec ou sans frais. Je pars en mission pour la première fois et je ne figure

Plus en détail

Cycle : MANAGEMENT DE PROJET

Cycle : MANAGEMENT DE PROJET Cycle : MANAGEMENT DE PROJET Thème I : Gestion de projet Etre capable d'identifier les tâches de la gestion de projet et les méthodes correspondantes. Former les participants aux méthodes et outils de

Plus en détail

Concours APHP 2013 et préparations concours

Concours APHP 2013 et préparations concours DRH AP-HP CENTRE DE LA FORMATION ET DU DEVELOPPEMENT DES COMPTENCES APHP et préparations concours Point au 13 avril 2/0/ CONCOURS SOIGNANT Préparation concours Etude des dossier s admission CADRE DE SANTE

Plus en détail

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12 Commune : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IA00061931 Adresse : Titre de l œuvre : Robert Schuman (place) 1 Ecole de commerce (lycée d'enseignement général et technologique d'etat) Cartographie

Plus en détail

Santé & Beauté. Mer c h a n d i s i n g et Co m m u n i c a t i o n

Santé & Beauté. Mer c h a n d i s i n g et Co m m u n i c a t i o n Santé & Beauté Mer c h a n d i s i n g et Co m m u n i c a t i o n HL Display, concepteur et fabricant de solutions merchandising et de communication L EXPERTISE DE VOTRE SECTEUR Grâce aux nombreux projets

Plus en détail

Français English Español 日本語 中文 KIT MEDIA

Français English Español 日本語 中文 KIT MEDIA www.en-vie-fashion.com Français English Español 日本語 中文 KIT MEDIA 03 CONTENU QUI SOMMES NOUS? 03 04 05 06 07 08 09 QUI SOMMES NOUS NOTRE PROFIL LE MAGAZINE CALENDRIER DE PARUTIONS NOTRE PUBLIC PROMOTION

Plus en détail

SOCKETS M-S EATI0fl3.

SOCKETS M-S EATI0fl3. SOCKETS M-S EATI0fl3. nniott^ ati C o n a s il 0. 2 3 3.2 *171.1921. V I I. ^TamErgs ctê~lâ Société* ~ ' ' ' 15914/13914» Genève, l e 19 j u i l l e t 1921. oouingpt du C o n s e il» A L L IM C E DHÜ3

Plus en détail

I n f o r m a t i o n g é n é r a l e M a r c h e à s u i v r e

I n f o r m a t i o n g é n é r a l e M a r c h e à s u i v r e Dossier pour ANT HANDICAPÉ DE L INTÉGRATION D UN ENFEN SERV ICE DE GAR information générale et marche à suivre Document de travail à conser ver au ser vice de garde Le dossier pour l inté gra tion d un

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

(1803-2005) des documents retrouvés dans la sacristie de l Immaculée -Conception en mars

(1803-2005) des documents retrouvés dans la sacristie de l Immaculée -Conception en mars CHAPITRE DE LA CATHEDRALE DE NANTES Sous-série 7 E (1803-2005) Répertoire numérique détaillé par Claire Gurvil, archiviste diocésaine Juin 2008 Modifié en juin 2011 Introduction Le présent inventaire regroupe

Plus en détail

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé»

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Tebenkova Svetlana - Natixis 2008 J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Fo nds d I nves tis s em ent et de D évelo ppem ent des P a rtena ria ts

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong Université Yersin de Dalat Cité de Dalat, Province de Lam Dong Web: www.yersin.edu.vn Université Yersin de Dalat Plan de présentation La Ville de Dalat Fondation de l Université Mission de l Université

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance Les outils de pilotage de la TPE Comment les concevoir, les aligner et les déployer sur les facteurs clés de succès? Définition Objectifs Limites Tableau de bord de la TPE Ce que l on va dire Systèmes

Plus en détail

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT 01 Logotype, webdesign et éalisation d un module flash pou mon pojet de DUT Photoshop 02 Photoshop & Flash AS3 02 Céation d une affiche et d autes suppots de communication pou une exposition Affiche, Photoshop

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur R é s e au multi-parte narial po ur une g e s tio n durable de s de s tinatio ns

Provence-Alpes-Côte d Azur R é s e au multi-parte narial po ur une g e s tio n durable de s de s tinatio ns Provence-Alpes-Côte d Azur R é s e au multi-parte narial po ur une g e s tio n durable de s de s tinatio ns Euromeeting 2011 14th of December - Florence Claudine WATTRELOT Deputy Head of the Tourism Department

Plus en détail

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris 1 Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris Catherine MAZOLLIER - GRAB référente régionale PACA en légumes biologiques avec la collaboration de Abderraouf SASSI, technicien

Plus en détail

Le Chant des Oyseaux Reveilles vous

Le Chant des Oyseaux Reveilles vous nt s Oyaux s Cmt Iann (Attaignant 1529(?) ) Suus Conttor Tor Bassus z, z, z, 5 mours viz, mours z mours --z, curs z, curs Public Domain 2 mours, mours mours, 9 z c mours p ur mours mir ur A may may A A

