DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT"

Transcription

1 DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT

2 Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp:// nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net sécur isé pour e nfa nts d e 5 à 11 a n s a ux c ont e nus é d uc a tifs e t p é dagogiqu e s. Da n s l e c a d r e d e l a mé lior a tion p e r ma ne nt e d e nos c onte n u s édu c atifs n ou s s ou h aiton s r e g r o u p e r u n c e r t a in nomb re d e p rofe s sionne ls d e l e nfa n ce LES SIMPLYEXPERTS p o u r m e t tr e e n r e la tion le ur s d if fé re nt e s c ontr ib ution s et pouvoir ave c n ou s : A n a l ys e r l e s c o nt e nus é d uc a tifs exist a nt s. Va l i d e r l e s a s p e c t s p é d a gogiq ue s d e s je ux. Va l i d e r l e r g o n omie d e s je ux. R é f l é c h i r s u r de nouve lle s p ist e s d e je ux é d uc atifs. C e s t ave c p l a i s i r q ue nous vous p rop osons d e rejoin dre dès à prés e nt cet te co m m u n a u t é. Pou r p l u s d i nfo r m a tions sur le fonc tionne me nt d e s SIMPLYEXPERTS vou s pouvez vo u s r é f é r e r a u x que stions souve nt p osé e s me ntion n ée s ciaprès. 2 SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés

3 Q u e l q ue s ré po nse s a ux q ue sti o ns souve nt posée s : 1/ Si m p l y l a n d q u e s t c e q u e c e s t : C e st u n s i t e Int e r n e t d e je ux é d uc a tifs p our le s e nfa nts âgés de 5 à 11 a n s. Da n s u n e nvi r o n n e m e nt e ntiè re me nt sé cur isé, le s e nfa nts ont accès à : De s j e u x é d u c a ti f s e n lie n ave c le ur p rogr a mme sc olaire. De s j e u x a b o r d a nt l e s thé ma tiq ue s d u q uotid ie n. De s s u p p o r t s d é c o uve r t e s. No u s avo n s é t é r e c o nnu me ille ur je u vid é o je une s se Fr a n çais e n 2009 au fés tival du je u vi déo. 2 / Si m p l yl a n d c e s t g r a tu it o u p aya nt? : L acc è s d e b a s e à s i mp lyla nd e st gr a tuit. No u s n a c c e pt o n s p a s la p ub lic it é sur le sit e p our nous fin a n ce r, m ais n ou s propos on s a u x p a r e nt s d e n o s utilis ate ur s un abonne me nt (à pa r tir de 4 Euros / moi) pour avoir accès à l a t o t a l i t é d e s c ont e nus d u sit e. SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés 3

4 3 / Qu i s ont l e s S imp ly E xp e r ts? : C e s t u n e c o m m u n aut é d e p rofe s sionne ls d e l e nfa nce, qu i pa r ticipe e n lign e à la r éf l exi o n, l a p r o p o sition e t l a na lyse d e s c ont e nus édu c atifs pou r e nfa nts de 5 à 11 a n s s u r Int e r n e t. Le s «s i m p l y exp e r ts» sont c omp osé d e p rofe s se ur s de s école s, de psych ologu e s, d o r th o p h o n i s t e s, d e p é d ia tre s, d e p rofe s se ur s d a r tpla s tiqu e s, de s por t d info r m a ti q u e o u e n c ore d a s soc ia tions sp é c ia lisé s pou r le s conte n u s s pécifiqu e s ( ex : W WF e s t u n de nos exp e r t s p our le s c ont e nu tr ait a nt d écologie s u r le s ite) 4/ Com b i e n d e t e mp s c e la va t il me p r e ndre d être un «s i m pl y exp e r t s»? : Il n y a p a s d e t e m ps minimum c e la va d e 5 minut e s à 1 h e u re / m ois Tou t d é p e n d d e votre nive a u d imp lic a tion d a ns la com m u n au té et r ie n n e s t o bli g a t o i r e. Vou s p o uve z a u m i n imum c ons a c re r q ue lq ue s minut e s pou r n ou s faire pa r t de vos i dé e s, d e vo s r e m a rq ue s ou vous imp liq ue r p lus p rofon dém e nt da n s l élabor ation et l a va l i d a ti o n d e s c ont e nus. 4 SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés

5 5/ E s t ce u n tr ava il r é mu n é r é? : Vou s n e p e r c ev r e z pa s d a rge nt p our c e tr ava il. L e n s e m b l e d e s m e mb re s d e c e t t e c ommuna ut é e st bén évole. Ce p e n d a nt p o u r vo u s re me rc ie r d e votre p a r tic ip a tio n da n s ce projet n ou s pouvon s fou r n i r p l u s i e u r s t y p e d e c omp e ns a tion suiva nt votre de gré d im plic ation : Le s j e u x é d u c a tifs sur le sq ue ls vous ave z p a r tic ipé à la rédaction du conte n u vou s so nt of fe r t s p o u r u n e utilis a tion d ire c t d a ns votre c la s s e ou grou pe d e nfa nts. U n e c a r t e d u monde géa nte simplyla nd e n exclusivité vous se r a of fe r t pour vo tr e c l a s s e o u g r o up e d e nfa nt s. D e s a b o n n e m e nt s a u simp lyc lub vous se ront of fe r ts pou r votre cla s s e ou g r o u p e d e nf a nt s. S u iv r e ave c vo tre c la s se ou votre group e d e nfa nts s u r u n blog pa r ticipatif l évo l u ti o n d e l a c ré a tion d un je u sur Int e r ne t ave c n otre équ ipe. Vo tr e n o m s e r a b ie n sur me ntionné d a ns le s c rédits du s ite. 6 / Com m e nt c a ma r c h e? : Vou s e c r ive z u n s i mp le ma il à c ont a c p inp int e a m.com ave c pou r objet : SIMPLYE XPERTS, Vo u s r e c ev r e z a l o r s p a r ma il un for mula ire d insc r iption et l accès au x dif fe re nts mo d u l e s d e r é f l exi o n. Tou t e l é q u i p e d e Simp lyl a nd e sp è re vous voir trè s bie ntôt, SIMPLYLAND 2009 Tous droits déposés 5

6 CONTACT 2 RUE DAVY PARIS TEL : +33 (0)

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE!

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! logo QUI SUIS-JE? PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! WEB DESIGN Découvrez tous mes travaux sur mon site internet et pour plus d informations sur mes prestations contactez-moi. IDENTITÉ QUI SUIS-JE? ÉDITION ILLUSTRATION

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Centre de Récupération de SoftThinks

Centre de Récupération de SoftThinks Centre de Récupération de SoftThinks Table des matières Révisions... 1 Table des matières... 2 Introduction... 3 Quel est l objectif du Centre de Récupération de SoftThinks?... 3 Que pourrez-vous trouver

Plus en détail

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu www.mercator.eu Elargissez l horizon de votre gestion Mercator se profile comme la solution de gestion commerciale et de comptabilité alliant simultanément les avantages de la solution informatique standard

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES

ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES Struc ture é c onom ique Un s e c te ur dom iné par le s TPE Le secteur du déménagement est caractérisé par son faible degré de concentration et son atomisation.

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires Les soussignés : Contrat d'association avec mise en commun des honoraires 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin personnel 2) etc. ont convenu d'établir

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

Q. A quels produits s adresse ce document?

Q. A quels produits s adresse ce document? Licences F O R U M A U X Q U E S T I O N S Adobe Q. A quels produits s adresse ce document? Adobe Acrobat Adobe Font Folio Adobe Acrobat Distiller Server Adobe PageMaker Adobe After Effects Adobe Illustrator

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais 6 octobre 2011 Atelier des Méthodologies du Foncier EPF Sommaire I. Contexte de l étude et objectifs II. La méthodologie III. Présentation

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

POLITIQUE DE CERTIFICATION AUTORITÉ DE CERTIFICATION SFR CERTIFICAT CLIENT

POLITIQUE DE CERTIFICATION AUTORITÉ DE CERTIFICATION SFR CERTIFICAT CLIENT POLITIQUE DE CERTIFICATION AUTORITÉ DE CERTIFICATION SFR CERTIFICAT CLIENT 1.2.250.1.35.25.2.1.2.7.1 1.0 Mai 2011 PUBLIC 1/67 Récapitulatif des éditions Version Date Nom du rédacteur Nature de la modification

Plus en détail

AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES. On n a pas. 2 fois l occasion. de faire une1 ère bonne impression.

AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES. On n a pas. 2 fois l occasion. de faire une1 ère bonne impression. AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES On n a pas 2 fois l occasion de faire une1 ère bonne impression. Une récupération de la TVA - L investisseur optimise sa trésorerie L établissement des

Plus en détail

formation expérience professionnelle logiciels

formation expérience professionnelle logiciels DA, création, retouche numérique, éxécution, connaissance de la chaîne graphique, maîtrise de la Creative Suite CS5, de l environnement Mac, gestion d automatisation de documents (catalogues, annuaires...).

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

réglementation des aides d Etatd

réglementation des aides d Etatd Ingénierie nierie financière et réglementation des aides d Etatd MAV NOV 2010 Le champ de l ingl ingénierie nierie financière 1 Mécanismes participant au financement de projets des entreprises: Combler

Plus en détail

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts GEOSI Les intérêts et les Emprunts 1.Définition Lorsque qu une personne (prêteur) prête une somme à une autre personne (emprunteur) il est généralement convenu de rembourser, à l échéance, cet emprunt

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Emploi salarié (O.N.S.S.) du quatrième trimestre 2009 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Emploi salarié (O.N.S.S.) du quatrième

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

Supervision, Pilotage & Administration d Application. SAP sur Power i. 2010 IBM Corporation

Supervision, Pilotage & Administration d Application. SAP sur Power i. 2010 IBM Corporation Supervision, Pilotage & Administration d Application SAP sur Power i 2010 IBM Corporation Sommaire Le contexte : une réponse à vos enjeux Le périmètre des services SAP sur iseries Détail des fonctionnalités

Plus en détail

HP Software. Supervision du SI orientée. environnements IT complexes

HP Software. Supervision du SI orientée. environnements IT complexes HP Software Supervision du SI orientée Click to edit Master services dans des subtitle style environnements IT complexes 2 0 0 8 He wle tt-pa cka rd De v e lopm e nt Compa ny, L.P. The informa tion conta

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT

BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT Si vous visionnez ce document en ligne, sachez que vous pouvez visionner les réalisations dans leur intégralité en ligne en cliquant sur voir. BMF Festival voir C o m péti ti

Plus en détail

83627 (06-2010) Transformation de l assurance ILD collective

83627 (06-2010) Transformation de l assurance ILD collective Transformation de l assurance ILD collective COLLECTE ET UTILISATION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Collecte des renseignements personnels Nous (la Compagnie d'assurance vie RBC) pouvons, à l'occasion,

Plus en détail

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES 1-1 Qu est-ce qu un champ électromagnétique? Le lecteur ne doit pas se laisser rebuter par le jargon utilisé parmi les techniciens spé

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

Guide de candidature Master 2 ARIA

Guide de candidature Master 2 ARIA Guide de candidature Master 2 ARIA Avant de r emplir l e f ormulaire de candidature, no us vo us r ecommandons f ortement de lire attentivement les instructions ci-dessous. Une candidature comprend trois

Plus en détail

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien.

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. L amortissement linéaire Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. Le calcul L amortissement se calcule comme suit : base x taux x (temps / 360) Prorata temporis La première année

Plus en détail

E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r

E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r 04/09/08 E T U D E E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r R é s u l t a t s S om maire 1 Pr é se nt atio n d e l ét ud e...

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable.

