Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des sociétés d assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des sociétés d assurance"

Transcription

1 GT012 Rev octobre 2002 Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des sociétés d assurance Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles Paris cedex 17 Tél Fax SIRET APE 913E

2 Introduction Préface : L Observatoire de la Qualité Comptable Créé fin 1998 à l initiative du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables, sous l égide des principales organisations patronales et associations professionnelles du monde de la gestion et de la finance, l Observatoire de la Qualité Comptable a pour objectif de promouvoir une fonction comptable véritablement adaptée aux besoins des décideurs internes et externes à l entreprise. Pour atteindre cet objectif, l Observatoire s est entouré d une équipe pluridisciplinaire de professionnels de haut niveau. Ils conduisent des actions de recherche, de benchmarking, de formation et de publication dans le but d évaluer et de faire connaître l impact des nouvelles technologies et des nouveaux contextes économiques, tels que la globalisation et l émergence des entreprises en réseau, sur les métiers comptables. Par ses actions, l ambition de l Observatoire est d améliorer et faire évoluer les compétences individuelles et collectives des professionnels du chiffre par la réflexion en équipe, la formation, la production d articles, d ouvrages et d outils interactifs, et leur apporter un socle, un système de valeurs et des références en phase avec les attentes de leurs clients et les objectifs de l entreprise, qui donnent un sens à leur action. Cet observatoire s adresse à tous les professionnels des fonctions financières, comptables et de gestion qui peuvent en devenir «Membre Associé». ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 2.

3 Introduction Sommaire PREFACE :... 2 L OBSERVATOIRE DE LA QUALITE COMPTABLE... 2 INTRODUCTION... 4 OBJECTIF DE L ENQUETE «BENCHMARKING» DE LA FONCTION COMPTABLE... 5 DEFINITION DE LA FONCTION COMPTABLE... 6 LES 20 PROCESSUS DE LA FONCTION COMPTABLE... 7 SIGNALETIQUE DE L'ETABLISSEMENT... 8 SYSTEME DE NOTATION DE L'ENQUETE... 9 QUESTIONNAIRE D EVALUATION GENERALE DE LA FONCTION COMPTABLE MISSION DU RESPONSABLE DE LA FONCTION COMPTABLE ORGANISATION DE LA FONCTION COMPTABLE COLLABORATEURS DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCE QUALITE DE LA FONCTION COMPTABLE COUT TOTAL DE LA FONCTION COMPTABLE EVALUATION DE LA FONCTION COMPTABLE PAR LA DIRECTION DE L ETABLISSEMENT QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES 20 PROCESSUS DE LA FONCTION COMPTABLE PROCESSUS N 1 GESTION DES REFERENTIELS COMPTABLES PROCESSUS N 2 ORGANISATION / METHODES / SYSTEME D INFORMATION COMPTABLE PROCESSUS N 3 CENTRALISATION ET GESTION DES ARRETES COMPTABLES PROCESSUS N 4 PRODUCTION DU REPORTING INTERNE ET PREVISIONS A COURT TERME PROCESSUS N 5 PRODUCTION DE L'INFORMATION FINANCIERE EXTERNE PROCESSUS N 6 PRODUCTION DES DOCUMENTS FISCAUX PROCESSUS N 7 CONSOLIDATION GROUPE PROCESSUS N 8 PRODUCTION DES ETATS REGLEMENTAIRES PROCESSUS N 9 PRIMES ET ENCAISSEMENTS PROCESSUS N 10 SINISTRES ET DECAISSEMENTS PROCESSUS N 11 COMPTABILITE DES INTERMEDIARES PROCESSUS N 12 REASSURANCE : ACCEPTATIONS ET CESSIONS PROCESSUS N 13 INVENTAIRE TECHNIQUE PROCESSUS N 14 PLACEMENTS IMMOIBILISER ET GESTION LOCATIVE PROCESSUS N 15 PLACEMENTS FINANCIERS ET PARTICIPATIONS PROCESSUS N 16 TRESORERIE PROCESSUS N 17 MOYENS GENERAUX ET LOGISTIQUE PROCESSUS N 18 FRAIS DE PERSONNEL PROCESSUS N 19 COMPTABILITE DE GESTION PROCESSUS N 20 COMPTES INTRA-GROUPE Pour chaque processus de 1 à 22 Définition du processus Questionnaire d évaluation - statistiques - services rendus - système informatique - pratiques du processus ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 3.