Plus en détail

D i g i t a l M a t r i x

D i g i t a l M a t r i x i g i t a l M a t r i x S y s t è m e s i n t e r c o m Mat ri ce s, St ations utilisate u r s, Ac ce s s o i re s RTS Systèmes intercom à matrices numériques - Interconnecter le monde C o n n e x i o

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

GEOFENCING MD Gestion des transports de matières dangereuses en agglomération urbaine

GEOFENCING MD Gestion des transports de matières dangereuses en agglomération urbaine GEOFENCING MD Gestion des transports de matières dangereuses en agglomération urbaine CoTITA Centre-Est & Sud-Ouest Systèmes de Transport Intelligents Lyon, 16 octobre 2012 1 C o ntex te Le transport de

Plus en détail

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18 PÉRIODE 1 N. B. : - Dans les dictées, les lettres soulignées sont données deux fois après avoir dit le mot, les mots ou lettres en italique font l objet d un rappel grammatical - Les devoirs sont écrits

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

t 5 -? 5-5 f M O D.221

t 5 -? 5-5 f M O D.221 6 6-3 X t 5 -? 5-5 f L E B A R R A G E D E L IX H E M O D.221 P R E M IE R R A P P O R T T A B L E DES M A T IE R E S. P a g e IN T R O D U C T IO N I. L E M O D E L E. 3 II. -L E S ESSAIS. 4 1) N iv e

Plus en détail

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet En 5 minutes et 15 questions, esu ez l effi a it de vot e fo tio p odu tio et d te i ez les a es d a lio atio s. Pour chaque réponse «Oui», comptez

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e DECOUVRIR LA BIBLE N 9 M a n o n G i r a u d D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e Découverte historique et exégétique des prophètes Isaïe et Jérémie, accompagnée

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Périodes assimilées des travailleurs assujettis à la sécurité sociale pour les quatres trimestres de 2011 (O.N.S.S.) office national de sécurité sociale Institution

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 4Q 2 REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF Répertoire numérique Etabli par Bernadette BATHEROSSE et Catherine MAHRANE Et publié sous la direction de Gabriel

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

Température de stockage : -10 C à +70 C Température de fonctionnement : 0 C à +40 C Installation en milieu normalement pollué

Température de stockage : -10 C à +70 C Température de fonctionnement : 0 C à +40 C Installation en milieu normalement pollué Appareil conforme aux exigences des directives : CEE 89/336 (Compatibilité ElectroMagnétique) et CEE 73/23 modifiée CEE 93/68 (Sécurité basse tension) En raison de l évolution des normes et du matériel,

Plus en détail

Expérimenter pour évaluer les politiques d aide à l emploi: les exemples ang lo-saxons et nord-européens. D enis F oug è re * A r t i c l e à p a r a î t r e d a n s l a Revue Française des Affaires Sociales

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d étude

Cahier des charges pour un appel à projet d étude 1 Cahier des charges pour un appel à projet d étude Besoins des TPE agricoles en matière de diagnostic et de conseil pour gérer les compétences et les qualifications de leurs salariés. FAFSEA National

Plus en détail

L INSTITUT EUROPÉEN DE JOURNALISME PARIS

L INSTITUT EUROPÉEN DE JOURNALISME PARIS T I T R E S C E R T I F I É S P A R L E T A T F R A N Ç A I S - N I V E A U 2 L INSTITUT EUROPÉEN DE JOURNALISME PARIS ET SI LA RENTREE SE FAISAIT EN MARS? 1 ÈRE ANNÉE INTENSIVE EN 4 MOIS TÉLÉVISION RADIO

Plus en détail

prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des

prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des prise de décisions Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions Cette brochure est aussi disponible en format électronique. Visitez la section «Publications» de notre site au www.ocaq.qc.ca. (

Plus en détail

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Missions Maîtrise d Oeuvre Phase Etudes : ESQ, APS, APD, PRO, Maitrise d o e u v r e, Est i m a t i o n s Economie de la construction & ingénierie

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

Communication et Management des Equipes Pharmaceutiques GESTION DE PROJET

Communication et Management des Equipes Pharmaceutiques GESTION DE PROJET Communication et Management des Equipes Pharmaceutiques GESTION DE PROJET HOPIPHARM 2014 Philippe GASPARAC PG Consulting Exécutive Coaching et Formation en Entreprise 1 Gestion de Projet? 4 TAILLE TAILLE

Plus en détail

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Le professeur de Yoga Une formation qui combine sciences modernes (8 années de formation universitaire dans le domaine

Plus en détail

Es s ais en vraie g randeur d un nouveau s ys tème de trans fert de G NL s ur le terminal de Montoir-de-B retag ne

Es s ais en vraie g randeur d un nouveau s ys tème de trans fert de G NL s ur le terminal de Montoir-de-B retag ne Es s ais en vraie g randeur d un nouveau s ys tème de trans fert de G NL s ur le terminal de Montoir-de-B retag ne G uillaume R OMBAUT Programme E&P GNL Stockage Une problématique commune à ces concepts

Plus en détail