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Le téléphone satellitaire ayant l'un des meilleurs rapports qualité-prix au monde Il n'a jamais

Plus en détail

[ ] Mutissimo H B.P. 8842-79028 Niort c e d e x 09. l Assistance à Domicile de votre mutuelle qui renforce l ensemble de vos garanties santé

[ ] Mutissimo H B.P. 8842-79028 Niort c e d e x 09. l Assistance à Domicile de votre mutuelle qui renforce l ensemble de vos garanties santé Toute communication écrite relative à l assistance à domicile doit être adressée à : [ ] Mutissimo H B.P. 8842-79028 Niort c e d e x 09 Mutissimo H Votre mutuelle : l Assistance à Domicile de votre mutuelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature d un Agenda 2015-2018 entre l Etat et l Union Sociale pour l Habitat. Paris, le jeudi 25 septembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Signature d un Agenda 2015-2018 entre l Etat et l Union Sociale pour l Habitat. Paris, le jeudi 25 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Signature d un Agenda 2015-2018 entre l Etat et l Union Sociale pour l Habitat Paris, le jeudi 25 septembre 2014 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité

Plus en détail

- CHAPITRE 2- CONT INUIT E D UNE FONCT ION D UNE VA RIA BLE R ÉEL LE

- CHAPITRE 2- CONT INUIT E D UNE FONCT ION D UNE VA RIA BLE R ÉEL LE - CHAPITRE 2- CONT INUIT E D UNE FONCT ION D UNE VA RIA BLE R ÉEL LE Tab le d es mati` er es 1 Conti nui et 2 1.1 Co ntinuit e en un p oint.................................... 2 1.2 Co ntinuit e s ur un

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE SY YSTÈ M E D ID ENT IFI CAT ION SYS T ÈME D IDENTIFICATION SYSS T È M E D IDE N T I F ICATI O N A U D I T SY ST ÈM E DE VERROUILLAGE RO SYSTÈM ÈME D E V

Plus en détail

1 L APST : une Institution au service des Professionnels. 2 Les Membres Adhérents de l APST. 3 Le Rôle et l Objet de l APST.

1 L APST : une Institution au service des Professionnels. 2 Les Membres Adhérents de l APST. 3 Le Rôle et l Objet de l APST. L APST EN 10POINTS 1 L APST : une Institution au service des Professionnels du Tourisme et des Clients Consommateurs. L APST, Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme, créée par des Professionnels

Plus en détail

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT «Le registre des modifications» UWE «90 minutes pour l environnement» DGO3 - DPA Mons Wavre - Jeudi 10 mai 2012. B. Bequet 1 Plan de l exposé

Plus en détail

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants 17.11.2008 Destinataires : Enseignants, Non-Enseignants et membres du CHSCT Objet : Le risque routier Conduire

Plus en détail

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation Table des matières Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation 1. Conditions liées à l emprunt 1.1. Aperçu des différentes conditions...3 1.2. Commentaire de ces différentes conditions...3

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68 L huisserie LE TRANSLUCIDE 2T ou 2P L étanchéité Joint isophonique à coller (option) La porte 2 FACES acier 20/10 ème + 4 omégas sur le périmètre 4 paumelles de 140 mm sur butée à billes L oculus Oculus

Plus en détail

Description du procédé de remplacement des appareils. Description du procédé de remplacement des appareils. 1) Choix de l appareil de remplacement B

Description du procédé de remplacement des appareils. Description du procédé de remplacement des appareils. 1) Choix de l appareil de remplacement B Migration de Emax à Emax 2 en conservant la certification ) ayant c) des ayant caractéristiques des caractéristiques d installation d installation dans la même dans la disposition physique tion Fiche physique

Plus en détail

Structures algébriques

Structures algébriques Structures algébriques 1. Lois de composition s Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Soient E et F deux ensembles. Une loi de composition externe

Plus en détail

SAINT BRIEUC AGGLOMERATION. CONSEIL D'AGGLOMERATION Séance du jeudi 9 février 2012. Délibération DB-O 19-2012

SAINT BRIEUC AGGLOMERATION. CONSEIL D'AGGLOMERATION Séance du jeudi 9 février 2012. Délibération DB-O 19-2012 ~INT-BRIEUC Gl A, gglomélaüon ~ Baie d'armo r - 0 ) SAINT BRIEUC AGGLOMERATION CONSEIL D'AGGLOMERATION Séance du jeudi 9 février 2012 Délibération DB-O 19-2012 L'an deux mille douze, le neuf février à

Plus en détail

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING.