4 Introduction INTRODUCTION ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 4.

5 Introduction OBJECTIF DE L ENQUETE «BENCHMARKING» DE LA FONCTION COMPTABLE Dans le vaste mouvement qualité que les entreprises ont mis en œuvre et qui peu à peu couvre l'ensemble des fonctions, fonctions tournées vers l'extérieur comme fonctions de support interne, la profession comptable, sous l'égide du Conseil supérieur de l'ordre des Experts-Comptables (CSOEC), a entrepris de travailler sur la définition du concept de la qualité appliqué au domaine comptable et sur une méthodologie de certification qualité de la fonction comptable d'entreprise. L'idée force de cette réflexion a été d'appliquer au système de production et de communication de l'information comptable, une approche industrielle de la qualité. Dans le monde concurrentiel que nous connaissons, pour pouvoir déboucher sur des actions d'amélioration, un diagnostic doit pouvoir s'appuyer sur des comparaisons avec d'autres entreprises, c'est le «benchmarking». Cette technique se définit comme une démarche permanente de recherche et d'évaluation des pratiques les meilleures et mise en œuvre d'approches similaires visant à optimiser la performance de l'entreprise. C'est pourquoi le CSOEC a souhaité, dans le cadre de la création d'un Observatoire de la qualité comptable, réaliser une enquête, d abord auprès des entreprises industrielles, sur le thème de l'évaluation du niveau de qualité de la fonction comptable, de qualité des prestations fournies, de qualité du dispositif mis en place pour assurer la mission, et de son coût. Cette première enquête a été réalisée en Un groupe de professionnels de la fonction comptable «Assurances» a souhaité que soit réalisée une enquête similaire pour les entreprises ou groupes d assurances. C est l objet du présent document. L'objectif de cette enquête vise l'établissement d'une base de données sur les processus majeurs de la fonction comptable (voir liste des processus), devant servir de point de départ pour des actions de «benchmarking» de la performance et de l'optimisation des coûts. En effet, la démarche de «benchmarking», si elle repose d'abord sur la constitution d'une base de données, doit se poursuivre dans un deuxième temps par une phase d'analyse et de dialogue entre deux ou plusieurs entreprises afin de comparer, au-delà des chiffres, leurs pratiques respectives. L'ensemble des entreprises pourra ainsi tirer bénéfice de l'exploitation de cette base de données qu'il conviendra de compléter et de réactualiser au fil du temps. JL. Mullenbach Observatoire de la Qualité Comptable ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 5.

6 Introduction DEFINITION DE LA FONCTION COMPTABLE La fonction comptable peut se définir comme un processus, ayant à satisfaire un certain nombre de clients internes et externes à l'entreprise, et étant en relation avec un certain nombre de «fournisseurs», essentiellement internes à l'entreprise. Ce processus est lui-même interfacé avec d'autres processus de l'entreprise et se décompose en sous processus. 20 sous processus ont été identifiés (voir la liste ci-après), groupés en 3 catégories : les 8 processus «comptables» correspondant à des activités situées au cœur de la fonction, 5 processus «en liaison avec les processus amont métiers d assurance», 3 processus «en liaison avec les processus amont gestion des actifs d assurance», et 4 processus «gestion interne» qui sont en liaison avec les processus et systèmes amont. Chaque sous-processus est à son tour décomposé en activités, lesquelles sont réalisées par des acteurs «comptables», appartenant ou non aux services comptables. Il est important de noter que la fonction comptable dépasse ainsi la notion organisationnelle de Services Comptables, puisqu elle regroupe les comptables appartenant aux services comptables et exerçant des activités relatives au processus comptable, mais aussi des acteurs hors des services comptables et exerçant aussi des activités relatives au processus comptable. Dans le cadre de cette enquête et dans l'esprit de la démarche assurance qualité, cette approche par les processus a été privilégiée car elle permet d appréhender toutes les facettes de la fonction comptable. Il est donc demandé aux responsables comptables répondant à l enquête de le faire en prenant en considération l ensemble de la fonction comptable de l entreprise objet de l enquête (et pas seulement la partie de la fonction comptable dont ils ont la charge). ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 6.

7 Introduction LES 20 PROCESSUS DE LA FONCTION COMPTABLE Les processus «comptables» 1. Gestion des référentiels comptables 2. Organisation / méthodes / système d'information comptable 3. Centralisation et gestion des arrêtés comptables 4. Production du reporting interne et prévisions à court terme 5. Production de l'information financière externe 6. Production des documents fiscaux 7. Consolidation groupe 8. Production des états réglementaires Les processus «en liaison avec les processus amont métiers d assurance» 9. Primes et encaissements 10. Sinistres et décaissements 11. Comptabilité des intermédiaires 12. Réassurance : acceptations et cessions 13. Inventaire technique Les processus «en liaison avec les processus amont gestion des actifs d assurance» 14. Placements immobiliers et gestion locative 15. Placements financiers et participations 16. Trésorerie Les processus «gestion interne» (en liaison avec les processus de gestion interne) : 17. Moyens généraux et logistique (fournisseurs, immobilisations, frais professionnels) 18. Frais de personnel 19. Comptabilité de gestion 20. Comptes intra-groupe Note : par convention, les processus suivants ne sont pas compris dans le périmètre de la Fonction comptable utilisé pour ce questionnaire : paie, audit. ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 7.

8 Introduction SIGNALETIQUE DE L'ETABLISSEMENT Objectif de ce chapitre Permettre de connaître les caractéristiques de votre établissement et ainsi faciliter des analyses par catégorie. PERIMETRE Ensemble du groupe Groupe partie française Sous-groupe métier STATUT JURIDIQUE 1. Société anonyme 2. Mutuelle code des assurances 3. Mutuelle code de la mutualité 4. Institution de prévoyance 5. Autre FINANCIER 6. Coté 7. Non coté CANAL DE DISTRIBUTION 8. Agents généraux 9. Guichet bancaire 10. Salariés 11. Courtiers 12. Vente directe METIER 13. Vie 14. Non vie TAILLE 15. Total Bilan... MF 16. PNB... MF EFFECTIF DE L'ETABLISSEMENT (en équivalent temps plein) 17. Entre 0 et 1000 personnes 18. Entre 1001 et personnes 19. Au-delà de personnes ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 8.

9 Introduction SYSTEME DE NOTATION DE L'ENQUETE Objectif de ce chapitre Fournir un guide au rédacteur de l enquête afin de l aider à attribuer une note aux différentes questions. L'ensemble du questionnaire objet de cette enquête se compose de 2 types de questions. Les unes portent sur des sujets quantifiables, les autres portent sur une évaluation qualitative. LES QUESTIONS «QUANTITATIVES» Les questions portent sur des informations quantifiables, de volume, de coûts, etc., déterminées par comptage exhaustif ou plus fréquemment sur une base statistique. L'établissement y répond s il connaît ou peut rapidement déterminer la réponse. Si l'information n'est pas disponible, une non-réponse est une information dans le cadre de l'enquête. LES QUESTIONS «QUALITATIVES» Le questionnaire est structuré par groupe de questions portant sur un thème donné. Chaque question élémentaire est évaluée et le groupe de questions donne à son tour lieu à une notation d'ensemble qui est le reflet moyen de l'évaluation du groupe de questions. En matière de qualité qui nous concerne dans ce questionnaire, il est rare que les situations soient tranchées, que tout soit parfait ou à l'inverse que rien n'existe. Afin de refléter ces situations, la notation porte sur 5 notes, allant de 1 (excellent) à 5 (médiocre). Un certain nombre de questions élémentaires portent par exemple sur la formalisation d'un processus ou d'une procédure. Le guide de notation suivant peut être utilisé : note 1 : la documentation existe, elle est complète, elle est à jour, elle est connue et appliquée systématiquement ; note 2 : la documentation existe, elle est à jour, elle n'est pas connue de tous et pas toujours appliquée note 3 : la documentation est rudimentaire, elle n'est pas à jour, elle n'est pas connue de tous et n'est pas toujours appliquée ; note 4 : la documentation n'existe pas mais le sujet est identifié par une partie du personnel et en partie appliqué de fait ; note 5 : la documentation n'existe pas, le sujet n'est pas identifié, il n'y a pas de dispositif en place ; note 9 : ne sait pas ou non applicable à l'entreprise ; L'évaluation globale d'un groupe de questions peut être structurée de la façon suivante : note 1 : situation d'excellence sur tous les points, note 2 : situation satisfaisante (note 1 ou 2) sur la plupart des points, note 3 : situation passable (note entre 2, 3 et 4), à améliorer sur un certain nombre de points, note 4 : situation insatisfaisante sur plusieurs points (note 4 et 5), note 5 : situation de non-qualité sur presque tous les points (note 4 et 5), note 9 : ne sait pas. ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 9.

10 QUESTIONNAIRE D EVALUATION GENERALE DE LA FONCTION COMPTABLE 153 rue de Courcelles Paris cedex 17 Tél Fax SIRET APE 913E

11 MISSION DU RESPONSABLE DE LA FONCTION COMPTABLE Objectif de ce chapitre Permettre de positionner le Responsable de la fonction comptable dans l entreprise et de cerner la mission qui lui est confiée. Note : dans la suite du document, nous utiliserons le terme de «Responsable comptable» pour mentionner le Responsable de la fonction comptable, quel que soit son titre exact dans l établissement. POSITION 20. Quel est le titre exact du responsable comptable? A qui est-il hiérarchiquement rattaché? Quel est son niveau hiérarchique par rapport au DG (n-1, n-2, n-3)? Evaluation de la de la position QUELLES SONT LES MISSIONS DU RESPONSABLE COMPTABLE DECRITES CI-APRES QUI CORRESPONDENT LE MIEUX A LA SITUATION DE VOTRE ENTREPRISE? MISSION DE COMPTABILITE OPERATIONNELLE 24. Produire les résultats légaux, fiscaux et réglementaires périodiques 25. Produire le reporting périodique de groupe 26. Produire les rapports de gestion interne pour la DG 27. Produire les rapports de gestion interne pour les directions opérationnelles 28. Etre responsable de l'analyse et de la justification des situations 29. Etre responsable de l'analyse de la performance de l'établissement 30. Etre responsable du système de contrôle interne de l'établissement 31. Evaluation de la mission de comptabilité opérationnelle MISSION D ETABLISSEMENT DES NORMES 32. Etre responsable de l élaboration des normes internes 33. Etre responsable de l application des normes groupe 34. Evaluation de la mission d établissement des normes MISSION CONCERNANT LE SYSTEME D'INFORMATION COMPTABLE 35. Assurer la maîtrise d ouvrage relative au système d'information vis-à-vis du service informatique prestataire 36. Ou assurer non seulement la maîtrise d ouvrage mais également la maîtrise d œuvre relative au système d information (pour la partie fonctionnelle, hors technique informatique) 37. Ou être simple correspondant utilisateur du service informatique en charge du système d'information qui en assure et la maîtrise d ouvrage et la maîtrise d œuvre 38. Etre responsable des paramètres des applications informatiques comptables (définition initiale et maintenance) 39. Evaluation de la mission concernant le système d information comptable Cochez la case correspondante = 1 : importante 2 : moyenne 3 : limitée ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 11.