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING. TESTEUR VDSL ADSL/ VDSL L' ARG U S 1 5 1 teste l es résea u x VDSL2, ADSL, Eth ern et sa n s m od u l e a d d i ti on n el. Ce testeu r tou t- en - u n a vec u n écra n cou l eu r offre l a pri se en ch

Plus en détail

C H API T R E I. 1 Assuré(e) avec enfants : 148. 2 Assurés : 173. 2 Assurés : 203

C H API T R E I. 1 Assuré(e) avec enfants : 148. 2 Assurés : 173. 2 Assurés : 203 R E G L E M E N T M U T U A L IST E D E L A M U T U E L L E F A M I L I A L E D ES T R A V A I L L E URS DU G R O UPE SA F R A N M F T GS - SIR E N 785 196 155 C H API T R E I OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE

Plus en détail

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13 co 00 / co 0 / co 00 / co 0 NR TOU O Probabement e chauffe-eau soaire e pus évoué du monde isponibe avec des capacités de 00 à 0 itres. Versions avec un ou deu panneau soaires, avec ou sans serpentin suppémentaire.

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG

Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG Objectifs : Au cours de la dern ière ann ée d études, les cand idats ayant v alidé la to talité de s enseignements théoriques et

Plus en détail

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur

Plus en détail

«Participer, dans la région PACA, à la mise en œuvre d une politique d accueil et d insertion par l habitat et par l économique, des jeunes, des

«Participer, dans la région PACA, à la mise en œuvre d une politique d accueil et d insertion par l habitat et par l économique, des jeunes, des «Participer, dans la région PACA, à la mise en œuvre d une politique d accueil et d insertion par l habitat et par l économique, des jeunes, des familles et personnes en difficulté ou exclues» RAPPORT

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

REGARDS CROISÉS SUR LA FORMATION CONTINUE

REGARDS CROISÉS SUR LA FORMATION CONTINUE REGARDS CROISÉS SUR LA FORMATION CONTINUE U ne recherche récente sur les effets des formations des salariés a été l occasion de confronter les résultats de deux approches différentes : une enquête auprès

Plus en détail

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 6Z8ZA T (11) EP 2 608 0 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 26.06.13 Bulletin 13/26 (21) Numéro de dépôt: 12197432.3 (1) Int Cl.: H04M 3/487 (06.01) H04M 7/00 (06.01)

Plus en détail

logiciels Reconnus d Intérêts Pédagogiques, encyclopédies, dictionnaires, manuels scolaires,... ;

logiciels Reconnus d Intérêts Pédagogiques, encyclopédies, dictionnaires, manuels scolaires,... ; Les m od es d u tilisation d e l A ctiv board et d A ctiv stu d io M od e 1 A ctiv board, La palette g raph iq u e et sa sou ris...p2 A ctiv stu d io O u tils et g rand s principes...p3 M od e 2 A ctiv

Plus en détail

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011 La réglementation r Mardi de la DGPR 05/04/2011 sur les produits biocides Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la qualité de l environnement Département

Plus en détail

REGENT UNVlERSITY COLL,EGE OF SCIENCE ANL) TECHNOI,OGY

REGENT UNVlERSITY COLL,EGE OF SCIENCE ANL) TECHNOI,OGY REGENT UNVlERSITY COLL,EGE OF SCIENCE ANL) TECHNOI,OGY SCHOOL OF ARTS AND SOCIAL SCIENCES END OF THIRD TRI-SEMESTER EXAMINATIONS LAFK 152 FRENCH LANGUAGE II l'irnc AIlonrcd: 3houl-s ISXAIMINATION RIATISKIAL

Plus en détail

LE BUDGET LOGICIEL : EVOLUTION DE LA PART DU LOGICIEL ACQUIS DANS LE BUDGET INFORMÀTIQUE

LE BUDGET LOGICIEL : EVOLUTION DE LA PART DU LOGICIEL ACQUIS DANS LE BUDGET INFORMÀTIQUE :.: CLUB INFORMATIQUE DES GRANDES ENTREPRISES FRANÇAISES 21, avenue de Messine. 75008 Paris. téléohone 47 64 24 94 Réf. bî 321 LE BUDGET LOGICIEL : EVOLUTION DE LA PART DU LOGICIEL ACQUIS DANS LE BUDGET