12 MISSION DE MANAGER DE PERSONNES 40. Etre responsable hiérarchique de tous les services comptables 41. Etre responsable fonctionnel de l'ensemble des collaborateurs de la fonction comptable y compris ceux hors des services comptables 42. Etre responsable hiérarchique d une partie des services comptables, et non responsable (hiérarchique ou fonctionnel) des autres 43. Evaluation de la mission de manager de personnes MISSION D'AIDE A LA DECISION DE LA DIRECTION 44. Le responsable comptable ou un représentant présente les résultats comptables périodiques à la DG 45. La DG demande fréquemment des informations au responsable comptable 46. Les responsables de directions opérationnelles demandent des informations au responsable comptable 47. Evaluation de la mission d aide à la décision de la direction EVALUATION GLOBALE DE LA MISSION 3 2 Cochez la case correspondante = 1 : importante 2 : moyenne 3 : limitée 3 Cochez la case correspondante = de très large à très limitée ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 12.

13 ORGANISATION DE LA FONCTION COMPTABLE Objectif de ce chapitre Permettre de déterminer le type d'organisation de la fonction comptable (centralisée / décentralisée, le nombre de niveaux hiérarchiques, etc.). DEGRE DE CENTRALISATION DE LA FONCTION COMPTABLE A quelle organisation appartiennent les processus / activités suivantes de la fonction comptable? (Si un processus donné est couvert par deux organisations, services comptables et autre, prière de donner une appréciation du % des effectifs de chacune des organisations) Services comptables % Hors services comptables % Non applicable 48. Gestion des référentiels comptables 49. Organisation / méthodes / système d information comptable 50. Centralisation et gestion des arrêtés comptables 51. Production du reporting interne et prévisions à CT 52. Production de l information financière externe 53. Production des documents fiscaux 54. Consolidation groupe 55. Production des états réglementaire 56. Gestion technique primes / encaissements 57. Gestion technique sinistres / décaissements 58. Comptabilité des intermédiaires 59. Réassurance et co-assurance 60. Inventaire technique 61. Placements immobiliers et gestion locative 62. Placements financiers et participations 63. Trésorerie 64. Moyens généraux et logistique 65. Frais de personnel 66. Comptabilité de gestion 67. Comptes intra-groupe 68. Autres (préciser) Evaluation du degré de centralisation de l organisation LES COLLABORATEURS EN CHARGE DES ACTIVITES CI-DESSUS SONT-ILS : 70. regroupés au siège dans un site unique 71. répartis dans divers entreprises 72. regroupés pour l essentiel au siège avec des petits groupes répartis dans les entreprises 73. Evaluation du degré de centralisation géographique Cochez la case correspondante = 1 : centralisé 2 : moyen 3 : décentralisé ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 13.

14 EXTERNALISATION DES ACTIVITES COMPTABLES 74. Des activités sont-elles externalisées / sous-traitées? Si oui, lesquelles? Des activités sont-elles traitées en mode services partagés au niveau du groupe? Si oui, lesquelles? Des activités sont-elles traitées en tant que prestataire de services pour compte de tiers? 79. Si oui, lesquelles? EVALUATION GLOBALE DE L ORGANISATION Cochez la case correspondante = 1 : centralisé 5 : décentralisée ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 14.

15 COLLABORATEURS DE LA FONCTION COMPTABLE Objectif de ce chapitre Evaluer le niveau de qualification et le nombre de collaborateurs de la fonction comptable EFFECTIFS (en équivalent temps plein) 81. Total des effectifs de la fonction comptable dont effectif des services comptables dont effectif hors des services comptables Ratio effectif fonction comptable / effectif établissement (cf. tableau des effectifs p.20).. Sur les années 95, 96 et 97, les effectifs de la fonction comptable ont-ils : 85. augmenté 86. été stables 87. baissé NIVEAU DE FORMATION GENERALE 88. bac % 89. Bac + 2 ou 3... % 90. Bac + 4 et >... % NIVEAU DE FORMATION PROFESSIONNELLE COMPTABLE 91. Aucun diplôme en comptabilité... % 92. Diplôme de comptabilité... % 93. Diplôme d'expertise comptable... % CATEGORIE PROFESSIONNELLE 94. Cadres avec des responsabilités hiérarchiques... % 95. Cadres spécialistes... % 96. Non-cadres... % AGE 97. Age moyen... ans ANCIENNETE 98. Ancienneté moyenne dans l entreprise... ans 99. Ancienneté moyenne dans le poste... ans 6 Afin de compléter cette partie, se reporter à la section «Coût total de la fonction comptable», partie «calcul du coût des ressources humaines» page 17 ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 15.

16 CAPACITE A UTILISER L'OUTIL INFORMATIQUE (% de collaborateurs aptes) 100. Interface avec applications informatiques de traitement comptable, saisie, correction... % 101. Tableur... % 102. Requêtes, Infocentre... % 103. Installation / maintenance des applications informatiques... % 104. EVALUATION GLOBALE DE LA QUALITE DES RESSOURCES HUMAINES Cochez la case correspondante = 1 : bonne 5 : médiocre ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 16.

17 ASSURANCE QUALITE DE LA FONCTION COMPTABLE Objectif de ce chapitre Apprécier la conformité du dispositif assurance qualité d'ensemble de la fonction comptable, aux règles internationales d'assurance qualité (ISO), lesquelles définissent l'assurance qualité comme l'ensemble des actions préétablies et systématiques, nécessaires pour donner la confiance appropriée en ce qu'un produit ou service, satisfera aux exigences relatives à la qualité. ENGAGEMENT DIRECTION Définition par écrit par la direction de la politique de qualité comptable Désignation formelle d'un responsable de la qualité comptable Existence d'un recensement des principaux «clients» de la fonction comptable, internes et externes à l entreprise Existence d'une procédure de formalisation des besoins de la fonction comptable d une part, des produits attendus d autre part (de type contrat client / fournisseur) Existence d'une formation spécifique aux concepts de la démarche qualité EVALUATION DE L ENGAGEMENT QUALITE DISPOSITIF QUALITE 9 Système qualité 111. Prise en compte dans les habitudes de travail de la démarche qualité (boucle de la qualité : étude du besoin, conception des processus, réalisation du service, analyse de dysfonctionnement, correction) Création d un comité qualité par la direction comptable (réunion périodique de suivi des plans d action qualité tenue par le management)... Documentation 113. Existence d'un système de documentation cohérent (exemple : manuel assurance qualité, manuel procédures, manuel instructions) Existence d'une procédure de mise à jour de la documentation (règles d'approbation / de diffusion / de conservation / date de révision / nom du responsable)... Identification et traçabilité du produit 115. Exigence formelle d'un chemin d'audit (audit trail), dans tous les processus comptables 116. Existence d'un plan de classement et d'archivage des pièces comptables... Actions correctives et préventives 117. Dispositif formel de correction des anomalies : exigence formelle que toute prestation non conforme (fiabilité, délai etc.) et identifiée soit enregistrée, analysée et corrigée par les responsables ayant reçu autorité pour les actions correctives... Maîtrise des enregistrements relatifs à la qualité 118. Existence d'indicateurs de qualité Existence d'un tableau de bord de mesures de la qualité au niveau du responsable de la fonction comptable... 8 Cochez la case correspondante = 1 : bonne 5 : médiocre 9 Cochez la case correspondante = 1 : excellente 9 : médiocre ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 17.

18 120. Existence en particulier d un indicateur de mesure de la satisfaction des «clients» de la fonction comptable... Formation 121. Existence d'un plan de formation pour les collaborateurs de la fonction comptable Existence, dans ce plan de formation, de modules spécifiques à la qualité EVALUATION DU DISPOSITIF QUALITE MAITRISE DES PROCESSUS Conception / documentation des processus Dispositif comptable 124. Existence d'une comptabilité générale / de comptabilités auxiliaires Existence d'une comptabilité de gestion (ou analytique) Intégration de ces comptabilités par l'utilisation d'un plan de compte unique / clé comptable unique Existence d'une comptabilité analytique par organisation Existence d'une comptabilité analytique par projet Existence d'une comptabilité analytique par activité... Maîtrise des processus de la fonction comptable Formalisation par la direction du rôle de la fonction comptable dans l entreprise Décomposition de la fonction comptable en plusieurs processus Désignation d'un responsable unique pour chacun de ces processus comptables Exigence d'un plan d'action assurance qualité pour chacun des processus comptables (en matière de conception et/ou de la documentation et/ou des contrôles internes et/ou du fonctionnement et/ou de l'amélioration)... Pour chaque processus : finalité et découpage en activités liste et description des informations / prestations à fournir par le processus liste des «clients» du processus liste des «fournisseurs» du processus... Maîtrise de la conception des processus Existence de cahiers des charges formels lors de projets de conception et de mise en œuvre de nouvelles solutions... Système d information 139. Existence d'une méthode formelle de conduite de projets informatiques Utilisation de mécanismes et techniques de test pour valider les nouvelles applications Prise en charge dès la conception d un système de contrôle du fonctionnement des applications informatiques Existence d une cartographie des applications informatiques... Documentation des processus Cochez la case correspondante = 1 : excellente 9 : médiocre ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 18.