Plus en détail

Dossier de candidature Masterclass TVA 2014

Dossier de candidature Masterclass TVA 2014 . Afin de permettre un traitement échelonné des demandes, nous vous remercions de transmettre votre dossier de candidature dans les meilleurs délais et sans attendre la date limite. Ne sont examinés que

Plus en détail

Rapport de gestion 2004

Rapport de gestion 2004 Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au Tessin Rapport de gestion 2004

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Modane, 15 décembre 2006 François VICTOR 1 Les points à traiter Quel bilan pour l activité touristique en Maurienne pour l hiver 2005/2006?

Plus en détail

Financer son développement international

Financer son développement international Diplôme Spécial en Management International Financer son développement international Michel Philippart Alger, Mai 2007 Planification Identifier les postes clé Calculer la valeur de l'initiative et faire

Plus en détail

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes.

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes. WebInfoRoute Gestion de l'information routière outil développé en partenariat avec le Conseil Général des Hautes-Alpes Sommaire L'information routière dans les Hautes-Alpes Patrouilles Viabilité hivernale

Plus en détail

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante Quelques resultats sur l'equation des ondes Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante (Ondes) @tu xu=f surr Rd: C'est dratique une equation +jj designature(;d).cettenoteestorganiseedela hyperbolique

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION CONTINUE (Clôture du projet Tempus CFC)

CENTRE DE FORMATION CONTINUE (Clôture du projet Tempus CFC) Université Hassan II Mohammedia Casablanca CENTRE DE FORMATION CONTINUE (Clôture du projet Tempus CFC) Mohammedia, 21 janvier 2009 Plan CFCRD de l UH2MC Principales actions du projet Tempus CFC Structuration

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re»

DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re» DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re» Ce dossier est à nous faire parvenir en cas de création ou modification d un nom de domaine dans la zone «.fr» et «.re»

Plus en détail

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la Fonction

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

Membre. www.eve grenoble.org

Membre. www.eve grenoble.org Demo-TIC est une communauté d'usagers et de producteurs dans le domaine des T.I.C. (Technologies de l'information et de la Communication). Ses activités sont dédiées aux particuliers, aux associations,

Plus en détail

e nfa n t h a n d i ca p é e nfa n t c i toye n

e nfa n t h a n d i ca p é e nfa n t c i toye n Accueil des enfants handicapés de moins de 6 ans e nfa n t h a n d i ca p é e nfa n t c i toye n Ce document a été élaboré par la Commission départementale de l accueil des jeunes enfants en novembre 2006.

Plus en détail

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances Formation SQL Server 2012 Administration des Instances DURÉE DE L A FORMATION : 5 JOURS DATE : 23 AU 27 JUIN P RIX : 2100 HT P U B LI C : C E T T E F O R MAT I ON E S T D E S T I NÉE AUX A D MI NI S TR

Plus en détail

Référence: IM67002094

Référence: IM67002094 Commune : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IM67002094 Adresse : Titre de l œuvre : Saint-Georges (rue) Tour eucharistique dite custode du saint sacrement Edifice contenant : église paroissiale

Plus en détail

Les données du logiciel sont stockées au sein de bases de données Microsoft SQL-SERVER.

Les données du logiciel sont stockées au sein de bases de données Microsoft SQL-SERVER. Objectif Il peut être nécessaire d accéder aux données du logiciel par des requêtes SQL. Cette note technique explique le mode de fonctionnement. Quel est le format des bases de données? Les données du

Plus en détail

ADAPT: un modèle de transcodage des nombres. Une application des systèmes de production au développement

ADAPT: un modèle de transcodage des nombres. Une application des systèmes de production au développement ADAPT: un modèle de transcodage des nombres Une application des systèmes de production au développement Référence Barrouillet, P., Camos, V., Perruchet, P., & Seron, X. (2004). A Developmental Asemantic

Plus en détail