19 143. La documentation relative aux processus est-elle connue et accessible aux collaborateurs 144. La documentation est-elle maintenue à jour selon la procédure de l entreprise Mise à disposition des collaborateurs de revues techniques comptables et fiscales EVALUATION FONCTIONNEMENT ET AMELIORATION Fonctionnement / amélioration des processus Maîtrise du fonctionnement et amélioration des processus 147. Existe-t-il un mécanisme de détection et de correction des anomalies? Si oui, est-il automatisé? Suivi périodique par le management de la correction des anomalies Mesure effective selon une périodicité régulière des indicateurs de qualité Etablissement de plans d'action d'amélioration du processus par le management Existence de groupe qualité... Système d information N/A 153. Réalisation du contrôle du bon fonctionnement des traitements informatiques Réalisation d'un ou de plusieurs audits informatiques au cours des 3 dernières années Le résultat a-t-il été jugé satisfaisant?... Contrôles des restitutions 12 Existence de procédures documentées de contrôles et vérifications pour garantir que les restitutions comptables satisfont les spécifications : au cours du processus de production comptable avant communication aux utilisateurs... Maîtrise des méthodes de contrôle Pré-contrôle des résultats à l'aide d'un pré-arrêté de clôture Contrôle des résultats par analyse comparative avec le budget Contrôle des résultats par analyse comparative avec les résultats de la période précédente 161. Analyse / justification périodique des comptes de bilan Préciser la fréquence : Mensuelle Trimestrielle Annuelle 165. Suivi par âge des écritures en comptes d'ordre et comptes d'attente Réconciliation périodique de la comptabilité analytique et de la comptabilité générale Préciser la fréquence : Mensuelle Trimestrielle Annuelle 170. Réconciliation périodique des comptabilités auxiliaires et de la centralisation Préciser la fréquence : Mensuelle 11 Cochez la case correspondante = 1 : excellente 9 : médiocre 12 Cochez la case correspondante = 1 : bon 5 : médiocre ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 19.

20 Trimestrielle Annuelle 174. Réconciliation périodique des déclarations avec les comptes (TVA, DAS...) Préciser la fréquence : Mensuelle Trimestrielle Annuelle 178. Auto-contrôle des processus à l'aide de check-lists (programme de travail) Contrôle de l'exécution de ces contrôles par un superviseur en interne... Audit internes / externes Réalisation d audit des processus par l'audit interne Réalisation d audit des processus par des auditeurs externes... N/A 182. Existe-t-il une liste de suivi des recommandations des audits internes / externes? Les recommandations acceptées ci-dessus sont-elles toutes appliquées?... Stockage des informations Conservation des pièces justificatives conformément à la réglementation et aux instructions spécifiques de l entreprise Procédure de conservation et d archivage des justificatifs de comptes Existence d une procédure générale de sauvegarde des informations Existence d une procédure de conservation, en ligne avec la réglementation fiscale de comptabilité informatisée EVALUATION FONCTIONNEMENT ET AMELIORATION EVALUATION GLOBALE DE L ASSURANCE QUALITE Cochez la case correspondante = 1 : bon 5 : médiocre 14 Cochez la case correspondante = 1 : excellente 9 : médiocre ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 20.

21 COUT TOTAL DE LA FONCTION COMPTABLE Objectif de ce chapitre Permettre de déterminer le coût global de la fonction comptable et de calculer un certain nombre de ratios significatifs tels que : ratio coût de la fonction comptable / total des frais généraux + commissions, ratio effectif de la fonction comptable / effectif total de l entreprise, ratio nombre d entreprises qui calculent le coût de la fonction comptable / total des entreprises, ratio coût informatique de la fonction comptable / coût total de la fonction comptable, ratio coût des prestations externes (sous-traitance, conseil, audit ) / total du coût, coût moyen d un collaborateur de la fonction comptable, analyse de la corrélation coût de la fonction comptable et taille / activité / des entreprises. Note 1 : l objectif du questionnaire étant de constituer une base d informations cohérentes, nous vous demandons de bien vouloir effectuer l exercice de détermination du coût de la fonction comptable selon la méthode établie ci-après et correspondant à l année Note 2 : afin de pouvoir analyser le poids relatif de chaque processus, il est important de bien préciser l estimation des effectifs pour chacun des processus. Note 3 : la définition de chacun des processus est donnée dans la partie 3 du questionnaire. CALCUL DU COUT DES RESSOURCES HUMAINES Détermination des effectifs de la fonction comptable Note : les effectifs déterminés ci-dessous comprennent l ensemble du personnel (effectif entier ou partiel) dont l activité concourt à la prestation de la fonction comptable (y compris encadrement et support de secrétariat ou autre), telle que décrite dans l introduction (cf. définition de la fonction comptable page 5). Processus 190. Gestion des référentiels comptables 191. Organisation / méthodes / système d information comptable 192. Centralisation et gestion des arrêtés comptables 193. Production du reporting interne et prévision à CT 194. Production de l information financière externe 195. Production des documents fiscaux 196. Consolidations groupe 197. Production des états réglementaires 198. Gestion primes / encaissements 199. Gestion sinistres / décaissements 200. Comptabilité des intermédiaires 201. Réassurance et co-assurance 202. Inventaire technique 203. Placements immobiliers et gestion locative 204. Placements financiers et participations 205. Trésorerie 206. Moyens généraux et logistique (fournisseurs, immobilisations, frais professionnels) 207. Frais de personnel 208. Comptabilité de gestion 209. Comptes intra-groupe 210. Total de la fonction comptable 211. <Ressources affectées à la gestion pour compte de tiers> 212. TOTAL NET Dans les services comptables Effectif ETP (équivalent temps plein) Hors des services comptables Total ENQUETE BENCHMARKING DE LA FONCTION COMPTABLE ASSURANCES 21.

Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des établissements de crédit

Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des établissements de crédit GT005 rev octobre 2002 Questionnaire d évaluation de la Fonction Comptable des établissements de crédit Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 www.qualite-comptable.com

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 156.1.1

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INFORMATION

QUESTIONNAIRE D INFORMATION QUESTIONNAIRE D INFORMATION APPROBATION DE SYSTEME QUALITE DES FABRICANTS, REPARATEURS ET INSTALLATEURS D INSTRUMENTS DE MESURE REGLEMENTES Ce questionnaire concerne les entreprises souhaitant l approbation

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE:

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE: Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE: Un (01) Chef de service Centralisation «Coordination et Liaison» Un (01) Chef de

Plus en détail

Titre professionnel - Comptable gestionnaire

Titre professionnel - Comptable gestionnaire Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 22/12/2015. Fiche formation Titre professionnel - Comptable gestionnaire - N : 6634 - Mise à jour : 07/09/2015 Titre professionnel -

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

Construisons ensemble votre solution informatique

Construisons ensemble votre solution informatique TOMPRO Qu est ce que TOMPRO? TOMPRO est un progiciel intégré de gestion financière et comptable dédié aux programmes et projets. Grâce à une large batterie de modules interdépendants, TOMPRO fournit toutes

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Jacques RENARD THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Préface de Louis GALLOIS Président de la SNCF Prix IFACI 1995 du meilleur ouvrage sur l audit interne Cinquième édition Éditions d Organisation, 1994,

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E G E S T I O N D ' I M M E U B L E S E T A D M I N I S T R A T I O N D E C O P R O P R I E T E S M A N U E L Q U A L I T E - MQ I N D I C E A N O V E M B R E 2012 Page 2 sur 8 Sommaire 1 - Diffusion du

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser?

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser? LES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE Comprendre et acquérir les bases de la comptabilité DURée : 3j + 1J en option sur logiciel* Toute personne en charge de la gestion en * En option : mise en

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

1. Eléments récapitulatifs de la demande

1. Eléments récapitulatifs de la demande Aide à la Recherche Programme Eureka - Demande de financement Page: 1/26 1. Eléments récapitulatifs de la demande Ce formulaire doit être complété en français. Veillez à sauvegarder régulièrement votre

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne Conférence animée par Carole SENELIS Jean François MALLEN SOMMAIRE INTRODUCTION APPROCHE PAR LES RISQUES CONCLUSION QUESTIONS ET

Plus en détail

CABINET Oliver Bossard

CABINET Oliver Bossard 01 46 40 05 95 olivier.bossard@wanadoo.fr MISSIONS COMPTABLES MISSIONS SOCIALES MISSIONS DE CONSOLIDATION MISSIONS JURIDIQUES ET FISCALES 1 2 3 4 MISSIONS D'AUDIT ET COMMISSARIAT AUX COMPTES 5 MISSIONS

Plus en détail

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE GEN DRH 01 2015 ANNEXE 3 AU CCTP Plouzané, le 27 avril 2015 PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Référence du marché Pouvoir adjudicateur GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE FIDREX Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

Plus en détail

La Fonction Comptable des grandes entreprises. Résultats d enquête benchmarking. Contribuer à la performance de l entreprise. GT002 rev octobre 2002

La Fonction Comptable des grandes entreprises. Résultats d enquête benchmarking. Contribuer à la performance de l entreprise. GT002 rev octobre 2002 GT002 rev octobre 2002 La Fonction Comptable des grandes entreprises Résultats d enquête benchmarking Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 www.qualite-comptable.com

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom: Prénom: Visa: RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom: DOS SANTOS Prénom: Joseph Visa: Date: 23/08/2014

Plus en détail

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant I. Bases 1. Considérations générales 1.1. Le contrôle financier externe des états financiers du projet du cocontractant

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG)

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) II-. CHAMP D'ACTIVITÉ II-1Définition du métier La mission globale du

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

La gestion de projet. La gestion de projet

La gestion de projet. La gestion de projet La gestion de projet Université Louis Pasteur STRASBOURG UE Ouverture professionnelle Intervenant Aurélie DUCHAMP Voirin Consultants La gestion de projet N 5 Le 04 / 01 / 2006 Présentation de l intervenant

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Recommandations pour la collecte et le traitement de données

Recommandations pour la collecte et le traitement de données Recommandations pour la collecte et le traitement de données Sommaire Contexte, objectif et démarche 1 1 Identification du besoin 2 2 Conception et définition du processus de la collecte de données 3 3

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE Direction : Service : FINANCIERE Financier ASSISTANT GESTION FINANCIERE MISSION-FINALITE : Assister le responsable du service dans la bonne exécution des opérations relatives

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

Pilotage économique, comptable et financier

Pilotage économique, comptable et financier 08 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à la connaissance et à la maîtrise des données, flux et résultats économiques, s s de l entreprise. Les différentes sous-familles

Plus en détail

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable Marc AUFORT Expert comptable Commissaire aux comptes Laure CAUCAT Expert comptable Commissaire aux comptes... Nos réf. : / / PROPOSITION DE MISSION

Plus en détail

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1 Kit organisation Synthèse méthodologique VERSION 0.1 SOMMAIRE Présentation de la démarche... 3 1 ETAT DES LIEUX... 3 1.1 Cartographie des processus et de l organisation existants... 3 1.2 Diagnostic de

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000)

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000) MANUEL QUALITE SPECIALISTE DANS L USINAGE DE L INCONEL, DU TITANE, DE L ALUMINIUM DE PIECES MECANIQUES DE HAUTE PRECISION EN PETITE, MOYENNE ET GRANDE SERIE Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

ZODIAC AEROSPACE Page 1 sur 7

ZODIAC AEROSPACE Page 1 sur 7 Plaisir, le 18 décembre Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE Cette partie du rapport s appuie sur le cadre de référence

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Manuel de management de la qualité Chapitre 5 : CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 8 SOMMAIRE 1 CONTRÔLES DE CONFORMITE... 3 1.1 Contrôle effectués sur

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

Cahier des charges. Logiciel de GRH. Solution Ressources Humaines. Meck-Moroni

Cahier des charges. Logiciel de GRH. Solution Ressources Humaines. Meck-Moroni Cahier des charges Logiciel de GRH Meck-Moroni Solution Ressources Humaines Contexte et justification La MECK-MORONI a été créé officiellement en novembre 1998. Elle a enregistré au cours des dix dernières

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Rôle et Fonction du trésorier du CE. Christophe THIEBAUT Gestion & Stratégies

Rôle et Fonction du trésorier du CE. Christophe THIEBAUT Gestion & Stratégies Rôle et Fonction du trésorier du CE Christophe THIEBAUT Gestion & Stratégies Le mandat du trésorier du CE La désignation du trésorier Le rôle du trésorier du CE Les moyens d action du trésorier La responsabilité

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

Titre professionnel - Comptable assistant

Titre professionnel - Comptable assistant Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 14/11/2015. Fiche formation Titre professionnel - Comptable assistant - N : 12668 - Mise à jour : 13/11/2015 Titre professionnel - Comptable

Plus en détail

99.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL. Procédures de contrôle interne

99.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL. Procédures de contrôle interne GRANULATS ET BÉTON Canada. Le village olympique des JO d hiver de 2010, une réalisation Agilia et UltraGreen, certifiée LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), Vancouver. Procédures de contrôle

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Référentiel de compétences en système d'information

Référentiel de compétences en système d'information ANTICIPER ET COMPRENDRE Référentiel de compétences en système d'information OCTOBRE 2013 Publication réalisée dans le cadre du programme national Hôpital numérique Métiers Management des soins Cadre responsable

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE

PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE Annexe 1 SEF - Pôle Analyses, Etudes Bancaires et Financières 1/8 I. CONTEXTE L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer (IEDOM) a désigné

Plus en détail

Les risques financiers et comptables dans les EPLE. Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit

Les risques financiers et comptables dans les EPLE. Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit Les risques financiers et comptables dans les EPLE Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit Plan de l interventionl 1 L'objectif de qualité comptable

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement MMQE Manuel Management Qualité Environnement Objet et domaine d application Ce document décrit Les dispositions générales d organisation prises par Qualit Archi Idf pour assurer et gérer la qualité des

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail